20 ans de LinuxFr.org : entretiens avec les visiteurs (3)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
17
17
juil.
2018
LinuxFr.org

Le 28 juin 2018, le site LinuxFr.org fêtait ses vingt ans. L’équipe du site a réalisé des entretiens par courriel avec des visiteurs (et contributeurs) réguliers du site. Les réponses sont publiées par lot de cinq répondants et, dans ce nouveau lot (Spack, Nicolas Boulay, Ecran Plat, Nils Ratusznik et djibb), les répondants avaient déjà été interviewés pour les treize ans du site.

Les questions de chaque entretien sont les suivantes :

  • Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?
  • Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?
  • Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?
  • Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?
  • Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?
  • Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?
  • Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?
  • Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?
  • Autre chose à rajouter ?

Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?

Spack (compte ouvert en 2003, cf. entretien précédent) : Je fréquente un peu moins le site, car l’offre en contenus a beaucoup augmenté ces dernières années et cela avec une bonne qualité, ce qui fait un peu d’ombre à LinuxFr.org de mon point de vue. Cependant, je garde toujours un œil sur le site, car on y trouve parfois une actualité inédite. Le mode d’accès reste toujours le même au travers de mon navigateur Web PC ou mobile. Les journaux restent le contenu que je consulte le plus, car plus hors des sentiers battus que ce que l’on peut retrouver dans les dépêches et autres articles.

Nicolas Boulay (compte ouvert en 2000, cf. entretien précédent) : Je n’ai pas beaucoup changé ma façon de consulter le site, toujours sur ordinateur, depuis un navigateur Firefox et non sur un mobile. Je lis surtout les dépêches et les journaux.

Ecran Plat (compte ouvert en 2002, cf. entretien précédent) : Non, j’utilise toujours les liens RSS/Atom. Ce qui a changé, c’est que je n’utilise plus Netvibes mais actuellement News, une application qui tourne dans Nextcloud, que je fais tourner dans un serveur que je loue. En revanche, j’aime toujours les journaux, et les dépêches sur le noyau. Mon utilisation de LinuxFr.org se fait principalement sur des ordinateurs fixes ou mon laptop. J’ai aussi un smartphone que j’utilise surtout pour jouer au sudoku, lire le 20min, troller sur Facebook (j’y vais de moins en moins), les e‐mails, WhatsApp, comme télécommande domotique et accessoirement téléphoner. Ma tablette est à l’état d’abandon depuis des années (elle sert à occuper junior lors de déplacements en avion). Mais mon outil favori pour Internet, ça reste quand même l’ordinateur.

Nils Ratusznik (compte ouvert en 2004, admin, cf. entretien précédent) : Mon utilisation des RSS a quelque peu baissé ces dernières années, du fait d’une présence presque régulière en modération. Généralement, quand je me connecte sur LinuxFr.org, je commence par les dépêches en modération. Il m’arrive ensuite de regarder celles en rédaction, puis les derniers journaux, les liens et enfin quelques entrées de forum (mes priorités n’ont donc pas changé, en fait). Mon utilisation du wiki est restée quasi‐nulle. Mon utilisation sur mobile est occasionnelle et surtout limitée à de la consultation plus que de la contribution. J’ai réussi à écrire un journal une fois depuis mon smartphone, ce n’était pas évident. Côté fréquence, cela varie selon ma disponibilité (vacances, charge de travail…) mais j’essaie de visiter le site au moins une fois par jour.

djibb (compte créé en 2003, cf. entretien précédent) : Très peu d’évolution, toujours une utilisation desktop, très peu sur mobile (j’ai la chance de ne pas avoir de transports en commun, ni transports tout court pour aller au boulot). Je lis les dépêches qui me parlent puis vais faire un tour sur les journaux (quotidiennement). De manière hebdomadaire, je passe faire un tour sur les forums. Le reste, euh… joker.
Je me rends compte que j’ai très peu évolué dans ma pratique de lecture sur LinuxFr.org.

Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?

Spack : Je me rappelle avoir cliqué une fois dessus par curiosité, mais si je comprends l’idée, je trouve la forme brouillonne. La section n’est pas très visible et une fois dedans la liste de liens sans contexte fait un peu mal aux yeux.

