Tout ce que vous avez voulu savoir sur Linux avant de vous y mettre

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
15
25
nov.
2019
Linux

Mes camarades de la modération m’ayant proposé de transformer le journal présentant mon dernier guide Linux : une introduction en dépêche, le voici donc, avec quelques ajouts concernant les modèles de LibreOffice et l’art de faire du fichier EPUB, pour aussi répondre à certaines questions.

Concernant la licence de ce petit guide d’introduction à Linux, objet de cette dépêche, le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué, je suggère d’aller faire un tour sur les commentaires du journal d’origine.

Sommaire

Linux : une introduction, présentation du guide

Vous, je ne sais pas, mais moi, avant d’aborder Linux, il y avait des tas de trucs qui me laissaient perplexe. Il faut dire que, quand on vient des mondes monolithiques macOS et Windows, la diversité du monde Linux peut dérouter. Par exemple, les concepts de distribution et d’environnements de bureau ne sont pas évidents à comprendre d’entrée de jeu. Quand on a un ordinateur qui tourne sous Windows ou, pire, un ordinateur de marque Apple (pire, parce que la marque impose un écosystème plutôt fermé), on a une interface graphique, épicétout, et il faut aller à la pêche aux logiciels un peu partout pour avoir un ordinateur pleinement fonctionnel, etc.

Bref, on peut se poser, et je m’en suis posée, tout un tas de questions avant et après avoir commencé à entrer dans l’univers de Linux. Et comme j’ai la faiblesse de penser que je suis loin d’être la seule dans le même cas, j’ai fini par rédiger ce (pas si) petit guide qui répond à tout ce genre de questions et à quelques autres. Et comme il est abondé d’un glossaire et d’une biblio‐sitographie, il devrait pouvoir être utile aux personnes qui veulent passer à Linux ou, tout simplement, pour répondre aux diverses questions dans les manifestations sur le Libre et les install parties.

Ça s’appelle « Linux : une introduction » et on peut le télécharger au format PDF et EPUB.

Les grands chapitres :

  • Linux, un système, un noyau ?
  • Une distribution, qu’est‑ce que c’est ?
  • Un environnement de bureau, pourquoi en faut‑il un ?
  • Comment est rangé un ordinateur sous GNU/Linux ?
  • Linux c’est pour les geeks, non ?

Des modèles de LibreOffice et une proposition

On m’a fait remarquer que les modèles de LibreOffice sont à la fois peu attrayants et tristounets. Ce qui ne serait pas gênant s’ils n’étaient aussi techniquement mal fichus la plupart du temps. Notez que ceux de la concurrence privatrice ne sont pas mieux faits sur ce plan.

Parmi les quelques modèles que j’ai déjà émis à destination du vaste monde, on trouvera donc ce modèle de document long avec des pages droite et gauche et des onglets qui reprennent automatiquement le titre du chapitre. Les explications figurent dans le document. Pour compléter on trouvera également sur ce site un dépliant sur Writer et les styles, ou encore un rapide guide œcuménique sur la question.

Mais, comme cette année j’ai prévu de faire un calendrier de l’Avent sur mes trois sites et que sur celui‑ci, l’idée est de proposer un modèle (ou un dessin) par jour, ce que je vous propose c’est de me dire ce que vous voudriez voir :

  • type de document (texte long, brochure, présentation, feuille de calcul, que sais‑je) ;
  • ambiance ou thème général ;
  • gamme de couleurs.

Sachant qu’avec la macro PaletteMaker, vous pourrez facilement intégrer dans votre profil de LibreOffice la palette de couleurs livrée avec le modèle, voire faire votre propre palette.

Pour chaque modèle, il y aura de rapides explications dans la partie commentaires des propriétés des documents.

Réflexion sur la production de fichiers EPUB

En théorie, quand je fais des guides ce de genre, j’en produis aussi une version EPUB, ce qui est le cas de celui‑ci. En pratique, l’EPUB étant plus exigeant que le PDF et prenant plus de temps à générer à cause des vérifications et des corrections, j’y rechigne un peu.

Avantages du format EPUB sur le PDF : il embarque le XML et est donc plus accessible des dispositifs d’assistance, et, évidemment, il est mieux lu sur une liseuse.

Pour transformer un document du type de ce guide en EPUB, il faut, au préalable, le préparer : supprimer les en‑têtes et pieds de page, paramétrer les tailles de polices en pourcentage et diminuer les retraits de paragraphes de liste. Éventuellement, revoir la position des images et faire une image de couverture.

LibreOffice exporte correctement les images et leur habillage, mais vire les listes à puces transformées en paragraphes et, quoique la fonctionnalité soit prévue, n’accepte pas d’image de couverture externe (un bogue sans doute). En outre, j’ai découvert avec consternation que, même quand on met en forme correctement un texte, c’est‑à‑dire uniquement avec des styles, LibreOffice fait de la cochonnerie par‐derrière et je ne comprends pas pourquoi.

Calibre est fâché avec la position des images, instaure un saut de paragraphe, à ce qu’il me semble, à chaque titre (niveau un, logique, mais aussi niveau deux), mais sait bien ajouter les balises ul et li.

Petite précision, le rendu calamiteux concernant les images dont je fais état est sur ma liseuse datant de 2011, sur ma tablette cela rend bien. Et, définitivement, la liseuse ne lit que les EPUB 2.

Pour terminer

Un grand merci pour les remarques formulées, j’en ai tenu compte pour amender le document conçu, au départ, comme support à une conférence sur le sujet.

L’idée était d’avoir un document unique utilisable hors d’Internet, c’est pourquoi la formule du wiki ne me convient pas, et qui soit aussi une sorte de « vitrine », non seulement de mon savoir-faire, mais surtout de ce que l’on peut faire avec un logiciel comme LibreOffice.

Aller plus loin

  • # formulation

    Posté par . Évalué à 10 (+16/-6). Dernière modification le 25/11/19 à 15:23.

    le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué

    lourdeur… il me semble que cela ne te gêne pas de pinailler sur d'autres sujets.

    C'est d'autant plus dommage que le contenu vaut le coup.

    Mon avis: retirer ce passage qui n'apporte rien à la dépêche si ce n'est prendre de haut les gens qui se sont légitimement interrogés sur le choix tout aussi légitime de la licence.

    Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ?

    • [^] # Re: formulation

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 25/11/19 à 16:20.

      Je suis étonné que ce soit passé à travers le filtre de la modération…

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: formulation

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+7/-4).

        C'est vraiment mal nous connaître. La modération n'est pas un filtre. Les auteurs sont libres de leurs propos.
        Dans cet article, c'est de l'humour. L'humour est autorisé.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: formulation

          Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+6/-9).

          Et ce d'autant plus que certains reconnaissent avoir trollé sur ce coup-là dans les commentaires.

          On pourrait remplacer "le ban et l'arrière-ban du pinaillage" par, voyons, "le ban et l'arrière-ban [censuré] de l'expertise en matière de discussions pointues sur les licences".

          C'est pire, mais bon. Si le mot pinaillage dérange, il est possible, si c'est demandé gentiment, de faire cette modification.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: formulation

            Posté par . Évalué à 1 (+6/-7).

            Et ce d'autant plus que certains reconnaissent avoir trollé sur ce coup-là dans les commentaires.

            La lecture des commentaires du journal ne sont pas censés être un préalable à la lecture de cette dépêche.

            si c'est demandé gentiment

            lourdeur…

            Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ?

            • [^] # Re: formulation

              Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+6/-10).

              Vous pensez que l'agressivité ainsi manifestée par votre premier commentaire est plus légère ?

              Sinon, l'idée était qu'on ne revienne pas, une fois de plus, sur la question des licences car, voyez-vous, et malgré tout le respect que je dois aux personnes qui commentent sur ce site, j'ai souvent l'impression que, pour une part d'entre elles, la liberté n'est défendue que si elle a la bonne licence. Sinon elle ne vaut rien. Voyez-vous, cela me fatigue un brin pour tout dire. Et je pense qu'effectivement la question de la licence a été largement, amplement et suffisamment discutée et trollée (de l'aveu même des trolleurs) pour qu'il n'y soit pas nécessaire d'y revenir.

