Un accord entre Google et MPEG LA sur VP8

51
8
mar.
2013
Audiovisuel

Nouveau rebondissement au sujet du codec vidéo VP8 précédemment libéré par Google : un accord vient d’être conclu entre Google et le groupement MPEG LA qui met VP8 et son successeur à l’abri de toute attaque du MPEG LA, quelle que soit l’implémentation du codec (celle de Google ou toute autre).

Rappels

On se souvient (lire la dépêche de l’époque sinon) que Google a libéré en 2010 le codec vidéo VP8 et a créé dans la foulée le format audio‐vidéo WebM (soit un sous‐ensemble du conteneur Matroska recevant une partie vidéo encodée avec VP8 et une partie audio encodée avec Vorbis).

Ce format libre était destiné à trouver sa place sur le Web pour les vidéos HTML 5 pouvant être lues directement par le navigateur sans greffon.

L’opposition notamment d’Apple en a décidé autrement (d’autant que Mozilla a commis une erreur en incluant la prise en charge de WebM seulement dans la version 4 de Firefox qui s’est fait (trop) longuement attendre alors que, dans le même temps, des fonctionnalités non mineures comme out-of-process plugins étaient lancées dans des versions intermédiaires (Firefox 3.6.4) ; et que Google rechignait à utiliser YouTube ou Chrome comme levier pour imposer le nouveau codec).

Après avoir longuement ferraillé, Mozilla a dû reconnaître que la bataille visant à imposer un codec libre au sein de la balise HTML 5 <video> n’avait pu être remportée, et a finalement permis à Firefox de gérer le codec concurrent, bardé de brevets : H.264.

La menace fantôme

Dans le même temps, pour contrarier toute velléité d’adoption de WebM par les différents acteurs concernés, MPEG LA, un groupement d’entreprises chargé de faire fructifier les brevets concernant les principaux codecs actuels, brandissait la menace d’attaquer ceux qui auraient l’outrecuidance de s’imaginer pouvoir éviter de payer la dîme en utilisant VP8.

C’est cette menace qui vient d’être retirée suite à l’accord conclu entre MPEG LA et Google concernant les brevets gérés par le premier et sur lesquels VP8 « pourrait » s’appuyer.

L’accord met toute implémentation de la spécification VP8 (et de son successeur) à l’abri de poursuites éventuelles de MPEG LA.

Rappelons que, si ces soucis de racket aux brevets concernent théoriquement les seuls pays qui reconnaissent les brevets logiciels (les fous !), cela peut suffire à bloquer l’adoption de standards libres de redevance, ce qui au final concerne tout le monde, compte tenu de la dimension mondiale du Web.

L’avenir

WebRTC

L’interface de programmation WebRTC est pleine de promesse en ce qu’elle permet la vidéoconférence directement dans le navigateur et de pair à pair. Mozilla et Google ont déjà fait la démonstration d’une communication entre Firefox et Chrome, et d’autres, comme Ericsson ou Microsoft (qui détient à présent Skype), sont également intéressés.

Opus

Opus, le nouveau codec audio libre aux performances redoutables, et qui fait l’objet d’un large soutien, est un sérieux candidat pour la partie audio du dispositif.

Nul doute que VP8 aurait à présent toute légitimité pour la partie vidéo…

  • # Et moi, j'encode en quoi ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 08/03/13 à 14:45.

    Allez, c'est trolldi, je me lance : Chrome n'a toujours pas abandonné le support du H.264 et Firefox va bientôt l'adopter. Ceci fait, il ne restera plus qu'Opera pour ne pas gérer ce format.

    Du coup j'ai une question (un peu rhétorique j'en conviens) : je suis soucieux de respecter les libertés logicielles et de ne pas avoir à verser des royalties, mais j'ai envie que tout le monde puisse voir mes vidéos sur mon super site en HTML5, et si en plus je peux les compresser un maximum, ça serait tip-top. Je précise que je vis en France. Dois-je encoder mes vidéos en VP8 (voire en VP9, que Chrome gère déjà) ou bien en H.264 (voire en HEVC) ?

    • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Et surtout je les héberge où?

      Sur youtube? Je me coupe des abonnés à l'intranet Free.

      Sur Dailymotion, Wat et co? Ils ne proposent qu'un lecteur en Flash.

      Sur mon serveur? La bande passante est trop chère.

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 08/03/13 à 14:51.

        Naguère, j'utilisais blip.tv, qui propose un lien direct vers tes fichiers vidéo (que tu n'as plus qu'à coller sur ta page, entre deux balises <video>). Actuellement, j'ignore quelle est la meilleure solution. Ce journal apportera sans doute des réponses…

        S'agissant de YouTube ou même Dailymotion, je ne pense pas que ce soit une option mais une obligation, car (dans mon cas de figure) mes vidéos étant en CC-BY-SA, n'importe qui pourra les y uploader à ma place. En revanche, il est trop risqué d'en faire son unique hébergeur de vidéos, mais ça c'est un autre débat.

      • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je crois que Dailymotion et Vimeo au moins proposent un lecteur HTML5 ?

      • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Sur mon serveur? La bande passante est trop chère.

        T'inquiète, dans tous les cas tu la payeras (soit toi directement, soit via la pub qui sera filée à tes utilisateurs, certes tu en profiteras pour récupérer les sous chez les autres, mais ça reste un prix à payer)

        Non, la bande passante n'est pas gratuite (mais pas bien chère non plus, tu peux te cotiser à plusieurs pour t'offrir un Dedibox à 10€/mois pour 1 Gbps dont au moins 100 Mbps sont tranquilles sans qu'Online ne râle, ça en fait des vidéos visionnées, si tu souhaites ne pas faire payer les autres par la pub)

        • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 08/03/13 à 16:48.

          Non, la bande passante n'est pas gratuite

          Merci de pourfendre les idées reçues de la Pensée Unique tel un chevalier blanc!

          http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Sur ton serveur bien sur !
        Si la bande passante est un problème, tu utilises le coral CDN : http://www.coralcdn.org/

        Il suffit d'ajouter .nyud.net au lien de ta vidéo et ça marche tout seul. D'autres configs plus avancées sont possibles…

        • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          On Fri, Mar 08, 2013 at 06:14:00PM +0100, julmx wrote:

          Si la bande passante est un problème, tu utilises le coral CDN :

          Il me semble que Coral n'autorise pas la mise en cache de gros fichiers.

    • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Dois-je encoder mes vidéos en VP8 (voire en VP9, que Chrome gère déjà) ou bien en H.264 (voire en HEVC) ?

      Encoder en VP8 pour la liberté, et quitte a se soumettre a quelqu'un, fournir un machin Flash pour les quelques-uns qui ne peuvent pas le décoder.

    • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu encodes en H264, parce qu'après tout tu es en Europe, et qu'en plus le lectorat web se déplace de plus en plus sur tablettes et smartphones, où ce format est décodé matériellement.

      • [^] # Re: Et moi, j'encode en quoi ?

        Posté par . Évalué à 8.

        Google ayant fourni un schéma de décodage hardware de VP8 libre on peut décoder en hard avec de plus en plus de SoC ARM (Nvidia Tegra 3 & 4, Samsung Exynos 5, ST-Ericsson NovaThor LT9540, Texas Instruments OMAP 5, ZiiLABS ZMS-20 et ZMS-40, Allwiner A1/2/3, Broadcom BCM2835 et BCM2763, Freescale i.MX6, Huawei K3V2, Marvell Armada, Rockchip RK30xx, STMicroelectronics SPEAr1340…)

  • # Le statut du VP9 n'est pas encore totalement résolu

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans les articles que j'ai vu, ils parlaient uniquement du VP8.
    Bon ce serait très surprenant que l'accord ne concerne pas aussi le VP9, mais bon ça reste à confirmer.

  • # Coquille

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    …attaque du MPEG LA, quelque soit l'implémentation.

    quelle que soit

  • # mouais

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Mouais, donc maintenant VP8 est officiellement soumis à licence et donc à brevets du MPEG-LA.
    La licence n'est pas illimité et n'est valable que pour VP8 et VP9 (quid des variantes ?)
    Je trouve dommage que Google est "cédé", même si j'imagine que la pression était forte. Mais maintenant le VP8 perd pour moi son principal atout : sa "liberté". Il rentre dans le rang, accrédite le système de brevets, et n'a plus beaucoup d'intérêt par rapport au H264, si ce n'est la gratuité. Pire, quel industriel va miser sur un format dont la pérennité est officiellement soumis à accord du MPEG-LA dans le futur ? A côté, même payant, le H264 est un standard, et à ce titre sera toujours utilisable.

    • [^] # Re: mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Heu… tu est sûr qu'on a lu la même dépêche ?
      Moi ce que j'ai lu c'est : "Ouf, en dépit des menaces récurrentes MPEG-LA depuis des années, il s'avère que VP8 est vraiment complètement libre et sans dangers d'attaque de brevets. On peut donc l'utiliser sans crainte (et son successeur aussi)".

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ah oui? J'ai l'impression que vous vous faites bien enfumer quand même, tellement vous y croyez. Alors reprenons le texte du blog de Google, plutôt que la dépêche qui n'a rien d'une traduction officielle.

