Journal Taxe béton Nicolas Hulot

Posté par . Licence CC by-sa
31
11
oct.
2017

Hello cher journal,

Aujourd’hui (en fait c’était il y a quelques jours, mais c’est un détail), je suis tristesse. J’ai été à un enterrement, et j’ai fait un petit tour à la campagne, où du moins ce qu’il en reste, pour passer un moment avec des proches. Outre l'événement qui avait toutes les raisons de miner le moral, ce qui m’a achevé, c’est la campagne justement…

Oui, heureusement les enterrements sont assez rare chez nous les êtres humains, et l’espacement entre ces événements permet d'apprécier sous le coups de l’émotion, ce qui nous entoure avec un regard différent. Je n’ai pas été dans la commune où je me suis rendu depuis 1996, pour un autre enterrement justement. J’avais envie de profiter de la campagne, envie de me reposer en ne faisant rien que regarder la nature pousser tranquillement pendant un temps.

Mais voilà, plus rien : nouvelle autoroute, avec bretelles assorties dans tous les sens, pleins de nouveaux ronds points, routes élargies, nouvelle place du village, nouveaux pots de fleur assorti au bitume… On se croirait dans un village Pierre et Vacance, ou à Disney tellement tout parait daté d’hier. Le charme est parti, les gens semblent encore plus circuler dans ce patelin que sur l’A86 un lundi matin! Les nombreux travaux en cours causant de nombreux embouteillages, appelant à faire encore plus de travaux pour arranger ça! Bientôt le tramway assorti aux pot de fleur.

Bon, après les frissons et l’envie de bégère qui me prend, rendons nous à quelques dizaines de km de là, histoire de changer d’air. Là où je choisi d’aller, il y a la forêt … et rien d’autre (si, 2 étangs).

La forêt est heureusement encore là où je l’attendais. Je pourrai offrir à mes enfants le plaisir d’y aller, de s’y perdre, d’y retourner avec des copains et des copines.

La forêt est encore là, mais pour s’y rendre, le trajet n’est vraiment plus le même… En 10 ans, je savais pas que l’on pouvait refaire 3 fois une même bretelle d’autoroute, empruntée par 1 voiture par minute au grand max. À force de rajouter des ronds points et autres détours, totalement vide, la distance est plus que doublé, pour aller à la seule destination accessible depuis la bretelle! (les rond point sont censé donner accès à plusieurs destination).

La traversée du village, destination de la bretelle, l’argent coule à flot continue pour lourdement investir en bétonnage massif du moindre carré de verdure : pot de fleur à géranium d’une laideur à concourir au guiness, nouveaux trottoirs, nouveaux éclairages refais, plus rapprochés, route refaite, assorti au trottoir, nouveaux passages piétons surélevés, nouvelle place du village, nouveaux feux tricolores, pour 2 voitures minutes… Dans un village de 300 âmes. Tout est refait, encore et toujours.. Tous les grands terrains ont été cédés à des promoteurs, deviennent constructibles (merci Mr le maire) et se voit pourrir de maisons individuelles VIDE, mal fichu, au crépi jaunâtre ou brunâtre, si cher à notre nouvelle campagne.

Nouveau stade, pour le copain entrepreneur/promoteur du maire, toujours pareil, VIDE, absolument VIDE…

La nuit, les éclairages viennent vous polluer la vue. Ça vous rappelle que les administrateurs de ce village ne savent sans doute pas ce qu’est la voie lactée et pourquoi c’est important de pouvoir voir le ciel, la lune, la nuit. Ça rappelle que le plus important pour certains, c’est de montrer qu’ils font (faire par d’autre). On ne peut plus échapper à leur présence, même la nuit. Notre pays, en surcharge d’élus (ou d’Élus) en tout genre, sont obligés de se montrer, servant à quelque chose… Il est sans doute très généreux de la part d’élus de dépenser l’argent des autres, mais je souhaite que ça ne détruise notre droit de respirer, de s’isoler et de penser, si il est encore temps.

  • # D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

    Posté par . Évalué à 10 (+16/-1). Dernière modification le 11/10/17 à 15:56.

    Comme ça les collectivités locales n'auront plus les moyens de ce genre d'abus.

    D'ailleurs faudrait aussi supprimer la taxe sur les transaction immobilières (injustement appelée "frais de notaire") qui nuit par exemple à la mobilité professionnelle.

    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-2).

      +1 pour supprimer la taxe sur les transactions immobilières. Ça nuit vraiment à la mobilité je pense
      (mais faut le faire vite : je signe l'achat d'un appartement dans 6jours… macron, magne toi STP !!! )

    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

      Posté par . Évalué à 8 (+12/-5).

      J'ai hâte de voir la gueule de la mobilité professionnelle quand une ville sera prise d'assaut par des spéculateurs immobilier.

      C'est ce qui arrivera s'il devient possible d'acheter et vendre un bien immobilier sans frais.

      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

        Posté par . Évalué à -1 (+5/-8).

        Assez comique comme raisonnement; Donc pour lutter contre la spéculation, faut augmenter les taxes ?

        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+19/-2).

          Les taxes sur les transactions boursières sont en effet une piste.

        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

          Posté par . Évalué à 5 (+6/-2). Dernière modification le 11/10/17 à 17:10.

          Ben oui… Il n'y a pas de spéculation sans transactions. Si on taxe les transaction on rend des facto la spéculation moins rentable. Les taxes permettent de luter contre la spéculation.

          Niveau logique on est au même niveau que "Tous les hommes sont mortels, hors Socrate est un homme, donc Socrate est mortel".
          C'est tout aussi comique. Haha.

          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

            Posté par . Évalué à 3 (+5/-4).

            Les taxes permettent de luter contre la spéculation.

            Bof, pas convaincu. Tu exclus juste les "petits" spéculateurs. Les gros quant à eux, pourront continuer à s'en donner à coeur joie. Et au final, tu ne protège pas l'acheteur qui veut juste vivre dans sa maison et qui au final paye le bien aussi cher (voire plus). C'est juste la destination qui change.

            Sinon pour lutter contre la spéculation, on peut mettre en place un seuil sur le nombre de transaction durant une période donnée, en dessous duquel tu ne paies pas.

            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

              Posté par . Évalué à 2 (+4/-3).

              Sinon pour lutter contre la spéculation, on peut mettre en place un seuil sur le nombre de transaction durant une période donnée, en dessous duquel tu ne paies pas.

              Hum… Intéressant. Tu veux dire un seuil dessous duquel tu ne paies pas… de taxes ? Parce qu'elles permettent bien de lutter contre la spéculation ?

              C'est sympa de discuter avec toi :-)

              • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                Posté par . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 11/10/17 à 17:41.

                Hum… Intéressant. Tu veux dire un seuil dessous duquel tu ne paies pas… de taxes ? Parce qu'elles permettent bien de lutter contre la spéculation ?

                J'aurais du ajouter en début de phrase : "en supposant que tu aies raison (parce que je ne suis pas convaincu)"

                Pour moi, dans ce cas, la lutte contre la spéculation n'est qu'un prétexte pour taxer. Je veux bien admettre que ça limite un peu, mais me sortir que c'est la raison pour laquelle cette taxe existe est complêtement farfelu.

            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

              Sinon pour lutter contre la spéculation, on peut mettre en place un seuil sur le nombre de transaction durant une période donnée, en dessous duquel tu ne paies pas.

              On pourrait aussi faire une exemption de taxation dans le cas où le particulier ne possède qu'une résidence (i.e. achète sa résidence principale…). Idem sur les impôts/CSG sur revenus locatifs d'ailleurs (si je bouge et que je mets ma résidence principale en location, et qu'à côté j'en loue un dans ma nouvelle ville, il faudrait que je puisse déduire le loyer que je paye des revenus locatifs que je touche…)

            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

              Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

              Vous avez en fait tout les 2 raisons:
              - dans le cas de la finance (j y bosse), les petites spéculateurs n'ont plus interet a multiplier les transactions au cause du cout fixe: les variations, du fait de la taxe, ne permettent pas a cette echele de gagner de l'argent. A l'opposé, les gros spéculateurs peuvent toujours se permettrent des transactions, mais leur nombre a baissé (la taxe rend plus rentable de passer un gros ordre que 3 petites).
              - dans le cas de l'immobilier je suis plus perplexe: le notaire (et les frais qui vont avec) ne devrait etre facultatif que si la transaction ne se fait qu'entre particulier: quand un pro entre en jeu, il devrait etre obligatoire (c 'est un peu comme ce qui se fait au niveau de l'achat/vente sur plein d autre truc, la réglementation n est pas la meme quand un particulier est l'un des partis que lorsque les 2 partis sont des pro).

          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

            Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

            Donc tous les mortels sont Socrate…

        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

          Posté par . Évalué à 8 (+8/-0).

          Tu peux la remplacer par une unique taxe sur la plus-value immobilière (ou une augmentation conséquente de cette taxe si elle existe déjà), ça empêche la spéculation et c'est indolore dans le cas de la mobilité.

      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

        Tu peux très bien supprimer la taxe uniquement dans le cas de ta résidence principale et pas les autres.
        Ça se fait ailleurs!

      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-0).

        J'ai hâte de voir la gueule de la mobilité professionnelle quand une ville sera prise d'assaut par des spéculateurs immobilier.

        C'est ce qui arrivera s'il devient possible d'acheter et vendre un bien immobilier sans frais.

        Perso, j'ai jamais compris comment c'est possible qu'on en soit venu à ce que l'immobilier, un produit de nécessité dont il y a largement de l'offre, soit devenu un produit de luxe. Une taxe plus utile que les actuelles serait la suivante: personne ne paie d'impôts pour un premier logement, pour deux logements tu commences à payer une taxe, pour trois logements le double de cette taxe, pour quatre logements le double du double, etc. Comme ça les riches et les spéculateurs auraient grand max quelques logements, et pas des milliers voire dizaine de milliers comme c'est le cas aujourd'hui, ils ne risqueraient pas de réussir à spéculer de façon significative pour la société.

        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-1).

          un produit de nécessité dont il y a largement de l'offre

          L'offre n'est pas forcément là où est la demande. C'est justement ça le problème : un total déséquilibre entre l'offre de biens immobiliers, à la campagne (là où les emplois disparaissent et les villages se vident), et la demande, à la ville (là où se concentrent de + en + les emplois, donc les travailleurs).
          (je force le trait, mais l'idée est là)

          Tout ça étant encore plus exacerbé par la centralisation, qui n'est pas propre à la France, mais qui y est très importante. Il n'y a d'ailleurs qu'à voir à quel point l'IdF concentre les entreprises et administrations, alors même qu'elles n'ont pas forcément nécessité à y mettre tous leurs œufs.

    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

      Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+0/-4).

      Tu es obligé d'acheter un bien immobilier pour déménager ailleurs afin d'obtenir un nouveau travail ?

      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

        Posté par . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 11/10/17 à 17:00.

        Tu es obligé d'acheter un bien immobilier pour déménager ailleurs afin d'obtenir un nouveau travail ?

        Non mais certainement obligé de vendre à perte (tout dépend de la différence valeur de vente/valeur d'achat de ton domicile).

        Réfléchissons un peu :
        - je viens d'acheter une maison (j'en ai pour 20 ans à payer).
        - mon employeur me vire ou fait faillite
        - j'ai une proposition de job à 200 ou 300 kms de mon nouveau domicile.

        Cool, mais je fais comment ?

        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

          Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

          Si tu vends et tu rachètes dans les 2 ans, je crois que tu as payé triple par rapport à une location, entre les frais bancaires et les frais de mutation.

          L'idéal serait un remboursement des frais de mutations quand il s'agit d'un changement de résidence principale. Le principe du remboursement éviterait les effets d'aubaine et les prête-nom.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            Si tu vends et tu rachètes dans les 2 ans, je crois que tu as payé triple par rapport à une location, entre les frais bancaires et les frais de mutation.

            Prenons le cas le plus simple dans le cas ou tu ne fais que vendre sans forcément racheter : est-ce que tu es sur de ne rien perdre ? Combien de perte ?

            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

              Quel est le rapport avec la taxe d'habitation ou de l'immobilier à l'achat ?

              Je veux dire, même sans taxes, si tu achètes et que tu revends demain, tu n'as aucune garantie de revendre plus cher (ou à valeur égale) que le jour de ton achat.

              • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                tu n'as aucune garantie de revendre plus cher (ou à valeur égale) que le jour de ton achat.

                Peut être mais avec la taxe tu es certain de perdre la valeur de celle-ci (en plus de la perte liée à la potentielle décote de ton bien).

                • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-3).

                  Pas si ton bien augmente en valeur (ce qui est dans le contexte actuel du marché immobilier la tendance dans de nombreuses régions de France).

                  De toute façon, si tu ne taxes pas le bien immobilier, tu vas devoir taxer la même somme autrement. Taxe qui peut nuire à des gens dans d'autres situations aussi (et peut être même toi dans la même situation), etc. Bref, en quoi supprimer la dite taxe serait plus un bien qu'un mal ?

                  • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                    Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                    Mobilité géographique, facilité de revente, fluidification du marché, baisse de la circulation routière, meilleur qualité de vie, etc…

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

                      Peut être, peut être pas.
                      Une vente immobilière est un acte qui prend du temps, qui est compliqué et qui a un grand enjeu. Après tout, étant donné l'importance d'une maison et de son coût, tu prends du temps pour acheter ta maison, tu ne fais pas ça sur un coup de tête.

                      Acheter et revendre dans la foulée dans le cadre d'un déménagement est de fait compliqué (d'ailleurs certains préfèrent redevenir locataire et relouer leur bien pour cette raison). Il faut en plus s'assurer que tu achètes pas trop cher, que tu revends à un prix pas trop bas, le tout dans des délais courts.

                      Sans compter que peu de boîtes sont prêtes à attendre 6 mois l'arrivée du candidat.

                      Du coup est-ce que cette taxe est un réel frein à la mobilité ? Je n'en suis pas sûr. La complexité de l'opération est de fait décourageante.

                      D'autant plus que tu n'as aucune garantie que là où tu vas, tu vas y rester éternellement (pareil, la boîte peut faire faillite, tu peux être viré ou vouloir changer de boulot). Tu vas répéter l'opération systématiquement ? Cela me paraît lourd, stressant, financièrement risqué (car quand tu veux revendre vite, en général ton prix de revente est plus faible que celui d'achat).

                      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                        Posté par . Évalué à 4 (+2/-1).

                        Tu es bizarre. On parle d'enlever le principale frein qui est le cout délirant d'une telle opération et tu ne crois pas que cela enlève un frein à la réalisation d'une telle opération.

                        Il y a des tas de cas qui se posent, genre 1h de trajet, tu peux encore habiter là où tu es, mais c'est chiant. Tu peux ensuite chercher à te rapprocher une fois la période d'essais passée.

                        Quand tu achètes une maisons ce n'est pas sur un coup de tête, mais se faire virer ou avoir une bonne opportunité, cela se fait du jour au lendemain !

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                          Tu es bizarre. On parle d'enlever le principale frein qui est le cout délirant d'une telle opération et tu ne crois pas que cela enlève un frein à la réalisation d'une telle opération.

                          Croire que la taxe sur l'achat immobilier est la seule cause du coût de l'opération, c'est se fourvoyer. Croire que le prix est le seul frein est je pense aussi discutable. Il y a l'aspect temps, pour retrouver un nouveau logement, revendre le tien, le tout dans des délais rendant l'opération compatible.

                          Sans compter que, je le rappelle, comme tu n'as pas d'assurance que tu resteras 50 ans dans le nouveau logement, tu peux te retrouver à répéter l'opération régulièrement. Avec ou sans taxe, ce n'est pas forcément très gérable.

                          Quand tu achètes une maisons ce n'est pas sur un coup de tête, mais se faire virer ou avoir une bonne opportunité, cela se fait du jour au lendemain !

                          Mais est-ce que c'est vrai la taxe immobilière qui t'empêche de saisir l'opportunité ? J'en doute sincèrement.

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

                            Mais est-ce que c'est vrai la taxe immobilière qui t'empêche de saisir l'opportunité ? J'en doute sincèrement.

                            Bien sur que si, car cela augmente le coût de se planter. Et le plantage est à 20k€.

                            "La première sécurité est la liberté"

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                            Mais est-ce que c'est vrai la taxe immobilière qui t'empêche de saisir l'opportunité ? J'en doute sincèrement.

                            euh … même si ce n'est pas le seul frein, ça entre en compte dans le calcul.

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                            C'est vrai qu'il y a d'autres coûts qui peuvent être plus importants que la taxe sur la transaction immobilière mais quand tu écris "Une vente immobilière est un acte qui prend du temps, qui est compliqué", j'ai envie de rajouter "en France".

                            Il y a des pays où le cadastre est informatisé et où on peut mettre en vente le matin, le vendre l'après-midi et emménager le soir. En pratique, ça prend plutôt 2 mois mais c'est à cause du délai pour obtenir un prêt immobilier.

                            Cette signature est publiée sous licence WTFPL

                  • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                    Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

                    De toute façon, si tu ne taxes pas le bien immobilier, tu vas devoir taxer la même somme autrement.

                    Et pourquoi tout simplement ne pas baisser les dépenses ?

                    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                      On peut, mais encore faut-il trouver la source d'économie, faire accepter politiquement la solution auprès de la population, etc.

                      Toi même qui disait que le budget de la justice baissait constamment et manquait de ressources, n'est-ce pas contradictoire ? ;)

                      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                        Toi même qui disait que le budget de la justice baissait constamment et manquait de ressources, n'est-ce pas contradictoire ? ;)

                        Non, le post initial parlait du cas de collectivité locale (vers qui part une boinne partie de la redevance en question). Et les collectivités locales pour certaines sont connues pour être plutôt dépensières (et le cas cité dans lepost initial semblait parler de dépenses plutôt inutiles).

