La seule chose que Microsoft doit faire - mais ne fera pas - pour gagner la confiance open-source

Posté par . Édité par Nÿco, BAud et Snark. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
27
28
mar.
2016
Microsoft

Steven J. Vaughan-Nichols a écrit un article sur ZDNet intitulé « La seule chose que Microsoft doit faire - mais ne fera pas - pour gagner la confiance open-source ».

Microsoft

L'article a été relayé par Slashdot, sous le nom de Microsoft fait des efforts pour jouer le jeu de l'open source, mais c'est un éléphant dans une boutique de porcelaine. Cette brève dit que Microsoft a annoncé SQL Server sous Linux ; intégré Eclipse et Visual Studio, lancé une pile de réseau open-source sur Debian Linux ; et ajouté Ubuntu Linux à son offre Azure, mais que cela ne suffit pas.

Il y a une chose que Microsoft pourrait faire pour gagner vraiment la confiance de l'open-source : c'est d'arrêter de forcer les entreprises à payer pour ses brevets Android bidons. Mais, il y a trop d'argent en jeu pour que cela arrive un jour. Par exemple, pour son dernier trimestre, le volume des licences et des brevets a représenté environ 9 % du total des revenus de Microsoft.

Voici une traduction libre de quelques passages de l'article de Steven J. Vaughan-Nichols :

Grâce à la Chine, nous connaissons quels sont les 310 brevets que Microsoft utilise contre Android. Selon M-Cam, une institution financière mondiale qui conseille les entreprises et les investisseurs sur le financement des entreprises et la répartition de l'actif en souscrivant la propriété intellectuelle (IP) et des actifs incorporels (IA), la plupart des brevets Android de Microsoft couvrent des idées qui font « déjà partie du domaine public ».

Alors, pourquoi autant de personnes continuent de payer plutôt que de se battre ? Parce que le contentieux des brevets est extrêmement coûteux. Il revient moins cher de payer 5 à 15 dollars de droits de licence par appareil que de payer une petite fortune et de prendre la moindre chance d'un échec devant un tribunal.

Et Microsoft ? Allez, retour en 2014, Microsoft a déjà tiré environ 3,4 milliards de dollars de ses brevets Android. Samsung à lui seul a payé à Microsoft un milliard de dollars pour une licence sur ses brevets Android. C'est une grosse somme d'argent même selon les critères du classement Fortune 500.

Au dernier trimestre, les licences en volume et les brevets représentaient environ 9 pour cent du total des revenus de Microsoft .

Et ça, c'est bien sûr, la raison pour laquelle Microsoft ne va jamais cesser de facturer pour ses brevets Android. Tant que les gars de Redmond pourront engranger des milliards de ces brevets chaque année, ils le feront.

Pourquoi ne devraient-ils pas ? Bien que certains programmeurs open-source soient mécontents de ce que fait Microsoft avec ses patents trolls, les grandes entreprises open-source telles que Canonical et Red Hat travaillent en partenariat avec Microsoft.

Ce qu'il faut retenir de tout ça. Le noyau dur des développeurs de logiciels libres ne pourront jamais faire confiance à Microsoft de toute façon. Et alors ? Tant que Microsoft peut tirer profit de brevets Android tout en travaillant avec des entreprises open-source, la société n'a aucune raison de changer sa façon de faire.

  • # Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

    Posté par . Évalué à 7.

    Pour ma part, dans les faits, Microsoft a progresse tres nettement, tant dans les paroles que dans les actes, depuis les annees 2000.
    Le virage est considerable: ils sont passes du statut d'opposant farouche et implaccable sous l'ere Ballmer, a celui de contributeur important. Par pragmatisme economique ou par conviction, je l'ignore, mais le remplacement de Ballmer a signe un tournant majeur dans la politique de MS vis a vis du monde open-source

    Je pense notamment a:
    * Azure, qui accueille des VM sous diverses distrib linux
    * Visual Studio Code, concurrent partiel a une des plus grosses vache a lait de MS, Visual Studio. Publie en open-source et assume en tant que tel, sans pub cachee pour Visual Studio (en presentation, ils l'appelle "Code" tout corut).
    * Ouverture des format openXML, et prise en charge du format OpenDocument. Pas terrible dans mon souvenir, mais je ne suis plus ce domaine depuis un moment.
    * La prise en charge des standards W3C par son browser. Il a fallu du temps, mais avec Edge, ca commence a etre utilisable sans recourir a du code specifique
    * Contributions a Linux sur la compatibilite avec les outils MS (notamment Hyper-V et azure).

    Ce sont des choses qui étaient inenvisageable il y a ne serai-ce que 3-4 ans.
    Maintenant, si vous attendez que Microsoft denonce les logiciels proprietaires, en guest star aux RMLL, effectivement, MS ne sera jamais digne de confiance.
    Dans les positions et dans les actes, il y a un changement tangible et important. je n'attends pas que Microsoft devienne un pourfendeur des brevets et des logiciels proprietaires. Juste qu'il garantisse la documentation et l'interoperabilite de ses produits et systemes. Et qu'il ne fasse plus de FUD sur l'Open-Source comme ca a pu etre le cas.

    Se limiter a Android me semble extrêmement réducteur. D'ailleurs, certains bruits courrent sur le fait que les prochaines versions ne seront plus versees dans AOSP. Donc la question ne se posera meme plus…

    • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis d'accord, la dépêche (ou disons le texte répercuté) me semble passablement idiote. Pourquoi se focaliser sur les brevets touchant Android au détriment du reste ? Je pense que beaucoup de développeurs de logiciels libres se soucient en réalité peu de ce point (Android est un écosystème à part auquel beaucoup de développeurs ne touchent pas du tout).

      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

        Posté par . Évalué à 5.

        Idiote…pas tellement. Ils regardent toujours là ou il y'a du blé à se faire. Et vu qu'Android est plûtôt populaire…

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ai dit que la dépêche était idiote, pas la politique de Microsoft qui à mon avis est assez intelligente en l'occurrence (s'ouvrir suffisamment au libre pour en tirer des bénéfices). D'ailleurs c'est aussi la politique de Google, l'éditeur… d'Android.

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par . Évalué à 10.

            Je ne sais pas si tu as bien compris ou bien lu la dépêche que tu qualifies d'idiote. D'une part si Microsoft s'ouvre bien à l'open source l'Orgre de Redmond ne s'ouvre pas au logiciel libre. Même si les licences sont identiques, les objectif diffèrent.

            D'autre part, les bénéfices que tirent Microsoft de ses brevets logiciels bidons n'ai rien à voir avec son ouverture à l'open source. Si Google tire de l'argent d'Android, pourquoi pas, après tout Google a écrit la majorité du code Android. Mais bon Microsoft qui n'a pas écrit une seule ligne d'Android ni de Linux (à part le support d'Hyper-V pour sa plate-forme Azur) arrive à exhorter plusieurs milliards à des compagnie en les menaçant avec des brevets logiciels bidons.

            Je suis d'accord avec toi, Microsoft est très intelligent pour faire de l'argent avec le travail des autres.

            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Mais bon Microsoft […] arrive à exhorter plusieurs milliards à des compagnie en les menaçant

              Tu voulais dire extorquer ?

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

              Posté par . Évalué à -6.

              Mais bon Microsoft qui n'a pas écrit une seule ligne d'Android ni de Linux (à part le support d'Hyper-V pour sa plate-forme Azur)

              Hum… donc, pour dire que MS n'a rien écrit de linux, tu te permets d'enlever au préalable leurs contributions… admettons, mais, n'ont-ils touché qu'à un pilote pour Hyper-V dans le process, ou ont-ils du modifier et améliorer au passage d'autres portions de code touchant à la virtualisation?
              Après tout, Linux est monolithique, ça n'est peut-être pas si simple d'ajouter le support d'une nouvelle architecture (j'imagine qu'on peut considérer les machines virtuelles comme des architectures, non?)…

              arrive à exhorter plusieurs milliards à des compagnie en les menaçant avec des brevets logiciels bidons.

              On dit souvent: "pas de fumée sans feu". Ça veut dire que, peut-être, si les multinationales qui vendent des téléphones android payent, c'est qu'elles ont une bonne raison.
              Sachant que si l'une voulait aller jusqu'au procès pour se défendre, ça lui ferait une super bonne pub… à condition de gagner. Et la réputation d'une boîte, c'est important, ça fait beaucoup vendre.
              Désolé, mais je ne crois pas qu'un seul acteur autour de la téléphonie soit un bon samaritain œuvrant pour le bien du monde.

              après tout Google a écrit la majorité du code Android

              Quel % de code Google a-t-il écrit dans le code de linux, le kernel utilisé par android?
              Je ne nie pas le fait que Google soit un gros contributeur, mais de la à dire qu'ils écrit plus de 50% des lignes de code permettant de faire tourner un téléphone sous android, il me semble qu'il y a un pas qui ne devrait pas être franchis sans références… À moins, bien sûr, que comme pour Microsoft, tu n'exclues les parties qui te gênent?

              Microsoft est très intelligent pour faire de l'argent avec le travail des autres.

              Question: pourquoi les logiciels open source ayant la clause "NC" ne sont-ils pas considérés comme libres? Ou, plus explicitement, si cette clause empêche l'attribution du status "LL", pourquoi quiconque devrait-il s'en priver?
              D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls, la plupart des entreprises vendant du code, sous une forme ou l'autre, gagne du blé avec le boulot des autres: je n'ai aucune boîte en tête qui développe 100% du code inclus dans ses binaires: typiquement, les bibliothèques graphiques… oh, wait, peut-être que si j'en connais une en fait: Microsoft. Ils ont un kernel, un compilo, toute la stack graphique… il est possible qu'eux, font du beurre avec du 100% fait maison, même si ce n'est pas la totalité de leur beurre.
              Finalement, c'est peut-être MS qui à le plus de mérite dans le monde du logiciel de nos jours, si on regarde ceux qui font de l'argent avec un maximum de choses faites par eux-mêmes… ce qui est, je le rappelle, TON critère.

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par . Évalué à 9.

                Hum… donc, pour dire que MS n'a rien écrit de Linux, tu te permets d'enlever au préalable leurs contributions… admettons,

                Je crois que tu as des problèmes de lecture, je n'enlève rien aux contributions de Microsoft, j'ai bien mentionné « à part le support d'Hyper-V ».

                mais, n'ont-ils touché qu'à un pilote pour Hyper-V dans le process, ou ont-ils du modifier et améliorer au passage d'autres portions de code touchant à la virtualisation ?

