LibreOffice 7.4, un maître numéro de version

Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Édité par Julien Jorge, Xavier Teyssier et bayo. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
54
10
sept.
2022
Bureautique

18 août 2022, sortie de LibreOffice 7.4 (elle a douze ans !). En numérologie, le 7 montre le chemin de la connaissance et du savoir, le 4 celui de la construction et de l’aspect concret des choses et le 11 (soit 7 + 4) est un maître nombre, celui du destin, le 12 aussi en est un, mais peu importe. Est-ce que cette version 7.4 de la performante suite bureautique libre répond peu ou prou à ces critères divinatoires ?

Pour le déterminer, on sélectionnera quelques nouveautés ou améliorations de cette version en vous laissant le plaisir de découvrir le reste dans les notes de version. On ira à la pêche aux extensions et on fera un point sur la bureautique libre autour de LibreOffice. Bonne lecture !

Logo de LibreOffice

Sommaire

Quoi de neuf ?

Un choix plus ou moins arbitraire des nouveautés de cette version de LibreOffice qui ne rend probablement pas assez hommage à tout le travail, dont celui « invisible » qui a été fait pour améliorer la suite bureautique et ses performances.

L’interface

Cette version voit apparaître un thème sombre, pour l’instant uniquement en version de test pour Windows, qui recense le plus grand nombre d’utilisateurs et d’utilisatrices. Il faudra activer les fonctions expérimentales pour ce faire (menu Outils > Options > LibreOffice > Avancé). Sans vouloir faire de paris, on peut s’attendre à ce que cela soit étendu aux autres systèmes d’exploitation (SE) dans la prochaine version, aux alentours de la cinquième semaine de 2023.

Pour rappel, cela se configure dans Outils > Options > LibreOffice > Affichage. On peut aussi choisir le jeu d’icônes. Noter, qu’il est, de toute façon, possible, toujours dans le même menu mais au niveau de Personnalisation d’avoir une barre de menus gris anthracite, et la couleur d’arrière-plan de l’application dans les Couleurs de l’interface. Le temps passé à configurer le tout est loin d’être du temps perdu.

La correction orthographique

LibreOffice supporte le correcteur orthographique et grammatical en ligne LanguageTools. Pour l’activer, il faut un compte et, ensuite, aller dans le menu Outils > Options > Paramètres linguistiques.

Activation de LangageTools dans LibreOffice 7.4
Activation de LangageTool

Les diagrammes Sparklines

Les diagrammes Sparklines sont des graphiques qui tiennent dans une cellule. Ils sont souvent utilisés en statistiques.

Pour en ajouter un, dans Calc, faire un clic-droit sur une cellule, par exemple celle où vous voulez voir le diagramme et aller sur Sparklines puis sur Insert Sparklines (la version n’est pas encore complètement traduite).

Insertion diagramme Sparklines

Il faudra indiquer la plage d’entrée (Input), à savoir la ligne ou la colonne de données, la plage de sortie (Output), à savoir l’endroit où doit être le graphique et les autres paramètres de présentation. Quand c’est bon, vous pouvez appuyer sur le bouton OK.

Paramètres du diagramme Sparklines

Quand on veut avoir le même diagramme pour les autres lignes (ou colonnes), comme il est dans la cellule, il suffit de le tirer.

Diagramme Sparkline
Et voilà le travail ! Ça aurait sans doute été plus parlant avec les données en colonne plutôt qu’en ligne dans ce cas de figure.

L’aide de LibreOffice sur le sujet est plutôt bien faite, ne pas hésiter à y recourir. Si vous voulez en savoir plus sur ce genre de diagramme, son développeur a fait une note de blog, en anglais.

L’un des intérêts c’est qu’il devient possible d’ouvrir un fichier XLSX avec ce type de graphique.

La navigation entre feuilles de classeurs

S’il était (et est toujours) possible de naviguer entre plages à partir du Navigateur du Volet latéral, ce n’était pas le cas pour les feuilles. Cette version introduit la possibilité d’aller rapidement à une feuille précise, utile pour les classeurs qui en ont beaucoup. On trouve cette fonctionnalité dans le menu Feuille > Naviguer > Aller à la feuille.
Naviguer entre feuilles

À savoir : si cela ne figure pas dans le menu de votre version de Calc c’est, probablement, dû au fait que vous l’avez personnalisé. Vous pouvez l’ajouter en passant par le menu Outils > Personnaliser. On peut à peu près tout personnaliser en passant par là.