        • "The techniques may be used in any VP8 product, whether developed by Google or a third party or based on Google's libvpx implementation or a third-party implementation of the VP8 data format specification." --> Impossible pour autre chose que VP8, donc pas TotoMegaImprovedCodec qui est une amélioration incompatible de VP8 est interdit et tu te prendras un procès au cul --> Pas libre
        • "It further provides for sublicensing those VP8 techniques in one successor generation to the VP8 video codec." --> Limité dans le temps (2 générations) --> Pas libre
        • "The arrangement with MPEG LA and 11 patent owners grants a license to Google" --> License, avec des accords bien précis de brevets --> Pas libre

        Reprenons les 4 libertes :
        0. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ; --> OK
        1. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ; --> Refusé, à part exception (que le résultat soit compatible avec la spec VP8 ou VP9)
        2. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ; --> Refusé, à part exception (que le résultat soit compatible avec la spec VP8 ou VP9)
        3. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté. --> Refusé, à part exception (que le résultat soit compatible avec la spec VP8 ou VP9)

        Non, VP8 n'est pas libre du tout, il est officiellement (et Google a officiellement admis qu'il violait précédemment 11 brevets) soumis à licence exactement comme H264, la seule différence est que Google a acheté une licence qui lui permet de te relicencier sous certaines conditions pas libres du tout les droits, ce qui n'est pas possible avec H264.

        Au niveau licence, VP8 est exactement pareil que H264 (soumis à brevet)
        Au niveau prix, une petite différence certes : c'est Google qui régale, pas toi.

        et vous applaudissez que VP8 devienne officiellement non libre, soumis à brevets comme H264, en imaginant que ce qui est écrit dit que c'est libre? Moi je dirai que les libristes se sont fait entuber par leurs espoirs, et n'ont plus que Theora (aux perfs pourries dont tout le monde se fout, sinon ne pas s’inquiéter, les mêmes viendront à la charge) en libre. Perso, je préfère l'original à la contrefaçon, et je vote pour H264 quitte à être soumis à des brevets.

        Bref, pour résumer : gratuit ne veut pas dire libre, ici VP8 est gratuit (pour vous, pas pour Google), pas libre. Et on pourrait connaitre le rendement financier de VP8 uniquement en connaissant le montant de la transaction, c'est bizarrement caché (alors que le prix de H264 est connu, lui). Lisez entre les lignes d'un communiqué de presse! Le prochain qui dit que VP8 est libre n'aura même plus un "mais c'est Google qui le dit", non, Google dit que VP8 n'est pas libre du tout. Ici, c'est comme si tu disais qu'une licence CC -NC est libre car elle te donne les 4 libertés dans le cas où tu ne fais pas de commercial, remis à VP8, tu as les 4 libertés dans le cas où tu es compatible avec la spec VP8 ou VP8 (et pas VP10, rappelle-toi bien ça aussi).

        Ne me dites quand même pas que vous tombez dans le panneau…

        Rendez-vous quand (si il l'est un jour) Opus sera un peu menaçant pour AAC ou AC-3, pour la même tranche de rigolade libre.

        Les brevets, c'est la merde, et on n'y échappe pas comme ça :(.

        • [^] # Re: mouais

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Hum, tu n'as pas l'impression de mélanger un peu tout là ?

          Tu confonds "spécification d'un format" et "implémentation d'un format". Et tu confonds "liberté conféré à un utilisateur" et "brevet".

          Parce que si je prends le code de LibreOffice et que j'implémente un concepte (sic) protégé (sic) par un brevet, je n'ai pas non plus le droit de le diffuser. Donc LibreOffice n'est libre que si je ne code pas des améliorations prévus par un brevet.

          Est-ce que j'aurais le droit de le diffuser ? Non dans les mêmes conditions. Donc ce n'est pas plus (ou moins) libre que VP8.

          Sur le sujet que tu abordes … tu ne peux pas dire "je fais un code incompatible avec VP8" et l'appeler encore "VP8". Donc si tu suis le format "VP8" il n'y aura pas de soucis. Si tu fais un projet qui n'est pas du VP8 … tu rentre dans les contraintes de tout projet diffusé dans une pays où les brevets logiciels sont acceptés.

          • [^] # Re: mouais

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 09/03/13 à 10:09.

            Hum, tu n'as pas l'impression de mélanger un peu tout là ?

            Donne moi une différence autre que le prix d’utilisation (bref : un droit "libre" en plus) entre x264 (un encodeur libre d'H264 pas libre) et libvpx (un encodeur libre de VP8 pas libre).

            Tu devrais te renseigner sur ce qui existe chez la "concurrence" : c'est pareil (un encodeur libre, un format non libre soumis à brevets), et ici Google vient de le confirmer (le format VP8 n'est pas libre, soumis à accord de licence avec MPEG LA).

            Encore une fois, la seule différence maintenant entre H264 et VP8 est que c'est Google qui paye la licence à ta place. Rien à voir avec une quelconque liberté (des 4 libertés) supplémentaire.

            Tu a l'air d'imaginer que tu as plus de liberté que celle du prix, je te défie de me donner cette liberté supplémentaire que tu as.

            Non, je ne mélange pas, désolé. Tu devrais mieux te renseigner sur les implications de chaque mot utilisé (les mots du blog de google, pas la dépêche).


            La seule chose que je dit est que VP8 est aussi libre (dans les sens des 4 libertés) qu'H264, rien de plus. A part le prix (et encore, pour u logiciel genre Firefox, c'est gratos), il n'y a aucun raison libriste de privilégier VP8 à H264, la différence libre n'est que du marketing, de la présentation, et vous tombez dans le panneau. Que ça te plaise ou pas, ça ne change pas la réalité des brevets qui sont autant sur VP8 qu'H264, assertion qui vient d'être validée noir sur blanc par Google. C'est fou comme on peut traduire un post de blog Google pour qu'il aille dans un sens qui plait.

            PS : et le pire dans tout ça est que Google vient de donner raison post-mortem à Steve sur le sujet :-D

            • [^] # Re: mouais

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              tu racontes n'importe quoi : comme dit plus haut, ce n'est pas parce que des brevets logiciels stupides existent que ça rend V8 libre ou pas libre.

              Le code de Linux est libre, néanmoins microsoft dit qu'il viole leurs brevets. Alors, ça reste libre ou pas ?

              Encore une fois, la seule différence maintenant entre H264 et VP8 est que c'est Google qui paye la licence à ta place. Rien à voir avec une quelconque liberté (des 4 libertés) supplémentaire.

              qui a dit que google avait payé une licence ? L'accord peut concerner un pacte de non agression par exemple.

              « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

              • [^] # Re: mouais

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Le code de Linux est libre, néanmoins microsoft dit qu'il viole leurs brevets. Alors, ça reste libre ou pas ?

                Linus a-t-il signé un accord de licence avec Microsoft? D'après toi, si l'un a fait cet accord, c'est pour quelle raison? Bizarre que Google ne soit pas allé au procès pour démontrer que c'est libre…

                La, ça devient de l'aveuglement, on ne peut rien y faire… Relisez tout simplement l'annonce, et vous prendrez peur sur ce qui vient de se passer. Non, ce n'est pas aussi positif que vous l'imaginez, c'est même le contraire une fois qu'on enlève la couche marketing.

                • [^] # Re: mouais

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Bizarre que Google ne soit pas allé au procès pour démontrer que c'est libre…

                  encore une fois, on parle de BREVET pas de CODE !

                  Un brevet "libre", ça n'existe pas, sauf pour des technologies dépassées (GIF n'est plus sous brevet par exemple). Si ça se trouve, ton logiciel mediainfo est sous le coup d'un brevet par une société bidon qui va ressortir un brevet prouvant qu'ils sont propriétaires de tel ou tel autre algo qu'il a trouvé dans ton code. Ça rendra ton logiciel moins libre ?

                  D'après toi, si l'un a fait cet accord, c'est pour quelle raison?

                  Encore une fois c'est quel type d'accord ? Google possède de nombreux brevets, qu'il pourrait peut-être aussi utiliser contre MPEG LA.

                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

                  • [^] # Re: mouais

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 09/03/13 à 14:15.

                    encore une fois, on parle de BREVET pas de CODE !

                    Mais pas de soucis! J'ai bien fait la différence entre code (x264) et brevets (H264).
                    Et la, VP8 == H264 (=soumis à brevets).

                    Un brevet "libre", ça n'existe pas,

                    Il y a des brevets proche de "libre" : utilisation 1/ gratuite et 2/ illimitée. Google t'offre 1/, pas 2/.

                    Je demande encore un fois : quelle différence entre H264 et VP8 pour le libre? Pourquoi le libre devrait préférer VP8 à H264, hors le coût (et encore, comme il faut payer H264 de toutes manières du fait de son omni-présence)?

                    Google vient d'accepter officiellement que VP8 est soumis à brevet comme H264, il n'y a plus aucune différence pour les libristes (ceux n'aimant pas H264, sinon plein de libristes aiment bien) entre VP8 et H264, c'est tout ce que je dis.