                Je t'invite, avant des faire des supposions gratuites au doigt levé, de consulter l'historique des commits de kernel.org tu risques de t'apercevoir que tes vaines illusions (mais qui penses-tu tromper à part toi ?) partirons en fumée, car nos amis de Microsoft n'ont fait que des commits sur Hyper-V (Microsoft a pu éventuellement améliorer la virtualisation de Linux, mais bon tu me trouveras les commits en question noyés dans le flot de ceux d'Hyper-V). Et non… aucune optimisation de la pile TCP/IP ou de l'ordonnanceur, ni d'optimisation des systèmes de fichiers NTFS ou des révolutionnaires FAT32 et exFAT sur lequel Microsoft possède des brevets logiciels.

                On dit souvent : « pas de fumée sans feu ». Ça veut dire que, peut-être, si les multinationales qui vendent des téléphones Android payent, c'est qu'elles ont une bonne raison.

                Au lieu de répéter de jolis proverbes, tu ferais mieux de lire l'article qui dit clairement que ces sociétés préfèrent payer quelques dollars par périphérique plutôt que s'embourber dans un conflit juridique au dénouement long et hasardeux.

                Désolé, mais je ne crois pas qu'un seul acteur autour de la téléphonie soit un bon samaritain œuvrant pour le bien du monde.

                Donc ton raisonnement est le suivant : c'est bien fait pour eux de se faire racketter car se sont des vilains ?

                Quel pourcentage de code Google a-t-il écrit dans le code de Linux, le Kernel utilisé par Android ? Je ne nie pas le fait que Google soit un gros contributeur, mais de la à dire qu'ils écrit plus de 50 % des lignes de code permettant de faire tourner un téléphone sous Android, il me semble qu'il y a un pas qui ne devrait pas être franchi sans références… À moins, bien sûr, que comme pour Microsoft, tu n'exclues les parties qui te gênent ?

                Quel pourcentage de code Google a-t-il écrit dans le noyau Linux ? Difficile à dire, mais comme tu dis toi même Google est un très gros contributeur au noyau Linux et à d'autres projets open source également. Je t'invite encore une fois à lire la page des commits du noyau , tu verras par toi-même que Google propose quatre fois plus de patchs que nos amis de Microsoft et que ces patchs touchent des domaines très variés comme la pile TCP, le PCI les architures ARM et PowerPC, l'USB, les cgroups, … Je n'exclue aucune partie de ce que fait Microsoft qui se limite uniquement au support d'Hyper-V dans le noyau comme le montre l'historique des commits. Cependant en tant qu'utilisateur de Linux, le support d'Hyper-V ne m'apporte rien alors qu'à mon humble avis les contribution de Google au noyau ont l'air de toucher tous les utilisateurs de Linux. De plus, d'après mes expériences professionnelles et personnelles, les utilisateurs de Linux virtualisent sous VMWare, KVM ou encore VirtualBox. Donc sans vouloir exclure ce magnifique morceau de code qu'est Hype- V, ce dernier ne sert probablement qu'à Microsoft et à sa plate-forme Azur, mais je peux me tromper, peut-être l'utilises-tu aussi ?

                Enfin Android n'est pas juste un noyau Linux, c'est aussi des tas de bibliothèques, donc des millions de lignes de codes diffusées sous des licences open source. D'après cet article « Evolution of the Android Open Source Project, AOSP: Code Size and Relative Build Time » Android 4.4.2 comporterait 15 266 803 millions de lignes de code, donc soit autant que le noyau Linux.

                Question : pourquoi les logiciels open source ayant la clause « NC » ne sont-ils pas considérés comme libres ? Ou, plus explicitement, si cette clause empêche l'attribution du statuts "LL", pourquoi quiconque devrait-il s'en priver?

                Je vois que tu maîtrises ton sujet sur les bout des orteils… Vois-tu il n'existe pas de licence open source NC (non commerciale), d'ailleurs Eric Raymond, a qui l'on doit notamment la popularisation du terme open source, ne pense pas du bien des licences CC. Les licences open source et libres sont totalement identiques. Tu confonds licences Creative Commons et open source.

                D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls, la plupart des entreprises vendant du code, sous une forme ou l'autre, gagne du blé avec le boulot des autres : je n'ai aucune boîte en tête qui développe 100 % du code inclus dans ses binaires: typiquement, les bibliothèques graphiques… oh, wait, peut-être que si j'en connais une en fait : Microsoft. Ils ont un kernel, un compilo, toute la stack graphique… il est possible qu'eux, font du beurre avec du 100 % fait maison, même si ce n'est pas la totalité de leur beurre. Finalement, c'est peut-être Microsoft qui à le plus de mérite dans le monde du logiciel de nos jours, si on regarde ceux qui font de l'argent avec un maximum de choses faites par eux-mêmes… ce qui est, je le rappelle, TON critère.

                Je pense que as pas dû lire l'article les yeux fermés et dans le noir, car comment expliquer un tel hors-sujet ? Si on peut effectivement vendre du logiciel libre ou open source, la licence le permet bien, Microsoft lui ne vend rien. Microsoft se contente d'aller voir les sociétés (ces sociétés vendent bien du logiciel open source, comme Linux et Android) et de leur demander des licences sur des prétendus brevets logiciels bidons. Mais bon Microsoft ne donne rien en retour.

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  plutôt que s'embourber dans un conflit juridique au dénouement long et hasardeux.

                  Pourquoi serait-il hasardeux s'ils sont sûr de leur droit?

                  Désolé, mais je ne crois pas qu'un seul acteur autour de la téléphonie soit un bon samaritain œuvrant pour le bien du monde.
                  Donc ton raisonnement est le suivant : c'est bien fait pour eux de se faire racketter car se sont des vilains ?

                  En partie, oui. En fait, non. Et vive ma normandie natale… Non, ce n'est pas bien fait de se faire racketter s'ils sont pas gentils. Mais, s'ils acceptent de se faire racketter, c'est juste parce qu'ils sont moins forts que l'autre, pas parce qu'ils sont gentils. Si la situation avait été inversée, je n'ai aucun doute que ce serait eux qui feraient du racket.
                  Alors, ok, c'est un probable procès d'intention… mais il reste encore assez d'idéalisme dans mon cœur (gros défaut, je sais) pour considérer qu'ils ne sont pas a plaindre.

                  mais comme tu dis toi même Google est un très gros contributeur au noyau Linux et à d'autres projets open source également. Je t'invite encore une fois à lire la page des commits du noyau , tu verras par toi-même que Google propose quatre fois plus de patchs que nos amis de Microsoft et que ces patchs touchent des domaines très variés comme la pile TCP, le PCI les architures ARM et PowerPC, l'USB, les cgroups, …

                  Pour moi, un très gros contributeur, c'est juste un contributeur qui publie régulièrement des patch. Ça n'a, contrairement à ce que j'ai pu laisser ressentir (mea culpa d'ailleurs) rien à voir avec la quantité de lignes de code. Ceci dit, je crois (et je ne vais pas vérifier, pour deux raisons: 1) perte de temps 2) remise en question difficile) que les plus gros contributeurs au LL sont des gens non affiliés. Un logiciel libre qui aurait une personne (physique ou morale) comme contributeur majeur, c'est typiquement le genre de logiciel libre que j'essaierai d'éviter en milieu professionnel, car il aurait peu de potentiel de pérennité.

                  Qualifier google comme étant le plus gros c'est comme me coller une gifle, même si, pour le kernel linux, c'est une possibilité éventuelle (bien que douteuse).
                  Considérer n'importe quel contributeur comme insignifiant, c'est pareil, ça me vexe, parce que les contributeurs ça me semble toujours important, et pas que pour le code, mais aussi pour l'image, la réputation. Les contributions, on ne le dira jamais assez, ce n'est pas que le code putain!
                  Pouvoir dire que MS à contribué à un logiciel, c'est quand même intéressant non? Ça donne quand même une sacré crédibilité, non?
                  D'ailleurs, si les contributions de MS sont négligeables (je n'arrive pas à me débarrasser de l'idée que tu les considères comme tels), alors que dire de la pléthore d'individus qui font des patchs de 4-5 lignes à des logiciels quasi-anonymes une fois tous les 36 du mois?
                  MS est une personne, morale certes, ces gens-la sont chacun une personne également… physique? Pas si sûr: prouves-le.

                  Enfin Android n'est pas juste un noyau Linux, c'est aussi des tas de bibliothèques, donc des millions de lignes de codes diffusées sous des licences open source.

                  Soit. Donc, il faut considérer l'ensemble de la contribution des deux entreprises à l'open-source.
                  Hum… je suis embêté…. MS à, de mémoire, publié les spec' de .NET, peut-on considérer cela comme un geste en faveur du libre, selon toi?
                  Selon moi, oui, mais je suis conscient que l'on a des opinions différentes sur le sujet.

                  Je passerai sur les formes indirectes de contribution, sur lesquelles à mon avis MS à plus contribué au libre que Linux. Si tu veux m'y engager, ce sera volontiers, mais il faudra au préalable définir pas mal de choses pour pas qu'on se contredise en pensant la même chose.

                  Je vois que tu maîtrises ton sujet sur les bout des orteils… Vois-tu il n'existe pas de licence open source NC (non commerciale), d'ailleurs Eric Raymond, a qui l'on doit notamment la popularisation du terme open source, ne pense pas du bien des licences CC. Les licences open source et libres sont totalement identiques. Tu confonds licences Creative Commons et open source.

                  Mais, qui a dit que Eric Raymond avait raison? Ce n'est pas mon Messie!
                  La FSF et Debian elles-mêmes sont en désaccord sur la notion de libre et d'open-source! La FSF est aussi, d'ailleurs, en désaccord avec les BSD.

                  Plus posément (mon ton était un peu sec), dès lors qu'un code source est lisible et modifiable par les utilisateurs du binaire issu de ce premier, en quoi n'est-il pas libre? Quel est le but réel du libre?
                  Oui, je remets en question le fait que les modalités financières soient liées aux libertés des utilisateurs. Je remets aussi en question le fait qu'il soit possible de publier n'importe quel type de logiciel libre et de pouvoir en vivre dans la pratique.

                  et de leur demander des licences sur des prétendus brevets logiciels bidons. Mais bon Microsoft ne donne rien en retour.

                  Si. En retour, il leur fout la paix.
                  Tu vas sûrement m'accuser de me croire dans le monde des bisounours, et vu le ton de notre échange je ne t'en voudrai pas. Mon opinion, c'est que pour la majorité des boîtes, si elles ne vont pas jusqu'au procès, c'est qu'elles savent qu'elles perdront. Pas nécessairement sur les brevets en question, mais sur d'autres, des conflits qui s'éveilleront à la moindre velléité de rébellion.
                  Et avant que tu ne le demandes, non, je n'approuve pas.
                  Seulement, force est d'admettre que dans la situation présente, seules les nations arabes et les russes semblent avoir les tripes (ou l'obligation) d'avoir un dirigeant capable de dire merde aux USA. Enfin, c'était la dernière fois ou j'ai essayé d'ouvrir un œil (fautif, donc).

