Journal La pétition anti Stallman, anti FSF, anti GPL

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
37
27
mar.
2021

Une pétition anti-Stallman circule. Les signataires réclament la démission du bureau de la Free Software Foundation et de Richard M. Stallman. Après cela RMS ne doit plus avoir aucun poste de direction. Il y a aussi des messages postés ves des projets pour que cessent les contributions au projet GNU
À première vue on se dit que les arguments sont pauvres : quelques expériences personnelles non racontées, une dispute langagière et quelques citations de Stallman plus ou moins malheureuses, mais qui appartiennent beaucoup à la façon de voir de sa génération. À deuxième vue on regarde les organisations signataires et … ouh là là, y'en a du (beau) monde.

Ensuite, on se prépare un bon café ou un thé, on en discute un peu avec des personnes bien actives, on se cale dans son siège et on se dit … qu'aux expériences personnelles on peut en opposer d'autres, que si l'emploi de l'article «they» suffit à désigner Stallman comme transphobe on est en pleine police de la pensée, que Macron et sa femme devraient démissionner aussi, que discuter du sens de viol ne fais pas de vous un malfrat, …

Richard Stallman est au contraire plutôt efficace dans son rappel incessant des 4 libertés. Même si on a parfois l'impression qu'il nous rabâche le même message depuis toujours, ceux qui se souviennent de l'intrusion du mot «open-source» doivent bien admettre que le choix des mots est important. Ne pas dévier d'un pouce dans le combat de la FSF demande une grosse énergie et une constance dans le choix des expressions.

Qu'est-ce que ça cache ? Quand l'appel est arrivé, le projet GNUStep était en pleine discussion constructive avec Stallman pour faire d'Objective-C une priorité du compilateur gcc. Riccardo Mottola qui est un des principaux développeurs du projet GNUStep a vivement relevé que certains projets signataires s'intéressent plus à leur liberté technologique de faire comme ils veulent qu'au Logiciel Libre.

Actually looking at some projects that subscribe it, I am happy to distantiate from them, since they have a really questionable concept of freedom (as "technolgoical freedom", further below).

(Les contributeurs majeurs du projet GNUStep n'approuvent pas non plus les arguments et de but de cette pétition.)

PS : j'ai lu quelque part, sans parvenir a retrouver où, un appel à l'abandon de la licence GPL en faveur de licences plus intéressantes pour les développeurs (MPL et Apache).

Ah oui la pétition ? vous êtes sûr ?

NB: Je ne minimise pas du tout le danger de la pédophilie. Les gens de l'âge de Richard Stallman ont connu une époque bien différente où le mariage des filles était autorisé à 15 ans (d'ailleurs aux États-Unis tous les États n'ont pas d'âge minimum pour le mariage) et où Bill Wymann, l'un des guitaristes des Stones pouvait s'afficher avec sa copine de 13 ans (qu'il a épousée plus tard). Je ne suis donc pas surpris que ces personnes aient des phrases un peu réac sur la pédophilie. On ne change pas d'idée si vite.

  • # Doublon

    Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 27/03/21 à 19:31.

    Le journal qui en parle (avec plus de 300 commentaires) est ici.

    • [^] # Re: Doublon

      Posté par  . Évalué à 3.

      Ah oui mince ! merci. Je voulais faire une dépêche et finalement j'ai envoyé en journal.

    • [^] # Re: Doublon

      Posté par  . Évalué à 10.

      Ce journal ne pointe pas la même problématique… De l'autre côté, c'est « le connard est de retour et il faudrait pas » et ici c'est « qu'importe que vous soyez pour ou contre, attention à ne pas tomber dans le piège des anti-libristes qui veulent se servir de cette affaire comme troyen pour tuer la FSF puis le Libre » Pour moi ce n'est clairement pas un doublon même si ça semble traiter du même sujet : il y a le même personnage mais ce n'est pas la même histoire ni le même angle de vue.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Doublon

        Posté par  . Évalué à 8.

        Eh ben moi qui pensais prendre une volée de moinssages !
        Je n'avais encore lu que les commentaires déposés en tout premier sous l'autre journal. On se recoupe quand même un peu. Mais c'est vrai que je voulais pointer la pression désagréable ressentie dans les listes de discussion de GNUStep — en plein dialogue efficace et constructif avec Stallman !

        • [^] # Re: Doublon

          Posté par  . Évalué à 3.

          En voyant le titre j'ai pensé aussi doublon et ai failli moinsé. Puis je suis allé lire et ai été agréablement surpris :-) Je ne sais pas si le point évoqué l'a été dans quelque commentaire de l'autre côté, si c'est le cas, ça a du se perdre dans la masse (et j'avoue n'avoir pas tout lu)

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Doublon

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        qui veulent se servir de cette affaire comme troyen pour tuer la FSF

        Attention de ne pas en perdre ton cheval !

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: Doublon

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          J'en perds mon latin. Enfin, mon grec bien sûr (mais ne soyons pas trop à cheval sur les convenances).

          Discussions en français sur la création de jeux videos : IRC freenode / #gamedev-fr

  • # résumé

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Je crois que beaucoup oublient de dire que le but n’est pas de mettre RMS en prison ou de lui interdire de dire son opinion. Le but est de ne plus accepter qu’il représente des millions de personnes qui se reconnaissent dans la quête éthique du logiciel libre.

    Ce n’est pas nouveau, cela fait 20 ans que c’est le cas. J’ai même posté sur mon propre blog il y’a exactement 15 ans, suite à ma première rencontre avec RMS, à quel point il m’avait choqué (injurieux avec une femme qui avait le malheur d’avoir un bébé, extrêmement injurieux devant tout un auditoire avec une personne qui avait le malheur d’avoir un accent étranger).

    Or, à partir du moment où ta personne est associée avec un mouvement éthique, il faut au moins tenter d’être éthiquement irréprochable ou au moins correct. RMS n’essaie même pas et n’a jamais essayé. Cela ne posait pas problème lorsque la liberté du logiciel était de toutes façons un problème d’hommes blancs relativement riches (parce que c’était l’univers de l’informatique à l’époque, ça l’est peut-être encore mais c’est un autre débat). Ou, du moins, ça posait parfois problème mais tout le monde fermait sa gueule (ce qui est un peu une constante que les BLM et Metoo essaient justement de combattre).

    Alors, certes, il y’a et aura certainement des excès où BLM/Metoo iront trop loin. (mais après des millénaires à s’en prendre plein la gueule structurellement de la part des hommes blancs/riches/catholiques/hétéros, c’est quand même un peu normal que l’ajustement ne soit pas immédiatement parfait). Il n’en reste pas moins que tout ces mouvements sont nécessaires.

    Face à cela, est-ce que RMS se prend de plein fouet un "excès" ou est-ce qu’il mérite ce qu’il lui arrive ? Je n’en sais rien car je ne connais pas assez les faits.

    Par contre, il y’a un consensus assez fort chez tout ceux qui ont eu affaire à RMS qu’il n’est clairement plus approprié comme personnage pour représenter les utilisateurs de logiciels libres. Ce problème était latent et devient encore plus flagrant avec les changements (bienvenus) que connaît notre société.

    C’est d’ailleurs pour cette raison que RMS a démissionné. Il ne semble pas capable ou ne pas vouloir s’adapter à un nouveau mode de fonctionnement de la société (ce qui est son droit) et sa démission en 2019 me semblait donc parfaitement justifiée (peu importe la raison finale, ce n’était qu’une goutte d’eau mais elle a fait débordé le vase).

    Ici, ce qui est très perturbant, c’est que sans le moindre mea culpa, sans la moindre trace d’une évolution de RMS, celui annonce que, paf, il revient dans le board de la FSF, ce qui lui donne une légitimité pour représenter des millions de personnes. RMS dit toujours qu’on l’a mal compris. Voyez le contre-exemple avec Linus Torvalds qui, alors qu’il agissait comme un pourri sur la LKML (un drôle de pourri, dont on se pourléchait à l’avance des messages), a annoncé prendre conscience de ses erreurs et faire tout ce qu’il pouvait pour changer cette manière de fonctionner.

    Objectivement, ça ne changera rien à nos vies que RMS revienne. Mais, symboliquement, le signal est très fort : il signifie que RMS est indéboulonnable et qu’il peut faire ce qu’il veut parce que c’est lui le fondateur. C’est quand même très dommageable pour l’image et la pérénité du mouvement.

    • [^] # Re: résumé

      Posté par  . Évalué à 4.

      Merci pour ce long commentaire. On voit bien du coup que les vrais problèmes ne sont pas adressés, à savoir quelle doit être la place de Richard et dans quelle mesure ses opinions et actions personnelles ne doivent pas être rattaché à sa fondation (car ce que dénonce ce journal est qu'on se retrouve à jeter le bébé avec l'eau du bain.) Autant tu fais la part des choses, autant les réactions (pour ou contre, et ce genre de pétition qui ramasse tout à la pelleteuse) montre qu'on n'en a pas fini avec un certain mode de pensée dont l'establishment français s'est pourfendu récemment : ne pas vouloir séparer l'homme de son œuvre…

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: résumé

        Posté par  . Évalué à 10.

        les vrais problèmes ne sont pas adressés, à savoir quelle doit être la place de Richard

        Ah mais c'est simple pourtant. Il n'a aucune place.

        On s'en fout totalement qu'il ait fait de grandes choses. Le gars est toxique, il n'a pas sa place.

        C'est comme dans une boîte si tu as un gars super bon, très efficace mais qui pourrit tous ses collègues. Ces gars là faut les virer.

        • [^] # Re: résumé

          Posté par  . Évalué à 8.

          C'est comme dans une boîte si tu as un gars super bon, très efficace mais qui pourrit tous ses collègues.

          Ça me fait plus penser à un client qui exige le licenciement d'un salarié chez un fournisseur.

        • [^] # Re: résumé

          Posté par  . Évalué à 10.

          comme dans une boîte si tu as un gars super bon, très efficace mais qui pourrit tous ses collègues.

          Genre Steve Jobs ?

          *splash!*

          • [^] # Re: résumé

            Posté par  . Évalué à 10.

            Pour pasBill pasGates, il faut mieux dire :
            Genre Steve Ballmer ?

          • [^] # Re: résumé

            Posté par  . Évalué à 5.

            Jobs était à la limite oui.
            De ce que j’en comprends, il pouvait être extrêmement insultant et degradants envers ses employés quand ils n’étaient pas alignés avec lui.
            Et y’a aussi le stress infligé à ses équipes pendant les live démos des keynotes, qui était pas piqué des hannetons de ce que j’en ai lu.

            Dans l’ensemble, il lavait son linge sale en famille cela dit.
            Je pense que cette vidéo est le seul exemple documenté ou il s’est comporté comme un vrai connard en public https://youtu.be/1M4t14s7nSM.

            Donc ouais, je dirait que jobs était a la frontière, et que ça se comprendrais d’avoir exigé sa démission pour toxicité a l’époque.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: résumé

              Posté par  . Évalué à 8.

              Apparemment il ne lavait pas son linge sale du tout.

              Extrait de sa biographie: Steve devient l'un des premiers salariés d'Atari, éphémère vedette des consoles de jeux vidéo dans les années 1970. «Mais à cette époque, il ne portait pas de chaussures, ne se lavait pas et avait des cheveux très longs». Toujours selon son biographe, «comme ses employeurs ne voulaient pas se séparer de lui, on l'obligea à travailler de nuit car ses collègues, trouvant qu'il sentait trop mauvais, refusaient sa présence»…

              • [^] # Re: résumé

                Posté par  . Évalué à 7.

                C’était les années 70, c’était dans l’air du temps en californie, et ça a lui a passé relativement vite. Ça me parait pas être le truc le plus détestable que jobs ait fait.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  . Évalué à -4.

                  En revanche, ce ne sera pas la dernière fois où il puera du cul.

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: résumé

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

              Ton lien vers Youtube me fait penser que puisque RMS est une personne publique qui fait beaucoup de conférences, et si il est tellement insupportable, il devrais sûrement y avoir des enregistrements de lui qui montre qu'il est si irrespectueux.

              Alors j'ai un peu cherché sur Youtube et le pire que j'ai trouvé (mis à part la fameuse fois ou il mange ses pieds), c'est ça: https://www.youtube.com/watch?v=jskq3-lpQnE
              D'après ce que je comprends, lors d'une présentation au Brésil il avait demandé au public si il devait parler en Anglais ou en Espagnol (car il ne parle pas Portugais), et le public avait répondu Anglais, mais au milieu de la présentation il se rends compte que quasiment personne ne le comprend et que le public aurait préféré Espagnol après tout. Et là il pète un peu un cable car il est trop tard pour tout répéter en Espagnol et considère que sa présentation est ruinée. Ouais, effectivement c'est pas super comme comportement. (mais ça montre qu'il est au moins soucieux que son audience le comprenne)

              Est-ce que quelqu'un aurait pire?

              • [^] # Re: résumé

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                je peux te décrire la conférence dont j’ai été témoin, au FOSDEM en 2005, devant 2000 personnes.

                Premièrement, on entend un (visiblement tout jeune) bébé pleurer. Ce n’est pas très fort et, dans un grand auditoire de 2000 personnes, cela ne semble pas gêner grand monde. RMS s’arrête et demande : « Could you remove the source of noise ? »

                La jeune mère se lève et, pour sortir, doit passer devant 2000 personnes. Elle est rouge pivoine. RMS la toise et lance : « Thanks you for removing this source of noise ».

                C’est déjà pas hyper sympa. J’avoue être choqué par cette antipathie (à l’époque, je n’avais jamais fait attention à RMS et je n’avais aucun avis préconçu).

                Ensuite, alors que RMS parle des brevets et demande s’il y’a des questions, une main se lève. RMS lui accorde la parole. Un mec commence à parler. RMS lui hurle littéralement dessus de mieux articuler et lance un truc genre « Learn proper English or stop asking question ».

