Journal Message à caractère informatif

Posté par (page perso) .
Tags :
11
20
fév.
2011

Un petit journal pour dire à ceux qui ont contribué à cette nouvelle version du site un grand merci pour vos contributions.

Alors bien sûr, vous allez vous en prendre plein la gueule à coup de "C'était mieux à vent" mais c'est la rançon d'un tel dévouement. Dites-vous que "Qui aime bien, châtie bien". Si on s'en foutait de DLFP, on le critiquerait pas.

Je serais d'ailleurs un des premiers à critiquer. J'ai une réputation de râleur à tenir :)

Journal Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux

Posté par (page perso) .
Tags :
10
17
fév.
2011
Cher journal,

Ce titre est une citation de l'évangile de Marc et c'est, je crois, le malin qui s'exprime. Ce n'est pourtant pas à une lecture théologique à laquelle je vous invite mais plus simplement celle d'un article du Point:
http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/sarkozy-fait-cheval(...)
Et oui notre illustre, toujours fasciné par les USA se félicite du rôle tenu en France par Microsoft et adoube Steeve Ballmer qui se retrouve chevalier de la légion d'honneur.
C'est curieux mais je n'ai pas de mots polis (...)

Journal "casse-toi" identifié comme du SPAM par le postmaster de Free!

Posté par .
6
10
fév.
2011
J'ai pris une grosse claque hier en tentant d'envoyer un mail à propos de la LOPPSI 2
Dans mes commentaires sur le lien que j'envoyais, j'avais mis:

faudra pas juste dire "casse-toi!", même à plein

et le message d'alerte de débouler:

Une erreur est survenue lors de l'envoi du courrier. Le serveur a répondu : 5.0.0 Spam Detected
- Mail Rejected
5.0.0 Please see our policy at:
5.0.0 http://postmaster.free.fr/#spam_detected. Veuillez vérifier le message et essayer à nouveau.


N'y croyant pas, (...)

Rififi autour de Subversion

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
21
2
fév.
2011
Gestion de versions
Le torchon brûle entre les principaux acteurs du projet Subversion : Wandisco d'un côté, Collabnet et la fondation Apache de l'autre !

« Peu de temps avant que nous ne partions tous en vacances de Noël, l'une des entreprises sponsorisant des développeurs dans la communauté Subversion, WANdisco, a envoyé un grand "fu#k you" au reste de la communauté par la voix de son CEO, Dave Richards », écrit Mark Phippard, l'un des principaux contributeurs sur son blog.

IPv6 et conséquences sur l'anonymat

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
27
18
jan.
2011
Internet
NdM : Cette dépêche est tirée du journal de ffourcot.

Je voudrais revenir sur les conséquences pour la vie privée du passage en IPv6. On a récemment pu lire beaucoup de commentaires à ce sujet sur ce site, et je ne les considère pas toujours pertinents. Ici, je ne parlerai vraiment que de la couche réseau : que les gens soient déjà tracés par les cookies, l'entropie d'information de leurs navigateurs, leurs comptes facebook ne m'intéressent pas.

Journal Flash est mort, mort est Flash !

Posté par (page perso) .
Tags :
2
17
déc.
2010
Pour rester mati'Nal, bonjour Nal !


Flash est mort ! Quoi, ça vous étonne ? Mais regardez donc cet article :
http://www.transfert.net/a7267
Flash est mort depuis 2001 ! Le SVG était propulsé par le W3C en tant que format pour l'animation et le dessin vectoriel. Macromedia, l'éditeur de Flash en ces temps anciens, ne pouvait que frémir : même Adobe basculait vers le SVG via une nouvelle version de son logiciel LiveMotion, concurrent de Flash. Le libre a gagné !


(...)

WWF : interdiction d'imprimer des documents

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
13
10
déc.
2010
Bureautique
Le 30 novembre, le World Wide Fund for Nature a dévoilé un « nouveau » format de fichiers, le WWF, semblable au PDF mais interdisant l'impression. Ce format aurait été développé pour faire cesser l'impression inutile de documents, qui serait la cause d'une importante surexploitation forestière.

Ces caractéristiques correspondent à un verrou numérique DRM et peuvent sembler inquiétantes lorsqu'on se préoccupe du contrôle et de la pérennité des documents. Heureusement, au-delà de l'annonce marketing du WWF, il ne s'agit pas d'un nouveau format, mais seulement d'un cas particulier du format PDF existant, avec l'option d'interdiction d'impression activée. Ce n'est donc ni nouveau, ni incontournable.