                  • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Pour moi, un très gros contributeur, c'est juste un contributeur qui publie régulièrement des patch. Ça n'a, contrairement à ce que j'ai pu laisser ressentir (mea culpa d'ailleurs) rien à voir avec la quantité de lignes de code. Ceci dit, je crois (et je ne vais pas vérifier, pour deux raisons: 1) perte de temps 2) remise en question difficile) que les plus gros contributeurs au LL sont des gens non affiliés. Un logiciel libre qui aurait une personne (physique ou morale) comme contributeur majeur, c'est typiquement le genre de logiciel libre que j'essaierai d'éviter en milieu professionnel, car il aurait peu de potentiel de pérennité.

                    Alors euh, en 2007, d'après Andrew Morton, 80% des contributeurs réguliers au noyau le faisaient parce que c'était leur job. Les 20% restants sont bien des amateurs (dans le sens « noble » du terme). Tout ça pour dire que si, dire qu'une boite X est bien un gros contributeur a du sens : et ce qui fait la pérennité du code n'est pas qu'une boite y ajoute beaucoup et régulièrement ou pas, ou bien au contraire que ce soit un individu. Tant que le patch peut être testé/qualifié par les gens qui sont responsables de leurs branches respectives (avec L.Torvald tout en haut et un droit de véto si nécessaire), je ne vois pas où est le risque. Au contraire : les gens qui sont responsables de diverses branches du noyau appartiennent à des boites différentes (Red Hat, Google, etc.) : il n'y a aucun intérêt à laisser l'autre boite être seule responsable de certains aspects du noyau.

            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

              Posté par . Évalué à -1.

              D'une part si Microsoft s'ouvre bien à l'open source l'Orgre de Redmond ne s'ouvre pas au logiciel libre.

              Et alors ? Tu crois que les motivations de Google, Apple, etc., sont différentes ?
              Ce que je trouve idiot, j'insiste, est d'incriminer ici spécifiquement Microsoft pour une attitude qui est celle de la plupart des entreprises faisant du libre (ou de l'open source, puisqu'en pratique c'est la même chose, quoiqu'en disent les idéologues).

              Je suis d'accord avec toi, Microsoft est très intelligent pour faire de l'argent avec le travail des autres.

              Comme ses concurrents. Quand Google base Android sur le noyau Linux, il fait lui aussi—très intelligemment—de l'argent avec le travail des autres. Apparemment, cela te dérange moins…

              Toute cette polémique semble sortie des années 90, à l'époque où il était de bon ton de vomir "Micro$oft" et d'installer xbill sur son bureau X11.

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par . Évalué à 9.

                Je suis d'accord avec toi, Microsoft est très intelligent pour faire de l'argent avec le travail des autres.

                Comme ses concurrents. Quand Google base Android sur le noyau Linux, il fait lui aussi—très intelligemment—de l'argent avec le travail des autres. Apparemment, cela te dérange moins…

                Sauf que ça n'a rien à voir ! Google se base sur le noyau linux mais fournit un travail important derrière pour faire son produit.
                Microsoft ne fournit aucun travail il se contente de faire peur. Un peu comme dans les films quand des costauds viennent proposer leur "protection" aux petits commerçants contre une partie de la recette …

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par . Évalué à 8.

                En même temps, xbill, c'est toujours un jeu rigolo. :-)

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par . Évalué à 5.

                Et alors ? Tu crois que les motivations de Google, Apple, etc., sont différentes ?

                Les motivations des sociétés capitalistes sont claires pour tout le monde je pense, c'est de faire du profit. Mais si la société Apple utilise aussi les brevets logiciels comme une arme ce n'est pas le cas de Google. Libre à toi de proposer un article ici concernant les abus des brevets logiciels d'Apple.

                Ce que je trouve idiot, j'insiste, est d'incriminer ici spécifiquement Microsoft pour une attitude qui est celle de la plupart des entreprises faisant du libre (ou de l'open source, puisqu'en pratique c'est la même chose, quoiqu'en disent les idéologues).

                Sauf erreur de ma part je ne connais aucune autre société, à part Microsoft, qui se sert de brevets logiciels bidons pour rançonner des sociétés utilisant des produits open source comme Linux et Android. Mais si tu as des exemples, je suis intéressé.

                Comme ses concurrents. Quand Google base Android sur le noyau Linux, il fait lui aussi—très intelligemment—de l'argent avec le travail des autres. Apparemment, cela te dérange moins…

                Google se sert effectivement des produits open source pour faire fructifier son business. Les licences open source n'interdit en aucun cas des pratiques commerciales. Mais contrairement à Microsoft, Google contribue énormément au noyau Linux et à Android, les produits Google sont bien basés sur ces mêmes logiciels open sources. Microsoft lui ne vend rien. Microsoft se contente d'aller voir les sociétés (ces sociétés vendent bien du logiciel open source, comme Linux et Android) et de leur demander des licences sur des prétendus brevets logiciels bidons. Mais bon Microsoft ne donne rien en retour. Pour rappel Les brevets logiciels sont incompatibles avec les logiciels libres ou open source.

                Toute cette polémique semble sortie des années 90, à l'époque où il était de bon ton de vomir "Micro$oft" et d'installer xbill sur son bureau X11.

                Non malheureusement cette polémique date de 2016 (et oui Microsoft a changé en vingt-six ans), cet article n'a pas pour but de vomir (mais je comprends ton envie de vomir) sur Microsoft mais de dénoncer l'utilisation abusive des brevets logiciels contre les logiciels open source.

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Sauf erreur de ma part je ne connais aucune autre société, à part Microsoft, qui se sert de brevets logiciels bidons pour rançonner des sociétés utilisant des produits open source comme Linux et Android. Mais si tu as des exemples, je suis intéressé.

                  Je n'arrive pas à retrouver son post de blog, mais Bill Joy (fondateur de Sun Microsystems) a parlé de sa guerre de brevets avec Bill Gates (MS) à propos de StarOffice, mais aussi Steve Jobs à propos de CDE. En substance, chacun est venu le voir et le menacer de poursuites, et à chaque fois il a répondu qu'eux-mêmes utilisaient des technos dont Sun possédait les brevets. Donc tu as au moins Microsoft (œuf corse) mais aussi Apple.

                  Et en pratique, IBM aussi — contrairement à ce que beaucoup de (grosses) boites US aimeraient faire croire, une fois qu'elles sont un chouïa fossilisées et ont plus de mal à grossir/grandir/innover, elles ne se gênent pas pour utiliser leurs brevets pour intimider les plus petits.

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Zut, j'oubliais :

                  Google se sert effectivement des produits open source pour faire fructifier son business. Les licences open source n'interdit en aucun cas des pratiques commerciales. Mais contrairement à Microsoft, Google contribue énormément au noyau Linux et à Android, les produits Google sont bien basés sur ces mêmes logiciels open sources.

                  À un moment les mainteneurs du noyau ont dû menacer de séparer les modifications faites pour faire marcher Android, tellement ils ne faisaient aucun effort pour que tout soit homogène. Et en pratique, sans être aussi mauvais, la gestion du source d'Android ressemble quand même pas mal à une quasi-tivoïsation : lorsque des gens essaient de faire une distribution Android indépendante, s'ils cherchent à ajouter leurs propres modifs qui ne correspondent pas aux critères qualité de Google (perte en autonomie, etc.), ils se font menacer d'être ± coupés du play store… Je comprends que c'est parce que Google ne veut pas perdre en image de marque, et que du coup une fonctionnalité utile mais qui fait perdre trop de batterie, trop vite (par exemple, dans le cas des applications qui s'exécutent en parallèle sur le même écran) est mauvais pour la réputation du système, mais c'est quand même abuser. Alors que lorsque c'est Samsung qui l'a fait malgré les menaces de Google, ben comme ils ont les reins solides, ils peuvent se permettre.

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par . Évalué à -1.

                (ou de l'open source, puisqu'en pratique c'est la même chose, quoiqu'en disent les idéologues).

                OpenSource tu peux lire le code (c'est tout, comme la lois, ou un bouquin). Libre tu fais se que tu veux avec le code.
                C'est pourtant bien différent.
                OpenSource seul n'a quasi aucun intérêt (quelle motivation à lire le code vu que tu peux pas y toucher?) tandis que libre à de l’intérêt (ajouter des features, enlever un bug, personnaliser l'interface).

                En gros, si tu fais de l'opensource non libre tu te retrouve publier ton code en sachant que seul tes ennemis (concurrent, troll, pirates), auront la motivation de le lire pour chercher des failles tandis que tes users n'en auront strictement rien à foutre.

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Perdu. Microsoft (ainsi que d'autres boites) a tenté d'imposer sa définition du terme « open source » en disant qu'ils proposaient des licences « open source » de Windows à certain de leurs clients, ce qui effectivement donnait accès au code source de l'OS mais ne donnait en rien le droit de redistribuer, et je ne sais même pas s'il y avait droit de modification, même en interne (je suis sûr qu'au moins pour certains contrats/clients c'est possible).

                  En résumé, un « logiciel libre » satisfait aux 4 libertés exprimées par Stallman et la FSF : liberté d'exécuter le programme comme tu le désires, de l'étudier et le modifier, de le distribuer pour aider ton voisin, et même de distribuer des versions modifiées. Mais un logiciel dit « open source » fait de même. La différence entre « libre » et « ouvert » est philosophique : un logiciel libre respecte les 4 libertés pour une raison morale, alors qu'un logiciel ouvert le fait pour des raisons techniques. Je détaille plus bas.

                  Le point de vue « open source » dit en gros qu'un logiciel devrait être redistribuable, modifiable, etc., car d'un point de vue pragmatique et technique c'est comme ça qu'on obtiendra les meilleures versions d'un logiciel donné. Il y a un côté très « darwiniste » de ce point de vue : seuls les meilleurs logiciels libres survivront.

                  Dire qu'un logiciel est « libre » c'est dire qu'il satisfait les 4 libertés énoncées par Stallman et la FSF, exactement comme pour les logiciels open source. Cependant, dans le cas des logiciels libres, la raison de soutenir cette façon de faire du logiciel est que la connaissance ne devrait pas être enfermée derrière des barrières propriétaires. Entre autres choses, il y a l'idée qu'une fois que le logiciel fait fonctionner une machine que tu as achetée, tu devrais pouvoir faire ce que tu veux de la machine, et donc par transition, tu devrais pouvoir modifier le logiciel qui la contrôle, et distribuer tes modifications à qui tu veux. La liberté qui est visée est celle de l'utilisateur final, plus que celle du développeur qui a développé le logiciel.