                        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                          Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

                          "Et les collectivités locales pour certaines sont connues pour être plutôt dépensières"

                          Pardon mais de "pour certaines", tu généralises aux 36681 communes ? Aux 2062 EPCI ? Aux 101 départements, etc. ?

                          Contrairement à l'état, les collectivités sont dans l'obligation de voter des budgets à l'équilibre réel, les emprunts ne peuvent être fait que pour des dépendes d'investissements (la part des administrations locales dans la dette publique est de ~10%). Si on met de côté le fait que les transferts de compétences de l'état vers les collectivités des 30 dernières années sont rarement compensés par une dotation équivalente aux nouvelles dépenses, les principaux postes de dépenses ne sont pas les plus simples à compresser (aides sociales, éducation, entretien de voirie et patacoufin).

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

                            Supprimons les patacoufins!

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par . Évalué à 1 (+1/-3).

                            euh…

                            Si l'état fait des transferts, c'est parce que les collectivités ne font aucun effort. La fonction publique qui explose est la fonction territoriale. On peut aussi parler des conditions de travail avec tous ces maires qui ont distribué des jours de congé pas franchement légal, ou les maires qui embauche n'importe qui (je ne comprendrais jamais l'utilité des 4 nanas qui glandent à l'entrée des piscines municipales…).

                            "La première sécurité est la liberté"

                            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                              Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

                              les collectivités ne font aucun effort

                              Ce n'est pas tout à fait vrai : les CT font des efforts, mais souvent trop tard, trop mal pensés et donc contreproductifs.

                              Elles ont notamment réalisé il y a quelques années que leur masse salariale allait poser problème. Donc, devant la baisse des dotations de l'État, elles ont pris le taureau par les cornes : on ne renouvelle plus les emplois inutiles. Sauf que c'est "inutile" tel que la direction ou les élus le voient, et que bien souvent c'est synonyme de "incompris". J'ai vu des collectivités très fières d'annoncer de courageuses mesures d'économie, et quand tu grattais un peu tu te rendais compte que les économies se faisaient en se passant de postes clés : directeurs techniques - ben oui, suivre des chantiers c'est quand même pas sorcier, directeurs informatiques - ben oui, une fois le gros accord-cadre mis en place avec un prestataire pour 4 ans, il n'y a plus qu'à commander et payer, et j'en passe).

                              Sauf que ce genre d'économie a conduit à sous-traiter beaucoup de choses au privé, qui comme chacun sait prélève allégrement sa "taxe" FP : environ 30% du montant, histoire de compenser la pénibilité des marchés publics. Avec en face, personne qui ait les épaules pour les remettre en place. Depuis que le "responsable de la coordination des équipes techniques", ça n'est plus un vieil ingé civil avec 30 ans d'expérience, mais un jeune fraîchement sorti d'un master "protection des milieux aquatiques" ou "gestion des déchets", embauché en contractuel précaire, voire en catégorie C parce que "comme ça tu auras pas à passer les concours" et payé au lance-pierre.

                              Donc oui, ça marche mal, mais ça n'est pas lié au manque d'efforts (qui sont de toutes façons inévitables).

                              • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                                Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                                La, tu parles de mon mauvais choix. Mais pour ce genre de cas, combien de rond point pour 10 voitures par heures, combien d'emplois saisonniers pour employer les 4 jeunes du coin pour faire plaisir à leur parents, etc…

                                "La première sécurité est la liberté"

                            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                              Posté par . Évalué à 10 (+13/-2).

                              (je ne comprendrais jamais l'utilité des 4 nanas qui glandent à l'entrée des piscines municipales…).

                              La même que le planton remplaçant le panneau de déviation au japon lors des travaux : à rien.

                              La société n'a plus de travail pour tout le monde; ou du moins pas à plein temps. Mais comme la société n'est pas prête : le travail est ce qui définit quelqu'un, la réussite par le salaire.

                              Tout notre système est bâtit autour de la "réussite", et ceux qui échouent (comprendre 'ceux qui ne sont rien', 'ceux qui foutent le bordel', 'Fainéants') n'ont pas leur mot à dire.

                              Le mépris que Macron laisse entendre dans ses lapsus sont symptomatique de ce mode de pensée.

                              Et comme pour être quelqu'un il faut un travail, on en arrive à inciter les entreprises à embaucher des gens qui ne sont pas apte à travailler, et certaines collectivités, par calcul électoral, fournissent des emplois de complaisance.)

                              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

                              Si l'état fait des transferts, c'est parce que les collectivités ne font aucun effort.

                              Je ne comprend pas ta remarque par rapport à l'effort : les transferts de compétences que j'évoque se font de l'état vers les collectivités, ces collectivités prennent en charge de nouvelles fonctions et de nouveaux effectifs. Cela implique de nouveaux postes budgétaires et une augmentation des effectifs sans que la collectivité concerné ait un avis à donner. L’État doit transférer les recettes permettant d'effectuer ces missions mais la somme initiale peut vite ne plus avoir de rapport avec la dépense de fonctionnement actuelle (par exemple, l'exercice du RSA entre 2009 et 2016 a pu fortement évoluer à la hausse sans que les recettes associées le soient).

                              note : sympa le dessin quand on poste un commentaire :)

                              • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                                Posté par . Évalué à 2 (+0/-1).

                                Il y a eu le transfert du RSA et de certains employés d'école ou de collège, de mémoire. Mais c'est tout. Cela expliquerait l'augmentation de 2 années, pas celle en continue.

                                "La première sécurité est la liberté"

                                • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                                  Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

                                  Depuis les premières lois décentralisation, une liste non-exhaustive établie en 30 secondes :
                                  - la voirie
                                  - les ports
                                  - les aérodromes
                                  - Services régionaux de voyageurs
                                  - Formation professionnelle et apprentissage
                                  - Allocation personnalisée d’autonomie (APA)
                                  - Revenu minimum d’insertion (RMI)
                                  - l’inventaire général du patrimoine culturel
                                  - Lycées internationaux et établissements publics nationaux d’enseignement agricole
                                  - Le fonds de solidarité pour le logement (FSL)
                                  - […]

                                  Je te conseille de lire les rapports annuels émis par les collectivités dont tu dépends pour juger des effectifs et budgets alloués à ces compétences, moi je vais m'arrêter là.

                          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                            les collectivités sont dans l'obligation de voter des budgets à l'équilibre réel,

                            Je l'attendais celle-là : être à l'équilibre ne signifie pas que les dépenses sont judicieuses, que les dépenses sont justifiées, ou qu'on aurait pas pu dépenser moins : ça signifie juste que tu as pas dépensé plus que ce que tu as gagné.

                            les emprunts ne peuvent être fait que pour des dépendes d'investissements

                            Là encore, les investissements sont-ils judicieux ?

                            les principaux postes de dépenses ne sont pas les plus simples à compresser (aides sociales, éducation, entretien de voirie et patacoufin).

                            On peut quand même se poser pas mal de questions dans certaines villes ou départements, où l'égo des élus (sans parler des dépenses faites pour faire travailler les copains) les pousse à faire des dépenses excessives pour du tape à l l'oeil (au détriment du fonctionnel).

                            Maintenant je suis d'accord avec toi sur le fait que l'Etat a transféré plein de compétences aux collectivités, sans forcément transferer les budgets nécessaires, (et sans baisser les impots non plus).

                  • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                    Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

                    Pas si ton bien augmente en valeur (ce qui est dans le contexte actuel du marché immobilier la tendance dans de nombreuses régions de France).

                    Va dire ça aux ouvriers de GM&S, dans la Creuse, à qui on a dit qu'ils n'auraient qu'à aller bosser dans une autre usine du groupe (à plus de 2h de route) : 150 ouvriers qui vont partir d'un point A pour aller à un point B. Donc 150 biens immobiliers au point A d'un coup sur le marché, là où il n'y a pas de demandes, et 150 biens immobiliers au point B qui seraient recherchés par les mêmes ouvriers (s'ils faisaient le choix d'acheter, ce qui ne serait sans doute pas possible, justement…).

                    Bref, tout ça pour dire que la tendance n'est pas la même partout, que la ville, ce n'est pas la campagne, et que dans tous les cas, il y a toujours des gens qui se retrouvent les dindons de la farce !

                    • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                      C'est pour quoi je n'ai pas précisé toute la France d'une part, d'autre part je suis conscients de ce genre de soucis, mais je ne vois pas le rapport avec la taxe immobilière (avec ou sans, la situation est compliquée).

                      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                        avec ou sans, la situation est compliquée

                        Ptet que c'est plus compliqué avec non ?

                        • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

                          Je ne dis pas que cela n'entre pas dans le calcul, je suis sceptique sur le fait que si tu supprimes cette taxe, la mobilité professionnelle décollerait. Ce n'est pas la même chose. Car si tu supprimes cette taxe et qu'en contre partie tu n'as qu'un pourcent de gens qui acceptent de bouger grâce à ça en plus, le coût risque d'être plus élevé que le gain.

                          Il faut donc motiver ce genre de décisions par des chiffres, des études qui mettent en évidence qu'une telle suppression aurait un effet non négligeable. Tu en as ? car c'est toi qui t'avance sur cet effet bénéfique.

                          En tout cas, les collègues que j'ai croisé et qui ont déménagé en tant que proprio, aucun n'a revendu pour racheter un logement dans la nouvelle ville. Tous sont redevenus locataires pour louer leur bien initial. Et la raison n'était pas la taxe, c'était bien la démarche de vendre / acheter dans des délais réduits qui était le principal frein.

                          Et preuve qu'on peut accepter une opportunité professionnelle sans revendre (et donc payer la dite taxe). Ce n'est pas sans inconvénients, mais la vente / achat n'est pas mieux sur bien des points en fait. Elle est d'ailleurs peu viable si tu es mobile (donc que tu souhaites bouger souvent).

            • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

              Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

              Si tu avaient loué pendant 2 ans, tu aurais payé N euros. Si tu achètent et revends au bout de 2 ans, tu auras payés 3*N (si tu revend au prix d'achat). Tu as les 7% de frais de mutations, ce qui correspond en gros à 2 ans de location, plus les frais bancaires, plus les intérêts bancaires qui sont maximal au début du prêt (plus le prêt est long et plus l'effet est violent).

              "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+9/-6).

            Avec les ordonnances, c'est pas tous les deux ans, mais tous les 6 mois qu'il faudra être capable de changer de travail et donc potentiellement de résidence.

            La flexibilité n'est pas compatible avec la propriété immobilière (ni avec la vie de famille d'ailleurs).

            http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: D'ou l'intéret de supprimer la taxe d'habitation

        Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-1).

        Obligé non, mais quand on est propriétaire de son logement, pour déménager, il y a trois solutions : la vente pour acheter ailleurs, la double location (louer en sa propriété en tant que bailleur et louer un logement en tant que locataire), et la vente pour louer ailleurs.

        On peut évacuer tout de suite la dernière solution, de vendre et de louer ailleurs : quand on a choisi de devenir propriétaire de son logement, c'est pour de bonnes raisons, et on n'a aucune envie de redevenir locataire.

        La deuxième solution a plein d'inconvénients. Les plus évidents sont liés au statut de bailleur, avec un incertitude sur le fait de pouvoir louer son bien (un locataire peut s'en aller, et il faut alors en trouver un autre), sur le fait d'être payé, de pouvoir expulser un locataire qui ne paierait pas, etc. D'autres sont d'ordre fiscal, un revenu locatif étant soumis à l'impôt sur le revenu, même si ce revenu sert intégralement à se loger ailleurs en tant que locataire.

        La première solution a également un inconvénient fiscal, puisque la vente d'un bien immobilier est soumis à une taxe conséquente.

        Résultat, entre la taxation du revenu locatif même si on est locataire ailleurs, et la taxation des transactions immobilière, on a un fort frein à la mobilité pour les personnes propriétaires de leur logement.

  • # Amis urbanistes bonsoir

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2).

    On croirait que tu racontes une de mes parties sur Cities: Skylines, c'est assez drôle.

  • # T'aimes pas le maire

    Posté par . Évalué à 10 (+24/-4). Dernière modification le 11/10/17 à 18:31.

    Je ne vois pas le rapport avec Nicolas Hulot.
    Ce que tu nous dis, c'est que tu n'aimes pas le maire et que tu n'habites pas là.

    Moi je vais supposer qu'il a été élu, que dans un patelin de 300 habitants, il connait quasiment tout le monde et vice-versa, et qu'il n'a pas fait les travaux secrètement pendant la nuit, donc ils ont tous largement eu le temps de lui dire ce qu'ils en pensent.

    Donc peut-être que toi ça t'aurait plu de retrouver ton village tel qu'il était il y a 10ans, mais que les gens qui y vivent tous les jours, eux, ils préfèrent comme il est aujourd'hui avec ses rénovations et ses routes neuves et nettes.

    Sinon déménage, installe-toi là-bas, présente-toi comme maire, et ton programme c'est "tout remettre comme c'était avant". On verra si ça passe!

    Bonne chance!

    • [^] # Re: T'aimes pas le maire

      Posté par . Évalué à -2 (+1/-5).

      Je ne vois pas le rapport avec Nicolas Hulot.

      C'est pour ça que j'ai embrayé sur la taxe d'habitation et les droits de mutation, histoire d'avoir un sujet à débattre … ;)

      • [^] # Re: T'aimes pas le maire

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-0).

        En gros les petites villes changent de manière similaire aux grandes… Et ça fait mal au cœur aux "expatriés" de voir que leur ville d'origine ressemble trop à l'endroit où ils ont déménagé. Pourtant on ne peut pas reprocher aux habitants d'avoir envie de voir leur ville évoluer. Peut-être qu'ils ne se rendent pas compte de l'impact de cette évolution étant donné que cela se fait progressivement, le point de vue de l'auteur est donc intéressant car il permet de réaliser ce que cela donne sur le long terme.

    • [^] # Re: T'aimes pas le maire

      Posté par . Évalué à 2 (+4/-2).

      je le connais pas, je ne vote pas pour lui, mais ils sont tous équivalents.

      Et ce que je raconte est généralisable à (en gros) 40 % de ce que je visite (va sur la cote d'Azure..).

      Il y a clairement un lobby du béton, de la camaraderie entre élues et, en gros, tout ce qui nécessite un parking. Je ne suis pas contre le progrès, juste pour la raison et le respect de l’environnement. Je suis pour mettre les parking SOUS les grandes surfaces par exemple.

      J'ai oublier de préciser une triste chose dans ce journal : le cimetière où l'enterrement a eut lieu à été goudronné… impossible d’enterrer les 2 conjoints ensemble.. (impossible d'utiliser 3/4 des tombes, de simplement faire un trou…) en 1996, il y avait des graviers, blancs. De combien est le QI de QQ1 qui fait une chose pareil???

      Je pense que la bonne solution est de leur couper les vivres, et ce que fait Macron, qu'on l'aime ou pas, est TRÈS important dans ce domaine PRÉCIS.

      Il y a beaucoup trop d'argent au main de ses gens.

    • [^] # Re: T'aimes pas le maire

      Posté par . Évalué à 10 (+15/-2).

      Sans compter qu'il y a un petit côté "j'aimerais que la campagne reste comme je le voudrais, histoire qu'une fois tous les 10 ans je puisse revenir à mes souvenirs de jeunesse. mais moi j'habite en ville".

      • [^] # Re: T'aimes pas le maire

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-2).

        J'ai eu la même impression que toi.

      • [^] # Re: T'aimes pas le maire

        Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

        T'inquiètes, lorsque je vivais là-bas, même sans être expatrié, les grandes surfaces à parking ont pullulé, et vas-y que j'élargisse la route pour raccourcir le trajet de la moissonneuse qui passe un fois l'an..

        Déjà, ça énervait bien du monde. Mais un petit nuisible, avec la langue bien pendue, arrive à faire passer ce qu'il veut.

        Il y a exactement les mêmes problèmes en grande ville. Sauf qu'on a pas la place pour faire des ronds points /nouvelle/ nouvelle-nouvelle bretelles d'autoroute inutiles. En ville, les infrastructure sont faites pour être utilisée, en plus de remplir certaines poche. Le mal est moindre.

        C'est ça que je condamne : l'abus, le profit sur le dos de l'argent publique.

        Certains semblent apprécier ça. Moi pas. C'est surement, comme tu le dis, parce que j'ai vécu avant, j'ai vu avant, j'ai pu apprécier la dégradation des choses sur toute la longueur, et que maintenant, je ne peux que constater.

        C'est dommage que la campagne veuille faire comme la ville (en bien pire dans le patelin dont je parle, c'est ça le problème), pourquoi ne pas vivre en ville si c'est pour être tant dépendant que ça du goudron??

        La ville, la vrai, ça pollue moins par habitant.

        • [^] # Re: T'aimes pas le maire

          Posté par . Évalué à 7 (+8/-3).

          En ville, les infrastructure sont faites pour être utilisée, en plus de remplir certaines poche. Le mal est moindre.

          Oui, clairement, ils sont chiants ces pouilleux à vouloir des routes potables pour faire rouler leurs gros cube polluants. Pourraient prendre des vélibs comme tout le monde.

          Et puis bon, un petit rond point pour rendre un carrefour moins accidentogène, c'est du gaspillage. C'est quoi, un gamin qui se tue tous les cinq ans, avec leur natalité de lapins sous viagra?

          Note que par contre, je vomis la mafia de l'art routier, et clairement il y a copinage éhonté en ce domaine.

          pourquoi ne pas vivre en ville si c'est pour être tant dépendant que ça du goudron??

