La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Bug ?

    Posté par . Évalué à 9.

    J'ai voté /dev/null mais je ne vois aucun vote pour cette catégorie.
    Bug ? Temporisation ?

  • # Aucun...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Plus exactement, j'aime assez LaTeX, mais on a l'impression d'utiliser un mastodonte avec des tonnes de couches poussiéreuses empilées les unes sur les autres, avec du scotch pour tout faire tenir ensemble. D'ailleurs, quand on voit le rythme des nouvelles releases, c'est probablement que c'est pas évident à gérer. Bref, je pense que LaTeX/TeX gagnerait beaucoup si on y passait un bon coup de balai.

    Sinon, j'aime bien LibreOffice, et je trouve que ça progresse énormément en ce moment, mais il y a encore du travail pour que ce soit vraiment un outil agréable à utiliser.

    • [^] # Re: Aucun...

      Posté par . Évalué à 9.

      Justement, ça bouge du côté de LaTeX. Les deux dernières parutions de LaTeX3 News font état d'un gros travail en cours pour revoir l'architecture du moteur et à terme faire ce nettoyage.

    • [^] # Re: Aucun...

      Posté par . Évalué à 7.

      je ne comprend pas ce reproche "un mastodonte avec des tonnes de couches poussiéreuses empilées les unes sur les autres", je le trouve plutôt très réactifs lors de la compilation de document. Et je suis toujours très heureux de trouver une couche poussiéreuse de 1997 (une classe particulière) dont j'ai absolument besoin.

      Par exemple cela fait bien 5 ans que je ne touche plus à mon header pour mes rapport, et mon cv sous latex date de 2001. ET je suis ravie que chaque année qui passe ne m'oblige pas a revoir l'ensemble de la mise en page pour chaque nouvel version, comme d'autre concurrent.

      Pour conclure, il faut voir latex comme un wikipedia software qui grossi et s’enrichi chaque années. Il y a des pages qui ne seront jamais vu mais qui sont utile

      • [^] # Re: Aucun...

        Posté par . Évalué à 3.

        J'y connais pas grand chose mais il semble avoir lu que le support de l'unicode manquait un peu. XeTex semblait comblé certaines absences.

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bof, avec texlive t’as de l’Unicode plutôt bien géré. Par contre il va te jeter (à cause du caractère Unicode) si tu fais :

          pdflatex "\variable{ß} \input{fichier.tex}"
          
          
          • [^] # Re: Aucun...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Par contre, listings ne marche pas en unicode avec LaTeX.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par . Évalué à 3.

          s/comblé/combler/
          C'était pour placer à tout prix un caractère unicode ?

      • [^] # Re: Aucun...

        Posté par . Évalué à 10.

        Bah, il a quand même des défauts le pépère Latex. Je trouve qu'il a le cul entre deux chaises, pas assez accessible pour un simple utilisateur, et truffé de Tex-eries dès qu'un truc un peu complexe doit être fait.

        Le passage par un dvi est franchement lourd (perso, j'utilise systématiquement pdflatex, qui a le mérite d'accepter beaucoup plus de formats graphiques). J'ai trop fait de pdf2epsi, convert, etc. pour me sentir à l'aise avec un logiciel monomaniaque de l'eps, qui nécessite de penser la chaine graphique du début pour ne pas finir avec des conversions hasardeuses, souvent via un bitmap.

        Et puis, c'est con parce que ça se règle facilement, mais les choix par défaut sont contestables ; c'est fou ce que ça compte pour les nouveaux utilisateurs. Des marges démentiellement trop larges, veuves et orphelines non évitées, préférence à dépasser dans la marge plutôt que de toucher au gris typographique, centrage impossible des figures plus larges que la zone de texte… Clairement, la philosophie sous-jacente se fait clairement sentir : Latex fait beaucoup de choses pour toi, mais pour le reste, tu te démerdes.

        J'utilise Latex très régulièrement, surtout professionnellement, et ce n'est souvent pas évident. Mes collaborateurs qui ne connaissent pas Latex doivent commenter sur le pdf, retaper les corrections dans le document inital reste une étape pénible et inutile. Certains journaux scientifiques acceptent Latex, d'autres non, ce qui requiert de jongler entre les formats. Mëme quand Latex est accepté, c'est plutôt un pseudo-Latex, avec des macro maisons (\begin{abstract_journal}, etc). Alors oui, on peut blâmer les éditeurs, mais on peut aussi penser qu'ils ne s'amuseraient pas à ça si Latex répondait à leurs besoins : comment gérer automatiquement un article quand il n'existe pas de classe spéciale pour les remerciements, ou pour les adresses des auteurs? Chacun applique une recette "maison", donc il faut rééditer l'article, avec la pseudo-doc sous le nez. On compile, et on ramasse plein d'erreurs de police, de bibliothèque machin qui n'est pas installée ou pas à la bonne version… C'est intrinsèque au fonctionnement de Latex, pour numéroter les lignes, on peut utiliser la bibliothèque truc, ou machin, ou bidule, mais Bidule ne numérote pas les légendes des figures alors que truc merde sur les interlignes doubles ; comment peut-on espérer séparer le fond et la forme dans de telles conditions, et surtout, comment peut-on espérer l'existence d'un Latex "standard"?

        J'ai l'impression que ça fait beaucoup trop longtemps que Latex n'a pas bougé, et j'ai un peu peur que Latex 3 arrive trop tard. Je pense que Latex a encore de l'avenir, mais en tant que sous-couche ; ce que j'aurais besoin au quotidien, c'est une sorte de langage wiki standardisé, acceptant quelques latexeries (comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan. En plus, ça permettrait de faciliter le travail collaboratif.

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai l'impression que ça fait beaucoup trop longtemps que Latex n'a pas bougé, et j'ai un peu peur que Latex 3 arrive trop tard. Je pense que Latex a encore de l'avenir, mais en tant que sous-couche ; ce que j'aurais besoin au quotidien, c'est une sorte de langage wiki standardisé, acceptant quelques latexeries (comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan. En plus, ça permettrait de faciliter le travail collaboratif.

          C'est un peu ce que je cherche depuis un moment. Dernièrement j'ai utilisé sphinx (mon vote n'a pas été pris en compte non plus, problème ?), j'écris en ReST, cela me génère des pages webs et du latex que je retouche un peu si besoin. Mais cela a l'air vraiment orienté écriture de documentation logicielle, c'est une force et une faiblesse (pas très adapté à d'autre documentations).

          • [^] # Re: Aucun...

            Posté par . Évalué à 4.

            allez, encore un peu de pub, désolé pour ceux qui connaissent déjà :
            http://textallion.googlecode.com

            ça permet de continuer à s'amuser avec des makefile ou des scripts shell, ça n'est pas vraiment orienté écrits scientifiques, mais au moins ça offre une couche d'abstraction au dessus de LaTeX (et accessoirement de HTML également) pour n'écrire qu'en syntaxe légère de type wiki. Je viens de rajouter un truc pour écrire du courrier avec la classe "lettre" (mais ce n'est pas encore envoyé dans le dépôt google code).

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          ce que j'aurais besoin au quotidien, c'est une sorte de langage wiki standardisé, acceptant quelques latexeries (comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan

          Regarde du côté de org-mode, même si c'est un mode pour Emacs il y a moyen d'appeler Emacs en mode batch pour convertir le .org en .tex et le compiler normalement, donc pour les allergiques il n'y a même pas besoin d'utiliser Emacs pour éditer le texte.

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par . Évalué à 2.

          acceptant quelques latexeries comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan.

          Si c'est pour pouvoir utiliser TeX tout en ayant une mise en page facile de traitement de texte, tu peux essayer l'extension de LibO texmaths. J'avais essayé avant le fork (oolatex pour OOo), le code latex produit était assez peu lisible pour un humain mais le rendu final était ok.

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Bah, il a quand même des défauts le pépère Latex.

          Oui, et pas qu'un peu!

          Je trouve qu'il a le cul entre deux chaises, pas assez accessible pour un simple utilisateur,

          Si le nouvel utilisateur est un étudiant en économie dont le directoire de mémoire de Bachelor demande à ce qu'il utilise LaTeX, l'accessibilité augmente spectaculairement. On installe MikTek ou autre, on télécharge la Not-so-short introduction to LaTeX et zou. C'est essentiellement une affaire de motivation.

          et truffé de Tex-eries dès qu'un truc un peu complexe doit être fait.

          C'est vrai que si on veut présenter une partie de document de façon non prévue par la classe de document et qu'on ne sait pas programmer TeX, on est un peu dans la panade.

          […] Et puis, c'est con parce que ça se règle facilement, mais les choix par défaut sont contestables ;

          Les classes génériques «article», «book» etc. sont plutôt à prendre comme des exemples de classes de document. Le principe de LaTeX est plutôt qu'on développe des classes de document pour chaque application (par exemple «thèse de l'université bla bla bla» ou «publication dans le journal bla ou encore «courrier administratif»).

          Par exemple j'utilise surtout AMSArt, il paraît que les classes Koma script jouissent d'une certaine popularité, mais je ne les ai jamais utilisées.

          Certains journaux scientifiques acceptent Latex, d'autres non, ce qui requiert de jongler entre les formats. Mëme quand Latex est accepté, c'est plutôt un pseudo-Latex, avec des macro maisons (\begin{abstract_journal}, etc).

          Justement, c'est comme ça qu'il faut faire! Pour une fois que des gens (les éditeurs) font quelque chose comme il faut, on ne va pas se plaindre non? :)

          J'ai l'impression que ça fait beaucoup trop longtemps que Latex n'a pas bougé, et j'ai un peu peur que Latex 3 arrive trop tard.

          S'il y a une communauté d'utilisateurs active c'est bien celle de LaTeX. Pour moi il est quasiment impossible de suivre ce qui se passe sur comp.text.tex (or whatever) il y a beaucoup trop de messages!

          […] ce dont j'aurais besoin au quotidien, c'est une sorte de langage wiki standardisé, acceptant quelques latexeries (comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan.

          Comment vas-tu faire pour réaliser un truc un peu complexe? Avec un langage de marquage, tu l'as de toute façons dans le baba!

          • [^] # Re: Aucun...

