Journal Différence de licence entre une réimplémentation complète et le projet source

Posté par (page perso) .
37
22
juin
2010
Bonjour,

je vous ais déjà parlé du projet Shinken, réimplémentation de Nagios en Python. Cette réimplémentation n'utilise pas du code Nagios, mais je me suis inspiré pour une certaine partie du code de la manière de faire de Nagios (c'était une partie très spécifique de nagios sur les périodes de temps).

Or pour ce projet j'ai utilisé la licence AGPLv3 pour être à jour en terme de licence, et Nagios est GPLV2.

Voici qu'après 1an de silence total, l'auteur de Nagios sort quelque chose qui ressemble bien à du FUD : mail de l'auteur de Nagios

En gros : si j'ai écrit du code en m'inspirant de celui de Nagios qui a la licence GPLv2, je dois utiliser la GPLv2.

Que pensez-vous de cela? Ceci me semble très louche (ce qui ne serait pas étonnant, ce mail fait suite à quelques attaques personnelles vers moi même et l'autre auteur de ce projet...) mais qui sait, je suis peu être vraiment en tord (et dans ce cas je repasserai en GPLV2 de suite en m'excusant au passage sur la mailing liste Nagios).

Merci pour toute l'aide que vous pouvez me fournir, car c'est une problématique assez originale et mes connaissances en licences ne me permettent pas d'être sûr dans mon bon droit.


Jean Gabès
  • # Porte nawak

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est n'importe quoi, du pur FUD. Le droit d'auteur et le copyright s'appliquent aux œuvres finies, pas aux idées. Pour obtenir un monopole sur des idées , quand elles concernent des mécanismes concrets, il y a un autre système, les brevets, qui ne s'appliquent pas aux logiciels en Europe.

    Si, comme il le dit, le système du copyright fonctionnait ainsi, il serait impossible d'écrire un livre qui implémente la même histoire qu'un existant, un poème qui implémente les mêmes rimes qu'un existant, &c., sans l'accord des ayant-droits de ces derniers.

    Au pire, tu pourrais être accusé de plagiat, c'est à dire de t'approprier frauduleusement une idée. Là, tu ne te l'appropries pas, puisque tu en cites clairement la source, Nagios.

    Mieux encore, si ce que tu fais, c'est implémenter une interface de programmation, c'est de l'ordre de l'interopérabilité, et ça, c'est même un droit protégé.

    À confirmer tout de même, je ne suis pas spécialiste.
    • [^] # Re: Porte nawak

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      +1

      This also applies even if you use the Nagios
      Core code as a "reference" during re-implementation in another language.
      That's how copyright law works worldwide.


      Marrant il cite pas le passage de la GPL qui dit ça, et moi je ne le connais pas.
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il doit considérer que cela constitue un ouvrage dérivé, ce qui est absurde.
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par . Évalué à 10.

        Marrant il cite pas le passage de la GPL qui dit ça, et moi je ne le connais pas.

        Peut-etre parce que ca n'a rien a voir avec la GPL en particulier? D'ailleurs c'est dans le passage que tu cite: That's how copyright law works worldwide. Et sinon, achete-toi une paire de lunettes:
        The "Program", below, refers to any such program or work, and a "work based on the Program" means either the Program or any derivative work under copyright law: that is to say, a work containing the Program or a portion of it, either verbatim or with modifications and/or translated into another language

        Sinon en ce qui concerne l'auteur original: si tu laissais tomber aussi les attaques incessantes, ca serait pas plus mal pour ta credibilite: se plaindre d'attaques personnelles alors que tu reponds LOL, so funny, make me nearly fall from my chair :) et que tu lui parles de facon limite desobligeante, que tu cries a la censure sur ton compte twitter, avec regulierement des critiques et des petites piques contre le projet que tu as forke - c'est un peu se foutre du monde. Et apres tu viens demander qu'on se concentre sur l'aspect technique. Paille, poutre...

        mais je me suis inspiré pour une certaine partie du code de la manière de faire de Nagios (c'était une partie très spécifique de nagios sur les périodes de temps).

        Meme si l'auteur de Nagios est un gros lourd, rien que dire ca me fait penser que sur ce point precis, il n'a pas completement tord de venir te chercher des noises. Si c'est une partie tres specifique (et donc pas un truc bateau qu'on peut retrouver partout) et que tu as retranscrit ca en Python a partir du C, ben ca tombe en plein dans les travaux derives et t'as pas forcement le droit de changer la licence.
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Pour les attaques personnelles je n'ai fait que répondre. Peut être pas avec le bon style en effet, mais les attaques étaient vraiment grosses et blessantes pour certaines.

          Pour les cris à la censure : ok je fais quoi sinon le dire? Me taire et ne pas avertir sur où va ce projet?

          Pour la chaise : le style était pas le bon, je te l'accorde, mais j'ai réellement failli faire tomber mon café ce matin devant le mail.

          Mais merci des remarques, j'essayai de lever le pied sur mon style sur les retours, je vais en faire d'avantage.

          Pour l'inspiration oui c'est de l'inspiration du nom de macros qu'il a utilisé et que j'ai utilisé pour le nom de mes classes.
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > Et sinon, achete-toi une paire de lunettes:

          The "Program", below, refers to any such program or work, and a "work based on the Program" means either the Program or any derivative work under copyright law: that is to say, a work containing the Program or a portion of it, either verbatim or with modifications and/or translated into another language

          De ce que j'ai compris du projet c'est une réimplémentation, pas une traduction complète du logiciel du logiciel dans un autre langage.

          Avec ma paire de lunettes que j'ai déja, moi je crois voir la différence.
          Mais merci de m'éclairer si j'ai oublier de les nettoyer !
    • [^] # Re: Porte nawak

      Posté par . Évalué à 3.

      Dur pur FUD pour moi aussi...
      AMHA, Shinken commençant à avoir une bonne réputation concernant ses perfs, il souhaite sans doute changer le core de Nagios pour pas un rond, ce que la licence actuelle ne lui permet pas...
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oui mais à la limite je ne suis pas contre justement. Si j'ai toujours accès après aux sources pour améliorer la version communautaire ça ne me pose pas de soucis de ne pas diriger le projet en fait.

        Par contre s'il souhaite juste prendre le projet sans moi, bah il peut s'il passe en GPLv2 (mais même en AGPL non?) en effet. reste à voir ce qu'il en fait ensuite en fait. S'il traite le code comme il est en train de le faire du projet open source, là je serai assez contre.

        Bref, si je peux garder la AGPL pour que les utilisateurs aient un maximum de droit, je préfère bien sûr.
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par . Évalué à 3.

          Tout dépend ce que tu appelles un "maximum de droits".

          Avec de vraies licences comme la BSD, ISC, MIT... le problème se serait pas posé.
          • [^] # Re: Porte nawak

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pour moi un projet qui peux devenir close source et donc enlever des libertés aux utilisateurs n'est pas un choix qui me convient. Si d'autre le font c'est leur choix, mais le code que j'écris n'enlèvera pas des libertés aux utilisateurs. Ensuite c'est sujet à discutions bien sûr vu que personne n'est d'accord sur ce point lorsque l'on parle de licences...
          • [^] # Re: Porte nawak

            Posté par . Évalué à 3.

            Il a bien précisé "aux utilisateurs" et non "aux developpeurs".
            • [^] # Re: Porte nawak

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je parle pour les utilisateurs en effet. Les dev sont à leur service, la licence ce n'est pas pour faire plaisir à un développeur, mais pour aider au mieux l'utilisateur à mon sens.
            • [^] # Re: Porte nawak

              Posté par . Évalué à -1.

              je pense qu'il a dit "utilisateurs" plutot que compagnie a la apple qui pique le code et reverse ce qu'ils veulent (et encore)...
              • [^] # Re: Porte nawak

                Posté par . Évalué à -2.

                J'appelle ça du pillage, c'est peut être un peut fort, mais je l'assume
                • [^] # Re: Porte nawak

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Tu peux développer ? Parce que chez Apple je vois WebKit, Darwin, ils reversent dans LLVM, zerconf/rendez-vous/bonjour, je ne sais pas comment ils appellent ça en ce moment, OpenCL, libdispatch, et sans doute d’autres trucs.

                  Depending on the time of day, the French go either way.

                  • [^] # Re: Porte nawak

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Pour llvm c'est plus que reverse, on peut les considérer comme upstream (vu que Chris Lattner est employé par Apple).
                  • [^] # Re: Porte nawak

                    Posté par . Évalué à 1.

