Journal Les écrans et nos enfants

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
17
7
août
2020

Cher Nal,

La question revient régulièrement dans la presse et ailleurs, de l'influence possiblement négative du temps passé devant les écrans sur nos enfants et notamment de l'influence sur leur développement et leur capacité d'apprentissage.

Je te partage une étude qui s'intéresse à l'impact sur leur imagination ("mental imagery performance") qui semble sans appel quant à l'impact négatif. La stimulation purement visuelle et auditive (et vaguement digitale) couplée à la passivité semble nuire à la capacité des enfants à construire un imaginaire. Cela s'ajoute à d'autres effets négatifs déjà constatés sur les capacités motrices et sensorielles.

C'est ici que ça se passe : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/desc.12978

Du coup, petit sondage, pour les parents qui sont ici, comment gérez-vous l'aspect "temps écran" ?

  • # age ?

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1).

    "aged between 35 and 120 months"

    Ici, on parle d'enfant de moins de 5 ans. Cela me rappelle que dans la maternelle ou je mettais mes enfants les ATSEM ("dame de service") qui prennent en charge les enfants pendant la garderie jusqu'à 18h, les collent devant la télé en hiver, pour éviter de devoir ranger des jouets (proposé par l'association des parents d'élèves)…

    "La première sécurité est la liberté"

  • # ça dépend selon Papa / Maman

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-1).

    Papa

    Personnellement, je n’aime pas passer mon temps devant la télé (film, série, débat…) car j’ai l’impression de perdre mon temps et je préfère rédiger un article sur LinuxFr.org, contribuer sur Wikipédia, ou apprendre de nouvelles connaissances.

    Donc pour moi, l’accès à une vidéo doit avoir un but pédagogique, sensibiliser un enfant au danger de la route, pourquoi c’est important de se brosser les dents, le système solaire, préparer une recette de cuisine… Bien, sûr, les courtes vidéo drôles sont aussi bénéfiques, car elles nous permettent de passer un bon moment de rigolade. Ah oui, il y a aussi les vidéo de la famille, ou le film qu’un enfant de 5 ans essaye de faire, et qu’il regarde pour avoir du feedback…

    Par contre, je le laisse dessiner avec TuxPaint sur mon ordinateur, cela dure 15 minutes en général, et il fait preuve de créativité. J’évite surtout la passivité.

    Maman

    Ma moitié n’a pas la même relation avec la télé, et elle apprécie se détendre en zappant quand elle se sent fatiguée.

    À une période, j’avais la mauvaise habitude de rentrer tard, très tard, vers 20h.
    Et ma femme rentrait exténuée vers 19h30. La nounou part, c’est bientôt l’heure de coucher notre enfant, donc elle réunit ses dernières forces pour préparer le dîner. Et pour ne pas péter un câble, met un dessin animé à notre enfant pendant 30 minutes. L’enfant s’y habitue et en redemande, et pour avoir la paix, elle…

    Bilan

    Bref, on fait comme on peut, on essaye de limiter, mais on ne met pas forcément le curseur au même endroit. J’ai aussi une lourde part de responsabilité en rentrant tard. On ne compte pas le nombre de minutes/heures pas jour, mais on essaye de sensibiliser notre enfant aux dangers de trop regarder un écran.

    Adage

    Un enfant qui ne s’ennuie pas est un enfant qui n’imagine pas.
    https://www.canalvie.com/famille/education-et-comportement/articles-education-et-comportement/pour-un-enfant-c-est-important-de-s-ennuyer-un-peu-1.1020216

    Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  . Évalué à 0 (+2/-4).

      Un enfant qui ne s’ennuie pas est un enfant qui n’imagine pas.

      Je ne suis pas tout à fait d'accord ayant un contre-exemple flagrant à la maison.

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  . Évalué à 4 (+4/-2).

      Gamin je m'ennuyais rarement: jamais tant qu'il me restait un bouquin à parser lire. Ça ne m'empêchais pas de fermer le bouquin pour rêvasser et imaginer moi-même une suite, et je ne faisais pas ça par ennui.

      • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1).

        Je me demande si les études sur ces questions prennent en compte le temps hors activité elle-même dédié à se remémorer ou imaginer des suites comme tu dis (ce qui arrive autant avec la lecture qu'avec une vidéo). Échanger avec d'autres personnes à propos d'un contenu aussi réactive la mémoire et nous pousse à reconstruire et à nous l'approprier (se souvenir de phrases ou scènes marquantes et savoir faire des parallèles dans la vie réelle ou lorsqu'on consomme d'autres contenus similaires).

        Bref, j'ai l'impression que tant la lecture comme la vidéo sont passives seulement si le contenu n'est pas suffisamment intéressant pour qu'on y repense ou qu'on est dans un environnement où on ne peut échanger avec personne à son propos. Réciproquement, si on fait quelque chose sans conviction et par ennui (consommation de masse solitaire en mode zombie), peut importe le média (écrit, oral ou vidéo) il y a peu de chances que ce soit stimulant ni source de créativité. D'ailleurs, c'est pas vraiment la qualité du contenu qui compte, mais ce que ça nous inspire et ce qu'on en fait (après certains contenus ont plus de chances de nous inspirer, mais ça dépend beaucoup de la personne).

        • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

          Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 09/08/20 à 11:51.

          Je ne peux pas répondre pour d'autres (et manifestement, certains n'ont pas aimé mon post précédent, ça doit déranger d'avoir aimé lire et rêver… mais perso m'en fout).
          Je sais que j'ai toujours été plus introverti qu'extraverti, je ne dis pas aisément ce qui me gêne, j'aime bien être dans mon monde.
          Ce genre de comportement n'a jamais été, de ma mémoire, bien vu. Mes parents ont été jusqu'à aller me faire voir une pseudo psychologue, pour me faire passer un test QI (j'étais ado, vers 16 ans).
          Je vous passe la blague du test, ça vaut pas le coup d'en parler plus que ça, mais par contre ce qui est sûr c'est que ça m'a mis une claque dans la gueule à l'époque: pourquoi me faire passer un test de QI? Je manquais déjà de confiance en moi, voila qu'on me fait passer un test pour débiles? (oups, j'en ai reparlé)

          Pour en revenir au sujet, je ne sais toujours pas si mes parents m'ont bien géré, tout ce que je sais, c'est qu'ils l'ont fait pour moi.
          Ils l'ont fait sans lire d'études, ce qui se fait depuis la nuit des temps, et il reste a prouver que ces fameuses études ont un effet positif (donc, ni neutre ni négatif) sur l'éducation.
          Perso, j'ai un très fort doute sur le sujet.

          • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

            Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

            ça doit déranger d'avoir aimé lire et rêver

            Bullshit. On est sur LinuxFr là, quitte à renforcer le stéréotype je pense qu'on est quand même nombreux à avoir passé la récréation assis dans un coin avec un livre. On m'appelait l'intello quand je me déplaçais avec mon roman de Stephen King (WTF!?) Mais ce n'est pas ce qui est moinssé.
            C'est juste que tu ne sembles pas avoir compris la phrase : un enfant doit apprendre à trouver ses occupations. Si tu le colles H24 devant la télé ou que tu le sollicites sans arrêt il ne saura pas s'occuper seul quand il le faudra. Être seul développe l'imagination (et sûrement aussi le goût pour la lecture mais là ce n'est que mon avis).

            • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              L'imagination s'alimente toujours de plein de sources, que ce soit des personnes en personne, des objets créés par des personnes, des histoires, ou la nature, donc la vraie solitude s'entend pas forcément très bien avec. Ce qui tue l'imagination et sa diversité, c'est pas vraiment le fait de ne pas être seul, mais d'avoir un emploi du temps servi sur un plateau, que ce soit par la télé, par l'Éducation ou autre. Après, bien sûr, si des gens viennent t'embêter toutes les cinq secondes, tu vas avoir du mal à être imaginatif. Mais bon, ça c'est vrai de tout truc qui nous empêche de nous concentrer, que ce soit des moustiques, un mal de tête, un téléphone qui vibre tout le temps ou le bruit de la machine à laver.

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-1).

      Désolé si l’adage précité n’était pas clair.
      Voici comment j’espérais que vous alliez l’interpréter :

      Quand un enfant s’ennuie, il va se chercher des occupations, inventer des jeux, lire un livre, travailler son imagination.

      Si un enfant, n’a jamais l’occasion de s’ennuyer, par exemple il est en permanence devant la télé, il ne va pas développer sa créativité pour s’occuper.

      Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

      • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

        Posté par  . Évalué à 10 (+15/-0).

        Si un enfant, n’a jamais l’occasion de s’ennuyer, par exemple il est en permanence devant la télé, il ne va pas développer sa créativité pour s’occuper.

        Pas seulement devant la télé, mais aussi si ses parents sont toujours après lui pour lui faire faire quelque chose, sous prétexte de le stimuler, de lui apprendre quelque chose, etc. En fait ça rassure les parents dans leur rôle d'éducateurs, l'hyperactivité que ces parents imposent à leurs enfants leur confirme qu'ils sont de bons parents. En fait il faudrait juste qu'ils fichent un peu la paix à leurs enfants pour qu'ils aient du temps à eux, sans sollicitations externes.

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

      Je suis un peu dans le même cas.

      Pour moi écran = PC = code/dessin/mails/tribunes/forums/jeux. Je ne fais jamais de PC avec ou même à côté de Minie, elle est trop petite sauf pour le dessin et là autant prendre un papier/crayon.

      Pour Mme écran = téléphone/télé = shopping / séries / émissions immobilières/ machins sociaux. Elle fait tout ça à côté de Minie et lui montre parfois des vidéos de chansons pour enfants.

      On n'est pas de la même génération, j'ai commencé avec la microinformatique, elle avec la consommation numérique de masse.

      Comme tout bon vieux con, j'espère qu'on ne va pas faire une génération de débiles…

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-3). Dernière modification le 08/08/20 à 18:04.

      Ma moitié

      Tient, un nouveau. Bienvenue :-)

    • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

      Posté par  . Évalué à 2 (+3/-2). Dernière modification le 10/08/20 à 15:18.

      Pas convaincu.
      La télé n'est pas un loisir passif, tout comme le cinéma n'est pas un loisir passif non plus. Déjà, c'est une source de socialisation, le "t'as vu le dernier épisode de" que tous les férus de séries connaissent bien. Et ça fait découvrir de nouvelles situations, de nouvelles combinaisons de personnages et d'histoires, des nouvelles images, de nouveaux dessins, qui nourrissent l'imagination avec de nouvelles possibilités.
      C'est un fait complètement absurde que la génération Club Dorothée, où pour beaucoup la télé était la nounou, qui les biberonnait d'émissions, de séries et de films, dénonce maintenant la télé. Si la télé rendait idiot, nous serions tous complètement stupides, ce qui est probablement difficile à accepter, non ?

      Bref, je vois mon gosse qui dessine les personnages qu'il voit, indifféremment que ce soit des images de dessins animés, dans les jeux vidéo, dans les bédés. Et il raconte des histoires avec des mélanges de tous ces éléments, comme tous les gamins.

      • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

        En tant que rendus idiots par la télé, nous sommes bien placés pour dire que la télé rend idiot.

      • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

        C'est un fait complètement absurde que la génération Club Dorothée, où pour beaucoup la télé était la nounou, qui les biberonnait d'émissions, de séries et de films, dénonce maintenant la télé.

        Les gamins de l'époque se rendaient bien compte que la plupart des programmes n'étaient pas des sommets de culture et d'intelligence.

        Les vieux cons qu'ils sont devenus montrent Il était une fois…. à leurs enfants, pas Salut les musclés.

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: ça dépend selon Papa / Maman

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          Les vieux cons qu'ils sont devenus montrent Il était une fois…. à leurs enfants, pas Salut les musclés.

          ou c'est pas sorcier ;)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # un peu strict

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-1).

    Avant 3 ans aucuns écran, grand classique, et puis de toutes façons avant 3 ans il n'y aurait pas grand intérêt donc autant ne pas prendre le risque. De 3 ans à 5ans, pas tous les jours, des durées très limitées type 20 min. Genre WE & vacances. Exceptionnellement un truc plus long.

    Après comme toi je me fie aux nombreuses études qui montrent que c'est très mauvais pour le développement. Mais bien sûr cela n'a rien à voir avec le contenu : très content de leur montrer des trucs à vocation pédagogique et dieu sait qu'il y a de bonnes ressources. Par exemple toute à l'heure mes enfants dessinaient sur TuxPaint qui est très simple d'usage pour des enfants, ils s'éclatent avec, ça fait plaisir. Mais bon hélas il faut limiter ce plaisir et pour les écrans ils auront largement le temps d'y goûter.

    • [^] # Re: un peu strict

      Posté par  . Évalué à 9 (+9/-2).

      Le temps passant, les usages ont changé. Mais j'ai tenu bon avec pas de mobile avant 15 ans et la rentrée de seconde.

      Avant ça, c'était un seul ordinateur familial dans la salle à partager, qui fait aussi office de TV. Le partage a beaucoup aidé à limiter le temps d'écran.