                Le mec est super gêné mais fait un effort dantesque et pose sa question qui, en substance, est super intéressante :

                « Je travaille pour une entreprise qui dépose régulièrement des brevets logiciels. Qu’est-ce que moi, employé, je peux… »

                Il n’a pas le temps de finir. RMS se met littéralement à lui hurler dessus : « You are Evil ! You are evil ! »

                Le mec tente de continuer sa question (genre « mais justement, que puis-je faire pour… » )

                Et RMS sort « Shut up. You are evil. I don’t listen to you. Stop talking. You are evil and I don’t want anything to do with you. »

                J’en suis ressorti bouleversé et, le soir, alors que je parlais avec Jeff Waugh, alors figure proéminente de la fondation GNOME, j’ai dit que c’était scandaleux et il m’a répondu : « C’est toujours comme ça avec RMS, ça fait partie du folklore. » et un truc genre « Toi, c’est la première fois que t’assistes à une conf de RMS ».

                J’estimais, et j’estime toujours, que ce genre de personnage ne pouvait que faire du tort à l’image générale du logiciel libre. Ce n’est rien de condamnable, juridiquement parlant mais, organisateur de conf, je refuserais un tel énergumène sur scène.

                Il y’a eu également quelques épisodes assez diffusés où il a fait des blagues salaces et sexistes en pointant les femmes de l’assemblée mais c’était bien avant l’ère du #meetoo, à l’époque ça passait comme les sales blages de Jules le manager envers Janine de la compta.

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  . Évalué à -10.

                  En même temps emmener un bébé à une conférence sur le logiciel libre c'est aussi intelligent que d'emmener Ken Thompson à Picolo Picolette au Pays des Troululus.

                  *splash!*

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  . Évalué à 10.

                    Parfois t'as juste pas le choix. Genre t'es jeune maman, le papa veut aussi aller à la conférence et t'as aucune solution de garde. Je me souviens d'une interne qui avait emmené son bébé à un congrès (qui se trouvait être dans sa ville, elle lui a pas fait traverser la France non plus) pour cette raison. Et ça s'est très bien passé. Le gamin a un peu pleuré, elle l'a bercé, elle s'était installée près de la porte au cas où, aucun souci. Ça dépend de l'orateur, je suppose.

                    Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à -10.

                      Ah ben c'est cool alors. À la prochaine conf je ramène mon chien, mon anaconda, et la chatte en chaleur de la voisine, y'a pas de raison.

                      Parfois t'as juste pas le choix. Genre la voisine veut aussi venir à la conf, et t'as aucune solution de garde. Ce serait dommage de louper une conf pour ça.

                      En plus la dernière fois ça s'est très bien passé. La chatte a très peu gémi, je l'ai caressée et elle a arrêté. Ça dépend de l'orateur, je suppose.

                      *splash!*

                      • [^] # Re: résumé

                        Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 29/03/21 à 19:28.

                        Tu devrais penser à présenter ta candidature au poste de président de la FSF. Tu sembles avoir toutes les qualités requises : empathie, ouverture au dialogue, élégance, sens du groupe, capacité à se remettre en cause et à écouter, mesure et pertinence dans l'argumentation.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                      On pourrais aussi imaginer les conférences proposer des choses pour ça. Je sais que pour les bébés en bas age, c'est en général assez cher pour les conférences de bénévoles ou j'ai participé.

                      Maintenant, des conférences arrivent à s'organiser (exemple, Chaos Computer Congress), et quand je vois les tarifs de certaines comme Pycon US, je pense que le tarif va pas forcément être le plus bloquant.

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 29/03/21 à 07:58.

                    En même temps emmener un bébé à une conférence sur le logiciel libre c'est aussi intelligent que d'emmener Ken Thompson à Picolo Picolette au Pays des Troululus.

                    On va essayer de ne pas être (trop) insultant devant cette phrase de (grosse) merde.

                    Que tu rejettes des gens souhaitant assister à une conférence juste parce qu'ils ont un petit soucis organisationnel montre le problème : le problème n'est pas RMS en tant que personne, mais les personnes qui pensent comme lui que certains domaines doivent être réservés aux vieux (pas physiquement, suffit de la tête) hommes blancs valides avec bobonne à la maison qui s'occupe de l'intendance. La seule chose pas intelligente est ceux qui attaquent une personne pour un détail comme ceux qui le soutiennent avec des blagues à la con. Ici, on a aussi la démonstration qu'une pseudo sensibilité au bruit n'est q'une n-ième excuse bidon pour une haine plus profonde.

                    Il y a ceux qui sont des reliques de cette attaque des gens pas comme eux, et ceux qui ont la classe (et celles).

                    En tous cas, merci pour la piqûre de rappel de pourquoi pour mes conférences j'ai besoin d'un "code de bonne conduite" (et que j'ai besoin de l'indiquer même à l'annonce de la conférence pour rassurer les personnes qui auraient peur de tomber sur quelqu’un comme toi) qui inclut le mot "empathie", mon code de bonne conduite invite à protéger cette personne que tu attaques gratuitement et t'inviter, même si tu est l'orateur, à aller voir ailleurs si tu n'es pas prêt à accepter que les gens ne soient pas comme toi.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à 1.

                      On va essayer de ne pas être (trop) insultant devant cette phrase de (grosse) merde.

                      Ayant des enfants je comprends ce que tu veux dire, mais ta formulation fait sauter tout le message.

                      Que tu rejettes des gens souhaitant assister à une conférence juste parce qu'ils ont un petit soucis organisationnel montre le problème

                      Pareil. Tu n'as pas besoin de juger ton correspondant.

                      Si on lit ton message sans ces deux phrases il est beaucoup plus courtois :-)

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  . Évalué à 10.

                  Pour la première anecdote, d'après sa mère il était très sensible au bruit étant gamin. Possible qu'il le soit encore et que le bruit du bébé même s'il ne gênait pas spécialement l'auditoire le gênait lui particulièrement. Possible aussi que sa phrase de remerciement en soit tout simplement un vrai et sincère sans sous entendu derrière.

                  Pour la 2eme anecdote, comme Jeff Waugh, je dirais que ça fait effectivement partie du folklore. RMS est peut être bourré de défauts, mais c'est aussi cette intransigeance qui a fait qu'il a fait ce qu'il a fait. Nous n'aurions peut être pas de logiciels libres aujourd'hui s'il avait fait comme tout le monde devant son imprimante qui ne marche pas comme il veut. C'est parce que cela l'a révolté plus que les autres et qu'il a eu une réaction hors norme que le mouvement des logiciels libres a été lancé.

                  Tout comme Greta Thunberg qui aurait pu faire comme les autres et rejoindre une association quelconque mais a décidé de faire autre chose
                  Ou Vernon Smith qui a abordé des problèmes avec un angle différent des autres, ce qui lui a apporté un prix Nobel d'économie.
                  Ou Michael Burry qui a fait ce que personne d'autre n'avait pensé faire, ce qui l'a rendu riche et célèbre.

                  Les 3 ont un point commun: l'autisme. Ils sont différents, ce qui peut poser de nombreux problèmes, mais aussi amène une vision du monde différente. L'un ne va pas sans l'autre. On ne peut pas louer ce qu'à fait RMS et en même temps le condamner à se cacher pour ne pas propager sa toxicité. On ne peut pas se prétendre d'un mouvement inclusif et rejeter tous ceux qui ne ressemblent à votre modèle idéal.

                  Et si je résume ta position envers RMS tu es en train de lui dire : « Shut up. You are evil. I don’t listen to you. Stop talking. You are evil and I don’t want anything to do with you. »

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3. Dernière modification le 29/03/21 à 08:38.

                    Pour la première anecdote, d'après sa mère il était très sensible au bruit étant gamin

                    Oui, bizarre, une conférence est très bruyante et il y a va sans problème pour prêcher la bonne parole malgré le brouha (FOSDEM != lieux calmes), mais un bébé au fond d'une salle est le seul truc qui dérange… Vraiment crédible?

                    On ne peut pas se prétendre d'un mouvement inclusif et rejeter tous ceux qui ne ressemblent à votre modèle idéal.

                    Ca qui est rejeté n'est pas qu'il ne ressemble pas, mais qu'il rejette.
                    Merci de ne pas inverser.

                    Tiens, prenons Greta Thunberg (les autres je ne connais pas assez) : elle est malade et reconnue comme telle (pas RMS, rappelons-le, et cela fait aussi une grosse différence, personne d'externe ne dit que son problème relationnel vient d'autre chose que lui), elle attaque… Sa cible! RMS lui attaque plein de trucs annexes.

                    Tu ne puisses pas faire la différence entre 2 cas très différents devrait t'amener à te poser des questions.

                    Et si je résume ta position envers RMS tu es en train de lui dire : « Shut up. You are evil. I don’t listen to you. Stop talking. You are evil and I don’t want anything to do with you. »

                    Personne ne dit qu'il ne faut pas qu'il parle, juste qu'il ne doit pas avoir une position de direction ni être accepté quand il raconte de la merde annexe à ce dont il veut parler. Aucun problème de débattre de libre avec lui, du moment où il n'en profite pas pour déverser sa haine annexe, comme le fait qu'une personne soit très connue ne justifie pas un droit de cuissage ou de violence (alors que ça a longtemps été largement toléré).
                    Bref, tu racontes n'importe quoi, à croire que tu sais que tu n'as pas réellement d'arguments pour défendre l'odieux personnage qu'il faut que tu t'inventes de méchants ennemis qui feraient comme RMS (non, ils ne font pas pareil que lui, par contre tu te trahis on montrant que tu sais que RMS fait de la merde)

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                      Oui, bizarre, une conférence est très bruyante et il y a va sans problème pour prêcher la bonne parole malgré le brouha (FOSDEM != lieux calmes), mais un bébé au fond d'une salle est le seul truc qui dérange… Vraiment crédible?

                      Pour le coup, je ne l'ai vu qu'à une seule conf, mais j'ai pu remarquer à la partie questions qu'il était pas à l'aise du tout lorsqu'il n'entendait pas bien la question ou ne voyait pas où voulait en venir la personne. Par ailleurs, non, les conférences ne sont pas forcément bruyantes, d'habitude les gens écoutent en silence. Mais je trouve pas pour autant positif, même de loin, le comportement de RMS.

                      Je ne vais contredire personne sur le fait que RMS, du fait de ses caractéristiques, n'est pas vraiment bien équipé pour gérer la partie questions d'une conf : pour que ça soit toujours bien reçu, il faudrait un public très tolérant ou qui connaisse déjà le personne, or c'est sans doute pas réaliste de demander ça.

                      Mais tout ça n'a jamais été le sujet du débat. Ce qui m'attriste personnellement, ce sont les messages qui, par manque de rigueur, mettent dans le même camps les gens du libre qui trouvent que si RMS prenait sa retraite ce serait bon pour la FSF, et les gens qui font dans le lynchage agressif dans un but destructif (et sans connaître RMS). Ces deux types de personnes existent, donc quand je lis des messages comme celui de Ploum qui semble être passé de bonne foi totalement à côté de cette réalité, je suis un peu dérouté :

                      • « Je crois que beaucoup oublient de dire que le but n’est pas de mettre RMS en prison ou de lui interdire de dire son opinion. » Autrement dit : tous les détracteurs de RMS auraient le même but. En fait, ce but est seulement celui des détracteurs de RMS qui suivent le libre depuis longtemps.
                      • « Ce n’est pas nouveau, cela fait 20 ans que c’est le cas. » Voilà, on parle effectivement uniquement d'un camp, celui des libristes qui ont analysé leur insatisfaction sur une longue durée. Que dire alors de l'article de blog medium, celui qui a lancé l'attaque majeure en contactant tout un tas de médias, et reconnait en fin d'article ne pas connaître RMS avant les fameux mails ?
                      • « Il n’en reste pas moins que tout ces mouvements sont nécessaires. » Autrement dit, comme se baser sur une expérience de 20 ans ne permet pas de le faire partir, il faudrait s'allier avec le camp qui n'a pas besoin d'une expérience de 20 ans pour condamner quelqu'un : un ou deux mails mal interprétés leur suffisent.
                      • « Face à cela, est-ce que RMS se prend de plein fouet un "excès" ou est-ce qu’il mérite ce qu’il lui arrive ? Je n’en sais rien car je ne connais pas assez les faits. » Autrement dit, un aveu d'ignorance qui nous fait comprendre pourquoi la confusion des objectifs des deux camps a lieu.
                      • « Ici, ce qui est très perturbant, c’est que sans le moindre mea culpa » Il a été viré du fait d'un camp particulier, or c'est à l'autre camp qu'il devrait éventuellement des excuses. Du coup, quelqu'un qui n'a pas bien suivi le truc, croyant que son départ avait un lien avec ses critiques (et pas celles de l'autre camp), va considérer que le retour devait se faire avec des excuses. Perso, je pense, qu'étant donné la façon dont il a été viré, les vraies critiques (correspondant aux vrais défauts de RMS) ont été complètement noyées. Au lieu de réussir à sensibiliser RMS pour qu'il s'améliore ou décide de partir pour de bonnes raisons, le camp du lynchage a réussi à le transformer en victime aux yeux de beaucoup de libristes.
                      • [^] # Re: résumé

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                        Pour le coup, je ne l'ai vu qu'à une seule conf, mais j'ai pu remarquer à la partie questions qu'il était pas à l'aise du tout lorsqu'il n'entendait pas bien la question ou ne voyait pas où voulait en venir la personne.

                        Tu peux être indisposé par un bruit de bébé, mais tu peux l'exprimer autrement qu'en humiliant sa mère.

                        Par ailleurs, non, les conférences ne sont pas forcément bruyantes, d'habitude les gens écoutent en silence. Mais je trouve pas pour autant positif, même de loin, le comportement de RMS.

                        Au FOSDEM la grande salle qui héberge les grandes conférence est toujours bruyante, tout le monde n'y est pas pour écouter et même si les gens ne crient pas un brouhaha s'installe car plus d'un millier de personne qui chuchote ça s'entend vite.

                        « Je crois que beaucoup oublient de dire que le but n’est pas de mettre RMS en prison ou de lui interdire de dire son opinion. » Autrement dit : tous les détracteurs de RMS auraient le même but. En fait, ce but est seulement celui des détracteurs de RMS qui suivent le libre depuis longtemps.

                        Et donc ? Oui il y a des idiots qui veulent mettre RMS au pilori pour un tout et un rien, mais il y a des gens raisonnables qui pensent qu'il doit juste quitter ses poste à responsabilité, ou changer drastiquement.

                        Ce n'est pas parce qu'il y a des opposants qui ne valent pas mieux que lui que tout ce beau monde doit être mis dans le même sac.

