• # studio ?

    Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

    J'ai cru comprendre que Gimp était parfois utilisé en complément de Blender. Ne serait-il pas possible de demander des financements à vos plus gros utilisateurs pro ?

    Peut être que la fondation Blender pourrait vous aider ou vous conseillez ?

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: studio ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-0).

      J'ai cru comprendre que Gimp était parfois utilisé en complément de Blender. Ne serait-il pas possible de demander des financements à vos plus gros utilisateurs pro ?

      Genre les contacter et leur demander nominativement?

      On sait qu'on a énormément d'utilisateurs. Par exemple notre dernier build flatpak stable a eu 264.000 téléchargements en 4 mois; flatpak étant un petit pourcentage de Linux (pour Linux, il y a aussi quelqu'un qui fait un snap, quelqu'un qui fait un appimage, puis tous les RPM/deb/autre des distributions…) qui est lui-même un micro-pourcentage de tous les OS. La seule fois (fin 2019) où j'ai eu accès à une journée de logs du serveur web, j'ai compté environ 50,000 téléchargements (pour les installeurs Windows et macOS, en comptant les IPs uniques uniquement) pour une seule journée (encore une fois, ça ne compte pas tous les téléchargements, par exemple ceux qui se fournissent directement sur des mirroirs, ou bien une majeure partie des téléchargements torrent, parce qu'on fournit aussi par torrent et — je viens de vérifier — on a quelques milliers de seeders pour l'installeur Windows).
      Donc oui des utilisateurs, on en a plein. Des sociétés de design qui passent à GIMP sur tous les postes, y en a aussi (y a pas si longtemps, quelqu'un était venu nous voir sur IRC après avoir fait cela, mais il a pas dit le nom de sa société). Et les universités, administrations, etc. on ne les compte même pas.
      Mais on ne sait pas vraiment qui ils sont. On ne garde pas de "carnet d'adresses". Et franchement je saurais pas comment faire un tel travail (les contacter, faire des relations, leur demander de l'argent…). Je suis un geek, pas un businessman. 🤷

      Si par contre tu voulais juste dire leur demander génériquement en faisant un appel aux dons… c'est exactement ce qu'on fait là! Les plateformes de financement ont tout ce qu'il faut pour générer des factures ou équivalents que les entreprises peuvent faire valoir dans le cadre de leur activité ("financement de logiciels métier"). Elles peuvent déjà donner (certaines petites sociétés le font un peu quand on regarde nos donateurs; pas des sommes folles non plus mais c'est déjà cool).

      Ensuite GIMP n'est pas utilisé juste "en complément de Blender". GIMP a aussi ses propres utilisateurs. La 2D étant un peu à la base du graphisme, oui tous les gens qui font de la 3D doivent aussi faire de la 2D (donc ils ont besoin d'un logiciel de graphisme 2D, que ce soit GIMP ou un autre) mais l'inverse n'est pas vrai (beaucoup de gens ont juste besoin d'outils de graphisme 2D).

      Ensuite Blender se sont organisés très tôt en fondation. En fait ils sont nés dans le moule entrepreneurial (cf. l'histoire de Blender). GIMP est vraiment né comme un projet communautaire (abandonné très tôt par les créateurs étudiants, repris par une communauté éparse de passionnés) et un peu "bazar" et c'est quelque chose qui nous rend moins efficace mais en même temps que j'aime à protéger personnellement. Je me suis rendu compte qu'on a une approche un peu "anarchique" du développement (je ne fais pas de politique, mais quand des gens me parlaient de systèmes anarchistes/libertaires, je me suis dit que ça ressemblait à ce qu'on faisait; j'ai même pris un livre à la bibliothèque sur le sujet pour confirmer! 😆) et une organisation très horizontale.
      Je vois bien que cela nous rend moins efficace pour toute la partie "argent" mais en même temps, cette logique est assez proche de mon mode de pensée et donc j'ai pas envie non plus de troquer l'un pour l'autre. Idéalement j'aimerais qu'on trouve un moyen de nous financer suffisamment sans aller à fond dans le corporatisme.

      Peut être que la fondation Blender pourrait vous aider ou vous conseillez ?

      On a de bonnes relations avec la fondation Blender et je discute parfois par email avec Ton. Ensuite si aider veut dire "financièrement", oui peut-être mais bon je veux pas leur demander. Ça me dérangerait. S'ils nous proposaient d'eux-même, je dis pas.

