Quand Mark Shuttleworth fait le point sur Ubuntu

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
19
oct.
2005
Ubuntu
Juste avant la sortie de la nouvelle version d'Ubuntu, Mark Shuttleworth, son fondateur et généreux mécène, a mis en ligne sur le wiki du site officiel une "FAQ" dont l'objet principal est de répondre aux questions, inquiétudes, et autres critiques que se posent les gens à son sujet.

Au menu des questions aussi diverses que :
  • Pourquoi je m’occupe d’Ubuntu ?
  • Comment Ubuntu peut-il être viable ?
  • Que pensez-vous de la compatibilité binaire entre distributions ?
  • Est-ce qu’Ubuntu est un fork de Debian ?
  • Que faire si le succès d’Ubuntu signifie la mort de Debian ?
  • Pourquoi financez-vous Ubuntu, plutôt que de donner l’argent à Debian ?
  • Pourquoi Ubuntu ne fait pas partie de l’Alliance DCC ?
  • Pourquoi le fond d’écran par défaut d’Ubuntu est-il marron ?
Une traduction française est proposée sur Framasoft.

Aller plus loin

  • # Ca commence mal

    Posté par . Évalué à -1.

    Est-ce-qu’Ubuntu exigera un jour une licence payante ou des royalties ?

    Non. Jamais. Je n’ai aucun interêt à faire qu’Ubuntu rejoigne l’industrie du logiciel propriétaire.


    Confusion entre logiciel propriétaire, qui peut gratuit, et un logiciel libre, qui peut être commercial.

    Est-ce que le marron sera toujours la couleur de fond d’écran par défaut ?

    Bien que RIEN ne soit figé pour toujours, nous comptons qu’Ubuntu soit là pour un bon bout de temps


    Alors là, j'ai pas suivi , on demande si la couleur marron restera dans ubuntu, sa reponse est qu'ubuntu restera :-\
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par . Évalué à -10.

      t'es un sacré théoricien toi...

      en pratique t'en connais beaucoup des LL payants ?
      • [^] # Re: Ca commence mal

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Des milliers. GCC, Bash, Linux, GNOME, KDE... RedHat vend tout ça. Ce sont donc des logiciels payant, selon ton fournisseur.
        • [^] # Re: Ca commence mal

          Posté par . Évalué à -9.

          tu crois à ce que tu écris, ou alors c'était juste pour faire une réponse ?
          A partir du moment ou il est gratuitement disponible, il est gratuit. Point.
          • [^] # Re: Ca commence mal

            Posté par . Évalué à 1.

            Dis moi où tu peux choper gratuitement RedHat Advanced Server , Mandriva Powerpack etc..... ?
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              pour mandriva, il suffit de pointer sur les repository RPM qui sont accessibles publiquement. Pour les trouver => easyurpmi.

              La seule chose qui n'est pas dispo trivialement, ce sont les ISO. Et encore, je dis trivialement, parce que mdv fournit les outils pour reconstruire les ISO un fois que tu as tous les RPM.

              Pour RedHat AS, je sais pas.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Sauf erreur de ma part, un Power Pack Mandriva ça contient des packages qui ne peuvent pas être téléchargé à partir des répertoire FTP publiques.
                Acrobat reader, real player, la java machine sun, flash player, cross over office, les pilotes proprio ATI et NVidia etc etc...

                On peut noter pour info que les pilotes NVidia et ATI sont maintenant dispos dans la version téléchargeable par les membres "standard" du club alors qu'avant ces packages n'étaient disponible que pour les membres "silver" et "gold".
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Ah ? Je me souviens pourtant qu'il y a 1an1/2 je pouvais déjà les télécharger avec compte club standart.
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Oui mais il me semble qu'ils n'étaient pas parmis les packages disponibles dans les isos que téléchargeaient les membres standart...
                    En tout cas j'ai lu un commentaire de "imr" sur slashdot qui allait aussi dans ce sens...j'ai peut être mal compris.
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Effectivement ils n'étaient pas dispo dans les isos, les membres du club standarts n'ayant alors accès (à l'heure actuelle j'en sais rien) qu'aux mêmes cd que les non-clubistes (avec quelques exceptions) mais avec l'accès au répertoire ftp contenant tout les paquets prorpios contenus dans la powerpack.
                      • [^] # ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Trois posts de suite, je commence à me poser des questions :
                        Existe-t-il un "club standart" pour mandriva, où s'agit-il d'une simple faute d'orthographe ?
                        (google donne quand même +14700 réponses pour "mandriva standart")
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Oui, je confirme. Dans le temps j'étais standard et on n'avait pas les logiciels proprio dans les isos, mais on les avait par urpmi.
                      Enfin, bon, c'est accessoire tout ça, je n'ai pas lu la news encore, j'espère que ça ne vire pas à la troll attitude.
                      Mangez de l'ubuntu, mangez du mandriva, de toutes façons, vous mangez du libre!
                      (et faites votre tour de vaisselle ou de cuisine ou payez votre part de l'addition).
                      • [^] # Re: Ca commence mal

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Bon, ben raté, pour l'ambiance, ça fait plus concert de Laurie que discussion intéressante.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par . Évalué à 0.

                > Pour RedHat AS, je sais pas.
                Une piste : http://www.centos.org/
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Ta CentOS, c'est pas RedHat AS, sinon elle s'appellerait RedHat AS.
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    CentOS, c'est RedHat moins les trucs non libres, qui se limite au nom de marque RedHat, et à son logo.

                    Donc, soit tu dis que RedHat est non libre à cause de sa marque et son logo, soit tu considère que RedHat est libre, mais alors tu ne considères plus la marque et le logo comme faisant partie de la distrib.

                    Dans tous les cas, le plus de RH, c'est le service, sinon, personne payerait une RHEL alors qu'il y a centos gratos à coté.
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      > Dans tous les cas, le plus de RH, c'est le service, sinon, personne payerait
                      > une RHEL alors qu'il y a centos gratos à coté.

                      Il est clair que pour la plupart des gens, ça vient pas à l'idée qu'il faut de l'argent pour que les autres gagnent leur vie, hélas :/
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Dans tous les cas, le plus de RH, c'est le service, sinon, personne payerait une RHEL alors qu'il y a centos gratos à coté.

                      Plus le fait que des editeurs de logiciels grantissent le fonctionnement de leurs produits sur ces versions de même pour les constructeurs de matériels.
                      Je pense que pour les gros groupes (en tout cas dans ceux ou j'ai travaillé) c'est le critère n° 1 qui favorisera un bon service.
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      « soit tu dis que RedHat est non libre »

                      Je dis que RedHat n'est pas gratuite. Gratuit ne signifie pas libre. Tout ceci est d'ailleurs très bien expliqué à http://www.gnu.org
                      • [^] # Re: Ca commence mal

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Tu considères que si on enleve la marque et le logo RedHat, ça n'est plus RedHat.

                        Donc, le logo et la marque RedHat font partie de la distribution RedHat.

                        Or, ni le logo, ni la marque RedHat ne sont libres.

                        Donc, RedHat n'est pas libre.


                        Si tu considères que RedHat est libre, alors c'est que tout ce qui est dans RedHat est libre.

                        Or, ni le logo, ni la marque RedHat ne sont libres.

                        Donc, ni le logo, ni la marque RedHat ne font vraiment partie de la distribution (et du coup, centos est une RedHat).


                        T'as que deux choix, si tu dit que RedHat est libre mais que CentOS n'est pas RedHat, t'est pas cohérent.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Mandriva Powerpack : mauvais exemple. Si on considère qu'une distribution est un "logiciel" à part entière, alors la powerpack n'est pas un LL car contient des logiciels non libres (drivers nvidia, acrobat reader, flash, etc...)

              Pour tous les paquetages libres non présents sur la version Free Download, il suffit de les télécharger depuis les miroirs publics adéquats.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par . Évalué à 8.

              Je crois que vous (pas tout le monde) confondez un peu tout.

              Bash, gcc, gnome et kde pour ne citer qu'eux sont des logiciels libres gratuits.

              Si Redhat ou Mandrake les inclus dans une distribution Linux complète ça ne fait pas d'eux des logiciels payants. Les sources de ces applications sont toujours disponibles sur le site d'origine du projet. Ce que tu (je me permet de te tutoyer maintenant qu'on se connait) achètes en fait c'est le service de redhat et mandrake qui les ont paquetagés (packagés pour les intimes), les ont préconfigurés pour les intégrer dans un système global. Tu payes donc le service d'intégration et non le logiciel. A ne pas confondre.

              Si ensuite Mandrake ou/et Redhat inclus des logiciels propriétaires dans leur distribution, et bien ça ne fait pas des autres logiciels des logiciels payants.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par . Évalué à 8.

                c'est le service de redhat et mandrake qui les ont paquetagés (packagés pour les intimes)

                et même empaquetés, pour les puristes ;-)
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il y a 3 ans, quand je critiquais RedHat avec sa traduction de package en paquetage (une abbération en Français, package se traduit par paquet, il n'y aucun doute là dessus, il suffit de prendre un dico Anglais ; le paquetage désignant l'ensemble des affaires de campagne d'un soldat...), certains rigolaient.
                  J'espère qu'ils rigolent encore, en voyant apparaître des verbes tels « empaquetager » (laid, long et inutile).
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                « Je crois que vous (pas tout le monde) confondez un peu tout.

                Bash, gcc, gnome et kde pour ne citer qu'eux sont des logiciels libres gratuits. »

                Où tu as vu que ces logiciels sont gratuits ? Le fait que tu puisse en obtenir une version gratuitement ne signifie pas qu'ils sont gratuit. Cela signifie juste que tu as pu en obtenir une copie gratuitement et que tu peux en donner des copies gratuitement.

                Mais n'importe qui peut vendre ces logiciels, et dire que lorsqu'untel vend une boite, il vend un service, c'est une tournure d'esprit abstraite. De fait, ce qui est vendu est un ensemble, comprenant le logiciel.

                Un logiciel libre n'est jamais gratuit ou payant, cela ne veut absolument rien dire, puisque légalement il peut être les deux.
                Par exemple, pour 15 euros, je te vend GCC, moi (sans support, non, juste le logiciel).
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Pour que quelque chose soit payant, il faut que tu ne puisses pas te le procurer gratuitement. Or tout logiciel libre est disponible gratuitement.

                  Quand tu achetes une boite Mandriva, tu payes les CDs et le support, mais les packages, ce sont les même que dans le version download.

                  Donc oui, dans la pratique, logiciel libre == logiciel gratuit.

                  >Un logiciel libre n'est jamais gratuit ou payant, cela ne veut absolument rien dire,
                  >puisque légalement il peut être les deux.

                  Oui, comme tout, tu peux prendre n'importe quel fanzine gratuit et le vendre, si y'a des abrutis pour l'acheter, tant mieux pour toi. Mais ceux qui veulent peuvent se le procurer gratuitement.
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Pour que quelque chose soit payant, il faut que tu ne puisses pas te le procurer gratuitement.
                    C'est dommage de batir toute une argumentation sur une affirmation aussi contestable...
                    Il est selon toi impossible que quelque chose soit parfois gratuit et parfois payant ?

                    Sais tu que nombre de SSLL font du logiciel libre «à façon», et que même si il est libre, le seul moyen pour leurs clients de se le procurer est de payer ?
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    « Pour que quelque chose soit payant, il faut que tu ne puisses pas te le procurer gratuitement. Or tout logiciel libre est disponible gratuitement. »

                    Je peux gratuitement obtenir des feuilles de papier sur mon lieu de travail. Est-ce pour autant que les feuilles de papiers qui sont au supermarché, les mêmes, sont gratuites ?

                    Pour qu'une chose soit payante, il faut qu'un personne demande de l'argent en échange de cette chose. Peu importe si quelqu'un d'autre sur terre te propose la même chose gratuitement.


                    « Quand tu achetes une boite Mandriva, tu payes les CDs et le support, mais les packages, ce sont les même que dans le version download.

                    Donc oui, dans la pratique, logiciel libre == logiciel gratuit. »

                    Parce que tu pars du postulat qu'un logiciel n'est qu'un bout de code. Alors que de nos jours, tout les logiciels sont payant pour leur code mais aussi pour leur support.
                    Par ailleurs, quand quelqu'un est payé par une boite pour bosser sur un logiciel libre, on ne peut pas dire que ce logiciel est gratuit pour cette boite, puisqu'elle paye pour ce logiciel... même si on peut télécharger gratuitement ce logiciel.

                    Un logiciel libre peut être gratuit ou payant, c'est selon.
                    C'est un grossier malentendu que de prétendre que les logiciels libres sont gratuit. Si c'était le cas, ils n'auraient aucune viabilité économique, et par conséquent aucune viabilité sociale.


