Journal SystemD et Arch autosuggestion

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
-28
19
avr.
2013

Bonjour vendren'al.

Depuis quelques temps, je me suis fait la réflexion en lisant les commentaires sur les journaux et les dépêches que l’on voyait souvent:
« Chez moi, sous Arch, ça marche trop super bien… » ou « grâce à system D mon système il est super méga réactif… ». Je me suis demandé d'abord pourquoi faire de la pub comme ça, gratos ?
Linuxfr ne devrait-il pas faire payer ces commentaires à caractère publicitaire ? Dans un deuxième temps, j’ai remarqué que c’était presque exclusivement des utilisateurs de arch et system D. Et là, j’ai eu la révélation : ce n’est pas de la pub, c’est de l’autosuggestion. En reprenant les commentaires incriminés, on s’aperçoit que ce sont toujours des commentaires positifs.

Pour conclure, ce n’est pas pour convaincre les lecteurs de linuxfr que leur distribution est bien, mais bien pour ce convaincre eux-même.

D’après le sondage :Quelle distribution utilisez-vous

il n’y avait que 10,9% d’utilisateur d’arch il y a un an, mais environ 80-90% des commentaires se réclament d’une distribution se réclame d’arch. Je me suis demandé si ça voulait dire quelque chose, soit l’utilisation d’arch a augmenté, soit il y a autre chose.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

  • Est-ce de l’autosuggestion ?
  • Est-ce du paternalisme ? (Ces pauvres petits qui n’ont pas encore compris)
  • Ceux qui n’ont ni arch, ni systemD sont-ils vraiment des débiles ?

Bon vendredi.

  • # J'ai rien compris à ce journal mais

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    ArchLinux Rulez!

    • [^] # Re: J'ai rien compris à ce journal mais

      Posté par . Évalué à  10 .

      Dictateur !

      Il s'agit d'un débat national ! Tu n'as pas le droit de confisquer le choix de millions de français avec ton passage en force… Non à Archlinux, Oui à Ubuntu en bleu et à Fedora en rose !

      (et sinon, je voudrais quand même préciser que je suis fermement opposé à l'archlinuxophobie, mais que le droit des PC à ne pas se faire installer d'Achlinux doit passer avant tout)

      • [^] # Re: J'ai rien compris à ce journal mais

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Pour information, je n'utilise plus ArchLinux pour des raisons persos mais je l'affirme: c'est une excellent distribution à la documentation presque toujours parfaite.

        Pour info, je suis sous Kubuntu (à la documentation presque jamais à jour)

  • # ce matin j'ai mangé une pomme

    Posté par . Évalué à  10 .

    et quand j'étais petit je dormais dans le lit du haut.

    • [^] # Re: ce matin j'ai mangé une pomme

      Posté par . Évalué à  10 .

      Toi aussi ?!? Et du coup, ça t'a poussé à utiliser Arch, comme pour moi ?

      • [^] # Re: ce matin j'ai mangé une pomme

        Posté par . Évalué à  7 .

        je te répondrai uniquement si tu connais la poignée de main secrète de la loge maçonnique_arch destinée à, par touts le moyens nécessaires (y compris un intense lobbying sur linuxfr), imposer notre agenda secret (dont systemD est une étape) afin de masquer que: Curiosity est en fait dans mon jardin et que frigide barjot s'appelle en fait jean-pierre mouillard.

    • [^] # Re: ce matin j'ai mangé une pomme

      Posté par . Évalué à  2 .

      T'avais qu'à pas prêter ton pull.

  • # Ou alors

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Et vous, qu’en pensez-vous ?
    Est-ce de l’autosuggestion ?
    Est-ce du paternalisme ? (Ces pauvres petits qui n’ont pas encore compris)
    Ceux qui n’ont ni arch, ni systemD sont-ils vraiment des débiles ?

    Je m'avance peut-être, mais est-ce que ça serait peut-être juste parce que Arch fonctionne plutôt bien et que sa documentation est exceptionnelle et vivante ?
    Après oui, je suis peut-être victime sans le savoir du syndrome de dissonance cognitive (yes! je l'ai placé !)

    Chippeur, arrête de chipper !

    • [^] # Re: Ou alors

      Posté par . Évalué à  4 .

      Ce que je me demande, c’est pourquoi les 33,3% d’ubuntuiste ne se sente pas obligé de faire de la pub ? ni d’ailleurs les 25% de debianeux.

      • [^] # Re: Ou alors

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Parce qu'il l'ont fait en leur temps et que maintenant qu'il ont réussi à faire croire au grand public qu'Ubuntu = Linux, il ne ressentent plus le besoin d'en parler (et aussi parce que ça marche quand même moins bien q'Arch) ?

      • [^] # Re: Ou alors

        Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

        Tu sors tes chiffres d'où ? de ton chapeau ? C'est pas parce que tu as vu ici et là quelques commentaires élogieux sur archlinux qu'il faut nécessairement en extraire une sorte de théorie du complot. Que veux-tu dire exactement ? Va jusqu'au bout de ton raisonnement, que quand on utilise archlinux on perd soudainement sa capacité de jugement et qu'on devient lobotomisé ? Et surtout, surtout, pourquoi ça t'obsède à ce point ? On parle bien d'une distrib libre, tu peux tout aussi bien ignorer les commentaires sur ce truc qui te fait horreur et continuer à t'éclater avec ta distrib à toi, pourquoi pondre un tel journal si ce n'est pour égayer notre vendredi ? :)

        Chippeur, arrête de chipper !

        • [^] # Re: Ou alors

          Posté par . Évalué à  5 .

          Du sondage dont le lien est sur le journal. Il a un an à peu près.

          • [^] # Re: Ou alors

            Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

            Je te parle des statistiques d'émissions d'opinions favorables sur archlinux par rapport aux autres émissions d'opinions favorables. Et il me faut un truc exhaustif, hein, pas seulement ici.

            Chippeur, arrête de chipper !

            • [^] # Re: Ou alors

              Posté par . Évalué à  4 .

              Alors, c’est une remarque sur les commentaires des dépêches et journaux des dernières semaines. Ce qui m’a décidé a en parler, un vendredi quand même, c’est le dernier sondage en date.

        • [^] # Re: Ou alors

          Posté par . Évalué à  10 .

          Que veux-tu dire exactement ? Va jusqu'au bout de ton raisonnement, que quand on utilise archlinux on perd soudainement sa capacité de jugement et qu'on devient lobotomisé ?

          Pour Arch, je sais pas mais pour Python, je dirais que oui.

      • [^] # Re: Ou alors

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ce que je me demande, c’est pourquoi les 33,3% d’ubuntuiste ne se sente pas plus obligé de faire de la pub ? ni d’ailleurs les 25% de debianeux.

        Y'a quelques années, on entendait que ça de la pub pour Ubuntu. Ça a l'air de s'être calmé, effectivement…

      • [^] # Rendez-moi mon linuxfr d'avant

        Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 19/04/13 à 15:07

        pourquoi les 33,3% d’ubuntuiste ne se sente pas obligé de faire de la pub ? ni d’ailleurs les 25% de debianeux.

        Avant linuxfr était un repère de debianeux qui se plaignaient des pubs pour la Mandrake. Maintenant c'est un repère d'ubuntuistes qui se plaignent des pubs pour Arch.

      • [^] # Re: Ou alors

        Posté par . Évalué à  -5 .

        Ce que je me demande, c’est pourquoi les 33,3% d’ubuntuiste ne se sente pas obligé de faire de la pub ? ni d’ailleurs les 25% de debianeux.

        Parce que le futur est avec debian/ubuntu et sûrement pas RHEL/fedora…
        Ceux qui ont besoin de pub ce sont ceux qui ne fonctionnent pas bien dans la majorité des cas.

  • # obvious troll is obvious

    Posté par . Évalué à  2 .

    Il est vrai que les Archlinuxiens sont très bavards:
    En tant qu'Archlinuxien je me permet de faire un peu baisser les stats:
    Arch linux et systemd c'est vraiment de la m****.
    Je rassure le posteur du Journal: ce sont les archlinuxiens qui sont complétements débiles

  • # Je suis d’accord !

    Posté par . Évalué à  1 .

    Moi j’ai très bien compris ce journal, et je suis d’accord avec.

    Qu’est-ce qu’on en a à faire de Arch et SystemD ? Le plus important pour être à l’aise, quelque-soit le système, c’est d’utiliser Opera® pour surfer.

    • [^] # Re: Je suis d’accord !

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Je dirai même plus : sur linuxfr les utilisateurs font une pub permanente pour linux, alors qu'Opera est cross-platform, donc c'est vraiment étroit d'esprit ce dogmatisme

  • # -

    Posté par . Évalué à  10 .

    Ah, on a un nouveau apparemment. Tu n'es pas au courant ? La plupart des comptes de linuxfr.org ont été ouverts par un certain nombre d'agents venus droit de la matrice et formés par les juifs de l'espace.
    Le terme d'autosuggestion n'est ici pas adéquat. Les agents n'exercent pas une influence classique sur les quelques humains qui restent. Ils ont aboli la distinction esprit/matière et moi/autrui dans un monisme des plus totalitaires. En fait, en se persuadant eux-mêmes, ils t'ont déjà persuadé (qu'Arch est supérieure à toutes les autres).
    J'espère que tu auras eu le temps de lire mon message avant que je sois pulvérisé et rejoigne le grand tout.

  • # Ce que j'en pense

    Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

    • Est-ce de l’autosuggestion ?
      Non, je suis sous Arch et c'est vraiment plus rapide par rapport à ce qui m'a été donné de voir dernièrement (Fedora et Ubuntu notamment)

    • Est-ce du paternalisme ?
      gni ?

    • Ceux qui n’ont ni arch, ni systemD sont-ils vraiment des débiles ?
      Non, ils ont certainement de bonnes raisons. Mais je les invite tout de même à essayer cette distribution que l'on peut façonner aux petits oignons

    • [^] # Re: Ce que j'en pense

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Non, ils ont certainement de bonnes raisons. Mais je les invite tout de même à essayer cette distribution que l'on peut façonner aux petits oignons

      Ou alors ils veulent au contraire une distribution qui fonctionne, simplement, non un truc à façonner.
      Parfois la meilleur distrib / le meilleur os c'est celui qui sait se faire oublier pour laisser place aux applications / documents.

    • [^] # Re: Ce que j'en pense

      Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 19/04/13 à 11:52

      Non, ils ont certainement de bonnes raisons. Mais je les invite tout de même à essayer cette distribution que l'on peut façonner aux petits oignons

      Je corrige:

      Mais je les invite tout de même à essayer cette distribution que l'on peut doit façonner aux petits oignons

      Suivre l'upstream c'est cool, mais le boulot d'une distrib c'est de configurer correctement pour que ca soit utilisable. Le boulot de l'upstream c'est d'offrir des choses configurable, pas de les configurer et intégrer correctement. Les paquets d'Arch bien souvent ne font rien hormis un configure ; make install. Et tu passes donc ton temps à faire ce que la distro devrait faire juste pour que ca marche correctement de base… Génial !

      • [^] # Re: Ce que j'en pense

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        J'aime arch, mais je te pertinente, pour moi, c'est un formidable terrain d'apprentissage et de compréhension d'un système gnu/linux, mais je le conseillerais clairement pas à quelqu'un qui ne veut pas perdre de temps avec ça. (qu'il connaisse ou pas très bien déjà linux d'ailleurs)

        Chippeur, arrête de chipper !

      • [^] # Re: Ce que j'en pense

        Posté par . Évalué à  9 .

        Je n'ai jamais trouvé que je devais plus configurer ma Arch que ma Debian!
        As-tu des exemples ?

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

          Après avoir installé Debian, je n'installe ni X ni un environnement de bureau.

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Après avoir installé Debian, je n'installe ni X ni un environnement de bureau.

            Bah oui, puisque tu viens de les installer, justement. Et pour la configuration?

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  1 .

              Ce qu'il veut dire, c'est qu'arch ne le fait pas tout seul, chose qu'elle devrait si elle voulait être plus user-friendly.
              Mais bon, on est d'accord que c'est pas le but :)

              Au passage: après avoir installé ma Debian, j'installe aussi Xorg et mon window manager… (oui, je passe par une installation minimale)

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par . Évalué à  5 .

            Quand bien même, installer X et KDE (je parle de ce que je connais) demande-t-il plus de configuration sur Arch ? Dans l'hypothèse ou une quelconque configuration soit requise…
            Car pour X.org ça fait des années que le hotplug et les défauts sont suffisants et fonctionnels. Et s'il t'arrivait de devoir activer quoi que ce soit d'un peu exotique, ce serait le même problème sur n'importe quelle distribution.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  9 . Dernière modification : le 19/04/13 à 18:35

              Et s'il t'arrivait de devoir activer quoi que ce soit d'un peu exotique, ce serait le même problème sur n'importe quelle distribution.

              Pas sous Gentoo !

              MOUHAHAHAHA

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par . Évalué à  -9 .

          Lors de smises à jours, il y a quasiment toujours un truc qui pête sous Arch

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par . Évalué à  0 .

            … sans compter les problématiques de mise en veille lors de la fermeture d'un portable (configurer à tous les niveaux, de grub jusqu'à polkit et l'environnement de bureau, sans être sur qu'à la prochaine mise à jour ça ne pêtera pas de nouveau). Yen a d'autres, mais pour le moment ce sont les seuls qui me reviennenet.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  2 .

              Lors de smises à jours, il y a quasiment toujours un truc qui pête sous Arch

              Faux. C'est très très rare, bien que ça puisse arriver. Si tu es en stable, tu ne risques pas grand chose !
              Et les upgrades qui peuvent poser problème sont annoncées par les mainteneurs. Il faut faire l'effort d'aller lire archlinux.org je te l'accorde, mais en général pacman n'autorise pas de te laisser tout péter, il faut le chercher. Et quand ça coince, plutôt que de faire le bourrin, tu vas voir si il n'y a pas une procédure de mise à jour en page d'accueil. Si tu suis ce conseil, ça ne "pétera" pas.

              J'utilise Arch depuis environ 5 ans, j'ai du la casser 3 fois en tout sur des mises à jour… sauf que je suis en [testing], et en plus, ces quelques fois là je me souviens que j'ai fait le bourrin, je l'avais bien mérité… Et pourtant je mets à jour quotidiennement.

              configurer à tous les niveaux

              C'est peut-être bien ça le problème, si tu configures aussi bien que tu conjugues :D

              Après si on utilise AUR sans savoir ce qu'est un soname bump, on ne peut s'en prendre qu'à soi-même. Et yaourt n'est PAS supporté officiellement.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  3 .

                J'utilise Arch (et parfois AUR) depuis 4 ans et je ne savais pas jusqu'à ce commentaire ce qu'était un soname. Pourtant je n'ai jamais rien cassé …
                Je m'en prend à qui ?

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                  Et du coup, pour les débiles profonds, c'est quoi un soname bump? (et accessoirement, ça se prononce comment?)

                  • [^] # Re: Ce que j'en pense

                    Posté par . Évalué à  6 .

                    En gros c'est le cassage de l'API/ABI entre deux versions d'une bibliothèque partagée (libxxx.**so**) matérialisée par une incrémentation du nom de sa version.
                    Du coup tous les binaires linkés avec l'ancienne ne trouvent plus leur lib et ne se lancent plus. Il faut donc recompiler toutes les dépendances de cette lib.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  3 .

