Journal L'open source va me tuer ...

90
2
juin
2013

Chers tous,

Je m'adresse à vous aujourd'hui, parce que je considère linuxfr comme la communauté la plus à même de statuer sur mon cas …

Je suis le créateur de Overmon. Une solution de gestion de parc intégrée basée sur nagios,glpi,centreon,mediawiki, etc …

Cette solution est aujoud'hui distribuée sous GNU/GPLv2.

Outre la VM debian packagant les solutions pré-citées, j'ai également développé un outil (Overmon Admin Tools) qui permet de déployer les agents et les sondes très facilement.

Sur un plan "projet", je considère qu'Overmon est un succès d'estime. Avec aujourd'hui plus de 900 sociétés qui l'utilise, je suis fier de mon bébé. (je dois beaucoup à linuxfr d'ailleurs … les visites sur mon site ont explosé le jour où j'ai publié ma première dépêche ici)

Là où le bas blesse, c'est que deux ans après son lancement, je n'arrive pas à monétiser cette solution.

Etant personnellement sous droit Pôle Emploi, la situation devient critique pour moi.

Tous mes appels à soutien sont restés lettre morte (j'ai beaucoup appris sur la nature ingrate de certains …), et je ne peux vivre de prestation autour de Overmon, car la nature de ce produit (faciliter le déploiement) rend toute prestation vide de sens.

Depuis quelques mois, j'ai cherché à nouer des partenariat avec des SSII,SSLL,Investisseurs variés, etc …

Leur discours est invariablement le même : il faut sortir Overmon Admin Tools de sa licence actuelle, et le distribuer sous licence commerciale.

Et ca, j'ai beaucoup de mal (euphémisme …) à m'y résoudre …

J'ai promis à la communauté Overmon que le produit demeurerait sous GNU/GPL. Et je souhaite m'y tenir.

Dans le même temps … j'arrive à expiration de mes droits Pôle Emploi dans trois mois. Après, c'est direction le RSA, et je trouve ca incroyablement injuste, dans la mesure ou je sais que beaucoup (plus d'une centaine à ce jour) de SSII se font de l'argent sur mon dos …

Voilà … j'aimerai vos retours éclairés sur ma problématique.

J'ai déjà lu certaines dépêches traitant du sujet ici, telle que celle-ci, mais encore une fois, la nature très particulière de mon soft rend la vente de prestation impossible. La plupart de mes utilisateurs utilisent l'Overmon Admin Tools comme un produit jetable : il le téléchargent, l'alimente via fichier csv, déploient les agents et sondes sur leur parc de machine, puis le jette à la poubelle, n'en ayant plus besoin (je caricature un peu …)

Merci de vos retours,

Sébastien SANCHEZ-GALLARDO

  • # prestation impossible?

    Posté par . Évalué à  10 .

    Salut,

    Je ne suis pas sur que ma réponse va t'apporter grand chose mais pour commencer : la plupart des boites s'en fichent de savoir qui vend le produit et d'où viens le bébé.

    Par contre là où tu dis que la prestation est difficilement tenable je ne suis pas totalement d'accord : tu peux jouer sur deux points
    -> Le premier c'est de fournir un support sur ton outils, et aussi de faire un bundle sur les différentes solutions de monitoring.
    La plupart des grosses boites refusent de prendre un soft si il n'y a pas une boite de support derrière.
    Il ne faut par contre pas s'obnubiler sur ton outils mais faire l'ensemble de l'écosystème, quitte a enjoliver un peu tes connaissances réelles sur les solutions de monitoring.

    -> Le second concerne la prestation proprement dite. Tu peux très bien former et aider au déploiement de ta solution, même si elle est simple.
    Dans les boites les gens n'ont souvent pas le temps. Il est pas rare de prendre une prestation uniquement pour s'assurer qu'on arrivera à tenir les délais, ou qu'on ne perdra pas trop de temps à déployer.
    Proposer une prestation non seulement sur ton outil, mais aussi par exemple pour accompagner
    - les migrations
    - la mise d'équerre des périmètres actuels
    peut intéresser des boites.

    Pour qu'une boite t'écoute il ne faut pas parler "c'est moi qui l'ait fait" mais "votre ROI c'est ça en me prenant. Votre ROI c'est ca en prenant une SSI", et ta connaissance pointues des solutions étant une des raisons que ton ROI soit bien supériere à une SSI (et aussi le fait que les SSI hésitent rarement à bidonner des CVs).

    Dans l'ensemble des cas, tu peux contacter les SSI qui utilisent ton outil soit pour t'embaucher, soit pour te porter (cad que tu es en freelance, mais c'est la SSI qui a le contrat et te le refile, moyennant commission. Pas mal de grosses boites refusant de prendre des freelance… et c'est plutot les grosses boites qui auraient un ROI important à t'avoir).
    Dans tous les cas il y a un travail de commercial à faire pour débaucher les sociétés.

    J'oubliais: Les boites cherchent souvent à être rassuré.
    Et encore un point qui commencent à être en vogue : la (cyber)sécurité!
    N'hésite pas à montrer les intérêt de ta prestation dedans (meilleur suivi et suivi plus fin des infos remontés, être sur de ne pas oublier une machine qu'on aurait pas rentrer et qui est vérolable facilement, …)

    Enfin je ne suis pas sur que ça t'avance beaucoup. Dans tous les cas je te souhaite bonne chance.

    Ps : connaissant le monde de la SSI, je peux te donner des tarifs : un jours/homme c'est 400€ mini pour un type avec 3-6 ans d'exp (contrat longue durée, plus en cas de consulting)
    Je peux aussi te

    • [^] # Re: prestation impossible?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      400€ le jh par une SSII, c'est pour passer le balai. Remarque malheureusement, s'occuper du parc ça doit être assimilé à passer le balai.

      • [^] # Re: prestation impossible?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Heureusement, les mentalités évoluent, je trouve … même si pour l'instant, en demandant u TJM à 750, je me fais envoyer bouler à chaque fois … ;o)

        • [^] # Re: prestation impossible?

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          en demandant u TJM à 750, je me fais envoyer bouler à chaque fois

          Je comprend.

        • [^] # Re: prestation impossible?

          Posté par . Évalué à  2 .

          As-tu essayer de vendre un forfait ? Cela devient plus à la mode. Tu peux toujours te baser sur ton 750 de TJM, mais cela fixe une borne aux clients ce qu'ils peuvent apprécier.

          Je me demande si il existe une fondation comme celle de Mozilla ou de Linux pour financer des outils 100% professionnel, selon le même principe : l'argent provient des utilisateurs, la fondation ayant pour rôle de fournir le meilleur outil possible. C'est un peu différent d'une boite, dont le rôle premier est de faire de l'argent.

          "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

          • [^] # Re: prestation impossible?

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Ca a été longtemps mon axe de vente. Mon discours au client est : "Mon TJM est supérieur à la moyenne, mais avec Overmon, vous allez diviser la charge globale par deux, et donc …"

            Mais les gens n'y croient pas. Ca a beau être vrai … Overmon manque encore de success story représentative et communicable

            • [^] # Re: prestation impossible?

              Posté par . Évalué à  2 .

              Un forfait, c'est de dire que pour telle tache du demande 10k€, sans dépassement possible. A la limite tu peux prévoir un moment avec un paiement à la journée, pour la mise au point des spécifications.

              "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

            • [^] # Re: prestation impossible?

              Posté par . Évalué à  4 .

              Ca a été longtemps mon axe de vente. Mon discours au client est : "Mon TJM est supérieur à la moyenne, mais avec Overmon, vous allez diviser la charge globale par deux, et donc …"

              donc en gros c'est
              "avec moi vous ne faites pas d'economie, mais donner vos sous ca va marcher aussi bien."

              essaie plutot de vendre ta prestation, la charge est certes divisées, mais il ne faut pas que le cout reste le meme, sinon celui qui signe le cheque dira non tout de suite.

              je suis admin sys, j'etais freelance, et j'avais essayé de me vendre à 700euros/jours,
              ca n'a jamais marché.

              faut voir à combien est le marché, et comme pour les cinémas qui sont pleins quand les seances sont à 3euros et à moitié vide quand la place est à 10euros,

              il faut peut-etre revoir ton tarif à la baisse, pour "attirer" le client.

              • [^] # Re: prestation impossible?

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Salut NeoX,

                tu touches un point important.

                Lorsque j'essaye de vendre ma solution, je dis ceci : "Si vous prenez Overmon, vous allez payer autant qu'avec une autre, mais vous obtiendrez un meilleur résultat, car le temps perdu consacré au déploiement, avec Overmon, vous allez pouvoir l'utiliser sur des couches plus évolués (sondes métiers, design du workflow it, etc …)"

                Mais ca passe pas

                • [^] # Re: prestation impossible?

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  parce que c'est la crise,
                  tu dis qu'ils vont payer autant, du coup ca ne passe pas.

                  par contre dire qu'ils vont faire des economies, qu'ils pourront investir en developpement en sondes evoluées…

                  ainsi ils peuvent se dirent "on n'a pas besoin de sondes evoluees, on fait donc des economies"

                  • [^] # Re: prestation impossible?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                    Et oui, je penses que tu est dans le vrai.

                    Ca m'agace, mais c'est ca.

                    Pourtant, dans l'absolu, je trouve que la démarche est bonne : Investir son argent plutôt dans des sondes évoluées que dans le simple fait de déployer des agents en masse.

                    Saleté de crise ! Jusqu'à il y a peu, elle m'avait laissé tranquille, mais là … ;o)

    • [^] # Re: prestation impossible?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Salut briaeros007 et merci pour la réponse.

      Je suis d'accord avec ton analyse. C'est bien sur la direction de projet que je me positionne, et non pas en tant que simple créateur du produit.

      En fait, j'utilise Overmon comme un PoC personnel, prouvant à mes propects que je sais faire ce que je prétend faire.

      Mais j'échoue à chaque fois.

      Depuis deux ans maintenant, j'ai déjà du faire une bonne cinquantaine de démos sur site, chez des grosses boites.

      A chaque fois, c'est pareil : la démo se passe bien. Et par contre, au step suivant, devant les directions achats, je me fais fracasser sur des arguments du style : "M. Sanchez, votre produit est terrible, mais vous n'êtes pas référencé chez nous, et nous ne prendrons pas le risque de miser 50K€ sur votre tête, sachant que vous êtes seul."

      Argument recevable, je le concois …

      M'adosser à des SSII, SSLL, j'y ai bien sur pensé, mais j'ai fini par comprendre que la nature de mon produit fait qu'il n'est pas (euphémisme) apprécié par eux … après tout, la vocation de Overmon est de faire en mode automatique ce qu'ils vendent (prestation d'installation de sondes, d'agents) …

      • [^] # Re: prestation impossible?

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        A chaque fois, c'est pareil : la démo se passe bien. Et par contre, au step suivant, devant les directions achats, je me fais fracasser sur des arguments du style : "M. Sanchez, votre produit est terrible, mais vous n'êtes pas référencé chez nous, et nous ne prendrons pas le risque de miser 50K€ sur votre tête, sachant que vous êtes seul."

        Je ne sais pas si c'est recevable, mais c'est un souci majeur quand tu vends à une grande entité.

        • [^] # Re: prestation impossible?

          Posté par . Évalué à  6 .

          C'est pas un soucis très français ça ? Est-ce que l'auteur a essayé les boites d'origines étrangères? Elles sont en général plus habitué à gérer des freelances.

          "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

      • [^] # Re: prestation impossible?