                    Si ça se trouve, ton logiciel mediainfo est sous le coup d'un brevet

                    Oui, et j'ai autant de soucis avec H264 qu'avec VP8. En fait, j'avais moins de soucis avec H264 que VP8 avant, avec une organisation qui me garantissait qu'ils avaient cherché partout (ils ont fait plein d'appels), ce qui n'était pas le cas avec VP8. Aujourd'hui, Google est gentil, il s'est débrouillé pour avoir le même niveau de risque avec VP8, donc aujourd'hui VP8 arrive enfin à une protection équivalente que H264. Mais ça ne change rien pour le libre, c'est pareil au niveau brevet.

                    tu évites soigneusement de répondre à la plus grande question : maintenant que Google affirme qu'il y a des brevets que tu ne peux pas utiliser comme tu veux (tu peux les utiliser que dans un cas très très précis), quel est l’intérêt pour les libristes de privilégier un codec breveté comme H264 mais techniquement moins bon que H264? Bref, quel avantage a VP8 sur H264? (sachant que le prix n'en est pas un, H264 est déjà pas mal diffusé et c'est aussi gratuit pour les navigateurs par exemple)

                    Ce qui m'épate, c'est que c'est écrit dans la dépêche "Ce format libre", et je répondais à patrick_g qui dit "VP8 est vraiment complètement libre" je ne fais que reprendre ce texte pour plus de facilité, rien de plus. en pratique, VP8 est autant un format libre que H264. Donc tu diras (et patrick_g aussi) sans problème que "H264 est un format libre" car c'est pareil au niveau liberté, quelque soit ta définition (code, brevet…) de liberté.

                    • [^] # Re: mouais

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      quoi qu'il en soit l'utilisation de H264 est soumis à court ou moyen terme à une redevance à payer, contrairement à VP8

                      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

                      • [^] # Re: mouais

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Pas pour un usage personnel, au moins.

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: mouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Heu… tu est sûr qu'on a lu la même dépêche ?

        Bien sûr, mais comme Zenitram, j'ai aussi lu la source du blog, et justement je réagi au ton pour moi trop optimiste du journal.

        années, il s'avère que VP8 est vraiment complètement libre et sans dangers d'attaque de brevets.

        Il n'est pas libre au sens logiciel libre : il est plutôt enfermé dans une spec dont il ne peut plus sortir : l'accord ne concerne que la norme VP8 et future VP9, pas d'écart possible. Tu n'as donc pas la liberté de proposer un VP8-Enhanced ou un VP10 sans l'accord préalable du MPEG-LA. En ce sens, Google reconnaît officiellement cette non-liberté.

        et sans dangers d'attaque de brevets.

        Euh, ca ne concerne que 11 brevets du MPEG-LA. Des brevets il y en a malheureusement plein d'autres.

        Mon analyse est que Google a choisi de se protéger par rapport à ses besoins : VP8 et VP9. Au passage il profite du système de brevet pour imposer sa version du format : les implémentations alternatives devront forcement suivre sa spec VP8 et sa future spec VP9.
        On peut dire que Google est "pragmatique", mais au passage il accepte le système de brevets et ne se contente pas de l'utiliser à des fins de défense. Ils auraient pu choisir d'attaquer frontalement la validité des brevets ou leurs propriétaires avec leur propres brevets, mais là non, ils l'utilisent dans son objectif premier : "protéger" de la propriété intellectuelle.

        • [^] # Re: mouais

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Tu n'as donc pas la liberté de proposer un VP8-Enhanced ou un VP10 sans l'accord préalable du MPEG-LA.

          ben si, VP8 est sous licence BSD. Après, rien ne dit que MPEG-LA ne va pas un jour sortir une procédure contre ton petit projet dérivé, tout comme rien ne dit que telle compagnie ne va pas engager une procédure contre n'importe quel projet libre pour cause de brevet (on le voit avec oracle contre android)

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: mouais

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 09/03/13 à 14:19.

            ben si, VP8 est sous licence BSD.

            Non. Tu confonds code et brevets. Bizarre, car tu me reprocher de confondre ça!
            libvpx est sous BSD.
            x264 est sous GPL.
            Les deux sont aussi libres l'un que l'autre, à moins que tu considères la BSD plus libre que la GPL, mais la c'est un autre débat.

            Après, VP8 ou H264, les deux sont aussi "libres" l'un que l'autre (soumis à brevets), tous les protagonistes l'affirment gaiement (MPEG LA depuis un moment et Google depuis hier), aucun n'est sous licence BSD (ce n'est pas du code, et la licence BSD s'applique au code).

            Et après tu oses me sortir que je confonds…

            • [^] # Re: mouais

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Deux exemples pour illustrer les différences entre les deux situations. Merci de m'indiquer ou est-ce que je me trompe (ce qui est fort possible).

              1) Tu es un dev x264 aux USA.
              Les mecs du MPEG-LA peuvent venir taper à ta porte en te disant : "Hé mec, tu crois pas t'en tirer comme ça hein ? Ton logiciel x264 a beau être placé sous une licence libre, il utilise certains de nos brevets et donc il enfreint notre propriété intellectuelle. Merci de raquer".

              2) Tu es un dev VP8 aux USA.
              Bah tu es tranquille parce que cet accord indique que le MPEG-LA ne tapera pas à ta porte.

              • [^] # Re: mouais

                Posté par . Évalué à 7.

                "Ton logiciel x264 a beau être placé sous une licence libre, il utilise certains de nos brevets et donc il enfreint notre propriété intellectuelle. Merci de raquer".

                Exactement, les encodeurs et décodeurs logiciels et matériels doivent payer des droits pour utiliser les brevets sur le H.264. Et d'ailleurs tous les logiciels qui fournissent tout ou une partie des fonctionnalités de compression/décompression. De plus la MPEG-LA gère les brevets sur des codecs audio, vidéo et formats conteneurs.

                Dans le cas d'un smartphone par exemple, le fabricant de SoC paye une licence pour ses décodeurs matériels, qui n'est PAS transférable aux logiciels qui s’exécutent sur le processeur centrale du SoC par exemple. Mozilla n'a pas le droit d'inclure un décodeur H.264 dans Firefox, uniquement d'utiliser les fonctions de décodages fournies par le SoC sur lequel Firefox s’exécute.

                Jadis, il était également nécessaire de payer pour diffuser un contenu H.264, même si il n'était pas manipulé par les ordinateurs qui assuraient la diffusion. Ces opérations de diffusions sont maintenant "gratuites". La MPEG-LA avait donnée l’autorisation pour 5 ans, il me semble qu'elle a été étendue depuis.

                La seule parade contre le payement de licence, c'est la volonté de la MPEG-LA, qui n'a pas que ça à faire de poursuivre les développeurs de petits logiciels. Elle fait raquer les fabricants de SoC (TV, platines, smartphones/tablettes, carte graphiques, …) qui lui assure un gros volume de cash constant. Les développeurs de logiciels servent ses intérêts en diffusant largement l'usage de son format, qui contribue à comme "indispensable".

                En conclusion la MPEG-LA tolère très largement l'utilisation illégale de ses brevets quand ça l'arrange (diffusion du format), pas quand ça l'ennuie (développement de formats concurrents). Si le VP8 est maintenant toléré par la MPEG-LA, c'est qu'elle n'avait pas de quoi le stopper (aucun détail sur l'accord entre Google et MPEG-LA, donc la question reste entière). Ou qu'elle n'en a pas peur :-)

              • [^] # Re: mouais

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Deux exemples pour illustrer les différences entre les deux situations.

                Je n'ai JAMAIS dit le contraire.
                J'ai CLAIREMENT dit la différence : Google paye à ta place.
                Au niveau liberté, il n'y AUCUNE différence : les deux sont soumis à brevets.

                Encore une fois, vous confondez gratuit (en réalité, payé par google) et libre.

                Troisième exemple :

                3) Tu es un dev qui a une idée d’amélioration pour VP8, incompatible avec le format VP8 (changement de specs), aux USA.
                voir 1).

                Qu'est-ce qui est difficile à comprendre? Vous voulez tellement un "format libre" qu'un format gratuit vous suffit pour foncer dedans, et vous appelez ça "format libre" en faisant l'autruche. VP8 n'a absolument rien de plus libre que H264.


                J'ai expliqué point par point la différence, pouvez-vous un minimum lire avant de vous exciter sur ce super méga format libre qui n'a plus rien de libre? VP8 est officiellement non libre, c'est factuel. Il est gratuit oui (pour toi), et je n'ai jamais dit le contraire.

                • [^] # Re: mouais

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  J'ai expliqué point par point la différence, pouvez-vous un minimum lire avant de vous exciter sur ce super méga format libre qui n'a plus rien de libre?

                  Il me semble que c'est toi qui rend confus les choses en écrivant "VP8 n'a absolument rien de plus libre que H264". C'est clairement faux. La notion de liberté est liée à la licence. VP8 comme x264 sont sous des licences libres donc ils sont libres.

                  Ensuite il y a la question de brevets qui est complètement orthogonale à la question de liberté offerte par la licence. Dans ce domaine des brevets ce qui est important c'est d'être à l'abri des poursuites par les détenteurs de brevets.
                  x264 n'est clairement pas à l'abri puisqu'il utilise une spec du MPEG-LA qui est protégée par des brevets. A n'importe quel moment les devs de x264 peuvent être attaqués en justice.
                  En revanche VP8, du fait de cette annonce officielle, est à l'abri des poursuites juridiques.