                    « Oui, comme tout, tu peux prendre n'importe quel fanzine gratuit et le vendre, si y'a des abrutis pour l'acheter, tant mieux pour toi. Mais ceux qui veulent peuvent se le procurer gratuitement. »

                    Toutefois, s'ils se le procurent gratuitement, ils auront du le chercher eux-même, ils devront eux-même se renseigner pour savoir s'il existe une nouvelle version...
                    Par ailleurs, s'ils tiennent à ce fanzine parce que leur activité en dépend, il peuvent aussi vouloir s'assurer que ce fanzine aura les moyens financiers de poursuivre son activité...
                    Peut-on vraiment parler d'abrutis ?

                    Le gratuit c'est bien gentil. Mais aucun professionnel ne devrait dépendre du gratuit.
                    Par définition, le gratuit ne te donne pas le droit d'exiger. Or une grosse boite qui dépend de systèmes informatiques devraient pouvoir exiger ; et pour cela, elle doit payer. L'intérêt du libre, c'est qu'elle sera indépendante dans son paiement, elle ne sera pas obligée de payer une boite précise. Elle pourra même faire la chose en interne. Mais d'une manière ou d'une autre, ce ne sera pas gratuit.
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      > Alors que de nos jours, tout les logiciels sont payant pour leur code mais aussi pour leur support.

                      Oui et les données aussi peuvent etre payante alors que le code est ouvert, voie par exemple la liberation de moteurs de jeu...
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Les sources de RHAS sont librement telechargeables. Je vois pas du tout le probleme. Plusieurs groupes de motives ont meme reconstruit la distribution... notemment l'equipe de CentOS.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Il est normal que tu ne vois pas le problème, il n'y a aucun problème ! Le produit RedHat Enterprise n'est pas gratuit mais ce n'est pas un problème.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par . Évalué à 0.

              Une version compilé de RHEL packagé dans un ou plusieur jolie ISO sa ce paye ... Mais l'ensemble des sources du projet sont accessible gratuitement.

              Ainsi plusieurs projet annexe (3 ou 4 .. voir distrowatch) propose une version entièrement recompilé par leurs soins de RHEL ... le tous téléchargeable gratos ..

              Je ne parle pas des morceaux de proprio inclu dans les distros comme RHEL ou Mandriva puisque l'on parle de la gratuité/ou non des logiciels libre.

              Bref y'a pas à tortiller du c## pour c#### droit. Un logiciel libre est - de par la disponibilité obligatoire de ces sources - un logiciel gratuit !

              Après y'a tous de même plein de possibilité de dégager du bénéfice (monétaire) de tous ça : en vendant des compilations de logiciel, des services de supports, d'aide, d'apprentissage, etc.

              C'est d'ailleurs ces possibilité de rémunération qui font vivre des milliers de développeur libre de par le monde. Ici Mark Shuttleworth compte sans doute dégager des bénéfice d'Ubuntu en vendant via son entreprise des contrats de support au entité utilisatrice...
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ok, il faudra expliquer à GNU qu'il ne comprend rien au logiciel libre : http://www.gnu.org/philosophy/selling.html
                puisque « Un logiciel libre est - de par la disponibilité obligatoire de ces sources - un logiciel gratuit ! ».

                Ou bien... ou bien tu te trompe. Par exemple en croyant que la disponibilité obligatoire des sources signifie disponibilité obligatoire pour tous et non uniquement à ceux à qui est délivré le logiciel. Par exemple en croyant que parce qu'un chose peut-être gratuite à un endroit à un moment donnée, elle est forcement toujours gratuite (par exemple, si un bar offre des bières gratuites de 18h à 18h30, selon ce raisonnement, on pourrait déclarer que la bière est une chose gratuite sur terre).


                « C'est d'ailleurs ces possibilité de rémunération »

                Evidemment. Confondre gratuité et liberté, c'est entretenir une confusion douteuse à l'égard des activités commerciales qui tournent autour du libre.
                Lorsqu'un logiciel propriétaire est vendu, logiciel et services, on dit que le logiciel est vendu sans pour autant penser que seul le logiciel à proprement parler est vendu.
                C'est pareil pour libre, quand tu payes un logiciel libre, tu paye un logiciel libre même si évidemment ton intérêt n'est généralement pas le code à proprement parler, que tu peux facilement obtenir gratuitement par ailleurs, mais le support, le qualité du paquet.
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  >on pourrait déclarer que la bière est une chose gratuite sur terre

                  Super, un logiciel, ce n'est rien de matériel, donc, ton exemple...

                  >Par exemple en croyant que la disponibilité obligatoire des sources signifie
                  >disponibilité obligatoire pour tous et non uniquement à ceux à qui est délivré le
                  >logiciel.

                  Bravo, tu viens de couvrir 1% des logiciels libres(et je suis gentils) avec cette phrase.

                  Ce qu'il faut que tu comprennes, c'est qu'il est déjà compliquer pour un logiciel propio "GRAND PUBLIC" de faire des thunes, alors un logiciel libre. Après bien sur dans le monde de l'entreprise c'est différent, mais on parle de Ubuntu la, un produit "GRAND PUBLIC".

                  >Evidemment. Confondre gratuité et liberté, c'est entretenir une confusion
                  >douteuse à l'égard des activités commerciales qui tournent autour du libre.

                  Je ne confonds pas du tout les deux, c'est que pour moi la gratuité ne doit pas être un argument pro logiciel libre, c'est bien la liberté qui est importante, liberté de contribuer, d'améliorer, de redistribuer. Je suis désolé, mais un logiciel vendu par une boite à une autre boite en interne, il peut être sous GPL ou proprio, je m'en fou un peu vu que je ne bénéficie d'aucune des liberté citées ci avant.

                  >C'est pareil pour libre, quand tu payes un logiciel libre, tu paye un logiciel libre
                  >même si évidemment ton intérêt n'est généralement pas le code à proprement
                  >parler, que tu peux facilement obtenir gratuitement par ailleurs, mais le support,
                  >le qualité du paquet.

                  Tu parles encore sur un cas particulier, celui de l'entreprise et des administrations, et même dans ce cas la, je peux te le dire, les logiciels libre s'obtiennent gratuitement(fedora, debian, ...) et sont considéré comme tel(OpenOffice).
          • [^] # Re: Ca commence mal

            Posté par . Évalué à -3.

            Ca va les ayatollahs prépubères là ? Vous avez fini votre décharge de moinssage ?
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par . Évalué à 4.

              D'ailleurs il faudrait apprendre à lire car ici il est demandé "Ce commentaire est-il pertinent ou inutile ?" et non pas "Etes-vous d'accord ou pas avec ce commentaire ?"
      • [^] # Re: Ca commence mal

        Posté par . Évalué à 1.

        les distributions commerciales comme SüSE, RedHat, Mandriva ne font pas dans le logiciel libre? on m'aurait menti?
      • [^] # Re: Ca commence mal

        Posté par . Évalué à 8.

        >en pratique t'en connais beaucoup des LL payants ?

        En tant que developpeur j'espere qu'il y'en a. J'ai pas envie de travailler gratos. Le developpement "sponsorisé" par la vente de service, ca convient bien à certains softs pas à d'autres.
        Un cas concret de LL payants, c'est les logiciels libres developpés par les SSLL. Le client paye pour un developpement spécifique qui correspond à son cahier des charges. Le logiciel livré est libre. Il a donc bien payé pour l'avoir. Apres si le logiciel est suffisament générique, et que la SSLL est philantrope, elle peut le diffuser gratuitement. ( le client egalement ).
        • [^] # Re: Ca commence mal

          Posté par . Évalué à 4.

          Le seul inconvénient de cette approche et que tu payes un developpement pour tout le monde,y compris pour que les concurrents récupèrent gratuitement le fruit de ton investissement.

          Donc là aussi c'est réservé pour certain type de logiciels qui n'ont pas un intêret stratégique pour l'investisseur.

          Ca en refroidit plus d'un ... Hélas
          • [^] # Re: Ca commence mal

            Posté par . Évalué à 7.

            Ouais, enfin on peut aussi imaginer que le logiciel soit libre mais diffusé d'une manière restreinte : l'entreprise A paye 100000¤ pour faire développer le logiciel, en contrepartie, elle a les sources d'un logiciel libre. L'entreprise B peut aussi accepter d'acheter le logiciel, par exemple à 10000¤, et elle a aussi les sources, peut à son tour demander des fonctionnalités spécifiques, etc. Idem pour des entreprises C, D, etc. Mais personne n'a intérêt à diffuser le binaire et les sources gratuitement en dehors du système.

            Il ne faut pas oublier que la diffusion des sources n'est obligatoire que quand le binaire est distribué : si le logiciel reste en interne, même modifié, il n'y a aucune raison pour diffuser les sources gratuitement.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par . Évalué à 1.

              mis a part la possibilite d'utiliser des librairies gpl sans payer les eventuels licences proprio (qt par ex), je vois pas trop l'interet de la chose.

              Generalement quand tu demandes a une ssii de developper un soft pour toi, ladite ssii te transfert les droits sur les sources une fois le dev termine.

              Alors libre ou pas, le client il s'en branle vu que de toutes facons c'est a lui et personne d'autre.
              Si en plus c'est pour garder le produit en interne, le libre on s'en tamponne le coquillard.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par . Évalué à 4.

                Ca peut quand même servir à partager les frais de maintenance du logiciel. Si ton contrat implique que la SSII doit coder ton truc et assurer la correction de bugs, les évolutions éventuelles, etc., tu as tout intérêt à partager les frais avec les concurrents qui ont joué le jeu. Éventuellement, ça te permet aussi quelques années après de diffuser le logiciel, cette fois-ci gratuitement, quand tu estimes que l'exclusivité du truc te coûte plus cher que la maintenance, et que tu espères trouver quelques concurrents qui jouent le jeu.

                Je vois plutôt ça comme la création d'un club fermé d'entreprises qui jouent le jeu du libre entre elles, et qui exclue celles qui ne veulent pas jouer le jeu.

                Accessoirement, rien ne t'empêche d'introduire des cochonneries de spywares dans le code quand tu le diffuses : c'est pas très fair-play, mais le bourrin qui utilise le soft sans regarder dedans "paye" en quelque sorte son avarice ("ah désolé, on avait mis en place un système de sauvegarde automatique de la base de données sur nos serveurs, la vôtre a été sauvegardée également par erreur, désolé, hein, fallait lire le code pour nous reporter le bug"). (en fait, j'exagère certainement le dernier point, mais même quand le code est diffusé, rien ne t'oblige à faciliter la vie de ceux qui comptent utiliser sans participer).
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                On comprend que tu n'en a rien à cirer du libre. Ce n'est pas le cas de tout le monde, cependant.

                (si c'était le cas, il n'existerait même pas de linuxfr).
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par . Évalué à 7.

                  non, je n'en ai pas rien a cirer du libre.
                  (si c'etait le cas je trainerais pas ici et je serais pas sous debian)

                  Seulement mettre en avant la licence lorsqu'au final le client est unique et sera de toutes facons proprietaire des droits des sources, c'est quand meme une belle perle.

                  Maintenant, si tu veux mon avis sur le libre :
                  Le libre c'est cool, c'est a des avantages indeniables, ca a aussi des inconvenients indeniables (notamment au niveau des business plan) mais comme on ne vit pas dans un monde manicheen, des fois c'est pas adapte du tout, des fois c'est exactement ce qu'il faut, des fois ca atomise le proprio et des fois il se fait masser les gencives a coup de cric par le proprio.

                  Pourquoi un probleme au niveau du business plan?
                  parce qu'on ne peut pas fourguer du service pour toutes les applis. Pour de l'informatique informaticienne, pas de probleme, ca vient tout seul et les clients sont a meme d'apprecier a leur juste valeur les 4 libertes de la GPL.
                  Pour des applis grand public faudra qu'on m'explique quel service on peut vendre, etant donne que le soft est gratuit (et meme si l'auteur ne fait que vendre le binaire yaura toujours un connard pour redistribuer le binaire/sources gratos) et que pour du grand public on est cense faire un produit qui marche out of the box sans aide.
                  Donc a moins de faire des produits inutilisables sans l'aide des dev (et donc enfermer les utilisateurs dans un support), je vois pas comment faire du pognon avec.
                  Surtout qu'au final l'utilisateur ne profitera que d'une des 4 libertes : libre diffusion (parce que modification et etude, il s'en branle grave et utilisation, il s'en fout vu qu'il lit pas les licences).

                  Plus qu'un proprio vs libre, ya des cas de figures adaptes au libre, des cas adaptes au proprio et des cas limites. Comme dans la vraie vie quoi, si on avait une solution unique a tous les problemes, ca se saurait et on se ferait pas chier ici bas.

                  Bref, j'essaye de voir plus loin que le bout de mon nez et de sortir de la logique "c'est libre donc c'est mieux".
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Et la solidarité ?
                    Au moment ou Mandrake ce portait pas très bien, on a vu une augmentation significative des adhésions au club.
                    Quand tu convertit quelqu'un au libre il ne faut pas oublier de lui expliquer que les bénévoles ne sont pas contre les donts, que les boites comme RedHat, Suse, Mandriva on besoin de vivre.