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Dans mon cas pour travailler avec de grands groupes qui suive une "liste blanche" d'entreprise pour choisir leurs partenaires.
        Sans même regarder les CV en général…

        Je suis obligé, moi freelance, de passer par d'autre entreprise qui prennent entre 15 et 20% de mon chiffre journalier… pour me prêter leurs noms…
        bon par contre avec un peu de négociation tu peux profiter d'un paiement à échéances (au lieu d'attendre au mieux 45 jours) et de leurs assurances professionnel (ce qui n'est pas rien)
        je te propose de passer par ce genre de cabinet (comme le plus connu dans le nord "espace freelance" ou alors d'autre comme "oceane consulting" ou même de "petit" comme "ntico")

        Si en plus tu te présentes AVEC le contrat et le client ils ne vont pas dire non, et la grosse boite aura un nom "connu" avec qui signé.
        cela s'appelle les apporteurs d'affaire, même si dans ton cas tu auras fait le boulot.

        si tu veux des noms et/ou des contacts envoie moi un mail ;).

        Fréd.

        • [^] # Re: prestation impossible?

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Je suis en train d'explorer cette piste avec quelques cabinets également.

          Heuuu … je vais faire mon noob là … mais impossible de tomber sur ton mail, via linuxfr ou ton blog …

          Je suis effectivement intéressé par tes contacts. Tu peux m'écrire en tout cas à contact@overmon.fr.

          Je te filerai ensuite mon mail perso

          Seb

      • [^] # Re: prestation impossible?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Et les entreprises qui font de l'hébergement? Elles auraient un avantage certain à diminuer leur travail… Elles répondent aussi à des appels d'offres d'entreprises ou d'administrations. Il y en a de toutes les tailles…
        Tu peux aussi peut-être essayer de diversifier : formation (et après ils se débrouillent), prestation clé en main, accompagnement (là c'est eux qui font, et tu les aide), support…
        Peut-être élargir aussi un peu ton offre à des sujets proches/complémentaires?

    • [^] # Re: prestation impossible?

      Posté par . Évalué à  7 .

      Je peux aussi te

      Quel suspense.. Foutu clavier qui se blo

  • # Développement

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Je vais caricaturer volontairement.

    Apparemment, ton outil comble ses utilisateurs, qui n'ont besoin d'aucun développement supplémentaire monétisable. Donc ton travail passé a été utile, mais il n'y a pas d'utilité aujourd'hui à développer l'outil.

    Pour éviter cette situation, Qemu a connu une semi-fermeture jusqu'à son financement. C'est probablement le mieux à faire si tu veux un retour sur ton travail passé. Ton problème est que personne ne voit un intérêt à te financer, et oui, on ne fait les choses que par intérêt, même les dons.

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.fr

    • [^] # Re: Développement

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Sauf que je n'arrive pas à comprendre ce manque de vue à long terme … s'ils me forcent ainsi à fermer, ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis …

      je veux dire, … j'ai rendu visite à une boite belge à Bruxelles … en arrivant dans les locaux, je tombe sur un plateau avec une trentaine de type, tous massés autour d'écrans géants avec Overmon dessus …

      Et les mecs te disent les yeux dans les yeux qu'ils n'ont pas de budget pour toi … ca énerve un peu …

      Les hopitaux, assocs, etc … je n'ai pas de problème avec ca, mais quand c'est Total, Airbus, La Roche Bobois … ca me rend dingue …

      • [^] # Re: Développement

        Posté par . Évalué à  4 .

        "s'ils me forcent ainsi à fermer, ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis …"

        Beaucoup de boite dépense des sommes folles en logiciel propriétaire, et ne vois pas l’intérêt même long terme, de financer un développement purement libre.

        C'est rare les comportements à la google, Oracle, Sony, qui paye la Linux Fondation, sans avoir de contrôle sur ce qu'il en sort.

        Peut être aurait tu intérêt à t’allier avec d'autre freelances pour lancer une fondation de ce genre ?

        "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

  • # Créer le besoin

    Posté par . Évalué à  10 .

    Personne n'a intérêt à t'embaucher vu qu'actuellement tu bosse déjà gratuit pour eux.

    Ta situation est critique ? Prend un boulot ! Même sans aucun rapport avec ton bébé, annonce que tu va mettre un petit coup de frein au développement. Si overmon a besoin d'évoluer ceux qui l'utilisent finirons par avoir besoin de quelqu'un de compétant pour effectuer la tâche.

    • [^] # Re: Créer le besoin

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Pas faux …

      J'ai d'ailleurs postulé depuis quelques temps … problème … les recruteurs sentent la passion qui reste entre moi et le produit. Et ca les freine …

      • [^] # Re: Créer le besoin

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        les recruteurs sentent la passion qui reste entre moi et le produit. Et ca les freine …

        Pourquoi tu en parles ?

        • [^] # Re: Créer le besoin

          Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

          Je pense que la solution est là: si ton projet n'est pas viable en licence libre, ce n'est pas forcément du fait de la licence mais de ta volonté de le distribuer gratuitement. Rien ne t'emêche de vendre ce logiciel en laissant l'accès aux sources pour tes clients qui pourront modifier et ou redistribuer ton produit si le coeur leur en dit. Distribuer ratuitement une solution n'est pas un idéal et Red Hat, par citer un boite importante du libre, ne le fait plus. Si ton logiciel répond à un vrai besoin tu as de bonnes chance de trouver de premiers clients, même de taile relativement modeste.

        • [^] # Re: Créer le besoin

          Posté par . Évalué à  7 .

          Pourquoi tu en parles ?

          Hum, votre projet de création d'entreprise, ça consistait en quoi ? Qu'est-ce que vous avez fait exactement pendant 2 ans ?

          • [^] # Re: Créer le besoin

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Il suffit d'être spécieux. Pas besoin d'être précis: "j'ai monté une société qui a fait cela. Au bout de 2 ans, je l'ai quitté". Point. Tout chef d'entreprise peut comprendre que parfois des projets marchent et d'autres non. C'est comme ne pas parler de son ancien travail, il suffit de dire que pendant 1 an ou 2, on s'est occupé de sa famille ou être parti voyagé, ou s'occuper dans une ONG.

  • # Courage !

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    C'est ce qui s'appelle "Tester le marché".

    Des entreprises ont besoin de ton produit, mais ne veulent le payer.

    je te conseille donc de ne publier que les codes sources de ton développement, et (d'essayer) de faire payer pour ceux qui en veulent "plus".

    Dans le cas où tu n'arrives pas à rentabiliser ton produit, le fait que celui-ci soit fortement utilisé sera un argument fort pour trouver un futur employeur, et l'expérience passée pour réaliser ce produit sera toujours un "plus" pour toi.

    • [^] # Re: Courage !

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      J'y ai pensé, mais avec 900 sociétés aujourd'hui, j'ai peur que ca soit un peu tôt …

      A l'origine, je voulais attendre un pallier de 2000, pour être sur de convertir le petit pourcentage suffisant pour démarrer …

      Parce que ma plus grande peur serait que le produit redevienne confidentiel.

      • [^] # Re: Courage !

        Posté par . Évalué à  1 .

        Tu a un site ou le télécharger,
        profit en pour indiquer que les dons son accepter pour la continuité du projet,
        il y a bien quelque entreprises sur les 900 qui te soutiendra de cette façon.

        je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

        • [^] # Re: Courage !

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          • [^] # Re: Courage !

            Posté par . Évalué à  2 .

            Ah oui j'avais pas vue.
            Je trouve ton site très bien fait,
            mais pour les dons on le vois juste quand tu va sur la page téléchargement,
            peut tu le rajouter sur la premier page et un peut plus gros aussi pour le mettre plus en avant?

            je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

            • [^] # Re: Courage !

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Remarque intéressante. Mais tu n'as pas peur que ca soit trop agressif, un big bouton de dons, en plein sur la homepage ?

              Désolé … mon côté anti-marketing, anti-pub, ressort encore … même quand c'est pour mon bien …  ;o)

              • [^] # Re: Courage !

                Posté par . Évalué à  2 .

                Désolé … mon côté anti-marketing, anti-pub, ressort encore … même quand c'est pour mon bien

                J’aime bien la fin de la phrase, oui c'est pour ton bien,
                tu veut en vivre ?
                J'ai vu quelque bon conseil ici, fait deux versions une libre et une payant ( passage obliger pour en vivre ),
                la doc et la vidéo pour la formation du personnels des entreprises ( service ).

                Coté marketing et pub, je suis comme toi, mais la y a pas le choix.

                je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

  • # Trouver du boulot

    Posté par . Évalué à  0 . Dernière modification : le 02/06/13 à 19:28

    Franchement trouver du boulot c'est si dur en informatique ? As-tu peu de qualifications ? Quand bien même, tu as une bonne experience au vu de l'adoption de ton soft (que je ne connais pas).
    Si tu es dans une situation difficile, va pisser du code histoire de bouffer, j'ai du mal à croire que les offres manquent dans le domaine…

    • [^] # Re: Trouver du boulot

      Posté par . Évalué à  5 .

      trouver du boulot c'est si dur en informatique

      Faut croire que oui, je suis dans la même M**** que lui.

      je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

      • [^] # Re: Trouver du boulot

        Posté par . Évalué à  4 .

        Et pour info, tu as quel genre de qualifications ? Quel âge ? Et surtout dans quelle région ?
        En idf en tout cas, les SSII embauchent à tour de bras… Pour des salaires pas forcément énormes, certes, pour des projets pas forcément intéressants certes, mais pour un salaire qui te permet d'être loin de te retrouver à la rue…

        • [^] # Re: Trouver du boulot

          Posté par . Évalué à  1 .

          Je ne suis pas dev, juste Technicien supérieur en informatique (bac+2), 45 ans et je suis en Normandie.

          Je ne suis pas difficile en recherche boulot, je peut déménager même en idf (ancien parisien).

          Je regarde pour faire une licence en "audit sécurité réseaux informatique" (bac+3) sur Caen, pour passer le temps.

          je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

          • [^] # Re: Trouver du boulot

            Posté par . Évalué à  6 .

            J'ai du mal a croire que tu ne trouves pas de boulot, meme en étant mobile.

            Je venais de démissionner pour un nouveau boulot, donc j'etais en periode d'essai, et ma nouvelle boite a mis fin à ma periode d'essai. J'avais donc un préavis de 15 jours. J'ai trouvé du boulot en moins de 3 semaines (donc une semaine sans bosser, en tout et pour tout). J'ai mis mon CV sur monster le lundi midi, le lundi soir j'avais 5 entretiens programmés (la plupart des boulots pas super, mais ca permet de bouffer avant de trouver mieux).

            • [^] # Re: Trouver du boulot

              Posté par . Évalué à  1 .

              Je ne sais peut être pas me vendre par mail…

              J'avais pour habitude de rencontrer les futur employeurs et discuter entre 4 yeux,
              ce qui passais mieux et je restais seulement 2 ou 3 jours au chômage.

              je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

  • # .

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    SSLL […] Leur discours est invariablement le même : il faut sortir Overmon Admin Tools de sa licence actuelle, et le distribuer sous licence commerciale.

    On peut avoir les noms ? Histoire d'aller chier devant leur porte.

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Sans aller jusque là, peut-être que les SSLL proposaient plutôt de passer le logiciel sous une double licence classique, type libre pour tout le monde et non-libre pour le support, à la Qt ?

      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Oui, j'ai mis tout le monde dans le même panier alors que oui, certaines d'entre elles ont plus cherché à scinder le produit en deux : un core system sous gpl et du contenu payant.

        Un mix comme chez Merethis

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Dans ma situation actuelle, tu comprendras que je ne peux pas, non …

      A la limite, si tu est en région parisienne, on peut se boire une bière, et discuter de tout ca entre nous … ;o)

      C'est vrai que sur le coup, tu trouve ca hallucinant.