Il est également possible de « remettre à zéro » les menus sans saccager un profil soigneusement mitonné depuis des siècles. C’est un fichier du profil qu’il faut modifier. Ce fichier se trouve dans le dossier du profil user/config/soffice.cfg/modules/scalc/menubar. Par défaut ce dossier est vide. Si vous avez personnalisé les menus, il y a un fichier que l’on peut supprimer. Cela n’impactera que les menus de Calc. Et, évidemment, la procédure est valable pour toutes les applications de la suite dans leurs dossiers respectifs.

Sous Linux, le profil est généralement dans <Nom utilisateur>/.config/libreoffice/4. On peut en retrouver l’emplacement en passant par Outils > Options > LibreOffice > Chemins. Et, si vous voulez tout savoir sur le profil autant aller à la page du wiki de LibreOffice qui lui est consacrée.

Le format du texte

Il y a eu des changements cosmétiques, un peu (voire beaucoup) déconcertants de prime abord et des modifications plus en profondeur, notamment pour une meilleure compatibilité avec le format OOXML.

La boite de configuration des polices a été bien revue, la configuration du style et de leur taille n’est plus en colonnes à côté du nom de la police mais en lignes en dessous. C’est désorientant au début parce que le regard ne va pas forcément immédiatement en bas quand on a un usage très courant de Writer.
Configuration des polices

Il y a des paramètres supplémentaires pour les réglages des coupures de mots : on peut empêcher la coupure du dernier mot d’un paragraphe, indiquer une longueur de zone de coupure minimale ou encore configurer le nombre minimal de caractères requis pour couper un mot.
Coupure de mots

Les formats d’import et d’export

Sans s’étendre sur tout ce qui a été fait pour l’amélioration des filtres d’export et d’import qui couvrent aussi bien les échanges entre suites bureautiques (DOCX et PPTX), que le RTF, le PDF ou encore l’export HTML, on notera que LibreOffice 7.4 accepte les images WebP. Pour rappel, le format WebP est un format d’images matricielles développé par Google qui donnerait une réduction du poids des images de l’ordre de 30 % à 80 % par rapport aux formats JPEG et PNG.

À savoir : les images WebP sont converties en interne en PNG pour des raisons de rétrocompatibilité avec les fichiers.

L’écriture de scripts

LibreOffice dispose d’une collection de ressources de macro-scripts que l’on peut invoquer à partir de scripts LibreOffice Basic ou Python. Il y a en tout vingt-six services, dont les nouveaux venus avec LibreOffice 7.4 :

  • Menu Service pour créer des menus à afficher dans la barre des menus (menubar), ils peuvent contenir les éléments habituels, des cases à cocher ou des boutons radio et avoir des icônes et des infobulles,
  • UnitTest, un cadriciel pour la mise en place de tests et de séries d’essais pour des modules et extensions en Basic,
  • Region Service, pour la gestion des localisations principalement celle des fuseaux horaires et de l’heure d’été pour savoir par exemple l’heure qu’il est à Honolulu quand il est 12h35 à Maubeuge, il peut aussi être utilisé pour convertir des nombres en texte dans n’importe quelle langue.

Pour en savoir plus, le mieux est d’aller faire un tour sur la page du wiki, en anglais, consacrée au répertoire des commandes.

Un choix d’extensions

La bibliothèque d’extensions de LibreOffice est plutôt riche et certaines sont quasiment indispensables, d’autres moins quand elles ne sont pas carrément rigolotes. On les retrouvera, soit directement en téléchargement, soit seulement en lien, sur le site des extensions et modèles de LibreOffice (site en anglais). Certaines des extensions qui y sont répertoriées risquent malheureusement de ne pas être utilisables faute de mise à jour.

Les extensions se gèrent, ajout, suppression, mise à jour, dans le menu Outils > Gestionnaire des extensions et nécessitent de redémarrer le logiciel à chaque modification. Selon le type d’extension, elles génèrent un menu (par exemple Grammalecte ou LireCouleur) ou une barre d’icône spécifique (Zotero), on y accède par le menu Outils > Add-ons ou, pour les extensions qui sont des ajouts d’images, via la Galerie, dans le Volet latéral.

Grammalecte

Grammalecte est l’incontournable correcteur orthographique, grammatical et orthotypographique libre. Il a aussi d’autres fonctionnalités peut-être méconnues :

  • le conjugueur,
  • la possibilité de modifier le champ « auteur » du fichier1,
  • un recenseur de mots qui compte les mots, comme son nom l’indique mais qui les répertorie aussi par lemmes et par mots inconnus.

On notera aussi, dans les Options grammaticales, la possibilité (conseillée) d’une correction en langue épicène.

LireCouleur

Cette extension a pour objectif de faciliter l’apprentissage de la lecture aux personnes dyslexiques. Elle est installée dans la version de LibreOffice de Primtux, la distribution éducative.