Nicolas Boulay : J’aime bien le principe. J’avais proposé sur le forum de faire une section entre la tribune et le journal qui aurait pris le concept de Twitter : poster des messages très courts, mais pas seulement des liens.

Ecran Plat : Rien du tout ; ça a au moins enlevé les journaux bookmarks. Mais, honnêtement, je vais rarement regarder.

Nils Ratusznik  : Avant de parler de la fonctionnalité en elle‐même, je crois qu’il est important de rappeler qu’il s’agit d’une contribution externe à l’équipe du site, et que cela montre que LinuxFr.org vit grâce à ces contributions ! Ensuite, sur la fonctionnalité en elle‐même, bien sûr, je crains que cela vienne empiéter sur les dépêches. Mais pour le moment cela semble plutôt prendre la place des journaux bookmark, voire ajouter du contenu que certains n’auraient pas osé proposer. Le plus grand défi de cette nouvelle section sera probablement la modération.

djibb : Je n’y vais pas… ou alors très très rarement. J’ai du tomber dessus il y a deux semaines en trompe‐clic.

Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?

Spack : Le site évolue doucement. Le développement de la nouvelle plate‐forme (en Ruby, certes, mais personne n’est parfait) a fait du bien au site, même si le style et certaines interfaces mériteraient d’être rafraîchis.

Nicolas Boulay : J’ai l’impression que le site ronronne un peu. J’ai souvenir de l’époque Templeet où les fonctionnalités s’ajoutaient régulièrement. Je pense qu’il y a d’autres choses à faire « en plus » dans le Web communautaire. Si les dev’s ont peur de tout casser, pourquoi ne pas avoir une section « bac à sable » ?

Ecran Plat : Pour moi, le site me convient, l’ergonomie ne change pas tous les deux jours.

Nils Ratusznik : Le site vit et évolue plutôt bien, sans non plus céder à toutes les modes, ce qui est rassurant. J’attends aussi avec impatience le nouveau design de Mathieu Jourdan car, aujourd’hui, c’est sans doute l’un des principaux manques d’évolution.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?

Spack : Même si cela est difficile à mettre en place pour un site communautaire il manque peut‐être une structure ou une volonté éditoriale afin de rendre le contenu plus harmonieux. LinuxFr.org reste le site où l’on peut trouver de tout. Cela fait sa force mais parfois sa faiblesse.

Nicolas Boulay : LinuxFr.org manque de contenu multimédia, par exemple, pour poster une image, il faut la « stocker ailleurs », j’aimerais un moyen de faire plus de graphisme pour illustrer les articles, que cela soit des schémas ou des courbes.

Ecran Plat : Le site me convient, c’est sympa, on y trouve plein d’informations intéressantes.

Nils Ratusznik : Comme patrick_g, j’aimerais voir plus de contributions. Il n’y a pas besoin d’être un expert dans un domaine pour en parler, et les contributions peuvent être diverses et variées.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?

Spack : Quelques « pull requests » par‐ci, par‐là. Toujours pas de projet pour conquérir le monde.

Nicolas Boulay : Non, je ne contribue pas plus qu’avant, la vie de famille prend toujours plus de place.

Ecran Plat : Je ne suis pas un codeur, hélas, donc toujours pas de contribution directe, de temps en temps des contributions financières.

Nils Ratusznik : Depuis 2011, j’ai augmenté mes contributions à pkgsrc, ce qui m’a permis de devenir développeur NetBSD en 2015. J’ai d’ailleurs contribué la prise en charge de la brique de filtrage de paquets NPF pour Fail2ban, et empaqueté le client ACME dehydrated. J’ai aussi avancé dans mon plan de conquête du monde, puisque je suis aussi admin ici même. :)

(pas de réponse de djibb à cette question)

Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?

Spack : Emacs, cet éditeur OS est juste incroyable. Fedora mon hyperviseur pour faire tourner Emacs. Python, le langage universel. Et Firefox, qui revient dans la course avec sa version Quantum. Mention spéciale à Hashicorp pour leur suite d’outils libres de gestion d’infrastructures (en Go mais… vous avez compris).

