Journal Le gouvernement français autorise la prescription de l'hydroxychloroquine en traitement du COVID-19

12
26
mar.
2020

Bonjour
Le gouvernement a fini par autoriser la prescription de l'hydroxychloroquine en traitement du COVID-19
Ici le décret autorisant la prescription publié le 26 mars 2020
Le compte twitter de Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection. Professeur de médecine. Infectiologue. Microbiologiste. En réponse aux critiques et attaques dont il fait l'objet, il y explique pourquoi il traite ses patients à la chloroquine, avec des résultats positifs, sans attendre l'aggravation de la maladie.
Un avis contraire, celui de Karine Lacombe, infectiologue

  • # Nom

    Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+10/-17).

    Bon, on est sur DLFP, on peut être pédant, donc je me permets :

    • La COVID-19 est le nom de l’épidémie.
    • Le SARS-CoV-2 est le nom du virus.
  • # Pourquoi ...

    Posté par . Évalué à 10 (+11/-2).

    ce journal est-il moinssé ?

    Il présente une information balancée par 2 points de vue contradictoires et nourrit un débat.

    • [^] # Re: Pourquoi ...

      Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+10/-13). Dernière modification le 26/03/20 à 22:08.

      Je suis d'accord, ce journal m'a intéressé ! J'y ai découvert qu'il y a un enjeu de brevets, puisque la molécule utilisée à Marseille n'est pas protégée, elle n'intéresse pas les labos…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Pourquoi ...

        Posté par . Évalué à -3 (+8/-13). Dernière modification le 26/03/20 à 23:54.

        les anti viraux contre le SIDA, ils ne fonctionne pas sur le covid19, a 60k€/mois c'est vraiment dommage de passer a coté d'une mane financière assez énorme.

        NIVAQUINE 100 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 20
        Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,14 €.

        j'avais espérer que la resistance sois purement medical, MAIS les medecins qui hurlent le plus fort qu'il faut respecter les procedures rigoureuses, sont helas affilié largement au meme laboratoire qui produisent des antiviraux à 15k€ le traitement.

        source à regarder car poster des liens et faire un resumé est interdit (de mémoire): https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main;jsessionid=B021FAD5F10E1E7F19C241B02680783F?execution=e1s1

        je me demande si les resultat seront honnête, vu le passif qu'a le monde du medicament cf mediator. Et je pense que le site va fermer :)

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 10 (+29/-5).

          Je suis médecin, j'ai écrit un nourjal sur linuxfr sur le Sars-CoV-2 qui a eu un certain succès, je donne des cours de lecture critique d'article en fac de médecine, je n'ai pas de conflit d'intérêt, je crie haut et fort que l'étude du Pr Raoult est de la merde en barre.

          Et je te souhaite bon courage pour trouver une attaque ad hominem.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

            Mais, mais, c'est un argument d'autorité !

            Je suis passé à coté de cet excellent journal, je reposte le lien pour ceux qui dormaient au fond de l'amphi, parce que l'auteur est resté trop modeste pour le faire lui-même

            Maintenant, j'ai de quoi m'occuper les 2 prochaines heures par ta faute.

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

              Si le journal t'a plu, je te conseille l'excellent journal de jben qui met en application avec python le modèle présenté.

              Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Merci pour la suggestion. D'autant que Python est mon langage de prédilection.

                J'ai posté une suggestion sous ton journal et je serais honoré si tu daignais y répondre.

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

            Je ne suis pas médecin, mais j'ai lu son draft publié sur peerpub ainsi que le pseudo papier chinois qu'il mettait en lien et il suffit d'avoir un tout petit poil de rigueur scientifique pour savoir que son truc est un torchon et que ça vaut peau de couille. Bref pour l'instant à faute de mieux on peut parler d'intuition et pas de résultats ou de conclusions.

            Après je reste ouvert, peut-être que ce médicament peut aider mais il en faudra un peu plus pour convaincre.

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par . Évalué à 1 (+3/-2).

              il suffit d'avoir un tout petit poil de rigueur scientifique pour savoir que son truc est un torchon et que ça vaut peau de couille.

              Si ça vaut la peau des couilles, c'est que ça coûte la peau du cul, et les bijoux de famille, l'emballage et les produits, ça a pour moi beaucoup de valeur (au moins autant que les yeux de la tête).

              Plus sérieusement : qu'est-ce qui ne va pas dans ce que tu as lu ? (Ma question n'est pas du tout rhétorique, je n'ai rien lu de ce monsieur, je suis ingénument curieux.)

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

                Globalement de ce que j'ai compris choix des sujets et exclusion de ce qui n'allait pas dans le bon sens; j'ajouterai que le bruit sur la personnalité du monsieur n'aide pas à avoir une critique synthétique; et twitter n'est clairement pas le meilleur endroit pour suivre des raisonnement ou des critiques.

                Ma critique à moi vient plutôt de la raison pour laquelle le test de ce médicament coutant presque rien; dont on sait qu'il fonctionne in-vitro, qui a été testé et prescrit en Chine & en Corée du Sud, n'a pas fait parti des tests initiaux, laissant ce docteur prendre le devant de la scène avec une étude approximative.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

            le but était peut-être que cette association de molécule soit tester et on peut dire que le but de cet étude marche
            cet personne pense qu'il est plut utile d'ecrire dans les journaux que de parler au politique pour être écouter

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par . Évalué à 5 (+7/-5).

              Moi j'ai tiré un D6 et j'ai obtenu un 4. J'en déduis que tous les D6 font des 4. Et bien mon expérimentation a à peu près autant de valeur scientifique et statistique que celle du Professeur Raoult.

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-1).

                Je confirme que c'est vrai, le mien aussi a fait 4.

                • [^] # Re: Pourquoi ...

                  Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 28/03/20 à 18:48.

                  Merde, mon D6 est truqué, il a donné 3. Pfff…..

                  Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

                  • [^] # Re: Pourquoi ...

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                    je confirme que le tiens est défectueux, le mien donne 4 comme on pouvait s'y attendre.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

                Titre de l'image

                * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

                • [^] # Re: Pourquoi ...

                  Posté par . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 29/03/20 à 16:50.

                  Si ça c'est pas une preuve de plus !

