La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l’intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées ou de l’impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78 % des personnes sondées estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Le Quebec doit renverser l'académie française !

    Posté par  . Évalué à 10 (+14/-0).

    Divulgâcher et clavarder sont, pour moi, des bijoux d'inventivité, tellement plus exacts et délicieusement adaptés que ce que l'on peut trouver ici.

    Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- https://linuxfr.org/suivi/autoriser-la-correction-limitee-de-commentaires-apres-les-5min

    • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

      Posté par  . Évalué à 10 (+13/-1).

      Je trouve que l'on fait un bien mauvais procès à spoiler.

      Qu'est-ce que to spoil ? C'est ruiner, gâcher, rendre définitivement inutilisable sans pour autant détruire. Mais the spoil, c'est aussi le butin, la prise de guerre. To spoil, c'est avant tout piller, c'est se rendre coupable de spoliation.

      Spoiler est donc un mot français à l'origine, qui ne fait que revenir au pays après un petit tour par la terre des Angles. Et nous, en bons hypocrites, nous l'accusons de ne pas être de chez nous ! Comment peut-on décemment se prévaloir de lutter contre l'invasion du vocabulaire anglois en luttant contre des éléments de ce vocabulaire qui résultent précisément de son invasion par le nôtre, de vocabulaire ?

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

    • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-1).

      J’aime aussi beaucoup, et je les emploie, la logique des mots courriels et pourriels.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

      Posté par  . Évalué à 1 (+5/-4).

      Autant je peux aimer les autres mots, autant Divulgâcher et clavarder sont horribles (je ne connais pas « clavarder ».
      D’autant que pour moi les mots avec lesquels ils sont construits correspondent parfaitement à la situation :

      • Merci de ne pas me divulguer la fin du film.
      • Merci de ne pas me gâcher la fin du film.

      A mon sens, avec « Divulgâcher » comme dans d’autres milieux (esprit des lois es tu là ?) on invente quelque chose de nouveau alors qu’il suffirait d’utiliser correctement ce qu’on a déjà.

      • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

        Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0).

        Tu peux gâcher un film en mangeant bruyamment du popcorn, sans pour autant le divulgâcher.

        • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

          Pas de "popcorn" au cinéma, mais du «maïs soufflé», ou du «maïs éclaté», pour rester dans le thème du sondage ;-) même si là, je trouve qu'ils ont été un peu en panne d'inspiration les cousins…

          • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

            Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

            maïs soufflé reste cohérent avec blé soufflé, grain de riz soufflé. En chinois c'est riz explosé (le maïs est mis dans la catégorie des riz, comme c'est aussi une céréale, et qui pousse aussi en épis d'ailleurs, surtout les variétés anciennes).

        • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

          En l’occurrence, en anglais tu pourrais bien « spoil » une expérience cinématographique avec ton maudit « popcorn », donc la traduction en divulgâcher prend un sens plus spécifique que l’original. Ce qui va dans le sens de ce qu’écrivais Skilgannon, il n’y avait peut-être pas besoin d’un néologisme puisque la traduction existante s’appliquait déjà très bien.

          • [^] # Re: Le Quebec doit renverser l'académie française !

            Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0).

            Le truc c’est que « spoiler » utilisé en français n’a pas le sens plus général du mot utilisé en anglais. C’était utilisé uniquement dans les contextes de divulgations d’histoires … donc le mot-valise prend tout son sens, on a créé des néologismes au sein même de langue pour moins que ça : un sens plus précis d’une notion plus générale.

    • [^] # Académie Française

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Le Québec doit renverser l'académie française !

      En fait, son rôle est symbolique puisque c'est l'usage qui fait évoluer notre langue. Ne pas oublier que l'ancêtre de la langue française est le Bas Latin, le latin "vulgaire" (latin Vulgus= la foule) et que cette langue du "bas peuple" n'a jamais cessé d'être modifiée par l'usage pendant des siècles. L'Académie Française est une invention relativement récente (1634)

      • [^] # Re: Académie Française

        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

        Je crois aussi qu'on a une vision un peu romancée du Québec.

