Journal Comment les gens perçoivent la gratuité dans l'informatique ?

Posté par . Licence CC by-sa
75
5
avr.
2013

J'ai décidé d'écrire un petit journal concernant une petite expérience que j'ai eu hier, et donc le choix du vendredi est purement fortuit. ;-)

Une petite réflexion sur la manière dont les gens perçoivent la gratuité dans le monde de l'informatique, suite aux réflexions étranges d'un de mes collègues. Celui-ci m'avait amené son ordinateur portable, sachant que je ne suis plutôt pas mauvais dans mon domaine, car il avait (très) gros problème de lenteur. Inutile de préciser qu'il tournant sous Windows, Vista de surcroît.

Ne voulant pas imposer un choix quelconque (ce n'est jamais bon), j'accepte de le lui nettoyer avec plusieurs outils (CCleaner par exemple…), désinstaller plusieurs logiciels inutiles et installés en toute méconnaissance, défragmenter, etc… Malgré tout, même si une amélioration se fait sentir, sa machine reste assez lente et cela ne lui plait pas. Je lui dit qu'il ne reste plus qu'a formater et réinstaller (la bonne vieille méthode que j'ai utilisé pendant des années sous Windows XP). Le souci : tous ces documents. Pas trop le temps de faire tout ça le jour même, je lui propose de reporter toute la manipulation au lendemain.

Il me dit que c'est très embêtant et me demande s'il n'y a pas moyen d'éviter cela. Je lui explique que c'est assez courant sous Windows et que l'une des façons de l'éviter est de ne pas utiliser Windows et décide de lui parler de Linux (profitons-en). Je lui refile un petit PDF expliquant la différence avec Windows, les avantages mais aussi les inconvénients (n'utilisant pas de logiciels très spécifique, il est intéressé).

Mais étrangement, son gros problème est la gratuité de la distribution. Selon lui, si c'est gratuit, ce n'est pas de la qualité! Néanmoins, je lui dit de lire le PDF à son aise et de me faire son choix pour aujourd'hui. Ce matin, il est enthousiaste et me demande d'installer Ubuntu (je me suis dit, comme pour la plupart des gens, que c'est la distribution idéale pour un débutant). Je lui installe la distro : il est surpris par la rapidité et surtout le fait qu'il dispose de tout ce qu'il a besoin immédiatement.

Je le laisse alors chipoter un peu pour découvrir et après une bonne heure, il revient vers moi en me disant qu'il n'arrive pas effectuer une certaine manipulation dans le tableur de LibreOffice parce qu'il ne trouve pas la fonction. Je la cherche avec lui (je ne suis pas un spécialiste de tableur, mais je trouve la fonction avec le HUD), mais il revient avec un autre souci. Finalement, il en vient à incriminer le fait que c'est gratuit et que donc c'est forcément moins bien que Microsoft!

D'un naturel conciliant, je décide de lui installer Microsoft Office avec PlayOnLinux.

Je reviens quelques minutes plus tard pour savoir si cela lui plait et je découvre qu'il ne trouve pas non plus une fonction (que nous avons trouvé dans LibreOffice) dans Excel. Sa réflexion : c'est normal, il n'est pas doué en informatique !

Je dois avouer que là, je ne peux me battre contre ce genre de vision… L'argent est-il le seul garant de la qualité aux yeux des gens? Étrangement, Firefox ne lui posait pas de problème, alors qu'il est tout autant gratuit. Mais peut-être est-ce parce qu'il l'utilisait déjà sous Windows….allez savoir….

Finalement, il vient de me dire il y a quelques minutes qu'il allait encore tester, mais qu'à son avis il n'allait pas garder Linux sur son portable, que d'après lui Windows est meilleur…

Je pense que c'est la dernière fois que je perds mon temps, autant à réparer Windows qu'à tenter de convaincre à utiliser Linux.

P.S. : désolé pour la longueur du journal.

  • # Gratuit = mauvais ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Défie-le de ne pas utiliser de logiciel gratuitement pendant un mois ?

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Gratuit = mauvais ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je dis surtout que c'est incroyable comme le marketing est puissant…

      • [^] # Re: Gratuit = mauvais ?

        Posté par . Évalué à -2.

        Je dis surtout que c'est incroyable comme le marketing est puissant

        Ce n'est pas le marketing qui fait cette réaction mais le fait que l'interface de Windows est différente de celle d'ubuntu donc il cherche à critiquer ce qu'il ne comprend pas.

        Je me souviens que certaines personnes trouvaient normale d'être nulle avec Windows mais que linux c'est pour les informaticiens…
        Or, Linux c'est plus facile à prendre en main que windows

  • # vendredi c'est permis

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Même chez les libristes gratuit = caca
    «si vous ne payez pas pour le produit, c'est que vous êtes le produit».

    Ça me fait penser un peu à la manière de microsoft, on donne gratos des distributions linux comme ça les gens s'habituent, l'installent chez eux ou au bureau et dès que y a une panne ou un truc compliqué à faire, BAM on fait payer à prix d'or ! C'est une sacrée stratégie commerciale d'enfummage !

    Bon ok, qui marche pas si bien que ça pour le moment.

    • [^] # Re: vendredi c'est permis

      Posté par . Évalué à 4.

      Même chez les libristes gratuit = caca

      c'est tout de même très régulièrement le cas, si on prend les logiciels gratuits dans leur ensemble, et pas juste les logiciels libres, non (le fait que ce ne soit pas le cas dans les logiciels libres restant à prouver, je n'ai jamais cherché à savoir)?
      Compte tenu de la quantité de freewares qui installent des toolbars, par exemple, ou qui servent de démo gratuites pour un logiciel plus utile.

      Et si on passe aux services gratuits, alors la, c'est la bérézina. Bon, ok, il existe les associations loi 1901 qui en fournissent parfois…

      Je ne dis pas que c'est mal, juste que, bon, il faut en avoir conscience, et faire le choix en fonction.

      • [^] # Re: vendredi c'est permis

        Posté par . Évalué à 2.

        Bon, ok, il existe les associations loi 1901 qui en fournissent parfois…

        Là, j'ai pensé à Framasoft. Mais bon, c'est pas parce que c'est gratuit qu'il ne faut pas donner.

  • # L'argent est-il le seul garant de la qualité aux yeux des gens?

    Posté par . Évalué à 10.

    Disons que dans notre société, théoriquement un produit de meilleur qualité aura tendance a être plus cher qu'un bas de gamme. Du coup si tu annonces un truc totalement gratuit les gens se méfient : il y a sans doute anguille sous roche, et on va faire payer par un moyen détourné.

    L'écosystème du logiciel libre est très particulier, et à mon sens il s'éloigne d'un mode de consommation classique. Il est donc normal de devoir expliquer sans arrêt aux gens pourquoi c'est comme ça, et comment ça arrive à marcher.

    Je pense que c'est la dernière fois que je perds mon temps, autant à réparer Windows qu'à tenter de convaincre à utiliser Linux.

    Perso j'aide très largement les gens qui sont prêt à faire la démarche d'aller sous Linux par eux-même. Les autres, je les aides un peu, mais si ça ne marche pas, ils peuvent faire appel à des pro, ça lutte contre le chômage en plus.

    • [^] # Re: L'argent est-il le seul garant de la qualité aux yeux des gens?

      Posté par . Évalué à 10.

      Du coup si tu annonces un truc totalement gratuit les gens se méfient

      Tout a fait, c'est pourquoi tout le monde se méfie de facebook, chrome et hotmail.

    • [^] # Re: L'argent est-il le seul garant de la qualité aux yeux des gens?

      Posté par . Évalué à 3.

      /ma vie
      Moi je faisais régulièrement du dépannage de PC sous windows pour des collègues. Etant responsable d'une équipe support, c'était difficile de dire "je ne connais pas" parceque chez moi je n'ai pas de windows.

      Mais étant bloqué en XP au bureau, et tout le monde étant équipe de Vista ou plus chez eux, maintenant je n'hésite plus: "un problème windows ? Désolé, je suis sous linux, a part XP je ne connais pas".

      J'ai bien essayé de passer quelques personnes sous linux, mais outre la famille pour qui je suis prêt a faire un effort et donner de mon temps, je ne suis pas prêt à revenir 10 fois sur l'installation parceque l'utilisateur ne sais pas chercher dans les menu. Une fois plus le vrai problème c'est que le problème est entre le PC et la chaise, et là windows est meilleur est gérer ce genre de problème que linux: sous windows un truc qui marche pas "c'est normal, c'est windows", alors que sous linux on attend de nous des miracles…

    • [^] # Re: L'argent est-il le seul garant de la qualité aux yeux des gens?

      Posté par . Évalué à 1.

      Le modèle économique du matériel, où chaque composant a un prix de production et un prix de vente supérieur a été transposé au logiciel. C'est pourquoi beaucoup de gens ne comprennent pas le concept même de licence globale ou toute économie alternative.

      D'autre part, l'industrie de luxe arrive à faire croire que le prix extrêmement élevé est synonyme de qualité.

  • # C'est normal

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est assez normal et un psychologue pourrait décrire le truc.
    T'es pas cher => t'as des plaintes parce que tu fais pas du bon boulot.
    T'es cher => tu fais du bon boulot et le client revient parce qu'il est satisfait.

    Sans rentrer dans les détails, un mien ami en a fait l'expérience. La qualité de son boulot était identique, seule l'appréciation du client différait (et son porte feuille).
    Gagnant sur tous les plans (et étonné malgré tout).

    • [^] # Re: C'est normal

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      C'est pourquoi l'auteur aurait dû faire payer à prix d'or l'installation de la distribution. Son ami aurait considéré que la prestation était de qualitay, et que donc tout ce qui merderait serait lié à son incompétence informatique. Et l'auteur aurait vu sa sueur justement récompensée.

      Ou, blague à part, tenter une approche du genre "Il n'est pas nécessaire de payer pour obtenir cette distribution, mais vu le travail effectué pour la créer et la maintenir, un don de 100€ au projet serait du meilleur aloi". En fait je pense que c'est ce que je vais tenter désormais.

      Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

      • [^] # Re: C'est normal

        Posté par . Évalué à 5.

        Trés bonne idée !

        Moi en général, j'explique cela par un business model plutot côté services, et non plus vente de licenses. Donc un BM orienté professionnels et acceptable pour les particuliers.

        Certains sont trés réceptifs à cet argument.

    • [^] # Re: C'est normal

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Dans le même genre, je me souviens d'une boîte (aujourd'hui disparue, mais dont je tairai le nom) qui éditait un logiciel de « pilotage d'investissement », le genre de truc qui calcule des seuils pour les traders. «Voyez ?». Ils ont sortie leur V1 vers 2003/2004 je dirais, avec une licence à environ 5000 euros : ce fut un échec total. Un an plus tard, ils tentent de ressortir la même chose (à 2/3 corrections de bug près) avec une licence à 80 000 euros : un vrai succès. Seul le prix changeait, les développeurs (et le code) restaient les mêmes.

      Comme quoi le prix joue énormément dans le marketing et dans l'idée des clients potentiels, et pas que dans le domaine informatique d'ailleurs.

    • [^] # Re: C'est normal

      Posté par . Évalué à 7.

      Tout-à-fait, c'est pourquoi il faut arrêter d'installer Ubuntu comme ça en disant que ça risque rien sauf du temps, c'est gratuit.

      Je lancerais bien un Bedian OS 2013, facturé 500€.
      Si quelqu'un me demande si c'est un bon truc, je lui dis que oui, et en plus, j'ai un crack/contrefaçon disponible qui est passé par le marché chinois: Debian!

      Au passage: la principale raison pour laquelle la Chine est quasiment 100% Microsoft, c'est que c'est très cher, et quitte à cracker, on se sent mieux quand on craque un truc cher qu'un truc gratuit…

      • [^] # Re: C'est normal

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je suis sûr que si tu lance ça, je peux convaincre 10 personnes d'installer Bedian OS (cracked edition) sur leur serveur.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Occasion ratée

    Posté par . Évalué à 10.

    Si le fait que des logiciels libres soient gratuit le dérange, il fallait lui vendre la copie. Tu as raté une occasion de te faire 100€.

    • [^] # Re: Occasion ratée

      Posté par . Évalué à 4.

      Je n'y ai pas pensé! Excellente idée ça!!! ;-)

      • [^] # Re: Occasion ratée

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Tu aurais même pu le pousser à faire des gros dons à LibreOffice.

        Ah mais je t'ai pas dit, LibreOffice c'est payant ! Regarde, il y a même une page pour donner ton argent si tu as oublié de le faire : (page de dons). Alors voilà, si tu paies autant que pour Excel, alors LibreOffice sera aussi bien, si tu paies le double il sera meilleur !

        Si tu te sens en forme, tu peux même pousser le vice, à lui faire des dons à Ubuntu de plusieurs milliers d'euros pour que ce soit au moins 10x meilleur !

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Occasion ratée

      Posté par . Évalué à 4.

      Sauf qu'après tu te retrouve obligé de faire le support utilisateur, et cela peut être trèèèèès long.

      • [^] # Re: Occasion ratée

        Posté par . Évalué à 10.

        Dans ce cas là tu re-facture. Si tu te débrouille bien, t'en fais ton métier. ;)

        • [^] # Re: Occasion ratée

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          C'est le business modèle de la SSII.

          Ne pas faire du bon travail, pour générer un nouveau contrat mais donner suffisamment le change pour que le prochain contrat soit à toi.

  • # «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'avais un prof, pour un cours intitulé «Organiser et réaliser l'installation de nouveaux équipements», qui nous a tenu tout le long le discours que si c'est gratuit, c'est que ça n'a pas la qualité pour être vendu (vu que sinon, ce serait payant).

    Et pourtant on lui en a sorti des exemples (firefox, blender, vlc, etc.). Ce qui m'a dérangé, c'est qu'une bonne partie des personnes qui suivaient le cours ont repris ce discours pour le ressortir à chaque fois qu'ils le pouvaient.

    Faut dire que je m'étais déjà pris la tête avec quand il nous avait certifié que la compression sans-perte n'existait pas.

    • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est fou comme on peut parfois prendre certaines choses très à cœur :-)

      J'admets être parfois assez virulent lorsqu'il s'agit d'attaque du Logiciel Libre…

    • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

      Posté par . Évalué à 4.

      Le coup de la compression est énorme xD

      Il a jamais entendu parler du BMP qui intègre la compression RLE? Ou de winzip? Enfin, mon facteur de modification de respect envers les profs fait que régulièrement ça chute très vite, alors je ne suis pas surpris… (notamment en info)

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pourquoi vouloir donner des exemples évolués avec des noms pouvant être méconnus (et qui le sont certainement vu la bêtise de ce qui est dit) ? S'il dit un truc aussi con, peut-être qu'il croit que compresser avec WinZip altère les données…

        Alors qu'il suffit de donner un exemple d'algorithme trivial qu'on est capable d'expliquer facilement :
        Ex1 : Si on a une image avec peu de couleurs, plutôt que de coder chaque pixel sur 24bits par exemple, il suffit de créer une palette des couleurs utilisées dans l'image et d'utiliser l'indice de la couleur dans la tablette pour coder la couleur. Ainsi, pour une image avec seulement 256 couleurs différentes, on réduit la taille de l'image par 4.
        Ex2 (RLE) : Un algorithme qui pour chaque pixel donne le nombre de pixels consécutifs identiques au lieu de répéter N fois le même pixel peut permettre de réduire la taille du fichier sans pour autant perdre d'information.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par . Évalué à 3.

          A noter que RLE peut parfois augmenter la taille des fichiers, si les octets sont trop aléatoires.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Alors qu'il suffit de donner un exemple d'algorithme trivial qu'on est capable d'expliquer facilement :…
          Ex1 : Si on a une image avec peu de couleurs, plutôt que de coder chaque pixel sur 24bits par exemple, il suffit de créer une palette des couleurs utilisées dans l'image et d'utiliser l'indice de la couleur dans la tablette pour coder la couleur. Ainsi, pour une image avec seulement 256 couleurs différentes, on réduit la taille de l'image par 4.
          Ex2 (RLE)…

          Vu le niveau du prof, je pense que ta notion de trivial est encore trop difficile pour lui.

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le coup de la compression est énorme xD

        C'est pas le premier à me dire ça. Et je me suis retrouvé à discuter de ce sujet pendant plus de 30 minutes dans des débats foireux au possible, avec des arguments de plus en plus farfelus.

        Mais j'en ai marre de passer pour celui qui dérange les cours en ramenant sa science (au final je me mets à dos les autres participants, même s'ils en ont rien à faire du sujet, et les profs).

        Donc maintenant je les laisse faire leur cours et je signale juste à ceux qui s'intéressent au sujet que c'est faux et qu'on peut en rediscuter s'ils le veulent.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par . Évalué à 6.

          ah moi au contraire ça m'amusait de contredire les profs, surtout quand j'avais raison.

          Et non tu ne te mets pas à dos les autres participants; de toute façon si ils ne sont pas capable de détecter les énormités comme ça, les veaux iront à l'abattoir tout seul.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par . Évalué à 8.

          Je compatis, j'ai fait la même chose avec un "prof" de java, qui arrêtait pas de comparer avec le C++.
          Il avait quand même osé sortir qu'en C++, les headers étaient compilés quand on distribuait les paquets de développement, et que l'on ne pouvait donc pas les lire ou les modifier.
          Celle-ci a été très drôle pour moi…

          Enfin, le type en question tapait avec 2 doigts à une lenteur désespérante, faisait des fautes de frappe (à 2 doigts, faut le faire, sérieux) tous les 5 mots, ignorait qu'un curseur peut se déplacer sans effacer/écraser le texte (non, les touches fléchées ne servent à rien, c'est pour la déco et les jeux xD) et mettait (je cite) " // début de la boucle for" et "// fin de la boucle for" devant les accolades des boucles for. Bien sûr, il avait une autre version pour chaque structure de contrôle: if, while, fonction méthode, classe…

          Ca a été vraiment douloureux cette période, croyez moi…
          /me est encore traumatisé

          • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

            Posté par . Évalué à 4.

            Elle s'est arrêtée quand ? Je suis en deuxième année et les profs, pardon enseignants-chercheurs de 50 ans qui n'ont pas programmé depuis 10 ans et qui reprennent les mêmes diapos depuis 10 ans, c'est monnaie courante.

            La meilleure, c'est une profs d'ergonomie ou son cours date des années 2000, avec des screenshots d'applications des années 2000, sous Linux. Elle a voulu nous faire une démonstration avec glade et vous savez quoi ? Elle n'a même pas trouvé l'icône pour le démarrer.

            Le pire dans tout ça, c'est que la plupart des élèves n'osent pas critiquer et reprennent son cours au pied de la lettre : "Comment ? Tu n'as pas mis le bouton Valider en bas à gauche ?"

            Je me pose vraiment la question, en license/master, c'est toujours pareil ?

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 2.

              Y'a 1 an et demi, en gros.
              Mais je ne suis pas en licence/master, mais une formation un peu bizarre pour laquelle je n'ai aucune envie de faire de la pub. A moins que… de la mauvaise, ça sera très volontiers.

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 9.

              Je me pose vraiment la question, en license/master, c'est toujours pareil ?

              Non.

              Je dirais même que si ca arrive, et que la version racontée est exacte et non anecdotique, ca mérite d'aller en parler avec lui en dehors du cours. Voir d'être signalé pour que le mec soit dégagé de ce cours l'année prochaine si ca n'abouti pas.

              Perso, en supérieur, pas souvenir d'avoir eu un seul prof qui racontait des anneries et une portion non négligeable de profs tout simplement excellents.

              • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Perso, en supérieur, pas souvenir d'avoir eu un seul prof qui racontait des anneries et une portion non négligeable de profs tout simplement excellents.

                Tu as de la chance.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

                  Posté par . Évalué à 3.

                  En même temps en France il n'est souvent pas très difficile de se renseigner sur le cursus que l'on souhaite suivre, d'aller voir le programme, les cours et les profs pour se faire une idée d'où on va.

                  Et c'est exactement ce que j'avais fait pour choisir où faire la deuxième parti mon supérieur… En dehors des critères financiers pour se loger, on a donc un peu ce qu'on se donne la peine d'aller chercher.

                  Après ca peut rester d'une qualité inégale selon les intervenants (profs ou thésar débarqués dans un domaine qu'il ne connait pas). Il faut aussi garder à l'esprit que tout ce qui est dit et enseigné est assez subjectif et que tout le monde dit des anneries à un moment ou à un autre et que sur le moment on peut avoir tendance à snipper un peu facilement. Mais définitivement une part non négligeable de mes cours étaient de la qualité de ce qu'on trouve actuellement sur coursera.

          • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

            Posté par . Évalué à 10.

            Il avait quand même osé sortir qu'en C++, les headers étaient compilés quand on distribuait les paquets de développement, et que l'on ne pouvait donc pas les lire ou les modifier.

            De nombreux compilateurs pré-compilent les headers pour ne pas avoir à les reparser à chaque fois. Visual Studio les stocke en ".pch".
            Certaines bibliothèques distribuées sous forme binaire uniquement peuvent n'inclure que les pch et les binaires. Ca ne fonctionnera évidement qu'avec le compilo qui va bien.
            Donc ça n'est pas si idiot que ça. C'est juste que pour lui (C++ == Visual_Studio).

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 5.