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

            j'en ai une toute trouvé une attaque ad nominem :)

            peut tu m'expliqué pourquoi le mediator qui a suivi ce genre de protocole pendant 20 ans, n'a pas été retiré du marché malgré les preuves de son effet nocif sur le coeur ?

            comment peut tu esperer 5 minutes que l'on prennent au serieux les medecins qui disent qu'il faut suivre le protocole pour tenter de guerir et d'un autre coté vous retirez un medicament qui tue seulement au bout de 20 ans.

            et ce n'etait pas en 1850 !

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

              Tiens c'est marrant de faire le parallèle avec le scandale du Médiator. Quelles ont été les causes de ce scandales, à la louche :

              • Études baclées sur les effets sanitaires à long terme.
              • Effets anorexigènes dissimulés.
              • Complaisance des autorités sanitaires vis-à-vis des études baclés.
              • Prescription hors AMM de ce médicament.

              Les deux dernières causes étant probablement liées à de la corruption (certains membres des autorités sanitaires), ou liés à de l'influence (les médecins recevaient des visiteurs médicaux leurs disant de prescrire hors AMM).

              Donc prétendre que justement le protocole d’évaluation n'a pas permis de bloquer le Médiator est vrai, mais ce n'est pas de la faute du protocole, mais parce qu'il n'a pas été appliqué.

              Ici dans le cas du torchon de Raoult (j'assume le mot de torchon, ce truc n'est pas une étude clinique), et de la polémique autour, justement les autorités sanitaires ne sont pas complaisantes vis-à-vis des études baclés. De plus, vu la littérature scientifique (s'informer par la presse généraliste et par le vidéo de Raoult sur youtube n'est pas ce que j'attends d'un médecin), il est probable que les médecins qui prescrivent hors AMM engagent leurs responsabilité. Et cette fois, ça ne sera pas à cause de l'influence des visiteurs médicaux.

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                il est probable que les médecins qui prescrivent hors AMM engagent leurs responsabilité.

                Ceci dit, je n'ai pas l'impression qu'ils risquent grand chose : ça reste un médicament bien connu et avec très très peu de risque d'effet secondaire grave sur une durée de prescription aussi courte. Ce qu'on pourrait leur reprocher c'est de créer une pénurie pour ceux qui en ont besoin pour l'indication native du médicament.

                • [^] # Re: Pourquoi ...

                  Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 28/03/20 à 12:34.

                  ça reste un médicament bien connu et avec très très peu de risque d'effet secondaire grave sur une durée de prescription aussi courte

                  Je ne sais pas. Ça dans le discours de Raoult c'est clair, il le dit le redit et l'appuie. Dans la littérature scientifique, je n'ai pas l'impression qu'il y ait un vrai consensus sur le bénéfice/risque. Et si en effet le risque était très très fabile, alors le bénéfice risque serait élevé, même avec un bénéfice faible, or ça ne semble pas être le consensus.

                  J'ai bien peur ne pas devoir me fier au discours de Raoult ça ne semble pas cohérent avec la littérature (mais il faudrait l'avis d'un médecin ayant l'habitude de cette littérature). D'autant plus que quand je vois les énormités qu'il dit dans mon domaine (les stats), quand je vois les figures qui ne sont pas les mêmes entre sa communication à la presse et ses versions de son torchon, quand je vois qu'il y a des données dans les tableaux de résultats qui changent entre ses propres versions sans aucune explication, je dois dire qu'en temps que scientifique, je le classe comme quelqu'un pour qui je n'accorde aucune confiance au discours, la seule confiance que je pourrais lui apporter, c'est si il sortait une publi propre (et qu'on ne me sorte pas l'excuse de l'urgence, nombre d'autres équipes ont fait des protocoles propres en urgence, et eux ils ont réussit sans pour autant se brider dans leurs recherches).

                  • [^] # Re: Pourquoi ...

                    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 28/03/20 à 12:56.

                    Je n'ai pas dit qu'il fallait le prescrire pour la covid-19, je n'en sais strictement rien. Je dis juste que même si le bénéfice s'avérait nul, les médecins qui le prescriraient pour la covid-19 hors autorisation gouvernementale ne risquent en pratique pas grand chose vu que la probabilité que quelqu'un en meure est extrêmement faible sur une durée de traitement aussi courte. Je répondais par là au post qui disait que les médecins contrevenants engagent leur responsabilité.

                    • [^] # Re: Pourquoi ...

                      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Je l'ai bien compris, mais ton raisonnement le fonctionne que si le risque est faible. Et c'est de ce dernier point dont je ne suis pas certain. Pour moi, c'est le message principal de Raoult (il arrive presque à me convaincre, avant que la raison ne reprenne le dessus, puis je cherche des infos, et dans la littérature, ça m'a l'air moins tranché).

                      Dans son observational study parue hier (au moins, cette fois, ça porte le nom de ce que c'est, de l'observation, pas de la science, cette fois il assume complétement, il n'a même pas de contrôle) il dit:

                      Their possible toxicity in combination has been suggested in a few anecdotal reports but, to our knowledge, has never been demonstrated.

                      Pour moi, c'est assez révélateur. De manière générale, on doit démontrer l'inocuité d'un traitement, ou du moins que le risque est acceptable en regard du bénéfice. Là, il nous balance un renversement de la charge de la preuve, sans frémir. Et non, encore une fois, l'urgence n'est pas une justification.

                      • [^] # Re: Pourquoi ...

                        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Their possible toxicity in combination […]

                        Je parlais du Plaquenil seul. L'observational study (que je n'ai pas lu) doit sans doute parler de l'association du Plaquenil avec un autre médicament (un antibiotique me semble t-il). Ça change effectivement les choses.

                      • [^] # Re: Pourquoi ...

                        Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

                        Pour les risques:

                        https://www.ehealthme.com/drug/plaquenil/side-effects/

                        donc les risques semblent tout de même vraiment faibles pour une durée de traitement aussi courte. J'ai pris des médicaments (sur prescription) dont les effets secondaires étaient plus effrayants (et je n'ai jamais rien eu de grave pourtant).

                        Bref, autant l'argument "les études (les deux) ne prouvent rien" est totalement vrai (mais encourage à tester sérieusement la piste de mon point de vu). Autant tout le cirque sur les effets secondaires me semble aussi ahurissant.

