Alan_T a écrit 242 commentaires

  • [^] # Re: OS Obsolètes

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à 4.

    Introduction d'aléas dans la pile.

    Néanmoins, je trouve l'autre plus parlant. :)
  • [^] # Re: OS Obsolètes

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à -6.

    Je ne suis pas mono-OS, il existe des tas d'OS qui valent le coup (les *BSD, Hurd, Darwin, etc). Mais ceux qui ont été listés ici sont vraiment poussiéreux et si tu regardais un peu la littérature des articles qui sortent actuellement dans le domaine des OS, tu comprendrais sûrement mon point de vue.

    Mais bon, les goûts et les couleurs.
  • [^] # Re: OS Obsolètes

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à -3.

    Cela se passe où l'année prochaine ? Je serais MdC à Bordeaux. Peut-être que je peux faire un saut. :)
  • [^] # Re: Liens brisés

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à -2.

    Cela vient peut-être de moi alors... :-/
  • # OS Obsolètes

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à 7.

    Je trouve un peu étrange qu'il y ait eut des présentations d'Eros qui n'a plus d'actualité depuis déjà plusieurs années et dont le principe même a été maintes fois remis en cause (en gros, l'OS crée une chaîne de confiance lorsqu'il démarre chaque module nouveau étant vérifié par ceux qui sont lancés précedemment. Le problème étant: Qui vérifie le premier module ?). Et Plan9 qui est lui aussi complétement obsolète. Les principes de Plan9 ont (très) partiellement été utilisé pour implémenter Linux SE il y a de cela quelques années aussi mais ont été abandonné au profit des Linux Security Modules (LSM). Quant a Coyotos, même s'il continue à être développé, il dérive de Eros et ne résoud absolument pas les problèmes qu'Eros avait... Bref, je trouve que tout cela représente beaucoup de temps perdu. Il aurait sûrement été plus intéressant de creuser un peu plus Hurd, ou bien de faire des conférences sur les LSM, Linux SE ou encore d'autres patchs de sécurités (comme la randomisation de la stack qui est maintenant par défaut depuis le 2.6.12).

    Enfin voila, c'est lundi matin et je suis grognon ! :)
  • # Liens brisés

    Posté par . En réponse à la dépêche Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005. Évalué à 1.

    Les liens ne marchent pas !! :-(

    Oh et puis ---> preum's !
  • [^] # Re: Nouvelle mise en page de Linux Magazine

    Posté par . En réponse à la dépêche Revue de Presse - septembre 2005. Évalué à 1.

    Mais avoue tout de même que la lisibilité du code en serait _considérablement_ améliorée !!! En plus, il me semble qu'InDesign permet ça (cf: http://www.adobe.com/tips/indcs2ttobjsty/pdfs/indcs2ttobjsty.pdf).(...)

    Je pense que passer un peu de temps là-dessus serait pas mal... :)
  • [^] # Re: H2G2 ...

    Posté par . En réponse à la dépêche The Island. Évalué à 1.

    D'ailleurs pourquoi personne ne l'a-t-il proposé aux Monthy Python ? C'était un choix logique, non ?
  • # Ont-ils compris la GPL ????

    Posté par . En réponse à la dépêche [Café Philo] Le travail et le logiciel libre. Évalué à 3.

    «Le logiciel libre, en revanche, est conçu hors du bureau-fabrique, il est produit gratuitement et destiné à servir des projets partageant de nombreuses caractéristiques communes. Il est la propriété, si tant est que l’on puisse employer ce terme, de tout un chacun... »

    L'auteur commence par poser ce postulat et construit son article autours... Mais c'est totalement FAUX. La propriété du code source appartient toujours aux auteurs. La traçabilité des différents patchs permet de déterminer exactement qui a fait quoi et à qui appartient quel morceaux de code. Si l'on restreint le nombre des participants en incluant un nombre limités de patchs (ou des reformulations des patchs proposés), la propriété du code est conservée aux auteurs originaux.

    Le problème de cet article est qu'il confond la GPL et le domaine publique... Je pensai que cela était inconcevable de nos jours, je vois que je me trompe.
  • [^] # Re: Toujours pas de reiser4 !

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de Linux 2.6.12. Évalué à 2.

    Pour le 2.6.13

    Subject: -mm -> 2.6.13 merge status
    From: Andrew Morton

    ...
    reiser4

    Merge it, I guess.

    The patches still contain all the reiser4-specific namespace
    enhancements, only it is disabled, so it is effectively dead code. Maybe
    we should ask that it actually be removed?
    ...
  • [^] # Re: Et Xorg ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Debian 3.1 ; nom de code : Sarge. Évalué à 1.

