Ğ1formation : une plate-forme libre pour des formations monétarisées en Ğ1

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, palm123, ted, ymz et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
8
29
jan.
2021
Éducation

C’est avec enthousiasme que je vous annonce la naissance de G1Formation, un site d’apprentissage en ligne totalement libre et monétarisé en Ğ1 pour ceux qui souhaitent utiliser cette monnaie.

La plate-forme est constituée d’un Moodle retravaillé et adapté à nos besoins par Paidge de Normandie-Libre, d’un Nextcloud intégré en option pour le stockage des ressources fourni par mes soins, et d’un serveur BigBlueButton intégré aussi pour les visios fournies par Ethicit. Tout est auto-hébergé bénévolement (ce qui n’empêche pas les dons en Ğ1).

Les enseignants peuvent y organiser leurs cours en toute liberté et les proposer soit gratuitement, soit payables en Ğ1 par les élèves (prix libres). Pour les enseignants désireux de faire participer des élèves n’ayant pas de Ğ1, nous avons prévu une caisse alimentée par un financement participatif qui permettra de rémunérer malgré tout l’enseignant (s’il le souhaite bien sûr). Tous les sujets de cours, tutos ou formations sont a priori les bienvenus. Une petite équipe de modérateurs existe néanmoins pour trancher en cas de gros problème éthique sur une proposition de formation…

Les élèves, eux, n’ont qu’à choisir un cours qui les intéressent et s’y inscrire.

Le site étant tout jeune, le choix est pour l’instant limité, mais au vu du nombre d’inscriptions ces deux dernières semaines, nous avons bon espoir qu’il s’étoffe rapidement…

NdM.: le but est de « favoriser la formation à distance (cours, tutoriels, visioconférence) en utilisant des logiciels libres (Moodle, BigBlueButton, Mobilizon, Nextcloud). » La plateforme est à base de logiciels libres, mais la charte ne le précise pas si les cours / contenus pédagogiques sont forcément sous des licences libres ou non, ou si les formateurs ont un choix parmi un ensemble de licences proposées.

Aller plus loin

  • # licence des cours déposés

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

    Très bonne remarque de la modération de linuxfr.org, merci de souligner ce point qui nous avait totalement échappé.

    Dans l'idée, il est logique que les cours déposés en ressources et accessibles à tous le soient en CC-BY-SA. Mais je ne peux décider de ça seul, il va falloir que j'en cause avec l'équipe, même si je ne vois pas bien ce qui pourrait l'en empêcher.

    Nous devrions rajouter un passage sur cette question dans notre charte très prochainement. Merci à vous.

  • # Très bonne initiative

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-0). Dernière modification le 29/01/21 à 16:26.

    Favoriser les échanges de connaissances avec en plus des outils libre, c'est super :)

    Une bonne façon de promouvoir cette monnaie qui est vraiment neutre en ne favorisant aucun acteur, ce qui devrait être la norme.

    En plus les développeurs qui bossent sur l'infrastructure (fonctionnement par blockchain) ont vraiment à cœur d'avoir une infrastructure totalement libre (code) et décentralisé.
    https://git.duniter.org/nodes/typescript/duniter/
    L'API de gestion des nœuds se fait en GraphQL et ils sont entrain de migrer petit à petit le coeur en rust, c'est un projet très intéressant.

    https://solar.lowtechmagazine.com/fr/ pour les amoureux de la technique élégante

  • # Ğ1, kessako ?

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Pour les ignares comme moi, c'est quoi le Ğ1 ? Une monnaie genre bitcoin ?

    • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+4/-3).

      Pour les ignares comme moi, c'est quoi le Ğ1 ? Une monnaie genre bitcoin ?

      Aussi virtuel, mais à priori moins entubant dans le design que Bitcoin.
      Voir la dépêche à ce sujet

      note : contrairement au titre de la dépêche liée, peu de lien avec le libre dans l'idée, voir les commentaires de la dépêche, je reprend mon commentaire de l'époque :

      Pour citer Wikipedia "Mais d’une part la relation entre les quatre auto-proclamées libertés et ce type de monnaie n’est pas faite ni démontrée scientifiquement, et d’autre part une trop grande liberté sur une monnaie, et en particulier sur la libre concurrence de nombreuses monnaies d'initiatives privées contribue à détruire des piliers démocratique d'une société, et à favoriser la spéculation"

      • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+5/-3).