            Posté par . Évalué à 6.

            Certains journaux scientifiques acceptent Latex, d'autres non, ce qui requiert de jongler entre les formats. Mëme quand Latex est accepté, c'est plutôt un pseudo-Latex, avec des macro maisons (\begin{abstract_journal}, etc).

            Justement, c'est comme ça qu'il faut faire! Pour une fois que des gens (les éditeurs) font quelque chose comme il faut, on ne va pas se plaindre non? :)

            Alors là, je tombe de haut. J'ai justement l'impression que ce n'est absolument pas comme ça qu'il faut faire! La distinction forme/fond nécessite une syntaxe standardisée dans le document \begin{abstract} … \end{abstract}, et l'application d'un style qui spécifie comment l'abstract doit être présenté. Idéalement, on doit pouvoir changer la classe sans changer le document! Autrement, il n'y a aucun intérêt à séparer le fond de la forme.

            Comment vas-tu faire pour réaliser un truc un peu complexe? Avec un langage de marquage, tu l'as de toute façons dans le baba!

            Justement, dans un texte, je ne vois pas ce qu'on peut faire "d'un peu complexe" qui ne soit pas prévu dans la classe de document. Si tu es amené à balancer du tex dans ton document pour aligner un truc à droite ou à gauche avec des interlignes irréguliers, c'est qu'il te manque un environnement dans ta classe qui ferait ça pour toi.

            Au pire, il reste la solution mixte, qui consiste à accepter du Latex ou du HTML dans un langage wiki quand la fonction souhaitée n'existe dans dans le langage.

            • [^] # Re: Aucun...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              La distinction forme/fond nécessite une syntaxe standardisée dans le document \begin{abstract} … \end{abstract}, et l'application d'un style qui spécifie comment l'abstract doit être présenté. Idéalement, on doit pouvoir changer la classe sans changer le document!

              La séparation du fond et de la forme consiste à ne pas mélanger les commandes de marquage (ceci est un titre, ceci est une citation) des commandes de mise en forme (retour à la ligne, avancer à gauche de 10pt). Une bonne discipline en la matière aboutit à des fichiers source plus facile à lire et à maintenir, voire à analyser automatiquement, mais croire que l'on peut obtenir un rendu typographique de qualité sur des supports variés juste en appliquant une feuille de style ou en employant un jeu de macros différentes est assez illusoire. Par exemple si tu fais des maths, les points de coupure des formules de ne peuvent pas être mécaniquement choisis et tu dois nécessairement les revoir à la main si la largeur de colonne du texte change d'un style à l'autre. La coupure des lignes et des pages doit parfois être améliorée en changeant les paramètres de préparation des paragraphes (étirement des espaces, placement de pénalités, etc. pour éviter les overfull hboxes) et cela encore dépend de styles et ne peut être traité mécaniquement. Avoir les notes au bas de la page sur la même largeur que le texte ou dans la marge sur 4cm de large soulèvent des problèmes de préparation très différents! Ceci dit rien n'interdit a priori à l'éditeur d'appeler son abstract comme tout le monde au lieu de l'appeler abstract journal mais c'est très anecdotique.

              Autrement, il n'y a aucun intérêt à séparer le fond de la forme.

              Si. Cela améliore la lisibilité, la maintenabilité et facilite l'écriture de traitements automatiques sur les documents.

        • [^] # Re: Aucun...

          Posté par . Évalué à 2.

          Bah, il a quand même des défauts le pépère Latex. Je trouve qu'il a le cul entre deux chaises, pas assez accessible pour un simple utilisateur (…)

          Ya rien de plus simple pour un utilisateur que d'utiliser LAtex. C'est pas pire que le HTML d'ailleurs. Et comme pour le HTML, il y a des éditeurs permettant de faciliter la vie de celui qui ne veut pas faire de LaTeX.

          comment gérer automatiquement un article quand il n'existe pas de classe spéciale pour les remerciements, ou pour les adresses des auteurs? Chacun applique une recette "maison", donc il faut rééditer l'article, avec la pseudo-doc sous le nez.

          Les autres ne font pas mieux (Openoffice, etc) : tu dois appliquzer un style "maison" Mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'une "norme" devrait sortir dee tout ça.

          J'ai l'impression que ça fait beaucoup trop longtemps que Latex n'a pas bougé, et j'ai un peu peur que Latex 3 arrive trop tard.

          Pour ma part j'ai repris LaTeX il y a peu parce que je suis beaucoup plus productif avec cet outil qu'avec des trucs comme OpenOffice. Certes ça nécessite parfois des adaptations, mais ces optimisations sont faites une fois pour toutes d'une part, et d'autre part je reste bien plus productif avec LaTeX qu'avec OpenOffice ou MS Word.

          Je pense que Latex a encore de l'avenir, mais en tant que sous-couche.

          Et pas seulement. Comme je l'ai dit auparavant, il est très bien pour écrire du texte au Km sans se prendre la tête. Ca ne m'empêche pas de voir ses défauts (ceux que tu as remontés et sur lesquels je n'ai pas forcément réagi), mais ces défauts me conviennent mieux au quotidien que les défauts d'un truc comme OO. La possibilité d'inclure du code dans le texte sans avoir à faire du copier/coller est aussi fort appréciable. Je ne pense pas qu'on puisse faire pareil avec OO.

          ce que j'aurais besoin au quotidien, c'est une sorte de langage wiki standardisé, acceptant quelques latexeries (comme les équations par exemple), et qui génèrerait du Latex en arrière-plan. En plus, ça permettrait de faciliter le travail collaboratif.

          Langage wiki ? BEURK. Pour un truc vite fait comme des commentaires su LinuxFR, c'est bon, mais pour des trucs plus long, c'est insupportable. Si l'outil permet dechoisir entre "mode wiki" et "mode Latex Natif", pourquoi pas (chacun fait ce qu'il veut et ce qu'il préfère), Par contre tout ce qui favorise le travail collaboratif est bienvenu. Tu écris un cahier des charges ? Ton idée m'intéresse … :D

          • [^] # Re: Aucun...

            Posté par . Évalué à 2.

            Langage wiki ? BEURK. Pour un truc vite fait comme des commentaires su LinuxFR, c'est bon, mais pour des trucs plus long, c'est insupportable. Si l'outil permet dechoisir entre "mode wiki" et "mode Latex Natif", pourquoi pas (chacun fait ce qu'il veut et ce qu'il préfère), Par contre tout ce qui favorise le travail collaboratif est bienvenu. Tu écris un cahier des charges ? Ton idée m'intéresse … :D

            J'ai cette idée depuis longtemps, mais ni le temps ni les compétences pour les mettre en place.

            L'idée du langage wiki, c'est qu'on peut très facilement faire une correpondance avec les commandes Latex pour la plupart des cas : == Titre 1 == pour \section{Titre 1}, etc. On édite dans une interface web, on choisit un style de document, et on génère à la volée du HTML, du PDF, etc. On pourrait avoir les mêmes avantages que pour le wiki habituel : édition collaborative, gestion des conflits, édition par section. Un truc basé sur mediawiki pourrait même bénéficier du boulot de la Wikimedia fundation sur l'édition WYMIWYG.

            Ce qui serait idéal pour moi (édition d'articles scientifiques), ça serait un format indépendant du journal. On invite ses collaborateurs, qui se connectent avec un login/password, et qui ont accès à une série d'articles en cours de rédaction. Ils éditent l'article de manière concurrente (un peu à la manière de Google documents), mais avec des spécificités propres aux aritres scientifiques : des champs prédéfinis (auteurs, affiliations, remerciments, running title, …), un système de citations avec une recherche intuitive (peut-être simplement taper "Truc et al 2011" et obtenir une liste de références possibles, avec une base de données bibtex derrière). On uploade les figures en format vectoriel, on les insère dans les articles, etc. Et quand on a fini, on choisit le nom de la revue, et automatiquement, l'article est formatté comme il faut, biblio, texte, etc. On pourrait même choisir le format, soumission (interligne double, etc) ou publication (pour calculer le nombre de pages ou juste rêver d'avoir un papier dans Nature). On demande au logiciel de produire un article à soumettre, idéalement en Latex, mais pourquoi pas en rtf ou en doc pour les revues débiles qui n'acceptent pas le Latex. Dès qu'on est jeté, on peut reformatter automatiquement dans un autre style pour resoumettre.

            • [^] # Re: Aucun...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              J'ai l'impression que ce genre de choses pourrait être fait par exemple avec l'outil de travail collaboratif (basé sur Latex) La Poule ou L'oeuf, en l'adaptant à la spécificité des journaux scientifiques. Ça marche déjà très bien pour d'autres documents (livres avec plusieurs auteurs en collaboration etc).

            • [^] # Re: Aucun...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Tu connais Pandoc?

  • # PAO ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Composition de document, c'est présentation assistée par ordinateur aka PAO ? Dans ce cas, j'ajouterai peut-être Scribus sinon en cohérence avec LibreOffice, il y aurait AbiWord, Kword, vim et emacs ;-)

    • [^] # Re: PAO ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Je pense que non, mais ça mériterait aussi un sondage, avec presque les mêmes possibilités, mais très probablement avec des votes différents.
      Il y a pas mal de gens qui utilisent latex pour leurs documents mais qui ne peuvent pas supporter latex/beamer pour les présentations.

  • # Z'êtes sûrs que ça marche?

    Posté par . Évalué à 8.

    j'utilise souvent kword (je fais des très petits documents) mais j'ai voté libreoffice et le vote reste à zéro.

    • [^] # Re: Z'êtes sûrs que ça marche?

      Posté par . Évalué à 9.

      Idem, j'ai voté /dev/null qui reste à zéro (ce qui est cohérent).

    • [^] # Re: Z'êtes sûrs que ça marche?

      Posté par . Évalué à 6.

      Idem, y'a un problème sur le sondage.

    • [^] # Re: Z'êtes sûrs que ça marche?

      Posté par . Évalué à 0.

      Idem pour docbook.
      Crédibilité du sondage : 0

      • [^] # Re: Z'êtes sûrs que ça marche?

        Posté par . Évalué à 2.

        Idem pour LibreOffice
        Crédibilité de linuxfr.org :0

        ==> []

        • [^] # Re: Z'êtes sûrs que ça marche?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          WTF !