      Enfin de 0 à 3 ans, c'était avant les services de vidéo en ligne, donc j'ai pas eu à me poser de question. Mais c'est vrai que de rentrer tôt ça aide, ça a été un choix de base pour moi de faire un boulot moins bien payé mais proche de la maison, dans une petite ville. Résultat, 5 minutes de trajet au quotidien pendant 20 ans, ça fait combien d'années de vie gagnées par rapport à 20 minutes? je parle même pas par rapport à 45mn ou 1h….

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # De mon côté

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+7/-1).

    Sujet pas facile je trouve. J'ai 3 enfants, 3 ans, 6 ans et 11 ans. Avec les deux premiers, on a été strict: pas de télé avant 3 ans, accès très limité après, uniquement sur demande : DVD ou montrer un truc intéressant/ludique sur ordinateur.

    Avec 3 enfants, l'équation a légèrement changé. La pression sur l'organisation et la logistique, et le confinement également nous ont conduit a reprendre l'abonnement télé chez Free et on les laisse regarder la télé pendant 30 minutes à 1h régulièrement. Par exemple, aujourd'hui, jour de canicule, vers la fin de la journée, c'est pas facile de les occuper et nous comme eux, on se sent pas bien avec la chaleur. Ils sont donc devenus fans de ninjago. Le vrai problème, c'est que mon petit est jeune, 3 ans, et que les aventures des ninjas sont peuplés de monstres de toute sorte. Au début, il avait peur mais maintenant il gère pas mal.

    On est pas fier de cet état de fait, mais avec une fratrie, c'est vraiment très difficile de lui dire d'aller jouer dans sa chambre pendant que ses frères regardent un truc qui fait un peu peur.

    Je note d'ailleurs que le petit est le plus insistant pour regarder la télé après le goûter, les autres n'y pensent pas toujours, ce qui me fait dire que ce n'est pas tout à fait juste.

    Sinon, on évite autant que possible, et on trouve d'autres stimulations. On laisse aussi du temps pour l'ennui, qui se transforme en temps créatif avec un peu de patience et un peu d'aide.

    • [^] # Re: De mon côté

      Posté par  . Évalué à 3 (+3/-1).

      3 ans et 2½ ans ici. On a pas de télé et avant le confinement on mettait de temps à autre (pas plus d'une fois pas semaine en moyenne) un ou deux petits dessins animés de 5 minutes max. On prenait les dessins animés sur http://film-pour-enfants.com c'était top.

      Après quelques semaines de confinement on a craqué et ils regardaient beaucoup Krtek (la petite taupe, une star locale ici à Prague). Jamais plus de 30 minutes à la fois, et toujours les vieux épisodes avec presque aucune paroles.

      Le plus petit nous faisait des crises à la fin des dessins animés, mais on a tenu bon pour toujours s'arrêter là où on avait fixé la limite avant de lancer le dessin animé.

      Maintenant que le confinement est terminé on a progressivement réduit et c'est 2 ou 3 fois par semaine, plutôt autour de 15 minutes. On continue à réduire au fur et à mesure pour retourner à environ 10~15 minutes par semaine.

  • # filles de 6 et 9 ans.

    Posté par  . Évalué à 5 (+4/-1).

    Ma fille la plus jeune réclame plus souvent de regarder des épisodes de dessin animé que sa soeur ainée. Je pense que c'est plus une question de caractère, elle est un peu plus "geek".

    Elles n'ont pas d'appareil (mobile, tablette, ordi) à elles, seulement une switch dont elle doivent demander l'autorisation. Elles jouent finalement assez peu avec à la maison, essentiellement dans les long transports (avion, train voiture) ou de temps en temps pour faire une soirée spécifique (jeu de danse, mario party) en jouant à plusieurs.

    Au niveau de la télé c'est simple, on n'en a pas. Elles réclament quand même de temps en temps des dessins animés. Au début on cherchait sur youtube, maintenant j'ai un abo netflix. En général c'est 20 à 45 minutes, typiquement en fin de journée quand je suis en train de cuisiner ou à la sortie de la douche à la rentrée de la plage. On ne le fait pas systématiquement tous les week-ends mais de temps en temps on se fait une soirée film un samedi soir, ou on va au ciné. En été on fait quelques cinés à la plage.

    Netflix et la VOD en général a changé un peu la façon de regarder. Elles auraient tendance à ne pas du tout décrocher si je ne mettais pas de limite car pour les séries tant que toutes les saisons ne sont pas épuisées les épisodes s'enchainent automatiquement. J'ai d'ailleurs moi aussi arrêté de regarder des séries, je ne supporte pas cette sensation de me sentir esclave de devoir voir la suite. À notre époque une fois récré A2 / club Dorothée terminée si ça n'enchainait pas sur une série qui nous intéressait (dans mon cas les trucs comme l'agence tout risque, Mc Gyver…) on éteignait. Pas question de se taper Dallas ou je ne sais qu'elle autre série pour la ménagère de moins de 50 ans. Autre particularité, quand mes filles se trouvent chez des gens qui continuent à utiliser la télé traditionnelle, elle ne comprennent pas pourquoi ils ne mettent pas ce qu'elles veulent. En gros le concept du direct et de la programmation, ça leur est totalement étranger.

    Globalement je n'ai pas trop de problèmes, même si l'ainée me réclame déjà un smartphone (plus pour des trucs comme tiktok et whatsapp), elles ont compris qu'il n'y avait pas de négociation possible quand je dis stop. Ce qui aide c'est que moi non plus je ne regarde pas tous les jours et quand je le fais c'est quand elles sont couchées. Je pense qu'à Noël l'ainée recevra une tablette avec carte sim prépayée. Tablette parce que c'est une bonne excuse pour ne pas avoir à l'emporter partout, et que ça peut éventuellement servir comme premier terminal avec un clavier. La carte sim pour qu'elle puisse avoir accès à des trucs comme whatsapp pour communiquer avec ses amies et la famille et qu'elle arrête de me demander mon smartphone pour appeler ses copines (et aussi éviter de voir mes notifications privées pendants ses "visioconférences"). Par contre elle n'en aura pas l'accès libre, ce sera là aussi sur demande et avec durée limitée.

    • [^] # Re: filles de 6 et 9 ans.

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

      Ah, et je dois réfléchir d'ici là sur le côté réseaux sociaux / vie privée / installation de truc potentiellement malveillants. Je pense que je vais mixer dans un premier temps l'approche "interdiction d'installer des applis sans avis d'un parent" avec une sorte d'éducation sur les risques de poster des trucs qu'on regrette plus tard, des harcelements, la protection des droits des autres, ou de tomber sur des mauvaises personnes ou des arnaques. Je ne veux pas non plus lui créer des phobies mais je pense que ce sera un point important, à voir comment c'est suivi, l'appel des applications comme snapchat / tiktok avec les effets visuels, les mix entre musique à la mode avec ta propre mise en scène, c'est dur à restreindre. Notons que ça peut aussi être créatif dans certains cas, le smartphone ça devient un outil incontournable pour faire des courts-métrages maintenant.

