Journal Les 10 ans d'Hadopi

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
36
13
juin
2019

Pour les 10 ans de la Hadopi et ses psychodrames de cacahuètes, môssieur Marc Rees, rédacteur en chef de la revue en ligne Next Inpact, a concocté un article récapitulatif : comment on en est arrivé là, qui a fait quoi et les éternelles contradictions des politiques. Le tout avec un tas de liens et des extraits vidéos bien choisi. Très drôle, très instructif.

L'article est en ligne gratuitement pendant deux jours.

C'est l'occasion de vous rendre compte combien la petite équipe de NextInpact fait un travail fouillé avec beaucoup d'intelligence et d'engagement dans la défense d'un internet libre (libertaire ?). Et si le coeur vous en dit, c'est l'occasion de vous abonner pour les aider un peu.

https://www.nextinpact.com/news/107961-hadopi-putain-10-ans.htm

  • # J'y étais

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-1). Dernière modification le 13/06/19 à 16:08.

    Souvenirs souvenirs, LinuxFr était l'endroit pour parler de la bataille contre DADVSI (oui, je sais, lien pour mon égo :), et je supportais encore RMS à l'époque, bon un meilleur lien peut-être sur StopDRM de l'époque), depuis les mœurs ont changé (et j'ai vieilli, je milite autrement), HADOPI puis streaming…

    PS : bon, 10 ans étant passés, je peux sans doute jeter les convocations de la police sur le sujet tiens.

    • [^] # Re: J'y étais

      Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 13/06/19 à 16:42.

      J'étais à l'assemblé national devant, puis dedans lors du second vote de la HADOPI.

      Riester est ministre maintenant..

      • [^] # Re: J'y étais

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

        J'étais à la manif anti-HADOPI (la seule manif de ma vie), et j'ai pu y voir (ente autres) Nicolas Dupont-Aignan. Qui nous disait qu'il ne comprenait pas du tout ces choses là, mais que son fils lui avait expliqué alors il était venu nous rejoindre. 10 ans après c'est toujours autant un opportuniste.

    • [^] # Re: J'y étais

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

      je supportais encore RMS

      Dans quel sens ?

      Ce qui sous-entend, de ma part, est-ce qu'entretemps tu n'approuves plus son message ou bien es-tu devenu allergique au bonhomme ?

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # HS

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-5).

        Vite fait car ce n'était qu'une boutade gratuite (mais bon la tu me tends aussi trop la perche pour ne pas me lancer dans un commentaire maxi trollesque).
        A l'époque j'arrivais à tolérer son intransigeance, la GPLv3 n'avait pas encore fait de déflagration (les App Stores étaient à peine présents), certaines personnes dans le mouvement l'aimaient beaucoup, donc bon OK laissons de côté les critiques réciproques (ouais, je sais le mot open source a été initié par un adorateur des armes à feu par exemple) et restons groupés plutôt que de se fritter sur des "détails". Depuis mon seuil de tolérance a baissé (la vieillesse, ou l'expérience de la vie, au choix), le mot "privateur" est arrivé dans la bouche de certains ce qui dépasse de loin même mon seuil précédent de tolérance, la GPLv3 a fait un schisme de plus, le monde a changé et le copyleft a perdu de son aura (aparté : je rêve d'un MAJ de cette stat) tout comme le nombre de militants copyleft, les adorateurs du personnage font plus de mal que de bien à la réputation du libre pour les non sensibilisés (que de bêtises dites sur le libre comme "obligations" du libre qui n'ont rien à voir avec le libre), j'ai un peu lu sur le ralentissement technique que faisait le personnage sur GCC pour des questions politiques (merci LLVM et Apple pour le coup de pied), son point de vue appuyé contre le libre en général me fait maintenant péter un câble (c'est bon, on a grandi et l'informatique a de l'audio et de la vidéo de nos jours, pas qu'un terminal 80x24, on peut comprendre que le libre est important pas que dans le logiciel?), et je n'ai plus à rester groupé (je vis ma vie et fait d'autres choses, toujours dans le libre mais en amenant le libre de manière positive plutôt que de manière contrainte, ça marche pas forcément exactement comme idéalisé mais c'est ma pierre à l'édifice).

  • # Hadopi, se faire avoir wn 2019 ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-1).

    Il y a un truc que je n'arrive toujours pas à comprendre. Il me semble que la plupart des sites qui font du direct download sont en https. Comment HADOPI pourrait il détecter un quelconque téléchargement illégal ?

    À l'heure ou quasiment tout est chiffré et que les logiciels comme eMule ont largement quitté le quotidien des personnes j'ai du mal à comprendre comment les gens peuvent ils se faire avoir avec HADOPI.

    Notez que je ne supporte en aucun cas le téléchargement illégal et que j'achète systématiquement ma musique (étant audiophile, je veux de toute façon ripper en flac :)).

    l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: Hadopi, se faire avoir wn 2019 ?

      Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

      Comment HADOPI pourrait il détecter un quelconque téléchargement illégal ?

      La HADOPI ne détecte rien. La HADOPI transmet des cas à la justice (après sommation).
      Elle fait appel à un prestataire privée - payé avec nos impôts - pour la détection.
      La détection ne se fait pas sur le direct download mais sur le P2P.

      Concrètement le prestataire en question a une liste de fichier à surveiller. Il arpente le réseau public bitorrent pour voir si des paires les partagent. À noter qu'il détecte la mise à disposition, pas le téléchargement en tant que tel. Si un paire a une IP en France (je ne sais pas si le filtre est plus fin), il la transmet à la HADOPI qui somme le possesseur de cette IP de donner les coordonnées de la personne qui est derrière.

      • [^] # Re: Hadopi, se faire avoir wn 2019 ?

        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

        Concrètement le prestataire en question a une liste de fichier à surveiller.

        J’ai reçu deux avertissements HADOPI. Un pour Django Unchained en VF, blockbuster hollywoodien, c’était un screener juste avant qu’il sorte en France je crois, et un autre pour une série américaine récente dont j’ai oublié le nom (ce n’était pas moi qui l’avait téléchargé personnellement).

        Pour tous les autres films, plus anciens, moins connus et surtout systématiquement en VOSTFR je n’ai jamais eu le moindre avertissement…

        HADOPI lutte contre la contre-façon qui lèse les majors mais les petits artistes peuvent toujours crever…

        Peut-être qu’un jour, avec le big data et l’IA ils pourront ratisser plus large, mais là c’était hautement symbolique… Ils ont quand même réussi à faire grandement diminuer le nombre d’utilisateurs de réseau P2P, pour que ceux-ci se mettent à utiliser HTTP à la place : mine de rien HADOPI a ainsi généré énormément de trafic réseau.

        Le P2P reste bien plus efficace pour partager des données avec beaucoup d’utilisateurs, en incitant à utiliser HTTP pour s’échanger des fichiers la HADOPI a dû bien pourrir les perf’ de l’Internet. Après… c’est franco-français comme idiotie donc l’impact est relatif…

        • [^] # Re: Hadopi, se faire avoir wn 2019 ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1). Dernière modification le 14/06/19 à 00:04.

          HADOPI lutte contre la contre-façon qui lèse les majors mais les petits artistes peuvent toujours crever…

          Vu que les titres sont transmis par les majors ça n'a rien d'étonnant. Quand à savoir si quelqu'un est lésé c'est bien difficile à savoir :
          Plusieurs petits artistes ont témoigné du contraire — j'ai en tête une chanteuse américaine lue il y a qq années, dont les concerts se remplissaient, et aussi le très fameux The Man From Earth classé au top 50 des meilleurs films de SF, sorti en DVD et pourvu d'une suite (téléchargeable gratis) grâce à une notoriété venue du "piratage", ou Moon (film) jamais sorti en France.
          On peut aussi à l'opposé penser à l'attitude de Prince, David Bowie, Radiohead 1, … aux remarques de Michel Sardou affirmant pirater en masse comme quand on s'échangeait des cassettes…
          On peut enfin s'interroger sur le sens de ces plaintes alors que chiffre d'affaire et bénéfices des majors semblent bien se porter vu les rachats incessant du secteur.

          Ils ont quand même réussi à faire grandement diminuer le nombre d’utilisateurs de réseau P2P

          La baisse était déjà sensible, le streaming ayant commencé bien avant.


          1. Suite à un vol (?) et une demande de rançon, Radiohead publie pendant 18 jours, 18h d'enregistrements de répétitions. C'est gratuit. L'histoire complète et la liste des morceaux est dispo sur un Google doc [lien corrigé]. Bonne écoute ! 

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+17/-1). Dernière modification le 13/06/19 à 17:39.

    Pour un coût très raisonnable (seulement 65 millions d'€), plus personne ne me demande de lui installer eMule ou Bitorrent! Les gens se débrouillent pour télécharger leurs isos Debian tous seuls en DDL.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

  • # Sur Le Monde aussi

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

    Le Monde a lui aussi publié une rétrospective sur le sujet : Dix ans après la loi Hadopi, que reste-t-il du téléchargement illégal ?.

  • # 10 ans d'Hadopi...

    Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

    … et toujours pas un seul album d'Emma Leprince en vue. C'est bien la preuve que ça sert à rien.

  • # Hadopi ? Nobody care !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Je suis un gros téléchargeur de contenus culturels et j'attends toujours la moindre lettre d'Hadopi… Par chance, je préfère bien souvent les productions indépendantes ou les petites structures que ce que proposent les majors.

    Honnêtement, un tel budget pour des résultats aussi peu concluants, on peut affirmer sans trop se mouiller que c'est de l'argent balancé par les fenêtres.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.