La monnaie libre pour une économie du Libre

Posté par . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Yvan Munoz et Benoît Sibaud. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa.
32
11
mai
2018
Technologie

Certains ici auront probablement déjà entendu parler du concept de monnaie libre et peut-être de sa première mise en pratique : la Ğ1 (généralement prononcée "june").
J’ai pensé qu’une courte présentation sur ce site serait une bonne idée car nous sommes assez nombreux à penser que cette monnaie est parfaitement en adéquation avec la mise en place d'une économie dans l’esprit des logiciels libres : économie de la synergie, du partage spontané, du financement participatif et du don.
Bonne lecture ! :)

logo-G1

p2p-hacker-fr : « premier état de l'art sur la décentralisation »

55
5
mar.
2014
Internet

Cette dépêche présente un projet d'état de l'art (en français) des solutions pair-à-pair œuvrant pour un objectif de décentralisation d'Internet. Elle se base sur la démarche de la communauté anglophone « p2p-hacker » (liste de disccusion anglophone) (cf. reddit). Un tel projet est voué à contenir beaucoup plus d'informations qu'il ne peut en tenir raisonnablement en une seule dépêche, aussi considérez cette dépêche comme une présentation du projet, accompagnée d'un échantillon de l'état de l'art en question. Cet échantillon contient une présentation du projet « p2p-hacker-fr », une introduction à la décentralisation et au modèle « pair-à-pair », ainsi que les présentations de services totalement décentralisés, basés sur Bitcoin 1.0 pour la première partie, fournissant un service de stockage pour la seconde, et implémentant un protocole de routage pour la dernière.

À noter que ces présentations sont de « haut niveau », c'est-à-dire qu'elles présentent le service rendu et non pas les détails des protocoles sous-jacents, lesquels pourraient faire l'objet d'une dépêche par protocole étant donné leur richesse technique. Seuls les projets libres accompagnés d'une implémentation de référence libre sont répertoriés ici. Plus que par conviction, cette sélection permet de limiter le nombre de citations (les projets non-libres sont très nombreux) et de fournir les informations sur le code source, telle que la licence choisie ou encore le langage de programmation principal.

Remerciements : je remercie tous ceux qui ont participé à la rédaction de cette dépêche, et en particulier baud, palm123 et Sinma pour leurs corrections.