NdM : le format PDF dispose d'un système de restrictions permettant d'interdire l'impression en général ou de limiter à une impression basse qualité (parmi d'autres restrictions possibles, comme l'interdiction de copie, de modification, d'addition/suppression d'annotations, etc.). Beaucoup de bruit et de marketing pour pas grand chose d'utile au final, avec cette fausse solution de menotte technique pour raison écologique.

Que penser du rachat de Novell ?

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
34
25
nov.
2010
Suse
Il y a deux jours une annonce très importante pour Linux et le logiciel libre en général a été faite. La compagnie Novell a été rachetée pour deux milliards de dollars par un fonds d'investissement américain du nom de Attachmate. En marge de cette vente, il a été annoncé la cession d'une partie des brevets détenus par Novell en faveur d'une compagnie sous-marin de Microsoft Corp, CPTN Holdings LLC.

Très peu de détails sont connus pour le moment, mais de très nombreuses questions émergent petit à petit et il semble de plus en plus probable que cette annonce soit un des pires scénarios catastrophes que l'on puisse imaginer.

Voici une liste non exhaustive des questions que l'on peut se poser :
  • "Qui récupère la propriété de Unix ?". En effet, comme cela a été démontré lors du procès SCO, cette dernière appartient à Novell ;
  • Quels sont les brevets récupérés par le consortium dirigé par Microsoft ? Sont-ils utilisés dans le noyau Linux (les mauvaises langues diront que si oui Microsoft Corp aurait enfin ses centaines de violations de brevets...) ? ;
  • Quel est l'impact sur OIN ? Ne connaissant pas le fonctionnement de cette organisation est-ce que la participation consistait juste en une promesse très généraliste ou dans une liste de brevets bien définis ?
  • Que vont devenir les développeurs de Linux et de logiciels libres dans la nouvelle entreprise ? Rappelons que le numéro 2 du noyau, Greg Kroah Hartman, est employé par Novell. Un fonds d'investissement n'ayant pour unique raison d'être que de faire de l'argent, il est assez peu probable qu'une politique à long terme soit menée.

Naturellement les scénarios les plus pessimistes font aussi leur apparition comme on peut le lire sur [ITwire]. Une analyse plus poussée mais en anglais peut être lue sur le site Groklaw.

Il est probablement aussi important de signaler que pour le moment le rachat n'a été que soumis à la SEC et qu'il y a déjà deux groupes d'actionnaires qui entament une procédure contre cette vente (voir la fin de l'article sur le site Groklaw). Un journal succinct avait parlé de cela mais vu l'importance de Novell dans le monde de Linux et plus généralement du logiciel libre, le sujet méritait une dépêche.

"Le petit chaperon rouge", 6ème adaptation

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
24
13
nov.
2010
Red Hat
Il était une fois une distribution Linux qui allait voir ses clients à l'autre bout de la forêt. Ceux-ci avaient beaucoup de problèmes parce qu'ils avaient le choix d'un système d'exploitation propriétaire mais surtout fermé, tel que Microsoft Windows (les utilisateurs de Mac OS X avaient beaucoup moins de problèmes et le petit chaperon rouge préférait s'occuper des plus malheureux).

Le petit chaperon rouge avait pris soin d'emmener dans son petit panier plein de fonctionnalités qui allaient enchanter les utilisateurs. D'ailleurs elle manigançait en secret de faire basculer un maximum d'utilisateurs sur la Voie des logiciels libres (mais aussi de les faire acheter des licences d'utilisation avec un petit contrat de support.)

Aussi, pour apaiser les douleurs des utilisateurs de propriciels, le petit chaperon rouge concocta un festin de roi pour les entreprises. Évidemment plusieurs menus étaient disponibles, tout ayant comme base un mets nommé "Redhat Entreprise Linux 6". Les plus gourmands feront le choix de la version "Server" qui propose des fonctionnalités pour les travailleurs les plus sérieux. Et comme le petit chaperon rouge est très prévenant, elle a même pris soin de faire en sorte que les utilisateurs puissent continuer à travailler avec d'autres utilisateurs qui n'auraient pas encore goûté aux logiciels libres et ainsi des améliorations ont été apportées sur l'interopérabilité avec les systèmes Microsoft.