                        « Ce n’est pas nouveau, cela fait 20 ans que c’est le cas. » Voilà, on parle effectivement uniquement d'un camp, celui des libristes qui ont analysé leur insatisfaction sur une longue durée. Que dire alors de l'article de blog medium, celui qui a lancé l'attaque majeure en contactant tout un tas de médias, et reconnait en fin d'article ne pas connaître RMS avant les fameux mails ?

                        Et pourquoi tu te focalises sur ce fait alors que pas mal de monde qui critiquent RMS ne se basent pas sur ce message mais sur justement d'autres témoignages voire leur propre vécu ?

                        Je veux dire, dans les appels au départ qu'il y a eu à cette époque là, la plupart des gens impliqués dans le LL ont évoqué son comportement sur la durée et pas seulement cet incident.

                        • [^] # Re: résumé

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

                          Tu peux être indisposé par un bruit de bébé, mais tu peux l'exprimer autrement qu'en humiliant sa mère.

                          Expliquer l'origine d'une situation ne veut pas dire qu'on l'approuve. La fin de mon paragraphe (que tu n'as pas cité), te montre que je suis d'accord avec toi.

                          Et donc ? Oui il y a des idiots qui veulent mettre RMS au pilori pour un tout et un rien, mais il y a des gens raisonnables qui pensent qu'il doit juste quitter ses poste à responsabilité, ou changer drastiquement.

                          C'est exactement ce que j'ai dit. J'ai l'impression que ton message utilise un ton de contradiction « Et donc ? », alors qu'en fait on est d'accord.

                          Ce n'est pas parce qu'il y a des opposants qui ne valent pas mieux que lui que tout ce beau monde doit être mis dans le même sac.

                          Encore une fois, c'est exactement ce contre quoi je mets en garde : le fait de mettre dans le même sac tous les opposants. Je ne sais pas comment tu en arrives à cette interprétation. C'est justement à cause des messages qui les mettent dans le même sac qu'on a ensuite des dialogues de sourds et des malentendus artificiels. On peut condamner d'une part le lynchage, et d'une autre part critiquer RMS, or en pratique toute condamnation du lynchage reçoit en réponse des critiques de RMS et vice-versa. C'est une situation absurde.

                          Et pourquoi tu te focalises sur ce fait alors que pas mal de monde qui critiquent RMS ne se basent pas sur ce message mais sur justement d'autres témoignages voire leur propre vécu ?

                          Parce que le camp qui a réussi son coup et a réussi à propager l'histoire dans les médias et un peu partout n'est pas celui des gens plus raisonnables dont tu parles. C'est aussi ce camp qui fait que des gens qui auraient pu être d'accord finissent par croire ne pas être d'accord, car ils ne critiquent pas la même cible (comme toi et moi ici). C'est aussi uniquement concernant ce camp que j'ai des critiques qui méritent d'être écrites, donc c'est pour cela que je me focalise sur cette distinction.

                          • [^] # Re: résumé

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                            Expliquer l'origine d'une situation ne veut pas dire qu'on l'approuve. La fin de mon paragraphe (que tu n'as pas cité), te montre que je suis d'accord avec toi.

                            Oui, mais les termes que tu emploies semblent minimiser son comportement malgré tout. D'où ma réaction.

                            Je veux dire, entre ne pas trouver ce comportement positif et le trouver négatif / problématique il y a un monde pour moi. Or il est problématique d'agir ainsi.

                            D'autant plus que ton message s'il semble expliquer pourquoi le bruit le dérange, il n'explique pas pourquoi il se focalise sur le bébé alors que cette salle est de fait bruyante de manière globale.

                            On peut condamner d'une part le lynchage, et d'une autre part critiquer RMS, or en pratique toute condamnation du lynchage reçoit en réponse des critiques de RMS et vice-versa. C'est une situation absurde.

                            Je pense que j'identifie le problème qu'on a à se comprendre. Pour toi le lynchage ce sont ceux qui ne parlent que des messages de 2019 pour justifier son départ. Or pour moi ce terme englobait aussi ceux qui souhaitaient son départ de manière active mais pour des raisons bien plus larges.

                            Car après tout, il se fait lyncher par ces deux groupes de personnes (il n'y a pas de jugement derrière ces décisions) même si la virulence ou la pertinence de leur position ne sont pas les mêmes.

                            Du coup ton point de vue de ces derniers jours étaient selon moi pas clairs du tout. Je comprends mieux maintenant.

                            Parce que le camp qui a réussi son coup et a réussi à propager l'histoire dans les médias et un peu partout n'est pas celui des gens plus raisonnables dont tu parles.

                            Mais est-ce que RMS est parti à cause d'eux ou à cause des autres ? On ne le sait pas en vrai, et cela m'étonnerait que la FSF n'a pas été plus sensibles par le camp des raisonnables car après tout ils les connaissent et savent que ce qu'ils disent est vrai.

                            • [^] # Re: résumé

                              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

                              Je veux dire, entre ne pas trouver ce comportement positif et le trouver négatif / problématique il y a un monde pour moi. Or il est problématique d'agir ainsi.

                              J'ai précisé « de loin ». Je ne me permets pas d'être plus ouvertement négatif, parce que je n'étais pas là et je ne veux pas porter de jugements négatifs imprécis sur la base d'une retranscription d'une conf datant de 2005, même si je ne remets pas en doute la bonne foi de l'expérience.

                              Par ailleurs, en essayant d'expliquer l'origine, mon intention n'est pas d'excuser la chose, mais de la comprendre pour essayer d'encourager à chercher une solution non conflictuelle. Par exemple, sur la base de ces expériences, il serait par exemple possible de transmettre à la FSF une opinion conseillant de ne pas envoyer RMS aux conférences où il y a trop de monde comme au FOSDEM, sachant qu'il risque de ne pas être capable de gérer une conf bruyante. Au minimum, laisser une autre personne s'occuper de la partie questions. Une pétition avec un contenu de ce type n'aurait pas provoqué le même émoi. Ça n'aurait peut-être pas abouti non plus, mais ça, c'est quelque chose contre laquelle on ne peut rien tout en restant civils.

                              Pour toi le lynchage ce sont ceux qui ne parlent que des messages de 2019 pour justifier son départ.

                              Pour être très précis, pour moi le lynchage est l'œuvre de tous ceux qui mettent en premier plan les messages de 2019 et en particulier l'article de blog medium qui a été le plus relayé. Ça représente les personnes que tu mentionnes, mais aussi quelques personnes qui, bien qu'ayant potentiellement des critiques valables, essaient de profiter des critiques non valables pour donner plus de force à leur position. Ça représente malheureusement aussi, au minimum, les rédacteurs de la pétition (les deux premiers liens qu'ils donnent pointent vers l'article medium, les deux suivants vers des médias qui avaient fait encore pire).

                        • [^] # Re: résumé

                          Posté par  . Évalué à 0.

                          Je ne vais pas réfuter le témoignage complet ni défendre RMS pour son caractère.

                          Par contre sur ce point précis du bébé, comme quelqu'un l'a fait remarquer, ca ne semble de la surinterprétation.

                          Qu'est-ce qui amène à croire que lorsqu'on désigne une "source de bruit" on cherche à humilier une personne. C'était peut-être volontairement impersonnel pour ne pas ostraciser cette personne et qu'elle comprenne. C'est plutôt bien vu et lorsqu'on est orateur on essaie de veiller au confort de ses auditeurs. Il a en plus remercié la personne toujours de manière indirecte.

                          Quand au "Evil" on peut imaginer qu'il joue de son personnage qui n'a évidemment pas envie de parler de kryptonite. Bref une manière d'amuser la galerie et d'éluder la question lorsque 10 autres sont en attente alors que sa position sur les brevets est évidente.
                          Moi j'aurais peut-être répondu: Démissionez !

                          Ensuite Ploum ne nous décrit les details de sa discussion après la conf. On ne sait pas à quel incident il a fait allusion et son interlocuteur lui répondait peu-être en faisant allusion à ce folklore: Le Saint IGNUius. Pas forcément péjoratif.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à 6.

                      Tiens, prenons Greta Thunberg (les autres je ne connais pas assez) : elle est malade et reconnue comme telle

                      L'autisme n'est pas une maladie. C'est un trouble du développement. Les autistes ne sont pas "malades" et ils ne peuvent pas non plus guérir de l'autisme.

                      • [^] # Re: résumé

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                        L'autisme n'est pas une maladie. C'est un trouble du développement.

                        En quoi le fait que ce soit un trouble du développement n'implique pas que ce soit une maladie ?

                        Étant donné que ce trouble altère leurs fonctions cognitives et a un impact fort sur leur sociabilité, cela n'a rien d'aberrant à qualifier cela de maladie.

                        Après il ne faut pas utiliser le terme malade au sens péjoratif comme souvent on le fait pour les maladies mentales. Mais plutôt au sens clinique du terme.

                        Les autistes ne sont pas "malades" et ils ne peuvent pas non plus guérir de l'autisme.

                        En quoi le fait qu'on est malade implique que cela se soigne ? Des tas de maladies de notre monde n'ont pas de traitements du tout. Mais les personnes atteintes sont malades quand même.

                        Et les autistes comme de nombreux malades qui n'ont pas de traitement peuvent quand même bénéficier d'un accompagnement médical pour essayer d'améliorer leurs conditions de vie. Même si ce n'est pas suffisant, ni toujours possible suivant les cas.

                        • [^] # Re: résumé

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 29/03/21 à 10:24.

                          En quoi le fait que ce soit un trouble du développement n'implique pas que ce soit une maladie ?

                          Lecture faite, La description de l'autisme est fournie par la Classification internationale des maladies (CIM) [mais] la communauté autiste préfère généralement reconnaître l'autisme comme une différence neurologique ou un handicap, plutôt qu'une maladie. , bref il y a du débat sur le sujet (la personne qui m'a répondu a été un peu trop affirmative comme une évidence contre une "grosse connerie" que j'aurai écrite quand elle a voulu relever le sujet alors qu'il y a l'air d'y avoir un sacré débat sur le sujet, elle devrait peut-être aussi mieux se renseigner sur le sujet ;-) ).
                          Mais au final, je n'ai aucun problème à mettre le mot que vous voulez, la partie importante de ce passage est que ce soit reconnu par des tiers indépendants ce que RMS ne semble ni avoir ni vouloir faire valider par un tiers indépendant (et ça en dit beaucoup).

                          • [^] # Re: résumé

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                            Je sais bien que le sujet fait débat là dessus, mais je ne trouve pas que les justifications avancées par sudiste33 soient bonnes.

                            De toute façon l'important est surtout que ces personnes là soient accompagnées si elles le désirent et que la société ne les rejettent pas pour cela. Le reste me semble secondaire.

                            • [^] # Re: résumé

                              Posté par  . Évalué à 0.

                              Si à la naissance tu as 6 doigts à une main, on ne va pas parler de "maladie". Les gens naissent avec l'autisme, ce n'est pas contagieux, ce n'est pas guérissable, cela n'affecte pas spécialement la santé. Certains autistes peuvent avoir une vie plus ou moins normale. Je pense que le terme "handicap" est plus approprié que "maladie", après ça dépend quel sens on donne aux mots.

                              • [^] # Re: résumé

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

                                Si à la naissance tu as 6 doigts à une main, on ne va pas parler de "maladie".

                                Et pourquoi ?

                                Je pense que tu fais cette distinction car pour toi être malade a un sens assez péjoratif.

                                ce n'est pas contagieux,

                                Comme de nombreuses maladies.

                                ce n'est pas guérissable

                                Comme de nombreuses maladies.

                                cela n'affecte pas spécialement la santé

                                Je dirais que ça a un impact social et sur la santé mentale de nombreux autistes, donc je ne dirais pas que cela n'a pas d'impact sur la santé.

                                Certains autistes peuvent avoir une vie plus ou moins normale

                                Comme de nombreux malades.

                                Note bien, je n'utilise pas le terme maladie ou malade avec un sens péjoratif, juste au sens de sa définition première :

                                Altération de la santé, des fonctions des êtres vivants (animaux et végétaux)

                                Ce qui semble correspondre. On peut en discuter bien sûr mais tu sembles avoir une vision trop restrictive de ce qu'est un malade ou une maladie.

                              • [^] # emacs

                                Posté par  . Évalué à 10.

                                Si à la naissance tu as 6 doigts à une main, on ne va pas parler de "maladie". Les gens naissent avec l'autisme, ce n'est pas contagieux, ce n'est pas guérissable, cela n'affecte pas spécialement la santé.

                                Si on m’avait dit, sans que je sache qui c’est, que l’auteur d’emacs n’était pas tout-à-fait normal, j’aurais pensé à la polydactylie avant l’autisme…

                                Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

                            • [^] # Re: résumé

                              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                              l'important est surtout que ces personnes là soient accompagnées si elles le désirent et que la société ne les rejettent pas pour cela

                              Du coup ça serait cool d'utiliser le label que ces personnes préfèrent : handicap ou différence neurologique, plutôt que maladie.

                              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                        • [^] # Re: résumé

                          Posté par  . Évalué à 9.

                          Implicitement, le fait de parler de maladie à propos de l'autisme revient à dire qu'au fond il y a une personne "normale" qui a une maladie qui change son comportement pour lui donner ce côté autistique.

                          C'est la vision de l'autisme qui a prévalu pendant des décennies, notamment propagée par Bruno Bettelheim dans son livre La Forteresse Vide qui dit que l'autisme provient d'une relation défectueuse entre la mère et l'enfant. Cette vision, qui a encore des traces aujourd'hui en France, a fait énormément de mal parmi les autistes et leur entourage. Les parents étaient pointés du doigt comme les responsables, et c'est eux qui étaient traités et non pas les enfants.

                          Depuis les progrès de la médecine, notamment l'imagerie du cerveau, ont permis d'établir sans ambiguïté que la cause de l'autisme est neurologique et non pas psychologique. L'origine et les mécanismes sont encore flous mais la cause neurologique ne fait aucun doute.

                          Le fait de parler de maladie renvoie donc à cette vision. Cela revient à nier la personne telle qu'elle est en laissant entendre qu'il y a une personne "normale" derrière la maladie, et qu'en guérissant cette dernière on pourrait retrouver cette personne enfouie. L'autisme fait partie intégrante de la personne, au même titre que la couleur de la peau ou des yeux. Derrière une peau noire il n'y a pas de peau blanche cachée ou inversement.