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Libre tu fais se que tu veux avec le code.

                  C'est faux.
                  La GPL est considérée comme libre, et on ne fait pas ce que l'on veut avec la GPL: si on distribue le logiciel, on est OBLIGÉ de distribuer le code source. Il s'agit bel et bien d'une restriction.

                  D'autres licences, telles que les licences de type BSD, sont quant à elle bien plus permissives.

                  Et puis, c'est un sujet très complexe, tellement que des acteurs majeurs du libre ne sont pas d'accord entre eux. J'invoque Debian qui considère la licence utilisée pour la documentation de GDB comme non libre, cette dernière licence étant produite par la FSF et… interdit certaines modifications.

                  Et je ne parle pas ici du fait que, selon la nations dont tu es titulaire de la nationalité, la loi peut t'interdire de déposer ton œuvre dans le domaine public. C'est mon cas, à moi, en France, si je ne me trompe pas. Hors, seul le domaine public permets une liberté à 100% avec le travail intellectuel d'autrui. Seule le domaine public est réellement, 100% libre (c'est à dire, n'interdit strictement rien).

                  • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 02/04/16 à 00:59.

                    Une licence du type CC0 ou unlicense est équivalente au domaine public dans pas mal de pays non?

                    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                    • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Une licence du type CC0 ou unlicense est équivalente au domaine public dans pas mal de pays non?

                      Peut-être.
                      Moi, je suis français et, si je plaçais un poême sous CC0, il ne serait pas du tout dans une licence équivalente au domaine public, alors que si je plaçais un code source sous la même licence, il en serait en effet très proche.

                      Je m'explique.
                      Dans le droit français, la PI est divisée en deux:

                      1. le droit d'auteur, qui est partiellement incessible, y compris volontairement, et est héritable.
                      2. les brevets, qui sont vendables.

                      Le peu que j'en sais (surtout à cette heure (déjà que je dois me relire avec 3s d'intervalle pour pas faire trop de fautes… n'espères pas une véracité juridique absolue, c'est pire que de l'ASM x86 ces trucs la!)), c'est que le droit d'auteur couvre les créations imaginaires, telles que les romans, musiques, poésies… et est séparé en 2:

                      1. le droit moral, incessible, qui est légué aux descendants et garantit le droit de faire respecter l'œuvre. En gros, si demain j'écrit un truc tout pourri en reprenant Maupassant, et que ses héritiers me refusent le droit de publier, je n'aurais pas le droit. Ce droit est notamment limité par le droit de satyre, de caricature, ainsi que par le droit de citation (en France, hein, j'insiste). Autrement dit, je peux très bien parodier "le bout de ficelle" ou en citer une partie, sans avoir de problème avec les héritiers de Guy.
                      2. le droit d'exploitation, qui lui permets d'accorder l'exploitation commerciale d'une œuvre à autrui, par exemple un groupe de musique qui laisse la SACEM vendre son œuvre.

                      Alors que le droit des brevets lui nécessite, en France, j'insiste lourdement, une application viable d'un système industriel ne faisant pas partie de l'état de l'art (pas sûr de l'expression…).

                      Dernière chose: encore une fois, ce sont des souvenirs vagues de cours d'informaticien, pas de légiste. Et je rappelle qu'il ne faut surtout pas croire ce que l'on lit sur l'internet, surtout quand c'est moi qui l'écrit :)
                      D'ailleurs, tu remarqueras qu'il y a pas mal de blancs dans mon résumé: désolé, je ne peux pas faire mieux (1 chimay, 4 verres de whisky, et plus de 5 ans depuis les cours, ça aide pas…).

                      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Je suis globalement d’accord mais je vois pas le rapport avec les brevets. Si tu mets ton truc sous CC0 sans mettre de brevet dessus, ben personne d’autre peut mettre de brevet dessus.

                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Le piège ici, c'est que si, quelqu'un pourra mettre un brevet: moi. Tu as bien dit personne d'autre, mais d'un jour à l'autre, moi, je pourrais le faire et foutre ma merde. Le domaine public l'empêcherait.

                          Et si j'ai besoin de précédents, alors, XFree86. Je crois. Pas sûr. (c'est antérieur à ma découverte de linux, de l'histoire pour moi donc, et je suis faible en histoire)

                          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Le piège ici, c'est que si, quelqu'un pourra mettre un brevet: moi.

                            Ok, donc tu vois le domaine public contre un moyen de te protéger contre ton futur toi ? oO'

                            (c'est antérieur à ma découverte de linux, de l'histoire pour moi donc, et je suis faible en histoire)

                            En même temps, Internet existe, et dessus y a wikipedia. Et ça tombe bien, y a une page XFree86, qui a un chapitre 2004: Licensing controversy.
                            Pour la faire courte, aucun rapport avec des brevets. C'est une histoire de changement de licence.

                            Je pense que c'est surtout la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. A l'époque, plus grand monde n'était satisfait de l'architecture d'XFree86 et de la sclérose du board ("surtout ne rien changeaï"), y compris au sein de la core team et ça a forké.

                          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                            Posté par . Évalué à 6.

                            En droit français (et européen si je ne m'abuse), si le code a été publié, à moins d'avoir déposé le brevet avant de publier le code, tu ne peux plus breveter quoi que ce soit (car la publication fait automatiquement rentrer le procédé en état de l'art). En droit US, tu as un an à partir de la publication pour breveter ton invention (que la publication soit sous forme de journal, code source, présentation, etc., n'importe pas). Au-delà, la publication devient de nouveau du « prior art ».

                      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        En gros, si demain j'écrit un truc tout pourri en reprenant Maupassant, et que ses héritiers me refusent le droit de publier, je n'aurais pas le droit.

                        Maupassant, mauvais exemple, c'est dans le domaine public. Art L123-1 du CPI : 70 ans après la mort de l'auteur (plus les jours restant de l'année du décès)

                        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                          Posté par . Évalué à 3.

                          J'ai précisé: tout pourri. Si c'est un bon truc, qui ne déforme pas l'image et autres trucs subjectifs, ils ne pourront rien dire, justement.

                          En france, le droit d'auteur, le truc lié à l'art, se divise en deux parties: une partie morale, incessible et héritable, et une partie qui permets l'exploitation financière. Cette dernière étant limitée dans le temps. Si ne je ne m'abuse. D'ou le terme de "pécunier" dans l'article que tu cites.

                          (plus les jours restant de l'année du décès)

                          Tiens, ça je ne savais pas.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à -3.

          Idiote…pas tellement. Ils regardent toujours là ou il y'a du blé à se faire. Et vu qu'Android est plûtôt populaire…

          Ce qui leur rapporte, c'est leur offre Cloud (Azur, OneDrive, Office365, …). Les brevets Android, c'est peanuts… Encore moins que Windows ou la Xbox One…

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par . Évalué à 10.

            Ce qui leur rapporte, c'est leur offre Cloud (Azur, OneDrive, Office365, …). Les brevets Android, c'est peanuts… Encore moins que Windows ou la Xbox One…

            D'après l'article, le volume des licences et des brevets a représenté environ 9 % du total des revenus de Microsoft et aurait rapporté environ 3,4 milliards de dollars à Microsoft en 2014. Donc c'est loin d'être peanuts, même pour un éléphant comme Microsoft. Tu connais un logiciel qui rapporte 3,4 milliards par an sans pondre une seule ligne de code et sans aucun support utilisateur ? Donc si c'est des cacahuètes pour Microsoft, ce sont des grosses cacahuètes en or massif. C'est pour cette raison que Microsoft ne va pas arrêter de si tôt et signe régulièrement des contrats de licence de brevet couvrant Linux en Android. Les deux dernières sociétés rackettées par Microsoft ? Rakuten Inc et Wistron Corp en mars 2016.

      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Un logiciel libre peut se passer de contributeurs, mais il peut être tué à coup de brevets.

        Quant à Microsoft, ils ne font pas payer que pour Android, et ont notoirement financé le procès de SCO. Et, si un autre système basé sur Linux devient populaire, ils s'y attaqueront.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 4.

          Ce que je pointe, c'est justement le changement entre les années 2000 avec Ballmer, et ce qui est fait aujourd'hui… Entre qualifier l'Open Source de "danger mortel communiste", et contribuer, concrètement a l'écosystème (avec les exemples que j'ai donne). Ils ne sont pas parfaits, mais de la a nier le l'evolution…

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 1.

          Un logiciel libre peut se passer de contributeurs

          Ah? Et il fait comment pour être écrit?

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ce que je veux dire, c'est qu'il peut perdre des contributeurs ; évidemment, pas tous. Que Microsoft contribue à Linux, c'est sympathique, mais ça ne compensera jamais ce qu'ils font par derrière avec les brevets.

            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

              Posté par . Évalué à 4.

              Un logiciel libre peut se passer de contributeurs

              Il y a une marge entre "se passer de contributeurs" et "se passer de quelques contributeurs", non?

              Bah, ok, désolé d'avoir attaqué ton raisonnement par l'absurde, mais sur l'instant j'avais vraiment lu le sens littéral.

              Pour ce qui est des brevets et, surtout, de la PI… ma position est très claire dans mon esprit, et ma façon de l'exprimer est généralement la suivante:

              Les lois relatives à la PI sont, de base, une bonne chose. Elles permettent qu'un petit inventeur (ou auteur, je relie l'invention et l'imagination) puisse vivre de ses apport à l'humanité malgré sa faible puissance économique en lui garantissant une exclusivité temporaire.
              Les problèmes que l'on à, actuellement, sont que:
              * 1: cette protection devrait uniquement être acceptable si l'auteur/inventeur publie ses sources au moment du dépôt. De façon à ce que, s'il lui arrivait malheur, les sources de l'évolution ne soient pas perdues.
              * 2: cette exclusivité est trop longue et, pire, s'est étendue à sa famille, qui n'est en rien impliquée dans le progrès: que l'individu à l'origine d'un progrès en vive mieux est moral (selon moi), que cela soit légué à ses descendants implique de privilégier des gens par rapport à leur naissance.

              Nul doute que tu y verras à redire.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 4.

          exact, ils font payer Rakuten (lien plus haut) qui produit des livres électroniques (Kobo).

      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

        Posté par . Évalué à 10.

        La dépêche traite de l'utilisation abusive des brevets logiciels contre les logiciels open source. Je ne vois pas en quoi cela est passablement idiot ? Les brevets logiciels restent une menace pour les logiciels libres ou open source.

        Même si ces brevets logiciels bidons sont principalement utilisés par Microsoft pour exhorter de l'argent aux sociétés utilisant Android, certains contrats de licence de brevet concernent également des sociétés utilisant seulement Linux.