                    J'utilise Mandriva, mais si une des autres distrib majeur venait à rencontrer des problèmes d'ordre financier, et vu que j'en ai les moyens, je serai parmis les premier à donner même si je n'utilise pas la distrib.
                    C'est ça aussi le libre, la solidarité.
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Je vois pas ce que ca a avoir avec ce que j'ai explicite plus haut.
                      A moins que tu consideres ca comme un business plan?

                      Sinon, je ne "convertit" pas les gens.
                      Je ne suis pas un evangeliste persuade qu'il a raison et que les autres bruleront en enfer.
                      Je ne pense pas etre plus malin qu'eux et n'essayent pas de repondre a leur besoins a leur place.

                      En clair, je laisse les gens vivre leur vie.
                      Je fais remarquer qu'il existe des outils libres et la plupart du temps gratuit quand l'occasion se presente (ie quand on me demande comment faire telle chose), et c'est a peu pres tout.

                      Chacun sa merde, le genre "je sais mieux que toi ce qui est bon pour toi" m'enerve au plus haut niveau, donc j'evite tant que possible de m'immiscer dans la vie virtuelle des autres.
                      • [^] # Re: Ca commence mal

                        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

                        alors arrete le libre...tu n'est qu'un opportuniste...un parasite.
                        • [^] # Re: Ca commence mal

                          Posté par . Évalué à 4.

                          wouahou, t'en a d'autres des comme ca?

                          tu ne m'a toujours pas explique le lien entre la solidarite et mon post plus haut.

                          Et je veux bien savoir en quoi le fait de ne pas se comporter en croise fait de moi un opportuniste et un parasite.
                          • [^] # Re: Ca commence mal

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Disons que le libre n'a sans doute pas vraiment besoin de gens qui pensent « ya des cas de figures adaptes au libre, des cas adaptes au proprio et des cas limites. ».
                            Car il ne s'agit « d'une solution unique a tous les problemes » mais d'une approche.

                            Et soi une approche est bonne en matière d'informatique, et de recherche, soit elle ne l'est pas.

                            Par analogie avec la recherche, ce que tu dis reviendrais à dire que dans certains cas seulement, il est préférable de publier les resultats de ses travaux, alors que dans d'autres il vaut mieux tout garder pour soi. De fait, la publication à un intérêt général qui est toujours vrai, même si des intérêts très personnels peuvent y faire obstruction.

                            Je maintiens ce que je disais plus haut, même si des acharnés déclareront ma pensée inutile (à eux d'assumer ce que leur tournure d'esprit implique ; est inutile ce qu'ils ne pensent pas !), selon ce point de vue, le logiciel libre n'existerait probablement pas sous sa forme actuelle (c'est à dire en correspond à un système viable en production).
                            • [^] # Re: Ca commence mal

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Disons que le libre n'a sans doute pas vraiment besoin de gens qui pensent « ya des cas de figures adaptes au libre, des cas adaptes au proprio et des cas limites. ».
                              aaaaah "le libre"
                              on lui en fait dire des trucs sans lui demander son avis "au libre"

                              bref, reste entre gens biens, puisque c'est ce que tu veux..
                              • [^] # Re: Ca commence mal

                                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                « on lui en fait dire des trucs sans lui demander son avis "au libre" »

                                Le libre n'est pas une personne. Donc il ne parle pas. Donc on ne lui faire rien dire.

                                Si je dis que mon verre de vin peut se passer d'ajout d'eau pétillante, je ne prétend pas que mon verre parle.
                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Pour des applis grand public faudra qu'on m'explique quel service on peut vendre, etant donne que le soft est gratuit (et meme si l'auteur ne fait que vendre le binaire yaura toujours un connard pour redistribuer le binaire/sources gratos) et que pour du grand public on est cense faire un produit qui marche out of the box sans aide.
                    Donc a moins de faire des produits inutilisables sans l'aide des dev (et donc enfermer les utilisateurs dans un support), je vois pas comment faire du pognon avec.


                    Note que la question se pose autant pour les logiciels propriétaires et que la plupart d'entre-eux sont devenus aussi relativement gratuits.
                    Bien sûr, il y aurait "l'exception" Windows mais le Grand Public, le vrai, n'a aucune idée du coût réel de Windows puisqu'il est toujours fourni en complément d'un autre produit bien connu: l'ordinateur.
                    Il y a longtemps que pour cette cible marketing, le logiciel est devenu un complément plus qu'un produit en lui-même.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par . Évalué à -2.

              Oui mais dans ce cas ce n'est plus du logiciel libre ou "Open" source mais "Shared" source.

              Même M$ partage le code de windows avec quelques entreprises privilégiées et on ne parla pas de LL.
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par . Évalué à 2.

                Il faut arreter de fumer et lire la GPL...

                Comme disait le monsieur...
                ....la diffusion des sources n'est obligatoire que quand le binaire est distribué.

                Ca c'est la contrainte principale de la GPL. C'est du logiciel libre, même si la diffusion est restreinte.
                Ca ne te plait pas (ce n'est plus du logiciel libre), mais c'est comme ça !
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par . Évalué à 1.

                  J'avais pas tiqué pour la GPL désolé, (il n'en parlait pas explicitement)
                  Je le voyais dans un sens plus large Open Source

                  C'est pas une raison pour être désobligeant.
                  Et si je traîbne sur ce site c'est aussi parce que j'espère qu'il existe un modèle economique viable pour les LL .

                  Tout le monde peut se tromper .
          • [^] # Re: Ca commence mal

            Posté par . Évalué à 1.

            Ouais, enfin on peut aussi imaginer que le logiciel soit libre mais diffusé d'une manière restreinte : l'entreprise A paye 100000¤ pour faire développer le logiciel, en contrepartie, elle a les sources d'un logiciel libre. L'entreprise B peut aussi accepter d'acheter le logiciel, par exemple à 10000¤, et elle a aussi les sources, peut à son tour demander des fonctionnalités spécifiques, etc. Idem pour des entreprises C, D, etc. Mais personne n'a intérêt à diffuser le binaire et les sources gratuitement en dehors du système.

            Il ne faut pas oublier que la diffusion des sources n'est obligatoire que quand le binaire est distribué : si le logiciel reste en interne, même modifié, il n'y a aucune raison pour diffuser les sources gratuitement.
            • [^] # Re: Ca commence mal

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Mais il suffit que quelqu'un le publi et c'est mort...

              Je pense que le libre est adapté (économiquement parlant) pour des logiciels génériques n'ayant que peu d'avantages technologiques sur les autres. Ils font valoir leur excellente qualité basé sur la supériorité du mode de développement en bazar, c'est tout.

              ----
              Catfish Blues !

              « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Donc en gros, le logiciel libre ne restera que de la bouse de second choix ?

                Donc en gros, les logiciels libres devraient être developpé sur le mode « bazar », ce qui n'est absolument pas le cas des composants GNU ni du logiciel Linux.

                Je ne suis pas du tout d'accord.

                Je ne vois pas pourquoi un logiciel libre ne devrait pas être à la pointe technologiquement. Et sur certains point, il me semble que certains logiciels libre proposent des fonctionnalités plutôt absentes ailleurs.
                • [^] # Re: Ca commence mal

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Tu ne me convainc pas du tout.

                  Parce que si tu fais du libre à la pointe de la technologie, qu'est-ce qui empêche Microsoft d'utiliser ton idée pour laquelle tu as crevé de faim en la développant dans ton coin ? Microsoft prend ton idée, brevête ton idée, t'interdit de l'utiliser puisqu'elle ne t'appartient plus et gagne de l'argent sur ton dos.

                  Et tu te retrouves grosjean comme devant....

                  C'est possible si tu es chercheur, auquel cas on donne nos impôts à Microsoft, puisqu'il vont faire du fric avec ce qu'on a payé pour développer. Cette idée me dérange beaucoup car j'ai la faiblesse d'être un européen patriote (sans que ce soit excessif).
                  J'en ai marre de voir les américains faire du fric avec nos idées (Le micro ordinateur, l'internet (Louis Pouzin), le minitel, etc...)

                  C'est malheureux, mais dans ce monde de m*** il faut protéger notre propriété intellectuelle, lorsqu'elle est vraiment novatrice pour pouvoir assurer à notre économie de vivre.

                  Après si tu as un modèle alternatif viable, je suis preneur.

                  Ton raisonnement marche très bien dans un système marxiste, or nous n'y sommes pas, quoi qu'on en pense...

                  Etre à la pointe de la technologie avec le libre = Cadeau à Microsoft ?

                  « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par . Évalué à 4.

                    D'après ce que tu dis, autant arrêter le libre, ça ne peut qu'aider crosoft ....
                    Soyons un peu sérieux, crois-tu vraiment qu'une non-alternative libre n'amplifierait pas ce monopole ?
                    • [^] # Re: Ca commence mal

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      J'ai pas dit ça.

                      Ne prend pas l'autre cersant extrêmiste s'il te plait.

                      Reprenons :

                      - L'architecture du noyau Linux est fiable, efficace, etc.. Le noyau Linux n'en est pas moins (mis à part quelques détails) novateur technologiquement. Il reprend le principe de noyau monolithique, avec quelques choix technologiques intéressant (VM, gestion des thread) mais rien de vraiment novateur.

                      - X, qui fut un bijou de technologie en son temps est à peu près dépassé même si ses avantages réseaux sont toujours là. GDI et Quartz n'ont pas grand chose à lui envier

                      - KDE et Gnome n'ont pas grand chose de véritablement nouveaux par rapport à leur concurent

                      - Apache n'apporte pas de technologies véritablement majeur, même si cela reste un des (le ?) meilleurs logiciel de services web.

                      - GCC est un excellent compilateur mais beaucoup de ses concurents sont plus avancés que lui

                      etc....

                      On peut ainsi constater, qu'heureusement le libre est maintenant richement dotés d'excellent logiciels à peu près au niveau de leur concurents propriétaires, dont l'utilisation en production est parfaitement justifiée eu égard à leur grande qualité, mais qu'il ne constituent pas, chacun dans leur domaine d'avancée technologies majeurs laissant à distance leur concurence.

                      Je me permet ainsi, à la lumière de ces exemples de persister dans ce que j'ai écrit plus haut.

                      Et il est totalement stupide de me faire dire que je veux arrêter le libre. Ce serait me couper l'herbe sous le pied : pas envie de devoir réutiliser Windows, mon équilibre nerveu serait sérieusement mis à mal (je pique des crises toutes les 5 mn à le voir ramer).

                      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

                  • [^] # Re: Ca commence mal

                    Posté par . Évalué à 2.

                    qu'est-ce qui empêche Microsoft d'utiliser ton idée pour laquelle tu as crevé de faim en la développant dans ton coin ?


                    Une chose en théorie : l'antériorité. Pour qu'un déopt de brevet soit valable, il faut que le concept n'ai jamais été publié/implémenté avant.
                    Il me semble que le dépot du code source quelque part sur internet est une publication. Ou encore, si tu es chercheur, la "publication", justement ;)

                    Après, en pratique, je sais pas si il y a des moyens de contourner cela, mais si c'est trop flagrant ça doit pas être si simple.

                    Par contre, rien n'interdit à ms de réutiliser ton idée sans la breveter.

                    (et là je suis en train de me demander si j'ai pas écris des conneries et si le principe d'antériorité de publication est valable partout ?)
              • [^] # Re: Ca commence mal

                Posté par . Évalué à 3.

                s/technologiques/statégiques/

                Les investisseurs dont l'informatique n'est pas le métier se laisse séduire par la iberté induite pas des infrastructure libres qui leur peremettent de s'afranchir un fournisseur.

                Lorsque l'investissement leur permet de se démarquer de la concurrence, il préfereront se tourner vers le propriétaire ou conserver les sources en interne.
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Alors là, j'ai pas suivi , on demande si la couleur marron restera dans ubuntu, sa reponse est qu'ubuntu restera


      Dans ces cas-la, il faut d'abord aller lire la version originale. Et on y comprend (c'est aussi dans la version francaise en fait, mais peut-etre moins) qu'il dit que tout est ammene a changer un jour et qu'Ubuntu est prevue pour durer, ce qui sous-entend donc que la couleur peut changer aussi.
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par . Évalué à 10.

      Traduction plus fidèle :

      Q : Est-ce que le marron sera toujours la couleur de fond d’écran par défaut ?

      R : Il est peu probable que quoi que ce soit reste immuable, sachant que nous comptons qu'Ubuntu soit là pour longtemps.

      La traduction n'est pas parfaite mais elle a le mérite d'exister. Par contre il faut se garder de se fonder dessus pour faire des critiques un peu pointues sur les propos de Mark Shuttleworth.
      • [^] # Re: Ca commence mal

        Posté par . Évalué à 4.

        MErci pour la correction, je comprends mieux de cette façon.
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      sur framasoft :
      et d’ailleurs si il ne fallait retenir qu’une seule chose c’est l’assurance que le projet est et demeurera libre, ouf !) [...]
      MS : Il n’y aura jamais de différence entre le produit "commercial" et le produit "libre", tel que chez Red Hat (THEL et Fedora). Les versions d’Ubuntu seront toujours libres.