      En fait c'est marrant mais même si on a très peu d'argent pour nous (pour du financement de salaire, je veux dire), on en a pas mal pour du communautaire (on explique ça en fin de l'article). Donc en fait c'est souvent GIMP qui se trouve à aider les autres projets. Par exemple on a souvent financé le Libre Graphics Meeting (dont le projet GIMP est un des projets fondateurs, en gros les réunions GIMP de mes prédécesseurs s'est transformé en LGM), notamment dans les moments difficiles où il y a eu des manques de dons/financements par les entreprises justement. Donc ça veut dire que GIMP a financé la venue de nombreux contributeurs de plein de projets de graphisme. On a aussi financé en direct la venue ou l'hébergement de contributeurs d'autres projets, genre de mémoire des contributeurs de logiciels de graphisme GNOME, des contributeurs darktable (presque tous les ans), MyPaint ou de Kdenlive…

      Au final, c'est GIMP qui donne. 🙂 Personnellement ça me dérange pas, au contraire. Ça fait justement partie de l'esprit très communautaire et d'échange de GIMP dont je parlais plus haut, et c'est ça qui m'a fait rester dans ce projet. Mais c'est vrai qu'on aimerait bien aussi avoir de quoi se nourrir nous-même. On cherche pas à être riche, juste avoir de quoi faire des salaires décents. D'où ces financements participatifs qui sont les seuls à permettre de créer des vrais salaires (pas juste des défraiements).

      Perso je cherche ce juste milieu où on garde notre esprit communautaire tout en arrivant à en vivre (tous ensemble plutôt que nous tous seuls).

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: studio ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        En fait c'est marrant mais même si on a très peu d'argent pour nous (pour du financement de salaire, je veux dire), on en a pas mal pour du communautaire (on explique ça en fin de l'article).

        Ça m'intrigue un peu ça. En effet l'article dit que ce n'est pas possible d'utiliser ces dons pour payer un contributeur, mais n'explique pas pourquoi.

        Qu'est-ce qui pose problème? On le fait régulièrement (enfin, pas aussi souvent qu'on voudrait) chez Haiku et ça fonctionne plutôt bien, et il me semble que c'est le cas aussi pour ReactOS.

        • [^] # Re: studio ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

          En fait c'est marrant mais même si on a très peu d'argent pour nous (pour du financement de salaire, je veux dire), on en a pas mal pour du communautaire (on explique ça en fin de l'article).

          Ça m'intrigue un peu ça. En effet l'article dit que ce n'est pas possible d'utiliser ces dons pour payer un contributeur, mais n'explique pas pourquoi.

          Ben c'est très simple. On n'a pas d'org. Et sans organisme, pas de fiche de paie possible.
          Quand GNOME prend des donations pour nous, on pourrait se dire que l'organisme, c'est GNOME. Mais en fait, GNOME c'est pas GIMP, GIMP c'est pas GNOME. GNOME va pas engager des gens pour nous. Ou bien ils le feraient peut-être si on discutait des conditions avec eux, mais je pense que l'ajout de charge administrative ferait qu'ils nous demanderaient pas mal de frais supplémentaires (déjà qu'ils prennent des frais administratifs sur toutes les donations juste pour recevoir les dons; ce qui est normal hein! Mais faut bien voir que ça ajoute des couches de frais). Sans compter que la moindre question financière inhabituelle pour l'usage de l'argent, ils doivent voir avec leur avocat à 575$/heure pris sur nos fonds (histoire vraie). 🙄