              Il n'y a pas que Visual Studio, GCC fait ça très bien aussi quand on lui demande. C'est aussi simple que g++ header.h

              Mais par contre, croire qu'on ne peut pas reconstituer un header à partir de ça, c'est un peu illusoire.

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 2.

              Je connais la technique des pch, mais s'ils ne sont pas utilisés quand on distribue les lib, c'est qu'il y a une raison.

              En tout cas, je n'ai jamais vu de lib distribuer de pch, perso. Après, je t'accorde m'être limité à sdl, boost, wx, qt (3 à l'époque), mfc (le projet les générait, oui, mais ils n'étaient pas distribués), … ce qui est loin de représenter la vaste majorité des lib utilisables en C++.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mais j'en ai marre de passer pour celui qui dérange les cours en ramenant sa science (au final je me mets à dos les autres participants, même s'ils en ont rien à faire du sujet, et les profs).

          J'ai un copain (il se reconnaitra) qui tenait ce rôle quand il était étudiant. Au bout de 6 mois son surnom à la fac était "Installe_Linux_d'abord" :P Ceci-dit, si j'ai bien compris, personne ne lui en tenait rigueur, même les profs qu'il n'épargnait pourtant pas.

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je comprends, par contre par curiosité, c'est quel type de formation ? Parce que les dernières grosses conneries que j'ai pu entendre en info, datent du lycée.

          J'avais entendu en cours de SI que lorsqu'on allait sur internet, on envoyait notre adresse MAC au serveur et qu'on pouvait donc remonter jusqu'à moi (comme si mon vendeur avait gardé une trace @phys => mon identité…). Le prof ne voulait pas me croire quand je lui disais que non et que de toute façon, ça pouvait se changer une adresse MAC.

          • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Alors pour les précisions, je suis en Suisse.
            La formation que je suis est appelé un apprentissage d'informaticien (il n'y a pas d'équivalent en France), qui consiste à travailler en entreprise tout en suivant des cours pour une durée de quatre ans (1 - 2 jours par semaine de cours, suivant que l'on ai choisi de faire une maturité en même temps).

            Ce cas là c'était dans le cadre de «cours inter-entreprises» de troisième année (qui sont en fait des cours supplémentaires donnés par une personne spécialisée sur 2 - 5 jours à raison d'un jour par semaine).

            Après, on peut se plaindre du niveau de la formation, mais ce qu'elle apporte réellement c'est l'expérience en entreprise.

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 2.

              (il n'y a pas d'équivalent en France)

              Euhhhh si.
              Contrat de professionnalisation (version pour les vieux de plus de 25 ans). Contrat d'alternance (pour les gosses de moins de 26 ans).
              Ensuite, il n'y a pas que le système LMD qui soit utilisé en France, il existe aussi un grand nombre de formations/diplôme tiers, reconnus ou non par l'éducation nationale.
              Donc je suis vraiment curieux de savoir comment tu peux être sûr de l'unicité de ta formation :)

              Avis aux math nazis: les "de plus" et "de moins" sont ici à prendre au sens strict du terme.

              • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je n'en suis absolument pas sûr.
                De ce qu'il me semblait (ce qui sort des discussions avec mes collègues frontaliers), la seule chose s'en rapprochant est l'apprentissage français. On me dit régulièrement qu'il est destiné aux cas difficiles n'ayant pas réussi leur scolarité ce qui est plutôt loin de l'apprentissage suisse qui permet d’enchaîner sur une Haute École Spécialisé (ou de tenter d'entrer dans une EPF) ou de faire un brevet fédéral.

                Après, je n'ai aucune idée de ce qu'il en est réellement, je n'ai jamais cherché à me renseigner sur le sujet.

                • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Tu as des formations "en alternance" dans de nombreuses écoles d'ingénieur réputées. Ce n'est pas forcément destiné à des étudiants en difficulté mais plutôt à des étudiants qui ont envie de continuer à apprendre tout en ayant une vraie expérience professionnelle.

                  Ce dont tu as entendu parler, ce sont les formations de type bac pro qui est malheureusement la piste proposée pour les élèves qui ont un problème avec l'école à la fin du collège (15 ans).

                • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

                  Posté par . Évalué à 1.

                  On me dit régulièrement qu'il est destiné aux cas difficiles n'ayant pas réussi leur scolarité

                  Foutaises et enfumage, venant régulièrement de gens ayant appris dans les grandes études et regardant de haut tout ce qui n'a pas fait un bac Scientifique, économique-social et littéraire. Note au passage la majuscule du Scientifique…

                  Par chance, cette mentalité de ******* (auto-censure pour éviter de froisser trop) tends à diminuer, par chance. Les "conseillers d'orientation" cessent de dire que les BEP/CAP sont pour les trisomiques. Pas trop tôt, et surtout trop tard au vu des dégâts que ça a occasionné…

                  Mais bon, il faut dire que c'était le message passé par nos gouvernements (nos: ceux des français, parce que ça n'est pas fait nouveau) pendant très longtemps…
                  Maintenant qu'on manque de gens capables de monter un mur droit, que les entreprises râlent à cause des gens qui sortent des écoles et ne sont pas productifs, ils se disent que, finalement…

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par . Évalué à 4.

        Le mieux, c'est quand tu en à qui t'expliquent que le meilleur moyen pour compresser un fichier word c'est de l'enregistrer en tant que texte brut.

    • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

      Posté par . Évalué à 5.

      Faut dire que je m'étais déjà pris la tête avec quand il nous avait certifié que la compression sans-perte n'existait pas.

      Peut-être qu'il voulait dire qu'il n'existe pas d'algorithme de compression sans perte qui fasse effectivement une réduction de taille stricte quel que soit l'input?

      Parce que ça ça se démontre : considère tous les inputs possibles de taille n ou moins. Si un tel algo existait, ça impliquerait une bijection d'un ensemble de cardinal 2n dans un ensemble de cardinal 2n-1, ce qui n'est pas possible.

      Donc tu ne peux pas avoir un algorithme lossless qui arrive à effectivement compresser tous les inputs.

      Après on peut par contre faire des algos lossless qui pour tout input de longueur au plus n, te fournissent un input de longeur au plus n+k pour k>0 donné à l'avance, et donc cet algo compressera effectivement quasiment tous les input.

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par . Évalué à 3.

        Parce que ça ça se démontre : considère tous les inputs possibles de taille n ou moins. Si un tel algo existait, ça impliquerait une bijection d'un ensemble de cardinal 2n dans un ensemble de cardinal 2n-1, ce qui n'est pas possible.

        1. Mesurer la taille de l'input
        2. Appliquer un algorithme de compression lossless
        3. Si la taille de l'output est supérieure à la taille mesurée en 1 faire output=input
        
        

        C'est pas un algorithme ?

        ===> []

        • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est pas "strictement".
          De plus pour détecter dans ton algo de décompression les cas où tu n'as pas compressé, tu dois utiliser un bit au moins. Donc tu as un output de n+1.

          • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

            Posté par . Évalué à 2.

            pas forcément, si ton truc compressé contient un entête, c'est le truc compressé qui est légèrement plus grand, si tu ne trouves pas l'entête, c'est pas compressé (ou corrompu )

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

              Posté par . Évalué à 4.

              Tu vas pas y arriver pour toutes les suites, parce qu'il existe des suites de bits aléatoires au sens de Levin-Chaitin pour lesquelles la complexité de Kolmogorov des n premiers termes de la suite moins n tend vers l'infini. La complexité de Kolmogorov d'une chaine c'est la taille de la plus petite description algorithmique de la chaine. Je pense qu'en fixant à un algo particulier on arrive à trouver une séquence qui n'est pas compressée strictement.

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On ne parle pas d'appliquer de la compression sans perte à tous types de fichiers là, mais seulement à ceux qui ont de bonnes propriétés. C'est à dire quasiment tous, avec des rendements « taille compressée/coût de compression » variables. C'est exactement le principe de RLE, non? Sachant bien évidemment que l'espérance de gain (au sens mathématique du terme) augmente avec la taille du fichier.

      • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Parce que ça ça se démontre : considère tous les inputs possibles de taille n ou moins. Si un tel algo existait, ça impliquerait une bijection d'un ensemble de cardinal 2n dans un ensemble de cardinal 2n-1, ce qui n'est pas possible.

        Toi tu n'as jamais utilisé la technologie i2bp.
        (punaise, je me rend compte que cette référence va devenir de plus en plus occulte , c'est moche de vieillir)

    • [^] # Re: «Une fois, j'en ai même attrapé un gros comme ça !»

      Posté par . Évalué à 10.

      Si c'était un prof de l'enseignement public et gratuit, je sais ce que je lui aurait répondu ;).

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # Le pdf siouplé

    Posté par . Évalué à 7.

    Tout est dans le titre, je suis preneur de ton pdf, on sait jamais, dès fois que j'aie l'occasion de l'exploiter un jour…

    Pour le reste, tout à été dit.

    • [^] # Re: Le pdf siouplé

      Posté par . Évalué à 3.

      • [^] # Re: Le pdf siouplé

        Posté par . Évalué à 3.

        Dans l'ensemble le PDF est plutôt honnête bien que partisan, ce qui est normal.
        Mais j'ai été un peu interloqué par quelques points… Oui, il y a quand même du bon gros troll de compétition dedans,pas forcément fait exprès, peut-être par méconnaissance.

        Bon déjà, il faut remplacer Linux par GNU/Linux Ubuntu stable, sinon évidemment les louanges sur la stabilité et l'uptime volent en éclat.

        A propos de l'open source, on y lit:

        Si une boulangerie donnait la recette de son célèbre gâteau au chocolat, elle ferait bientôt faillite
        car les gens le feraient chez eux et arrêteraient de l'acheter. De la même manière, Microsoft ne donne pas
        la recette, c'est à dire le "code source", de leurs logiciels (comme Windows), et ils ont raison car c'est la
        source de leurs profits.

        Mouai… ça a été débattu des milliers de fois et ce n'est pas si simple…

        Mais aussi : Plus aucune fragmentation avec Linux ?
        Et comme dit par OP un peu plus haut:

        Et même si NTFS se retrouve moins fragmenté qu'un Fat32, il le reste toujours! Sinon il n'y aura pas de défragmenteurs!

        Alors déjà le PDF ne dit pas de quel système de fichiers il parle, donc on va dire ext4 car je suppose que c'est le défaut sur Ubuntu:
        http://crpppc19.epfl.ch/cgi-bin/man/man2html?e4defrag+8 et c'est en mainline dans e2fsprogs depuis pas mal de temps.
        C'est sûr, ext4 est certainement moins sujet à la fragmentation que NTFS, mais quand le système commence à être bien rempli, oui ça se fragmente !

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par . Évalué à 5.

          Bon j'ai lu juste l'intro, et je suis tombé sur

          ou est-ce que parfois vous appuyez juste sur le bouton "Off" parce que Windows est devenu fou

          Faut être honnête, ça arrive aussi sous linux.

          • [^] # Re: Le pdf siouplé

            Posté par . Évalué à 3.

            J'ai tendance à ne pas trop généraliser les crashs que je subis, car je tourne souvent sur du stable .0 ou des versions de dev, donc j'en vois souvent.
            Mais ton commentaire me rappelle que même à l'époque où je n'étais qu'un simple utilisateur d'Ubuntu et pas du tout bidouilleur, des crashs du noyau j'en ai eu aussi…
            Un soft a et aura toujours des bugs… Bon ce n'est pas la révélation de l'année mais il ne faut pas dire que Linux ne plante jamais.

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, ça me paraît être une bonne base de départ, même s'il est marqué Ubuntu ! Ce qui m'a donné l'idée, vite fait, de regarder ce qui existait comme document analogue. Pff… rien trouvé. Certes je n'ai pas cherché très longtemps mais quand-même ! Je regarderai mieux ce soir, mais si quelqu'un(e) a des liens à proposer ça pourrait être utile à pas mal d'entre nous.

          Ça vaudrait même un wiki, qu'en pensez-vous ?

      • [^] # Re: Le pdf siouplé

        Posté par . Évalué à 1.

        Linux peut tourner pendant des années sans avoir besoin d'être redémarré (la plupart des serveurs web tournent sous Linux, et ils ne redémarrent presque jamais).

        Rassurant de savoir que les patchs de securite pour le kernel ne sont jamais installes.

        Plus il y a d'yeux, moins il y a de failles de sécurité. Linux est un logiciel libre, ce qui signifie que n'importe quel programmeur dans le monde peut jeter un oeil au code (la "recette" de tout programme), et proposer son aide, ou simplement dire aux autres développeurs : "Hé, mais si blabla bliblu, ce ne serait pas un trou de sécurité ?". Ces failles sont donc repérées et réparées beaucoup plus rapidement que sous Windows.

        Totalement faux, l'enorme majorite des failles est trouve par fuzzing, qui ne demande aucun acces au code source, sans parler du fait que l'enorme majorite des gens n'a pas les connaissances pour trouver des failles.

        Avez-vous mis à jour une ou deux petites choses dans votre système avec « Windows update » ? Redémarrez, s'il vous plaît. Venez-vous d'installer un nouveau logiciel ? Redémarrez, s'il vous plaît. Votre système a-t-il l'air instable ? Essayez de redémarrer, tout marchera sans doute mieux après.

        a) Windows Update c'est 1 fois par mois, il y a toujours une update kernel par mois sur les distribs Linux --> tout autant de reboots
        b) Rebooter après avoir installe un soft ca doit faire des annees que je ne l'ai pas fait

        À vrai dire, beaucoup d'entre eux n'ont pas redémarré depuis plusieurs années. Linux est stable, et fonctionne parfaitement sans avoir besoin de redémarrer sans arrêt.

        C'est totalement faux. L'enorme majorite redemarre quasiment chaque mois pour installer les updates de securite qui touchent le kernel.

        L'une des grandes qualités de la communauté Open source (et Linux en particulier), c'est qu'il s'agit d'une réelle communauté. Les utilisateurs et les développeurs sont vraiment présents, sur les forums, les listes de diffusion, les canaux IRC, pour aider les nouveaux utilisateurs. Ils sont heureux de voir que de plus en plus de gens passent à Linux, et ils sont ravis de les aider à se familiariser avec leur nouveau système.

        Drole, on dirait que les forums pour Windows n'existent pas, vive les oeilleres hein.

        Le problème est qu'il peuvent mettre tout et n'importe quoi dans leur recette, à notre insu. S'il veulent ajouter un bout de code selon lequel "chaque 12ème jour du mois, si l'ordinateur a accès à internet, créer une liste de tous les fichiers téléchargés sur cet ordinateur en un mois, et l'envoyer à Microsoft par le réseau". Microsoft ne fait sans doute pas cela, mais comment en être certain, puisque tout est verrouillé, invisible, secret ?

        a) T'as jamais entendu parler des captures reseau pour savoir ce que ta machine envoie ? Il est tres facile d'etre certain que cela n'arrive pas.
        b) Le code source de l'OS est ouvert a des milliers de gens externes a MS : Universites, gouvernements, …

        C'est pourquoi, vous pouvez être sûr que les logiciels open source ne vous font pas de coups bas: la communauté surveille de près toutes leurs recettes ;-)

        Totalement faux, il est facile de cacher une backdoor dans du code meme ouvert.

        Windows comporte un certain nombre de défauts de fabrication, le rendant de plus en plus lent à mesure que vous l'utilisez, et ne lui permettant pas de durer très longtemps.

        Amas de conneries sans fondement

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par . Évalué à 8.

          a) Windows Update c'est 1 fois par mois, il y a toujours une update kernel par mois sur les distribs Linux --> tout autant de reboots
          b) Rebooter après avoir installe un soft ca doit faire des annees que je ne l'ai pas fait

          Tu es en train de faire précisément ce que tu critiques. Par exemple j'ai eu le cas d'un PC avec une image Win 7 d'il y a quelques mois, peut-être un an. Pour le seul windows il a fallut trois redémarrage… Et on peut ajouter un redémarrage pour l'anti-virus…

          Concernant les redémarrage pour les mises à jour de sécurité, je suis tout à fait d'accord pour dire que c'est de la connerie de ne pas les faire, sous Windows ou Linux.

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par . Évalué à 2.

          T'as jamais entendu parler des captures reseau pour savoir ce que ta machine envoie ? Il est tres facile d'etre certain que cela n'arrive pas.

          certain ? Biais de confirmation je pense…

          Le code source de l'OS est ouvert a des milliers de gens externes a MS : Universites, gouvernements, …

          Et donc ?

          • [^] # Re: Le pdf siouplé

            Posté par . Évalué à -4.

            a) Certain oui. Tu penses que le PC va envoyer les informations a travers une connection internet imaginaire sans que ta capture de tout le traffic reseau le voie ?

            b) Et ? Et c'est la meme chose que dans le monde OSS : il y a plein de gens qui revoient le code, qui peuvent crier au scandale si necessaire, qui peuvent nous rapporter des failles si ils en trouvent, etc…

            • [^] # Re: Le pdf siouplé

              Posté par . Évalué à 3.

              a) Certain oui. Tu penses que le PC va envoyer les informations a travers une connection internet imaginaire sans que ta capture de tout le traffic reseau le voie ?

              Tu es certain, donc il y a bien biais de confirmation.
              Comment, en écoutant les trames sur une période déterminée dans des conditions données, tu peux savoir ce qui serait envoyé dans tous les cas, pour tous les utilisateurs, toutes les conditions temporelles et pour tous les modules actifs de l'OS, (etc…) ?
              Je ne viens pas avec ma théorie du complot te faire dire que Windows est bourré de spywares, mais simplement te faire remarquer que ce n'est pas une méthode fiable d'audit. Tu ne peux pas tirer de conclusion générale avec ce protocole de test.

              b)

              Je ne vois pas ce que ça change pour un particulier ni pourquoi on aurait l'assurance ques d'éventuels spywares seraient source d'un scandale venant de ces institutions…

              • [^] # Re: Le pdf siouplé

                Posté par . Évalué à -2.

                Comment, en écoutant les trames sur une période déterminée dans des conditions données, tu peux savoir ce qui serait envoyé dans tous les cas, pour tous les utilisateurs, toutes les conditions temporelles et pour tous les modules actifs de l'OS, (etc…) ?

                La phrase originale :

                "S'il veulent ajouter un bout de code selon lequel "chaque 12ème jour du mois, si l'ordinateur a accès à internet, créer une liste de tous les fichiers téléchargés sur cet ordinateur en un mois, et l'envoyer à Microsoft par le réseau". Microsoft ne fait sans doute pas cela, mais comment en être certain, puisque tout est verrouillé, invisible, secret ? "

                Moi je te garantis a 100% que si le systeme envoie tous les 12eme jour du mois a MS une liste des fichiers telecharges, cela se voit avec une capture reseau facilement.

                Je ne vois pas ce que ça change pour un particulier ni pourquoi on aurait l'assurance ques d'éventuels spywares seraient source d'un scandale venant de ces institutions…

                Sur des milliers et des milliers de gens, t'as l'assurance que si ils voient quelque chose de scandaleux, il y en aura au moins un qui ebruitera la chose, question de probabilite et statistique. cf. WikiLeaks.

                • [^] # Re: Le pdf siouplé

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Pour le reste je n'ai pas d’avis particulier, par contre :

                  Sur des milliers et des milliers de gens, t'as l'assurance que si ils voient quelque chose de scandaleux, il y en aura au moins un qui ebruitera la chose, question de probabilite et statistique. cf. WikiLeaks.

                  cf. Flame/Stuxnet, tu nous disais que les gouvernements faisaient partit de ceux qui ont accès aux sources ? Non, définitivement non, les programmes open-sources méritent plus de confiance que leurs homologues propriétaires.

                  • [^] # Re: Le pdf siouplé

                    Posté par . Évalué à -4.

                    Quel rapport avec Flame/Stuxnet ? Des gouvernements ont trouve des failles dans un OS et en on tire parti pour attaquer un autre gouvernement. Tu es naïf au point de croire que les gouvernements n'ont jamais trouve de failles dans Linux et les ont garde pour eux ?

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est totalement faux. L'enorme majorite redemarre quasiment chaque mois pour installer les updates de securite qui touchent le kernel.
          Franchement, quand l'update kernel concerne une possible exhaustion de ressource avec IPv6 quand on ne l'utilise pas, ou nécessitent qu'un utilisateur ait l'autorisation de monter un filesystem hfs ou ce genre de connerie, sur un serveur pas la peine de rebooter.

          Sous windows, on a souvent carrément pas le choix !

          _ Le code source de l'OS est ouvert a des milliers de gens externes a MS : Universites, gouvernements, …_
          Qui n'ont pas la possibilité de recompiler et exécuter leur propre version du code, donc aucun intérêt…

          • [^] # Re: Le pdf siouplé

            Posté par . Évalué à 1.

            Franchement, quand l'update kernel concerne une possible exhaustion de ressource avec IPv6 quand on ne l'utilise pas, ou nécessitent qu'un utilisateur ait l'autorisation de monter un filesystem hfs ou ce genre de connerie, sur un serveur pas la peine de rebooter.

            https://rhn.redhat.com/errata/RHSA-2013-0630.html
            https://rhn.redhat.com/errata/RHSA-2013-0609.html
            https://rhn.redhat.com/errata/RHSA-2013-0567.html
            https://rhn.redhat.com/errata/RHSA-2013-0496.html

            4 updates kernel dans le dernier mois, tu paries qu'il y en a une voire plus qui te fait redemarrer ?