        Alors certe ils sont très actifs pour créer des mots francisés, voire les utiliser dans des documents officiels. Mais nous le sommes aussi d'une certaine manière. Maintenant si on regarde l'usage, par exemple en visionnant un film québecois, la télé ou des interviews, on se rend très vite compte qu'ils utilisent beaucoup de mots anglais, parfois bien plus que nous.

        La différence c'est qu'ils les utilisent à bon escient là où les français inventent des mots à consonnance anglaises qui n'ont aucune signification en anglais. Par exemple les québécois vont souvent dire utiliser le clutch de leur voiture qui est la vraie traduction de embrayage en anglais, mais les français vont faire un jogging…qui ne se dit pas en anglais au lieu de dire course à pied ou going for a jog/run.

        • [^] # Re: Académie Française

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 11/05/22 à 12:39.

          ils utilisent beaucoup de mots anglais, parfois bien plus que nous.

          Carrément plus. Ils sont en plein dédoublement de personnalité. Se proclamant les vrais protecteurs du français mais le combat contre le voisin d'en dessous est perdu d'avance. L'autre technique pour ne pas parler anglais c'est de conjuguer l'anglais à la mode française. Vraie phrase qu'on m'a servie à mon arrivée :

          "La serrure est jammée, je vais céduler une rencontre avec le handyman" ou à ma femme : "tes espadrilles matchent ton outfit" (espadrilles = basket)

          • [^] # Re: Académie Française

            Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

            C'est très présent dans le jargonage du développeur moyen :
            commiter, puller, pusher, rebaser, fixer…

          • [^] # Re: Académie Française

            Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

            le combat contre le voisin d'en dessous

            Non pas le voisin mais chez eux, le Canada: la majorité des canadiens est anglophone.
            Sur place au Québec, je n'ai pas constaté qu'ils employaient l'anglais souvent. Ce qui m'a frappé, c'est leurs expressions françaises, vocabulaire et surtout leur accent, à tel point qu'une fois j'ai du demander au gars de parler en anglais parce que je ne comprenais pas son français.

  • # Ordiphone

    Posté par  . Évalué à 8 (+7/-0).

    Ordiphone, contraction d'ordinateur et de téléphone, me semble préférable à smartphone ou téléphone portable…

    • [^] # Re: Ordiphone

      Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0).

      Ici (Québec) ils disent "téléphone intelligent", ce qui, en plus d'être bien lourd, est aussi une appellation absurde. J'ai un "smartphone". Je ne le trouve pas très intelligent.

      Je préfère aussi largement ordiphone, qui décrit bien mieux ce que j'ai dans la poche.

      • [^] # Re: Ordiphone

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Appellation absurde mais qui va dans le même sens que son homologue anglais… Je ne trouve pas ce truc smart en soi, mais c'est bien pensé comme espion.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: Ordiphone

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Perso j'ai toujours entendu cette expression au second degré.

          Adhérer à l'April, ça vous tente ?

          • [^] # Re: Ordiphone

            Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

            Un peu comme l'« intelligence artificielle ».
            En anglais ils sont tellement second degré sur la notion d'intelligence qu'ils ont carrément de la « military intelligence » !

            C'est dire s'ils ont de l'humour.

            • Yth.
            • [^] # Re: Ordiphone

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Je crois que l'idée derrière le militaire est le même que les intelligence services : pas de lien direct avec l'intelligence vulgaire, mais plutôt avec l'ingéniosité pour s'pier les secrets…

              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

              • [^] # Re: Ordiphone

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

                C'est juste que tu peux traduire intelligence en anglais en renseignements.

                C'est juste que ce mot a plusieurs sens sans liens directs entre eux, comme des tas de mots dans de nombreuses langues.

    • [^] # Re: Ordiphone

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

      J'aime bien ordinateur de poche.

      • [^] # Re: Ordiphone

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Celui là c'est pour les Pocket Computers et les palmtops ;-)

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Ordiphone

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

        Mais ils tiennent de moins en moins dans des poches :-) ou alors elles doivent être grandes.

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: Ordiphone

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 10/05/22 à 06:28.

          On avait inventé le mot phablette pour ça ; mais c'est vrai qu'aujourd'hui la limite est de plus en plus ténue.

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+7/-0).

    Courriel est déjà le mot français officiel pour e-mail selon la commission de terminologie française.

    • [^] # Re: Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      Et il est vraiment bien trouvé. Mot valise qui ne fait changer un mot existant que d'une seule lettre finale. Du grand art !