    Je ne dis pas que cela ne marche pas. Mais lorsque tu fais des bugs reports à Debian et que plus de la moitié de tes paquets sont Ubuntu, cela la fout mal pour eux (ou pour toi) pour trouver le bug.
  • [^] # Re: Et les non-US ???

    Posté par . En réponse à la dépêche Debian 3.1 ; nom de code : Sarge. Évalué à 0.

    Ok, donc je les retire de mon sources.list et c'est bon alors !

    Aaaaaah, c'est bon d'être sous Debian ! ;-) Merci !
  • # Et les non-US ???

    Posté par . En réponse à la dépêche Debian 3.1 ; nom de code : Sarge. Évalué à 2.

    En faisant mon upgrade matinal, j'ai remarqué que les non-US ne sont plus là pour la unstable. L'article mentionne qu'ils disparaissent pour de bon. Qu'en est-il ? Quelqu'un pourrait élaborer un peu là-dessus ?

    Pour l'instant je prend les non-US de Sarge mais pas ceux de unstable (qui a disparu).

    De plus, un nouveau nom est apparu: slink. Que je suppose être la nouvelle unstable (me trompe-je ?).
  • [^] # Re: Et Xorg ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Debian 3.1 ; nom de code : Sarge. Évalué à 10.

    NON !

    J'ai essayé d'intégrer Xorg via Ubuntu et cela fout totalement en l'air la Debian (même les binutils sont de Ubuntu après ça !!!).

    Il faut passer via: deb http://www.debian-desktop.org/pub/linux/debian/xorg-6.8.2/(...) sarge main

    C'est plus simple, mieux intégré à la Sarge et plus "Debian compliant".
  • [^] # Re: Ca a l'air sympa...

    Posté par . En réponse à la dépêche Une tablette Internet pas plus grande qu'un gnome.... Évalué à 1.

    J'ai la même expérience sur un Clié. Je lis des ogg vorbis sans problème.
  • [^] # Re: Nokia 770 Internet Tablet vs PDA

    Posté par . En réponse à la dépêche Une tablette Internet pas plus grande qu'un gnome.... Évalué à 4.

    Ce que je vois dans le 770, c'est plus ou moins une plate-forme de développement pour les futurs téléphones mobiles sous Linux... Le GPRS (3G) et les fonctions de téléphonie vont prendre encore quelque temps à être développées de façon efficace (et propre) pour un 2.6 (tous les codes déjà existant le sont pour le 2.4 et sont tous très sales ou propriétaires (sous forme de modules binaires)). Je pense que Nokia a voulu faire une expérimentation grandeur nature de l'usabilité de Linux sur un marché précis et regarder quel genre de support ils pouvait tirer de la part de la communauté.

    Vu les endroits où ont été annoncé la nouvelle et le genre de public particulier qui était visé, je penche vraiment pour ce genre d'interprétation. De plus, Nokia "offre" 500 Nokia 770 pour les développeurs à un prix de 99¤ (http://maemo.org/news/25052005.html)(...) afin de favoriser le développement (la news n'est pas facile à trouver, je vous l'accorde).
  • # Your PDA/Mobile Need YOU !!!

    Posté par . En réponse à la dépêche Une tablette Internet pas plus grande qu'un gnome.... Évalué à 5.

    Je reprend pas mal d'éléments de l'article original, mais je pense que c'est une synthèse un peu plus large... Qu'en pensez-vous ?

    Ces dernières semaines ont été riches en événements dans le monde merveilleux des compagnies et de l'électronique grand publique (Téléphone mobile, PDAs, ...). Linux semble de plus en plus être considéré comme une solution viable et même économiquement et techniquement avantageusement pour les fabriquants d'électronique grand publique.

    Depuis déjà environs deux ans, le CELF (Consumer Electronics Linux Forum) (http://www.celinuxforum.org/)(...) a pour but de renforcer les liens entre des compagnies telles que Sony, IBM, Nokia, PalmSource (http://www.linuxdevices.com/news/NS8402137834.html),(...) et d'autres (http://www.celinuxforum.org/MemberOrganization.htm).(...) Cet organisme à but non lucratif (http://www.linuxdevices.com/news/NS2163552454.html)(...) tente d'identifier les faiblesses de Linux en matière d'électronique grand public et de les combler, soit en finançant des projets existants, soit en lançant un nouveau projet libre. Les réalisations du CELF, présentées à sa première conférence (http://www.linuxdevices.com/articles/AT9266731500.html),(...) sont déjà impressionnantes après seulement deux ans d'activités. Mais ce n'est qu'un début...

