Journal Amélioration de mon environnement de travail

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
19
4
mar.
2020

Malgré ma pratique régulière de l'escalade qui soulage pas mal, je suis assez fragile du dos. Cela est notamment dû à ma tendance à coder avachie comme une merde dans ma chaise de bureau.

Pour améliorer les choses, je me suis décidé à écouter l'un des conseils de la médecine du travail : travailler avec des écran à hauteur d'yeux. J'ai pris ce que j'avais sous la main et ça donne ça :

Mon bureau

Après plusieurs jours d'utilisation, je sens la différence et mon dos me dis merci.

Pour les curieux, l'écran de droite est relié au laptop du centre qui est ma machine de travail. Le truc à gauche est un netbook de récup qui me sert principalement pour la messagerie instantanée (IRC et Matrix). Vu ses perfs, je ne peux guère lui en demander plus. Quand j'aurais les moyens, il sera remplacé par un second écran externe.

J'utilise Synergy pour partager le clavier et la souris entre les deux machines de manière transparente.

  • # Sport

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Un autre conseil que donne la médecine (pas spécifiquement du travail) est de pratiquer régulièrement une activité sportive. quinze minute de sport mobilisant les muscles profonds/structurels tous les midi est un excellent complément à une poste de travail adapté.
    Par exemple, un peu de funambulisme sur une sangle tous les midis, peut facilement permettre de dire adieu aux douleurs dorsales (à condition de ne pas avoir de contre-indication à cette pratique).

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Sport

      Posté par  . Évalué à 10.

      pratiquer régulièrement une activité sportive

      attention à la nuance : "activité physique", pas "sportive".

      le sport, c'est la compétition et les blessures :) (ouais je charrie un peu)

      c'est un détail mais le mot "sport" peut faire peur aux plus sédentaires. juste dire "activité physique" et on englobe es trucs très soft comme la sangle que tu cites, mais aussi tout simplement la marche, de loin le truc le plus accessible sur tous les plans (logistique, coût, capacité physiques minimum pour pratiquer).

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Sport

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        La compétition, a visée non ludique, je trouve sa anti social et ça me fait perdre mon sang froid ; donc je ne la confondrai pas avec le sport.

        Ceci dit c’est bien de sport que je parlais. Une activité qui mobilise réellement les capacités physique de l’organisme. Pour régler les problèmes de dos, un peu suffit. Mais clairement Rester en bonne santé sans faire de sport paraît une gageur à long terme : même la circulation sanguine fini par devenir difficile. Les cardiologues conseillent au moins deux fois par semaine plus de 40mn de sport. J’imagine qu’ils ont de bonne raison de le faire. Peut être liées à ce que nos ancêtres étaient moins sédentaires ?

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Sport

          Posté par  . Évalué à 6.

          En tous cas mon cardiologue ne m'a jamais parlé de sport. L'OMS non plus.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Sport

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Pour être plus précis, le mien m'a recommandé de pratiquer régulièrement des efforts soutenus (type course à pied) se prolongeant au delà de 40 mn. Après on appel cela du sport ou pas en fonction de son niveau de forme :-) et du dictionnaire que l'on emploi. Pour certains ¾ d'heures à 15 km/h à peid c'est à peine un échauffement.
            Qu'est ce qui vous gène tant avec le mot sport ?

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

            • [^] # Re: Sport

              Posté par  . Évalué à 8.

              Qu'est ce qui vous gène tant avec le mot sport ?

              Pas grand chose, c'est une nuance comme j'ai dis au tout début. C'est surtout qu'un vrai sédentaire associera le mot "sport" à l'effort et à la sueur. Et marcher 1h c'est ni l'un, ni l'autre, alors que c'est tout autant salutaire.

              Activité physique c'est bcp plus englobant, ça signifie en gros "autre chose que de rester le cul vissé sur le canapé". C'est plus facile d'encourager qqu'un d'aller marcher que d'aller courir. Et c'est tout aussi bon pour la santé.