        D'ailleurs, je suis persuadé que ces brevets logiciels bidons ne couvrent pas seulement Andoid ou Linux, mais n'importe quel système d'exploitation et que Microsoft pourrait se montrer bien plus agressif qu'il ne l'est. Mais derrière ce racket à coup de menace de brevets logiciels, il y a également un message que Microsoft veut faire passer « Attention, Android et Linux ne sont pas gratuits, si vous les utilisez vous devez prendre une licence chez nous. ».

        Avec 3,4 milliards de dollars de ses brevets Android en une année, je ne pense que l'on peut appeler ça le le petit bout de la lorgnette ! Au contraire, ne regarder que le « virage open source de Microsoft » et ne pas regarder la politique brevets logiciels déplorable de Microsoft c'est ce que j’appellerai regarder par le petit bout de la lorgnette. D'ailleurs l'article répercuté parle bien des deux aspects. Avant d'afficher « Microsoft aime Linux », Microsoft devrait se rappeler que les brevets logiciels sont incompatibles avec les Logiciels libres ou open source.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 0.

          il y a également un message que Microsoft veut faire passer « Attention, Android et Linux ne sont pas gratuits, si vous les utilisez vous devez prendre une licence chez nous. ».

          Si Microsoft voulait faire passer ce message, il ferait une campagne de communication (il en a largement les moyens, et il l'a déjà fait par le passé).
          Si Microsoft voulait attaquer le libre dans son ensemble, il ne se limiterait pas à Android, alors qu'un gros point d'ancrage du libre est le côté serveur : faire cracher quelques milliards à Google n'a aucune incidence sur les parts de marché de Red Hat, Apache, etc.

          Bref on peut toujours fantasmer sur les ambitions de Microsoft, mais à moins de raconter n'importe quoi il vaut mieux partir du réel. Quand tu dis "Microsoft pourrait se montrer bien plus agressif qu'il ne l'est", c'est sans intérêt : d'autres grandes entreprises pourraient également se montrer bien plus agressives que Microsoft ne l'est…

          les brevets logiciels sont incompatibles avec les Logiciels libres ou open source

          En effet. Mais Microsoft est loin d'être le seul à avoir des brevets logiciels, y compris parmi les gentils contributeurs du libre.

    • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Microsoft a progresse tres nettement, tant dans les paroles que dans les actes

      Pour les paroles, c'est juste de la communication. Valeur = zéro.
      Cela dit tu fais partie des gens avec qui ça marche. Cela indique que ton détecteur de pipeau ne fonctionne pas.

      Pour les actes, hum, prenons tes exemples : c'est 100% centré sur Microsoft.
      Donc que Microsoft fasse des choses en sa faveur, je ne vois pas bien en quoi sa améliore quoi que ce soit.

      • Azure qui accueille du Linux : il n'y a pas de lien logique, sinon VMWare est un ami du libre car il font tourner du Linux, et KVM est un ennemi du libre car il fait tourner du Windows (note : à l'inverse de Microsoft, VMWare n'est à ma connaissance par un ennemi du libre, la nuance est de taille). Ça leur évite juste d'être totalement ridicule. Et puis ça leur a coûté quoi comme efforts ? Et surtout ça leur a permis de trouver combien de bugs ? Un des intérêts de faire fonctionner ce genre de choses avec plusieurs systèmes, c'est de trouver plus rapidement les bugs. Et d'éviter les critiques trop faciles. Et de faire croire aux naïfs que Microsoft est un ami. Méga-bingo, mais rien à voir avec le libre

      • Visual Studio Code : un IDE de plus, la belle affaire. Oui bon ok c'est un logiciel libre (enfin je suppose, je n'ai pas vérifié la licence). Un point pour eux

      • ouverture des format openXML, et prise en charge du format OpenDocument : Mouahahah… nan allez, on passe au point suivant

      • la prise en charge des standards W3C par son browser : comme pour Azure, quel est le rapport avec le libre ? C'est comme si le lecteur multimédia de Windows pouvait lire autant de formats que VLC, ça n'a aucun rapport avec le libre. C'est juste pour être moins ridicule face au monde entier tellement ils étaient à la ramasse, et tellement les codeurs en avaient ras la casquette au point que les forums, wiki, blogs, etc en débordent. Ils ont juste sauvé leur peau quelques temps supplémentaires

      • contributions a Linux sur la compatibilité avec les outils MS : ils ont fait en sorte que Windows tourne mieux sous KVM, ce qui semble être un minimum (cela dit Windows tournait déjà mieux sous KVM qu'en bare-metal, et depuis des années). À ma connaissance ils n'ont pas contribué à autre chose, ou anecdotiquement. De plus il semble que les contributions ne sont plus d'actualité. Ça reste un point pour eux également

      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

        Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 28/03/16 à 21:05.

        Évidemment qu’ils font de l’open source qui les arrangent. Et alors ? Red Hat aussi fait de l’open source qui les arrangent. Moi-même je fais de l’open source qui m’arrange. Tu connais beaucoup de monde qui fait de l’open source dont il se contrefout ? Personnellement, j’aurais pas confiance, et je m’attendrais à du travail bâclé.

        Par contre, ce qu’il faut voir, c’est que les trucs qui les arrangent, ils auraient pu les faire en closed source (comme ils faisaient avant), et que maintenant ils le font en open source. Si ce n’est pas une évolution positive, je ne sais pas ce qu’il te faut.

        (et dans la liste des trucs « égoïstes » qu’ils font en Open Source, tu peux ajouter la compatibilité Windows à Docker, leur moteur Javascript Chakra, Tyepscript, de gros morceaux de .Net dont le développement de ASP.NET 5 en mode communautaire, CNTK & DMTK, GSL, Bond, TouchDevelop, F#, rDSN, Pyjion, Ace, Thrifty, WinJS, Nuget, RxJs, Z3, RxCpp, Rx.Net, Thali, et bien d’autres)

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 4.

          (et dans la liste des trucs « égoïstes » qu’ils font en Open Source, tu peux ajouter la compatibilité Windows à Docker, leur moteur Javascript Chakra, Tyepscript, de gros morceaux de .Net dont le développement de ASP.NET 5 en mode communautaire, CNTK & DMTK, GSL, Bond, TouchDevelop, F#, rDSN, Pyjion, Ace, Thrifty, WinJS, Nuget, RxJs, Z3, RxCpp, Rx.Net, Thali, et bien d’autres)

          Référence obligée :

          https://www.youtube.com/watch?v=Qc7HmhrgTuQ

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          ils font de l’open source qui les arrangent. Et alors ?

          Personne n'a critiqué dans ce fil le fait qu'ils fassent des trucs pour leur pomme.
          Tu as du mal à voir la différence entre « Open Source » et « Open Source Washing ».

          Après, libre à toi de croire aux communiqués commerciaux, aux contenus des blogs qui courrent après le Google Rank, et aux contenus de magasines (rédigés par des journalistes ultra compétents comme on le voit souvent ici).

          J'ai simplement écrit, ainsi que d'autres ici, qu'il est faux de prétendre que Microsoft a changé vis à vis de l'Open Source. Ils ont toujours la même attitude agressive. Le fait qu'ils aient produit un peu de code libre il y a 3 ans ne change que 1% du truc car ils n'ont fait que le strict nécessaire, et surtout ils ont beaucoup communiqué autour de ça (aka faire du vent comme les politiciens) pour que les naïfs (dont une bonne part de professionnels de l'informatique visiblement) se disent que c'est une entreprise amie des dauphins et des bébés phoques.
          En gros ils font ce qu'ils ont toujours fait. Et ça fonctionne plutôt hyper bien.

      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

        Posté par . Évalué à 0.

        Passer de l'Open Source "cancer communiste" a contributeur, y'a un pas. Oui c'est de la comm', comme Red Hat, et comme bien d'autres boites qui vendent du libre. Ca montre quand meme qu'ils ont évolue.
        Pour ce qui est des contributions, je ne connais personne qui contribue sur ce qui ne le concerne ou ne l'interesse pas. C'est aussi un gage de qualite et de serieux.
        Il ne s'agit pas ici de donner un blanc-seing a Microsoft sur le sujet. Juste de rééquilibrer la depeche en pointant que les positions ont change de maniere concrete. Et qu'au vu des evolutions, le problème du racket au brevet sur android releve davantage de relents du passe que d'une philosophie anti-Open Source.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 29/03/16 à 10:34.

          RH c'est uniquement de la communication sa participation aux logiciels libres?

          Et ben la comm Microsoft pour decredibiliser les autres marche en effet tres tres bien…

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par . Évalué à -4.

            RH ils participent aux logiciels libres qui ne les intéressent pas ?

            Bah non, et c'est bien normal.

            Mais si Microsoft ne le fait pas non plus, là ce sont des ordures qui pensent qu'au blé…

            Et RH, ils font pas leur boulot pour le blé, peut-être ?!

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par . Évalué à 5.

            Il n'y a pas de "uniquement" dans mes propos, encore moins en sous-entendu.
            Je me contente de constater que Microsoft n'est pas le seul a mettre en avant ses contributions Open Source dans son argumentaire commercial.

            D'ailleurs, je trouve que cela représente une victoire majeure de l'Open Source sur le monde propriétaire: le message disant que les sources ouvertes sont un argument sur la qualité et la sécurité est passe auprès des clients. Et Microsoft l'a compris. Et cela prive les partisans du "tout propriétaire" d'un soutien majeur.
            Tout n'est pas rose, mais c'est plutôt sur la bonne voie.

            PS: Pour avoir des personnes du monde Microsoft dans mon environnement, je constate une réelle percée de la culture Open-Source, voire Libre dans les personnes de cette boite. Bien plus avancée chez les techos en tout cas que ce que les responsables comm' montrent. Ce n'est pas que du flan commercial, comme je peux le voir dans certaines boites que je ne citerai pas.

        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Bah Microsoft c'est surtout un bien bel exemple de capitalisme. Elle était anti-open source quand ça l'arrangeait, maintenant ça changé car ça sert leurs intérêts économiques. Mais Microsoft a jamais été pro-logiciel libre: l'open source, c'est le libre dépolitisé pour servir le profit/le marketing/l'openwashing.

          Microsoft est un troll de brevets qui extorque de l'argent à des entreprises utilisant Linux, mettant en prime des bâtons dans les roues à des concurents. Mais elle soigne sa communication hypocrite sur comment Microsoft aime trop Linux et l'open source (spoiler: non. Microsoft aime le fric).

          Avec la montée de l'open source, Microsoft a redoré son image auprès de nombreux pros de l'informatique, tout en continuant ses pratiques déloyales.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

            Posté par . Évalué à -4.