          Parce que c'est un cercle vicieux, et que la ville s'étend? Que tous les urbains qui vont vivre à la campagne "parce que c'est moins cher" ne réalisent pas forcément (avant trop tard) que la différence de prix implique aussi une différence de service ("quoi?! y'a pas de crèche dans le village?!")?

          Que l'absence de boulot proche oblige les gens (non-retraités) à aller travailler loin, et qu'à moins de multiplier les gares par 10 il y a besoin de voitures. De plus de voitures. Et que plus de traffic demande des infrastructures routières plus complexes pour les gérer.

          Bref, les raisons manquent pas, et si tu te mets cinq minutes à la place des gens qui vivent à la campagne, tu verras que ce n'est pas juste le fruit d'un clientélisme stérile.

          La ville, la vrai, ça pollue moins par habitant.

          Ce serait vrai si la ville gérait ses déchets en interne. Au vu des immenses tas de m*rde (pardon, de "déchets ultimes") qu'on vient enterrer chez nous, le bilan est nettement moins positif.

          Idem sur le chauffage. L'habitat vertical permet de réduire la facture par personne, mais si vous acceptiez tous (y compris le mec du RDC, qui profite pas du chauffage des mecs d'en dessous) de vous chauffer aussi peu que le mec qui compte son bois/fioul, ça serait probablement encore plus efficace.

          Vos transports en commun sont hyper-vertueux quand ils sont pleins, par rapport à une voiture individuelle. Mais quid des rames qui circulent à vide "parce qu'en dehors des heures de pointe", mais que vous n'êtes quand même pas prêts à attendre une heure entre chaque métro?

          Mais promis, quand vous y serez, vous aurez le droit de venir nous donner des leçons d'écologie. Bisou.

          • [^] # Re: T'aimes pas le maire

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

            Ce serait vrai si la ville gérait ses déchets en interne. Au vu des immenses tas de m*rde (pardon, de "déchets ultimes") qu'on vient enterrer chez nous, le bilan est nettement moins positif.

            Pourtant les villes avec un transport en commun efficaces ont un bilan environnemental bien supérieur par habitant qu'à un campagnard lambda. Déchets inclus (d'ailleurs une partie sert à alimenter l'électricité ou le chauffage de la zone).

            Idem sur le chauffage. L'habitat vertical permet de réduire la facture par personne, mais si vous acceptiez tous (y compris le mec du RDC, qui profite pas du chauffage des mecs d'en dessous) de vous chauffer aussi peu que le mec qui compte son bois/fioul, ça serait probablement encore plus efficace.

            Tu oublies que les immeubles sont intéressants pour le chauffage pour deux autres raisons (dont bénéficie le gars au RDC) : moins de surface de contact avec l'extérieur (car pas de toit sauf pour le dernier étage, rarement 4 façades direct pour chaque appartement), donc moins de perdition, mais aussi volume à chauffer plus faible par habitant donc moins coûteux à chauffer.

            Vos transports en commun sont hyper-vertueux quand ils sont pleins, par rapport à une voiture individuelle. Mais quid des rames qui circulent à vide "parce qu'en dehors des heures de pointe", mais que vous n'êtes quand même pas prêts à attendre une heure entre chaque métro?

            Vu ce qu'un bus, tram ou rame plein permet d'économiser en une fois, il peut faire quelques passages à vide que cela reste positif environnementalement parlant. Le bilan citadin sur cet aspect est indéniable (d'autant qu'en général en heure creuse, il y a moins de véhicules qui tournent à vide que de véhicules pleins en heure de pointe).

            Mais c'est évidemment un défaut du transport en commun et qui fait qu'il se cantonnera aux grands axes où le trafic est suffisant pour que ce soit intéressant économiquement. Pour les axes plus mineurs, voitures (autonomes sans doute un jour), à pied ou vélo.

            • [^] # Re: T'aimes pas le maire

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              les villes avec un transport en commun efficaces

              Ce qui n'est pas le cas général du tout. Puisqu'on parlait des "délires" clientélistes des élus locaux, on peut parler de la mode actuelle du tramway partout : l'impact environnemental de la mise en œuvre est délirant, pour un bénéfice modéré en termes d'efficacité (ça remplace le plus souvent des réseaux bus existants).

              bilan environnemental bien supérieur par habitant qu'à un campagnard lambda

              Bof. Faut regarde la vue d'ensemble aussi. Le campagnard lambda, il va moins souvent au théâtre/cinéma/concert (parce qu'il n'y en a pas trop près de chez lui), c'est donc autant d'occasions où sa voiture reste au garage. Il prend généralement moins facilement l'avion (pour des raisons similaires), n’achète pas forcément autant de gadgets électroniques (quoique depuis Amazon…), passe ses week-ends à entretenir sa maison plutôt qu'à aller loin de chez lui, etc…

              Tu oublies que les immeubles sont intéressants pour le chauffage pour deux autres raisons (dont bénéficie le gars au RDC) : moins de surface de contact avec l'extérieur (car pas de toit sauf pour le dernier étage, rarement 4 façades direct pour chaque appartement), donc moins de perdition, mais aussi volume à chauffer plus faible par habitant donc moins coûteux à chauffer.

              Ouép, mais en échange on chauffe tout le monde au minimum acceptable par le plus frileux (enfin le plus frileux avec poids au réunions de copro, mais dans la vraie vie c'est quand même les retraités qui commandent dans ce genre d'instance). C'est souvent beaucoup plus que ce que l'habitat individuel moyen s'offre comme luxe. Et ça n'est pas une vue de l'esprit : je crève de chaud dans la plupart des appartements où je vais. Et les occupants parfois aussi, quand je vois comment certains ouvrent grand en hiver.

              Vu ce qu'un bus, tram ou rame plein permet d'économiser en une fois, il peut faire quelques passages à vide que cela reste positif environnementalement parlant. Le bilan citadin sur cet aspect est indéniable (d'autant qu'en général en heure creuse, il y a moins de véhicules qui tournent à vide que de véhicules pleins en heure de pointe).

              En tissu très urbain, oui. Sur du un peu moins dense (i.e. banlieue et grande banlieue), c'est beaucoup moins net : tes heures creuses sont beaucoup plus creuses, sans pour autant te permettre d'interrompre complètement le service. Et tes distances aggravent l'usure de ton matériel et ton rythme de renouvellement. Et alourdissent d'autant ton bilan : tes bus partent au rebus avec beaucoup moins de km/personne que les lignes parisiennes intra-muros (pour prendre un exemple concret).

              C'est pas pour rien que beaucoup (trop?) d'agglomérations moyennes ont essayé de mettre en œuvre du transport à la demande - pour se rendre compte après, parfois, que beaucoup trop d'usagers confondaient avec "taxi municipal".

              • [^] # Re: T'aimes pas le maire

                Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

                Bonjour,

                Pourrais-tu préciser cela :

                C'est pas pour rien que beaucoup (trop?) d'agglomérations moyennes ont essayé de mettre en œuvre du transport à la demande - pour se rendre compte après, parfois, que beaucoup trop d'usagers confondaient avec "taxi municipal".

                En effet, mon agglo met en place des systèmes de ce type, donc je suis intéressé si tu as des liens de communes ayant fait un bilan, négatif comme positif. :)

                Concernant les bus de grande banlieue, pour les avoir pris à une époque, c'était 3 bus le matin, autant le soir, pour aller à la gare. Fréquence trop faible, temps de trajet trop long, risque de rater le dernier en cas de retard de train : on n'était qu'une poignée (les deux tiers du trajet se faisait avec moins de 5 personnes, j'ai régulièrement fini seul alors que je descendais à mi-parcours). De fait, c'était peu pratique, nécessaire (ces rares bus m'ont donné l'air de rien une indépendance de transport pour aller à la fac alors que j'étais encore mineur) et économiquement catastrophique. Remplacer ça par un service à la demande conçu intelligemment semble à priori une bonne idée (notez que comme quelqu'un peut vouloir monter à l'avant-dernier arrêt pour aller au dernier, le bus devait faire tout le parcours tout le temps, souvent à vide à la fin ; rien que dire : « le bus dessert les arrêts des gens présents et ceux pour lesquels on a été prévenus » fait du service à la demande et diminue les couts et les temps de trajet !).

                • [^] # Re: T'aimes pas le maire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Je peux te faire un retour personnel là dessus. Il y a pour moi un problème principal (dans la façons don't c'est réalisé par chez moi). Si tu es tout seul, en 10 minutes le transport à la demande te dépose à l'arrêt de tramway le plus proche et c'est très pratique. Par contre s'il y a un peu de monde qui a réservé sur le même créneau que toi, c'est parti pour la tournée de tous les villages du canton, qui peut parfois prendre plus d'une heure. Du coup si tu as besoin d'arriver à un horaire précis, tu es obligé de prévoir une heure de marge en cas de période de pointe.

                  Finalement, je fais le trajet jusqu'à l'arrêt de tramway en vélo. Sauf cas particuliers, du genre je dois aller prendre un train ou un avion et j'ai un gros bagage à transporter (encore que, avec un peu d'habitude ça peut se faire en vélo aussi).

                • [^] # Re: T'aimes pas le maire

                  Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                  Dans mon coin, je ne l'ai jamais utilisé car pour essayer, il fallait prendre l'abonnement annuel.

                  "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: T'aimes pas le maire

            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

            j'ai jamais dit que fallait pas de ronds points ou pas de voiture, ou pas de route convenable! Franchement c'est chiant ces pouilleux qui savent pas lire…

            l'endroit dont je te parle, y a PAS d'embouteillage. Entre 2 villages, l'un n'a jamais fait d'excès, possède même une industrie de pointe, les gens s'y porte à merveille et l'autre, ils te pourrissent la vue d'horreurs qu'il refont tous les 3 ans!

        • [^] # Re: T'aimes pas le maire

          Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

          La ville, la vrai, ça pollue moins par habitant.

          La ville, la vraie, ça meurt au bout de 3j, le temps d'écouler les stocks de bouffe. Tu peux pas opposer ville et campagne, c'est un mécanisme global qu'on appelle la civilisation.

          La notre est peut-être pas faramineuse, mais pense aussi aux avantages et te concentre pas exclusivement sur les inconvénients.

  • # une généralité malheureusement

    Posté par . Évalué à 10 (+15/-0).

    La voiture est devenue une généralité malheureusement, au détriment de tout le reste.

    Dans ma communauté de communes, le trajet médian est de 4,5km. Il y a pourtant seulement 1% de déplacement en vélo. Ça bouchonne de partout, une bonne partie de la ville est composée de parking bétonnés mais ça m'arrête pas les gens : ils vont voter en voiture, vont acheter leur pain en voiture, emmène leurs gamins à l'école primaire en voiture…

    Perso je pense tristement qu'il n'y a qu'une seule solution: lorsque l'énergie deviendra inaccessible, alors les bétonneurs en tout genre n'auront pas d'autre choix que d'arrêter leurs conneries. Et là, ça sera le drame pour les pauvres et les villes-dortoir autour des grosses villes.

    • [^] # Re: une généralité malheureusement

      Posté par . Évalué à -6 (+5/-13).

      La voiture est devenue une généralité malheureusement, au détriment de tout le reste.

      tout le reste c'est quoi ? Les pieds ? certes, c'est bien quand tu es en bonne santé (idem pour le vélo). Mais les jours de pluie c'est pas top (idem aussi pour le vélo). Sinon ya quoi ? Les transports en commun ? Je les subis tous les jours et c'est loin d'être la panacée. Personnellement je ne suis pas du genre à prendre ma voiture inutilement, cependant il faut simplement admettre que les alternatives sont loin d'être suffisamment efficaces pour se présenter comme alternative sérieuse dans tous les cas.

      • [^] # Re: une généralité malheureusement

        Posté par . Évalué à 10 (+10/-1).

        Si le trajet moyen est réellement de 4.5 km sur du plat, 50% des trajets pourraient se faire à vélo avec assez de pistes.

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: une généralité malheureusement

        Posté par . Évalué à 5 (+6/-1).

        La bétonnisation coûte extrêmement cher. C'est souvent un choix idéologique des maires et des intercommunalités car dans beaucoup d'endroits ils n'ont pas mis en place les transports en commun les plus essentiels (un mini-bus qui fait des navettes en fonction de "reservations", c'est pas la mer à boire). A cela s'ajoute qu'une très grande partie des dépenses sont co-financées par les départements, régions, Etat, voir l'union européenne !, alors pourquoi se priver ?

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

          ca va finir bientôt je pense, la suppression de la TA avec la PROMESSE (hi hi hi) de reverser au ville le montant exact. D'ailleurs la plupart des villes par chez moi ronchonne car elle doivent faire des efforts a cause de la baisse de dotation.

          L'astuce est de ne plus permettre de collecter des impôts par une autre entité que l'etat, c'est pas plus mal et ca fait chier toutes les villes qui ne sont pas enmarche cad -> aucune. Du coup Macron n'a rien a perdre de ce coté, il devrait aller jusqu'au bout.

          je dépense a tout va, pour pouvoir être réélu c'est lentement mais sûrement fini.

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

            ca va finir bientôt je pense, la suppression de la TA avec la PROMESSE (hi hi hi) de reverser au ville le montant exact

            J'ai pendant un bon moment cherché ce qu'etait la "TA"… Me dit pas que c'est la taxe d'habitation ?

      • [^] # Re: une généralité malheureusement

        Posté par . Évalué à 10 (+15/-0).

        tout le reste c'est quoi ? Les pieds ? certes, c'est bien quand tu es en bonne santé

        Justement, les études scientifiques sont unanimes: pour être en bonne santé, il vaut mieux faire du vélo que de la voiture :)

        Mais les jours de pluie c'est pas top

        Tiens, on peut jouer à un petit jeu : Combien de jour/an je me fait vraiment tremper en vélo, sur un trajet de 30 min pour aller au taf ? Perso en 2017 j'en suis à … 2 jours ! Mais j'habite une région privilégiée, près de Nantes.

        cependant il faut simplement admettre que les alternatives sont loin d'être suffisamment efficaces pour se présenter comme alternative sérieuse dans tous les cas.

        Eh falot ! Je n'ai jamais parlé d'éradiquer la voiture, simplement de ne pas faire n'importe quoi : quand 50% des trajets font moins de 4,5 km, et que le vélo représente moins de 1% des trajets, tu ne trouves pas qu'il y a un sérieux problème, au vu des problèmes innombrables que pose la circulation automobile ?

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

          tout le reste c'est quoi ? Les pieds ? certes, c'est bien quand tu es en bonne santé

          Justement, les études scientifiques sont unanimes: pour être en bonne santé, il vaut mieux faire du vélo que de la voiture :)

          Perso, je ferais bien du vélo mais j'ai peur des voitures…

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

          Tiens, on peut jouer à un petit jeu : Combien de jour/an je me fait vraiment tremper en vélo, sur un trajet de 30 min pour aller au taf ?

          Auax Pays-Bas ou au Danemark il pleut très souvent, pourtant beaucoup de gens vont au travail en vélo. Ils mettent simplement des vêtements imperméables au-dessus de leurs vêtements les jours de grosse pluie (et éventuellement, partent plus tôt ou plus tard pour éviter une averse). Sinon, pour les jours de forte pluie, il y a aussi les transports en commun.

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

          Justement, les études scientifiques sont unanimes: pour être en bonne santé, il vaut mieux faire du vélo que de la voiture :)

          Je crois que tu as mal lu : je ne parle pas de préserver sa santé, mais de pouvoir se déplacer lorsqu'on est déjà en mauvaise santé (lorsque les moyennes distances ne peuvent se faire à pied/à vélo). Je pose la question parce que je connais des personnes dans ce cas (moi de ce côté, ça va).

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

            J'ai bien lu je te rassure :) Pour certaines mauvaises santé (surpoid, etc.), ma remarque est tout à fait pertinente, pour d'autres c'est à côté.

            Prenons l'exemple d'un fauteuil roulant. Il me semble qu'une ville « automobiliste » est à proscrire, avec des voitures qui roulent vitent, des trottoirs inexistant ou peu large, des distances importantes pour aller faire ses courses à l'hypermarché.

            Une commune « mobilité douce » me semble nettement plus pertinent, avec des voies vertes utilisable en fauteil, un centre-ville piéton ou presque, donc sans trottoirs, avec des commerces regroupé au sein même de la ville, le danger des voitures éloigné des personnes fragile (enfants, vieux, handicapés).

            Typiquement des engins type tricycle électrique, ou « voiturette électrique de golf» permettent à des personnes âgés de garder une autonomie plus longtemps que s'il leur fallait conduire une vraie voiture.

            Mais pour avoir ce genre d'infrastructure, il faut bien sûr que la population de cycliste soit relativement conséquente, pour justifier la dépense…

            • [^] # Re: une généralité malheureusement

              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

              Tu sembles un peu oublier les gens qui vont suffisament bien pour ne pas être en fauteuil roulant, mais qui ne vont pas suffisamment bien pour faire du vélo ou pour marcher.

              Pour le reste je suis d'accord avec toi.

              • [^] # Re: une généralité malheureusement

                Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                J'aimerais bien savoir qui ils sont et leur proportion dans la population. Faire du vélo c'est pas nécessairement sur un routier à 45km/h minimum hein. Enfin, j'ai peut-être une idée, par exemple les vieux croûlants genre mon grand-père. Du coup c'est quoi ta solution pour éviter le vélo, la voiture ? Franchement je suis content qu'il ne conduise plus, finir sa vie en commettant un homicide ça serait pas cool.

                • [^] # Re: une généralité malheureusement

                  Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Faire du vélo c'est pas nécessairement sur un routier à 45km/h minimum hein.

                  Ben des personnes souffrant de problèmes d'articulation ou autre qui les empêche de faire du vélo ou de marcher sur longue distance, sans forcément être très âgés. Il y a quelques personnes que je connais dans mon entourage.