            Qui n'ont pas la possibilité de recompiler et exécuter leur propre version du code, donc aucun intérêt…

            Arf, bien sur que si ils ont la possibilite de recompiler et executer le code. Ils ont pas forcement le droit de le deployer sur 4000 machines dans leur intranet, mais ils ont certainement le droit de le recompiler, modifier a des fins de recherché et jouer avec hein. Ils sont pas cons non plus, ca servirait pas a grand chose sinon.

            • [^] # Re: Le pdf siouplé

              Posté par . Évalué à 2.

              Il y a quelques années Sun proposait un truc pour mettre à jour le noyau de Solaris sans reboot.
              Oracle aujourd'hui vend ksplice pour faire pareil avec du Linux ( http://www.ksplice.com/ =

              Ça marche ces machins ?

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: Le pdf siouplé

                Posté par . Évalué à 2.

                De ce que j'avais lu, ça marche tant que les structures de données ne changent pas. Donc pour les updates mineures seulement. Si tu veux faire une update majeur, tu fais comme d'habitude…

            • [^] # Re: Le pdf siouplé

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Qui n'ont pas la possibilité de recompiler et exécuter leur propre version du code, donc aucun intérêt…

              Arf, bien sur que si ils ont la possibilite de recompiler et executer le code

              La question est plutôt de savoir quelle assurance ils ont d'avoir exactement les sources de la version qui a été déployée par MS, et si ce qu'ils recompilent est identique.

              • [^] # Re: Le pdf siouplé

                Posté par . Évalué à -4.

                Serieusement, faudrait arreter de prendre les gars de la DGSE, de GCHQ, du KGB et autres pour des imbeciles hein. Il n'y a pas que les moules de linuxfr qui connaissent la difference entre code source et code compile.

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          L'une des grandes qualités de la communauté Open source (et Linux en particulier), c'est qu'il s'agit d'une réelle communauté (…)

          Drole, on dirait que les forums pour Windows n'existent pas, vive les oeilleres hein.

          La communauté, c'est pas juste des forums, c'est aussi les événements (RMLL, journées du libre de jsaispasoù, install parties…) et les groupes d'utilisateurs. Il n'y a pas de vrai groupe de bénévoles passionnés de Windows qui veulent en faire la promotion et se réunir pour parler de leur passion. Ceci est dû en partie au fait que Linux est très minoritaire (pour trouver quelqu'un qui connait un peu Windows, il n'y a qu'à tendre la main, alors que pour Linux, c'est plus difficile).

          PS : pBpG, même si je suis pas forcément d'accord avec tes commentaires, ça fait plaisir de voir que tu postes encore ici de temps en temps !

    • [^] # Re: Le pdf siouplé

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci pour le PDF, cela va m'être utile pour diffuser dans les Repair Cafés.

      Dernièrement, je cherchais justement une affiche pour informer les visiteurs d'un Repair Café des avantages de passer sous Linux. J'ai rapidement cherché mais j'ai pas trouvé quelque chose de directement percutant et visuel. Est-ce que quelqu'un à cela sous sa souris ?

      • [^] # Re: Le pdf siouplé

        Posté par . Évalué à 2.

        Je sais qu'Ubuntu ne plait pas à tout le monde, mais il y a des affiches prévues à cet effet crées par Canonical.

        • [^] # Re: Le pdf siouplé

          Posté par . Évalué à 0.

          A propos de PDF, il vous plaît le mien ?
          Pourquoi le logiciel libre.

          • [^] # Re: Le pdf siouplé

            Posté par . Évalué à 0.

            Si c'est une blague, je la trouve de mauvais goût…
            En tout cas, la couleur est annoncée dès le début, en sortant l'habituel truc de l'espionnage industriel…

            1) L'espion intégré à windows, semble avoir existé sous w98, depuis, je n'en ai jamais entendu parler…
            2) les gens normaux n'en ont rien à foutre de l'espionnage et de leur vie privée sur le net. Je dis pas que c'est bien, juste que quand on vois comment les gens agissent ça semble évident.
            3) Les systèmes libres aussi utilisent des adwares, cf Ubuntu.

            Voilaaaaa.

            Ah, bien sûr, j'ai lu que l'accroche. Quand j'ai vu ça, j'ai pas eu envie de persévérer: autre chose à faire. (Oui, l'accroche, c'est important et, à part les pamphlets, les accroches dénonciatrices, ça ne marche pas des masses)

            • [^] # Re: Le pdf siouplé

              Posté par . Évalué à -1.

              Bonjour

              "Si c'est une blague, je la trouve de mauvais goût…"
              -> Est-ce que j'ai l'air de plaisanter ?

              "1) L'espion intégré à windows, semble avoir existé sous w98, depuis, je n'en ai jamais entendu parler…"
              -> Parce que, depuis vous n'en avez jamais entendu parlé, ça n'existe pas ?
              Exemple : http://nsa34.casimages.com/img/2013/04/13/130413052534505389.png
              De plus, un logiciel privateur ne donne pas accès au code source. Qu'est-ce qui vous certifie qu'il n'y a pas de composant malveillant ?

              "2) les gens normaux n'en ont rien à foutre de l'espionnage et de leur vie privée sur le net. Je dis pas que c'est bien, juste que quand on vois comment les gens agissent ça semble évident."
              -> Les autre gens sont-ils anormaux ? Même si vous ne dîtes pas que c'est bien, faut-il laisser les choses telles quelles voir promouvoir les logiciels privateurs parce que les gens sont victimes de désinformation ?

              "3) Les systèmes libres aussi utilisent des adwares, cf Ubuntu."
              -> Concernant Ubuntu et la fonction recherche sur Amazon, on peut la désactiver voire la supprimer : http://memo-linux.com/comment-desactiver-la-recherche-en-ligne-amazone-pour-ubuntu-12-10

              On peut même se tourner vers une variante de cette distribution (style Lubuntu) même sur une autre (Fedora…)
              C'est ça le logiciel libre !

              "Ah, bien sûr, j'ai lu que l'accroche. Quand j'ai vu ça, j'ai pas eu envie de persévérer: autre chose à faire. (Oui, l'accroche, c'est important et, à part les pamphlets, les accroches dénonciatrices, ça ne marche pas des masses)"
              -> C'est bien ce que j'avais compris. Commencez par lire jusqu'au bout, y compris les références que je cite (Richard Stallman…) et qui sont la base de ce que j'ai écrit ! Ensuite, vous pourrez connaître le sujet. ;-)

  • # Le mensonge contre l'ignorance

    Posté par . Évalué à 6.

    Il est clair que la personne conseillée est ignorante, et méfiante pour de mauvaises raisons. Mais c'est parce que le modèle du libre et de l'open source est mal connu des gens, et n'est pas aussi facilement transposable dans d'autres domaines : les gens font le parallèle avec les objets matériels, dont la plupart ont un "prix minimum" pour assurer une bonne fabrication (une perceuse à 20€ n'aura pas un moteur fiable et des composants solides pour tenir sur la durée, par exemple).

    Par contre, le mensonge :

    Il me dit que c'est très embêtant et me demande s'il n'y a pas moyen d'éviter cela. Je lui explique que c'est assez courant sous Windows et que l'une des façons de l'éviter est de ne pas utiliser Windows et décide de lui parler de Linux (profitons-en)

    On évite cela sous Windows en faisant une partition et en déplaçant les répertoires de Mes Documents… De la même manière qu'on a une partition /home sous Linux. N'avoir qu'une seule partition sous Linux et sous Windows posera les mêmes problèmes. Créer une partition dédiée sous Windows ou Linux prend à peu près le même temps et demande à peu près la même expertise. Proposer Linux à des gens peu connaisseurs, je trouve ça pas mal (surtout si on peut leur faire une install comme il faut avec les derniers drivers). Ca empêche les 10000 barres de navigation, les spywares, ça permet d'économiser de l'argent… Mais utiliser des arguments qui n'en sont pas, on dirait de la technique de Keynote Apple qui annonce une révolution pour des fonctionnalités qui existent déjà ailleurs.

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 05/04/13 à 11:54.

      Créer une partition dédiée sous Windows ou Linux prend à peu près le même temps et demande à peu près la même expertise.

      La, je pense que tu te trompe.
      L'installation d'une distrib linux le fait quasi automatiquement, contrairement à windows.
      L'installateur windows (je me suis arrêté à xp, je précise) ne te parle même pas de la possibilité de séparer tes données sur plusieurs partitions, tandis que celui de debian, de mémoire, le fait par défaut (de mémoire, car je n'utilise que peu les choix par défauts ;)).
      Debian n'étant pas la distro la plus accessible au grand public, il faut le rappeler, je pense qu'on peut en déduire que les OS comme ubuntu sont plus clairs et nécessitent moins d'interventions à ce sujet.

      Et je ne sais pas si ça a changé, mais à l'époque de XP, modifier correctement et complètement la localisation du HOME (pas juste de "mes documents" donc), c'est la croix et la bannière, et pour être fait réellement correctement nécessite de passer par un autre système.

      Enfin, j'ai plussoyé quand même, parce qu'on oublie souvent qu'on peut le faire sous windows, même si ce n'est pas aussi trivial (fichu registre).

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, une distrib le fait quasi-automatiquement… C'est très agréable, et ça permet de tout garder. Le côté guidé, le fait que Linux soit pensé pour, c'est très bien. Après, une part de config' reste en dehors de /home quand même ;)

        Au niveau de l'installateur windows, il ne te conseille pas, ce qui est fort dommage… Mais la création d'une partition se fait en 5s chrono : "new -> on rentre la taille -> ok". Il suffit d'en créer deux, et d'utiliser une des deux pour l'install.

        Pour mes documents, ça se déplace en peu de temps aussi : clic droit -> propriétés sur Mes Documents, et tu as accès aux dossiers vus comme "Mes Documents" et tu peux en rajouter, en retirer… C'est beaucoup mieux qu'à l'époque d'XP ! (D'ailleurs, la critique "pfff Vista" me fait toujours rire : Vista SP0 était pas aussi catastrophique que XP SP0, pourtant il a hérité d'une image assez mauvaise, et XP d'une image "légendaire")

        Après, pour conserver réellement tous les fichiers "users", c'est plus chiant. L'idéal serait de créer un chemin d'accès à la partition via un outil d'administration pour que le dossier C:/Users/ soit ta partition D:/ Mais ça demande, pour le coup, de se faire un peu chier. Après, pour quelqu'un qui fait juste un peu de surf, un export des favoris et ses documents sauvegardés, ça lui suffit. On ne parle pas là de quelqu'un qui a un tas d'applications compliquées créant chacune des profils ou des sauvegardes un peu partout ;)

        Mais donc, pour en revenir à la création d'une partition, ça se fait facilement !

        Pour finir avec tout ça : je voulais juste réagir sur le fait de mentir pour promouvoir du libre. En l'état, pouvoir conserver ses documents (vu que c'était l'objet de la demande) sous Windows, c'est faisable, et pas vraiment compliqué. Nier ceci pour proposer du Linux, c'est de la mauvaise foi, et si la personne est mise au courant ensuite que c'était possible, aura une mauvaise image des gens qui lui auront proposé du libre… Et vu sa méfiance, il se dira "Linux = Arnaque et arnaqueurs". C'est vraiment dommage, quand on sait qu'on peut avancer beaucoup d'autres arguments valables et puissants pour faire découvrir Linux à des gens ayant une utilisation simple de leur ordinateur (gratuité, moins soumis aux malwares/spywares/crapwares, aussi rapide, aucune lacune pour du surf/bureautique…)

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 3.

          le fait de mentir pour promouvoir du libre

          Je n'ai pas promu le libre pour la séparation des données et du système, mais bien pour éviter les réinstallations, tout simplement.

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/04/13 à 12:22.

      Je précise que ce qui le contrariait était simplement le fait de devoir réinstaller son Windows, pas le fait de devoir sauvegarder ses données.
      De plus, même s'il parlait de la perte de ses données, j'ai bien dit que L'UN DES MOYENS de l'éviter était d'utiliser autre chose, et pas que c'était la seule façon.

      Donc dans les 2 cas, je n'ai nullement menti!

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 5.

        À ce moment là, l'installation d'Ubuntu a dû aussi le contrarier, vu que c'était l'installation d'un OS qui le dérangeait, non ?

        Sinon, je viens de lire ton PDF… Il y a de bonnes choses :

        • Le choix dans les interfaces, mais là on est dans une catégorie d'utilisateurs déjà un peu avertis pour faire son choix sans aide extérieure)
        • Les espaces de travail, véritable avantage des environnements Unix/Linux (seule chose qui m'a un peu convaincu sur OSX)
        • La partie sur les malwares
        • Les raisons économiques, et le fait que pirater Windows n'est pas comparable

        Après, il y a beaucoup de choses à mettre à jour :

        • Les plantages. Hors souci matériel, j'ai quasiment jamais vu un écran bleu sous W7, alors que je l'utilise depuis la Beta, sur 2 ordinateurs. Et pour mes collègues, c'est pareil.
        • Les virus : sachant que c'est souvent l'erreur humaine qui les amène, ce n'est pas la confirmation du password qui empêchera l'installation de virus sur Linux… Malheureusement !
        • Les drivers : maintenant, ils sont à 90% du temps téléchargés automatiquement par Windows au branchement du périphérique. Et pour les composants, ils sont pour beaucoup intégrés à Windows Update (AMD, Intel, Razer, Realtek, pour citer ceux que j'ai vu sur ma config)
        • Les redémarrages : pour Windows Update, OK. Pour les logiciels, de moins en moins. Pour les performances / bugs, c'est du passé.
        • La fragmentation : du passé.
        • Les format' obligatoires pour retrouver des performances : à moins d'installer n'importe quoi, du passé. Là, ce n'est pas le problème de Windows mais de l'utilisateur !

        J'en ai peut être oublié… Je te conseille de mettre un peu à jour ton PDF donc, parce que l'intention est louable, mais avec les vieux mythes sur Windows que tu as conservé, si tu montres ça à quelqu'un ayant un peu utilisé Windows 7, il va te traiter de troll (à juste titre) et ne te fera pas confiance pour les autres arguments (ce qui est dommage). Il faut "connaître son ennemi pour mieux le combattre". Et il vaut mieux axer sur les qualités de ce que l'on cherche à promouvoir, plutôt qu'à critiquer l'adversaire.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/04/13 à 13:25.

          À ce moment là, l'installation d'Ubuntu a dû aussi le contrarier, vu que c'était l'installation d'un OS qui le dérangeait, non ?

          Ce qui le dérangeait était de s'imaginer devoir réinstaller son OS encore d'autres fois plus tard pour conserver de la rapidité

          Je te conseille de mettre un peu à jour ton PDF

          Ce n'est pas mon PDF, et il fonctionne encore pas mal pour les utilisateurs de XP et de Vista. Mais j'avoue que je devrais m'atteler à le mettre à jour pour les prochaines fois, s'il y en a.

          La fragmentation : du passé.

          Désolé mais la fragmentation existe toujours, même sous Windows 8, qui n'est nullement liée à l'OS mais au système de fichiers. Et même si NTFS se retrouve moins fragmenté qu'un Fat32, il le reste toujours! Sinon il n'y aura pas de défragmenteurs!

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce qui le dérangeait était de s'imaginer devoir réinstaller son OS encore d'autres fois plus tard pour conserver de la rapidité

            Ce qui est faux, si tu ne fais pas n'importe quoi dessus. Si tu te mets à pourrir ton install Linux, t'auras les mêmes soucis.

            Désolé mais la fragmentation existe toujours, même sous Windows 8, qui n'est nullement liée à l'OS mais au système de fichiers. Et même si NTFS se retrouve moins fragmenté qu'un Fat32, il le reste toujours! Sinon il n'y aura pas de défragmenteurs!

            Il y a aussi des "optimisateurs"… Qui ne servent pourtant à rien. Vista avait des défrag' planifiées… Et W7 fait des défrag' automatiquement en tâche de fond lorsque le PC n'a pas besoin d'une forte puissance de calcul ou de gros accès disques. Donc tout est géré de façon transparente.

            D'autres mythes ?

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par . Évalué à 1.

              Et W7 fait des défrag' automatiquement en tâche de fond lorsque le PC n'a pas besoin d'une forte puissance de calcul ou de gros accès disques.
              Bonjour l'usure des disques !

              • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 08/04/13 à 07:37.

                Il me semble de mémoire, qu'ext4 applique plus ou moins la même stratégie, même si la fragmentation d'ext4 semble être moins importante qu'NTFS.
                EDIT: j'avais pas vu, mais il y a des commentaires plus précis un peu plus bas.

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Sous Linux aussi tu as de la fragmentation, c'est juste qu'elle est moins importante qu'en Fat, mais pas inexistante. Et je ne suis pas sûr que ne pas avoir de défragmenteur soit un avantage pour Linux.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 3.

          Les drivers : maintenant, ils sont à 90% du temps téléchargés automatiquement par Windows au branchement du périphérique. Et pour les composants, ils sont pour beaucoup intégrés à Windows Update (AMD, Intel, Razer, Realtek, pour citer ceux que j'ai vu sur ma config)

          C'est en partie vrai. Si tu as une imprimante/scanner ou autre périph un peu ancien et que le fabricant n'a pas daigné porter son pilote sur la nouvelle version de Windows, tu peux avoir des surprises.

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui enfin… Si on se met à parler de la mauvaise volonté des fabricants pour livrer des pilotes, je crois qu'on va pouvoir pleurer sur plus de matériel/périphériques côté Linux… C'est ce qui m'a arrêté les premières fois que je m'y étais essayé (2007), notamment pour les drivers graphiques et WiFi. Aujourd'hui ça va mieux, mais c'est pas encore l'extase. En espérant que Steam sur Linux motive AMD et nVidia à faire des drivers plus que potables, et que ça attire du monde et fasse effet boule de neige !

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par . Évalué à 3.

              Je parle de matos que tu avais et qui marchait déjà avec une version X de l'OS et qui ne marcherait plus avec une version X+1.
              C'est assez rare sous Linux, plus fréquent sous Windows.

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 0.

            Mouai, enfin, je ne pense pas que l'on puisse dire que le support de tout matériel soit l'un des points forts des distros linux comparé à windows…

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 2.

          Les plantages. Hors souci matériel, j'ai quasiment jamais vu un écran bleu sous W7, alors que je l'utilise depuis la Beta, sur 2 ordinateurs. Et pour mes collègues, c'est pareil.

          Y'a pas que les écrans bleus. Parfois mon Windows 7, que je démarre uniquement pour les jeux, ne me rend pas la main au boot. Je ne comprend pas : j'entends le disque dur gratter, je peux bouger la souris, mais rien dans l'interface ne répond.

          Alors bien sur je pourrais attendre, je suis allé au bout de mes cinq minutes de patience alors que je veux seulement qu'il démarre.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à -4.

            Ou tu pourrais essayer de regarder ce qui en est la cause…

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 06/04/13 à 11:21.

              Faudrait pouvoir : je démarre l'OS, la session s'ouvre, je lance le gestionnaire des tâches, et l'interface ne répond plus.

              Du coup, je me dis que c'est une saloperie préinstallée que ce n'est pas forcément la faute de Windows et je démarre en mode sans échec pour désinstaller tout ce qui ne me sert pas : je ne peux pas !

              Vraiment, ça me paraît débile : pourquoi cette limitation ? Est-ce qu'il y a au moins une explication ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                Posté par . Évalué à 1.

                Le mode sans echec par defaut ne demarre que le minimum, tu peux aller dans la registry a HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\SafeBoot\Minimal (il y a une key voisine pour le mode sans echec avec reseau) et ajouter une entrée pour MSIServer qui permet a Windows Installer de demarrer depuis Safe Mode.

                Comment je sais que le nom est MSIServer ? Tu prends la liste des noms dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services pour les services

                Eh oui, tu as plein de flexibilite dans le systeme, c'est simplement que tu ne le ne connais pas autant que le systeme au pingouin.

                • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Et pour une mise à jour qui « s'installe en boucle » tu as une solution ?

                  WTF

                  J'ai testé en faisant les mises à jour depuis le PDC ou depuis le site Windows Update, même combat.

                  PS : J'ai un peu trop taillé ma capture d'écran… L'état est bien « Réussite » à chaque fois.

                  • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Et c'est bien connu, Linux ça marche nickel chez tout le monde. Sauf chez moi, ça doit être pas de chance.

                    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est pas pour dire du mal de Windows. Je l'utilise au boulot (XP puis Seven) et je dois dire que Seven a gagné en stabilité, là en 6 mois pas un seul plantage.

                      J'ai vraiment ce problème, j'ai pas encore cherché sur le oueb, j'ai vu pasBill pasGates j'ai pas pu résister à lui poser la question car il touche pas mal en Windows !

                      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                        Posté par . Évalué à 3.

                        J'ai seven au boulot et bien, l'hibernation plante presque systématiquement (avec perte de la session de travail).
                        Le problème est apparu après 1 ou 2 mois d'utilisation.

                        La partie marrante de l'histoire c'est que j'ai essayé de mettre à jours tous les drivers possible sans aucune résolution du problème et comme sous windows la gestion des drivers, c'est une plaie, la mise à jour du driver graphique a rendu l'utilisation du PC inutilisable et in réparable même en passant au mode sans échec.