          Et puis l'administratif justement. À l'heure actuel, pour chaque évènement où on a besoin de financement, je crois qu'on doit faire un compte-rendu sur comment l'argent a été dépensé (c'est pas moi qui fait ça, mais il me semble que c'est ce qu'on m'a dit; en même temps, c'est normal, eux même en tant que grosse fondation à but non lucratif doivent sûrement aussi pouvoir justifier tous les frais à tout moment). Certains remboursements/défraiements (trajets de conf, matériel), ça peut prendre des mois (voire un an ou plus dans certains cas extrêmes; faut pas être pressé! Ceci dit ça s'est amélioré ces dernières années, mais devoir relancer n'est pas inhabituel). Juste pour savoir combien on avait dans le "compte GIMP", l'an dernier, il a fallu un mois et demi à la fondation, avec 2 relances de ma part, et une aussi de mon co-mainteneur, pour avoir la réponse. Je peux dire qu'on veut pas vraiment demander souvent! Donc dans ces conditions, ça me donne pas vraiment envie de se lancer dans une logique d'emploi avec eux (qui à l'heure actuelle n'est pas possible mais comme je disais, qui sait si on négociait un truc). En ce sens, il y a aussi un choix de notre part de ne pas avoir essayé de changer cette situation dûe à une organisation historique mais c'est aussi parce qu'on a nous même une solution pour l'instant (LILA pour nous et le mainteneur de GEGL en indé). Et donc on déplace progressivement la cible de donations pour que les gens comprennent la différence (avec cet article par exemple, mais aussi on a maintenant mis nos financements avec des gros boutons en tête de la page donation de GIMP depuis 3 mois, etc.). On ne voit plus cela comme un problème mais comme une situation acceptable avec un fonds communautaire et des financements de développeurs (on a aussi besoin de fonds communautaire de toutes façons).

          Et puis c'est une fondation US avec tout ce que ça implique. Perso je préfère éviter si possible. Ensuite qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. On est très content de notre relation avec GNOME. Les frais sont tout à fait normaux, et si y a des charges de gestion administratives complexes, encore plus. Quant à la réactivité, je suis sûr qu'ils sont 100 fois plus réactifs pour leur activité à eux (d'ailleurs ZeMarmot a été une fois invité à un GUADEC défrayé par GNOME et j'ai vu la différence: remboursé dans la journée quand on était sur place). GIMP, on est le grand père qu'ils veulent bien un peu aider, mais je crois pas qu'ils nous considèrent vraiment comme une partie de GNOME. 😕
          Et puis c'est une grosse fondation (ou qui veut le devenir), c'est leur truc. Faire du corporatisme logiciel libre (dont je parlais dans un autre commentaire), c'est exactement leur objectif. C'est moins notre vision communautaire du logiciel libre mais chacun son truc. Moi j'aime rester amis avec eux, en bonne entente et en entraide légère mais pas forcément dans une logique d'emploi. Je trouve donc cela une situation tout à fait acceptable.

          Donc voilà. Pourquoi? Parce que GIMP n'a pas d'entité et n'a donc pas le droit de payer des gens, tout simplement. Et GNOME n'est pas GIMP, juste un intermédiaire. C'est la réponse courte.

          Par contre LILA est faite pour ça: une production associative de films libres et qui promeut le développement de logiciels libres créatifs. LILA peut sans problème faire des fiches de paie à partir des donations car c'est une entité propre. Beaucoup plus de flexibilité, aucun frais inutile pris sur les dons. Donc en faisant des dons à LILA, on peut financer du salaire qui permet notamment de développer GIMP (et aussi de faire de l'art libre). En donnant à GNOME, non. CQFD . 🙂

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

          • [^] # Re: studio ?

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1). Dernière modification le 29/07/21 à 09:23.

            Je comprends vos problèmes administratifs. Mais si une personne donne à "GIMP", il ne fait pas la différence entre la communauté et vos salaires.

            C'est vrai qu'il est difficile de se vendre. Demande à Zenitram :) Il faut aller chercher l'argent là ou il est. Et je pense que c'est plus dans la mentalité US de te payer pour faire ton boulot que dans la mentalité française.

            Je pense qu'un SPAM dédié aux entreprises utilisatrices rappelant vos besoins de financement, ce n'est pas mendier, vous faites un super produit ! Vous pouvez même faire du teesing sur ce qu'il y a dans le pipe et qu'un financement accélère vos développements.

            Avez-vous une lien vers le site gimp dans la page "à propos" à coté de vos nom d'auteur pour vous financez dans GIMP ?

            Zenitram comment vends-tu ton produit open source ?

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: studio ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

              (pour une fois que j'avais passé les commentaires d'un lien… On m'a redirigé là)

              Zenitram comment vends-tu ton produit open source ?