      • [^] # Re: Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

        Posté par  . Évalué à 2 (+2/-0).

        Mot valise qui ne fait changer un mot existant que d'une seule lettre finale. Du grand art !

        Que vois-je ? Du Sarcasme ?:)

        Plus sérieusement, je suis pas tout à fait de ton avis.
        Avec le « l » finale est introduit la notion de « courrier électronique ».
        Ce qui permet de bien le différencier du courrier physique et est en passant une parfaite traduction de « email ».

        • [^] # Re: Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 05/05/22 à 20:36.

          Non du tout. Je trouve l'idée géniale. J'utilise courriel très souvent. Plus court que "courrier électronique", aussi court que "courrier" et dont on comprend tout de suite le sens en le prononçant si on ne l'a jamais vu, et ce, avec une économie de moyen via le changement d'une seule lettre. Fallait y penser !

        • [^] # Re: Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          À noter que le mail est à l'origine un emprunt au français… de l'époque des malles-postes…

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Courriel est le mot francais officiel pour e-mail

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      Exactement, pourtant je vois souvent passer à sa place (dans l'Éducation Nationale) l'abomination visuelle et linguistique qu'est « mél ».

  • # Dans l'incapacité de choisir

    Posté par  . Évalué à 10 (+7/-0).

    Je dirais bien toute la liste !

  • # chouine-gomme

    Posté par  . Évalué à 10 (+14/-0).

    Mon préféré ne figure pas dans la liste : c'est machouillon (pour chewing-gum, bien sûr).

    • [^] # Re: chouine-gomme

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-1). Dernière modification le 04/05/22 à 17:22.

      Il est très joli, je ne connaissais pas. Merci, j'aime beaucoup.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: chouine-gomme

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

        Pour les repas tièdes avec une plaque de viande hachée entre deux disques de brioche, on peut commencer par utiliser hambourgeois. Sinon il y a le SDINI (sandwich dégoulinant à ingrédients non identifiés). Et je trouve particulièrement élégant et astucieux le remplacement de sandwich par sous-marin. ;-)

        Intendant, donc méchant, mais libre !

    • [^] # Re: chouine-gomme

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Il est cool c'est vrai, mais pas retenu et rarement utilisé même au Québec : https://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bibliotheque/dictionnaires/terminologie_friandises/gomme_macher.html

    • [^] # Re: chouine-gomme

      Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0).

      Les Suisses romands mâchent des chiclettes, semble-t-il.

      • [^] # Re: chouine-gomme

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        C'était un mot courant quand j'étais gamin, dans les années huitantes.
        Je me rappelle que mes parents ne voulaient pas que nous en mâchions, mes frères, mes sœurs et moi. On se rabattait alors sur le bois doux.

        /mylife

        0. Assume good faith 1. Be kind to other people 2. Express yourself 4. Apply rule 0

      • [^] # Re: chouine-gomme

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 08/05/22 à 18:13.

        En espagnol ça se dit chicle. En fait le nom vient d'une marque de chewing-gum justement qui a été populaire.

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: chouine-gomme

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Apparemment c'est aussi cette marque qui a donné le nom aux claviers chiclets

          Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

          • [^] # Re: chouine-gomme

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            …parce-que mâchent pas leur bruit ?

            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: chouine-gomme

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          En Martinique aussi, les aînés disent encore chicklèt. J'ai eu le temps d'en consommer dans mon enfance. D'après Wikipedia c'est l'espagnol qui a donné le nom à la marque et non l'inverse :

          Le nom Chiclets est dérivé du mot espagnol mexicain "chicle", dérivé du mot aztèque nahuatl "chictli/tzictli", qui signifie "truc collant" et fait référence à un chewing-gum précolombien que l'on trouvait dans toute la Méso-Amérique.

    • [^] # Re: chouine-gomme

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 13/05/22 à 16:46.

      Et débarbouillette ?

      *splash!*

  • # egoportrait

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-0).

    Je ne connaissais pas egoportrait, j'aime bien…

    • [^] # Re: egoportrait

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

      J’aime bien aussi égographie ! 😄️

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: egoportrait

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        La graphie sous-entend le dessin, ce qui fait que ce mot serait très bien adapté pour un autoportrait en peinture/crayon/etc.
        Du coup, pour le cas qui nous préoccupe, pourquoi pas egophoto ? (mais ça ne dit pas que le sujet est aussi à la manœuvre ; egotofoto alors ?)