                  Du coup c'est quoi ta solution pour éviter le vélo, la voiture ?
                  Peut-être que le vélo électrique (ou une espece de scooter électrique, ou même voiturettes électriques qui sont en temps normal utilisés par les personnes ne pouvant plus du tout marcher) pourrait être la solution, celà dit si ces personnes ont également besoin d'un véhicule pour les longues distances, il faut que le prix ne soit pas un frein (parce que sinon, elles choisiront le moyen de transport le plus "général). Une espèce de vélib électrique (ou truc du genre) pourrait être une solution.

                  • [^] # Re: une généralité malheureusement

                    Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                    Quand on y réfléchit, les transports en communs bondés ne sont pas forcément une solution pour ces personnes.

                    • [^] # Re: une généralité malheureusement

                      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                      Ils ont des places prioritaires qui rendent cela praticable… C'est ce qui permet à ma grand-mère de 92 ans de continuer à se déplacer en bus dans Paris. Ça, et la gentillesse de bon nombres de franciliens prêts à l'aider en cas de besoin.

                      • [^] # Re: une généralité malheureusement

                        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Ils ont des places prioritaires qui rendent cela praticable…

                        Il faut justa qu'elles soient accessibles … parce que parfois, quand les rames sont bondées, c'est juste pas possible de se frayer un chamin vers ces places. Et avant ça faut pouvoir accéder au métro ou train, ce qui est loin d'être garanti à Paris (escalators constamment en panne, j'en vois un par exemple en gare du Nord qui doit être arrêté depuis plus d'un an …).

                        la gentillesse de bon nombres de franciliens prêts à l'aider en cas de besoin.

                        Ca commence à se perdre, malhereusement.

                        • [^] # Re: une généralité malheureusement

                          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                          Il faut juste qu'elles soient accessibles … parce que parfois, quand les rames sont bondées, c'est juste pas possible de se frayer un chemin vers ces places.

                          C'est entre autre pour ça que j'ai parlé de la gentillesses des gens, qui bien souvent, l'aident à y accéder… Et des transports tellement pleins que je ne parviens pas à rentrer dedans, ça m'est arrivé sans souffrir de handicap.

                          Et avant ça faut pouvoir accéder au métro ou train, ce qui est loin d'être garanti à Paris (escalators constamment en panne, j'en vois un par exemple en gare du Nord qui doit être arrêté depuis plus d'un an …).

                          Je n'ai effectivement pas parlé des autres modes de transport que le bus…

                          Et effectivement, sans même parler des pannes, l'état général de l'accessibilité au métro/RER/train est lamentable à Paris. J'ai un (autre) membre de ma famille qui est en fauteuil, et il lui est arrivé plusieurs fois de devoir renoncer à des activités sur Paris, faute pouvoir accéder au transport (parfois car le trajet lui prend beaucoup plus de temps). Il y a certes un service de transport à la demande de la RATP pour les PMR, mais celui-ci est réservé aux seuls franciliens…

                          la gentillesse de bon nombres de franciliens prêts à l'aider en cas de besoin.

                          Ça commence à se perdre, malheureusement.

                          C'était mieux avant, ma bonne dame… OK, -->[]

                        • [^] # Re: une généralité malheureusement

                          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                          (escalators constamment en panne, j'en vois un par exemple en gare du Nord qui doit être arrêté depuis plus d'un an …

                          Et encore, ça c’est quand yen a. Ya des stations qui ont juste un bon escalier bien vener. Porte de Versailles, la station qui dessert un parc d’exposition n’a que des escaliers, c’est assez délirant quand même.

                          Et même si tu un Escalator, en fauteuil roulant, c’est assez rocknroll quand même.

                          Et me lances pas sur le merdier d’organisation qu’est orly (et cdg est juste marginalement mieux).

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: une généralité malheureusement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

                    Réponse classique de bagnoleux. "Mon grand-oncle a de l'arthrite (et surtout on n'envisagera surtout pas que son inactivité physique totale pendant 30 ans puisse en être la cause, merci bien) donc on ne peut pas abandonner nos 50 millions de bagnoles". Les bouchons parisiens (je parle pour ce que je cotois) sont remplis de CSP+ dans la force de l'âge seuls dans leur Audi. Bougez-vous le fion, ça vous fera du bien à vous et aux autres.

                    • [^] # Re: une généralité malheureusement

                      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                      Mon grand-oncle n'a pas d'arthrite, mais je connais bien aussi les bouchons de la banlieue parisienne : je les ai pratiqués quotidiennement pendant des années (trajet très grande banlieue à proche banlieue mais pas dans l'axe : deux bonnes heures minimum en transports en commun) et les pratique encore parfois sur ma configuration actuelle (chaque fois que je compte quitter Paris après 22h, en fait). Mon analyse sociologique diverge légèrement de la tienne :

                      • jusqu'au périphérique (ou, disons, à l'A86), on voit surtout des caisses de merde (y compris la mienne), immatriculées en grande couronne quand c'est pas en province, avec assez peu de costards-cravate.
                      • dans Paris, effectivement, c'est plus "grosses cylindrées costume gomina", mais une grosse partie à l'air d'être du VTC (i.e. souvent des gens assis à l'arrière). Impression renforcée par le fait que je vois pas mal d'équipages similaires poireauter autour de la Gare du Nord.

                      On est tous des cas particuliers. Et une bagnole, ça coûte cher à l'achat et à l'entretien : quand tu peux t'en passer, tu le fais. Sans trop hésiter. Sauf que - expérience perso à l'appui - quand tu dois choisir entre voiture et transports en commun, tu es souvent face au choix suivant :

                      a) une durée moyenne D en transports en commun, avec plein de contraintes (horaires, promiscuité, fiabilité), et une durée max déraisonnable (trains parfois annulés purement et simplement) ; et
                      b) une durée moyenne D+10% en voiture, avec les horaires que tu veux (et la possibilité d'influer sur ton temps de parcours avec tes horaires), avec un siège garanti, ta musique, tes odeurs, ton bordel, tu peux fumer dedans si tu veux … et une durée max qui excède rarement le quadruple de ton temps moyen (le pire que j'ai pu faire, perso, même en comptant un retour en dépanneuse).

                      Alors forcément, c'est difficile de préférer les transports dans ces conditions. À l'heure actuelle, j'évite la bagnole parce que je travaille intra-muros, que j'ai une très bonne ligne de train, et que j'arrive à éviter le métro une fois dans Paris. Si demain je travaille en proche banlieue, il y a toutes les chances que je retourne à la voiture.

                      Avec des transports beaucoup plus efficaces sur un trajet donné, tu parviens à compenser les avantages individuels de la bagnole (ou en tous cas du véhicule perso, ça peut valoir aussi pour le vélo si tu es sur une distance qui s'y prête). Mais gagner 20 minutes de trajet, ça vaut pas les désagréments des transports en commun.

                      • [^] # Re: une généralité malheureusement

                        Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

                        On est tous des cas particuliers. Et une bagnole, ça coûte cher à l'achat et à l'entretien : quand tu peux t'en passer, tu le fais. Sans trop hésiter. Sauf que - expérience perso à l'appui - quand tu dois choisir entre voiture et transports en commun, tu es souvent face au choix suivant :

                        a) une durée moyenne D en transports en commun, avec plein de contraintes (horaires, promiscuité, fiabilité), et une durée max déraisonnable (trains parfois annulés purement et simplement) ; et
                        b) une durée moyenne D+10% en voiture, avec les horaires que tu veux (et la possibilité d'influer sur ton temps de parcours avec tes horaires), avec un siège garanti, ta musique, tes odeurs, ton bordel, tu peux fumer dedans si tu veux … et une durée max qui excède rarement le quadruple de ton temps moyen (le pire que j'ai pu faire, perso, même en comptant un retour en dépanneuse).

                        Oui… C'est bien beau de culpabiliser les gens qui ne prennent pas le transport en commun, mais encore faudrait-il qu'ils soient attractif par rapport à la voiture moto (dans mon cas).

                        • 1 ticket de bus ça vaut à peu près 1l d'essence, et pour aller dans le centre, généralement, il en faut aussi un pour revenir. Avec 1l d'essence, à 6l au 100, on fait 16,6km. C'est à dire largement assez pour n'importe quel trajet urbain.
                        • Pas besoin d'attendre pour partir
                        • Trajet au moins aussi rapide
                        • On peut rentrer à 3h du mat' si ça nous chante
                        • On passe un meilleur moment dans le trajet
                        • Pas besoin de réserver

                        Ce que je veux dire par là, c'est que si c'est plus cher de prendre le bus, même pour une personne seule, faut pas s'étonner que les gens le fassent pas. C'est vraiment pas normal, la mutualisation est sensée baisser les coûts.

                        Pareil pour le train… Si la SNCF est sérieusement concurrencée par des mecs dans leur machine à pétrole qui dépassent pas les 130km/h, c'est vraiment la honte.

                        Et l'avion, c'est un véritable scandale que ce soit moins cher que le train, tout en ayant un bilan carbone genre 100 fois supérieur…

                        • [^] # Re: une généralité malheureusement

                          Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                          1 ticket de bus ça vaut à peu près 1l d'essence, et pour aller dans le centre, généralement, il en faut aussi un pour revenir. Avec 1l d'essence, à 6l au 100, on fait 16,6km. C'est à dire largement assez pour n'importe quel trajet urbain.

                          Ça c'est une énorme simplification. Le coût de revient au kilomètre doit prendre en compte le prix d'achat du véhicule, ton kilométrage annuel, les taxes, le coût de tes moyens de parking, le coût de ta prime d'assurance, le prix des entretiens, des pneus et autres consommables, la dépréciation de ta voiture et sa valeur à la revente, le nombre d'années que tu gardes ton auto.

                          Et si tu comptes tout ça l'utilisation de la voiture est bien plus onéreux au kilomètre.

                          • [^] # Re: une généralité malheureusement

                            Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

                            Et si tu comptes tout ça l'utilisation de la voiture est bien plus onéreux au kilomètre.

                            Pas si tu en as besoin d'en avoir une de toute façon. c'est à dire que tu dois faire régulièrement des trajets que tu ne peux pas faire en transport en commun.

                            Ce que je veux dire, c'est que dans mon cas, sachant que pour aller n'importe où dans l’agglomération, j'ai le choix entre le bus et la moto, il est plus raisonnable de prendre la moto, et c'est un problème. Le bus n'est pas assez attractif.

                            Après, oui, le stationnement en ville, en voiture, c'est un problème qui peut pousser à prendre le bus. En moto, ça n'en est pas un.

                            • [^] # Re: une généralité malheureusement

                              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                              Pas si tu en as besoin d'en avoir une de toute façon. c'est à dire que tu dois faire régulièrement des trajets que tu ne peux pas faire en transport en commun

                              Si. Même s'il y'a des prix fixes le kilométrage et l'usure n'est pas le même, la problématique du coût de stationnement non plus, éventuellement le prix de l'assurance.

                              Du reste si je prends mon exemple perso j'ai fais le calcul et même si j'utilise un peu la voiture je m'en sortirait pour bien moins cher avec un système de car sharing (qui en plus me permettrait d'avoir accès à un minibus quand j'en ai besoin et une citadine quand ce n'est pas le cas). Là mon auto vient tout juste de passer les 100000km donc elle est dans sa période la plus économique, je pense lâcher l'assurance casco complète à la prochaine échéance et elle ne nécessite pas encore de gros frais type embrayage ou autre. Mais le jour où je décide que le coût de l'entretien de la mienne prend l'ascenseur exit la bagnole et je pense que je me tournerais vers du partage de voiture.

                              • [^] # Re: une généralité malheureusement

                                Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                                bien moins cher avec un système de car sharing

                                Ce qui est hyper-cool. Mais réservé à des environnements assez urbanisés. Dans ma cambrousse constellée de bleds de moins de 500 habitants, c'est pas demain la veille.

                            • [^] # Re: une généralité malheureusement

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                              Le site de l'argus donne chaque le prix de revient kilométrique d'une voiture et qui comprend "tout", achat, entretien, assurance, utilisation, bref un calcul plutôt rigoureux : http://www.largus.fr/actualite-automobile/prk-2017-ce-que-vous-coute-reellement-votre-voiture-8346400.html

                              Le meilleur modèle est à 0,47€/km, 15 km revient à 7,55€.

                              • [^] # Re: une généralité malheureusement

                                Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

                                Est-ce qu'il est intéressant d'acheter une voiture pour économiser sur le transport en commun ? Non.

                                Est-ce qu'il est intéressant de prendre les transports en commun sachant que tu as une voiture : NON.

                                Tu ne peux pas inclure les coûts fixe de l'automobile, puisque la question n'est pas de savoir si c'est intéressant d'en acheter une ou pas (tu l'a déjà, de toute façon), la question c'est de savoir si c'est intéressant de t'en servir ou pas. Si tu t'en sers, ça coûte l'essence, l'usure des pièces et la décote liée au kilométrage (et seulement celle ci).

                                • [^] # Re: une généralité malheureusement

                                  Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                                  Est-ce qu'il est intéressant de prendre les transports en commun sachant que tu as une voiture : NON.

                                  Ça dépend des trajets; typiquement avant que mon boulot ne déménage, c'était 10-15 minutes de trains pour y aller (assis), 30 minutes en voiture le dimanche, 45 minutes en semaine.

                                  Maintenant il a déménagé, j'en suis à 40 minutes en transport en commun, et mon confort dépend fortement de mon heure de départ, mais le temps en voiture n'a pas changé.

                                  En île de France, la moitié du pass navigo est payé par l'entreprise (voire la totalité dans certains cas), ce qui fait qu'on peut se déplacer partout pour 35€. Par jour ouvré ça doit tourner dans les 1€75, en considérant qu'on ne l'utilise que pour le trajet maison <-> boulot. Sachant que dans les transport je peux regarder ma tablette ou lire un livre, le choix est très vite fait.

                                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                            • [^] # Re: une généralité malheureusement

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

                              Après, oui, le stationnement en ville, en voiture, c'est un problème qui peut pousser à prendre le bus. En moto, ça n'en est pas un.

                              Non, c'est sur que de reporter le problème de stationnement sur les autres usagers de la voie publique n'est pas un souci.

                              • [^] # Re: une généralité malheureusement

                                Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                                Non, c'est sur que de reporter le problème de stationnement sur les autres usagers de la voie publique n'est pas un souci.

                                Il y a toujours moyen de se garer là où ça ne gène personne. Même si parfois il faut faire 100 ou 200m de plus.

                          • [^] # Re: une généralité malheureusement

                            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                            C'est un cercle vicieux. À partir du moment où tu es dans une situation trop contraignante pour utiliser uniquement transports en commun/vélo/pieds, tu te prends une voiture. Et une fois que tu as une voiture, tu es vite tenté de la prendre pour n'importe quel trajet, dès que l'alternative devient un tout petit peu contraignante. Il pleut ? Hop, voiture !
                            Puis tu n'utilises quasiment plus de transports en commun, donc tu n'as plus d'abonnement, et finalement tu ne les utilises plus du tout.

                            • [^] # Re: une généralité malheureusement

                              Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

                              C'est un cercle vicieux parce que les transports en communs sont tout pourris…

                              Ça devrait être moins cher, il devrait y avoir un service minimum toute la nuit, ça devrait pas être la misère pour faire un trajet banlieue-banlieue. Quite à subventionner massivement.

                              Et pourquoi pas même faire des choses (aucune idée de quoi) pour que les transports en commun deviennent un lieu convivial !

                              Présentement, les seules mesures prise pour inciter les gens à prendre le transport en commun, c'est de les dissuader de prendre leur voiture. C'est pas assez, et quand ces mesures sont d'ordre financière (stationnement payant), ça remplit juste les bus de pauvres, et c'est inacceptable.

                        • [^] # Re: une généralité malheureusement

                          Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                          Si la SNCF est sérieusement concurrencée par des mecs dans leur machine à pétrole qui dépassent pas les 130km/h, c'est vraiment la honte.

                          La sncf paye ses voies, pas les machines à pétrole.

                          "La première sécurité est la liberté"

                          • [^] # Re: une généralité malheureusement

                            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

                            Si la SNCF est sérieusement concurrencée par des mecs dans leur machine à pétrole qui dépassent pas les 130km/h, c'est vraiment la honte.

                            La sncf paye ses voies, pas les machines à pétrole.

                            Quand la machine a pétrole prend l'autoroute, si. Mais sinon, tu as raison, tout le monde paie pour les routes. C'est le fond du problème. C'est pas normal que seuls les utilisateurs de la SNCF paie pour pour l'entretient des voies, alors que toute la société bénéficierait d'un super réseau ferré. Et réciproquement, c'est pas normal que toute la société paie autant pour l'entretient des routes, alors qu'elle est principalement dégradée par les poids lourds.

                            • [^] # Re: une généralité malheureusement

                              Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                              Quand la machine a pétrole prend l'autoroute, si.

                              L'autoroute A83 (Caen-Rennes) est à 130km/h sur une grande partie (et 110, pour le reste) : gratuite du début à la fin.
                              2h en voiture, 3-4h en train.

                              (il doit y avoir bien d'autres exemples d'autoroutes ou de routes pour automobiles gratuites)

                    • [^] # Re: une généralité malheureusement

                      Posté par . Évalué à -1 (+1/-4). Dernière modification le 13/10/17 à 17:42.

                      Réponse classique de bagnoleux. "Mon grand-oncle a de l'arthrite (et surtout on n'envisagera surtout pas que son inactivité physique totale pendant 30 ans puisse en être la cause, merci bien)

                      L'une des personnes qui est dans cet état et que je connais a bossé toute sa vie comme maçon: il n'est pas resté sur un fauteuil devant son clavier à longueur de journée. Et pour les autres tu n'as absolument pas à les juger.