              Rapidement car il me semble qu'on a déjà fait le tour à ce sujet.
              Déjà, ne pas être "anti-capitaliste", ne pas afficher une idéologie opposée aux entreprises. Pas forcément GIMP mais pas mal de mainteneurs font ça (non, je ne penses pas du tout à FFmpeg…)
              Ensuite, "On n'a pas d'org" est un soucis, c'est nécessaire de s'afficher "business friendly" et donc d'avoir une entité présentable.
              on a aussi une page dédiée pour dire "on peut".
              "je veux pas leur demander. Ça me dérangerait." est un autre problème à résoudre car les gens ne viennent pas comme ça, ils contactent, ça discute, mais à un moment ça peut être bien de parler au mini partenariat.

              Le business est une mentalité, pas toujours super, j'y arrive en petit mais n'ai pas l'envie/compétence à faire plus gros, d'autre ont moins ou plus de ça, il y a de tout, il faut déjà savoir si on est prêt à accepter d'aller dans ce domaine.

              • [^] # Re: studio ?

                Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                Au vu de la mentalité des mainteneurs et de leur moyen, qu'est-ce qui serait les "low hanging fruit" pour toi ?

                Aller voir des gros studio français qui utilisent GIMP et leur demander des commandes au travers de contrat d'auto-entreprenneur ?

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: studio ?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Oui, en passant par une recommandation de Blender qui peut aussi avoir des infos sur qui a besoin de quoi.

                  Demander ce qui leur manque.
                  Après, il faut qu'il y ai des besoins possibles à remplir pour pas trop cher pour commencer…

      • [^] # Re: studio ?

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        pros
        Si par contre tu voulais juste dire leur demander génériquement en faisant un appel aux dons… c'est exactement ce qu'on fait là!

        Je ne trouve pas tout à fait, dans cet article j'ai le sentiment que vous vous adressez à des gens lambda, à des utilisateurs individuels, pas à des pros, à des sociétés ou des institutions.

        J'ai le sentiment que vous pourriez vous adresser à eux de manière ciblée: "chères entreprises, chères écoles, soutenez le développement de Gimp !". Le discours serait un peu différent. Le top serait qu'une première entreprise ou université serve d'exemple et explique éventuellement des "trucs" du secteur: comment déclarer le don sur sa compta etc. Il y aurait une photo d'une entreprise ou d'une classe qui travaille (sur Gimp, ou juste une photo de pub libre de droit ;) ) etc.

        Elles peuvent déjà donner (certaines petites sociétés le font un peu quand on regarde nos donateurs; pas des sommes folles non plus mais c'est déjà cool).

        Afficher le nom de ces sociétés (et autres donateurs) sur la page donation, en pied de page de chaque article, pour inciter à faire pareil ? (comme le fait LinuxMint)
        edit: ah, vous avez une page sponsor. Elle n'est pas liée directement depuis votre nouvel article, et elle est un peu cachée depuis la page donating/. Pas d'accès direct dans le menu. LinuxMint liste également tous les donateurs du mois passé dans leur article de blog.

        De plus, j'aime toujours savoir les fonctionnalités futures en cours de préparation quand je donne, je suis moins tenté de donner quand j'ai l'impression qu'on récompense du travail passé. Ceci dit, votre page de présentation montre énormément de travail passé, présent et en cours (mais pas de manière très précise).

        Enfin: vous n'êtes pas sur Github sponsors ? C'est une plateforme sans frais… sur Patreon j'ai facile 1€ de transaction par paiement, Liberapay ne marche pas bien en ce moment, on ne peut pas vraiment donner régulièrement (tout le paiement est encaissé en une fois).

        Un retour qui vaut ce qu'il vaut :)

        Bien cdt,

        • [^] # Re: studio ?

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Liberapay ne marche pas bien en ce moment, on ne peut pas vraiment donner régulièrement (tout le paiement est encaissé en une fois).

          Il me semble que c'est le comportement attendu : le donateur donne une grosse somme pour avoir un faible pourcentage de frais, puis Liberapay dilue cette somme sur une longue durée pour que le destinataire ait un revenu régulier.

          Ça m'a perturbé aussi car je m'attendais à pouvoir mettre une somme sur mon compte puis le répartir comme je voulais mais en fait on s'engage sur un projet dès qu'on envoie les sous, ce que je trouve assez bien pour le destinataire puisque ça évite de changer d'avis.