                        Hop, après une réinstallation totale du système par l'administrateur et donc un seven tout neuf, le problème de l'hibernation est revenu. J'ai été obligé de désactiver cette fonctionnalité que j'utilisais souvent, cette semaine.

                        Et cette fois çi, j'ai bien fait attention, le problème n'est pas apparu après l'installation de tel ou tel logiciel ou driver.

                        Windows, fiable?
                        Pourtant, pour le reste, y'a pas trop à se plaindre (à part quelques choix d'architecture déplorables…)

                        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                          Posté par . Évalué à 1.

                          ACPI BIOS planté, changer BIOS.

                          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                            Posté par . Évalué à 5.

                            Je veux bien une explication…

                            Je réexplique un peu mon cas car je comprend pas bien ce que le bios peut faire la dedans étant donné qu'il a pas bougé…

                            Je reçois mon PC et l'hibernation fonctionne bien pendant environ 2 mois puis après fonctionne aléatoirement (plante plus souvent que fonctionne, mais bon…)
                            L'admin réinstalle la machine, l'hibernation refonctionne pendant à peut près la même période puis se remet à planter.

                            Si y'a un truc qui a pas changé avant ou après la réinstall, c'est bien le bios. En quoi pourrait-il être le problème?

                            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Ah j'ai cru qu'elle n'avait jamais fonctionné. Désolé. :/

                              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                  Posté par . Évalué à 3.

                  c'est simplement que tu ne le ne connais pas autant que le systeme au pingouin.

                  Non, c'est simplement qu'il y a des limitations complètement absurdes.

                  Qu'il démarre le minimum, je le conçois, c'est le but.

                  Mais qu'il t'empeche de démarrer un service pourtant de base du système et qu'il faille aller lire la doc et devoir tripatouiller la base de registre, c'est complètement stupide.

                  Note que s'il m'avait donné la marche à suivre, un lien MSDN ou juste de lire la doc pour le faire, ça n'aurait pas été si idiot. Mais là non, il te dit juste que le service ne peut pas etre démarré. Forcément, je suppose que ce n'est pas juste pour m'agacer et je n'aurai pas l'idée d'aller fouiller si en vrai je peux le faire quand meme.

                  Globalement, c'est ce qui m'énerve dans Windows à chaque fois que je dois mettre les mains dedans : il faut tout le temps se mettre dans la tete des développeurs pour deviner quelle direction prendre. Je sais bien que Windows a des qualités, mais je n'arrive pas à m'adapter à cette façon de faire.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 4.

            il y a aussi les mise a jour automatique JAMAIS quand c'est le moment. tiens ce matin W7 professionnel, m'a installé internet explorer 10 sans me demandé car la petite case mis a jour auto était coché, choses louable.

            Mais pour me connecter a la GMAO/GPAO avec un bon logiciel propriétaire qui impose internet explorer, c'est devenu impossible, joie du monde proprio ! perte de temps pour repasser à la version 9. mais merci a microsoft c’était possible de redescendre de version.

    • [^] # Users sur une partition séparée.

      Posté par . Évalué à 2.

      La seule fois ou j'ai tenté l'expérience sur le pc de mes parents, c’était la croix et la bannière.
      Quand j'ai parlé de partitioner le disque à la vendeuse, elle m'a dit que c’était à éviter, car ça rend le PC plus lent !?

      Bref, je voulais mettre le répertoire Users sur une partition séparée, et faire l'équivalent d'un mount --bind.

      D'abord il n'existe pas de tutoriel convenable, juste des liste d'instructions à copier-coller dans la console.
      Ensuite il faut que ça plante en cours de route, et là impossible de se connecter (pas de dossier Users valide).
      Faut passer par un Live-CD Windows (oui, ça semble antinomique mais ça existe).
      Enfin, le registre… qui s'est corrompu tout seul ;-)

      Bref, maintenant ça marche très bien, mais je ne le referai plus.

      De plus en plus la valeur est liée au service, et pas au produit.
      Peut-être aurais-je dû envoyer un mail au service client Windows ?

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par . Évalué à 5.

      Le mauvais OS géré avec les pieds, ça rame, ça foire et il faut le réinstaller. Par contre, le bon OS géré avec les pieds, ça rame, ça foire, et il faut le réinstaller, mais c'est un bon OS.

      Il me dit que c'est très embêtant et me demande s'il n'y a pas moyen d'éviter cela. Je lui explique que c'est assez courant sous Windows et que l'une > des façons de l'éviter est de ne pas utiliser Windows et décide de lui parler de Linux (profitons-en)

      L'une des façon d'éviter ça est de l'administrer correctement… Comme avec le bon OS. Et de ne réinstaller que s'il y a eu corruption du système… Comme avec le bon OS aussi.

      Les bonnes pratiques d'administration d'un Linux sont totalement transposable à Windows. Il faut juste vouloir connaître un peu Windows pour savoir faire autre chose que format, resintall.

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 1.

        L'une des façon d'éviter ça est de l'administrer correctement…

        Justement, mon but n'est pas d'administrer sa machine, j'ai déjà assez à faire avec "mes" serveurs !

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 2.

        Entièrement d'accord, mais la capacité de séparation des éléments d'une distribution linux me semble une des raison de la plus simple réparation du système.

        L'exemple classique: l'interface graphique qui est obligatoirement chargée. Du coup, si sa configuration est corrompue, tu dois démarrer d'un système tiers pour pouvoir aller modifier celle-ci.
        Bon, c'est vrai aussi que windows est de plus en plus stable.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 05/04/13 à 14:24.

          Et pour cela, il y a le mode sans echec, mode sans échec avec prise en charge réseau, invite de commande simple… Ces modes ne sont pas parfaits (bien malheureusement), mais ont le mérite de pouvoir démarrer Windows sans charger certains drivers, voire sans charger d'interface graphique.

          Le formatage, c'est souvent la solution de facilité : avec une clé USB, on peut aujourd'hui réinstaller W7/W8 en 10min. Donc si on a pas grand chose d'installé, que les jeux (à télécharger) sont sur une autre partition (et donc qu'on peut se passer de retélécharger les 200Go de data) et les documents perso aussi, il est plus rapide de réinstall que de chercher un souci pour beaucoup de gens. C'est pas que c'est la seule solution, c'est que souvent, c'est la solution de facilité.

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 5.

            Le mode sans échec, quelle bonne blague…

            Avec le mode sans échec de 7, tu ne peux pas désinstaller un logiciel parce que le service Windows Installer ne peut pas etre lancé dans ce mode.

            Alors quand tu as un logiciel qui plante ton PC dès le boot et que tu aimerais désinstaller, le mode sans échec ne t'avance pas vraiment…

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par . Évalué à -3.

              Un logiciel qui plante ton PC des le boot, tu l'enleves du boot, ce que tu peux totalement faire depuis le mode sans echec.

              • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                Posté par . Évalué à 1.

                Et comment je fais pour trouver lequel c'est ? Bien sûr, je les ai tous décochés, mais j'ai quand même la sensation de n'avoir pas compris ce que j'ai fait et n'avoir rien résolu du tout.

                Reste que ça n'est pas une raison pour désactiver Windows Installer…

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Tu regardes les event log pour voir si il y a une indication par exemple, tu lances le soft a la mano pour voir si c'est ca, etc… Bref comme sous Linux quoi.

                  Mode sans echec --> il ne demarre que le minimum histoire de garantir un maximum que le systeme demarre. Rien ne t'empeche de demarrer les services toi meme après.

                  • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Tu regardes les event log pour voir si il y a une indication par exemple, tu lances le soft a la mano pour voir si c'est ca, etc… Bref comme sous Linux quoi.

                    Je ne suis pas totalement idiot, tu penses bien que j'ai regardé. L'eventviewer est l'un des rares trucs que je trouve bien foutus sous Windows.

                    Rien ne t'empeche de demarrer les services toi meme après.

                    Ben si puisque j'ai un message me disant que ce service ne peut pas etre démarré en mode sans échec. Difficile d'etre plus clair.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par . Évalué à 2.

            Ces modes ne sont pas parfaits (bien malheureusement), mais ont le mérite de pouvoir démarrer Windows sans charger certains drivers, voire sans charger d'interface graphique.

            Je veux bien alors que tu me dises celui ou tu ne charge pas l'interface graphique. Parce que tu as toujours:

            • serveur d'affichage
            • gestionnaire de fenêtres
            • décorateur de fenêtres

            qui sont lancés, et ça, désolé, mais c'est bel et bien ce qu'on appelle une interface graphique.

            Le formatage, c'est souvent la solution de facilité

            Et de rapidité. Sur des bécanes bien pourries comme j'en ai vu, tu mets 1H au 1er boot pour désactiver les cochonneries qui se lancent en auto (qu'elles se lancent en auto n'est pas la faute de windows, mais que tu ne puisse utiliser ton pc tant qu'elles ne son pas lancées, si.), 1 heure à nettoyer les fichiers inutiles (genre les temporaires qui, sur ma Debian au moins, sont nettoyés automatiquement à chaque boot), 2 heures à supprimer les logiciels inutiles (on ne peux le faire que 1 par 1, bien entendu, ce qui nous oblige à rester à côté en permanence. Avec Debian, je lance aptitude, je sélectionne, et je lance le boulot), et pour l'époque de la défrag, 4 heures de plus.
            A côté de ça, une réinstallation propre de windows ça prend 2H d'install de l'OS, 1H d'install des pilotes et logiciels et basta.

            Ce n'est pas forcément tout le temps comme ça, mais des machines rattrapables sous windows ont tendance à être plus longue à récurer, contrairement à ma Debian.

            Bon, après, mon expérience des pires machines est principalement au sujet de windows XP, mais j'ai eu le droit à des trucs sympas avec vista aussi. C'est juste que, vista, j'y touche pas (et idem pour ce qui est plus récent). Pour le coup, je bénit MS d'arrêter le support d'XP, comme ça, j'aurai moins de trucs à faire puisque je ne passerai pas à leurs systèmes moins vieux. Pas volontairement du moins, et sûrement pas dans mes temps de loisirs.

            Mais, en soi, tu as raison, c'est une solution de facilité.
            Ah, il y a aussi le fait qu'il est plus simple de trouver une info pertinente (qui ne soit pas "réinstalles." donc) pour résoudre un problème avec une distro linux qu'avec un windows.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 2.

          Linux est souvent plus simple a réparer lorsqu'il part en vrille, c'est vrai. Trouver de la bonne documentation technique sous Windows n'est pas une tache aisée, j'en conviens également.

          Mais beaucoup de choses sont possibles. Démarrer en "pseudo console" est possible avec F8 Invite de commande en mode sans échec ou Activer la vidéo basse résolution. On peut ensuite directement avoir accès à la désinstallation des programmes avec appwiz.cpl ou s'amuser à modifier la résolution avec les commandes control. Je n'ai pas encore exploré les possibilités offertes par le powerShell qui semblent assez intéressantes.

          Le plus rigolo dans l'histoire, c'est que j'ai découvert plein de trucs sur le fonctionnement interne de Windows en mettant en place Samba 3 et des serveurs d’installation unattended pour XP… sous Linux.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à -4.

          Cherches ["System recovery" windows] dans Google / Bing et apprecies ce que tu vas decouvrir

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 3.

        Il m'est arrivé de réinstaller un Windows et au final de l'avoir encore plus lent qu'avant la réinstallation.

        La cause : les bloatwares, pubs et autres spywares installés par l'image de restauration constructeur (HP pour ne pas le citer).

        Pour rendre un windows plus rapide, une seule solution : installer un antispyware/antipub non commercial (et donc gratuit, et donc qui ne conviendrait pas au demandeur initial puisque gratuit=pourri pour lui).

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 05/04/13 à 14:09.

      Quand il disait ça, il parlait du fait que le système s'"encrasse" et qu'il faut le réinstaller de temps en temps. Il ne parlait pas du fait de devoir mettre à l'abri ses données.

      EDIT: ultra grillé…

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sauf méprise, vous n'avez pas bien saisi ce à quoi ce rapporte le « assez fréquent » que vous citez. Il s'agissait des ralentissements de la machine.

    • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

      Posté par . Évalué à 2.

      Désolés de devoir te contredire, mais faisant ce que tu dis systématiquement, l'ignorance (ou le mensonge) serait plus de ton côté…

      Ce qui diffère :
      1. Sous windows, tu ne peux déplacer que "Mes documents" alors que le répertoire utilisateur (plutot similaire au /home) avec toutes les configs des applications, reste sur le disque système. Donc perte de données quand même lors de la réinstallation. "Mes documents" n'est qu'un sous-répertoire du répertoire utilisateur.

      1. Cela demande de faire une manipulation post-installation que TRES peu de monde connais. Et encore moins qui pense à le faire. Personne qui achète son PC où il y a bien souvent qu'une partition, créé une 2ème partition pour déplacer "Mes documents"

      2. Il faut déplasser le répertoire "Mes documents" de TOUS les utilisateurs de la machine. Super!

      3. L'installation linux oblige presque à créer une partition /home, là où l'installateur de Windows laisse les gens dans leur ignorance crasse avec un risque de perdre toutes leurs données. Pour moi, cela fait de nombreuses années que je peste, pensant que c'est l'un des plus mauvais choix technique qu'ils ont fait et jamais corrigé. Quand on dit faire un système bon pour les utilisateurs, on fait les choses bien pour elles. Faire ce choix technique est, pour moi, un gros foutage de gueule de la part de Microsoft!!! Combien de fois j'ai entendu de gens défaitistes et acceptant perdre leur données lors d'un crash de windows :(

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Combien de fois j'ai entendu de gens défaitistes et acceptant perdre leur données lors d'un crash de windows :(

        Quand tu réinstalles (hors "image disque" du constructeur, mais la Windows ou Linux, même combat, il te vires tout), Windows sauve Windows en Windows.000 et ne change rien dans ton répertoire Utilisateur.

        Donc non : quand j'ai crashé, j'ai toujours pu tout retrouver (hors défaillance disque).

        Encore une idée qui montre surtout que les gens ne savent pas comment fait l'OS d'en face qu'ils n'aiment pas et qu'ils trouveront que c'est nul dans tous les cas.

        pensant que c'est l'un des plus mauvais choix technique

        C'est une question de point de vue. Personnellement, je séparai avant (la manip est clairement pas connue, mais une fois connue ça prend 5 minutes), et aujourd'hui, ça me gonfle (d'avoir une tonne de place d'un côté, et rien de l'autre, car on sait jamais combien on a besoin de chaque côté), et donc comme tout le monde, "connaisseurs" compris : rien à foutre, et je vis très bien (voir mieux) sans.

        De la même manière, j'ai vu avant des PC portables configuré d'usine avec deux partitions, et maitenant plus qu'une seul sur ceux que j'ai vu, il faut croire que les gens connaissent mais trouvent ça un mauvais choix technique.

        Note : on parle de PC de bureau, pas de serveurs…

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          De la même manière, j'ai vu avant des PC portables configuré d'usine avec deux partitions, et maitenant plus qu'une seul sur ceux que j'ai vu, il faut croire que les gens connaissent mais trouvent ça un mauvais choix technique.

          s/technique/michu friendly/ parce qu'il faut décider de l'espace à accorder à chaque partition et ça dépend de l'utilisation des gens.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ayant une utilisation long terme de mon OS, désolé, moi je ne sais pas mon utilisation de dans 2 ans (genre la, j'ai du installer des logiciels pas prévu pour mon travail, et vas-y à coup de 10 Go…), autant en logiciel qu'en données.

            Si tu sais combien tu auras besoin à l'avance, chapeau, tu es devin. Je ne vois pas trop ce que s/technique/michu friendly/ vient faire la dedans.

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              On ne peut pas redimensionner les partitions sous Windows ?

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Pas avec les outils par défaut. Il y a des outils tiers. Mais voila : c'est même plus chiant pour moi de lancer l'outil tiers que de ne pas faire deux partitions, tout simplement car ça n'avait dpas beaucoup d'avantages dans les années 2000, et maintenant même plus un avantage en 2013 avec les outils modernes de backup.

        • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

          Posté par . Évalué à 4.

          Quand tu réinstalles (hors "image disque" du constructeur, mais la Windows ou Linux, même combat, il te vires tout)

          Oh merde, c'est dommage, ils fournissent presque que ça maintenant. Donc je crois que ça fout une belle jambe que techniquement ça soit faisable si dans la pratique, tu peux pas le faire.

          Car avoir une partition de données, corrigerait le problème puisque seulement la partition système serait restaurée.

          De plus, quand tu réinstalles car windows s'est "autodétruit" (souvent à cause d'une base de registre corrompues), la dernière chose que tu souhaites, c'est garder la partition précédente car il y a tout plein de logiciels installés que de tout façon tu seras obligé de réinstaller. Donc en général, tu formates et tu ne veux pas réinstaller par dessus. Après, ça dépend où sont tes données.

          Donc avoir une partition de donnée est un meilleur choix.

          Et les choix fait par Microsoft, quelque soit le scénario, ne sont pas les meilleurs. Tout juste satisfaisants…

          Encore une idée qui montre surtout que les gens ne savent pas comment fait l'OS d'en face qu'ils n'aiment pas et qu'ils trouveront que c'est nul dans tous les cas.

          C'est pas l'OS d'en face car c'est mon outil de travail mais ça ne m’empêche pas de pester régulièrement pour pas mal de trucs mal pensés…

          • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 06/04/13 à 18:31.

            Et les choix fait par Microsoft, quelque soit le scénario, ne sont pas les meilleurs. Tout juste satisfaisants…

            Il y aura toujours des gens pour dire "ça va pas".

            Car avoir une partition de données, corrigerait le problème puisque seulement la partition système serait restaurée.

            Bon, je vais redire ce que j'ai déjà dit il y a peu ici (mais je sais plus où) : vous pensez années 2000, on est en 2013, les gens changent de matos aussi, alors ils ont Dropbox et Chrome (qui sauve les marque page, l’historique…) et on parle plus, alors que votre méthode, le disque crashe, bam, on change d'ordi bam etc… Dropbox répond à tous les besoins de ce côté, pas de problèmes alors pourquoi s'emmerder avec 2 partitions en 2013?

            La technologie évolue… Ce genre d'argument ne convainc que les gens qui n'ont pas compris que le monde a changé et Mme Michu, elle, ben… elle a bien compris)

            • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 06/04/13 à 19:54.

              Dropbox

              Je me vois pas sauvegarder mes Go de données persos sur le 'net, de plus avec une connexion ultra lente en upload (une connexion comme tout le monde, quoi).

              Un disque dur externe, c'est beaucoup plus rapide (dans les deux sens. D'autant que l'USB3 arrive \o/ ), et beaucoup plus sûr (surtout quand c'est crypté).

              Quant à avoir un /home séparé, l'intérêt est limité. Puis c'est lourd, y'a toujours un moment où la partition données est finalement trop petite. D'autant que l'inconvénient avec Windows, c'est qu'il grossit régulièrement (je vois surtout ce phénomène avec Windows 7 au fur et à mesure des mises à jours. Et non CCleaner n'y fait rien), du coup sa partition dédiée risque d'être trop petite.

              Quant à GNU/Linux, il ne se réinstalle pas. Il s'utilise. ;-)

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Tu le fais comme tu veux, la n'est pas le sujet, j'ai donné un exemple parmi d'autres. Le tiens est aussi très utilisé pour les gens ayant pas mal de données (mais en général, ce n'est pas le cas, les photos et documentations vont très bien pour pas mal de monde)
                Le sujet est de le mettre ailleurs.

                Quant à GNU/Linux, il ne se réinstalle pas. Il s'utilise. ;-)

                Pareil pour Windows, j'ai installé 2x Windows 7 depuis sa data de sortie : une fois pour remplacer le vieux Windows XP, une fois car le SSD avait eu l'envie de faire grève retour au constructeur. Bref, autant de fois qu'une RedHat ou Debian ou Unbuntu LTS.

                • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

                  Posté par . Évalué à 2.

                  (mais en général, ce n'est pas le cas, les photos et documentations vont très bien pour pas mal de monde)

                  Suffit d'avoir des gens qui aiment prendre des photos de vacances, et qui ne comprennent rien à l'info, et tu te retrouves avec la même photo en résolution maximale 4 ou 5 fois. A 10Mo la photo, ça finit par piquer… surtout quand il y a quelques centaines de photos.

                  Allez, un chiffre au pif: 800 photos, avec 10% de dupliquées, 880, à 10Mo chacune: 8.8Go. Pas bésef, mais tu combines ça aux fichiers temporaires qui durent (mais que fait l'OS!?!?) et tu as rapidement 30Go de données dans le home. Après, ça sature… ben oui.

                  Et quand je parle de centaines de photos, je suis encore gentil, je suis persuadé que sur la machine à laquelle je pense on compte plutôt en milliers: bah oui, c'est l'avantage du numérique. Tu peux sans souci doubler le nombre de photos (fourni au pif, comme les 10% de duplication, mais je t'assure que la duplication accidentelle existe) que j'ai donné assez facilement.
                  Ajoutes la musique, des films…

                  Comme le home est configuré par défaut pour être dans la partition système, contenant également c:\windows\winsxs, qui est un dossier dont l'utilité réelle me paraît franchement douteuse, et qui après une simple installation + les outils d'utilisation de la machine pèse à lui tout seul 11.3Go (total pour windows: 19.7Go) tu as déjà sans le moindre souci dépassé les 50Go, dont un bon tiers est juste gâché.