                  Quand plus haut tu poses la question "Je demande encore un fois : quelle différence entre H264 et VP8 pour le libre? Pourquoi le libre devrait préférer VP8 à H264 ?"
                  La réponse est donc simple : Il n'y à pas de différences sur le plan de la liberté puisque les deux sont sous des licences libres. Il y a une différence sur le plan du risque juridique puisque, bien que les deux soient soumis à des brevets, l'un est protégée de toute attaque par l'annonce de Google alors que l'autre à une épée de Damoclès au dessus de la tête.

                  • [^] # Re: mouais

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    l'un est protégée de toute attaque par l'annonce de Google alors que l'autre à une épée de Damoclès au dessus de la tête.

                    L'autre est protégé par l'achat direct (plutôt qu'indirect par Google) de la licence, ce que tout le monde fait, ou presque.
                    L'avantage est donc la gratuité offerte par Google, OK. Est-ce que le prix bas de la licence compensera la coût de la bande passante à qualité égale? Pas sûr! C'est surtout très pratique pour reporter le coût sur l’utilisateur final (via sa bande passante) dans un logiciel "gratuit".

                    Il n'y à pas de différences sur le plan de la liberté puisque les deux sont sous des licences libres.

                    Je note que tu dis que H264 est un format libre, dans ce cas pas de soucis si pour toi les deux sont sur le même plan. C'est tout ce que je disais, certaines personnes imaginant que l'un est mieux que l'autre au niveau format libre.


                    Tout ce que j'essaye de faire comprendre, c'est que l'argument des libristes "je préfère VP8 car c'est un format libre contrairement à H264" (donc en mettant une différence de liberté) tombe complètement. Maintenant, on peut juste dire "je préfère VP8 car c'est un format gratuit contrairement à H264", ce qui a un impact psychologique quand même bien moins important (on conclu que t'es fauché :) ).
                    Et je dis juste que dans l'histoire, le libre n'a rien gagné par rapport à H264 (ton compte en banque par contre a gagné, oui, mais ça n'a rien à voir avec le libre).


                    Sinon, posez-vous la question de pourquoi MPEG-LA a accepté ce deal alors qu'il le refusait pour H264 (les rumeurs courent qu'avant l'achat de VP8 à On2, Google avait essayé de négocier le même genre de deal pour H264). Mon idée : parce que VP8 (et VP9) n'est aucun danger pour les finances de MPEG-LA (qui fera payer dans tous les cas, via les brevets d'H265, VP8 et VP9 ne pouvant pas être embarqués seuls dans un terminal sous peine de ne pas se vendre, vu la qualité technique de VP9 le monde ne basculera pas sur VP9 plutôt qu'H265 dans la prochaine guerre)

                    • [^] # Re: mouais

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Je note que tu dis que H264 est un format libre,

                      Soit j'ai loupé un truc, soit il ne dit pas DU TOUT cela. Mais c'est une habitude dans tes commentaires, tu veux absolument pervertir les débats pour rendre les raisonnement des autres confus alors que c'est toi qui mélange tout.

                      Dans son commentaire, il dit que x264 est libre. POINT.

                      La spécification de VP8 est sous Creative Common CC-BY. Pour moi, c'est une licence libre, donc la spécification l'est. Je ne vois pas bien pourquoi tu montes sur tes grands chevaux quand quelqu'un dit cela.

                      • [^] # Re: mouais

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Soit j'ai loupé un truc, soit il ne dit pas DU TOUT cela.

                        Je le cite : "quelle différence entre H264 et VP8 pour le libre? La réponse est donc simple : Il n'y à pas de différences sur le plan de la liberté puisque les deux sont sous des licences libres."

                        La spécification de VP8 est sous Creative Common CC-BY. Pour moi, c'est une licence libre, donc la spécification l'est. Je ne vois pas bien pourquoi tu montes sur tes grands chevaux quand quelqu'un dit cela.

                        Si je met Windows sous licence CC-BY, ça n'en fera pas quelque chose de légalement libre, car je n'ai pas les droits.
                        Ici, Google vient de reconnaître qu'il n'a pas les droits sur VP8 non plus : tu es libre effectivement de modifier VP8, mais tu te prendras un procès au cul de la part de MPEG-LA, sans que Google ne bouge (il a signé un accord de licence ne protégeant que VP8 et VP9, il a tacitement accepté qu'il y a des brevets dessus, et n'a rien négocié pour les modifications que tu ferais). Ton VP8 a quelques soucis au niveau libre… Il est libre si tu enlève les brevets (qu'on ne connait pas, l'accord n'est pas divulgué, donc enlève tout).

                        Après, vous en faites ce que vous voulez, vous pouvez vous faire plaisir à y croire en vous cachant les problèmes, en pratique ta liberté est bien limitée. Si ça vous suffit (il y en a bien qui disent que les CC NC ou ND sont "pareilles que libre").

                        Question stupide : pourquoi Google ne dit pas que tout ce qui découle des specs VP8 (la base de la notion de libre : les modifications devraient recevoir les mêmes libertés) est dans cet accord? Google a négocié pour lui, sûrement pas pour votre liberté.

                  • [^] # Re: mouais

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Ensuite il y a la question de brevets qui est complètement orthogonale à la question de liberté offerte par la licence.

                    Ce n'est clairement pas orthogonal, bien au contraire : c'est pas parc qu'une licence dit "do what the fuck you want" que c'est vrai : tu dois t'assurer que tu respectes la propriété intellectuelle d'autrui, à commencer par les brevets logiciels.

                    Bref, en pratique un brevet logiciel est une arme pour limiter concrètement tes libertés, quoiqu'en dise la licence (sauf si l'auteur de la licence est l'auteur du brevet évidemment).

                    Dans ce domaine des brevets ce qui est important c'est d'être à l'abri des poursuites par les détenteurs de brevets.

                    Là on est d'accord.

                    x264 n'est clairement pas à l'abri puisqu'il utilise une spec du MPEG-LA qui est protégée par des brevets.

                    x264 pourra se mettre simplement à l'abri : il lui suffira de payer. H264 était un standard ISO, le MPEG-LA sera obligé de lui proposer une licence dans des conditions RAND.

                    En revanche VP8, du fait de cette annonce officielle, est à l'abri des poursuites juridiques.

                    Une implémentation stricte de VP8 oui, en revanche toute variante ou évolution non certifié "VP9" par Google, non. Il y a clairement une limite dans les libertés du développeur/utilisateur.

                    Il y a une différence sur le plan du risque juridique puisque, bien que les deux soient soumis à des brevets, l'un est protégée de toute attaque par l'annonce de Google alors que l'autre à une épée de Damoclès au dessus de la tête.

                    le fait que H264 soit ISO te protège de toute attaque, à partir du moment où tu respectes les conditions tarifaires du MPEG-LA, qui doivent être raisonnables et non discrimatoires.
                    Comme l'a dit Zenitram, au final la seule vrai différence, c'est bien le prix. Et encore, si c'est dans un navigateur web, c'est gratuit pour les 2.

                    En fait on peut même dire que l'épée de Damoclès n'est pas là où tu crois : le VP8 viole peut être d'autres brevets, non-détenus par le MPEG-LA, et vu que ce n'est pas un standard reconnu par un organisme international accepté par 164 pays… Mais on va supposer que non, histoire de ne pas jouer le jeu du troll des brevets logiciels plus loin ;)

                    • [^] # Re: mouais

                      Posté par . Évalué à 3.

                      x264 pourra se mettre simplement à l'abri : il lui suffira de payer. H264 était un standard ISO, le MPEG-LA sera obligé de lui proposer une licence dans des conditions RAND.

                      Mais x264 est à l'abri :
                      - La publication du code source n'est pas soumise à licence, l'utilisation de l'encodeur si. Et se sont les utilisateurs qui enfreignent la loi donc, pas les développeurs (en Europe en tous cas).
                      - x264 permet aux utilisateurs désireux d'être dans la légalité de payer la licence à MPEG-LA : http://x264licensing.com/.

                      H264 était un standard ISO, le MPEG-LA sera obligé de lui proposer une licence dans des conditions RAND.

                      Tout à fait : http://www.mpegla.com/main/programs/AVC/Pages/Licensees.aspx

                      Et encore, si c'est dans un navigateur web, c'est gratuit pour les 2.

                      Nope, c'est exactement pareil pour un navigateur, comme pour n'importe quel autre logiciel/matériel. Si un navigateur gratuit embarque un décodeur H.264, les utilisateurs doivent s’acquitter eux-même d'une licence. Comme dans le cas d'x264, le prix tourne autour d'un dollar. Le développeur du navigateur peut par contre négocier une licence de gros pour mettre ses utilisateurs à l'abris. Ou utiliser une librairie externe déjà présente sur le PC de l'utilisateur, pour rejeter la faute à autrui.