  • # écrans ?

    Posté par  . Évalué à 10 (+10/-3). Dernière modification le 07/08/20 à 22:25.

    J'ai encore l’amer impression que l'on emploie le terme "écrans" pour désigner contenus et usages. Le second étant essentiellement influencé par le premier.
    Comme si "les écrans" étaient forcément facebook, twitter et autres médias bas de gamme.
    Comme si la partie était perdue d'avance et que le terme générique désignant le matériel pouvait maintenant englober le contenu diffusé.

    Amer car il ne semble pas que l'on emploie cela pour désigner la télévision, elle conserve le terme télévision, et bien qu'elle soit englobée dans "écrans", lorsqu'on parle d'elle on prends en compte la diversité de contenu.
    Amer aussi car ce n'est pas parce que Mein Kampf a été écrit (point godwin ?), disons plutôt : ce n'est pas parce que la littérature est en majorité composée de torchons sirupeux mal écrits et sans intérêts intellectuels, que l'on se met à dire que la littérature est quelque chose de nocif pour l'épanouissement des enfants, de leurs capacités cognitives.

    Pourtant nous acceptons cet amalgame : "écrans" désigne forcément l'ordinateur/ la tablette / le téléphone, nocif en lui-même, car la majorité du contenu consulté par une majorité d'utilisateurs est au mieux sans intérêts réels, au pire débiles et manipulateurs.

    Or c'est faux, l'écran sert aussi un contenu de grande qualité, intellectuellement stimulant, permettant d'apprendre, de découvrir des envies d'apprendre, de prendre du plaisir en apprenant et en partageant le savoir, d'échanger, de s'ouvrir à d'autres physiquement lointains, personnes et/ou cultures, de comprendre l'importance de l'esprit critique, du recul et de la vérification, chose plus difficilement possible en entourage humain direct où l'influence émotionnelle agira directement.

    Faudrait une pancarte "ceci n'est pas écran mais une ouverture, à toi de choisir de ce que tu en fais, à toi d'accompagner les plus jeunes dans son usage" :-)

    • [^] # Re: écrans ?

      Posté par  . Évalué à -1 (+1/-3).

      Tu as raison, il faudrait plutôt parler de "tous ces appareils avec écran (télé, ordi, smartphone, console) qui proposent des contenus addictifs ayant pour effet la captation de l'attention et l'abrutissement".
      Mais comme c'est une expression trop pénible à utiliser dans une conversation, les parents ont pris l'habitude de parler des "écrans" entre eux, et ils se comprennent.

    • [^] # Re: écrans ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Je t'invite à aller voir le résumé de l'étude en première page.

      Sur l'étude en question, les écrans englobent la télé en premier, les smartphone et tablettes en 2e. La question traitée ici n'est pas "est-ce que le medium peut fournir une diversité de contenu" mais la situation de passivité ou très faible activité face à une stimulation visuelle et auditive. Donc "écran" est bien adapté pour résumer le moyen technique de créer la situation étudiée.

      Et malgré la diversité de contenu possible, l'écran a bien un impact en terme de capacité d'imagination.

      Après, il n'y a certe pas d'étude dédiée à la différence d'impact entre des enfants qui regardent 4h par jour Discovery Channel et Arte, par rapport à ceux qui font 4h par jour de Gulli + Console + jeu sur téléphone. Perso, j'ai pas encore rencontré d'enfant de la première catégorie.

      Pourtant nous acceptons cet amalgame : "écrans" désigne forcément l'ordinateur/
      la tablette / le téléphone, nocif en lui-même, car la majorité du contenu
      consulté par une majorité d'utilisateurs est au mieux sans intérêts réels, au pire débiles et manipulateurs.

      Ton affirmation ne correspond pas à mon expérience. Quand j'allume la télé sur Gulli ou sur des chaînes non payantes, je tombe sur des programmes et des dessins animés navrant de stupidité pour une grande partie, concentré sur l'hyper stimulation visuelle et auditive.

      A l'inverse, j'utilise l'ordinateur pour mettre mes enfants parfois devant des chansons (stimulation visuelle beaucoup moins intense). J'ai aussi montré la vie dans la station ISS (merci Thomas Pesquet).

      Pour ce qui est du téléphone, pas d'utilisation chez mes enfants.

      Donc, oui, tout media dépend de ce que tu en fais. Et perso, je trouve le terme "écran" bien approprié car il désigne bien une activité avec champs visuel restreint.

      • [^] # Re: écrans ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

        Ton affirmation ne correspond pas à mon expérience. Quand j'allume la télé sur Gulli ou sur des chaînes non payantes, je tombe sur des programmes et des dessins animés navrant de stupidité pour une grande partie, concentré sur l'hyper stimulation visuelle et auditive.

        Et ? Je veux dire la quasi totalité des gamins depuis un paquet de temps ont passé du temps devant la télé, devant ce genre de choses, et tout le monde n'en ressort pas abruti. Car là encore, le contexte joue, l'attention des parents en dehors des séances TV comptent.

        Puis je passerais outre que la TV est le passe temps favori de pas mal de gens depuis des générations et que même avant encore les gamins ne lisaient pas du Zola en passe temps.

        Et je n'ai pas le sentiment que tout ce beau monde soit mieux de manière globale.

        Je pense que c'est bien de faire attention, de sensibiliser les parents pour éviter que la télé soit utilisée comme garderie pas chère et pratique. Que le rôle de parents implique de passer du temps avec les enfants et les éduquer.

        Mais ce n'est pas pour autant qu'on doit condamner la présence des écrans dans la vie des enfants, de l'interdiction simple à des usages très restrictifs ce qui ne semble pas spécialement justifié. Ce n'est pas parce qu'un enfant regarde un peu de contenu sans intérêt à la TV même tous les jours qu'il sera abruti. De toute façon tout le monde, même un adulte, a aussi des moments non constructifs dans sa journée pour se reposer ou se distraire. Ce serait aberrant de croire qu'un enfant ne peut pas avoir ce genre de moments sans que cela lui soit néfaste.

        • [^] # Re: écrans ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Et ? Je veux dire la quasi totalité des gamins depuis un paquet de temps ont passé du temps devant la télé, devant ce genre de choses, et tout le monde n'en ressort pas abruti.

          Je faisais une réponse au point de vue « la télé, c'est du contenu de qualité, les smarrtphone/tablettes/ordi, c'est abrutissant. ».