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: egoportrait

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          La graphie, c'est surtout l'action de fixer sur un support. dans photographie, il s'agit bien d'une fixation sur un support par l'action de la lumière (photo). Pour le coup, egophoto, ça serait "lumière de soi-même", c'est joli mais ça ne veut strictement rien dire.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: egoportrait

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

            Pour le coup, egophoto, ça serait "lumière de soi-même", c'est joli mais ça ne veut strictement rien dire.

            Perso j'émets de la lumière, et je pense ne pas être le seul.

            Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: egoportrait

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

              Si tu émets dans le visible, inquiète -toi ;)

              Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

              • [^] # Re: egoportrait

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                Bien vu pour la graphie…

                Peut-on dire que cet être lumineux diffuse son cogito visiblement ?

                “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: egoportrait

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Et pourquoi pas, soyons fous, autoportrait ?

  • # Trou d'eau

    Posté par  . Évalué à 10 (+16/-0).

    Courriel est déjà assez utilisé, mais il gagnerait à l'être partout où mél l'est, car c'est bien plus joli.

    Par exemple, « J'ai vu Courrielenchon en hologramme, quel spectacle ! ».

    • [^] # Re: Trou d'eau

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Dans mes souvenirs, « courriel » désigne « l'objet » message/courrier électronique, alors que « mél. », à l'instar de « tél. », désigne l'adressage : « mél. » == « messagerie électronique ». Du coup normalement les usages devraient être différents : « mél » dans une signature par exemple, et « courriel » pour parler des messages eux-mêmes.

      • [^] # Re: Trou d'eau

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 13/05/22 à 16:05.

        Oui, « mél. » pour « messagerie électronique », à l'image de « tél. » pour « troll électronique ».

        Plus sérieusement, il me semble également que c'était l'objectif initial. D'ailleurs, France Terme précise bien que Mél. « ne doit pas être employé comme substantif ». Mais, la langue étant ce qu'elle est, l'usage est différent et on le trouve souvent employé pour désigner l'objet. Le Wiktionnaire a quelques exemples, notamment un qui remonte à l'année de création du terme (2003).

  • # Les métiers du doigt

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-1). Dernière modification le 06/05/22 à 06:11.

    Les québecois on trouvé les mots "numérique" et "informatique" pour remplacer le mot "digital", c'est dommage qu'ils ne soient pas utilisés en France.

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: Les métiers du doigt

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Les québecois on trouvé les mots "numérique" et "informatique" pour remplacer le mot "digital"

      En 1957, l'ingénieur allemand Karl Steinbuch crée le terme « Informatik » pour son essai intitulé Informatik: Automatische Informationsverarbeitung, pouvant être rendu en français par « Informatique : traitement automatique de l'information »

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique#%C3%89tymologie

    • [^] # Re: Les métiers du doigt

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 06/05/22 à 18:25.

      Ils l’étaient, mais leurs disparitions sont l’effet d’une ringardisation voulue par une politique de communication visant à sans cesse rafraîchir le concept pour le présenter comme une nouveauté.

      De la même manière que les années 2005 ont vu venir le “web 2.0“ pour vendre tout et n’importe quoi pour remplacer le “web” qui sentait trop les années 1990-2000, les années 2010 ont vu la “digitalisation” pour vendre tout et n’importe quoi pour remplacer “l’informatisation” et la “numérisation” qui sentaient trop l’informatique du gars dont on veut prendre la place. Il faut toujours paraître neuf pour faire peur aux décideurs de manquer le prochain train de la hype, leur faire payer des refontes complètes, et renouveler les équipes par du sang neuf qui se croit né avec le soleil. Ces dernières années quand j’expliquais ça aux gens je leur disais « vous verrez ils sortiront un jour le web 3 ». Il semble que ce soit fait.

      Les consultants sont venus vendre du « passage au web 2.0 », puis sont venus vendre de la « stratégie digitale », c’est rien que de la créativité de commercial, la classique étiquette « nouvelle recette ».