                      Mais de toute manière la question ne se pose pas, H.264 dans un navigateur c'est toléré dans la mesure ou les navigateurs sont des armes de diffusion massive. Rien à voir avec gratuit/légal. Je pense que Apple et Google payent des licences pour Chrome et Safari. Même si Mozilla décidait d'inclure un décodeur H.264 de leur propre conception, je doute que MPEG-LA se les mettraient à dos en les attaquants en justice.

                      c'est gratuit pour les 2.

                      C'est par contre "gratuit" d'inclure un décodeur VP8 (implémentation de Google ou tierce), et il n'y a plus d’ambiguïté maintenant que cet accord clarifie la situation du format VP8.

                      • [^] # Re: mouais

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        La publication du code source n'est pas soumise à licence, l'utilisation de l'encodeur si.

                        Bien sûr, j'ai utilisé un raccourci, mais bon concrètement les développeurs sont les premiers utilisateurs (enfin j'espère sinon c'est les boules :))

                        Sinon merci pour toutes ces précisions. Effectivement pour le navigateur ce n'est pas gratuit. Ce qui est gratuit c'est uniquement le fait d'utiliser des vidéo dans un but de diffusion gratuite sur internet. (cf. http://www.infoq.com/news/2010/08/h264-free )

                      • [^] # Re: mouais

                        Posté par . Évalué à 4.

                        x264 permet aux utilisateurs désireux d'être dans la légalité de payer la licence à MPEG-LA : http://x264licensing.com/.

                        Faux.

                        Lu sur la faq de http://x264licensing.com/ :

                        Does the x264 license include AVC patent royalties?
                        No, it does not. You will need to get a separate patent license from MPEGLA, see: http://www.mpegla.com for more info .

                        Does x264 offer a pass-through patent license?
                        No. we do not offer a pass-through patent license. It is the sole responsibility of the licensee to get a patent license from MPEGLA, see: http://www.mpegla.com for more info.

                  • [^] # Re: mouais

                    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 09/03/13 à 19:53.

                    x264 n'est clairement pas à l'abri puisqu'il utilise une spec du MPEG-LA qui est protégée par des brevets. A n'importe quel moment les devs de x264 peuvent être attaqués en justice.

                    N'importe quoi, c'est du pur FUD ! Si c'était le cas, les développeurs du Xvid, de ffmpeg, libav, et autres encodeurs libres MPEG seraient tous dans le même cas !

                    Je cite un des auteurs principaux du x264 (il parle de ffmpeg, mais c'est pareil pour x264, xvid, lame, libav, …) :

                    This is not correct. ffmpeg ships zero units, and thus is not in violation of anything. Companies that distribute ffmpeg binaries often do have MPEG-LA licenses. I work for one that does. Please spread your FUD elsewhere.

                    http://forum.doom9.org/archive/index.php/t-156599.html

                    La FAQ du projet LAME en dit un peu plus :

                    1. Does LAME use any MP3 patented technology?

                    LAME, as the name says, is not an encoder. LAME is a development
                    project which uses the open source model to improve MP3 technology.
                    Many people believe that compiling this code and distributing an
                    encoder which uses this code would violate some patents (in the US,
                    Europe and Japan). However, only a patent lawyer is qualified to
                    make this determination. The LAME project tries to avoid all these
                    legal issues by only releasing source code, much like the ISO
                    distributes MP3 "demonstration" source code. Source code is
                    considered as speech, which may contain descriptions of patented
                    technology. Descriptions of patents are in the public
                    domain.

                    Several companies plan on releasing encoders based on LAME, and
                    they intend to obtain all the appropriate patent licenses. At least
                    one company is now shipping a fully licensed version of LAME with
                    their portable MP3 player.

                    Note that under German Patent Law, §11(1) a patent doesn't cover
                    private acts with non-industrial purposes. Probably interesting for
                    developers is that a patent doesn't cover acts with experimental
                    purposes, that aim at the object of the patented invention (§11(2)).

                    Quant aux utilisateurs finaux c'est l'encodage commerciale de contenu encodé avec des formats MPEG qui est soumis à des royalties (à partir d'un certain volume). Pour un usage personnel ou gratuit, aucun problème.

                    Un code source (du moment qu'il n'a pas été volé à un projet sous licence non-libre) n'a jamais été illégale, même aux USA.

                    Selon le pays, distribuer des binaires de ffmpeg, VP8, ou autres peut être illégale (comme dans un certain pays d'Amérique du nord…) à cause des brevets.

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: mouais

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Quant aux utilisateurs finaux c'est l'encodage commerciale de contenu encodé avec des formats MPEG qui est soumis à des royalties (à partir d'un certain volume). Pour un usage personnel ou gratuit, aucun problème.

                      Intéressant, il faut payer pour distribuer du contenu H.264 ? Ça ne m'étonne pas vraiment, mais je pensais que seul le fait d'encoder ou de diffuser (et encore, plus maintenant) rendait nécessaire le payement à la MPEG-LA (sous quelle forme d'ailleurs, licence, redevance, commission, autres ?).

                      Et la différence entre le contenu commercial/gratuit est globale ou spécifique à l'Allemagne ? (je vois "Note that under German Patent Law, §11(1) a patent doesn't cover
                      private acts with non-industrial purposes."
                      dans la FAQ)

                      • [^] # Re: mouais

                        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 09/03/13 à 21:52.

                        Intéressant, il faut payer pour distribuer du contenu H.264 ?

                        Non. Et encore moins pour un usage personnel ou gratuit.

                        Ça ne m'étonne pas vraiment, mais je pensais que seul le fait d'encoder ou de diffuser (et encore, plus maintenant) rendait nécessaire le payement à la MPEG-LA (sous quelle forme d'ailleurs, licence, redevance, commission, autres ?).

                        Non plus.

                        Si tu te fais des sous en proposant un service d'encodage H.264, il te faudra payer (sous quelles formes, il faudrait consulter plutôt ce genre de documents : http://www.mpegla.com/avc/AVC_TermsSummary.pdf )à partir d'un certain volume (de chiffre d'affaires, je crois).

                        Et la différence entre le contenu commercial/gratuit est globale ou spécifique à l'Allemagne ? (je vois "Note that under German Patent Law, §11(1) a patent doesn't cover
                        private acts with non-industrial purposes." dans la FAQ)

                        C'est vrai aussi pour le MPEG-LA. Ils vont pas venir te demander des royalties parce que tu as encodé un MP3 dans ton coin, de /dev/dsp vers /home/farts.mp3 ;-)

                        Du moins c'est ce que j'ai compris à partir des sources plus haut. Ça reste un sac de nœud.

                        Pareil pour le VP8, vu qu'il viole clairement de multiples brevets liés au H.264 / H.264 Baseline (ce n'est pas la première fois que On2 technologies est coupable d'un copié/collé de code sans faire attention de près ou de loin aux brevets pour ensuite clamer haut et fort que leur codec mal fichu est le meilleur du monde à partir de tests PSNR bien foireux… Qui se rappelle du cas Theora ? soupir Pour ensuite foutre ça sous licence libre histoire que la communauté du libre ramasse les miettes et nettoie derrière re-soupir)

                        M'enfin au moins pour le VP8 on a un pacte de non-agression.

                        Le problème est que tu ne peux pas faire de codec efficace sans marcher sur un brevet…

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                        • [^] # Re: mouais

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Tiens j'ai trouvé un article qui parle du cas des vidéos pour usage "commercial" : http://www.osnews.com/story/23236/Why_Our_Civilization_s_Video_Art_and_Culture_is_Threatened_by_the_MPEG-LA

                          La licence H.264 vendu avec une caméra ou un appareil photo précise bien que les vidéos sont pour "personal use and non-commercial". Ce qui sous entendrais que pour un usage commercial la licence est différente. Néanmoins il semble que la licence ai été écrite de manière volontairement très très large et que le but ne soit pas de collecter des royalties sur les vidéos produites en H.264. Comprendra qui pourra…

                • [^] # Re: mouais

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  J'ai CLAIREMENT dit la différence : Google paye à ta place.

                  non, ça tu n'en sais rien, tu n'as aucune preuve pour affirmer cela.

                  Peut-être que MPEG LA n'en a rien à faire et qu'ils ont signé cet accord par altruisme.
                  Peut-être que google a menacé MPEG LA de lui faire un procès par rapport à d'autres brevets.
                  Peut-être que c'est tout simplement un pacte de non agression.
                  Peut-être que google a effectivement raqué, et payé une « licence globale » ce qui évitera à mozilla et dillo de payer une licence pour l'utilisation de VP8
                  Peut-être que c'est MPEG LA qui a raqué.

                  Je n'en sais rien, et toi non plus, et tu extrapoles à partir de là.

                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

            • [^] # Re: mouais

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu à déjà lu la GPLv2 (utiliséee par x264) ? Notamment la section 7, 8 et/ou l'avant dernier paragraphe du préambule.

              N'importe qui peut prendre le code de x264, s'en servir et le modifier sans avoir à payer de brevets. Si ce n'est pas le cas, alors publier x264 sous licence GPLv2 est illégal, ou alors il faut poser une restriction sur les pays ou la distribution est autorisée.

              • [^] # Re: mouais

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                MPEG-LA n'ayant jamais accepté la licence d'x264, ça ne s'applique pas à lui.
                Ou veux-tu en venir?

              • [^] # Re: mouais

                Posté par . Évalué à 1.