              Idem pour le VAE (qui n'est pas un truc de fainéant, on le rappelle) : c'est pas du sport. Et justement, c'est ça qui peut motiver bcp de monde de le préférer (mon cardiologue l'associe à une marche un peu rapide, il m'a largement encouragé à en faire) à la voiture (vrai truc de sédentaire).

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

              • [^] # Re: Sport

                Posté par  . Évalué à 4.

                heu le VAE a cela de très bon que tu ne t'epuise pas les 10 premieres seance/promenade et tu garde le moral. Le mien à 5 niveau d'assistance, au bebut je mettais tous le temps à 5 (le plus fort 500w :) c'est un kit) au bout de 2 ans ! parfois j'oublie de demarrer l'assistance

                sans le moteur je pense que beaucoup de monde abandonnerais à la première montée, l'endurance viens très lentement après 40 ans ;)

        • [^] # Re: Sport

          Posté par  . Évalué à 1.

          La compétition, a visée non ludique, je trouve sa anti social et ça me fait perdre mon sang froid ; donc je ne la confondrai pas avec le sport.

          Rien que ça ? Et genre de manière systématique ? Si tu croise Bassa Mawem par exemple1, tu va t'énerver ? Voir devenir agressif ? Tu ne pense pas que les gens ont le droit de choisir leur manière de pratiquer leur sport ou leur jeux ? (d'autant que c'est pratiqué entre personnes consentantes).


          1. ou un quelconque autre compétiteur je me permet juste de citer quelqu'un de relativement peu connu 

          • [^] # Re: Sport

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

            Je ne prétend pas que quelques individus singuliers (pour moi les compétiteurs, pour d’autres les entrepreneurs, les religieux, les marginaux, les étrangers, les assistés…) porteraient individuellement le poids des failles et injustices de la société dans laquelle nous vivons. Ce n’est pas pour autant une raison de taire ces défauts. Le circenses n’aura pas mon approbation ; pour ce que ça vaut. Par ailleurs veuillez excuser la tournure de la phrase qui vous choque. Il s’agit en fait d’un pastiche du refrain d’une chanson que je croyais plus connue.

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

            • [^] # Re: Sport

              Posté par  . Évalué à 1.

              Je ne suis pas certain de savoir ce que tu reproche exactement aux compétitions. Ça rend la conversation assez difficile. Comme tu t'en doute, j'ai pratiqué des compétitions et je connais certains milieux compétitifs autres que mon domaine. Si je suis d'accord qu'il peu y avoir des problèmes dans les compétitions, je ne suis pas d'accord qu'elles en soient la cause. Mais pour pouvoir en discuter, il faudrait s'assurer de savoir de quoi on parle.

              C'est quelle chanson ? Que j'améliore ma culture

              • [^] # Re: Sport

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                C'est horrible (ou pas) de s'apercevoir qu'on est totalement à côté de la plaque :

                • Il me semble parfaitement inapproprié de considérer comme de la culture la connaissance de quelque hymne, auteur, spectacle… et là-dessus, heureusement le dictionnaire me soutient quelque peu. Voici toutefois Antisocial de Trust.
                • Atilf m'apprend que le sens premier de sport serait bien « [a]ctivité physique, le plus souvent de plein air et nécessitant généralement un entraînement, qui s'exerce sous forme de jeu ou de compétition, suivant des règles déterminées[.] » Alors que pour ma caboche, la compétition sportive — hors les cas ludique — rentre dans les catégories jeux d'argents et acculturation de la société (par le contact avec l'oligarchie). Finalement, sur mon clavier ou sous mes doigts la définition de sport n'est plus que la métonymie d'elle-même c'est-à-dire la « pratique [de l']activité [physique] » (toujours d'après l'Atilf).
                • En un sens compétition me paraît un antonyme de civilisation et de société. Là où une société juste devrait peut-être encourager la coopération, l'entraide, et le progrès ; des cultures morbides encourages plutôt la régression qu'est la compétition de tous contre tous pour accéder aux positions élevées de l'oligarchie.
                • Pour certains la compétition sportive telle que la montre les médias est un symptôme particulièrement évident de ce dérèglement : où les règles du sport sont mises entre parenthèses (dopage, triches, coups bas sur et en dehors des aires de jeux…) ; où des gens reçoivent des primes et mêmes de salaires mirobolant pour un travail à la production quasi-nulle voire négative ; où le sport loin d'être un outil de développement personnel ou collectif devient une pathologie détruisant les corps et surtout les esprits. Bien entendu il s'agit là des compétitions de sport-spectacle. Peut-être qu'à partir du moment où la compétition prend trop d'ampleur, et où les enjeux y deviennent important, le sport se perd-il ? C'est en tout cas déjà le constat que rapportait l'école académique (circa 400 avant J.-C.). Il me semble que ça n'a guère changé.
                • Je n'ai rien contre les petites compétitions à l'esprit bon enfant qui encouragent chacun à se dépasser. Mais est-il vraiment approprié de les affubler d'un tel nom ? Comme tous les poisons, le problème n'est-il pas lié au dosage ?

                « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                • [^] # Re: Sport

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  Je crains que vous faites un amalgamme entre ce qui se passe en haut-niveau, avec des gains financiers à la clé avec le sport de compétition en général qui peut être au niveau amateur assez bon enfant (même si chacun essaie de se dépasser et faire au mieux).

                  Du reste limiter la question de la triche et du dopage au sport est assez inexact. Ce qu'on voit dans le sport est à l'image du reste de la société. Sur la route les gens vont "tricher" avec les règles de circulation pour arriver avant au bureau. Les gens vont se doper au café, d'autres à la cocaïne ou au guronsan pour être alertes au travail, certains vont prendre des somniphères pour dormir, on prend un paracetamol ou un ibuprofen parfois pour un mal de tête finalement assez bénin, un alka seltzer parce qu'on a trop fait la fête la veille. Et ce ne sont que quelques petits exemples, il y'en a des milliers d'autres.

                  Bref tout le monde triche avec la vie et ce n'est pas limité au sport.

                • [^] # Re: Sport

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  C'est à peu près ce que je pensais. Tu prends certaines compétitions et tu en déduis des propriétés générales. Mais ça ne tiens pas vraiment.

                  Les quelques compétitions aux quelles tu pense ne sont qu'une infime partie de ce qui existe.

                  Ce n'est pas anodin si hier j'ai parlé d'un compétiteur d'escalade. Si tu regarde les compétitions de blocs (où c'est le plus marquant), tu verra qu'il n'y a aucune animosité entre les participants. Ils s'entraident lors de la lecture des blocs.

                  Les hymnes ça n'est utilisé que dans quelques sports (le football et le rugby). Même dans les compétitions très médiatisées comme tout ce qui touche au tennis par exemple, ça n'est pas mis en exergue. De même pour les JO où ça n'est utilisé que lors de la remise de médaille.

                  Pour les salaires ça n'existe pas statistiquement parlant. Oui dans le foot de très haut niveau et dans le tennis (et probablement dans d'autres sports comme le golf), il y a des salaires exorbitants. Mais ça représente combien de pratiquant sur l'ensemble des athlètes de très haut niveau ?

                  Dans les petites compétitions dont tu parle, moi j'ai vu des parents frapper des arbitres ou des entraîneurs. Je parle de compétitions d'enfants de moins de 12 ans opposant 2 communes de moins de 5000 habitants.

                  Tout ça pour dire que tu pose une dichotomie qui d'après mon expérience n'est pas correct. Et j'ai l'impression que tu le sens le problème puisque tu propose de changer de vocabulaire pour tenter d'améliorer la précision de ta dichotomie.

                  • [^] # Re: Sport

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    un bonne exemple ce sont les competition de tennis en club, coupe d'hiver et coupe de printemps, il y a vraiment tous les niveau et tous les ages, cela par de celui qui renvoie juste la balle niveau 30/5 voir 40 au seconde serie voir negatif.

                    cela permet de te donner a fond lors d'un match et de travailler ton endurance avec un challenge. et ton adversaire a le meme niveau que toi ca aide a garder le moral avec des scores raisonable, et bizarrement lorsque tu fait un match de competition meme a ce très petit niveau, le cerveau te pousse a te donner plus que lors de l'entrainement.

                    c'est plus accesible que la competition en sport collectif ou certain sport ou il faut deja avoir un certain niveau. et le match peut durer 3h30 :D

      • [^] # Re: Sport

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 05/03/20 à 09:27.