      Amusant : les “numéros de versions” du web dans la page web 2.0 qui ont probablement été rédigés aux alentours du “web 2.0” sont désormais rétrospectivement ridicules, je vous laisse en apprécier le croustillant de ringardise du futur décrits par les diseurs de bonne aventure, façon voiture volante du web du futur.

      En aparté, j’ai comme l’impression que la rédaction des pages Wikipédia francophones relatives aux technologies semblent s’être arrêtée il y a 10 ans, j’ai souvent l’impression de voyager dans le temps en lisant des phrases au présent ou futures qui décrivent des réalités oubliées ou qui ne sont jamais arrivées.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Les métiers du doigt

      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

      Suite à l'observation de la surface d'un écran d'ordiphone, tu conviendras que le terme digital était précurseur¹, voilà tout.


      ¹ bien que les curseurs restent rares sur les ordiphones précités.

    • [^] # Re: Les métiers du doigt

      Posté par  . Évalué à 4 (+4/-0).

      Bonsoir,
      Officiellement, «digital» veut dire ce qui a trait aux doigts comme les empreintes digitales. Le bon terme est «numérique».
      cf. :
      https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D2486
      et
      https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D2485

      cordialement,

      • [^] # Re: Les métiers du doigt

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Mouais. Je tends à penser que l'usage fais loi dans le cas des langues.

        Je rappelle à toutes fins utiles que l'académie est composées majoritairement de vieux barbons amoureux d'une langue qui n'existe pas et qu'aucun d'eux n'est linguiste.

        0. Assume good faith 1. Be kind to other people 2. Express yourself 4. Apply rule 0

        • [^] # Re: Les métiers du doigt

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

          Et qu'elle n'a aucune compétence (au sens juridique du terme) législative, règlementaire ou même normative. Et encore moins au niveau international d'ailleurs.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: Les métiers du doigt

          Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

          l'académie est composées majoritairement de vieux barbons amoureux d'une langue qui n'existe pas et qu'aucun d'eux n'est linguiste.

          Ça sonne assez proche de la description des sysadmin Unix, non ?

          • [^] # Re: Les métiers du doigt

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            Pourtant les académiques ont tout d'un difficile DOS sous des habits étincelants de Fenêtre.
            Sinon les sa-U existent.

            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Les métiers du doigt

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      Personnellement, à chaque fois que je vois le terme "digital" dans une pub (genre en début d'après-midi alors que j'allais chez BricoDép… qui annonçait fièrement que son catalogue passait au "digital"), ça me laisse l'impression partagée 50/50 qu'on me fait un "fuck" ou qu'on se fout un doigt.
      Mitigé et dérangeant.
      Bref, je déteste "digital".
      (sauf dans mon jardin où poussent des digitales que j'aime bien)

  • # Je prends part au débat, mais j'ai une autre vision

    Posté par  . Évalué à -2 (+6/-8).

    Je suis beaucoup plus adepte de l'anglais que du français.

    Je préfère les termes anglais, je les trouve intéressant à utiliser dans le cas où nous (les français) pourrions devenir bien plus anglophone à l'avenir.

    En gros, oui quelque part je n'aime pas la langue française (sauf pour les poésies et les romans, là ça passe)

    [Avis subjectif bien évidemment]

    Amiralgaby#1847

    • [^] # Re: Je prends part au débat, mais j'ai une autre vision

      Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 09/05/22 à 16:41.

      Ça dépend du contexte.

      Bien que maîtrisant la langue de Shakespeare, de mieux en mieux avec le temps qui passe et l'apprentissage de leurs expressions bizarres, je réserve cette compétence aux échanges avec les perfides anglois (les yankees je leur cause pas, j'ai un vieux contentieux avec eux).

      Pour ce qui est des échanges entre francophones, j'essaye d'utiliser la langue de Molière dans ce qu'elle a de plus beau et de plus subtil. Et j'évite autant que faire se peut les anglicismes qui puent.

      Pour les germanophones, ma culture alsacienne ressurgit au galop…

      Pour les autres… je ne connais que les gros mots et les trucs de bouffe / picole donc je m'en sors à peu près.

      Bref, faut s'adapter. Ça stimule le neurone !

  • # Égoportrait

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

    Je trouve égoportrait très dans l'air du temps. C'est in, c'est bath.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.