                        • [^] # Re: Pourquoi ...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                          Ça dépend peut-être du dosage et de la condition du patient.

                        • [^] # Re: Pourquoi ...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                          donc les risques semblent tout de même vraiment faibles pour une durée de traitement aussi courte. J'ai pris des médicaments (sur prescription) dont les effets secondaires étaient plus effrayants (et je n'ai jamais rien eu de grave pourtant).

                          Pour la catégorie moins d'un mois (le cas ici à priori) :

                          Agranulocytosis (a deficiency of granulocytes in the blood, causing increased vulnerability to infection)

                          Donc en gros une maladie dont la conséquence est de fragiliser les poumons (donc risque de surinfection) augmente le risque d'infection.

                          Si le médicament n'a aucun effet, il pourrait induire en fait une fragilité supplémentaire. Super.

                          L'autre problème aussi c'est que c'est un traitement qui peut induire une rétinopathie et qui est d'ailleurs déconseillé en cas de fragilité oculaire à ce sujet : diabétiques, personnes âgées ou ayant de l'hypertension. Soit des personnes fragiles au regard du Covid19…

                        • [^] # Re: Pourquoi ...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

                          La liste des effets secondaires sur ce lien n'est pas complète. Il manque notamment l'allongement de l'intervalle QT (j'ai été voir https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectrocardiographie pour savoir ce que c'était), et avoir un dérèglement du rythme cardiaque en même temps que le Covid-19 me semble être particulièrement mal venu (à mes yeux de néophyte). Je ne sais pas si c'est fréquent ou non, j'ai juste vu un avertissement pour les médecins qui donnent ce traitement en hôpital qui conseille de surveiller ça.

                          • [^] # Re: Pourquoi ...

                            Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

                            Ingérer du sucre ou du sel en certaines quantités peut également provoquer des effets secondaires graves.

                            Tout est poison et rien n'est sans poison; la dose seule fait que quelque chose n'est pas un poison.

                            • [^] # Re: Pourquoi ...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-1).

                              Ici on parle de doses médicales d'un traitement basé sur cette molécule. Certaines maladies comme un lupus au stade avancé doit faire renoncer à l'usage de ce médicament pour éviter d'aggraver certains effets secondaires gênants (comme la perte de la vue).

                              Cette molécule pose des soucis avec des doses médicales et la limite entre une dose normale et un surdosage est aussi plutôt ténu.

                              Cela ne veut pas dire qu'on ne doit pas s'en servir, mais pas n'importe comment, ni être pris à la légère.

                              • [^] # Re: Pourquoi ...

                                Posté par . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 30/03/20 à 13:28.

                                Cette molécule pose des soucis avec des doses médicales et la limite entre une dose normale et un surdosage est aussi plutôt ténu.

                                Ce n'est pas la molécule elle même qui pose problème, c'est la dose.

                                Exactement, tout comme un cachet d'aspirine qui même à très faible dose (d'ailleurs) peut entrainer des lésions grave et des saignements interne dans certains cas.

                                Tout est poison, rien n'est poison.

                                Cela ne veut pas dire qu'on ne doit pas s'en servir, mais pas n'importe comment, ni être pris à la légère.

                                Oui d'où l’intérêt d'une prescription par ordonnance médicale, et surtout pas d'auto-médication en effet.

                                • [^] # Re: Pourquoi ...

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-1).

                                  Ce n'est pas la molécule elle même qui pose problème, c'est la dose.

                                  Quand le risque d'un surdosage est élevé et que même la dose thérapeutique a des effets secondaires non négligeables (la vue c'est important quand même), c'est bien ce que je sous entends. La dose normale pose des soucis à beaucoup de patients potentiels.

                                  Oui d'où l’intérêt d'une prescription par ordonnance médicale, et surtout pas d'auto-médication en effet.

                                  Même avec une ordonnance médicale tu peux avoir des soucis avec qui ne sont pas passagers.

                        • [^] # Re: Pourquoi ...

                          Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

                          donc les risques semblent tout de même vraiment faibles pour une durée de traitement aussi courte. J'ai pris des médicaments (sur prescription) dont les effets secondaires étaient plus effrayants (et je n'ai jamais rien eu de grave pourtant).

                          Et bien dans ce cas, je t'encourage à lire la littérature, tu verras qu'il y en a, et possiblement des effets secondaires graves.

                          Je ne suis pas médecin, juste un lecteur d'une partie de la littérature scientifique. Et à ce que j'ai compris, ce qui est grave dans le covid-19, c'est l'inflammation causée plus que la charge virale, et il y a eu des effets de bord de certains AINS sur cette inflammation (d'où les messages forts dans la presse). Une des hypothèses, c'est que même si l'hydrotruc fait diminuer la charge virale (ce qui n'est pas démontré), il est possible que dans le même temps, cela fasse augmenter les inflammations et donc les complications et ainsi augmenter les décès. Il est parfaitement possible pour la communauté médicale d'avoir un médicament qui fasse baisser la charge virale, mais qui augmente la létalité de l'infection.

                          Donc, parler de ton appréciation des effets secondaires, c'est hors-de-propos. J'en ai marre des débats de comptoir, jusqu'à maintenant sur dlfp le niveau de la discussion était plus élevé que l'anecdote et les rumeurs, mais apparemment c'est vrai que dans le domaine d'expertise des commentateurs. Dès qu'on revient sur des sujets plus généraux, les mêmes travers qu'ailleurs apparaissent.

                          mais encourage à tester sérieusement la piste de mon point de vu

                          Ça tombe bien, c'est ce qu'est en cours.

                          Bon après, de mon point de vue, les travaux de Raoult ne sont même pas un encouragement. Certaines études autres ouvrent une légère pistes sur ce même médoc, mais pas plus que d'autres pistes. Et en aucun cas la généraliser.

                          Soyons honnêtes, je serais très heureux que cela fonctionne, mais malheureusement je ne vois rien qui ne me montre ne serait-ce qu'un espoir dans les torchons (du point de vue méthodo) de Raoult, ce sont des études de cas. Les études de cas ne sont pas inutiles en médecine, mais elles n'ont pas de valeur probante.

                          • [^] # Re: Pourquoi ...

                            Posté par . Évalué à -3 (+2/-5). Dernière modification le 29/03/20 à 00:38.