                Tout ce que je t'ai dit est vrai, c'est du vécu. Je t'accorde que tout n'a pas systématiquement cassé, mais des choses qui ne marchaient plus comme avant ici ou là ça arrive souvent. Alors parfois il me fallait attendre un ou deux jours pour retenter une mise à jour qui corrigeait les problèmes, mais malhereusement ça cassait autre chose. Au bout d'un moment j'en ai eu marre et je suis passé à autre chose.

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Bizarre, plein d'Archers n'ont pas du tout le même vécu.

                  A croire qu'il y a des dépôts [testing]…

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Pour les trucs qui pètent, je pense que tu confonds avec Arsch.

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par . Évalué à  3 .

            J’avais installé une Arch sur le PC de mes parents il y a deux ans.

            Depuis un an je n’avais plus fait de mise à jour par manque de temps. J’ai suivi une procédure un peu coin coin, j’ai utilisé Arch Rollback Machine et fais les mise à jour au fil de l’eau comme si je les avais fait mois après mois.

            J’ai fait plusieurs mise à jour de la glibc et de linux, je suis passé sous SystemD (le truc qui m’a pousser à quitter Arch et dont je ne connais pas du tout la configuration), plein de logiciels ont changé de version majeure et pourtant mes parents n’ont rien vu passer, le système est toujours fonctionnel.

            Est-ce que je suis un sur-homme ou est-ce que tu ment ?

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  5 .

              Quel serait mon intéretde mentir ? Tiens, d'ailleurs :

              https://linuxfr.org/forums/linux-general/posts/preme-gestion-reseau-apres-mise-a-jour-de-archobl

              Et ici le genre de truc à faire à la main lors de mise à jour de Arch :

              https://linuxfr.org/forums/linux-general/posts/xfce-arch-slim-et-hibernation

              Je n'ai pas posté pour tous les problèmes que j'ai rencontrés, mais quasiment à chaque mise à jour j'en ai eu, et ces problèmes ont été résolus plus ou moins vite.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  1 .

              Depuis un an je n’avais plus fait de mise à jour par manque de temps. J’ai suivi une procédure un peu coin coin, j’ai utilisé Arch Rollback Machine et fais les mise à jour au fil de l’eau comme si je les avais fait mois après mois.

              Obligé d'utiliser un outil spécial pour faire des mises à jour progressivement? Oh mon dieu…

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  6 .

                Oui, c'est malheureusement comme ça que ça se passe.
                En général il ne faut pas dépasser environ 6 mois avant une mise à jour, c'est le délai que s'accordent les mainteneurs pour retirer les procédures de mises à jour du legacy de leurs packages.
                C'est pour ça qu'il ne faut pas installer une arch là où on sait qu'elle ne sera pas mise à jour de l'année… Ça peut-être vu comme un défaut, mais pacman et la distrib bougent tellement que c'est inévitable (ex. changement des dépots, passage à systemd, passage à /usr/{bin,lib}, etc…)
                Une Arch ça s'entretient :-)
                Les Archers étant en général des nerds avides de bleeding edge, ces cas arrivent rarement.

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Une Arch ça s'entretient :-)

                  Merci. C'est justement ce que je pense que les non Arch-users tentent de faire dire. Faut de l'entretien, sinon ça pète.
                  Je dis pas que c'est un mal, chaque distro à sa philosophie, mais les autres distros semblent plus résistantes sur ce point.

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par . Évalué à  1 .

          As-tu des exemples ?

          Pertinent immédiatement non. J'aurais du tenir un journal de bord histoire d'avoir quelque chose d'intéressant à dire.

          Il y a plein de trucs qu'il faut configurer simplement pour que ca marche. Alors qu'un choix rationnel par défaut irait très bien. J'ai souvenir de trucs hallucinants dans le wiki du genre " Une fois le démon installé penser à lui attribuer un utilisateur dédié plutôt que celui de l'install pour que ca soit secure ". Simplement la semaine dernière. Une bête installation de 0 n'a jamais réussi à faire tourner ni gnome3 ni gdm.

          Arch c'est vraiment le niveau 0 de l'intégration. Je trouve ca assez similaire à ce que pouvait fournir SourceMage il y a bientôt 10 ans, l'excellent wiki en plus… Tant mieux si ca répond aux besoins de certains. Mais ce qu'on peut souvent en lire ici me semble assez loin de la réalité. Ne parlons même pas d'AUR ou quand tu regardes la gueule des packages et les discussions, tu fuis loin, très loin.

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 19/04/13 à 14:51

            Il y a plein de trucs qu'il faut configurer simplement pour que ca marche. Alors qu'un choix rationnel par défaut irait très bien. J'ai souvenir de trucs hallucinants dans le wiki du genre " Une fois le démon installé penser à lui attribuer un utilisateur dédié plutôt que celui de l'install pour que ca soit secure ". Simplement la semaine dernière.

            Peut être Pdnsd? Et c'est plutôt l'exception que la règle.

            Une bête installation de 0 n'a jamais réussi à faire tourner ni gnome3 ni gdm.

            Faut pas pousser non plus, hein. Y'a plein d-Archers qui utilisent Gnome au quotidien. Je n'utilise pas Gnome, mais pour KDE un bête "pacman -S kdebase" suffit (ou quasiment).

            Mais ce qu'on peut souvent en lire ici me semble assez loin de la réalité. Ne parlons même pas d'AUR ou quand tu regardes la gueule des packages et les discussions, tu fuis loin, très loin.

            Les paquets dans l'AUR sont de qualité assez variables, c'est un fait. En général, se limiter au strict minimum de paquets AUR suffit largement à se prémunir des "systèmes qui pêtent à chaque mise à jour". Les paquets binaires sont plutôt bien maintenus, et même avec des paquets AUR il suffit de ne pas faire de mise à jour en total aveugle pour que ça passe sans problème (en gros, prendre sa responsabilité d'utilisateur Arch).

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Mouais.
            Je trouve franchement que tu tires un peu trop facilement des généralités des quelques disconvenues qui te sont arrivées….

            Chippeur, arrête de chipper !

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 19/04/13 à 15:38

              Je n'aurais pas du donner d'exemples, et surtout aucun de problème temporaire, car ils brouillent le message. Ca n'a de sens que si tu as méticuleusement tout noté. Regarde simplement la philosophie de Arch ca dit la même chose que moi.

              Maintenant je n'ai pas dit que c'était bien ou mal. J'ai deux Arch à la maison, et au cours des 15 dernières années j'ai du utiliser intensivement 7 distros et 2 BSD. Étant assez pragmatique, il me semble que je peux commencer à avoir un avis sur un outil. Arch c'est DIY, j'en fait le moins possible, et "ca devrait marcher". Ca convient à certains usage pas à d'autres. Maintenant dire que c'est génial comme on le lit souvent non désolé. C'est une option intéressante par contre.

              Le côté volubile des utilisateurs d'Arch passera tout comme Debian, Mandrake, Gentoo, Ubuntu dans le désordre…

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Je trouve franchement que tu tires un peu trop facilement des généralités des quelques disconvenues qui te sont arrivées….

              Je plussoie !

              Je suis sous Arch depuis plus de 4 ans et je n'ai jamais rencontré de problème majeur (et j'en ai 2 à la maison, plus une VM au boulot de temps en temps).
              Le Wiki est souvent bien documenté et ça me suffit.

              Vu qu'on est vendredi, je vais même troller un peu : j'ai installé une Arch à un copain qui voulait remettre Windows sur son ordinateur car il en avait "marre d'Ubuntu et de ses mises à jour qui ne marchent jamais" (je n'ai pas d'avis là-dessus).
              Cela fait un an et demi et il en est toujours content.
              Son profil est le suivant : "Monsieur Michu qui n'est pas réfractaire à la ligne de commande si on lui dit quoi faire", et voici les 3 lignes que j'ai dû lui filer :

              sudo pacman -Syu -> pour les mises à jour
              sudo pacman -S paquet -> pour installer un logiciel
              sudo pacman -Rsn paquet -> pour désinstaller

              Et en toute honnêteté, je fais très très peu de support pour lui (beaucoup moins que pour les personnes sous Windows).

              Au final, je pense qu'Arch est parfaite pour ceux qui savent exactement ce qu'ils veulent voir sur leur poste.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  4 .

              Ce genre de commentaire ressemble quand même à du déni, je trouve.

              Le gars poste une critique argumentée d'Arch, on lui dit de donner des exemples, il en donne, et on lui reproche de généraliser.

              Dis comme ça, ça donne l'impression qu'il est interdit de critiquer Arch :-/

              Ce n'est pas parce que ça marche chez vous que c'est parfait pour tout et qu'il faut nier les problèmes qu'il peut y avoir ailleurs.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Le gars poste une critique argumentée d'Arch, on lui dit de donner des exemples, il en donne, et on lui reproche de généraliser.

                Parce qu'il généralise, relis son premier post, il conclue des problèmes qui lui sont arrivés qu'Archlinux a certains défauts comme : "Ne parlons même pas d'AUR ou quand tu regardes la gueule des packages et les discussions, tu fuis loin, très loin."

                Dis comme ça, ça donne l'impression qu'il est interdit de critiquer Arch :-/

                Ce genre de "meta-"considérations ne m'intéressent pas ; personne n'interdit à personne de critiquer quoique ce soit. Ton message passera toujours ici tant qu'il n'est pas illégal ou contrevenant aux règles élémentaires du site.

                Ce n'est pas parce que ça marche chez vous que c'est parfait pour tout et qu'il faut nier les problèmes qu'il peut y avoir ailleurs.

                Homme de paille.

                Chippeur, arrête de chipper !

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  "Ne parlons même pas d'AUR ou quand tu regardes la gueule des packages et les discussions, tu fuis loin, très loin."

                  Oui sur AUR je me permets de généraliser. Tout ce que j'ai pu regarder était abandonné ou de la beta crado ou quand tu lis les commentaires de suivi tu te demande sérieusement si ce n'est pas le forum de 01informatique. Tu ajoutes à cela que tu installes sur ton système des composants empaqueté par je ne sais qui sans aucun contrôle. Vraiment sans façon, et après on reproche aux utilisateurs de Windows d'installer n'importe quoi et de pourrir leurs systèmes…

                  Après la logithèque est suffisamment large pour ne pas trop avoir à s'aventurer là dedans, c'est qui est très bien.

                  • [^] # Re: Ce que j'en pense

                    Posté par . Évalué à  5 .

                    AUR n'est pas supporté, et utiliser l'AUR est loin d'être automatique (il y a largement ce qu'il faut dans les dépôts officiels).

                    Les paquets sur l'AUR ne sont pas officiels, ils sont faits par n'importe qui.

                    Sur l'AUR il y a de tout, de l'excellent, du moins bon, du pourri. D'où le système de votes, et les commentaires.

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par . Évalué à  4 .

            J'ai souvenir de trucs hallucinants dans le wiki du genre " Une fois le démon installé penser à lui attribuer un utilisateur dédié plutôt que celui de l'install pour que ca soit secure "

            Peut-être il y a quelques années, ce n'est plus le cas maintenant. Tout ça est géré dynamiquement, et les utilisateurs sont créés à l'installation des services concernés.

            Une bête installation de 0 n'a jamais réussi à faire tourner ni gnome3 ni gdm

            Tu dois mal t'y prendre…

            Ne parlons même pas d'AUR ou quand tu regardes la gueule des packages et les discussions, tu fuis loin, très loin.

            Je suis d'accord, mais AUR n'est pas supporté officiellement par Arch.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  4 .

              Je suis d'accord, mais AUR n'est pas supporté officiellement par Arch.

              Dans ce cas, pourquoi a chaque dépêche d’une nouvelle version d’un logiciel majeure (kde, gnome…) il y a un commentaire :
              Ça y est sous arch : yaourt … (si j’ai bien compris, yaourt permet d’installer des paquets générés par des utilisateurs)

              Ce n’est pas sous arch, si ce n’est pas un paquet officiel.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Ce n’est pas sous arch, si ce n’est pas un paquet officiel.

                C'est jouer sur les mots. Quand on dit que c'est disponible dans AUR, c'est que c'est installable dans Archlinux, et alors ? Ca n'a jamais rien garanti en terme de qualité.

                Se plaindre que AUR contient des paquets pourris, c'est comme se plaindre qu'il existe des trucs pas bons au marché de Wazemmes :) (mais au marché de Wazemmes, il y a également beaucoup de trucs bons !)

                Chippeur, arrête de chipper !

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                C'est comme les papa sur ubuntu: tu as vite de mettre la zone dans ton système.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  4 .

                Les packages sont disponibles très rapidement sous Arch mais souvent en testing, sur AUR c'est la jungle, je n'installe pas un DE entier d'AUR personnellement…

                Tu fais un amalgame entre la coquetterie et la classe yaourt et AUR je pense. Utiliser yaourt n'implique pas installer depuis AUR, yaourt est une surcouche à pacman, il prend dans les dépots officiels en priorité, et sinon dans AUR. Certains ont pris l'habitude d'utiliser tout le temps yaourt en lieu et place de pacman, ce qui est peu recommandable d'ailleurs, donc c'est plus un abus de langage.

                TL;DR : Les paquets sont bien mis à disposition par les mainteneurs officiels le jour même des sorties de kde ou gnome, mais souvent dans testing. Ils sont reversés assez vite, sauf bug majeur dans stable (extra)

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Juste pour être tout à fait juste : yaourt permet d'installer les paquets utilisateurs (depuis AUR) ET les paquets officiels. Dans le second cas il remplace avantageusement pacman principalement parce qu'il fait le sudo à la place de l'utilisateur.

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Je n'ai jamais trouvé que je devais plus configurer ma Arch que ma Debian!
          As-tu des exemples ?

          Aucun démon que j'ai installé n'était activé après installation ou au démarrage. Exemple : NetworkManager.

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par . Évalué à  2 .

            En effet, c'est le comportement sous Arch quand on installe un service. Il est différent de Debian par exemple.
            Mais, pourquoi, si j'installe un service apt-get ou dpkg suppose que je veux l'activer par défaut à chaque démarrage ? Je trouve le comportement de pacman plus sain.

            Aussi il sera dans la majorité des cas démarré avec la config par défaut donc il faudra de toute façon le recharger ou le redémarrer.

            De plus ça lierait fortement le package manager avec le système d'init et ce n'est pas forcément voulu.

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par (page perso) . Évalué à  0 . Dernière modification : le 19/04/13 à 17:39

              Mais, pourquoi, si j'installe un service apt-get ou dpkg suppose que je veux l'activer par défaut à chaque démarrage ?

              Faut pas non plus être de mauvaise foi, quand on installe un service sur une machine, dans 99% des cas, on souhaite qu'il soit lancé au démarrage de la machine :) Et ne pas l'intégrer à l'init pour ce 1% me semble une excuse un peu fallacieuse.

              Chippeur, arrête de chipper !

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 19/04/13 à 18:18

                Sauf qu’un service peut venir en dépendance d’un paquet qui n’a rien à voir pour on ne sait quelle raison obscure, ça m’est arrivé plus d’une fois de voir bind ou mysql venir sans que je le veuille sous Debian.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                Moi ce comportement m'a souvent gêné sous Ubuntu:
                - J'installe Samba parce que j'en ai besoin à un moment X, hop, j'ai un service de plus qui se lance au démarrage ad vitam eternam (résultat je le désinstalle et je le réinstalle chaque fois que j'en ai besoin)
                - J'installe ssh, pouf, mon PC est accessible depuis l’extérieur en permanence.