        Le sport n'englobe pas forcément la compétition mais il englobe les facteur récréatif.

        Aller au travail à pied ou à vélo, faire un travail de manutention, un berger qui accompagne son troupeau, ce sont des activités physiques mais pas des sports.

        Jouer au basket, au ping pong, faire une randonnée à pied ou à vélo, c'est du sport, sans nécessairement être dans un cadre compétitif.

        Maintenant où est-ce qu'on case les trucs comme le yoga, la muscu ou le fitness ? Pour moi c'est plus spécifique que de l'activité physique de base dans le sens où on la pratique avec un objectif particulier, mais il n'est pas forcément récréatif. Quand je fais du yoga ou des exercices de renforcement comme la planche je le fais pour maintenir mon corps en forme et pas parce que j'y trouve un plaisir particulier. J'imagine que c'est pareil pour ceux qui font du spinning comme des hamster ou qui soulèvent de la fonte pour avoir de gros biscotaux. De l'exercice physique peut-être ?

  • # haut de l'écran

    Posté par  . Évalué à 10.

    Si je me souviens bien de mes cours de PRP, c'est le haut de l'écran qui doit être au niveau de tes yeux.

    • [^] # Re: haut de l'écran

      Posté par  . Évalué à 7.

      oui c'est le conseil que on m'a donné à la dernière visite médicale.

      sinon pour ma part je surélève le bureau (chevrons sous les pieds). je fais 1m82 (c'est pas non plus être géant) et j'ai remarqué que simplement relever de 5 ou 6cm améliore grandement la position. avec du matériel standard (écran sur pied) j'arrive à retrouver cette position facilement.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Bosser debout

    Posté par  . Évalué à 7.

    Tu peux aussi bosser debout, au lieu de mettre des piles de livres sous tes écrans tu monte le plan du bureau à la hauteur de tes coudes (très légèrement plus haut) et en avant !!!

    Ça fait des années que j'ai modifié ma posture pour les mêmes raisons … ce qui est important c'est de se dire qu'on a probablement autant de "solutions" que de cas particulier, la recette qui marche pour l'un ne sera peut-être pas valable pour l'autre.

    Ainsi j'ai croisé des gens qui bossent assis sur des gros ballons …ça ne me plairait pas du tout mais bon ça avait l'air efficace :-)

    eric.linuxfr@sud-ouest.org

    • [^] # Re: Bosser debout

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      D'expérience, à défaut d'avoir un siège correct, quelques heures de gros ballon par semaine font beaucoup de bien. Les sièges assis à genoux peuvent être intéressants aussi, à condition de les utiliser correctement (et c'est très facile de ne pas le faire).

      Dans les deux cas, il y a le défaut de ne pas avoir de dossier (quoique apparemment maintenant on fait des assis à genoux avec dossier, mais du coup j'imagine qu'on perds une bonne partie de l'intérêt).

      Évidemment dans tous les cas, l'idéal est d'avoir un siège correct et surtout bien réglé.

      La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: Bosser debout

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Ayant passé pas mal de temps sur une table à dessin et son siège, je n'ai jamais retrouvé de solution aussi commode. Malheureusement la table inclinable n'est pas adaptée au travail sur ordi, mais la position debout/assis est vraiment géniale ; en fait on est debout mais on peut poser ses fesses pour se reposer et prendre du recul sur ce que l'on fait. Et puis ça invite à faire quelques pas et à s'étirer. J'ai songé un moment en trouver une d'occase, mais je n'ai pas la place dans mon bureau :<

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: Bosser debout

        Posté par  . Évalué à 4.