        Pour citer Wikipedia "Mais d’une part la relation entre les quatre auto-proclamées libertés et ce type de monnaie n’est pas faite ni démontrée scientifiquement, et d’autre part une trop grande liberté sur une monnaie, et en particulier sur la libre concurrence de nombreuses monnaies d'initiatives privées contribue à détruire des piliers démocratique d'une société, et à favoriser la spéculation"

        1. Ce paragraphe n’est pas issu de Wikipédia mais de Wikiversity. Or Wikiversity ne me semble pas aussi pointilleuse sur l’édition que Wikipédia.
        2. Ce paragraphe n’est pas sourcé. Comment en évaluer la crédibilité ?
        3. Pire, la note qui rappelle que ce paragraphe n’est pas sourcé date d’il y a trois ans. Comment avez-vous pu rater ça ?

        Ainsi, Monsieur Zenitram, merci d’appliquer à vous-même le même niveau de rigueur que vous demandez aux auteurs.

    • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+4/-4).

      C'est une cryptomonnaie, oui, mais très spéciale car découlant de la Théorie Relative de la Monnaie et fondée comme le logiciel libre sur 4 libertés essentielles. La monnaie y est co-créée par tous ses membres quotidiennement sous la forme d'un dividende universel. C'est le seul moyen de créer de la monnaie dans ce système. Elle est utilisable entre tous les membres l'ayant choisie et n'est pas convertible en unité non libre (euros), que nous appelons "monnaie-dette", un peu comme les libristes appellent les logiciels propriétaires "privatifs".

      https://trm.creationmonetaire.info/

      https://monnaie-libre.fr

      https://forum.monnaie-libre.fr

      https://duniter.org

      https://forum.duniter.org

      https://cesium.app

      https://gchange.fr

      • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-2).

        n'est pas convertible en unité non libre (euros)

        Merci de démontrer cet assertion, car je ne vois pas du tout comment vous pouvez empêcher la chose du moment où votre monnaie peut passer d'une main à une autre (et donc 2 personnes peuvent négocier une transfert en € en échange d'un transfert en G1 et bam convertible).

        • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+3/-2). Dernière modification le 29/01/21 à 18:05.

          être convertible sur les marchés, ça veut dire qu'une banque peut vous échanger vos G1 contre des UNL (euros, dollars ou ce que vous voulez). Ce n'est pas le cas.

          Pour plusieurs raisons :

          • l'état ne reconnaît pas la G1 comme une monnaie mais comme du troc.
          • L'estimation de la valeur est laissée libre à l'utilisateur. C'est incompatible avec la notion de monnaie centralisée permettant d'établir une parité, où les prix sont fixés par des autorités centrales.
          • Le DU étant recalculé tous les 6 mois, elle est considéré comme une monnaie fondante, donc pas comme une réserve de valeur.

          Après, bien sûr que deux particuliers peuvent échanger des G1 contre n'importe quoi, y compris des euros, mais ce sera à titre individuel, selon leur estimation et pas selon un quelconque cours officiel.

          • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 29/01/21 à 18:27.

            ça veut dire qu'une banque peut vous échanger vos G1 contre des UNL

            OK, je vois, du coup c'est un défaut ;-)

            l'état ne reconnaît pas la G1 comme une monnaie mais comme du troc.

            Euh… Ca avait déjà été discuté dans la dépêche, rappelons que vous devez déclarer en € ce que vous recevez et payer la TVA et charges sociales afférentes, soit vous soit le prof, bref que vous ne faites pas de taf au noir, avez-vous avancé à ce sujet avant de lancer la plateforme? Par curiosité, vous ou les profs gèrent la partie fiscale (et donc votre part à la société pour tout échange, pour pas refaire le coups des SEL utilisés pour travailler au noir) de la plateforme?

            • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+4/-3).

              Oui et à l'époque je t'avais déjà répondu que les impôts s'en foutent des G1. Des commerçants les ont déjà contacté pour déclarer leurs revenus en G1 et pour le moment y'a rien à déclarer : ils considèrent ça comme du troc pour les biens ou du bénévolat pour les services, tu comptes imposer le bénévolat ?

              "vous devez déclarer en euro ce que vous recevez"

              Mais on ne reçoit ni n'accepte aucun euro, ni aucune monnaie officiellement reconnue, on aurait donc du mal à en déclarer. C'est pour cette raison que j'ai mis 'totalement libre', pas seulement à cause du code mais aussi à cause de la concomitance exclusive logiciel ET monnaie libre. On n'accepte pas les UNL, c'est soit gratuit, soit en G1, de la même manière qu'on n'utilise pas de logiciels propriétaires.

              • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+4/-3). Dernière modification le 29/01/21 à 20:11.

                ils considèrent ça comme du troc pour les biens ou du bénévolat pour les services,

                Il y a un seuil de tolérance (voir les idées sur Ebay etc), bon on va dire que vous êtes en dessous ;-)

                Mais on ne reçoit ni n'accepte aucun euro, ni aucune monnaie officiellement reconnue, on aurait donc du mal à en déclarer.

                Lire "équivalent en Euros". Tu sais très bien que ça a une valeur et que ça n'a rien à voir avec "officiellement reconnue".

                Les SEL avaient aussi plus ou moins l'assentiment du fisc, jusqu'à se qu'ils se rendent compte que c'était pour gruger le fisc dans de bons montants quand ça sort des petits bricolages. Tiens, c'était présenté comme "comptabiliser" du bénévolat, toute ressemblance avec…

                Je cite, pour le SEL (donc pour vous, vous avez juste une autre techno pour la même idée pas neuve) :
                "En France, les transactions réalisées ne sont exonérées de TVA et d’impôts que dans la mesure où il s’agit d’une activité non répétitive et ponctuelle".
                Vous avez prévu quelque chose pour empêcher les activités répétitives?

                Bref, pas très carré tout ça, pas du tout pensé pour passer à l'échelle ;-).

                C'est pour cette raison que j'ai mis 'totalement libre'

                Oui, bon, on sait qu'il y a souvent une différence entre affichage et réalité. Et les travailleurs au noir se sentent tout aussi libres, rien de nouveau.

                Perso je retiens comme précédement que vous ne pensez pas vraiment à faire attention à reverser votre part à la société (solidarité nationale). Soit ça reste petit et ce n'est pas grave, soit ça grossit et pas de paiement de cotisations comme ça devrait, on se demande quel futur vous voulez.

                • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

                  Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

                  Perso je retiens comme précédement que vous ne pensez pas vraiment à faire attention à reverser votre part à la société (solidarité nationale). Soit ça reste petit et ce n'est pas grave, soit ça grossit et pas de paiement de cotisations comme ça devrait, on se demande quel futur vous voulez.

                  Je pense qu'ils le souhaitent (d'où les demandes au fisc etc), mais que la G1 est trop petite pour l'instant. Question toujours non résolue.

                  Il est bien possible que des commerçants acceptent de la G1 et paient la TVA en €, ça dépend de chacun.

              • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-3). Dernière modification le 29/01/21 à 20:21.

                tu comptes imposer le bénévolat  ?

                Le bénévolat est une activité non rétribuée, mais la vous parlez de monétisation pour rétribuer (que ce soit G1 ou € ne change rien à la catégorisation, on connaît la bidouille déjà avec les SEL de faire passer du taf au noir en bénévolat pas si bénévole).
                Et "prix libre", ça inclut 0.0000 G1 ou > 0.0000 G1 (oui, je sais que les 2 possibilités sont dans l'idée de prix libre, du coup je demande)?
                On s'y perd dans ce que vous voulez faire.

                Vous voulez rétribuer les enseignants ou pas?
                Faudrait vous décider…

                Bref, j'ai l'impression que vous n'avez pas vraiment avancé dans les incohérences de votre discours qui ont été relevées lors de la dépêche sur G1.