                L'encodeur x264 est soumis à 2 types de licences : GPL ou LLC

                http://x264licensing.com/
                http://www.videolan.org/developers/x264.html

              • [^] # Re: mouais

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Si ce n'est pas le cas, alors publier x264 sous licence GPLv2 est illégal, ou alors il faut poser une restriction sur les pays ou la distribution est autorisée.

                Bravo, tu viens de découvrir le problème des brevets logiciels : c'est pas qu'il soit interdit en soit de publier un code sous telle ou telle licence, mais c'est pas en écrivant dans la licence "vous êtes tranquilles avec les brevets" que c'est vrai. Par définition les brevets protège l'auteur de toute "contrefaçon" : si le contrefacteur te de donne des droits qu'il ne possède pas, t'es en rien protégé.

  • # ...

    Posté par . Évalué à 4.

    Google Inc. and MPEG LA, LLC announced today that they have entered into agreements granting Google a license to techniques that may be essential to VP8 and earlier-generation VPx video compression technologies under patents owned by 11 patent holders.

    Donc VP8 et les version précédentes sont couvert par des brevets detenu par la MPEG LA. La MPEG LA donne une licence a google. C'est super mais ont sais même pas quel brevet sont couvert. ca parle seulement de "techniques that maybe essential".

    The agreements also grant Google the right to sublicense those techniques to any user of VP8, whether the VP8 implementation is by Google or another entity

    Donc google a le pouvoir transmettre sa licence sur ces brevets dans le cas de l'utilisation dans VP8.

    It further provides for sublicensing those VP8 techniques in one next-generation VPx video codec.

    Serieux, c'est du n'importe quoi. Si demain google décide que le VP10 c'est du h264 alors google peut permettre d'avoir du h264 sans payé la MPEG LA.

    Bref il faudrait avoir quelque chose de plus précis qu'un simple communiqué de presse.

    Mais en tout cas ça confirme que VP8 n'est pas clean au niveau brevet et ça ne va pas forcement encourager les industriels a investir dedans.

    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      pas nécessairement c'était peut-être moins coûteur pour google un tel arrangement que de risquer un procès

      www.solutions-norenda.com

  • # VP9

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    J’ai lu que le VP9 pourrait être meilleur que le H264: si c’est le cas, et qu’il est effectivement protégé par l’accord, c’est une nouvelle fantastique!

    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: VP9

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      N'oublions pas que VP9 n'est pas censé concurrencer H264 mais son successeur (dont j'ai oublié le nom).

      • [^] # Re: VP9

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, H265. Et bien regarde:

        http://phoronix.com/forums/showthread.php?77123-ITU-Approves-H-265-HEVC-Video-Codec&p=308869#post308869

        À bien y regarder, VP9 est un peu meilleur que H264 en général.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: VP9

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, H265. Et bien regarde:

          Oui, et avant que VP8 ne soit sorti, l'annonce était "on va trouer H264 en compression", on a vu ce que c'est en réalité (on rigole encore).
          Pour VP9 sur un sombre commentaire sans argument, ce genre de phrase ne convainc que ceux qui veulent être convaincus.

          VP9 est un peu meilleur que H264 en général.

          On s'en fout de la comparaison avec H264, complet : c'est seulement avec H265 qu'il sera comparé, car ça sera le codec du moment.

      • [^] # Re: VP9

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 09/03/13 à 01:09.

        Pour un concurrent à H265, faudra attendre VP10/VPX/Daala/autre.

        Un lien plutôt encourageant:

        http://forum.doom9.org/showthread.php?t=166125

        Pour les détails sur Daala:
        https://xiph.org/daala/

        Espérons que ça devienne vite l'Opus des codecs vidéos!

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # hummmmpf

    Posté par . Évalué à 2.

    L’opposition notamment d’Apple en a décidé autrement (d’autant que Mozilla a commis une erreur en incluant la prise en charge de WebM seulement dans la version 4 de Firefox qui s’est fait (trop) longuement attendre alors que, dans le même temps, des fonctionnalités non mineures comme out-of-process plugins étaient lancées dans des versions intermédiaires (Firefox 3.6.4) ; et que Google rechignait à utiliser YouTube ou Chrome comme levier pour imposer le nouveau codec).

    Hummmmpf. Attendez j'étouffe !!!
    J'ai… j'ai lu cette phrase d'une traite… sans respirer…

    Je reviens demain quand j'aurai repris mon souffle. Et une nuit de sommeil ne sera pas de trop pour comprendre le sens profond et multiple de cette loooonnnngue prose labyrinthique. ;-)

    • [^] # Re: hummmmpf

      Posté par . Évalué à 1.

      Ça y est, j'y vois un tout petit peu plus clair. ;-)

      Mais Firefox/Iceweasel 19 lit pourtant bien le webm. Je viens de vérifier. La prise en charge de Webm ne s'est donc pas arrêtée à la version 4. Non ?

      • [^] # Re: hummmmpf

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Lire "à partir de la version 4". La version 4 date de 2011… C'est la critique (trop tard)

  • # VP8 et son successeur ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Quel successeur ? Qui et quoi détermine quel probable projet successeur parmi d'autres sera protégé ?

    Est-ce que, au moins, on peut dire « VP8 est protégé, et donc tout ce qui est dans VP8 et qui pourrait se retrouver ailleurs (comme dans un VP9 ou toute autre chose) » ? Avec l'idée qu'il ne resterait aux divers successeurs que de vérifier si et seulement si « ce qui diffère » est attaquable. Genre « OK je peux dès maintenant forker VP8, et pour les améliorations que je vais ajouter je vais faire attention, au moins je n'ai pas à vérifier cette grosse partie là ni l'ensemble, seulement les parties. », Ou bien « Tiens j'ai du mal sur mon codec maison, je vais piquer ça dans VP8, en indiquant clairement que cela vient de VP8 donc je suis protégé au moins sur cette partie ». Ça serait cool ! Pour le moment, tel que les articles grand publics présentent la chose, cela me semble bien flou.

    Je préférerait lire cela, au moins on serait clairement fixé. « VP8 et son successeur » ne veut rien dire, ce successeur étant bien flou !

    C’est cette menace qui vient d’être retirée suite à l’accord conclu entre MPEG LA et Google concernant les brevets gérés par le premier et sur lesquels VP8

    Et si ces mêmes brevets sont susceptibles de me porter préjudice sur mon hypothétique codec maison qui ne serait pas VP8 mais qui partagerait avec lui certains algorithmes, est-ce qu'il me faut réussir à démontrer que « Toute cette partie c'est VP8 en fait », ou bien je risquerai de me prendre dans la figure la remarque « OK, tu fais exactement comme VP8, mais seulement dans cette partie là. C'est pas VP8, donc brousoufs ! ». Auquel cas ce serait difficile de protéger un « successeur », et certains vont se battre pour réclamer cette reconnaissance ! « C'est moi VP9 ! Non c'est moi »

    Si quelque un en sait plus que les articles de vulgarisation, qu'il n'hésite pas à expliquer et détailler ! je remercie d'avance son commentaire. ;)

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      on peut dire « VP8 est protégé, et donc tout ce qui est dans VP8 et qui pourrait se retrouver ailleurs (comme dans un VP9 ou toute autre chose) » ?

      Je ne suis pas juriste, mais je lis un truc du genre "tu modifies un bit de la spec VP8 ou VP9, et tu perds toute protection" dans l'annonce (dans l'annonce : "(…) of the VP8 data format specification"). Google, me semble-t-il, s'est protégé lui et ceux qui font exactement comme lui, pas les autres.

      Auquel cas ce serait difficile de protéger un « successeur », et certains vont se battre pour réclamer cette reconnaissance ! « C'est moi VP9 ! Non c'est moi »

      Ils sont pas cons non plus, l'annonce est en langage marketing, en terme juridique ça sera le VP9 de Google, comprenant telle liste de technologie (déjà connue et donc qu'on peut mettre dans un contrat. C'est de très mauvais augure d'ailleurs pour les perfs de VP9, car ça veut dire que MPEG-LA considère qu'il n'y a absolument rien de nouveau dans VP9, donc il ne faudra pas en attendre grand chose).
      Pas pour rien qu'on ne parle pas de VP10 (on ne sait pas ce qu'il y aura dedans).

      Et si ces mêmes brevets sont susceptibles de me porter préjudice sur mon hypothétique codec maison qui ne serait pas VP8 mais qui partagerait avec lui certains algorithmes, est-ce qu'il me faut réussir à démontrer que « Toute cette partie c'est VP8 en fait »,

      Tu devras recommencer tout de zéro, démontrer ça dira juste que tu as déjà des brevets à payer, Google l'a déjà démontré, mais ta licence venant de google ne t'aidera en rien (pas VP8, donc aucune protection du tout de leur part).