          <ul class="poll current">
          <li>
          <input id="position_0_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_0_sidebar">LaTeX</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_1_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_1_sidebar">DocBook</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_2_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_2_sidebar">Sphinx</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_3_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_3_sidebar">DITA XML</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_4_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_4_sidebar">LibreOffice</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_5_sidebar" name="position" type="radio" value="1" />
          <label for="position_5_sidebar">/dev/null</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_6_sidebar" name="position" type="radio" value="2" />
          <label for="position_6_sidebar">Obiwan Kenobi</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_7_sidebar" name="position" type="radio" value="3" />
          <label for="position_7_sidebar">Autre (les commentaires sont là pour ça !)</label>
          </li>
          <li>
          <input id="position_8_sidebar" name="position" type="radio" value="4" />
          <label for="position_8_sidebar">Scribus</label>
          </li>
          </ul>
          
          

          qqn nous a hacké le sondage où quoi ?

  • # Sphinx?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je suppose qu'il y a une erreur de typo pour Sphinx?

  • # Et Microsoft Office

    Posté par . Évalué à 6.

    Bah oui pourquoi la suite bureautique la plus utilisée sur la planète (référence nécessaire) n'est même pas proposée ? D'autant plus que les dev de wine se donnent du mal pour que la version soit fonctionnel sur les OS libres (http://www.winehq.org/news/2012030701) …

    • [^] # Re: Et Microsoft Office

      Posté par . Évalué à 5.

      Pareil, et pourtant j'ai essaye les autre, Libre Office, LaTeX, etc … Mais bon, je croit que j'aime bien le ruban (Sacrilège !)

  • # Autre : [X] Doku

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour faire la majorité de mes docs hors boulot, j'utilise dokuwiki, de la même manière que j'utilise LibreOffice ou MS Word : système de titre par hierarchie, gras, souligné, "encadré".
    Pour la présentation, Scribus pour faire un book, et je ne fais aucune autre présentation depuis des années donc aucun choix possible.

    • [^] # Re: Autre : [X] Doku

      Posté par . Évalué à 2.

      de façon similaire j'utilise pmwiki pour composer et structurer du texte depuis n'importe où puis je peux le convertir (si besoin de façon automatique) en pdf ou autre en utilisant txt2tags

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Texmacs ?

    Posté par . Évalué à 4.

    He bien il y a aussi Texmacs , une version entre le wysiwyg et latex .

    C'est le meilleur compromis que j'ai trouvé entre la rudesse du mastodonte et la souplesse de l'écureuil.

    Cela me permet d'avoir un rendu à la latex sans devoir coder en latex (meme si on y a accès ).

    A ne pas confondre avec Lyx . Plugin possible via le Scheme, il comporte d'autre fonction intéréssante (ex : lancer une session bash , scheme … dans le texte ) . seul bémol pas encore d'interface avec biblatex (il utilise encore bibtex )

    http://www.texmacs.org/
    >
    "The software includes a text editor with support for mathematical formulas, a small technical picture editor and a tool for making presentations from a laptop. Moreover, TeXmacs can be used as an interface for many external systems for computer algebra, numerical analysis, statistics, etc. New presentation styles can be written by the user and new features can be added to the editor using the Scheme extension language. A native spreadsheet and tools for collaborative authoring are planned for later. "

    • [^] # Re: Texmacs ?

      Posté par . Évalué à 1.

      He bien il y a aussi Texmacs , une version entre le wysiwyg et latex

      il y a(vait ?) aussi lyx, qui ne m'a jamais vraiment satisfait (du moins les versions avant 2001/2002) et qui m'a surtout permis de lorgner vers le vrai LaTeX (que je ne maîtrise pas plus que ça, mais c'est une autre histoire)

      Tiens, je vais voir ce que ça devient…

      • [^] # Re: Texmacs ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Depuis dix ans c'est bien possible que le logiciel ait évolué !

  • # XeTeX…

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    … Par-ce que j'aime écrire en utf-8 sans avoir à bidouiller salement.

    De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: XeTeX…

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      xelatex te permet de faire de l'utf8, biber d'avoir ta biblio en utf8.

      Voila de quoi garder ton poil soyeux !

  • # Extraterrestre?

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai l'impression d'être un extra terrestre, 24 ans que que je bosses en R&D dans l'industrie, depuis 10 ans dans l'aéronautique on l'on produits des centaines (voire des milliers) de pages de documentation pour chaque projets, et je n'ai JAMAIS vu personne utiliser LaTeX!

    Donc, les 977 utilisateurs de LaTeX au moment ou j'écris ce commentaire, vous travaillez dans quel secteur, vous produisez quel type de document? Vous partagez la rédaction avec d'autres rédacteurs, dans votre propre département, entreprise?

    Dans mon service j'ai imposé OpenOffice/LibreOffice depuis quelques années, mais grand groupe oblige, la pression est forte pour revenir vers MS Office, de toute façon installé systématiquement sur chaque poste de travail.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 13/03/12 à 09:52.

      J'utilise LaTeX en tant qu'universitaire.
      L'année dernière, j'ai rédigé mon mémoire de Master 1 avec un traitement de texte (LibreOffice ; je suis en Arts du spectacle, ça suffit à mes besoins), comme tous les étudiants que je connais. Et comme tous les étudiants que je connais, j'ai galéré avec la mise en page, la gestion du sommaire, des illustrations, etc.

      Depuis je suis passé à LaTeX, et c'est lumineux™ : non seulement, je peux me concentrer sur le contenu, mais en plus les textes sont mieux structurés, plus beaux, et accompagnés d'éléments déterminants (index, liste des illustrations…).

      J'ai donc parlé de LaTeX à mes camarades. Tout le monde a trouvé ça « super », mais dès qu'ils ont su qu'il y avait un peu de codes, chacun m'a dit : « Nan mais tu sais, j'ai l'habitude avec [nom_du_soft] : j'écris tout à l'arrache, j'organise au dernier moment, et après j'y touche plus ! »

      Debug the Web together.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 5.

      Il ne s'agit pas de ce que tu utilises, mais de ton préféré.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je trouve surtout que latex est très très bien pour l'édition de documents universitaires, et pas forcément scientifique.

      Le fait que ce soit du fichier texte, à l'avantage d'être insérable dans un gestionnaire de version. Pour moi c'est important vu ma façon de travailler, et d'être modifier via un petit canal ssh depuis n'importe ou, et même mon téléphone lorsque c'est ultra nécessaire.

      La méthode de compilation, me permet aussi de générer des documents minimalistes à partir d'une même source de données.par exemple :
      La bibliographie est générée dans une présentation minimale pour le travail de tout les jours, et lorsque j'ai besoin de généré le beau rapport je compile l'autre source.tex

      Je faits de même pour chaque types de données. Très pratique. Mais la encore pour le travail universitaire. Je n'ai pas la même approche pour la documentation de mon boulot, ou là j'utilise un wiki.

      • [^] # Re: Extraterrestre?

        Posté par . Évalué à 2.

        ou de générer facilement les présentation beamer à partir du rapport, où la présentation reprend les titres/sous-titre du rapport .

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pareil que les autres, universitaire.
      J'ai l'impression que c'est surtout dans ce milieu-là que LaTeX est massivement utilisé. Et encore, pas dans tous les domaines. Nous en biologie, on est assez mal lotis (les gens me regardent bizarrement quand je suis avec mon vim en train de taper du LaTeX. Je crois que les biologistes ont une sorte de complexe vis-à-vis de l'informatique et des maths… Mais c'est peut-être qu'une impression…

      De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

      • [^] # Re: Extraterrestre?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je crois que les biologistes ont une sorte de complexe vis-à-vis de l'informatique et des maths… Mais c'est peut-être qu'une impression…

        Les matheux et les informaticiens ont aussi un complexe vis à vis de la bio ou de la chimie : celui de la parité!

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis auteur. Pour avoir un texte le plus pro(pre) possible, j'utilise latex et ses différentes classes de documents pour produire des fichiers de sortie, pdf et epub notamment dont les mises en pages correspondent strictement aux régles de la typographie française.

      • [^] # Re: Extraterrestre?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Tu produis de l'EPUB à partir de source LaTeX ? Comment au juste, ça m'intéresse ?

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu produis de l'EPUB à partir de source LaTeX ? Comment au juste, ça m'intéresse ?

          Je ne sais pas comment (et ça m'intéresse aussi), mais il semble que Framabook produit également des epub depuis des sources LaTeX. Pour le livre "Produire du logiciel libre" il y a les sources en LaTeX et les fichiers PDF et epub disponibles.

          Par contre, pas de Makefile ni aucune recette de construction des fichiers. Il faudrait leur demander.

          A+

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu produis de l'EPUB à partir de source LaTeX ? Comment au juste, ça m'intéresse ?

          J'ai juste entendu dire que EPUB était une sorte de HTML (c'est vrai?) donc ils ont pu utilsier HeVeA ou un truc du même genre. Si on fait des restrictions assez importantes sur l'entrée LaTeX on obtient des bons résultats pour la conversion en HTML.

          Cf http://www.pps.jussieu.fr/Livres/ora/DA-OCAML pour un exemple de sortie HeVeA.

          • [^] # Re: Extraterrestre?

            Posté par . Évalué à 2.

            la dernière fois que j'ai regardé, un epub c'était bien du xhtml zippé.
            (un document par chapitre, un truc comme ça).

          • [^] # Re: Extraterrestre?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Il est assez facile de produire un fichier EPUB depuis LaTeX si l'on passe par le format XHTML en intermédiaire. Personnellement je fais le gros du travail sous Lyx qui me génère un excellent code LaTeX (que je retouche au besoin manuellement). Ensuite, j'exporte le fichier depuis LyX vers le format xhtml. Puis, ayant le logiciel Calibre installé sur ma machine, j'utilise l'un de ses outils en ligne de commande depuis un terminal : "ebook-convert" (lire sa page de man). Pour résumer, installer LyX et Calibre sur sa machine et faire :
            1) LaTeX --> xhtml sur Lyx
            2) ebook-convert depuis un terminal.