              Désolée que mon humour vous déplaise, je ne suis pas sûre que le vôtre me plairait, nous sommes donc à égalité sur ce point.

              Je suis, toutefois, un peu gênée que vous vous attaquiez à ma liberté d'expression.

              OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: formulation

                Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-6). Dernière modification le 25/11/19 à 17:47.

                la liberté n'est défendue que si elle a la bonne licence.

                Pas "bonne", juste libre. Des personnes ont pris l'habitude d'affirmer "licence libre" quand elles font 0% de libre (une licence par exemple -NC est 0% libre), donc il y a des gens qui font attention à ce que les lecteurs ne soient pas trompés.

                Quel est le soucis avec ça?
                Et en fait, pourquoi ce sujet dérange et fait monter sur les grands chevaux? La licence, c'est quand même une part importante d'un projet, pourquoi ne faudrait-il pas en débattre comme le reste?

                Sinon elle ne vaut rien.

                Mauvaise interprétation : pas foule ne considère le non libre comme "ne vaut rien", juste que ce n'est pas libre. Ce qui est pourri, c'est de dire "j'aime le libre" en faisant du non libre, bref en n'assumant pas ne pas aimer le libre. Qui t'a dit que le non libre ne vaut rien? qui t'a dit qu'une licence libre "pas la bonne" ne vaut rien?
                Merci de sourcer, car perso je doute de tes phrases.

                Mais en fait, pourquoi on parle de ça? La licence est libre et personne n'a remis ça en cause dans le journal à l'origine de la dépêche, ne serait-ce pas créer des conflits là où à l'origine il n'y en n'a pas?

                Je suis, toutefois, un peu gênée que vous vous attaquiez à ma liberté d'expression.

                Ta liberté d'expression n'est pas remise en cause, et à ma connaissance tu ne possèdes pas LinuxFr donc supprimer cette ligne ne remettrait pas en cause ta liberté d'expression.
                La liberté d'expression est dans les 2 sens, c'est aussi la liberté de te critiquer. Bizarre qu'une personne qui souhaite défendre sa liberté d'expression n'aime pas que les autres utilisent la leur.

                Bref, ça a l'air d'être un commentaire troll de compétition, pour créer des conflits, à croire que l'auteur de la dépêche et du commentaire n'aime pas quand il n'y a pas de conflits.

                • [^] # Re: formulation

                  Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

                  Ce qui est pourri, c'est de dire "j'aime le libre" en faisant du non libre, bref en n'assumant pas ne pas aimer le libre.

                  Ce qui est aussi pourri, c'est cette vision binaire. Je ne fais pas de libre mais j'aime le libre. Si 2 solutions me sont offertes, je vais privilégier le libre, dans l'utilisation comme dans la promotion. J'évite les logiciels privateurs. Je donne 3 sous à 3 projets qui font du logiciel libre. Contrairement aux machines, nous, humains, ne sommes pas binaires, nous nous contredisons, nous sommes plein de paradoxes et il y a mille et une manières d'apprécier quelque chose.

                  • [^] # Re: formulation

                    Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+3/-9). Dernière modification le 26/11/19 à 10:59.

                    Je ne fais pas de libre mais j'aime le libre.

                    Je reformule : ce qui est pourri, c'est de dire "j'aime le libre donc je diffuse mon code sur lequel j'ai tous les droits et aucune contrainte en non libre parce que bon, je veux garder quand même le contrôle et pas question qu'on se fasse du fric sur mon dos".

                    Ce qui est aussi pourri, c'est cette vision binaire.

                    Je n'ai pas décidé de ça, plaint-toi à RMS (par exemple, parait que c'est la source) et Debian etc qui ne laissent que deux choix "libre" ou "non libre", et de définissent pas un pourcentage de libre.
                    Accuse les bonnes personnes, je ne fais qu'appliquer une définition que je n'ai pas choisie, et "99% libre" n'existe pas, c'est libre (100%) ou pas libre (0%), en attendant, sauf à vouloir tromper les gens.

                    Sinon, ne souhaiterais-tu pas dire que les USA ou le Japon ont aboli la peine de mort parce que bon, 99.999% des condamnés ne sont pas condamnés à mort? Quand on dit qu'un pays n'a pas aboli la peine de mort même en pratique car il y a 1 exécution, c'est une vision binaire aussi, est-ce mal? Note que je ne fais qu'appliquer ta logique "Ce qui est aussi pourri, c'est cette vision binaire" dans la question.

                    Contrairement aux machines, nous, humains, ne sommes pas binaires, nous nous contredisons, nous sommes plein de paradoxes et il y a mille et une manières d'apprécier quelque chose.

                    Ce n'est pas une raison pour mentir délibérément aux gens sur ce qu'on n'aime ou pas.


                    tu m'inventes des idées pour ne pas juste nommer les choses, alors que je ne critique jamais ceux qui font du non libre parce qu'ils font du non libre. Je critique quand les gens veulent se la péter en disant aimer et faire du libre alors qu'ils font du non libre et qu'en fait le libre les gênent pas mal dans les libertés à donner, ce qui est de la tromperie, rien à voir avec les humains qui ne sont pas binaires.

                    Pourquoi les humains ne peuvent-ils pas juste assumer le vision non binaire?

                    • [^] # Re: formulation

                      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Trois choses :

                      • Je n'avais pas l'intention de t'inventer des idées. Si c'est le cas, c'est que je me suis mal exprimé ou que je n'ai pas compris ce que tu as écrit.
                      • Ta reformulation me parait pertinente.
                      • Ma critique de la vision binaire que tu sembles avoir ne concernait que les humains. Un logiciel est libre ou ne l'est pas, c'est un fait. Par contre, je continue de critiquer ce qui me semble être un jugement binaire des personnes de ta part. Ce n'est pas parce qu'une personne fait un truc pourri comme produire un logiciel non-libre en criant aimer le libre que cette personne n'aime pas le libre. C'est un comportement qui parait incohérent, paradoxal, pourri ou tout ce que tu veux mais la personne utilise peut être des outils libres, elle contribue peut être à ces outils libres (même sans code, un rapport de bug est également une contribution). Cette personne donne peut être aux projets libres qui sont utilisés par son logiciel non libre.

                      je ne critique jamais ceux qui font du non libre parce qu'ils font du non libre

                      Juste pour essayer d'être le plus clair possible, les critiques sont acceptables et tout à fait compréhensible. Montrer la contraction entre les propos et les actes est, à mon avis, une bonne chose. Par contre, ce que tu fais souvent est un jugement en concluant par "donc cette personne n'aime pas le libre".

                      Ce n'est pas une raison pour mentir délibérément aux gens sur ce qu'on n'aime ou pas.

                      C'est résumé ici. Les actions de la personne sont critiquables mais tu prétends savoir ce qu'aime la personne. Tu ne sais pas.

                      • [^] # Re: formulation

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                        mentir délibérément aux gens

                        Ce « délibérément » me choque beaucoup. De même que tu prétends savoir ce qu'aime la personne, tu prétends savoir qu'elle ment. Alors que la personne a seulement un point de vue différent ou incomplet ou inexact, etc. C'est extrêmement blessant et insultant.

                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                        • [^] # Re: formulation

                          Posté par (page perso) . Évalué à -6 (+0/-8). Dernière modification le 26/11/19 à 12:30.

                          Les faits peuvent être blessant ou choquants, à partir du moment où tu n'aimes pas les faits, en effet…
                          Tu parles de point de vue pour nier un fait, c'est dangereux, c'est un "argument" utilisé par les créationnistes et compagnie pour nier les faits.

                          J'utilise "délibérément", car on peut se tromper certes, mais à partir du moment où on s'est fait dire que ce n'est pas libre, continuer n'est plus sans faire exprès, c'est du coup délibéré.

                          Pourquoi ne pas simplement dire par exemple que le libre a des idées intéressantes mais qu'on n'y adhère pas car ça demande trop de libertés à lâcher, qu'on aime bien son esprit sans être prêt à en faire soit-même etc?