          • [^] # Re: studio ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

            Au début de Liberapay il y avait vraiment une notion de porte-monnaie dans le site, et on pouvait le remplir puis étaler les dons et les répartir comme on voulait. On pouvait même re-donner l'argent qu'on avait reçu, sans aucun frais. Mais ils se sont fait jeter par l'entreprise qui traitait les paiements (Mangopay) et ils ont migré sur Stripe et Paypal qui ne permettent pas ce genre de choses.

            Mais la présentation des choses dans Liberapay est resté comme avant alors que ça ne correspond plus du tout à ce qu'il se passe vraiment. Donc maintenant, en vrai, Liberapay c'est plutôt pour donner une fois par an, et avoir un rappel ou un renouvellement automatique des dons. Et découvrir quels projets ou développeurs acceptent des dons.

            Je trouve que c'est dommage de persister à présenter l'ancien mode de fonctionnement qui n'existe plus. Ça embrouille tout le monde.

  • # Tellement...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

    Tellement d’accord sur l’importance du financement et de soutenir, si on en a la possibilité de le faire… Et c’est un gars qui n’a encore rien donné à Gimp qui dit ça…

    Si tu le permets, je voudrais profiter de ton lien pour te poser une question par rapport aux dons, ainsi qu’aux autres devs qui passeraient par ici :

    En switchant à GNU/Linux cette année, j’ai pris la décision de consacrer ce que je dépensai jusqu’alors en logiciels et services proprios à des projets Libre. Je donnai déjà a certains assoc avant ça, mais là on va dire c’est fulltime. En réalité, je donne sensiblement plus que ce que je dépensai, mais c’est parce que je viens débarquer sur Linux et, sur le long terme, c’est l’idée que je compte suivre : supporter le Libre, dans le limite d’un budget qui est ce qu’il est ;)

    Parce que, clairement, je dois faire des choix : les fonds sont limités. Encore plus s’il s’agit de donner chaque année. Pour faire un parallèle simpliste : si j’ai (presque) toujours payé mes licences je ne changeais pas de licence chaque année non plus (sauf pour une que je continue à payer chaque année y compris sous GNU/Linux;)) et quand j’en changeais je payais le prix de la mise à jour, pas le prix complet. Et pour les trucs par abonnement (genre Office 365)… on trouve assez facilement des promos. Bref, faut choisir combien et à qui donner.

    Pour le moment, j’ai fait le choix de donner des sommes un peu plus importantes mais à moins d’apps et d’assocs, et de ne rien aux autres même si je les utilise aussi. Tout en décidant que, d’une année à l’autre, sauf une poignée d’exceptions, je changerai les apps/assocs qui en bénéficient.

    Par exemple, pour rester sur le graphisme, Gimp est sur ma liste… mais seulement pour l’année prochaine. Cette année, côté graphisme toujours, j’ai donné à Inkscape.

    Ma question : en tant que dev et en tant que mainteneur d’un projet Libre : tu penses que c’est plus efficace de recevoir un 'plus gros' don de temps en temps, ou de toutes petites sommes régulièrement ?

    • [^] # Re: Tellement...

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      À mon avis - et issu de l'expérience de sud-ouest2.org, il faut regarder les "frais annexes":

      • frais de banque / virement / "impôt" (du genre le % paypal)
      • frais de "gestion" humaine (par exemple un virement SEPA c'est bien mais un par an c'est mieux que 1 par mois, surtout si derrière c'est un humain qui "pointe les comptes")

      De mon côté j'ai essayé liberapay pour organiser mes dons mais … je ne sais pas trop comment dire, j'observe que ça ne marche pas (de mon côté) : je ne sais pas trop comment ça marche en fait, même si c'est assez simple sur le papier, du côté opérationnel je ne sais pas si je suis à jour, si mon dernier "paiement cb" est bien passé etc.

      L'important c'est de soutenir financièrement les projets libres pour qu'ils puissent effectivement tenir le coup et pour ma part c'est un virement par an :-)

      eric.linuxfr@sud-ouest.org

    • [^] # Re: Tellement...

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      Ma question : en tant que dev et en tant que mainteneur d’un projet Libre : tu penses que c’est plus efficace de recevoir un 'plus gros' don de temps en temps, ou de toutes petites sommes régulièrement ?

      Je ne veux pas répondre à la place de Jehan mais d'expérience je sais que de nombreux projets libres / associations préfèrent des petits dons réguliers plutôt qu'un gros don ponctuel.