LireCouleur met en évidence les sons et les syllabes de plusieurs façons en utilisant les couleurs. Elle s’utilise via un menu qui s’ajoute à la barre des menus. Globalement ces mises en évidence se font à base de styles, personnalisables, dans le menu LireCouleur et actionnées dans le Volet latéral (un nouveau bouton apparaît quand l’extension est installée).

Pour en savoir plus sur LireCouleur et l’utiliser efficacement.

Zotero

Zotero est un (le ?) gestionnaire de bibliographie libre, ce qui est réducteur, car il offre des fonctionnalités d’annotations et de citations en plus que de gérer stricto sensu une bibliographie.

Pour l’utiliser il faut soit avoir un compte sur Zotero par exemple, soit avoir installé le logiciel, il y a un flatpak et une AppImage non-officielle et afficher la barre d’outils ce qui se fait dans le menu Affichage > Barre d’outils.

La barre d’outils de Zotero

Compte-tenu de ses évolutions, Zotero est devenu aussi un très pratique bloc-notes qui permet de prendre en compte des notes sur un projet avec ses références.

Factur-X Invoice Generator

Le générateur de factures compatibles Factur-X d’Akretion a été présenté sur LinuxFR en 2019. Concrètement, c’est un modèle de classeur avec une macro qui génère une facture correspond aux prés-requis du format Factur-X.

On peut tout à fait le connecter à une base de données, par exemple Base, pour que les champs se remplissent à automatiquement. Le principe consiste à ajouter une feuille de données alimentée par la base de données et lier les cellules de la facture avec celle de cette feuille. Quand on utilise Base, créer un bouton qui va chercher le modèle sur le formulaire des données « client » est utile et permet de gagner du temps.

Quand on est une petite structure c’est très utile et très facile à utiliser.

Creative Commons Gallery est une extension qui ajoute les logos des licences CC à la galerie de LibreOffice. Il suffit ensuite de sélectionner (un clic) le logo dans la galerie (rappel, elle est dans le Volet latéral) et de l’insérer (clic-droit).

Dans le même ordre d’idées, il y a aussi, pour les chimistes, Chemical Laboratory Gallery et (c’est tout récent) Chemical Engineering Symbols Gallery ou encore, pour tout le monde, les 600 cliparts (bigre !) de Danger Signs Gallery.

Pas de panique

Une extension assez inutile qui ajoute une fonction à Calc : REPONSE et qui donne la réponse à la grande question sur la vie l’univers et le reste (ou pas).

LibreOffice et ses cousines

Cousines, filles ? Les questions de filiation sont délicates. Néanmoins, il existe deux versions de LibreOffice développées par l’entreprise britannique Collabora :

  • Collabora Office pour Android, téléchargeable sur le GoogleStore ou via Aurora Droid,
  • Collabora Online qui est la version en ligne.

Toutes deux ont une interface utilisateur bien léchée et épurée. On voit qu’il y a une vraie réflexion dessus. Mais elles n’offrent pas toutes les fonctionnalités de LibreOffice. Ce qui leur manque, par exemple : la gestion des styles n’est pas aussi complète que dans LibreOffice et le tableur n’offre pas la fonctionnalité de tableau croisé dynamique.

Pourquoi Collabora Online et pas LibreOffice Online ? Sans revenir sur toute l’histoire : le logiciel a été principalement développé par Collabora qui a décidé de le diffuser seulement sous son nom et sur son site après un différend avec TheDocumentFoundation (TDF), l’organisme qui porte LibreOffice. Il y a en ce moment une réflexion au sein de la TDF sur la nécessité ou pas de de ré-ouvrir le dépôt (lien en anglais) et de maintenir une version en ligne de la suite bureautique.

Pour en savoir plus sur ces deux versions (en anglais).

Les mots de la fin

Est-ce que LibreOffice 7.4 correspond aux significations qu’on leur donne en numérologie ? Mais peut-être qu’on s’en fiche en fait (sûrement même). L’introduction ayant eu pour objet de vous donner envie de lire la dépêche et d’éviter qu’elle ne soit trop bateau bien que j’y ai été incitée, un truc en rapport avec la rebellitude.

Un très grand merci à celles et ceux qui font de LibreOffice une suite bureautique si terriblement efficace.


  1. L’auteur d’un document dans LibreOffice est la personne dont les informations ont été rentrées dans les Données d’identité du logiciel, menu Outils > Options. 

Aller plus loin

  • # Interface utilisateur en français

    Posté par  . Évalué à 10.

    Merci pour cette dépêche :-)

    La traduction de l'interface utilisateur sera complète dans la 1ère révision mineure de LibreOffice 7.4 prévue pour la semaine prochaine.