      De toute facon, depuis deux ans, des trucs hallucinant, j'ai vu du lourd …

      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        A la limite, si tu est en région parisienne, on peut se boire une bière, et discuter de tout ca entre nous … ;o)

        Ça peut être cool. Attention, je n'ai pas de compétence (donc pas de bons conseils à donner (les conseils, par contre, ça, comme le trou du cul… tout le monde en a sauf les colostomisés)) en création d'entreprise, démarchage… mais j'ai des compétences en buvage de bière. Et puis s'il y a d'autres DLFPiens intéressés ça peut être rigolo (en plus, avec tous ceux qui veulent me cogner, ça peut être animé !).

        • [^] # Re: .

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Bah écoute, je vote pour, en tout cas. Promis, je tape pas, même après quelques bibines (je sais me tenir).

          Dispo n'importe quel soir en semaine

          Seb

          • [^] # Re: .

            Posté par . Évalué à  1 .

            Quelqu'un à parler de boire un coup ? J'en suis :-D

            Par contre j'ai encore moins de conseils à donner que Sufflope, mais m'étant de nombreuses fois interrogé sur la viabilité commerciale de projets sous licence libre je serais ravis d'avoir un retour d'expérience et autour d'une bière c'est encore mieux.

            • [^] # Re: .

              Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

              héhé, décidément, pas mal d'amateurs de mousses par ici … ;o)

              Bon, dès que j'ai un peu de temps, je regarde pour monter un petit rdv avec tous les amateurs.

              Seb

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      SSLL […] Leur discours est invariablement le même : il faut sortir Overmon Admin Tools de sa licence actuelle, et le distribuer sous licence commerciale.
      On peut avoir les noms ? Histoire d'aller chier devant leur porte.

      Attends, y'a des gens qui donnent un conseil et tu veux leur chier dessus ?

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Clairement, j'ai été trop rapide dans ma comm, en mettant tout le monde dans le même panier.

      Si je devais détailler les retours que j'ai obtenu jusqu'à ce jour par catégorie, je dirais ceci :

      SSII, Investisseur ==> passage de l'OAT sous proprio
      SSLL ==> maintien d'un core system sous gpl, et ajout de couches freemium

      J'ai lu dans les commentaires, que j'aurais de l'amertume contre toutes ces sociétés.

      Non, je ne cible personne en particulier. Typiquement, j'ai eu de très bon échanges avec des personnes de chez Linagora, Somone, …

      Je cherche, j'expérimente, voilà tout … naviguer dans le monde du libre est encore quelque chose de récent chez moi, et curieusement, dans tout ce que j'y découvre, il n'y a pas que du bon.

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à  4 .

        Je cherche, j'expérimente, voilà tout … naviguer dans le monde du libre est encore quelque chose de récent chez moi, et curieusement, dans tout ce que j'y découvre, il n'y a pas que du bon.

        parce que tu croyais vraiment que c'etait un monde de bisounours ?

  • # Analyse et solution possible

    Posté par . Évalué à  7 .

    analyse rapide

    " je suis fier de mon bébé " (…) " je n'arrive pas à monétiser cette solution " (…)

    Je pense que cette phrase résume votre erreur.
    Vous débutez et vous estimez que grâce à la qualité de votre travail, vous trouverez facilement du financement.
    Or, en lisant les possibilités de votre logiciel, il me semble qu'il vise un public de spécialistes, donc un groupe assez restreint.
    Les entreprises, lorsqu'ils le peuvent préfèrent ne pas payer, surtout que nous sommes en crise.
    Si en plus ce sont des spécialistes de l'informatique qui va utiliser un outil qui m'a l'aire, personnellement, très aboutit, je doute que vous trouviez facilement un investisseur.

    Espérer de la monétisation à partir des logiciels libres n'est pas envisageable si le marché est de niche.
    Si en plus, le produit est abouti, il y a peu de chances.
    A la limite, vous auriez pu présenter le produit sous forme d'une distribution spécialisé, genre WifiSlax qui est du slax avec des outils de forensic.
    " déploient les agents et sondes sur leur parc de machine, puis le jette à la poubelle " (…)

    Cela fait partie du décors: vous ne le savez pas ?
    (Evitez d'avoir de l'amertume, cela fait fuir les investisseurs…)

    " Leur discours est invariablement le même : il faut sortir Overmon Admin Tools de sa licence actuelle, et le distribuer sous licence commerciale. " (…)

    Vous pensez que c'est sérieux ?
    Soyez intelligent, si c'est le cas, faites ce qu'on appelle une double licence… (GPL et commercial avec un produit quasi identique)
    Mais je ne crois pas que faire de la solution purement commerciale va faire des heureux.

    Remarque

    Sans vouloir vous offenser, ne croyez vous pas qu'avec ce que vous savez faire, il est plus pertinent de travailler dans une entreprise en tant que chef de projet, informaticien ?
    Je m'explique, comme il est rare que le libre rapporte de l'argent, c'est ce choix là dès le départ que vous auriez du faire.
    Mettre dans un CV que vous avez 900 clients, ce n'est pas rien…

    Je vous rappelle que Blender avait failli disparaître et pourtant Blender est un logiciel très connu et très apprécié dans le domaine de la 3D…

    Suggestion

    Hormis quelques unes de vos erreurs, qui je le rappelle ne sont pas honteuses, je vous fait part de ma suggestion:

    Je vous propose d'essayer le CrowdFunding
    " La production communautaire, ou « production participative » (« crowdfunding » en anglais) est une méthode de production de contenu par un très grand nombre de personnes. La mise en commun des apports individuels est facilitée par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet. L’internaute contributeur peut en échange trouver une contrepartie ou un service ou d’une forme particulière d'investissement, le projet fonctionnant alors comme le ferait une coopérative ou une société de co-production, qui reverse une participation aux bénéfices futurs " (…)
    ( Source : Production communautaire - Wikipédia )

    Il me semble que la version anglaise est un peu plus complète (en espérant que l'anglais ne vous rebute pas):
    Crowdfunding - Wikipedia, the free encyclopedia

    Financement participatif : le Web fédère les investisseurs

    Annuaire
    Annuaire du crowdfunding et du financement participatif | AlloProd
    Là vous avez du boulot: faire le tri.

    Essayez aussi d'écrire à Google: ça pourrait ne pas plaire, mais c'est une solution comme une autre…
    Et de manière général, essayez plutôt de faire connaître votre produit hors de France, notamment aux USA.
    La France n'a pas la culture de la philanthropie comme les USA; ce n'est pas un petit détail.

    Dons

    Je vous suggère aussi de faire appel aux dons [ce que vous faites] notamment dans les réseaux sociaux en expliquant votre cas, et l'utilité, notamment pour NOTRE sécurité, de votre logiciel.
    Un bon outil de [gestion] de supervision est indispensable pour gérer un parc d'ordinateurs [datacenter] utilisé par la majorité [le Cloud par exemple]
    Que ceux qui peuvent faire une donation le fasse.
    Au fait, les dons c'est à quelle page ? [ça doit être écrit ici]

    • [^] # Re: Analyse et solution possible

      Posté par . Évalué à  1 .

      J'ai aussi oublié un cas que tu peux revendiquer: le droit à une formation en tant que chômeur.
      Essayes de suivre n'importe quel cursus qui fait de l'informatique.
      (Pas trop éloigné de ton domaine)

      Tu auras droit à un peu de sous (dans les 600 ? Désolé, je ne sais pas) en plus ce qui ne gâte rien.

      Une simple formation en alternance ça remplit déjà ton CV…

    • [^] # Re: Analyse et solution possible

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Sans vouloir vous offenser, ne croyez vous pas qu'avec ce que vous savez faire, il est plus pertinent de travailler dans une entreprise en tant que chef de projet, informaticien ?

      Oui, c'est en cours. faire cohabiter une activité salariée et le développement d'une communauté autour d'un produit est une cible potentielle.

      Problème : j'ai une certaine propension, du coup, à priviligier les SSLLs, et quoiqu'on en disent, elles ne sont pas encore légion, même en idf.

      Je vous propose d'essayer le CrowdFunding

      Je vais potasser le sujet. C'est vrai que l'annuaire est fourni … ;o)))

      Merci en tout cas pour vos remarques.

      • [^] # Re: Analyse et solution possible

        Posté par . Évalué à  1 .

        " Je vous propose d'essayer le CrowdFunding

        Je vais potasser le sujet. C'est vrai que l'annuaire est fourni … ;o))) " (…)

        Faites nous part des résultats que vous auriez obtenu.
        (Même négatif)
        C'est utile pour tous car ce système tendra à se généraliser de par le monde.

        " Merci en tout cas pour vos remarques. " (…)

        Je suis là pour ça est c'est gratuit. :-)
        Essayez de bien réussir vos projets: J'aimerais connaître le parcours de votre logiciel dans le futur.

  • # le plus rapide

    Posté par . Évalué à  -10 .

    tu creer une société, genre autoentrepreneur pour commencer car tu dois pas avoir de masse de capital.

    tu change de licence le soft pour le sortir de debian, comme tu es l'auteur tu change la licence de l'ensemble des versions.

    tu fait un jolie article sur Linuxfr qui explique cela, et que toute les versions ne doivent plus être utilisé sans ton accord. tu contact l'ensemble des distributions ou il y a ton soft.

    tu envoie des LAR a toute les sociétés qui l'utilise sans autorisation suite au changement de licence qui doivent cesser de l'utiliser car tu n'es pas l'abbée Pierre. Avec une jolie lettre, avec le devis qui va avec : tu fait payer un loyer pour l'utilisation du soft + maintenance.

    si un jour tu as assez d'argent tu pourra te permettre de donner les ancienne version en GPL.

    c'est le business modèle parfait ! tu fait profiter gratuitement, cela devient la norme, PAF tu fait payer !

    car bientôt tu aura la chance de toucher 483,24 € / mois. Après il faut choisir manger de la semoule et aller au paradis du logiciel libre ou pas.

    • [^] # Re: le plus rapide

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Ce qui a été mis en GPL ne va pas magiquement devenir proprio, ça serait trop facile. En tant qu'auteur, il a droit de redistribuer sous une autre licence, mais pas d'enlever des droits qu'il avait donné.

      • [^] # Re: le plus rapide

        Posté par . Évalué à  -6 . Dernière modification : le 02/06/13 à 20:57

        nessus a suivi ce chemin, le droit d'auteur est très bien dans ce cas. en plus le nom lui appartient. il le dépose et interdit son usage partout. oui, j'aime les logiciels libre mais Je n'aime pas la semoule.

        • [^] # Re: le plus rapide

          Posté par (page perso) . Évalué à  7 . Dernière modification : le 02/06/13 à 20:59

          Les nouvelles versions d'accord, mais ce qui a été mis en GPL le reste. La version GPL de Nessus existe toujours sous forme d'un fork : http://fr.wikipedia.org/wiki/OpenVAS

          Je pense que les gens qui utilisent son outil se foutent pas mal de son nom.

          • [^] # Re: le plus rapide

            Posté par . Évalué à  -10 .

            parle en a debian qui ne peut pas utiliser le nom mozilla.

            • [^] # Re: le plus rapide

              Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

              C'est un autre problème qui n'a rien à voir…

              • [^] # Re: le plus rapide

                Posté par . Évalué à  -6 .

                ce n'est pas un probleme, une marque ça se protège et c'est protégé.