      Non, le libre n'a rien gagné à la chose… Tu as le droit d'aider Google dans sa quête, mais c'est tout, aucun fork n'est possible, Google d'ailleurs te mettra la pression : Google te dis aujourd’hui que VP8 est soumis à brevet, tu forkes tu te prends MPEG-LA au cul dès que tu as du succès, MPEG-LA qui te mettras la pression en te disant que même Google est d'accord avec eux sur les brevets en jeu. Et les libristes anti-H264 applaudissent? C'est beau…

      • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est un peu l'effet que ça me fait. D'un certain coté il y a tout de même une bonne chose qu'on ne peut pas enlever : on peut utiliser VP8 sans crainte, et VP8, ce n'est pas que « VP8 de Google », c'est aussi « VP8 de la RFC 6386 ». Donc c'est très bien que ce format documenté et standardisé soit utilisable sans crainte, même si un quelconque VP8.31415926 n'est pas protégé. VP8 a donc deux avantages majeurs, d'une il est standardisé, de deux il est sans redevance, de trois il ne craint pas les attaques du MPEGLA. Ces trois arguments peuvent être suffisants pour choisir VP8, même s'il est techniquement moins bon qu'un autre. Je suis certain que ce genre de cas doit se produire, on ne choisit pas nécessairement le meilleur techniquement si des points non techniques sont jugés trop gênants.

        Par exemple, je rippe personnellement mes DVD avec des options de de qualité indécente… En gros je demande « conserve au max la qualité de l'image au détriment de l'espace disque », il y a des chances que dans ce type de configuration, on ne sache pas faire la différence entre h264 ou vp8… Avec VP8, j'ai au moins l'espoir de pouvoir lire mes rips même avec un distribution pour intégroïdes libristes antibrevets…

        J'imagine qu'il y a des cas où VP8 et h264 c'est kifkif, ou bien que la moindre performance ou moindre qualité pèse peu dans la balance vis à vis d'autres avantages.
        Pour faire une analogie, il doit bien y avoir des usages où VP8 est préféré, un peu comme ceux qui utilisent Gimp même s'il est paraît-il moins avancé que Photoshop, mais parce qu'au moins Gimp est libre, tourne sous Linux et en plus est gratuit… (C'est aussi mon cas ;)) À quoi servirait à un produit d'être meilleur si l'on ne peut se le procurer ou s'en servir ? ;)

        Donc on ne peut nier cette annonce qui est tout de même positive. On n'en sait rien pour les dérivés, mais on le sait pour le standard ! C'est énorme !

        Après oui, ton commentaire décrit bien l'effet que ça me fait, et exprime bien les craintes que l'on peut se faire, je ne te pertinente pas toujours mais là oui ;). Effectivement, tout cela n'est pas rose dans l'univers des codecs vidéos, et le besoin d'un pacte de non agression Google / MPEGLA ne fait que confirmer que ce domaine est pourri. Donc on peut pleurer encore plus en constatant que oui, effectivement, même pour VP8 qui est sensé ne rien avoir en commun avec le MPEGLA il a fallu demander protection au MPEGLA… Donc c'est la misère, mais en même temps ça l'était déjà, on le savait déjà que c'est un champ de mine, ça ne fait que confirmer la chose, et si Google doit passer un accord avec le MPEGLA, à mon avis il ne faut pas vraiment le tenir pour responsable de n'avoir pu protéger que VP8. ;)

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Avec VP8, j'ai au moins l'espoir de pouvoir lire mes rips même avec un distribution pour intégroïdes libristes antibrevets…

          Euh… Non.
          Pour les intégroïdes libristes antibrevets, VP8 ne peut pes être dessus, Google vient de dire qu'il est soumis à brevets (non, mais dites-moi où Google affirme qu'il n'y a pas de brevets!)
          Dommage ;-).
          Mais je ne doute pas que ces intégroïdes libristes antibrevets vont trouver une excuse pour intégrer la chose, genre ces brevets sont gratuits dans ce cas unique, donc "ça passe". Autant je trouve que des brevets gratuits pour tous usages c'est comme si ça n'existait pas, autant des brevets gratuits dans un cas précis, j'avoue avoir du mal à considérer acceptable pour des anti-brevets, mais bon, on adapte…

          D'un certain coté il y a tout de même une bonne chose qu'on ne peut pas enlever : on peut utiliser VP8 sans crainte, et VP8, ce n'est pas que « VP8 de Google », c'est aussi « VP8 de la RFC 6386 ».

          Oui, c'est bien.

          Donc on ne peut nier cette annonce qui est tout de même positive.

          L'annonce est clairement positive pour le gratuit, et pas mal de libre est gratuit, en effet, donc ça aide le libre. Un peu, mais pas trop non plus. En fait, ça aide le gratuit (libre ou pas).

          • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En parlant de librisme antibrevet, je pensais aux brevets qui constituent une menace possible (ce qui fait que certains projets libres se retrouvent dans non-free à défaut de ne savoir où les mettre).

            Si on veut virer vraiment tous les brevets, même ceux dont on ne craint pas, ça va être dur ! Surtout si on compte les brevets déposés explicitement pour protéger des projets libres, afin d'avoir suffisamment de bonnes cartes à poser sur la table du poker des brevets, afin, au moins, de poursuivre la partie sans trop grosses pertes…

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Google, me semble-t-il, s'est protégé lui et ceux qui font exactement comme lui, pas les autres.

        Bon visiblement on n'arrivera pas à te faire changer d'avis sur ce sujet. Tu persistes à dire que cette annonce est une mauvaise nouvelle.
        Un point notable toutefois c'est que Monty (Chris Montgomery) ne semble pas du tout d'accord avec toi et il semble heureux à l'annonce de cet accord. Monty c'est simplement le créateur du format de conteneur Ogg, du format de compression Vorbis et l'initiateur de la fondation Xiph. Une pointure du sujet donc.
        Je t'invite à lire son post sur son blog ainsi que les commentaires. C'est intéressant.

        Un extrait (c'est moi qui mets en gras):

        This is not an unconditional win for FOSS, of course, the LA narrowed the scope of the agreement as much as they could in return for agreeing to stop being a pissy, anti-competetive brat. But this is still huge. We can work with this.

        Tu notera qu'il ne parle pas d'un gain pour Google mais d'un gain pour le monde du libre (FOSS).

        • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est sûr que ça l'arrange de dire ça maintenant…lorsque le vorbis/opus est associé au WebM, de plus en plus utilisé aujourd'hui.

          M'en mettrait pas ma main à couper que si c'était un autre compresseur non made_in_xiph, il aurait dit cela.

        • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu persistes à dire que cette annonce est une mauvaise nouvelle.

          Je persiste à dire que ça n'a rien de libre, que VP8 est officiellement non libre, oui.

          But this is still huge.

          Je n'ai pas dit le contraire : c'est toujours mieux d'avoir du gratuit que du payant.
          Note le "still".

          Tu notera qu'il ne parle pas d'un gain pour Google mais d'un gain pour le monde du libre (FOSS).

          Et je demande toujours en quoi le libre a gagné quelque chose. Le gratuit a gagné quelque chose, oui, mais le libre?
          Personne pour donner le moindre gain pour le libre, toi-même a trouvé le seul argument qui différencie VP8 de H264 : le prix de la licence.

          Monty c'est simplement le créateur du format de conteneur Ogg, du format de compression Vorbis et l'initiateur de la fondation Xiph. Une pointure du sujet donc.

          On parle bien d'un mec qui n'a jamais réussi à faire décoller son format audio sans même avoir eu d'attaque de MPEG-LA? On parle bien du mec dont Google n'a pas repris le conteneur non plus? C'est sensé être une référence?

          Oui, désolé, je persiste : le gratuit a gagné quelque chose (je l'ai dit dès mon premier commentaire sur le sujet), le lire n'a rien gagné (impossible de se baser sur ce format pour plus tard, les droits sur les brevets ne sont pas transmissibles à une évolution du format passé VP9), ce n'est qu'un nuage de fumée et vous sautez dedans.


          En tant que développeur libre, j'ai autant de merdes avec H264 que VP8 : si je les fais évoluer, je me prend un procès au cul. Dans les deux cas, j'ai le droit de développer un logiciel libre pour ces formats, dans les deux cas je n'ai aucun droit de modification sur ces formats. VP8 n'est qu'un format de plus parmi tous les autres, avec les mêmes contraintes. Le seul avantage est que je peux fournir un binaire d'encodage de manière gratuite avec VP8, mais qui dit que gratuit ne veut pas dire libre d'habitude?

          Maintenant, vous pouvez bien vous faire plaisir en faisant la pub pour ce format plus que pour H264, ça ne le rendra pas plus libre, juste gratuit, vous ferez mélanger les gens entre gratuit et libre, on n'est plus à ça près contre le libre (CC ND et CC NC), il faut vivre avec. Attention au retour de bâton (ou pas, faudrait que VP8/9 décollent déjà) quand on parlera de VP10…

          • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

            Posté par . Évalué à 5.

            toi-même a trouvé le seul argument qui différencie VP8 de H264 : le prix de la licence.

            On résume :
            - Pas de coût de licence.
            - Codec d'une faible complexité algorithmique, pratique quand on à pas que ça à faire de passer 8 mois sur une implémentation.
            - Disponibilité d'implémentations d'encodeurs et décodeurs libres.
            - Possibilité d'encoder, diffuser, décoder des vidéos VP8 gratuitement. Gratuitement pour le coups, car encoder "librement" n'as aucun sens.
            - Possibilité de diffuser les encodeurs/décodeurs binaires gratuitement, ça n'a toujours aucun sens à diffuser "librement" un logiciel dont le code et la spécification sont déjà considérés libres par tous le monde, sauf toi et la MPEG-LA.