    Comme d'habitude, si vous repérez des erreurs de traduction, je vous invite à les signaler sur la liste qa-fr. Si vous ne comptez pas intervenir souvent sur cette liste ce n'est pas gênant de ne pas vous y abonner, étant l'un des modérateurs je verrai votre message et le ferai passer sur la liste.

  • # Merci beaucoup pour l'information

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

    Merci beaucoup

    Même si en lisant cette dépêche,je me suis aperçu que j'avais déjà effectué la mise a jour.

    La modification concernant la cosmétique des Polices au niveau des Styles ne m'a pas choqué plus que cela

    Par contre les sparklines ça c'est super bien et très pratique, j'utilise beaucoup plus Writer que Calc mais cela va certainement rendre plus parlant certaines données

    Et je vais faire un tour dans les extensions …

    • [^] # Re: Merci beaucoup pour l'information

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

      Sur le coup je me suis demandée où était partie la configuration du style de la police. Je ne trouve pas que ce soit un gain ergonomique (au contraire, ça encombre l’écran en hauteur). D’un autre côté, les typographies actuelles proposent des fontes spécifiques : gras, italique, etc. Ceci explique peut-être la modification.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Génial

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

    Il faut citer cette nouvelle fonctionnalité très attendue par ici, encore expérimentale cependant :

    humour

    • [^] # Re: Génial

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

      Pour info : ma police d'écran est Jost*, tu aurais eu un meilleur résultat avec.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Génial

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

        Elle a l'air sympa

        Je t'avoue que je connais pas la mienne côté Debian-GNOME

        • [^] # Re: Génial

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

          Dans un environnement de bureau digne de ce nom ça se configure ! Donc avec XFCE j’ai configuré ma police d’écran et j'ai choisi Jost* (que j’ai présenté dans une dépêche récente).

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Petite déception

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

    Pour les sparklines voici le lien d'une image avec les 3 types possibles

    Plus d'infos sur le blog de Tomaz

    Mais il manque LE "killer truc" (IMHO) qui m'aurait permis de rendre visible dans une cellule le taux de remplissage d'un disque, d'un espace de travail BDD etc …

    Comme ici par exemple : Colonne Usage la mise en graphique d'un pourcentage

    C'est super comme ajout, mais cela aurais été le "truc de la mort qui tue" avec plus d'options de type de graphique, après il est fort probable que tout ne soit pas possible pour des questions de lisibilité

    • [^] # Re: Petite déception

      Posté par  . Évalué à 8.

      Comme ici par exemple : Colonne Usage la mise en graphique d'un pourcentage

      Je pense que tu peux faire ça avec un formatage conditionnel de type barre de données ou bien échelle de couleurs. Cette fonctionnalité a été ajoutée dans LibreOffice 5.0 : https://wiki.documentfoundation.org/ReleaseNotes/5.0#Calc

    • [^] # Re: Petite déception

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 9. Dernière modification le 10 septembre 2022 à 14:10.

      Si je n me trompe pas, ce que tu cherches est le Formatage Conditionnel > Barre de donnée ou Echelle de couleur et ça existe déjà 😀

      Edit: grillé à 2 minutes près :)

    • [^] # Re: Petite déception

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

      Vous êtes trop fort … merci beaucoup pour l'info

      • [^] # Re: Petite déception

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

        Trop top … je viens d'essayer c'est génial

        Encore merci

        • [^] # Re: Petite déception

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

          J'en conclus qu'il faudrait plus de dépêches sur LibreOffice :-)

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Petite déception

            Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

            C'est sur même si je l'ai pas mal utilisé, enfin surtout Writer, pour de gros ouvrages
            il y a toujours beaucoup de choses à apprendre

            Calc viens en 2eme position mais je m'en sert surtout pour visualiser des données alors que c'est un outil plein de possibilité.

            J'ai découvert récemment l'outil de présentation, j'en fait jamais … pour un essai de vidéo c'est sympa et facile a utiliser.

            Et sans rire depuis décembre dernier j'ai troqué mon poste de travail Linux Mint contre un poste surpuissant Windows 10 (pour plus être le seul dans la boîte sous linux) et ben yapafoto
            Même si de petit truc sont bien pensés de manière ergonomique coté OS
            coté bureautique MS Office Word et Excel c'est pas la joie

            Manque de simplicité et de logique dans les menus
            On dirait que c'est bati pour obliger les gens a suivre une formation.

            ceci dit quand j'ai demandé comment faire certaines choses, comme la gestion des modèles ou le rajout de champ comme la date par exemple, je n'ai eu comme réponse que des "Hein ?!
            des quoi ?! … chaipa m'en sert jamais …"

            bref le monde du travail pourrait utiliser LibreOffice, mais les habitudes sont tellement ancrées que cela sera difficile à faire évoluer.