                  Les chiffres sur le dossier windows provienne d'une VM w7 que j'utilise au taf, sur laquelle j'ai fait peu d'installations, et donc, eux, ne sont pas tirés du chapeau.
                  Si j'ajoute les dossiers de logiciels, qui ont a peu près que MS office et Visual Studio (et les libs que j'utilise sont dans un dossier tiers que je n'ai pas pris en compte), j'ajoute 8.2Go.
                  Ca fait un total de près de 28Go tout de même, pour une install qui sers a coder (donc, pas de logiciel avec de grosses ressources graphiques: jeux, soft de retouche photo, etc. Et j'ai toujours privilégié les outils légers en terme d'espace disque, sauf pour VS qui m'est imposé.)

                  Avec 1Go, j'installe un système de base, avec 5Go, j'en installe un avec une interface graphique à la windows et un IDE, et avec 30Go, j'installe au moins 5-6 jeux ayant un niveau graphique différent du démineur(nexuiz, 0AD, tremulous, ce genre de bestioles).

                  Bref, le HOME qui pète sous windows à bel et bien une raison: le système extrêmement gourmand en espace disque, et tend à être assez imprévisible, d'où la difficulté de séparer les partitions.
                  Sur un système qui est plus cohérent au niveau du Hell DLL comme les distro modernes, on arrive à avoir bien assez pour une machine normale avec 30Go pour le usr/bin/etc. Allez, même avec le var, en fait, ça ne devrais pas lâcher trop vite, si l'utilisateur fait pas trop joujou avec les MaJ (ou a le nettoyage auto des paquets de debian activé. Je sais plus si c'est par défaut ou pas, mais je parie que ubuntu le fait par défaut, vue la cible)

                  Pour le fait de réinstaller, en revanche, je tend à être d'accord avec toi: windows est devenu plutôt stable. De la même manière que Ubuntu, ou Debian, ou… sont devenus plutôt utilisables sans compétences techniques.
                  Mais malheureusement, les réputations ont la vie dure.

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu peux monter le répertoire Users (Vista et supérieur) ou Documents and settings (Win 2000 et XP) sur une autre partition si tu veux.
        C'est ultra simple à faire depuis Seven (Depuis Vista peut être aussi, mais je l'ai zappé celui là). C'est sans doute aussi possible sous XP (Je crois l'avoir fait, mais ça date franchement)

        Par ailleurs le home de l'utilisateur est depuis fort longtemps prévu pour être monté par le serveur Windows ou Samba et donc sauvegardé par le serveur, à minima depuis Windows 98 (j'ai testé, bien que ce soit assez limité).

        Et perdre ses données sous Windows… Il y a un système de sauvegarde inclu au moins depuis Windows 2000 et sans doute même depuis 95 ou 98. J'ai la flemme de redémarrer un Win 98 pour vérifier. Pour ne pas perdre de données on les sauvegarde, oui sous Windows aussi !

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 2.

        Sur mon PC Windows7 du boulot, tous les "home" (dossier "Documents and settings") sont sur une partition séparée du système.

        Je ne sais pas comment ça a été fait, mais c'est tout à fait possible.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Le mensonge contre l'ignorance

        Posté par . Évalué à 3.

        1. Sous windows, tu ne peux déplacer que "Mes documents" alors que le répertoire utilisateur (plutot similaire au /home) avec toutes les configs des applications, reste sur le disque système. Donc perte de données quand même lors de la réinstallation. "Mes documents" n'est qu'un sous-répertoire du répertoire utilisateur.

        [snip]

        Il faut déplasser le répertoire "Mes documents" de TOUS les utilisateurs de la machine. Super!

        En fait, il y a une solution, mais… pénible à mettre en place (très, même). Le principe: le même que sous linux: une partoche pour le home global, qui n'a pas de lettre de lecteur, mais un lien vers un nom de dossier.

        J'ai fait ça une fois. Je le referais pas. Pourquoi?

        J'ai du, en gros et de mémoire (solution n'exploitant que l'OS de Redmond, avec un live a côté ce serait 10 fois plus simple… mais pas de live légal sous win jusqu'a win8 je crois):

        • préparation des partitions
        • installation d'un windows annexe sur une 3ème partoche (2H, et 3 reboot quand même, l'install… sans compter les emmerdes avec clés de licence & co)
        • à partir du win annexe, création d'un dossier "Documents and Settings" sur la future partoche système
        • à partir du win annexe, lier la partoche user aux dossier nouvellement créé
        • rebooter le CD d'install
        • virer la partoche avec le windows annexe (pour éviter les interférences)
        • installer windows sur la partition système
        • 3 reboot et 2H plus tard, redimensionner la partition (win sais le faire tout seul depuis XP, sur une partoche non système il me semble) Doc & settings pour récupérer les 10-15Go de l'ancienne annexe.
        • installer les pilotes et logiciels (1H?)
        • enjoy!!!!!!!!!!!!!

        Il m'a donc fallu près de 5 heures pour installer un système de cette façon, mais, oui, c'est faisable, et pas besoin de refaire le boulot pour chaque user. Par contre, il faut y penser, et le vouloir. En plus, si on veut une partoche par user, impossible. Ou avec encore plus de galères.

        Pour le coup de la partition trop courte, par contre, la raison est simple: il est quasiment impossible, sous windows, de prédire la taille qu'occupera un système.
        Je ne parle même pas de windows 7 qui arrive a un dossier windows qui dépasse allègrement les 30Go, alors que ce dossier ne contiens aucun logiciel… tout ça par qu'il semble archiver les DLL à chaque ajout d'application!!!

        Bref… sous windows, il faut toucher pour faire des trucs qui se font par un simple initié sous linux.

  • # Je m'emmerde plus

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je hais viscéralement ce genre de comportement.
    C'est pour cette raison que je ne parle plus jamais à personne spontanément du système d'exploitation que j'utilise et que je ne propose mon aide que si on me le demande, en fixant à l'avance les conditions.
    Dès que je constate que je suis en face de quelqu'un qui commence à adopter une posture de reproche et de scepticisme, je l'envoie bouler gentillement en lui recommandant de continuer à utiliser Windows mais à demander à quelqu'un d'autre de le dépatouiller avec ses problèmes de lenteurs.

    • [^] # Re: Je m'emmerde plus

      Posté par . Évalué à 10.

      J'ai plus simple : quand on me demande un coup de main parce que je suis informaticien, je réponds que je suis administrateur système Linux et que je n'y connais rien en PC et en Windows, donc que je ne peux pas les aider :-)

      Bon ça ne marche pas avec ma famille soit parce qu'ils savent que je me débrouille, soit parce qu'ils utilisent Linux, mais pour les autres c'est suffisant.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Je m'emmerde plus

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Je pousse le vice jusqu'à dire que j'utilise Linux et que je ne suis pas assez doué pour utiliser ou installer Windows.

        Les gens sont interloqués, mais ils ne me demandent plus d'aide par la suite.

    • [^] # Re: Je m'emmerde plus

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est consternant de voir à quel point certaines personnes ont besoin d'excuses pour compenser leur hypocrisie.

  • # Ma petite expérience

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    N'étant pas "informaticien" (c.a.d. ni programmeur ni admin réseau) mes seules contributions au monde libre (outre quelques rares traductions) sont d'installer Linux sur des machines de particuliers, occasionnellement d'associations ou de tpe. J'ai commencé dans un lug en Haute-Savoie au début de ce siècle, en organisant quelques "install parties" où l'on passait beaucoup de temps pour un résultat plutôt maigre. Depuis je me suis centré sur mon entourage (famille, amis, collègues), entourage qui s'est étoffé avec le temps (amis de mes amis…) puisque j'ai à mon actif une cinquantaine de machines sur lesquelles j'interviens plus ou moins régulièrement. Mes réflexions :
    - lorsque j'ai affaire à une personne un peu flottante, comme celle décrite par Cédric, je n'hésite pas à me faire payer. Au moins pour que mon travail soit respecté. Je demande environ 50€ par installation, modulable en fonction de la situation financière et sociale du "client".
    - lorsque j'interviens chez quelqu'un qui utilise Linux régulièrement je ne me fais plus payer mais incite à faire un don, voire à prendre sa cotisation à l'April.
    - sauf exception je n'installe pas de dual boot, que je trouve voué à l’échec, et je vire Windows. J'incite mes connaissances à acheter Asus du fait de la simplicité à se faire rembourser 40€ de licence.
    - je n'interviens jamais sur Windows (1 exception en 10 ans) m'abritant sous le prétexte que je n'ai plus touché un PC sous Microsoft depuis 2002 (ce qui est la vérité). Quand aux Macs je n'y ai jamais rien compris !
    - j'insiste essentiellement sur le coté "philosophique" voire "politique" des logiciels libres, surtout du fait que j'ai beaucoup d'interlocuteurs engagés dans le monde associatif (syndicats, partis politiques, associations religieuses etc…)

    D'une manière générale mon discours est plutôt bien perçu et les cas de retour à Windows sont excessivement rares : 2 à ma connaissance, qui voulaient un dual boot. Est-ce du fait de ce discours ? Ou plus vraisemblablement des gens que je côtoie ? Toujours est-il que je n'ai jamais entendu de propos doutant de la qualité des logiciels libres du fait de leur gratuité. Par contre je suis souvent confronté à la crainte classique de l'OS pour geek, mais la longueur de mon CV constitue généralement une réponse décisive.

  • # Qualitai

    Posté par . Évalué à 10.

    Selon lui, si c'est gratuit, ce n'est pas de la qualité!

    Je lui aurais répondu : « alors débrouille toi tout seul avec ton logiciel payant de qualité que tu dois réinstaller tous les six mois ».

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Qualitai

      Posté par . Évalué à 5.

      Il faut être plus philosophe avec les gens qu'on apprécie et avec qui on s'entend bien, ne crois-tu pas? ;-)

      • [^] # Re: Qualitai

        Posté par . Évalué à 9.

        Il faut être plus philosophe diplomate avec les gens qu'on apprécie et avec qui on s'entend bien, ne crois-tu pas? ;-)

      • [^] # Re: Qualitai

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça marche dans les deux sens.

        Si le gars me demande mon avis parce que je m'y connais, puis me dit que mon avis ne vaut rien, qu'il ne s'attende pas à un coup de main avec un grand sourire.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Qualitai

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        C'est pour ça qu'il faut arrêter d'apprécier les gens.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Qualité = Payant ?? Bin applique le à toi même

    Posté par . Évalué à 5.

    Facture lui les prestations que tu lui offres pour réparer son PC !

  • # Dans la vie

    Posté par . Évalué à 8.

    D'ailleurs je ne vois pas pourquoi on rend encore des services gratuits ?
    Un amis a besoin d'un coup de main pour déménager, je facture ! ma famille a besoin d'aide pour faire du bois pour l'hiver, ça va leur coûter cher ! d'ailleurs comme je viens de passer du temps (=argent) à écrire ce commentaire très intéressant et instructif je demande à tout ceux qui vont le lire de me donner 10€ (chèques et paypal acceptés) pour mon opinion d'une extrême qualité.

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Dans la vie

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Moi, je veux bien payer en bitcoin, si c'est possible. Je préfère choisir la commission que je paie…

      • [^] # Re: Dans la vie

        Posté par . Évalué à 2.

        Non ce n'est pas possible, d'ailleurs veuillez noter que le SAV (message présent) est surfacturé, donc acquittez vous de votre dette + le montant de maintenance.
        Depuis quand le client a le droit de dicter le montant de l'extraordinaire produit qu'il acquière, avez vous déjà discuté le prix d'une licence d'un produit demiCrosoft ? non ! alors pourquoi serait ce différent pour ma titanesque, magnifique voit même divine prestation de daigner poster des messages et illuminer le monde de ma clairvoyance ?

        kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Dernière fois

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    S'il est convaincu qu'en payant, c'est mieux, facture lui ton intervention 100€.

    http://devnewton.bci.im

  • # la satisfaction de payer cher

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Mais étrangement, son gros problème est la gratuité de la distribution. Selon lui, si c'est gratuit, ce n'est pas de la qualité!

    C'est pas un chinois ton gars ? maclag disait que pour les chinois, si on paye cher c'est que le produit est meilleur, de là le succès des produits Apple en Chine.

    :-)

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Expérience similaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 05/04/13 à 14:38.

    Ça me fait penser à une expérience du même ordre qui m’est arrivé il y a de ça quelques mois.

    Dans le cadre de ma formation universitaire, le personnel de la BU (Bibliothèque Universitaire) nous a fait une petite formation pour l’utilisation de zotero, qui est un logiciel libre de gestion de bibliographie, qui collecte les informations sur les publications que l’on visite avec firefox, les organise, les exporte en plusieurs formats (y compris LaTeX ! \o/), et plein d’autres choses.

    Ce qui m’a choqué c’est la justification que nous a donné notre intervenante pour le choix du logiciel : Ils avaient choisi ce logiciel « libre et gratuit »¹ à cause de son caractère gratuit, qui convient mieux au public étudiant. Ce qui était choquant, c’était la phrase « C’est gratuit, mais ça présente assez de fonctionnalités pour vous. ».
    Il y a forcément une association gratuit <=> moins de fonctionnalités, ou pas de bonne qualité.

    C’est marrant, par-ce que par la suite, ils n’ont eu de cesse de vanter la multitude de fonctionnalités du bouzin.
    Encode plus marrant, quand j’ai demandé à la fin quelles étaient les fonctionnalités qu’avait EndNote (l’alternative proprio) en plus que zotero, ils ont pas su me répondre… ☺

    ¹ Avez-vous noté comme moi l’omniprésence de cette expression dans les discours des non-libristes ? Est-ce que y’a que moi que ça agace ?

    De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: Expérience similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      ¹ Avez-vous noté comme moi l’omniprésence de cette expression dans les discours des non-libristes ? Est-ce que y’a que moi que ça agace ?

      Qu'est-ce qui t'agace dans l'expression "libre et gratuit" ? Moi ça m'agace moins que "libre donc gratuit".

    • [^] # Re: Expérience similaire

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce qui était choquant, c’était la phrase « C’est gratuit, mais ça présente assez de fonctionnalités pour vous. ».

      Encode plus marrant, quand j’ai demandé à la fin quelles étaient les fonctionnalités qu’avait EndNote (l’alternative proprio) en plus que zotero, ils ont pas su me répondre… ☺

      Peut-être qu'ils ont justement dit ça pour éviter que les gens se disent que ça ne leur servira pas?

    • [^] # Re: Expérience similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ¹ Avez-vous noté comme moi l’omniprésence de cette expression dans les discours des non-libristes ? Est-ce que y’a que moi que ça agace ?

      Il y a le mot "libre", c'est déjà pas mal…

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Expérience similaire

      Posté par . Évalué à 3.

      Mon expérience avec Endnote date pas mal, mais pour donner une idée, à l'époque c'était 110 € la licence par personne, tarif négocié. Sur une université de 10 000 étudiants, la facture est plus que salée, voire carrément pas possible. Ceci pour relativiser le plus adapté aux étudiants

    • [^] # Re: Expérience similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je pense pouvoir me caser dan la catégorie des libristes et j'utilise aussi cette expression.
      Pour moi c'est une manière d'appuyer le fait que la gratuité du produit et sa license permissive sont deux choses différentes.

  • # Ploum en a parlé

    Posté par . Évalué à 1.

    Il y a un article du blog de ploum qui parle exactement de ce genre de problèmes. Je l'ai mis de côté bien précieusement pour le ressortir à chaque fois que les gens ne comprennent pas mon choix de les laisser se démerder débrouiller avec M$.

  • # discours trop orienté

    Posté par . Évalué à -2.

    Bonjour à tous,

    Je m’inscrits spécialement pour répondre à ce poste qui a d’abord capté mon intérêt puis suscité mon envie de réaction.

    Les logiciels libres est je pense une très bonne chose et la plupart des logiciels et systèmes d’exploitation libres sont souvent open source et de très bonne qualité. J’en utilise beaucoup et je suis souvent très satisfait par la qualité des produits et le service offert. Je trouve le concept même de logiciels libres, open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique.

    Par contre, le discours que tu développe ici Cédric n’est pas correct et à plusieurs abords.

    Tu te présentes comme objectif, ouvert et concilient mais ton discours est très orienté. On le voit sur plusieurs points.
    Comme l’a fait remarqué SuperBriquet, sur windows, il a toujours été possible (ou du moins aussi loin que je me souvienne) d’utiliser plusieurs partition et de ne pas perdre tous ses documents quand on formate ou que l’on change de système d’exploitation.
    Tu dis te débrouiller sous windows, mais tu recommande de formater pour des raisons de lenteur en présentant cela comme une solution incontournable qu’il est nécessaire de faire à intervalles de temps réguliers… Je veux bien croire que pour aider ton ami ce soit la solution la plus simple (la solution de facilité), mais c’est loin d’être inévitable ou une pratique incontournable qu’il faut réaliser tous les 6 mois. J’ai moi-même des PC qui tournent sous windows depuis des années et qui ne souffrent pas de problèmes de lenteur.
    Tu exprime un point de vue négatif sur Vista comme le font pas mal de personnes sans bien savoir pourquoi… Serais-tu capable d’expliquer pourquoi Vista serait moins bien qu’XP ou Seven ? Sais-tu que le noyau de Seven est celui de Vista et que grosso-modo seule l’interface graphique change entre les deux OS ?
    Et puis bien sur, le pdf que tu présentes comme neutre : avantages et inconvénients est tout sauf neutre… Tout est orienté, approximatif voir complètement faux dans ce document.

    Enfin bref, tout ça pour dire que c’est dommage, le message est louable mais la manière est au mieux maladroite au pire intellectuellement malhonnête.

    • [^] # Re: discours trop orienté

      Posté par . Évalué à 5.

      Quand tu dis ça (la graisse est de moi) :

      Les logiciels libres est je pense une très bonne chose et la plupart des logiciels et systèmes d’exploitation libres sont souvent open source et de très bonne qualité. J’en utilise beaucoup et je suis souvent très satisfait par la qualité des produits et le service offert. Je trouve le concept même de logiciels libres, open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique.

      Sais-tu de quoi tu parles ?

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à 3.

        Moi ce qui m'a fait sourire c'était plutôt ça:

        la plupart des logiciels et systèmes d’exploitation libres sont souvent open source

        Il me semble bien que quand on parle de logiciel libre, ça veut dire que le code source est fatalement ouvert :)

        Et aussi ceci:

        Sais-tu que le noyau de Seven est celui de Vista et que grosso-modo seule l’interface graphique change entre les deux OS ?

        Entre 2 distributions linux, on peut avoir le même noyau, ça n'empêche pas que l'une peut être bien moins performante que l'autre, en fonction des logiciels installés par celle-ci, donc, entres autres, à cause de l'interface graphique…

        Pour le reste, en plus du point que tu as mentionné, il a un peu raison.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par . Évalué à -2.

          Merci pour cette réaction plus modérée.

          Oui effectivement les logicielles influent dessus, mais je ne pense pas qu'il soit foncièrement différents entre vista et seven en termes de performance.

          Je pense qu'il y a souvent un jugement injustifié es performances et des prestations qu'offre Vista du moins comparé aux autres Windows.

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à 3.

        Il n'a pas totalement tort non plus…

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par . Évalué à 0.

          J'ai l'impression que j'ai du mal à faire passer mon message, à la vue des réaction que sucite mon message.

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à -3.

        Quelle est la question exactement ?

        Je n'ai jamais développé sur l'un de ces projets, j'ai par contre participé en apportant des retours sur des projets, il me semblait bien que les développeurs étaient bénévoles.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          il me semblait bien que les développeurs étaient bénévoles.

          Et un exemple fait une généralité…
          Pour ton info, je fais du libre, et je ne suis pas bénévole du tout, comme pas mal de monde.

          En fait : ça n'a rien à voir. Tout est possible, parce que c'est aussi important pour le libre que la couleur de peau ou le sexe des développeur. Renseigne-toi sur ce qu'est le libre, comprend-le, avant d'en parler et d'imaginer des choses dessus.

          La question est simple : sais-tu de quoi tu parles? On a la grosse impression que non, vu que tu mélange des choses qui n'ont rien à voir avec le libre (et Open Source).

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par . Évalué à 1.

            Je veux bien répondre à ta question mais un peu à la bretonne : je sais de quoi je parle dans certaines mesures… Je suis ingénieur Supélec avec une option Informatique, je ne travaille pas dans le monde de l’open source mais je m’y intéresse un peu dans mon usage privé. Tu fais du libre, tu t’y connais sans doute mieux dans ce sujet, ça ne justifie pas pour autant ta réaction. Ce que je ne comprends pas c'est l'intérêt que tu as de pendre ce ton et cette manière de dénigrer…

            Relis bien ma phrase… Je dis « .Je trouve le concept même de logiciels libres, open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique. » je ne dis pas tous les logiciels libres d’exploitation sont open source et développés par des bénévoles, je dis que je trouve sympathique l’association des trois …

            Peace and love, je ne suis pas en train de remettre en cause, le libre, le free ou l'open source bien au contraire, je dis juste que là c'est maladroit et c'est con de tomber dans la malhonnêteté intellectuelle et la désinformation quand on défend de beaux concepts.