    • [^] # Re: Ğ1, kessako ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

      J'ai rajouté un lien vers une dépêche précédente sur le sujet.

  • # A démontrer

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+3/-3).

    un site d’apprentissage en ligne totalement libre […] retravaillé et adapté à nos besoins

    J'ai cherché sur le site le code, rien trouvé dessus (je trouve "est conçue avec des logiciels libres", OK, mais Google, Amazon, Twitter, etc, aussi, pas le sujet).

    Moodle, donc GPLv3+. Comme c'est un service web, la GPL n'oblige pas à diffuser aux utilisateurs le code modifié et on peut "cacher" les modifs légalement, donc quel est le choix de "G1Formation" sur la diffusion de la version utilisée?

    Bref, est-ce un site d’apprentissage en ligne totalement libre ou fermé (dans le sens source pas dispo même si c'est libre il y a qu'en pratique on n'a pas plus de code libre que la base Moodle donc n'apporte rien au libre) basé sur des logiciels libres?

    • [^] # Re: A démontrer

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Les modifs faites à moodle ne concernent pas le coeur mais la partie interface et visuelle qu'on a changé via les options de moodle et les csm. Le codesource est donc exactement le même.

      Pareil pour le nextcloud et le BBB intégrés, on a touché à rien niveau code, ce ne sont que des instances implémentées sur nos serveurs personnels.

      Donc non, on "apporte" rien en terme de code, on n'a jamais eu cette prétention, on utilise juste ce qui existe pour essayer de fabriquer un outil collectif pratique et utile.

      • [^] # Re: A démontrer

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+1/-3). Dernière modification le 29/01/21 à 18:06.

        Les modifs faites à moodle ne concernent pas le coeur mais la partie interface et visuelle qu'on a changé via les options de moodle et les csm.

        Et?
        Ca ne change rien au fait que ça peut être libre.
        Quelle est la licence de la partie interface et visuelle?

        Si cette partie n'est pas libre, "un site d’apprentissage en ligne totalement libre" est faux, donc la licence de ces parties est une info à faire connaître (et rappelons que pas de licence = aucun droit = pas libre, donc le site n'est pas libre du coup). Oui, le libre n'est pas facile car il suffit d'un petit détail pour rendre le tout non libre, et en plus vous cherchez les ennuis aussi avec "totalement"…

        Donc non, on "apporte" rien en terme de code

        Le libre n'est pas que du code, mais aussi du visuel.

        • [^] # Re: A démontrer

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-1).

          Ben tu fais un wget et tu as tout le visuel. Je vois pas où est ton souci. Ni même l'intérêt en fait. Si quelqu'un veut faire un site analogue, faudrait qu'il soit neuneu pour prendre exactement la même apparence, il créera la sienne.
          Et si quelqu'un voulait créer le même site localement (genre en Allemagne ou en Belgique), il va de soi qu'on refilerait tout le code avec joie, bien sûr.

          Mais très bien, je t'écoute et je vais proposer à mes acolytes de faire un git avec le codesource mis à dispo… Je posterai l'adresse ici quand ce sera fait, ça te va ?

          • [^] # Re: A démontrer

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+2/-5). Dernière modification le 29/01/21 à 18:23.

            Ben tu fais un wget et tu as tout le visuel.

            Je peux faire pareil avec tout les sites. Et?

            Je vois pas où est ton souci.

            Ca ne rend pas ce que je récupère libre.

            Ni même l'intérêt en fait.

            Avoir votre contenu en libre.

            faudrait qu'il soit neuneu pour prendre exactement la même apparence

            Hein? Pourquoi? Merci de laisser les gens faire ce qu'ils veulent avec ce qu'il reçoivent en libre, c'est l’intérêt du libre d'être libre de prendre la même chose, quelque soi l’intérêt.

            Et si quelqu'un voulait créer le même site localement (genre en Allemagne ou en Belgique), il va de soi qu'on refilerait tout le code avec joie, bien sûr.