          Perso, je trouve qu'on y trouve de tout mais qu'il vaut mieux trier pas mal avant de regarder longtemps. J'ai été assez supris par Ninjago, c'est des scenario de qualité, des super mise en scènes, une histoire qui se tient. Il y a même un moment que j'ai bien aimé où les ninjas doivent travailler pour gagner leur vie et ils sont tellement crevés qu'il n'ont plus de jus pour s'entraîner. Des parents quoi :-)

    • [^] # Re: écrans ?

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 08/08/20 à 18:10.

      ce n'est pas parce que la littérature est en majorité composée de torchons sirupeux mal écrits et sans intérêts intellectuels, que l'on se met à dire que la littérature est quelque chose de nocif pour l'épanouissement des enfants, de leurs capacités cognitives.

      Mais si, c'est bien ce que pensait la génération de mes arrières-grands-parents (disons le dernier quart du 19e siècle). Pour eux, Zola c'était de la littérature de gare.

      • [^] # Re: écrans ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Deux siècles plus tôt, lire des romans d'aventure (genre les 3 Mousquetaires) était considéré comme le summum de l'abrutissement et les enfants couraient un grave risque de devenir débile s'ils passaient toutes leur journées à ça !

        Ça fait relativiser !

        • [^] # Re: écrans ?

          Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

          On disait à ma mère dans les années 60, d'aller "jouer dehors" au lieu de lire.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: écrans ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            J’avais une grand-tante qui nous disait qu’il ne fallait pas lire au lit, sinon on prenait l’habitude lire avant de dormir. Je n’ai pas encore compris pourquoi ça posait problème :-)

            OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

            • [^] # Re: écrans ?

              Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

              C'est selon.

              À une époque je n'arrivais pas à m'arrêter et donc je m'endormissais trop tard. Maintenant au bout de 2 pages je m'endors et je n'avance pas dans le livre.

            • [^] # Re: écrans ?

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

              J'y vais aussi de mon anecdote : J'ai toujours aimé lire de tout. Mon père qui n'est pas un amateur de lecture hormis le quotidien local et les magazines sur la pêche voulait m'empêcher de lire "des illustrés" (c'est comme ça qu'il appelait les BD, Astérix, Gaston, Achilles Talon &co) car ils contenaient "du mauvais français et une mauvaise orthographe." Il faut vraiment n'avoir pas lu Achilles Talon pour penser ça… Je suppose que c'est juste une autre version de "on craint ce que l'on ne connaît pas."

              Bon dans les faits il n'y est jamais parvenu parce que ma mère possède une immense collection de BD au grenier donc il m'était facile d'aller m'y cacher pour lire mes "illustrés", et il a bien vu que ça ne m'a pas empêché de lire aussi Molière, Zola ou Hugo.

              • [^] # Re: écrans ?

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                Par contre, tu as été perverti par tes lectures en anglais, Achille ne prend pas de « s » en français ;)

    • [^] # Re: écrans ?

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Or c'est faux, l'écran sert aussi un contenu de grande qualité,

      Si tu parles de linuxfr.org, dis le clairement, ça sera plus simple :)

  • # 3-6-9-12

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-2).

    Quand tu lis un article sur les écrans et les enfants et que personne ne cite 3-6-9-12

  • # Monde diplomatique d'aout

    Posté par  . Évalué à 9 (+8/-0).

    Il y a un article super interessant dans le monde diplomatique qui traite d'un sujet connexe

    on y lit par exemple :

    « À ses 18 ans, un enfant de riche aura reçu cinq mille heures d’attention de plus qu’un enfant de classe moyenne sous forme d’histoires lues, de conversations, d’événements culturels, d’entraînement sportif, etc., précise Markovits. (…) Au même âge, un enfant de classe moyenne sera resté cinq mille heures de plus devant un écran qu’un enfant de riche. »

    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/08/RIMBERT/62101

    • [^] # Re: Monde diplomatique d'aout

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Les « cinq mille », c'est façon de parler, ou les deux nombres coïncident vraiment ?

      Sinon, ce que tu dis me fait me demander si les études qui disent que passer trop d'heures devant un écran (avec l'approximation sans tenir compte du contenu), c'est mauvais (en vue de certains objectifs), prennent en compte la classe sociale. En d'autres termes, si un enfant passe autant d'heures devant un écran qu'un enfant de pauvre, mais avec la même attention d'un parent qu'un enfant de riche (conseil sur quoi faire devant l'écran et échanges à propos de ce qui est fait), qu'est-ce qu'on est encore capable d'affirmer ?

  • # La fabrique du crétin digital

    Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

    C'est le titre d'un ouvrage de vulgarisation de Michel Desmurget, un chercheur en neurosciences qui a bien épluché le sujet et fait une synthèse de nombre d'études assez convergentes et dont la conclusion semble malheureusement sans appel: globalement l'usage des écrans sous toutes ses formes chez les enfants et jeunes ados altère le développement intellectuel, les facultés motrices, et la santé.
    Bien entendu il doit exister des contre-exemples, il y en a sûrement ici qui ont grandi à l'ère de la "micro-informatique" et ont peut-être ainsi appris à programmer dans leur jeunesse ce qui est une toute autre expérience, ceci étant, ce qui est montré dans cet ouvrage c'est l'influence néfaste d'un usage massif et passif des écrans. Je doute que la plupart des "enfants connectés" passent le temps devant scratch, DrGeo ou mblock, même si ces outils et tant d'autres applications formidables existent.

    • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-4).

      Il est vrai que la majeure partie de l'utilisation des micro-ordinateurs des années 80-90 était le jeu video.

      Donc assez passif également, à peine mieux que la télé.

      J'ai eu la chance de disposer d'une source d'approvisionement en jeux assez limité au départ, ce qui m'a conduit à m'intéresser au basic de la machine, puis à d'autres langages par la suite.

      Mais je n'ose imaginer ce que je serais devenu si j'avais eu accès au catalogue complet de la machine. Ou à une source quasi-infinie de jeux, comme c'est le cas aujourd'hui. J'en tremble encore rétrospectivement :þ
      (et aujourd'hui, je ne joue plus du tout, c'est plus rapide d'aller voir sur youtube le déroulement d'un jeu, quand celui-ci parait intéressant).

      Mes amis de l'époque qui utilisaient leur micro comme console de jeux n'ont pas persevéré dans l'informatique.

      Discussions en français sur la création de jeux videos : IRC freenode / #gamedev-fr

      • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0). Dernière modification le 08/08/20 à 16:10.

        Il est vrai que la majeure partie de l'utilisation des micro-ordinateurs des années 80-90 était le jeu video.

        Donc assez passif également, à peine mieux que la télé.

        Les jeux vidéos ne sont pas un loisir passif. Si tu es passif, tu perds, tu ne progresses pas…

        A moins d'aimer contempler l'écran d'accueil et le message "PRESS START" pendant des heures :-)

        Les jeux ne sont pas tous enrichissants par contre, mais de Crusader King aux Lapins crétins en passant par The Battle for Westnoth, il y a du choix pour créer ses propres histoires ou s'abrutir.