                • [^] # Re: le plus rapide

                  Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                  Et alors ? Quel est le rapport avec le problème ? Les entreprises en questions qui utilisent son logiciel sans payer utiliseront le fork qui a un autre nom et alors ? On ne peut même pas les empêcher d'utiliser l'ancienne version si elle correspond à leur besoin…

                  Ici, tout le monde s'en fout de la marque, ils veulent juste répondre à un besoin ponctuel.

                  • [^] # Re: le plus rapide

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Tu n'imagines pas la puissance d'un nom "commercial" pour les entreprises…
                    Si tu dis à un client que tu changes sa solution Bidule en Truc, il va tiquer… même si c'est le même produit de base. Et si tu lui expliques le reste, il va juste te dire "heu, attendez, moi je veux le développeur original" (développeur étant soit physique ou moral)

                    • [^] # Re: le plus rapide

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 03/06/13 à 09:39

                      Si, si, je me souviens quand Borland a décidé de changer de nom mais est revenu sur sa décision parce que personne ne connaissait, mais ça ne me semble pas le cas ici.

                      Là on parle d'un logiciel qu'on utilise parce qu'on l'a trouvé gratos sur internet et qu'on balance une fois la tâche effectuée. S'il change de nom, rien n'empêchera ces boîtes de prendre le fork avec le nouveau nom ou d'utiliser la vieille version qu'ils avaient avec l'ancien nom. Qu'il soit déposé ou non ne change rien, leur job n'est pas de le distribuer.

                      Il faut remettre la discussion dans son contexte : changer de licence pour empêcher les boîtes qui utilisaient son logiciel de continuer à l'utiliser gratuitement.

  • # oui, classique.

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Ce que j'ai compris c'est que c'est un outils de déploiement d'autres trucs. En ce sens, c'est moins "utile" qu'un logiciel pur. Je ne dis pas qu'il ne sert pas, juste qu'il est moins critique, il facilite une tache d'installer d'autres logiciels.

    Peut être que le fondateur de nagios ou gpli ou autre voudrait faire un journal avec "mon business model qui a été fucké par un logiciel qui installe facilement ma solution alors que je pensais vendre de la presta sur la mise en oeuvre."

    De toute façon, il faut bien comprendre que les entreprises philanthropiques existent relativement peu : nous aussi on avait une solution pour un produit utile et innovant : on nous demandait de continuer à le développer, le distribuer gratuitement et essayer de vendre de la presta dessus, personne dans le groupe d'utilisateur potentiel pour mettre 1000 euros pour financer la version 2.

    Alors je suis passé à autre chose : je fais pour moi, je donne aux autres. Mais je ne fais pas gratuitement pour les autres en pensant vivre dessus en réussissant à trouver 5 clients sur les 10 000 utilisateurs lorsque le "prospect" est l'entreprise, la collectivité, la ssii.

    Faire du libre ce n'est pas ce faire exploiter.

    • [^] # Re: oui, classique.

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Yep tu as raison.

      J'ai du mal à me départir de mon côté Bisounours …

      Encore moi, c'est rien, j'ai appris que Ethan (Nagios) lui même, peinait en ce moment à vivre de Nagios … ca parait dément quand on y pense …

      • [^] # Re: oui, classique.

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        non, ca ne m'étonne pas : les boites prennent des stagiaires niveau ce qui tombe, leur font télécharger des trucs libre (ou pas) sur internet et les laissent se démerder à faire les install : coût zéro, peut importe le temps que le mec passe. Il y a les listes de diffusion, les forums pour trouver de l'information. Si, ca coute un portable à 300 euros et une place sur un bureau. Le mec aura appris un truc mais ne sera pas payé par rapport à ce qu'il aura fait gagné.

        C'est pour cela qu'il faut être intraitable avec la gpl, et ne rien faire à but professionnel car il n'y aura jamais (il y a toujours un contre exemple) de retour.

      • [^] # Re: oui, classique.

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Au début il avait du mal. Ensuite il a monté sa boîte (Nagios Enterprises), qui fait du support, de la formation, du consulting, et qui vend du logiciel sous la forme open core (Nagios core en GPL et Nagios XI en propriétaire). Maintenant ça va mieux pour lui.

        Ça montre qu'il est possible d'avoir un modèle pour gagner de l'argent autour d'un logiciel libre (même s'il faut ajouter des add-ons proprio) mais sa base d'utilisateurs est sans commune mesure avec la tienne.

        • [^] # Re: oui, classique.

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ça montre qu'il est possible d'avoir un modèle pour gagner de l'argent autour d'un logiciel libre (même s'il faut ajouter des add-ons proprio)

          Oui, voila, il faut le dire : ici, ce qui est la publicité est l'Open-Source, et ce qui ramène le fric est le proprio.
          Il y en a plein qui commencent à utiliser l'Open-Source comme pub, mais il faut appeler un chat un chat : le business model est proprio. Tu pourrais dire "Microsoft vend son Office pour Linux, comme quoi il est possible d'avoir un modèle pour gagner de l'argent autour d'un logiciel libre". Euh…

          Ce n'est pas un mal (le proprio n'est pas le mal), mais ça n'a plus grand chose à voir avec le libre (avoir une pub libre pour un produit non libre c'est pas vraiment la philosophie du libre)

          • [^] # Re: oui, classique.

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Faire du support, de la formation, des certifications et du service liés à Nagios Core, c'est gagner de l'argent avec un logiciel libre.
            Vendre une surcouche propriétaire c'est gagner de l'argent avec du logiciel propriétaire, mais tout en gagnant de la légitimité grâce au produit libre.
            Je persiste donc à dire qu'ils gagnent de l'argent autour d'un logiciel libre.

            • [^] # Re: oui, classique.

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Je pense que la différence vient surtout de ce qui est dans le proprio :
              - RedHat fait quelques produits proprios super spécifiques, et je ne le met pas dans les gens qui vivent du proprio en faisant de la pub libre. On peut vivre sans truc proprio (il y en a même qui virent tous les logos pour en faire une distro diffusée gratos)
              - Le dernier exemple que j'ai vu sur LinuxFr de ce genre de bidouille est Blue Mind, où la possibilité de faire des mise à jour est proprio, ben la c'est clair que le libre ne sert que de plaquette publicitaire, on ne peut pas utiliser le produit sans du non libre. La, je persiste à dire que la mentalité est proprio.

              • [^] # Re: oui, classique.

                Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                Mouaip … ce qui me sidère là dedans, c'est que je me demande comment ils font pour tester le marché à chaque fois …

                Ca reste quand même "touchy" d'introduire des fonctionnalités payantes au compte goutte, et d'estimer à chaque fois quel sera l'impact sur sa communauté.

            • [^] # Re: oui, classique.

              Posté par . Évalué à  3 .

              Faire du support, de la formation, des certifications et du service liés à Nagios Core, c'est gagner de l'argent avec un logiciel libre.

              Si on va par là, c'est gagner de l'argent avec du support, de la formation, des certifications et du service.

        • [^] # Re: oui, classique.

          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

          sa base d'utilisateurs est sans commune mesure avec la tienne.

          Héhé, je dirais même qu'un dixième de sa base d'utilisateur me suffirait amplement …

      • [^] # Re: oui, classique.

        Posté par . Évalué à  5 .

        Ben perso je te suggeres de vite le virer ton cote Bisounours, parce que l'alternative c'est qu'a force tu vas etre degoute et arreter de faire un truc qui pourtant te plait enormement a la base alors qu'en donnant un peu de corde tu pourrais continuer a faire un truc qui te plait.

        Faut revenir un peu dans le monde reel, mieux vaut faire un peu de compromis que bruler totalement la chandelle et tout perdre. Si tu es pret a prendre le risque de tout perdre parce que tu refuses d'accepter moins qu'une solution 100% ideale, c'est ton choix evidemment, mais a ce moment la autant jouer au loto hein, tes chances de reussite sont les memes et le pactole est plus gros…

  • # Pas cohérant

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Bon, je préviens tout de suite, ça ne va pas plaire, car je vais pointer des incohérences. Âme sensible s'abstenir (moinssez de suite sans lire, ça vaut mieux)

    et je ne peux vivre de prestation autour de Overmon, car la nature de ce produit (faciliter le déploiement) rend toute prestation vide de sens.

    suivi de :

    je sais que beaucoup (plus d'une centaine à ce jour) de SSII se font de l'argent (…)

    n'est pas cohérent du tout.
    Si elle se font de l'argent avec ton produit, ça veut dire qu'il y a des prestations faisables.
    Tu ne peux pas dire les deux phrases en même temps.

    Sinon, désolé, ce n'est pas crédible de n'avoir rien à faire : mon produit aussi a pour but de ne rien avoir à faire pour les autres, et mon carnet de commande est complet pour les 12 prochains mois. Ben oui, ça a beau être "tout prêt", toi et moi avons en commun certains trucs : des nouveaux formats/matos à supporter, de l'intégration, de la vente de compétence… Même avec 0.01% d'utilisateur prêts à payer, c'est rentable (merci Internet).

    ce qui va me faire venir à d'autres remarques :

    (…) sur mon dos

    CONNERIES.
    On ne fait rien sur ton dos, tu as donné un produit avec un prix (et une licence), les autres l'utilisent comme toi tu le désires. Si tu pars avec une idéologie comme ça avec tes interlocuteurs, ben c'est mort : les non libristes voient du libre "non bankable" et les libristes voient un mec qui n'a rien compris au libre et ne l'aime pas vraiment en fait.

    Continuons :

    je suis fier de mon bébé.

    On s'en balance complet de ta fierté. Mon gamin de 3 ans est très fier de de son château dans le bac à sable, ça ne fait rien d'utile pour gagner de l'argent. Les gens ne regardent pas ta fierté. Si tu pars avec ce genre de discours (tu parles comme ça ici, ça va se retrouver dans ton discours pro), on va pas comprendre ton produit, juste un imbu de lui-même.

    et je trouve ca incroyablement injuste

    Pareil (on s'en fout bis), ça s'appelle la vie. Ce n'est pas en jouant au caliméro que ça va s'arranger.

    j'arrive à expiration de mes droits Pôle Emploi dans trois mois.

    Pareil (on s'en fout ter).

    Bref, ton discours est rempli de choses inutiles (tu aurais dit que tu devras prochainement faire un choix que l'information utile aurait été la même) qui font fuir un investisseur, un client potentiel etc… Tu parles comme ça ici, mais d'une Linuxfr est connu et on te retrouvera, et de deux ta mentalité se retrouvera dans ton discours pro. Perso, en tant que client pro, ton journal mélangeant victimisation, non assurance de soit, non pérennité, me ferait fuir.


    conclusion :

    j'aimerai vos retours éclairés sur ma problématique.

    C'est mort. Trouve un autre boulot, et met ça en stand-by. Retournes-y quand tu y auras réfléchi (autant sur le libre que sur un plan à long terme).
    Pourquoi mort? Car un projet, c'est rarement viable avant 3 ans, le temps d'avoir une vision pro, de se mettre dedans. 3 mois, c'est rien pour changer, si tu en est au point 0, la réponse est sûre dans 3 mois.

    PS : bon, après, j'ai peut-être loupé un épisode, vu la qualité pas dégeux du site, les références à rallonge (donc tu as eu l'autorisation de chacune de ces entreprises pour associer leur nom à ton projet, chose qu'on me refuse personnellement dans 90% des cas quand ça vient de grosses entreprises comme celles citées, chapeau), et malgré des erreurs de présentation (c'est quoi la structure de l'entreprise? En dessous de SARL, les entreprises françaises ont du mal, aucune mention trouvable rapidement et le whois est caché), de cible (restreint aux pays francophones, pas les plus ouverts à payer), de com ("réponse sous 48 heures" mais "je m'absente pendant 15 jours", ça le fait vraiment pas) et de prix (les prix, autant presta que support, sont tout simplement éliminatoires pour un projet si jeune et sans aucun - ou peu - clients), je suis surpris de l'impossibilité à monétiser quoique ce soit.