                          Quand on t'a dit que NC (par exemple, car sujet classique qui fâche) est pas libre et continues à dire que tu fais du libre et/ou que tu aimes le libre, c'est bien mentir délibérément aux gens, c'est un fait.

                          Et si on regardait la réalité en face plutôt que de trouver des excuses?
                          Pourquoi avez-vous besoin de (vous) mentir sur ce que vous faites?
                          Notez que je n'ai jamais dit que le non libre est mal, perso ça m'amuse quand les gens disent que le non libre c'est pas bien et font du non libre "car le commercial ça pue" :), ça montre le degré de réflexion sur le libre.

                          J'ai l'impression que des gens peuvent être juste choqués ou insultés par les faits… Ceci-dit, rien de nouveau, les gens aiment souvent se présenter sur un joli jour même si ils n'aiment pas ce qu'ils disent aimer en réalité, pour faire plus joli devant les autres.

                          Note : ici tout est libre, pas le sujet en lui-même, juste une aparté.


                          Bref, la réalité, les faits, c'est considéré choquant, soit. Je continuerai toutefois à dire que la terre est ronde aux platistes même si ça les choque et qu'ils se considèrent insultés.

                      • [^] # Re: formulation

                        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Montrer la contraction entre les propos et les actes

                        Il fallait bien évidemment lire

                        Montrer la contradiction entre les propos et les actes

                      • [^] # Re: formulation

                        Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+1/-7).

                        Par contre, ce que tu fais souvent est un jugement en concluant par "donc cette personne n'aime pas le libre".

                        En fait, tu te trompes sur ça.
                        La majorité du temps, je dis "ce que tu fais n'est pas libre", déjà ça fait hurler.
                        J'interroge la personne avant de dire qu'elle n'aime pas le libre.
                        Par exemple, si c'est NC je lui dit que c'est incompatible avec le libre, si la personne dit "j'adore le libre mais le commercial ça pue et hors de question de lâcher NC", j'en conclue un fait : elle n'aime pas le libre. Pas encore? peut-être, on peut l'aider alors à l'aimer, mais déjà il faut que cette personne accepte qu'elle a peur du libre.
                        C'est un peu comme les gens qui disent ne pas être homophobes mais refuser le mariage homo en sortant des excuses bidons hors sujet : le premier pas est d'accepter qu'on a peur d'une chose, avant de pouvoir faire le nécessaire pour enlever la peur qu'on a.

                        Serait-il plus acceptable de dire qu'une personne qui fait du NC par exemple voudrait aimer le libre mais que le libre lui fait peur?

                        Tu ne sais pas.

                        Je pose des questions.
                        Et suivant les réponses, je sais, si. Et souvent, "bizarrement", quand une personne a une incohérence entre affichage et réalité, elle a du mal à accepter qu'elle n'est pas si bien qu'elle veut le croire et insulte le messager plutôt que de réfléchir sur son incohérence… Je m'en amuse, oui je sais ce n'est pas bien.
                        Note : à ce moment de nommage des choses, je ne juge pas, je respecte les gens n'aimant pas le libre, du moment où elles ne disent pas aimer le libre. Je m’intéresse à nommer les choses.

                      • [^] # Re: formulation

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+3/-3).

                        En quoi suis-je contradictoire ?

                        OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                        • [^] # Re: formulation

                          Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+1/-8).

                          déjà informée, déjà réfuté (en étant HS, on parlait de logique à filer un truc assez modifiable mais plus chiant que le source que tu gardes secret chez toi, la contradiction est dans dire aimer le libre mais embêter les gens qui aimeraient modifier pour eux, un des droits de base du libre).

                          Rien de méchant, juste un constat, on peut travailler à motiver à souhaiter laisser les gens libres (ici parlons des 4 libertés des œuvres libres) plutôt que de garder des petits pouvoirs pour soit sans vraiment de raison cohérente avec le libre, si tu souhaites te libérer de ce plaisir à garder des choses pour toi seule.

                          Je rappelle que l'oeuvre fournie est libre, pas de soucis la dessus (la licence choisie est libre), elle a même une version relativement modifiable, juste que le source est gardé comme petit pouvoir sur les autres qui ne peuvent pas alors avoir la même facilité que l'auteur original pour modifier l'oeuvre.

                          • [^] # Re: formulation

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-2).

                            le source est gardé comme petit pouvoir sur les autres

                            Pourquoi es-tu toujours dans une dichotomie permanente gentils contre méchants ? À quoi servirait de garder « un petit pouvoir sur les autres » ? Quels desseins démoniaques lui prêtes-tu ? N'est-ce pas plus simple de penser qu'Ysabeau souhaite pour l'instant maîtriser le contenu de son document ?

                            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                            • [^] # Re: formulation

                              Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+3/-5). Dernière modification le 26/11/19 à 15:44.

                              N'est-ce pas plus simple de penser qu'Ysabeau souhaite pour l'instant maîtriser le contenu de son document ?

                              Ca a déjà été dit ailleurs (le journal), son document est une excuse car filer le source n'enlève rien sur la maîtrise de son document, les gens peuvent maîtriser que ailleurs que son document.
                              Et j'ai déjà relevé que ça fait chier les gens pour la modif, mais ne l’empêche pas, pb de cohérence, et on retrouve les mêmes excuses, c'est lourd.

                              Veut-elle que les gens puissent modifier et distribuer ses modifs (liberté du libre) ailleurs que son document (on se fou de son document, ne libre ne dit pas de focer les modifs sur sa version), ou pas?
                              - si elle le souhaite : plus sympa de ne pas mettre des bâtons dans les roues des gens, non?
                              - si elle ne le souhaite pas : c'est libre contre ses idées du coup, elle n'aime pas trop le libre sur ses principes, un peu comme les logiciels dont le code source est libre mais offusqué, il faut juste assumer ne pas trop aimer le libre même si on diffuse sous licence libre (pourquoi avoir mis une licence libre du coup?).

                              Et surtout, c'est quand même amusant d'avoir des raisons avancées par les gens contre le libre pour excuser un comportement. C'est pour rire?
                              Ici, tu milites contre le libre, et/ou pour le libre avec code source offusqué. Ton choix, assume, ce n'est pas parce que c'est non logiciel que ce n'est pas pareil sur le principe.

                              Pourquoi es-tu toujours dans une dichotomie permanente gentils contre méchants ?

                              Ai-je parlé de méchant? Tu as mis ce mot ici. J'ai dit qu'elle souhaite garder un pouvoir, de manière neutre, c'est factuel, elle garde un pouvoir qu'elle refuse de partager.
                              Après, si pour toi c'est méchant, ben… Dit lui à elle!

                              Bref, tu me prêtes des idées négatives juste pour mettre des mots sur les actes. Pourquoi donc ne pas assumer, ou colmater les incohérences, dans un sens ou un autre (par exemple ne mettant -ND sur son doc si c'est une licence qu'elle préfère, qui correspond mieux à ce qu'elle aime si on regarde ses explications)?
                              Je n'ai absolument rien contre le NC ou ND pour rappel, je nomme juste correctement.

                              • [^] # Re: formulation

                                Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-2).

                                C'est toi qui prête des idées négatives aux autres. La courtoisie n'étant pas ton fort, on est conduit à t'en prêter aussi.
                                Donc, puisque tu as déjà critiqué Ysabeau ailleurs, elle est en tort, c'est factuel. Ça ne te viens pas à l'esprit que ta critique ne passe pas ? qu'on n'est pas d'accord avec ? Tu ne détiens pas toutes les réponses. Tu tires des conclusions du simple fait qu'on ne suit pas tes recommandations.

                                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: formulation

                Posté par . Évalué à 7 (+12/-7).

                Vous pensez que l'agressivité ainsi manifestée par votre premier commentaire est plus légère ?

                […] cela me fatigue un brin pour tout dire […]

                […] je ne suis pas sûre que le vôtre me plairai […]

                Je suis, toutefois, un peu gênée que vous vous attaquiez à ma liberté d'expression.

                rien que ça ?
                Votre suffisance devrait largement compenser le déplaisir que je vous cause.