                            Le débat ici sur un tel sujet est forcément "de comptoir", vu que, sauf exception, personne n'est spécialiste. Je ne trouve pas ça insultant figure toi. D'ailleurs, je t'invite à aller de temps en temps débattre dans un PMU.

                            Avec les années, j'ai appris à me méfier des postures, et je me garde de qualifier tel ou tel papier de "torchon", surtout quand ce n'est pas mon domaine. D'autant plus quand le "torchon" est publié par une personnalité scientifique somme toute reconnue dans son domaine. Le nombre d'exemples où une approche est déconsidérée, puis est soudainement le truc à faire est hallucinant… Dernier exemple en date: les réseaux de neurones (et avant ça les machines à vecteurs de supports).

                            Figure toi que lire des articles scientifiques est justement mon métier. Simplement dans un domaine tout autre que la santé. Sur mon temps libre, de temps en temps, j'essaie de lire d'autres choses. Merci google scholar, j'ai pu parcourir quelques papiers sur le Covid qui m'ont apportés plus d'informations que les médias traditionnels.

                            Du coup, ici, je tente de répondre à une question posée—sur les effets secondaires—en donnant une référence qui me semble valable. Tu remarqueras que j'emploie le conditionnel, que mes quelques commentaires ne sont jamais péremptoires, et je ne clame pas détenir la vérité. La réponse peut être complétée, heureusement… Effectivement, j'ai la faiblesse de donner mon "impression", dont tout le monde se fou, c'est vrai. Mais c'est aussi ainsi que le débat avance. Ce n'est surement pas sur linuxfr qu'on fera avancer la connaissance sur ce sujet. Au mieux, un léger travail d'information ?

                            Enfin, de ton point de vu de statisticien, le papier de Raoult est un torchon. Et d'un point de vu statistique, on ne peut effectivement rien dire. Seulement, la médecine n'est pas de la statistique—même si cette dernière est un formidable outil. Et pour me soigner, je fais confiance aux médecins, pas aux statisticiens. La médecine n'est pas qu'une science, c'est aussi un art. Et ça change tout.

                            • [^] # Re: Pourquoi ...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-1).

                              Enfin, de ton point de vu de statisticien, le papier de Raoult est un torchon. Et d'un point de vu statistique, on ne peut effectivement rien dire. Seulement, la médecine n'est pas de la statistique—même si cette dernière est un formidable outil.

                              La médecine s'appuie beaucoup sur les statistiques :
                              Médecine généraliste --> statistiques au doigt mouillé pour savoir vers quel examen orienter en premier
                              Médecine urgentiste --> idem que le généraliste
                              Médecine de guerre --> statistiques pour trier les blessés, les plus soignables/urgents en premier
                              Recherche en médecine --> statistiques pour évaluer les résultats
                              Tests de médicaments --> statistiques pour mesurer l'efficacité et la balance bénéfices/risques
                              Mise en place d'une procédure (par exemple les champs opératoires) --> idem que pour les médicaments

                               

                              Et pour me soigner, je fais confiance aux médecins, pas aux statisticiens. La médecine n'est pas qu'une science, c'est aussi un art. Et ça change tout.

                              Il n'a pas pu t'échapper que des médecins qui ont l'air tout aussi compétents que Raoult ont à peu près zéro confiance en ses résultats, et qu'on ne trouve guère trace de médecins qui lui soient favorables.
                              Donc si tu fais confiance aux médecins, pour le moment c'est non pour Raoult.
                              Si tu fais confiance aux statistiques, pour le moment c'est non pour Raoult.
                              Il n'y a actuellement quasi aucun argument en faveur de Raoult.

                              Une astuce de mon arrière grand-père décédé en 1978 : si on en parle en masse sur Facebook, il y a de fortes probabilités que ce soit un ramassis des conneries et d'être obligé de faire un tri sévère.

                              • [^] # Re: Pourquoi ...

                                Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

                                La médecine s'appuie beaucoup sur les statistiques :

                                Je n'ai jamais dit le contraire ! Et l'approche statistique a fait plus que beaucoup de bien à la médecine. Je dis simplement qu'il ne faut pas tomber dans le travers inverse et oublier la médecine expérimentale.

                                Une interview plaisante (sans Covid dedans):
                                https://www.cairn.info/revue-savoir-agir-2008-3-page-89.htm

                                qui illustre (au début de l'interview) que les deux approches se sont trop souvent affrontés, alors que les deux sont nécessaires.

                                Il n'y a actuellement quasi aucun argument en faveur de Raoult.

                                Les statistiques disent: ses études ne prouvent rien. Je pense qu'on est d'accord là dessus.

                                Si des médecins n'ont pas confiance en ses résultats, d'autres (plus "expérimentalistes") trouvent des arguments pour son approches: sans jamais dire que l'on puisse garantir que ça marche, ils pensent la balance bénéfices/risques est à la faveur de Raoult (qui met en avant l'approche expérimentale plutôt l'approche statistique).

                                Je ne suis pas "pro" ou "anti" quoi que ce soit. Je pense juste que les deux positions "Raoult fait de la merde" et "Raoult va nous sauver" sont tout aussi absurdes l'une que l'autre. Soit on tombe dans l'excès de l'approche statistique, et revient donc à nier l'art du médecin (qui permet de découvrir de nouvelles pistes de traitements), soit on tombe dans l'excès de l'approche expérimentale, qui continue de prescrire des traitements dont on a prouvé (statistiquement) l'inefficacité.

                            • [^] # Re: Pourquoi ...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

                              La médecine n'est pas qu'une science, c'est aussi un art. Et ça change tout.

                              Non.

                              A moins que tu postes depuis 1682. Ou que tu aies pris Dr. House pour un documentaire.

                              • [^] # Re: Pourquoi ...

                                Posté par . Évalué à -1 (+2/-3).

                                Un grand merci pour ton jugement constructif plein de condescendance. J'ai l'impression que chez beaucoup, il est plus facile d'avoir ses certitudes, que d'essayer de comprendre les différents points de vus existants.