                      Et pour ton info, les transports je les subis tous les jours alors que je pourrais prendre ma bagnole et avoir moins d'ennuis : ça ne m'empêche pas de voir la réalité, contrairement à ce que des bobos écolos comme toi : les transports en commun, dans l'état actuel des choses, c'est loin d'être la solution anti voiture.

                      • [^] # Re: une généralité malheureusement

                        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                        toutes mes excuses au lectorat de linuxfr, aux modérateurs et çà Suffloppe pour ma réaction.

                        Est-ce qu'un modérateur pourrait supprimer ma première phrase, ainsi que modifier la phrase suivante pour qu'elle devienne "… il n'est pas resté sur un fauteul …" ? Je n'aurais pas du me laisser emporter comme ça, même si je n'ai pas appréciué le côté donneur de leçon du commentaire auquel je répondais.

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

            Dans bien des cas le vélo est plus adapté que l'auto aux personnes en situation de handicap.

            unijambiste à vélo tractant du bois

            Ceci dit, si les autos n'étaient utilisées que pour les urgences et les malades, je pense qu'on ne verrait pas l'engorgement et la vitrification des espaces de vie au profit de la voiture que nous subissons.

      • [^] # Re: une généralité malheureusement

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

        Ben oui, la pluie ça mouille.

        Personellement je fais 15km de vélo pour aller travailler, et je mets à peine plus de temps que mes collègues qui font à peu près le même trajet en voiture. Et oui, il m'arrive d'être trempé quand il y a une averse. Je prévois des vêtements de rechange, et le problème est réglé (sans avoir à construire autoroutes, bretelles de déviation, rond points, tout ça).

      • [^] # Re: une généralité malheureusement

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

        Les transports en commun ? Je les subis tous les jours et c'est loin d'être la panacée.

        A Paris ça marche très bien. Pourquoi pas dans toutes les villes?

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

          À Paris il y a une forte concentration d'usagers donc on peut prévoir un réseau dense et efficace pour un prix relativement raisonable. En campagne, ça coûte cher de mettre un bus toutes les demi-heures entre des petits villages (le bus sera souvent vide) si c'est supporté par les impôts locaux. En revanche, s'il y avait une volonté nationale de favoriser les transports en commun financé par les impôts nationaux, là ça serait intéressant. À noter que la RATP est financée par tous les français, alors que les autres réseaux de transports publics (même ceux des grandes villes) sont financés seulement par les locaux.

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

          Car, au moins, 3 villes sur les 10 plus peuplées de France (Marseille, Toulon et Nice) ont un relief important rendant les solutions parisiennes type métro / tramway pas utilisable sur toute la surface des villes et des périphéries. Cela freine évidemment l'usage du vélo localement. Déjà que pour cette zone c'est impossible de doubler les voies de trains (car actuellement c'est une voie par sens entre Marseille et Cannes), que pour Toulon il a fallut 30 ans de travaux pour seulement quelques kilomètres d'un tunnel souterrain pour traverser la ville sans boucher ses artères de surface. Je n'ose imaginer un réseau complet de métro.

          Sans compter les villes au bord de la mer, dont celles citées plus haut, où le métro a donc des contraintes de circulation. De même pour le ferroviaire (type RER).

          Puis bien sûr il faut financer tout cela (Paris et l'Île de France c'est très riche, très peuplé et avec un soutien énorme de l'État car il y a tout là bas), nul doute que certaines grandes villes pourraient rapidement rentabiliser ce genre de travaux. Mais de là à généraliser à toutes les villes, mêmes moyennes, j'en doute.

          Puis bon, Paris c'est génial en terme de transport en commun. Quand je viens un week-end sur place, jamais besoin d'une voiture. Mais de ce que j'en comprends, ce raisonnement ne fonctionne que pour Paris et sa proche banlieue. Le reste de l'Île de France (où la population reste importante) dépend trop de la voiture.

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Il y a pourtant une technologie disruptive pour le transport des personnes capable d'emprunter les voies existantes sans avoir à poser des rails, mais aussi de grimper (et descendre!) la plupart des reliefs: le bus!

            http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: une généralité malheureusement

              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

              Le bus n'a pas toujours une voie dédiée ou ne peut pas emprunter certaines routes, faute de place pour manœuvrer. Du coup il est aussi sensible à la circulation (donc pas très fiable en heure de pointe).

              Et je ne sais pas si tu as constaté, mais ce qui fait qu'à Paris la voiture est évitable c'est aussi la diversité des moyens de transports. Cela permet notamment d'accepter plus de voyageurs car tu ne peux pas avoir une cadence infinie pour accepter tout le monde dans le métro (ou tout le monde dans le bus). Il n'est pas rare que les bus ou métros (pour Marseille) soient bondés dans les villes que j'ai cité.

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

            Si je ne m'abuse, Lyon est une des grandes villes avec un des reliefs les plus marqués et a pourtant bien réussi à mettre en places Bus / Métros / Trams.

            Bon ça coûte cher et de plus en plus cher tous les ans. Mais ça fonctionne.

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

          Ouais si on met de côté le côté olfactif du métro Paris est une des références mondiales en terme d'efficacité sur ce point. Le réseau métro/RER/Bus y est hyper efficace. Le truc c'est qu'enterrer des trains c'est un investissement lourd pour une plus petite ville et que ce n'est pas forcément aussi facile de créer des grands couloirs de bus dans des rues étroites que dans des boulevards Haussmanniens.

          Après je ne cautionne pas le "tout voiture" loin de là. Je m'étonne à chaque fois que je demande un renseignement ou une direction et que les gens grimacent quand ils apprennent que je compte faire les 2 ou 3 km à pied ou le double à vélo alors que c'est loin d'être un exploit pour une personne en bonne santé.

          • [^] # Re: une généralité malheureusement

            Posté par . Évalué à 0 (+1/-3).

            Le réseau métro/RER/Bus y est hyper efficace

            Absolument faux : seuls certaines conections le sont (et encore).

            • [^] # Re: une généralité malheureusement

              Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

              Absolument faux : seuls certaines conections le sont (et encore).

              Je te propose de venir en Île de France, lors de grosse grèves, lorsque les gens qui allaient en transport en commun se rabattent sur la voiture, et les km de bouchons qui s'en suivent ;)

              Les transport en communs ne servent pas qu'a leurs usager, mais aussi, et surtout aux automobilistes qui se retrouvent avec des routes dégagées.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: une généralité malheureusement

                Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

                2 chiffres parisien m'avaient marqué. L'automobile club de France (le lobby de constructeur) parle de 2 millions de mouvement de voiture en région parisienne par jour. Dans le tunnel de la Montparnasse, ils avaient mis des statistiques du métro. Il était question de 15 millions de voyages par jour, uniquement pour le métro.

                "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: une généralité malheureusement

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

          A Paris ça marche très bien. Pourquoi pas dans toutes les villes?

          Ca c'est une idée reçue : ou alors tu te contentes de bouger uniquement dans Paris.

          Dès que tu dois faire banlieue->paris ou banlieue-Banlieue, c'est de suite la grosse galère.

    • [^] # Re: une généralité malheureusement

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      C'est un peu court comme stat pour en tirer des conclusions.

    • [^] # x 4

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

      Chaque jour, un habitant de plus de 5 ans effectue 4,01 déplacements journaliers

      C'est tiré de l'étude aussi. Donc 4 fois un trajet médian de 4,5 km par jour, également valables pour les jeunes enfants.
      C'est un peu plus compliqué que "les gens peuvent prendre un vélo pour faire 4,5km".

      • [^] # Re: x 4

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Les enfants peuvent prendre un bus scolaire (car c'est l'essentiel des longs trajets des enfants).

        • [^] # Re: x 4

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

          Typiquement la question des bus scolaire est révélatrice : la mairie fournit un système de bus scolaire… quasi-vide ! Pourtant la mairie essaye de s'adapter, en terme d'horaire, de cadence, de parcours… mais rien n'y fait : les parents emmènent leurs enfants à l'école primaire en voiture, ce qui occasionne des bouchons importants dans le centre-ville et sur un pont…

          • [^] # Re: x 4

            Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

            Pour le coup je ne crois pas que ça vienne d'une préférence pour la voiture mais plutôt de la culture de la peur. Les medias et agences de marketing délivrent de la peur depuis plus de 30 ans à la télé et la radio. Du coup pas question pour un parent de laisser leur enfant être véhiculé par un chauffeur de bus probablement repris de justice et pédophile de surcroit. Déjà que ledit parent a du faire un effort sur lui-même pour laisser son enfant dans l'enceinte d'une école remplie de gens douteux prêts à les pervertirs mais bon pas le choix, c'est obligatoire et on peut pas se les trainer au bureau. En plus c'est plein de maladies les bus.

            Un exemple en grande bretagne avec cet article sur la réduction des zones de libertés des enfants d'une famille en seulement 4 génération :

            How children lost the right to roam in four generations

            Pourtant le taux de crime est à son plus bas depuis plus de 30ans d'après les statistiques britanniques.

            On risque moins mais on a paradoxalement plus peur pour nos enfants.

            • [^] # Re: x 4

              Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

              Pourtant le taux de crime est à son plus bas depuis plus de 30ans d'après les statistiques britanniques.

              Ceci dit, dit comme ça, on peut envisager que c'est parce que les enfants sont moins laissés dans la nature qu'ils sont moins victimes ?

              • [^] # Re: x 4

                Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

                C'est le taux de crime en général que j'ai cité.

            • [^] # Re: x 4

              Posté par . Évalué à 1 (+4/-5).

              ouais dis comme ça, c'est facile, mais quand c'est le tiens tu es a concerné à 100%.

              peut etre qu'a l'epoque et les 12 enfants par famille, tu accepter plus facilement d'en perdre un par accident. De nos jours tu en perd un, tu perd tout.

              • [^] # Re: x 4

                Posté par . Évalué à 7 (+4/-0).

                Non, c'est la trouille.

                Il y a un effet sidérant pour les évènements très rare. C'est assez surprenant comme effet. C'est un peu comme les soldats morts à la guerre. En dizaine de milliers par jour pendant la seconde guerre mondiale, un seul soldat mort aujourd'hui, et c'est un scandale. C'est pareil avec les enfants. Il y a bien moins d'histoires avec eux, c'est devenu exceptionnel, donc, c'est devenu d'autant plus choquant.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Quand tu es parent, tu as aussi la crainte que tes enfants se laissent entrainer par les autres à faire des choses dangereuses pour eux.

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                    Oui bien sûr, mais j'ai des collègues qui trainaient en bandes gamins. En gros, les gamins se géraient entre eux de 5 à 14 ans, et rentraient le soir.

                    Dans une banlieue craignosse, tu as toujours peur qu'il finisse copain avec des dealers de drogue, mais le risque est le même dans les banlieue fils-à-papa ou il verra de la cocaïne.

                    "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 3 (+1/-1).

                  En dizaine de milliers par jour pendant la seconde guerre mondiale, un seul soldat mort aujourd'hui, et c'est un scandale.

                  Comme le disait Staline: un mort, c'est une tragédie, un million de morts, c'est une statistique.

                  Personnellement je trouve ça plutôt bien qu'on s'indigne des soldats morts et pas qu'on s'en foute en disant "seulement un?!".

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                    "Comme le disait Staline: un mort, c'est une tragédie, un million de morts, c'est une statistique."

                    C'est vrai pour Staline dans Command & Conquer : Alere Rouge, uniquement.

                    (Autrement dit, le vrai Staline ne l'a jamais dit)

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: x 4

                      Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

                      Tu as piqué ma curiosité et du coup j'ai cherché un peu et j'ai trouvé ça:
                      https://quoteinvestigator.com/2010/05/21/death-statistic/

                      Apparemment, il l'aurait dit, mais en parlant de famine.

                      • [^] # Re: x 4

                        Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                        Réponse à moi-même: il l'aurait peut-être dit. Mais ce qui est sûr c'est que ça ne date pas de Command and Conquer.

                        • [^] # Re: x 4

                          Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                          En tout cas, la phrase (et le mythe) a été popularisé par Red Alert, qui s'est vendu à 1,5 million d'exemplaires en un mois lors de sa sortie (sans compter les ventes après ce premier mois, les rééditions, les versions dématérialisées. Et c'est un freeware depuis 2008 environ).

                          Et c'est une réplique de Staline dans le jeu.

                          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

                    Personnellement je trouve ça plutôt bien qu'on s'indigne des soldats morts et pas qu'on s'en foute en disant "seulement un?!".

                    Disons que, c'est bien de se soucier de ses soldats et de leur famille. Mais certains semblent remettre en cause d'une opération militaire dès qu'un militaire français est mort au combat.

                    On sait très bien que la guerre est dangereuse, risquée, quelque soit le conflit. Si on souhaite éviter des décès, la meilleure solution est de ne pas envoyer de soldats dès le départ. Remettre en cause un conflit car un soldat en est mort, ça n'a pas de sens.

            • [^] # Re: x 4

              Posté par . Évalué à -1 (+1/-5).

              Ce que tu appelles la peur, je peux tout aussi bien appeler ça la prise de conscience.

              S'il y a 1 chance sur 10,000 que ton enfant soit enlevé. Tu veux la prendre?

              Parce que la prise de conscience, c'est aussi de voir des parents, qui ont l'air de parents parfaitement "normaux" et responsables se dire "si je l'avais accompagné(e), il/elle serait encore en vie!". Et on n'a simplement pas envie d'être le prochain à dire la même chose?

              49,300 enfants disparus en 2016. 48,100 sont "juste" des fugueurs.
              Les 1200 restants, et bien… aucune idée de ce qu'il leur arrive!
              La moitié sont jugées "inquiétantes": c'est-à-dire que le motif de l'enlèvement n'est pas connu.

              Ah oui, c'est peu en proportion. Sauf qu'on ne parle pas d'un statistique ou de son confort, on parle de perdre la chose la plus précieuse que tu aies au monde!

              Alors oui, peut-être qu'on en fait trop. Mais franchement je n'irai pas blâmer les parents qui refusent de laisser leurs enfants prendre le bus!

              • [^] # Re: x 4

                Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 12/10/17 à 23:25.

                D'après tes chiffres, tu as plus de chance de tuer ton enfant en l'emmenant à l'école en voiture plutôt qu'il se fasse enlever.

                Vous pouvez laisser vos enfants prendre le bus à présent.

                Au passage : la chose la plus précieuse que j'ai au monde c'est l'absence d'enfant personnellement (ce qui m'offre la liberté), on ne peut visiblement pas généraliser à tous…

                La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

                  sans parler d'enlèvement, je suis pas sur que j'ai envie de laisser ma gamine aller cavaler a 10 bornes de la a pied a travers la foret.
                  'fin je sais pas, elle glisse ou trébuche, tombe mal, se casse la cheville au milieu de la foret.
                  Au mieux, elle marche quelques kilomètres sur une cheville petee (sympa l'experience pour un gamin), au pire ben elle y reste.

                  Je sais pas vous, mais mon boulot en tant que parent c'est de combattre la selection naturelle.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

                    Il ne faut pas non plus sous-estimer l'intelligence et la capacité d'adaptation des enfants…

                    Je ne connais pas l'âge de ta fille mais ayant moi-aussi été enfant, il était impensable que mes parents m'emmènent à l'école et j'ai appris dès le plus jeune âge (6 ans) à faire avec les rares moyens disponibles dans un village d'une centaine d'habitants : bus le matin et le soir pour aller à l'école et rentrer chez moi et si je voulais me rendre dans la ville la plus proche pour voir des amis ou pour mes entraînements sportifs (~4Km) c'était en vélo ou éventuellement à pied.

                    J'ai eu quelques problèmes de parcours parfois, j'ai en tête une chute dans la vallée de la Loire qui m'aura valu une clavicule et quelques heures de retard, ça ne m'a pas empêché de rentré chez moi vélo en mains (et puis direction les urgences ensuite).

                    Mais c'est comme ça dans la vie aussi, tout n'est pas parfait, il est parfois nécessaire de faire face à des difficultés. Je suis content d'avoir pu en rencontrer si tôt, j'ai appris à faire plus attention et à me débrouiller.

                    Est-ce que mes parents ont été de mauvais parents ? Evidemment, non. Ils n'avaient pas le temps, donc pas le choix. Mais par là, ils ont aussi appris à me faire confiance.

                    Ca reste une question très personnelle mais sans parler d'élever son gosse "à la dure", je ne suis pas certain qu'essayer de protéger son enfant de tous les petits soucis du quotidien soit une bonne chose, un jour viendra où il devra se débrouiller sans papa/maman, autant avoir des bases solides.

                    Bon après, je suis mal placé pour traiter de ce sujet, n'étant pas père et n'ayant pas l'envie dans un futur proche de le devenir.

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

                    • [^] # Re: x 4

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

                      j'ai vécu seul une bonne partie de mon enfance… ma mère m'élevant seule et travaillant… Merci à la nounou télé…mais comme je voulais vivre un peu… bus/vélo tout le temps…
                      Et les miens font pareil… ils sont autonomes en vélo et bus… (11 et 13 ans)
                      Ma fille va au piano toute seule (20 minutes de bus à 18h) et je ne m'inquiète pas plus que cela. Seule petite entorse au mode de vie "ancien" : elle a un portable ;) (2€ chez free…t'as tout compris)et doit nous envoyer un statut d'où elle est :)

                      Bref… je ne m'inquiète pas plus que cela… moi je pense que ça lui apprend aussi la vie… peut-être aussi à faire attention, être vigilant.
                      Je ne vis pas dans une grande ville non plus, c'est une ville moyenne (40 000 habitants)… y'a des endroits chauds, qu'on n'évite pas…. parce que je ne me suis jamais senti en insécurité.
                      Bref… Je n'ai pas peur des autres. C'est peut-être pour cela que je ne vote pas front national…

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 2 (+3/-4).