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je dis « .Je trouve le concept même de logiciels libres, open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique. »

              Oui, mais la, on parlait d'OS, non? Et j'en connais pas développé par des bénévoles (les devs de Linux sont pour les principaux rémunérés).

              Du coup, je voyais pas trop le pourquoi de cette réduction. Donc ma question change : pourquoi seulement l'Open-source développé par des communautés bénévoles te séduit? Pourquoi cette limitation? De quel concept parles-tu? Car le concept, c'est plutôt l'Open source, le fait d'être gratuit et/ou développé par des bénévoles sont d'autres concepts. Chez moi, ça fait 3 concepts, pas 1, et j'ai du mal à lier les 3. En fait tu as dit aussi "Je n'ai jamais développé sur l'un de ces projets, j'ai par contre participé en apportant des retours sur des projets, il me semblait bien que les développeurs étaient bénévoles." mais on a l'impression que tu parles de libre (premier commentaire), c'est tout un mélange qui m'a fait réagir (peut-être violemment, je le concède, et te présente mes excuses)

              Je suis ingénieur Supélec avec une option Informatique,

              Je vais peut-être encore te paraître violent, mais avoir une option informatique en 2013 et ne pas connaitre ce qu'est l'Open-Source (ne pas te dire "euh… c'est n'importe quoi" quand le lien que tu as mis viole le point 1 de la définition de l'Open Source), c'est un peu gênant. C'est un peu la base de l'Open-Source, et l'Open-Source n'est plus une niche et ses conséquences dans les décisions de prendre tel ou tel projet suivant sa licence n'est pas anodin. Ne pas oublier que 50% d'un logiciel, c'est sa licence.

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par . Évalué à 5.

                Ne va pas faire un tour dans une école d'ingénieur ou une fac d'informatique alors, tu risquerais d'être très déçu…

                Que ça te plaise ou non, la culture du libre est aujourd'hui encore une niche. Et quand je parle de culture, je veux dire, au minimum connaitre la FSF, GNU, les 4 droits fondamentaux et la différence entre du GPL et du BSD.
                C'est une culture peu enseignée (il y a de rares exceptions), et rarement acquise à l'extérieur par les élèves.

                J'ai quitté la fac il y a 2 ans donc je pense avoir un jugement encore d'actualité.

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par . Évalué à 0.

                J’élargissais un peu, je ne parlais pas uniquement d'OS, on s'est mal compris.

                Relis bien, tout comme je ne dis pas que l'un implique l'autre ou qu'ils sont identiques je ne dis pas que je trouve les trois sympathiques uniquement quand ils sont réunis. Tu es dans le procès d'intention, alors qu'encore une fois, je pense qu'on défend le ou les même concepts sans jouer sur les mots. D'ailleurs je trouve sympa les trois indépendamment :
                - comme expliqué plus haut par "libre" (utilisé à tort), je voulais dire accessible gratuitement, que je trouve ça sympa de partager un logiciel gratuitement, je trouve ça beau la gratuité dans notre société capitaliste.
                - j'aime bien la transparence de l'open source, le fait de pouvoir accéder au code entre autre.
                - je trouve les actions bénévoles, belles sympathiques, je ne jete pas pour autant la pierre aux développeurs rémunérés, il faut bien subvenir à ses besoins (personnellement je travaille de façon non bénévole même si ce n'est dans l'informatique).

                Je ne connais pas sur le bout des doigts la définition de l'open source et j'ai collé le lien un peu à la va vite tout simplement parce que j'ai quitté les bancs de l'école il y a déjà quelques années, que je ne travailles pas dans l'informatique ni de près ni de loin… j'ai su faire parfaitement la différence entre open source, libre, freeware mais je n'avais plus les définitions en tête.

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu es dans le procès d'intention, alors qu'encore une fois, je pense qu'on défend le ou les même concepts sans jouer sur les mots.

                  Tu es nouveau ? Bonjour nouveau !! Tu apprendas avec l'habitude que c'est une habitude chez certains de faire des procès d'intention. Tu apprendras à les identifier assez vite.

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Rassure-toi, tu n'as pas complétement tort ! Quand on parle de logiciel libre ou d'open source dans la presse et les médias (et même ailleurs), on aime bien mettre en avant le côté sympa : le côté geek bénévole génialissime et baba-cool qui développe des trucs funs avec abnégation avant de les partager avec sa communauté de potes barbus. Zenitram a été choqué de voir ça, parce qu'aujourd'hui c'est vrai que la plupart des gros projets libres sont sponsorisés par des entreprises, que beaucoup de gens sont payés pour faire du libre, certaines boîtes ne vivent même que du logiciel libre. Quand bien même, en parallèle il y a encore souvent des bénévoles qui continuent de participer à des projets aux côtés de gens qui sont des salariés, et des geeks bénévoles avec des projets bénévoles on en croise plein dans des événements de type FOSDEM ou RMLL. Bref, en 2013 le logiciel libre c'est aussi du business… mais c'est aussi du bénévolat :-)

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par . Évalué à 8.

              Premièrement: pas d'argument d'autorité. (Et je suis passé par une école d'ingé en info, et je sais très bien que les connaissances du libre peuvent y être maigre, alors une simple option…)

              Deuxièmement sache que le ton de Zenitram est souvent ainsi, mais que bien souvent et particulièrement ici il ne raconte pas de conneries. Il y a des tonnes de non bénévoles dans le libre. Tu peux en croiser pleins entre autre ici.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          me semblait bien que les développeurs étaient bénévoles.

          Webkit est un projet libre écrit par des gens principalement rémunérés par Apple et Google.

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Plus depuis hier ;-) (Google ne contribue plus à WebKit depuis hier).

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ça m'étonnerait quand même que le ratio de contribution ait changé en 24h.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 06/04/13 à 12:38.

                Je peux parier qu'il y a un ordre de ne plus rien faire comme travail pour être compatible avec l'autre, et de passer 0 secondes sur les commits de l'autre, plutôt commiter sur leur dépôts.
                J'ai déjà vu des "divorces", c'est comme ça que j'ai toujours vu (ordre non négociable d'arrêt pur et simple de tout commit sur le dépôt de l'autre, du moins pendant les heures de travail et l'adresse mail pro)

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  J'en suis aussi convaincu. Ce n'est pas pour autant que les contribution de Google ont disparu du git de webkit. Donc dire que Google n'a pas développé Webkit est un peu exagéré.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: discours trop orienté

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Sans doute une question de grammaire : je pensais que tu parlais d'"écrit" dans le sens de l'action d'écrire, au présent, pas le bilan du passé.

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je pense que l'incomprehension est là (je coupe pour ne garder que l'essence) :

                  Webkit est un projet libre écrit par […] Apple et Google.

                  C'est un fait. Ce n'est pas parceque Google ne va plus contribuer à webkit que cela change ce qui existe. Et on dira encore dans deux ans x % du code a été écrit par Google, même si Google ne contribue plus à webkit depuis deux ans.

                  C'est pour ça que le terme de divorce n'est pas adapté, dans un divorce, chacun récupère ses meubles avant mariage, et grosso modo la moitié des meubles achetés en commun. Dans le cas présent, chacun des divorcés part avec le domicile conjugal (l'avantage de l'immateriel c'est qu'on peut le dupliquer), et dans le nouveau domicile de chacun il y a beaucoup d'élement provenant de l'autre.

                  Alors comme dans le cas des divorcés on a certains qui vont faire un grand ménage et détruire tout ce qui peut faire penser à l'autre, Apple peut très bien faire la chasse au code de Google dans webkit. Mais ça ne semble pas être une très bonne idée.

    • [^] # Re: discours trop orienté

      Posté par . Évalué à 1.

      J’ai moi-même des PC qui tournent sous windows depuis des années et qui ne souffrent pas de problèmes de lenteur.

      La fréquence de réinstallation de l'OS, honnêtement, je pense que c'est une un ratio entre la qualité inhérente du logiciel, son utilisation et sa maintenance.

      Un bon utilisateur averti sous windows le gardera des années.
      Un utilisateur lambda sous windows adepte des toolbar ie le défoncera en 6 mois.
      Un bon admin sous du GNU/Linux gardera son système stable.
      Un apprenti sorcier sous GNU/Linux va probablement péter son profil mais aura moins de facilité à casser le système, bien que ce soit faisable, évidemment.

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à 4.

        Un apprenti sorcier sous GNU/Linux va probablement péter son profil mais aura moins de facilité à casser le système, bien que ce soit faisable, évidemment.

        Euuhhhh non, parce que l'apprenti sorcier, ben, il a les mots de passe admin.
        J'ai pété ma Debian une dizaine de fois la 1ère année sans savoir comment la réparer. Donc je réinstallais après quelques heures de bidouillage sur mon problème.

        De la a dire que c'est la faute à l'OS…. il y a un pas qui serait complètement stupide de franchir.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par . Évalué à 2.

          En effet, je me suis mal exprimé.
          Si ton but est de bidouiller, et que tu débutes oui tu vas tout péter, mais n'est-ce pas un peu le but finalement ?
          Mais un utilisateur lambda qui va juste sur le web, qui fait du chat et qui stocke ses photos, même s'il a le mot de passe su, il devrait rester sage.

          Le fait de ne pas pouvoir lancer tous les installateurs qui leur tombent sous le nez y contribue fortement aussi…

    • [^] # Re: discours trop orienté

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      libres sont souvent open source

      Wow… effectivement, ça marche assez souvent avec les synonymes.

      Je trouve le concept même de logiciels libres, open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique.

      Et les logiciels libre / Open Source non développés par des communautés bénévoles, c'est moins bien pourquoi?

      Par curiosité, qu'est-ce que tu as compris dans la définition de "libre" et "Open Source"?

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à 2.

        synonymes

        Shitstorm incoming

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à -4.

        Je peux me tromper mais pour moi ceux en sont pas des synonymes…

        http://www.commentcamarche.net/faq/4626-mythe-logiciel-libre-logiciel-open-source

        Par contre, là ou je me loupe c'est que j'ai utilisé libre pou freeware.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 05/04/13 à 17:43.

          Je peux me tromper mais pour moi ceux en sont pas des synonymes…

          Si tu prends des sources 100% fausses…
          "Logiciels open-source: Ils ont plus ou moins de restrictions, comme par exemple l'interdiction de revendre le logiciel."

          Non, un logiciel Open-Source ne peut pas interdire de revendre, regarde la source : http://opensource.org/osd (genre le point numéro 1, oui, le premier pour la définition d'un logiciel Open-Source)

          Note : synonyme != identique, mais les différences sont tellement minces… Et la, tu n'as pas parlé des différences minces, qui, à mon avis, ne connais pas.

          Par contre, là ou je me loupe c'est que j'ai utilisé libre pou freeware.

          ah ah ah… La tu t'enfonces… Ca part dans le n'importe quoi…

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par . Évalué à 1.

            Je m'enfonce oui et non… je ne faisais pas un concours de kékette et ne cherchais pas forcément à avoir raison à tout prix. Si j'ai tort sur certains points, je cherche juste à comprendre.

            Je dis deux choses :
            1/ Je me suis loupé et j'ai employé le mot libre pour désigner un freeware : un logiciel libre d'accès.
            2/ Open source, freeware et libre d'accès ne sont pas des synonymes. Dans ma première affirmation erronée puisque j’employais le mot libre au lieu du mot freeware, je parlais de "freeware open source" qui ne sont pas deux synonymes.

            Après, si pour vous je dois être flagelé en place publique parce que je me suis trompé… je ne sais pas quoi vous dire.

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 05/04/13 à 18:34.

              "désigner un freeware : un logiciel libre d'accès" puis "freeware et libre d'accès ne sont pas des synonymes", euh, comment dire…

              Après, si pour vous je dois être flagelé en place publique parce que je me suis trompé… je ne sais pas quoi vous dire.

              Non, mais tu affirmes des choses que tu ne connais pas, et la, toujours un gros mélange entre libre d'accès, Open Source, communautaire, bénévole… tout est mélangé. Tu devrais te renseigner sur ce qu'est l'Open-Source / le libre (et les bons sites! Wikipedia par exemple)

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par . Évalué à -1.

                Oui, je me loupe encore une fois, mais je vais y arriver, il fallait lire "Open source, freeware et logiciel libres ne sont pas la même chose".

                Après, je te retourne la remarque, va faire un tour sur wikipedia qui dit bien que open source et libre ne sont pas la même chose (et a fortiori freeware).

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Après, je te retourne la remarque, va faire un tour sur wikipedia qui dit bien que open source et libre ne sont pas la même chose (et a fortiori freeware).

                  Tu dis toi-même que tu es débutant dans le domaine. A mon avis, tu n'es pas encore capable de voir la toute petite subtilité qui fait la toute petite différence entre libre et Open-Source.

                  • [^] # Re: discours trop orienté

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Le débat, même agressif, ça va encore je veux bien mais là c'est d'une prétention sans non.

                    Tu n'es pas le seul à savoir lire ? Je sais quand même lire, non ?

                    Je dis que c'est trois choses différentes, tu me dis que je me trompes et me renvoie vers wikipedia avec une réponse pédante me disant que je dis n'importe quoi mais sans jamais expliquer ou donner tes définitions de ces trois concepts…

                    Et quand on va sur Wikipedia sur la page open source, on lit en première ligne "Ne doit pas être confondu avec Logiciel libre ni Freeware.". Et contrairement à ce que tu penses, je suis capable de subtilité et de finesse, les différences se situent au niveau des possibilités de modifier le code, de le réutiliser et de le diffuser. Dans un cas, le logiciel libre, c'est bien l'idée de garantir ces libertés. Dans l'autre cas, l'open source, c'est plus une question de diffusion du code et de licence. On peut avoir des logiciels open source relativement contraignants au niveau des modalités de modification, de réutilisation et de diffusion des logiciels issu de ces travaux.

                    Oui je ne suis pas un expert du freeware, du libre et de l'open source, mais je pense que tu devrais te remettre un peu en cause. A la lecture de tes réactions, je pense que tu maîtrise beaucoup moins que tu ne le pense ces concepts. Et tu nous prouves que le fait de travailler dans le libre ne veut pas nécessairement dire que tu en comprends toutes les subtilités. Peut être que tu te contente de coder sans vraiment te poser de question sur ce qu'est le libre ou l'open source.

                    • [^] # Re: discours trop orienté

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je me suis fait avoir par la version française de Wikipedia, où des rigolos se sont amusé à y mettre un peu n'importe quoi, il y a une petite guéguerre philosophique et chacun tire comme il peut, et raté pour moi, je ne me base jamais sur la version française de Wikipedia, bien moins sérieuse que la version anglaise.
                      J'ai plus l'habitude de la version "originale" et plus sérieuse :

                      http://en.wikipedia.org/wiki/Free_software
                      "From 1998 onward, alternative terms for free software came into use. The most common are software libre, free and open source software (FOSS) and free, libre and open source software (FLOSS)."

                      http://en.wikipedia.org/wiki/Free_and_open_source_software
                      "FOSS is an inclusive term that covers both free software and open source software, which despite describing similar development models, have differing cultures and philosophies"
                      --> Comprendre : la différence c'est la partie marketing, pour ton usage ça ne change rien.

                      Si tu penses que c'est différent, je t'en prie, dit-moi une différence (réelle, pas marketing) pour voir…

                      On peut avoir des logiciels open source relativement contraignants au niveau des modalités de modification, de réutilisation et de diffusion des logiciels issu de ces travaux.

                      Bon, y en a marre : ce sont des conneries. Libre et Open Source ont quasi exactement les mêmes modalités, les mêmes contraintes. Par curiosité, puisque tu as l'air de bien connaitre la différence entre les deux, tu me trouveras très facilement une licence Open Source non libre… Ou pas, ce qui cassera toutes les idées que tu as sur la différence. Ensuite, tu pourras me dire combien de pourcentage d'Open Source n'est pas libre dans le monde. ou pas, car c'est tellement faible que tout le monde s'en fout des licence Open Source non libres que quasi personne n'utilise.

                      mais je pense que tu devrais te remettre un peu en cause.

                      Aucun problème pour me remettre en cause du moment où tu me démontres la différence. Pour le moment : rien que des erreurs genre "des modalités". Les modalité, c'est ce qui est écrit comme règles, facile à vérifier. C'est rigolo de balancer ça, car justement, les modalités c'est la chose sur laquelle tout le mode (ou presque, il faut croire) est d'accord dans la bataille de nom (car la différence n'est pas sur les modalités…).

                      Bref, rien que par curiosité, j'attend que tu me files le nom d'un logiciel Open Source pas libre (ou inversement)… Pour prouver qu'il y a une grosse différence.

                      PS : je sais que ça existe, pas de soucis, il y a des projets obscurs comme ça, mais voyons si la personne qui pense connaitre la différence connait ces logiciels à très faible diffusion…

                      les différences se situent au niveau des possibilités de modifier le code, de le réutiliser et de le diffuser.

                      Phrase totalement fausse. Encore une fois, je t'en prie, donne moi un exemple de licence qui n'est que l'un des deux mots pour confirmer tes propos. Tu vas avoir des surprises : toutes les licences un peu connues sont les deux, vraiment les deux, libre et Open Source.

                      • [^] # Re: discours trop orienté

                        Posté par . Évalué à -4.

                        C'est marrant tu as l'art de la pirouette… Tu te présentes comme l'expert, critiques sans proposer de correction, remets en cause les sources y compris wikipedia France, interprète la version englaise de Wikipedia… Maisou tu veux en venir ? Mystère, tu veux démontrer que tu t'y connais mieux que moi, je te l'accorde si ça te fait plaisir.

                        http://en.wikipedia.org/wiki/Free_software
                        "From 1998 onward, alternative terms for free software came into use. The most common are software libre, free and open source software (FOSS) and free, libre and open source software (FLOSS)."
                        http://en.wikipedia.org/wiki/Free_and_open_source_software
                        "FOSS is an inclusive term that covers both free software and open source software, which despite describing similar development models, have differing cultures and philosophies"
                        --> Comprendre : la différence c'est la partie marketing, pour ton usage ça ne change rien.
                        Si tu penses que c'est différent, je t'en prie, dit-moi une différence (réelle, pas marketing) pour voir…

                        La culture et la philosophie ne sont pas que du marketing pour moi, après à toi de voir…
                        Et je n'ai pas refusé de me mouiller, j'ai essayé de te donner les différences juste au dessus, on tourne en rond. Par ailleurs, il y a un tas d'articles qui traitent du sujets (Eric Raymond entre autre).

                        Bon, y en a marre : ce sont des conneries. Libre et Open Source ont quasi exactement les mêmes modalités, les mêmes contraintes. Par curiosité, puisque tu as l'air de bien connaitre la différence entre les deux, tu me trouveras très facilement une licence Open Source non libre… Ou pas, ce qui cassera toutes les idées que tu as sur la différence. Ensuite, tu pourras me dire combien de pourcentage d'Open Source n'est pas libre dans le monde. ou pas, car c'est tellement faible que tout le monde s'en fout des licence Open Source non libres que quasi personne n'utilise.

                        En l'espace de deux commentaires, je passe de néophyte à quelqu'un qui a l'air de bien connaitre déroutant… N'inversons pas les rôles, je suis le débutant amateurs, tu restes le professionnel.

                        Aller, je suis bon joueur, encore une fois j'accepte de me mouiller (de ton cotés, tu refuses toujours ? tu ne sais pas nager ?), une proposition de license open source non libre (30s sur google)
                        http://opensource.org/licenses/nasa1.3.php
                        Par contre, je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas un grand "recouvrement" et que la majorité des logiciels open-source n'étaient pas libres. Et à ma connaissance,il n'y a pas de source qui référence les nombres de lignes de code open source ou libre, et comme je en suis pas madame Irma, je vais me garder de te donner un pourcentage… même si ça pourrait être marrant de t'en donner un, tu serais bien emmerder pour démontrer qu'il est faux.

                        Aucun problème pour me remettre en cause du moment où tu me démontres la différence. Pour le moment : rien que des erreurs genre "des modalités". Les modalité, c'est ce qui est écrit comme règles, facile à vérifier. C'est rigolo de balancer ça, car justement, les modalités c'est la chose sur laquelle tout le mode (ou presque, il faut croire) est d'accord dans la bataille de nom (car la différence n'est pas sur les modalités…).
                        Bref, rien que par curiosité, j'attend que tu me files le nom d'un logiciel Open Source pas libre (ou inversement)… Pour prouver qu'il y a une grosse différence.
                        PS : je sais que ça existe, pas de soucis, il y a des projets obscurs comme ça, mais voyons si la personne qui pense connaitre la différence connait ces logiciels à très faible diffusion…

                        Tu tournes en rond et je ne pense pas être un expert du sujet, je ne me suis jamais présenté comme tel
                        Tu as un exemple de licence ci-dessus. Et je vais même me risquer à te donner un exemple (encore une fois j'ai moins peur de l'eau que toi) : la SDK android. Sauf erreur, c'est open-source mais pas libre, c'est pas mal diffusé (tu vas pas me dire que c'est un projet obscure à très faible diffusion).

