Journal Simuler un clic avec libevdev et uinput

Posté par  . Licence CC By‑SA.
70
2
sept.
2021

Préambule

Samedi 7 août, 14h UTC+2 : une pluie de tous les enfers se déchaîne. Il pleut tout l’après-midi, mais c’est la tempête surtout pendant une demi heure. Le sol est inondé. Les gens courent, l’imper sur lequel je comptais jette l’éponge, mon téléphone pas étanche dans la poche de l’imper pas étanche est mouillé et c’est le drame : il ne s’allume plus.

Dimanche 8 août. Le téléphone refonctionne (son module wifi et Bluetooth démarre bien quand bon lui (…)

Apports de Fedora à l’écosystème du logiciel libre (3ᵉ partie)

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, jmiven, palm123 et antistress. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
28
14
mai
2020
Fedora

Il est courant, au sein de la communauté du logiciel libre, de présenter une distribution GNU/Linux comme une simple intégration, ou un assemblage de tous les logiciels qu’elle propose. Une sorte de glu entre eux.

Si c’est sans doute le cas de certaines d’entre elles, nous ne pouvons en conclure que c’est toujours le cas. En particulier, la distribution Fedora va au‑delà de ce constat. Ses objectifs et sa communauté lui permettent de réaliser d’autres choses. En effet, depuis sa création, Fedora est une vitrine technologique et, à ce titre, a essayé de mettre en avant ou de développer des solutions novatrices pour le logiciel libre. Mais depuis Fedora 21, sortie fin 2011, Fedora s’est découpée en trois produits distincts. Si finalement une Fedora Workstation et Server ont accès aux mêmes paquets, le projet a souhaité fournir des expériences utilisateur adaptées à chaque cas d’usage dès la fin de l’installation. Par conséquent, Fedora Workstation a sa liste de travail pour intégrer et développer de nouvelles solutions afin d’améliorer l’usage bureautique de l’utilisateur.

Et si la distribution Fedora est souvent considérée comme une version de test pour la distribution Red Hat Enterprise Linux (RHEL) de Red Hat nous allons constater que, finalement, toute la communauté tire des bénéfices de ses travaux.

Le présent article est une adaptation des articles de blogs ici, et par là encore de Christian Schaller, qui m’en a donné l’autorisation. Il fait suite à un premier article à ce sujet puis à un second. Le premier article avait donné lieu à une conférence lors des JM2L de 2017 et aux RMLL de 2018 dont la vidéo est disponible.

Apports de Fedora à l’écosystème du logiciel libre (2ᵈᵉ partie)

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, BAud, M5oul, Jiel, Nils Ratusznik, Benoît Sibaud, Cetera et Arkem. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
54
18
mai
2019
Fedora

Il est courant, au sein de la communauté du logiciel libre, de présenter une distribution GNU/Linux comme une simple intégration, ou un assemblage de tous les logiciels qu’elle propose. Une sorte de glu entre eux.

Si c’est sans doute le cas de certaines d’entre elles, nous ne pouvons en conclure que c’est toujours le cas. En particulier, la distribution Fedora va au‐delà de ce constat. Ses objectifs et sa communauté lui permettent de réaliser d’autres choses. En effet, depuis sa création, Fedora est une « vitrine technologique » et, à ce titre, a essayé de mettre en avant ou de développer des solutions novatrices pour le logiciel libre. Mais depuis Fedora 21, sortie fin 2014, Fedora s’est découpée en trois produits distincts. Si finalement une Fedora Workstation et Server ont accès aux mêmes paquets, le projet a souhaité fournir des expériences utilisateur adaptées à chaque cas d’usage, dès la fin de l’installation. Par conséquent, Fedora Workstation a sa liste de travail pour intégrer et développer de nouvelles solutions afin d’améliorer l’usage bureautique de l’utilisateur.

Et si la distribution Fedora est souvent considérée comme une version de test pour la distribution Red Hat Enterprise Linux (RHEL) de Red Hat nous allons constater que, finalement, toute la communauté tire des bénéfices de ses travaux.

Le présent article est une adaptation des articles de blogs ici et de Christian Schaller, qui m’en a donné l’autorisation. Il fait suite à un premier article à ce sujet qui avait donné lieu à une conférence lors des JM2L de 2017 et aux RMLL de 2018 dont la vidéo est disponible.

Sorties de nouvelles versions de logiciels libres

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Daniel Castronovo, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
19
30
déc.
2011
Communauté

Dans cette série de petites brèves liées aux publications de nouvelles versions de logiciels libres, on verra :

  • QuakeForge de Noël ;
  • Multitouch sur X ;
  • FFmpeg 0.9 « Harmony » est disponible ;
  • Virtualbox 4.1.8.

Merci à ikux pour ses contributions à cet article.

Présentation de Peter Hutterer, mardi 14 septembre, sur la gestion du "multi-user input" sous X.Org

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par baud123.
Étiquettes :
22
7
sept.
2010
Serveurs d’affichage
Le SIGCHI de Toulouse, avec la participation de Toulibre, organisent la venue de Peter Hutterer qui fera une présentation (en anglais) sur le support des entrées utilisateur multiples et du multi-touch sous X.org le mardi 14 septembre à 19h00 à l'ENAC.

La présentation est intitulée The multi-user desktop evolution : Increasing input bandwidth from one to many et se tiendra en salle B07 sur le campus de l'ENAC. L'entrée est libre.

Peter Hutterer est développeur chez Red Hat à Brisbane, en Australie. Il travaille sur X Window depuis 2006. Il en maintient la plupart des pilotes de périphériques d'entrée ainsi que l'ensemble du sous-système d'entrée du serveur X.Org. Avant de rejoindre Red Hat, il a obtenu un doctorat de l'Université d'Australie du Sud dans le domaine des interfaces multi-utilisateurs.