    Le 24 Mai, PalmSource a ouvert le bal en annonçant que "Linux is our platform for the future" (Linux est notre plate-forme pour l'avenir) (http://www.linuxdevices.com/news/NS4835848451.html).(...) Le noyau par défaut de PalmOS a en effet beaucoup déçu dernièrement, toujours pas de multi-threading, une gestion des ressources plutôt dramatique, un développement assez lent, des drivers buggés et difficiles à développer, etc. De plus, la société Palm veut peu à peu conquérir le marché des "smart phones" en se lançant dans le 3G et a besoin pour cela d'un modèle de développement plus rapide et d'un système d'exploitation ayant une gestion des ressources matérielle plus efficace tout en conservant l'aspect généraliste de PalmOS. Linux s'imposait donc comme une solution logique à cette évolution (Symbian ayant également beaucoup déçu).

    Cette semaine encore, lors du LinuxWorld de New-York, Nokia a annoncé la sortie d'un tablet-PC (Nokia 770, http://www.nokia.com/770)(...) permettant de se connecter à un point d'accès Wifi pour accéder au Web, lire ses e-mails, écouter une Web-radio, etc... L'originalité de ce petit appareil est qu'il tourne sous Linux 2.6 (http://hardware.slashdot.org/hardware/05/05/25/139202.shtml?tid=100(...) http://www.linuxdevices.com/news/NS5409534614.html)(...) ! Nokia surprend tout le monde avec cette annonce, mais ils ne s'arrêtent pas là ! Le lendemain, Nokia annonce (à l'instar d'IBM) qu'il va libérer des brevets (http://yro.slashdot.org/yro/05/05/25/1827259.shtml?tid=155&tid=(...) pour les codeurs Open Source. Si l'on creuse encore un peu, on s'aperçoit que la stratégie de Nokia a en fait beaucoup changé depuis plusieurs mois (mais de façon "discrète"). En effet, pour préparer la sortie du 770 Nokia a collaboré avec deux entreprises qui produisent du code source GPL:

    - Imendio (Gossip, Blam, Planner, DevHelp)
    http://www.imendio.com/(...)
    http://www.imendio.com/press/show/7(...)

    - Fluendo (GStreamer, Flumotion, Pitivi, ...)
    http://www.fluendo.com/(...)

    La collaboration avec Fluendo, essentiellement sur le code de GStreamer, a été faite de façon discrète (mais efficace) comme l'atteste l'un des responsables de Fluendo (http://mail.gnome.org/archives/gnome-multimedia/2005-May/msg00021.h(...)

    De plus, pour la première fois dans le monde de l'électronique grand public (du moins de la part d'une compagnie de la taille de Nokia), la plate-forme de développement logicielle est totalement libre:
    http://www.maemo.org/(...)
    http://www.maemo.org/platform/docs/tutorials/Maemo_tutorial.html(...)
    http://www.scratchbox.org/(...)
    http://www.linuxdevices.com/news/NS3716070830.html(...)
    http://www.linuxdevices.com/news/NS8608661173.html(...)

    Quant à la plate-forme matérielle, elle repose sur un ARM9 et est relativement accessible pour des développeurs indépendants (environs 400$/320¤ en incluant l'écran LCD (en option)).

    OMAP Starter Kits:
    http://focus.ti.com/docs/general/splashdsp.jhtml?&path=template(...)
    http://oskfordummies.hp.infoseek.co.jp/(...)
    http://tree.celinuxforum.org/CelfPubWiki/FlashRecoveryUtility(...)
    http://www.ti-estore.com/Merchant2/merchant.mvc?Screen=CTGY&Cat(...)

    Bref, tout cela semble montrer que le développement sur téléphone mobile et PDA va devenir de plus en plus ouvert et je pense qu'il nous appartient de saisir notre chance et de montrer que si une compagnie comme Nokia ouvre son code, alors elle pourra en retirer des bénéfices (plus de logiciels pour sa plate-forme, des corrections de bugs venant des utilisateurs, etc). Bref, si l'on se met tous à écrire des documentations ou des programmes, à améliorer la plate-forme de développement, etc, les autres companies qui sont déjà en partie engagées dans cette direction du tout Open Source pourraient bien se décider d'un coup et adopter cette solution "at large".

    Réfléchissez à cette idée car c'est peut-être une période charnière où le moindre effort de développement d'un groupe d'amateurs peut jouer en notre faveur à tous.
  • [^] # Re: Reconnaissance ecriture

    Posté par . En réponse à la dépêche Une tablette Internet pas plus grande qu'un gnome.... Évalué à 1.

    Pas forćement...

    La bibliothèque de reconnaissance d'écriture peut très bien être un logiciel propriétaire qui vient dans la distribution du Nokia 770.