                          Les autistes préfèrent donc parler de handicap plutôt que maladie. Leur fonctionnement les rend inadaptés à leur environnement et les oblige à faire plus d'efforts pour arriver au même niveau. La définition même d'un handicap.

                          Quant au débat, au sein de la communauté autistique il n'y en a pas. Je n'ai jamais vu personne remettre en cause cette idée que l'autisme n'est pas une maladie. Certains n'y accordent aucune importance, d'autre y en accordent une grande, mais personne ne le remet en cause. Le débat n'a lieu qu'en dehors de la communauté avec des gens qui demandent pourquoi ne pas utiliser le terme de maladie, comme tu le fait. Et je n'ai aucun doute qu'il n'y a aucune volonté de blesser de ta part, juste une question qui est légitime. Mais pour certains autistes cela touche une corde sensible qui les fait réagir.

                          Et à ce sujet il y a un autre débat plus houleux qui a lieu, surtout aux USA. Les SJW tiennent absolument à ce que le terme utilisé pour les handicapés soit du genre "person with…" donc par exemple pour l'autisme "a person with autism" plutôt que "an autist". L'idée de base étant de considérer que les handicapés sont avant tout des êtres humains comme les autres et ne doivent pas être définis par leur handicap. C'est idée louable à la base, mais comme souvent les SJW poussent ça à l'extrême ce qui peut amener à des situations absurdes.

                          Par exemple le fait de vouloir avant tout considérer la personne et non le handicap, donc de considérer ce dernier comme une simple particularité à laquelle il ne faut pas faire attention peut amener à nier le handicap au final. Ce qui pour le coup est un profond manque de respect envers les handicapés et peut leur poser de gros problèmes.

                          Pour les autistes, pour les même raisons qu'ils n'aiment pas le terme de maladie ils n'aiment pas le terme de "person with autism". Car là aussi cela laisse entendre qu'il y a une personne normale avec une couche d'autisme par dessus. On arrive donc à des cas ou des SJW demandent à canceller des autistes qui refusent ce terme pour cause de validisme.

                          • [^] # Re: résumé

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                            Implicitement, le fait de parler de maladie à propos de l'autisme revient à dire qu'au fond il y a une personne "normale" qui a une maladie qui change son comportement pour lui donner ce côté autistique.

                            […]

                            Le fait de parler de maladie renvoie donc à cette vision. Cela revient à nier la personne telle qu'elle est en laissant entendre qu'il y a une personne "normale" derrière la maladie, et qu'en guérissant cette dernière on pourrait retrouver cette personne enfouie. L'autisme fait partie intégrante de la personne, au même titre que la couleur de la peau ou des yeux. Derrière une peau noire il n'y a pas de peau blanche cachée ou inversement.

                            Pas du tout. Il y a eu un soucis durant le développement, dont la cause est je crois toujours inconnue à ce jour comme tu le soulignes, et qui a ça pour conséquence. L'autiste est donc comme ça, il vivra comme ça et il n'a pas un aspect normal derrière qui n'attend qu'à être libéré à priori.

                            Comme je le dis, je me base sur la définition de ce qu'est une maladie. Je sais qu'hélas certains utilisent le terme de manière péjorative ou avec une vision étriquée de ce qu'est un autiste mais ce n'est pas mon cas. Et je pense que en tout cas si c'est le principal problème que vivent les autistes à ce sujet, je ne suis pas sûr que changer le terme changera la perception, il vaut mieux s'attaquer aux gens qui perçoivent mal ce qu'est l'autisme, que ce soit dans la variétés des cas, la source du mal et des possibilités de soin.

                            Les parents étaient pointés du doigt comme les responsables, et c'est eux qui étaient traités et non pas les enfants.

                            J'en ai conscience de cela, et là encore je ne pointe du doigt personne non plus.

                            Cela revient à nier la personne telle qu'elle est en laissant entendre qu'il y a une personne "normale" derrière la maladie, et qu'en guérissant cette dernière on pourrait retrouver cette personne enfouie. L'autisme fait partie intégrante de la personne, au même titre que la couleur de la peau ou des yeux. Derrière une peau noire il n'y a pas de peau blanche cachée ou inversement.

                            C'est malheureusement le cas de nombreux malades, que ce soit des malades avec un impact physique fort comme ceux ayant des troubles mentaux comme les schizophrènes. Beaucoup de gens (et parfois les malades eux même) définissent les gens à partir de la maladie. Oubliant que ce sont des personnes, ou que la maladie ne fait pas tout dans un individu. Et je le sais car je l'ai vécu dans mon entourage mais pour d'autres choses.

                            Ce n'est pas en cachant le terme de maladie sous le tapis que selon moi on résout ce genre de soucis, mais c'est ma vision des choses et après je laisse les sociétés savantes en décider de ce qui est le mieux, pour l'instant le consensus n'est pas totalement clair.

                            • [^] # Re: résumé

                              Posté par  . Évalué à 4.

                              Quelqu'un a parlé de maladie à propos de l'autisme, un autre a fait la remarque que ce n'est pas une maladie. Tu poses la question du pourquoi, je te donne une réponse.
                              Point. Cela ne va pas plus loin. Il n'y a aucune polémique à ce sujet, et aucun reproche ou sous entendu de ma part. Ta question est parfaitement légitime, tu n'as aucune raison de te justifier de la poser.

                              Et je pense que en tout cas si c'est le principal problème que vivent les autistes à ce sujet, je ne suis pas sûr que changer le terme changera la perception, il vaut mieux s'attaquer aux gens qui perçoivent mal ce qu'est l'autisme, que ce soit dans la variétés des cas, la source du mal et des possibilités de soin.

                              Encore une fois ce sujet ne génère aucun débat dans la communauté, et aucune discussion importante. C'est d'un niveau anecdotique qui tout au plus va amener une remarque comme cela a été fait plus haut.

                              Ce n'est pas en cachant le terme de maladie sous le tapis que selon moi on résout ce genre de soucis, mais c'est ma vision des choses et après je laisse les sociétés savantes en décider de ce qui est le mieux, pour l'instant le consensus n'est pas totalement clair.

                              Le but n'est pas de cacher quelque chose mais juste d'utiliser le terme de handicap à la place de maladie. Personne ne pense que cela va résoudre quoi que ce soit. Et personne, à part quelque cas particuliers, ne demande à ce que les problèmes des autistes soient ignorés, bien au contraire.

                      • [^] # Re: résumé

                        Posté par  . Évalué à 8.

                        Il semblerait qu'on puisse au contraire "guérir" de l'autisme d'après une étude du Weill Cornell Medical College.

                        Cette étude a suivi 85 individus pendant 20 ans depuis leur diagnostic d'autisme à leur deux ans. 9% des individus ne rentraient alors plus dans le spectre autistique (et étaient donc "guéris").

                        D'ailleurs on peut retrouver des témoignages de parents et de thérapeutes qui affirment que leur enfant/patient a été autiste et ne l'est plus aujourd'hui. C'est encore beaucoup ignoré et même moqué aujourd'hui, pourtant ces cas de sortie du spectre autistique existent et ils ne sont pas la conséquence d'un mauvais diagnostic posé à la base non plus.

                        On sait qu'en mettant en place certaines thérapies comportementale très tôt avec le patient autiste, on a plus de chance d'arriver à réduire voir à lui faire perdre des symptômes autistiques. Mais il n'y a pas de règle absolue : ça peut très bien fonctionner avec un individu et absolument pas avec un autre.

                        Bon après maladie ou pas maladie… le débat fait rage depuis longtemps et il est difficile d'affirmer l'un ou l'autre. Dans le sens ou être dans le spectre autistique pose régulièrement des difficultés sociales, pour le concerné comme pour son entourage, on peut au moins le considérer comme un handicap. Ayant été moi-même diagnostiqué Asperger, j'ai longtemps refusé d'être considéré comme "malade" ou "handicapé" mais je reconnais aujourd'hui que ça m'a posé (et me pose encore mais beaucoup moins parce que j'ai appris à gérer ces situations) des difficultés dans les interactions sociales. C'est donc bien, à minima, une forme de handicap.

                        La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à 0.

                      sa haine annexe, comme le fait qu'une personne soit très connue ne justifie pas un droit de cuissage ou de violence (alors que ça a longtemps été largement toléré).

                      Pfioouu, je ne sais pas si tu fais allusion au fameux fil sur Minsky, mais dans le genre déformation des propos et des faits pour jeter l'opprobre ca va très loin !

                      Peut-être que tu devrais t'appliquer à toi mêmes ces conseils que tu prodigues à l'envi.
                      Question haine, il passe pour un amateur.

                      • [^] # Re: résumé

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -6.

                        je ne sais pas si tu fais allusion au fameux fil sur Minsky

                        Non. C'était un exemple de ce qu'avant (mais encore maintenant) on tolérait parce que bon la personne fait des choses bien.
                        (tu veux être sûr que je pensais à quelqu'un d'autre? Je pensais pare exemple à Weinstein, il a produit de très bons films que ses défenseurs mettent très en avant pour justifier ne pas le virer)

                        A noter que j'ai relu la phrase après m'être étonné de ta citation… ha oui, tu l'as joliment tronquée pour faire penser que j'aurai écrit une chose que je n'ai pas écrit. Alors à me relire oui cette phrase était pas bien écrite (j'aurai dû mieux la structurer pour bien être explicite que c'est la notion de "star" en général qu'on ne doit pas utiliser comme justification à tous les vices), mais quand même…

                        mais dans le genre déformation des propos et des faits pour jeter l'opprobre ca va très loin !

                        Donc : non.
                        tu veux juste trouver de quoi attaquer, il a fallu bien déformer (Minsky ça parle de prostitution et de vieux riche qui ne saurait pas que ça existe).
                        J'en conclus que tu n'as rien contre moi (tu n'as rien trouvé d'autre sur lequel te jeter). Merci donc.

                        • [^] # Re: résumé

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          J'en conclus que tu n'as rien contre moi (tu n'as rien trouvé d'autre sur lequel te jeter). Merci donc.

                          Ne conclue, rien. Tu n'es pas dans ma tête. Et tu t'es parfaitement illustré sur l'autre fil qui parlait de RMS, en revenant plusieurs fois à la charge sur TA conception du LL plutôt que de te focaliser sur le comportement de RMS le sujet principal (et pas "annexe"). Tu as bien illustré le fait que ton aversion est plus qu'irrationnelle. Ironiquement, ce que tu reproches à d'autres à l'envers.

                          Par ailleurs, question cherry-picking, tu me parais quand même assez mal placé pour faire la leçon à qui que ce soit. Et chicaner sur les écrits de quelqu'un n'est pas l'apanage des cancelleurs de RMS, si ? Un peu comme le fait de légitimer la discrimination à l'embauche sur des opinions selon qu'on est dans le camp du bien ou des "cons" pour certains.

                          Bref, inutile de relever tout tes écrits emprunts de hargne. Même groumly t'a rappelé à l'ordre sur un autre fil. Mais comme RMS, tu ne considères pas qu'il faille se remettre en question. Paille, poutre.

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  pose sa question qui, en substance, est super intéressante :

                  « Je travaille pour une entreprise qui dépose régulièrement des brevets logiciels. Qu’est-ce que moi, employé, je peux… »

                  Il n’a pas le temps de finir. RMS se met littéralement à lui hurler dessus : « You are Evil ! You are evil ! »

                  Le mec tente de continuer sa question (genre « mais justement, que puis-je faire pour… » )

                  Et RMS sort « Shut up. You are evil. I don’t listen to you. Stop talking. You are evil and I don’t want anything to do with you. »

                  J’en suis ressorti bouleversé et, le soir, alors que je parlais avec Jeff Waugh, alors figure proéminente de la fondation GNOME, j’ai dit que c’était scandaleux et il m’a répondu : « C’est toujours comme ça avec RMS, ça fait partie du folklore. » et un truc genre « Toi, c’est la première fois que t’assistes à une conf de RMS ».

                  Tout est dit… :

                  • « C’est toujours comme ça avec RMS, » = c'est sa personnalité et il a toujours été ainsi (pourquoi les gens semblent ne découvrir cela qu'aujourd'hui ?)
                  • « ça fait partie du folklore. » = les gens sont au courant et le prennent avec amusement (mais « Toi, c’est la première fois que t’assistes à une conf de RMS » et surtout que tu découvres le personnage…)

                  Quand on a compris la pensée et le mode de fonctionnement du gars, il n'y a pas de quoi être bouleversé. Sa réponse, quand on enlève le folklore, est juste grosso-modo : « on ne va pas épiloguer sur ce que tu peux/vas/dois faire, à partir du moment où tu acceptes d'être là et de contribuer au jeu …car il n'y a pas de compromis possible » Visiblement, depuis tout ce temps les gens n'ont toujours pas compris qu'on est pour le Logiciel Libre ou pas, mais qu'il n'y a pas d'entre-deux possible.

                  J’estimais, et j’estime toujours, que ce genre de personnage ne pouvait que faire du tort à l’image générale du logiciel libre. Ce n’est rien de condamnable, juridiquement parlant mais, organisateur de conf, je refuserais un tel énergumène sur scène.

                  Les organisateurs qui l'invitent c'est justement pour ce « folklore » (dans le même genre, on est déçu quand il ne fait pas le numéro de saint ignucus) Les organisateurs sont au fait de sa personnalité mais veulent à la fois l'exhiber comme une bête de foire, et à la fois espèrent qu'une fois le choc passé les gens sauront faire la différence entre le vrai fond du discours et le folklore dans lequel c'est englobé. Il n'y a pas d'obligation que ce soit lui qui soit invité si c'est juste pour parler du Logiciel Libre.

                  “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                    Moi je me rapelle d'un organisateur des RMLL (je sais plus en quelle année) qui m'avait plutôt expliqué que ça l'ennuyait beaucoup de devoir inviter Stallman, d'une part à cause de son comportement pas très agréable et de son discours extrêmiste sur le logiciel libre (qui est forcément clivant), et d'autre part parce qu'il faut gérer toute la logistique pour le recevoir (refus de prendre des transports ou un hébergement ou il faut donner une pièce d'identité, etc).