            Je persiste à dire que ça n'a rien de libre, que VP8 est officiellement non libre, oui.

            La seul personne qui prétends ça, c'est toi. Et la MPEG-LA. Qui elle n'est pas la par dogmatisme mais car ses intérêts financier sont en jeu. Et toi quel sont tes intérêts dans l'affaire ???

            Alors oui tu persistes à ne voir qu'une seul chose : on ne peut pas modifier le format. Et bien non. Déjà personne n'a l'intention de le faire, on ne diffuse pas comme ça une modification sur un format déjà déployé. Ensuite même si tu voulais tu pourrais déjà aller en parler à Google, ils ont acceptés un certain nombre de contributions extérieures ici : http://www.webmproject.org/code/contribute/

            Tu ne peux pas non plus faire évoluer le H.264, en plus des limitations sur l'encodage/décodage diffusion des binaires, mais néanmoins on voit que tu le supportes très clairement par rapport au VP8. Et détail important c'est clairement les créateurs du H.264 qui persistent eux aussi à vouloir faire du VP8 un format "non libre" et à vouloir limiter son évolution en mettant en avant (même pas d’ailleurs) leurs brevets. Les détails de l'accord nous diront peut être enfin si Google à payé, et si des brevets sont enfreins.

            Tu prétends connaitre le milieu alors tu sais pertinemment qu'il est de toute manière impossible de créer un nouveau codec sans marcher sur un brevet de la MPEG-LA. Il est encore moins possible de créer un codec efficace. Mais tu persistes à promouvoir le H.264 et à tirer sur le VP8 qui n'a fait qu'essayer de débloquer une situation qui n'a pas bougé depuis 25 ans. Quelle est ta motivation ?

            Et les libristes anti-H264 applaudissent? C'est beau…

            On peut apprécier le H.264 pour ses qualités techniques tout en appréciant le VP8 pour le plus grand degré de liberté qu'il offre à ses utilisateurs. Honnêteté intellectuel.

          • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 10/03/13 à 16:32.

            En tant que développeur libre, j'ai autant de merdes avec H264 que VP8 : si je les fais évoluer, je me prend un procès au cul.

            Oui et non, tout développement n'implique pas une évolution d'une partie. C'est justement l'objet d'un standard, faire comme les autres. Pour faire différemment c'est la galère, pour faire comme les autres c'est OK. Pour ça on peut dire que c'est une excellente nouvelle, beaucoup demandent d'avoir des standards plutôt que d'hypothétiques trucs de kéké vraiment mieux mais inutilisable en réalité.

            Beaucoup de développeurs libres sont certainement content de pouvoir utiliser le standard Opus, en développent leur ingénierie sur d'autres point.
            Par exemple j'utilise personnellement Opus, mais je laisse le développement d'Opus à d'autres.

            Donc ce n'est qu'une fraction des développeurs libres qui sont impactés : ceux qui font évoluer les codecs. C'est super dommage pour eux. Mais l'annonce ne crée pas cette injustice, elle ne fait que la révéler.

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Donc ce n'est qu'une fraction des développeurs libres qui sont impactés : ceux qui font évoluer les codecs. C'est super dommage pour eux. Mais l'annonce ne crée pas cette injustice, elle ne fait que la révéler.

              Elle ne fait pas que la révéler, elle la confirme au lieu de s'y opposer. On ne peut pas reprocher à google cet accord (il font ce qu'ils veulent), mais on peu douter du bénéfice qu'il apporte dans une lutte plus globale contre les brevets logiciels.

          • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Tes posts sont quand même un peu confus. Je crois avoir la même opinion que toi et je pense qu'elle peut être explicitée comme ça:

            On peux voir la chose de différentes façons:

            • implémentation: ça ne change strictement rien. Des implémentations libres existent et continueront d'exister.

            • distribution: gain clair et net. Il n'y a plus à se soucier de la légalité de l'inclusion d'une implémentation VP8 dans un produit/une distro linux. Google s'est assuré que ça ne poserait pas de problème.
              C'est ce que tu veux dire par victoire pour le gratuit.

            • modifiabilité: on ne connait pas précisément les termes de l'accord. Le plus sensé à mon avis (et le tien aussi si je comprend bien) est de partir de l'hypothèse la plus pessimiste et de considérer qu'il est maintenant dangereux légalement de se baser sur VP8 pour créer un codec dérivé (quelque soit la licence choisie pour l'implémentation) puisque à la fois google et mpeg-la reconnaissent la validité des brevets inclus dans VP8.
              C'est ce que tu veux dire par VP8 est officiellement non libre.

            Donc en gros c'est une victoire à la Pyrrhus pour les anti-brevets logiciel. A court terme cet accord va faciliter la diffusion du codec de google et diminuer la menace immédiate que pose le mpeg-la sur la diffusion légale de certains logiciels libres (ce qui est le gros souci que posent les brevets logiciels pour les logiciels libres).
            A long terme il reconnait la validité des brevêts logiciels et va définitivement pencher en faveur du mpeg-la en cas de conflit.

        • [^] # Re: VP8 et son successeur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Tu notera qu'il ne parle pas d'un gain pour Google mais d'un gain pour le monde du libre (FOSS).

          Ben c'est un gain pour tous les utilisateurs du standard VP8 (le monde libre étant un sous-ensemble des utilisateurs de standards). Donc c'est énorme !

          Par contre oui, ce n'est pas un gain pour l'utilisateur de certains algorithme en dehors de VP8. Pour celui qui n'a aucun intérêt dans VP8, cette annonce ne fait que confirmer l'état déplorable de ce domaine de la recherche. Mais ça, c'était déjà vrai… Cette annonce n'est qu'un révélateur. Ne tirons pas sur le messager. ;)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Format fermé

    Posté par . Évalué à 5.

    Je ne suis pas spécialiste dans le domaine et je peux me tromper, mais il semblerait que VP8 ne soit pas un format ouvert comme prétendu.
    Ici je parle de format ouvert et non d'implémentation libre.

    Il existe diverses définitions de format ouvert, et il y a même parfois une distinction entre format ouvert et format libre.

    Prenons par exemple ici, il est dit que format libre signifie

    • des protocoles et des formats de données indépendants d'un logiciel particulier, d'un système d'exploitation ou d'une société
    • des spécifications techniques documentées, publiées, non payantes, sans brevet dessus, sans royalties dessus.

    Hors, comme le dit si bien TImaniac et Zenitram, Google vient de reconnaître que VP8 est soumis aux brevets, et est donc officiellement fermé.

    Je pensais qu'il fallait fortement privilégier les formats libres… Donc VP8, bof.

    Bon après, entre les définitions non états-uniennes et les brevets valables aux États-Unis, j'avoue que c'est à se mélanger les pinceaux.


    Sinon, c'est tout de même grave que des standards ne soient pas obligatoirement ouverts.

    • [^] # Re: Format fermé

      Posté par . Évalué à 3.

      des spécifications techniques documentées, publiées, non payantes, sans brevet dessus, sans royalties dessus.

      Le VP8 c'est le plus libre des codecs vidéo que l'on a. Le fait est qu'il n'est plus possible aujourd'hui de développer un nouveau codec vidéo efficace sans marcher sur un brevet MPEG. Ces gens la brevettent tout depuis 1988, et même si on ne peut pas leur enlever la paternité de beaucoup de techniques de compression (ils étaient plutôt seuls sur la vidéo numérique en 1988) ils ont parfaitement verrouillé le marché depuis.

      Par exemple le concept de B-frame est breveté, la manière de les coder l'est aussi. C'est un concept de base, "bidon" dans le sens ou tout le monde le comprends parfaitement et reconnais sa valeur aujourd'hui. Heureusement il n'est pas indispensable pour créer un codec. Pour créer un codec efficace par contre… Ils doivent avoir un paquet de brevets considérés comme indispensables qu'ils utilisent pour verrouiller le marcher. Former un "patent pool" contre VP8 aurait au moins eu l'avantage de mettre en lumière ces brevets, mais on est repartit pour des années de flou juridique savamment entretenu maintenant qu'ils ont annoncés renoncer à la création de ce "patent pool".

      Certains codecs au fonctionnement radicalement différents des codecs MPEG (basés sur les transformés de Fourrier) ont bien émergés, Dirac ou Bink par exemple, mais ils ne sont pas compétitifs avec le H.264, encore moins le futur H.265, et leurs situation juridique n'a jamais été confirmée non plus !

  • # VP8 bientôt un standard MPEG ?

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.osnews.com/story/26849/Google_called_the_MPEG-LA_s_bluff_and_won

    Cet article donne un peu plus de détail sur l'affaire et parle même de la proposition par Google de faire reconnaître le VP8 comme une norme MPEG !! On parle ici uniquement du Moving Picture Experts Group et non de la MPEG LA (Limited Association) qui elle à la charge de gérer le portefeuille de brevet pour les industrielles qui ont des technos qui font partie des normes MPEG.

    Toujours pas d'infos sur les brevets en question ou sur un éventuel accord commercial entre Google et MPEG LA.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.