      On peut se demander en effet comment on peut rendre un linux propriétaire. Je suppose que ce qui est signifié est qu'on pourra toujours télécharger ubuntu gratuitement.

      texte original :
      There will never be a difference between the "commercial" product and the "free" product, as there is with Red Hat (RHEL and Fedora). Ubuntu releases will always be free.

      Soit le terme employé ici est "free" ce qui, au vu du contexte de la phrase, devrait être traduit par "gratuit"

      par la suite
      No. Never. I have no interest in taking Ubuntu to join the proprietary software industry, it's a horrible business that is boring and difficult, and dying out rapidly anyway. traduit par Non. Jamais. Je n’ai aucun interêt à faire qu’Ubuntu rejoigne l’industrie du logiciel propriétaire. C’est une horrible activité qui est ennuyeuse et difficile, et qui disparaît rapidement de toute façon.

      Il y a en effet confusion avec proprio et payant. Bon, je suppose que MS est vraiment altruiste, mais tout le monde n'a pas comme préoccupation dans la vie de choisir la cravate la plus adaptée à son casque de spationaute. Un dével mandriva, redhat, novell, lindows qui veut donner sa vie au logiciel libre a forcément besoin d'argent pour s'acheter ses tickets de métro. Il faut donc que le projet sur lequel il travaille rapporte. Ou alors il faut changer de régime politique mais c'est un autre débat.
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par . Évalué à 3.

      Alors là, j'ai pas suivi , on demande si la couleur marron restera dans ubuntu, sa reponse est qu'ubuntu restera :-\

      Peut-être est-ce juste la traduction que tu utilise qui est mauvaise, et que Mark dit simplement que rien n'est difinitif, étant donné qu'Ubuntu est sensé "être la" pour un bout de temps.

      Ptete mieux lire avant de faire des critiques de ce genre.
      • [^] # Re: Ca commence mal

        Posté par . Évalué à 2.

        Ouaip bon et pour ma gueule je devrais lire l'ensemble des commentaires avant de poster ...

        J'en prends note :p ...
    • [^] # Re: Ca commence mal

      Posté par . Évalué à 2.

      Est-ce qu'Ubuntu exigera un jour une licence payante ou des royalties ?

      Non. Jamais. Je n'ai aucun interêt à faire qu'Ubuntu rejoigne l'industrie du logiciel propriétaire.

      Confusion entre logiciel propriétaire, qui peut gratuit, et un logiciel libre, qui peut être commercial


      Je crois que si confusion il y a, c'est dans ton interpétation. "Exiger une licence payante ou des royalties" ca veut dire que ta licence spécifie que tu dois t'acquitter d'une certaine somme pour pouvoir utiliser le logiciel, ce qui est contraire au principe du logiciel libre à cause d'une des libertés fondamentales qui est la libre redistribution. Libre != gratuit d'accord, mais quand bien même tu achétes une Red Hat/Mandriva, tu peux redistribuer tous les composants GPL qui sont dedans, ce qui n'est pas permis avec "une licence payante ou des royalties". La réponse du monsieur est donc cohérente.
  • # J'ai la berlue

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'ai la berlue ou ceci est déjà passé sur linuxfr ?
    • [^] # Re: J'ai la berlue

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Tu n'as pas la berlue : https://linuxfr.org/~remat/19620.html
      Mais à l'époque seule la version en anglais était disponible.
      • [^] # Re: J'ai la berlue

        Posté par . Évalué à 2.

        Ubuntu par ci, ubuntu par là... Après Eazel, Knoppix, Gentoo, MEPIS... je trouve que c'est assez fatiguant ces phénomènes de mode/moutonage Linux !

        Comme si Ubuntu était la première distribution Linux qui s'occupait de rendre l'utilisation de Linux plus facile... Et franchement pour l'avoir essayée en version Ubuntu et Kubuntu je ne vois vraiment pas ce qui justifie un tel bruit, ou alors j'ai du louper quelque chose ! A contrario j'avais trouvé Xandros, une autre distrib "simplifiée", basée aussi sur Debian, beaucoup plus innovante et efficace. Mais je reste à Mandriva qui a l'énorme avantage de proposer absolument tout ce dont j'ai besoin (12 000 packages, ça va) et une communauté très active et sympa, tout en garantissant une version totalement libre à chaque fois vu que j'ai un peu de mal avec les trucs proprios.

        Mais chaque distribution Linux a ses avantages, ses adeptes, ses modes, ses hauts et ses bas...
        • [^] # Re: J'ai la berlue

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il n'y aurait pas une forme de dissension entre la 1ère et la dernière ligne de ton commentaire?
          • [^] # Re: J'ai la berlue

            Posté par . Évalué à 0.

            La première ligne traite de mon agacement, la dernière expose un fait.

            Il est clair que Ubuntu est actuellement "the fashionable Linux distribution" comme l'ont étées avant elle Knoppix ou Gentoo.

            J'explique dans le reste du message pourquoi ce genre de mode m'agace, surtout pour une distribution Linux qui finalement n'apporte absolument rien. Ou peut-être un espoir aux Debianneux que Debian devienne un desktop-OS ?

            (désolé de ne pas rentrer dans le moule de votre pensée unique et castratrice)
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 4.

              ça sent le troll poilu mais moi j'aime ça.... et te reponds : peut-etre de t'apporte-elle rien à toi (qui semble avoir testé paquet de distribs "Eazel, Knoppix, Gentoo, MEPIS...") ;).

              Par contre, pour l'avoir diffusé (avec les CD d'installation gratos c'est plutôt cool) à des non-spécialistes qui ont pas le souhait de s'embêter avec des configurations +- penibles, c'est super (automodération: ce n'est pas le propre QUE d'ubuntu).

              Après tu peux raller sur le coté marketing (cf commentaire sur les CD envoyés gratos) mais de mon point de vue, cette distrib possède une niche de développement qui lui est propre.

              Y'a de la place pour tout le monde et personne ne t'oblige à utiliser la "distrib à la mode" si elle ne te convient pas.
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 2.

              Ubuntu, Knoppix et Gentoo sont différents et ont une histoire différente.

              Knoppix est à l'origine un Live CD, et même le premier Live CD (corrigez-moi si je me trompe) avec lequel on pouvait épater la galerie et trouver un moyen de secours pour récupérer son PC.

              Gentoo est basé sur "je compile tout de A à Z", et on ne peut pas dire que ce soit super user-friendly même si le concept est intéressant. Depuis, l'auteur original de Gentoo a viré sa cuti et fait du propriétaire en abandonnant son jouet.

              Ubuntu est basé sur Debian, en version user-friendly et entretenue par un milliardaire sud-africain qui est allé dans l'espace. Et ça c'est cool ;-)
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 4.

              C'est bizarre que tu oublies de citer la mandrake parmis les distribs autour desquelles il y a du hype. Pourtant, c'est celle qui a le plus profité de ce phénomène (en france en tout cas).
              De toute façon, ton attaque déguisée de Debian en passant par Ubuntu sans citer mandrake était vouée à l'échec.
              Ton aversion pour debian est trop vicérale donc tes attaques sont trop directes et tu ne tiens pas assez longtemps l'argumentation pour crédibiliser ton troll.
              Tu as craqué au bout de 2 posts seulements.......Comment tu veux troller efficacement avec ça?
              Regarde comment ils te sont tous tombés dessus comme des affamés de chaire humaine.
              Non, franchement, tu n'es pas encore prêt pour les longues joutes à troll sur linuxfr.
              Regarde ta sortie: pitoyable

              (désolé de ne pas rentrer dans le moule de votre pensée unique et castratrice)

              Pour un mec qui décrête qu'une distrib ne sert à rien, ne voit pas qu'il a été lui même attiré par les néons pour choisir sa propre distrib, tu aurais pû choisir autre chose comme sortie princière...
              Bref, il faut vraiment que tu revois ta copie si tu veux te lancer dans le troll parce qu'ici, ça ne rigole pas. Tu te fais couper en deux et dévorer plus vite qu'un changement de nom chez mankekchose...
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Ainsi quand untel parle de Mobutu, c'est pour parler de Debian.

                La discussion va être intéressante si on invente tous ce que l'autre est censé penser quand il s'exprime, au lieu de se contenter de le lire.
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par . Évalué à 1.

                >De toute façon, ton attaque déguisée de Debian en passant par Ubuntu sans citer
                > mandrake était vouée à l'échec.

                Allons bon. En l'occurence je pense que dans cette affaire le grand perdant c'est Debian. D'ailleurs renseigne-toi mais beaucoup commencent à se plaindre que Debian ralentit parceque beaucoup préfèrent maintenant consacrer leur énergie et leur temps à Ubuntu.

                Non, c'est très clairement Ubuntu qui m'agace. Debian est une distrib plus que respectable, qui n'a jamais rien du à de la hype au demeurant.

                >Ton aversion pour debian est trop vicérale

                Ah bon ? Pourtant je l'utilise pour certaines choses... (par exemple quand j'ai besoin d'un package MIPS qui va bien sur une appliance).

                > Non, franchement, tu n'es pas encore prêt pour les longues joutes à troll sur >linuxfr.

                Je suis blindé, j'ai appris sur FCOL

                >Bref, il faut vraiment que tu revois ta copie si tu veux te lancer dans le troll parce
                >qu'ici, ça ne rigole pas. Tu te fais couper en deux et dévorer plus vite qu'un >changement de nom chez mankekchose...

                Ah en fait c'était pour rire ton message :-) Désolé, je l'ai pris au premier degré !
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Allons bon. En l'occurence je pense que dans cette affaire le grand perdant c'est Debian. D'ailleurs renseigne-toi mais beaucoup commencent à se plaindre que Debian ralentit parceque beaucoup préfèrent maintenant consacrer leur énergie et leur temps à Ubuntu.


                  En même temps, c'est aussi paradoxalement l'afflux en masse de volontaire qui ralentit sensiblement debian, il n'y a qu'à voir la NM ou les trolls qui tournent par ci par là...
                  Alors si ubuntu permet d'une part de dégrossir la foule de volontaire, tout en leur permettant de faire un travail qui sera toujours profitable un jour ou l'autre à debian , ben je trouve ça bien!

                  Romain
        • [^] # Re: J'ai la berlue

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Mandriva est basée sur une RedHat.
          Le but initial était de faire une RedHat orientée KDE, pour justement aller dans le sens d'une distribution desktop.

          C'est exactement ce que fait Ubuntu même si ce n'est pas à l'origine pour promouvoir un desktop plus qu'un autre, c'est tout de même pour rendre plus convivial l'installation et la prise en main d'une Debian.
          Ubuntu n'est donc pas forcément un phénomène de mode, mais certainement une distrubution majeur en train de naitre.

          Pour ce qui est de Xandros...perdu...c'est pas libre...donc exit...on ne peut pas la comparer à Ubuntu.
          Extrait d'un article sur QuebecOS.com :
          "Xandros refuse également de partager leurs codes avec la licence GPL ( ou du moins une licence GPL-compatible) et de garder leur propres applications développées sous verrous. Par exemple, l'installateur de Xandros est un des meilleurs de toutes les distributions Linux et serait une véritable révolution si son code était disponible sous une licence plus ouverte."
          Article complet :
          http://cafe.rapidus.net/gagnonse/documents/xandros3/xandros3(...)
          • [^] # Re: J'ai la berlue

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mandriva est basée sur une RedHat.

            Maintenant on pourrait plutôt dire quela première version de mandrake était basée sur un red hat (une 5 ou 5.1, un truc comme ça)
            Mais il n'y a jamais eu de version basée depuis, au contraire de ubuntu qui s'appuie régulièrement sur sid.
            C'est deux façons de voir différentes, mandrake puis mandriva sont devenu indépendantes, ubuntu est dépendante de debian, mais ça permet de compter sur l'ensemble des développeurs debian pour améliorer ubuntu.
            Après, aucune idée si l'une des deux solutions est meilleure que l'autre ;-)
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 2.

              ubuntu est dépendante de debian, mais ça permet de compter sur l'ensemble des développeurs debian pour améliorer ubuntu.
              Et l'inverse est vrai aussi.

              Pour ceux qui ont pris la peine de lire la FAQ , la coopération va dans le deux sens et Shuttleworth insiste bien sur le fait que Ubuntu essaies de faciliter la coopération entre les différentes distribs (au niveau source avec BazaarNG, Malone ,....


              Bon il en profite pour faire de la pub pour les projets qu'il soutient mais c'est de bonne guerre
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                « Et l'inverse est vrai aussi. »

                En théorie.

                Dans la pratique, je constate que depuis que Mobutu est à la mode, Debian a été à la ramasse pour les correctifs de sécurités, debian a eut un gros problème de gestion de machines de security.debian.org, et, finalement, presque une annonce de sécu sur trois comprenait une erreur (sujet du courriel erroné, contenu du courriel erroné, langage subitement cryptique tel "local (remote)" comme type de faille (local = remote ? ha ?)).

                Bien entendu, je ne paie pas pour le support de sécu de debian, je n'y contribue pas, donc je m'y fais, je ne peux rien exiger.