                    Mais par contre, c'est une personnalité reconnue, et quand on organise un truc en disant "on va invoter Stallman", ça marche vachement bien pour obtenir des subventions et le soutien d'autres gens (hors du logiciel libre, donc) pour organiser les choses.

                    C'était donc plutôt un mal nécessaire.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 31/03/21 à 04:42.

                      C'est dommage ces pièges de subventions qui enlèvent la liberté qu'on veut promouvoir… du coup, n'est-ce pas tout ce système insidieux qui amène à la situation actuelle ?

                      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                  Ton histoire montre qu'il n'est pas pédophile !

                  Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  . Évalué à 10.

                  Je pense que tu as sur interprété beaucoup de chose. Dans les années 2000, j'ai approché plusieurs fois RMS pour lui parler de licences open hardware et d'avoir son avis. Au début, c'était une fin de non recevoir, "j'ai déjà bien à faire avec le soft, je me fout du hard".
                  Avec le succès d'opencores, il a évolué ensuite. Il était aussi contre CC, car il avait inventé le concept de faire évoluer un outils (logiciel) mais pas l'art (cf licence de la DOC GNU avec les partie invariantes) car il ne comprenait pas l'intérêt de modifier le point de vue de quelqu'un d'autres ou de reprendre des bouts d'œuvres d'art.

                  Déjà à cette époque, il avait une mauvaise réputation dans ses relations sociales. Typiquement, on m'avait dit que son bureau de la FSF était dans un autre bâtiment que les autres.

                  Il est aussi un peu dur d'oreille, donc la source de bruit ou les accents devaient peut être vraiment le gêner, mais il n'a pas eu de tact. (aka, c'est un "gros con")

                  Ces premières conf était très folkloriques, avec son disque dur sur la tête et sa toge de l'église d'Emacs. Il jouait avec son public ("vim is not sin, it's a penitence"). Mais si tu n'étais prévenu, et sans explication, il passait pour un fou furieux.

                  "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: résumé

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

                  J'étais aussi dans la salle au FOSDEM 2005 et je me souviens plus ou moins de cette anecdote aussi. Dommage qu'il n'y ait pas d'enregistrement vidéo.

                  Il fait bien comprendre de manière assez irrespectueuse quand il n'est pas content.

                  Mais par contre, je pense qu'il se serait emporté sur le cas du bébé même si c'était un homme qui l'avait apporté.
                  Ces exemples sont bel et bien un symptôme de son manque d'empathie. Mais le problème c'est quand on prend cet exemple pour dénoncer son prétendu sexisme ou misogynie.
                  Il s’énerve de la même manière sur les hommes et sur les femmes.

                  Mais oui, ce n'est pas un comportement excusable.

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                    Ces exemples sont bel et bien un symptôme de son manque d'empathie. Mais le problème c'est quand on prend cet exemple pour dénoncer son prétendu sexisme ou misogynie.
                    Il s’énerve de la même manière sur les hommes et sur les femmes.

                    De par le fonctionnement actuel de notre société, dans l'anecdote sus-citée, il était plus probable que ça soit une femme qu'un homme qui ait un bébé avec lui/elle. De manière générale, dans ce genre d'environnement, une femme a plus de chances d'être perçue comme « gênante » qu'un homme. Ce genre de manque d'empathie a plus de chance d'affecter les femmes que les hommes, accentue la misogynie/sexisme ambiant et relève donc d'une comportement misogyne/sexiste. Même si c'est pas intentionnel.

                    On retrouve ce type de problème pour plein de « minorités » et situations. Un problème qui affecte « tout le monde » est bien souvent accentué pour certaines catégories de personnes et on peut identifier ce problème comme discriminatoire pour ces catégories.

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                  • [^] # Re: résumé

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                    Ces exemples sont bel et bien un symptôme de son manque d'empathie.

                    Mais en fait c'est bien ça le problème. Il est très centré sur le logiciel libre et il se fout de tout le reste: le open hardware, le creative commons pour l'art, l'accessibilité…

                    Pourtant des sujets qui méritent qu'on s'y intéresse un peu quand on parle de logiciel libre. Il y a matière à collaborer, des idées à partager ou à reprendre, …

                    Et le deuxième problème c'est que la FSF est à son image. Elle aussi mériterait plus d'ouverture et de s'intéresser à d'autres sujets. Ce qui serait plus simple à faire si à la tête de la FSF il y avait pas tout le temps la même personne depuis 30 ans.

                    • [^] # Re: résumé

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Mais sinon, tu ne reprocherais pas à l'OSI de faire la même chose, si ?
                      Je rappelle le nom de cette organisation au cas où tu l'aies oublié:
                      Free Software Foundation

                      Je soupçonne un chouia de mauvaise foi à travers ton commentaire.

    • [^] # Re: résumé

      Posté par  . Évalué à 6.

      Ici, ce qui est très perturbant, c’est que sans le moindre mea culpa, sans la moindre trace d’une évolution de RMS, celui annonce que, paf, il revient dans le board de la FSF, ce qui lui donne une légitimité pour représenter des millions de personnes.

      À noter qu'il y a en ce moment même une volonté et des travaux pour rendre le mode de désignation des membres du board plus transparent et documenté.

      À noter aussi qu'il n'est pas revenu comme président, mais comme membre du board. C'est déjà trop pour certains, mais en soi c'est déjà une mise en retrait significative.

      Tout ceci me fait dire que le Stallman qui est de retour est peut-être une version plus civile de Stallman, même s'il n'a pas fait de mea culpa public. Après tout il est parti plus d'un an de la FSF, il a du prendre du temps pour l'introspection.

    • [^] # Re: résumé

      Posté par  . Évalué à 10.

      mais après des millénaires à s’en prendre plein la gueule structurellement de la part des hommes blancs/riches/catholiques/hétéros

      Prouve-le. Toutes les grand-mères n'avaient pas l'impression de s'en prendre plein la gueule par leur mari. La plupart des paysans ou ouvriers français des derniers millénaires sont généralement les premiers à s'en être pris plein la gueule par les puissants de leur époque, ils n'ont pas participé (pour la grande majorité) au colonialisme. Ils étaient peut-être même contre le colonialisme.

      Ceux qui en mettent plein la gueule aux autres ont toujours été une poignée, c'est un petit milieu, cela n'a pas de rapport avec la couleur de peau, le sexe, la religion ou l'orientation sexuelle.

      • [^] # Re: résumé

        Posté par  . Évalué à 0.

        Non mais laisse, un genre ils redécouvriront la lutte des classes.

        Peut-être.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: résumé

          Posté par  . Évalué à -3.

          Cela fait environ trente ans que même chez un très grand nombre de marxistes, la classe n'est plus considérée comme le seul vecteur de domination. Ou alors Etienne Balibar devrait-il "redécouvrir la lutte des classes" ?

    • [^] # Re: résumé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Or, à partir du moment où ta personne est associée avec un mouvement éthique, il faut au moins tenter d’être éthiquement irréprochable ou au moins correct.

      J'ai souvent lu cet argument, comme quoi quelqu'un à un poste de direction devrait partager l'éthique la plus mainstream sur tous les sujets qui n'ont pas de lien avec son travail (ici le logiciel libre), ou autrement ne jamais donner son opinion sur les autres sujets.

      Si je comprends bien, l'argument c'est que si un autre fan du logiciel libre n'est pas d'accord avec une de ses opinions sur un autre sujet, ça peut lui faire honte par association. La personne pourrait croire que ces opinions seraient en quelque sortes validées par le projet, ou la personne en général pourrait ne va se sentir à l'aise en sachant qu'il y a des diversités d'opinions dans la communauté. Donc ce serait mieux de cacher tout ce qu'on ne veut pas voir.

      Alors, je comprends un peu le phénomène d'un point de vue psychologique. Mais je trouve que le sacrifice demandé est fort : ça veut dire que toute personne qui accepte un poste à responsabilité dans un domaine particulier doit sacrifier sa liberté d'expression dans tous les autres domaines. C'est très « entreprise » comme vision, je trouve, pas ce qu'on attend d'un mouvement éthique.

      RMS n’essaie même pas et n’a jamais essayé.

      C'est de l'interprétation de ta part : il pense peut-être lui-même être irréprochable du point de vue de son éthique et là où tu vois des injures, lui ne les voit peut-être pas. On peut lui reprocher des choses, comme le fait de ne pas avoir de filtre : il semble avoir des difficultés à garder ses pensées pour soi. Mais le plus souvent il me semble qu'il réfléchit justement aux questions éthiques, qu'on soit d'accord ou non avec ses conclusions. C'est pour ça qu'il communique à propos de ces questions et qu'il réussi à choquer du monde : parce qu'il y consacre du temps et que ça l'intéresse.

      Par contre, il y’a un consensus assez fort chez tout ceux qui ont eu affaire à RMS qu’il n’est clairement plus approprié comme personnage pour représenter les utilisateurs de logiciels libres.

      Il n'aurait pas pu revenir sans appui à la FSF : son pouvoir n'est pas fondé sur l'argent ou le sponsorship d'entreprises. S'il a pu revenir, c'est parce qu'il y a des gens qui le connaissent qui le trouvent approprié pour son travail. Donc l'existence du consensus dont tu parles me semble impossible.

      C’est d’ailleurs pour cette raison que RMS a démissionné.

      RMS ne serait jamais parti juste parce que des gens le trouvent désagréable ou qu'il a quelques opinions non mainstreams sur d'autres sujets. Il est parti du fait d'une campagne de public shaming initié par un article blog sur la plateforme medium. Ça a été discuté en long et en large dans le journal précédent. S'il vous plaît, ne vous faites pas avoir avec «  la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ». Il ne s'agit absolument pas d'une simple goutte, mais d'un tsunami. J'en ai personnellement parlé ici :

      Au final, des gens se permettent d'interpréter un message factuel sur une liste de diffusion interne. En soi, ce n'est pas grave, chacun a le droit d'imaginer ce qu'il veut. Mais publier ces interprétations publiquement, sans d'abord essayer de les vérifier sur la liste interne avec la personne, tout en appelant à “remove RMS”, c'est ce qu'on appelle lancer une chasse au sorcières. Je trouve le terme d'autant plus justifié vu la quantité de déformations additionnelles (prévisibles) de ses propos qui ont eu lieu. L'article de blog à l'origine de “remove RMS” a été écrit par une personne qui reconnaît en fait ne pas connaître la personne (fin de son premier article). Pourtant, cette personne se permet de publier non seulement ses interprétations passionnelles, mais aussi des extraits sortis de contexte de citations de son site (qu'elle n'avait a priori jamais lu avant, donc du travail vite-fait, elle a peut-être juste pris des extraits pré-interprétés que d'autres personnes lui ont filé), puis trois vieux tweets dont elle ne peut pas connaître la validité. Ces actions faites dans l'humeur et l'ignorance reconnue ne peuvent être interprétées d'une autre façon qu'un appel au public shaming sur internet (qu'on appelle aussi chasse au sorcières métaphoriquement, du fait d'une similarité dans le mécanisme social de justice populaire et de ses potentielles graves conséquences).

      Enfin, note que, personnellement, je trouve parfaitement acceptable que des gens expliquent honnêtement et avec rigueur pourquoi ils pensent que RMS devrait laisser sa place à d'autres (enfin, il n'est pas revenu comme président, donc je suppose que ça veut dire le virer complètement). En fait, j'accueillerais avec joie une telle initiative issue d'un exercice louable de la liberté d'expression. Mais, s'il vous plaît, faites attention avec qui vous faites alliance et qu'est-ce que vous signez. La pétition qui a été relayée repose sur des sources qui ne sont pas éthiques au point que, comme le journal le signale, qu'elles soient malveillantes volontairement ou non, elles sont dangereuses pour le mouvement.

      • [^] # Re: résumé

        Posté par  . Évalué à 7.

        On peut lui reprocher des choses, comme le fait de ne pas avoir de filtre : il semble avoir des difficultés à garder ses pensées pour soi

        Absolument, le côté autiste de Stallman est mentionné plusieurs fois dans Free as in Freedom, une biographie de Stallman.

        Stallman considers himself afflicted, to some degree, by autism: a condition that, he says, makes it difficult for him to interact with people.

        • [^] # Re: résumé

          Posté par  . Évalué à 3.

          Stallman considers himself afflicted, to some degree, by autism

          A mon avis, tu n'as probablement pas choisi la meilleure citation pour illustrer les propos d'anaseto. Parce que ça ressemble à un certificat SSL auto-signé ou à une attestation de sortie ;-)

          Comme je n'ai pas lu ce bouquin, je ne sais pas si les autres mentions dont tu parles sont plus modérées ou sourcées. Quoiqu'il en soit, Stallman a visiblement dit que cette remarque était exagérée. L'article dit également :

          But Stallman did acknowledge that he has "a few of the characteristics" and that he "might have what some people call a 'shadow' version of it."

          Là encore, ok. Je veux bien le croire. Mais ça serait plus facile à accepter avec, par exemple, un avis médical.

          • [^] # Re: résumé

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 28/03/21 à 19:01.

            Oui, bien vu :). Il est dit un peu la même chose dans le bouquin (lu il y a quelques années, et pas envie de le relire, car pas hyper bien écrit non plus). Sa mère pense qu'il a un syndrome d'Asperger ou est autiste, d'autres gens proches pensent que non, et Stallman lui-même dit qu'il n'arrive pas à trancher (c'est le "to some degree").

            Mais honnêtement, avec un tel mélange de punk-hippie communiste¹ et d'autiste, je vois pas pourquoi IBM Red Hat©™ se sent pas représentée :D.


            [1] ce qui est encore souvent utilisé comme une insulte aux USA.

            • [^] # Re: résumé

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

              Il n’y a pas à "trancher". L’autisme est un spectre.

              Pour ultra simplifier, le syndrôme d’Asperger est un fonctionnement du cerveau qui est différent de la "norme" en cela que beaucoup de comportements généralement intuitifs et de l’ordre du réflexe instinctif ne le sont pas (typiquement, la reconnaissance des émotions chez les autres humains).

              Cette absence ou cette réduction de ces fonctionnements intuitifs considérés comme faisant partie de la norme peuvent être compensés intellectuellement si la personne asperger en a les capacité et si elle a appris à le faire (que ce soit en autodidacte ou via une éducation appropriée).