            • [^] # Re: Extraterrestre?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il est assez facile de produire un fichier EPUB depuis LaTeX si l'on passe par le format XHTML en intermédiaire.

              C’est facile, oui, mais il faut voir le résultat… J’ai essayé avec mon mémoire de thèse, l’EPUB résultant est pratiquement illisible.

              Je ne doute pas que ça puisse donner quelque chose de correct avec des documents simples, mais dès qu’on sort un peu des chantiers battus, c’est la catastrophe. La simple utilisation de subfigure par exemple suffit à flinguer les légendes des flottants…

              S’il faut se cantonner aux fonctions basiques de LaTeX pour qu’une conversion ultérieure en (x)HTML fonctionne correctement, aucun intérêt pour moi, je préfère n’avoir qu’une sortie PDF. Si pour un document donné j’ai vraiment besoin de disposer de plusieurs formats de sortie à l’arrivée, je me tournerai dès le départ vers DocBook ou quelque chose de similaire.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai vu LaTeX utilisé dans un projet de l'ESA quand j'étais chez un industriel du secteur spatial. Mais d'habitude c'était .doc. Pareil ici dans une autre boîte du spatial. Mais ça ne m'empêche pas de voter LaTeX même si je ne l'utilise pas au boulot, et rarement dans la vie (j'ai pas souvent besoin d'écrire des documents en dehors du boulot)

      On demande celui qu'on préfère, pas celui qu'on utilise le plus.

      (Mais le sondage semble buggé quand même)

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour tout ce qui est R & D industrielle ou universitaire avec un fort aspect mathématiques (beaucoup de formules et peu de schémas finalement), et surtout si les salariés ont un lien avec le monde de la recherche académique, il arrive que LaTeX soit utilisé.

      Après tout pour produire une spec de programme (I/O) qui ne nécessite pas vraiment de schémas mais seulement des dispositions d'octets, et qui est destinée essentiellement à être lue (début de chaîne), un document LaTeX sorti au format PDF est idéal.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Y'avait des cours de Latex à L'univ de Lille3 Sciences Humaines et Sociales en 2004 quand j'étais informaticien là bas…

      • [^] # Re: Extraterrestre?

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est bien le paradoxe qui semble ressortir de ce que je lis! Je n'utilise pas et n'ai jamais utilisé LaTeX, mais je crois comprendre que ce n'est pas intuitif, qu'il faut réellement se former à son utilisation et que ça demande un réel investissement.

        On pourrait donc s'attendre à ce qu'il soit utilisé pour de la production de masse: grand nombre de pages (plusieurs centaines) avec mise en page complexe et évolutive ou paramétrable, nombreux documents avec éventuellement beaucoup de fusion.

        Et en fait non! La plupart des utilisateurs gèrent un seul document, sur une longue période, qu'ils sont les seuls à modifier. J'avoue que ça me surprend, pourquoi consacrer cette énergie à acquérir un savoir faire finalement si peu exploité! Il n'y a dans mes propos aucun jugement de valeur, juste un questionnement intrigué.

        N'importe quel éditeur graphique, MSWord, OpenOffice, LibreOffice, ou sans doute d'autres que je ne connait pas, est très intuitif, même si on peut trouver pleins de détails agaçant dans l'utilisation. Pour preuve, ma fille à 10 ans, générait des "documents" avec des photos insérées sans qu'il ait été nécessaire de la "former" à quoi que ce soit.

        Donc je m'interroge, pourquoi aimer plus LaTeX qu'un autre, alors même que de leur propre aveu ils ne l'utilisent pas pour certains…

        Chacun utilise son temps et son énergie comme il veut, mais il semblerait donc que dans l'industrie la productivité prend le pas sur d'autre critères.

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          N'importe quel éditeur graphique, MSWord, OpenOffice, LibreOffice, ou sans doute d'autres que je ne connait pas, est très intuitif, même si on peut trouver pleins de détails agaçant dans l'utilisation. Pour preuve, ma fille à 10 ans, générait des "documents" avec des photos insérées sans qu'il ait été nécessaire de la "former" à quoi que ce soit.

          Ta fille savait-elle se servir des styles ou générer une table des matières ?

          Parce que l’« intuitivité » des traitements de texte, j’ai vu ce que ça donnait. J’ai eu l’occasion d’encadrer des TD d’initiation à l’informatique en première année de licence, comportant notamment la « découverte des fonctions de base de Microsoft Office » (me tapez pas, je n’ai pas eu mon mot à dire sur le choix de Microsoft Office). Et le bilan est sans appel : la quasi-totalité des étudiants ne savaient pas s’en servir.

          Lorsqu’on leur demande de changer le format de tous les titres du document pour les passer en Arial 18 gras, seuls deux ou trois (sur près de cent) ont spontanément utilisé les styles, tous les autres ont sélectionné le premier titre, changé le format comme demandé, sélectionné le second titre, changé le format, sélectionné le troisième titre, changé le format, etc. OK, ils n’ont pas eu de difficulté à le faire, donc c’est « intuitif » ; mais je n’appelle pas ça savoir se servir d’un traitement de texte.

          Lorsque, étape suivante, on leur demande d’ajouter une table des matières, pas un ne savait qu’elle pouvait être générée automatiquement (pour peu que les titres soient correctement marqués avec les bons styles) : tous ont construit la table « à la main » en copiant-collant les titres les uns après les autres.

          Les traitements de texte peuvent être intuitifs (témoin, ta fille de dix ans) , mais les utiliser efficacement n’est pas intuitif et doit s’apprendre. (À noter que je ne crois pas une seconde que le résultat aurait été différent sur LibreOffice Writer.)

          • [^] # Re: Extraterrestre?

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu as parfaitement raison, l'intuitivité permet de se retrouver devant l'outil et de générer "quelque chose", ce que faisait ma fille je te l'accorde, et pas plus. Mais il y a de nombreux outil ou ce n'est même pas le cas, sans formation initiale, tu ne produit rien, est-ce le cas de LaTeX?

            La mise en page par les styles, c'est un concept, et en ce sens il faut l'expliquer parce qu’il n'est pas naturel. Et ce, quel que soit l'outil Office quelconque ou LaTeX. Dans un cas il est beaucoup plus masqué que dans l'autre. Par contre une fois expliqué le concept, la mise en pratique est encore une fois plus ou moins intuitive et assistée par l'outil.

            Ma réflexion n'est pas sur la comparaison intrinsèque des outils, mais sur l'énergie à déployer pour les utiliser. Au boulot la question ne se pose pas trop, et à la maison à part un courrier de temps en temps (lettre de résiliation…) ou mon CV (2 pages pas mises à jour depuis 8 ans…) j'ai vraiment un besoin plus que basique, même pas besoin de s’embêter avec les styles ou les tables de matière…

            Je voulais, par curiosité comprendre pourquoi certains utilisent LaTeX, j'en conclue que "parce que" ou bien "j'aime les défis", ou encore "Mon CV le mérite bien!".

            Et comme plusieurs me l'ont fait remarquer, la question c'est "Aimez-vous?", et finalement c'est peut être suffisant pour justifier l’utilisation… ou pas!

            • [^] # Re: Extraterrestre?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 13/03/12 à 18:08.

              Mais il y a de nombreux outil ou ce n'est même pas le cas, sans formation initiale, tu ne produit rien, est-ce le cas de LaTeX?

              Ah oui, absolument. Sans un minimum de documentation (largement disponible au demeurant), l’utilisateur ne peut pas deviner ce qu’il doit faire.

              La mise en page par les styles, c'est un concept, et en ce sens il faut l'expliquer parce qu’il n'est pas naturel. Et ce, quel que soit l'outil Office quelconque ou LaTeX. Dans un cas il est beaucoup plus masqué que dans l'autre.

              Le concept n’est pas plus masqué dans un traitement de texte comme Word ou Writer que dans LaTeX. Dans tous les cas, il est expliqué dans la documentation. La différence, c’est que l’utilisateur d’un traitement de texte ne lit jamais la documentation (« roh ça va, je sais me servir de Word quand même »), alors que l’utilisateur de LaTeX la lit forcément puisque sans ça il ne fait rien.

              Ma réflexion n'est pas sur la comparaison intrinsèque des outils, mais sur l'énergie à déployer pour les utiliser.

              À mon avis, utiliser efficacement un traitement de texte ne demande pas beaucoup moins d’effort que d’utiliser LaTeX. Après je conçois qu’on peut ne pas avoir besoin d’être efficace, mais dès lors que les outils le permettent je trouve ça dommage.

              Pour mes « courriers de temps en temps » par exemple, LaTeX fournit des classes très pratiques qui m’évitent d’avoir à mettre moi-même en page les en-têtes de la lettre (c’est d’autant plus pratique que je ne me souviens jamais s’il faut mettre l’adresse du destinaire à gauche et celle de l’expéditeur à droite, ou le contraire… en plus ça change selon le pays). Avec un traitement de texte WYSIWYG, l’utilisation des styles et des modèles de document offre une efficacité similaire, il faut juste faire l’effort de se servir de ces fonctionnalités.

              • [^] # Re: Extraterrestre?

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                À mon avis, utiliser efficacement un traitement de texte ne demande pas beaucoup moins d’effort que d’utiliser LaTeX.

                C'est vrai, en général les affirmations «Writer/Word/Whatever est simple intuitif» permettent d'identifier rapidement ceux qui ne savent pas ses servir du dit logiciel! :)

            • [^] # Re: Extraterrestre?

              Posté par . Évalué à 2.

              j'en conclue que "parce que" ou bien "j'aime les défis", ou encore "Mon CV le mérite bien!".

              ou alors "a un moment on a eu à produire un document de recherche/universitaire
              avec des maths à outrance, une vrai gestion des références et des biblio, … et que pour un doc de 40 pages avec 6 réf par pages, que l'on modifie souvent lors de la rédaction (rajout/suppression de paragraphe, de ref, …) la gestion manuelle n'est tout simplement pas possible (donc exit libreoffice/ms office qui ne savent, à ma connaissance pas gérer les biblio correctement, en tout cas en 2005-2007), et, comme vi, tout faire en cli est quand même plus productif.

              En outre, cela permet de structurer intrinsèquement ton document (latex te force a structurer ton document, ce qui influe sur ta façon de présenter les choses).