            • [^] # Re: Petite déception

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

              Tu as utilisé quoi pour ton essai vidéo ? Ça m'intéresse, je dois faire une vidéo sur un logiciel. Il y a l'idée d'utiliser Inkscape et faire des animations avec Sozi (que j'essaie) et celle de faire une présentation Impress et d'en faire une vidéo. Je pense que je saurais faire ça mieux.

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # LibO ce n'est pas qu'un traitement de texte

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

    LibreOffice qui est le successeur de OpenOffice.org1 on va dire 2 contributeurs vs 500…

    Ce n'est pas seulement un traitement de texte, c'est aussi :

    • Calc qui permet d'avoir un tableur sous la main
    • Draw pour faire des schémas et de jolis dessins
    • Base pour gérer ses bases de données (la liste de vos bouquins par exemple)
    • Math pour écrire vos formules mathématiques quasi aussi bien qu'en LaTex
    • Impress pour des présentations, le seul avantage c'est que les styles comme dans Writer sont utilisables (ce que même PauvrePoint ne gère toujours pas, paye ta cohérence :/)
    • Web car bon le HTML c'est mieux en WYSIWIG :-) et ya même un gestionnaire de formulaires
    • des étiquettes voire des cartes de visite (j'imagine que ça se couple avec Base pour spammer^W reprendre contact avec la planète, j'ai jamais utilisé :/)
    • des documents maître pour gérer un dossier de documents (si SGML parle à certains icitte :D il ne doit y avoir que des documentalistes ou moi qui savent à quoi sert cette fonctionnalité :p)

    en complément (et aussi en libre) il y a :

    • inkscape pour faire du dessin vectoriel (pour des schémas, reste à convaincre les développeurs/graphistes pour que ce soit plus efficace)
    • scribus pour de la présentation assistée par ordinateur (PAO)

    L'accueil sur https://fr.libreoffice.org/ incite tout un chacun à contribuer (et il y a à faire comme dirait jbf< aka Jean-Baptiste Faure qui passe régulièrement sur ce site).

    Donc, bon, si vous aimez l'orthographe ou la typographie, ya de quoi faire :-)

    Et sinon, au FOSDEM ya souvent Michael Meeks dont j'adore les présentations :p


    1. moui j'ai encore quelqu'un qui m'a demandé si OpenOffice.org lisait bien les documents de la suite Office :/ Forcément, j'ai indiqué que LibreOffice était plus abouti et d'actualité au vu du nombre de contributeurs ! 

    • [^] # Re: LibO ce n'est pas qu'un traitement de texte

      Posté par  . Évalué à 2.

      LibreOffice qui est le successeur de OpenOffice.org1 on va dire 2 contributeurs vs 500…

      […]

      Donc, bon, si vous aimez l'orthographe ou la typographie, ya de quoi faire :-)

      D'autant plus sur Apache OpenOffice du coup ;)

      https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

    • [^] # Re: LibO ce n'est pas qu'un traitement de texte

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

      moui j'ai encore quelqu'un qui m'a demandé si OpenOffice.org lisait bien les documents de la suite Office :/ Forcément, j'ai indiqué que LibreOffice était plus abouti et d'actualité au vu du nombre de contributeurs !

      Alors c'est pas tout fait vrai. Par exemple, mon modèle de calculateur de tricot (première dépêche ici), ne fonctionne pas avec OpenOffice. Un problème, pour autant que je sache, d'interprétation des plages. Et d'autres problèmes se posent notamment parce que LibreOffice Calc a plus de fonctions qu'OpenOffice.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: LibO ce n'est pas qu'un traitement de texte

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

      Draw pour faire des schémas et de jolis dessins

      Ça, c'est un truc qui manque à Microsoft Office, du coup ou voit plein de gens faire du dessin vectoriel avec PowerPoint. :-D et :'-(

      Par rapport à Inkscape, LibreOffice Draw a l'avantage d'avoir une interface et un mode d'interaction qui est plus parlant pour ceux qui sont habitués à la bureautique.

      Web car bon le HTML c'est mieux en WYSIWIG :-) et ya même un gestionnaire de formulaires

      Tiens, je ne connaissais pas. Belle découverte, merci !

  • # Que fonts la police?

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

    Comment vous gérez les différentes polices de caractères?

    J'ai toujours du mal à m'y retrouver, et l'affichage du rendu aide, mais c'est insuffisant.

    Parfois j'aimerai exclure certaines polices lors de mes recherches, ou à l'inverse sélectionner que parmi les polices d'affichages de caractères asiatiques (par exemple).

    Idem pour celles avec ou sans empâtements.

    Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # Rédaction de document sur plusieurs page et style

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

    Je profite de la dépêche pour pousser ma petite remarque, j'ai récemment eu à rédiger un document sur plusieurs pages avec Titre, sommaire et compagnie. J'ai eu beaucoup de mal à faire fonctionner les styles.

    Pour avoir quelquechose de correct, j'ai utilisé le template fourni sur ce github : https://github.com/akbarahmed/libreoffice-writer-template

    Est-ce que quelqu'un aurait un tuto ou autre qui explique comment marche les styles dans Libre Office ?

    • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 8.

      Le site d'Ysabeau est sans doute intéressant à consulter.

      Sinon, il y a aussi le livre LibreOffice, c'est stylé

      Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

    • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4. Dernière modification le 11 septembre 2022 à 15:19.

      Curieuse façon de procéder que celle consistant à mettre un modèle en ligne sur un dépôt git :-)

      Qu’est-ce qui te pose problème exactement ?

      Outre les références données par Tisaac, tu peux télécharger un dépliant que j’ai pondu sur les styles dans Writer qui te donne l’essentiel. Après… c’est très riche.

      Mais, si tu veux modifier la police du document, il faut modifier ça dans Outils > Options > LibreOffice Writer > Polices standard. Ça modifiera tout (y compris les styles de caractères) et seulement pour les documents basés sur ce modèle (donc pas pour les autres et encore moins pour ton modèle par défaut).

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

        Curieuse façon de procéder que celle consistant à mettre un modèle en ligne sur un dépôt git :-)

        Pourquoi ? (question peut-être naïve mais sérieuse de l'inculte que je suis.)

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

          Parce que github c'est compliqué ! Là tu as une liste quarante-douze mille fichiers au lieu d’un seul et qu’en plus quand tu cliques sur le fichier ça ouvre une autre page pour que tu le télécharges.

          En plus en l’espèce je n’ai pas compris pourquoi il y a toute une tartine pour « installer » le fichier.

          Cette manie des gens d’informatique d’utiliser github pour tout et n’importe quoi est aussi agaçante que celle des gens qui font des longs fils sur Twitter alors que sur un site ce serait plus lisible, facile à trouver et accessible.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

            Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

            Ah d'accord…

            […] et qu’en plus quand tu cliques sur le fichier ça ouvre une autre page pour que tu le télécharges.

            Mais ce ne serait pas très différent si je télécharge depuis un FTP ou un partage Samba ou un Drive quelconque ou depuis ton site. Si ?

            Là tu as une liste quarante-douze mille fichiers au lieu d’un seul […]
            En plus en l’espèce je n’ai pas compris pourquoi il y a toute une tartine pour « installer » le fichier.

            Pour une fois que quelqu'un ne balance pas juste un fichier et puis démerde toi… Je trouve bien de savoir :
            - où placer le gabarit pour que ce soit utilisable naturellement depuis le programme
            - ce que ce gabarit apporte et donc si ça me convient plutôt que de l'installer d'abord pour découvrir
            - accessoirement, il y a un exemple (d'autres auraient juste mis une image mais là il y a le .odt et le .pdf correspondant) ; d'où la myriade de fichiers mais on précise dans la tartine qu'il n'y a qu'un seul à utiliser.

            Inversons le problème : quand tu mets un modèle à disposition sur ton site, tu ne le présentes pas et n'indique pas aux néophytes comment le mettre en place ?

            Cette manie des gens d’informatique d’utiliser github pour tout et n’importe quoi est aussi agaçante que celle des gens qui font des longs fils sur Twitter alors que sur un site ce serait plus lisible, facile à trouver et accessible.

            Là par contre nous sommes bien d'accord (d'agacement) …parce-que je suis anti-réseaux-monopolistiques. Je peux comprendre que certaines personnes aiment versionner leur travail et utilisent Git (même si ces outils c'est bof pour ce genre de formats non textuels) ; et je comprends/constate aussi que la majorité va vers les plateformes existantes plutôt que d'avoir à s'héberger.

            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

        J'ai perdu une heure à essayer de faire marcher correctement la numérotation des paragraphes, je n'ai pas trouvé la doc de libreoffice très claire sur ce point. Une recherche Google m'a amené sur ce template qui m'a permit d'avoir une présentation correcte qui me conviennait, j'étais aussi surpris de voir un tel document hébergé sur github mais bon, j'étais "pressé" et comme le template convenait.

        Mais je m'étais gardé pour plus tard de coté de chercher à comprendre comment les styles fonctionnaient, donc merci Tisaac pour les liens, je vais regarder cela attentivement.

        • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 12 septembre 2022 à 10:38.

          … et merci Ysabeau aussi, j'ai ajouté ton site dans mes flux rss, il y a l'air avoir du contenu très intéressant pour libre office.

        • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4. Dernière modification le 12 septembre 2022 à 18:44.

          Si tu parles de styles de liste numérotée :

          • tu as un style de numérotation (paragraphe),
          • tu paramètres la numérotation (style de liste),
          • tu peux (je conseille) attribuer un style de caractères à la numérotation (par défaut d’ailleurs c’est Caractères de numérotation).

          Avec ces trois éléments tu configures ton style de liste numérotée.

          Il faut paramétrer le retrait dans le style de paragraphe et le style de puce.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

            Posté par  . Évalué à 4.

            En digraissant mais pas trop : attention à «heading style» et «Outline level» qui sont deux choses différentes cependant pour numéroter des chapitres… J'ai bien mis une semaine à comprendre la différence.

            voir https://bugs.documentfoundation.org/show_bug.cgi?id=146892#c14

            • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

              Mais on ne peut pas appliquer, dans la configuration du style, un style de liste à un titre de Niveau 1 etc.

              En revanche, dans la Numération des chapitres, non seulement on indique le type de numérotation, mais on peut la faire précéder d’un caractère pour un effet décoratif par exemple, et évidemment lui affecter un style de caractère. J’ai utilisé ça notamment pour ce modèle de CV ou celui-la.

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

            • [^] # Re: Rédaction de document sur plusieurs page et style

              Posté par  . Évalué à 10.

              Pour numéroter des chapitres sans se prendre la tête, il faut utiliser les styles de chapitres (Titre 1, Titre 2, etc.) prédéfinis, éventuellement modifiés. Ensuite utiliser Outils > Numérotation des chapitres. C'est la bonne vieille méthode qui fonctionne très bien depuis StarOffice 5. À partir de là on peut aisément créer toutes les tables des matières qu'on veut.

              Ensuite la confusion est venue quand des utilisateurs ont fait pression pour singer MS-Word, c'est-à-dire appliquer des niveaux de plan à des styles quelconques. Si on a besoin d'un chapitre de niveau 1 dont le titre serait mis en forme différemment de Titre 1, il faut créer un style dérivé de Titre 1 avec la mise en forme souhaitée. Un cas d'utilisation est, par exemple, l'ajout d'annexes, avec le mot « Annexe » suivi de son numéro inséré automatiquement au début du titre du chapitre.

              Comme je dis toujours, utiliser LibreOffice en suivant le mode d'emploi de MS-Office, c'est une mauvaise idée.

  • # Et OnlyOffice, on en parle ?

    Posté par  . Évalué à -6.

    Je vois beaucoup de news sur LibreOffice, mais quasiment aucune sur OnlyOffice, qui est, pour moi, bien meilleur (surtout niveau interopérabilité DOCX/XLSX, interface, ergonomie, collaboration, etc).

    C'est bien dommage. C'est pas pour critiquer LibreOffice, mais vous faîtes un petit tour des solutions alternative et vous ne citez pas son principal concurrent en open source, c'est sacrément dommage.

    • [^] # Re: Et OnlyOffice, on en parle ?

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6.

      Et tu penses que OnlyOffice dit du bien de LibreOffice?

      En plus de cacher la conversion des fichiers ouverts vers un format discutable et problématique, rendant difficile l'ouverture correcte desdits fichiers par LibreOffice.

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: Et OnlyOffice, on en parle ?

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

        Et, de toute façon OnlyOffice n'est pas dérivée de LibreOffice et elle est assez pauvre à côté. Pour ce qui est de l'esthétique, elle est copiée sur la suite MsOffice et elle est bien moins configurable que LibreOffice qui propose plusieurs interfaces graphiques et jeux d'icônes et qu'en plus on peut personnaliser comme on veut soit pour un fichier seulement, une application de la suite ou toutes les applications.

        Mais OnlyOffice, ça peut être bien quand on se fiche de la qualité technique des documents. Mais dès qu'on a un peu d'exigence…

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: Et OnlyOffice, on en parle ?

      Posté par  . Évalué à 4.

      Personne ne t'empêche de rédiger un journal pour dire tout le bien que tu penses d'OnlyOffice, voire tout le mal que tu penses de LibreOffice.

    • [^] # Re: Et OnlyOffice, on en parle ?

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 8.

      Je vois beaucoup de news sur LibreOffice, mais quasiment aucune sur OnlyOffice

      C'est vrai qu'il n'y a jamais rien qui mentionne OnlyOffice. En fait, si on compare avec LibreOffice, il faut aussi pas mal remonter pour avoir des dépêches centrées sur LibreOffice.

      Mais bon, c'est vrai que pour troller, mieux vaut ne pas s'attarder au factuel.