                    OSX dont le noyau libre darwin est publie mais sans les trucs interessant et qui premette de le faire fonctionner out-of the box et ce n'est qu'un exemple parmis d'autre. Alors certes ils respectent la licence... BSD qui permet de faire cela et c'est du pillage de code.

                    Tu cites WebKit et la encore si les developpeurs de KHTML dont il a ete forke n'avait pas gueule haut on aurait pas les sources malgre la licence GPL.

                    Et cite moi donc un projet Apple qui cette boite a mis dans le libre de facon direct c'est a dire developper des le depart sans prendre auparavant un projet libre existant. Personnellement je n'en connais pas et je serais tres curieux de savoir si quelqu'un a un exemple.
                    • [^] # Re: Porte nawak

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      si les developpeurs de KHTML dont il a ete forke n'avait pas gueule haut on aurait pas les sources malgre la licence GPL.

                      C'est completement faux: http://en.wikipedia.org/wiki/WebKit
                      C'était un conflit sur les patches qui n'étaient pas très khtml friendly.
                      • [^] # Re: Porte nawak

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Pas tres khmtl friendly? Amusant d'appeler des patchs de plusieurs megabytes sans documentations clairs de ce nom. On devrait les appeler "Troy McClure patch" probablement... Et je sais de source sur, les mailings listes, que dans a peu pres tous les projets opensource cela n'est pas considere comme "friendly".

                        http://www.kdedevelopers.org/node/1049

                        Tu me permettras de prendre plutot comme reference une page web non ecrite par les employes de chez Apple.

                        Oui oui je suis ironique et oui j'aime de moins en moins cette boite surtout avec les dernieres attaques debiles contre HTC et Android.

                        http://apple.slashdot.org/story/10/06/24/013245/Apple-Sues-H(...)
                        • [^] # Re: Porte nawak

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          C'est normal pour un libriste de ne pas aimer cette boîte, et de la détester de plus en plus. Ils ont dernièrement poussé les techniques d'enfermement de l'utilisateur plus loin que personne n'avait osé le faire, ce qui est aux antipodes des objectifs du Libre, qui sont de libérer l'utilisateur.
                          • [^] # Re: Porte nawak

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            J'trouve ça amusant la politique d'apple, d'un coté, ils crient sur microsoft à cause de ces formats fermés(office ou autre...) mais ensuite, ils arrivent à faire encore pire que ms.

                            Faites ce que je dis, pas ce que je fais...
                    • [^] # Re: Porte nawak

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Contrairement à ce que beaucoup croit, Darwin n'est pas un kernel BSD à la sauce Apple mais un micro-kernel Mach avec une couche utilisateur BSD (et auparavant une couche utilisateur Mac OS avec classic). On peut pas vraiment dire que c'est du pillage de code.

                      Si tu veux des projets libres initiés par Apple, tu as:
                      * launchd: init moderne, ils avaient même changés la licence pour que certaines distributions intéressés par launchd puissent le réutiliser
                      * MacRuby
                      * libdispatch (la lib au coeur de Grand Central)
                      * calendar server (un serveur de calendrier compatible CalDav et CardDav)
                      • [^] # Re: Porte nawak

                        Posté par . Évalué à 3.

                        je sais tres bien que darwin est un kernel mach mais la licence (ce dont je parlais) et bien un licence BSD. Le noyau mach n'est pas une creation Apple que je sache donc oui ils se sont servis de logiciels libre comme leur permet cette licence mais bon il y a la lettre et l'esprit.

                        Je ne connaissais pas les projets en question donc ils ont vraiment initie des trucs libre des le depart maintenant j'aurai deux questions:

                        - est-ce qu'ils utilisent ces projets?
                        - pourquoi n'est ce pas utilise plus courrament?
                        • [^] # Re: Porte nawak

                          Posté par . Évalué à 2.

                          > est-ce qu'ils utilisent ces projets?
                          oui, tu retrouves tout ces projets dans OS X (Calendar Server dans la version serveur).

                          > pourquoi n'est ce pas utilise plus courrament?
                          bonne question, launchd a intéressé beaucoup de monde à un moment, libdispatch a été intégré dans FreeBSD, d'ailleurs il y a un patch pour qu'Apache puisse utiliser libdispatch sur OS X et FreeBSD.
                        • [^] # Re: Porte nawak

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Bonjour, est utilisé par Apple dans iTunes, leur client de MI, et de manière plus général au niveau de leur OS, par PostgreSQL, les imprimantes HP réseau supportent aussi le protocole, pour les autres constructeurs j'sais pas.
                          launchd, c’est dans osx depuis 5 ans.
                          Grand Central et opencl, utilisés dans osx.

                          [...] j'aime de moins en moins cette boite surtout avec les dernieres attaques debiles contre HTC et Android.
                          Moi aussi je souffre pour HTC, je crois que je vais même pleurer... En fait non, HTC ce sont faits des couilles en or pendant des années en vendant des smartphones sous WM, en prenant toujours bien soin de laisser les utilisateurs crever pour avoir les maj (quand le téléphone était acheté chez opérateur, il fallait espérer que celui-ci sorte une maj), et ils ne sont passes sous Android que parce que même le plus décérébré des windowsiens ne pouvait pas ne pas admettre a quel point WM est une sombre merde.
                          Je ne vais pas pleurer pour deux grosses boites qui se battent et ne considèrent leurs clients que comme des portes-monnaies, le lapin ne va pas aux funérailles du chasseur tué pendant une partie de chasse, il reprend des pâtes.

                          Depending on the time of day, the French go either way.

                  • [^] # Re: Porte nawak

                    Posté par . Évalué à -1.

                    zeroconf/.... c'est un protocole avec un implementation apple et au moins une implementation libre mais je ne pense pas que les sources de l'implementation apple soit libre.
    • [^] # Re: Porte nawak

      Posté par . Évalué à 3.

      Une personne réimplantant un logiciel avec le code source de ce logiciel sous les yeux risque effectivement de violer le droit d'auteur (d'où la technique consistant à faire écrire une documentation par un développeur tiers puis en écrivant du code à partir de cette documentation).

      Le fait d'utiliser un langage différent ne te protège pas automatiquement. Je pense donc que la question est plus complexe que ça.
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        oui il y a en:Clean_room_design dont je parle plus bas... mais déjà avoir des exemples de code en cause serait intéressant).

        Sinon, il détient le copyright sur tout le code ou il est partagé entre plusieurs contributeurs ?
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Non cela ne protège pas, mais si j'ai un peu suivi le truc, il me semble que passer en python c'est un peu aussi changer de paradigme, de faire différent. Ok cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas y avoir de "copie", mais ce que dit Jean c'est qu'il s'est inspiré d'une partie bien spécifique...

        Je crois que l'auteur, qui aurait pu le contacter pour lui demander de changer de licence pour le réintégrer, pleure de voir son bébé en danger par un autre projet plus "moderne"... il me semble que python décolle pas mal en ce moment
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          S'il pleure mais que c'est justifié, après tout il aura eu raison. Après pour une réintégration pure et simple le problème c'est que ce que propose Shinken en open est ce qu'il voulait proposer en closed source.

          S'il est d'accord pour que Nagios reste ouvert avec le code Shinken, passer de AGPL à GPL sera un petit sacrifice que je consentirai sûrement à faire.
          • [^] # Re: Porte nawak

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu serais d'accord pour passer Shinken en GPL pour lui permettre de le proposer en "closed source" ? J'ai du mal à tout suivre :p
            • [^] # Re: Porte nawak

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah non, si ça part dans du close source là il courrir longtemps. Non, si ça fait du GPL à l'ancienne mode Nagios (donc toute les inovations dans le code libre, et non dans la partie privatrice) là oui.
    • [^] # Re: Porte nawak

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Si, comme il le dit, le système du copyright fonctionnait ainsi, il serait impossible d'écrire un livre qui implémente la même histoire qu'un existant, un poème qui implémente les mêmes rimes qu'un existant, &c., sans l'accord des ayant-droits de ces derniers.

      Très bon exemple, parce que justement, si tu te contentes refaire un livre en gardant toute l'histoire mais en changeant juste l'écriture et les noms (ou si tu reprends un tableau de maitre pour refaire la même chose au fusin dans un style différent), attends toi à perdre ton procès.

      La limite entre le similaire, l'inspiration et le plagiat n'est pas tracée en rouge. Il y a une grosse zone grise, sujette à interprétation. En fait il n'y a quasiment qu'une zone grise d'ailleurs.

      S'il s'est contenté de refaire Nagios en prenant pour base Nagios et en refaisant le code, franchement je ne sais pas. Je ne connais pas assez la jurisprudence pour affirmer quoi que ce soit.