              Il s’en suit qu’on a un continuum de cerveaux avec des fonctionnements différents, qui ont tous des capacités de compensation intellectuelles différentes et qui ont tous reçus des éducations différentes. Bref, ce n’est pas noir ou blanc.

              Ceci dit, le diagnostic est un bon outil qui permet aux personnes qui, souvent sans le savoir, compensent depuis des années, de comprendre pourquoi les interactions sociales les épuisent. (À lire, la chouette BD : « La différence invisible » ).

              Pour moi, il y’a peu de doute sur le fait que RMS soit sur le spectre autistique et plus particulièrement Asperger. Le manque d’empathie, la justification que « ce sont les autres qui ne me comprennent pas », le non respect et la remise en question des normes sociétales sont assez flagrants. (disclaimer : je ne suis pas psy !) Mais la question n’est pas de savoir s’il est ou pas sur le spectre autistique. La question est de savoir si, lui, RMS, souhaite améliorer ses relations avec les autres humains. Si oui, alors un diagnostic peut éventuellement être une grande aide pour comprendre que tout le monde n’est pas comme lui (pour l’Asperger avec un très haut QI, le reste du monde passe généralement pour des crétins. Et il a le plus souvent raison. N’empêche que ça aide de comprendre que les non-aspergers vivent les choses différement, que ce n’est pas que de la bêtise). Mais l’annonce qu’il a faite semble souligner qu’il ne souhaite pas se remettre lui en question. C’est dommage mais il est peut-être allé trop loin dans son personnage pour se le permettre.

              • [^] # Re: résumé

                Posté par  . Évalué à 9.

                Tu sembles bien connaître la question, mieux que moi, bien que je sois un peu concerné. Je me permet de mettre en exergue ton dernier paragraphe :

                La question est de savoir si, lui, RMS, souhaite améliorer ses relations avec les autres humains. Si oui, alors un diagnostic peut éventuellement être une grande aide pour comprendre que tout le monde n’est pas comme lui (..).

                Je souligne «éventuellement» parce que ce n'est vraiment pas si simple. On ne répare pas ce qui a manqué dans l'enfance. Le neurologue Oliver Sacks explique ça très bien dans Un anthropologue sur Mars : le cerveau a beau être plastique, si les connexions neuronales n'existent pas c'est foutu, de même si les zones cérébrales ne sont pas activées — par exemple ce qui commande l'empathie. Pour prendre un exemple extrême : on peut rendre la vue à un aveugle de naissance, mais ça ne sert à rien parce que l'influx nerveux ne sera pas traité correctement par le cerveau.

                Mais l’annonce qu’il a faite semble souligner qu’il ne souhaite pas se remettre lui en question.

                Il n'a aucune raison de le faire s'il ne s'en rend pas compte. Il y a un gros travail préalable de perception à faire.

                C’est dommage mais il est peut-être allé trop loin dans son personnage pour se le permettre.

                «Chassez le naturel il revient au galop». Personnage ou pas on devient celui qu'on a construit. C'est mission impossible de changer beaucoup.

                Tes trois longs messages sont très intéressant. La plupart des commentateurs ne rapportent aucun témoignage vécu. Quand Bushnell nous dit qu'il est insupportable on doit le croire sans exemple. Toi au moins tu fait un récit et en plus tu l'analyse.

              • [^] # Re: résumé

                Posté par  . Évalué à 6.

                Salut Ploum,

                pour préciser, quand j'écris "trancher", c'est du point de vue de Stallman, pas de ceux qui l'observent. C'est à dire est-ce que lui se considère comme autiste, au moins au point d'avoir besoin d'une aide extérieure. Il y a un seuil (ou un cap à franchir), et c'est le passage de ce seuil qui tranche.

                Je trouve que l'annonce qu'il a faite pour son retour ne permet en rien de conclure ni dans un sens, ni dans l'autre.

                En vrac, voici des hypothèses de pourquoi il n’éclaircit par la situation :

                • il peut avoir honte et avoir des difficultés à en parler publiquement
                • il peut aussi considérer que ses actes à venir permettront de juger de son changement, et que les annonces ne valent rien.
                • il peut aussi considérer que ce n'est pas un sujet important et que c'est une perte de temps d'en parler devant des milliers de personnes (très très probable vu le bonhomme).
                • il peut aussi ne rien changer et jouer à "dis camion" aux filles dans les conférences (probable aussi).

                Dans tous les cas, je te rejoins sur le fait que c'est dommage qu'il n'ai pas passé plus de temps la-dessus, parce que le monde du libre y passe cent fois le temps :p.

                Je pense qu'on en saura plus quand le groupe de travail de la FSF qui bosse sur les élections aura rendu sa copie et que les prochaines élections auront eu lieu (dans quelques jours ?).

              • [^] # Re: résumé

                Posté par  . Évalué à 2.

                (À lire, la chouette BD : « La différence invisible » )

                je l'ai achetée ce midi, j'en suis au tiers. Le parti pris narratif est super, les dessins agréables. Je pense que je vais chialer avant la fin.

                Merci pour le conseil !

    • [^] # Re: résumé

      Posté par  . Évalué à 10.

      lorsque la liberté du logiciel était de toutes façons un problème d’hommes blancs relativement riches

      Quand j'ai découvert le milieu du logiciel libre, j'étais émerveillé de pouvoir envoyer des patchs à des projets sur sourceforge, sans qu'on me demande qui j'étais, sans qu'on me connaisse, sans dévoiler mon âge, mon genre, mes préférences sexuelles ou ma photo.

      Le fonctionnement me semblait très méritocratique, plus que dans la vraie vie, et c'était un échappatoire très sympa à la vie quotidienne.

      Tous ces débats tranchent vraiment avec mon expérience…

      • [^] # Re: résumé

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 29/03/21 à 13:42.

        Idem.

        Même si un exemple ne fait pas démonstration, je me souviens qu'à la glorieuse époque de Compiz/Beryl, Quinn Storm, qui était contributrice principale de ce dernier, se définissait comme transgenre et lesbienne, et que personne ne semblait s'en offusquer. Ce qui importait, c'était le code.

        Après, c'est lointain un souvenir, et peut-être ai-je un biais de perception. Et je ne suis pas assez vieux pour avoir connu les prémices du logiciel libre (j'ai commencé Linux avec une RedHat 5.2, je devais avoir 11 ans).

  • # Contre Pétition

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    On peu noter qu'il y a aussi une contre pétition (donc en support de RMS) signée entre autre par Eric S. Raymond et Leah Rowe (fondatrice et lead développeuse de Libreboot) qui a plus de signatures que la pétition anti RMS.

    • [^] # Re: Contre Pétition

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je suis pas certain que le nombre soit le plus important. En effet, il y a quelques noms importants, mais la masse de ceux qui ont signé cette contre pétition est principalement constitué d'inconnus complet.

      J'ai pris quelques noms au hasard (ils sont gentils d'avoir laissé les profils github c'est sympa pour les recherches). J'ai pris une vingtaine au hasard, et aucun, je dis bien aucun dans mon échantillon ne semble être un vrai contributeur au libre, du moins au gros projets libres. Je trouve quelques projets publics persos (la majorité du temps sans intérêt), beaucoup de contributions sur des projets privés (donc je ne sais même pas ce que c'est), et rien sur des vrai projets (comprendre un truc avec au moins 2-3 personnes impliquées, je ne demande même pas un gros projets). J'ai doublé à chaque fois d'une recherche du nom et du pseudo dans un moteur de recherche, car tout n'est pas sur github, et heuresement, et je n'ai rien trouvé d'intéressant (mais il y a un problème de langue, je ne comprends que l'anglais et le français, mais à mon avis c'est un mauvais signe pour la contribution, qu'elle qu'en soit la forme, à un gros projet d'envergure).

      Alors oui, il y a quelques noms qui claquent, mais l'essentiel est à mon avis constitué de personnes lambda qui ne font que aimer le libre sur le papier sans jamais y contribuer.

      • [^] # Re: Contre Pétition

        Posté par  . Évalué à 4.

        Parce qu'évidemment, les signataires ne vont pas y réfléchir à 2 fois avant de signer avec un compte principal, lorsqu'on voit passer des tweets de certain.e.s qui balancent:

        "En voilà une belle liste de noms de profils à ne pas embaucher."

        Mais ça vient ensuite critiquer la discrimination.

        Belle hypocrisie que voilà !

        • [^] # Re: Contre Pétition

          Posté par  . Évalué à 6.

        • [^] # Re: Contre Pétition

          Posté par  . Évalué à 2.

          LOL :D

          Quand des gens expriment une opinion et tu les évites à cause de cela ce n'est pas de la discrimination.

          Quand tu évites des gens à cause de traits qu'ils n'ont pas choisi c'est de la discrimination.

          Ne pas inviter un con à dîner ce n'est pas de la discrimination.

          Ne pas inviter un noir à dîner c'est de la discrimination.

          C'est pourtant pas compliqué hein

          • [^] # Re: Contre Pétition

            Posté par  . Évalué à 2.

            Quand même !
            Vous êtes longs à la détente les gars/filles.

            Par contre, le fichage de masse digne de la plus glorieuse époque de l'URSS ça a l'air d'être une constante chez certains.

            Ca doit s'expliquer par une certaine vénération pour les stats, sans doute.

          • [^] # Re: Contre Pétition

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 29/03/21 à 00:31.

            Quand des gens expriment une opinion et tu les évites à cause de cela ce n'est pas de la discrimination.
            Quand tu évites des gens à cause de traits qu'ils n'ont pas choisi c'est de la discrimination.

            Donc selon toi discriminer quelqu'un a l'embauche sur ça religions c'est pas de la discrimination ?
            Parce-que il me semble, que les gents choisissent d’être pratiquant ou non

            • [^] # Re: Contre Pétition

              Posté par  . Évalué à 0. Dernière modification le 29/03/21 à 05:31.

              La religion ce n'est très très souvent pas un choix mais quelque chose qui a été inculqué depuis l'enfance et qui fait partie de la culture de la personne.

              • [^] # Re: Contre Pétition

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                La religion ce n'est très très souvent pas un choix mais quelque chose qui a été inculqué depuis l'enfance et qui fait partie de la culture de la personne.

                Ouais alors que les idées, et penchant politique pas du tout ?

                • [^] # Re: Contre Pétition

                  Posté par  . Évalué à -6.

                  Non justement. Les enfants ne vont pas aux meetings politiques toutes les semaines depuis l'enfance.

                  • [^] # Re: Contre Pétition

                    Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 30/03/21 à 01:24.

                    Tu ne dois pas connaître beaucoup de communistes ;)

            • [^] # Re: Contre Pétition

              Posté par  . Évalué à 1.

              Heureusement que lors des élections le vote est anonyme.
              Imagine que les patrons, ces gros capitalistes exploiteurs demandent à leur futurs employés s'ils sont encartés NPA.

              Par contre signer une pétition en son nom pour maintenir RMS, non.

              • [^] # Re: Contre Pétition

                Posté par  . Évalué à -5.

                Ah mais quand on prend une position publique faut assumer hein.

                Si tu veux aller crier sur internet que tu supportes un TDC tu peux, mais faut pas t'étonner si les gens ensuite se font une image de toi et décident de t'éviter.

        • [^] # Re: Contre Pétition

          Posté par  . Évalué à -8.

          LOL :D

          Quand des gens expriment une opinion et tu les évites à cause de cela ce n'est pas de la discrimination.

          Quand tu évites des gens à cause de traits qu'ils n'ont pas choisi c'est de la discrimination.

          Ne pas inviter un con à dîner ce n'est pas de la discrimination.

          Ne pas inviter un noir à dîner c'est de la discrimination.

          C'est pourtant pas compliqué hein

      • [^] # Re: Contre Pétition

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/03/21 à 18:04.

        J'ai prit les 10 premier noms de la liste pour voir:

        1: Email, donc dur de savoir si il contribue au libre

        4: personnes avec des repos Github qui ont l'air plutôt fournie:
        https://github.com/aaronfranke (godot)
        https://github.com/AaronDewes (mozilla/blurts-server)
        https://github.com/boxerab (VLC, FFMpeg, gstreamer …)
        https://github.com/Abdykarov

        1 Gitlab qui a l'air assez peu fournie:
        https://gitlab.com/libertarian-party/itdc_aup

        4 sites pas très connue, qui on effectivement pas forcement l'air de trop participer au libre: https://abdulocra.cy/blog/0/ https://abbasmaheryar.com/
        https://risingthumb.xyz/ https://noraa.epichosting.xyz/

        Enfin sur 10 personnes prises au hasard 4 contributeurs au libre dont 3 sur des "gros projets", 5 utilisateur, et 1 on sait pas.

        Je trouve ça pas si mal, surtout que la liste Anti-RMS a aussi beaucoup de noms qui sembles suspect, tel que "Z" ou "Jake".

        • [^] # Re: Contre Pétition

          Posté par  . Évalué à 1.

          Il y a un effet de biais sur les premiers, c'est assez étonnant. Si je prends les dix suivants, j'ai :

          • Achmad Fathoni (Robot Operating System for Arch): je ne sais pas si c'est un robot ou si il a développé un robot. Dans tous les cas, la création du robot est une contribution.
          • aCLr: aucune contribution à des projets, sauf de manière récente, il y a une première contribution en cours sur helm.

          Les autres sont des inconnus complets pour moi. J'ai peut-être des critères un peu stricts, mais j'invite à faire la même chose sur l'autre lettre ouverte. J'avoue que ce qui me fait réagir c'est de considérer que le nombre à une importance, ou que ceux qui veulent voir RMS dehors sont des anti-libres.

        • [^] # Re: Contre Pétition

          Posté par  . Évalué à 1.

          Aussi, pour pinailler, dans ta liste, je considère que https://github.com/Abdykarov n'est pas dépot assez fourni. on dirait un profil d'étudiant en train de se sur-vendre. Pas de contribution en dehors de petits projets, pas de contribution externe…

          C'est peut être une vision biaisée, mais un profil sans le "Arctic Code Vault Contributor", à moins que ça soit un profil récent, je considère que c'est un profil qui ne contribue pas.

          • [^] # Re: Contre Pétition

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0. Dernière modification le 28/03/21 à 19:05.