              Perso ça doit faire 3 ans que j'ai pas touché à latex, car comme bcp, actuellement c'est ms office (décision de la boite, vive la presta…) et chez moi, pour une lettre d'une page je fait avec libre office, kwrite, ou simplement manuscrite .

              Mais ça reste mon soft préféré (et j'ai accés aux dernières versions de ms office, et non c'est pas du tout intuitif dès que tu veux faire des trucs un poil avancé comme simplement des références intra documentaire (\label/\cite sous latex si je me souviens bien) , où la mise en forme évoluée (barrée, ….) demande d'utiliser sa souris et de rechercher dans les sous menu etc…))

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          C'est bien le paradoxe qui semble ressortir de ce que je lis! Je n'utilise pas et n'ai jamais utilisé LaTeX, mais je crois comprendre que ce n'est pas intuitif, qu'il faut réellement se former à son utilisation et que ça demande un réel investissement.

          Bof. Pour des documents simples, LaTeX c'est simple, moins intuitif que du graphique évidemment, mais rien d'insurmontable. Ça, par exemple, ça donne un document correct :

          \documentclass[a4paper]{article}
          
          % Franciser les titres (« table des matières » et compagnie) et le césures
          \usepackage{polyglossia}
          \setdefaultlanguage{french}
          
          % Définir le titre et l'auteur
          \title{Essai}
          \author{Tanguy Ortolo}
          
          \begin{document}
          
          % Afficher une page de garde
          \maketitle
          
          % Afficher une table des matières
          \tableofcontents
          
          \section{Première section de premier niveau}
          
          \subsection{Une section de second niveau}
          
          \subsubsection{Une section de second niveau}
          
          Un paragraphe…
          
          Un autre paragraphe…
          
          Une liste :
          \begin{itemize}
              \item premier point ;
              \item deuxième point.
          \end{itemize}
          
          \section{Deuxième section de premier niveau}
          
          \end{document}
          
          

          Tout ça étant bien assisté en utilisant un éditeur approprié comme TeXMaker, Kile ou LaTeXila.

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          N'importe quel éditeur graphique, MSWord, OpenOffice, LibreOffice, ou sans doute d'autres que je ne connait pas, est très intuitif

          C'est une blague ? Dès qu'il s'agit de faire autre chose que de taper du texte, cela vire très rapidement au cauchemar. J'ai un bac+8 et je n'arrive pas à faire des tableaux corrects ou entrer des formules mathématiques un peu compliquées. C'est sans doute possible, mais c'est tout sauf intuitif.

          • [^] # Re: Extraterrestre?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            C'est une blague ? Dès qu'il s'agit de faire autre chose que de taper du texte, cela vire très rapidement au cauchemar. J'ai un bac+8 et je n'arrive pas à faire des tableaux corrects ou entrer des formules mathématiques un peu compliquées.

            Pareil. Au travail, j'ai voulu faire un simple tableau avec Word l'autre jour (pour présenter les combinaisons Alt+0147 -> “ vachement intuitives qu'on utilise sous Windows pour taper du texte) et au bout de 24 secondes j'ai laissé tombé le projet et suis repassé à une simple présentation, avec la touche TAB.

            Pour voire ce que donne Word pour les maths, je vous conseille de lire l'introduction à la cryptographie (Dubertret, Vuibert), la présentation est pathétique, il n'y a pas deux chiffres de la même taille dans tout le bouquin!

        • [^] # Re: Extraterrestre?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est bien le paradoxe qui semble ressortir de ce que je lis! Je n'utilise pas et n'ai jamais utilisé LaTeX, mais je crois comprendre que ce n'est pas intuitif, qu'il faut réellement se former à son utilisation et que ça demande un réel investissement.

          Comme pour tout logiciel dès que tu veux faire des trucs un peu évolués. Sinon tu peux être rapidemet productif avec les classes par défaut (par contre la classe Letter n'est pas trop top pour nous les Français).

          Et en fait non! La plupart des utilisateurs gèrent un seul document, sur une longue période, qu'ils sont les seuls à modifier. J'avoue que ça me surprend, pourquoi consacrer cette énergie à acquérir un savoir faire finalement si peu exploité! Il n'y a dans mes propos aucun jugement de valeur, juste un questionnement intrigué.

          Parce que ça va bien plus vite à écrire certains types de documents avec LateX.

          N'importe quel éditeur graphique, MSWord, OpenOffice, LibreOffice, ou sans doute d'autres que je ne connait pas, est très intuitif, même si on peut trouver pleins de détails agaçant dans l'utilisation.

          Pas du tout. Je trouve plus intuitif de dire au logiciel sous-jacent "ceci est un paragraphe", "ceci est un titre", "ceci est un résumé" tout en tapant mon texte au KM plutot que de devoir jouer entre clavier et souris pour défini les diverses parties de mon document.

          Donc je m'interroge, pourquoi aimer plus LaTeX qu'un autre, alors même que de leur propre aveu ils ne l'utilisent pas pour certains

          Parce que d'autres outils moins pratiques mais soit-disant "plus universels" sont imposés par l'employeur.

          Chacun utilise son temps et son énergie comme il veut, mais il semblerait donc que dans l'industrie la productivité prend le pas sur d'autre critères.

          Non, aucune étude de productivité n'est faite à ce niveau. Mais sur le moyen/long terme, on est plus efficace avec LaTeX. Et si l'utilisation massive d'un logiciel était un gage de qualité, on verrait beaucoup plus de NetBSD/FreeBSD que de Windows ou Linux en entreprise.

          • [^] # Re: Extraterrestre?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            (par contre la classe Letter n'est pas trop top pour nous les Français).

            Déjà entendu parler de la classe lettre de l'observatoire de Genève ?

            • [^] # Re: Extraterrestre?

              Posté par . Évalué à 2.

              Si, et je l'utilise. Mais tu sors ma phrase de son contexte : je parlais des classes par défaut : le but était d'indiquer qu'à partir d'une installation LaTeX "de base" il est facile d'écrire un document sans se prendre la tête. Mais c'est vrai que j'aurais pu préciser l'existence de cette classe. Je ne l'ai pas fait car en fonctio de ton système, ce n'est pas forcément évident à installer.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'utilise LaTeX depuis que j'utilise gnu/linux correctement (à savoir 4-5 ans) autant pour des rapports, des documents (documentations, autres), mon CV, des lettres, etc….

      Le seul autre programme que j'utilise pour saisir du texte est vim lorsque c'est une note, un readme pour un soft ou autre.

      Sinon je suis apprentis en informatique actuellement admin sys (plus dans le devops que dans le sysadmin traditionnel et je fais pas mal de dev de mon côté). C'est un choix simple: une fois appris c'est BEAUCOUP plus rapide et simple de créer un document qui demande une certaine mise en page (et en plus j'ai jamais vu mes profs autant admirer un documents, à côté des bouses produites sous word par mes chers collègues de classe c'est du haut de gamme !)

      En espérant avoir répondu à ta question…

      Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai appris LaTeX en prépa, et depuis je l'utilise pour tous mes documents personnels et parfois professionnels : CV, lettres, rapports, présentations. Seules exceptions, les livres comme la Formation Debian, que je rédige plutôt en DocBook pour être plus indépendant du format final.

      Quant aux raisons pour lesquelles j'utilise LaTeX :

      • je veux de la belle typographie, avec des retours à la ligne et césures calculées pour un rendu agréable, des ligatures, du crénage… ;
      • je veux des styles élégants sans avoir à les régler – ceux par défaut de LibreOffice et compagnie étant abominables, avec des aberrations comme par exemple des titres en italique et dans un police différente du corps de texte ;
      • lettres : je veux un modèle normé tout fait ;
      • présentations : je veux structurer mes présentations pour qu'elles puissent être vraiment suivies par les gens, ce que seul la classe Beamer pour LaTeX permet à ma connaissance.
    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 2.

      j'écris sous Latex depuis ma thèse de médecine ou les logiciels de l'époque, Pages de Apple, MS Office et Open Office plantait à la 60e page avec des graphiques et des photos.
      C'était lent et un vrai bazar de mise en page.
      J'ai passé un mois à continuer ma thèse tout en apprenant latex, et depuis je m'en sert pour mes supports de formation, mes images de présentation, mes documents de communication en interne, mes rapports de réunion
      etc.
      facile mais pas très souple dès que l'on veut être un peu funky.

    • [^] # Re: Extraterrestre?

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 14/03/12 à 23:07.

      Je n'utilise LaTeX que quand je le peux, mais quand je l'utilise les lecteurs de mes documents apprécient généralement la qualité du dit document. Je n'y suis pour rien, c'est LaTeX qui fait tout. Ca marche particulièrement bien pour beamer (les présentations).

      Ce qui me fait faire l'effort d'utiliser LaTeX d'un point de vu objectif :

      • l'intégration de document : ça permet de couper un document en plusieurs fichiers que tu inclus et que tu peut donc réutiliser, il m'est ainsi arrivé plus d'une fois de créer un graphique avec tikz (une sorte de bibliothèque pour faire des graphiques ou des dessins) et de le réutiliser pour mon rapport et ma présentation
      • l'utilisation de fichiers texte : je peux versionner mon document avec le gestionnaire de version que je préfère
      • la gestion des images : c'est un point que je trouve particulièrement lourd dans une suite bureautique classique, on fait simplement référence à l'image. Le positionnement de l'image n'est pas forcément très simple, mais l'utilisation de référence rend la chose acceptable
      • tikz (je l'aime beaucoup) me permet de créer des graphiques qui "évoluent" pour mes présentation (je le fait afficher étape par étape) de manière simple
      • je peux utiliser vim pour créer mon document ce qui me permettait sur mon netbook d'ouvrir mon document, de l'éditer et de l'enregistrer avant que OOo n'est le temps de s'ouvrir

      Là où LaTeX peut êtr moins bon c'est qu'il n'a pas d'équivalent à excel. Personnellement, j'utilise R pour les calculs (là aussi tu peut te demander pourquoi, d'une manière générale quand on est pas rebuté par la CLI pour les besoins simples de tableur R n'est pas très compliqué, pour les besoins plus complexes, il est plus simple) et je génère un PDF et un CSV que j'intègre proprement dans mon document LaTeX, mais ce n'est pas particulièrement pratique.