                Note : Je réponds uniquement sur ce point là, dans l'ensemble je suis d'accord que Arch demande plus de configuration, typiquement un partage samba me parait être le bon exemple (si mes souvenirs sont bons très simple à mettre en place depuis Nautilus sous Ubuntu).

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              Je n'ai pas dit que l'un était mieux que l'autre ou non, j'ai juste dit que Debian demande moins de configuration qu'Arch, et la preuve est là, avoir un mysql qui tourne sous Debian ça se fait en une commande, et beaucoup plus sous Arch.

              Si tu veux un autre exemple, tu peux regarder le paquet redmine. Après l'installation du paquet, il est directement prêt à l'emploi, avec en cadeau bonus du multi-site. Sous Arch tu dois faire à la main toute la configuration du serveur web, de la base, de redmine, etc.

              De plus ça lierait fortement le package manager avec le système d'init et ce n'est pas forcément voulu.

              C'est déjà le cas, puisque le paquet fournit un script d'init qui n'est pas générique.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  4 .

                systemctl enable mysql.service && systemctl start mysql.service

                C'est beaucoup de commandes ça ? Mais sur le fond, c'est vrai, il y a des actions à faire en plus.

                Si tu veux un autre exemple, tu peux regarder le paquet redmine

                Arch ne supporte pas redmine

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  Techniquement parlant, c'est le double :) (si on considère que le && sépare la ligne en 2 commandes, naturellement)

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                C'est aussi souvent l'inverse: typiquement une installation lamp. Je m'en sers sur mon desktop pour développer, ce n'est pas une machine de prod. Du coup, je n'en ai pas toujours besoin.

                Il faudrait que je desactive tout ce beau monde, mais comme je suis sur ubuntu, ben honnêtement je retrouve jamais la commande, elle est complètement obscure. Du coup, bêtement je lance tous les services même si je n'en ai pas besoin et j'ai l'impression de démarrer un windows XP.

                Je préfère largement le fonctionnement de Arch: on active explicitement au démarrage ce dont on a besoin: plus simple, plus propre.

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Cas assez particulier que le tiens, non?
                  Sinon, sous Debian, dans /etc/rcX.d (le x correspondant à ton runlevel) il y a pleins de symlink. Remplacer le S par K au début du nom fait l'affaire il me semble. Ou mieux, un bon vieux rm des familles :)
                  Pas propre, certes, mais ça marche (jusqu'a la prochaine maj de mémoire).

                  Ah, suis-je bête, systemd doit marcher différemment? (Pour le coup, je veux bien que quelqu'un me dise comment ça marche avec cette bête la? Ca peut toujours être utile)

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  4 .

                Je n'ai pas dit que l'un était mieux que l'autre ou non, j'ai juste dit que Debian demande moins de configuration qu'Arch, et la preuve est là, avoir un mysql qui tourne sous Debian ça se fait en une commande, et beaucoup plus sous Arch.

                D'ailleurs, c'est pour ça, en tant que netadmin, que lorsque qu'un sysadmin m'appelle pour me demander d'ouvrir un port sur son serveur mysql/debian, je lui demande si, par hasard, son biniou n'écouterait-il pas que sur la 127.0.0.1 ?

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

              C'est la que systemd montre une fois de plus que c'est un truc bien foutu, vu qu'on peut une fois pour toute choisir si un truc est mis par défaut ou pas via les presets :
              http://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.preset.html

              Comme ça, la distribution peut avoir une politique ( genre "out of the box" de debian ) et l'admin peut choisir de surcharger plus facilement ( car bon, il y a du pour et du contre dans le fait de lancer ou pas au démarrage, et il faut bien choisir un défaut à un moment ).

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 22/04/13 à 12:20

                Comme ça, la distribution peut avoir une politique ( genre "out of the box" de debian ) et l'admin peut choisir de surcharger plus facilement

                Je ne me souviens plus de la commande, mais il me semble que justement, il existe une commande sous Debian pour éviter qu'une MaJ change ce que tu as configuré au niveau du démarrage.

                Pour être plus précis, une commande qui change ta configuration de lancement, et qui fait en sorte que celle-ci ne soit pas affectée par les mises à jour. (Je crois que jouer directement avec les symlink du runlevel qui t'intéresse fait le taf, mais je ne sais pas de quand datent les dernières maj les concernant sur mon système, donc à confirmer)
                Si je ne me trompe pas, ce n'est pas un avantage de systemd, mais une simple équivalence. (notes les précautions dans mon discours. N'étant pas admin, il est très possible que je me plante, d'autant que je suis du genre à ne pas installer les paquets dont je n'ai pas besoin)

                PS: ce n'est pas pour décrier systemd (j'ai rien contre, et je pense même que ce sera un plus non négligeable), c'est juste que je préfère rendre à césar ce qui lui appartiens.

    • [^] # Re: Ce que j'en pense

      Posté par . Évalué à  -2 .

      Mais je les invite tout de même à essayer cette distribution que l'on peut façonner aux petits oignons

      J'ai testé. Pendant 3 jours, j'ai tenté d'installer un Xorg qui était cassé :)

      La conclusion: on ne m'y reprendras plus avant quelques années.
      Je compte bien passer à une autre distro après ma Debian adorée, et ce sera une distro plus difficile, sinon s'pas drôle, mais je pense que gentoo sera mon choix, pas arch.

      • [^] # Re: Ce que j'en pense

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        J'ai testé. Pendant 3 jours, j'ai tenté d'installer un Xorg qui était cassé :)

        Aucune idée à quoi tu fais référence. C'était une tentative récente?

        Je compte bien passer à une autre distro après ma Debian adorée, et ce sera une distro plus difficile, sinon s'pas drôle, mais je pense que gentoo sera mon choix, pas arch.

        Si tu cherches la difficulté, essai Gentoo. L'installation d'Arch est plutôt simple, et une fois la base posée on obtient un environnement de bureau complet en 2 ou 3 commandes additionnelles.

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par . Évalué à  2 .

          Aucune idée à quoi tu fais référence. C'était une tentative récente?

          A vue de nez, 6-7 mois. Le conflit de dépendance était, de mémoire (et la mémoire au bout de 6 mois… bref) , au sujet de dbus, ou un truc qui n'avait en tout cas rien à voir avec Xorg, si j'en crois les dépendances qu'il a dans Debian.

          Si tu cherches la difficulté, essai Gentoo.

          Je sais. Déjà testé, mais je galère à compiler le kernel et à le booter ensuite. Mais, au mois, ce ne sont pas les dépendances qui pètent.

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            A vue de nez, 6-7 mois. Le conflit de dépendance était, de mémoire (et la mémoire au bout de 6 mois… bref) , au sujet de dbus, ou un truc qui n'avait en tout cas rien à voir avec Xorg, si j'en crois les dépendances qu'il a dans Debian.

            Le seul possible problème que je vois et qui pourrait(?) éventuellement correspondre est le passage de ConsoleKit/Polkit à logind en octobre passé. Ca a suivi logiquement la migration à systemd (plutôt un gros morceau dans l'année 2012), et ça a requis une intervention manuelle. Et c'est un fait, Arch demande explicitement des interventions manuelles et ne s'en dément pas. C'est fait par "design".

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  1 .

              Peut-être ça oui (les bidulKit dépendent de dbus non? je sais pas, je les installe pas :D ).

              J'avais eu envie de tester arch parce que, justement, j'espérais apprendre un peu plus sur mon système, donc pas vraiment dans le délire d'avoir un truc qui marche entièrement tout seul du premier coup. Si j'avais réussi à l'installer avec succès, elle aurai subi les mêmes 6 mois de crash test que j'ai fait subit à Debian, avec une bonne 10aine de réinstallations (quoique, sûrement moins, puisque Debian à été un bon prof :) ).

              Mais d'arriver sur une distro, ou tu espères au moins pouvoir installer un système utilisable sans trop de soucis, ou au pire juste des problèmes de configuration, et te retrouver à déjà devoir faire face à des dépendances inutiles qui cassent le système, tu admettras que ça ne donne pas envie.

              Je comprend qu'on puisse aimer ça, mais c'est juste que quand je lis "arch, c'est facile, ça demande pas de maintenance, ça casse jamais […]" alors que l'esprit de la distro et ma propre expérience personnelle (très limitée pour le coup) disent le contraire… bref.

              Je ne trollerai pas sur le fait d'imposer une dépendance aux truckit avec Xorg, mais la, tu retrouves les raisons de mon choix de gentoo en tant que future distro: il semble que les gens puissent choisir eux-même les dépendances des programmes qu'ils installent, en plus des optimisations. Et pour ne rien gâcher, j'ai plusieurs fois eu affaire au wiki de gentoo pour solutionner des problèmes sous Debian (j'ai aussi eu l'occasion d'utiliser celui d'arch, ce qui a fait que j'ai essayé arch).

              Donc, gentoo semble offrir plus de flexibilité que Debian (qui elle-même semble en offrir plus qu'arch de mon ressenti personnel), et permets d'avoir la maîtrise totale de l'OS de façon encore plus poussée.
              Tu noteras que j'ai commencé mon usage de linux par Debian, qui n'est pas réputée simple d'accès aux débutants, que j'ai commencé par échouer (Xorg aussi à l'époque, n'étais pas installé par le média d'install et je venais de windows/DOS. Comment installer un logiciel quand on connaît pas apt-get?) pour retenter des années plus tard.
              J'ai testé Ubuntu, j'ai testé backtrack, et j'ai pas aimé, manque de choix des dépendances.

              Je ne dis pas qu'Arch c'est de la merde, mais de dire que ça casse pas alors qu'il n'y a même pas de média d'installation exploitable par un nouvel arrivant, qui n'est pas un (gros) débutant avec linux, me semble quand même à l'opposé d'une distro qui casse jamais.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Peut-être ça oui (les bidulKit dépendent de dbus non? je sais pas, je les installe pas :D ).
                Oui, c'est lié à dbus.

                J'avais eu envie de tester arch parce que, justement, j'espérais apprendre un peu plus sur mon système,

                J'ai personnellement beaucoup plus appris sur suse/opensuse (distrib réputée graphique et click-click) et très peu sur Arch, donc le choix de la distrib est assez relatif. Faut aussi dire qu'à l'époque, c'était plus compliqué qu'aujourd'hui.

                Je comprend qu'on puisse aimer ça, mais c'est juste que quand je lis "arch, c'est facile, ça demande pas de maintenance, ça casse jamais […]" alors que l'esprit de la distro et ma propre expérience personnelle (très limitée pour le coup) disent le contraire… bref.

                "Pas de maintenance" est clairement mensonger. Par contre, le niveau de maintenance requis est relativement bas (1 ou 2 interventions manuelles par mois) et prend très peu de temps seulement. Merger les *.pacnew prends seulement quelques secondes, mais encore faut-il le faire…

                Et pour casser un système Arch qui marche, il faut vraiment y aller comme un bourrin, ou alors ne pas faire de maintenance/update pendant plusieurs mois (6 et plus). Là ça devient compliqué, parfois même très sport même si pas impossible (certains utilisent le non officiel Rollback Machine - perso je n'ai jamais fait et je n'en aurait probablement jamais besoin).

                Un autre problème que je vois est que les utilisateurs débutants ne savent pas utiliser l'AUR sans un wrapper. C'est d'autant plus accentué que l'AUR helper le plus populaire (en tout cas dans la communauté FR) est disponible sous forme binaire dans le repo [archlinuxfr] ce qui est une totale aberration.

                Je ne dis pas qu'Arch c'est de la merde, mais de dire que ça casse pas alors qu'il n'y a même pas de média d'installation exploitable par un nouvel arrivant, qui n'est pas un (gros) débutant avec linux, me semble quand même à l'opposé d'une distro qui casse jamais.

                Euh, xorg n'est pas livré sur le média d'installation, donc je vois mal comment ton problème peut y être lié. Je pense que l'erreur vient de ton côté… A moins que tu ai utilisé un ancien média vieux de plusieurs mois/année, où là effectivement c'est pas évident (mais là aussi, t'avais qu'à prendre les derniers ISOs :P).

                Donc, gentoo semble offrir plus de flexibilité que Debian
                Gentoo est définitement plus flexible que Arch dans tous les cas. Tu en apprendras plus, c'est certain, mais je suis pas sûr que cette connaissance ne s'appliquera pas qu'à Gentoo. Arch, c'est un peu comme Slackware, minus le gestionnaire de paquet: "On apprend pas Slackware, mais Linux".

                • [^] # Re: Ce que j'en pense

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  Et pour casser un système Arch qui marche, il faut vraiment y aller comme un bourrin,

                  Ne sous-estime jamais un débutant avec l'uid 0 :D

                  En fait, il faut faire la distinction entre la distro pétée et la distro qu'on ne sait pas réparer. Si tu considère pété de sorte à ce que personne ne puisse la remettre dans un état utilisable, alors c'est pareil pour debian. Si tu considères pété de sorte à ce que le propriétaire ne sois pas capable de réparer, alors il suffit de supprimer la bonne dépendance. Genre init. Ou grub.

                  Euh, xorg n'est pas livré sur le média d'installation, donc je vois mal comment ton problème peut y être lié. Je pense que l'erreur vient de ton côté…

                  Pour le coup, le problème viens que justement, le média d'installation ne te permets pas d'avoir un système un minimum utilisable du point de vue d'un poste de travail (on est d'accord que pour un serveur, c'est le cas, mais un poste de travail sans X…).
                  Le problème est peut-être venu de mon côté, mais j'en doute, j'avais 2 machines: 1 pour l'install, l'autre pour avoir accès à la doc, et j'ai suivi bêtement celle-ci.
                  Je me souviens pas de la commande exacte pour installer Xorg avec pacman (les paramètres sont moins simples à se souvenir que ceux d'apt ou d'aptitude: pas de "pacman install xorg" par exemple. Mais peu importe, j'avais le wiki derrière…) mais je me souviens parfaitement de la raison pour laquelle pacman refusais d'installer: dbus pas disponible dans la bonne version.

                  Si c'est l'utilisateur qui est responsable de ce que fait la distro maintenant…

                  Gentoo est définitement plus flexible que Arch dans tous les cas. Tu en apprendras plus, c'est certain, mais je suis pas sûr que cette connaissance ne s'appliquera pas qu'à Gentoo. Arch, c'est un peu comme Slackware, minus le gestionnaire de paquet: "On apprend pas Slackware, mais Linux".

                  Hum… compiler un kernel sers potentiellement avec n'importe quelle distro, configurer les scripts de démarrage aussi, et pour tout dire, dans les étapes d'installation d'arch, il me semble me souvenir que plusieurs avaient des points communs avec gentoo.
                  Puis bon, apprendre linux, ça veut pas dire grand chose: linux n'est qu'un "bête" kernel. Seul, il n'y a que les options de compilation et les noms des modules que l'on peut apprendre.
                  Après, il faut commencer a ajouter d'autres logiciels: init/systemd, truckit, etc. Et je ne crois pas que slackware ait la moindre envie de passer à systemd, donc pour le coup, ton assertion me semble quelques peu capillotractée non? (question réelle, je ne vois vraiment pas comment on peut "apprendre linux")

                  Je préfère dire que j'utilise Debian plutôt que linux, parce que je pense que les distributions sont des OS à part entière.