    • [^] # Re: Pas cohérant

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      comme d'hab… de l'emporte pièce … moi je…

      Si tu n'arrives pas à comprendre comment les SSII arrivent à monétiser et pas lui…. je te trouves pas forcément compétent pour donner un avis.

    • [^] # Re: Pas cohérant

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Salut Zenitram,

      t'inquiètes … tu peux taper … tant que j'apprends des trucs … ;o)

      L'incohérence dans mon discours, je t'assure qu'elle supporte l'épreuve des faits.

      Des boites utilisent Overmon pour déployer les agents et les sondes chez leurs propres clients. Ca ne souffre d'aucune objection. Et je sais même que pour certaines, c'est le jackpot, notamment lorsque leurs prestas sont des forfaits.

      Et sur le coeur du problème, je n'ai pas du être assez clair. Je ne fais pas mon caliméro (en tout cas, je ne voulais pas).

      Ce que je cherche à comprendre, c'est si dans ma situation, j'ai un moyen de continuer dans la voie du libre.

      Parce que soyons clairs, il me suffit de dire : "OUI, OK, je sort Overmon Admin Tools du gpl, et dans la semaine, j'ai quelques partenaires qui rentrent dans la danse !"

      Ils me l'ont dit … c'est un pré-requis … après, si j'accepte, j'ai même plusieurs possibilités : entrée au capital de certaines boites, levée de fonds auprès de certains investisseurs.

      Bref, il y a une certaine pression pour que je quitte le libre.

      D'où mon journal.

      Il y a une question, par exemple, qui me taraude …

      Si on considère la population globale du libre aujourd'hui dans le monde … combien d'entre eux ont une activité en parallèle ? combien vivent à 100% du libre ? Il y a des stats sur le sujet ?

      • [^] # Re: Pas cohérant

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        Bref, il y a une certaine pression pour que je quitte le libre.

        Il ne faut pas faire du libre un dogme : vaut-il mieux un projet libre mort qu'un projet proprio piloté par un libriste (ma remarque sur la façon de voir le libre reste toutefois toujours valable) qui mettra du libre la où il peut?

        Donc si tu as l'occasion, ben fonce dans le proprio en attendant de trouver un modèle libre. Mais fait quand même attention : les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Entrée au capital = perte de pouvoir pour toi. Surtout vu que tu dis partout que tu es presque "mort", eux aussi le savent du coup et ne se priveront pas (mes remarques sur la façon de se présenter restent toujours valables). Il peut y avoir danger à croire que la mise en proprio te rendra riche d'un coup.

        combien d'entre eux ont une activité en parallèle ? combien vivent à 100% du libre ? Il y a des stats sur le sujet ?

        Il n'y a pas de stats à ma connaissance. Je peux juste te dire que j'en ai croisé du 100% libre (exemple de base : Mozilla me semble la plus grande démonstration du 100% libre. Inverse semble faire du 100% libre. Ardour se base sur les dons un peu forcés. RedHat est énorme, côté en bourse, et son principal produit est libre), mais aussi du 50% libre… Il y a de tout. Après, tu te limites aux francophones, pas réputés pour être les plus ouverts sur filer des sous à des petites structures.

        • [^] # Re: Pas cohérant

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Yep, bonne remarque sur le côté francophone, et sur RedHat.

          Quand je bossais dans des grosses boites, j'ai bien percu qu'ils avaient misé juste chez RedHat. Chez nous, on payait chaque souscription 1400 Euros (à l'époque).

          Et à l'époque, on me débauchait pour ca … virer les superdomes pour y coller à la place des fermes de rhel. C'est peut être même là que j'ai percu la première fois le potentiel du libre … ;o)

          Bon, je crois en tout cas que je vais devoir m'y résoudre …

          Laisser Overmon Server (appliance debian avec nagios, glpi, fusion, etc …) sous gpl
          Passer Overmon Admin Tools sous licence proprio

          Le temps d'assurer au moins mes arrières.

          N'empêche … j'avais avant une vision carrément trop idyllique du truc. Ca m'aura au moins fait évoluer sur le sujet

          Merki, a pluche

          Seb

          • [^] # Re: Pas cohérant

            Posté par . Évalué à  2 .

            Salut

            Laisser Overmon Server (appliance debian avec nagios, glpi, fusion, etc …) sous gpl
            Passer Overmon Admin Tools sous licence proprio

            Le temps d'assurer au moins mes arrières.

            Après, tu peux peut-être négocier libérer la partie admin au fur et à mesure… genre 1 ou 2 ans après.
            Mettre en place un système de plugins (ça y est peut-être déjà) faire des plugins propriétaires pour les clients.

            • [^] # Re: Pas cohérant

              Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

              Oui, c'est possible.

              Et en tout cas, c'est conforme avec mon côté militant.

              Ce que je veux dire par là, c'est que pour moi, Overmon est ma (juste) contribution au fait que j'utilise du libre depuis des années maintenant.

            • [^] # Re: Pas cohérant

              Posté par . Évalué à  1 .

              Oui moi aussi il me semble que le plugin propriètaire reste le moindre mal.

              Encore plus quand tu fais payer les plugin qui parlent avec du propriétaire (et qui donc n'impacte pas les gens 100% libre) où certaines conf qui n'ont de l'intérêt surtout dans des déploiements important (genre annuaire LDAP)

        • [^] # Re: Pas cohérant

          Posté par . Évalué à  2 .

          Après, en "mixte", il y a l'approche Nuxeo (qui m'agace un peu en tant qu'utilisateur, mais qui semble viable) : produit 100% libre, une seule édition avec une seule licence. Par contre, un outil de paramétrage de plus en plus difficilement contournable (Nuxeo Studio) est fourni uniquement en mode web hébergé par Nuxeo. À la limite, il est peut-être libre (hors-AGPL) : comme il n'est pas distribué ça n'a pas grande importance. Et ça permet de faire rentrer un abonnement à cet outil, et éventuellement de gérer une tarification différente (moins de 100 postes gérés par ta configuration "en ligne", c'est tant, entre 100 et 200 c'est tant, etc.)

          Ce n'est pas complètement satisfaisant au niveau éthique, mais davantage que les "bi-éditions" qu'on voit de plus en plus.

          • [^] # Re: Pas cohérant

            Posté par . Évalué à  2 .

            Pour éviter les bi-éditions, il y a aussi le fait de faire un outils non-libre, avec un moteur libre dedans.

            "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

      • [^] # Re: Pas cohérant

        Posté par . Évalué à  3 .

        J'ai l'impression que c'est le chemin qu'a suivi sonarsource pour leur produit sonar.
        Et, de mon point de vue, j'ai l'impression que le compromis de laisser certaines parties hyper custom en proprio a permis, au contraire, de développer d'autant plus la partie libre, vu que les devs peuvent en vivre. Donc vraiment, je pense que le double licence c'est un mal "théorique" pour un avantage très concret (manger, faire du dev libre…)
        Si ça se trouve les parties custom proprios seront pas si essentielles au coeur du produit et tu seras même raisonnablement content de ne pas les intégrer à ton "bébé".

    • [^] # Re: Pas cohérant

      Posté par . Évalué à  2 .

      Pour le PS, je ne peux qu'abonder. Je doute que les deux références commençant par T te permettent d'utiliser leurs logos et leurs noms, ils ne l'accordent même pas à leurs fournisseurs/prestataires.

      Tu as un forum, pourquoi ne pas proposer de support quand tu vois que ceux qui y postent n'obtiennent pas de réponse ?

      • [^] # Re: Pas cohérant

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        c'est fait, mais il semble que ma base documentaire actuelle soit suffisamment étoffée pour que nul ne daigne souscrire un support payant.

      • [^] # Re: Pas cohérant

        Posté par . Évalué à  1 .

        Quand tu es une petite boite ce n'est pas un grand problème de citer une référence sur ton site web. Il suffit de la retirer immédiatement si tu as un mail de la dite entreprise, ou un courrier d'avocat.

  • # une idée bete de modele economique.

    Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 02/06/13 à 22:02

    plutot que de te faire embaucher par UN client,
    repartis les frais sur tes 900 "clients" actuels.

    stoppe les mises à jours sur ton produit sauf pour ceux qui paient, le principe du freemium…
    la version gratuite gere certains trucs mais pas tous, etc

    avec 900clients, si chacun paie 30euros par an de "support", ca te fait 27000Ke par an
    et 30euros par an, pour une DSI, c'est pinuts.

    et meme si seulement 180 "clients" (20% du total)
    mais qu'ils sont prets à mettre 100euros par an dans le produit,
    ca te fait deja 18Ke

    • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

      Posté par . Évalué à  6 .

      C'est pas l'enfer pour une DSI de faire un PO pour 30 euros ?

    • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Pas bête.

      Et si c'était toi, est-ce que tu te permettrais de les sonder avant, histoire de prendre la température ?

      • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

        Posté par . Évalué à  6 .

        A mon avis pour une boite, un budget de 100€ ou 1000€, c'est pareil : c'est pas grand chose. Et attention aussi à l'effet, "c'est pas chère donc c'est pas terrible". Ou encore, à ceux qui voudrons une réponse à chaque mail dans la journée, et pense avoir un support "classique".

        "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

    • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

      Posté par . Évalué à  2 .

      Dans le même ordre d'idée, il est possible de vendre le logiciel avec quelques mois de maj. Il y aurai éventuellement un service d'alerte sur les maj disponible.

      En restant sous GPL, ceux qui auront les sources pourront le redistribuer à leur tour. Mais est ce que le risque est grand d'un petit malin qui redistribue (gratuitement ou pas) avec 900 clients ? Est ce que les utilisateurs voudront un produit venant d'une autre source ?

      • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Le fait qu'il y ait fork de Overmon ne me gêne pas, à vrai dire. Je prendrais même ca comme une marque d'estime.

        Par contre, j'ai une idée assez précise de ce que pourrait devenir ce produit, et ca … il me faut des fonds pour y parvenir

        • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Je vais sans doute dire une connerie, n'étant pas moi même entrepreneur, mais un modèle à base de crowdfunding où tu listes les fonctionnalités à développer avec un ordre de priorité, et où le funding permet de développer la fonctionnalité la plus demandée, c'est illusoire ? Tu peux commencer à bosser dessus en mode fermé, toujours en GPL, et ne releaser que quand le montant défini a été atteint. Tu pourrais peut être coupler cela à un sondage avant pour que les utilisateurs puissent définir la fonctionnalité la plus prioritaire pour eux. Peut être qu'il y aurait moyen de "vendre aux enchères" l'ordre dans lequel cela arriverait dans le pipe… La fonctionnalité pour laquelle il y aurait le plus de promesses de fonds serait passerait en premier dans le pipe.

          • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Oui, le crowdfunding est une piste sérieuse. Mais je penses que dans mon cas, il faut coupler cette méthode avec d'autres.

            Encore une fois, ma situation perso risque de devenir tendue.

            Si je prends un exemple concret : parmi les fonctionnalités les plus attendues, je sais très bien que Overmon en mode PaaS est assez demandé.

            Problème : la charge de dev est quand même importante, ce qui amène deux problèmes :

            1. Pas sur que j'obtienne le financement
            2. Si j'ai bien compris le principe, les fonds ne sont libérés qu'après développement.

            Dans mon cas, je ne peux plus me permettre d'investir, peut-être à perte, d'autres mois de dev

            Pour le reste, je suis assez fan de ce nouveau modèle. Il faut en profiter avant que nos législateurs ne mettent trop le nez dedans …

            • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Si j'ai bien compris le principe, les fonds ne sont libérés qu'après développement.