            C'est plus crédible si vous le faites avant, ça motiverait plus de monde de savoir que vous souhaitez partager votre site, sans petites lignes contractuelles.

            Mais très bien, je t'écoute et je vais proposer à mes acolytes de faire un git avec le codesource mis à dispo… Je posterai l'adresse ici quand ce sera fait, ça te va ?

            Oui, à condition qu'il y ait une licence claire avec (surtout pour vos modifs, mais bon si vous prenez la GPLv3 du logiciel et que vous mettez vos données, ça fera l'affaire :) ).


            vous mettez en avant "un site d’apprentissage en ligne totalement libre", mais sans rien faire pour, c'est un peu bizarre, comme si vous n'aviez pas compris le libre.

            • [^] # Re: A démontrer

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+7/-3).

              Confirmation : le code de Moodle n'a aucunement été retouché, Paidge a juste utilisé le champs CSSS et adapté le thème, puis rajouté 2 plugins eux-mêmes libres aussi, c'est tout.

              Le code est donc là :
              https://github.com/moodle/moodle

              "sans rien faire pour"
              Merci, c'est gentil pour tout le boulot que ça représente de mettre à dispo de tous un tel site en marche sur un serveur auto-hébergé. J'apprécie ton jugement de valeur à sa juste mesure.

              "Comme si vous n'aviez rien compris au libre"
              Merci encore de ta bienveillance. C'est vrai que ça ne fait que 15 ans que je suis militant pour le logiciel libre parce que j'ai rien compris.

              Je ne sais pas si tu en as conscience, mais tu es méprisant et insultant sans raison, exactement comme la dernière fois où tu nous avais traité d'escrocs. Des escrocs bénévoles qui refusent la monnaie dette et proposent des outils collectifs, t'en as déjà vu ?

              Moi jamais.

              • [^] # Re: A démontrer

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+2/-5). Dernière modification le 30/01/21 à 00:22.

                et adapté le thème,

                Mais impossible de vous faire sortir ce thème en libre… Alors que c'est votre seul apport d'après votre propre aveu.
                (non, pouvoir dumper votre site ne rend pas la chose libre, il faut une licence; comme d'ailleurs sur vos cours ;-) )

                J'avais à la base surtout posé des questions pour voir ce qu'il y a de libre ne venant pas de l'extérieur, après forcément quand il n'y a pas d'ajout ça peut énerver de ne pas pouvoir démontrer l'affichage, je comprend.

                Le code est donc là :

                Ce n'est pas le site en entier (si je l'installe, j'aurai un autre site avec un autre design), le "totalement libre" n'est pas dit "code source seulement" mais "site".

                Des escrocs bénévoles qui refusent la monnaie dette et proposent des outils collectifs, t'en as déjà vu ?

                Une escroquerie n'est pas forcément en €. Et le bénévolat est hors-sujet.

                J'ai mes réponses (l'apport au libre est de 0 pour le moment, le code étant d'autres personnes et les modifs graphiques comme les cours sont non libres), les gens lisant les commentaires peuvent aussi se rendre compte de la même chose, ça suffit donc pour mon analyse, merci.
                Tu peux toutefois améliorer les choses, en libérant le design (ok, pas énorme, mais au moins ça montre que l'affichage est identique à la réalité) et les cours par exemple.

                PS : ton slide "Les principales licences libres" est faux (il liste les principales licences copyleft, en faisant impasse sur les principales licences libres non copyleft qui sont largement plus utilisées dans le libre, donc ce n'est pas les principales licences libres), mais bon point sur "Logiciel Open Source = logiciel libre. Mais la philosophie entre Opensource n’est pas la même", c'est quelque chose de pas toujours accepté, mais mauvais point pour "privateur" que tu pourrais dire "non libre" par exemple pour pas troller. Tu pourrais ajouter une truc genre "Licence de ce document : CC-BY-SA" pour que tu apportes du contenu libre à moindre frais.

                • [^] # Re: A démontrer

                  Posté par  . Évalué à 5 (+6/-1).