                Ne vous inquiétez ni pour mon agressivité, ni pour votre liberté d'expression, ceci était ma dernière interaction avec vous sur ce site pour un long moment… PLONK

                Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ?

        • [^] # Re: formulation

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+6/-6).

          L'humour OK, mais l'humour nul?
          Sérieux, une personne (oui moi, mais on s'en fout) fait un commentaire sur un petit problème de forme sans aucune animosité pour juste améliorer le document, ça "brusque" l'auteur qui s'en offusque dans une dépêche avec un animosité à peine cachée sous couvert d'humour, c'est vraiment nul. Faudrait-il autoriser que les commentaires "positifs"?

          Bref, soyez prévenus quand vous imaginez faire un retour à l'auteur (suivant l'auteur, certes, faut se renseigner avant, mais ça semble jugé "normal" par l'équipe de modération, soit).

          Va vraiment falloir que je tente les insultes directes sous couvert d'humour pour voir si "L'humour est autorisé" n'est pas juste à la tête du client et/ou avec des limites non dites…

          une NdM "sous licence libre CC-BY-SA" (et pour le pinaillage, on pourrait mettre "sous licence libre CC-BY-SA, à noter toutefois que l'auteur ne souhaite pas fournir son source et donc les modification ne peuvent être faite que sur un format moins pratique à modifier").

          • [^] # Re: formulation

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-3).

            une personne (oui moi, mais on s'en fout) fait un commentaire sur un petit problème de forme sans aucune animosité pour juste améliorer le document, ça "brusque" l'auteur

            Tu veux dire que ça n'arrive d'habitude jamais avec tes commentaires sans animosité ? ;-)

            L'humour OK, mais l'humour nul?

            Que veux-tu les modérateurs regardent trop la télé française. On rit de tout et de rien.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: formulation

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-1). Dernière modification le 25/11/19 à 19:49.

          J’ai conscience que je suis plus exigeant pour moi-même que ne l’est la modération. Ce n’est pas un tord ni un reproche, par exemple sur un autre aspect, je publie parfois des journaux que certains considèrent être des dépêches mais que je trouve trop personnels pour être des dépêches, je sais ainsi que j’ai un auto-filtre beaucoup plus bas que la modération, et c’est peut-être très bien ainsi.

          Cependant j’ai vraiment trouvé que cette partie ressemblait un peu trop à un règlement de compte et un peu trop à un enfantillage pour le niveau ordinaire des dépêches. Notez que ça ne me dérangerait pas spécialement dans un journal. Les dépêches me semblent bien plus formelles.

          D’une certaine manière c’est rassurant, cela signifie que la haute qualité des dépêches provient bien de la qualité des rédacteurs et que ce sont donc bien des rédacteurs de qualité. Si ce genre de pratique est tellement rare en dépêche que cela me semble être une première, et si ce genre de pratique n’est ordinairement pas filtrée ou reformulée par la modération, alors cela signifie que les auteurs eux-même ne se prêtent ordinairement pas à ce genre de pratique, ce qui est très honorable pour LinuxFr.org en tant que rédaction, et respectable pour LinuxFr.org en tant que lectorat.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: formulation

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+5/-5).

          Dans cet article, c'est de l'humour. L'humour est autorisé.

          Quand j'ai lu la phrase d'Ysabeau lorsque qu'elle était en modération, elle m'a amusé.

          C'est vrai qu'il y a des sujets sensibles qui réveillent les trolls même endormis du plus profond sommeil. Cela Ysabeau le sait pertinemment et elle a voulu dire qu'elle s'y attendait.
          Je me demande même si elle ne serait pas un peu déçue si elle ne déclenchait pas quelques trolls bien velus dans la meilleure tradition de Linuxfr.

          Je ne suis pas toujours d'accord avec Ysabeau, mais je lui trouve tellement de qualités que je lui dois un profond respect et qu'elle a toute mon admiration. J'ose même espérer d'avoir enfin le plaisir de la rencontrer.

    • [^] # Re: formulation

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

      le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué

      Mais sinon reprendre tous ceux qui ont le malheur de prendre "Madame Michu" à témoin,
      pinaillage ou pas pinaillage ?

      Je m'in-ter-rooo-ge

  • # Liseuse de 2011

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Tu peux nous en dire plus ? De quel modèle s'agit-il ? As-tu vérifié qu'il n'était pas possible de la mettre à jour et d'améliorer son support du format Epub ?

    J'ai pas testé encore parceque je ne peux pas brancher ma liseuse au boulot (ports USB désactivés), mais sur une liseuse récente (Kobo Aura H20) tu penses que ça passe sans soucis ?

    • [^] # Re: Liseuse de 2011

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Il s'agit d'une Elyricon, un modèle allemand que je ne peux pas mettre à jour.

      Comme je n'ai qu'une seule liseuse, je ne sais pas comment se comportent les autres :-). Et je l'ai signalé parce que cela fait partie des infos utiles. Concernant les images et Calibre, elles sont intégrées dans des balises div. Je ne sais pas si c'est ça qui pose problème. Mais si on vire ces balises et qu'on encadres les images par des balises p, cela passe. Mais, cela signifie un gros travail sur le fichier XML. Sigil n'est pas terrible pour ça.

      Si tu peux essayer et nous dire ce que ça donne, ce serait une bonne idée. Histoire de voir si c'est la liseuse qui est en cause.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Liseuse de 2011

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        Alors, j'ai pu tester sur ma liseuse donc je te fais un retour.

        J'ai réglé pour avoir de base une police assez petite sur mes livres, mais ton epub n'a pas l'air de suivre le même référentiel, au premier affichage les textes étaient énorme. En les réduisant, je me suis retrouvé sur mes autres livres avec un texte beaucoup trop petit.
        Ce n'est pas génant en soit, le réglage de la police est accessible directement sur les Kobo, mais je te donne tout de même l'info :)

        Propablement lié , l'image de la première page est énorme, mais elle se retrouve réduite quand on réduit la police donc ça va.

        Et sinon j'ai également un soucis des images, elles sont correctement affichées, mais le texte les entoure (par exemple sur la page présentant l'environnement de bureau, j'ai du texte justifié qui tente de se caler entre l'image et le bord gauche de la page). Tandis que sur Calibre-web le texte aparait bien sous l'image.

        Autre point, mais je pense que c'était voulu : pas de puce devant les listes comme sur le pdf mais du texte sans marge (ça semble correspondre à ce que tu indiques "diminuer les retraits de paragraphes de liste" mais dans mon cas la liste se retrove avec encore moins de marge que les paragraphes normaux). J'ai le même comportement sur calibre-web donc je pense que c'est un choix volontaire.

        Et dernier point, les notes de base de page sont espacées de plusieurs saut de lignes sur la kobo. 5 notes prennent une moitié de page du coup.

        Aussi, je ne sais pas si c'est normal, mais l'orientation des images n'est pas toujours la même entre l'epub et le pdf. Tux regarde à droite et le gnou à gauche sur le pdf. L'inverser sur l'epub.

        Si besoin je peux te fournir des photos.
        En attendant je te souhaite bon courage si tu décides d'améliorer l'epub.

        • [^] # Re: Liseuse de 2011

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Non c'est bon, merci.

          J'ai grosso modo (mais pas pour tout) le même constat sur la mienne. Donc il faut que je vois comment améliorer le processus (pour ce document et les autres).

          Le problème avec les notes de bas de page c'est que, pour l'epub je les transforme en note de fin de document, plus adapté pour ce mode et apparemment ça ne passe pas. Et là c'est récent, d'autres epub plus anciens n'ont pas ce problème.

          Y'a du boulot pour revoir ça. Et je crains que le seule solution soit d'intervenir directement dans le xml. Soupirs.

          Mais c'est vraiment très sympa de t'être prêté à ce jeu ennuyeux. Encore un grand merci.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Extensions LO pour epub

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 26/11/19 à 09:31.