Une fois arrivée chez les clients, le petit chaperon rouge commença sa distribution. Au bout de quelques instants, elle remarqua qu'en fait un méchant Lynx était en train de dévorer tout le marché, sous couvert des mêmes prétextes que les siens. Le petit chaperon rouge savait que ce n'était pas une bonne chose, pour sa propre survie d'une part, et pour les utilisateurs d'autres part qui ne savaient pas qu'en fait le Lynx n'était qu'un animal qui ne contribuait pas tant que ça finalement à l'écosystème du libre. En outre, tous les 6 mois il se transformait en un nouveau bestiau, probablement pour détourner l'attention.

Alors le petit chaperon rouge, pour se défendre, décida d'étouffer le vilain fauve (qui sentait fort le lémurien) avec son menu Server ! Vu le contenu du menu, il n'est à pas douter que le lynx perdit toute sa lucidité :
  • Performances accrues, meilleur ordonnancement des processus
  • Disponibilité et gestion de pannes plus robustes
  • Nouveautés sur le stockage et les systèmes de fichiers : performances, disponibilités, espaces accrus
  • Gestion de l'énergie améliorée
  • Gestion de ressources allouées aux utilisateurs plus pointue
  • Virtualisation de systèmes également améliorée
  • Nouveaux mécanismes de sécurisation
  • Mises à jour de logiciels serveurs (Apache, Squid, Tomcat, MySQL/PostgreSQL, Samba) et de développement (Java, GCC, Gdb, Ruby, Turbogears)
  • Diverses améliorations pour l'administration, l'installation et le déploiement de systèmes


Mais le lynx, qui disposait de pas mal de cash pour se payer des stéroïdes, n'était pas encore KO, et les utilisateurs continuaient de lui vouer un culte aveugle. Sans parler du caméléon, un copain du lynx, qui essayait de venir l'aider et de semer le trouble parmi les daltoniens en changeant de couleur en permanence. Alors le petit chaperon rouge sortit sa botte secrète, son KO punch. Cette technique secrète, concoctée par des moines Fedoriste durant plusieurs mois et transmise au petit chaperon rouge s'appelait "Desktop". Et elle ne manqua pas de mettre hors d'état de nuire pour quelques temps le vilain fauve :
  • Mise à jour des applications de bureau : GNOME 2.28, KDE 4.3, Firefox 3.5, OpenOffice.org 3.1
  • Pilote NVidia "nouveau" utilisé par défaut
  • Nouveau système d'affichage distant
  • Amélioration des veilles, réveil et hibernation des ordinateurs portables, ainsi que du support du multi-écran
  • Nouvelle méthode de saisie de texte et mise à jour des polices pour langages asiatiques
  • Amélioration de l'interopérabilité avec Exchange
  • Chiffrement des disques, support des Smartcards
  • Affichage graphique de la phase de démarrage dès l'initialisation du matériel

Il n'est pas sans dire que le petit chaperon rouge sortit vainqueur de cette bataille.

Mandriva se rebiffe

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
19
23
sept.
2010
Mandriva
Le feuilleton continue...

Trois jours à peine après l’assemblée générale de Mandriva suivie de l’annonce de la sortie de Mageia, un fork de cette première, Mandriva se rebiffe et publie sur son blog sa réponse à ceux qui auraient enterré un peu trop vite cette distribution.

Mandriva annonce, en même temps que sa sortie d’une situation délicate l’ensemble des mesures prises pour redresser la société dont la simplification de l’organisation, l’entrée de nouveaux investisseurs, ainsi qu’une nouvelle stratégie plus dynamique.

De l'utilisation abusive des images des autres et du vol de bande passante

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
48
20
sept.
2010
LinuxFr.org
Après l'audit de sécurité non sollicité par d*ny*ll.com (cf la présentation « Retour d'expérience sécurité d'un site web à fort trafic » faite aux RMLL 2009)...

Après les gens qui reprennent nos flux RSS en se faisant passer pour nous sur Twitter et sans répondre à nos demandes (pour mémoire, nos adresses pour le microblogging sont identi.ca/linuxfrorg et twitter.com/linuxfrorg)...

Voici les gens qui utilisent les images du site sans rien nous demander, pour parler de tout sauf de sujets liés au Logiciel Libre, sans respecter la licence et en utilisant la bande passante de LinuxFr.org. Comme nous sommes taquins, nous avons accepté leur non-proposition d'échanges publicitaires : on les cite ici, et en échange ils nous laissent faire la promotion de LinuxFr.org sur leur site (voir les captures d'écran).