              Non les fonds sont libérés à la fin de la campagne de financement, si l'objectif de base est atteint ; dans le cas contraire les micro-financeurs sont remboursés.

              Sinon comment feraient les porteurs de projet pour mener leur projet à terme (et payer les gens, acheter du matos etc…) ? Ils devraient faire un vrai emprunt à la banque ? Ça n'a pas de sens.

              C'est comme du financement classique, le projet peut tout à fait capoter, et les financeurs ne rien obtenir à la fin, ou un truc à moitié fini (un peu comme avec Diaspora).

              • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Ce qui m'ennuie, dans les possibilités actuelles du crowdfunding, c'est cette necessité de passer par un site tiers.

                Non pas que je ne veuille pas qu'ils prennent leur commission sur chaque transaction.

                Mais ce n'est pas adapté à ce que je souhaite.

                Perso, ce n'est pas faire financer un développement complet de produit, mais plutot établir sur le site www.overmon.fr une liste des nouvelles fonctionnalités demandées par la communauté. Et ensuite, en face de chacune de ces fonctionnalités, définir un montant nécessaire pour sa réalisation.

                Et à chaque fois qu'un objectif pour un des chantiers, et bien je bosse dessus.

                Dans l'idéal, je dirais presque qu'un plugin de crowdfunding pour Redmine, … dans mon cas … ce serait tip top !!!

                • [^] # Re: une idée bete de modele economique.

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  Je ne pense effectivement pas que le crowdfunding soit adapté à ton problème, je ne faisais que répondre sur la façon dont le crowdfunding fonctionne.

                  Je rejoins les gens qui t'invitent à fermer certains modules (particulièrement ceux qui sont en rapport avec des produits propriétaires) et d'arrêter de faire du support top moumoute gratuitement. Par exemple, je réponds aux questions sur le forum de mon logiciel libre (qui me fait vivre) quand j'ai du temps libre.

  • # Lesson du jour : d'abord closed source puis peut etre open source ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 02/06/13 à 22:15

    J'elargie le debat…
    Du coup, si l'on souhaite vivre d'un logiciel que l'on developpe, mieux vaut probablement commencer par du closed source et ensuite peut etre le mettre en open source/open core. Vous en pensez quoi ?

    • [^] # Re: Lesson du jour : d'abord closed source puis peut etre open source ?

      Posté par . Évalué à  6 .

      Du coup, si l'on souhaite vivre d'un logiciel que l'on developpe, mieux vaut probablement commencer par du closed source et ensuite peut etre le mettre en open source/open core. Vous en pensez quoi ?

      Il y a trois bonnes raisons pour faire du libre :
      - Parceque l'on est passionné
      - Parceque l'on a une idée de génie, mais qu'il ne faut pas réver on a pas les moyens de la développer et de la maintenir - mais qu'on aimerait quand même bien se faire reluire l'ego un bon coup.
      - Parceque l'on a une solution In House qui devient lourde à maintenir tout seul, ou que l'on aimerait qu'elle devienne le standard de fait.(On ne vend pas cette solution - mais c'est cette solution qui nous permet de vendre).

      Vouloir faire de l'argent avec du libre c'est illusoire. On fait de l'argent autour du libre - soit en vendant du service, de la doc, de l'expertise; soit en ecconomisant sur la veille techno, le developpement, la maintenance.

  • # Il te reste une chance.

    Posté par . Évalué à  10 .

    Normalement tu es dans le cas typique du mec qui n'a pas fait d'étude de marché avant de lancer son produit. Des fois ca marche, mais seulement à condition de ne pas être en France (aux states t'aurais déjà eu 15 investisseurs qui auraient financé ton produit et qui se poserait la question "comment on se fait payer ?" que beaucoup plus tard).

    Seulement aujourd'hui tu as une chance de t'en sortir. La première chose que je ferais si j'étais toi ca serait de contacter OVH - il y a carrément du boulot à faire dans leurs scripts d'installation de serveurs et ils sont toujours demandeurs de nouveautés. Dans le pire des cas tu perds 48h dans le meilleur des cas tu trouves un financement - plus probablement tu trouves un CDI avec du temps pour améliorer ton produit. Surtout qu'en ce moment ils font des pieds et des mains pour trouver des devops - et on peut dire que tu es en plein dans leur coeur de cible.

    Deuxième option juste après - faire des appliances. Tu portes ton logiciel sous la forme d'OS pré installés sur images VMWare, EC2, KVM etc. Les VM sont mises à jours par tes soins avec des scripts d'update aux petits oignons. La version appliance est payante et sort avant la version grand public. De cette façon tu peux même te permettre de garder ton logiciel en GPL vrai (release du code source toujours OK, mais trois mois plus tard). J'ai remarqué aussi que sur ce genre de produit, faire disparaitre la doc a un effet monstrueux - la plupart des utilisateurs ne sauvegardent pas la doc et ne l'impriment pas. Quand elle n'est plus sur le site ils sont paumés. Et comme tu expliques vraiment en détail, il est plus que probable que tu es des utilisateurs plutôt limite techniquement. Sans la jolie video ils n'iront pas loin.
    Pareil il y a pas grand monde capable de compiler un paquet proprement - si les distributions binaires disparaissent ca fait peur. Alors qu'un libriste lui s'en fout.

    Troisième option (plus long) - Faire une version payante non libre en HTML5 ou pour IOS/Android. Et la vendre à un prix bas (avec une option pour relayer des SMS d'alerte via tes serveurs - ca coute que dalle un serveur capable d'envoyer des SMS et ca se vend une fortune - OVH again). Ca implique de recoder toute la partie cliente en javascript (encore que si ca se trouve ton programme compile avec emscriptem) - et sur ce genre d'anneries à moins de 50€ le bout les gens accèptent d'investir.

    Bonne chance pour la suite.

    • [^] # Re: Il te reste une chance.

      Posté par . Évalué à  1 .

      Ça vaut ce que ça vaut, mais effectivement OVH embauche actuellement :
      https://twitter.com/olesovhcom/status/341134885668417536

      • [^] # Re: Il te reste une chance.

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Moé, alors soit il faut être BAC+5, soit je suis trop vieux mais bon 2 refus chez eux…. Ou bien je suis trop mauvais :p
        Mais bon peut être que highfeeling répond à ces critères.

        http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

    • [^] # Re: Il te reste une chance.

      Posté par . Évalué à  6 . Dernière modification : le 03/06/13 à 07:05

      Je plussoie ce commentaire, supprime le support vidéo et ajoute le minimum syndical d'aide sous forme de texte et quelques schémas sans trop forcer.
      De quoi permettre aux débrouillards de s'en sortir mais sans plus.
      Fais payer le support/formation.
      Et fais toi payer tes vidéos.
      Et tout ce qui est binaire aussi, ne met à disposition que les sources. Pas de trucs tout prêt à l'emploi.

    • [^] # Re: Il te reste une chance.

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Overmon Server est déjà une appliance debian pré-installée. Dispo pour Vmware et KVM.

      Mais pour l'instant, tout est gpl.

      Même le support, 24h/24, jusqu'à récemment, je l'assurais gratuitement.

      Parce que … j'avais une GROSSE envie que la communauté se développe, vois-tu … ;o)))

      Le CDI est une bonne piste, j'avoue, mais il faut vraiment que j'arrive à mettre de côté Overmon.

      Coder pour introduire du freemium ==> Oui, mais je pensais à autre chose : inclure dans l'Overmon Server un market de sondes "evoluées" payantes (ERP, CRM, BI, etc …)

      • [^] # Re: Il te reste une chance.

        Posté par . Évalué à  2 .

        Une excellente idée les sondes évoluées. Mais qui utilise ton produit ?

        Si c'est 899x pour du basique et 1x pour de l'évolué tu auras du mal à capitaliser là dessus.

        Si c'est le contraire alors oui, fonce.

      • [^] # Re: Il te reste une chance.

        Posté par . Évalué à  6 .

        Argh support h24 gratuit… MAIS IL EST FOU! MONEY MONEY MONEY!

  • # Formation

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Une petite piste qui n'a pas été évoquée: est il envisageable de proposer des formations ? Notamment autour de ton outil d'administration ?

    C'est peut être pas passionnant de base pour toi et pour ton projet, mais une formation ca se monnaye assez cher, les boites en lâche facilement ( bon les SSII sont peut être de grosses radines pour le coup) et en plus ca te permet de pouvoir mettre le grappin sur ta clientèle et d'échanger avec eux.

    Ca peut être un bon moyen de mettre le pied a l'etrier.

    • [^] # Re: Formation

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      J'ai abandonné l'idée, parce que, réellement, mon produit est TROP simple à utiliser.

      Tu l'installe, tu lui fourni un fichier csv en input, puis clic, clic, clic … et tu te retrouve avec ton parc inventorié, supervisé, avec ses sgbd, websites, etc …

      Quand je fais des démos chez le client, ca prend deux heures : j'arrive avec une cinquantaine de VMs de tous type. Le client en choisit entre 5 et 10, et deux heures après, on est passé d'un système vierge à un système sous controle.

      • [^] # Re: Formation

        Posté par . Évalué à  5 .

        Fais facturer ces visites déjà…

        "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

      • [^] # Re: Formation

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        Effectivement, si tu te déplaces gratos pendant 2 heures et que tu leur fait toute l'install pour eux, ben ouai il te reste plus grand chose à vendre, c'est normal.

        Comme le commentaire du dessus, je te conseille de faire payer le déplacement ainsi que de proposer une formation pour les boites qui voudraient former leur personnel. Perso, j'ai deja eu des formations qui abordaient des sujets plutôt simples mais en gros on étale ca sur une journée, avec différents cas pratiques, des modules avancés etc…

        Tu peux orienter une formation vers des choses qui peuvent plus intéresser les utilisateurs avancés: comment coder un plugin pour ton outil, histoire d'ajouter une sonde maison par exemple.

        Enfin j'en sais rien, mais quand je vois els screenshots de l'admin tools (http://www.overmon.fr/produits/overmon-admin-tools/), il y a dans les 9 onglets avec plein de possibilités dans chaque fenetre, c'est déja un outil d'une complexité moyenne.

        C'est peut etre que j'y connais rien mais je pense que tu devrais avoir matière a faire une formation d'au moins une journée la dessus: le temps de passer en revue chaque onglet, de faire des cas pratiques, et de laisser les gars faire joujou, de laisser se présenter et exposer leurs problèmes et en quoi ton outil va les sauver, ben la journée est vite passée.

        D'une manière générale, j'ai l'impression que tu n'ose pas vendre ton outil. Tu estimes que tout ca devrait etre gratuit. Pour moi, ton problème c'est pas tant que ton outil soit open-source (il pourrait etre freeware que ce serait pareil) mais plutot toi qui n'ose pas vendre des services autour car tu considères tout ca comme trivial.

        • [^] # Re: Formation

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Aïe … je n'avais pas prévu d'être psychanalisé de la sorte … ;o)))

          Mais je dois bien l'avouer, je n'ai pas la fibre commerciale, et j'ai trop eu la conviction que si le produit était bon, le fait que j'en vive arriverait tout seul.

          Erreur de ma part.

          La formation, pourquoi pas, mais ca m'éloignerait de mes objectifs.

