HackInScience : automatiser l'enseignement de Python

Posté par  . Édité par Pierre Jarillon, Xavier Teyssier, Ysabeau, patrick_g et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
38
15
jan.
2021
Éducation

HackInScience est un logiciel de publication et de correction automatique d'exercices, son instance hackinscience.org est une collection d'exercices Python.

HackInScience est né en 2014 : j'enseignais alors le Python en université (promos d'environ 70 élèves), et avec les collègues on s'est dit qu'il serait bon de passer plus de temps à aider les élèves qu'a les corriger, que la correction c'était automatisable, mais que passer du temps avec eux, ça ne l'était pas.

Deux "on jette tout et on recommence" plus tard, et deux confinements plus tard, on en est là :

Tout le code est open-source, c'est un simple Django pour présenter les exercices, des websockets pour recevoir sans attendre la correction du bot, et un Celery pour "load-balancer" les rendus aux serveurs de correction. Je n'enseigne plus en université mais le site étant toujours en ligne, et les confinements aidant, il a trouvé son public : 1500 exercices sont réussis par semaine en ce moment.

J’essaye de passer deux semaines par an à plein temps sur le projet, en 2019 j’ai travaillé l’internationalisation (être traducteur de la doc de Python et ne pas traduire ses propres projets n’était pas bien sérieux…), et en 2020 la notion de classement et d’équipes.

Apprentissage de la programmation dans les lycées (SNT/NSI) — la création d’exercices

19
23
nov.
2019
Éducation

Depuis cette rentrée 2019, les élèves en classe de seconde ont un cours obligatoire intitulé Sciences numériques et technologie (SNT), alors que les élèves en classe de première, puis lors de leur passage en classe de terminale, peuvent opter pour un enseignement intitulé Numérique et sciences informatiques (NSI).

Dans le cadre de ces cours, les élèves auront naturellement des exercices à faire qui consisteront, entre autres, à écrire des programmes en Python (version 3 ou supérieure), le langage retenu par l’éducation nationale. Néanmoins, notamment à cause de leur interface, ces programmes renvoient une image désuète de l’informatique, en décalage avec celle véhiculée par les smartphones, très populaires auprès des jeunes.

Cette dépêche présente un outil dédié à la création d’exercices modernes de programmation, c’est‑à‑dire des exercices reflétant les nouveaux usages de l’informatique, apparus avec la popularisation des smartphones. Cet outil confère à ces exercices une forme nouvelle propre à stimuler l’intérêt des élèves pour ces cours de SNT/NSI, en faisant le lien entre l’informatique telle qu’abordée dans ces cours, et celle à laquelle ils sont habitués de par l’utilisation de leur smartphone.