                  • [^] # Re: Ce que j'en pense

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Le problème est peut-être venu de mon côté, mais j'en doute, j'avais 2 machines: 1 pour l'install, l'autre pour avoir accès à la doc, et j'ai suivi bêtement celle-ci.
                    mais je me souviens parfaitement de la raison pour laquelle pacman refusais d'installer: dbus pas disponible dans la bonne version.

                    Le principe d'une install Arch est
                    1. d'installer la base avec les ISOs à jour,
                    2. mettre à jour la base,
                    3. commencer à construire sur cette base à jour.

                    Soit tu as oublié l'étape 2, ou alors t'as vraiment pas eu de chance et tu as fais ton install juste au moment ou la nouvelle version de dbus se propageait sur les miroirs (30 minutes à 4 heures, selon le miroir).

                    Si c'est l'utilisateur qui est responsable de ce que fait la distro maintenant…

                    Sur Arch, ça l'est. L'utilisateur est en contrôle totale de sa distrib, mais avant tout entièrement responsable de celle-ci.

                    Arch Linux targets and accommodates competent GNU/Linux users by giving them complete control and responsibility over the system.

                    Et si ce dernier point pose un problème à un utilisateur, c'est tout simplement que l'utilisateur en question n'a pas choisit la bonne distrib.

                    • [^] # Re: Ce que j'en pense

                      Posté par . Évalué à  -2 .

                      Soit tu as oublié l'étape 2, ou alors t'as vraiment pas eu de chance et tu as fais ton install juste au moment ou la nouvelle version de dbus se propageait sur les miroirs (30 minutes à 4 heures, selon le miroir).

                      Ou, j'ai pas eu de chance, et ça a duré au minimum 2 jours.
                      Ah, non, c'est vrai pardon, il est impossible de remettre en question le fait que "ça casse jamais, ou alors juste 1/2h" pas vrai?

                      Et si ce dernier point pose un problème à un utilisateur, c'est tout simplement que l'utilisateur en question n'a pas choisit la bonne distrib.

                      On est d'accord. Le souci c'est que si on commence et qu'on arrive même pas à avoir un système exploitable, j'ose espérer qu'il n'est pas délirant de comprendre que la personne n'ait pas un apriori positif de cette distro?

                      • [^] # Re: Ce que j'en pense

                        Posté par . Évalué à  3 .

                        Je me rappelle qu'il y a longtemps eu un problème avec les ISO, elles n'étaient jamais à jour… Ce qui obligeait les nouvelles installation à se taper les opération manuelles d'upgrade dès l'install… Ca fait des années qu'ils sont censés sortir une ISO par mois voire par majeure de noyau ou sur gros changements quidemandent intervention manuelle mais ça ne s'est jamais vraiment fait…

                        Je comprends bien que ça fasse mauvaise impression, pas trop envie de se prendre la tête avec une distrib qu'on ne connait pas quand on débute dessus…

                        • [^] # Re: Ce que j'en pense

                          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                          Ca fait des années qu'ils sont censés sortir une ISO par mois voire par majeure de noyau ou sur gros changements quidemandent intervention manuelle mais ça ne s'est jamais vraiment fait…

                          Ca fait plusieurs mois qu'une nouvelle ISO est disponible chaque mois. Avant il y avait aussi les ISOs journalières releng (par contre c'était pas annoncés publiquement, puisque très peu testé).

                      • [^] # Re: Ce que j'en pense

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        Ah, non, c'est vrai pardon, il est impossible de remettre en question le fait que "ça casse jamais, ou alors juste 1/2h" pas vrai?

                        Je ne remets pas en question le fait que ça ne casse jamais, mais je remets en question le fait que le serveur xorg livré sur les ISOs récentes soient cassé "de base" (puisqu'il n'est pas sur ces ISOs).

                        On est d'accord. Le souci c'est que si on commence et qu'on arrive même pas à avoir un système exploitable, j'ose espérer qu'il n'est pas délirant de comprendre que la personne n'ait pas un apriori positif de cette distro?

                        Aucun problème avec ça. Mais après avoir lu ça, j'espère qu'il n'est pas délirant qu'un Archer confirmé remette en question ta compétence à l'installer? :P

                        • [^] # Re: Ce que j'en pense

                          Posté par . Évalué à  0 . Dernière modification : le 23/04/13 à 11:08

                          mais je remets en question le fait que le serveur xorg livré sur les ISOs récentes soient cassé "de base" (puisqu'il n'est pas sur ces ISOs).

                          J'ai pas dis qu'il était livré, mais que:
                          1. c'est dommage qu'il ne le sois pas (ça n'engage que moi)
                          2. lors de ma tentative, il était cassé (mais pas sur l'ISO, on est d'accord)

                          Mais après avoir lu ça, j'espère qu'il n'est pas délirant qu'un Archer confirmé remette en question ta compétence à l'installer? :P

                          En soi, ça ne me choque pas, mais dans ce cas je me permettrai de remettre en question la capacité des archers à maintenir les diverses doc officielles, dont la doc d'install que j'ai suivies :)

                  • [^] # Re: Ce que j'en pense

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    ton assertion me semble quelques peu capillotractée non?

                    C'est l'adage populaire de Slackware, qui dit que toute la connaissance acquise sous Slack s'utilise sur les autres distrib. Disponible sous différente forme, par example: "Give a man Ubuntu, and he'll learn Ubuntu. Give a man SUSE, and he'll learn SUSE. But give a man Slackware, and he'll learn Linux".

                    • [^] # Re: Ce que j'en pense

                      Posté par . Évalué à  -2 .

                      Un autre adage dit "jamais 2 sans 3". Est-ce vrai pour autant? Non…

                      Dans le cas de cet adage, je vais le compléter: "Give a man a Debian, and he'll learn Debian, Ubuntu, many others. If he want, he'll also learn about runlevels, xorg, kernel building…".

                      Bref.
                      La sagesse populaire (c'est ainsi que je qualifie l'ensemble des adages, expressions et bon mots, il n'y a rien de péjoratif, je précise) est souvent très utile, mais, comme la science, il ne faut la croire aveuglément, car, encore comme la science, ce sont des inventions de l'homme, qui est tout sauf parfait.

                      Et puis j'aurai plutôt parlé de devise, non?

                      • [^] # Re: Ce que j'en pense

                        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                        Bref.

                        Certainement, mais tu cherches la petite bête ici. Mon commentaire n'était là que pour souligner que la quasi totalité de la connaissance acquise sous Slackware peut être réutilisé quasiment partout. Je doute en revanche que la connaissance acquise par l'installation d'une Gentoo en stage 1 soit réellement universelle. De même que la connaissance du gestionnaire pacman ne s'applique que à Arch (et deux trois forks sans grand intérêts).

                        • [^] # Re: Ce que j'en pense

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          La connaissance du gestionnaire de package de slackware ne s'applique qu'a slackware (et ses rares forks). Et ça vaut pour toutes les distros sauf celles basées sur red-hat ou debian, qui ont réussi à séduire assez de distrib pour que la connaissance des rpm ou des deb soit utilisable sur une grande variété de systèmes (pour les deb: *buntu, debian, mint, backtrack… pour les rpm, je n'en connais pas trop, je m'y suis pas intéressé).
                          Si on combine la connaissance des deux, j'ai envie de dire que l'on sait utiliser les gestionnaire de paquets de 90% des distros encore en vie (chiffre tiré de mon chapeau, mais qui me semble pas trop délirant).
                          Et j'ai envie de dire que la connaissance du gestionnaire de paquet est un des points de base de la connaissance des systèmes basés sur linux (ou au moins le point d'entrée: à travers les paquets, on apprend les dépendances, et si la distro est assez permissive, on apprend aussi la liberté de choix -très "dur" au début, je me rappelle :D- ).

                          De nos jours, pas mal de distros passent à systemd, qui semble être l'avenir (controversé, certes). Slackware ne semble pas le supporter, Archlinux semble avoir complètement basculé à systemd. Je ne sais pas si ces distributions offrent et supportent officiellement le choix, et je vais supposer, à tort j'espère, que non (j'insiste sur le officiellement par contre, sinon ça compte pas ;) ).

                          Si je pars de ce postulat que non, alors Debian et gentoo permettent par le fait d'avoir le choix, d'apprendre à se servir de plus de systèmes basés sur linux. Le kernel, c'est pareil partout, sauf pour gentoo ou il faut le compiler. Mais en le compilant, on apprend diverses choses (par exemple, j'ai appris que le kernel à une option pour mettre le nom de la machine en dur plutôt que dans un fichier) qui sont aussi valables sur tous les systèmes.

                          Je cherche peut-être la petite bête, mais j'essaie de comprendre la: en quoi archlinux ou slackware permettraient d'apprendre plus linux que les autres distributions?

                          Si je ne connais arch et slack que de réputation, je connais en revanche pas trop mal Debian, et j'ai déjà tenté à plusieurs reprises d'installer gentoo. Les autres distro que je n'ai pas citées (pardonnez-moi pour ce péché) je ne les connais aussi que de réputation, mais leur réputation en dis moins long sur elles que slack, arch, ou gentoo. (Dans une moindre mesure sur Debian aussi)

                          Du coup, je n'ai de faits concrets que pour Debian, mais si tu as des faits autres que des ressentis ou des dictons pour les distributions qui semblent se vanter d'enseigner linux, je suis preneur.

                          Pour rappel, Debian se veut le système d'exploitation universel… Si j'accepte ton dicton, alors acceptes celui de Debian qui signifie qu'elle (une distro ou un OS?) permets d'apprendre à la fois linux et bsd. J'ai conscience que ça fait très troll, mais j'essaie vraiment de ne pas mêler mon avis personnel, seulement de t'exposer mes lacunes et d'apprendre (je dis pas que telle ou telle distro est meilleure que l'autre, vu que si on rajoute fedora à la liste, on à les distros qui ont le plus de caractère et d'intérêt à mes yeux).

                          Je doute en revanche que la connaissance acquise par l'installation d'une Gentoo en stage 1 soit réellement universelle.

                          Gentoo ne supporte plus les stage 1 et 2 pour les installations: "Veuillez utiliser une archive stage3, car les installations à partir des stage1 et stage2 ne sont plus supportées."

                          Il me semble donc que pour être honnête il te faudrait parler du stage 3 et la, bah, si, pas mal de choses sont assez génériques au niveau de la config j'ai l'impression.

                          • [^] # Re: Ce que j'en pense

                            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                            Je cherche peut-être la petite bête, mais j'essaie de comprendre la: en quoi archlinux ou slackware permettraient d'apprendre plus linux que les autres distributions?

                            Relis les messages au dessus. Ce n'est ni ce que j'ai écrit, ni ce que signifie l'adage populaire de Slackware (qui vaut ce qu'il vaut, on est d'accord).

                            Pour rappel, Debian se veut le système d'exploitation universel…

                            J'y faisais référence au dessous.

                            […] Archlinux semble avoir complètement basculé à systemd. Je ne sais pas si ces distributions offrent et supportent officiellement le choix, et je vais supposer, à tort j'espère, que non (j'insiste sur le officiellement par contre, sinon ça compte pas ;) ).

                            Arch est une distribution très pragmatique, elle suit upstream là où elle peut. Les initscripts Arch ne sont plus supportés officiellement, ca plus aucun dev Arch ne veut passer du temps à maintenir ce que systemd fait très bien. Ils sont toujours disponible dans l'AUR et peut être plus ou moins maintenu (mais surtout moins) par quelques utilisateurs réfractaires.

                            Gentoo ne supporte plus les stage 1 et 2 pour les installations

                            Autant pour moi, je ne savais pas. Ma dernière installation de Gentoo remonte à plusieurs années.

                            • [^] # Re: Ce que j'en pense

                              Posté par . Évalué à  1 .

                              Relis les messages au dessus. Ce n'est ni ce que j'ai écrit, ni ce que signifie l'adage populaire de Slackware (qui vaut ce qu'il vaut, on est d'accord).

                              C'est l'adage populaire de Slackware, qui dit que toute la connaissance acquise sous Slack s'utilise sur les autres distrib.

                              Effectivement, j'ai un peu interprété. Je te présente mes excuses.

                              Pour rappel, Debian se veut le système d'exploitation universel…

                              J'y faisais référence au dessous.

                              Ca, c'était juste pour contrer un truc absurde par un autre :) ta référence m'a fait rire en tout cas, mais j'admets ne l'avoir pris que pour son côté humoristique :D (faudra d'ailleurs que j'aille voir si une dépêche est en cours sur la sortie prochaine de Debian tiens)
                              Debian est uniquement universel dans le sens d'avoir un max d'archi maintenues, mais au niveau usage, pas si universel que ça si je juge par rapport à ce que je lis ici et là (surtout utilisés pour des serveurs de mail manifestement, et un peu de desktop mais vraiment pas du bleeding edge, naturellement. Et avec le bureau, les gens aiment régulièrement le bleeding edge.).

                              Ils sont toujours disponible dans l'AUR et peut être plus ou moins maintenu (mais surtout moins) par quelques utilisateurs réfractaires.

                              Je gage que si c'est encore utilisé dans Debian c'est pour la compatibilité du kernel BSD. Pour gentoo, je ne sais pas… il semble qu'il y ait un portage pour BSD, et j'imagine vue la philosophie que le but est d'avoir un max de choix, mais entre le sysV, openRC et systemd ça risque de devenir dur à maintenir? 'fin bon, je sais pas trop quoi penser d'openRC.

                              Après, je dois avouer pour avoir vu à gauche et à droite les divers arguments pour et contre que systemd m'attire bien plus (et pour avoir lu les scripts d'init de sysV et de systemd): les initscript sont infernaux pour le nouvel arrivant, et systemd à l'avantage d'utiliser des fonctionnalités du kernel qui me semblent intéressantes, comme les cgroup. Je comprend assez le choix des mainteneurs d'arch, ce que je voulais dire c'est juste et uniquement que l'on peut difficilement dire que toute la connaissance acquise sur une distribution peut s'utiliser sur une autre, sauf dans le cas d'une relation mère-fille (genre RHL->fedora, Debian->Ubuntu). Et encore…
                              Le truc qui me gêne est qu'il semble y avoir une dépendance en dur a dbus, et ça j'avoue avoir un peu de mal a l'accepter (si j'ai encore dbus installé sur mes machines, c'est uniquement parce que gstreamer en dépend au bout de plusieurs niveaux… si je pouvais virer cette dépendance ça me gênerai pas, je vois vraiment pas ce qu'apporte cet outil)

                              Autant pour moi, je ne savais pas. Ma dernière installation de Gentoo remonte à plusieurs années.

                              Un problème récurrent avec les OS ça, les réputations/expériences qui ne prennent pas en compte les évolutions :)
                              Enfin, cela dis, j'ai fini par avoir un kernel qui bootait mais il me fallait taper le chemin au boot… j'imagine que ma prochaine tentative m'amènera un peu plus loin, cette distro est vraiment fun (et délicate) a faire fonctionner :)

        • [^] # Re: Ce que j'en pense

          Posté par . Évalué à  0 .