                  D'après tes chiffres, tu as plus de chance de tuer ton enfant en l'emmenant à l'école en voiture plutôt qu'il se fasse enlever.

                  Avec le même raisonnement je ne mets plus de ceinture de sécurité.

                  Vous pouvez laisser vos enfants prendre le bus à présent.

                  Oh rassure-toi: elle l'a pris toute l'année dernière, j'ai dit que je comprenais les parents qui ne le veulent pas.
                  Tu ne comprends pas, mais c'est normal…

                  Au passage : la chose la plus précieuse que j'ai au monde c'est l'absence d'enfant personnellement (ce qui m'offre la liberté), on ne peut visiblement pas généraliser à tous…

                  Voilà, donc si je comprends bien tu ne sais pas de quoi tu parles et tu vas m'expliquer la vie?
                  "les enfants", c'est une statistique.
                  "ton enfant", ça ne l'est pas.

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

                    Avec le même raisonnement je ne mets plus de ceinture de sécurité.

                    Tu justifies des actes par des statistiques, j'en justifie d'autres de la même façon. Si mon raisonnement ne tient pas, le tiens non plus.

                    Oh rassure-toi: elle l'a pris toute l'année dernière, j'ai dit que je comprenais les parents qui ne le veulent pas.
                    Tu ne comprends pas, mais c'est normal…

                    Le "vous" était impersonnel, je me suis adressé à toi en te tutoyant.

                    Voilà, donc si je comprends bien tu ne sais pas de quoi tu parles et tu vas m'expliquer la vie?
                    "les enfants", c'est une statistique.
                    "ton enfant", ça ne l'est pas.

                    Le fameux argument d'autorité "je suis parent donc je sais". Un incontournable.

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

                    • [^] # Re: x 4

                      Posté par . Évalué à 1 (+1/-3). Dernière modification le 18/10/17 à 01:54.

                      Le fameux argument d'autorité "je suis parent donc je sais". Un incontournable.

                      Non, tu as des parents qui peuvent bien ne pas être d'accord avec moi.
                      Expliquer quels risques sont raisonnables ou non pour des enfants, de la part de quelqu'un qui n'en a pas, c'est à la limite du foutage de gueule.

                      Le risque, c'est un peu comme l'argent: on est toujours plus généreux avec celui des autres.

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                    Avec le même raisonnement je ne mets plus de ceinture de sécurité.

                    Quel est le gain statistique de rouler sans ceinture?

                    Emmener ton gamin à l'école en caisse augmente le risque d'avoir un accident (pour toi ton gamin et ceux que tu croises sur la route); en plus d'augmenter la pollution générale, ce qui contribue a augmenter les risque de cancer.

                    Le laisser aller à l'école seul ne fait 'que' augmenter le risque sur lui.

                    ensuite tu peux aussi accompagner ton gamin en transport en commun :)

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: x 4

                Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

                Ce que tu appelles la peur, je peux tout aussi bien appeler ça la prise de conscience.

                S'il y a 1 chance sur 10,000 que ton enfant soit enlevé. Tu veux la prendre?

                Être parent c'est aussi devoir apprendre à lâcher prise. Je sais bien je le suis aussi.

                Et il ne faut pas confondre mettre son enfant en sécurité et être maniaque du contrôle. Parce que contrairement à ce que l'instinct pourrait nous faire croire ce n'est pas parce que ton enfant est avec toi qu'il est plus en sécurité qu'ailleurs. Ça peut juste vouloir dire qu'il mourrait avec toi par exemple dans ta voiture au lieu de survivre sur un trottoir. Et à un moment donné il faut apprendre à faire confiance aux institutions et systèmes mis en place, de toute façon en tant que parent tu n'as aucun contrôle sur ce qui va se passer à l'école et tu dois faire face à un certain fatalisme. C'est impossible à entendre si le pire arrive mais ça reste la réalité.

              • [^] # Re: x 4

                Posté par . Évalué à 7 (+5/-1).

                Tes chiffres sont n'importe quoi. Les 1200 enfants reliquat sont, à mon humble avis, des élèvements parentaux suite aux divorces. Ce qui est très courant. Les enfants ne sont pas en dangers dans ces cas.

                Ce que tu appelles la peur, je peux tout aussi bien appeler ça la prise de conscience.

                Tu oublies le prix à payer. Ces enfants ont peur du monde. Ils développent une peur des autres. Dans l'article sur les distances autorisé, il parle d'une gamine de 12 ans, qui sort seul pour la premier fois de sa vie, pour traverser la rue et aller acheter un livre en serrant un portable dans sa main…

                Vous vous rappelez du ballon rouge, un film des années 50, où un enfant de 5 ans traverse Paris pour aller porter son déjeuner à son père, au travail ?

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

                  Tes chiffres sont n'importe quoi. Les 1200 enfants reliquat sont, à mon humble avis, des élèvements parentaux suite aux divorces. Ce qui est très courant. Les enfants ne sont pas en dangers dans ces cas.

                  Wah ! Tu viens de résoudre en toute modestie les 1200 affaires d’enlèvements d'enfants par an considérées comme inquiétantes par les enquêteurs. Ne vous en faites donc pas chers parents, vous vous inquiétez pour rien, votre enfant va bien, si si je vous assure, je l'ai lu sur LinuxFR !

                  On lit de ces commentaires des fois par ici.. Il faudrait penser a organiser un concours un jour des plus belles perles.

                  • [^] # Re: x 4

                    Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

                    D'où tu sors tes chiffres, cela ne corresponds pas du tout à cet article :

                    http://www.20minutes.fr/societe/1161425-20130524-20130524-france-disparitions-enfants-constante-hausse

                    Des mineurs disparus non retrouvés, cela doit être quelques dizaines de crimes par an. 250 familles en 30 ans pour les crimes.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: x 4

                      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 13/10/17 à 15:12.

                      L'article est intéressant, et en réalité assez inquiétant. J'en ai trouve un autre, un peu plus precis:
                      http://www.liberation.fr/france/2017/05/25/enfants-disparus-pres-de-12-000-enquetes-en-cours-et-des-familles-demunies_1572204

                      D’après cet article, la police ne semble même plus faire d’enquête dans beaucoup de cas de disparitions d'enfants car beaucoup sont soupconnes de fugue. Combien ne réapparaissent pas même après plusieurs années ? Environ 1 tiers des 48 000 disparitions. Combien d'entre eux ne reviennent jamais ? Impossible a évaluer d’après les experts dans le domaine.

                      Tout ce qu'on sait, c'est qu'il y a au moment de l'article plus de 12 000 enquêtes en cours. Ca donne le vertige.

                      Bref, tout ceci sont des chiffres bien plus importants que ceux que tu annonces et semblent en constante augmentation. A la lecture de ces articles, je trouve le comportement des parents très loin d'être irrationnel.

                      • [^] # Re: x 4

                        Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                        Tout ce qu'on sait, c'est qu'il y a au moment de l'article plus de 12 000 enquêtes en cours. Ca donne le vertige.

                        Oui et non. Cela inclue aussi les enfants de 16 ans, ce qui n'est pas aussi inquiétant qu'un mineur de 8 ans. Les ados fuyant un environnement toxique, cela existe aussi. Un mineur de moins de 10 ans qui n'est pas enlevé par un de ses parents ou une femme en mal d'enfants (cela existe pour les bébés) qui a disparu plus de quelques jours, c'est très mal parti.

                        Mais surtout, il y a bien moins d'affaires "qu'avant". 250 affaires en 30 ans, c'est terrible sans être énorme.

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: x 4

                          Posté par . Évalué à 1 (+0/-2).

                          Mais surtout, il y a bien moins d'affaires "qu'avant". 250 affaires en 30 ans, c'est terrible sans être énorme.

                          Ah, le monde a changé… les parents font plus attention?

                          • [^] # Re: x 4

                            Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                            Le nombre de crime à globalement baisser.

                            "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 3 (+1/-1).

                  Tes chiffres sont n'importe quoi. Les 1200 enfants reliquat sont, à mon humble avis, des élèvements parentaux suite aux divorces. Ce qui est très courant. Les enfants ne sont pas en dangers dans ces cas.

                  Je vais l'écrire mieux pour que tu vois:

                  La moitié sont des cas jugés inquiétants parce le motif d'enlèvement n'est pas connu

                  Je crois qu'un parent qui enlève son enfant, ça ne rentre pas dans "motif inconnu".

                • [^] # Re: x 4

                  Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

                  Vous vous rappelez du ballon rouge, un film des années 50, où un enfant de 5 ans traverse Paris pour aller porter son déjeuner à son père, au travail ?

                  Non, je ne connais pas. Par contre, je me souviens très bien de ma formation BAFA pendant laquelle j'ai appris qu'un enfant de moins de 6ans est absolument incapable d'estimer la vitesse et la distance des véhicules dans la rue correctement.

                  Mais bon, si ça marche dans un film…

              • [^] # Re: x 4

                Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

                Le problème c'est qu'il est pratiquement impossible de raisonner sur des enfants avec des parents : l'émotion prend une place démesurée dans la discussion face au rationnel.

                Au lieu de faire une fixette sur 1200 enlèvements, un esprit rationnel devrait se poser les questions suivantes :
                – Quel est la probabilité qu'un enfant en France se fasse enlever ? Tu cites 1/10000, si on compte 15 millions d'enfants en France et 1200 disparus, ça nous fait du 0,008%. Est-ce beaucoup ? Est-ce peu ?
                – Quel est la probabilité que trop protéger son enfant soit nocif pour lui ? J'imagine que l'autonomie, le rapport aux autres, la découverte du monde ou l'estime de soi sont affecté par une sur-protection. Est-ce qu'un enfant qui a appris depuis tout le temps que le monde est méchant, qu'il ne faut pas faire confiance au gens, qu'il est trop précieux pour s'exposer au monde, sera un modèle d'altruisme, ou même sera simplement prèt à entre dans le vrai monde, avec des vrais méchants ?
                – Quel est la probabilité que ta protection induise des effets à long terme ? Dans le cas présent, l'utilisation massive de voitures a un impact direct sur la santé. Si protégér ton enfant augment très largement son risque de dépression ou de cancer, c'est à réfléchir.

  • # Comme disait L.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Comme disait un ami :
    À chaque rond-point son pot de vin

    • [^] # Re: Comme disait L.

      Posté par . Évalué à 10 (+15/-0). Dernière modification le 12/10/17 à 01:00.

      Un tiers d’enrobé, deux tiers dérobés.

      • [^] # Re: Comme disait L.

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Tu parle du vin dans le pot ?
        ==>[ ~]

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Anthropisation

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

    On peut la voir sous deux aspects (l'anthropisation, c'est-à-dire les modifications de la planète et en particulier ici du paysage sous l'action humaine — désolé pour les femmes).
    D'une part celui très bien décrit dans le journal. C'était mieux avant, en résumé. Et d'autre part celui de la nécessité humaine. Comme nous sommes dans un pays relativement peu corrompu — du moins le crois-je — si modifications du paysage il y a, n'est-ce pas probablement que derrière se trouve la nécessité d'un de nos voisins ? Une meilleur route pour faire moins de bouchons, d'accidents, réduire les temps de trajets, c'est-à-dire dire respectivement réduire la pollution, la morbidité, et améliorer la qualité de vie d'autrui. Les fermes bucoliques et leurs vents coulis cèdent la place à un habitat moderne, et pourquoi pas — soyons fous — intégrant de l'isolation ; n'est-ce pas aussi une meilleur qualité de vie à coût environnemental plus faible pour nos prochains ?

    Alors certes tout n'est pas blanc ou noir. Corruption, erreurs, mauvais calculs à longs termes, voies plus optimales de changement… tout cela existe certainement. Mais derrière les modifications anthropiques dans un pays paisible, il me semble important de souligner qu'il y a souvent des nécessités. Ce n'est pas juste de la destruction gratuite des images riantes de nos enfances. MUTATIS MUTANDIS, comme on dit.

    • [^] # Re: Anthropisation

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Les fermes bucoliques et leurs vents coulis cèdent la place à un habitat moderne, et pourquoi pas — soyons fous — intégrant de l'isolation ; n'est-ce pas aussi une meilleur qualité de vie à coût environnemental plus faible pour nos prochains ?

      À part les vitrages, l'isolation se fait à l'intérieur. Remettre à neuf sans toucher à la structure c'est possible, ça coûte moins cher, ça prend moins de travail et ça a un coût environnemental plus faible que de tout raser pour repartir du sol. Puis les habitations construites avant la mise en place de la garantie décennale sont souvent en meilleur état structurel que les nouvelles constructions, les matériaux modernes étant calibrés pour tenir une quinzaine d'année (faut faire tourner le commerce).
      Remplacer la pierre, la brique et le bois par le béton ou le parpaing n'est pas durable puisque même en omettant leur faiblesse structurelle, les réserves de sable de construction s'amenuisent et leur exploitation est un gros problème écologique.

      Aussi, le fait d'avoir deux ou trois ronds-points à la suite qui ne servent à rien est à l'inverse d'une meilleure route. Parce que si c'est uniquement pour casser la vitesse, il est plus économique de construire des ralentisseurs. Les luminaires et les feux de signalisation tous neufs c'est certainement pas indispensable et ça aussi ça coûte un fric monstre.

      Il y a clairement un problème de gestion de l'argent public et de toute-puissance des élus.

      • [^] # Re: Anthropisation

        Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

        Contre ça, il faut de l'open data obligatoire (cela arrive), et des moyens de comparaisons des données, genre wikipedia qui permet de faire des tableaux comparatifs entre mairie, par exemple.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Anthropisation

          Posté par . Évalué à 7 (+4/-0).

          Si tu compares les résultats entre mairies, le mal est déjà fait, ou au moins commencé.

          On ne pourrait pas commencer par rendre publiques les réponses aux appels d'offre?

          • [^] # Re: Anthropisation

            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

            Les avis d'attribution sont en général publiés soit sur les sites d'achat soit sur les sites des collectivités (avec un léger décalage), avec quelques infos (prix total, parfois notes sur les différents critères de choix).

            Il n'y a évidemment pas les réponses faites par les sociétés, cela relève du secret des affaires : j'imagine que les sociétés ne seraient pas très heureuse de voir exposées leurs grilles tarifaires, les solutions techniques retenues, visible par la concurrence.

            • [^] # Re: Anthropisation

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Il n'y a évidemment pas les réponses faites par les sociétés, cela relève du secret des affaires : j'imagine que les sociétés ne seraient pas très heureuse de voir exposées leurs grilles tarifaires, les solutions techniques retenues, visible par la concurrence.

              C'est surtout que dévoiler le secret des affaires risque de bien mettre en évidence des accords tarifaires entre concurrents, chose commune dans les appels d'offre publics et ce chez tous les corps de métiers.

      • [^] # Re: Anthropisation

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 13/10/17 à 02:02.

        "La toute puissance des élus".

        D'après cet article sur la France moche, c'est plus subtil que ça…

        (Mais oui il est urgent de trouver des solutions pour stopper le bétonnage des terres agricoles !)

      • [^] # Re: Anthropisation

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Aussi, le fait d'avoir deux ou trois ronds-points à la suite qui ne servent à rien est à l'inverse d'une meilleure route.

        Sur les axes principaux, quand tu n'as pas de rond-point, faire demi-tour (ça arrive de se tromper) est un calvaire. Et c'est dangereux. Et je parle de voiture, les camions c'est encore pire.

        Par ailleurs, plus les routes sont agréables, plus les véhicules roulent vite. Donc plus on favorise indirectement les automobilistes car cyclistes et piétons sont plus en danger.

        Je ne connais pas la vraie raison originale pour généraliser les ronds-points, mais je doute qu'il s'agisse principalement de multiplier la corruption et d'arroser ses amis entrepreneurs.

        • [^] # Re: Anthropisation

          Posté par . Évalué à 0 (+1/-2).

          J'aime bien les ronds points moi. Je suis motard, les lignes droite c'est chiant, les courbes induites par les rond point sont très agréables à prendre. Droite… changement d'angle rapide pour suivre le rond point, et re changement d'angle rapide pour sortir, tout en ouvrant en grand pour sentir l'arrière légèrement partir… Miam !

          Un jour je vais me vautrer à force de faire ça, mais c'est tellement agréable…

          • [^] # Re: Anthropisation

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

            Même sur quatre roues on peut bien s'éclater (dans tous les sens du terme) sur certains ronds-points bien larges que tu peux prendre facilement à la corde sans trop braquer. Je faisais ça quand je rentrais à trois quatre heures du matin et qu'il n'y avait pas un chat.

          • [^] # Re: Anthropisation

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

            Moi je déteste les ronds points. Tu sais jamais si le caisseux qui se pointe alors que tu es dedans va freiner ou pas. Et ça arrive qu'il te grille la priorité. Alors prendre les freins dans un rond point, bien gras ou humide a cause de l'arrosage automatique, c'est un coup se foutre par terre.

            Le pire c'est que le caisseux va s'excuser en te disant qu'il ne t'avais pas vu. Ça s'appelle la cécité d'inattention Le type conduit en pensant à autre chose, il survient quelque chose d'inattendu, en l'occurence une moto au lieu d'une voiture et il ne la "voit" pas. Et t'as beau être habillé en fluo de la tete au pied et faire le bruit d'un a380 au décollage voire pire d'une harley , ça change rien.
            Cela dit, ce problème existe pour tout type d'intersection et avec tout véhicule inhabituel, par exemple en vélo.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: Anthropisation

              Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-1).

              Des crétins en automobile, il y en a pas mal. J'en ai vu un (74 ans, je le connais) il y a quelques heures sortir de chez lui, incapable de voir un motard arriver pourtant à vitesse réduite.