      Si par contre il a fait un logiciel similaire en repompant plein de bonnes idées de Nagios, alors il est probablement tranquille.

      La question a poser est : est-ce une oeuvre originale ? est-elle basée sur l'oeuvre précédente ou s'en inspire t-elle ?
    • [^] # Re: Porte nawak

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je ne connais ni Nagios ni Shinken. Cependant, je pense connaître certains arguments pour t'aider.
      Pour moi les arguments l'auteur de Nagios ne sont pas valables:

      1/ Le droit d'auteur protège la forme; pas le fond. En clair, tu peux réécrire un roman entier qui aura la même histoire qu'un autre. Si aucune ligne n'est commune entre les deux romans. Ce sera deux œuvres distinctes.

      2/ Un autre point, le droit d'auteur ne s'applique qu'aux œuvres dites "originales". Si tout le monde peut/sait faire la même chose. Cela n'est pas original, le droit d'auteur ne s'applique pas.


      Si tu t'aies inspiré de sa conception pour faire la tienne sans recopier son code. Tu tombes dans le cas 1. Si sa conception utilise des méthodes courantes, clairement identifiables. Ce n'est pas original, donc le cas 2. Le droit d'auteur sur un "hello world!!" ne tiendra pas.

      Aspect technique:
      3/ Les questions techniques qu'il faut se poser:
      3.1/Ton programme est-il lié dans un binaire avec Nagios ?
      Si oui et qu'il ne peut marcher que comme ça alors oui je dirais que la GPL doit s'appliquer.

      3.2/ Ton code source inclut-il un fichier sous GPL ?
      Si oui, la GPL doit être appliquer.

      3.3/Il est tout à fait possible d'exécuter du code propriétaire sous GNU/Linux. Même si ce code propriétaire écrit sur un système de fichier libre ou s'il demande à l'OS libre de lui allouer de la mémoire. Il y a une distinction entre œuvres dérivés et œuvres qui s'utilisent. Si c'est deux pid distincts alors pas de problème. Si c'est le même pid alors tu tombes dans le cas 3.1.

      J'espère que ça t'aura aider.
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Merci beaucoup pour ces éclaircissements.

        3.1 : non, en aucun cas.
        3.2 : la documentation dans un autre répertorie est issue de Nagios, donc elle est en GPLv2.
        3.3 : vu que pas de code en commun, pas de soucis (enfin c'est ce que j'aurais cru au départ...).
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par . Évalué à 2.

          "3.1/Ton programme est-il lié dans un binaire avec Nagios ?
          3.2/ Ton code source inclut-il un fichier sous GPL ?"

          Ces 2 points ne sont pas dans la gpl qui n'est qu'une conséquence de l'utilisation de "derivative form of work" qui est un concept général dans la loi sur le droit d'auteur, qui est prévu pour gérer les cas de traduction, de représentation, etc...

          Donc, si tu t'es inspiré du code nagios (algo), cela ne s'applique pas, mais si tu as fait une traduction "ligne à ligne", tu es dans le cas de travaux dérivé.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Porte nawak

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Heureusement, j'ai pris un algo (celui que j'avais proposé à Nagios en fait...) et le reste j'ai fait les miens car l'algorithmie c'est marrant je trouve, et recopier un algo sans réellement le comprendre, c'est trop dangereux s'il y a un bug dedans.

            J'ai regardé dans la documentation ce que c'était censé faire et c'était parti pour une bonne partie de dialogue avec emacs.

            De plus, une adaptation ligne à ligne entre du C et du Python, ça donne du mauvais code Python, mais là on sort du sujet :)
      • [^] # Re: Porte nawak

        Posté par . Évalué à 2.

        1/ Le droit d'auteur protège la forme; pas le fond. En clair, tu peux réécrire un roman entier qui aura la même histoire qu'un autre. Si aucune ligne n'est commune entre les deux romans. Ce sera deux œuvres distinctes.

        Un exemple qui me vient en tête : le roman Lolita a connu deux adaptations cinématographiques. Est-ce que Stanley Kubrick (réalisateur du premier) pourrait attaquer Adrian Lyne (réalisateur du second), parce que l'histoire est la même ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui. L'adaptation est un droit patrimonial associé à une œuvre, il faut l'accord de l'ayant-droit pour le faire. L'œuvre créée par adaptation reste une nouvelle œuvre, ceci dit. Ça vaut pareil pour les traductions.
          • [^] # Re: Porte nawak

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Au temps pour moi, je parlais du cas d'une seule adaptation. Deux adaptations sont soumises à l'autorisation de l'auteur de l'œuvre d'origine, mais n'ont rien à voir entre elles, évidemment.
        • [^] # Re: Porte nawak

          Posté par . Évalué à 3.

          Nope, les deux films s'inspirent du même roman, en l'occurrence seul le détenteur des droits sur l’œuvre originale de Nabokov pourrait faire valoir ces droits.
          Même si tu reprends la même histoire, les mêmes acteurs, tant que la partie propre au réalisateur est personnelle (façon de filmer, décor, mise en scène), tu n'es pas soumis à la législation du copyright. Pour que Kubrick puisse poursuivre Lyne, il faudrait que celui-ci lui ai piqué des rushs ou bien ait littéralement plagié le film précédent.
  • # Exemple

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je cherchais des exemples de précédents, et je crois que j'en ai trouvé de magnifiques : Wine, Cedega, CrossOver et autres ReactOS. Ces projets sont des réimplémentations, qui ont pour but d'être compatibles au bug près, des API de Microsoft Windows. Elles jouent exactement le même rôle que Shinken par rapport à Nagios, or Microsoft aurait toute raison de les attaquer, puisqu'elles sont en concurrence frontale avec eux.

    Ceci dit il y a bien une différence avec ta situation : tu t'es inspiré du code source de Nagios, qui t'était disponible. Mais ce n'est pas une raison : pour coder Linux, Torvalds s'est basé sur les pages de manuel d'un Unix, pages de manuel qui n'étaient pas du tout sous GPL, ce qui ne l'a pas empêché de distribuer Linux sous GPL. Pareil pour Wine avec la documentation des API Windows.
    • [^] # Re: Exemple

      Posté par . Évalué à 9.

      Mais lorsque du code source de Windows fuit dans la nature, on recommande aux développeurs de ReactOS/Samba doivent faire bien attention à ne pas le regarder [1], pour éviter ce genre de problèmes.

      [1] https://linuxfr.org/~GeTAway/9359.html
      • [^] # Re: Exemple

        Posté par . Évalué à 2.

        En même temps, c'est un peu de l'auto-suggestion, car tu peux très bien prétendre n'avoir pas lu le code en question et refait l'implémentation from scratch.
  • # le troll eszt de sorti

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    Qu'il aille se faire foutre.

    Remarque cela laisse une sorte d'indice sur la volonter de l'auteur à réintégrer une partie de ton travail.
  • # Clean room design

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pour être à l'abri de ce genre d'assertion, en rétro-ingénierie (reverse- engineering), une bonne pratique est de faire du en:Clean_room_design : l'un qui spécifie à partir du code, l'autre qui code à partir des spécifications ainsi obtenues.

    Pour autant, pour parler de violation de son droit d'auteur, c'est aussi à lui de montrer certains exemples (flagrants si possibles). Toi, tu n'as fait que prendre le code comme spécification et le recréer (et non le traduire tel quel, n'est-ce pas ?) dans un autre langage...

    Tu pourrais te contenter de passer sous-double licence les parties concernées, ou tout simplement, à lui aussi de passer sous double-licence ces parties s'il le souhaite :-) (bon après, faut vérifier que les interfaces sont assez dissociées entre ces parties pour ne pas être embêté par les compatibilités entre licences... la double licence permettant de sélectionner celle appropriée pour la distribution, je peux détailler si ce n'est assez clair).

    en:IANAL toussa...
    Tu trouveras quelques références sur http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr
  • # Dans le détail, ce FUD est bidon

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Sans même lire le texte de la GPL attentivement, tu as le droit de mettre ton code sous licence GPLv3.


    Ensuite je vois des passages dans le texte de la GPLv2 assez intéressants :
    http://www.gnu.org/licenses/gpl-2.0.html

    2. You may modify your copy or copies of the Program or any portion of it, thus forming a work based on the Program, and copy and distribute such modifications or work under the terms of Section 1 above, provided that you also meet all of these conditions:
    c) If the modified program normally reads commands interactively when run, you must cause it, when started running for such interactive use in the most ordinary way, to print or display an announcement including an appropriate copyright notice and a notice that there is no warranty (or else, saying that you provide a warranty) and that users may redistribute the program under these conditions, and telling the user how to view a copy of this License. (Exception: if the Program itself is interactive but does not normally print such an announcement, your work based on the Program is not required to print an announcement.)