      Enfin il faut bien avouer que ça m'amuse.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # ☑ DocBook

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    DocBook, pour la Formation Debian. Inconvénient : c'est du XML, donc assez verbeux.

    Mon vote (hier soir) n'a pas été pris en compte en revanche.

    • [^] # Re: ☑ DocBook

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    • [^] # Re: ☑ DocBook

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Est-ce qu'il existe des interfaces ou des langages intermédiaires qui évitent d'avoir à saisir du XML directement?

      • [^] # Re: ☑ DocBook

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour mon format préféré (DITA), il y a au moins tout ça.

        Rédacteur technique de père en fils depuis 1830 de profession, j'ai horreur des interfaces graphiques WYSIWYG qui ne font jamais vraiment ce que l'on veut. C'est un peu comme conduire une voiture avec boîte de vitesses automatique. Je reprends les arguments en faveur de DITA postés sur mon journal&nbsp:

        Pour l'utiliser depuis plusieurs années pour faire des documents techniques ou marketing, je vois les avantages suivants à DITA XML :

        • micro-sémantique : des balises distinguent les options des interfaces graphiques, les commandes en mode terminal, les adresses postales, etc.
        • macro-sémantique : les sections des documents peuvent être de type topic (texte généraliste) ou task (procédure pas à pas), etc., avec une structure appropriée (par exemple, introduction, puis prérequis, puis procédure, puis résultat pour une section de type task)
        • modularité poussée des documents : une bonne pratique consiste à créer un fichier par section,
        • structure de table des matières externe : à l'inverse de à DocBook, où la structure de table des matières se crée par inclusion de références dans les fichiers de contenu, la structure hiérarchique des documents DITA est un fichier à part, ce qui favorise la réutilisation du contenu,
        • texte conditionnel avec le mécanisme des ditaval,
        • single-sourcing : avec la chaîne de publication libre DITA Open Toolkit, il est facile de générer des PDF, du HTML, du JavaHelp, etc., à partir des mêmes fichiers source,
        • de nombreux outils, graphiques ou non, libres ou propriétaires, sont disponibles pour la création, la gestion et la publication de contenu DITA,
        • évidemment, tous les avantages des formats XML, dont la possibilité d'utiliser des scripts et des expressions rationnelles, la gestion des images sous forme de fichier externe, etc.

        Il y a également un concept d'héritage (d'où le darwinien de Darwin Information Typing Architecture), qui garantit une grande évolutivité.

        • [^] # Re: ☑ DocBook

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          structure de table des matières externe : à l'inverse de à DocBook, où la structure de table des matières se crée par inclusion de références dans les fichiers de contenu, la structure hiérarchique des documents DITA est un fichier à part, ce qui favorise la réutilisation du contenu,

          Ça, en DocBook je le ferais à coup d'XInclude, je pense.

          • [^] # Re: ☑ DocBook

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Justement, avec des xinclude, je n'ai pu le faire que directement dans les fichiers de contenu. J'aurais pu me demander comment le faire dans un fichier à part, effectivement, c'est une erreur de ma part. Mais c'est ce que j'aime chez DITA von XML, c'est que ça impose de faire directement comme ça. Ce format est très contraignant (le schéma task par exemple, n'autorise guère la fantaisie). Il a un côté idiot proof qui me convient très bien :-) En fait, il me permet de me consacrer à l'essentiel : le contenu.

      • [^] # Re: ☑ DocBook

        Posté par . Évalué à 1.

        Est-ce qu'il existe des interfaces ou des langages intermédiaires qui évitent d'avoir à saisir du XML directement?

        LaTeX ?

    • [^] # Re: ☑ DocBook

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Que l'on écrive des balises docbook ou LaTeX, c'est un peu pareil, ce n'est pas pas plus intuitif et facile dans un cas ou dans l'autre.
      Ce que je reproche à LaTeX c'est que les informations sémantiques et les informations sur la forme sont imbriquées alors que DocBook les sépare totalement.
      Docbook permet de générer LaTeX, HTML, PDF et tout ce que vous voudrez. La seule vraie supériorité de LaTeX est celle de son moteur de rendu qui comporte un système de fontes de très grande qualité.

      • [^] # Re: ☑ DocBook

        Posté par . Évalué à 1.

        En définissant ses propres commandes on doit pouvoir arriver à une séparation totale avec LaTeX. Non ?

  • # Latex/Beamer

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai voté LibreOffice, mais, ça n'apparait pas.

    J'ai regardé LaTeX par curiosité, lors de la sortie du Framabook.
    Amusant à apprendre, mais pas trop lors d'une utilisation normale.

    J'ai essayé à beamer toujours par curiosité, le framabook en parlait.
    Ça me plait bien :
    - présentation propre
    - présentation structurée automatiquement
    mais, design assez rigide, si on veut faire autre chose qu'un thème existant, ben … faut bosser.

    Pour moi, LaTeX, a une valeur éducative pour "obliger" à apprendre à structurer les "produits" (textes, rédactions, autres, …), à être méthodiques, à séparer le fond de la forme.
    Je pense même que c'est une bonne intro à LibreOffice, pour aller vers l'utilisation systématique des styles.

    Donc, pour moi, au quotidien LibreOffice pour la bureatique, beamer pour les présentations.
    La frime quand on couple beamer avec impressive, je vous dis pas.

    En train de voir pinpoint, mais le manque de doc est pénalisant, donc pas encore convaincu malgré la légèreté de la chose.

    • [^] # Re: Latex/Beamer

      Posté par . Évalué à 7.

      Je pense même que c'est une bonne intro à LibreOffice, pour aller vers l'utilisation systématique des styles.

      À moins d'avoir du caca dans les yeux, il me semble malhonnête de comparer la qualité du rendu des documents produits avec Latex ou avec LibreOffice.

      • [^] # Re: Latex/Beamer

        Posté par . Évalué à 2.

        Comment on fait pour intégrer du code dans un document OpenOffice sans copier/coller ?

  • # LyX

    Posté par . Évalué à 8.

    Parce que LaTeX ça fait un rendu sympa et LyX permet de s'en servir sans pour autant s'ennuyer avec les balises.

    • [^] # Re: LyX

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Une question que je me pose en voyant ce genre de logiciel : est-ce que le code généré est propre et lisible par un humain, ou bien ça nous produit un truc moisi comme on peut le voir dans les pages html générés par frontpage et compagnie ?

      De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

      • [^] # Re: LyX

        Posté par . Évalué à 2.

        LyX n'est pas là pour te formater un fichier .tex qui tu vas compiler à côté par la suite bien que cela soit possible avec un export. LyX te permet de faire la saisie en indiquant les titres, les sous-titres, les figures, etc. puis tu génères ton fichier de sortie sans avoir à te préoccuper des balises. Néanmoins il faut avoir quelques notions sur LaTeX pour mieux comprendre le fonctionnement du logiciel. Un fichier .lyx c'est du TeX avec des macros dedans.

        Voici le début d'un de mes fichiers :

        #LyX 2.0 created this file. For more info see http://www.lyx.org/
        \lyxformat 413
        \begin_document
        \begin_header
        \textclass elsarticle
        \begin_preamble
        \usepackage{xspace}
        \usepackage[autolanguage]{numprint}
        \usepackage{url}
        %\date{}
        
        

        Le mieux pour te faire une idée c'est de l'installer sur ta machine.

    • [^] # Re: LyX

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ce que j'apprécie avec LyX est sa capacité à exporter un document sous des formats très divers (et pas seulement des variantes de PDF) comme le xhtml qui donne un excellent résultat comme format intermédiaire pour créer un E-Pub (en employant calibre en ligne de commande avec "ebook-convert"). Je opéré aussi, avec succès, sur un roman une convertion vers Word via le format "rtf".

  • # moinssé

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour des docs de base : LibreOffice. Mais dès que je veux faire quelque chose de pro(pre) qui finira chez un imprimeur, je passe sur du proprio : Adobe In Design. 18 ans de PAO ça laisse des traces.

    • [^] # Re: moinssé

      Posté par . Évalué à 4.

      Pourrais-tu élaborer sur les différences entre InDesign et Scribus s'il te plaît ?

      (mis à part le prix généralement constaté de la licence et la licence elle-même, bien sûr).

      Merci d'avance.

      • [^] # Re: moinssé

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il y a déjà une différence dans les capacités typographiques des programmes. InDesign fait partie des quelques logiciels qui gèrent le gris typographique des paragraphes, et savent jouer sur la taille des glyphes pour un meilleur résultat.

        Scribus, en est, aux dernières nouvelles, toujours à cette ancestrale méthode qui consiste à construire les paragraphes ligne à ligne.

  • # Il y a un bug, mon vote pour Sphinx n'est pas pris en compte, il est toujours à 0

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Il y a un bug, mon vote pour Sphinx n'est pas pris en compte, il est toujours à 0 comme pleins d'autres entrées.

  • # [X] Autre: Troff.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    J'en ai déjà parlé ici, moi j'utilise Troff. Mais pas n'importe lequel: Heirloom Troff.

    D'un côté, c'est comme Latex:
    - C'est un langage de formatage de texte.
    - Gestion automatique des références bibliographiques (avec refer).
    - Mini-langages pour entrer des formules mathématiques, des formules chimiques, des dessins basiques, etc.
    - Sommaire, table des matières, et index sont automatiques.
    - Toutes les options de typographie et de micro-typographie existantes sont supportées (certains algorythmes sont d'ailleurs hérités de pdftex).
    - Support des polices opentype.
    - Tout utf8.
    - Export en pdf.

    D'un autre côté, ce n'est pas comme latex:
    - les macros prédéfinies sont correctes pour un usage basique, mais l'usage est plutôt d'adapter une macro à ses besoins.
    - Justement, le langage de macro est accessible, concis, et bien documenté.
    - La syntaxe du langage est spéciale ("." en début de ligne), mais peu verbeuse, et AMHA, lisible.