        Chez moi bureau assis debout électrique Ikea acheté il y a ~5 ans. Je l'utilise en trois position. Assis avec un tabouret, debout, ou a 3/4 de hauteur avec un tabouret d'architecte a l'assise convexe qui doit s'approcher de ce que tu cherches. Ton poids est majoritairement sur tes jambes qui sont légèrement fléchies mais tes fesses soulagent une bonne partie du poids et l'absence de dossier te force a un gainage correct. C'est la position la plus agréable des trois. Ça doit être faisable avec un bureau fixe mais dans ce cas il ne faut pas le partager et surtout le côté ajustable permet de varier la position dès qu'il y a un inconfort.

        Au travail, bureau standard avec un ballon. Je trouve ça agréable aussi. Et si tu lèves les pieds quand tu lis de la doc ça te fais bien bosser :)

  • # Pour ma part je pratique la natation au moins 1 fois par semaine

    Posté par  . Évalué à 7.

    Ca m'a bien soulagé le dos.

  • # Pour être vraiment à l'aise

    Posté par  . Évalué à 9. Dernière modification le 04/03/20 à 17:48.

    J'avais la même technique d'empilement de livres et cartons. Je travaille à domicile donc je passe minimum 10 heures par jour à mon bureau. Et puis j'en ai eu marre d'avoir mal au dos, aux épaules, d'avoir des fourmis dans les jambes, … Donc j'ai cassé ma tirelire et me suis installé avec :

    • Deux bras de moniteur réglables pour mes 2 écrans
    • Un genre de trackbarre qui se place juste sous le clavier, comme ça je fais bien moins de mouvements de bras. J'ai aussi la version Logitech Trackball et je recommande : 4 fois moins cher que la trackbarre, plus facile à nettoyer et tout aussi efficace.
    • Un bureau assis-debout électrique comme ça je peux me lever autant que je veux, sans quitter mon bureau. Je l'utilise souvent pour mes meetings, confcall, téléconférences. Je n'ai pas d'explication mais je trouve plus facile de discuter debout et quand je peux me déplacer en même temps.

    Être à l'aise à l'endroit où l'on passe le plus clair de son temps, c'est important…

    [EDIT] Et je ne retrouve pas la réf du fauteuil mais je l'ai acheté dans une boutique de paramédical. Là aussi il faut bien choisir. Déjà que rester assis si longtemps n'est pas bénin, mieux vaut être bien installé

    • [^] # Re: Pour être vraiment à l'aise

      Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 04/03/20 à 18:06.

      Je n'ai pas d'explication mais je trouve plus facile de discuter debout et quand je peux me déplacer en même temps

      Madame Figaro cite cette étude
      En fait ça augmente notre concentration, notre créativité. l'École péripatéticienne donne ses cours en marchant

      • [^] # Re: Pour être vraiment à l'aise

        Posté par  . Évalué à 3.

        Quand j'ai un problème à résoudre je me mets souvent debout et je marche un peu, façon léonard le génie dans les bd du même nom.

        Parfois au bureau je prends carrément mon vélo et je fais du trackstand aussi.

      • [^] # Re: Pour être vraiment à l'aise

        Posté par  . Évalué à 4.

        J'aime aussi beaucoup marcher pour réfléchir. Ça m'oblige à prendre du recul et me permet de me focaliser… Mais j'aime beaucoup marcher en règle général.

        Et en lien avec l'école péripatéticienne, j'ai toujours bien aimé l'origine du mot pédagogue, qui désignait l'esclave qui accompagnait l'enfant à l'école, qui lui faisait réciter ses leçons en même temps. C'est celui qui marche avec lui sur le chemin de la connaissance.

  • # Lunettes et bureau fait maison

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    En ce qui me concerne, j'ai essayé le gros ballon : inconfort total (il avait une base, mais quand même), j'ai eu longtemps un siège assis-à-genoux, ben ça fait mal aux genoux.

    Par contre, je me suis fait mon bureau à partir de pieds de machine à coudre : le clavier est sur un plateau coulissant en dessous du plateau de la table, la souris sur un autre plateau coulissant au même niveau, à droite. C'est pas mal du tout comme configuration et, du coup, les moniteurs sont à la bonne hauteur (je ne mesure pas 1,80 m non plus). Ajouter à cela que le pédalier me sur-élève les pieds. Ça donne une bonne tenue.