Journal MPX : retour d'expérience

Posté par  .
Étiquettes :
24
31
mar.
2010
Ca y est, j'ai enfin pu essayer MPX, via la prochaine [Kubuntu 10.4 https://wiki.kubuntu.org/LucidLynx/Beta1/Kubuntu].

Qu'est ce qu'MPX?
MPX est un acronyme de multi-pointer X Server (Serveur X à multi-pointage). MPX est une modification de [[X.Org]] implantée dans le système X Window. Il permet d'utiliser plusieurs pointeurs indépendants au niveau du système de fenêtrage. Contrairement à beaucoup d'autres applications de multi-pointage, MPXpermet à de nombreuses applications X Window de s'exécuter sans aucune modification. Il (…)

X11R7.5 publié. Certes, mais encore ?

Posté par  . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
42
28
oct.
2009
Serveurs d’affichage
Récemment tiwaz nous parlait de la sortie (à venir à ce moment là) de X11R7.5. Aujourd'hui c'est chose faite et je me propose à cette occasion de revenir sur le projet X.org à travers la traduction d'un article publié par l'un de ses hackers.
La conclusion est néanmoins de mon cru et les réflexions associées n'engagent que moi.

Cette dépêche est donc une traduction intégrale, avec son aimable autorisation, d'un article de Peter Hutterer, un développeur impliqué dans le projet X.org et en particulier derrière X Input.

Xorg 7.5, xserver 1.7, xdc2009, passé, présent et avenir

Posté par  . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes :
86
14
oct.
2009
Serveurs d’affichage
La dernière dépêche sur LinuxFr.org concernant le serveur X date d'au moins un an et, malgré les nombreux journaux, il est parfois utile de faire un rappel des faits. Xorg est une partie vitale de l'infrastructure libre, et il est intéressant de noter toutes ses évolutions, parfois moins visibles que celles du noyau, mais tout aussi capitales.

Depuis la sortie de Xorg 7.4, un chemin considérable a été parcouru. Entre l'intégration de XRandR 1.3 et ses déformations de projection, en passant par MPX pour le multi-pointage, sans parler des évolutions diverses, remaniement de code et autre intégration, le travail effectué est considérable. Il est surtout intéressant de noter, pour les plus courageux et curieux d'entre vous, qu'on nous promet enfin des versions à date fixe et un cycle de développement bien encadré, permettant au plus grand nombre de tester et stabiliser les fonctionnalités de cette partie vitale de votre système libre.

Avec un peu de retard, mais en français, voici des informations sur la nouvelle version de Xorg (7.5) et du xorg-server (1.7), ainsi que quelques nouvelles sur l'avancement des pilotes et ce que l'on peut attendre, dans un futur plus ou moins proche.

Le tactile avec tact

Posté par  . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
26
21
sept.
2009
Communauté
Les objets permettant une utilisation tactile sont de plus en plus présents. L'Apple Iphone est certainement le plus célèbre. Microsoft a fait sensation auprès de certains journalistes avec son Surface. Mais avant tout cela, il y a bien souvent le travail de chercheurs, publiés en OpenSource, et de nombreuses briques logicielles sous licence libre.

Commençons par un petit tour d'horizon des technologies matérielles permettant un interfaçage tactile aka TouchScreen.

Puis faisons un survol des technologies logicielles libres permettant d'un côté le contrôle du matériel et offrant d'un autre côté un environnement contrôlable "au doigt et l'œil", enfin surtout aux doigts ;).

NdM : Le journal à l'origine de la dépêche.

Le serveur X 1.6 est disponible

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
31
10
mar.
2009
Serveurs d’affichage
La version 1.6 du serveur X édité par X.org est disponible depuis ce 25 février 2009.

Au menu des nouveautés :
  • Le support du protocole DRI2 ;
  • RandR 1.3 ;
  • Xinput 1.5 avec le support des propriétés ;
  • Une meilleure gestion de l'accélération du pointeur de la souris ;
  • Une amélioration des performances de l'architecture d'accélération 2D EXA ;
  • Beaucoup de corrections de bogues divers et variés (et probablement quelques nouveaux ;) ).

Pour mémoire, un serveur X implémente la partie serveur du protocole X11, il est donc lancé sur une machine dite « cliente » (poste de travail). La version 1.5 (sortie avec la suite Xorg 7.4) avait notamment apporté une gestion du branchement à chaud des périphériques via HAL.

Journal Post-Doctorat de 12 mois « Navigation web sur des interfaces partageables »

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes :
4
9
mar.
2009
Je relaie ici une info qui pourrait en intéresser certains vu les technos évoquées :

(les questions sont à poser au contact ci-dessous, je ne fais que relayer moi)
«
Post-Doctorat de 12 mois à France Télécom R&D
Profil recherché : Informatique et IHM
Date souhaitée : Avril 2009
Lieu : France Télécom R&D, 2 Av Pierre Marzin, 22307 Lannion Cedex
Contact : François Coldefy (francois.coldefy AT orange-ftgroup.com)

Sujet : Navigation web sur des interfaces partageables

Mots clés: Linux, X.org, (…)

Journal Multi-Pointer X Server

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes :
0
26
avr.
2006
Peter Hutterer est thésard à l'université Wearable Computer Labs School of Computer and Information Sciences et dans le cadre de sa thèse a travaillé sur l'ajout du support des curseurs multiples sur le serveur Xorg ... et le résultat est assez bluffant.

Le serveur est capable de gérer plusieurs curseurs de souris et permet d'intéragir sur les applications avec plusieurs utilisateurs. Pour l'instant bien sûr, il s'agit de travaux expérimentaux mais les applications imaginables sont multiples avec notamment la gestion (…)