        Par contre la télévision a un gros problème: il n'y a plus grand chose de regardable.

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

          aux Lapins crétins

          Je me tate pour un remake avec refonte graphique pour éviter le procès (ça serait « les pingouins crétins », bien sûr).

          Discussions en français sur la création de jeux videos : IRC freenode / #gamedev-fr

        • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          Il est probable que j'aie retenu mes bases d'anglais grâce a des jeux vidéos d'ailleurs, genre duke nukem 3D, doom 2, descent 2, diablo 1, etc.
          Certes, le language n'est pas fleuri, et ça demande pas de réflexions trop poussées, mais… est-ce si problématique que ça?

          Ce qui est sûr, c'est que c'était bien moins chiant que les cours, et que ma curiosité m'a poussé à lire et comprendre. Je ne parle même pas de la config des jeux sous DOS: tu comprends pas comment ça marche? Ben, tu joues pas mon p'tit :)

          De mémoire, on utilisais d'ailleurs une forme de fuzzing pour comprendre comment ça marche au début :p

          • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

            Certes, le language n'est pas fleuri, et ça demande pas de réflexions trop poussées, mais… est-ce si problématique que ça?

            Perso, je vois pas en quoi ce serait un problème en soi non plus, moi aussi j'ai appris plus d'anglais en jouant sur l'ordi qu'au collège et lycée avec les cours (et seulement jouant, j'ai jamais programmé ou autre jusqu'au bac). Et puis, pour un enfant, il y a plein de trucs imposés qui me semblent plus problématiques : je pense que c'est même bien plus douteux pour la santé mentale d'un enfant de lire du Zola et du Rousseau ou des histoires effrayantes comme le petit prince. J'ai appris plus sur la philosophie de la vie en lisant de la fantasy ou regardant des animes qu'avec les textes des lumières et compagnie.

            Je pense aussi que, ce qui compte, c'est de faire des choses qu'on trouve curieuses et amusantes (qui nous stimulent) et tant qu'on tombe pas dans l'excès, à mon avis, on est bon. Et quand je dis excès, c'est faire que la même chose (que ce soit téléphone, lecture, vidéo ou même étudier) pendant une période trop longue. Mais passer plusieurs mois 6h/jour (gardant un peu de temps pour un peu d'excercice) à jouer aux jeux vidéos, puis plusieurs mois surtout lecture, puis plusieurs mois à étudier comme un malade, puis passer des vacances à jouer aux échecs ou à s'amuser dehors, en fonction des envies du moment jusqu'à ce qu'on se lasse (ou qu'on commence à rêver d'échiquiers), je trouve ça plutôt sain : j'ai perso fait tous les trucs que j'ai listé et je suis jamais resté bloqué avec une seule obsession, sans pour autant que mes parents m'ait jamais imposé aucune restriction de temps pour une activité donnée. Par contre ils s'intéressaient à ce que je faisais et j'échangeais quotidiennement expériences et opinions.

    • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

      Bien entendu il doit exister des contre-exemples, il y en a sûrement ici qui ont grandi à l'ère de la "micro-informatique" et ont peut-être ainsi appris à programmer dans leur jeunesse ce qui est une toute autre expérience, ceci étant, ce qui est montré dans cet ouvrage c'est l'influence néfaste d'un usage massif et passif des écrans. Je doute que la plupart des "enfants connectés" passent le temps devant scratch, DrGeo ou mblock, même si ces outils et tant d'autres applications formidables existent.

      Gamin et ado dans les années 90-2000, j'ai été biberonné à la télé assez jeune et aux jeux vidéo avec la Playstation 1 dès 6 ans. La programmation n'est arrivée que vers mes 16 ans.

      C'est d'ailleurs les jeux vidéo qui m'ont mené à m'intéresser à l'informatique.

      Bref, je pense qu'il faut arrêter de croire que si l'ordinateur ou la TV ne sont pas utilisés à des fins éducatifs jeunes, cela fera des idiots finis. Ni que mettre des limites absurdes (type 15 minutes de TV par semaine) soit nécessaire.

      Le problème est je pense dans les extrêmes. La TV ou la console de jeux ne doivent pas être des nounous à la place des parents, les parents doivent éduquer les enfants, s'en occuper et passer du temps avec eux. Fixer des limites raisonnables oui, mais je doute de la pertinence de l'interdiction pure et simple dans cet objectif.

      J'ai beaucoup de personnes dans mon entourage qui ont vécu avec TV et console sans faire de la programmation ou regarder uniquement C'est pas sorcier et ne sont pas plus cons que d'autres. Cela me semble donc possible de concilier les deux, à condition que leur usage ne soit pas abusif trop tôt. La question de l'équilibre me semble essentielle.

      • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-0).

        Ne pas oublier l'importance majeure de l'origine et du milieu social dans lequel grandit l'enfant.

        Évidemment que les écrans ne rendent pas tout le monde stupide (sinon que serait Linuxfr ? :) Pour résumer, M. Desmurget montre que les écrans, sont beaucoup plus sollicités (au détriment d'autres choses) et utilisés à « mauvais escient » (c.à.d. sans stimuler l'enfant) dans les familles appartenant à un milieu social modeste, d'autant plus que ces milieux modestes sont confrontés à d'autres difficultés matérielles/sociales.

        C'est pas le seul facteur à prendre en compte, certes, mais il ne doit pas être oublié.

        • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

          Le truc amusant, c'est que si la source de manque de stimulation chez l'enfant pour une activité donné (ici devant un écran), c'est le manque d'attention des parents (donc surtout dans les milieux pauvres), ça veut dire que le parent qui a le temps de s'inquiéter de l'effet des écrans sur son enfant, au point d'essayer de monitorer l'usage qu'il en fait, est un parent qui appartient a priori à la catégorie des parents qui consacrent pas mal de temps à leurs enfants, donc les résultats de l'étude ne lui sont probablement pas applicables.

          C'est assez rigolo comme situation : celui qui veut appliquer la science ne peut pas car les résultats ne parlent pas de lui, alors que celui qui pourrait l'appliquer ne l'envisage pas, car confronté à d'autres soucis.

    • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

      Ce livre est hautement contestable. Les "études" qu'il citent sont, pour la plupart, foireuses, non concluantes, mal interprétées et c'est hautement partial car l'auteur zappe pratiquement toutes les études qui montrent les bons cotés des jeux videos, films, TV, etc

      C'est juste un livre assez classique de marchand de peur qui se fait pas mal d'argent avec une panique morale et qu'il entretient joyeusement.