          Et oui, j'ai encore plein de trucs de prévus dans la roadmap Overmon : messagerie instantanée (jabber+pidgin), backups (bacula), conf management (puppet ou cfengine), Overmon en mode SaaS, PaaS, …

          Et pour y arriver, la formation, ca ne peut pas le faire, malheureusement …

          • [^] # Re: Formation

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 04/06/13 à 14:10

            je te prend mon cas, je vends de la prestation sur GLPI / FusionInventory / Shinken et les installation, formations permettent de financer du code (quand le code n'est pas financé par un client évidement) ;)

          • [^] # Re: Formation

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Mais je dois bien l'avouer, je n'ai pas la fibre commerciale, et j'ai trop eu

            Pourquoi ne sous traite tu pas cette compétence ?

  • # salarié ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    De ce que j'ai compris ton outil est un outil d'administration système. Donc je suppose que tu dois maîtriser un minimum l'admin sys Linux ? Dans ce cas pourquoi ne pas postuler pour ce genre de job en mettant en avant ton projet cela te permettra de te différencier des autres candidats.
    Personnellement j'ai convaincu mon employeur de pouvoir développer à plein temps mon projet opensource car il est nécessaire à l'entreprise. Le deal était ça ou bien développer un outil de zéro qui appartient à l'entreprise, mais si un jour je pars ils se démerdent … Alors que mon projet continuera et ils pourront en bénéficier.
    J'espère un jour pouvoir vivre de mon projet en créant une entreprise mais en attendant tout le monde est gagnant.

    http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

  • # Principe d'imapsync

    Posté par . Évalué à  9 .

    Le logiciel libre imapsync (licence NO LIMIT) est vendu par son auteur sur son site internet (50€). On reçoit un lien pour le téléchargement après le paiement.

    On a tendance à l'oublier mais logiciel libre ne veut pas dire que le logiciel doit être en téléchargement pour tout le monde mais que l'utilisateur reçoivent le logiciel accompagné de 4 libertés.

    C'est une piste…

    Bon courage

    • [^] # Re: Principe d'imapsync

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Merci pour les encouragements.

      Je songe effectivement à le laisser gratuit pour utilisation sur un parc jusqu'à 10 hosts, puis payant au-dela

      • [^] # Re: Principe d'imapsync

        Posté par . Évalué à  5 .

        C'est n'est pas le principe d'impasync. Son principe, c'est le logiciel est libre et le téléchargement payant. De toutes façons, si ton modèle économique n'est pas viable, tu vas arrêter donc même les utilisateurs pour moins de 10 machines vont en pâtir.

  • # Revenu de base

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Si ton logiciel est libre (donc accessible à tous) et qu'il est tellement simple d'utilisation que ceux qui l'utilisent n'ont pas besoin de ton aide, alors sa valeur est énorme, mais il est invendable (ou difficilement vendable).

    C'est pourquoi je trouve que ton récit illustre très bien la nécessité d'un revenu de base.

    blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Revenu de base

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Oui, c'est sur que ca aurait été plus simple pour moi, si je ne m'étais pas pris ce plan social il y a 4 ans.

      En même temps, les conditions de sortie étaient cool, je n'ai pas à me plaindre de ce côté là …

    • [^] # Re: Revenu de base

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Qui va financer le revenu de base ?

      • [^] # Re: Revenu de base

        Posté par . Évalué à  2 .

        Entre autres pistes : la création monétaire. Je ne suis pas un spécialiste mais l'idée du revenu de base semble une vraie théorie élaborée par des gens sérieux et non un juste un doux rêve d'illuminés gauchistes. Reste que comme ça n'a jamais été expérimenté autrement qu'à l'échelle locale, il est difficile de savoir ce que ça donnerait en pratique. Pour une approche simplifiée on peut lire l'article de Wikipedia sur ce sujet passionnant.

        • [^] # Re: Revenu de base

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Entre autres pistes : la création monétaire.

          C'est le doux nom de la planche à billets ? :-)
          Je crois avoir entendu que c'était pas une solution (tu me diras, il parait que les USA le font depuis des années…)

          Le principe d'un revenu de base, pourquoi pas, il suffit surtout de savoir si le rapport "coût, retour sur coût" est à égal ou supérieur (pour le retour). Sinon, c'est de la perte et c'est l'Etat qui va devoir financer (donc nous tous). Vu les temps, on va peut-être éviter cela :)

  • # Next Step

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Tu pourrais peut être tester le crowdfunding.
    Tu fais financer les nouvelles versions.

  • # tu t'associes avec des personnes pour proposer du support crédible

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Les boites veulent du support 24/24, et tu peux partir en vacances, attraper une mononucléose, avoir un accident de voiture/moto…

    Tu ne peux pas tout seul être crédible et assurer le support. Si 3 clients appellent en même temps avec un problème également urgent, tu fais comment ?

    Je pense qu'il faut être au moins 4 ou 5 personnes.

    Tu crées une boite avec des personnes qui te paraissent fiables (éviter Dallas dans 6 mois). Et comme dit précédemment, les nouveautés de ton produit (version Android, IOS, évolutions, HTML5… je pense que tu as plein d'idées) seront réservées aux boites ayant souscrit un contrat.

    Bon courage.

    Et pour postuler chez OVH ou autrepart, tu n'as peut-être pas le diplome requis, mais ce que tu as fait (Overmon) parle pour toi. Combien de bac+5 ont développé un produit équivalent, aussi utilisé ?

    L'erreur est humaine, mais la répéter 25 000 fois c'est DEVOPS

  • # Laisse le en libre mais vends le package

    Posté par . Évalué à  1 .

    Salut

    Merci pour ton expérience très intéressante. J'ai une autre proposition, quelqu'un en a parlé un peu plus haut mais je ne suis pas sûr que c'est exactement ce qu'il voulait dire : peut-être peux-tu laisser ton soft en GPL mais ne plus distribuer de package ? Tu laisses les sources téléchargeables, mais l'accès aux binaires est payant. Je ne sais pas si overmon est intégré aux repos des principales distributions, mais tu peux leur demander de ne plus y être, et demander aux gens de ne pas générer et redistribuer de package. Bien entendu, c'est soumis à leur bonne volonté, ils ne perdent pas le droit de le faire quand même.

    Mais bon, j'imagine que tu as peur que ça rende ton produit confidentiel, j'ai lu plusieurs de tes réactions allant dans ce sens.

    • [^] # Re: Laisse le en libre mais vends le package

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Salut JoeBar,

      yep, tu as compris, ma plus grande crainte est effectivement de retourner à un mode de distribution "confidentiel".

      J'imagine que ca touche la plupart des créateurs.

      On ne recherche pas forcément la richesse.

      Par contre, savoir que le fruit de sa sueur est utilisé un peu partout dans le monde (le monde francophone, pour l'instant … ;o) ), j'ai beau avoir franchi la quarantaine … ca fait toujours plaisir !

      Laisser uniquement les sources téléchargeables, ca ne marche pas malheureusement dans mon cas.

      L'OAT (Overmon Admin Tools) étant codé en AutoIT, il est extrêmement simple de le compiler.

  • # Malheureusement un problème qui n'est pas neuf ...

    Posté par . Évalué à  6 .

    Et donc, on s'est tellement penché dessus que l'on a fait des projets européens et des présentations :
    http://fr.slideshare.net/fossaconference/oss-business-models

    Et nous avons eu chez Linbox, chez Mandriva, … de nombreuses discussions sur le sujet. Dans le cas du LRS de Linbox, nous avions considéré que les utilisateurs de postes windows qui choisissent les solutions propriétaires devaient payer pour utiliser le logiciel. Tout était libre, sauf le morceau de code faisant la sauvegarde système windows. L'inconvénient de cette solution c'est que pour le monde du libre, à partir de ce moment là, ce n'est pas libre, cela ternit l'éclat du logiciel et donc nuit à la diffusion de la solution. D'un autre côté, c'est un modèle économique simple. Dans ton cas, cela voudrait dire peut-être quelques sondes proprios pour des logiciels (genre des SGBD proprios). Les pluggins et les sondes c'est pratique pour séparer un logiciel en 2 morceaux.

    J'avoue qu'avec le recul, je crois que les solutions trouvées par Redhat sont vraiment très intéressantes. Ils jouent à fond le jeu du libre (Fedora c'est le labo de recherche), par contre si l'on veut le produit "industriel" (testé, certifié, supporté) alors ils utilisent la protection par la marque et le copyright associé. C'est un équilibre qui est difficile à trouver pour les développeurs parce que l'on cherche à avoir la meilleure version de développement possible. Mais c'est faisable. Dans ton cas, cela voudrait dire un produit qui aurait ta "marque". Par contre, une loi du business, c'est que les gros achètent aux gros. Donc oublie le CAC40. Et les plus petits clients sont assez peu enclins à choisir des solutions "innovantes" (ils veulent être rassurés). C'est à cela que sert une force commerciale, à porter la bonne parole, à faire sérieux, et à comprendre où se trouve le pognon. C'est pour cela que les commerciaux ont des chaussures cirées et mettent des cravates.

    L'autre "bonne" solution est à mon avis le hosting. Ou en proposant le produit en Saas ou alors en utilisant le produit pour proposer du hosting plus traditionnel mais avec une valeur ajoutée. Avec ce qui existe en marque blanche en hosting aujourd'hui, c'est tout à fait possible de le faire.

    Finalement, la formation non pas forcément directement autour de ta solution, mais autour des différents composants, cela peut aussi marcher. Malheureusement, n'est pas formateur qui veut. C'est un métier et la création des supports de cours, des tps, cela prend du temps. Généralement la première formation, il faut un sacré investissement pour que cela tienne la route.

    Après, c'est quand bien le diable si entre les acteurs du marché français, tu ne trouves pas un job. Je peux te filer quelques contacts "offline" autour d'une mousse.

    • [^] # Re: Malheureusement un problème qui n'est pas neuf ...

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      C'est vrai que le modèle RHEL fait plaisir à voir, comme business model.

      Après, ce que je ne sais pas (j'avoue ne pas avoir cherché l'info), c'est à quelle moment du projet, historiquement, ils ont introduit et fait adopter par leur clientèle, leur modèle de souscription.

      Les premières souscriptions que j'achetais pour les boites dans lesquelles je bossait, c'était de la rhel4.3, de mémoire, mais je ne suis plus certain.

      Ce que je me demande, surtout, c'est à partir de combien d'utilisateurs ils ont commencé.

      Le hosting, ca a faillit se faire avec une boite belge.

      Overmon en mode PaaS, avec la boite belge en marque blanche. Et les charges de dev devaient être réparties entre cette boite, pour la création de leur portail, et moi pour la partie backend.

      Ca ne s'est pas fait. Une longue histoire …

      Quant à la formation, tu l'as dis toi-même, et je plussoie … c'est un métier. Et je ne prétends pas être bon dans tous les métiers … ;o)

      La mousse … que dire … Evidemment je suis ok, mais je me demande si on va pas tous se regrouper, entre tous les contributeurs de ce post qui ont évoqué une mousse (dont moi, d'ailleurs !)

      • [^] # Re: Malheureusement un problème qui n'est pas neuf ...

        Posté par . Évalué à  0 .

        Tu as une idée de l'effort de développement frontend / backend pour faire le PaaS ?

        Et évidemment, il faut faire mousse / dîner / réunion avec tous ceux qui veulent. Tu as une date en tête possible ?

      • [^] # Re: Malheureusement un problème qui n'est pas neuf ...

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        La charge pour Overmon/PaaS avoisinnait quand même les 200 jours. répartis quasiment à égalité entre la boite belge pour le frontend et chez moi pour le backend

        Pour la mousse, je suis dans le jus en ce moment.

        Je vote pour un soir de la semaine prochaine.

        Avis aux amateurs !!!

  • # fragile

    Posté par . Évalué à  4 .