          Si tu cherches la difficulté, essai Gentoo.

          Alors là, je ne vois pas de quoi tu parles. Je ne vois personne ici faire de l’autosuggestion pour la gentoo. Les mises à jour, même s’il y en a beaucoup n’ont pas besoin d’un outil spécial pour ne rien casser.
          Le seul reproche que tu pourrais faire, à la rigueur, c’est le temps d’installation de logiciel comme libreoffice, kde…

          • [^] # Re: Ce que j'en pense

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Alors là, je ne vois pas de quoi tu parles. Je ne vois personne ici faire de l’autosuggestion pour la gentoo. Les mises à jour, même s’il y en a beaucoup n’ont pas besoin d’un outil spécial pour ne rien casser.
            Le seul reproche que tu pourrais faire, à la rigueur, c’est le temps d’installation de logiciel comme libreoffice, kde…

            Je commence sérieusement à croire qu'il faut que tu ailles prendre l'air quelques minutes, et que tu fasses la mise au point sur ta haine d'Arch/des Archistes (même si je suis entièrement d'accord avec toi sur le caractère prosélitique énervant de certains).

            Je ne fais aucun reproche à Gentoo. Par "difficulté", je faisais référence au processus d'installation qui donne quand même bien plus de fil à retordre que celui d'Arch. Pas plus, ni moins. En écrivant ce mot, je n'y ait même pas pensé d'une façon connotée négativement, bien au contraire!

            • [^] # Re: Ce que j'en pense

              Posté par . Évalué à  2 .

              Je commence sérieusement à croire qu'il faut que tu ailles prendre l'air quelques minutes, et que tu fasses la mise au point sur ta haine d'Arch/des Archistes

              Juste pour remettre les choses à plat, je n’ai aucune haine. Mot que je trouve un peu fort d’ailleurs. Je me suis juste posé la question de pourquoi, certains mettaient leur distribution en avant de manière systématique et pas les autres. Ça me fait un peu penser aux « first » sur certains forum… Alors je me suis dis que ça ferait peut-être faire un bon journal de vendredi.

              Par "difficulté", je faisais référence au processus d'installation

              D’accord, quand tu dis de manière générale « si tu cherches la difficulté… » tu ne parles que de l’installation. Désolé j’ai bêtement cru que tu parlais de l’utilisation de la distribution en « générale » c’est à dire tous les jours.

              • [^] # Re: Ce que j'en pense

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 22/04/13 à 14:43

                Juste pour remettre les choses à plat, je n’ai aucune haine. Mot que je trouve un peu fort d’ailleurs. Je me suis juste posé la question de pourquoi, certains mettaient leur distribution en avant de manière systématique et pas les autres. Ça me fait un peu penser aux « first » sur certains forum… Alors je me suis dis que ça ferait peut-être faire un bon journal de vendredi.

                D'accord. Comme dit dans un autre message, d'autres distributions ont également connu ce phénomène (Debian, Mandrake, Gentoo, Ubuntu et maintenant Arch). Je vois que tu es assez ancien sur LinuxFR (compte crée en 2002), donc je me demande où tu es passé toutes ces années :P

                Et pour commenter un peu plus sur cet "effet de mode" Arch, je ne pense pas que cela dessert les intérêts de la distribution elle-même. Arch se veut avant tout discrète et efficace plutôt que d'avoir une large base utilisateurs. Voir la FAQ:

                Q) Arch needs more press (i.e. advertisement)
                A) Arch gets plenty of press as it is. The goal of Arch Linux is not to be large, but rather, to provide an elegant, minimalist and bleeding edge distribution focused on simplicity and code-correctness. Organic, sustainable growth occurs naturally amongst the target user base.

                Et être un utilisateur Arch, pour moi, c'est avant tout rester dans cet esprit non prosélitique.

                Aussi, je suis certainement plus ancien que la moyenne des utilisateurs Arch (même si pas toujours en système principal), et voir comment la communauté évolue dans son ensemble ne me réjoui guère. Sincèrement, à lire les forums officiels certains n'ont strictement rien à faire sous Arch. Arch est vraiment sympa sur plein de points, mais elle n'est certainement pas destinée à tout le monde, bien au contraire.

  • # archlinux, systemd, tout ça ...

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Ma machine perso est sous Arch et, depuis que systemd a remplacé le vieillissant init/confd/…, elle met légèrement plus de temps à démarrer. Par contre, l'arrêt est bien bcp plus rapide … heu sauf des fois quand il a du mal à démonter le montage NFS (avec autofs) pour je ne sais quelle raison. ça c'est de l'évolution.

    • [^] # Re: archlinux, systemd, tout ça ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Par contre, l'arrêt est bien bcp plus rapid

      Je ne sais pas ce que les gens ont avec cette histoire de temps d'arrêt trop long, alors que chez moi, c'est toujours instantané quand j'appuie sur l'interrupteur du multiprise !

      Chippeur, arrête de chipper !

      • [^] # Re: archlinux, systemd, tout ça ...

        Posté par . Évalué à  9 .

        Je pense que tu te trompes lourdement là-dessus, soit par ignorance des lois de l'univers, soit par malice.

        Le temps d' "arrêt" de ta machine, bien qu'imposé par la coupure de courant, n'est pas "instantané". En effet, nous pourrions mesurer le temps que met le courant résiduel du circuit électronique à tomber à des niveaux équivalents aux courant de fuite.
        Bien que petite à l'échelle du linuxien, cette intervalle de temps n'est pas instantanée.

        Et si, au hasard de tes recherches appliquées en électronique de puissance, tu es arrivé à rendre ce temps négligeable, je t'opposerai le temps de Planck, qui est notamment l'intervalle de temps minimum entre deux états que l'on peut observer, et pour aller en deçà de ce temps-là, je te souhaite bien du courage.

        Alors l'arrêt "instantané" de ton ordinateur en appuyant sur l'interrupteur multiprise, ca me fait bien marrer.

        "Ha Ha Ha"

  • # Parce qu'ils ont le temps

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    comme c'est une distrib qui fonctionne et qui boot vite ça laisse plus de temps pour mouler

    je recommande d'ailleurs à tous les utilisateur de systemd:

    systemctl enable friday-boot
    
    

    pour avoir quelques secondes de troll en plus le vendredi

    • [^] # Re: Parce qu'ils ont le temps

      Posté par . Évalué à  0 .

      Le problème c'est que le temps passé à configurer les services pour qu'ils démarrent automatiquement fait que c'est plus long pour troller après une nouvelle install.

  • # Toi, t'as pas lu le wiki.

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 . Dernière modification : le 19/04/13 à 12:17

    En fait, il n'y a pas d'Archers sur LinuxFR. On sait tous que Debian est la distribution unique, et que Slackware "is taking over the world":

    Recommendations officielles du wiki LinuxFR:

    Debian:

    Si vous ne voulez pas avoir l'air d'un vieux schnoque dépassé sur LinuxFr, dites que vous êtes un utilisateur d'Arch-Linux ou d'Ubuntu à la limite.

    Slackware:

    Si vous ne voulez pas avoir l'air d'un dinosaure dépassé et au bord de l'extinction sur LinuxFR, dites que vous êtes un utilisateur d'Arch-Linux.

    Ubuntu:

    Si vous voulez survivre sur LinuxFR, dites que vous êtes un utilisateur de Debian ou à la limite d'Arch-Linux.

  • # Sinon...

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    En fait, c'est "systemd", pas "SystemD" ou "System D". Je pense donc qu'en effet, c'est la le signe subtil d'un journal du vendredi.

    Et non, je pense pas que les gens qui font des choix autre que les miens sont débiles. Quand quelqu'un va prendre un autre plat que le mien au resto, je porte pas de jugements de valeur sur ce qu'il mange, pourquoi est ce qu'on se sent forcément obligé de le faire pour les distros linux ou pour les systèmes de boot ?

  • # On est pas vendredi, donc...

    Posté par . Évalué à  1 .

    À ma connaissance, à part Arch et Fedora, peu d'autres distribs majeures proposent systemd par défaut ?

    • [^] # Re: On est pas vendredi, donc...

      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

      Opensuse aussi, et le démarrage va super vite… mais ce n'est pas la seule distrib. Je crois que le problème est inverse, qui a part Debian (a moitié) et Ubuntu (Upstart) ne migre pas vers systemd?

      Et je crois que c'est pas fini, il y a un projet d'optimisation en cours chez KDE, et en migrant le demarage de KDE sur systemd, il est passé de 6s à 4s sur la machine du développeur.

      • [^] # Re: On est pas vendredi, donc...

        Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

        Je dirais même que systemd a sauvé openSUSE de ce coté là parce qu'avant, c'était d'une lenteur le démarrage!

      • [^] # Re: On est pas vendredi, donc...

        Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 19/04/13 à 14:36

        Puisqu'on est vendredi et que j'aime bien me faire moinsser…

        La seule expérience que j'ai eu avec systemd c'était sur opensuse après la migration de la 11.4 à la 12.1 (je crois avec passage systemd).
        Opensuse avec une bonne intégration KDE, partitionnement /usr /home, etc,..sur du lvm (oui je sais "le truc qui sert à rien", mais j'ai mes manies). Bref un truc sympa pour un utilisateur madame michu comme moi.
        Suite à la migration ( j'ai du faire une bêtise en suivant la doc, quoique…), j'ai jamais pu booter avec systemd.
        Il y avait un mode legacy sysvinit qui prenait peut-être bien plus de 30 secondes mais ça n'avait pas d'importance, ça bootait.
        Entre booter en plus d'une minute et pas booter… pour une madame michu comme moi, j'ai fait un choix.
        Oui, Systemd est sûrement bon et je ne dois pas savoir lire, donc c'est certainement ma faute.

        Pour le troll:
        j'ai arrêté mes conneries, j'ai passé ma machine de taff sur gentoo que je connais depuis un paquet de temps, ça boote avec le partitionnement qu'il y avait d'époque.
        Bon j'ai du de toute façon apprendre à utiliser dracut, car udev a "fait des siennes" depuis…

      • [^] # Re: On est pas vendredi, donc...

        Posté par . Évalué à  -1 .

        qui a part Debian (a moitié)

        Pourquoi "à moitié"? Debian peut s'en servir…

    • [^] # Re: On est pas vendredi, donc...

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je compterais pas arch dans distro majeur, mais y a opensuse, mageia/mandriva.

      Debian le supporte, gentoo le supporte, et tout le monde semble dire que la prochaine RHEL ( ou les différents dérivés comme Centos, Scientific Linux, etc ) vont l'avoir. Je suppose que SLES va suivre également Opensuse et RHEL et proposer ça par défaut pour la prochaine release.

      et sauf erreur de ma part, on retrouve le logiciel dans des metadistros pour l'embarqué.

    • [^] # Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      À ma connaissance, à part Arch et Fedora, peu d'autres distribs majeures proposent systemd par défaut ?

      Listes des distributions utilisant systemd par défaut.

      L'utilisation de systemd par défaut dans la version 7 de Red Hat Enterprise Linux est confirmée sur redhat.com. Il me semble probable que les distributions dérivées de Red Hat suivent le même chemin.

      • [^] # Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Qu'est-ce que tu appelle les distributions dérivée de Red Hat ? Si tu parle des clones, ça me semble une évidence.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Qu'est-ce que tu appelle les distributions dérivée de Red Hat ? Si tu parle des clones, ça me semble une évidence.

          Oui, c'est bien de ça que je parlais.

          J'ai préféré faire une supposition, des fois qu'un clone de Red Hat choisisse de ne pas supporter systemd (ça me semble extrêmement improbable, mais sait-on jamais).

          Une fois systemd utilisé par défaut sur Red Hat, il nous restera à voir le positionnement des contributeurs de Debian vis-à-vis de systemd :

          • Accepteront-ils de maintenir les scripts relatifs au démarrage et à l'arrêt de l'ordinateur, alors que tout ce travail est mutualisé upstream par systemd, ce qui diminue la charge de travail des mainteneurs de distribution ?

          • Accepteront-ils de maintenir les scripts (propres à Debian) de lancement des services, alors que systemd se propose de remplacer ces scripts par des fichiers .service (communs entre les distributions utilisant systemd), ce qui, là aussi, diminue la charge de travail des mainteneurs de distribution ?

          • Le très jeune projet « Debian GNU/kFreeBSD » (sorti avec Debian Squeeze, en février 2011) justifiera-t-il de rejeter systemd comme solution par défaut ? Ce choix impliquerait, pour les contributeurs Debian, une plus grande quantité de travail : il faudrait en effet maintenir SysVinit/initscripts.

          Bref, on verra. 😊

          • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Ce choix impliquerait, pour les contributeurs Debian, une plus grande quantité de travail : il faudrait en effet maintenir SysVinit/initscripts.

            Quelqu'un avait posté ici que le but pour Debian, c'est d'utiliser un outil qui transforme automatiquement les « unité » systemd en script SysVinit quand c'est possible et de faire du travail spécifique uniquement quand c'est nécessaire.

            « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

              Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 24/04/13 à 17:46

              utiliser un outil qui transforme automatiquement les « unité » systemd en script SysVinit quand c'est possible et de faire du travail spécifique uniquement quand c'est nécessaire.

              Les fichiers .service de systemd proposent une palanquée d'options, qui sont listées dans les manuels de systemd.exec, de systemd.unit et de systemd.service.

              Créer un tel outil (de conversion des fichiers .service en scripts SysVinit) sera un sacré travail. Sans oublier la maintenance de cet outil : systemd évolue vite, de nouvelles options apparaissent fréquemment.

              Il faudra également compter sur « le travail spécifique » d'écriture et de maintenance des scripts SysVinit, pour les cas où l'outil de conversion sera inopérant.

              Il me semble qu'aujourd'hui, pour les mainteneurs d'une distribution Linux, refuser l'utilisation de systemd par défaut implique une importante augmentation de leur charge de travail.

              J'estime que systemd va gagner la partie, c'est-à-dire que, d'ici quelques années, il sera utilisé dans une écrasante majorité des distributions Linux. Pourquoi ? Pas forcément parce que systemd est mieux que l'existant, mais parce qu'il simplifie la vie de ceux qui ont le pouvoir : les mainteneurs des distributions.

              Les utilisateurs de distributions auront beau avoir un avis différent des mainteneurs, ils ne sont que … des utilisateurs. Ce sont les mainteneurs qui décident de l'avenir de la distribution. Et systemd leur simplifie considérablement la vie.

              Rendez-vous dans quelques années ! 😄

              • [^] # Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Les fichiers .service de systemd proposent une palanquée d'options, qui sont listées dans les manuels de systemd.exec, de systemd.unit et de systemd.service.

                On peut tout à fait imaginer qu'ils réduisent au minimum le support de ces options. Le but n'est pas de réimplémenter systemd en script init mais uniquement de générer de quoi démarrer/arrêter proprement les services. Et pour ceux qui auront des besoins particuliers pour ces opérations, on peut écrire les scripts à la mains, d'ailleurs, ils sont déjà fait pour la plupart, ça ne changera pas grand chose.

                Il me semble qu'aujourd'hui, pour les mainteneurs d'une distribution Linux, refuser l'utilisation de systemd par défaut implique une importante augmentation de leur charge de travail.

                Non, c'est la même charge de travail qu'avant systemd puisque plus ou moins chaque distribution importante a un init propre.