                                Regarde mon commentaire précédent et l'interview donnée par un médecin qui a popularisé la médecine scientifique basé sur les statistiques. Si tu cherches un peu, tu verras que la médecine est d'une part scientifique (et aujourd'hui statistique), et d'autre part c'est aussi un art. D'ailleurs, un point de vu parmi d'autres:

                                https://www.medpagetoday.com/Blogs/KevinMD/66600?xid=nl_mpt_DHE_2017-07-

                                ou bien:

                                https://www.cairn.info/revue-societes-et-representations-2009-2-page-119.htm

                                Tu y apprendras, peut-être, que le fait que la médecine soit aussi un art, ne contredit pas l'approche scientifique. Mais le médecin, face à son patient, il doit l'ausculter et prendre une décision basée sur ses connaissances scientifiques.

                          • [^] # Re: Pourquoi ...

                            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

                            Ça tombe bien, c'est ce qu'est en cours.> 
                            

                            En fait à ma connaissance, ce n'est pas le protocole du professeur Raoult qui est testé. C'est :
                            - l'hydrochloroquine seule, pas la combinaison avec l'azythromicine.
                            - uniquement les patients qui vont à l'hôpital donc les formes qui commencent à être grave, pas les patients en début de maladie suite à dépistage précoce.

                            C'est dommage car c'était l'occasion de le tester avec une méthodologie correcte et un nombre suffisant de patients.

                            • [^] # Re: Pourquoi ...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-2).

                              C'est dommage car c'était l'occasion de le tester avec une méthodologie correcte et un nombre suffisant de patients.

                              Ouais c'est dommage, et puis avec tous ces malades on aurait aussi pu tester le saucisson à l'ail. Bah quoi, j'en ai bouffé pas mal ces dernières semaines et jsuis en bonne santé, c'est bien la preuve que ça marche.

                              T'as aussi la version de ta citation où je remplace "saucisson à l'ail" par "plutonium par granule de 1g". En plus c'est plus prometteur : je suis sûr que ce traitement-ci réduit bien la charge virale in vitro.

                            • [^] # Re: Pourquoi ...

                              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                              Ouais enfin le protocole de Raoult, faut le trouver.

                              Quand tu lis sa première étude clinique de cas, il traitait 26 patients:

                              • 14 à l'hydrotruc, pris à des stades variés,
                              • 6 à l'hydrotruc et antibio, pris à des stades variés,

                              Oui, il y en a 6, on ne sait pas dans quels cas ils étaient, qui se sont évaporés dans la nature, c'est plus facile d'avoir des résultats intéressants quand on exclue les données qui nous donnerait tort. Cette phrase constitue une accusation, et je l'assume. C'est soit une incompétence crasse, soit une malhonnêteté intellectuelle caractérisée.

                              Les stades variés, c'est clairement dit (la graisse est un ajout de ma part):

                              Hospitalized patients with confirmed COVID-19 were included in this study if they fulfilled two primary criteria: i) age >12 years; ii) PCR documented SARS-CoV-2 carriage in nasopharyngeal sample at admission whatever their clinical status.

                              Et c'est à partir de cela qu'il communique en disant c'est l'hydrotruc + antibio au stade x qui est pertinent. Sérieusement ? Dans cette sous-condition expérimentale là, il n'a rien.

                              Le seul truc qu'il ressemble de très loin à un vague résultat, c'est son résultat avec l'hydrotruc uniquement. Et il ne montre aucune interaction entre le stade clinique et la date d'administration du traitement.

                              Donc oui, dans ses vidéos youtube, il dit que c'est à ce moment là qu'il faut traiter, mais même ses torchons ne disent pas cela (et ce qu'ils disent ne repose en plus sur rien). Pour moi, on est clairement dans le cas d'un type qui fait un pari, et qui agit par conviction. Il est convaincu que son traitement est efficace, et si les données et les faits lui donnent tort, ce sont les données et les faits qui ont tort.

                • [^] # Re: Pourquoi ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

                  ça reste un médicament bien connu et avec très très peu de risque d'effet secondaire grave sur une durée de prescription aussi courte.

                  L'ARS de Nouvelle-Aquitaine a publié un communiqué sur https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/communique-de-presse-coronavirus-point-de-situation-en-nouvelle-aquitaine-du-29032020 qui dit le contraire :

                  « Des cas de toxicité cardiaque ont été signalés en Nouvelle Aquitaine suite à des prises en automédication de Plaquenil® (hydroxychloroquine) face à des symptômes évocateurs du Covid-19, ayant parfois nécessité une hospitalisation en réanimation. »

                  « Cette molécule n’est pas anodine car elle peut provoquer des troubles du rythme cardiaque graves pouvant être fatals. »

                  • [^] # Re: Pourquoi ...

                    Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

                    des prises en automédication […]

                    Ce qui à toujours été déconseillé.
                    Tous recommandent que ce soit fait dans le cadre d'un suivi médical à l'hôpital.

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+3/-3).

                Ici dans le cas du torchon de Raoult (j'assume le mot de torchon, ce truc n'est pas une étude clinique), et de la polémique autour, justement les autorités sanitaires ne sont pas complaisantes vis-à-vis des études baclés.

                Ce cirque me rappelle les «études bâclées» du professeur Jacques Benveniste.
                Vous vous souvenez ? La «mémoire de l'eau».

                Même processus, buzz médiatique, gros blahblah victimaire sur le thème «soyont modernes, on se fout des protocoles, les protocoles c'est le moyen-âge », mesure des résultats à la louche …

                Tiens, il était « médecin immunologue » d'ailleurs. #COMME PAR HASARD

                • [^] # Re: Pourquoi ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+3/-2).

                  Dans la même veine, la téléportation de l'ADN, développé par un lauréat du prix Nobel.

                  Toolkit Atlas : probablement le moyen le plus simple et le plus rapide pour ajouter une interface graphique à vos programmes Java, Node.js, Python… (voir page perso) !

      • [^] # Re: Pourquoi ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-5).

        elle n'intéresse pas les labos…

        La sempiternelle litanie des complotistes. C'est lassant.

        Le laboratoire français Sanofi s'est dit prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de l'anti-paludique Plaquenil, pouvant traiter potentiellement 300 000 malades, après des essais jugés « prometteurs » menés par les chercheurs de l'institut hospitalo universitaire Méditerranée infection, auprès de 24 patients atteints du Covid-19.