    These requirements apply to the modified work as a whole. If identifiable sections of that work are not derived from the Program, and can be reasonably considered independent and separate works in themselves, then this License, and its terms, do not apply to those sections when you distribute them as separate works.

    On peut donc regarder le fonctionnement d'un logiciel libre, et de là le recréer à partir de zéro ou presque (on s'inspire de la méthode effectuée) pour créer un logiciel privateur ou autre.

    Enfin, si j'ai bien compris, car je ne suis pas avocat.

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Très intéressant, merci ça y ressemble bien en effet.
    • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

      Posté par . Évalué à 8.

      Le problème est que la GPLv2 se base sur la notion de "derivative work" selon les lois relatives au copyright, donc tu sors du cadre de la GPL pour entrer dans le domaine obscur des lois à la con sur le copyright. Or d'après celles-ci, l'accusation de Nagios est tout à fait recevable, et malheureusement la communication (maladroite) de Jean Gabes pourrait être interprété en leur faveur.
      Même si il est clair que la vraie raison est que Nagios a du plomb dans l'aile et que Shinken semble mieux fichu, je ne serais pas aussi prompt à balayer la menace de Nagios Corp.
      • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis si mauvais que ça en communication? Je savais que le marketing ce n'était pas pour moi, mais à ce point là :p

        Sincèrement je n'avais pas l'impression d'être si odieux avec eux, juste de répondre avec mon propre style (un poil décalé parfois...).

        Bref, passons.

        S'il faut que je passe en GPLv2 bah j'y passerai, mais je me demande juste ce qui va se passer après.

        *Nagios le réintègre et joue le jeu de l'open source : ok, je signe de suite!
        *il l'intègre, vire quelques parties pour en remettre d'autres sous licence fermée : là je vais être moins d'accord...

        En fait je n'ai pas grand chose à perdre au final avec le passage GPLv2. Je ne vois pas de sénarios où la communauté y perds en fait (sans le cas numéro2, je fork le code python pour remettre les parties supprimées...).
        • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

          Posté par . Évalué à 4.

          > Je suis si mauvais que ça en communication? Je savais que le marketing ce n'était pas pour moi, mais à ce point là

          Je pensais surtout à la présentation du projet qui peut être interprété à l'avantage de l'accusation de Nagios. Tu dois bien clarifier le fait que Shinken n'est pas une traduction de Nagios ou un fork, ni que tu t'es inspiré directement du code de Nagios. Prends un maximum de distance avec eux.
          Évidemment, ta façon de t'exprimer est tout à fait civile (on peut pas en dire autant d'Ethan). Dans ton intérêt personnel, essaie d'avoir un arrangement à l'amiable mais ça ne doit pas signifier pour autant que tu leur dois des excuses ou l'arrêt du projet ni même céder à leurs exigences farfelues.

          Si tu passes en GPLv2, ils ne peuvent pas grand chose contre toi, leur but est principalement de te faire admettre que tu ne possèdes pas le copyright sur l'ensemble de Shinken (rendant impossible la commercialisation d'une version propriétaire puisque tu partages avec eux le copyright) et de te faire peur afin que tu arrêtes le projet.

          Un passage sec en GPLv2 ne serait pas la meilleure décision car ça impliquerait que tu reconnais implicitement être en tort, quelque soit votre accord, exige une trace écrite qui reconnait que Shinken est TA propriété intellectuelle et que Nagios s'engage à ne pas te poursuive à l'avenir. Et si ils exigent d'en partager la propriété, exige au moins une compensation financière.
          • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Concernant la non possibilité d'une version privatrice : je signe pour! :)

            Par contre je pense être dans mon droit, je me suis inspiré pour une petite partie du code sur la reconnaissance des formats des datas car ce n'était tout simplement pas documenté, je n'avais donc pas trop le choix, mais de plus je ne pensais pas avoir ce genre de soucis par la suite.

            Et si changer amène les utilisateurs à avoir moins de liberté, ça m'embête vraiment.
            • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

              Posté par . Évalué à 3.

              La seul question qui compte est :
              - est-ce que ton code ressemble ligne à ligne au code nagios ?

              Ou est-ce que tu as refait à ta sauce (nombre de fonction différente, arbre d'appel différent, découpage de classes différentes) ?

              Si tu veux garder ta licence et que tu as une partie "ambigü", tu réécris (ou fait réécrire)une spec à partir de ton code et tu réécrit le code en question pour t'éloigner un max du code d'origine.

              "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Bref, passons.

          nope, il ne vaut mieux pas et traiter le point
          - factuellement (tu vas relire tes mails en te demandant "comment peut-il le lire, ai-je bien donné tout _mon_ contexte de réponse).
          - sans attaque personnelle, ni rappel à toute rancoeur (mais en faisant valoir tes raisons et ta manière de procéder, honnêtement)
          - au besoin en se faisant relire par un contributeur en qui tu as confiance
          - en réfléchissant à ce que tu es capable d'accepter (passer en AGPLv3 c'est aussi pour le bien de tes utilisateurs ?)
          - et en précisant comment tu as procédé pour arriver à ton objectif, certaines concessions sont acceptables, pas forcément obligation d'accepter toutes les exigences ?

          Sincèrement je n'avais pas l'impression d'être si odieux avec eux, juste de répondre avec mon propre style (un poil décalé parfois...).
          Peut-être changer toute réponse à chaud tout de même, pas besoin d'échauffer les esprits ;-) c'est peut-être justement l'occasion de faire le point.
          Tu peux garder à part toutes tes récriminations sur nagios en lui même et son fonctionnement, ce n'est pas le sujet de ton souci actuel, mais cela ne t'empêche pas d'identifier ce qui est proposé par ton projet et de voir comment le souci actuel pourrait se régler sans en venir "aux mains", le thread restant actuellement suffisamment courtois tout de même.
          Il vaut mieux ne pas chercher à contourner le point soulevé mais bien le traiter : KDE a bien réussi à obtenir un changement de licence ;-)
          • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Oui tu as raison, les réponses à chaud je devrais éviter. Pour la licence oui, je pense qu'elle est plus adaptées pour les utilisateurs que la GPL standard.

            J'attends la réponse de la FSF, mais même si je suis dans mon droit, je vais tout de même expliquer les points qu'il pense litigieux, car le fud sur les licences ce n'est pas bon sur le long terme.
        • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.


          Je suis si mauvais que ça en communication?


          Je te conseillerai effectivement de t'adresser à des spécialistes FSF plutôt que de répondre directement :
          1. je ne pense pas que ça fase une belle pub (ça en fait hein, mais pas de la belle)
          2. ton anglais est ... Ta réponse ... Tu risques de mal te faire comprendre.
        • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

          Posté par . Évalué à 3.

          Vu que de toutes façons tu possèdes le copyright sur ton code, ils n'auront jamais le droit de faire du logiciel privateur avec si tu ne le souhaites pas et que la licence sous laquelle tu publies est copyleft forte.

          En ce qui concerne la licence sous laquelle tu peux publier, vu de loin je ne pense pas que ce que tu as fais s'agisse d'une œuvre dérivée, avis à prendre avec des pincettes puisque je n'ai pas étudié les détails de l'affaire et qu'en plus je pourrais me tromper sur l'interprétation la plus courante des lois sur le droit d'auteur. Je crois qu'il faut des éléments réellement littéraux pour que ça relève du copyright.
          • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

            Posté par . Évalué à 4.

            Je crois qu'il faut des éléments réellement littéraux pour que ça relève du copyright.

            Clairement, c'est même sur ca que se base la GPL (les travaux dérivés).
        • [^] # Re: Dans le détail, ce FUD est bidon

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          >>>Je suis si mauvais que ça en communication?

          Dans ce genre de discussion, je pense qu'il faut être factuel et sobre
          Ton interlocuteur dit que..., tu lui réponds sur ce point que...

          C'est tout.

          Le foutage de gueule, c'est bon pour les grosses rigolades dans d'autres contextes.

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Comment l'envoyer chier royalement

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    La GPL v2 comme la AGPL v3 sont deux licences provenant de la FSF. La FSF met a disposition des juristes pour traiter les violation de licence chez les vilains qui prennent le code et change la licence.

    Bref contacte la FSF pour qu'ils lui explique que la GPL ne protège pas un concept mais du code. Et heureusement parce que sinon on devrait passer sous GPL tout les OS du monde parce que linux a forcement implémenté un truc avant que les autres n'utilisent une méthode similaire.
    • [^] # Re: Comment l'envoyer chier royalement

      Posté par . Évalué à 5.