    À une époque, j'ai abondamment utilisé LO pour faire des epub, mais j'utilisais des extensions, à savoir writer2xhtml et/ou writer2epub. Et des extensions spécialement créées pour nettoyer et préparer le texte, aussi. Et un long travail de préparation et structuration du document.
    Le résultat était pouvait être excellent, mais en effet, ça peut demander des connaissances assez pointues.

    Je n'utilisais jamais Calibre, à la fois trop compliqué et peu satisfaisant au niveau du résultat final.

    • [^] # Re: Extensions LO pour epub

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Je suis tout à fait d'accord pour Calibre.

      Quand j'étais sous Windows, j'utilisais Amanuensis qui faisait du bon travail, mais, je n'ai pas regardé, paraît-il, des cochonneries par derrière. C'est ce que j'avais trouvé de mieux. J'avais aussi utilisé Writer2epub, mais je trouvais le rendu moins satisfaisant.

      Pour nettoyer le texte, à condition qu'il soit mis en forme essentiellement avec des styles, les fonctionnalités de LibreOffice sont bien, même si ça laisse plein de de balises span qui devraient virer. Sigil n'est pas satisfaisant, je trouve, pour ça.

      En fait j'en arrive à la conclusion qu'il me faut, d'une part faire une CSS pour les bouquins, d'autre part que je me penche un peu plus sur les spécifications epub en effet pour améliorer mes productions.

      L'export epub de LibreOffice est bien pour du texte simple ai-je trouvé.

      Pour ce document spécifique, j'avoue, après avoir passé quelques heures dessus à tester des tas de trucs, j'ai un peu baissé les bras.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Extensions LO pour epub

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 26/11/19 à 10:01.

        Mon expérience c'est qu'il vaut mieux avoir le langage le plus basique possible comme fichier master et utiliser pandoc pour convertir vers les formats pdf et epub.

        J'ai pris l'habitude de tout faire en markdown maintenant, aussi parce qu'il est beaucoup utilisé par bitbucket, gitlab et github que j'ai occasion d'utiliser régulièrement

        Alors certe en terme de mise en page c'est clairement beaucoup plus limité que latex ou libreoffice mais parfois il vaut mieux se concentrer sur le fond et avoir une forme plus simple et j'ai l'impression que les outils de bureautique veulent en faire beaucoup trop. La palme revenant aux logiciels de présentation.

        • [^] # Re: Extensions LO pour epub

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          Quelle flaveur utilises-tu ? Le format original est trop limité pour faire des documents complets. J'ai essayé Multimarkdown mais y ai trouvé d'autres limitations. Je m'étais tourné vers AsciiDoctor malgré sa prise en charge plus limitée.

          • [^] # Re: Extensions LO pour epub

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            oui, markdown est bien trop limité, c'est pour ça que txt2tags est plus pratique, vu qu'on peut rajouter les balises que l'on veut pour se créer une syntaxe personnalisée, et les exports qui vont bien avec. Ensuite, on peut utiliser tidy pour nettoyer encore un peu le html généré, et passer dans calibre.

        • [^] # Re: Extensions LO pour epub

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

          J’ai pris l’habitude de tout faire en markdown maintenant, aussi parce qu’il est beaucoup utilisé par bitbucket, gitlab et github que j’ai occasion d’utiliser régulièrement

          C’est une question de public-cible. En outre, j’ai positivement horreur du markdown dont je ne vois pas l’intérêt sur le html et que je trouve assez illisible au final.

          Alors certe en terme de mise en page c’est clairement beaucoup plus limité que latex ou libreoffice mais parfois il vaut mieux se concentrer sur le fond et avoir une forme plus simple et j’ai l’impression que les outils de bureautique veulent en faire beaucoup trop. La palme revenant aux logiciels de présentation.

          Encore une fois, c’est une question de public-cible, et peut-être aussi un peu d’exigence. Rester à faire du truc un peu tristounets et plats parce que la syntaxe de mise en forme ne le permet pas, c’est, non seulement dommage, mais c’est aussi porter une image du logiciel libre pas terrible, déjà que des tas de gens passent leur temps à dire que c’est moche. Par ailleurs, un logiciel de présentation n’est pas un outil de traitement de texte, c’est fait, comme son nom l’indique, pour faire des présentations donc pour servir de support et d’outil dans le cadre d’une conférence, d’un cours, etc. Pas comme document de cours par exemple ni être utilisé en tant que substitut de PAO. C’est bien le problème.

          Un traitement de texte est un outil puissant qu’il faut savoir utiliser pour produire et gérer du texte. C’est même, dans certains cas, un outil de PAO. Il se trouve que cʼest mon outil de prédilection pour écrire.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Extensions LO pour epub

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

        +1 pour Amanuensis, il était vraiment génial. Dommage qu'il ne tourne que sous Win et qu'il n'ait pas été maintenu.

        writer2xhtml est en effet bien plus efficace que writer2epub.

        Les span en trop viennent souvent des enrichissements directs, genre italiques, gras, etc. En effet, il faut que TOUT soit stylé.

        L'étape de fignolage avec Sigil est de toute façon indispensable. Quels que soient mes outils et mon flux, je n'ai jamais réussi à obtenir un fichier qui ne doive pas ensuite être retouché sous Sigil. Il est très puissant, lui aussi, de toute façon. Au final, tout dépend de ton degré d'exigence sur la pureté du code, par rapport au rendu final. Tu testes le rendu avec quelle machine et quels logiciels ?

        • [^] # Re: Extensions LO pour epub

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Ah mais même quand tu n'utilises que et exclusivement les styles pour ton document, LibreOffice (version 6.3 en tout cas, peut-être est-ce, encore, un bogue de la version) par derrière fait de la saloperie avec du span partout. C'est très vexant je trouve et je n'arrive pas à savoir d'où ça vient. J'ai l'impression qu'il mélange de vieilles configurations de style avec des nouvelles. Bref c'est moche :-(

          Je reproche à Sigil de ne pas avoir de fonctionnalités de rechercher-remplacer sur une sélection, ou je n'ai pas trouvé commet les utiliser.

          Le rendu je teste sur mon ordinateur : Calibre, Okular, ma liseuse de 2011 donc (pas un modèle bas de gamme soit dit en passant, plutôt moyenne gamme je dirais) et la tablette (une grande Samsung) avec je ne sais plus quel logiciel.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Merci pour cette dépèche

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

    … pour que les commentaires précédents ne te démotivent pas outre mesure :D

    • [^] # Re: Merci pour cette dépèche

      Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+1/-5).

      Je les prends pour ce qu'ils valent :-). Mais c'est un peu triste tout de même.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Grammar Nazi

    Posté par . Évalué à 2 (+3/-2).

    J'ai commencé à lire ton petit guide mais dès l'introduction, mon œil gauche s'est mis à saigner…

    Dans ton intro, tu écris

    À l’origine de ce petit guide, mes propres questions sur Linux avant, et après que
    j’adopte la distribution Mageia. Et, comme ces informations m’avaient manquées, j’ai
    pensé que cela pourrait être le cas pour d’autres personnes.

    Si j'ai bonne mémoire, il me semble qu'on n'accorde jamais le participe lorsqu'on utilise le verbe avoir.
    (on me souffle dans l'oreillette que le conjugueur de Grammalecte confirme mes propos)

    Il aurait donc fallu écrire

    … Et, comme ces informations m’avaient manqué, …

    En temps normal, je n'aurais pas relevé mais comme tu publies ton guide à destination du plus grand nombre je me suis dit que ça valait le coup de te le signaler.

    Je retourne à ma lecture…

    • [^] # Re: Grammar Nazi

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      Si j'ai bonne mémoire, il me semble qu'on n'accorde jamais le participe lorsqu'on utilise le verbe avoir.
      (on me souffle dans l'oreillette que le conjugueur de Grammalecte confirme mes propos)

      C'est faux.

      • [^] # Re: Grammar Nazi

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        Ma mémoire n'est plus ce qu'elle était donc. :-/
        Merci de me l'avoir fait remarquer.

        Et je te remercie également d'avoir partagé les liens qui prouvent que ma correction est exacte :-)

      • [^] # Re: Grammar Nazi

        Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+2/-4). Dernière modification le 26/11/19 à 12:40.