              Après, il y a beaucoup de témoignages de motards qui se plaignent du comportement des automobilistes. Mais vu les problèmes comportementaux des motards en question, il est difficile de savoir d'où vient le problème. Et bien entendu chaque motard explique qu'il roule correctement (idem chez les automobilistes).
              Poutre, paille, œil, etc.

               

              caisseux

              Traduction : les automobilistes ont par définition un comportement de merde, quelle que soit la réalité. Et sont probablement des êtres inférieurs (ils ne sont pas libres, eux).

               

              t'as beau […] faire le bruit d'un a380 au décollage

              Ca veut dire que tu accélères sur le rond-point. Tu es certain que c'est le caisseux qui est débile ?
              De plus si tu respectes les limitations de vitesses et que tu as une conduite adaptée à la situation, tu n'imposes pas ta pollution sonore sur 16 km² (probablement beaucoup moins en zone urbaine dense). Parce que les motard qui se foutent des gens qui vivent (et dorment) à moins de 2 km de leur passage, ça me courre sérieux sur la haricot.

               

              prendre les freins dans un rond point, bien gras ou humide a cause de l'arrosage automatique, c'est un coup se foutre par terre

              Donc ton à choisi un véhicule qui n'est pas adapté au terrain.
              Ou alors tu conduits pilotes trop vite par rapport aux capacités du matériel et du pilote.

              • [^] # Re: Anthropisation

                Posté par . Évalué à 2 (+4/-4). Dernière modification le 15/10/17 à 19:27.

                Des crétins en automobile, il y en a pas mal. J'en ai vu un (74 ans, je le connais) il y a quelques heures sortir de chez lui, incapable de voir un motard arriver pourtant à vitesse réduite.

                Si t'avais vraiment lu ce que j'ai écrit, et en particulier le lien wikipédia sur le problème posé par la cécité d'inattention, tu verrais que cela n'a rien à voir avec le crétinisme supposé du conducteur. Il est d’ailleurs bien possible que ce type de problème arrive des personnes extrêmement intelligente. J'imagine bien Einstein, dans sa voiture, arrivant sur un rond point, plongé dans dans ses pensées, grillant la priorité à un motard. La conduite d'une automobile en milieu péri-urbain étant une tache extrêmement ennuyeuse comparé à la mise au point d'une théorie révolutionnant la physique

                caisseux
                Traduction : les automobilistes ont par définition un comportement de merde, quelle que soit la réalité. Et sont probablement des êtres inférieurs (ils ne sont pas libres, eux).

                Je n'ai absolument pas dis ça. Un caisseux est un type dans une caisse qui est l'appellation familière d'une automobile. C'est tout. Tout le reste c'est toi qui le dit.

                t'as beau […] faire le bruit d'un a380 au décollage
                Ca veut dire que tu accélères sur le rond-point. Tu es certain que c'est le caisseux qui est débile ?
                De plus si tu respectes les limitations de vitesses et que tu as une conduite adaptée à la situation, tu n'imposes pas ta pollution sonore sur 16 km² (probablement beaucoup moins en zone urbaine dense). Parce que les motard qui se foutent des gens qui vivent (et dorment) à moins de 2 km de leur passage, ça me courre sérieux sur la haricot.

                Et là aussi, tu as tout compris de travers. Je me moquais justement tout ces crétins qui croient qu'ils sont en sécurité parce qu'ils ont un échappement bruyant sur leur brèle, le pire étant les bikers en harley, parce qu'en plus de casser les bonbons à tout le monde avec leurs pétoires antédiluviennes, ils se traînent lamentablement, souvent par groupe de 50. Je crois que c'est les seuls véhicules capable de rouler moins vite qu'un camping-car en montagne.

                Sinon, non dans, les rond-point, je roule justement vraiment pas vite, parce que je crains justement de faire couper la route par un très honorable scientifique que je respecte infiniment mais malgré tout distrait se rendant à son labo.

                prendre les freins dans un rond point, bien gras ou humide a cause de l'arrosage automatique, c'est un coup se foutre par terre

                Donc ton à choisi un véhicule qui n'est pas adapté au terrain.
                Ou alors tu conduits pilotes trop vite par rapport aux capacités du matériel et du pilote.

                Oui c'est ça, et tu va me donner des leçons de bécane en plus. Si j'en crois la centaine de millier de caisseux bloqués dans les monstrueux bouchons d'île de France que je double tout les matins, je ne pense pas que j'ai réellement choisi le véhicule le moins adapté au terrain. C'est juste que la conduite d'une motocyclette, c'est délicat et relativement risqué. Mais je suis le genre de type qui ne sacrifie pas sa liberté à sa sécurité. Je n'oublie pas que mes ancêtres ont fait le tour du monde sur des chevaux et des voiliers en bois, du coup, j'aurais honte de leur dire que l'homme moderne que je suis à la trouille de faire 30km en moto ou en vélo, et qu'il me faut absolument un carrosse d'une tonne pour déplacer confortablement mon auguste personne en toute sécurité.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                • [^] # Re: Anthropisation

                  Posté par . Évalué à 5 (+6/-2).

                  Je n'ai absolument pas dis ça. Un caisseux est un type dans une caisse qui est l'appellation familière d'une automobile. C'est tout. Tout le reste c'est toi qui le dit.

                  Un peu comme journaleux ou footeux ou bouseux ? Vraiment rien de péjoratif promis.

                  • [^] # Re: Anthropisation

                    Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

                    Tes exemples sont bien choisis (sauf bouseux vu que la bouse c'est déjà péjoratif donc y'a pas de doute…). Sinon en plus simple y'a le Wiktionnaire :

                    Caisseux : (Populaire) (Péjoratif) Personne qui roule en voiture, en caisse. — Note : Le terme est souvent utilisé par les conducteurs de véhicules à deux roues motorisés

                    Note aussi qu'entre eux ils font aussi la distinction entre les vrais motards et les "scooteux"… Lui roule avec 2 roues plutôt que 4 et a plus de 125cc entre les jambes donc tu comprends, il est libre. Ça me fait penser à la boulangère de Sebsauvage, cet élitisme est affligeant.

        • [^] # Re: Anthropisation

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

          Je ne connais pas la vraie raison originale pour généraliser les ronds-points

          Le peu que je connais :
          - moins accidentogène que les feux tricolores, priorités à droite implicites ou explicites, stop, cédez le passage. C'est je croix le principal argument à l'heure actuelle. C'est la raison qui fait qu'un rond-point à presque toujours un gros truc au milieu, qui empêche aux véhicules hors de contrôle de traverser et de tuer ceux qui se trouvent de l'autre côté
          - lorsque le flux de véhicules est moyennement important, un rond-point a un débit supérieur par rapport à toutes les autres solutions dans les cas courants. En cas de trafic trop dense, le rond-point a la meilleure capacité de "résolution" des problèmes, mais c'est en grande partie dû au comportement des automobilistes, donc pas forcément le cas partout
          - et enfin ça limite les nuisances des imbéciles car ça "casse" les gros excès de vitesse

          Cela dit un rond-point ça coûte vraiment cher. Du genre le prix d'une maison de même surface (on compte l'aménagement complet, donc plusieurs mètres avant le carrefour. Mais c'est le cas de n'importe quel aménagement routier.
          Sur ce point je pense qu'il y a de grandes disparité d'une commune à l'autre. Mais est-ce 20% ou 75%, je ne sais pas.

          • [^] # Re: Anthropisation

            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

            moins accidentogène que les feux tricolores, priorités à droite implicites ou explicites, stop, cédez le passage.

            Une des raisons de leur implantation est aussi l'impact sur la gravité des accidents :

            • Les collisions se font à vitesse plus réduite puisque le rond point "casse la vitesse";
            • En raison de l'angle d'entrée dans le rond-point, les collisions se font avec un angle qui n'est plus droit, mais oblique, ce qui 1) tend à "arriériser" les chocs latéraux*, 2) à augmenter la vitesse résiduelle du véhicule percuté dans l'axe d'arrivée du véhicule percuteur, et donc à diminuer l'énergie à dissiper dans le choc.

            Bref, souvent ça transforme un choc à 90° en froissement de tôle sans trop de dommages.

            (*) Ne pas oublier qu'il n'y a pas si longtemps que ça, les barres de renfort latérales étaient un luxe.

        • [^] # Re: Anthropisation

          Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

          Sur les axes principaux, quand tu n'as pas de rond-point, faire demi-tour (ça arrive de se tromper) est un calvaire. Et c'est dangereux. Et je parle de voiture, les camions c'est encore pire.

          Je suis bien d'accord mais quand on en met plusieurs sans embranchement sur une portion de quelques kilomètres c'est de l'argent bien mal dépensé.

          Par ailleurs, plus les routes sont agréables, plus les véhicules roulent vite.

          Euh je parle de route meilleure, pas plus agréable, puis je parle de ralentisseurs. Je ne comprends pas d'où sort ton raisonnement.

          Pour les cyclistes et piétons, ça m'est arrivé de devoir marcher dans le champ à côté ou de rouler sur le trottoir. Il y a pourtant une solution assez ancienne : une voie piétonne et une piste cyclable bien séparées de la route.

          Je ne connais pas la vraie raison originale pour généraliser les ronds-points, mais je doute qu'il s'agisse principalement de multiplier la corruption et d'arroser ses amis entrepreneurs.

          Je n'ai pas dit ça. Même si le copinage et les accords tarifaires entre concurrents existent bien, je crois que c'est davantage par méconnaissance et par mauvais conseils d'urbanisme. C'est la même chose concernant les solutions d'éclairage souvent obsolètes et peu économes de la voirie et des bâtiments publics.

          • [^] # Re: Anthropisation

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            Je suis bien d'accord mais quand on en met plusieurs sans embranchement sur une portion de quelques kilomètres c'est de l'argent bien mal dépensé.

            Ou alors ça s'appelle "prévoir un embranchement à (peut-être) venir", et ça coûte éventuellement moins cher que de tout recasser dix ans plus tard.

            • [^] # Re: Anthropisation

              Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

              C'est comme l'histoire des ponts d'autoroutes inutiles au dessus de rien. Car la route prévue est passée un peu plus loin. Est-ce un gâchis d'argent ? Pas vraiment, il faudrait 10 ponts inutiles pour que cela coute plus chère qu'un seul pont construit alors que l'autoroute est en fonction.

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Anthropisation

              Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

              Encore faut-il que ces ouvrages comportent bien des entrées-sorties supplémentaires prévues dés leur construction sinon il y aura quand même la nécessité d'interrompre le trafic pour aménager le rond-point lors de la jonction. Mais ceci reste dans l'hypothèse où ça serve véritablement : En dix ans (je reprends ton chiffre) les plans d'urbanisme auront certainement changés, les décisionnaires aussi (élus ou non, qui rien que par opposition politique ne vont pas vouloir suivre les plans de leurs prédécesseurs), et tout ce qu'il restera ce sont des coûts de construction et d'entretiens d'ouvrages inutiles.

              • [^] # Re: Anthropisation

                Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                Encore faut-il que ces ouvrages comportent bien des entrées-sorties supplémentaires prévues dés leur construction sinon il y aura quand même la nécessité d'interrompre le trafic pour aménager le rond-point lors de la jonction.

                Justement pas spécialement : l'interruption de trafic est un détail. Ce qui coûte cher, c'est de faire venir les engins (et les gars qui les conduisent) pour niveler, stabiliser, goudronner, etc. Alors quitte à les avoir pour le premier axe, si tu prévois qu'il y en aura d'autres - et même si tu ne sais pas exactement encore où ils aboutiront - ça peut être intéressant financièrement de "réserver" le rond-point.

                • [^] # Re: Anthropisation

                  Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                  Quand je dis aménager le rond-point, je ne parle pas de le construire mais de prévoir des sorties d'avance pour les prochaines routes.

                  Créer une série de ronds-points rapprochés qui ne mènent à rien d'autre que le tracé existant n'a pas grand intérêt à part faire travailler des entreprises de construction. Les jonctions futures peuvent tenir sur beaucoup moins d'ouvrages sans poser de problèmes. C'est dans ce cas précis que je constate un gâchis de ressources.

    • [^] # Re: Anthropisation

      Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

      l'anthropisation, c'est-à-dire les modifications de la planète et en particulier ici du paysage sous l'action humaine — désolé pour les femmes

      Justement, le grec fait bien les choses. La racine anthropo- se rapporte à l'espèce humaine en général, tandis que la racine andro- se réfère à l'homme au sens porteur de pénis. Donc pas de problème pour les femmes puisqu'on parle ici d'humain et pas d'homme ;).

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

    • [^] # Re: Anthropisation

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

      C'était mieux avant, en résumé.

      En fait, non. C'était beaucoup plus anthropisé avant, même si on ne parle pas de la même anthropisation. Avant, le problème était de nourrir toute la population. On n'avait ni pesticides ni agriculture mécanisée, ce qui signifie qu'au milieu de ton blé, il y avait tout plein d'autres espèces qui poussaient et qui lui faisaient concurrence. On sélectionnait bien les variétés les plus rentables (eh oui, déjà), sauf qu'en l'absence de socle théorique et de méthodologie rigoureuse, on n'avait pas les mêmes niveaux de rentabilité. On n'avait aucune idée de ce qui fait qu'un sol favorise la pousse, donc on brûlait les champs tous les ans (brûler un champ peut améliorer temporairement le rendement, mais à long terme et à répétition, ça va défoncer toute la microfaune, qui a un rôle crucial dans la santé de la plante).

      Résultat, les rendements agricoles étaient 10 à 30 fois moindres (par unité de surface cultivée). Donc on cultivait partout, partout, partout. L'agriculture n'était pas mécanisée, la récolte se faisait à la main. Ce qui signifie qu'une surface était cultivable si on pouvait l'atteindre à pied. En gros, tout était cultivable. C'est assez bien documenté : l'emprise des terres agricoles a en réalité diminué avec la mécanisation. Alors c'est sûr, on ne s'en rend pas compte en se baladant dans la Beauce. Oui mais voilà : ça n'est vrai que dans la Beauce ! De nos jours, le long des routes, entre les champs, ou autour des rivières, on des forêts. Il y a même des forêts à certains endroits juste pour la forêt. Au XVIIe siècle, il y avait en fait moins de forêt que maintenant : tout simplement parce qu'elle était coupée pour faire du bois de chauffage et de la terre cultivable.

      TL;DR : L'homme anthropise son environnement, c'est une certitude, mais ce n'est absolument pas un phénomène nouveau.

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

  • # Qui dit "taxe" dit "autorisation"

    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

    Le problème que j'ai, avec l'idée d'une "taxe béton" (dont je n'ai que vaguement entendu le nom : je ne connais pas les critères d'application, le montant, …), c'est que cela signifierait automatiquement que, si tu as payé, tu as le droit de bétonner !
    Donc, les grosses entreprises du BTP (Vinci, Eiffage, …) n'auront qu'à inclure le montant de ladite taxe dans le coût de construction, et le problème est résolu (pour eux).

    • [^] # Re: Qui dit "taxe" dit "autorisation"

      Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

      Oui mais j'imagine que ça permet de rendre le neuf moins compétitif par rapport à de l'ancien retapé…

    • [^] # Re: Qui dit "taxe" dit "autorisation"

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      les grosses entreprises du BTP (Vinci, Eiffage, …) n'auront qu'à inclure le montant de ladite taxe dans le coût de construction, et le problème est résolu (pour eux)

      Le but ça peut être de dissuader le client final, hein, pas nécessairement de baisser les marges des industriels (qui, en grossissant le trait volontairement, ne font que ce que les clients attendent d'eux)… "Il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vende plus", comme dirait l'autre.

      Quand on taxe le tabac, les buralistes gueules. C'est pas parce qu'ils se font moins de marge sur chaque paquet mais parce qu'ils en vendent moins.

  • # les voitures n'ont plus d'avenir

    Posté par . Évalué à 7 (+8/-2).

    Dans 15-20 ans, les voitures sont toutes autonomes. Le fait même de posséder une voiture n'aura plus de sens, il sera beaucoup plus intéressant de partager une voiture (un service). Le nombre de voitures en circulation va diminuer. Et le nombre de parkings aussi. On va donc retrouver de la place en ville pour des espaces verts et de la circulation verte (vélos, piétons).

    signé: nostradamus, en plus clair :)

    • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

      Le fait même de posséder une voiture n'aura plus de sens, il sera beaucoup plus intéressant de partager une voiture (un service).

      Alors ça, je n'y crois pas du tout : vu comment les gens peuvent être dégueux ent ne prennent pas soin de ce qui n'est pas à eux, je doute fort que le partage de véhicule se fasse (Réfléchis un peu à tout ce qu'on peut faire de propre ou pas propre dans une voiture par exemple).

      • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

        Étant donné le gain écologique et économique que cela peut engendrer, je pense que cela se généralisera tôt ou tard. des flottes contrôlées par l'État ou les villes.

        Ce que tu pointes est vrai, mais cela se contourne. Par exemple on peut imaginer qu'une photo de la voiture est prise quand le passager s'en va, ou que le suivant puisse signaler l'état déplorable de la voiture ce qui permettra de facturer le nettoyage au responsable.

        Et on peut aussi constater que les gens font de plus en plus de covoiturage, ce qui était difficilement imaginable à cet ampleur il y a seulement quelques années car la voiture individuelle c'était la liberté. Mais comme la voiture devient de plus en plus une contrainte de temps et d'argent, probable que cela évolue vers ce genre de dispositif et que cela s'inscrit dans les mœurs.

        • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

          Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

          Je pense aussi que la voiture autonome sera partagée, gérée par Uber et co, mais il restera des voitures individuelles, qui deviendront de plus en plus un luxe.