Merci à tous ces forums qui profitent sans scrupule des icônes du site (principalement bureautique doc cinéma livre mobile culture) :
Et mon préféré, avec un site commercial : immovallee.

Une distribution Mandriva Linux 2011.0 pour quoi ?

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
21
12
sept.
2010
Mandriva
La communauté autour de Mandriva Linux s'est déjà exprimée concernant ses inquiétudes pour l'avenir de la distribution Mandriva Linux et notamment de Cooker, (sa version de développement). L'association des utilisateurs francophones de Mandriva Linux avait déjà demandé en mai une communication du comité de direction, la réponse n'a pas été directe, faite par site web interposé (bizarrement pas le blog de l'entreprise mais bien par un journaliste indépendant), puis par entretien avec le soutien retenu par le comité de direction. La société Mandriva est connue pour son manque de communication et ne pourra sans doute pas communiquer beaucoup plus avant le 17 septembre, comme annoncé, lors de son Assemblée Générale.

La communauté Cooker vient d'ouvrir un bug critique pour la version 2011.0, qui a été escaladé et réassigné – à raison – au PDG actuel de la société Mandriva, Arnaud Laprévote. Son compte est valide pour répondre sur le bugzilla ; ce qu'il a fait, mais sans indiquer de changement de statut ni fournir de patch opérationnel (un WONTFIX classique aurait été rouvert par la communauté en NEEDINFO ? :-D pour ceux habitués au processus de gestion des bugs).

Cet été, des utilisateurs de Mandriva Linux ont suivi les événements et tout ne semble pas facile au niveau du comité directeur de la société Mandriva, qui refuse visiblement une reprise par Linagora – pourtant identifiée, a priori, comme ayant le projet le plus clair – au profit de celui du PDG de Wallix Jean-Noël de Galzain qui n'hésite pas à communiquer mais sans citer ni la communauté des utilisateurs ni la communauté des développeurs ni la communauté du libre attachée à la distribution Mandriva Linux :-/

Plutôt que de se morfondre sur cette situation délétère, peut-être est-il temps pour la communauté des utilisateurs de Mandriva Linux, les contributeurs qu'ils soient développeurs ou utilisateurs (apportant du code, du soutien, du support et de l'aide, des traductions, des bugs, des commentaires, des articles, des installations, de la promotion ou des suggestions...) de se positionner pour obtenir un peu plus de l'avenir. Apparemment, il y a d'un côté le comité de direction et de l'autre les (ex-)employés Mandriva et contributeurs disponibles au travers des mails publics sur cooker, de l'IRC #mandrivafr ou #mandriva / #mandriva-cooker (voire du jabber).

Qui peut permettre la continuité d'une distribution appréciée par beaucoup de monde ? Quel investisseur serait prêt à faire perdurer ce projet en sachant donner des directives claires pour l'avenir (un business-model ouvert serait plus rassurant), notamment pour toutes celles et tous ceux qui font cette distribution ? (internationale – faut-il le rappeler – nos amis brésiliens et connaissances françaises sont concernés).

La communauté Mandriva Linux continue néanmoins de maintenir Cooker comme cela est visible sur http://sophie.zarb.org (en live sur les dernières 24h, 30 paquets actuellement en Mandriva Cooker ou -current ou updates en Mandriva Linux 2010.1).

Du respect de la vie privée et secrète du geek en milieu numérique

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
35
17
août
2010
Internet
Cinq ans après avoir tenté de préserver la vie privée et secrète du geek en milieu urbain, oubliant cartes de fidélité, de métro, de supermarché, caméras de vidéosurveillance, puces RFID, biométrie, téléphonie mobile, carte bleue et autres traceurs de la vie quotidienne, j'ai opté pour le refuge idéal, eldorado de l'anonymat comme chacun sait : Internet et le numérique.

Les femmes et le logiciel libre : retours d'une conférence des RMLL

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
32
12
juil.
2010
Communauté
Lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) de Bordeaux, quelques activités portaient sur les questions de genre dans les communautés libristes : une table ronde, une conférence sur la présence féminine et des sessions d'entretiens avec hommes et femmes présents à l'évènement menées par une équipe d'universitaires. Voici quelques commentaires sur le contenu de la conférence et les problèmes soulevés par ce sujet donnant fréquemment lieu à des réactions épidermiques.