    Du coup, je me suis fait une macro qui convient à mes besoins, avec support de la norme ISO 690 pour les références bibliographiques, affichage des références différent selon qu'elles sont en bas de pages ou collectées en fin d'ouvrages, remplacement des références par « idem » lorsque nécessaire, index des références, mode recto-verso (page de gauche et de droite symétriques), sommaire en début de document, tables à la fin, mise en évidence des veuves et des orphelines pour traitement manuel, rétro-références…

    Je crois que je ne pourrai trouver aucun outil plus souple.

  • # Autre: Lout

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 13/03/12 à 14:05.

    J'avais utilisé Lout pour écrire mes rapports de stages quand j'étais étudient.

    C'est dans le même style que Latex mais écrit en C sans dépendance, et fait dans les 5 mega une fois installé.

    Wikipedia
    User Doc généré par Lout

    • [^] # Re: Autre: Lout

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      … et fait dans les 5 mega une fois installé.

      À mon avis, c'est parce qu'il y a un peu moins de matos livré avec. Citer le langage C pour le justifier, même partiellement, comme je l'ai lu dans Wikipedia est d'un ridicule hilarant!

      While a typical installation of LaTeX, together with TeX binaries takes from 50 to 300 MB, Lout is about 1 MB. This is mainly due to fewer packages and tools, but might also be attributed to a C implementation instead of macro language source code.

      Pour info: chez moi j'ai une installation TeX bien grasse:

      texmf-local > du -sh .
      1,0G    .
      
      

      Mais d'où viennent tous ces octets? Allons voir la doc et les fontes:

      texmf-local > du -sh doc fonts
      373M doc
      456M fonts

      Cela en fait déjà quelques uns… et les 991 packages LaTeX:

      texmf-local > du -sh tex/latex
      52M tex/latex

      On arrive déjà pas loin des 900 Mo…

      • [^] # Re: Autre: Lout

        Posté par . Évalué à 2.

        Non l'avantage d'être en C et sans dépendance c'est que cela se compile partout et sans aucun problème là ou un compilateur C est disponible. Je l'utilisais sur BeOS les sources de Lout, la Doc et mon mémoire tenais sur une disquette (à l'époque il n'y avait pas de clés USB).

        Lout pour une utilisation "normale" (Un rapport scientifique avec biblio) me suffisait plus que largement.

  • # Autre (les commentaires sont là pour ça !)

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    vim pour du Latex pour la mise en page mais sinon dans un bete fichier texte, c'est beaucoup mieux!

  • # Gitit

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Depuis quelque jours je teste un Gitit.

    Basé sur pandoc qui permet d'exporter les documents dans différents format, gitit ajoute une interface web type wiki et une intégration avec un gestionnaire de version…

    Pour l'instant j'en suis content mais il me reste quelque question au niveaux export et mise en forme …

  • # Google Docs

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai utilisé Google Docs tout au long de l'année pour les cours.
    C'est pas mon préféré pour composer des documents, mais ça l'est quand il faut le faire à plusieurs.
    Je n'ai pas vraiment cherché, mais il y a des alternatives libres à Google Docs?

    • [^] # Re: Google Docs

      Posté par . Évalué à 2.

      etherpad

      historiquement, googledocs et etherpad sont liés mais au niveau du code, je n'en sais rien. Les deux présentent des ressemblances.

      • [^] # Re: Google Docs

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Etherpad a toujours le défaut principal qu'avait Google Docs au départ : aucune gestion de styles logiques, que du style physique. Idéal pour prendre de très mauvaises habitudes.

  • # OOo..

    Posté par . Évalué à 2.

    un OOo à la sauce d'IBM…

    ..nommé IBM Lotus Symphony 3

    et j'en suis entièrement satisfait :)

  • # Microsoft Word

    Posté par . Évalué à 2.

    Mes deux traitements de texte préférés étant LaTeX et Microsoft Word, selon le cas de figure, je suis très content que le deuxième ne soit pas proposé, ça m'a évité d'hésiter.

    Oui je sais c'est limite un troll, mais c'est vrai: ne pas se prendre la tête avec la mise en forme et gérer en version dans un git avec le code source c'est vraiment trop galère dans Word, alors que mettre simplement quelques illustrations là où on veut sur un doc à usage unique, à faire avec LaTeX c'est l'enfer.

    Bon en vrai j'aurai cocher LaTeX quand même à cause de "préféré" dans le titre du sondage, mais c'est moins provoc dit comme ça. :-)

    • [^] # Re: Microsoft Word

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      C'est vrai que si on doit tout retaper c'est la galère assuré les figures.
      Mais avec un .tex type avec les actions communes (comme les figures) juste commentées, il ne reste plus qu'a faire des copier-coller pas si chronophages non ?

  • # LaTeX et LibreOffice : où, quand, comment.

    Posté par . Évalué à 3.

    Bon, autant en parler franco au lieu de se confondre à demi-mot.

    Combien ont fait de LaTeX leur credo par le passé et ont du, la honte au ventre, voter LibreOffice ?

    /o\

    • [^] # Re: LaTeX et LibreOffice : où, quand, comment.

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Combien ont fait de LaTeX leur credo par le passé et ont du, la honte au ventre, voter LibreOffice ?

      J'ai utilisé TeX/LaTeX depuis 1998 et j'ai beaucoup programmé la bête (plus de 200 pages de code à mon actif)… je suis donc bien placé pour savoir que ce n'est pas facile facile…

      Néanmoins Libre Office, comme Microsoft Office, ont des carences tellement ahurissantes qu'il est impensable qu'ils soient utilisés en milieu réellement professionel. Je sais, ils sont utilisés en milieu réellement professionnel, et ça fait des dégâts côté productivité.

      1. MODE PLAN

      L'édition du document est uniquement orientée sur le rendu et ne fournit aucun outil pour contrôler la mise en forme. Par exemple pour vérifier que les titres sont bien marqués avec le bon style et pas avec un formatage ad-hoc, etc. Bref, pour vérifier la qualité de la préparation du document produit. Il n'y a même pas de mode affichant les styles, du genre «afficher les balises» comme dans SeaMonkey—Composer et, je le suspecte, peut-être dans Netscape Composer lui-même.

      2. COHÉRENCE DES OBJETS INSÉRÉS

      Les propriétés des images et autres objets insérés sont décorrélées, et si on veut changer la marge autour des images, il faut les retravailler une par une. C'est sympa de payer quelqu'un 4500€ par mois et de le laisser passer une après-midi à retailler les illustrations de son rapport.

      3. PRÉSENTATION DE DONNÉES

      Depuis Microsoft Office 2010, on peut insérer une table de données Access dans un tableau Excel en gardant un lien entre les deux documents: une modification de la base de données est répercutée dans le document tableur. Cette innovation était clairement impossible en 1993…

      Sur ces trois points, TeX/LaTeX (ou Troff, puisque certains écrivent volontiers en Troff) sur un Unix ratatine n'importe quelle prétendue suite prétendûment bureautique depuis 30 ans (comme le temps passe). Cela ne souligne, d'après moi, pas vraiment la qualité des TeX/LaTeX/Troff mais plutôt la scandaleuse médiocrité des suites de bureatique. La suite d'Apple (Pages, Numbers & Al) s'en sort un peu mieux du côté de la présentation (les modèles de pages sont un petit apport sensé et utile — qui existe déjà en TeX, depuis au moins 1984, ça s'appelle une OTR — et la distinction entre page et table introduite par le tableur est pratique, à défaut d'être inelltectuellement renversante), mais il n'y pas d'équivalent de Base ou Microsoft Access, et là, ça pêche.

      • [^] # Re: LaTeX et LibreOffice : où, quand, comment.

        Posté par . Évalué à 5.

        Merci pour ton analyse détaillée.

        Mais attention, je n'ai absolument pas dit le contraire. J'ai juste noté une tendance générale - et je fais partie des concernés.

        On a suivi la guerre ODF/DOC, on est content d'avoir LibreOffice, alors forcément, LaTeX a été en quelque sorte laissé dans un tiroir…

        Quant au milieu « réellement professionnel » … Essayer déjà d'avoir ne serait-ce qu'un document clair, avec des styles homogènes, séparant bien le contenu rédigé des bouts de codes par exemple… Alors y rentrer LaTeX, on atteint presque le projet de nouvel ordre mondial.

      • [^] # Re: LaTeX et LibreOffice : où, quand, comment.

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis d'accord avec Michaël et pour tenter de donner un point de vue large, disons que pour utiliser LaTeX, il faut entrer dans le monde complexe de l'édition et ne pas se contenter de dire et de penser que tout ce qui s'écrit relève de la lettre ou du rapport de 20 pages. Et lorsqu'on parle d'édition, on ne parle pas d'échanger des petits billets sur lesquels sont inscrits l'heure du rendez-vous et le lieu du rendez-vous, ni même de la mise en page d'un CV de deux pages.

        On parle plutôt de l'édition professionnelle, qu'il s'agisse de la mise en page d'une thèse sur un sujet comme la calligraphie arabe (mamelouk) dont la difficulté est perçue avec cet exemple : http://www.scribd.com/doc/2268300/Test ou bien qu'il s'agisse de choses dont on n'a peut-être pas idée si sa curiosité intellectuelle s'arrête au monde du rapport et de la liste. Pensons aussi par exemple, à l'édition d'ouvrages bilingues, voire même à l'extraction et à l'affichage de données bibliographiques à partir d'un corpus construit sous LaTeX (et parsé avec du XML et du Perl ! en vue de produire une DB affichable sur le Web).
        La figure à laquelle je renvoie pour le travail de recherche pour l'édition de textes en langues non-romanes est Yannis Haramboulous, que certains connaissent bien pour son travail sur les fontes non-romanes : http://omega.enstb.org/yannis/

        Un exemple d'édition difficile sont les ouvrages liturgiques en géorgien, avec la traduction française en regard (cf. Les Hymnes de la Résurrection, I - Hymnographie liturgique géorgienne - Textes du Sinaï 18
        Traduction, introduction et annotation par Charles Renoux. Éditions du Cerf, 2000.)

        Pour trouver un exemple de base de données bibliographiques (avec affichage de l'auteur, de la couverture du livre, d'un extrait de la 4e de couverture, etc.), je vous laisse chercher.

  • # Le graal

    Posté par . Évalué à 4.