      Sauf que les programmeurs des logiciels proprio compétiteurs ont rarement le droit de regarder le code de Linux...
    • [^] # Re: Comment l'envoyer chier royalement

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est exactement ce que j'allais répondre. La question est à mon avis très délicate et il vaut mieux en référer à des experts qui maitrisent bien le sujet.

      La FSF France devrait donc pouvoir aider dans ce genre de cas, en plus les deux licences viennent de chez eux (mais je pense qu'ils pourraient tout aussi bien aider dans ce genre de litige si c'était tu BSD et du CDDL par exemple).

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # Sujet à interprétation

    Posté par . Évalué à 10.

    La GPLv2 insiste sur le fait que tout "derivative work" selon les lois propres au copyright est soumis à la même licence que le programme original. Au passage, la GPLv3 ne mentionne plus la notion de "derivative work" mais définit plus précisement ce qu'est un travail dérivé.
    Maintenant la question est de savoir si Shinken constitue oui ou non un "derivative work" selon les lois du copyright.

    C'est considéré comme un derivative work si:
    * Shinken est un portage bête et méchant de Nagios en Python.
    * Shinken s'inspire ouvertement de l'architecture de Nagios (genre, tu as développé Shinken en zyeutant le code de Nagios)

    ça ne l'est pas si:
    * Shinken a une architecture complétement différente de Nagios (la compatibilité avec la configuration, protocole de communication relèvent de l'interopérabilité).
    * la logique derrière Shinken différe sensiblement de Nagios (en clair, tu fais la même chose mais différemment)

    Le fait que tu sois familier avec les sources de Nagios ou que tu t'inspires de celui-ci n'est pas significatif. Si toutes les réimplémentations constituaient un "derivative work", ce serait rapidement le bordel.

    Je pense que tu devrais également revoir la formulation sur ton site qui laisse croire que Shinken est effectivement un fork de Nagios alors que ce n'est qu'un clone compatible avec la configuration et les plugins. D'ailleurs l'attaque de Nagios Corp. repose principalement sur ça, tu dis que Shinken est une ré-implémentation de Nagios en prenant celui-ci pour référence. Tu as intérêt à te démarquer significativement de Nagios, parce que la société semble prendre ton projet au sérieux (et même comme étant une menace).
    Tu peux également demander assistance auprès de la SFLC (antenne juridique de la FSF)

    On nage en eaux troubles, bien que tu sois de bonne foi, l'accusation tient debout et est plausible.
    • [^] # Re: Sujet à interprétation

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Et contacter la FSF pour avoir leur opinion c'est faisable ?
    • [^] # Re: Sujet à interprétation

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est considéré comme un derivative work si:
      * Shinken est un portage bête et méchant de Nagios en Python.

      Genre en mode traduction automatique ou manuelle mais "bête et méchante", je pense que tout le monde sera d'accord.

      * Shinken s'inspire ouvertement de l'architecture de Nagios (genre, tu as développé Shinken en zyeutant le code de Nagios)

      Là j'ai un énorme doute. Il y a des références législatives, ou à défaut de la jurisprudence ?
      • [^] # Re: Sujet à interprétation

        Posté par . Évalué à 4.

        > Là j'ai un énorme doute. Il y a des références législatives, ou à défaut de la jurisprudence ?
        A "derivative work" is a work based upon one or more pre-existing works, such as a translation, musical arrangement, dramatization, fictionalization, motion picture version, sound recording, art reproduction, abridgment, condensation, or any other form in which a work may be recast, transformed, or adapted.
        Extrait du Copyright Act cité dans la GPLv2, la loi considère que tout travail qui relève de l'adaptation d'un travail précédent constitue un "derivative work". Si tu zyeutes le code de Nagios en même temps que tu codes un autre outil de monitoring, c'est considéré comme un "derivative work".

        Dans ce cas, il faut marcher sur les oeufs, Jean Gabès est familier avec le code de Nagios, il a maladroitement présenté Shinken comme étant un fork (on retrouve ça jusque dans l'article wikipedia), la doc de Shinken est basé sur celle de Nagios (avec la bonne licence). Là, où les gars de Nagios FUD c'est qu'ils prétendent que certaines parties de Shinken n'aurait pas pu être codé sans avoir "zyeuté" du code de Nagios mais à eux de le démontrer.
        Le point positif, c'est que d'après Jean Gabès, c'est que l'architecture est une différence majeure entre un Nagios monolithique et Shinken plus proche de la philosophie Unix classique (1 tâche = 1 outil). Et c'est à mon avis, une raison suffisante pour ne pas céder à toutes les demandes absurdes de Nagios.
        • [^] # Re: Sujet à interprétation

          Posté par . Évalué à 1.

          Là, où les gars de Nagios FUD c'est qu'ils prétendent que certaines parties de Shinken n'aurait pas pu être codé sans avoir "zyeuté" du code de Nagios mais à eux de le démontrer.

          Ben c'est même pas la peine qu'ils s'embêtent:

          1- L'auteur le dit lui-même un grand nombre de fois dans ce journal

          2- Sur une des deux parties citées comme litigieuses: mêmes noms de fonctions, même logique interne, aucune documentation existante qui permette de faire une implémentation clean: je me suis inspiré pour une petite partie du code sur la reconnaissance des formats des datas car ce n'était tout simplement pas documenté, je n'avais donc pas trop le choix

          3- Sur la mailing-list, il avoue avoir "traduit" directement au moins une fonction (ainsi que copié les commentaires): We are talking about the comments in the timeperiod.py file, and the function resolve_daterange function (quite long, was quite not pythonic after all). All others functions were coded without looking at how Nagios does in the code
    • [^] # Re: Sujet à interprétation

      Posté par . Évalué à 4.

      GeneralZold résume bien le problème. Il est difficile de dire exactement qui aurait raison devant un tribunal (sans doute celui qui a le meilleur avocat).

      Maintenant, parce qu'il y a un doute, il me semble qu'il serait correct de se conformer à l'avis des mainteneurs du code. Ce sont les principaux auteurs, tu t'es inspiré de leur travail en terme de fonctionnalités, d'architecture et d'implémentation, tu leur es donc redevable au moins moralement, sinon légalement. Et eux même sont dans une position délicate comme ils l'expliquent : ils ont intégré du code de contributeurs extérieurs qui l'ont fait sous GPLv2, ils se doivent, par respect pour le boulot des contributeurs, de vérfier que personne ne réutilise leur implémentation sous une autre licence. Ils sont tatillons, mais on ne peut pas leur reprocher.

      Enfin, mettre ce code sous GPLv2 ne te dérange en rien : l'AGPLv3 est plus contraignante et tu l'as choisi simplement parce que c'était la plus récente.
      • [^] # Re: Sujet à interprétation

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci de vos réponses. J'ai déjà envoyé une demande à la FSF et à RMS. J'espère une réponse rapide. Ensuite je regarderai comment faire pour arranger les deux parties.

        Si la demande est justifiée et que c'est juste une perte de libertés pour les entreprises supervisées et que je dois passer une partie du code en GPLv2 soit, pas de soucis. Mais si la demande est là juste pour faire du FUD, ça m'embêterai vraiment.
        • [^] # Re: Sujet à interprétation

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Tu leur demandes quelles parties du code leurs semble copiées et tu ré-écris celles que tu sais avoir "zyeuté".

          Ok refaire c'est jamais agréable, mais avec l'expérience on re-fait mieux. Plutôt que de venir te voir et discuter, ils utilisent la méthode clash des menaces. Il ne faut jamais céder aux menaces, sinon tu seras toujours tributaire.

          Si j'étais toi, je répondrais que je prends le temps de réfléchir à la chose, et que tu vas ré-écrire les parties litigieuses. Moi je resterais en gplv3, qui protège bien mieux contre la tivoisation et le contournement de licence que la gplv2 et même l'Agpl qui protège également comme la mise à disposition en mode serveur (non distribution).

          Si ton soft doit devenir une référence (rêvons un peu, ça coûte rien) il faut le protéger contre ceux qui veulent gagner avec sans contribuer. _même_ si c'est contre nagios entreprise canal historique.

          ps : si tu as repris le code que tu as donné, en tant que proprio de ce code, tu as le droit de changer sa licence au sein de ton soft, puisque c'est _ton_ code (sauf si tu as cédé tes droits - ce qu'il ne faut jamais faire - sauf à être prêt à accepter une bsd)
          • [^] # Re: Sujet à interprétation

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Merci.