    Sur ton site on peut lire ceci :

    Overmon est un projet encore jeune. Et donc, fragile …

    Je suis jeune et je n'ai pas fait beaucoup de projet mais la gestion de parc en est un.
    Je n'ai pas trouvé ta solution quand j'ai fait mon comparatif mais j'aurai eu du mal à proposer quelques chose de fragile à ma société

    Une entreprise n'a pas vraiment cette idée de soutenir un projet qui "débute" pour une solution de gestion de parc.

    • [^] # Re: fragile

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Tu as raison dans l'absolu, bien sur.

      Mais comment j'ai démarré l'aventure, je m'étais dis que je tomberai pas dans les travers d'une communication formatée, telle qu'on la subie partout aujourd'hui.

      Je pensais justement, qu'en rejoignant le monde du libre, je pourrais communiquer plus … librement en fait … ;o)

      Je sais aujourd'hui qu'il ne faut pas tout mélanger.

      Mais bon, à l'époque ou je manageais des équipes IT dans des grosses boites, j'était déjà un des rares à proposer déjà des Nagios, Centreon (Oreon à l'époque), dans des études comparées bien fournies, en face des Patrol et autre Tivoli. Je me faisais poutrer à chaque fois … déjà à l'époque.

      Alors je me dis qu'aujourd'hui, avec en plus une certaine dynamique aujourd'hui en France, autour du libre, on doit pouvoir communiquer avec plus de transparence.

  • # L'exemple de Bacula Systems

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Salut,

    Tu peux utilement étudier ce qui s'est passé quand l'auteur de Bacula a monté Bacula Systems, une structure commerciale pour faire du support chez des gros clients.

    Kern www.sibbald.com, certes n'était pas dans une situation difficile, mais il pourrait te donner d'utiles conseils.

    Bacula Systems propose des releases en priorités (un peu comme Alfresco), un support avec garantie de délais, des composants particuliers non dispos dans la version GPL.

  • # Même situation, mais des pistes

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Salut,

    Je dois bien avouer être dans la même situation, et sur le même "marché" de la supervision en plus :D

    Avec le temps que je dis que monter la communauté puis en vivre n'était pas une solution très viable, car ça signifie faciliter l'accès à l'outil, or c'est encore ça le plus monétisable (cf RedHat justement). Vu que ta structure est petite, tu auras des soucis à t'aligner sur des prestations face aux SSII qui vont envoyer des stagiaires sous payés, il ne faut pas se leurrer.

    Monter une grosse communauté signifie aider lors de la résolution des problèmes (support gratuit donc), implémenter de nouvelles fonctionnalités sur la demande d'un utilisateur car elles te plait vraiment et que ça va améliorer l'outil, et donc agrandir la communauté.

    Or là il y a un soucis, car tu auras une grosse communauté, de gros utilisateurs (et bravo pour les références, j'attends encore des références pour 3 banques, 2 ministères et 1 constructeur allemand d'automobile "officielle" pour Shinken….) mais toujours aucun business model.

    Là je vais être un peu sec, et cois mois ça me fait aussi mal qu'à toi d'en arriver là : fais ton deuil de monter une grosse communauté, penses d'abord à remplir ton assiette et payer ton loyer. Laisses les sources disponibles, mais place les VM sous licences genre gratuit pour pré-production sur 3mois, mais payant (et cher) sur de la production. Laisses de disponible facilement tout ce qui touche aux environnements libres, mais fait payer cher tout ce qui touche au propriétaire (genre le déploiement de sondes exchange ou weblogic).

    Au final ceux qui font du libre, et uniquement du libre ne seront pas, ou peu, impactés car ils auront les sources, et s'ils prennent du temps (libre => "tu as du temps ou de l'argent?") ils pourront faire ce qu'ils souhaitent. Les autres se fichent bien du libre, ils veulent quelque chose qui marche et c'est tout. Et bien parfait, ils peuvent l'avoir et ce rapidement (genre une VM appliance toute prête), mais faut passer par la case achat.

    Tu ne peux pas être totalement ouvert, déjà industrialisé (étonnant pour un outil facilitant l'industrialisation justement non? ;) ), réactif et vivre de ton outil. Tu vas te faire bouffer tout cru. C'est quelque choses que peuvent se permettre les grosses fondations qui sont financées de manières indirectes par ce que produit l'outil (genre HP vend des serveurs, et donc doit faire en sorte que Linux marche bien dessus).

    RedHat fait très bien cela. Or tu n'as pas de support ou même accès aux rpm sans avoir déliés ta bourse. Tu peux partir sur CentOS, mais RedHat s'en fiche, car quand tu veux du support "imputable" (en cas de soucis majeur faut pouvoir rejeter la faute sur quelqu'un d'autre dans les grosses sociétés…) tu prends du RH, pas de la CentOS. Ceux qui partent sur CentOS n'auraient de toute manière jamais payés RedHat, donc RedHat n'a rien perdu, même "potentiellement".

    Bref, pars à la campagne un jour ou deux, fais le point. Mais je te conseille de ne laisser que les sources de disponible, et que les versions faciles d'installations ne sont disponibles pour de la prod que si tu puisses en vivre. Vires donc tes VM toutes prêtes, elles te font du mal. Tu pourras vivre de ton travail direct : coder! et non pas tenter de vivre d'un moyen indirect genre de la prestation d'installation où tu seras en concurrence quasi déloyale avec des SSII qui vendent n'importe quoi et n'hésitent pas à mentir à leur client!

    Bon courage, je comprends parfaitement ce que tu ressens, et que ça te déchire d'en arriver là. Mais mieux vaut qu'une partie du projet soit libre et qu'il continue à vivre, plutôt que tu te crames littéralement et qu'au final ils disparaisse totalement. Penses à comment le business model que tu montes va aider le projet, mais ne t'attends pas à ce que le projet te fournisse naturellement un business model. Est-ce dommage? Oui, car avec des moyens comme le revenu universel, on n'aurait pas besoin d'en arriver là. Mais ça n'est pas en place, et c'est pas demain que ça arrivera, donc on rentre les mouchoirs dans la poche, et on rentre dans le jeu en acceptant les règles à défaut de pouvoir les changer. Tu peux tenter le crownfounding, mais vu le marché, je n'y compterais pas trop (encore moins sur les dons, ça n'a jamais fonctionné pour du dev, et ça ne fonctionnera jamais).

    Tu parles de Merethis à un moment (éditeur de Centreon et divers modules sous licences autour de Centreon). Sache qu'ils ont raison. S'ils n'étaient pas passés par ça, il n'y aurait plus de Centreon actuellement vu qu'ils étaient en concurrence sur de la prestation sur leur outil face à de grosses SSII qui faisaient du dumping sur les prix pour juste entrer sur les comptes et vendre ensuite d'autres outils à plus fortes rémunérations.

    Bonne chance en tout cas, car c'est une décision très dure à prendre et à assumer. Mais poses-toi la question : combien sont ceux qui vont te crier dessus et qui vivent réellement de leur code (tu es un codeur, pas un formateur ou intégrateur) sur ce marché là en montant leur société? Les râleurs râleront, mais sincèrement, peu importe ce que tu fais, ils râleront quand même, ne les écoute pas et avance.

    • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ton modèle, c'est du code source libre et tout le reste payant ?

      La doc pareil (sauf peut être le manuel de référence)? Et l'accès au ressource comme les vidéos ou un forum devraient aussi faire parti du support avec compte payant ?

      "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

      • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Pas tout le reste. La documentation du projet reste (non documenté un code ne sert à rien), ni l'accès au forum car c'est un lieu d'échange pour ceux qui veulent s'entraider autour du projet.

        Mais tout ce qui demande un certain investissement ou engagement (temps de réponse, support et donc présence) doit être uniquement disponible que pour ceux qui sont prêts à en payer le prix. Il en est de même pour l'industrialisation de la solution. Ceux qui souhaitent faire la leur le peuvent, ceux qui ne veulent pas faire cet effort eux même devront en payer le prix. On ne leur enlève aucune liberté au final, car ils ont toujours moyens de le faire eux même s'ils veulent.

        J'aimerai que ça marche autrement, mais dans les faits non, si tu donnes tout gratuitement, pourquoi les personnes te rémunéreraient? Pour tes beaux yeux? J'aimerai, mais non, d'expérience ça ne marche pas. On va juste t'en demander encore plus. Exemple : il n'y a pas 10min on m'a demandé par tel du support gratuit sur un gros compte qui utilise Shinken car j'ai eu le malheur d'en faire dans le passé espérant que ça aiderait le projet. Bah là non, ça n'a en rien aidé le projet (même pas une référence :( ), donc là non, fini. RedHat a montré la voie, il suffit de suivre leur exemple désormais :D

        • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

          Posté par . Évalué à  1 .

          En gros, tu factures tout ce qui te coute directement. C'est finalement simple :)

          "(même pas une référence :( ),"

          Je ne vois pas comment une boite qui ne te paye rien, avec qui tu n'as donc signé aucun contrat peut t'interdire quoi que ce soit sur l'information que tu mets sur ton site web. Je pense qu'ils ne peuvent absolument rien t'obliger à faire.

          "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

          • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Je ne suis pas sûr car je ne peux pas prouver qu'ils l'utilisent après tout :(

            • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

              Posté par . Évalué à  2 .

              Tu as peur d'une attaque en publicité mensongère par d'autre client ?

              "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

              • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Par ces clients là, car il pourraient en appeler à une sorte de diffamation : ils pourraient rétorqués que par rapport à certains contrats cadres qu'ils ont avec d'autres fournisseurs ça va leur porter préjudice.

                Puis bon à la limite c'est le jeu, pourquoi pas. Ensuite à moi de faire comprendre que la règle sera que désormais pour avoir de l'aide, faudra faire un effort. Ca ne sert à rien de se plaindre d'une situation, autant en tirer des leçons pour ne pas recommencer les mêmes erreurs plus tard :)

                • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  La diffamation, c'est pour la presse. Et de plus, cela ne concerne pas un mensonge.

                  "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

                  • [^] # Re: Même situation, mais des pistes

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Il me semble qu'elle a une petite sœur dans le genre, un peu plus large, ça a été évoqué dans un commentaire de la (longue) histoire Linkeo.

                    Puis bon, si je le fais c'est que je n'aurais pas encore compris comment ne pas me retrouver dans cette situation. Or là ça restera gravé dans ma mémoire au fer rouge, donc je suis sûr de ne pas l'oublier lors de mes prochains échanges avec des SSII/LL (j'arrive de moins en moins à faire de différence entre elles à vrai dire quand on parle des plus grosses).

  • # Business Model

    Posté par . Évalué à  0 .

    Bonjour,

    Je pense qu'il existe de nombreux modèles économiques dans le monde libre.

    La prestation, la formation et le support sont les plus courants.

    Quand cela est difficilement possible, on peut un modèle économique basé sur deux branches. La première propriétaire bénéficie des dernières fonctionnalités et corrections de bugs. La seconde sous GPL bénéficie des corrections de sécurité et, après un certain délai (à fixer), des nouvelles fonctionnalités et corrections de bugs.

    Un autre modèle économique, certes moins "esprit libre", serait de proposer certaines parties de ta suite sous format propriétaire (Exemple: les agents Microsoft :-p)

    Il est tout à fait possible de mixer les différents modèles économiques. Je reste persuadé que certaines sociétés recherchent des garanties par du support et des prestations d'expertise.

    Tu peux également créer ton propre modèle économie. Je te conseille la lecture de "Business Model: Nouvelle Génération" de Alexander Osterwalder et Yves Pigneur.

    NB: Je n'ai lu que partiellement les différents commentaires. J'espère que cela n'est pas redondant.

    IzuliuM

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.