    Sinon un conseil, si vous commencez à être presbyte (ou si vous l'êtes déjà, ça peut commencer tôt) : mesurez la distance entre vos yeux et le moniteur (ou les moniteurs), on n'a pas besoin d'une énorme précision, et faites vous faire des lunettes pour cette distance. Ça va vraiment vous apporter un grand confort de travail. C'est un client qui m'avait demandé de mesurer cette distance entre ses yeux et son ordinateur sur la suggestion de son propre ophtalmo. Du coup quand, snif, j'ai dû y passer, je me suis fait faire des lunettes spéciales pour l'ordinateur (en fait j'avais une ordonnance pour les fameuses lunettes à verres progressifs et une paire pour voir "de près", c'est cette dernière paire qui me sert pour l'ordinateur, pas besoin de lunettes pour voir de près).

    Designeuse de masques pour sphéniscidés.

    • [^] # Re: Lunettes et bureau fait maison

      Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 05/03/20 à 11:18.

      Je confirme !!!
      Avec des lunettes "double foyers", cette proposition d'amélioration n'est pas vraiment valable car elle m'oblige à lever la tête pour que la partie basse des verres puissent corriger la vue.
      Donc au contraire soit il faut baisser l'écran pour être du coup à bonne hauteur et éviter d'avoir la tête en permanence en extension soit il faut une paire de lunettes adaptées.

      J'envisage très sérieusement la paire de lunettes adaptée ;-)

      • [^] # Re: Lunettes et bureau fait maison

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        J'envisage très sérieusement la paire de lunettes adaptée ;-)

        C'est tout sauf un luxe inutile. En plus, tu bénéficies d'une plus grande surface de vision qu'avec tes lunettes à verres progressifs.

        Faut pas hésiter (et on n'est pas obligé d'acheter une monture qui coûte les yeux de la tête et de rajouter des tas d'options aux verres qui rallongent la facture).

        Designeuse de masques pour sphéniscidés.

  • # Retour d'expérience

    Posté par  . Évalué à 4.

    Hello,

    Après avoir passé une journée sur un Human Scale Freedom avec appuie tête chez un client, j'étais tellement emballé que j'en ai cherché un d'occasion (trouvé sur ebay à 400€ tout de même).

    C'est un concept spécifique, le siège en lui même ne permet pas de se reposer dessus, hormis au niveau du fessier, il faut toujours être en légère tension; le mécanisme du siège ne se bloque pas, je ne peux donc pas m'avachir dessus.
    Je l'utilises le week-end et quand je suis en télétravail. En décembre/janvier, j'ai passé plus de 6 semaines consécutives dessus (avec une semaine d'interruption à Noêl)

    Le plus, je suis obligé d'être assis bien droit, les bras écartés et les coudes à angle droits sinon c'est clairement inconfortable.

    Le moins, certains jours j'ai envie de me reposer et la position entraîne une légère contrariété mentale (j'en ai marre d'être bien assis, je veux m'avachir comme un rebelz de la night)
    Ces jours là, j'aurai bien envie d'avoir un fauteuil traditionnel pour la journée.

    Il ne grince pas (un petit peu quand même), à l'air construit pour durer 20 ans (il pèse son poids) je fais 1m75 pour 82 Kilos.
    Je ne regrette pas mon achat (un an maintenant) et n'envisages pas de le remplacer, toutefois, il faut vraiment l'essayer avant de l'acheter, le concept est novateur et peu ne pas plaire.
    C'est un fauteuil de travail, pas de détente.

    Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

  • # Quelques recommendations

    Posté par  . Évalué à 1.

    Puisqu'on parle ergonomie et position de travail ici, quelques recommandations qui m'ont bien aidées :

    • Bureau réglable en hauteur pour pouvoir travailler debout. J'utilise une table Skarsta de chez Ikea. Il y a une manivelle qui permet d'ajuster en position assise/debout en une minute.
    • Tapis de sol antifatigue. Passer du temps debout fait mal aux pieds et aux genoux, il vaut mieux avoir une surface adaptée.
    • Socle réglable en hauteur pour ton laptop. Ça permet d'ajuster précisément le laptop pour que le haut de l'écran t'arrive au niveau des yeux.