            En fait je n'ai pas piqué de code, j'ai regardé comment son algorithme faisait pour détecté des paramètres non documentés (en gros j'ai regardé les regexp quoi). Ensuite j'ai refais le mien (qui d'ailleurs est plus long, honte sur moi...) avec de nouvelles regexp (car moi et les regexp j'ai du mal, alors j'ai fait des regexp plus simple, ce qui explique la longueur du code en fait).

            Bref, à part me reprocher de ne pas avoir appliquer un clean room design, bah j'ai juste compris l'algorithme et appliqué le mien.

            Devoir réécrire ce code pourquoi pas, mais si de toute manière il me reproche d'avoir lu le code de Nagios, bah je ne vais pas l'oublier en effet, donc je ne peu plus toucher à mon propre code? Plutôt ubuesque comme demande...

            Sinon oui j'ai repris un algorithme directement (6 lignes de code hein..) car je l'avais fourni à Nagios, et là en effet, il ne peux rien me reprocher (d'ailleurs ile ne m'a jamais dit merci pour ce nouvel algorithme... :( ).

            Je n'ai pas peur d'affronter le canal historique en effet. C'est juste que j'aurais préféré qu'on travaille tous ensemble plutôt que devoir faire appel à des avocats :(
  • # ...

    Posté par . Évalué à 5.

    J’ai pas tout suivi, donc excusez-moi si ce commentaire est inutile. Mais juste en regardant le mail (le premier en fait), j’ai l’impression que le vp de Nagios croit que vous avez repompé du code (et à mon humble avis le fait de retranscrire ça dans un autre langage ne suffit pas). Pourquoi ne pas simplement lui demander quelles parties du code sont incriminées, et aviser à ce moment là : mettre ces parties dans la licence voulue (si c’est possible) et/ou les réécrire, voir les faire écrire par quelqu’un d’autre. S’ils ne veulent pas apporter plus de précisions il suffit de (gentiment) leur signaler que vous ne pouvez donner suite à leur demandes, puisque non fondée. En d’autres termes : c’est du FUD.

    D’un autre côté le fait de recopier l’architecture logicielle (si c’est le cas, encore une fois je n’ai pas suivi), même si ça n’est pas du code peut aussi être considéré comme du plagiat et vous feriez mieux dans ce cas là de faire tête basse, du moins ce sera une « circonstance aggravante ». Tout dépend de la démarche qui vous avez suivi pour construire le projet et la documentation que vous avez produite à l’occasion, pour prouver votre bonne foi.

    Ok je viens de voir http://sourceforge.net/mailarchive/message.php?msg_name=4C20(...) un peu plus précis, le but c’est de voir précisément avec eux quel code, presque à la ligne, ils revendiquent, leur proposer de modifier cette partie (ie. des specs. et un autre qui code sans connaître les solutions déjà implémentées, ou alors si une solution suffisament éloignée — pour qu’ils ne puissent rien revendiquer — qui répond au besoin existe, l’implémenter).

    « There
    is code all around Shinken that could not have been developed without
    having looked at the C code for Nagios Core as the reference. »
    Le terme important ici c’est le « as the reference », bref vous avez fait plus que vous inspirez (selon eux).

    « Downtime, macros, timeperiod logic, and other Shinken Python code makes it clear
    that the C code from Nagios Core was used as a reference when "re-implementing" Nagios Core. »
    Là par contre c’est plus factuel, comme dit plus haut et dans le mail la retranscription est tout autant interdite. Mon conseil à 2 balles : voyez avec eux les bouts de codes qu’ils considèrent pas corrects (avec des arguments un peu plus fort que les « makes it clear »), en étant relativement coulant, et réécrire proprement si voulez absolument garder votre licence actuelle.
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne crois pas qu'il y ait de copyright possible sur une architecture logicielle au moins en Europe (ailleurs j'en sais rien).

      À mon avis le risque au niveau copyright est présent uniquement en cas de retranscription littérale ou quasi-littérale, ce qui peut être possible même en passant vers un autre langage surtout si ça pourrait presque avoir été traduit automatiquement (évidemment l'interprétation de tout cela est flou, sinon ça ne serait pas drôle) -- et encore même des bouts peuvent être extrêmement similaires sans pour autant relever du copyright (par exemple : algorithmes bien isolé avec des noms de symboles ressemblant pour la simple raison d'un choix naturel étant donné l'algorithme)
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, on va voir comment ça peut se régler à l'amiable et qu'ils donnent des exemples précis de ce qui doit être changé. A mon avis ça va être rapide mais bon.
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 5.

      J'ai été comparé le code de shinken et nagios sur les parties incriminées par l'auteur de nagios.
      Les implémentations sont radicalement differentes! Ce n'est pas du dérivative work!

      Je veux bien que gabes se soit inspiré et ait lu le code C de nagios, celà n'empêche pas qu'il n'a pas retranscrit le code de nagios.
      Je n'y vois absolument rien de commun, si ce n'est que ça fonctionne pareil au final... pas la moindre fonction identique, pas le même nombre de fonctions, pas la même logique de code dans les parties incriminées.
      L'auteur de Nagios confond copyright et GPL. En mettant sous GPL il autorise n'importe qui a lire sont code (entre autre) pour le comprendre et en refaire une nouvelle implementation. Dans le cas de shinken, l'implementation est totalement differente. La GPL ne s'applique pas!
      C'est comme si Gabes avait documenté les partie non documentés de nagios, justement... celà n'oblige absolument pas à mettre le coe de shinken sous GPLv2.
      On voit bien que l'attaque consiste à te dénigrer tes droits d'auteur sur shinken, car ils ont peur que vous sortiez une version commercialement fermée de shinken. C'est tout le but de leur manoeuvre. Je trouve le procédé pitoyable.
      Cependant, fait bien attention désormais dans ta communication avec lui. Je pense que la FSF va abonder dans ton sens. Sont mail n'est que du FUD.
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci, ton mail me fait chaud au cœur :)

        Si le fait de ne pas avoir un concurrent fermé en face de lui lui fait peur, ça peut se régler de suite : il me propose quelques patchs mineurs ou pas que j'inclus de suite dans le projet. Comme ça il aura un contrôle sur la licence qui ne pourra pas devenir fermée.

        Je vais lui proposer tient.
        • [^] # Re: ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il peut aussi avoir peur que tu ne devienne concurrent d'une version fermée de Nagios, rendant celle-ci inutile.
          • [^] # Re: ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est possible. Mais alors demander le changement de licence n'a pas de sens autre que le fud non? J'ai encore espoir que ce n'était pas dans ce sens.

            Il ne peux pas changer la licence se Nagios, mais sa solution XI se base sur Nagios (c'est une interface web à la Centreon, mais en closed source).

            Donc à part vouloir faire chuter Shinken, si c'est de ça qu'il a peur, alors oui, il a des raisons d'avoir peur. Car je ne considèrerai XI pas autrement que Tivoli ou HPOV et je fournirai à la communauté toutes les fonctionnalités que je peux. Mais je n'ai pas sa force de développements non plus.

            Ensuite il peut très bien réussir sans avoir à flinguer les autres projets open source. Il lui suffit d'être meilleur qu'eux et d'utiliser autant que possible la force de la communauté pour ça. C'est tout ce que je lui souhaite en fait.
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est possible. Mais alors demander le changement de licence n'a pas de sens autre que le fud non? J'ai encore espoir que ce n'était pas dans ce sens.
              C'est plus que du FUD, Si tu as implémenté son algorithme dans du code nouveau et pas recopié verbatim son code en changeant simplement les noms de fonctions par exemple, alors il nie le droit d'étudier le source code qui est un des quatre fondements de la GPL: il scie la branche sur laquelle il est assis.

              Soit il le fait par ignorance, et il est très con parce qu'il utilise une licence qu'il ne comprend pas.
              Soit il le fait par intérêt à court terme pour dire à ses clients "regardez, il y a un problème de licence avec ce projet, viendez chez nous c'est sur" mais dans ce cas, ses clients vont par la suite penser "il est bien gentil, il dit qu'on est plus libre avec son code qu'avec les solutions proprio, mais si on s'en sert il nous attaque", ça va au delà du FUD, c'est un boomerang, et donc il est con.
  • # La vrai question

    Posté par . Évalué à 3.

    La vrai question est de savoir pourquoi tu as chois la licence AGPLv3 à la place de la licence Nagios GPLV2 ?

    A partir de là, tu pourras expliquer ton choix auprès de l'auteur de Nagios et ainsi apporter de quoi débattre. Actuellement, il semble que le contexte s'enlise dans une "guerre personnelle" et qui finalement n'apporte rien aux deux projets.