                  J'avais à la base surtout posé des questions pour voir ce qu'il y a de libre ne venant pas de l'extérieur, après forcément quand il n'y a pas d'ajout ça peut énerver de ne pas pouvoir démontrer l'affichage, je comprend.

                  J'ai mes réponses (l'apport au libre est de 0 pour le moment, le code étant d'autres personnes et les modifs graphiques comme les cours sont non libres), les gens lisant les commentaires peuvent aussi se rendre compte de la même chose, ça suffit donc pour mon analyse, merci.

                  Bref, est-ce un site d’apprentissage en ligne totalement libre ou fermé (dans le sens source pas dispo même si c'est libre il y a qu'en pratique on n'a pas plus de code libre que la base Moodle donc n'apporte rien au libre) basé sur des logiciels libres?

                  1. tu prends pour acquis et universel dans tes propos cette idée : apporter quelque chose au libre = uniquement produire du code libre. Excuse moi, mais je ne la partage absolument pas. Ça équivaudrait à dire par exemple que l'initiative des "chaton" de framasoft, qui ne font que réutiliser des logiciels libres, n'apporte rien au libre. Le libre serait pas allé très loin si le seul apport provenait du code..

                  2. il y a quelqu'un qui a déployé un serveur, installé et paramétré moodle, installé 2 services de visio conférence (bbb et jitsi), et parce qu'il n'y a pas de licence qui a été explicitement donné pour le thème du site (c'est quand même plus que probable que la personne n'a juste pas pensé à donner une licence a sa petite modif), ce site d'apprentissage en ligne deviendrait alors fermé ? Tu ne trouves pas ça un poil extrême non ?

                  https://solar.lowtechmagazine.com/fr/ pour les amoureux de la technique élégante

                • [^] # Re: A démontrer

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+4/-1). Dernière modification le 30/01/21 à 11:36.

                  Bonnes remarques pour le slide sur les licences. Je ne suis pas un spécialiste de la question, j'ai mis ce que je savais pour un public lambda, mais je t'engage à le compléter si tu veux nous proposer quelque chose de plus clair et plus précis. Si tu t'inscris, je te rajoute en enseignant à ce projet et je te file les droits, tu pourras le modifier à ta convenance.

                  Si le projet te plaît globalement mais qu'il te paraît incomplet, aide nous à le compléter de manière appropriée, on n'est pas fermé du tout.

                  • [^] # Re: A démontrer

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+3/-7). Dernière modification le 30/01/21 à 13:03.

                    tu prends pour acquis et universel dans tes propos cette idée : apporter quelque chose au libre = uniquement produire du code libre.

                    Je n'ai pas dit ça. Je connais plein de monde qui présente du libre, qui l'explique etc, sans faire de libre, et c'est très bien, très utile. Mais ils savent aussi expliquer ce qu'ils font, sans tromper leur auditoire, et connaissent aussi leur sujet, ou osent dire qu'ils ne savent pas. Profond respect pour eux.

                    Ça équivaudrait à dire par exemple que l'initiative des "chaton" de framasoft, qui ne font que réutiliser des logiciels libres, n'apporte rien au libre.

                    Framasoft est un très bon exemple : ils ne font pas que réutiliser des logiciels libres, il offrent leurs modifs (non légères) de logiciels libres sur https://github.com/framasoft , beaucoup comme framadate sont basé sur d'autres logiciels mais énormément améliorés, d'autres comme PeerTube sont juste financés par eux (par une monnaie qui permet de se nourrir et se loger), et j'ai un profond respect envers Framasoft pour leur capacité à apporter au libre sans essayer de me refourguer autre chose genre une monnaie bizarre au passage, ils ont réussi à trouver un équilibre entre leur idées et leur financement.

                    Les chatons de Framasoft sont une autre flèche à l'arc, tu noteras que https://chatons.org/ dit "utiliser des logiciels libres", pas que le site des membre est libre alors que ma remarque sur le titre de la dépêche est de mettre "libre" à toutes les sauces comme si leur auteur apportait quelque chose au libre (les modifs ne sont pas libres, les cours non plus, etc). Bref, Framasoft présente objectivement et séparément des idées.