    En plus de mes douleurs dorsales, j'ai eu pendant longtemps des douleurs chroniques au poignet droit, qui duraient plusieurs jours, puis disparaissaient pendant quelques semaines… J'ai fini par acheter une souris verticale Perixx, et depuis, plus de douleurs !

    Bref, je sais que ce commentaire fait un peu « placement de produits », mais quand un produit fonctionne bien, autant en parler un peu, non ?

    Enfin, dans le pays où j'habite (Taiwan), il y a des salles de sport municipales à 1,5 EUR l'heure. J'y vais deux ou trois fois par semaines, et il y a tout un tas d'équipement, dont des rameurs et des vélos elliptiques. C'est pas mal pour se dérouiller et, dans le cas du rameur, pour faire travailler les muscles longs du dos (attention à ne pas forcer !).

    P.S. : pour Noël, ma chère et tendre m'a offert un petit bidule qui se colle dans le dos et qui observe ta posture et vibre quand tu es trop penché en avant. Je ne sais pas si c'est vraiment très utile, car j'ai plutôt senti mon dos se crisper pour éviter que l'appareil vibre… donc je recommande plutôt la position debout. En plus, cette petite merveille de l'Internet of Shits a besoin d'une application Android pour fonctionner, et l'application Android a besoin de tout un tas de permissions, comme par hasard… Bref, je ne recommande pas trop, pour le coup :)

  • # Pas à hauteur des yeux

    Posté par  . Évalué à 3.

    L'écran ne doit pas être à haute des yeux mais légèrement en dessous de sorte que la nuque ne soit pas droite et alignée avec le dos.

    https://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/office/monitor_positioning.html

  • # Pour ne plus être avachi

    Posté par  . Évalué à 2.

    ma tendance à coder avachie comme une merde dans ma chaise de bureau.

    Au taf, nous avons un siège de ce type. Certains apprécient.

    Titre de l'image

  • # Prévention des risques professionnels

    Posté par  . Évalué à 3.

    La hauteur des yeux est effectivement le premier élément corrigeable. Si cette amélioration a du te paraitre évidente après coup, il y en a au moins une autre sur ta photo :)

    Au delà de ta fragilité du dos, il est possible que tu soit concerné par d'autres facteurs favorisant les TMS (troubles musculo-squelettiques).

    Il existe des fiches techniques destinés aux préventeurs en risques professionnels (IPRP) qui sont suffisamment bien faites pour y rentrer sans avoir lu toute la littérature scientifique sur les TMS.
    Pour mesurer ton niveau d’à priori sur le sujet il y a ça : https://www.suva.ch/fr-CH/materiel/outils-et-tests/test-concernant-le-travail-sur-ecran
    Si tu n'as pas tout bon, tu peux suivre les fiches techniques. La SUVA est une source d'information fiable.

    Le "LA" en France est donné par l'INRS, la porte d'entrée est ici mais sa lecture est moins aisée que celle du SUVA.

    Pour l'INRS (et l'OMS), les TMS nécessitent une approche multifactorielle et derrière un "banal" mal de dos se cache souvent des contraintes environnementales, comportementales et psychologiques qu'il faudra nécessairement aborder, tôt ou tard. Ce sont des thématiques complexes qui se vendent moins bien qu'un siège chromé avec accoudoirs USB :)

  • # La déduction pour les nuls

    Posté par  . Évalué à 3.

    Koman i lé mon zorey !?

  • # Un grand écran

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    De mon coté, gros confort chez moi avec un écran 43 pouces, qui d'un point de vu place me fait l'équivalent de 4 écrans, mais surtout sur une grande hauteur. La totalité de la surface n'est jamais utilisé (sauf sur un film), mais je place sur la surface les applis en vue de mon confort du moment: en haut, bas, droite, texte en double hauteur, …

    Je n'ai pas chez moi les gènes cervicales que je peux avoir au travail.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.