    Bien évidemment, rien n'empêche de demander conseil sur la mailing liste Nagios par exemple et voir ce qu'il en retourne.
    • [^] # Re: La vrai question

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le choux était simple : la supervision est parfois faire par une société extérieure et je pense qu'une société monitorée doit pouvoir avoir accès aux sources qui la supervisent, tout simplement.
  • # Sens

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    >> je vous ais déjà parlé du projet Shinken, réimplémentation de Nagios en Python.

    Il est possible que je ne parle pas assez bien italien/espagnol/portugais/etc pour faire le rapprochement entre les deux noms s'il y en a un. Ma question est donc « que signifie "Shinken" ? » Ça ressemble fortement à du japonais, mais il y a assez d'homonymes pour que je n'aie pas la moindre idée de la raison derrière le choix de ce nom.
    • [^] # Re: Sens

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui c'est le nom des katanas les plus coupants. Ceci illustre la fonctionnalité première le l'outil : découper la configuration pour la dispatcher sur des daemons.
      • [^] # Re: Sens

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pas entièrement vrai : le shinken est un Katana et le katana est un shinken. Le shinken est un VRAI katana, cad il coupe comme une lame de rasoir!

        Si je ne me trompe pas, shin veut dire vrai et ken épée, par opposition au boken, qui se traduit littéralement par épée en bois.
        • [^] # Re: Sens

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ah il me semblait que des katanas fait par des non japonais ne pouvais être appelé Shinken justement. (référence Wikipedia et ma mémoire), mais étaient tout de même des katanas.

          Bon en tout cas c'est un morceaux d'acier trempé qui permet de se raser la matin en gros :)
          • [^] # Re: Sens

            Posté par . Évalué à 2.

            Beuh, si t'a pas peur de te raser avec une lame de 80cm, oui pourquoi pas... Sinon, un Katana forgé en chine est aussi un shinken...du moment qu'il a les même propriétés que ceux fabriqué au Japon...
            • [^] # Re: Sens

              Posté par . Évalué à 2.

              Les lames fabriqués selon la tradition japonaise sont des nihonto, le terme shinken désigne les lames destinés au combat réel par opposition aux lames d'apparat, décoration et d’entraînement qui au mieux ont leur tranchant (hassaki) émoussé ou sont de moindres qualités.
              Perso, je ne me raserais pas avec un shinken qui bien entretenu te tranche un homme comme du beurre mou et qui vaut facilement plusieurs mois de salaires. :o)
              • [^] # Re: Sens

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Merci, c'est plus clair comme ça :)
              • [^] # Re: Sens

                Posté par . Évalué à 2.

                Merci pour la précision (je vais pouvoir craner devant mes kohai...)!

                Sinon, pour info, un shinken de base, utilisé pour la coupe, tu en trouve pour 800 Eurosneuf (lames chinoises...mais pour un débutant, ça suffit largement!).
                • [^] # Re: Sens

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Bin c'est bien ce qui est dit : 800€, c'est plusieurs mois de salaires pour moi.
  • # Réponse renvoyée

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je viens d'envoyer une réponse sur la mailing list. Je ne suis pas contre quelques retours sur sa forme/son fond. Je pense avoir été ouvert au dialogue.

    Bon ensuite vu mon anglais, j'ai peut être dit tout le contraire que j'aurais souhaité bien sûr...
    • [^] # Re: Réponse renvoyée

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Tiens-nous au courant des suites de l'affaire, ça intéresse pas mal de monde je pense.
      • [^] # Re: Réponse renvoyée

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai eu une réponse de Richard Stallman (je lui ais demandé si je pouvais la poster, j'attends sa réponse). En gros si je ne fais que rependre l'algorithme mais avec mon propre code (donc pas de traduction sans réfléchir) c'est bon.

        Donc le clean room design ne semble pas d'actualité, même si Richard dit que c'est un sujet épineux.

        Donc j'attends l'autorisation de Richard de publier son email (il a un peu plus de poids que moi dans le domaine) et je redemande à l'auteur de Nagios de montrer le code qu'il pense litigieux.

        Je vais quand même lui rappeler qu'il y a un morceau de code en commun (enfin un algorithme), mais vu qu'il est de moi dans le code de Nagios...
        • [^] # Re: Réponse renvoyée

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les mails de RMS ne sont pas en GPL ?

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Réponse renvoyée

          Posté par . Évalué à 3.

          Je crois que Nagios l'a profondément dans le fondement.
          Mis à part Eben Moglen, qui a une meilleure connaissance de la GPL que son co-créateur, hein \o/

          > Je vais quand même lui rappeler qu'il y a un morceau de code en commun (enfin un algorithme), mais vu qu'il est de moi dans le code de Nagios...

          Tant que tu prouves que tu en es l'auteur original, sauf si tu as été payé pour l'écrire, Nagios peut aller se faire foutre. Même si tu as signé une CLA, ils n'ont pas le droit de s'approprier exclusivement ton code, tu peux en faire ce que tu veux.

          Soigne bien ta communication autour de Shinken afin de bien te distinguer de Nagios et tu pourras souffler ! :D
          • [^] # Re: Réponse renvoyée

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En effet, j'espère qu'un mail de Richard sera suffisant pour calmer les ardeurs, et que l'on pourra se concentrer sur le code, et non pas les licences et autres biais de limitation d'innovations. Surtout que vois une guerre de licence entre logiciels open source, ça laisse tout de même un goût amère :(

            J'ai bien compris qu'il vaut mieux pour les deux projets se différentier pour éviter les amalgames et les éventuels problèmes de copyright avec Nagios Enterprise (ils sont bien plus doués que moi dans le domaine, je ne compte absolument pas jouer avec eux sur ce terrain là).

            Je suis en pleine préparation des slides pour les RMLL à ce sujet justement, et je vais bien faire attention à la manière dont je présente ce projet (genre bannir le terme fork) grâce à vos conseils, merci :)

            J'en profite pour rappeler que dans l'email que j'ai renvoyé à l'auteur j'ai fait mention de trois tickets assez "faciles" sur le trac. Si certains sont curieux du fonctionnement interne du projet, c'est une bonne occasion de voir comment il est fait ;)
        • [^] # Re: Réponse renvoyée

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et voici les deux mails de Richard:

          "I am not a lawyer, but I know the answer is not so simple.

          You can use the algorithms you learn from reading their code, but
          translating the code into another language would surely infringe
          copyright. For intermediate possibilities, the answer may not be
          clear, so you would need to talk with a lawyer for advice."

          Et quand je suis ais précisé le cas précis :
          " Moi:
          Thanks for the answer. The exact case is that I look at the code to
          look at how some parameters are done (I look at the regexp), but The algorithm to find and parse them is my own.

          Richard Stallman :
          In that case, you are probably ok; but I am not a lawyer.
          You should check with a lawyer if you want real legal advice.
          APRIL could help you find a French lawyer.
          "
          La situation était précisément dans notre cas : lecture des regexp dans le code de Nagios, et réécriture complète de l'algorithme et des regexp dans le code de Shinken. Ceci est simple à prouver en effet, car mon code est bien plus long que celui de Nagios sur ce point (oui moi et les regexp, c'est comme moi et l'anglais hein...).

          Bref, je pense que l'on peut éviter la case avocat. Si bien sûr l'auteur persiste, je ferai appel à APRIL pour des conseils.

          Merci en tout cas à vous pour vos conseils, ceci m'a bien aidé dans cette histoire :)

          Maintenant, retour au code.
    • [^] # Re: Réponse renvoyée

      Posté par . Évalué à 2.

      Je pense que tu as été diplomate et tu as ouvert la porte à toutes les opportunités pour régler le problème.
      Par contre, sache que AGPLv3 et GPLv2 sont incompatibles. Donc mettre dans une gray zone comme tu le propose ne devra qu'être temporaire pour permettre une re-programmation rapide des parties qu'ils jugent "volées".
      Cependant, je ne pense pas que celà soit utile. Je trouve que le code incriminé n'a rien à voir... Mais proposer de reprogrammer permettra au moins de leur clouer le bec sur ce sujet.
      Tu fais bien de changer "fork" par "compatibility with", ce qui est plus proche de la réalité.
      • [^] # Re: Réponse renvoyée

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, le mot fork semble l'énerver, et compatible avec sera bien mieux adapté en effet. Une pierre deux coups.

        Pour l'incompatibilité c'est surtout sur la zone grise du "derivated work" pas des licences qui sont clairement pas compatibles.