                    Bonnes remarques pour le slide sur les licences. Je ne suis pas un spécialiste de la question,

                    Je t'ai fait remarquer une des bases de bases dans le monde du libre : le copyleft contre le copyfree/permissif, éternelle guéguerre. Mais parait que 15 ans que tu es militant pour le logiciel libre, et tu ne connais pas ça, tu ne connais pas que le copyleft perd du terrain depuis 15 ans, euh… Non, rien. Si : foutage de gueule, aucun besoin d'être "spécialiste", juste s’intéresser au libre et pas qu'à sa petite bulle.

                    Si tu t'inscris, je te rajoute en enseignant à ce projet et je te file les droits, tu pourras le modifier à ta convenance.

                    Merci mais je sais mettre des slides en ligne, pas besoin d'un intermédiaire bizarre pour juste poser des slides quelque part.
                    J'ai (tout en anglais certes, mon auditoire est international) quelques slides sur https://mediaarea.net/Events (repo de stockage https://github.com/MediaArea/MediaArea-Events ) et vidéos sur https://www.youtube.com/c/MediaAreaNetOfficial/playlists si apprendre les bases du libre et ce qu'on peut faire avec t’intéressent vraiment. Et oui, tout ceci m'a pris plus de temps que de poser un thème sur un logiciel déjà existant. Et oui, j'ai plus que sur votre site, et tout en accès libre, pas de monétisation tout ça. Et oui il y a déjà plein de ressources sur le net à ce sujet (à commencer par https://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre bien qu'il ne soit pas exempt de critique non plus, par exemple en disant que le logiciel libre ne devrait pas être confondu avec l'open source alors que c'est les mouvements qui sont plutôt différents) donc c'est plus ta mise en forme qui t'importe, mais vaut mieux juste écrire des choses de correct (tu as écrit que ce sont les principales licences libres, quelle est ta source? le militant copyleft du coin? Note sa crédibilité et son honnêteté et élimine le de tes sources).

                    Mes slides sont sous licence libre (contrairement aux tiens; mais pourquoi donc les "militants du libre" n'aiment pas rendre libre ce qu'ils créent, ou n'y réfléchissent pas?), tu peux les forker et les utiliser à ta guise (suivant les limites posées par la licence, permissive). Pas vraiment de truc sur les "principales licences", mais entre mes liens et https://choosealicense.com/ par exemple tu peux faire l'effort de te renseigner avant d'enseigner.

                    Ce qui est très lourd, ce sont les gens qui s'auto-proclament "enseignant" avant d'avoir été "étudiant".

                    Si le projet te plaît globalement […]

                    Euh… La, je lâche (j'ai déjà bien trop écrit sur "ça", mais c'est plus à destination des gens qui seraient "accrochés" par une présentation trompeuse), aucune évolution par rapport à la dépêche sur G1 et les remarques sur le "truc", et plus on creuse plus c'est énorme, et à la vue du refus de se poser des questions (toujours pas de site libre malgré l'affichage, il suffit d'un octet pas libre pour le rendre non libre, base du libre, et dire qu'il suffirait de mettre une licence sur les modifs… Mais vaut mieux se plaindre des gens tatillons que de corriger son problème) je serai encore plus méprisant si je continue.

                    Il faudrait commencer par des bases :
                    - Ne pas enseigner quand on ne connaît pas.
                    - Diffuser vos modifs en libre, mêmes mineures, pour montrer votre compréhension et intérêt dans le libre (sinon ce que vous dites n'est pas cohérent avec ce que vous faites)
                    - Insister sur les licences de ce que vous hébergez (LinuxFr par exemple met en libre par défaut, sans interdire le non libre), à commencer par votre propre contenu (bénévole il parait, donc vous n'avez aucune contrainte externe pour ça)
                    - Séparer vos idées : une plateforme d'enseignement est indépendant d'une monnaie, la vous mélangez 2 sujets, comme si vous vouliez limiter les personnes pouvant accéder à votre travail.
                    - Réfléchir sérieusement, pas seulement des préjugés et des fantasmes, vous renseigner, comprendre, la notion de (logiciel) libre pour ensuite objectivement décider de ce que vous voulez en faire.