                Mais depuis la mode Mobutu, je n'ai pas remarqué d'amélioration de Debian autre que l'évolution habituelle.
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 3.

                  et xorg?
                  Dans mon souvenir, xorg est rentré dans sid bien après qu'il soit rentré dans ubuntu et les mainteneurs des paquets X d'ubuntu et debian sont plus ou moins les même. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils se sont fait la main avec ubuntu pour faire la migration dans debian, mais bon, ils ont quand même activement paticipé à l'utilisation de xorg dans debian (qui était encore en xfree il n'y a pas si longtemps).
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Disons qu'il était déjà question d'xorg avec qu'il soit question de Mobutu.

                    Je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas eu xorg dans Debian.
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  C'est quoi exactement "Mobutu"?
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Excuse-moi de te le faire remarquer, mais Mobutu pour Ubuntu, premièrement ce n'est pas drôle, deuxièmement, c'est vraiment proche du calembour raciste, et c'est d'autant plus dommage que ce n'est pas drôle.
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Euh c'est pas que je veuille être chiant mais associer le nom d'une distrib a ce monsieur :
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Mobutu
                  ca me semble limite un peu quand meme. :x
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    surtout pour une oeuvre de l'esprit issue du mécénat ..
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Le mécénat était du goût de Louis XIV... un charmant personnage.

                      Il faudrait pas confondre mécénat et humanitaire ! Les deux peuvent se rejoindre mais ils ne sont pas synonymes.

                      Quel mérite à un mécène sinon d'être riche ? Et que signifie disposer d'argent en telles quantités dans un monde ou les richesses semblent si étrangement réparties ? S'il est normal et positif que chacun puisse disposer de richesses, lorsqu'on dépasse le milliard d'euros, n'a t-on pas vraiment déjà de quoi être heureux et satisfaire tous ses besoins matériels ? Alors bien sur, on peut-être un grand mécène, lorsqu'on a tant d'argent. Mais est-ce pas déjà le signe d'une terre un peu malade ? Bill Gates aussi est un grand mécène (bien plus que Shuttleworth, si on devait comparer). Ce n'est pas pour autant que sa boite est une entreprise humanitaire.
                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        Je crois que je viens de trouver, le truc qui te dérance c'est qu'Ubuntu est sponsorisé par un millardaire, et c'est ca qui te fais troller sur toutes les news Ubuntu et l'appeler du noms d'un célébre dictateur ?

                        Sale crypto-communiste :P
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          Je n'ai pas de monomanie. J'ai dit plus haut ce que je pensais d'ubnutnu, je dis ici ce que je pense du mécénat.

                          Libre à toi de penser que ce sujet est hyper important pour moi, libre à toi de qualifier de troll toute pensée non-conforme à la tienne (on est bien sur linuxfr).
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                    C'est vrai :)
                    Mais c'est dur de se souvenir de l'endroit où l'on place les n dans ce nom.

                    ubuntu unbutu unbuntu ? Tout ça c'est du même acajou ! Mobutu c'est plus simple, par contre.

                    Mais bon, je vais tâcher de faire un effort (bien qu'il soit certain que je me plante dans le placement du n une fois sur deux).
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 4.

              Après, aucune idée si l'une des deux solutions est meilleure que l'autre ;-)

              Personnellement, j'ai ma petite idée sur la question.
              Ubuntu est actuellement la distribution linux préférée des utilisateurs. Elle a pourtant une seule année d'existence.
              De l'autre côté, mandrake est passé trés prêt du dépôt de bilan et ne propose pas une distribution que sa longue présence sur le marché aurait voulue beaucoup plus évoluée qu'une Ubuntu.
              C'est le moment pour moi de ressortir ma théorie que le projet Ubuntu confirme un peu pour le moment et que j'ai évoquée ici:
              http://linuxfr.org/comments/102488.html#102488
              Que serait devenue une mandrake basée sur debian qui aurait pû se concentrer immédiatement sur l'intégration, l'installation et l'ergonomie, qui aurait immédiatement eu une image forte dans le domaine des serveurs? Il faut aussi prendre en compte le fait que la bataille au niveau du desktop n'était pas aussi engagée que maintenant. Mandrake a fait son succés rien qu'en françisant et intégrant kde à une redhat 5.1 S'ils avaient pû en plus de ça proposer les outils éprouvés de la debian et son grand nombre de paquets disponibles (au lieu de prendre des années et de l'argent pour réinventer la roue avec urpmi), j'imagine le carton que ça aurait fait.
              Je pense que c'est cette décision de Gaël Duval au tout début vu qu'il y avait pensé qui fait toute la différence entre une mandrake qui se débat dans le monde des distrbs rpm d'une mandrake qui aurait pû s'imposer fortement dés ses débuts en s'appuyant sur Debian.
              Bien entendu, ce ne sont que des spéculations mais analyser le passé permet souvent de mieux aborder l'avenir...
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                heureusement que j'avais essayé d'être le plus impartial possible... c'est de plus en plus dur en ces temps... tans pis je saute !

                Ubuntu est actuellement la distribution linux préférée des utilisateurs

                Ca vient d'où ?
                Des utilisateurs ou des utilisateurs de debian frustrés par le manque de facilité de leur distrib ?

                Elle a pourtant une seule année d'existence

                Mouais, c'est vite dit. Elle a en tant que telle une seule année de développement spécifique, mais se base sur debian. Elle n'a pas une année d'existance, toutes les techno dont tu parles ensuite sont de debian que ubuntu a simplement repris.

                eaucoup plus évoluée qu'une Ubuntu.
                Si ubuntu est très bien, il lui manqe encore des choses, comme des outils d'administration, une installation un peu plus belle et plus utilisable, et tout ça sa prend du temps...

                une image forte dans le domaine des serveurs

                Debian est peut-être à l'aise dans les serveurs, mais ça ne fait pas tout, ne serai-ce que par l'absence de support possible...

                une mandrake qui se débat dans le monde des distrbs rpm d'une mandrake qui aurait pû s'imposer fortement dés ses débuts en s'appuyant sur Debian

                C'est quoi le monde des distribs rpm ? il y a tellement de différence entre une distrib rpm, une distrib source, une meta distrib source, une distrib deb ? c'est pas les mêmes programmes ?
                Enfin, urpm* est au niveau de aptitude (si je ne me trompe pas de "référent") et fonctionne parfaitement maintenant, même si smart propose certaines améliorations également.

                ce ne sont que des spéculations

                Tout à fait...
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  >Des utilisateurs ou des utilisateurs de debian frustrés par le manque de facilité de
                  >leur distrib ?

                  Euh, faudrait déjà qu'on m'explique les facilités apporté par Ubuntu(à part l'installation).

                  >Debian est peut-être à l'aise dans les serveurs, mais ça ne fait pas tout, ne
                  >serai-ce que par l'absence de support possible...

                  Si tu veux du support, tu fais appelle à une SSLL, elles sont la pour ca!

                  >urpm* est au niveau de aptitude (si je ne me trompe pas de "référent") et
                  >fonctionne parfaitement maintenant

                  Ca fait très longtemps que je n'ai pas utilisé urpmi, mais il reste quand même tres basique en comparaison de ce qu'offre apt/aptitude. Après, sa théorie de Mandrake serait une grande distrib si basé sur debian, ca me fait bien rire. Surtout que la différence entre Suse/Mandriva et Ubuntu se voit très rapidement, y'a deux distrib utilisable par un débutant et une autre qui demande de mettre les mains dans le cambouis.
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Ca fait très longtemps que je n'ai pas utilisé urpmi, mais il reste quand même tres basique en comparaison de ce qu'offre apt/aptitude. Après, sa théorie de Mandrake serait une grande distrib si basé sur debian, ca me fait bien rire. Surtout que la différence entre Suse/Mandriva et Ubuntu se voit très rapidement, y'a deux distrib utilisable par un débutant et une autre qui demande de mettre les mains dans le cambouis.

                    Je suis content de te faire rire avec ma théorie abracadabrante :)
                    N'empêche que ce que tu dis toi-même ne la contredit pas.
                    Suse et Mandriva sont devant mais depuis combien de temps sont-elles présentes? De plus, cette supériorité toute subjective dont tu parles est contredite par le succès actuel d'Ubuntu. Même si l'effet de mode amplifie le phénomène, le fossé entre ces distributions ne peut pas être si grand que cela au vu de la satisfaction des utilisateurs.
                    Comment une distribution qui a à peine un an peut s'approcher autant de distributions aussi anciennes que Suse et Mandriva?
                    Pourquoi mandrake qui était pourtant en avance dés son lancement ne se détache pas franchement d'une Suse ou des autres distributions?
                    De plus, quand on regarde les nouvelles distributions qui arrivent et proposent quelquechose rapidement et qui plaît aux utilisateurs, on constate qu'elles sont quasiment toutes basées sur debian : knoppix, xandros, linspire, ubuntu...

                    Au vu de tout celà, je pense qu'il n'est pas si farfelu que celà de penser que mandriva aurait eu plus de succés si elle s'était basée dés le départ sur debian.
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      En même temps, c'est chronologiquement absurde.

                      Quand Mandrake est apparu, l'installation de RedHat était du niveau de difficulté actuel de l'installation de Debian.
                      J'ai commencé avec la RedHat 5.2, je vous le dit tout de go, installer Sarge, c'est pareil. Exactement pareil, ce n'est pas plus simple ni plus compliqué.
                      Je n'ai pas tenté d'installer Debian du temps de la RedHat 5.2 mais j'imagine que s'il a fallu 5 ans à Debian pour arriver au niveau de la RedHat 5.2, ça devait être quelque chose il y a 5 ans (je me demande de quelle version de Debian on parle).

                      L'objectif de Mandrake, c'était de fournir une RedHat, c'est à dire quelque chose qui s'installe bien, avec KDE bien empaqueté.

                      Il était logique de se baser sur RedHat.

                      Par ailleurs, quand je vois l'incohérence des messages au boot d'une Debian, je constate que certains trucs déjà propre dans RedHat (depuis la 7.x je crois, avec des messages de démarrage clair, sans bruit, avec un OK ou ERROR propre) sont toujours absents dans Debian des années après.
                      Tout cela s'explique parce qu'un développeur qui bosse sur son temps libre bosse avant tout sur ce qui lui sert. Ok les développeurs debian n'ont sans doute pas besoin pour eux de simplifier Debian, puisqu'ils maitrisent déjà Debian.
                      On ne peut pas leur jetter la pierre, tout ceci est tout à fait normal.

                      Mais dire que Mandrake aurait du se baser sur Debian, c'est chronologiquement absurde.

                      Ceci étant dit, il ne fait nul doute qu'unbuntu bénéficie largement de l'image de marque de Debian.
                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Mais dire que Mandrake aurait du se baser sur Debian, c'est chronologiquement absurde.

                        Je n'apprécie pas du tout tes jeux de mots trés limites sur mobutu, tes attaques égoïstes du mécénat (tu as déjà été dans la peau d'un enfant qui meurt de faim? Tu penses que ça lui fait quelquechose que le bol de riz de sa semaine soit sponsorisé par microsoft?) mais je vais quand même te répondre.

                        D'abord, je ne dis pas que Mandrake aurait se baser sur debian. Je me demande ce qu'il se serait passé si ils l'avaient fait d'autant plus que leur histoire n'est pas une succés story comme semble l'être celle d'Ubntu pour le moment.

                        Ensuite, tu dis "chronologiquement absurde" alors que tu aurais pû dire "ça ne colle pas chronologiquement à mon avis" à moins que tu ne sois dans le secret des dieux.

                        Pourtant ton analyse est totalement erronée puisqu'elle ne tiens pas compte des faits mais uniquement de ce que tu crois être la vérité.

                        L'objectif de Mandrake, c'était de fournir une RedHat, c'est à dire quelque chose qui s'installe bien, avec KDE bien empaqueté.

                        Maintenant les faits. Voici ce que dit Gaël Duval interrogé sur linuxfrench:
                        LF : Pour terminer, une question qui peut être prise pour une blague : verra-t-on un jour une Mandrake à base de Debian ?
                        [GD] : Non. Cette question est récurrente depuis juillet 1998 car à l’époque j’avais (Gaël) ce projet sérieux de faire une Mandrake à base de Debian. Ça ne s’est pas fait pour plusieurs raisons : aucun débianiste de mes connaissances n’avait le temps de s’intéresser au projet et le système Debian partait vraiment de trop bas en terme de facilité d’utilisation. Finalement, Mandrake est maintenant un OS à part entière - il est basé sur... Linux et les GNU utilities. Le premier but est atteint !

                        http://www.linuxfrench.net/article.php3?id_article=590

                        On notera au passage qu'il oublie volontairement de faire allusion à redhat sans qui rien n'aurait été possible au départ mais c'est une autre histoire...

                        La logique n'était apparemment pas si évidente que celà puisque l'auteur lui-même y avait pensé même s'il a changé d'avis par la suite.