      Sinon, pour rappel et évoquer par ailleurs, c'est la communauté qui fait LinuxFR. On y trouve collectivement ce que l'on y apporte. Je me réjouis de lire prochainement tes news sur OnlyOffice.

      Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à -2. Dernière modification le 14 septembre 2022 à 07:40.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

  • # Conversion en epub : le retour de writer2xhtml

    Posté par  . Évalué à 7.

    À noter, dans les extensions, le retour de writer2xhtml (compagnon de writer2LaTeX), qui, comme son nom ne l'indique pas, permet également la conversion d'un document en epub.

    Quand writer a pris en charge la conversion native en epub, l'auteur de writer2LaTeX a décidé que ça n'était plus la peine de maintenir une extension qui faisait double usage et a abandonné writer2xhtml, et c'est bien dommage car le code généré par ce dernier était beaucoup plus propre que celui généré par writer (pas étonnant, d'ailleurs, quand on connaît l'exigence de rigueur des LaTeXiens). Entre autres nombreux exemples, le nom des classes dans <p> et <span> reprenait celui des styles de paragraphe et de caractères qu'on avait définis dans writer.

    Le format des epubs générés par writer s'est largement amélioré depuis, mais pas au point de rattraper la qualité de ceux de writer2xhml.

    Évidemment, pour avoir un epub correct avec writer2xhtml, il faut partir d'un document soigné dans writer, utilisant abondamment les styles et jamais le formatage en ligne (par exemple, ne pas utiliser le bouton "Centrer" ou "Taille de police" sur un groupe de mot ou sur un paragraphe, mais lui appliquer un style de caractères ou de paragraphe).

    Un petit tour dans la config de writer2xhtml s'avère également nécessaire pour obtenir ce qu'on cherche, mais une fois définis les bons paramètres, on obtient vraiment un produit de qualité.

    J'espère juste que cette nouvelle version, que je viens de découvrir et n'ai pas encore eu le temps de tester, continue à tenir ses promesses. À noter que writer2xhtml qui était précédemment un sous-produit de l'extension writer2LaTeX, est maintenant une extension à part entière.

    • [^] # Re: Conversion en epub : le retour de writer2xhtml

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

      Ce n'est pas une nouvelle version, mais seulement une mise à jour de la fiche. La version date de 2019 et ne fonctionne pas sous LibreOffice 7.4.

      Autant j'apprécie le fait que LibreOffice exporte en epub assez correctement, autant j'aimerais bien, en effet que ça soit amélioré. Cela dit, entre Calibre et Sigil, il y a de quoi faire.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Conversion en epub : le retour de writer2xhtml

        Posté par  . Évalué à 6.

        Non, il y a eu du mouvement depuis 2019. Selon les news dans son sourceforge :

        2022/06/30: Writer2xhtml has now been completely separated from Writer2LaTeX, and a new beta test release Writer2xhtml 1.7 beta is available for download. A new release of Writer2LaTeX will follow later this summer.

        Il annonce également une version java en CLI :

        Writer2xhtml can work as a standalone command line utility and java library.

        Je vais l'essayer la semaine prochaine et vous dirai si cette version beta fonctionne avec LO 7

        Cela dit, entre Calibre et Sigil, il y a de quoi faire.

        La conversion calibre d'un doc vers epub donne un code cradock, du fait même de la technique utilisée par calibre, qui est extrêmement versatile (peut convertir plusieurs formats vers plusieurs formats) mais donne une montagne de spans imbriqués et non nécessaires, et une feuille de style illisible.

        Ça n'est pas le cas de writer2xhtml (dans son ancienne version tout au moins).

  • # Première mise à jour corrective

    Posté par  . Évalué à 5.

    LibreOffice 7.4.1 vient d'être publié : https://blog.documentfoundation.org/blog/2022/09/15/libreoffice-741-community/

    Comme déjà dit, normalement l'interface utilisateur de cette version est complètement traduite/adaptée en français.

  • # Reconnaissance vocale

    Posté par  . Évalué à 5.

    Je suis depuis plusieurs années à la recherche d'un logiciel de reconnaissance vocale qui s'intègrerait bien dans LibreOffice sous Linux.

    Même un greffon qui enverrait les données à un service web me contenterait tant pour l'instant je suis tout nu sur le sujet.

    A noter : mes différents essais pour l'instant avec des solutions type Google GSuite ne m'ont pas donné grande satisfaction. C'est très efficace tant qu'on fait des phrases bidons, puis quand on essaye de vraiment dicter un texte, c'est la cata. Et pour peu qu'on souffre d'un défaut d'élocution (ce qui n'est pas rare pour les personnes polyhandicapées), le taux de reconnaissance devient ridicule. Et comme il n'y a pas de module d'apprentissage…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.