    Pendant ma formation j'ai eu l'occasion d'écrire quelques documents. J'ai pas mal bidouillé LaTeX, j'ai fait un peu de OOo, DokuWiki et j'ai même essayé DocBook.

    Pour moi trois critères sont importants pour la production de document :

    • Qualité du document produit
      Pour ça LaTeX est le meilleur même si DocBook se défend (voir les bouquins O'Reilly). Quoi qu'il en soit, le travail sur les modèles de documents est toujours prépondérant et devrait être fait par des connaisseurs. Trouver des modèles de qualité adaptés à un besoin n'est pas une mince affaire.

    • Séparation du fond et de la forme
      D'abord pour que le rédacteur se concentre pleinement sur sa tâche et ensuite pour permettre de produire plusieurs sorties à partir d'une même source. Sur ce point DocBook me semble le plus aboutit comme le montre la quantité de balises définies par défaut comme "email", "editor", "revision" etc.

    • Lisibilité de la source
      C'est là que le bât blesse. Le rédacteur passe quand même la majeure partie de son temps sur la source du document à écrire ET à relire ce qu'il écrit. Personnellement, même avec une belle coloration syntaxique, j'ai du mal à relire du LaTeX ou du DocBook. Sur ce point, les WYSIWYG sont quand même plus confortables.

    Et alors ?
    Pour m'approcher de mon idéal, j'ai testé dblatex pour marier DocBook et LaTeX et le plugin LaTex pour DokuWiki pour avoir une source lisible, avec séparation du fond et de la forme et un beau document LaTeX. Cette dernière solution n'offre cependant pas la souplesse nécessaire pour subvenir à tous les besoins.

    P.S. J'ai oublié la facilité de rédaction mais c'est un détail. Un peu d'autocomplétion et le remapping de "\" (ou pour DocBook la fermeture automatique des balises) et le tour est joué.

    • [^] # Re: Le graal

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Séparation du fond et de la forme
      D'abord pour que le rédacteur se concentre pleinement sur sa tâche et ensuite pour permettre de produire plusieurs sorties à partir d'une même source.

      … et enfin pour vérifier que la présentation est bien structurée… tout simplement.

      Lisibilité de la source
      […] Sur ce point, les WYSIWYG sont quand même plus confortables.

      Non, puisque toutes les informations importantes sont cachées et ne peuvent être consultées de manière efficace.

      • [^] # Re: Le graal

        Posté par . Évalué à 0.

        […] Sur ce point, les WYSIWYG sont quand même plus confortables.

        Non, puisque toutes les informations importantes sont cachées et ne peuvent être
        consultées de manière efficace.

        LyX c'est WYSIWYG ou pas ?

        • [^] # Re: Le graal

          Posté par . Évalué à 4.

          LyX c'est ce que tu vois ressemble à ce que tu auras.

  • # HTML/CSS

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    .

  • # Eurêka

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça y est j'ai compris. On ne fait plus des sondages mais des QCM.

    Seul LaTex est un système de composition de documents digne de ce nom. Donc les autres réponses étaient fausses à l'exception de "Obiwan Kenobi" et "Autre" qui comptent comme "ne se prononce pas" et "se prononcerait éventuellement dans un commentaire".

    Il y a pas à dire, linuxfr est à la pointe pour ce qui est de l'expérience utilisateur !

  • # Un langage à balisage léger

    Posté par . Évalué à 5.

    Conscient des qualités de LaTeX, mais lassé de l'édition pénible de sa syntaxe (je ne l'utilisais pas assez pour acquérir les automatismes), je suis passé à Markdown/Pandoc, ce qui me permet d'utiliser mon éditeur favori et de pouvoir obtenir une sortie pdf de mes notes les plus simples sans aucun effort.

    À présent, il y a d'autres langages à balisage léger; je ne prétends pas que celui-là soit le meilleur, mais il s'est plus ou moins imposé comme standard.

    Il est aussi disponible dans quelques wikis.

    Quelques pistes

  • # MS Word :-(

    Posté par . Évalué à 2.

    Au boulot, c’est MS Word ou google doc. Mais ma préférence va à LaTeX ou des txt2doc…

    Pour les raisons, on se concentre sur ce qui est important : le contenu. La forme vient ensuite si nécessaire.

    La deuxième raison, c’est que du texte ça passe bien dans une gestion de conf. ce n’est pas le cas des documents binaires, ni du xml… dont les diff sont souvent obscures.

    • [^] # Re: MS Word :-(

      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 14/03/12 à 10:55.

      J'ai le même souci à mon taff mais mon prédécesseur (puppetmaster) avait installé un dokuwiki. Depuis, je force à son utilisation! Mais il est dur de changer une culture : chacun son word sur son poste de bureau.
      Ne jamais rien relâcher

  • # c'est marrant...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    … j'ai rien contre Latex, mais systématiquement, j'entends ci et là des personnes qui se disent exigeantes en terme de qualité de rendu, de simplicité de création de document etc.

    Pourtant, ça doit être moi , mais je n'ai jamais trouvé un seul CV fait en Latex avec un peu de gueule.
    Au mieux ça ressemble à du design soviétique des années 80.
    Alors oui le code est surement propre, mais personnellement ça me donne tout sauf envie de le lire.

    • [^] # Re: c'est marrant...

      Posté par . Évalué à 8.

      La classe moderncv donnent des choses pas trop mal.

      http://mirror.ctan.org/macros/latex/contrib/moderncv/examples/template.pdf

    • [^] # Re: c'est marrant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Au mieux ça ressemble à du design soviétique des années 80.

      Alors, utilisateur de TeX ambitieux, je m'étais fait un petit CV sympa, je l'avais montré à plusieurs personnes qui ont toutes été impressionnées par le rendu… J'étais bien fiérot quoi. Et puis voilà que je montre ça à un DRH de mes amis qui me dit… « Trop compliqué, trop de fontes différentes on y comprend rien! Tu surestimes beaucoup la patience des RH et leur envie de se plonger dans ton bidule. » Ça m'a un peu calmé le slip et du coup je lui ai montré une variante assez épurée, presqu'aussi excitante qu'une page de man, et il a applaudi!

      Alors oui le code est surement propre, mais personnellement ça me donne tout sauf envie de le lire.

      Tant que tu ne travailles pas aux RH, personne ne s'en offusquera! ;)

      • [^] # Re: c'est marrant...

        Posté par . Évalué à 5.

        u coup je lui ai montré une variante assez épurée, presqu'aussi excitante qu'une page de man, et il a applaudi!

        Moralité : pour les CV, utilisez troff.

  • # A voté

    Posté par . Évalué à 2.

    Snif, il considère que j’ai déjà voté… si c’est vrai pour la version précédente, c’est faux depuis la réinitialisation.

    • [^] # Re: A voté

      Posté par . Évalué à 1.

      Il devrait suffire d'attendre demain pour pouvoir revoter.

      • [^] # Re: A voté

        Posté par . Évalué à 1.

        On peut voter chaque jour ?
        En effet j'ai remarqué que des fois j'avais de nouveau le choix de vote, je pensais que ça dépendait donc que de l'IP et non du compte loggé… et je trouvais déjà le choix discutable.
        Mais si c'est chaque jour c'est encore moins logique !

        (A moins que cette réponse n'était un troll sur le fait qu'il sera réinitialisé demain ? Toujours est-il que ma remarque n'en est pas moins adaptée)

        • [^] # Re: A voté

          Posté par . Évalué à 1.

          Ça fait plus de 24h et je peux toujours pas :-( Par contre, oui l’IP doit compter, j’essayerai ce soir en rentrant.

          Ce serait bien d’avoir un champ « A voté » dans la base de donnée pour chaque compte.

          • [^] # Re: A voté

            Posté par . Évalué à 1.

            Je viens de tester avec w3m depuis mon serveur, donc autre adresse IP, et loggé avec le même compte : Je peux voter de nouveau (je n'ai pas essayé de valider cependant, mais j'avais le choix)…

        • [^] # Re: A voté

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          C'est un vote par IP par jour afin que les personnes non-authentifiés puissent aussi voter.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Asciidoc + WiKi

    Posté par . Évalué à 2.

    Ben oui, quoi.

    Mes docs ne sont pas hypers complexes, donc je me "contente" de faire du asciidoc.

    Pour la publication en ligne, je fais du asciidoc-like dans dokuwiki. D'ailleurs, je vais peut-être me faire un backend asciidoc->dokuwiki un de ces jours…

    Hop,
    Moi.

    • [^] # Re: Asciidoc + WiKi

      Posté par . Évalué à -2.

      Ayu final, du LaTeX, du CSS/HTML, du Perl etc. Avec ces outils on peut aller assez loin dans l'édition électronique (on peut chosir les sorties que l'on veut, y compris les formats pour liseuses). Le problème, c'est que qu'avec ces outils, il faut une solide formation, tandis qu'avec Ooo il suffit de taper et de cliquer sur "print".
      Une des difficultés (comme toujours avec la technique) consiste à savoir ce qu'on peut faire (et ce qu'on veut faire), trouver ensuite la bonne documentation afin de ne pas laisser les classes et extensions LaTeX en faire à leur tête (on peut personnaliser).

      Ce qui est impressionnant avec LaTeX, c'est la précision du rendu, la netteté de l'impression, l'élégance et l'esthétique rigoureuses …

      • [^] # Re: Asciidoc + WiKi

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le problème, c'est que qu'avec ces outils, il faut une solide formation, tandis qu'avec Ooo il suffit de taper et de cliquer sur "print".

        Très sincèrement, il y a des jours où je me demande si je préfère pas lire des trucs écrits à la main que des documents obtenus par la méthode «taper et cliquer sur print».

  • # Troff/Groff

    Posté par . Évalué à 1.

    Na.

  • # Txt2Tags

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Perso, si je suis tout seul, c'est txt2tags

  • # Markdown + Pandoc + LibreOffice

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Mais je cherche à remplacer LibreOffice.

    Quand j'étais sous OS X, j'utilisais Pages. Je sais, sapuçaypalibre, mais il n'empêche qu'il me manque vachement.

    Sinon il reste Markdown + Pandoc + xHTML (1.1) + CSS qui est pas mal, mais qui me pose problème dès qu'il faut gérer des pages à imprimer.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.