            Aussi, pour pinailler, dans ta liste, je considère que https://github.com/Abdykarov n'est pas dépot assez fourni. on dirait un profil d'étudiant en train de se sur-vendre. Pas de contribution en dehors de petits projets, pas de contribution externe…
            Effectivement, c'est même pour ça que j'ai mit "4 contributeurs au libre dont 3 sur des "gros projets"" (Abdykarov était le 4eme)

            pour pinailler sur la list des 11-20, je remarque que aCLr a aussi contribué à sqlalchemy qui me semble être un gros projet.
            Il y au aussi abtinmo qui semble avoir travaillé sur de gros projets (en regardant ce que dit Github quand je passe la sourit par dessus "Arctic Code Vault Contributor").

            J'ai peut-être des critères un peu stricts, mais j'invite à faire la même chose sur l'autre lettre ouverte

            Le problèmes est que les email/compte github sont plus dur a trouvée sur l'autre lettre ouverte, ce qui rend plus dur le stalkage.

            J'avoue que ce qui me fait réagir c'est de considérer que le nombre à une importance,

            Bah il me semble effectivement que si l'on peu prouvée que plus de contributeurs au libres ont signé la lettre en support à RMS, que celle contre, cela donne une certaines légitimité à la FSF pour garder RMS, et pose aussi la question légitimité qu'ont les fondations à signée la lettre anti-RMS (OSI, CC, Xorg) sans avoir demandées à leur membres un avis sur la question.

            ou que ceux qui veulent voir RMS dehors sont des anti-libres.

            Il me semble pas avoir dit ça ?
            ceci dit il est très possible que des personnes anti-libre aient signe la pétition anti RMS, mais dur de savoir en quel proportion (ou même si c'est vrais).

            • [^] # Re: Contre Pétition

              Posté par  . Évalué à 2.

              pour pinailler sur la list des 11-20, je remarque que aCLr a aussi contribué à sqlalchemy qui me semble être un gros projet.
              Il y au aussi abtinmo qui semble avoir travaillé sur de gros projets (en regardant ce que dit Github quand je passe la sourit par dessus "Arctic Code Vault Contributor").

              J'avoue avoir été un peu rapide. Je devrais reprendre la liste des vingt que j'ai fait au début, j'ai sûrement laissé passer des choses. Toutefois, quand on essaie de faire la même chose avec les signataires de celle demandant le retrait de RMS, alors la différence est assez violente, on a pas besoin de chercher.

              pose aussi la question légitimité qu'ont les fondations à signée la lettre anti-RMS (OSI, CC, Xorg) sans avoir demandées à leur membres un avis sur la question.

              Ces organisations ont leurs processus décisionnels qui leur sont propres. Si ceux-ci sont respecté, l'avis des membres n'est pas requis. Par exemple pour Debian, il y a une GR en cours.

              Après, certain pourront faire la remarque que le board de la FSF a respecté le processus décisionnel (ce qui semble être le cas), mais pour autant ce n'est pas le processus décisionnel qui est remis en cause, c'est la décision, donc nous ne parlons pas de la même chose.

              Il me semble pas avoir dit ça ?

              Non, mais c'est un argument que l'on voit. Et j'explique ce qui a motivé ma réponse. Quand je reproche quelque chose à quelqu'un, je le dis explicitement.

            • [^] # Re: Contre Pétition

              Posté par  . Évalué à 4.

              Arctic Code Vault Contributor

              Tu obtiens se flag du moment que tu as un commit accepté dans un des projets qui ont été sélectionné pour être sauvegardés dans l’Arctic Code Vault.

              Ça n’a absolument aucun rapport avec la quantité ou la qualité de tes contributions.

              Par exemple, j’ai ce flag parce que j’ai poussé du code dans Puppet ou KeePassXC et il devait y avoir 10 lignes dans chaque. J’ai d’autres activités liées aux LL à côté, mais c’est pas seulement avec ce flag que tu peux le voir.

              • [^] # Re: Contre Pétition

                Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 29/03/21 à 19:44.

                Je pense qu'il a repris mon postulat. Il n'y a pas eu de vrai sélection pour Artic Code Vault si j'ai bien compris, c'est tous les projets publics actifs qui ont été sauvegardés.

                Ma vision, c'est que pour les comptes assez anciens, ne pas avoir le flag est très mauvais signe. Par contre avoir le flag n'est pas suffisant de mon point de vue.

                J'indiquais donc une implication :

                • Formulation initiale: contributeurflag
                • Contraposée: non flagnon contributeur

                Je ne dis rien sur la réciproque (qui est fausse de mon point de vue, et aussi du tien Arcaik).

                Attention, ceci est vrai uniquement pour les activités de commit sur github. On peut contribuer par d'autre moyen sur github (reviews par exemple), ou en dehors de github (dépot autres), ou contribuer autrement (orga conf…).

  • # Ah oui ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    …mais après des millénaires à s’en prendre plein la gueule structurellement de la part des hommes blancs/riches/catholiques/hétéros…

    Il est vrai que la situation des femmes au cours des 2000 dernières années était bien meilleure dans les pays moyen-orientaux ou africains où les hommes n'étaient ni blancs, ni riches, ni catholiques…

    • [^] # Re: Ah oui ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      On ne va quand même pas s'embêter avec des trucs comme les faits historiques, c'est complètement has-been comme attitude.

    • [^] # Re: Ah oui ?

      Posté par  . Évalué à -5. Dernière modification le 28/03/21 à 12:05.

      Il est vrai que la situation des femmes au cours des 2000 dernières années était bien meilleure dans les pays moyen-orientaux ou africains où les hommes n'étaient ni blancs, ni riches, ni catholiques…

      Cette phrase mérite un chapitre entier pour y répondre. Je vais essayer de faire de mon mieux pour donner mon point de vue, puisque j'ai eu la chance de connaître les trois cultures, européenne/africaine et asiatique.

      Déjà, la séparation de l'homme via leurs couleurs de peau n'a aucun sens. Le peu que j'ai apris et retenu de mes cours de biologie, me rappelle que la pigmentation de la peau est une nécessité pour la survie de l'espèce humaine dans un habitat donné. Les personnes qui ont les gènes nécessaires pour la survie de l'espèce dans cet espace donné, ont de ce fait la chance d'avoir une bonne résistance contre les éléments du milieu. Les modifications de gènes ne touche pas seulement la couleur de la peau, mais aussi les yeux, les cheveux .. et même, on l'a oublié, l'amélioration du pouce afin qu'on puisse manipuler les objets.
      En ce moment, les personnes comme Elion Musk pense à envoyer des personnes dans l'espace, et avec l'effet de l'apeusanteur sur l'espèce humaine, je prévois que nous risquons de perdre nos jambes d'une façon ou d'une autre, vu qu'on en aura plus besoin. Bref, c'est une théorie comme une autre, à démontrer tant qu'on n'a pas de preuve concrete. Mais, ceci pour dire que la ségrégation de la population à cause de leurs couleurs de peau n'a aucun sens, sauf pour ceux qui ont vraiment le besoin de s'identifier à tel groupe bien spécifique.

      Avant de parler de la situation des "femmes", je tiens à rappeler qu'une personne avec des attributs mâles (que je désignerai par "homme" par opposition à "femme" pour la suite, afin de ne pas rentrer dans les détails de la théorie du genre), ne peut pas avoir de bébés dans son ventre, à cause de sa physionomie.
      Ca a l'air d'être évident pour tout le monde. Mais si je tiens à le préciser, c'est pour revoir et comprendre le rôle de l'homme et de la femme au sein d'une famille hétérosexuelle, et de ce qui en découle.
      Dans la majorité des couples (espèce humaine ou animal), les femelles s'occupent de leurs progénitures à partir du moment de conception, jusqu'à ce que leurs "bébés" quittent définitivement le cocon familial (le coucou est une espèce à part). Si je transpose celà à l'espèce humaine, c'est la femme qui accouche et allaite le bébé (de manière naturelle). Chose qu'un homme ne pourra jamais faire.
      En contrepartie, l'homme devrait faire le nécessaire pour que la situation du couple soit dans une condition "optimale" afin de pouvoir mieux acceuillir leurs "futurs" enfants dans un environnement "idéal". De ce fait, la participation de l'homme au sein du couple soulage les femmes surtout en période de convalescence, et même bien après d'ailleurs.

      Et pour revenir au sujet de discussion sur la "situation" de la femme, je peux d'ores et déjà vous dire qu'initialement l'homme et la femme sont "naturellement" dans une situation d'équilibre, à partir du moment où chacun connaît son rôle au sein du couple, et c'est ce qui maintient la stabilité de ce couple. (Ceci ne veut pas dire que la femme doit rester tout le temps à la maison à s'occuper du ménage et des enfants .. les choses évoluent, et il faut s'adapter. J'ai lu des cas où l'homme et la femme s'échangent leurs rôles dans la famille, puisque çà arrange le couple).
      L'instabilité est du au faît qu'une personne du couple veut avoir un peu plus de pouvoir/contrôle sur l'autre, et ceci n'a rien à voir avec le continent où ils habitent. Celà se traduit généralement par un caractère possessif de l'un d'entre eux. Aussi, je peux affirmer que la religion n'a pas beaucoup aidé. Ne vous êtes jamais posée la question de la place de la femme dans la religion? Et pourquoi est-ce ainsi?
      La chasse aux sorcière par exemple, a été lancée afin de "faire taire" les femmes qui sont beaucoup plus à l'écoute de la nature par rapport à l'homme. C'est à cette époque justement que la médecine moderne a pris son essor, et ce n'est pas un hasard. Une chose que j'ai noté est que, sur le continent africain et asiatique, les médecines dites alternatives, ou ancestrales ont leurs places au sein de la société. En europe, c'est un sujet tabou, et à cause de qui? Ou plutôt, est-ce le résultat de la chasse intensive aux sorcières?

      En conclusion, se battre pour améliorer la "situation" de la femme est un faux combat. Il faudrait plutôt se battre contre les vecteurs de déstabilisation.

      Personnellement, je pense que l'école (la forme la plus répandue est celle utilisant la méthodologie des jésuites) et la religion sont les deux grands vecteurs de "déstabilisation". Je reproche aux deux, de nous formater avec des idées préconçues, en nous punissant d'une façon ou d'une autre, si l'on dévie de cette pensée "unique" qu'on nous a enseignée.

      • [^] # Re: Ah oui ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        Salut,

        Dans la majorité des couples (espèce humaine ou animal), les femelles s'occupent de leurs progénitures à partir du moment de conception, jusqu'à ce que leurs "bébés" quittent définitivement le cocon familial

        Argument sourcé ? Un biologiste, lui parle plutôt de en moyenne, ce qui est très différent. Bien évidemment, son étude ne repose pas que sur les "couples", j'avoue ne pas avoir cherché loin. Je suis juste surpris, car chez le manchot empereur (animal inconnu au bataillon par ici), c'est le mâle qui couve.

        Oui, je sais, je "pinaille" ;)

        Matricule 23415

        • [^] # Re: Ah oui ?

          Posté par  . Évalué à 1.

          Je pense qu'il voulait parler des mammifères.

          • [^] # Re: Ah oui ?

            Posté par  . Évalué à 0.

            Salut,

            Non, tu crois ?

            Tu aurais aussi pu relever que tux n'est pas un manchot empereur.

            Dans le cas de sa famille de manchot, c'est du 50%/50%.

            Mais je ne t'en veux pas ;)

            Matricule 23415

          • [^] # Re: Ah oui ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Si ce n'est que les mammifères, pourquoi exclure le coucou ?

        • [^] # Re: Ah oui ?

          Posté par  . Évalué à 1.

          Un biologiste, lui parle plutôt de en moyenne, ce qui est très différent.

          Merci pour le lien, que je trouve super intéressant. Je suis tout à fait d'accord avec ce qu'il dit "Dans la nature, les femelles sont en moyenne plus impliquées que les mâles dans les soins parentaux, mais cette règle est loin d’être immuable."

          Si les manchots te surprennent, qu'en est-il des Hippocampes?
          "La reproduction est particulière puisque c’est le mâle qui effectue la gestation de 5 à 1 800 œufs pondus dans sa poche ventrale par la femelle."

          pourquoi exclure le coucou ?

          J'aurai du préciser que je parle du coucou gris, qui aime bien se désengager de ces devoirs parentaux.
          "Le coucou pratique le parasitisme de couvée, qui consiste pour la femelle à pondre dans le nid d'une autre espèce afin que celle-ci assure la couvaison de l’œuf puis l'alimentation du jeune individu." Coucou gris

          • [^] # Re: Ah oui ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Salut,

            Si les manchots te surprennent, qu'en est-il des Hippocampes?

            Ne t'en fais pas, je le savais également ;) Mais on ne va pas faire le tour de toutes les choses "étranges", comme les hermaphrodites, les bestiolles qui savent s'auto-féconder, etc…

            Mon message initial était évidemment à ne pas prendre au premier degré : tu prends soin de bien définir homme/femme pour spécifier que ce n'est pas de genre ressenti dont il s'agit, et ensuite c'est un peu plus flou pour les animaux/mammifères, c'est tout :)

            Matricule 23415

  • # vocabulaire

    Posté par  . Évalué à 8.

    Je ne minimise pas du tout le danger de la pédophilie. Les gens de l'âge de Richard Stallman ont connu une époque bien différente où le mariage des filles était autorisé à 15 ans

    J'ai compris ce que tu veux dire, mais sans juger de l'aspect choquant ou immoral de la chose, le mot pédophilie n'est pas adapté pour les personnes de 15 ans. Selon Wiktionnaire, "pédophilie: Attirance sexuelle, pathologique, envers les personnes impubères ou en début de puberté qui domine la sexualité d'un individu."

    • [^] # Re: vocabulaire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/03/21 à 12:55.

      J'suis vieux alors c'est loin, mais 15 ans c'est pas plus ou moins la fin du début de la puberté ?

      • [^] # Re: vocabulaire

        Posté par  . Évalué à 3.

        Pour parler des filles plus précisement, pour ceux qui ne sont pas parents, généralement à 15 ans la puberté est finie ou les filles sont en fin de puberté. En résumé, elles ont un corps de femme, ou leur corps a déjà commencé à changer.

        Le début de la puberté varie grandement, je dirais que c'est entre 9 et 12 ou 13 ans (En cherchant, j'ai trouvé que cet âge baisserait, et que la norme selon Le Monde serait de 9 à 12 ans pour le début). Si une fille est en début de puberté à 15 ans, elle a sans doute un retard hormonal conséquent et il faut consulter un spécialiste.