                        Il était logique de se baser sur RedHat.
                        Je dirais plutôt que c'était la solution la plus facile.
                        Concernant le timing, je pense au contraire que c'était le moment idéal pour se lancer dans cette entreprise puisqu'une base debian aurait permis de se concentrer sur l'aspect user friendly de la distrib avec des résultats moins rapides mais avec une plus grande pérennité et moins de concurrents.

                        Il n'y a qu'à regarder le résultat obtenu par Ubuntu en 1 an pour se poser quelques questions selon moi.

                        Ceci étant dit, il ne fait nul doute qu'unbuntu bénéficie largement de l'image de marque de Debian

                        Alors que Mandrake a toujours tout fait pour se démarquer de redhat....
                        Il n'y a qu'à voir la réaction des mandrakeux quand tu dis qu'elle est basée sur une redhat. Ils oublient tout de suite ce que signifie le mot "basée" et ne veulent absolument pas être associés à redhat.
                        Dans la pratique, celà à conduit à de la redondance et à des incohérence alors qu'ils partageaient les mêmes défauts (mise à jour entre autre).
                        Ubuntu, de son côté, clame haut et fort qu'elle est basée sur Debian, se synchronise sur elle sans état d'âme et celà lui est bénéfique.
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          enfin ce qu'il faut bien noter, et c'est pour ça qu'à l'époque, mandrake sur debian aurait surement rien donné de bon alors que sur redhat ça a marché :
                          le système Debian partait vraiment de trop bas en terme de facilité d’utilisation


                          Juste pour voir comme ça, la mandrake possède un installeur graphique depuis la 7.2 sortie en janvier 2000.
                          Debian, et par la même ubuntu, depuis ... ? oups...

                          Je sais que c'est pas ce qu'il y a de plus important mais je suis sur que le jour ou ubuntu en aura un tout le monde va dire que c'est génial...



                          Quel est le problème avec les mises à jour sous mandriva ?????
                          Je met à jour mes distrib par urpmi et tout marche sans problème, où est le problème ?
                          Faut vraiment ne jamais sortir de debian / ubuntu pour croire que les distrib n'ont pas changé depuis de nombreuses année (mais ptetre que comme debian a pas trop changé...)
                          • [^] # Re: J'ai la berlue

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Juste pour voir comme ça, la mandrake possède un installeur graphique depuis la 7.2 sortie en janvier 2000.
                            Debian, et par la même ubuntu, depuis ... ? oups...


                            Je ne comprends toujours pas pourquoi vous vous vantez d'avoir un installeur graphique?
                            Tu as installé un windows xp récemment? Il faut croire qu'une installation textuelle ne dérange que vous...

                            Je sais que c'est pas ce qu'il y a de plus important mais je suis sur que le jour ou ubuntu en aura un tout le monde va dire que c'est génial...

                            C'est pas bon d'être jaloux. Personne ne t'empêche de t'extasier devant les nouveautés de ta propre distrib non?

                            Quel est le problème avec les mises à jour sous mandriva ?????
                            Je met à jour mes distrib par urpmi et tout marche sans problème, où est le problème ?
                            Faut vraiment ne jamais sortir de debian / ubuntu pour croire que les distrib n'ont pas changé depuis de nombreuses année (mais ptetre que comme debian a pas trop changé...)


                            Calme toi, keep cool. Tout d'abord, j'utilise le passé, ce n'est pas pour rien.
                            Ensuite, tu es l'exemple type d'un des problèmes qu'a mandriva. Une base de fan plutôt que des utilisateurs objectifs et exigeants.
                            C'est si dur de reconnaître qu'urpmi a fortement foiré à une époque?
                            Tu penses qu'apt-get est arrivé tout prêt dans la debian?
                            Certains n'arrivent même pas à reconnaître qu'urpmi = apt-get pour mandrake.
                            Quel est l'intérêt?
                            Ton dernier pique montre que tu es totalement centré sur TA distrib. Tu ne vois donc pas ce qui se passe à l'extérieur?
                            Les gens n'hésitent plus à tester des distribs différentes. Ils changent plus facilement de distrib. Ils recherchent aussi la sobriété et l'efficacité. Les suse, xandros, linspire plaîsent beaucoup aux nouveaux venus et aux autres aussi.
                            Quand tu regardes une Ubuntu, il n'y a rien d'extraordinaire mais ça fonctionne et c'est peut-être pour ça qu'elle est tant appréciée.
                            D'un autre côté, les fanas de mandriva se vantent de leurs 12000 paquets....Autant prendre une debian, t'en auras 16000 si tu penses vraiment que c'est ce qui est important. Vous ne trouvez pas que c'est totalement à contre-courant de ce qui fonctionne actuellement?
                            Une distrib n'est rien sans logiciels et quand tu regardes comment ils sont développés actuellement, tu constates qu'il y en a de plus en plus qui proposent des packages pour les différentes distribs. Le temps du tar.gz et du rpm uniquement est révolu.
                            Les choses évoluent et se recroqueviller sur soi-même avec sa petite distrib entre les bras ne ménera pas bien loin....
                            • [^] # Re: J'ai la berlue

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Tu as installé un windows xp récemment? Il faut croire qu'une installation textuelle ne dérange que vous...

                              ouep, récemment.
                              Mais c'est pas parce que windows a une installation pourri que les autres doivent en avoir une pas mieux...

                              C'est pas bon d'être jaloux. Personne ne t'empêche de t'extasier devant les nouveautés de ta propre distrib non?

                              hein ??
                              jaloux de quoi ?
                              c'est pas moi qui est tout content de voir enfin un bootsplash sur ubuntu alors qu'il est dans beaucoup de distrib depuis longtemps... (cf dernière news ubuntu)
                              Tout ce que je dis c'est que ce sera pareil quand ils auront un installeur c'est tout

                              Calme toi, keep cool. Tout d'abord, j'utilise le passé, ce n'est pas pour rien.

                              Ha oki, j'avais zappé le passé donc forcément la suite n'est pas bonne.

                              Ton dernier pique montre que tu es totalement centré sur TA distrib

                              Non, il m'arrive aussi d'utiliser debian. Mais c'est simplement que lire à longueur de temps que apt est le meilleur truc au monde qui est gonflant pour le reste.
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Tu fais une drôle de distinction je trouve entre les "débutants" et ceux qui veulent "mettre les mains dans le cambouis".

                    Je ne me considère vraiment pas commme un débutant. Ca fait maintenant 7 ans que j'utilise Linux et 4 ans que je l'utilise comme OS principal (enfin utilisais serait plus juste en attendant que j'installe Ubuntu à coté de MacOSX).

                    Et pourtant il n'y a rien qui me répugne plus aujourd'hui que de mettre les mains dans le cambouis. J'ai passé l'age de "jouer à Linux". Quand j'avais 17 ans je trouvais ça rigolo et véritablement passionnant. Mais aujourd'hui je veux utiliser mon ordinateur, pas me débattre avec un système à qui je dois tout expliquer.

                    Euh, faudrait déjà qu'on m'explique les facilités apporté par Ubuntu(à part l'installation).


                    Ubuntu répond à ce besoin : tout marche tout de suite ou presque. Et Ubuntu le fait mieux que tous les autres systèmes que j'ai pu utiliser jusqu'à présent (il fait jeu égal avec BeOS, les logiciels et le support matériel en plus).

                    Ubuntu permet à n'importequi d'utiliser un ordinateur avec un minimum d'aide.

                    BeOS le faisait il y a 15 ans !

                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      >Ubuntu répond à ce besoin : tout marche tout de suite ou presque.

                      Et c'est la même chose sous Debian! Ubuntu et Debian utilisent le même système de détection matériel, la sid est d'ailleurs en avance sur la ubuntu(utilisation de udev pour le coldplug).
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  sur le forum fr d'ubuntu, actuellement :
                  parmis les nouveaux venus :
                  - des debianeux
                  - des windowsiens
                  - et des décus de mandrake (moi c t cette catégorie aussi ;-)

                  et c'est pas pk un mec sait regler sa distrib debian au poil qu'il doit le faire systématiquement ... autant prendre une distrib où tout va bien desuite, et la tricker après ...
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    >et c'est pas pk un mec sait regler sa distrib debian au poil qu'il doit le faire
                    >systématiquement ... autant prendre une distrib où tout va bien desuite, et la
                    >tricker après ...

                    Mais c'est quoi la différence entre Debian et Ubuntu à part que Ubuntu t'installes plein de truc inutile alors que Debian, tu installes ce dont tu as besoin quand tu en as besoin?

                    Dire qu'une Debian ne fonctionne pas du premier coup, c'est du grand délire quand même.

                    Attention, je ne suis pas un anti ubuntu, je comprends très bien ses avantages, mais il faut arrêter de la montrer comme une révolution par rapport à Debian, c'est juste une distrib qui install plein de packages ce que ne fait pas Debian: ce qui peut être épuisant au début quand on ne sais pas quoi installer pour avoir telle fonctionnalité: genre un driver d'imprimante :)
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je suis Debianiste depuis des années, et j'ai toujours été très surpris des réactions de certains vis-à-vis d'Ubuntu la "merveille" comparée à Debian le "cauchemar" à installer.

                      Alors un jour j'ai essayé Ubuntu et j'ai comparé avec Sarge. Et je cherche encore des différences. Elles ont les mêmes avantages, les mêmes défauts, si ce n'est que l'une a customisé son bureau Gnome et a mis un thème marron.

                      Mais c'est quoi la différence entre Debian et Ubuntu à part que Ubuntu t'installes plein de truc inutile alors que Debian, tu installes ce dont tu as besoin quand tu en as besoin?

                      Dire qu'une Debian ne fonctionne pas du premier coup, c'est du grand délire quand même.


                      Si tu choisis "desktop" dans tasksel, Sarge va t'installer Gnome ET KDE, donc un paquet de trucs inutiles également.

                      Je crois que la plus grosse fumisterie c'est quand même de dire qu'Ubuntu, on l'installe et ensuite on a plus rien à faire, c'est directement utilisable. Il faut la tweaker encore plus qu'une Debian pour pouvoir lire des mp3. Il faut la tweaker pour lire des DVD Video et des DivX. Et l'internationalisation de la Hoary était une catastrophe. En ce qui me concerne je n'ai pas du tout aimé la façon dont ils ont modifié Gnome, mais là c'est une histoire de goûts.

                      Pour une personne qui connait Debian, Ubuntu est un bon moyen d'avoir a dispo une ISO avec des packages à jour s'il va installer une distro chez un ami. Pour une personne ne connaît pas, c'est pas mal bonnet blanc et blanc bonnet.
                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Très franchement, j'ai du installer une bonne centaine de Debian. Je ne pense franchement pas que quelqu'un qui ne soit pas familier avec GNU/Linux puisse s'en sortir.

                        Pour avoir quelque chose qui marche, il faut s'y connaitre, je suis désolé. Rien ne fonctionne seul. Pour tout, tu dois connaître ton matos, les modules à charger. Dès qu'il y a un truc automatique, ça marche mal.

                        Par exemple, sur la machine que j'utilise, il y a hotplug. Je viens de me rendre compte que ls mod renvoie
                        ide_generic 1152 0 [permanent]
                        via82cxxx 13820 0 [permanent]
                        trm290 4196 0 [permanent]
                        triflex 3680 0 [permanent]
                        slc90e66 5664 0 [permanent]
                        sis5513 16488 0 [permanent]
                        siimage 12448 0 [permanent]
                        serverworks 9032 0 [permanent]
                        sc1200 7296 0 [permanent]
                        rz1000 2400 0 [permanent]
                        piix 10340 0 [permanent]
                        pdc202xx_old 11168 0 [permanent]
                        opti621 4324 0 [permanent]
                        ns87415 4264 0 [permanent]
                        hpt366 20384 0 [permanent]
                        hpt34x 5152 0 [permanent]
                        generic 3808 0 [permanent]
                        cy82c693 4676 0 [permanent]
                        cs5530 5312 0 [permanent]
                        cs5520 4544 0 [permanent]
                        cmd64x 12028 0 [permanent]
                        atiixp 5904 0 [permanent]
                        amd74xx 14396 0 [permanent]
                        alim15x3 12268 0 [permanent]
                        aec62xx 7360 0 [permanent]
                        pdc202xx_new 9248 0 [permanent]
                        ide_core 130388 29 ide_cd,usb_storage,ide_disk,ide_generic,via82cxxx,trm290,triflex,slc90e66,sis5513,siimage,serverworks,sc1200,rz1000,piix,pdc202xx_old,opti621,ns87415,hpt366,hpt34x,generic,cy82c693,cs5530,cs5520,cmd64x,atiixp,amd74xx,alim15x3,aec62xx,pdc202xx_new

                        C'est quoi ce bintz ? Pourquoi voudrais-je en permanent avoir tout les modules imaginables de support pci ?
                        Ce genre de trucs n'arrivent pas avec RedHat.