                        Mais depuis le début ne serait-il pas plus simple que l'expert se mouille un peu ? Qu'il donne ses définitions ou a minima les différences entre les deux ? Voir même soyons fou, des exemples…

                        Au plaisir de lire les réactions de l'expert en chef

                        • [^] # Re: discours trop orienté

                          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                          Aller, je suis bon joueur, encore une fois j'accepte de me mouiller (de ton cotés, tu refuses toujours ? tu ne sais pas nager ?), une proposition de license open source non libre (30s sur google)

                          Bravo, tu sait faire Google… Preuve qu'avant, tu n'avais aucune idée. Oui, google est pratique. Au fait, sanas google, tu sais pourquoi elle n'est pas libre ou c'est juste google qui pourra te le dire?
                          Maintenant, tu as oublié l'autre question : combien de projets l'utilisent?

                          Mais depuis le début ne serait-il pas plus simple que l'expert se mouille un peu ? Qu'il donne ses définitions ou a minima les différences entre les deux ? Voir même soyons fou, des exemples…

                          Je l'ai dit depuis le début, c'est justement ce que tu n'aimes pas.
                          - Différence : des touts petits détails techniques dont tout le monde se fout complet et dont personne ou presque n'utilise.
                          - Des exemples : difficile, vu que personne ou presque n'utilise de licence Open Source non libre.
                          Et figure-toi que pour un même projet, ben… Des gens "libristes" peuvent coder le même projet que des gens "Open Sourcistes", tous ensemble, et le tout est… A toi de me dire ce que c'est, car moi je ne sais pas faire la différence (sans doute parce que la philosophie n'a rien à voir dans le bordel)

                          La culture et la philosophie ne sont pas que du marketing pour moi, après à toi de voir…

                          Ah oui… Voila : il n'y a pas de différence réelle, donc on chercher une philosophie. Ca ne change pas le fait que dans ce qui est écrit, les logiciels, c'est pareil. Tu as parlé toi même de différents droits, ben… Non, justement, les droits sont identiques! C'est la philosophie qui change.

                          Et non, on rien à foutre de la philosophie quand on regarde les droits qu'on a.

                          la SDK android. Sauf erreur, c'est open-source mais pas libre,

                          Pourquoi? Qu'est-ce qui fait que c'est Open Source et pas libre? Quel interdiction j'ai qui fait que c'est pas libre? Aucune.

                          Encore une fois, tu démontres que tu n'as rien compris à la différence qu'il y a entre les deux, et met ton idéologie dedans, sauf que l'idéologie n'est pas inscrite dans les droits que les projets me donnent, contrairement à ce que tu imagines. Le pourquoi on fait une chose va te faire dire un mot ou l'autre, mais ce que tu va télécharger lui, ne dépend pas du pourquoi.

                          Allez, pour le plaisir de ramener des trolls : d'après toi, Linux, qui a une licence créée par le gourou du libre, c'est Open Source ou libre?

                          • [^] # Re: discours trop orienté

                            Posté par . Évalué à -5.

                            Bravo, tu sait faire Google… Preuve qu'avant, tu n'avais aucune idée. Oui, google est pratique. Au fait, sanas google, tu sais pourquoi elle n'est pas libre ou c'est juste google qui pourra te le dire?
                            Maintenant, tu as oublié l'autre question : combien de projets l'utilisent?

                            Tu es grotesque, depuis le début, je te dis que je ne suis pas un expert : j'ai quelques souvenir de mes cours qui n'ont jamais fait de mois et un expert comme tout le monde de je suis capable de faire des recherches. SI tu essaie de prouver que je ne connais pas les moindres détails, tu enfonces une porte ouverte…

                            Je n'oublie pas l'autre question, j'y ai par ailleurs répondu : je n'ai jamais dit qu'il y en avait beaucoup et il n'est pas possible de donner un nombre ou une proportion sans être madame IRMA (du moins à ma connaissance).

                            Je l'ai dit depuis le début, c'est justement ce que tu n'aimes pas.
                            - Différence : des touts petits détails techniques dont tout le monde se fout complet et dont personne ou presque n'utilise.
                            - Des exemples : difficile, vu que personne ou presque n'utilise de licence Open Source non libre.
                            Et figure-toi que pour un même projet, ben… Des gens "libristes" peuvent coder le même projet que des gens "Open Sourcistes", tous ensemble, et le tout est… A toi de me dire ce que c'est, car moi je ne sais pas faire la différence (sans doute parce que la philosophie n'a rien à voir dans le bordel)

                            Tu préjuges de ce que j'aime…
                            On ne s'en fout pas parce que c'est justement le sujet de notre discussion (de sourds ?), et le fait qu'encore une fois tu ne répondes pas (quels détails techniques?) et a passage maintenant, la différence se situe au niveau de la technique et non plus de la culture, de la philosophie ou du marketing ?

                            Ah oui… Voila : il n'y a pas de différence réelle, donc on chercher une philosophie. Ca ne change pas le fait que dans ce qui est écrit, les logiciels, c'est pareil. Tu as parlé toi même de différents droits, ben… Non, justement, les droits sont identiques! C'est la philosophie qui change.
                            Et non, on rien à foutre de la philosophie quand on regarde les droits qu'on a.

                            EN fait je ne fais que reprendre les sources que tu donnes (seront-elles tout de même assez bonnes pour l'expert très exigeant avec les autres que tu es ?) : les deux phrases de la version de anglaise de wikipedia.
                            On ne se fout pas de la culture et de la philosophie d'un projet… Et ça peut avoir des implications en droit contrairement à ce que tu penses… mais là tu sors sans doute de ton domaine d'expertise?

                            Pourquoi? Qu'est-ce qui fait que c'est Open Source et pas libre? Quel interdiction j'ai qui fait que c'est pas libre? Aucune.
                            Encore une fois, tu démontres que tu n'as rien compris à la différence qu'il y a entre les deux, et met ton idéologie dedans, sauf que l'idéologie n'est pas inscrite dans les droits que les projets me donnent, contrairement à ce que tu imagines. Le pourquoi on fait une chose va te faire dire un mot ou l'autre, mais ce que tu va télécharger lui, ne dépend pas du pourquoi.
                            Allez, pour le plaisir de ramener des trolls : d'après toi, Linux, qui a une licence créée par le gourou du libre, c'est Open Source ou libre?

                            Tu as quand même une drôle de posture… tu te présentes comme expert, tu es particulièrement critique, virulent, mais tu refuses d'avoir une discours argumenté et d'expliquer ce que tu dis… Tu demandes aux néophytes que tu penses incapables de comprendre quoi que ce soit de se mouiller, de donner des définitions, des explications, des exemples, le pourquoi des exemples, etc.

                            Toujours, le débutant que je suis arrive déjà à percevoir que les différences ne sont pas juste philosophique ou culturelles l'exemple que je t'ai donné est bien choisi (tu as le nez dans ta merde), tu vas dire que la SDK android est les deux libre et open source ? Sinon, j'aimerai bien connaitre les micro détails technique ou mieux la philosophie ou le marketing qui font qu'elle est l'un ou pas l'autre ? Ohh attends… mais je sais lire et je vais essayer de me servir de mes petites connaissances de néophyte pour bien finir d'enfoncer le nez de l'expert dans sa merde (il finira peut être par se remettre en question, il a peut être bon fond, il est peut être juste un peu trop belliqueux et agressif ).

                            Cette différence de philosophie ou de culture (qui n'ont rien à voir avec le marketing, si tu veux je peux t'expliquer ce qu'est le marketing, il m'arrive de faire du marketing dans ma vie professionnelle… je suis un pro ;-), se retranscrit dans la licence utilisateur :
                            “You may not use the SDK for any purpose not expressly permitted by this License Agreement”

                            Il y a donc une différence pour l'utilisateur qui télécharge comme tu dis, cette différence est bien réelle, différenciatrice en termes de droit, et il ne s'agit surement pas d'un micro détail technique…

                            Cette différence est totalement en phase avec l'explication que j'ai donné, moi néophyte incapable de saisir des subtilités (qui sont tout sauf des subtilités au final), elle se situe bien dans les modalités de modification, de réutilisation et de diffusion… et elle est bien issue d'une différence de philosophie/culture (pas de marketing hein, ça n'a rien à voir…) :
                            - Le libre est là pour garantir des libertés en termes d'étude, de modification, de diffusion…
                            - Tandis qu'on considérera comme open source s'applique aux logiciels qui respecte une liste de critère : possibilité d'accès au code, de modification ou de diffusion mais pas nécessairement avec pour objectif culturel et philosophique de garantir des libertés
                            Et ça change tout… là (mon exemple est très bien choisi pour un trou du cul de néophyte), il est possible d'étudier le code, de le modifier, de le diffuser mais sous conditions : grosso modo que tu en fasses uniquement ce qu'il en ont décidé…

                            Bon courage pour tenter à nouveau une pirouette, ça va être un peu plus compliqué cette fois

                            • [^] # Re: discours trop orienté

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                              On ne se fout pas de la culture et de la philosophie d'un projet… Et ça peut avoir des implications en droit contrairement à ce que tu penses…

                              Ben non, justement : en droit, il n'y a aucune différence, quoi que tu imagines.
                              Je t'ai donné l'exemple de Linux, ce n'est pas pour rien : une licence fait par le gourou du libre utilisé par un "patron" qui se fout de ce gourou et a une culture plus Open Source. Ben oui, la partie droit n'a rien à voir avec la culture du projet…

                              Que ça te plaise ou pas, le droit ne change pas suivant la culture du projet.

                              Et ça change tout… là (mon exemple est très bien choisi pour un trou du cul de néophyte), il est possible d'étudier le code, de le modifier, de le diffuser mais sous conditions : grosso modo que tu en fasses uniquement ce qu'il en ont décidé…

                              Libre ou Open Source, c'est pareil. Vu que ça n'a rien à voir, toujours.

                              Bon, je te laisse fantasmer sur des différences qui n'existent pas (du moins pas celles que tu racontes), c'est toujours impressionnant les fantasmes que les gens peuvent avoir sur le libre et l'Open Source… Ceci-dit, ce fantasme me change un peu (par rapport aux gens qui pensent que l'interdiction du commercial est compatible avec le libre, par exemple).

                              • [^] # Re: discours trop orienté

                                Posté par . Évalué à -5.

                                Creuses, creuses…

                                Là pourtant, tu as l'exemple concret que tu as demandé avec tant d'insistance et d'énergie.

                                Je ne fantasme rien du tout : un exemple concret, largement diffusé (pas un obscure projet), une réelle différence pour les utilisateurs du code (pas un détail technique) et une retranscription direct de la différence culturelle/philosophique dans la licence (donc dans le droit)…

                                Après tu peux toujours continuer à nier l'évidence même quand tu l'as sous les yeux.

                                Je suis peut être être un néophyte et toi un professionnel du libre mais au final ça ne t'empêche pas de raconter n'importe quoi (ce qui relève de l'exploit pour un expert qui refuse de se mouiller) et d'être borné.

                              • [^] # Re: discours trop orienté

                                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                                Je te plussoie Zenitram pour ton combat. ;)
                                Le seul truc qui énerve RMS quand on parle d'OpenSource plutôt que libre, c'est que l'OpenSource s'attache plus au concept de rentabilité et de technique là où le libre s'attache aux libertés et à une communauté. Ce sont des visions différentes d'un même objet, et RMS n'a jamais dit que ces mots étaient incompatibles (et connaissant le personnage, s'il y en avait une, il l'aurait dit haut et fort !) mais l'objet reste bien le même.

                                D'ailleurs assez souvent on peut décrire l'OpenSource et la FSF comme les deux faces d'une même pièce, ou de la dualité onde-corpuscule. L'objet est bien le même, identique mais ce qui est visible ou mis en avant est différent (ce qui ne change rien aux propriétés intrinsèques de l'objet dont il est question).

                                Du coup non, l'OSI et la FSF acceptent les mêmes licences et les rares cas où c'est faux c'est assez subtile et peut être même « politique » comme décision. C'est bien que c'est la même chose en prônant des voies différentes.

                                D'ailleurs, Linus Torvalds est fondamentalement plus proche du concept de l'OSI que de la FSF pourtant tous ses projets utilisent la licence GPLv2 (la meilleure licence selon lui pour utiliser sa philosophie, pourtant la GPLv2 est faite par la FSF…) et cela n'empêche pas à des gens de développer Linux pour l'aspect libre en premier, ni de faire des projets liés où les libertés sont plus importantes que le reste (Fedora ou Debian par exemple).
                                Bref, quel que soit le camp, le but est la même et cela n'impacte pas les autres acteurs du développement du logiciel.

                                • [^] # Re: discours trop orienté

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 06/04/13 à 15:19.

                                  Je te plussoie Zenitram pour ton combat. ;)

                                  Vas-y, vas-y, ça flatte mon égo :).

                                  (…) les rares cas où c'est faux c'est assez subtile et peut être même « politique » comme décision.

                                  Ca me parait plus des problèmes de recouvrement dans la façon de définir que quelque chose de voulu. Bref, toujours du détail technique, des problèmes d' "arrondis". Rien qui soit constituant d'une différence fondamentale dans les droits voulus.

                                  D'ailleurs, Linus Torvalds est fondamentalement plus proche du concept de l'OSI que de la FSF pourtant tous ses projets utilisent la licence GPLv2

                                  J'essaye de lui faire rentrer ça dans le crâne, c'est tellement évident avec cet exemple, mais ça n'a pas l'air de rentrer. Difficile quand même de faire plus grand exemple, Linux étant le plus gros projet Open Source / libre connu, ni de faire plus facile vu la licence choisie (libre) et les positions tranchées de Torvalds (Open Source).

                                  Quand ça veut pas…

                                  • [^] # Re: discours trop orienté

                                    Posté par . Évalué à 6.

                                    J'essaye de lui faire rentrer ça dans le crâne, c'est tellement évident avec cet exemple

                                    Je trouve ta façon de faire ( et de traiter quelqu'un qui s'affiche ouvertement comme néophyte ) à gerber.

                                    • [^] # Re: discours trop orienté

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 12/04/13 à 01:29.

                                      Je plussoie, j'ai aussi trouvé super agressif et sans utilité la façon dont il a « cherché la petite bête  » avec mkko.

                              • [^] # Re: discours trop orienté

                                Posté par . Évalué à -3.

                                — On ne se fout pas de la culture et de la philosophie d'un projet… Et ça peut avoir des implications en droit contrairement à ce que tu penses…

                                — Ben non, justement : en droit, il n'y a aucune différence, quoi que tu imagines.

                                Tu écartes bien vite le libre arbitre du juge, le fait qu'il exerce dans un système juridique jurisprudentiel ou non, sa capacité d'interprétation de la loi ou du contrat, le contexte de sa décision (économique, social, politique)…

                                "En droit", bien évidemment, l'esprit du contrat (sa philosophie ou la culture qui l'imprègne) permet au juge de rendre sa décision.

                                Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                                • [^] # Re: discours trop orienté

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 06/04/13 à 15:27.

                                  L'esprit du contrat est dans le contrat, c'est la seule chose que le juge regarde (il analyse le contrat, demande ce que ça veut dire, quel était l'objectif dans ce qui est écrit, pas dans ce qui est affiché ailleurs).
                                  Et dommage : les libristes et open Sourcistes ont les mêmes contrats (ben oui, leur philosophie n'est pas écrite dans la définition de libre / Open Source…), donc le même esprit du contrat (sa philosophie ou la culture qui l'imprègne)… CQFD.

                                  Juste une piqûre de rappel : la licence BSD est (aussi) libre, la licence GPL v3 est (aussi) Open Source, si si.

                                  • [^] # Re: discours trop orienté

                                    Posté par . Évalué à -6.

                                    Effectivement, tu ne sais pas de quoi tu parles.

                                    Cordialement.

                                    Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                                    • [^] # Re: discours trop orienté

                                      Posté par . Évalué à -7. Dernière modification le 06/04/13 à 16:33.

                                      J'ai du mal à dire, s'il ne sait pas de quoi il parle, si c'est de la bêtise si c'est juste de la mauvaise foi…

                                      Puis encore une fois il se contredit :

                                      le juge regarde (il analyse le contrat, demande ce que ça veut dire, quel était l'objectif dans ce qui est écrit, pas dans ce qui est affiché ailleurs)

                                  • [^] # Re: discours trop orienté

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    L'esprit du contrat est dans le contrat, c'est la seule chose que le juge regarde

                                    Non. Un contrat, c'est comme une loi ex-nihilo entre deux parties, mais qui doit malgré tout respecter "quelques" principes. Le juge, en examinant un contrat, doit tenir compte du code du commerce (par exemple, et/ou entre autres choses).

                                    La loi n'est pas gravée dans marbre obligeant ses adjudants à des comportements pavloviens. Certains juges ont rendu des décisions sévères à l'encontre de copieurs d'œuvres numériques, d'autres ont prononcé la relaxe, pour les mêmes faits.
                                    Dans ces cas, l'actualité politique a joué un grand rôle.

                                    Dans l'affaire Educaffix (2007), le juge ne s'est pas contenté de retenir les termes du contrat, il est allé chercher la GPL (non traduite, non officielle en France) pour rendre sa décision.
                                    Si par ailleurs la licence de Jatlite avait été une licence type bsd, la décision aurait été bien différente, car l'esprit du contrat en aurait été changé.

                                    Aucune mention de la licence GPL n'était présente dans ce contrat… Les deux parties en ignoraient toutes les conséquences et n'y comprenaient d'ailleurs strictement rien : leur contrat a été "teinté" d'un esprit qui a permis au juge de rendre une bonne décision.

                                    -> le juge va voir ailleurs, fort heureusement.

                                    http://www.celog.fr/expertises/new_exp/2007/som0607/Educaffix_Universite_Grenoble.pdf

                                    Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à 4.

        libres sont souvent open source

        Wow… effectivement, ça marche assez souvent avec les synonymes.

        C’est dommage que tu répondes par une erreur. J’aurais dit que libre implique open source, mais ce n’est pas équivalent (donc synonyme).

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Synonyme != identique.
          http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/synonyme
          "Se dit de termes que l'on peut substituer l'un à l'autre dans un énoncé sans changer le sens de celui-ci."

          Et vu que 99.999% (à la louche) des projets open source sont aussi libres, je pense qu'on peut dire "synonyme" sans trop se tromper…

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par . Évalué à -1.

            Belle démonstration de mauvaise foi.

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Il y a une différence, pour toi, entre "Linux est Open Source" et "Linux est libre"? Le sens est changé? Il n'y en a pas, donc "synonyme" est le bon mot. Mauvaise foi? J'ai pourtant sorti une définition du Larousse, pas n’importe quoi…

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par . Évalué à -5.

                Je sais que tu n'est pas aussi ignorant que tu veux le faire croire, ne tourne pas autour du pot…
                Je vais quand même te répondre, ça peut servir à d'autres… :

                Culturellement, le qualificatif « libre » s'est vu donné deux définitions par le monde de l'open source, chacun voulant tirer la couverture à lui.
                Les BSD-istes diront qu'un logiciel libre et un logiciel open source sont la même chose.
                Les GPL-istes, eux, te diront que ça n'a rien à voir puisque le fait d'avoir une source ouverte ne respecte pas forcément tous les points de leur licence fétiche. Notamment l'obligation de publier les dérivés et la contamination de la GPL.

                La vision GPL étant plus communément employée, elle est devenu standard de fait depuis bien longtemps.
                Donc selon cette vision : Oui Linux est open source, Oui Linux est libre. Oui FreeBSD est open source. Non FreeBSD n'est pas libre.

                Même l'article wikipedia affiche en première ligne de l'article Logiciel Libre : « Ne doit pas être confondu avec freeware, open source ni copyleft. »

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 05/04/13 à 20:11.

                  Non FreeBSD n'est pas libre.

                  Conneries.
                  Grave, c'et pas gagné quand les gens sont sûrs d'eux sur le libre, alors qu'ils n'y connaissent rien… Tu confond allègrement libre et copyleft, grave quand même.

                  Désolé, FreeBSD est libre, que ça te plaise ou pas (lit la définition de libre, FreeBSD remplit les 4 conditions). Il n'est pas copyleft, mais ça n'a rien à voir. "Vision" ou pas, ça ne change pas le fait que FreeBSD est libre dans tous les cas, quelle que soit la vision.

                  Allez, pour ta culture :
                  http://www.gnu.org/philosophy/bsd.html
                  "Il y a différentes licences libres sans copyleft, dont les licences Expat, FreeBSD, X10, X11, la licence FreeBSD et les deux licences BSD"
                  Même la FSF dit que c'est libre!

                  C'est impressionnant le nombre de personnes qui ne connaissent rien au libre.

                  Même l'article wikipedia affiche en première ligne de l'article Logiciel Libre : « Ne doit pas être confondu avec freeware, open source ni copyleft. »

                  Effectivement, certains se sont amusé à changer la page Wikipedia pour y mettre leur truc philosophique, mais cette philosophie ne se retrouve pas dans les licences et définitions, c'est du bla bla marketing. le "très petit détail" qui ne change pas que dans 99.999% des cas, libre == Open Source dans la vraie vie.

                  • [^] # Re: discours trop orienté

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Tu as raison. Je reconnais m'être fourvoyé avec le copyleft de la GPL.
                    Que je sois pendu sur la place publique et moinssé en martyr.

                    • [^] # Re: discours trop orienté

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je n'irai pas jusqu'à la, ce qui m'est important est qu'on nomme correctement les choses, et qu'on sépare le "marketing" de ce qui est écrit, et je lis/entend tellement souvent cet amalgame "copyleft c'est le vrai libre" que ça m'a fait réagir. Je suis entièrement d'accord pour bien séparer les 2 philosophies copyleft et non copyleft, grand désaccord dans le monde du libre / Open Source.