        Source

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 0 (+2/-3).

          il y a que toi qui voit un complot…
          un laboratoire n'a aucun intérêt financier a essayer un molécule dont le brevet est tomber dans le domaine public pour autre chose que pour laquelle il a une amm car même si cette molécule fonctionne elle reste dans le domaine public

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

            Les sondages sont autant pertinents que les deux études du sieur Raoult.

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

              Je suis plutôt d'accord.
              L'immense majorité des sondages ne publient pas les questions posée, déjà ça pue.
              En plus il y a souvent des questions mal posées (genre le fameux « il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde » --> la réponse n'est pas la même que « pensez-vous que la Terre soit plate ? »)
              Et les réponses possibles sont souvent bien orientées. C'est le cas avec les « études » sur les crèmes de beauté pour les femmes ; d'abord les questions ne portent pas sur l'efficacité mais sur la texture ou l'agrément (donc osef), ensuite les réponses possibles sont :
              - pas bien du tout
              - plutôt pas bien
              - plutôt bien
              - très bien
              Forcément on obtient 97 % de femmes satisfaites de cette crème à l'extrait de vermicelle (eau 42 %, excipient 41 %, gélifiant 13 %, agent de texture 3 %, parfum 1 %, vermicelle ultra dynamisé 0,1 %).

    • [^] # Re: Pourquoi ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+20/-22). Dernière modification le 26/03/20 à 22:17.

      Perso j'ai moinssé pour la victimisation "En réponse aux critiques et attaques dont il fait l'objet" et l'annonce comme un fait d'un point de vue justement critiqué "avec des résultats positifs", tout en assénant le CV (que la partie positive, rien sur par exemple qu'en Janvier il trouvait qu'on en faisait trop sur ce "petit virus" et rien sur une méthodologie qui enlève l’intérêt de son essai) du personnage controversé.

      Bref, parce que le journal donnait certes un avis contraire pour se dédouaner mais était quand même bien biaisé, il aurait mérité d'être plus neutre et poser le problème sans parti pris, si le but était de nourrir un débat.

      • [^] # Re: Pourquoi ...

        Posté par . Évalué à 10 (+15/-0). Dernière modification le 26/03/20 à 22:56.

        Je comprends, ceci dit, les informations sont bien là et si je puis me permettre tu n'es pas le dernier à orienter (litote inside) ton lecteur dans tes posts.

        Et bien souvent tu t'insurges face à ceux qui votent d'abord avec leurs préjugés.

        Personnellement, je trouve le ton plutôt neutre.

        Replace la phrase dans son contexte:

        En réponse aux critiques et attaques dont il fait l'objet, il y explique pourquoi il traite ses patients à la chloroquine, avec des résultats positifs, sans attendre l'aggravation de la maladie.

        Je ne vois d'autres formulation plus pondérée

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

          Je ne vois d'autres formulation plus pondérée

          Pas tout à fait, il affirme obtenir « des résultats positifs » et les associe à son traitement.
          Il n'y a rien de «pondéré» là dedans.

      • [^] # Re: Pourquoi ...

        Posté par . Évalué à 3 (+7/-5).

        Perso j'ai moinssé pour la victimisation

        Avant de jeter la pierre, mieux vaut s'informer:
        Menaces de mort sur le professeur Raoult : l’enquête confiée au parquet de Nantes

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 10 (+10/-1).

          Comme tu le vois, j'essaie de garer un peu de recul sur ce dossier n'ayant pas le background scientifique suffisant.

          Cependant, ton article contradictoire essaie tout de même de jeter la suspicion sur Karine Lacombe plus que d'éclairer les points de vue contradictoires pourtant nombreux.

          Ce qui est intéressant avec ce sujet, c'est qu'il transcende les clivages politiques usuels.
          Retrouver Maderios au coté d'Estrosi, c'est pas banal. (Disclaimer: Ceci n'est pas une attaque, juste un clin d'oeil)

      • [^] # Re: Pourquoi ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-2).

        victimisation "En réponse aux critiques et attaques dont il fait l'objet"

        Le journal me semble factuel sur ce point : le mec est critiqué et attaqué, c'est un fait. Il publie une réponse, c'est un fait.
        Que le mec soit éventuellement une sombre tâche ne change rien.

         

        le journal donnait certes un avis contraire pour se dédouaner mais était quand même bien biaisé, il aurait mérité d'être plus neutre

        Le journal me semble globalement factuel et neutre à première vue, et même après relecture.
        Tu interprètes les liens en y attribuant des intentions : tu n'as aucune preuve des intentions de l'auteur du journal, ni même des indices, c'est de la pure spéculation sous prétexte qu'il ne donne pas assez de liens vers ce que tu estimes juste. Peut-être que l'auteur a estimé juste de mettre peu de liens car il ne s'y connait pas beaucoup, ou qu'il n'a pas envie d'y passer 3 heures. Il me semble délicat de deviner ses intentions.

        Ce journal n'est pas parfait, ok. Et donc ? Et donc rien :-)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme_de_la_solution_parfaite

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 4 (+4/-2).

          Quand j'ai lu le commentaire de Zenitram j'ai commencé à rédiger une réponse qui disait à peu près la même chose que toi : j'ai trouvé le journal factuel vu qu'il est vraiment attaqué.
          Mais ensuite j'ai relu le journal et je me suis ravisé à cause de ce passage :

          "il y explique pourquoi il traite ses patients à la chloroquine, avec des résultats positifs, sans attendre l'aggravation de la maladie.

          Là ça ressemble qd même a une prise de position :
          -les résultats sont positifs
          -il a raison de le faire parce que faut pas attendre l'aggravation.

          Du coup je me suis ravisé. On ne sait pas si les résultats sont positifs et rien ne dit que se dépêcher pour traiter à tout prix soit mieux que ne rien faire.

          • [^] # Re: Pourquoi ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

            « il y explique pourquoi il traite ses patients à la chloroquine, avec des résultats positifs, sans attendre l'aggravation de la maladie. »

            Je trouve que la formulation indique que ce sont les paroles du toubib. Dans ce cas ça reste factuel.

             

            On ne sait pas si les résultats sont positifs

            Jusqu'à preuve du contraire : zéro résultat positif in vivo sur la famille corona depuis des années, y compris sur l'actuel virus. Et d'après ce que j'ai compris les doses envisagées sont nettement plus fortes que celles de l'usage habituel de cette molécule, avec effets indésirables soupçonnés d'être importants.