                        Je me rappelle aussi de la première fois que j'ai utilisé Debian. A l'époque, pour configurer X, il n'y avait que l'outil d'XFree, un truc qui n'a aucun intérêt si tu ne connais pas par coeur les specs de ton matériel (écran, carte, tout). Rien à voir avec Xconfigurator de RedHat, capable d'identifier le tout et de te pondre une belle config qui marche.
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Note : le problème de modules est apparemment du au noyau >= 2.6.10. Et ne devrais donc pas être spécifique à Debian. Mauvais exemple donc :)
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Pour avoir quelque chose qui marche, il faut s'y connaitre, je suis désolé. Rien ne fonctionne seul. Pour tout, tu dois connaître ton matos, les modules à charger. Dès qu'il y a un truc automatique, ça marche mal.

                          Plus depuis discover et hotplug, pour rappel Ubuntu utilise exactement la même chose, et discover est un soft développé par Debian... as-tu installé une Sarge ? Elle reconnaît autant de matos qu'Ubuntu.
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                      > Mais c'est quoi la différence entre Debian et Ubuntu à part que
                      > Ubuntu t'installes plein de truc inutile alors que Debian, tu
                      > installes ce dont tu as besoin quand tu en as besoin?

                      j'vais prendre un cas concret ...
                      j'ai un pote, NON informaticien, mais qui utilisait son PC sous windows XP depuis 3ans ... et qui n'y connait/comprends rien au gnu/gpl et autres ...
                      il m'a juste dit qu'il voulait un linux
                      je lui ai dit de downloader l'iso d'ubuntu et de la graver ...
                      il l'a fait, et la installer ...
                      Et bien il a été conquis de suite, car tout marchait sans avoir à installer les drivers de ses périfs (ça l'a bluffé)
                      de suite, il avait :
                      - son imprimante qui fonctionnait
                      - sa carte gfx (nvidia) (avec sortie TV)
                      - son clavier multimedia bien configuré (volume, play/pause ...)
                      - ses perifs usb reconnu en plug'n'play (apn, hdd, clés, ...)
                      - son net (sans rien faire)
                      - ses partoches win montés
                      - son graveur, lecteur dvd ...
                      - ...
                      bref un ordinateur operationnel de suite ... il a été transcendé !!!
                      du coup, il reste sous nux, car tout fonctionne ...
                      (après pour tout ce qui est *interdit* à la diffusion libre : mp3/divx/amule/p2p/etc ... il y a des scripts qui font tout tout seul, ou des progs comme easyubuntu ... et recemment la PLF ... même un novice peut rajouter ces couches)

                      j'aimerai bien refaire l'experience, avec le même type de gars ...
                      mais avec une debian (etch,sarge,sid ?!)) ...
                      je crois que l'effet ne serait PAS DU TOUT le MEME, mais alors pas du tout !!! et il reviendrai vite sous win

                      > Dire qu'une Debian ne fonctionne pas du premier coup, c'est du
                      > grand délire quand même.

                      la différence, elle est là ....
                      vous les geeks/informaticien/habitués/linuxiens (et j'en fait partie), vous avez du mal à capter ça ...

                      un gros newbie/novice, qui après une fresh install de ce genre d'os, et se rends compte que tout marche, que son ordi est viable, qu'il peut utiliser son ordi, tout comme il le faisait sous l'autre os .... se met à se poser des questions (mince, ça marche tout seul ? pourquoi utiliser l'autre os et tous ses défauts (virus/spy/fw) ? pourkoi y a besoin de drivers sous win ? etc ...) ...
                      derrière la communauté le soutient pour tous ses probs ...
                      et ça fait un switcheur de plus ! et basta !

                      donne lui une debian pour commencer, et il sera dégouter pour 1 ou 2 ans ...
                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par . Évalué à 3.

                        J'ai vécu la même expérience récemment.

                        L'utilisateur en question est épaté par Ubuntu, il explore le système petit à petit, pose des questions, pousse des cris d'émerveillement quand il voit pour la première fois la jolie icone iPod sur son bureau, etc.

                        Et comme des heures d'acharnement n'ont pas suffit à installer sous Windows la carte WiFi du PC, c'est sous Ubuntu et en quelques clics que ce PC est connecté à Internet :)

                        BeOS le faisait il y a 15 ans !

                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        La distribution que le débutant installe sans problèmes, c'est de plus en plus fréquent avec Mandriva, Ubuntu, Xandros, RedHat, SuSE... mais au moindre pépin le débutant est bloqué.
                        Par contre, une fois installée et bien configurée, une machine sous Linux est vraiment de tout repos pour celui qui en fait le support. J'en ai installé une dizaine ou plus (la flemme de les inventorier) chez des non informaticiens et les rares appels que l'on me fait concernent des incidents matériels (ecran en panne, lecteur de CD HS, plus d'encre dans l'imprimante...).
                        J'installe essentiellement des Mandriva car Ubuntu n'est pas meilleure et n'apporte aucun avantage notable par rapport à une distribution que je connais assez bien depuis la Mandrake 5.1. Par ailleurs, installer une distribution faite par une entreprise française me parait plus intéressant que de promouvoir une entreprise étrangère soutenue artificiellement par un milliardaire, même animé des meilleures intentions.
                        Quoi qu'il en soit, je suis heureux qu'il existe deux grandes distributions non américaines et je souhaite que Mandriva et Ubuntu entretiennent la même compétitivité que Gnome et KDE.
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          <mode_un_peu_trollesque>
                          Par contre, l'ubu, en 1 an pil poil, elle a quand même surpasser sans problème, dans pas mal de domaine, ce que mandr[iva/ake] a fait en 7/8 ans.
                          </mode_un_peu_trollesque>
                          • [^] # Re: J'ai la berlue

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Pour être honnête dans ton raisonnement il faudrait prendre en compte que Ubuntu est copiée d'un Debian récente et pas de 7/8 ans...
                            Sinon je peux partir d'une Mandriva 2006, ajouter un ou deux trucs et dire que j'ai fais mieux que Mandriva en 15 jours. :-)
                        • [^] # Re: J'ai la berlue

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          N'empeche aussi que ces 2 dernières semaines ... j'ai reussi à faire passer 2 mandr[ak/iv]iens (linux débutant, venant de win) à ubuntu ...
                          Les 2 n'étaient pas très chaud au début (car la mdv a encore cet image de la "distrib pour le débutant"), j'ai pas mal insisté ...
                          Maintenant ils sont sous ubuntu, ils me remercient encore, et commencent sérieusement à penser au switch définitif (suppression de win)
                          • [^] # Re: J'ai la berlue

                            Posté par . Évalué à -2.

                            C'est toujours satisfaisant qu'on on arrive à enlever un peu de travail aux petits Français qui essayent de créer quelque chose à partir de presque rien.
                      • [^] # Re: J'ai la berlue

                        Posté par . Évalué à 2.

                        qu'il peut utiliser son ordi, tout comme il le faisait sous l'autre os

                        Heu ... NetBSD ?

                        pourquoi utiliser l'autre os et tous ses défauts (virus/spy/fw)

                        ha non
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ubuntu est actuellement la distribution linux préférée des utilisateurs

                Tu es journaliste chez 01 informatique ?
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ce n'est bien sûr qu'une statistique, mais cela suffit à faire penser qu'Ubuntu est quand même assez appréciée.

                  http://distrowatch.com/dwres.php?resource=major
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à -5.

                  Tu as crû reconnaître un collègue? Non, désolé, je n'ai pas encore ton niveau.
                  J'admire ton style concis et cassant, ton manque total de connaissance du sujet dont tu traites (Barnabé t'a donné le lien d'où sont tirées mes informations. Il est vrai que c'est une information qu'il a obtenu par le biais de la CIA...), l'absence totale d'intérêt de ton post.
                  J'attends avec impatience ton prochain dossier du mois consacré à mon post....
          • [^] # Re: J'ai la berlue

            Posté par . Évalué à -1.

            > Mandriva est basée sur une RedHat.

            Les mythes ont la vie dure.

            >Ubuntu n'est donc pas forcément un phénomène de mode, mais certainement une
            >distrubution majeur en train de naitre.

            En terme de fonctionnalités, Ubuntu n'apporte rien du tout. Xandros était/est largement au dessus (ok c'est pas super libre), mais Knoppix aussi, et un concept en plus (le live-CD installable).

            Pourquoi cette hype Ubuntu ? Pour deux raisons : la communauté Debian y voit un échappatoire "acceptable" pour créer un produit enfin user-friendly et donc accepte et soutient ce projet (tout en sacrifiant peut-être Debian à moyen terme).

            Mais me direz-vous il y avait déjà Knoppix qui est basée sur Debian. Knoppix est user-friendly, libre, et c'est une des meilleurs manières de faire essayer Linux à ceux qui ne connaissent pas. Qu'est-ce qui a fait la différence pour lancer Ubuntu ? Son fondateur. Non pas qu'ils ait des idées novatrices (je n'ai pas trouvé beaucoup et il dit pas mal de conneries), mais il est très connu de par le fait qu'il soit allé dans l'espace et il bénéficie de ce fait de relais média facilités et très importants. Et la communication est le nerf de la guerre pour tout projet. Pas de chance pour Michael Robertson, il a trouvé plus hype que lui, et en plus un qui n'essaye pas de propriétariser Linux.

            Désolé de dire ce que je pense (uniquement et seulement).
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par . Évalué à 4.

              Bon et bien, vu que tu connais la raison du succès de Ubuntu, pourquoi tu ne proposes pas à Gaël Duval et consors d'aller faire un p'ti tour sur la lune pour relancer mandrake?
            • [^] # Re: J'ai la berlue

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              > > Mandriva est basée sur une RedHat.

              >Les mythes ont la vie dure.

              Ha ?!
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Mandriva#Historique_de_la_distr(...)

              Et si tu en a une sous la main (enfin sur les Mandrake 10.1 c'était encore comme ça) :
              cat /etc/redhat-release
              Te donne le numéro de la version.

              Mais comme le disait très justement CrEv, La Mandriva d'aujourd'hui est bien différente de celle d'origine basée sur une RedHat.

              Au sujet de Knoppix...c'est un live CD à l'origine...et pour l'installer sur le disque dure, il faut ne pas être un pure débutant et lire les howtos sur le net.
              http://doc.linucie.net/Install/KnoPpix3436

              Donc sincèrement il y avait une place à prendre et Ubuntu l'occupe maintenant.
              • [^] # Re: J'ai la berlue

                Posté par . Évalué à 4.

                > > > Mandriva est basée sur une RedHat.

                > >Les mythes ont la vie dure.

                >Ha ?!
                >http://fr.wikipedia.org/wiki/Mandriva#Historique_de_la_distr(...)

                Ca me fait toujours marrer quand quelqu'un utilise un article Wikipedia pour démontrer un argument :) Bref de toute façon "dérivée" n'est pas basée. Effectivement, la première Mandrake était basée sur RH5.1 et la deuxième sur RH5.2. Basta. Depuis il y a un paquet de code qui vient de partout, et en particulier de chez Debian et Mandrake n'a absolument plus rien à voir avec RH.

                Quant au /etc/redhat-release, ça n'a plus aucun sens depuis longtemps, mais c'est marrant par contre !

                (et au passage: RH est dérivée d'une autre distribution, dont je ne me souviens plus le nom, SuSE également, c'était peut-être SLS mais pas certain. Etc. Repartir from scratch ce n'est pas toujours nécessaire)

                Mais au final, c'est amusant parcequ'il y deux monde : le monde RPM et le monde DEB. Tout ça à cause d'un petit format de package.qui diffère. Pourtant dedans c'est pareil, Linux, X.org, OpenOffice.org etc.

                Le jour où il va y avoir une distribution Linux qui va sortir sans cette notion de package (ok il y a slackware et d'autres et le tar.gz mais c'est un peu préhistorique comme concept) on va tous se sentir con à ne plus pouvoir troller.
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  tu peux mixer plusieurs release avec urmpi/rpm ?

                  Dans ma sid amd64 j'ai des paquets en version SID et d'autre en Sarge, c'est possible avec urpmi ca ? Faut vraiment utiliser apt-get et dpkg a fond pour comprendre pourquoi rpm/urpmi est encore loin.
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Euh, je pense pas que aptitude ou urpmi aille lire les news Linuxfr pour voir de quelle distrib proviennent les paquets.

                    Ils se contente de faire de la gestion de version : si un rpm dépend d'un autre alors il installe aussi l'autre, et ceci récursivement jusqu'à avoir résolu les dépendances.

                    Il ne travaille qu'au nveau dépendances et de repositories. Tu peux très bien faire un repository urpmi pour une fedora beta et l'utiliser sur ta Mandrake 9 d'il y'a 3 ans. Après ça risque de poser des problèmes de dépendances, mais c'est tout.

                    Urpmi est/était un script qui se tape la gestion de base de données des paquets, les dépendances... à l'aide de fonctions de parcours de graphe. Si tu n'es pas satisfait de la version ligne de commande, tu peux toujours faire une surcouche pour faire des choses plus fines en utilisant directement les fonctions de parcours...
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    t'entend quoi pas plusieurs release ?