      Franchement, quoi, les écrans sont présents dans tous les foyers depuis plus de 60 ans ! Si c'était si grave, on devrait nous-mêmes être en train de baver en se pissant dessus aujourd'hui… Je vois pas pourquoi des trucs qui ont 60 ans deviendraient tout d'un coup nocifs alors que ça n'a posé aucun problème pendant les 50 années précédentes. Ça n'a aucun sens.

      • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Je vois pas pourquoi des trucs qui ont 60 ans deviendraient tout d'un coup nocifs alors que ça n'a posé aucun problème pendant les 50 années précédentes. Ça n'a aucun sens.

        Je suis globalement d'accord avec toi, ayant grandi avec 2 alice, 1 amstrad (à disquette), plusieurs pc, et ayant abondamment regardé la télé (la 5, récré A2, le club Do, les séries du samedi soir sur M6, samdynamite… ) pour n'en citer que quelques uns, les lever à 6H du mat pour regarder les séries sur la télé avant que les parents ne se réveillent et à l'affut du moindre bruit pour éteindre la télé au cas où…

        Bref j'ai largement dépassé le temps d'écran recommandé aujourd'hui.

        Alors toutes les situation ne sont pas les mêmes, et pendant les repas ou les grande vacances ou les sport d'hivers c'était sans écran mais globalement je suis monté à bac+5 en informatique sans avoir à vraiment travailler.

        Il y a malgré tout une différence notable : l'écran suit l'enfant dans le lit via le téléphone portable (ou la tablette) et c'est plus au niveau du manque de sommeil qu'il faudrait regarder que la quantité d'écran ou de la qualité des divertissement regardé (typiquement la téléréalité où l'on se sent rassuré de trouver plus misérable que soi, ou en vivant une vie de rêve par procuration)

        On a aussi de plus en plus de jeux qui sont des pompes à temps, où tout est fait pour maintenir le joueur connecté; bref des usages ont changé et s'il faut analyser c'est ça qu'il faut creuser, et faire des études;

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

          Posté par  . Évalué à 1 (+2/-3).

          Il y a malgré tout une différence notable : l'écran suit l'enfant dans le lit via le téléphone portable (ou la tablette) et c'est plus au niveau du manque de sommeil

          Ca fait 100 ans que les livres sont accessibles à tout le monde et que les enfants lisent en cachette la nuit… Pareil, y'a pas de quoi en faire un fromage à moins de considérer qu'Hitler lisait la nuit étant enfant…

          On a aussi de plus en plus de jeux qui sont des pompes à temps, où tout est fait pour maintenir le joueur connecté;

          Comme n'importe quel loisir…
          Je veux pas dire mais le coté addictif du sport est connu depuis longtemps aussi et même si c'est sujet à caution, je ne crois pas que la société soit au bord de l'effondrement à cause de ça.

          Ce que je veux dire avec ces exemples (absurdes pour Hitler), c'est qu'il n'y a rien de nouveau avec lé zécrans. Absolument rien. Ce n'est pas mieux ni pire que tous les loisirs ou les médias qu'on connaissait jusque là.
          La "nouveauté" (note les guillemets) concerne surtout les marchands de peur qui surfent sur la vague et l'entretiennent pour leur propre intérêt. Ces gens sont nuisibles et si ils n'avaient pas trouvé ce filon, ils iraient inventer des catastrophes avec n'importe quoi d'autre. Et y'a beaucoup trop de gens très bien qui les écoutent et croient être de meilleurs parents en achetant et suivant ces conseils débiles, il n'y a qu'à lire les commentaires ici…

          • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

            Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

            Comme n'importe quel loisir…

            Ton livre ne t'envoie pas une notification

            • que ton château est sur le point d'être attaqué, et que si tu t'en occupe pas de suite, tu vas perdre tes ressources
            • que ta jauge d'énergie est pleine et qu'il faut l'utiliser sinon c'est perdu
            • que bidule à posté un truc sur son mur et que si tu commente pas de suite t'es pas une vrai amie.

            Note bien cela ne s'adresse pas qu'aux mômes, les adultes aussi doivent déconnecter, et couper les notifications de leur appareils; et pas que ceux du bouleau.

            Le sport quand t'es fatigué tu fais une pose; quant tu as fini ton livre, faut en trouver un autre.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: La fabrique du crétin digital

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je suis globalement d'accord avec toi, ayant grandi avec 2 alice, 1 amstrad (à disquette), plusieurs pc, et ayant abondamment regardé la télé (la 5, récré A2, le club Do, les séries du samedi soir sur M6, samdynamite… ) pour n'en citer que quelques uns, les lever à 6H du mat pour regarder les séries sur la télé avant que les parents ne se réveillent et à l'affut du moindre bruit pour éteindre la télé au cas où…

          Est-ce qu'on faisait tout ça avant 5 ans ? Je crois que le sujet de base parlait du développement du cerveau des enfants en bas âge.

          Du reste les programmes tv avaient une limite dans le temps. Pas comme de la VOD ou du jeux vidéo en accès libre.

  • # utilisation de la télé

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 08/08/20 à 11:26.

    Maintenant mes filles sont grandes ( 17 et 26 ans) mais je me souviens de ce genre de discussion …

    La première avait fait une fixette sur le "Roi lion" et juste par mimétisme se débrouillait pour passer en boucle la K7 Disney, rewind , attente puis play
    mais cela lui servait de bruit de fond.

    Cela ne l'empéchait pas de jouer avec ses … voiture … et son garage (désolé mais les poupées ne l'intéressait pas )

    La télé n'avait pas grand chose a offrir à l'époque, par contre les K7 vidéos avait beaucoup de succès … en bruit de fond

    Mon autre fille, ce n'est que depuis quelle est ado que l'écran téléphone/tv/chromebook prend beaucoup de place

    Avant pareil, la télé en bruit de fond et cela ne l'empechais pas de jouer avec d'autres choses (dessin surtout …)

    Par contre depuis le collège, il est plus facile de lui arracher un bras que son portable … malgré nos insistances pressantes et menaces diverses

    • [^] # Re: utilisation de la télé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-1).

      Par contre depuis le collège, il est plus facile de lui arracher un bras que son portable … malgré nos insistances pressantes et menaces diverses

      Si tu lui arraches aussi l’autre bras, le message devrait passer. Surtout que l’utilisation d’un téléphone portable sans mains semble quand même ’achement plus complexe.