            • [^] # Re: Pourquoi ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

              Jusqu'à preuve du contraire : zéro résultat positif in vivo sur la famille corona depuis des années, y compris sur l'actuel virus. Et d'après ce que j'ai compris les doses envisagées sont nettement plus fortes que celles de l'usage habituel de cette molécule, avec effets indésirables soupçonnés d'être importants.

              Note que la mort du sujet malade est un bon moyen d'amener la charge virale vers 0 et augmente significativement la distanciation sociale du sujet.

              • [^] # Re: Pourquoi ...

                Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

                Note que la mort du sujet malade est un bon moyen d'amener la charge virale vers 0 et augmente significativement la distanciation sociale du sujet.

                Opération réussie, patient décédé. :)

        • [^] # Re: Pourquoi ...

          Posté par . Évalué à 8 (+8/-2).

          Ah nan mais c'est Zenitram, va pas l'emmerder sur les faits, c'est lui qui le rabâche a longueur de fil, les 'faits' ;)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Communiqué de l’académie de médecine et de l’académie de pharmacie à ce propos

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

  • # Responsabilité aux médecins

    Posté par . Évalué à 7 (+7/-2).

    Au final, ce décret remet aux médecins de décider de prescrire ou pas ce médoc, ce qui aurait toujours dû être le cas. Ça ne veut pas dire du tout que tous les patients vont être traités, et j'imagine qu'au vu du manque de preuves d'efficacité, il n'y a pas vraiment d'indication pour ce traitement.

    Sur le fond, le papier de Didier Raoult ne vaut rien : non seulement l'étude est bancale, mais en plus les données sont traitées de manière plus que limite (voire frauduleuse). Scientifiquement, c'est comme si elle n'existait pas. Quand on sait que les autres études existantes ne montrent pas d'effet significatif, il semble assez sain de partir du principe que l'hydroxychloroquine n'est probablement pas un traitement de première intention pour le Covid-19. Bien sûr, de nouvelles données pourraient changer la donne, mais il est irrationnel à l'heure actuelle d'avoir un autre avis.

    Quelques «trucs» pour la route :

    1. La médecine (au moins la partie de la médecine basée sur une approche scientifique) repose sur des protocoles et des procédures strictes, pas sur des intuitions ou des coups de gueule. Dr House n'est pas un documentaire sur les pratiques hospitalières, c'est une série de fiction.

    2. Il n'a jamais été ni ne sera jamais pertinent d'impliquer le grand public dans des décisions médicales. La situation actuelle est totalement ridicule, les gens réclament un traitement expérimental à leur médecins, alors que ça pourrait mettre leur vie en danger.

    3. Indépendamment de l'histoire de la chloroquine, le Dr Raoult n'a pas du tout la bonne réputation que certains semblent lui prêter. Il a en effet eu beaucoup de problèmes avec sa hiérarchie et ses collègues, mais mettre ça sur le compte de la jalousie ou des conflits d'intérêts est une réécriture de l'histoire : ses problèmes sont principalement dûs à des manquements à l'éthique et à la déontologie.

    4. Jusqu'avant l'histoire de la chloroquine, Didier Raoult était connu pour s'être complètement planté sur l'importance du Covid-19; il avait prétendu que c'était une grippette, que tout le monde en faisait trop, etc. Pour un infectiologue expert mondial, ça la fout mal. Les psychologues parmi vous pourraient peut-être trouver le nom du phénomène qui pourrait expliquer pourquoi, dans ce contexte, il est si important pour lui qu'il existe un médicament magique contre la maladie—tellement important que ça vaille le coup de bidouiller une étude médicale.

    • [^] # Re: Responsabilité aux médecins

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2).

      Les psychologues parmi vous pourraient peut-être trouver le nom du phénomène qui pourrait expliquer pourquoi, dans ce contexte, il est si important pour lui qu'il existe un médicament magique contre la maladie—tellement important que ça vaille le coup de bidouiller une étude médicale.

      La cupidité

  • # Saint Ophie

    Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

    Sanofi commercialise du plaque il. Sanofi développe le vaccin en même temps
    https://www.usinenouvelle.com/article/vaccin-contre-le-coronavirus-sanofi-noue-un-partenariat-avec-translate-bio.N946651

    Et vous voulez savoir qui de Sanofi ou de Sanofi est le meilleurs ?

    Sur Betc, je mettrait une pièce sur sanofi

  • # ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    https://www.youtube.com/watch?v=I-n2OU78Ck8

    L'hydroxychloroquine n'est pas citée mais cette vidéo donne un point de vue intéressant sur le risque potentiel* à aller trop vite dans le choix de la solution (tout en élargissant le sujet à "Comment passer de la phase d'exploration des solutions à la phase d'exploitation").

    * risque qui ne se limite pas aux possibles effets secondaires.

    • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

      Résumé de la vidéo : si on trouve un traitement qui économise des vies, ne surtout pas l'utiliser tant qu'on n'a pas prouvé qu'un autre n'est pas meilleur.

      Quelque chose m'échappe.

      • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 31/03/20 à 18:06.

        Ce qui t'échappe est plus loin dans la vidéo. Ça implique effectivement de la regarder en entier avant de, éventuellement, la critiquer.

        PS. J'ai de plus bien précisé qu'elle élargissait le sujet à "Comment passer de la phase d'exploration des solutions à la phase d'exploitation".

        • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

          Ce qui t'échappe est plus loin dans la vidéo. Ça implique effectivement de la regarder en entier avant de, éventuellement, la critiquer.

          J'ai regardé la vidéo en totalité. Je n'y a pas compris de choses mettant en défaut mon résumé.
          As-tu un élément constructif plutôt que te gausser ?

           

          J'ai de plus bien précisé qu'elle élargissait le sujet à "Comment passer de la phase d'exploration des solutions à la phase d'exploitation".

          La vidéo parle d'un sujet, puis élargi le sujet. En quoi ça invalide la première partie ?

          • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 31/03/20 à 19:20.

            Là où ton résumé n'est pas totalement juste, c'est quand tu dis "qui économise des vies", alors qu'il s'agit de "bénéfice/risque", qui peut être défavorable.