                J'estime que systemd va gagner la partie, c'est-à-dire que, d'ici quelques années, il sera utilisé dans une écrasante majorité des distributions Linux.

                Il ne faut pas être grand devin pour ça, il n'y a plus que Gentoo, Ubuntu et Debian qui résistent.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Non, c'est la même charge de travail qu'avant systemd puisque plus ou moins chaque distribution importante a un init propre.

                  Effectivement, je me suis mal exprimé. Disons plutôt que, pour une distribution, passez à systemd (par défaut) diminue le travail de maintenance de la distribution.

                  il n'y a plus que Gentoo, Ubuntu et Debian qui résistent.

                  Et Slackware, pour l'instant.

          • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

            Posté par . Évalué à  3 .

            Bref, on verra. 😊

            On verra dans au moins 4 ans, au minimum. 2 ans mini pour atteindre la prochaine stable, et mini 2 nouvelles années pour que la prochaine stable devienne old-stable.

            A part ce point important, je pense que ça va durer longtemps la maintenance de sysvinit chez Debian (et gentoo pour le peu que j'en connais… je vais rester sur Debian, mais je pense que plusieurs des points suivants concernent aussi gentoo):

            • c'est une distribution qui s'adresse à des gens qui aiment bidouiller eux-même ET qui visent la liberté et le choix. J'inclus la liberté par rapport aux licences, mais aussi par rapport aux tendances générales: les utilisateurs utilisant LILO ou n'ayant pas de DE ne sont pas rares sur la ml internationale.
            • kFreeBSD est encore un peu jeune, mais j'ai bien l'impression qu'il attire pas mal de monde. Peut-être que cette impression est biaisée par le fait que moi-même, je me sens attiré…
            • dans 4 ans, si systemd continue de rajouter des palanquées d'options, il sera devenu un bloatware. Pour Debian, se baser sur un bloatware ne sera pas acceptable: la distro qui se veut l'OS universel doit pouvoir marcher sur de vieilles machines.
            • si ce n'est pas le cas, le travail de maintenance parallèle ne sera pas si gros que ça, surtout si des outils sont faits pour générer les script à partir des fichiers de systemd.
            • c'est fou le nombre de gens qui n'apprécient pas les trucKit et dbus, l'air de rien.

            Le très jeune projet « Debian GNU/kFreeBSD » (sorti avec Debian Squeeze, en février 2011) justifiera-t-il de rejeter systemd comme solution par défaut ? Ce choix impliquerait, pour les contributeurs Debian, une plus grande quantité de travail : il faudrait en effet maintenir SysVinit/initscripts.

            Non. Même s'il n'est pas par défaut, la quantité de travail sera la même: déjà, pour les versions 6 et 7 de Debian qui seront encore maintenues, et ensuite parce que par défaut ou pas, les paquets sont maintenus. KDE, LXDE et XFCE ne sont pas les options par défaut, pas plus qu'i3, et ils sont bien maintenus…
            La mise par défaut n'augmentera donc pas la charge de travail.

            • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

              Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 25/04/13 à 12:28

              kFreeBSD est encore un peu jeune

              Il existait déjà en 2004 : http://web.archive.org/web/20040916204252/http://www.debian.org/ports/kfreebsd-gnu/

              J’ai souvenir que ça avait même commencé avant ça (on en parlait avant 2001 il me semble), mais je n’arrive pas à retrouver de traces.

            • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

              Posté par . Évalué à  3 .

              [Debian] est une distribution qui s'adresse à des gens qui aiment bidouiller eux-même ET qui visent la liberté et le choix. J'inclus la liberté par rapport aux licences, mais aussi par rapport aux tendances générales: les utilisateurs utilisant LILO ou n'ayant pas de DE ne sont pas rares sur la ml internationale.

              C'est parfaitement exact : les utilisateurs de Debian aiment le choix, les utilisateurs de Debian sont heureux d'avoir des milliers de logiciels à leur disposition. Et les mainteneurs de Debian, qu'en pensent-ils ? Jusqu'à quel point autoriseront-ils le choix entre plusieurs solutions, sachant que cette multitude de solutions complique leur travail de maintenance ?

              kFreeBSD est encore un peu jeune, mais j'ai bien l'impression qu'il attire pas mal de monde.

              Oui, ça serait intéressant d'avoir le nombre d'utilisateurs de kFreeBSD. Peut-être est-il possible d'avoir une estimation en regardant les statistiques des serveurs qui distribuent les mises-à-jour ?

              si systemd continue de rajouter des palanquées d'options, il sera devenu un bloatware. Pour Debian, se baser sur un bloatware ne sera pas acceptable: la distro qui se veut l'OS universel doit pouvoir marcher sur de vieilles machines.

              C'est un argument qu'on entend souvent concernant systemd : « systemd est un logiciel trop complexe pour qu'on lui confie des tâches critiques ». Il se trouve que le noyau Linux est encore plus complexe que systemd. Avez-vous compté les lignes de code qui composent Linux ? Avez-vous compté les options de compilation d'un noyau Linux ? Linux est un logiciel beaucoup plus compliqué que systemd, et pourtant vous l'utilisez tous les jours ; chaque fois que vous allumez votre ordinateur, vous confiez au noyau Linux des tâches absolument critiques dans le fonctionnement du système d'exploitation. Et ça se passe bien. Il est donc tout-à-fait possible de confier des missions critiques à un logiciel extrêmement complexe : vous le faites tous les jours.

              Puisque Debian utilise sur un logiciel aussi complexe que le noyau Linux (et que ça se passe bien), ça ne parait pas incohérent que Debian puisse également utiliser un autre logiciel complexe (systemd).

              La mise par défaut n'augmentera donc pas la charge de travail.

              Sur ce point, effectivement, je me suis mal exprimé. Disons plutôt que, pour une distribution, choisir systemd comme solution par défaut diminue le travail de maintenance de la distribution.

              kFreeBSD existait déjà en 2004 : lien

              Heu … cette page indique que Debian GNU/kFreeBSD a été publiée avec Debian 6.0 (Squeeze), c'est-à-dire en février 2011. Du coud, je ne sais pas quoi penser : de quand date la naissance de kFreeBRSD ?

              • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Et les mainteneurs de Debian, qu'en pensent-ils ? Jusqu'à quel point autoriseront-ils le choix entre plusieurs solutions, sachant que cette multitude de solutions complique leur travail de maintenance ?

                Debian hosts experimental kernel choices for it's distribution while pushing the boundaries to support more hardware devices. There are development packages for architectures for the FreeBSD kernel (kfreebsd-i386 and kfreebsd-amd64) and Hurd kernel, making Debian the only operating system that offers three different kernels

                On dirait que la surcharge de travail de maintenir 3 kernels différents ne leur fait pas peur en tout cas. (citation de la page en de wikipedia sur debian)

                Avoir un système quasi-exempt de bug est un des objectifs affichés de Debian, donc je trouve plutôt cohérent de maintenir plusieurs systèmes d'init. Mais, oui, ça coûte aussi du temps, et pas qu'un peu. Mais je crois que Debian à une réputation à tenir, a ce sujet: prendre son temps avant de sortir une stable :p

                kFreeBSD est encore un peu jeune, mais j'ai bien l'impression qu'il attire pas mal de monde.

                Oui, ça serait intéressant d'avoir le nombre d'utilisateurs de kFreeBSD. Peut-être est-il possible d'avoir une estimation en regardant les statistiques des serveurs qui distribuent les mises-à-jour ?

                C'est un ressenti que j'ai en suivant la ml en fait, je n'ai donc aucune preuve. Surtout que comme j'ai dis, je pense que ce ressenti est biaisé par le fait que je sois moi-même intéressé.

                systemd est un logiciel trop complexe pour qu'on lui confie des tâches critiques

                Je n'ai pas dis ça, ou en tout cas n'ai pas voulu le dire. J'ai voulu dire que systemd dépend de trop de logiciels, et que si ils continuent à ajouter des fonctionnalités qui rajoutent des dépendances, oui, ça va être un problème.
                Il ne faut pas oublier que l'usage poste de travail/serveur n'est pas le seul usage de linux: il semble aussi y avoir du monde pour l'utiliser dans l'embarqué, par exemple, et dans ces situations les ressources sont critiques: ajouter dbus (je garde cet exemple) juste pour pouvoir démarrer le système ne me semble pas trop acceptable.

                Debian voulant être un OS universel, on peut donc assez logiquement supposer qu'abandonner le support d'autres mécanismes ayant le même rôle mais qui sont plus légers est hors de question.

                Il se trouve que le noyau Linux est encore plus complexe que systemd.

                C'est sûr, mais dans le cas du noyau il me semble que la complexité est justifiée. Accessoirement, le manque de modularité de systemd est ce qui gêne le plus: impossible de l'utiliser sans dbus par exemple. Si je garde la comparaison du noyau, je peux très bien l'utiliser sans les firmware wifi.
                Je me demande combien de lignes de code au minimum (tous modules désactivés, probablement inutilisable donc) prend linux, comparé à quand on y mets tout?

                Sur ce point, effectivement, je me suis mal exprimé. Disons plutôt que, pour une distribution, choisir systemd comme solution par défaut diminue le travail de maintenance de la distribution.

                Je pense que seul le fait de ne maintenir que systemd permets de réduire la charge de travail.

                Au passage, je pense aussi que maintenir plusieurs ports d'un système permets de détecter plus de bugs.

                Du coud, je ne sais pas quoi penser : de quand date la naissance de kFreeBRSD ?

                Wikipedia nous indique que la version parue est une technology preview. On peut dire que le bébé est encore prématuré quoi :D

                Note quand même que je n'éprouve pas de haine envers Lenart, je suis un utilisateur trop jeune de linux pour comprendre ce que les gens ont contre lui. Systemd me semble un outil très intéressant (sérieux, les scripts d'init sont horribles pour un néophyte) pour la facilité qu'il offre aux utilisateurs de contrôler leur système. Mon seul et unique regret à son sujet est vraiment le problème des dépendances forcées.

                • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  On dirait que la surcharge de travail de maintenir 3 kernels différents ne leur fait pas peur en tout cas.

                  J'ignorais que les contributeurs Debian maintenaient trois noyaux différents ! Effectivement, maintenir plusieurs systèmes d'init devrait leur être possible. 😄

                  Systemd est un logiciel trop complexe pour qu'on lui confie des tâches critiques

                  Je n'ai pas dis ça, ou en tout cas n'ai pas voulu le dire. J'ai voulu dire que systemd dépend de trop de logiciels,

                  En comparant la liste des dépendances de systemd et celles de sysvinit, on constate qu'effectivement systemd a bien plus de dépendances que sysvinit (sous Archlinux).

                  il semble aussi y avoir du monde pour l'utiliser dans l'embarqué, par exemple, et dans ces situations les ressources sont critiques: ajouter dbus (je garde cet exemple) juste pour pouvoir démarrer le système ne me semble pas trop acceptable.

                  Je viens de démarrer mon ordinateur sur la cible rescue.target de systemd (c'est l'équivalent du runlevel 1 de Debian : le strict minimum de service est lancé, et un unique terminal virtuel permet d'interagir avec la machine). Combien le système utilise-t-il de mémoire vive ?

                  bibi@machine:$ free -m
                  
                                total       used       free     shared    buffers     cached
                  Mem:          2005        115       1889          0         19         24
                  -/+ buffers/cache:         72       1932
                  Swap:          999          0        999
                  
                  

                  Le système utilise 72 Mo de mémoire vive après un démarrage en rescue.target. Il faudrait comparer avec la consommation mémoire d'une Debian en runlevel 1.

                  Concernant le manque de ressources sur les systèmes embarqués : aujourd'hui, même des appareils grand public comme des smartphones sont équipés de plusieurs centaines de Mo de mémoire vive, et de plusieurs Go de mémoire de stockage (un exemple). J'imagine que les appareils embarqués professionnels ont, au minimum, des caractéristiques techniques similaires. Si c'est bien le cas, ils n'auront pas de souci à utiliser systemd, malgré ses nombreuses dépendances.

                  Je pense que seul le fait de ne maintenir que systemd permets de réduire la charge de travail.

                  Oui. Tu exprimes ma pensée mieux que moi. 😊

                  Systemd me semble un outil très intéressant (sérieux, les scripts d'init sont horribles pour un néophyte) pour la facilité qu'il offre aux utilisateurs de contrôler leur système.

                  Oui, je suis parvenu à écrire un fichier .service pour systemd (lien), alors que je suis incapable de faire un script d'init. Les options de systemd ont des noms très explicites, ce qui facilite leur compréhension.

                  • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 29/04/13 à 11:28

                    J'ignorais que les contributeurs Debian maintenaient trois noyaux différents !

                    Hum, j'ai trop vite cru une source unique. Il semblerait que seuls les noyaux de KFreeBSD et Linux soient officiellement supportés. Mais si on ajoute la pléthore d'architecture, ça compte? XD

                    Il faudrait comparer avec la consommation mémoire d'une Debian en runlevel 1.

                    Heu… faut juste que je trouve comment booter directement en runlevel 1 et je te dis ça :)

                    Enfin, sinon, en switchant dans le runlevel 1, ça me donne

                    /blabla/$free -m

                               total       used       free     shared    buffers     cached
                    

                    Mem: 993 321 671 0 27 248
                    -/+ buffers/cache: 46 947
                    Swap: 1905 0 1905

                    Je ne sais pas trop interpréter ces résultats, mais si ton 72Mo viens de la 2nde ligne, alors je suis à 46Mo. Sacrée différence quand même. Pas si on compare à 1Go de ram, bien sûr, mais un ratio important.

                    Concernant le manque de ressources sur les systèmes embarqués : aujourd'hui, même des appareils grand public comme des smartphones sont équipés de plusieurs centaines de Mo de mémoire vive, et de plusieurs Go de mémoire de stockage (un exemple).

                    Un autre exemple: le Raspberry_Pi. Toujours 512Mo de Ram (donc quelques centaines), mais si tu veux utiliser un navigateur internet, tu es mieux à ce que ton système d'init n'en bouffe pas 50 inutilement, quand on vois le poids des pages internet actuelles…
                    Mais dans l'absolu, je t'accordes qu'aujourd'hui on a de la place en RAM et HD.
                    Je trouve juste détestable le genre de propos (que j'ai entendus de mes profs de dev…) qui consiste à dire qu'on se fiche de l'occupation mémoire des logiciels qu'on écrit parce que le client bah "il a qu'a acheter de la ram".

                    • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                      Posté par . Évalué à  3 .

                      Heu… faut juste que je trouve comment booter directement en runlevel 1 et je te dis ça :)

                      Si tu utilises grub, il faut rajouter single à la ligne kernel (lien).

                      Je ne sais pas trop interpréter ces résultats, mais si ton 72Mo viens de la 2nde ligne, alors je suis à 46Mo.

                      Oui, c'est bien ça. Pour interpréter le résultat de la commande free.

                      Je viens d'essayer sur une petite machine (un netbook) équipée d'un Go de RAM, et sur laquelle sont installés les deux systèmes d'exploitation :

                      • Debian Squeeze (32 bits, noyau 2.6.32),
                      • Archlinux (32 bits, noyau 3.7, systemd 202).