        Voilà, avec le verbe avoir le participe passé s'accorde quand le COD est placé avant le verbe, ce qui est le cas en l'espèce.

        Nb : j'ai tout de même des petites ressources pour vérifier ce genre de choses, les PP c'est vicieux.

        OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: Grammar Nazi

          Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

          participe passé s'accorde quand le COD est placé avant le verbe

          Sauf que là ce n'est pas un COD mais un contexte intransitif : "ces informations avaient manqué à moi". Le COD, ce serait dans le sens "le piano qui est tombé du ciel m'a manquée de peu". Donc à mon avis : "ces informations m'avaient manqué".

      • [^] # Re: Grammar Nazi

        Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

        Sauf que dans ce cas précis il n'est pas question de COD mais d'un COI, puisqu'il s'agit d'un verbe intransitif, donc pas il n'y a pas d'accord

        Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ?

        • [^] # Re: Grammar Nazi

          Posté par (page perso) . Évalué à -6 (+2/-10).

          Je croyais que vous me plonkiez.

          Sinon je reste sur ma position en la matière. L'absence d'accord est visuellement choquant je trouve.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Grammar Nazi

            Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

            Pierre ne répond pas à l'un de vos messages.

          • [^] # Re: Grammar Nazi

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 26/11/19 à 16:18.

            Il ne s'agit même pas de COI elle accorde "manquées" avec "informations" qui est le sujet, non ? si elle voulait accorder avec Le COI (je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire, hein) c'aurait dû être ces informations m'avait manquée  ;-)

            Si je comprends bien Ysabeau ta positon c'est de ne pas respecter les règles de grammaire mais de faire visuellement beau, c'est bien ça ? et là ce qui est beau c'est d'accorder avec le sujet… par exemple est-ce que tu trouves "les pommes que j'avais mangée", visuellement beau (puisque le sujet c'est toi) ? ;-)

            • [^] # Re: Grammar Nazi

              Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+3/-7).

              En fait je ne supporte pas ce terme de grammar nazi, pour tout dire c'est extrêmement violent et ça me rend vraiment malade car cette manie de mettre du nazi dans n'importe quoi tend à minimiser une réalité épouvantable.

              Et, du coup, les suggestions passent mal.

              OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Grammar Nazi

                Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+6/-9). Dernière modification le 26/11/19 à 17:17.

                Troll : il y a bien des personnes qui balancent des "le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué" (par exemple) en invoquant l'humour à la moindre remarque de forme, donc bon en terme de "passe mal", à mon avis il faut juste y voir de l'humour, comme l'auteur de la dépêche fait de l'humour.

                Ou l'humour est à sens unique dont le goût est à décision unilatérale d'une seule personne?
                Hôpital, Charité…

                Bref : c'est de l'humour, juste pas le tiens, comme ton humour sur la dépêche n'est pas le mien, et minimiser ton humour serait une histoire de relativité bien subjective (pourquoi toi seule devrait pouvoir décider ce qui est bien ou mal, et pas les autres?), perso je ne supporte pas ton humour en dépêche et le terme que tu ne supporte pas me fait sourire.

                PS : il n'y a que les personnes qui veulent voir une minimisation de la réalité qui y voient une minimisation de la réalité.

                • [^] # Re: Grammar Nazi

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+5/-5). Dernière modification le 27/11/19 à 11:34.

                  Troll : il y a bien des personnes qui balancent des "le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué" (par exemple) en invoquant l'humour à la moindre remarque de forme,

                  Ce n'est pas elle qui a parlé d'humour, c'est moi.

                  donc bon en terme de "passe mal", à mon avis il faut juste y voir de l'humour,

                  Mais tu n'en sais rien.

                  Ou l'humour est à sens unique dont le goût est à décision unilatérale d'une seule personne?
                  Hôpital, Charité…

                  Ça non plus tu n'en sais rien, elle n'a rien dit là-dessus, ni interdit l'emploi du terme, elle a seulement précisé que le terme la gêne.

                  Bref : c'est de l'humour, juste pas le tiens, comme ton humour sur la dépêche n'est pas le mien, et minimiser ton humour serait une histoire de relativité bien subjective (pourquoi toi seule devrait pouvoir décider ce qui est bien ou mal, et pas les autres?), perso je ne supporte pas ton humour en dépêche et le terme que tu ne supporte pas me fait sourire.

                  Ah ? et donc elle ne peut pas dire, humour ou pas, que le terme "Grammar Nazi" la gêne à cause de tout ce que Nazi renvoie ?

                  PS : il n'y a que les personnes qui veulent voir une minimisation de la réalité qui y voient une minimisation de la réalité.

                  Elle n'a aucunement parler d'intention de minimiser.

                  On le voit, tu battis des accusations sur du vent.

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: Grammar Nazi

                Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 27/11/19 à 16:55.

                Il me semble que je me sois moi-même traité de "grammar nazi".
                C'est mon droit de m'auto-violenter non ?

                Sans compter, va savoir, que je suis peut-être (ou que j'ai pu être par le passé) membre et/ou sympathisant d'un certain parti allemand. Après tout, je suis vieux et alsacien, donc… peut-être…

                ;-)

                Et, cela dit, je persiste et signe quant à mes corrections grammaticales même si visuellement elles ne te conviennent pas. Les raisons du non-accord ont été fort bien développées par d'autres un peu plus haut.

                Et puis, comme chacun sait, y'a que les alsaciens qui savent correctement écrire le français. :-D

                • [^] # Re: Grammar Nazi

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+1/-5).

                  Honnêtement, c'est vraiment une expression que je ne peux pas supporter, pas plus que voir nazi à tout bout de champ, et quand il s'agit d'une correction c'est encore pire. Désolée.

                  (sinon ayant des origines lorraines, les Alsaciens, querelles ancestrales, toussa quoi).

                  OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                  • [^] # Re: Grammar Nazi

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

                    Bah, querelles ancestrales, faut le dire vite.
                    Mettons qu'on aime bien se charrier mutuellement…

                    … mais quand il s'agit de taquiner un parigot on se souvient bien vite qu'en fait on est cousins. ;-)

                    • [^] # Re: Grammar Nazi

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

                      (tousse et hors sujet, je suis parisienne maintenant).

                      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Liste au père Noël de modèles LibreOffice

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    C'est vrai? On peut suggérer ce qu'on veut comme modèle ? J'ai été suffisamment sage?

    CV

    pour les réponses à appels d'offre, (peut-être le modèle européen?)
    Un des soucis quand on intègre des CV, c'est que leurs styles entrent parfois en collision avec les styles d'un autre document (on préfère qu'ils conservent leur style)
    - texte court pouvant être inséré dans un document long
    - style administratif
    - noir et gris (pour impression)

    Présentation d'entreprise

    Pour les rapports de stage et appels d'offres, c'est souvent un chapitre qui est copié dans des documents, on préfère en général qu'il prenne le style du document dans lequel on intègre le chapitre
    - texte long
    - style académique
    - palette neutre (bleu)

    Point d'étape

    Pour les projets, rappel de l'objectif, ce qui était prévu, ce qu'on a à date, ce qu'on prévoit de faire
    - présentation courte
    - style léger et vif
    - palette rassurante (vert?)

    Livret JDR

    Pour les jeux de rôle papier amateur ou les articles de magazine. Deux colonnes, page de couverture, page gauche et droite, lisible sur smartphone, facilités pour insérer des images, et jolis tableaux, A5 (et mook, A4 ou lettre?), image de fond parchemin, en tête et pieds de page graphique
    Il y a des articles discutables sur ptgptb.fr autour du sujet (les contre exemples sont des jeux populaires, et les exemples des jeux de niche, du coup certains conseils me semblent douteux), et des fankit pour cof et h&d qui donnent une idée de ce qui se fait.
    - document long
    - style médiéval fantastique ou contemporain
    - palette ocre ou noir jaune

    Comptabilité association

    À demander à un trésorier d'associations, pour le suivi des cotisations, frais des membres, dépenses..
    - tableur
    - style maison foyer
    - palette maison foyer

    Autres

    • cartes de visite
    • cartes de jeu (magic & co) format poker
    • suivi des scores compétitions amateurs : tableur, score (tarot), victoires (échecs)
    • conception d'écran : présentation, écran mobile, écran ordinateur, enchaînement d'écrans

    S'il y a un foulancement (ulule ou autre), j'en suis

    • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      On peut, je ferais ce que je veux dans le lot.