Nicolas Boulay : PostgreSQL avait une image de complexité par rapport a MySQL, puis il y a une mauvaise version qui perdait des données, ce qui lui a valu une mauvaise image, il y a très longtemps. Aujourd’hui, c’est la référence. Il y a très peu de bonnes raisons de commencer un projet avec une autre base de données. J’ai découvert Go (golang) depuis 2011, un langage sans prétention, mais qui permet de faire beaucoup de choses malgré son apparente simplicité. Il faut aussi que je jette un œil à Rust, qui est plus que prometteur comme remplaçant de C ou C++, voire de Java.

Ecran Plat : Les mêmes, lyricue pour les églises. Dans le cadre cultuel il y a qlc+ qui est pas mal (logiciel d’éclairage) on peut même appeler des commandes depuis la console (genre un bouton machine à fumée qui va commander en DMX la pompe et le ventilateur interne ; et, via un script Bash, la mise sous tension du gros ventilateur qui est devant avec un relais). Ah, oui, l’infra de l’église dont je m’occupe est entièrement sous GNU/Linux (projection vidéo, enregistreur, éclairage et même la console son).
En revanche, mes connaissance ont augmenté depuis 2011 : ZFS comme système de fichiers, certainement le meilleur qui existe, les instantanés via le réseau c’est une tuerie. Ceph, je n’ai pas encore testé, mais il est sur ma liste des trucs à faire. Depuis 2011 j’ai appris Python et c’est génial. Je l’utilise dans la gestion domotique de ma maison. Je pense que l’écosystème du Libre s’est bonifié depuis 2011.

Nils Ratusznik : Difficile à dire, la plupart des logiciels libres que j’utilise en ce moment sont assez connus, à part peut‐être une découverte récente, exa, qui vise à remplacer ls. Sinon, j’attends d’avoir un peu de temps libre pour tester Alpine Linux, dont j’entends le plus grand bien.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?

Spack : Flash est mort et Java en déclin. Il faut donc recoder LinuxFr.org en Node.js + React et Material UI. GNU/Linux est en quasi monopole sur la partie infrastructure et fait tourner à peu près la moitié des mobiles dans le monde. Windows semble lâcher du lest sur son système d’exploitation. Le futur sera plus connecté. Plus qu’un mobile Internet sera carrément greffé à notre corps ou du moins omniprésent. [GNU/]Linux continuera sa domination dans tout ce qui est Internet des objets. Et n’oublions pas IPv6 qui finira forcément par devenir majoritaire.

Nicolas Boulay : J’avais peur que LinuxFr.org s’endorme un peu, et c’est ce qui s’est passé : peu de nouveauté depuis. Je pensais que le code propriétaire serait surtout présent dans les niches, mais, de fait, il est devenu ce qui est le plus proche du client. Mais ses briques de base sont toutes libres.
Dans le futur, je pense que le cloud va devenir omniprésent et qu’il va falloir faire confiance à l’ordinateur de quelqu’un d’autre. La RGPD va en fait accélérer cette évolution, car le public aura un peu plus confiance.

Ecran Plat : Bon, je n’avais pas pris beaucoup de risque, mais je pense que LinuxFr.org à un bon avenir. En revanche, il me semble que le Libre est devenu « naturel » : tout le monde en parle et s’en fout. Bref, nous sommes sur la bonne voie.

Nils Ratusznik : Pour ce qui est de LinuxFr.org, j’envisageais plus de réseau social, et c’est toujours le cas : il faut se connecter aux autres réseaux et aller là où est le public ! Dans ma précédente réponse je comparais le Libre à l’écologie, mais je n’étais pas tout à fait loin. J’ai lu il y a peu (je ne sais plus où) une analyse que je partage : aujourd’hui, des entreprises utilisent voire contribuent activement au Libre parce que cela leur facilite la gestion de certaines briques de base, et plutôt communes. Mais dès qu’on se rapproche de l’utilisateur, cela se referme. Je commence à entendre parler d’un truc qu’on appelle Informatique sans serveur (serverless computing dans la langue de Shakespeare). Entre ça et les conteneurs, je suspecte que ça devienne encore plus prédominant dans les cinq ans à venir. Et toute l’automatisation qui va avec. Pour ce qui est des libertés des utilisateurs, je ne me fais plus d’illusion, tout est perdu. :(

(pas de réponse de djibb à cette question)

Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?