    Il faut rappeler que Nokia se doit de fournir les sources des logiciels GPL qu'ils modifient. Si le logiciel ne fait que s'appuyer sur le système (sans lien statique au niveau des bibliothèques) alors, il peut très bien y avoir des logiciels propriétaires (basés sur des logiciels open source).
  • [^] # Re: qu'est-ce qu'on s'marre

    Posté par . En réponse à la dépêche IBM pour une réforme de la brevetabilité. Évalué à 1.

    Dans les deux cas, il admet qu'une réforme du système est nécessaire car il ne répond pas aux exigences initiales. C'est ce que l'on essaye de faire comprendre aux pro-brevets depuis longtemps, non ?
  • [^] # Re: qu'est-ce qu'on s'marre

    Posté par . En réponse à la dépêche IBM pour une réforme de la brevetabilité. Évalué à 3.

    Cela augmenterai inévitablement les prix (qui sont déjà prohibitifs).

    Mais, je pense que la position de Jim Stalling est très intelligente. Il semble dire: "Oui, je crois au fait que les brevets sont utiles pour protéger l'exploitation commerciale d'innovations par leurs auteurs MAIS le système tel qu'il a évolué actuellement ne permet plus d'atteindre ce but".

    La solution qu'il propose est irréalisable (cela augmenterait la durée d'acceptation et augmenterai considérablement le coût d'un brevet (c'est pas donné des vrais experts, moins cher qu'un avocat, mais tout de même).

    Donc, si on admet que c'est un malin, voila ce que cela donne:
    - Il se positionne en "défenseur des brevets".
    - Il pose un problème qui n'a pas vraiment de solution
    - Ce qui abouti à remettre en cause les fondements du système même (les brevets sont-ils la bonne solution au problème original ?)

    Je pense que c'est un autre angle d'attaque contre les brevets... autre que la très surannée formule d'Einstein qui disait "Une formule mathématique n'est pas brevetable.".
  • [^] # Re: lol

    Posté par . En réponse à la dépêche IBM pour une réforme de la brevetabilité. Évalué à 9.

    C'est vrai, mais d'une part ce ne sont pas que des brevets logiciels, les supra-conducteurs à hautes températures venaient de leurs labos par exemple, et d'autre part ce sont des brevets qui apportent de réelles innovations (lorsqu'ils déposent un brevet dessus, par exemple les "SSA Form" qui seront utilisées dans gcc 4.0 pour optimiser le code viennent de leur labo mais ont été mises dans le domaine publique). En fait, si tu regardes d'un peu plus près, IBM à travers toute son histoire a sûrement contribué plus que n'importe quelle autre entreprise à l'avènement de linformatique (depuis sa machine à interroger des fiches de recensement jusqu'aux "Cell processors") et la plupart du temps les technologies qui sont issues de leurs labos ne portent pas la mention "Inventé par IBM". Le grand public (oui, toi !) ignore la plupart du temps que ce sont eux qui ont contribué à l'invention de telle ou telle technologie.

    IBM n'a plus vraiment besoin de se battre avec la concurrence. C'est plus devenu une "institution" qu'une réelle entreprise. Voir leur implication dans les logiciels libres est d'ailleurs une preuve de leur souplesse et de leur ouverture d'esprit.

    Évidemment, je ne veux pas non plus dire que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentils" à IBM. Cependant, il faut leur reconnaître tout de même un certain nombre de points positifs !!!
  • [^] # Re: Un projet d'avenir

    Posté par . En réponse à la dépêche Projet SkoleLinux à la recherche de volontaires. Évalué à 1.

    Tout à fait, c'est comme pour l'Intelligence Artificielle !!! Il y a encore plein de chercheurs qui y croient...

    Ok, désolé ! ---> [] :)
  • [^] # Re: RE

    Posté par . En réponse au message Compilation C++. Évalué à 1.

    Pas de quoi.... ^_^

    Mais n'oublie pas que C et C++ sont deux languages très différents (même si la syntaxe est parfois semblable), essaye de ne pas utiliser les fonctions C dans un programme C++ (et la gestion des pointeurs devrait être prohibée aussi, même si c'est totalement irréaliste en C++).

    Bon courage pour la suite.
  • [^] # Re: RE

    Posté par . En réponse au message Compilation C++. Évalué à 1.

    Hum, c'est bizarre car cela marche chez moi.

    Avec le fichiet test.cpp suivant:

    #include < iostream >
    #include "ticket.h"

    using namespace std;

    int main()
    {
    ticket monTicket;
    cout << "Avant setVal : " << endl;
    monTicket.affichage();
    monTicket.setVal();
    monTicket.affichage();

    return 0;
    }
  • [^] # Re: RE

    Posté par . En réponse au message Compilation C++. Évalué à 1.

    Fais plutôt un copier/coller. Visiblement tu n'as pris en compte qu'une partie infime des mes modifs.