      Maintenant, l'idée du financement ulule ou autre m'en donne une autre (j'ai effectivement un loyer à payer et des trucs dans ce genre). Après ce que j'appellerai ce galop d'essai de la série calendrier de l'Aventesque, si le résultat vous semble correct, je pourrai lancer un financement pour une collection plus ample et plus fouillée.

      Sinon, de toute façon, je peux facturer ce genre de services :-)

      Un des soucis quand on intègre des CV, c'est que leurs styles entrent parfois en collision avec les styles d'un autre document (on préfère qu'ils conservent leur style)

      Là, il me faut des précisions sur les soucis et sur comment les documents sont fichus.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        On peut, je ferais ce que je veux dans le lot.

        Merci pour l'initiative, et bien entendu.

        Là, il me faut des précisions sur les soucis et sur comment les documents sont fichus.

        La difficulté est que les modèles de CV sont souvent un peu graphique, et qu'un changement de police ou de style casse la présentation.

        Du coup, lorsqu'on insère un CV qui surcharge les styles par défaut dans un document qui surcharge les styles par défaut, on se retrouve avec des comportements funky dans la plupart des traitements de texte.

        Cas que l'on rencontre rapidement quand on essaye d'harmoniser le document, en s'assurant qu'un style est appliqué partout de la même façon ou lorsqu'on fait des modifications sur le CV (pour l'anonymer, etc.)

        En pratique, je pense qu'un compromis serait d'avoir un CV qui clone les style par défaut pour le texte et les puces (pour éviter des décalages quand ils sont surchargés dans le document) et ses styles propres dans leur espace de nom pour une belle présentation.

        Un CV sans ces considérations serait bien aussi :)

        • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          En fait, après avoir rédigé la réponse, je me suis souvenue d'avoir eu affaire à ce genre de cas effectivement.

          Le pire c'est que j'avais dans l'idée d'en rédiger un tutoriel, complètement oublié depuis. Bonne idée.

          OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

            Salut, je fais beaucoup de présentations avec LibreOffice Impress, j'aimerais bien avoir plus de choix sur les thèmes si c'est possible que tu en fasses. Et merci pour le site j'y ai trouvé beaucoup d'infos utiles :) .

            • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

              Tu as une idée du genre ? Couleurs, que sais-je ?

              OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

                Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

                Pas forcément, je dirais des thèmes assez simple et moderne qui peuvent passer sur tout type de présentations, comme ça, où ça. Il y a du choix sur Powerpoint. Sinon faire un tuto de comment faire des thèmes sur LibreOffice Impress :D

                • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

                  Il va y avoir au moins trois modèles de présentation. Le premier, Barres bleues, est en ligne, le deuxième devrait être mis en ligne dans les jours qui viennent et le troisième sera assorti au modèle de document long filets verts qui a servi pour mon document Linux une introduction. Ce qui donne un outil complet et facile à personnaliser pour les personnes qui vont l'utiliser. C'est, d'ailleurs, une piste que je vais creuser je pense.

                  J'ajouterais, qu'en matière de présentation, j'aime bien la ligne claire avec une décoration minimaliste. Je ne sais pas si ce que j'ai fait est "moderne", quoi que cela veuille dire, mais, effectivement, ça change des modèles fournis avec LibreOffice.

                  OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Liste au père Noël de modèles LibreOffice

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

        Pour d'autres idées (de documents pour lesquels ont récupère souvent un modèle sans qu'il y en ait dans l'organisation)

        matrice RACI

        • tableur
        • style administratif
        • palette pastel

        organigramme

        • présentation
        • style 90
        • palette saturée

        liste d'actions, décisions, informations

        • tableur
        • style académique
        • palette sombre

        matrice de conformité

        Numéro, description, (page, chapitre), priorité, booléen réponse, commentaire réponse

        • tableur
        • style administratif
        • palette saturée

        planning (projet ou autre façon gantt)

        • tableur
        • style administratif
        • palette pastels

        planning cyclique, réunion récurrente, planning scolaire

        • présentation
        • style académique
        • palette pastel

        courrier administratif

        directives, instructions
        avec Marianne ou logo (il y a probablement un créneau du côté de la justice et de la gendarmerie)

        • texte court
        • style administratif :)
        • palette noir gris

        album photo

        • présentation (à l'italienne ou à la française, dimensions a4 ou chelou)
        • style plage montagne religieux
        • palette bleu vert rose

        menu

        • présentation courte ou texte
        • style sobre
        • palette Bordeau, jaune

        calembour

        Avec des conseils pour insérer un fond sonore, des animations, en mode présentation par défaut (mes parents en reçoivent, il y a forcément de potentiels auteurs à qui ça servirait)

        • présentation
        • style criard
        • palette blanc rouge vert

        avertissement pendaison de crémaillère, travaux, ascenseur en panne

        • présentation courte (à la française ou l'italienne)
        • style urbain
        • palette noir jaune rouge

        animal ou objet perdu

        • présentation courte
        • style annonce
        • palette noir rouge

        journal de bord, suivi d'activités

        Entrées régulières, sommaire/table des matières avec instructions de mise à jour du sommaire

        • texte long (ou tableur)
        • style dactylo
        • palette noir gris

        Il y a des documents pour lesquels des modèles publics n'ont pas de sens à mes yeux, où seul la structure importe (spécifications, texte brut) et d'autres tellement spécifiques que le modèle est lié à l'organisation (réponse à appel d'offres, invitation, bilan moral). Mais je ne connais que les projets perso, TPE et grosses structures. Il y a certainement des modèles (ou modèles de modèles) qui ont du sens pour les PME moyennes structures (cahier des charges sur le plan AFNOR, règlement intérieur, livret d'accueil, CR de syndic, etc.)

  • # De l'utilité d'un traitement de texte pour créer des fichiers epubs ?

    Posté par . Évalué à 2 (+5/-3).

    Je ne comprendrais jamais l'intérêt d'un machin comme un traitement de texte, libre ou pas.

    C'est la première chose que je déménage de mon disque dur lorsque j'installe une distrib'.

    Pour moi, un traitement de texte c'est un outil professionnel de production utilisé par certaines personnes pour produire certains types de documents dans un cadre professionnel.

    Tout comme pour les lettres manuscrites, on utilise des formulations spécifiques et/ou des mises-en-pages particulières adaptées à l'interlocuteur physique ou moral auquel on écrit et comme on le fait souvent on automatise le tout dans un logiciel adapté, le traitement de texte.

    Dans la vie de tous les jours, utiliser un traitement de texte, surtout une usine à gaz comme LibreOffice, c'est comme utiliser un 38 tonnes pour aller faire ses courses.

    J'aime beaucoup les logiciels légers qui font juste ce pour quoi j'en ai besoin et qui ne m'obligent pas à perdre mon temps de vie à apprendre des tonnes de trucs qui ne me serviront jamais à rien.

    Alors en plus utiliser LibreOffice pour faire ce qu'il ne sait pas faire et pour lequel il n'a pas été écrit… même avec des plugins. Le plugin c'est le mal.

    Est-ce que ça viendrait à l'idée de qui que ce soit de coder un site web, même statique avec un traitement de texte ?

    À priori, non, même si je suis sûr que comme il existe des pervers en tout, il y a des gens qui doivent faire des tutoriels pour expliquer comment.

    Un fichier epub, c'est la même chose qu'un site web. Je dirais même que depuis que le web mobile est devenu LE web, un fichier epub c'est la même chose qu'un site web adaptatif. Le fichier epub sert à concevoir des documents portables, adaptatif et légers, lisibles sur n'importe quel appareil et taille d'écran.

    Donc quand on code un fichier epub, on code un site web adaptatif portable. On fait du low-tech, on revient à l'essentiel, le rédactionnel, le contenu, l'information.