                      Debian démarrée en runlevel 1 consomme 14 Mo de mémoire vive, Archlinux démarrée en rescue.target consomme 28 Mo (tout ça sur la même machine).

                      tu es mieux à ce que ton système d'init ne bouffe pas 50 Mo inutilement

                      Systemd est plus qu'un système d'init : il gère en permanence les processus lancés. Contrairement à sysvinit, systemd est « actif » tout le temps (par exemple, pour remplacer cron et lancer des services selon des contraintes temporelles). Systemd consomme plus de mémoire vive que sysvinit ; c'est normal, il fait plus de choses.

                      qui consiste à dire qu'on se fiche de l'occupation mémoire des logiciels qu'on écrit parce que le client bah "il a qu'a acheter de la ram".

                      Nous parlons d'une surconsommation de RAM (de systemd par rapport à sysvinit) de 30 ou 40 Mo. Ce magasin en ligne propose 110 ordinateurs à l'achat. Parmi ces 110 machines, le minimum de mémoire vive est de 1024 Mo (ça ne concerne qu'une seule machine). Pour du matériel moderne, ça ne parait pas exubérant de remplacer sysvinit par un logiciel qui fait plus de choses, et qui ne consomme que 30 ou 40 Mo de plus.

                      Cette surconsommation de RAM pourra éventuellement poser problème sur certaines machines aux capacités très limitées (comme celle-ci). Dans ces cas-là, il faudra effectivement garder l'ancien sysvinit, ou utiliser un système d'exploitation plus léger, comme NetBSD ou FreeBSD.

                      • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Si tu utilises grub, il faut rajouter single à la ligne kernel (lien).

                        LILO :)
                        Grub2 est devenu pénible à configurer, d'où mon passage à LILO.

                        Systemd est plus qu'un système d'init

                        Attention, passage truffé de suppositions ;)

                        Je crois que c'est justement ce qui bloque pas mal d'opposants.
                        Quel intérêt de changer pour un composant qui fasse plus de choses si on ne s'en sers que comme d'un système d'init?
                        Par exemple, tu cites cron. Très bien, mais sur mes machines je n'utilise pas cron, je n'en ai pas l'utilité: j'éteins mes bécanes (oui je sais, je pourrais utiliser l'hibernation. Mais même dans ce cas, on peut utiliser les scripts j'imagine) quand je m'en sers plus, donc si j'ai besoin de faire quelque chose régulièrement je peux facilement le mettre au moment du boot ou de l'extinction. La plupart du code contenu dans les scripts d'init sers à gérer un service: pour une simple "tâche évènementielle" je pense que ce n'est pas nécessaire de s'encombrer de toute la structure "start/restart/stop/status" si le but est juste de lancer une tâche.

                        A bien y réfléchir, la mécanique des runlevel est plus puissante que je l'imaginais… j'ai encore trop de réflexes de mes années windows et je n'aurai pas imaginé avant ce message utiliser les runlevels pour planifier une action à l'extinction de ma machine :)

                        selon des contraintes temporelles

                        Je pense que là, on met le doigt sur un autre problème, justement. Ce que je vais dire rejoins assez ce commentaire d'une autre autre dépêche: quel intérêt pour un ordinateur de bureau utilisé par quelqu'un de normal?

                        Lancer une tâche toutes les 20 minutes ou à heure fixe? Je ne vois personne dans mon entourage qui le fasse… Bien sûr, pour faire des mises à jour automatiques sur une machine qui est toujours allumée, c'est utile. C'est aussi super sur un serveur qui doit faire des backup réguliers et n'a comme réelle donnée pour savoir quand que le temps.
                        Mais voila, tout ça, c'est super pour des serveurs (ou même du matériel embarqué), pour un ordinateur de bureau c'est bien plus contestable.

                        systemd est une avancée mais surtout pour ceux qui administrent des serveurs ou des machines professionnelles, qui ne s'éteignent jamais. Pour les autres utilisateurs qui ne veulent qu'activer/désactiver des services au lancement de la machine, je n'en suis pas sûr: renommer /etc/rc2.d/S02mpd en /etc/rc2.d/K02mpd n'est pas complexe, et je parie qu'il existe des GUI pour le faire (enfin, non, je parie pas, je sais qu'il y en a au moins une, mais impossible de remettre la synapse sur son nom…).

                        qui consiste à dire qu'on se fiche de l'occupation mémoire des logiciels qu'on écrit parce que le client bah "il a qu'a acheter de la ram".

                        Nous parlons d'une surconsommation de RAM (de systemd par rapport à sysvinit) de 30 ou 40 Mo.

                        Sur la citation que tu as faite, je parlais d'une tendance générale dans l'industrie du logiciel, et pour être précis d'une tendance qui tends à m'exaspérer fortement, pas de systemd en particulier.

                        Pour en revenir à systemd et son augmentation de 30Mo, ou mieux, en prenant ton test Debian/ArchLinux, j'ai toujours préféré les données relatives: 30Mo supplémentaires ne veulent rien dire en soit, je préfère parler de 100% d'augmentation.
                        Ca parle beaucoup plus ainsi.

                        Par exemple, si on parle d'une augmentation de la consommation de 30Mo de LibreOffice d'une version X à une version Y, si la version X consommait 1000Mo (j'invente hein) alors ce n'est une augmentation que de 3%. Pas loin d'être négligeable donc. Alors que la version X consommait 30Mo, et la version Y passe à 60Mo, il vaut mieux que le gain en fonctionnalités vaille le coup pour moi. (surtout que dans un cas comme dans l'autre, rien ne dis que j'utiliserai ces nouvelles fonctionnalités)

                        Dans le cas de systemd, ça semble être le cas… même si suis assez sceptique sur la nécessité de certaines dépendances en dur que je n'utilise pas (je pense ici à dbus). Encore une fois, c'est une simple augmentation de 30Mo de la consommation de ma machine (j'invente, encore) mais si je dois rajouter une consommation moyenne de 60Mo, ça peut vouloir dire que ma machine va beaucoup plus swapper quand je compile, et le disque dur est d'une lenteur impressionnante, et quand j'utilisais GCC pour compiler autorealm, si je voulais utiliser mon CPU à fond (avec 4 thread donc) ma machine devenais complètement hors de contrôle pendant près de 15 minutes (du coup je tournais à mi-régime et ça compilait en +/-4 minutes. J'ai ensuite découvert clang, et je suis passé à +/-2 minutes :) )
                        Je pourrais acheter de la RAM bien sûr, mais dans ce cas c'est l'autonomie de ma batterie qui va diminuer il me semble.

                        Enfin, je ne suis pas un expert sur la question… mais je pense que si systemd est bel et bien une avancée sur pas mal de points, il a malgré tout des conséquences négatives qui font qu'il faut qu'un autre système d'init, un qui ne fasse que ça, soit toujours maintenu. Peu m'importe que ce soit sysVinit, openRC ou je ne sais quoi, mais j'adhère assez à la philosophie UNIX qui dit que les programmes efficaces ne font qu'une seule chose mais la font bien (ça ne m'empêche pas de voir qu'il y a plein de contre exemples).

                        • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                          Posté par . Évalué à  3 .

                          LILO :)

                          Arf ! 😄

                          tu cites cron. Très bien, mais sur mes machines je n'utilise pas cron, je n'en ai pas l'utilité.

                          Il me semble que, sous Debian, cron (et son copain anacron) sont installés par défaut, et lancés lorsqu'on démarre dans le runlevel par défaut. Dans le répertoire /etc, pourrais-tu vérifier que les fichiers crontab et anacrontab ne sont pas vides ? De même, pourrais-tu vérifier que les répertoires cron.d, cron.hourly, cron.daily, cron.weekly et cron.monthly ne sont pas vides ?

                          Les logs de cron et d' anacron devraient être lisibles avec :

                          bibi@machine:$ grep -i cron /var/log/syslog*
                          
                          

                          Si je ne me trompe pas sur tous ces points, ça signifie que le fonctionnement d'une Debian nécessite le lancement de tâches selon des contraintes temporelles (que cette Debian soit utilisée comme serveur toujours allumé, ou comme machine de bureau). Ce lancement de tâches selon des contraintes temporelles, nécessaire au bon fonctionnement du système d'exploitation, peut être fait avec cron, ou avec systemd.

                          Nous parlons d'une surconsommation de RAM (de systemd par rapport à sysvinit) de 30 ou 40 Mo.

                          Sur la citation que tu as faite, je parlais d'une tendance générale dans l'industrie du logiciel, et pour être précis d'une tendance qui tends à m'exaspérer fortement, pas de systemd en particulier.

                          J'ai compris ton propos, et je disais juste que la surconsommation de RAM causée par systemd me semble raisonnable, vu le matériel moderne. Si un jour systemd consomme 400 Mo de RAM, je changerais d'opinion. 😄

                          quand j'utilisais GCC pour compiler autorealm, si je voulais utiliser mon CPU à fond (avec 4 thread donc) ma machine devenais complètement hors de contrôle pendant près de 15 minutes

                          Ce problème ne peut-il pas être réglé avec nice et son copain ionice ? Les deux sont cumulables, ça donne :

                          bibi@machine:$ nice -n19 ionice -c3 /usr/bin/processus-très-gourmand
                          
                          

                          De cette façon, les autres processus ne seront pas gênés pour accéder aux ressources, et ta machine ne sera pas hors de contrôle.


                          Il est possible d'économiser de la RAM grâce à systemd, en utilisant l'activation des services par socket ! Le principe est le suivant : un service est lancé uniquement lorsqu'on fait appel à lui, pas avant. L'opération est transparente pour l'utilisateur.

                          Une illustration : le service d'impression cups n'est lancé que lorsqu'une tâche d'impression est demandée (c'est un résumé, le lien donne plus d'explications).

                          Une autre illustration : les différents terminaux virtuels tty2 à tty6 sont lancés uniquement lorsque l'utilisateur appuie sur les touches Ctrl+Alt+F2 (ou Ctrl+Alt+F3, ou Ctrl+Alt+F4 …). Je l'ai vérifié sur ma machine, on peut voir les terminaux virtuels déjà lancés avec :

                          bibi@machine:$ ps -C agetty
                          
                          

                          Tant que je n'appuie pas sur Ctrl+Alt+F5, le tty5 n'est pas lancé. Pareil pour les autres.

                          Avec le traditionnel sysvinit, plusieurs services sont lancés au démarrage. Ces services ne seront peut-être pas utilisés aujourd'hui, mais ils sont lancés, et consomment des ressources, notamment de la RAM. Avec systemd et l'activation des services par socket, les services sont lancés uniquement s'ils sont appelés (par l'utilisateur, par un autre service, par un événement matériel …).

                          Attention : je doute que tous les services puissent être lancés en utilisant cette méthode, il existe certainement des cas où ce n'est pas possible ou souhaitable. Mais, dans les cas où c'est possible, cela permet d'économiser de la RAM. ;-)

                          • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                            Posté par . Évalué à  2 .

                            Arf ! 😄

                            Je me doutais un peu de ta réaction, mais c'est un choix réfléchi :)

                            Il me semble que, sous Debian, cron (et son copain anacron) sont installés par défaut,

                            Ça dépends.
                            Ils le sont si tu sélectionnes les outils de bases lors de l'installation du système, mais il se trouve que c'est quelque chose que je ne fais plus depuis bien longtemps (cela dis, il semble que j'ai installé anacron sur ma machine, je sais pas pourquoi. J'imagine que je voulais jouer avec et que j'ai omis de le supprimer :) ).

                            Il semble que leur principal usage soit de compresser les journaux trop vieux, et je dois admettre que vu le peu d'usage que je fais des journaux (je les lis jamais: je sais c'est mal) je me moque un peu de leur présence.

                            Les logs de cron et d' anacron devraient être lisibles avec :

                            En gros, j'ai 3 lignes le 26 avril, et pleins le 1er mai. Rien d'autre, et pourtant ce système est bien plus vieux. Aucune info sur ce qui est fait exactement.

                            Ce lancement de tâches selon des contraintes temporelles, nécessaire au bon fonctionnement du système d'exploitation, peut être fait avec cron, ou avec systemd.

                            Ces tâches sont loin d'être nécessaires. Cron (et consort) sont des dépendances de logrotate, lui-même n'étant qu'une dépendance recommandée du système (de rsyslog en fait), rien de plus.
                            De même qu'aptitude recommande apt-xapian-index (dont je ne vois absolument pas l'intérêt et que je n'installe donc jamais), qui ensuite dépend du paquet python-apt n'implique pas que python-apt est un outil nécessaire au bon fonctionnement du système.

                            Il y a exactement 19 paquets qui dépendent directement d'anacron (flemme de regarder pour cron, mais si ils ont été bien fait, ça devrait être pareil) dont 10 pour lesquels il s'agit d'une dépendance, 4 qui le recommandent, et 5 qui le suggèrent.
                            Les 10:

                            • checksecurity
                            • fiaif
                            • gnome-schedule
                            • gnumed-server 16
                            • gnumed-server 17 (je précise les versions ici pour montrer qu'en fait, c'est même pas vraiment 10…)
                            • kde-config-cron 4.8
                            • kde-config-cron 4.10 (idem)
                            • logrotate 3.8.3-3
                            • logrotate 3.8.3-4 (encore)
                            • task-laptot 3.14

                            Les 4:

                            • email-reminder
                            • task-desktop 3.14+nmu2
                            • update-notifier 0.99.3debian11
                            • update-notifier-kde 1.2.4

                            Les 5:

                            • backup-manager
                            • bcron-run
                            • cron (mouarf)
                            • cronie (hum)
                            • popularity-contest

                            Dis-moi qu'est-ce qui, dans ces logiciels, est réellement vital au système? Pour moi, rien… D'ailleurs, comme je l'ai dis, je fonctionne habituellement sans (et vais d'ailleurs re-supprimer cet outil dont je n'ai que faire).

                            J'ai compris ton propos, et je disais juste que la surconsommation de RAM causée par systemd me semble raisonnable, vu le matériel moderne.

                            Dans l'ensemble, je suis d'accord.
                            Mais pas sur du matériel bas de gamme, même moderne, comme l'est mon eeepc (par moderne, j'entends pas "tout neuf", mais avec des générations de matos ayant encore cours, comme les proc x64 bi-coeur multi-thread par exemple. La quantité de RAM ne me semble pas avoir grand chose à voir avec la modernité par contre. Mais sa techno, si: la DDR3, ça va encore non? Il semble que la DDR4 soit prévue à la vente grand public pour 2015 après tout…).

                            Ce problème ne peut-il pas être réglé avec nice et son copain ionice ?

                            Probablement, mais je suis encore un débutant sous linux (ça fait que 3 ans que j'ai switché mon OS principal, et j'ai encore pas mal a apprendre pour qu'il fasse de plus en plus uniquement ce que je lui demande, de façon optimale).
                            Enfin bon, plutôt que de jouer avec les priorités des processus, le plus simple et le plus efficace reste de sélectionner des logiciels qui font ce qu'on leur demande, tout en étant moins gourmands.
                            Dans le cas de la compilation, clang++ à juste banni g++ de mes habitudes.
                            Dans le cas des processus d'init, je trouve encore un intérêt et un rôle utile à sysVinit, bien que je ne serais pas contre une solution de remplacement qui soit capable de lire les fichiers utilisés par systemd, mais qui n'apporte pas de dépendances dont je n'ai que faire. Et dont je ne suis manifestement pas le seul à n'avoir que faire: quand le sujet est abordé sur la ml de debian, je constate que je ne suis pas le seul a éprouver des réticences à installer dbus et autres truckit.

