Journal Rendez moi mon futur!

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
62
24
août
2021

Quand j'étais petit, je rêvais pas mal de science fiction et me plaisait à imaginer un monde futuriste hyper technologique bardé de "trucs de ouf".
Les villes seraient à moitié dans la jungle avec une végétation débordante et luxuriante - ceux qui ont joué à Flashback me comprendront - (mais ne me demandez pas comment cela aurait pu arriver en France avec notre climat, ça ne rentrait pas dans mes considérations…) Et puis c'était mes rêves donc je n'ai pas (…)

Sanipasse : le déconfinement libre !

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
66
17
mai
2021
Médecine

Je suis fier de vous présenter aujourd’hui l’application sanipasse.

Les passes sanitaires

Aujourd’hui, lorsque l’on se fait tester ou vacciner contre le COVID-19, on reçoit une attestation numérique, sous forme d’un QR code, qui prouve que l’on n’est pas contagieux.

Jusqu’à aujourd’hui, la seule application qui permettait de lire ces codes était le fameux TousAntiCovid, qui permet seulement d’importer son certificat sanitaire dans son application, et n’affiche pas la totalité des informations contenues dans le certificat.

L’application officielle de vérification de ces certificats, TousAntiCovid-Vérif est propriétaire, n’est pas publique, et la sécurité de son implémentation ne peut pas être vérifiée. Elle n’est, aujourd’hui, pas disponible aux petits organisateurs d’évènements privés, qui souhaiteraient pouvoir vérifier les certificats de leurs invités.

J’ai donc décidé de créer une nouvelle application, et je l’ai appelée sanipasse.

Mise en place du port du masque avec QrCode d'identification

Posté par  (site Web personnel) . Édité par orfenor, Yves Bourguignon, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et zurvan. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
56
1
avr.
2021
Humour

Nous l'attendions depuis quelque temps, c'est maintenant acté : le port du masque avec un QrCode d'identification imprimé sur la face visible sera désormais obligatoire dans l'espace public.

En effet, pour lutter contre le terrorisme, les parlementaires ont adopté une loi autorisant la reconnaissance faciale algorithmique dans l’espace public. Mais comme ils ont aussi rendu obligatoire le masque anti-Covid, cette loi devenait inopérante.

Une personne portant le masque à QrCode
(source https://es.wikipedia.org/wiki/Pandemia_de_COVID-19#/media/Archivo:COVID-19_(Coronavirus)_Girl_in_mask.jpg vperemen.com, CC BY-SA 4.0)

Les algorithmes ne parviennent pas encore à identifier les visages s’ils sont cachés à moitié. Même si voir à travers le tissu reste plus ou moins possible grâce aux rayonnements Térahertz, la détection du relief du visage n’est pas pour demain. L’armée a rapidement proposé la solution du QrCode, peu onéreux et facile à mettre en œuvre. Le QrCode figure déjà sur les casques des militaires en opération, afin d’éviter les tirs accidentels et permettre aux drones tactiques d’identifier les unités sur le terrain. N’importe quelle caméra publique est capable de filmer un QrCode, le système va se répandre rapidement.