    On peut utiliser deux méthodes faciles et créatives.

    La méthode que j'utilise :

    un éditeur de texte, des connaissances de base en html et en css, et convertir le tout dans Calibre. On fait des modèles de page, on copie/colle et on gagne du temps.

    Ou :

    utiliser markdown et convertir avec pandoc en epub.

    Pas besoin d'un usine à gaz pas faîte pour ça, ni d'une usine à gaz soit disant faîte pour ça mais qui au final fournit du code pas propre et qui alourdit le fichier.

    L'avantage des deux méthodes sus-citées. Le temps de vie d'apprentissage de la méthode de codage qui est très court. Taper du texte c'est simple et ergonomique. On peut alors se concentrer sur ce qui est important, le contenu informationnel.

    • [^] # Re: De l'utilité d'un traitement de texte pour créer des fichiers epubs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 02/12/19 à 13:07.

      J'ai un usage professionnel de LibreOffice d'une part, d'autre part, il se trouve que je fabrique aussi du pdf pour ce type de document. Et, il est hors de question que je fasse du pdf moche, triste et plat parce que je dois utiliser un langage restreint.

      Ce n'est pas parce qu'on ne sait pas se servir d'un logiciel, ce qui, à l'évidence est le cas, qu'il faut cracher dessus, voire cracher sur les personnes qui l'utilisent.

      Le traitement de texte de LibreOffice est, malgré ses défauts (soupirs), un outil de production de l'écrit très puissant et très utile quand on écrit beaucoup. Il permet énormément de choses et on peut avoir des mises en forme très fines avec. Sans parler des gains de temps (et de qualité) quand on utilise, par exemple les autotextes ou les autocorrections.

      Maintenant, effectivement, personne n'est obligé de l'utiliser.

      Et, accessoirement l'export en epub est une fonctionnalité de LibreOffice depuis la verison 6 et relativement efficace depuis la version 6.2, donc pas un plugin.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Suggestions pour le guide

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Très bonne idée, ce guide. J’aurais du mal à en écrire un, ça fait trop longtemps que je baigne dans l’informatique pour bien appréhender sur quoi peuvent buter les débutants…
    J’ai néanmoins une ou deux suggestions que je pense constructives.

    À mon sens, il serait pas mal de placer le paragraphe sur l’arborescence avant celui sur les partitions et d’en profiter pour dire que /home héberge les répertoires des utilisateurs, donc leurs données.

    Ensuite dans celui sur les partitions, indiquer que les partitions s’insèrent dans l’arborescence et suggérer fortement de faire une partition séparée pour /home, afin de permettre le cas échéant de réinstaller le système (ou une autre distribution) sans effacer les répertoires utilisateurs.

    Ensuite dans le chapitre V, à la question « Si je veux changer de distribution, est-ce que ça va effacer tous mes fichiers ? », répondre quelque chose comme « Non, à condition que /home soit sur une partition spécifique et que vous ne la reformatiez pas. Il faut pour cela choisir le partitionnement personnalisé lors de l’installation de la nouvelle distribution. Il est néanmoins fortement conseillé de sauvegarder vos données en cas de fausse manipulation. Pour que ça fonctionne correctement, il faut aussi choisir le(s) même(s) nom(s) d’utilisateur(s) et le(s) même(s) numéro(s) d’utilisateur(s) que sur l’ancien. »
    Bon, le numéro d’utilisateur, c’est peut-être une complication inutile en supposant que toutes les distributions choisissent 1000 par défaut (d’un autre côté, s’il y a plusieurs utilisateurs, on a intérêt à les refaire dans le même ordre !).

    À mon sens, on ne conseille jamais trop aux débutants de faire des sauvegardes, surtout que les installateurs des distributions ne sont pas forcément tous très clairs sur l’impact de certains choix. Comme proposer de « remplacer le système actuel » sans indiquer explicitement que l’installateur va tout reformater et que les données partiront avec ! C’est peut-être clair pour beaucoup de monde, mais il y a certainement des gens pour qui ça ne l’est pas.

    Je pense que les questions suivantes pourraient aussi intéresser les utilisateurs :
    – « Puis-je installer Linux en plus de Windows ? » dont la réponse serait quelque chose comme : « En choisissant “Partitionnement personnalisé”, on peut avec la plupart des distributions redimensionner la partition Windows pour libérer de la place pour Linux [remarque similaire sur la sauvegarde en cas de problème lors du redimensionnement]. Ensuite, vous aurez le choix du système à démarrer à l’allumage de l’ordinateur. » Peut-être mentionner quand même la possibilité de WSL.
    – « Si je remplace mon Windows par Linux, quelles conséquences ? »
    À laquelle il faudrait répondre que les données seront effacées aussi, qu’il est donc impératif de les sauvegarder avant, et que par ailleurs, il pourrait être difficile plus tard de remettre Windows sur cet ordinateur (nécessité d’un support d’installation, d’avoir sauvegardé la clé de licence — elle est éventuellement sauvegardée dans le BIOS de l’ordinateur, mais pas toujours).

    ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

    • [^] # Re: Suggestions pour le guide

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Merci pour les suggestions.

      Concernant la partie rangement sous Linux. Je me sens un peu comme la petite reine des nains : il semble que les personnes qui relisent ce guide ont toutes des options très personnelles sur le sujet. On m'a suggéré par exemple, de virer le passage sur les partitions.

      Bref :-)

      L'ordre : partition puis arborescence est l'ordre "chronologique" si je puis dire, donc je le garde de cette façon (c'est comme ça que je le vois).

      Je ne vois pas trop comment insister plus qu'avec cette phrase "Il est essentiel d’avoir deux partitions pour bien séparer le système des données." en gras rouge et une lettrine avertissement. Idem, il me semble que la mention "celui qu’on utilise couramment", en gras rouge avec une icône lunette devant "/home : répertoires des utilisateurs" est suffisamment explicite, surtout que le dossier utilisateur est expliqué sur la page suivante.

      Je peux, effectivement préciser la réponse à la question "Si je veux changer de distribution, ça va effacer tous mes fichiers ?". Mais, hors de question que je parle du numéro d'utilisateur (là on change de niveau) et de WSL.

      En revanche, effectivement, les conséquences sur la suppression de Windows (logiciels) est une question que j'ai oubliée.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Suggestions pour le guide

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Je ne vois pas trop comment insister plus qu'avec cette phrase "Il est essentiel d’avoir deux partitions pour bien séparer le système des données." en gras rouge et une lettrine avertissement. Idem, il me semble que la mention "celui qu’on utilise couramment", en gras rouge avec une icône lunette devant "/home : répertoires des utilisateurs" est suffisamment explicite, surtout que le dossier utilisateur est expliqué sur la page suivante.

        Oups, j’ai l’impression que j’ai glissé sur les trucs pas écrits en noir sans les voir ! Désolé. Il faut croire que le rouge ne marche pas avec tout le monde…

        En revanche, effectivement, les conséquences sur la suppression de Windows (logiciels) est une question que j'ai oubliée.

        C’est vrai qu’il y a les logiciels aussi. Surtout que même si on ne les a pas perdus, on ne pourra pas forcément pour autant les faire tourner sous Linux (Wine, c’est moins immédiat que double-cliquer sur l’icône de l’installateur et puis ça ne marche pas à tous les coups).

        Pour moi, il reste que le plus important est de ne pas perdre ses données dans une fausse manip : certaines peuvent être difficiles à remplacer, comme la thèse qu’on prépare depuis trois ans ou la photo du dernier dans son berceau juste après sa naissance. La refaire alors qu’il a huit ans, ça ne rend pas tout à fait pareil…

        Cela dit, je viens d’installer la dernière Xubuntu à quelqu’un et il est bien indiqué pour l’option tout remplacer que ça va tout effacer y compris les données. Il me semble cependant que ça n’a pas toujours été aussi clair. Je peux me tromper, mais quoiqu’il en soit, il y a des gens qui ont tout effacé en installant Linux sans vraiment le comprendre avant…

        ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.