Spack : Le rêve de convergence d’Ubuntu (bien sûr, en remplaçant Unity par GNOME 3 et Ubuntu par Fedora) me plaisait beaucoup. Mon mobile est assez puissant pour l’usage quotidien que je fais de l’informatique. L’idée d’un équipement qui fasse le lien entre la mobilité et la « sédentarité » me plaisait beaucoup. Ajouté à cela un ensemble de services en ligne (en auto‐hébergement et auto‐gestion) et c’est parfait.

Nicolas Boulay : J’ai toujours un laptop Sony SVP sous Mageia. Il est top en mobilité mais manque de puissance de calcul parfois. Je rêve toujours de pouvoir le brancher dans un desktop et qu’il devienne le SSD de celui‐ci. On a ainsi, la même configuration logicielle et les mêmes données, mais sans avoir à configurer une deuxième machine, tout en ayant la puissance d’une machine de bureau.

Ecran Plat : Depuis quelque jours, je suis sur la configuration de mes rêves. J’ai touché au taf mon nouveau laptop, un Dell 7390 sous Ubuntu 18.04. C’est rapide et ça a une autonomie à faire rêver un vieux Nokia 3210.

Nils Ratusznik : De mes rêves ? Ma foi, je n’en suis pas très loin à ${DAYJOB}, j’ai un Dell XPS de 13 pouces de 2017, avec le boîtier Thunderbolt et les écrans qui vont bien. La configuration de mes rêves aurait en plus, une puce graphique très puissante (et prise en charge correctement), une évolutivité supérieure (surtout mémoire vive et stockage) et enfin une meilleure gestion du débranchage et rebranchage du boîtier et des écrans haute résolution, sans oublier le suspend/resume, cela va de soi.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Autre chose à rajouter ?

Spack : L’aspect militant du Libre semble avoir disparu et de façon générale, faire du Libre est entré dans les mœurs. Mais le Libre reste à la mode en ce qui concerne le partage des connaissances et est même devenu un argument marketing. Il faut donc continuer à promouvoir cet esprit de partage mais ne pas oublier qu’un monde fermé est un monde moins libre.

Nicolas Boulay : Je pense que l’idée d’un prix est bonne. Je pense aussi que LinuxFr.org devrait continuer à proposer des nouvelles manières de collaborer entre libristes. Je ne dis pas de refaire le travail de Framasoft, mais de tenter des nouvelles choses (un org‐mode en ligne ? un traceur de courbes avec des données en tableau ? Un éditeur de schéma ? Et le tout collaboratif, bien sûr :). [N. D. M. : en avril dernier, nous recherchions un équivalent de GéGé, Geektionnerd Generator (basé sur du PNG) mais qui serait basé sur du vectoriel, pour permettre un nouveau type de contenu].

Ecran Plat : Non que LinuxFr.org continue comme ça, merci à l’association pour le boulot que vous faites, car sans vous ce site n’existerait pas.

Nils Ratusznik : Pinpin, reviens ! Tu nous manques !

(pas de réponse de djibb à cette question)

  • # Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'aimerai bien de mon côté voir une rubrique « projets » qui permettrait de lier plusieurs journaux, questions de forums autour d'un même projet. Pour que quelqu'un qui soit en train construire un logiciel / monter un système / animer une vidéo puisse regrouper ses annonces, demandes d'aides etc.

    Ça serait différents des tags dans le sens où ça permettrai de donner une visibilités aux différents projets en cours, avec une page qui permet de voir un peu les créations et peut-être y trouver un sujet qui pourrait nous intéresser également.

    Ça serait différent d'une forge puisque ça ne serait pas destiné à faire remonter les demandes des utilisateurs, mais aurait plutôt un mouvement descendant : faire des annonces sur les derniers changements, demander de l'aide sur un point de son projet etc

    Enfin, ça permettrait peut-être de casser le côté lissé des journaux qui peut freiner les contributeurs.

  • # sniff...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'avais commencé à remplir…puis j'ai validé… puis… j'ai pas vu mes réponses (bug/feature ?) donc j'ai arrêté… faute de temps… j'aurais peut-être du persévérer ;)

    Comment se fait-il que nous n'ayons été que 4.1 à répondre ?
    Les contributeurs sont dans l'équipe de modération  ?
    Les vieux dinosaures sont morts ?

    C'est surprenant tout de même.

    On parle de Da linux French Page quoi !!! ;)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.