                    Pour montrer un minimum de sérieux dans votre démarche, si vous voulez attirer de contributeurs hors de votre petite bulle "anti-système".

                    • [^] # Re: A démontrer

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+6/-2).

                      Je t'ai fait remarquer une des bases de bases dans le monde du libre : le copyleft contre le copyfree/permissif, éternelle guéguerre. Mais parait que 15 ans que tu es militant pour le logiciel libre, et tu ne connais pas ça, tu ne connais pas que le copyleft perd du terrain depuis 15 ans, euh…

                      Ce foutage de gueule…

                      On peut être militant libriste depuis plus de 15 ans et n’en avoir rien, mais alors rien à foutre de ces querelles de clocher. C’est d’ailleurs le cas de la plupart des militants libristes que je connais, et je peux t’assurer qu’ils font bien plus avancer la cause du libre que toi et tes 15 ans de troll sur LinuxFR.

                      Considérer cette opposition entre deux familles de licences comme « une des bases de bases dans le monde du libre » c’est juste un signe de plus (s’il en fallait) qu’après tout ce temps tu n’as toujours rien compris au libre.

                    • [^] # Re: A démontrer

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+7/-2).

                      Je n'ai jamais prétendu être compétent, mais simplement partager le peu que je sais et crois-le ou non, mes connaissances imparfaites et lacunaires ont servi à beaucoup de monde.

                      Il te manque visiblement des notions élémentaires de respect et de bienveillance dans le cadre d'une communication publique, et je parle pas d'humilité vu comment ton melon passe plus les portes. Attention, ce n'est pas une question de pertinence car la plupart des détails que tu soulignes sont justes, mais de considération de l'autre.

                      Comme si on avait tous les mêmes priorités, comme s'il n'y avait qu'une manière de faire, qu'une sensibilité et qu'une compréhension des choses ! Comme s'il fallait attendre d'être un expert en tout pour se lancer dans des projets !

                      Ce qui compte à mes yeux, c'est de faire. Les chiens aboient, la caravane passe.

                      Je te laisse donc donner tes leçons vénéneuses à d'autres, pour le plus grand plaisir des drosophiles, bien sûr.

                  • [^] # Re: A démontrer

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+0/-0).

                    Bonnes remarques pour le slide sur les licences.

                    En effet ! C’est un peu de ma faute car j’avoue avoir effectué une relecture de ce diaporama et ne pas avoir améliorer cette diapo-là !

                    Je suis d’avis :
                    * de mentionner la licence Apache 2.0 : https://www.gnu.org/licenses/license-list.html#apache2 car il semblerait qu’elle soit la meilleure licence permissive, selon la FSF. Je me souviens que la FSF la recommande d’ailleurs dans le cas de petits programmes (devant même ses propres licences !). Je ne retrouve plus le texte de référence en question… 2DUĞ1 à qui le retrouvera ! ^
                    * de retirer les mentions à la GFDL et à la LGPL qu’il ne me semble pas franchement nécessaire de présenter dans un cours d’initiation.
                    + de garder la mention à l’AGPL bien qu’elle ne soit pas non plus présentable pour une initiation à mon avis, mais parce qu’il me semble qu’il s’agit de la licence utilisée par la plupart des logiciels de l’écosystème Duniter et Ğ1.

    • [^] # Re: A démontrer

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-0).

      Il est impossible de prouver que le code exécuté par le serveur est libre et publié. La même critique pourrait être faite pour tous les services web du monde du libre (Linuxfr, Wikipédia, etc). L'AGPL interdirait de modifier le code du serveur en secret, mais elle ne permettrait toujours pas de savoir si le code a été modifié.

      L'important est que les données accessibles soient libres, c'est-à-dire le contenu et l'interface web. Pour cette dernière, il faut soit faire confiance à l'administrateur du serveur, soit avoir un module du navigateur qui vérifie l'intégrité du code (si ça existe) soit utiliser un client installé (ça existe pour GNU/Linux, Windows et Android).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.