    • [^] # Re: vocabulaire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9. Dernière modification le 28/03/21 à 13:35.

      La tu tombes dans l'extrémisme US ou certains pensent qu'une personne de 20 ans qui est attirée par une personne de 17 ans risque la prison (l'âge de consentement est de 18 ans dans plusieurs états américains…) et va être traité de pédophilie même si techniquement c'est complètement faux.

      Bref, des gens ont bien réussi à manipuler un sujet annexe problématique avec haut niveau émotionnel pour mettre une notion de pédophilie la où il n'y en a pas, et les gens répètent sans réfléchir parce que ça permet d'attaquer en démultipliant l'émotion, de la belle manipulation bien voulue et où des féministes sont main dans la main avec des gens souhaitant contrôler le corps féminin, un classique (féministes et conservateurs suedois main dans la main pour consider les prostituées comme des enfants etc)

  • # Une réponse de Stallman

    Posté par  . Évalué à 9. Dernière modification le 28/03/21 à 11:26.

    Dans la discussion sur la liste GNUStep, Richard Stallman a commenté la pétition (ça devrait être archivé dans ce fil ce soir) dont le texte ne vaut pas grand chose pour lui. Notez qu'il semble n'avoir pas compris l'ensemble du mouvement contre lui. Le message dont il parle est le premier du fil de discussion, qui appelle à cesser de coder pour la FSF (en gros).

    Most of the accusations in that letter are false.
    A few are true, but they are not very important.

    Meanwhile, that message demonstrates the true nature
    of the cancellationist movement: an attempt to bully people
    into obeying its party line.

    In a world in which Nazis, violent nationalists and violent
    bigots grow in power, it is bizarre that people focus on crushing
    someone like me.

    In fact, I do not support abuse of women or children, but that issue
    has nothing to do with the FSF, GNU or GNUstep.

    The FSF does, however, support basic human rights including freedom of
    thought and speech. We who hold views on political issues should not
    try to censor views that we disagree with.

    • [^] # Re: Une réponse de Stallman

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Notez qu'il semble n'avoir pas compris l'ensemble du mouvement contre lui.

      Qu'est-ce que tu veux dire par « l'ensemble du mouvement » ?

      • [^] # Re: Une réponse de Stallman

        Posté par  . Évalué à 4.

        RMS le réduit à la pétition. Or :

        1. Il n'y a pas que le texte, c'est un ras-le-bol.
        2. L'éviction de RMS l'année dernière c'était l'occasion que beaucoup attendaient.
        3. Quand des organisations d'envergure signent, il faut voir plus loin que la pétition ou que la bagarre anti-GPL.
        4. Thomas Bushnell, architecte du Hurd et religieux américain qui a très longtemps travaillé avec RMS, a expliqué en 2019 dans un article sur Medium pourquoi c'était bien qu'il parte.
        5. Ce mouvement anti-Stallman est très occidental.
        6. etc.
        • [^] # Re: Une réponse de Stallman

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

          En même temps, il répond à un message qui parle de la pétition. Je veux dire, il n'est pas apparent dans son message qu'il n'aurait pas bien compris le reste, vu qu'il n'en parle pas.

          Thomas Bushnell, architecte du Hurd et religieux américain qui a très longtemps travaillé avec RMS, a expliqué en 2019 dans un article sur Medium pourquoi c'était bien qu'il parte.

          Son article m'a inspiré à l'époque une grande méfiance, car il ne mentionne pas que depuis fin 2003 ou quelque chose comme ça il n'a plus travaillé avec RMS, et ce après un malentendu entre les deux. Son article recommandait d'emblée l'article medium “remove RMS” (“I recomend in particular” cet article), l'article au “bad reporting” (c'est son expression). Sauf que, paradoxalement, il reconnaît qu'il y a eu du “bad reporting”, mais il fait pas le lien avec l'article qu'il vient de recommander (celui qui a fait ce “bad reporting”), et qu'il n'est pas allé lire les mails à l'origine de ce “bad reporting” en détail. Mais selon lui le “bad reporting” qu'il n'a pas étudié en détail ne serait de loin pas le problème le plus important. Pour couronner son article, il nous fait à la fin un peu dans le « pauvre RMS, c'est super tragique, mais c'est mérité », histoire d'enfoncer le couteau dans la plaie. Cette figure du libre travaille de nos jours pour un GAFAM.

          • [^] # Re: Une réponse de Stallman

            Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 28/03/21 à 18:08.

            Autre petite hypocrisie assez cocasse:

            Il est suggéré de renouveler "la composition du board FSF au complet" et lorsqu'on prend l'exemple des signataires de Debian par exemple, on remarque une belle parité parfaite entre les hommes et … les hommes.
            https://www.debian.org/vote/2021/vote_002

            Avant la démission Kat Walsh, le director board comprenait 2 femmes sur 6.
            Vraiment, on se demande qui donne l'exemple.

            • [^] # Re: Une réponse de Stallman

              Posté par  . Évalué à 1.

              Il est suggéré de renouveler "la composition du board FSF au complet" et lorsqu'on prend l'exemple des signataires de Debian par exemple, on remarque une belle parité parfaite entre les hommes et … les hommes.
              https://www.debian.org/vote/2021/vote_002

              La page pointée présente une résolution générale en cours de discussion qui n’a pas encore été votée. Cocasse, hein ? :)

              • [^] # Re: Une réponse de Stallman

                Posté par  . Évalué à 1.

                Oui, et puis si tu prends la liste des gens qui soutiennent la proposition A (Debian ne doit pas signer et ne pas émettre d’avis), il n’y a aussi que des hommes.

      • [^] # Re: Une réponse de Stallman

        Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 28/03/21 à 16:30.

        L'ensemble du mouvement : l'addition des SJW, des anti-logiciels libres et des personnes qui ne peuvent pas piffrer RMS.

        • [^] # Re: Une réponse de Stallman

          Posté par  . Évalué à 0.

          Oui, si on n'est pas d'accord avec toi, c'est nécessairement qu'on est une ordure, de mauvaise foi ou un saboteur malveillant.

          • [^] # Re: Une réponse de Stallman

            Posté par  . Évalué à 0.

            Ah je ne vois pas en quoi, il a évoqué des "ordures", même si son inventaire n'est certainement pas exhaustive. Par contre on a vu fuser pas mal de jolis nom d'oiseaux à l'encontre de RMS.

            • [^] # Re: Une réponse de Stallman

              Posté par  . Évalué à 0.

              Ah je ne vois pas en quoi, il a évoqué des "ordures", même si son inventaire n'est certainement pas exhaustive

              Je pointais du doigt, par une hyperbole, le fait que faire une catégorisation grossière, hâtive, totalisante et péjorative des gens opposés à son propre avis ne me semblait pas pertinent. Ce n'est pas pour rien que l'"inventaire" n'est pas exhaustif. C'est parce que son but est d'être insultant.

              Par contre on a vu fuser pas mal de jolis nom d'oiseaux à l'encontre de RMS.

              Et alors ? Quel est le rapport ?

              On se croirait dans une cour de récréation.

              • [^] # Re: Une réponse de Stallman

                Posté par  . Évalué à 1.

                Oui, enfin en attendant une partie de la cour de recréation s'attache à "canceller" un type avec des allégations plus que discutables. "C'est eux qui on commencé"
                :-)

                Il n'y a rien de péjoratif dans le terme SJW selon où l'on se place, on a bien vu certains ici en revanche, conchier la conception du libre de RMS et de la FSF et je ne parle pas de tous les procès en incompétence et autres d'individus qui ne le portent clairement pas dans leur coeur.

                • [^] # Re: Une réponse de Stallman

                  Posté par  . Évalué à 9.

                  Oui, enfin en attendant une partie de la cour de recréation s'attache à "canceller" un type avec des allégations plus que discutables. "C'est eux qui on commencé"

                  Précisément.

                  Il n'y a rien de péjoratif dans le terme SJW selon où l'on se place

                  C'est un terme péjoratif selon l'Oxford English Dictionary, qui le qualifie d'injure. Le Merriam Webster le qualifie de "moquerie", le Collins d'"en général péjoratif".

                  on a bien vu certains ici en revanche, conchier la conception du libre de RMS et de la FSF et je ne parle pas de tous les procès en incompétence et autres d'individus qui ne le portent clairement pas dans leur coeur.

                  Ce n'est pas ce que je pointais du doigt, à savoir la diabolisation globalisante de qui n'est pas d'accord avec soi. Par ailleurs, on peut avoir raison pour de mauvaises raisons.

                  Je suis moi-même pour le départ de RMS, non à cause de ses propos, dont je trouve que la critique telle qu'elle est formulée est souvent de mauvaise foi et injuste, mais de la façon autoritaire dont il traite l'affaire ainsi que, de façon générale, le projet GNU et la FSF. Par ailleurs, un certain nombre de personnes, notamment des femmes, ont souffert des relations de travail avec lui au cours des dernières décennies. Et son franc-parler, qu'en soit je respecte, est assez souvent accompagné d'une posture obtuse et intolérante. Je pense qu'il est grand temps pour un renouvellement démocratique, que le culte de la personnalité dont il jouit rend particulièrement nécessaire. Cela ne m'empêche pas de l'admirer et de le soutenir quand ses propos, souvent rationnels et réfléchis, sont interprétés avec mauvaise foi. Il y a une espèce de lissage politiquement correct opéré à son encontre, ce que je regrette. Il n'en reste pas moins qu'il me semble faire plus de mal que de bien au mouvement du libre et à celles et ceux qui travaillent avec lui.

                  Cela étant dit, je trouve que le niveau du débat autour de la question est globalement, de part et d'autre, assez déplorable.

    • [^] # Re: Une réponse de Stallman

      Posté par  . Évalué à -1.

      In a world in which Nazis, violent nationalists and violent
      bigots grow in power, it is bizarre that people focus on crushing
      someone like me.

      RMS c’est en fait OSS 117, un rempart contre la barbarie Nazi.

  • # Un article en Anglais passionnant sur le sujet

    Posté par  . Évalué à 9.

    Je voulais juste mentionner cet article que j'ai lu hier. La réflexion va vraiment très loin, sur des sujets difficiles je trouve. Indépendamment de ma position sur le sujet, j'ai pris mon pied en le lisant.

    C'est en Anglais et c'est long (et plutôt à lire en reader view, la police de caractère est pas super confort non plus) :

    https://www.wetheweb.org/post/cancel-we-the-web

    Bonne lecture !

    • [^] # Re: Un article en Anglais passionnant sur le sujet

      Posté par  . Évalué à 8.

      En effet cet artice est à recommander.
      La dame a plusieurs fois rencontré Stallman. Elle fait l'historique de la campagne qui l'a conduit à démissionner — où elle montre que cette campagne était basée sur des exagérations et des propos tronqués. Pour elle Stallman est insupportable, mais son égo et son intransigeance ont été indispensable dans la bagarre pour le logiciel libre. Ensuite elle donne son point de vue et celui d'une juriste.

      • [^] # Re: Un article en Anglais passionnant sur le sujet

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5. Dernière modification le 29/03/21 à 22:18.

        En effet cet artice est à recommander.

        J'ai quand même une impression que le point le plus important, une fois qu'on enlève les mensonges qui ont été proférés sur RMS pour le flinguer, est zappé : elle parle de le garder en tant que co-rédacteur, alors que le sujet est de stopper une prise d'un poste de direction.

        Non, le monde n'est pas si binaire.

        Ailleurs, Brendam Eich, homophobe (il faut appeler un chat un chat, quand tu aides une proposition de loi qui ne demande qu'une égalité de traitement…), était supporté quand il était CTO (un poste technique donc) de Mozilla mais ça a bloqué (et Mozilla non plus n'a pas su le comprendre à temps alors qu'ils sont dans l’entreprise largement plus cosmopolites dans ls idées que la FSF) quand il a été nommé CEO (un poste représentatif donc).

        Bref, le sujet n'est pas qu'il soit (co-)auteur (perso j'accepte ses patches si il m'en en envoie, même gros, et je vire ses conneries si il en inclut) mais qu'il soit représentatif (ou qu'il veuille être représentatif) d'un mouvement qui comprend plus vite que lui (et que la FSF) que ses conneries annexes ont assez durées (sa notoriété n'excuse pas/plus toutes ses conneries) : il n'est pas gérable en direct, il faut donc protéger les gens non pas en le "cancellant" mais en mettant un filtre entre lui et les autres (avertissement), et bon si il refuse se filtre alors justifier la suppression par son refus d'être filtré et qu'on n'a pas le choix (et c'est parce que j'ai l’impression qu'on est à cette étape que je soutiens le rejet de la FSF tant qu'il est la, pas pour les mensonges ni pour la "cancel culture" arbitraire que je rejette).

        • [^] # Re: Un article en Anglais passionnant sur le sujet

          Posté par  . Évalué à 7.

          Ben si, le sujet de son article c'est qu'il soit co-auteur. Elle s'exprime sur les accusations publiquement portées contre lui et raconte ce qu'il est et ce qu'il représente pour elle. Elle ne se mêle absolument pas de ce qui ne la regarde pas : le garder à la FSF ou non.

          NB : c'est un article de l'an dernier.

        • [^] # Re: Un article en Anglais passionnant sur le sujet

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

          Brendam Eich, homophobe (il faut appeler un chat un chat, quand tu aides une proposition de loi qui ne demande qu'une égalité de traitement…)

          Là. Juste là, mon problème avec toi, c'est ça : le lancer d'accusations graves à la cantonnade, affranchi de la charge de la preuve, sur la base d'assertions cascadantes posées en dogme indiscutable.

          • Tel texte "ne demande qu'une égalité de traitement"
          • Être contre est homophobe
          • X est contre le texte
          • Donc X est homophobe

          Même pas un lien, et relis ta citation, tu t'es planté dans ton propre réquisitoire ; C'est grave, Z. Je ne parle que de ton expression là, hein, pas de l'affaire dont j'ignore tout.

          Et bizzarement, ce délire est finalement le meilleur argument en faveur de la plus intelligible (je positive tavu !) de tes propositions "un boulet relou, quoique génial, ne devrait pas avoir de poste représentatif" et vu comme ça, c'est vrai que dans certains cas extrèmes… :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.