                            Le principe est le suivant : un service est lancé uniquement lorsqu'on fait appel à lui, pas avant. L'opération est transparente pour l'utilisateur.

                            J'ai effectivement entendu parler de ça, et c'est d'ailleurs pourquoi mon avis sur systemd est très mitigé:
                            * d'un côté il crée des dépendances dont je n'ai pas l'usage et à un coût réel d'exécution
                            * d'un autre côté, il permets d'améliorer pas mal de choses: facilité de maintenance des scripts d'init, parallélisation du démarrage des services, montage des partitions à la demande, arrêt/démarrage des services pour qu'ils ne fonctionnent que si on en a besoin.

                            La plupart de ces avantages sont très très utiles pour un serveur, je pense (y compris le temps de démarrage réduit: quand un serveur doit redémarrer, autant que ça soit le plus bref possible), mais pour une machine d'utilisateur final, à part quelques services à lancer à la demande comme cups, samba, ou les outils des DEs (sur-?)évolués comme KDE/Gnome, l'intérêt est restreint. Et ces mêmes outils ne sont pas forcément utiles à toutes les machines.
                            D'ailleurs, je me demande si cups+samba+sysVinit consomment autant que systemd seul? C'est une vraie question hein, vu que je n'utilise pas les 2 démons cités, je n'ai absolument aucune idée de leur consommation.
                            Reste ssh, que je démarre généralement quand j'en ai besoin (c'est à dire uniquement quand je suis chez moi et que je me sers du PC portable comme d'une télécommande pour la tour). Selon top, au repos, il consomme 1Mo, à peu près…

                            dans les cas où c'est possible, cela permet d'économiser de la RAM. ;-)

                            Je suis conscient de cet avantage (comme dit plus haut) mais je me demande si la RAM ainsi économisée compense réellement la surcharge induite par l'usage de systemd sur un poste d'**utilisateur final et normal** genre bureautique (la moyenne des utilisateurs utilisent quoi, à part quelques jeux, un navigateur web, et un logiciel de traitement de texte?).

                            Sur un serveur, je n'en ai aucune idée. De prime abord je dirais que oui, vue la quantité de services lancés, mais à bien y réfléchir, de nos jours la tendance semble plutôt être a 1 service par serveur virtuel, avec N machines virtuelles installées par serveur physique (voire par grappe de serveur physiques) histoire de réguler la charge. Après, je ne connais pas trop ce domaine donc… je dis sûrement de la merde :D

                            Sur un poste de développeur web, ça me semble évident que systemd soit intéressant, vu que j'imagine qu'il faut utiliser des serveurs de diverses sortes régulièrement pour tester. Pour un poste de dev "classique" par contre, je ne vois pas l'intérêt.

                            • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                              Posté par . Évalué à  1 .

                              Arf ! 😄

                              Je me doutais un peu de ta réaction, mais c'est un choix réfléchi :)

                              Personnellement, j’utilise toujours grub-1. Grub2 me fait trop penser à LILO… le truc ou faut avoir un OS fonctionnel pour réécrire le boot à chaque changement de config.

                              • [^] # Les mises-à-jour de Grub2.

                                Posté par . Évalué à  2 .

                                le truc ou faut avoir un OS fonctionnel pour réécrire le boot à chaque changement de config.

                                D'après mon expérience, ce n'est pas vrai. Il suffit d'éditer le fichier /boot/grub/grub.cfg et de le sauvegarder. Les modifications seront prises en compte au prochain démarrage. Ce fichier est évidemment accessible même si on démarre depuis un live-CD (je reconnais en revanche que la syntaxe du fichier est peu lisible).

                                Plusieurs distributions ont une politique regrettable de mise-à-jour de Grub2 : à chaque mise-à-jour, le script grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg est exécuté automatiquement, ce qui re-crée le fichier grub.cfg, et efface les modifications apportées par l'utilisateur. En conséquence, Grub2 se traîne une réputation déplorable : « les fichiers de conf sont à refaire à chaque mise-à-jour, c'est nul ! ». En réalité, c'est la politique de la distribution qui provoque ces ré-écritures du fichier grub.cfg.

                                Ce n'est pas le cas sur la distribution que j'utilise (et que je ne nommerai pas, tu m'accuserais de faire de l'auto-suggestion 😊 ). Lors des mises-à-jour de Grub2, le fichier grub.cfg n'est pas ré-écrit. L'unique moyen de modifier ce fichier de conf est une intervention manuelle et volontaire de l'utilisateur. Ainsi, les modifications que j'ai apportées à ce fichier ne sont pas écrasées lors des mises-à-jour.

                                • [^] # Re: Les mises-à-jour de Grub2.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                  Il suffit d'éditer le fichier /boot/grub/grub.cfg et de le sauvegarder. Les modifications seront prises en compte au prochain démarrage.

                                  Normalement on édite les fichiers lisibles /etc/default/grub et rien d'autre (sauf si on veut charger l'ordre des entrées auquel cas il faut modifier un fichier dans /etc/default/grub.d je crois), et ensuite on fait un grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg (qui au passage détecte tous les noyaux, ainsi que Windows et autres si os-prober est installé).

                                  Si on préfère la simplicité, je conseillerais très très fortement syslinux plutôt que l'antédiluvien LILO.

                                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                                  • [^] # Re: Les mises-à-jour de Grub2.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                    grub.cfg peut très bien être lisible si tu l'édite uniquement à la main (mais c'est plus chiant).

                                    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                                    • [^] # Re: Les mises-à-jour de Grub2.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                      C'est juste que je préfère orienter les utilisateurs vers les solutions simples (et libres à eux d'utiliser la méthode plus compliqué s'ils estiment que ça correspond à leurs besoins.

                                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                            • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                              Posté par . Évalué à  2 .

                              Grub2 est devenu pénible à configurer, d'où mon passage à LILO

                              Arf ! 😄

                              Je me doutais un peu de ta réaction, mais c'est un choix réfléchi :)

                              N'y vois pas de malice de ma part, c'est juste que nos avis sont différents (et que j'adore utiliser les smileys en UTF-8 😞😐😊😄). Lorsque je l'utilisais, Lilo me semblait pénible à paramétrer car, pour modifier sa configuration, il fallait lancer un exécutable (le binaire lilo) après avoir modifié le fichier de conf. Je trouve Grub2 plus simple à paramétrer : on modifie le fichier de conf, on enregistre, point. La mauvaise réputation de Grub2 me paraît injustifiée.

                              Enfin, chacun ses besoins. Si Lilo te convient, tant mieux. 😊

                              Il me semble que, sous Debian, cron (et son copain anacron) sont installés par défaut,

                              Ça dépend.
                              Ils le sont si tu sélectionnes les outils de base lors de l'installation du système, mais il se trouve que c'est quelque chose que je ne fais plus depuis bien longtemps

                              C'est noté.

                              La quantité de RAM ne me semble pas avoir grand chose à voir avec la modernité par contre. Mais sa techno, si: la DDR3, ça va encore non? Il semble que la DDR4 soit prévue à la vente grand public pour 2015 après tout…).

                              Ça va m'être difficile de répondre, je suis un fossile, resté à la DDR2. 😊
                              Et effectivement, je voulais dire : la surconsommation de RAM causée par systemd me semble raisonnable, vu la quantité de RAM utilisée dans le matériel moderne.

                              Enfin bon, plutôt que de jouer avec les priorités des processus, le plus simple et le plus efficace reste de sélectionner des logiciels qui font ce qu'on leur demande, tout en étant moins gourmands.

                              Combien de temps passé à chercher les bons logiciels, à les tester, à les configurer ? Mais je reconnais que ta démarche permet d'apprendre, c'est plus instructif que de jouer avec la priorité des processus.

                              D'ailleurs, je me demande si cups+samba+sysVinit consomment autant que systemd seul? C'est une vraie question hein, vu que je n'utilise pas les 2 démons cités, je n'ai absolument aucune idée de leur consommation.

                              Je l'ignore. C'est vrai que, si systemd consomme 50 pour économiser 30, mon argument tombe à l'eau. 😊

                              je ne serais pas contre une solution de remplacement qui soit capable de lire les fichiers utilisés par systemd, mais qui n'apporte pas de dépendances dont je n'ai que faire. Et dont je ne suis manifestement pas le seul à n'avoir que faire: quand le sujet est abordé sur la ml de debian, je constate que je ne suis pas le seul a éprouver des réticences à installer dbus et autres truckit.

                              Lorsqu'il a conçu systemd, Lennart Poettering a choisi d'utiliser des briques déjà existantes : dbus, les truckit, etc. Conséquence de ce choix : systemd a de nombreuses dépendances. Si Lennart avait cloné toutes les briques nécessaires, et intégré ces clones dans le code de systemd directement, systemd n'aurait aucune dépendance aujourd'hui (ou très peu). Le package d'installation de systemd serait plus gros, mais systemd aurait exactement les mêmes fonctionnalités. Et aucune dépendance (ou très peu).

                              L'argument « systemd a trop de dépendances » n'existe qu'à cause des choix de conception de systemd : s'appuyer sur des logiciels existants, plutôt que de ré-inventer la roue.

                              Dans ta conception des choses, tu pourrais remplacer « systemd a trop de dépendances » par « Pour plus de lisibilité, le code de systemd est réparti entre plusieurs paquets à installer ».

                              D'ailleurs, une anecdote : systemd n'est plus dépendant de consolekit ! Dans la liste des dépendances de la version 202 de systemd, on ne trouve aucun truckit. Les fonctionnalités de consolekit ont été intégrées à systemd, dans un composant nommé systemd-logind. D'ailleurs, l'abandon de consolekit est confirmé sur la distribution qu'il ne faut pas nommer ☠

                            • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                              Posté par . Évalué à  1 .

                              Ou-ouh ?
                              Freem ? T'es encore là ? :-)

                        • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          renommer /etc/rc2.d/S02mpd en /etc/rc2.d/K02mpd n'est pas complexe

                          C'est sale. systemctl start/stop/restart/reload/status truc ça permet pleins de choses intéressantes: même commande pour tout, auto-complétion sur les noms des services (avec zsh en tout cas), commandes plus simples donc moins d'erreurs et fais moins peur.

                          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                    • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Je trouve juste détestable le genre de propos (que j'ai entendus de mes profs de dev…) qui consiste à dire qu'on se fiche de l'occupation mémoire des logiciels qu'on écrit parce que le client bah "il a qu'a acheter de la ram".

                      +∞

                      «M'sieur, comment je fais copier une image déjà en mémoire en Java?» (j'ai une image chargée en mémoire, et je veux en avoir deux pour pouvoir en modifier une indépendamment de l'autre)

                      «Bah tu relis le même fichier une nouvelle fois.»

                      «Mais c'est pas très propre, les accès disques sont plus lents que la mémoire vive.»

                      «Bah non, on s'en fout.»

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                Posté par . Évalué à  3 .

                Du coud, je ne sais pas quoi penser

                De ce que j’ai compris : Debian/kFreeBSD était vaguement fonctionnel en 2004 mais n’était l’œuvre que de quelques développeurs isolés ; depuis 2011 ils profitent de l’infrastructure du projet Debian (machines de build et de test, etc…)

                • [^] # Re: Re: Quelles distributions utilisent systemd par défaut ?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  De ce que j’ai compris : Debian/kFreeBSD était vaguement fonctionnel en 2004 mais n’était l’œuvre que de quelques développeurs isolés ; depuis 2011 ils profitent de l’infrastructure du projet Debian (machines de build et de test, etc…)

                  Si c'est bien le cas, ça signifierait que Debian/kFreeBSD est sur une pente ascendante : d'abord un projet confidentiel en 2004, puis une présentation au public en 2011. Et peut-être un support complet et officiel à la sortie de Wheezy ?

  • # Question d'emploi du temps

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Les utilisateurs de Debian et Ubuntu allument leur PC, lancent une mise à jour, pendant la mise à jour vont répondre vite fait au sondage.
    Si c'est une grosse mise à jour, ils ont le temps de poster un commentaire, sinon tout est fini avant même qu'ils reviennent voir la console.
    Ils vaquent ensuite à leurs occupations.

    Les utilisateurs d'Arch allument leur PC, consultent un forum pour savoir s'ils peuvent encore gagner une seconde ou deux au démarrage, parce que Arch, ça va plus vite.
    Ensuite ils lancent une mise à jour et répondent au sondage.
    La mise à jour pète quelque chose. Ils lisent le message d'erreur, tentent de comprendre le problème.
    Ils reviennent vite fait poster un commentaire sur le temps de démarrage, parce que le leur est plutôt bon.
    Ils tentent de suivre les indications des rapports de bug, suite au truc pété par la mise à jour. Ils désinstallent et réinstallent les paquets concernés.
    Ils reviennent sur le sondage poster un commentaire sur la simplicité et la rapidité du système de paquet d'Arch.
    Ils finissent par trouver le problème, réparent le paquet, le réinstallent.
    Là, dans la foulée, ils reviennent nourrir le Troll sur "les mises à jour de Arch pètent tout tout le temps", parce que faut pas déconner, ça pète juste un peu parfois, et la solution est le plus souvent à portée de main.
    La mise à jour se poursuit, et il faut vérifier/modifier la configuration de 7 applis. Ils ouvrent les fichiers de config et se tapent la doc. Ils commencent à bosser sur les fichiers.
    Ils font une petite pause et reviennent sur le sondage pour poster un commentaire sur la qualité de la documentation de Arch.
    Ils finissent de potasser leurs fichiers de config et voilà: la mise à jour est terminée.
    Ils reviennent poster un dernier message sur la simplicité de la configuration d'une Arch.
    Un petit tour sur un forum une dernière fois, parce qu'un utilisateur indique comment gagner 0.63s à l'extinction. Ils essaient, obtiennent 0.62s.
    Ils reviennent poster un dernier message sur le sondage pour parler de la vitesse d'extinction de Arch, qui est super rapide.
    Ils peuvent ensuite vaquer à leurs occupations. Ah non! Attendez! Une petite vérif… ah ben oui: une nouvelle salve de paquets à mettre à jour est déjà disponible.
    Ils reviennent poster un message sur le sondage pour dire que chez Arch, les dépôts sont quand même très très à jour!
    Ils se lancent dans une nouvelle procédure de mise à jour de leur système.

    Donc, effectivement, ils ont tendance à poster un peu plus de messages que les utilisateurs d'autres distros.
    C.Q.F.D.

    (On est encore vendredi chez vous, non?)

    • [^] # Re: Question d'emploi du temps

      Posté par . Évalué à  2 .

      (On est encore vendredi chez vous, non?)

      Oui. :-D

    • [^] # Re: Question d'emploi du temps

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Vu la longueur de ton post, tu es sous Debian et tu attends la fin du freeze pour faire la mise à jour. J'ai bon?

    • [^] # Re: Question d'emploi du temps

      Posté par . Évalué à  1 .

      Effectivement avec toute cette maintenance ça laisse aux archers moins de temps que les autres pour troller :)
      Pourtant nous sommes foule sur linuxfr. Les archers seraient-ils plus productifs (dans le sens "moulatif" du terme) que les autres gueux ? L'autre explication est le TDAH.

      Please do feed the trolls.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.