            (spoiler: non. Microsoft aime le fric).

            RH, Canonical, c'est des associations caritatives en fait !

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              J’ai beau être anticapitaliste, je ne peux que constater que certaines entreprises sont plus éthiques et honnêtes que d’autres. D’autre part je n’ai pas précisé si je soutenais Canonical ou Red Hat. C’est une attaque gratuite et c’est ni drôle ni pertinent.

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 30/03/16 à 08:16.

                Hum, en relisant la dépêche je me suis rendue compte que tu faisais référence aux partenariats entre Microsoft et ces deux entreprises. Vu le ton de ton commentaire, j’avais l’impression que tu me trollais (ça m’est arrivé souvent ces derniers temps ici).

                Je ne connais pas la nature de leur partenariat avec Microsoft, mais Red Hat est déjà beaucoup plus éthique et transparente d’après ce que je sais. Ce dont je suis sure à 100%, c’est que Microsoft a des pratiques déloyales.

                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                  Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 30/03/16 à 10:15.

                  Microsoft est une entreprise. Donc elle aime le fric.
                  RedHat aussi.
                  Canonical aussi.
                  Oracle aussi.
                  Google aussi.
                  Intel aussi.
                  AMD aussi.
                  NVIDIA aussi.
                  etc. …

                  Si on veut attaquer Mucrosoft, ce n'est pas le bon angle d'attaque, AMHA.

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    J’ai pas vraiment envie de m’étaler sur cet argument en particulier mais j’ai quand même argumenté plus que ça (et comme je le disais, certaines entreprises sont plus éthiques que d’autres malgré leur but de gagner de l’argent).

                    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    La mafia aussi aime le fric c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont des gros bras qui vont casser les jambes des commercants qui ne paient pas leur dime -> travail mafia == casser les jambes

                    Microsoft aussi aime le fric c'est pour cela qu'ils paient des avocats pour faire envoyer leurs menaces de cassage de jambes (tu paies ou on te ruines) -> travail microsoft == envoyer des lettres de menaces.

                    Meme quantites de travail productif (nul), meme comportement (menace) et meme resultat (gagne de l'argent sur le dos de ce qui font le vrai boulot).

                    Il est possible que RH fasse la meme chose mais je ne connais pas d'exemple. Je suis par contre tout a fait pret a apprendre et donc a ecouter tes exemples de comportement similaire fait par les boites qui tu compares.

                    • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Sinon, c’est quoi l’alternative libre à exfat ? (qui est notamment un des principaux concernés dans cette histoire).

                      Parce que certes, cracher sur microsoft, c’est cool, mais aujourd’hui, je ne sais pas en quoi formatter mon dd externe pour que je n’ai pas de problèmes à la con de permissions parce que mon uid/gid n’est pas le même sur toutes mes machines.

                      Enfin, si, je sais… ntfs ou exfat…

                      • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        NTFS pour les disques durs externes.
                        FAT32 pour les supports flash externes (clés USBs).

                        C'est con, mais c'est ce qui marche partout…

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                        • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Encore que le NTFS est intéressant vu la capacité des clés USB d’aujourd’hui.

                          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                          • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/04/16 à 08:33.

                            Vu le nombre limité d'écritures sur les clés USB, pas vraiment. NTFS a un journal, des ACLs, etc…

                            Si on veut profiter des grosses clés USB (enfin surtout si on veut mettre de gros fichiers dessus), on peut mettre exFat avec une taille d'allocation maximale. Mais exFat en dehors de Windows est pas encore bien pris en charge.

                            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                            • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                              Posté par . Évalué à 1.

                              exFat ne sera JAMAIS dans le noyau enfin tant que le brevet ne sera pas dans le domaine public. Il existe un module FUSE pour cela.

                              Et sur MacOS X, quand tu vois le support de NTFS qui ne monte pas automatiquement les partitions (tu dois faire dans un terminal open /volume pour y avoir acces et en lecture simple) c'est pas la panacee non plus…

                              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                                Posté par . Évalué à 2.

                                exFat ne sera JAMAIS dans le noyau enfin tant que le brevet ne sera pas dans le domaine public. Il existe un module FUSE pour cela.

                                Mais personne n'a parlé de l'avoir dans le noyau. Tes prédécesseurs ont juste parlé d'avoir le support, c'est très différent.

                              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Visiblement y a un module pour le noyau: exfat-nofuse. Je peux l’installer sous Arch Linux depuis AUR, mais je sais pas si ça a été testé en dehors d’Android/ARM.

                                Après exFAT marche peut-être sur les versions récentes d’OS X mais pas forcément avec les ordinateurs types Freebox, télévision, etc.. Et on peut faire en sorte qu’OS X lise du NTFS avec Mounty (ça m’a pris 10 secondes de recherche, après je ne connais pas la qualité).

                                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                              • [^] # Re: Ne regardons pas par le petit bout de la lorgnette non plus...

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Et sur MacOS X, quand tu vois le support de NTFS qui ne monte pas automatiquement les partitions (tu dois faire dans un terminal open /volume pour y avoir acces et en lecture simple) c'est pas la panacee non plus…

                                Testé à l'instant, MacOSX monte bien évidemment tout seul les partitions NTFS. En lecture seule par défaut, mais il est apparemment possible d'activer le R/W. Pas testé par contre. Pour ça j'utilise Parangon.

  • # Royalties android

    Posté par . Évalué à 4.

    Ces royalties 'Android' permettent à Microsoft maintenir son activité smartphone … C'est une somme énorme (bénéfice de la 20eme plus grosse entreprise française, toute activité confondue)
    Les nexus n'ont jamais eux de sdcard pour éviter de cracher aux bassinets …
    On devrait savoir ce qu'on paye en royalties, idem la TVA, lorsqu'on achète !

  • # microsoft et mac donald

    Posté par . Évalué à 2.

    Microsoft est en perte de vitesse sur bien des secteurs clefs de l'internet : part de marché du navigateur, OS, OS mobile, solution cloud … Alors, ils essaient de se raccrocher aux branches et faire de l'open source comme ceux qui reussissent dans ce secteur.
    Ca me fait penser a MacDonald qui ajoute un quartier de pomme a leur menu enfant pour faire un peu moins junk-food. Ca va va dans la bonne direction me direz vous …

    • [^] # Re: microsoft et mac donald

      Posté par . Évalué à 1.

      Leur offre Cloud est ce qui leur rapporte le plus, et ils se portent très bien sur ce marché.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: microsoft et mac donald

        Posté par . Évalué à 3.

        oui, bien sur mais ils ne sont pas leader. Dans les annees 90, ils etaient super dominant dans leurs domaines, maintenant, ils sont justes bon dans un domaine (et certainement pas premier).
        Je suis prestataire d'une agence gouvernementale aux etats-unis, ils sont tout microsoft, c'est vraiement pas pratique. Un coup, on fait du skype, un autre Skype for Business (qui est un produit different et qui ne fonctionne pas sous ma distribution linux). Je dois avoir un compte outlook pour certains services alors que d'autres ne le reconnaissent pas. Ca sent les rachats vite fait et mal integres, bref, ils essaient de se racrocher aux branches et ca se voit.

        • [^] # Re: microsoft et mac donald

          Posté par . Évalué à 1.

          SQL Server
          Exchange
          Windows Desktop & Server
          XBox
          Office Desktop
          Office 365
          etc…

          Faut revenir sur terre un peu… Ils se sont loupé méchamment sur tablettes, desktops et search, mais à peu près 99.9999% des sociétés de cette planète révent d'être ou se trouve Microsoft.

          • [^] # Re: microsoft et mac donald

            Posté par . Évalué à 0.

            N'exagérons pas 99,99999 % des sociétés ne rêvent pas d'être sous des produits Microsoft. LOL Microsoft est devenu un standard de facto, surtout sur le poste de travail et dans les suites bureautiques je ne pense pas qu'il existe un rêve Microsoft. Mais bon dans les autres domaines il existe heureusement des alternatives viables. Je doute également que les sociétés rêvent de la XBox One… :-) C'est surtout sur le marché des smartphones que Microsoft s'est royalement planté, bien qu'ils arrivent quand même à soutirer des milliards de dollars des constructeurs Android. Comme quoi cette société est vraiment douée pour pomper du fric.

            • [^] # Re: microsoft et mac donald

              Posté par . Évalué à 1.

              N'exagérons pas 99,99999 % des sociétés ne rêvent pas d'être sous des produits Microsoft

              Le monsieur n'a pas dit ça.

              C'est fou le nombre de pourfendeurs d'hommes de paille dans le coin ! ça pullule !

              Le monsieur dit que 99% des entreprise aimeraient avoir autant de succès que Microsoft.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est fou le nombre de pourfendeurs d'hommes de paille dans le coin ! ça pullule !

                Oui j'ai pensé exactement la même chose ne lisant tes commentaires sur ce site. :-)

                Le monsieur dit que 99 % des entreprises aimeraient avoir autant de succès que Microsoft.

                En même temps le Monsieur a écrit « 99.9999% des sociétés de cette planète révent d'être ou se trouve Microsoft. » Si le Monsieur savait écrire, on comprendrait mieux…. :-) Le Monsieur voulait certainement écrire que « 99,9999 % des sociétés de cette planète rêvent d'être là où se trouve Microsoft. » Donc, comprendre la majorité sociétés rêveraient sûrement obtenir les bénéfices indécents de l'Ogre de Redmond (sans pour autant avoir sa réputation de Microsoft je suppose).

                • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Donc, comprendre la majorité sociétés rêveraient sûrement obtenir les bénéfices indécents de l'Ogre de Redmond (sans pour autant avoir sa réputation de Microsoft je suppose).

                  Tu sais, faut sortir de ta cave de libriste, le monde extérieur est assez différent de ta cave et voit MS d'un tout autre oeil :

                  http://www.nytimes.com/2015/11/18/technology/microsoft-once-infested-with-security-flaws-does-an-about-face.html?_r=0
                  http://www.sustainablebrands.com/news_and_views/organizational_change/sustainable_brands/google_bmw_disney_microsoft_once_again_top_l
                  http://fortune.com/worlds-most-admired-companies/

                  • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Tu sais, faut sortir de ta cave de libriste, le monde extérieur est assez différent de ta cave et voit Microsoft d'un tout autre œil.