                    Je suis en 2005 pour le moment. Si je lui fournit les repository de la 2006 et que j'installe un paquet, il va me l'installer avec toutes ces dépendances (ce qui peut faire beaucoup) mais je ne vois pas le problème à part que je ne saisi pas en quoi c'est vraiment un avantage de créer des distrib batardes... à part avoir des problèmes, mais bon c'est vrai que sarge c'est déjà un peu dépassé...

                    Je peux également mixer sans aucun problème les versions 32 et 64 bits, y compris au sein d'un ensemble cohérent (par exemple mon kde est en 64 bits mais j'ai des applis kde en 32 bits qui s'exécutent dedans)

                    Il faut vraiment ne jamais avoir rien testé d'autre que apt pour croire que c'est le meilleur système au monde...

                    (remarque, j'ai jamais dis qu'il n'y avait rien de mieux mais simplement que beaucoup de choses sont au même niveau...)
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par . Évalué à 4.

                      C'est ce qu'on appelle de l'apt-pinning.
                      Tu décides dans un fichier qu'il prendra apache par exemple en testing, alors que le reste de ton système est en stable. Le fichier de source contient les entrées stable et testing, et apt prendra tous les paquets de stable sauf apache qu'il prendra en testing. C'est très pratique !
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Le mal par le mal : commence par utiliser urpmi à fond alors, puisque urpmi mixe sans problème plusieurs sources (j'ai longtemps utilisé des sources 10.1 et Cooker simultanément). Et sinon, apt-get/dpkg, ça fait des déploiement parallèles ?
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par . Évalué à 2.

                      SI c'est une vrai question la reponse est oui et c'est tres bien expliqué dans le bouquin de Raphaël Hertzog.

                      Si c'est pour dire "mon urpmi fait plein de chose que apt ne fait pas", ben tant pis...
                • [^] # Re: J'ai la berlue

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le jour où il va y avoir une distribution Linux qui va sortir sans cette notion de package (ok il y a slackware et d'autres et le tar.gz mais c'est un peu préhistorique comme concept) on va tous se sentir con à ne plus pouvoir troller.


                  Le jour où les distros linux sortiront d'une logique de packaging, elles auront intéret à avoir un truc de rechange solide parceque pour le moment le packaging est un avantage indéniable pour la maintenance et la mise à jour des systèmes, au point que 'crosoft envisage aussi de passer à un système de packaging (parceque windows, question gestion des versions, updates, contrôle de footprint, c'est n'importe quoi)

                  Sinon, les rpm's peuvent être facilement convertis en .deb ...
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Tu tiens cette info d'où pour Microsoft ?
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Tu tiens cette info d'où pour Microsoft ?
                      Du boulot (microsoft tient particulièrement à nous faire connaître ses développements futurs, surtout depuis qu'on a introduit Linux dans l'entreprise), apparemment, ils étudient la possibilité d'un système de packaging pour les systèmes post-vista. De toutes façons, ça reste du conditionnel, comme énormément de choses qu'annonce microsoft, mais ça aurait un lien avec le passage de Daniel Robbins chez Microsoft.
                  • [^] # Re: J'ai la berlue

                    Posté par . Évalué à 2.

                    packaging, comme les msi ?
                    A mon sens, ça existe déja pour Windows.
                    • [^] # Re: J'ai la berlue

                      Posté par . Évalué à 2.

                      oui, en effet, le msi est déjà une forme de packaging, mais ce à priori ils envisageraient de passer à la vitesse supérieure, en plus ça pourrait être facile à intégrer dans une politique commerciale "software as a service" (genre, mettre un système drm sur les packages)
  • # TLA ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Un des déclics qui m’ont fait sortir du jeu "cosmonaut playboy international love rat of mystery" (ndt : je traduis ça comment moi, hein ?!) pour m’occuper d’Ubuntu a été l’emergence d’outils tels que TLA

    qui a une définition de ce mysterieux acronyme à trois lettre ?
    • [^] # Re: TLA ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tom Lord's Arch (qui s'appelle maintenant bazaar, si je ne m'abuse).

      Voir une news d'il y a quelques semaines qui en parlait justement (flemme de la rechercher).
    • [^] # Re: TLA ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      tla = Tom Lord Arch (et pas seulement Three-Letter Acronym ;-).

      http://wiki.gnuarch.org/
      http://linuxfr.org/2005/09/12/19555.html
      • [^] # Re: TLA ?

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est pas lui (Tom Lord) qui a fait une "distrib" linux sur une disquette pour depanner son ordi? Il avait utilisé un formatage utilisant 1700ko et non pas 1400ko, pour pouvoir caser tout plein de chose dedans. En gros on pouvait meme faire un serveur à partir de la disquette.

        Sinon c'est completement HS, mais bon Tom Lord, ca me fait penser à Tom Riddle, à Lord Voldemort donc à Harry Potter!! Je sais c'est debile mais je voulais vous faire partager cette revelation!! -->[]
  • # 129 commentaires

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    à leur où je poste, il y a 129 commentaires sur cette news, et... pas un seul d'intéressant qui se rapporte vraiment au sujet de la news.
    Quand une news parle de mandriva, on voit pleins de monde rappliquer en disant que Ubuntu c'est mieux. Quand une news parle dUbuntu, on a plus de commentaires sur les autres distribs que sur Ubuntu. Et on peut faire de même avec Debian, RH, SuSE...

    On voit encore et toujours les trolls à propos des boites vendus par Mandriva, RH..., sur la définition d'un logiciel libre (faudrais faire une FAQ là dessus ça devient vraiment lourd)... C'est dingue ça doit faire un peut plus de 6 ans que je viens sur le site, et au final les commentaires sont toujours les même. Une société évolue, mais qu'en ai t-il de la communauté du libre?
    • [^] # Re: 129 commentaires

      Posté par . Évalué à 5.

      Et donc pour faire avancer le schmilblick tu proposes un troll sur la communauté du Libre.

      Ou alors t'a fait un pari avec un pote que tu posterais le 130e ?

      Clap Clap clap !
      • [^] # Re: 129 commentaires

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'aurais préféré un débat.
        Est ce que je suis le seul à me rendre compte que la majorité des commentaires n'ont en général rien avoir avec le sujet proposé par la news?

        C'est vrai que j'utilise la même méthode, mais c'est malheureusement le seul moyen d'être lu par une majorité de personnes. Et puis au point où on en est...
        • [^] # Re: 129 commentaires

          Posté par . Évalué à 2.

          Comme t'as répondu gnap gnap c'est un problème de perception.

          Ce qui te parait trivial parce que tu es un vieux loup de mer, ca ne l'est pas pour tout le monde. Contrairement à tes propos, la communauté évolue simplement parce que ce ne sont pas les même personnes qui la rejoigne.

          Personnellement, je suis content de débattre sur le modèle économique du libre et de sa viabilité et pour moi ca n'a pas à être figé dans une FAQ.

          Les comparaisons des systèmes de paquetages, des partages de codes entre distrib sont aussi intéressantes, car c'est à partir de débats de ce genre que naissent des idées et parfois des projets comme BazaarNG ou Malone

          Un débat sur quoi ? sur Shuttleworth, sur sa perception du Libre, sur les mérites/défaut de la Ubuntu.
          Si tu l'avais lancé, plus d'un t'aurait suivi.
          Là, tu ne fait que rajouter au bruit au détriment du signal.
          • [^] # Re: 129 commentaires

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je suis d'accord que la communauté voie venir de nouveaux adeptes tous les jours, et je comprend bien que la notion de logiciel libre est difficile à cerner. Ce n'est donc pas sur le contenu des commentaires que je dirige mes critiques (enfin pas toujours), mais sur leur pertinence par rapport au contexte de la news
            Je me cite moi même :

            pas un seul d'intéressant qui se rapporte vraiment au sujet de la news


            Je préfèrerais que l'on en débatte sur un forum, ou que des soirées soient organisées pour discuter de tels sujets, au lieu de voir ces sujets surgir sur (presque) toutes les news. C'est vrai que c'est intéressant pour les nouveaux et ceux qui veulent en débattre, mais c'est pénible pour les autres, et ça enlève de la lisibilité aux commentaires qui se rapportent au sujet de la news.
            • [^] # Re: 129 commentaires

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui mais tu ne pourras pas l'empêcher, la communauté c'est un "bazar" y compris sur les news. Rien n'est organisé à priori

              Là en l'occurence le sujet de la news c'est la "Faq Ubuntu de Shuttleworth".
              C'est un sujet trollogène à souhait (Ubuntu vs autres, shuttleworth milliardaire mécène).

              En fouillant un peu tu en verras des references à la news, mais bon y'a pas de quoi en tirer 130 commentaires donc tu lis la FAQ, tu te fais ton idée et si ta des question intéressantes pose les ca elevera le débat ;-).

              Quant à la lisibilité des commentaires, c'est un autre éternel débat.
              Des news ou journaux moins explosif tu en trouveras aussi en cherchant un peu.
              • [^] # Re: 129 commentaires

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                Oui mais tu ne pourras pas l'empêcher, la communauté c'est un "bazar" y compris sur les news. Rien n'est organisé à priori

                C'est bien dommage! Malgré tout je trouve que l'on peut faire parti d'une communauté et réussir à s'autodiscipliner. Dans le cas contraire, les systèmes de modérations peuvent régler le problème pour éviter que certains sujets ne s'éloignent trop du sujet initial.

                Des news ou journaux moins explosif tu en trouveras aussi en cherchant un peu.

                Ne t'inquiète pas là dessus, je trouve que les journaux sont ce qu'il y a de mieux sur le site, et les commentaires qui vont avec sont plus constructifs. C'est peut être pour ça d'ailleur que j'ai lancé le sujet ici, car au fond de moi j'aimerais bien trouver la même pertinence dans les news que celle que l'on peut trouver dans les journaux.
                • [^] # Re: 129 commentaires

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Peut être que celà vient aussi du fait que les news sont souvent une reprise de journaux antérieurs et que ceux qui se sont exprimés en rapport avec le sujet n'ont pas envie de se répeter.

                  Là en l'occurence un journal sur la FAQ en anglais est passé.
                  Alors le fait que ce soit en francais n'apprte guère au fond du sujet

                  Pour l'autodiscipline, c'est délicat y'en a toujours pour hurler à l'attentat liberticide !

                  Mais c'est un autre débat dans lequel je n'ai pas envie de me lancer
                  ==========> [ ]
    • [^] # Re: 129 commentaires ... et alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      « Quand une news parle dUbuntu, on a plus de commentaires sur les autres distribs que sur Ubuntu. »

      Ha non, il me semble que les dépêches sur Unbutnu ne voient pas tant de commentaires que cela parler d'autres distribs (il y'a même quelqu'un qui l'a fait remarquer dans une telle dépêche).

      Alors comment expliquer ce phénomène ? Un effet de mode, sans doute.


      « On voit encore et toujours les trolls à propos des boites vendus par Mandriva, RH..., sur la définition d'un logiciel libre (faudrais faire une FAQ là dessus ça devient vraiment lourd) »

      C'est quoi un troll ? Un sujet qui ne t'intéresse pas ?

      Note que personne dans cette discussion n'a trouvé critiquable que RedHat ou Mandriva vende des boites. Le débat portait sur l'emploi de l'expression « gratuit » pour parler de logiciels libres.


      Tu sembles avoir lu les commentaires un peu rapidement. Trop sans doute pour offrir une critique vraiment pertinente sur les discussions des autres.
      • [^] # Re: 129 commentaires ... et alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        enfin la discussion n'est pas térrible, surtout que l'interview contient plein de sujets trollifaires entre Debianiste, comme la compatibilité binaire, la relation avec Debian, le fork etc..

        Si vous pouvez aller troller sur la news Mandrake, nous on a plein de truc a régler ici .
    • [^] # Re: 129 commentaires

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Non seulement tu te permets de dispenser une leçon de morale mais en plus tu n'apportes toi-même rien au débat dont tu dénonces la prétendue dérive. Clap clap ! Bravo !
      • [^] # Re: 129 commentaires

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je ne peut pas apporter ma pierre sur un débat qui n'a pas encore commencé. Dans mon commentaire ma question est : Qu'en est t-il de la communauté du libre? Je lance une réflexion par rapport à mes phrases précédentes auxquels j'aurais surement dû passer plus de temps pour les formuler.
        Cela dit, la majorité des personnes ont compris ce que je souhaitais exprimer (je l'espère), et j'aurais préféré que l'on me réponde sur le fond plutôt que sur la forme, mais rien n'est perdu, je pense que d'autres seront rectifier le tir.
    • [^] # Re: 129 commentaires

      Posté par . Évalué à 2.

      > à leur où je poste, il y a 129 commentaires sur cette news, et... pas un seul d'intéressant qui se rapporte vraiment au sujet de la news.

      C'est un peu normal aussi étant donné l'intérêt très limité de cette news.
      • [^] # Re: 129 commentaires

        Posté par . Évalué à 0.

        Enfin une personne pour le dire ! Dire que je pensais être le seul à trouver que ça aurait plus sa place dans un journal...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.