    • [^] # Re: utilisation de la télé

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 08/08/20 à 13:18.

      pour la mienne je lui ai mis kasperki kids avec les coupures automatiques des applications après 2h d'utilisation

      et des horaires de 22h a 8h pour qu'elle dorme un peu la nuit :).

      elle en a horreur, mais elle travaille ses interactions social pour prendre le telephone des autres :).
      parfois elle negocie, je lui ajoute 5 minutes le soir, certain jour on est à 22h25.

      elle viens me parler a 22h pile le soir, c'est assez rigolo. Ca fait 2 ans que l'appli focntionne, elle a pris l'habitude de force :)

    • [^] # Re: utilisation de la télé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Par contre depuis le collège, il est plus facile de lui arracher un bras que son portable … malgré nos insistances pressantes et menaces diverses

      Après, avec l'Éducation telle qu'elle marche de nos jours, le collège (et le lycée) en France est pas vraiment un environnement très stimulant, donc pendant cette période c'est pas surprenant que les enfants se tournent vers un outil qui permet des stimulations diverses brèves à tout moment (bien que pas très profondes) pour s'évader un peu d'une scolarité pesante. Je sais pas qu'elle est la solution, par contre : idéalement, trouver un autre moyen de stimuler l'enfant, mais c'est plus vite dit que fait (faut du temps pour ça et le temps libre ça manque souvent tant pour l'enfant comme pour les parents malheureusement).

      • [^] # Re: utilisation de la télé

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 08/08/20 à 17:41.

        Je réponds globalement :

        Lui arracher les bras … j'avais émis l'idée mais sa mère n'était pas d'accord

        Au début elle avait un forfait chez Free et on pouvait limiter les heures d'heures d'utilisation. Cela n'avait pas franchement plut et cette petite maligne m'avait forcé a modifier ces paramètres le soir du nouvel an car elle devait absolument envoyer des SMS a toutes ses copains/copines. N'étant pas chez moi j'avais du faire cela avec mon teléphone portable comme navigateur et cela m'avait pris bien 1/2 heure … super soirée.
        J'en avais déduit que les chiens ne font pas des chats et qu'à partir de maintenant il fallait que je considère ma fille comme étant capable de coups bas aussi tordus que les miens.

        Sinon pareil ma fille avait des facilités aux collèges et donc comblait le temps en jouant sur son téléphone mais surtout en communiquant avec plein de gens (famille, copains, copines, proches etc …), a tel point que c'est devenu une sorte de "hub" coeur de réseau au courant de tout.

        Mais bon, même si son tel l'occupe beaucoup, elle passe aussi beaucoup de temps sur d'autres activité comme le sport et le dessin par exemple, on a même fait du karaté ensemble et un autre sport de combat.

        Conseil : si vous voulez pratiquer un sport de combat en club avec votre enfant … surtout pas de combat, même simulé, avec votre enfant … c'est trop risqué … pour les deux

        bref, les conseils des autres ne sont que ce qu'ils sont … des conseils
        à écouter mais surtout à adapter en fonction de votre situation.

  • # Fuck Peter Pan

    Posté par  . Évalué à 10 (+14/-0). Dernière modification le 09/08/20 à 01:05.

    • [^] # Re: Fuck Peter Pan

      Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0).

      Alors, certes, je pourrais me contenter de "pertinenter" mais.. non, vraiment, j'adore! Chaque ligne m'a fait rire aux éclats…

  • # bullshit

    Posté par  . Évalué à 6 (+5/-1).

    Je n'ai aucune espèce de "croyance" sur ces études qui ne font aucune différence sur les contenus en se focalisant uniquement sur l'appareil ("lé zécrans" ça veut rien dire…) et qui font croire sérieusement que des appareils qui existent depuis 60 ans dans tous les foyers seraient tout d'un coup super-nocifs ?? Ils se foutent de la gueule du monde ou bien ?
    Si c'était vraiment si problématique, il me semble que notre génération serait elle aussi en train de fixer un mur en bavant ainsi que tous les gens plus jeunes…
    Visiblement, c'est loin d'être le cas.

    Pour moi, on est en pleine panique morale sur ce sujet et des livres très hautement contestables comme "la fabrique du crétin digital" de Demurget surfent très joyeusement dessus. C'est ça qui est malsain, pas "lé zécrans"…

    Bref, pour moi, les jeux videos, les films, les séries animées sont des loisirs comme les autres (lecture, dessin, peinture, musique, pate à modeler, sport, promenade, etc) qu'il faut varier régulièrement et pratiquer sans abus.
    Les activités de recherche sur internet, informations sur l'actualité, videos de vulgarisation, etc sont des activités tout autant enrichissantes pour la culture et l'éducation que n'importe quelle autre. Et comme n'importe quelle activité éducative, c'est mieux d'accompagner les jeunes.

    Et c'est comme ça que je gère mes enfants avec lé zécrans et malgré les paniques morales ridicules de certains parents d'élèves que je cotoie, ils ne sont pas différents des autres enfants et réussissent tout aussi bien… Moins frustrés peut-être ?

    D'ailleurs, les belles idées sur lé zécrans, généralement, ça tient bien pour le 1er. Pas d'écran avant 3 ans, ensuite 15min par jour, etc etc etc
    Mais quand arrive le 2e, à moins de le séquestrer dans une autre pièce pendant que le 1er profite de son temps d'écran, les beaux principes volent généralement en éclats. Et c'est pire pour le 3e. Et ça, c'est sans compter sur la vie débordée des parents qui fait prendre pas mal de raccourcis parfois.

    Bref, à part se stresser sur le qu'en dira t'on, frustrer les gamins et devenir un tyran de la montre, je ne vois aucun avantage à ce genre d'idiotie morale.
    En tout cas, chez moi, les livres sont autant accessibles que lé zécrans et ils utilisent les 2 avec un plaisir égal. Et tout le monde est content.

    • [^] # Re: bullshit

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+4/-0).

      Une forme de tyrannie est la propagande.

      Les tablettes et consoles n’apparaissent pas magiquement dans les mains des enfants, la télé ne s'allume pas toute seule et le PC ne boote pas sur leur passage en affichant un clown à dents pointues qui dit Viens jouer à Tux Racer, le pingouin glisse et bientôt tu glisseras aussi HAHAHAHA.

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: bullshit

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Bref, pour moi, les jeux videos, les films, les séries animées sont des loisirs comme les autres (lecture, dessin, peinture, musique, pate à modeler, sport, promenade, etc) qu'il faut varier régulièrement et pratiquer sans abus.

      On est bien d'accord. Mais "lé zécrans" restent bien souvent le choix préféré de enfants. Ça demande beaucoup moins d'effort et c'est sans fin (potentiellement).

      Donc pour varier régulièrement les loisirs, il faut pas trop miser sur la bonne volonté des enfants eux-même, ils faut un peu les forcer parfois.

      En tout cas, chez moi, les livres sont autant accessibles que lé zécrans et ils utilisent les 2 avec un plaisir égal. Et tout le monde est content.

      Tu as bien de la chance alors, car c'est pas pareil chez tout le monde.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.