        On verra bien ce que cela donne.
        • [^] # Re: Réponse renvoyée

          Posté par . Évalué à 4.

          Pas que fork en fait.

          Partout ou il y a : "Shinken is a new implementation of Nagios" ou "Shinken is a re-implementation of Nagios" fait penser que ton projet est un dérivé de Nagios et que tu as l'aval du projet Nagios pour ton projet.

          Ceci n'étant clairement pas le cas, utilise aussi dans ces cas :
          "Shinken is a network monitoring software application fully compatible with Nagios"

          Les pages de wikipedia (en,fr...) devraient être changé aussi en conséquence car elles font le même amalgame.
          • [^] # Re: Réponse renvoyée

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est tout à fait exact. Aller hop, gogo édition un peu partout.
            • [^] # Re: Réponse renvoyée

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah bah quelqu'un est déjà passé sur Wikipedia. Le modèle d'édition communautaire c'est vraiment rapide.
              • [^] # Re: Réponse renvoyée

                Posté par . Évalué à 2.

                La version française n'était pas totalement corrigée (c'est fait).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Réponse renvoyée

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Merci beaucoup. J'ai corrigé la version chinoise traditionnelle, mais il reste la version allemande si quelqu'un connait cette langue.
                  • [^] # Re: Réponse renvoyée

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    J'ai bricolé avec mon faible allemand, en précisant bien que j'ai changé le texte car Shinken n'est pas un fork, on verra bien si ce sera changé...

                    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

                  • [^] # Re: Réponse renvoyée

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je crois que la version chinoise traditionnelle n'était pas encore validée, en tout cas ça affiche encore que Shinken est un fork.

                    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Prendre des calmants.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Parce que répondre "oui, je l'ai fait pour ça et ça et ça" c'est pas la meilleure solution. Maintenant tu peux directement passer les parties incriminées en GPL vu que tu as admis avoir fait un travail dérivé.

    Une simple réponse "afin de tirer ça au clair, j'ai demandé à la FSF ce qu'elle en pense, je te tiens au courant" aurait été suffisante et t'aurais donné du temps pour réfléchir.

    Là tu as admis avoir fait un travail dérivé, donc les parties en question doivent être placées en GPL et donc tout le code du projet dépendant de ce code.

    Dans les moments chauds, il faut garder son sang-froid, prendre le temps. Surtout que de son côté, il ne s'est pas levé un matin et s'est dit "tiens je vais dire à Shinken de passer en GPL le code". Il a certainement préparé ça depuis un moment et déjà un "dossier" tout prêt.

    Donc la première chose à faire (mais là c'est un peu tard), prendre contact, en privé, avec des personnes compétentes, répondre que tu as pris note du message et que tu vas regarder tout ça ces prochains jours/mois/années/siècles et surtout éviter de partir dans des longues tirades en publique sans être certain de ce que tu dis (en gros te taire et attendre des informations sollicitées).

    Bref, va boire une bière en attendant la réponse de FSF et de RMS.

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Prendre des calmants.

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne vois pas ou il admet avoir fait du travail dérivé. Il admet avoir lu du code de Nagios pour comprendre les mécanisme en jeu (sur des trucs triviaux, hein) et avoir fait sa propre implémentation en conséquence.
      Désolé, ça, ce n'est pas du travail dérivé...

      Par contre je suis d'accord qu'il faut faire retomber la pression. Mais je trouve ses propos bien plus modérés et calmes que ceux des développeurs de Nagios.

      De plus, pas sûr que la FSF réponde ou veuille se pencher sur de la comparaison de code pour donner un avis... il a donc intérêt à trouver un accord à l'amiable. Ce qu'il a fait sur la mailing list. Plus vite il règlera ce petit souci, plus vite il pourra continuer à faire avancer son projet.
      • [^] # Re: Prendre des calmants.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En effet, j'ai admin l'inspiration pour une partie très limitée du code (une fonction en fait), chose qui va être réglée par la FSF quitte à faire réécrire cette partie cette partie après avoir documenté ce qu'il faut pour que la personne n'ait pas besoin du code de Nagios pour cela.

        Je préfère un règlement à l'amiable tout de même. J'ai suffisamment confiance dans mon projet pour ne pas avoir à me mettre à dos le projet initial.

        Ensuite je lui laisse la possibilité de lister le code en question et même une solution simple : prendre part à la licence avec un simple patch de 5minutes. Il peut sortir la tête haute sans aucun soucis ni rancune.

        Il ne faut pas oublier non plus que s'il sort des arguments tirés par les cheveux sur ce genre de choses il a aussi un outil très fortement lié à Nagios et non sous licence GPLv2. Mais bon, la guerre des licences, je la laisse aux avocats des sociétés impliquées.
        • [^] # Re: Prendre des calmants.

          Posté par . Évalué à 2.

          Il faut quand même que le patch de 5 minutes soit non-trivial pour générer du copyright...
          • [^] # Re: Prendre des calmants.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Hum c'est rajouter une propriété dans un tableau. Techniquement c'est simple, mais l'implication est loin d'être anodine. Est-ce que ça compte?

            Sinon il y a d'autres points assez facile à traiter, mais genre 30minutes plutôt qu'une poignée de minutes.
      • [^] # Re: Prendre des calmants.

        Posté par . Évalué à 0.

        Si c'est vraiment un FUD, et ça y ressemble, Nagios (tm) Entreprise n'a pas vraiment intérêt à un accord amiable, il vaut mieux laisser le doute traîner le plus longtemps possible pour mieux vendre leur solution.

        Je me demande même s'ils ne seraient pas bien embêtés si la licence passait en GPLv2. Il faudrait qu'ils trouvent un autre angle d'attaque contre shinken. D'un autre côté le GPL v2 pourrait leur permettre de fournir du service avec shinken sans fournir les sources à leurs clients (ce que justifie le choix de la licence pour Jean).
        • [^] # Re: Prendre des calmants.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui, mais j'espère tout de même une réponse de la FSF avant l'année prochaine tout de même :)

          Je me demande si ce serait si gênant que ça la GPLv2 car leur solution est livrée sous forme de VM. Livrée donc ils donnent les sources de cette partie avec la GPLv2.

          Dans un cadre plus global les utilisateurs seront atteint dans leurs libertés, mais concernant XI, que le cœur soit GPLv2 ou AGPL ça ne va pas changer grand chose je pense.
  • # Petite question annexe

    Posté par . Évalué à 1.

    Supposons que Jean ait bien repique (le terme etant tres vague..) du code du projet initial, faut il obligatoirement qu'il passe le projet sous GPL ?

    Est-ce que cela se limite a la fonction incriminee ? Au fichier qui l'inclut ? A tout le projet ?

    Une solution, ca pourrait etre de publier une version intermediaire qui soit en regle en "wrappant" le code incrimine de licence GPL et de proceder ensuite au recodage pour rester maitre de sa licence dans les versions ulterieures ?

    Honnetement, si je me faisais em****der pour avoir regarde du code (presque) libre alors que mon projet est egalement sous licence libre, perso je me mettrai en regle a minima pour la licence et je reecrirai fissa pour faire en sorte de ne plus dependre de ce genre de projets...
    • [^] # Re: Petite question annexe

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est une bonne question. Là l'auteur par sur "derivated work" qui est bien plus flou qu'un simple copier/coller de code, et j'imagine bien moins limité dans le code justement.

      C'est pour cette raison que dans ma réponse j'ai vraiment limité la portée de ce possible "derivated" à une portion minime.

      Mais oui, quid entre maintenant et la réécriture si la FSF abonde dans son sens? Je sors la fonction dans un fichier à part et j'y applique la GPLv2 et c'est tout?
      • [^] # Re: Petite question annexe

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, tu ne peux pas livrer le tout sans mettre tout le projet en GPLv2 si tu optes pour cette solution.
        Le mieux est encore de réécrire ce que tu estimes avoir écrit en lisant le code C original. Comme ça, pas de souci.
        De plus les classes incriminées ne sont pas grosses, ça devrait être rapide à reprogrammer.
        Pour ce faire, documente toi même ce que tu as compris des mécanismes en jeux et ré-implémente sur cette base sans regarder ton code originel. Ou demande à quelqu'un d'autre de le réécrire pour plus de sécurité.
        • [^] # Re: Petite question annexe

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Oui, de plus il fallait que j'écrive la doc sur cette partie (comment sont formés les éléments des timeperiods), mais je comptai expliquer avec ce que j'avais compris du code pour les utilisateurs, pas pour un autre codeur :)

          Enfin, faisons déjà la documentation, ça sera ça de fait de toute manière.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.