                    Désolé on ne vit pas dans la même cave. ;-) Oui je vois dans le classement des entreprises admirées au monde, Microsoft se trouve en 17e position juste devant BMW ! Attends voir, BMW c'est pas la société récemment touchée par le scandale des moteurs truqués ? LOL C'est sûrement un classement des sociétés gagnant le plus d'argent tout en arnaquant le plus leurs clients… Donc oui Microsoft bien a sa place à côte de BMW ! :-D

                    Le hasard fait que je reviens à l'instant même de chez mon kinésithérapeute à l'instant (et oui je sors de ma cave, c'est incroyable) et on a parlé informatique, j'ai été surpris d'apprendre qu'il utilisait Ubuntu Linux chez lui (il a vingt-huit ans et aucun bagage informatique). Il m'a confié avoir trop de problèmes sous Windows, et qu'il aurait bien passé toute son informatique de ses deux cabinets sous Linux, mais que malheureusement son logiciel spécifique kinésithérapeute ne fonctionnait que sous Windows. Mais tu vas me dire que c'est une exception, que les utilisateurs font la queue pour obtenir le dernier Windows 10 ? Ah non, on me souffle dans mon oreillette que le Windows 10 était tellement attendu par ses utilisateurs que Microsoft l'a proposé gratuitement en forçant l'installation ! :-)

                    • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Attends voir, BMW c'est pas la société récemment touchée par le scandale des moteurs truqués ?

                      Euh… Non. BMW ≠ VAG. BMW n’a vraisemblablement pas truqué ses moteurs (mais, comme Renault, plutôt bien optimisé pour le cycle d’homologation).

                      Bon cela dit, la méthodologie du classement des « entreprises admirées au monde » est assez LOL, et explique très bien le pourquoi de l’ultra-domination des entreprises US dans ce classement.

                      • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Globalement si c’est les entreprises les plus admirées, c’est parce qu’elles font beaucoup de fric et beaucoup de communication (et souvent ce sont des entreprises qui fournissent des produits au grand public).

                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Donc, comprendre la majorité sociétés rêveraient sûrement obtenir les bénéfices indécents de l'Ogre de Redmond (sans pour autant avoir sa réputation de Microsoft je suppose).

                  Quand Mojang a été racheté par Microsoft, les ados étaient plus tôt en mode « Ouah trop cool, Minecraft racheté par Xbox ? », parce que la Xbox c’est trop cool, donc Microsoft c’est trop cool.

                  Mais oui, je crois bien que le commentaire de pBpG signifiait que beaucoup aimeraient être à la place de Microsoft quand Microsoft vend des Office ou des Xbox !

                  D’ailleurs, la Xbox montre que si Microsoft sait parfois se planter en ratant le coche ou en se trompant de public (smartphone), Microsoft sait aussi très bien réussir sa stratégie (Xbox).

                  J’avais lu quelque part que la Xbox était une réaction à la Playstation de Sony, et qu’en gros, quand la Playstation est sorti, des gars de chez Microsoft se sont dit « m*rde, si on laisse faire, notre objectif d’ “un PC dans chaque foyer” va être réalisé par Sony avec sa Playstation ». Alors ils ont placé leur Xbox sur le marché à perte et maintenant les gens ils achètent des jeux et des Apps depuis le Windows Store sur leur Xbox, et vont sur l’interweb avec internet explorer sur leur Xbox. Réussite totale.

                  Accessoirement, les gens achètent des windows surfaces et des windows phones pour être compatibles avec leur Xbox. Il ne faut pas négliger cet aspect, il y a beaucoup de Xbox, donc potentiellement beaucoup de windows phone aux prochains renouvellements.

                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Quand Mojang a été racheté par Microsoft, les ados étaient plus tôt en mode « Ouah trop cool, Minecraft racheté par Xbox ? », parce que la Xbox c’est trop cool, donc Microsoft c’est trop cool.

                    J'ai eu l'occasion de discuter avec quelques ados qui jouaient à Minecraft qui n'étaient pas au courant du rachat de Mojang par Microsoft… Mais sur les différents forums dédiés à Minecraft, ce n'était pas l'euphorie, surtout chez les joueurs PlayStation qui avaient peur que Microsoft arrête Minecraft sur leur plate-forme. La Xbox One c'est peut-être cool, mais pas pour tout le monde, la PlayStation s'est bien mieux vendu que la Xbox One. Je n'ai pas constaté d’enthousiastes pour ce rachat parmi les créateurs de mods ou de serveur Minecraft, car ces derniers sont basés sur la version Java de Minecraft… Et bon Java et Microsoft ce n'est pas vraiment une longue histoire d'amour.

                    Mais oui, je crois bien que le commentaire de pBpG signifiait que beaucoup aimeraient être à la place de Microsoft quand Microsoft vend des Office ou des Xbox !

                    Oui ce Monsieur « pasBill pasGates » ne fait pas l'effort de bien écrire, donc je n'ai pas fait l'effort de le lire, j'avais les yeux qui piquaient. Mais oui après coup j'ai réussi à comprendre ce qu'il a voulu nous communiquer avec maladresse.

                    J’avais lu quelque part que la Xbox était une réaction à la Playstation de Sony, et qu’en gros, quand la Playstation est sorti, des gars de chez Microsoft se sont dit « m*rde, si on laisse faire, notre objectif d’ “un PC dans chaque foyer” va être réalisé par Sony avec sa PlayStation ». Alors ils ont placé leur Xbox sur le marché à perte et maintenant les gens ils achètent des jeux et des Apps depuis le Windows Store sur leur Xbox, et vont sur l’interweb avec Internet Explorer sur leur Xbox. Réussite totale.

                    Vendre les consoles à perte, cela doit être une stratégie qui date de la Nintendo Entertainment System. Je ne sais pas si c'est une réussite totale, la PlayStation 4 se vend bien mieux (36 millions de PlayStation 4 contre 19 millions d'unités de Xbox One). Le chiffre d'affaire, pour 2015, de la vente des jeux et Xbox Live est en progressions mais ventes de XBox sont en baisse de 9 %.

                    Accessoirement, les gens achètent des Windows Surfaces et des Windows Phones pour être compatibles avec leur Xbox. Il ne faut pas négliger cet aspect, il y a beaucoup de Xbox, donc potentiellement beaucoup de Windows Phone aux prochains renouvellements.

                    J'ai du mal à imaginer un jour de Xbox One acheter un Windows Surface ou un Windows Phone Mobile pour être compatible avec sa console de jeu… Déjà les Windows Phone ne se vendent pas, 2.6 % de part de marché mondiale en 2015 et la courbe n'est pas prête de s'inverser. La seule personne que j'ai connue qui a acheté un Windows Phone, c'était car c'était le smartphone le moins cher du magasin. Quant à Windows Surface, même si elle commence à mieux se vendre, ce n'est pas non plus le succès de l'iPad.

                    • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 31/03/16 à 21:24.

                      Dans mon entourage, la seule fille qui a un Windows Phone, c’est parce que c’est un Nokia.

                      Dans mon entourage, les seuls garçons qui ont un Windows Phone, c’est à pour la compatibilité Xbox (idem pour la surface).

                      Le fait que la play4 se vende mieux n’enlève rien à la forte pénétration de la Xbox dans les foyers. Et quand bien même Ce ne serait pas le plus gros chiffre d’affaire de Microsoft, c’est pas un secteur à sacrifier. Ne serait-ce que pour placer des licences logicielles Microsoft chez les particulier, la Xbox est un très bon vecteurs. Quand les gens passent leur temps sur leur tablette Android ou iPad en délaissant leur traditionnel ordi portable sous Windows, il est urgent pour Microsoft que la Xbox trône dans le salon (et si possible, dans les chambres de chacun).

                      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                    • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Vendre les consoles à perte, cela doit être une stratégie qui date de la Nintendo Entertainment System. Je ne sais pas si c'est une réussite totale, la PlayStation 4 se vend bien mieux (36 millions de PlayStation 4 contre 19 millions d'unités de Xbox One). Le chiffre d'affaire, pour 2015, de la vente des jeux et Xbox Live est en progressions mais ventes de XBox sont en baisse de 9 %.

                      LOL… ou comment ne regarder que ce qui nous arrange…

                      La part XBox chez Microsoft c'est 10 milliard de $ par an ( https://www.microsoft.com/investor/reports/ar15/index.html#segment-information-geo-data )

                      XBox a lui seul est plus gros que VMWare, Symantec, … et de loin.

                      Mais bon, sur cette géneration ils ne sont que 2èmes derrière Sony, oh quel chagrin, ça n'en valait pas la peine !

                      Rappel : Redhat, le plus gros mastodonte du libre reprèsente un maigre 2 milliards.

                      • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                        Posté par . Évalué à 0.

                        LOL… ou comment ne regarder que ce qui nous arrange…

                        Si tu savais lire tu verrais que je précise bien que a vente des jeux et Xbox Live sont en progression :-)

                        La part XBox chez Microsoft c'est 10 milliard de dollars par an

                        En chiffre d'affaire il faut préciser… Oui oui, 9 121 millions c'est beaucoup de sous. :-) Bien que Microsoft évite soigneusement de donner les bénéfices ou les pertes de sa branche jeu vidéo et divulgue le nombre de consoles vendues… Ben oui t'as raison, on donne toujours les chiffres qui nous arrangent. LOL

                        XBox a lui seul est plus gros que VMWare, Symantec, … et de loin.

                        Et beaucoup plus que mon boulanger qui fait 842 600,00 euros de chiffre d'affaires. :-D Oui je n'ai pas oublié que Microsoft, comme Apple et Google sont de grosses pompes à fric.

                        Mais bon, sur cette génération ils ne sont que deuxième derrière Sony, oh quel chagrin, ça n'en valait pas la peine !

                        Microsoft est sûrement content d'être deuxième j'en suis persuadé, surtout lorsque le marché est limité à trois concurrents…

                        Rappel : Red Hat, le plus gros mastodonte du libre représente un maigre 2 milliards.

                        Rappel : Red Hat fait plus dans l'open source quand le libre. Deuxième rappel, c'est le chiffre d'affaires annuel de leur exercice 2015/2016. C'est vrai, faire que deux milliards de chiffre d'affaires en ne développant que des logiciels open source que tout le monde peut télécharger et compiler gratuitement, c'est pas terrible. À coté des 21,72 milliards de dollars de chiffre d'affaires de Microsoft, c'est nul, honte à Red Hat et à mon boulanger de ne pas faire mieux que Microsoft. :-D

                    • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      2,6% de part de marché c’est quand même beaucoup de monde, une part plutôt pas mal dans un secteur ultra-concurrentiel (difficile d’exister entre Android et iOS), et je crois que c’est en légère hausse (à vérifier).

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                      • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                        Posté par . Évalué à 5.

                        2,6% de part de marché c’est quand même beaucoup de monde, une part plutôt pas mal dans un secteur ultra-concurrentiel (difficile d’exister entre Android et iOS), et je crois que c’est en légère hausse (à vérifier).