                      Tu as reconnu trop vite, tu coup j'en arrive à regretter mon ton hargneux, c'est malin de me donner des regrets comme ça.

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par . Évalué à 2.

            Argh, je ne suis pas littéraire… mais plutôt matheux, et du coup, je comprends synonyme comme équivalent or l’implication n’est de l’équivalence que si elle est réciproque, ce qui n’est pas le cas entre open source et libre.

            Néanmoins, je pense que le terme de synonyme nuit à la compréhension, car le lecteur moyen (dont je fais parti) ne comprend pas la bonne chose, ce qui est normalement le but de l’écriture et de la dissertation ;-)

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              que si elle est réciproque, ce qui n’est pas le cas entre open source et libre.

              Oui, ben dans ce cas, autant virer "synonyme" du dictionnaire, car on ne l'utiliserait jamais (tous les synonymes ont des différences subtiles, c'est le pourquoi qu'il y a deux mots). Mais non, on le laisse dans le dictionnaire, car synonyme ne veut pas dire réciproque / identique / je ne sais quoi, et est utile.

              Tu es matheux? Tu dois avoir appris la notion de précision…

              Néanmoins, je pense que le terme de synonyme nuit à la compréhension, car le lecteur moyen (dont je fais parti) ne comprend pas la bonne chose, ce qui est normalement le but de l’écriture et de la dissertation ;-)

              Euh… Le but est qu'il comprenne que c'est à 99.999% pareil, et que le reste est de la dissertation littéraire, donc si, justement, dire que c'est synonyme aide à la compréhension. Après, il y en aura toujours pour mettre leur philosophie la dedans, mais c'est une autre histoire et sujet à d'intenses batailles philosophiques… qui ne se retrouvent pas dans les définitions réciproques. Surtout qu'il y a autant de philosophie du libre / Open Source que d'individu.

    • [^] # Re: discours trop orienté

      Posté par . Évalué à 3.

      open source et développé par des communautés bénévoles très sympathique.

      Merci pour le cliché « c'est des gens bien sympathique » :) N'oublions pas la diversité quand même : entreprises grosses ou petites , sociétés de services, associations, particuliers contribuent tous aux logiciels libres.

      Comme l’a fait remarqué SuperBriquet, sur windows, il a toujours été possible (ou du moins aussi loin que je me souvienne) d’utiliser plusieurs partition et de ne pas perdre tous ses documents quand on formate ou que l’on change de système d’exploitation.

      Ça m'intéresse beaucoup ça. Aux dernières nouvelles l'installeur windows ne propose pas d'installer Users/ dans une autre partition, comme toutes les bonnes distrib Linux le propose très classiquement. Tu aurais des liens sur ça ?

      J’ai moi-même des PC qui tournent sous windows depuis des années et qui ne souffrent pas de problèmes de lenteur.

      Argument stupide par excellence : « ça marche chez moi, aucune raison que ça ne marche pas chez les autres ». Mon expérience sur une centaine de machine contredit ton expérience : perso j'ai beaucoup de problème de lenteur sur les PC windows, sous les Linux strictement aucun soucis de ce genre. Est-ce du à l'utilisateur ? au système ? Dans mon cas, c'est un peu le mystère. Une chose est sûre : pour l'admin Linux que je suis, investiguer ces problèmes sous Windows est une vraie galère.

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Ça m'intéresse beaucoup ça. Aux dernières nouvelles l'installeur windows ne propose pas d'installer Users/ dans une autre partition, comme toutes les bonnes distrib Linux le propose très classiquement. Tu aurais des liens sur ça ?

        C'est pas direct, mais :
        - Base de registre
        - Un hard link si tu as envie de la ligne de commande.

        C'est pas graphique, parce que simplement tout le monde ou presque s'en fout. C'était à la mode à un moment pour les "durs de chez durs", jusqu'à ce que DropBox soit à la mode (et bien plus sécurisé).

        Une chose est sûre : pour l'admin Linux que je suis, investiguer ces problèmes sous Windows est une vraie galère.

        Une chose est sûre : pour l'admin X que je suis, investiguer ces problèmes sous Y est une vraie galère.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par . Évalué à 3.

          Une chose est sûre : pour l'admin X que je suis, investiguer ces problèmes sous Y est une vraie galère.

          pas vraiment : pour l'admin Linux que je suis, je n'ai pas eu trop de problème avec des machines sous MacOS, BSD ou même Solaris. Les outils et concept de base sont là, ça aide. Windows est franchement différent. Mais ce n'est pas spécialement pour dénigrer Windows : un admin Windows doit trouver Linux pas aussi simple.

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par . Évalué à 2.

            Puis-je en déduire que tu n'es pas un admin linux, mais un admin POSIX, tout simplement?

            Parce que bon, linux, c'est un kernel…. si on lui colle des outils POSIX, ou qui le sont sans être certifiés.

            Les outils GNU utilisés dans les distributions GNU/Linux peuvent être considérés ainsi, selon moi, puisqu'ils affichent une volonté de compatibilité importante, mais en corrigeant ce qu'ils considèrent comme des bogues de POSIX.
            Et il arrive même régulièrement qu'il y ait un mode compatible, le tout étant généralement assez bien documenté, si j'en crois les quelques man que j'ai eu le courage de lire en entier.

            D'un autre côté, Windows n'a aucune prétention au titre de système POSIX il me semble, et se fout royalement de la philosophie qui lui est liée.
            C'est un peu comme un type qui code en Java: il passera sans trop de soucis au C#, par contre, lui faire utiliser Lisp ou perl sera plus dur, car l'esprit de ces langages, leur philosophie, est radicalement différent.

            • [^] # Re: discours trop orienté

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              D'un autre côté, Windows n'a aucune prétention au titre de système POSIX il me semble

              En fait, si. Windows est conforme à POSIX.1, et, au moins à une époque (disons mi-1990, j’imagine que ce n’est plus le cas maintenant), cette conformité était mise en avant comme un argument commercial (du genre « Vous voulez migrer sur Windows mais vous avez des applications spécialisées qui ne tournent que sous UNIX ? Pas de panique, le portage de ces applications sous Windows ne posera pas de problème grâce au sous-système POSIX intégré à Windows NT »).

              • [^] # Re: discours trop orienté

                Posté par . Évalué à 1.

                Ah oui tiens, merci de l'info.

                [quelques minutes d'enquêtes après, parce que ça me semble vraiment bizarre]

                Enfin, maintenant, pour peu que wikipedia sois digne de foi, POSIX 1 date de 1988… on est loin de 1995 tout de même.

                Et après un scan de mes dossiers sur un xp, le fichier unistd.h (selon wikipedia:

                In the C and C++ programming languages, unistd.h is the name of the header file that provides access to the POSIX operating system API. It is defined by the POSIX.1 standard, the base of the Single Unix Specification, and should therefore be available in any conforming (or quasi-conforming) operating system/compiler (all official versions of Unix, including Mac OS X, Linux, etc.).

                ) est aux abonnés absents. Ah, non, pardon: il existe avec MINGW32 et PowerBuilder… donc les faits montrent bien l'absence du suport POSIX dans un windows "récent".
                Sur ma VM w7 (machine de dev aussi) abonnés absents, encore une fois.

                Quand un fichier standard est absent, on peut vraiment dire qu'un système est standard? Dans ce cas, il faut qu'on m'explique l'intérêt des standards, vraiment.

                Franchement, niveau prog, les prétentions de MS a respecter POSIX me font assez rire (ils respectent déjà pas CPP99 dans leur compilo, si je me rappelle bien). Ah, wikipedia fr aussi, dis que windows est POSIX.1, plutôt fun pour le coup. La version UK par contre: "Microsoft POSIX subsystem, an optional Windows subsystem included in Windows NT-based operating systems up to Windows 2000. Partial POSIX-1 — no threads, no sockets." montre bien que ce n'est pas le cas.
                Bah oui, parce qu'un support partiel d'un standard, ça veut pas dire grand chose quand on veut bosser avec. Surtout que les sockets, c'est quand même pas un truc basique…

                D'ailleurs, si c'est vraiment un OS POSIX, il doit bien y avoir moyen de vérifier la certification quelque part, non? Autre part que sur le site de MS, on ne peut plus partial, bien entendu.

                • [^] # Re: discours trop orienté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  le fichier unistd.h est aux abonnés absents

                  Rien d’étonnant, Windows n’a jamais été fourni en standard avec de quoi développer. Mais les fonctions définies dans ce fichier d’en-tête existent, et le fichier d’en-tête lui-même est fourni avec les outils de développement Microsoft (Visual Studio, Windows SDK).

                  Quand un fichier standard est absent, on peut vraiment dire qu'un système est standard? Dans ce cas, il faut qu'on m'explique l'intérêt des standards, vraiment.

                  Sous GNU/Linux aussi, l’installation des fichiers d’en-tête n’est pas systématique, la plupart des distributions laissent le choix de les installer ou non (parce que ces fichiers ne servent qu’à ceux qui souhaitent développer ou compiler leurs propres programmes).

                  Partial POSIX-1 — no threads, no sockets.

                  Ni les threads ni les sockets ne sont définis par POSIX.1 (les threads, c’est POSIX.1b, et les sockets, c’est XNS4 — les deux ont été rassemblés, avec d’autres extensions, dans POSIX.1-2001, mais ce dernier n’est pas la même chose que POSIX.1).

                  Mais peu importe dans le fond. Je réagissais à la remarque selon laquelle « Windows n’a aucune prétention au titre de système POSIX » pour dire que, si, il a (ou a eu) cette prétention. Après, que cette prétention soit justifiée ou pas, c’est autre chose.

                  D'ailleurs, si c'est vraiment un OS POSIX, il doit bien y avoir moyen de vérifier la certification quelque part, non?

                  Je ne sais pas où on peut le vérifier, mais je suis certain d’avoir lu quelque part (ailleurs que chez Microsoft) que Windows était officiellement compatible POSIX.1, contrairement (et c’est l’ironie de la chose qui fait que je m’en souviens) à la plupart des systèmes libres comme GNU/Linux et les *BSD, qui n’auraient apparemment jamais fait les démarches nécessaires pour obtenir une certification officielle (même s’ils sont conformes dans les faits). Je ne sais plus où j’ai lu ça, donc à prendre pour ce que ça vaut.

                  • [^] # Re: discours trop orienté

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Windows était officiellement compatible POSIX.1, contrairement (et c’est l’ironie de la chose qui fait que je m’en souviens) à la plupart des systèmes libres comme GNU/Linux et les *BSD, qui n’auraient apparemment jamais fait les démarches nécessaires pour obtenir une certification officielle (même s’ils sont conformes dans les faits)

                    J'avais moi aussi retenu cette ironie, et une explication possible vient encore une fois de Wikipedia : La certification de Wikipedia est très chère. Certainement une raison qui fait qu'à mon avis les distributions Linux, à l'esprit plus hacker, ne se sont pas embarassés de la payer mais en ont quand même implémenté une bonne partie, alors que les systèmes à buts commerciaux (dont Windows) l'ont implémenté, pour pouvoir exhiber le papier.

                  • [^] # Re: discours trop orienté

                    Posté par . Évalué à 1.

                    le fichier d’en-tête lui-même est fourni avec les outils de développement Microsoft (Visual Studio, Windows SDK).

                    Justement, non.
                    Je t'ai dis, j'ai fait une recherche dans mes dossiers sur deux machines différentes: XP et 7, chacune ayant une installation de visual studio, et j'ai fait chou blanc.
                    Donc je veux bien que tu m'indiques où le trouver, ça m'arrangerais pas mal pour mes dev futurs… (j'ai toujours préféré utiliser au maximum les standards)

                    Sous GNU/Linux aussi, l’installation des fichiers d’en-tête n’est pas systématique

                    En effet. Mais ils sont fournis par des paquets fourni par l'entreprise qui maintiens le système et donc installables avec l'OS. Dans le cas de MS VS, ce fichier standard n'est pas fourni, y compris dans le logiciel dédié au développement. Et ce n'est pas une théorie fumeuse de quelqu'un qui critique sans savoir, mais un fait avéré sur deux machines dédiées au développement.

                    Ni les threads ni les sockets ne sont définis par POSIX.1

                    Il faudra corriger l' les articles de wikipedia alors, puisque c'est un extrait tiré directement. A noter que l'utiliser comme référence alors que je tente de montrer qu'ils se plantent est pour le moins ironique :D

                    Après, que cette prétention soit justifiée ou pas, c’est autre chose.

                    Oui, j'aurai du préciser à un POSIX récent, ou plutôt utiliser le mot "volonté" au lieu de "prétention", désolé de ma mauvaise précision.

                    à la plupart des systèmes libres comme GNU/Linux et les *BSD, qui n’auraient apparemment jamais fait les démarches nécessaires pour obtenir une certification officielle

                    Debian explique clairement que si ils n'ont pas cette certification officielle, c'est parce que celle-ci coûte trop cher. Vu qu'il s'agit d'une organisation basée uniquement sur le volontariat, ça peut se comprendre. Dans le cas de RedHat et Ubuntu (entres autres, ce sont celles auxquelles je pense quand je pense à des distro financées par des entreprise) , on peut imaginer qu'en effet, ils pourraient essayer.
                    Au moins RedHat, vue leur cible professionnelle.

                    • [^] # Re: discours trop orienté

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Justement, non.
                      […]
                      Donc je veux bien que tu m'indiques où le trouver, ça m'arrangerais pas mal pour mes dev futurs… (j'ai toujours préféré utiliser au maximum les standards)

                      J’aurais du mal, je n’ai plus de Windows sous la main depuis pas mal de temps, et ça fait encore plus longtemps que j’avais arrêté de développer avec.

                      Mais il me semble tout de même me souvenir qu’effectivement, il fallait aller chercher certaines fonctions dans des headers « inhabituels », comme write(2) ou read(2) dans io.h au lieu de… unistd.h, justement. Donc tu dois avoir raison.

                      Peut-être que POSIX.1 demandait seulement que les fonctions soient disponibles, sans exiger qu’elles se trouvent dans un fichier d’en-tête particulier (contrairement à POSIX.1-2001, qui lui exige cela). Je n’ai pas cette version du standard pour le vérifier.

                      Il faudra corriger l' les articles de wikipedia alors, puisque c'est un extrait tiré directement.

                      L’extrait est effectivement, sinon faux, du moins imprécis. Dans tout le reste de l’article, “POSIX.1” désigne strictement, à juste titre, la première version du standard (celle de 1988, qui ne définissait ni sockets ni threads), alors que dans cet extrait, il faut comprendre “la version courante de POSIX” (POSIX.1-2008).

                      C’est d’ailleurs très probablement sur cette même confusion que joue le marketing de Microsoft quand ils disent que Windows est “conforme POSIX.1”…

      • [^] # Re: discours trop orienté

        Posté par . Évalué à -2.

        Point par point :

        1/ C'est peut être mal exprimé, mais c'est le concept que je trouve sympathique, pas les gens… il y a des cons partout.

        2/ Pas de lien en particulier mais quand tu installent windows, il te propose de formater et fragmenter ton disque… et puis une fois dans windows, tu déplaces ton répertoire mes documents là ou tu le souhaites.

        3/ C'est ton argumentation qui est stupide ou malhonnête. Je ne dit pas « ça marche chez moi, aucune raison que ça ne marche pas chez les autres », je dis l'affirmation qui consiste à dire que "windows meurt quoi que l'on fasse est fausse parce que chez moi (et j'aurai pu dire chez d'autres aussi), ça marche pendant des années".
        Je ne peux pas lister de manière les causes de lenteur de façon exhaustive… mais je peux te décrire mon utilisation qui m'a permis de ne pas avoir de problème de lenteur sous Windows (98, xp, vista, seven). J'aime bien installer une version "propre" de Windows, sans la palette de logiciels que l'on trouve sur les ordinateurs portables ou autres, puis j'installe uniquement les drivers et les programmes qui me sont nécessaires. Je suis un minimum vigilent dans le choix des nouveaux programmes que j'installe sans être parano pour autant. Quand j’installe un programme, je regarde un peu les options, histoire d’éviter qu’il se lance à tous les démarrages et qu’il programme tout un tas d’actions inutiles. Je désinstalle les programmes dont je n’ai plus besoin, et sinon je fais relativement peu d’opérations de maintenance (défragmentation, suppression de fichiers temporaires, etc.), 3/4 fois par an, via les outils windows ou des outils tiers (CCleaner ou autre).

        je vous trouve que certains d'entre vous sont bien agressifs. C'est dommage, je pense que je partage à peu près le même point de vue, c'est juste que je trouve la manière de faire de certain maladroite.

        • [^] # Re: discours trop orienté

          Posté par . Évalué à 2.

          je vous trouve que certains d'entre vous sont bien agressifs. C'est dommage, je pense que je partage à peu près le même point de vue, c'est juste que je trouve la manière de faire de certain maladroite.

          Le problème, c'est que certains ici sont assez sectaires sur divers sujets (je le suis aussi, mais sur d'autres qui apparaissent peu souvent ici ;)). Par exemple, c'est sur linuxfr que j'ai vu pour la première fois le terme de "grammar nazi" et aussi que j'en ai vu autant :D

          Le souci est que tu n'as pas utilisé les mots assez précisément, et certains se focalisent sur les appellations exactes. Se lancer dans des débats sur ces mots est en général voué à l'échec, naturellement. D'autres se fient à l'auteur avant d'approuver ou désapprouver un message (certaines personnes sont désapprouvées systématiquement, parce qu'un grand nombre de leurs intervention est stupide, mais il arrive que ce ne soit pas le cas, et elles finissent malgré tout à -10, dans le cas extrême auquel je pense).

          Sur linuxfr, il y a une communauté quand même assez… particulière. Ici, "don't feed the troll" c'est has been, troller est presque un sport national :D
          Cela dis, comparé à bien d'autres sites, ici tu trouveras aussi de belles discussions bien argumentées, malgré des gens qui sortent parfois de leurs gonds trop vite.

          Je pense que tu n'as juste pas encore "pris la température" de l'eau, et elle est un peu… bouillante au 1er abord.

          • [^] # Re: discours trop orienté

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ouais mkko, te focalise pas sur le ton mais sur le fond, en général tout le monde se calme et on apprend tous des trucs intéressants :)

  • # Anecdote : 36 15 mavie

    Posté par . Évalué à 4.

    Cette histoire me rappelle cette petite conversation entendue il y a quelques années à la caisse d'une grande chaîne de magasins hi-tech/culture. Enfin, plutôt monologue, puisqu'une dame d'une cinquantaine d'année faisait part de son expérience informatique à son amie :

    "On m'avait dit de mettre un anti-virus gratuit sur mon ordinateur, et bien j'ai eu un virus ! Rien n'est gratuit en ce bas monde ! Maintenant j'ai pris un anti-virus payant, et bien je n'ai plus de virus !".

    Je ne suis pas intervenu, mais je pense que si j'avais dit à cette dame qu'elle pouvait ne plus avoir de virus avec un système d'exploitation gratuit, et sans anti-virus, elle ne m'aurait pas cru.

    Maintenant, pour répondre à l'expression "si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit", je dirais que ça s'applique à des choses qui ne sont pas du tout gratuites, mais au contraire payantes de façon détournée (en données personnes, en temps de cerveau disponible, etc…) : TF1, 20 Minutes, Facebook… à opposer à ce qui est vraiment gratuit sans contrepartie : Linux, Wikipedia…

    • [^] # Re: Anecdote : 36 15 mavie

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ca me rappelle une conversation que j'ai entendue il y a quelques années à la FNAC par le vendeur du coin Apple :

      Vous savez, vous pouvez ouvrir vos fichiers avec OpenOffice, c'est une suite bureautique gratuite…

      Il suffisait de voir la moue réprobatrice du client pour comprendre ce qu'il pensait des freewares (libres ou non). Et évidemment, sa réplique :

      Ah oui, je comprend bien, mais on est très vite limités avec des logiciels gratuits. Je cherche un vrai logiciel bureautique.

      J'ai du prendre sur moi pour ne pas /join #conversation

  • # Dissonance cognitive

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 07/04/13 à 00:30.

    Dissonance_cognitive

    Je ne sais pas si quelqu’un en a parlé j'ai eu la flemme de tout lire (et même de faire un C-s), mais ce genre de comportement me fait penser à de la résolution de dissonance cognitive.
    Très schématiquement, l'individu se retrouvant devant le fait qu'il était bien stupide de se coltiner son OS merdique des années durant alors qu'il en existe un mieux, libre et gratuit et tout se qu'on veut, il va « résoudre » cette situation désagréable se faisant une opinion sur cette nouvelle découverte qui le conforte dans ses choix passés et le fait revenir dans un état plus cohérent.
    Ça se rapproche du syndrome de Stockholm, ou ça explique pourquoi des gens expliquent que c'est fantastique d'être dans une école où on accueille les bizuts avec une éjaculation faciale. Le syndrome de la femme battue, la mauvaise foi…

    Please do not feed the trolls

  • # Théorème

    Posté par . Évalué à 1.

    Donc si j'applique cette théorie aux femmes, c'est meilleur quand on paye ?

    • [^] # Re: Théorème

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Remarque un tantinet sexiste. TU crois que « cette théorie » ne s'appliquerait pas aux individus de sexe masculin ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.