      La raison étant que ça permet d'avoir une visibilité à moyen terme sur les dépenses qu'on peut ou non se permettre.

      Alors un gros don ça fait plaisir hein, parfois ça ouvre même des possibilités inimaginables autrement. Mais si tu préfères faire des dons "importants" de manière ponctuelle, fais-le. Après tout, c'est toi qui donne, c'est toi qui décide :).

      Si tu veux pousser le truc un peu plus loin, tu peux même contacter les associations / projets pour lesquels tu envisages de donner en leur faisant une promesse de don. Ca ne t'engage légalement à rien, le trésorier sera content de savoir qu'à telle date il pourra compter sur ton don et il pourra adapter le budget en conséquence, surtout s'il est admis que tu es un donateur de confiance. Pas contre il faut essayer de s'y tenir et ne pas faire marche arrière au moment du don parce que tu peux potentiellement mettre en difficulté la structure si ton don était déjà calculé dans le budget (situation qu'on évite autant que possible mais quand on est un peu juste c'est parfois la seule solution…).

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

      • [^] # Re: Tellement...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Tirant une partie de mes revenus de dons pour un logiciel libre, je confirme. La régularité des petits dons permet une meilleure vue sur le temps.

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Tellement...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Ça dépend aussi ce qu'on entend par régulièrement.

        Du point de vue d'une association, par exemple, la comptabilité se fait sur l'année, donc le truc optimal c'est de faire un don par an. D'un côté le budget est facile à prévoir, de l'autre ça fait moins de transactions et donc moins de frais (surtout si ça passe par Paypal ou ce genre de services).

        Par contre si c'est un don directement à un développeur, c'est probable qu'il fasse son budget mois par mois pour payer son loyer, ses factures, etc. Et dans ce cas les dons à l'année ne sont peut être pas assez fréquents (mais ça dépend sûrement des gens, y'en a qui ont peut être des sous de côté pour attendre les dons de l'année suivante).

        En général c'est important surtout si le don est "gros" par rapport au budget du destinataire. C'est différents si c'est 10€ dans le budget d'une grosse association qui emploie un développeur à plein temps (budget de quelques dizaine de milliers d'euros par an), ou si c'est 100€ dans le budget d'un petit projet qui ne sait pas s'il va pouvoir payer son hébergement web jusqu'à la fin de l'année. Dans le premier cas il y a pas vraiment de questions à se poser, dans le deuxième, ça risque de mettre des gens en difficulté s'ils ne s'y attendaient pas. Mais il suffit d'être clair sur le fait qu'il s'agit d'un don ponctuel, je pense?

      • [^] # Re: Tellement...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

        On entend souvent ce concept de vision à moyen terme avec des petits dons réguliers. Et je crois que c'est très vrai pour ceux qui sont financés massivement mais quand même moins pour ceux qui ont un financement beaucoup plus limités comme nous. En gros, si on avait des dizaines de milliers d'euros dans le compte associatif, alors on n'a pas à s'inquiéter à court terme. Mais si on est toujours sur la corde raide avec quelques centaines d'euros ou 3000/4000 dans les bonnes périodes, ben si quelqu'un nous propose 300€ d'un coup ou 25€ par mois, qui peuvent s'arrêter n'importe quand, le premier est quand même plus rassurant pour la sérénité d'esprit à court terme. Par contre pour ces associations qui ont beaucoup de donations (ou qui ont peu de sorties d'argent donc amassent les dons; dans le cas de LILA, nous investissons cet argent dans des salaires pour nos productions libres), c'est moins un problème.

        Mais au final, je dirais que si on nous donne cet argent, que ce soit d'un coup ou progressivement, au final on est reconnaissant pareil. Je dirais que si l'un arrange plus le donateur, autant faire ça. On préfère un donateur heureux. 🙂

        P.S.: si on me demande par email (par exemple jehan chez gimp.org) ou par le formulaire du site de LILA, on peut aussi donner le RIB de l'association; ce qui évite les frais de plateforme (dans la zone SEPA du moins; pour les autres, les plateformes sont souvent moins cher au final).

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Lien ajouté dans la dépêche sur Aryeom

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

    J'ai ajouté le lien sur la dépêche. Je pense tout de même que cette page mériterait d'être traduite en dépêche ici parce qu'elle est bien intéressante et complète l'interview et un autre à venir.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.