                        La part de marché en unités vendues, pas en la part de marché en périphérique installée. Mais malheureusement pour Microsoft, d'après les chiffres de Gartner c'est plutôt la descente aux enfers :

                        D'ailleurs, ces chiffres avaient provoqués la sortie des articles suivants dans la presse :
                        * Smartphones : Windows Phone et les Lumia - Comme une odeur de sapin ?
                        * La question que tout utilisateur Windows Phone doit se poser : Android ou iOS ?
                        * Smartphones : les ventes désastreuses de Lumia poussent Microsoft vers la sortie

                        Et oui difficile d'exister entre iOS et Android, même un mastodonte comme Microsoft avec ses milliards de dollars s'est cassé les dents. Je dirais tant mieux, Microsoft a déjà le monopole sur le poste de travail, heureusement qu'ils ne l'ont pas aussi sur les smartphones. Mais bon, c'est dommage pour d'autres acteurs comme FirefoxOS, Ubuntu, …

                        Mais bon tout n'est pas perdu pour l'Ogre de Redmond, il peut quand même compenser son échec commercial dans les smartphones en rackettant les constructeurs Android. :-)

                        • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                          Posté par . Évalué à 0.

                          En France c’est entre 10 et 15% de pdm (suivant les sources) pour Windows Mobile. C’est à dire, presque autant que ios (pour les appareils neufs, la base installée en revanche est plus faible) — cf zdnet, par exemple.

                          Du coup je suis un peu surpris des gens qui disent « la seule personne que je connaisse qui a un Windows phone ». Vous avez vraiment si peu d’amis ?

                          • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Vu le prix des telephones et des plans en France cela ne me surprend pas tellement. Les utilisateurs ont doit essentiellement aux vieilles versions ou a se couper un bras. Du coup, les autres pays envoient leur stock de windows phone a ecouler que personne n'a voulu.

                          • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                            Posté par . Évalué à 0.

                            En France c’est entre 10 et 15 % de part de maché (suivant les sources) pour Windows Mobile. C’est à dire, presque autant que iOS (pour les appareils neufs, la base installée en revanche est plus faible) — cf ZDNet, par exemple.

                            Déjà la référence des chiffres n'est pas ZDNet mais Kantar Worldpanel. Kantar Worldpanel ne donne pas les chiffres de ventes réels mais une étude d'un panel de consommateurs. Combien de consommateurs, on l'ignore. Ensuite Kantar Worldpanel publie des chiffres par pays et non pas globaux. Même les chiffres du panel de consommateurs de Kantar Worldpanel ont enregistré la baisse voir « Kantar : les OS mobile Windows baisse drastiquement en Europe et dans d’autres points du globe », Kantar Worldpanel indique 7,8 % pour la France en janvier 2016.

                            Pour les parts de marché mondiales de nouveaux appareils vendus, voir par exemple pour le deuxième trimestre 2015, les chiffres d'IDC qui donnent 2,6 % ou les chiffres de Gartner qui donnent 2,5 %. Les ventes de Windows Phone sont très en dessous des ventes d'iOS.

                            Du coup je suis un peu surpris des gens qui disent « la seule personne que je connaisse qui a un Windows phone ». Vous avez vraiment si peu d’amis ?

                            Faudra m'expliquer la relation qu'il existe entre mon nombre d'amis et le nombre de mes connaissances ayant Windows Phone… :-)

                          • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            Du coup je suis un peu surpris des gens qui disent « la seule personne que je connaisse qui a un Windows phone ». Vous avez vraiment si peu d’amis ?

                            Ça se pourrait, mais même en ayant beaucoup d’ami-e-s peu sont sous Windows Phone (en fait, je pourrais pas en citer). Ça dépend beaucoup de qui on côtoie (dont plusieurs personnes qui utilisent Windows), les parts de marché des OS mobiles à l’échelle nationale ne sont pas les mêmes qu’aux échelles locales!

                            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                            • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Ça se pourrait

                              Ben faudra m'expliquer pourquoi… D'ailleurs je vais t'avouer je n'ai aucun ami qui porte de chapeaux hauts-de-forme, donc conclusion je n'ai aucun ami. :-D

                              mais même en ayant beaucoup d’ami-e-s peu sont sous Windows Phone (en fait, je pourrais pas en citer).

                              Donc tu n'es pas logique avec toi même, vu que tu prétends l'inverse pour moi.

                              les parts de marché des OS mobiles à l’échelle nationale ne sont pas les mêmes qu’aux échelles locales!

                              Bien entendu que les parts de marché locales sont différentes des parts de marchés globales. Mais à l'heure de la mondialisation c'est plus intéressant d'avoir les parts de marché globales, soit 1,1 % pour le dernier trimestre 2015 ce qui représente 4 395 milliers de smartphones Windows Phone vendus, les ventes de Windows Phone sont bien en pleine chute alors que c'était la période de Noël.

                              Comme dit plus haut, Kantar Worldpanel ne donne pas des chiffres de ventes, mais des résultats sur l'étude d'un large panel de consommateurs. Mais même d'après les chiffres données par Kantar Worldpanel, Windows Phone est passé en France de 13 % en janvier 2015 à 7,8 % en janvier 2016.

                          • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Tu demandes souvent à tes amis c'est quoi qu'ils utilisent comme OS sur leur téléphone?
                            Moi, quand ça cause télépĥone, je sors triomphalement mon truc à touches, je le jette bien fort par terre en disant "vous voyez, dans 3 ans, vous cracherez à nouveau 300 balles, moi, même si je le claquais tous les 2 mois par terre, il me coûterait moins cher, en imaginant qu'il soit pété!".

                            Bon, j'exagère un poil, mais sérieux, windows Desktop c'est juste 93% de PdM selon ce site. Pourtant, tout le monde semble utiliser windows autour de moi, et je connais plus de 93 personnes :) (d'autres sites rapportaient un taux plus dans les 80% de windows, mais flemme de chercher)

                            Conclusion: il suffit de connaître 100% des mauvaises personnes pour avoir un énorme biais.

                            • [^] # Re: Microsoft et McDonald's sont sur un bateau

                              Posté par . Évalué à 0.

                              Tu demandes souvent à tes amis c'est quoi qu'ils utilisent comme système d'exploitation sur leur téléphone ?

                              Non, jamais. Mais j'ai je suis équipé d'organes pour la vision… Aussi incroyable que cela puisse paraître, j'arrive à reconnaître d'un seul coup d'œil l'interface graphique si particulière, certains diront laides, de Windows Phone.

                              Moi, quand ça cause téléphone, je sors triomphalement mon truc à touches, je le jette bien fort par terre en disant « vous voyez, dans 3 ans, vous cracherez à nouveau 300 balles, moi, même si je le claquais tous les 2 mois par terre, il me coûterait moins cher, en imaginant qu'il soit pété ! ».

                              J'avoue avoir un Nexus 4, mais la majeure partie du temps un truc à touches serait bien plus pratique… Les smartphones sont chers, étudiés pour une durée vie courte, aussi lent à charger qu'ils sont rapides à décharger et c'est une catastrophe pour l'environnement. Mais bon j'avoue aussi que parfois ça rend aussi bien service, comme le GPS ou l'accès au Web.

                              Bon, j'exagère un poil, mais sérieux, Windows Desktop c'est juste 93 % de PdM selon ce site.

                              Mouais découler les parts de marché des postes de travail à partir statistiques de fréquentation web, c'est une méthode qui a ses limites. Je connais des sociétés qui ont des postes de travail Windows sans accès web et je pense que beaucoup d'utilisateurs Linux installent des extensions pour préserver leur vie privées, donc ils ne rentrent pas dans ses statistiques. De plus certains pensent que les statistiques de Net Applications sont faussées, la compagnie l'ayant même reconnue. Mais il est clair que Windows sur le poste de travail est ultra dominant.

                              Pourtant, tout le monde semble utiliser Windows autour de moi, et je connais plus de 93 personnes :) (d'autres sites rapportaient un taux plus dans les 80 % de Windows, mais flemme de chercher).

                              Microsoft a le monopole sur le poste du travail, ce n'est un secret pour personne. D'ailleurs l'Ogre de Redmond a été condamné pour abus de position dominante. Encore aujourd'hui c'est un parcours du combattant pour acheter un ordinateur portable sans Windows. À mon travail nous avons déjà acheté plusieurs ordinateurs portables Windows qui ont été défenestrés, mais Microsoft tout de même perçu sa dîme.

                              Conclusion : il suffit de connaître 100% des mauvaises personnes pour avoir un énorme biais.

                              Conclusion : tu ne sais pas bien lire. Je ne me base pas sur mes relations, mais sur les statistiques d'IDC et de Gartner. L'exemple de mes relations n'était là que pour appuyer ces chiffres.

  • # Nous ne sommes pas encore le 1er avril

    Posté par . Évalué à 4.

    … Et pourtant, on vient d'apprendre que bash (oui, GNU bash) sera disponible dans Windows 10 :
    http://blog.dustinkirkland.com/2016/03/ubuntu-on-windows.html

    (avec l'aide de Canonical, apparemment, qui a permis l'écriture d'un sous-système permettant l'exécution de binaires Ubuntu sous Windows)

    • [^] # Re: Nous ne sommes pas encore le 1er avril

      Posté par . Évalué à 3.

      Comme on ne peut pas modifier son commentaire plus de quelques minutes, j'ajoute que les informations sont plus détaillées ici :
      http://www.hanselman.com/blog/DevelopersCanRunBashShellAndUsermodeUbuntuLinuxBinariesOnWindows10.aspx

      This isn't Bash or Ubuntu running in a VM. This is a real native Bash Linux binary running on Windows itself. It's fast and lightweight and it's the real binaries. This is an genuine Ubuntu image on top of Windows with all the Linux tools I use like awk, sed, grep, vi, etc. It's fast and it's lightweight. The binaries are downloaded by you - using apt-get - just as on Linux, because it is Linux. You can apt-get and download other tools like Ruby, Redis, emacs, and on and on. This is brilliant for developers that use a diverse set of tools like me.

      • [^] # Re: Nous ne sommes pas encore le 1er avril

        Posté par . Évalué à -3.

        Merci Canonical pour avoir tue de facon definitive le desktop linux.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à -10.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Nous ne sommes pas encore le 1er avril

            Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 31/03/16 à 17:54.

            Bientôt 10 ans de vie chez moi, plus que mon feu con de chat.

            Blague à part, il est vrai que ça reste relativement isolé mais pas inexistant pour autant.

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

        • [^] # Re: Nous ne sommes pas encore le 1er avril

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Linux sur desktop c’est quand même beaucoup plus que bash, c’est surtout des trucs comme les environnements de bureau.

          En plus bash c’est franchement bof quand tu connais zsh ou fish.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.