            Mais là où cette vidéo est pourrie, c'est que :
            - il ne s'agit pas du même problème, il n'y a aucune obligation de choisir un seul traitement
            - un rapport bénéfice/risque pas trop mal peut être pris jusqu'à trouver mieux, et ainsi de suite.

            Le problème dont il parle se pose sur un choix unique à faire sans avoir toutes les infos a priori. Par exemple ça marche pas mal pour savoir si tu dois prendre la première place de stationnement disponible que tu vois au fur et à mesure que tu t'approches de ta destination.

            • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

              Le discours est peut-être mal fait, voire faux (même s'il semble s'appuyer sur des sources sérieuses a priori) mais je ne comprends pas qu'on le critique (au sens noble du terme) sans avoir tout vu, ce qui semble quand même le cas si j'en crois cette phrase :

              il ne s'agit pas du même problème, il n'y a aucune obligation de choisir un seul traitement.

              Ou alors c'est moi qui devient abruti après un trop long confinement (ce qui est tout à fait possible).

              • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Je me suis mal exprimé. Sa vidéo présente comment choisir le meilleur traitement entre plusieurs candidats dans une étude clinique. Ok.

                Maintenant, ça ne veut pas dire qu'on est obligé d'attendre d'avoir la réponse pour commencer à soigner les gens si on sait qu'au moins un traitement améliore la situation, quitte à changer par la suite quand on trouvera mieux, et encore mieux après d'autres études.

                Sinon, pour préciser, cela ne signifie nullement que je sois pour l'emballement actuelle sur la chloroquine : le rapport bénéfice/risque n'est pas du tout montré.

                • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

                  Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Je me suis mal exprimé. Sa vidéo présente comment choisir le meilleur traitement entre plusieurs candidats dans une étude clinique. Ok.

                  Non, pas que ça. A la fin, elle parle de comment évaluer la mise en parallèle de solutions en "observation" et de solutions en "exploitation", ce qui représenterait (en théorie) la meilleure optimisation.

                  Donc ça ne dit pas qu'on est obligé d'attendre d'avoir la réponse pour commencer à soigner les gens.

                  Le gros problème de cette vidéo c'est la façon dont elle est articulée : moi aussi j'ai failli arrêter de la regarder tant la première partie semble aboutir à une conclusion absurde. Puis je me suis dit que Lê a quand même quelques références mathématiques et que ça méritait de la regarder jusqu'au bout.

                  • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

                    moi aussi j'ai failli arrêter de la regarder tant la première partie semble aboutir à une conclusion absurde.

                    Pour moi c'est le réflexe inverse : je suis abonné à sa chaîne, et je constate que le mec présente bien les choses, factuel, carré. Du coup il sort un truc que je perçois comme absurde (au final il s'est juste planté sur une petite argumentation, ça se voit lorsque c'est du contenu de qualité comme ici), ça me fait ouvrir les oreilles pour la suite genre « t'a intérêt à avoir de bons arguments coco ». La suite était bien mais ne validait pas son affirmation erronée.

                    Mon avis : il a juste omis de dire que les 1 % sont problématiques lorsqu'on n'est pas dans une situation d'urgence.
                    Or son propos est à ce moment perçu comme parlant d'une situation d'urgence et/ou d'une situation dans laquelle on a déjà un médicament efficace même s'il n'est pas le meilleur possible.
                    Bref un détail qui montre que je suis un pinailleur.

            • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

              Là où ton résumé n'est pas totalement juste

              Je trouve que mon résumé n'est pas juste car il parle seulement d'une affirmation qu'il fait à propos des médicaments trouvés dans l'urgence, et pas du reste.
              Il introduit sa vidéo en parlant de millions de morts potentiels, le coup des 1 % qui mettent le médicament d'urgence à la poubelle c'est très mèh.

              Pour le reste de la vidéo, je l'ai trouvé globalement bien comme vulgarisation.

               

              c'est quand tu dis "qui économise des vies", alors qu'il s'agit de "bénéfice/risque", qui peut être défavorable.

              À 8mn30 je l'ai trouvé très explicite sur le fait que 1 % de vies économisées remet tout en question.
              Si c'est du bénéfice/risque c'est kif-kif : il dit que c'est catastrophique si on a un médicament qui est ne serait-ce que 1 % moins efficace (dans un contexte d'urgence, sinon on attend 10 ans pour que les études soient complètes).

              Dans la seconde moitié il parle d'autres façons de faire qui vont à l'encontre de cela et qui sont plus optimales. Mais il n'est cette fois pas explicite sur le fait que des patients vont recevoir des médicaments non optimaux.

          • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            Ma réponse était maladroite, il n'y avait aucune intention "consciente" de me gausser. D'autant que c'est un domaine que je ne maîtrise ce qui laisse de la place à une mauvaise compréhension de ma part.

            Cependant, il me semble que dès 12:20, il aborde des calculs permettant d'évaluer la mise en parallèle de plusieurs solutions et offrant une aide à la décision pour décider quand l'une d'elles est probablement meilleures que les autres.

            Et plus loin, il parle de calcul permettant d'évaluer des scénarios mixant phase d'exploration de plusieurs nouvelles solutions simultanément à l'exploitation de solutions déjà retenues.

            Ton résumé me semble donc factuellement faux.

            • [^] # Re: ce qu'en disent des études mathématiques sur le sujet

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

              Ton résumé me semble donc factuellement faux.

              J'aurais dû nommer ça « ce que je retiens de la vidéo » plutôt que « résumé de la vidéo ». Ça aurait été nettement plus propre.
              Il ne résume que la première partie de la vidéo (où il parle de la méthode classique). Donc à 50 % faux :-)

               

              dès 12:20, il aborde des calculs permettant d'évaluer la mise en parallèle de plusieurs solutions et offrant une aide à la décision pour décider quand l'une d'elles est probablement meilleures que les autres.
              Et plus loin, il parle de calcul permettant d'évaluer des scénarios mixant phase d'exploration de plusieurs nouvelles solutions simultanément à l'exploitation de solutions déjà retenues.

              J'ai trouvé cette partie intéressante. Il dit que c'est quasi pas utilisé, j'imagine que la prise en compte de tous les à-côtés doit rendre la théorie difficile à mettre en œuvre.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.