          Par contre, la sécurité me fait peur: en gros il va falloir des caméras braquées vers les passagers pour confirmer qui salope ou dégrade la voiture.

          • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

            Je pense aussi que la voiture autonome sera partagée, gérée par Uber et co, mais il restera des voitures individuelles, qui deviendront de plus en plus un luxe.

            Sans doute, personnellement si > 90% des voitures sont partagées (ce qui me semble réaliste), le concept de voiture individuelle généralisée sera morte.

            Par contre, la sécurité me fait peur: en gros il va falloir des caméras braquées vers les passagers pour confirmer qui salope ou dégrade la voiture.

            Non, on peut imaginer des caméras rotatives ou avec un cache, permettant de ne prendre le cliché physiquement que quand la course est finie, pour constater l'état final du véhicule. Ou que cela se fasse sur signalement du passager suivant.

            Il est évident qu'il faut une législation qui impose ce genre de chose pour garantir la vie privée des passagers un minimum.

            • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

              Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

              Non, on peut imaginer des caméras rotatives ou avec un cache, permettant de ne prendre le cliché physiquement que quand la course est finie, pour constater l'état final du véhicule. Ou que cela se fasse sur signalement du passager suivant.

              Ca je n'y crois pas du tout.

              Personnellement ce que je vois arriver c'est un service de voiture autonome mais qui te traque pour savoir ou tu veux pour te "proposer une meileure expérience de navigation" et "optimisation du trajet en fonction de tes préférences", préférences acquises par surveillance vidéo, surveillance de tes destinations, etc … pour au final te faire faire des détours et allonger ton temps de trajet (en gros le même tracking que l'on fait avec tes habitudes de navigation sur le net, mais adapté à tes déplacements physiques).

              Il est évident qu'il faut une législation qui impose ce genre de chose pour garantir la vie privée des passagers un minimum.

              Euh … je dirais plutôt "un maximum", mais comme aujourd'hui on en est au "minimum", ce genre de truc me fait peur.

        • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Étant donné le gain écologique et économique que cela peut engendrer, je pense que cela se généralisera tôt ou tard. des flottes contrôlées par l'État ou les villes.

          Le pouvoir aux entités publiques n'est pas vraiment dans l'air du temps… des flottes, peut-être, contrôlées par l'Etat ou les villes, j'en doute très sérieusement

      • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Pourtant, on en voit rouler, des Autolib.

        • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          C'est clair, en même temps y a du service : réservation départ, réservation de place à l'arrivée (ie pas de galère pour trouver de place), mais vu comment il crache sur les transport en commun, il est dans la catégorie des gens qui préfère passer 3/4 d'heure dans le confort de leur voiture individuelle, plutôt que 20 minutes dans les TC. L'Autolib ne peut lui convenir c'est une voiturette électrique :P

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

            voiturette électrique

            A un moment, j'espère que les gens se rendront compte que les voitures électriques sont pas mieux d'un point de vue écologie/développement durable que les voitures à essence. La grosse différence, c'est que la pollution est déportée et n'est plus faite sur le lieu de consommation de l'énergie. Si on devait tous rouler électrique, il faudrait prévoir des centrales nucléaires supplémentaires (par pitié ne parlez pas des éoliennes).

            Bref tout ça pour dire que la voiture électrique n'est pas l'eldorado, c'est juste un moyen de stockage différent (et on ne trouve pas d'électricité comme ça, dans la nature…)

            • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

              Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

              J'ajouterais aussi qu'il faut penser à la question de la fabrication et du recyclage des batteries des voitures électrique.

              Bref il faut favoriser lorsqu'on le peut les transports en commun/vélo mais j'ai conscience que ce n'est parfois pas possible (le trajet prend 2x plus de temps par ex ou bien le village n'est tout simplement pas desservi)

              • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

                Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                J'ajouterais aussi qu'il faut penser à la question de la fabrication et du recyclage des batteries des voitures électrique.

                Il y a aussi la durée de vie de celles-ci qui est à prendre en compte.

                Il faut aussi une normalisation/standardisation : aujourd'hui, pour un moteur à explosion, tu utilise un carburant standardisé. Pour les voitures élerctriques tu peux soit la recharger à une borne (maisd ça court pas encore les rues), soit tu pourrais envisager de déposer les batteries vides pour en prendre des pleines, mais ça nessessiterait que les formats soient standardisés.

                Bref il faut favoriser lorsqu'on le peut les transports en commun/vélo mais j'ai conscience que ce n'est parfois pas possible (le trajet prend 2x plus de temps par ex ou bien le village n'est tout simplement pas desservi)

                ou la régularité et fiabilité laisse à désirer sur cette ligne.

            • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              A un moment, j'espère que les gens se rendront compte que les voitures électriques sont pas mieux d'un point de vue écologie/développement durable que les voitures à essence.

              "pas mieux", ça dépend de quel point de vue. Ca dépend surtout à quel type de pollution on veut s'attaquer.

              La grosse différence, c'est que la pollution est déportée et n'est plus faite sur le lieu de consommation de l'énergie.

              Effectivement, et c'est pas forcément le même type de déchets rejetés.

              Si on devait tous rouler électrique, il faudrait prévoir des centrales nucléaires supplémentaires (par pitié ne parlez pas des éoliennes).
              centrales nucléaire et à hydrocarbures pour gérer les pics (ce qui comme tu dis, déporte la pollution). Celà dit, il faut savoir que le rendement d'un moteur à explosion est très faible, et même dans le cadre de centrales à hydrocarbures, le rendement energétique/écologique n'est peut-être pas si mauvais que ça ( il faut voir si on dépense moins en énergie et si on pollue moins au Km parcouru avec un moteur électrique issue de centrale aux hydrocarbures ou avec un moteur a explosion).

              c'est juste un moyen de stockage différent (et on ne trouve pas d'électricité comme ça, dans la nature…)

              Si (la foudre par exemple :-) ). Le problème c'est de la capter et de la stocker sous forme réutilisable.

          • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

            vu comment il crache sur les transport en commun

            Je ne fais qu'exposer mon vécu, et le vécu de nombreuses personnes au quotidien.

            il est dans la catégorie des gens qui préfère passer 3/4 d'heure dans le confort de leur voiture individuelle, plutôt que 20 minutes dans les TC

            Pour ma part c'est plutôt le contraire : je préfèrerais prendre 3/4 d'heure en transports plutôt que 20 mn en voiture, encore faut-il que ces 3/4 d'heures ne se transforment pas en grosse galère quasi quotidienne (surtout qu'aujourd'hui, dans les transports on peut pas mal s'occuper). Moi ce qui me gène surtout en ce moment c'est que beaucoup de gens se plaignent de la voiture, mais ne proposent que des solutions bancales ou partielles pour s'en passer.

            L'Autolib ne peut lui convenir c'est une voiturette électrique :P

            Je n'ai jamais utilisé d'autolib tout simplement parce que je n'en ai jamais eu besoin. Et si tu veux savoir, le nombre de fois ou je suis allé à Paris en voiture depuis 20 ans que j'habite en région parisienne peut se comptersur les doigts des deux mains (j'exclue de ça les quelques fois ou j'ai du effectivement conduire dans Paris parce que j'y avais loué une voiture). Je ne suis absolument pas contre la voiture électrique, encore faut-il qu'elle soit adaptée à mes besoins. Idem pour les transports. Pour tout te dire pour moi la voiture est un mal nécessaire et si je pouvais m'en passer, je m'en passerai (et je m'en suis passé à certains moments de ma vie).

        • [^] # Re: les voitures n'ont plus d'avenir

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          Je ne dis pas que ce genre de service ne marchera jamais, mais je ne crois pas à une généralisation de ce genre de service pour les raisons que j'exposais.

  • # Illustrations

    Posté par . Évalué à 7 (+8/-1).

    pour ceux qui veulent voir la campagne dont je parle :
    La Campagne, La vrai

    pour ceux qui veulent voir à quoi ressemble de l'argent publique frais une fois distribué à copain du gentils maire (ronds points + avec 3 terrains tout neufs avec gradins inclus + fatras de détours) (je sais, tous ces ronds points qui sont récents ne mènent pas tous à la même destination)
    attention ça tourne

    Ne croyez pas que je sois contre la voiture, les ronds points, ou les terrains de foot. Il y a juste des limites de décence à respecter. Par exemple, la commune à déjà 2 terrains de foot avec gradins… Evidemment, les constructions apparaissant ci-dessus représente 0 emploi.

    • [^] # Re: Illustrations

      Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+3/-6).

      Moi j'adore tout le mal que tu te donnes pour cacher la zone géographique que tu critiques. Tu as peur que le maire porte plainte pour diffamation ? Ou peut être qu'on te démontre que les décisions prises ne sont pas irrationnelles ?

      • [^] # Re: Illustrations

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

        • [^] # Re: Illustrations

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Oo , comment as tu fait pour retrouver çà dans OpenStreetMap ?!

          • [^] # Re: Illustrations

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 14/10/17 à 00:53.

            Si je ne m'abuse il a utilisé l'outil "Images" de Google qui permet de retrouver des images qui ressemblent à celle soumise.

            A partir de là il a réussi à identifier que cette image provenait d'un site qui recense des photos de La Fouillouse, il a fait la recherche sur OpenStreeMap et… voila.

            En tout cas, c'est comme ça que j'aurai procédé.

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

        • [^] # Re: Illustrations

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Si c'est bien la Fouillouse, ça semble être le cas, il faut quand dire :
          - on est ici à la limite Fouillouse - Andrézieux-Bouthéon donc il y a des ronds-points sur ces deux communes, les terrains de football sont sur la commune d'Andrézieux pour le club de foot local qui est en national 2 avec sans doute quelques ambitions de monter encore un peu plus haut
          - on est à proximité de l'aéroport, pas vraiment très utilisé, mais que la CCI locale a toujours cherché à développer (à tort ?)
          - on est à proximité d'une zone d'activité importante avec des installations d'entreprises tout au long des 20 dernières années (on est dans la plaine du Forez, c'est plat, ce n'est pas comme à quelques km de là à St Etienne où c'est vallonné.
          - on est dans une zone où l'habitat péri-urbain s'est développé, St Etienne perd des habitants, les communes alentour proches ou moins proches en gagnent.

      • [^] # Re: Illustrations

        Posté par . Évalué à 0 (+2/-2).

        Ah, j’hésite à donner le nom de la ville avec le cimetière goudronné (il y a surement une bonne raison à ça) et le nom de la bretelle en question…

        On peut malheureusement démontrer ce qu'on veut, avec où sans arguments, sur à peu près n'importe quoi … On peut faire dire ce que l'on veut, aux chiffres. Si tu trouve rationnelle de tels constructions, avec des largeurs de voies si importantes, pour si peu de circulation, bravo.

        J'aimerai tellement montrer des photos de tout ces terrains détruits par le bitume et la maison + parking goudronné individuelle. Je ne sais pas si on peut "démontrer" que c'est moche, ou que c'est beau… Moi je trouve ça moche. Je ne peux pas le démontrer.

        Je n'ai pas envie de dire où c'est, car j'ai de la famille dans le coin, simplement. Et pas n'importe qu'elle famille, pour ce coin.

        • [^] # Re: Illustrations

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je n'ai pas envie de dire où c'est

          C'est raté. Tu fournis une photo tirée du net + un plan. Comment dire… Même en masquant les noms c'était perdu d'avance.

          Pas n'importe qu'elle famille, pour ce coin.

          Et tu en dis bien trop pour quelqu'un qui voudrait rester anonyme… En recoupant quelques infos que tu as données ici même, y'a carrément moyen de trouver ton nom de famille… Et je n'en dirai pas plus ;-)

  • # Carrefour giratoire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

    D’après Wikipédia, la France possède environ la moitié des carrefours giratoires dans le monde, six fois plus qu’en Allemagne, et on détient bien évidemment le record du monde dans cette catégorie.

    Ça fait d’ailleurs bien rigoler nos voisins quand ils empruntent nos routes : au lieu de nous jalouser pour ce record, les mauvaises langues iraient même jusqu’à dire qu’on est sans doute une république bananière corrompue jusqu’à la moelle…

    • [^] # Re: Carrefour giratoire

      Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

      Ça fait d’ailleurs bien rigoler nos voisins quand ils empruntent nos routes : au lieu de nous jalouser pour ce record, les mauvaises langues iraient même jusqu’à dire qu’on est sans doute une république bananière corrompue jusqu’à la moelle…

      Un mot de plus et je fais dévier la nationale avec un rond-point juste devant chez toi!
      Quand t'en auras marre des bus et des camions qui s'arrêtent et redémarrent sous ta fenêtre toute la nuit, tu feras gaffe à ce que t'écris, non mais!

      --
      maclag, dictateur de collectivité locale

      • [^] # Re: Carrefour giratoire

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Quand t'en auras marre des bus et des camions qui s'arrêtent et redémarrent sous ta fenêtre

        Je peu réglé ton problème de fenêtre… Grande entreprise de petit travaux…

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Euh ... ouais ... pas d'accord

    Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+2/-3).

    En fait, je suis un peu choqué par ce que je lis:

    Mais voilà, plus rien : nouvelle autoroute, avec bretelles assorties dans tous les sens, pleins de nouveaux ronds points, routes élargies, nouvelle place du village, nouveaux pots de fleur assorti au bitume… On se croirait dans un village Pierre et Vacance, ou à Disney tellement tout parait daté d’hier. Le charme est parti, les gens semblent encore plus circuler dans ce patelin que sur l’A86 un lundi matin! Les nombreux travaux en cours causant de nombreux embouteillages, appelant à faire encore plus de travaux pour arranger ça! Bientôt le tramway assorti aux pot de fleur.

    Tu aimerais quoi ? Qu'on mette sous cloche ce village, qu'on le maintienne dans le même état pour faire vibrer la corde nostalgique du citadin que tu es et qui l'a abandonné il y a quelques décennies ? Ou peut être carrément en faire un musée ?

    Nos campagnes ont également le droit d'évoluer … tu attribues tout ces changements aux promoteurs et au copinage, mais peut être qu'est ce là une volonté de dynamiser un village moribond ? De le rendre attractif afin qu'il ne devienne un village fantôme, non ?

    Pour finir, je rajouterai que je vis régulièrement l'expérience exactement inverse: je retourne dans le bled de mon adolescence et je constate que là, rien ne change… ou plutôt si, le temps continue gentiment de faire son boulot, il y a de plus en plus de maison abandonnée, inhabitée et qui le resterons.
    Mon petit bled de picardie se désertifie, la faute à une économie essentiellement industrielle en total déclin.
    Et ça, ça me fait mal. J'aurai préféré voir des bretelles d'autoroute, des nouveaux giratoires et un stade tout neuf plutôt qu'une ville qui meure.

    My 2 cents.

    • [^] # Re: Euh ... ouais ... pas d'accord

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Je suis à moitié d'accord avec toi.

      Par contre ce n'est pas parce qu'une tonne d'infrastructure est créé qu'un village est finalement plus vivant. Dans beaucoup de cas les campagnes sont transformées grosso-merdo en dortoirs. On crée des infra pour le transport entre les nouveaux lotissements desdits dortoirs et les concentrations d'emplois principaux, mais au final la vie de village n'a pas forcément repris de plus belle. T'as de la chance s'il y'a encore une boulangerie et un bistrot au centre du village et qu'il ne faut pas aller à l'hypermarché 10km plus loin (là encore trop souvent en voiture).

      Accessoirement je préfèrerai vieux stade en mauvais état mais ouvert à tous que des stades tout neufs grillagés mais uniquement accessible par le club de foot et les écoles dans des horaires très limités.

      Après ça reste aussi de la responsabilité des habitants desdits dortoirs de se sortir les doigts du cul et de s'approprier leur village et y mettre de la vie à travers la vie associative et des organisations diverses. Taper uniquement sur les mairies est un peu facile, c'est pas au maire d'aller sortir le soir et d'enfiler son costume de clown pour proposer un spectacle aux habitants de son village.

  • # Pollution lumineuse

    Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

    J'arrive un peu après la bataille, mais j'ai connu la même mésaventure que l'auteur du poste concernant la pollution lumineuse : commune devenue suréclairée, tout le temps, partout. Plus d'endroit de repos nocturne pour la faune et la flore.
    La pollution lumineuse progresse d'environ 6% par an et la tendance est à l'accélération. Quand on sait que c'est la principale source de disparition des insectes avec l'usage des pesticides, et qu'elle conduit aussi à des soucis pour la santé et l'écosystème (disparition du cycle nocturne), il est important d'informer et réagir.

    Une association a été monté à ce titre, pour ceux qui veulent (tenter de) faire quelque chose à leur échelle : https://www.anpcen.fr/

    • [^] # Re: Pollution lumineuse

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Il y a plus de 15 ans, nuit à la belle étoile dans l'outback australien. « punaise, mais c'est incroyable le nombre d'étoiles dans le ciel » ! 8 ans plus tard, même constat en Jordanie. Depuis, j'ai pas revu ce genre de ciel…

      Sans m'attendre à un ciel équivalent, en France, même à la campagne, tu as toujours une grosse agglo à moins de 50/60km pour te pourrir la nuit. c'est assez hallucinant la quantité de lumière (inutile) qu'on produit au quotidien…

      • [^] # Re: Pollution lumineuse

        Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

        Je plussoie l'outback Australien. J'habite pourtant aux Antilles et sur certaines plages la pollution lumineuse est très réduite mais en Australie j'ai vu la Voie Lactée comme je ne l'avais jamais vue. On fait beaucoup de bruit (avec raison quand même parce que c'est beau…) pour les éclipses solaires mais franchement, juste lever la tête dans un endroit sans pollution lumineuse c'est déjà un spectacle incomparable.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.