Journal Télétravail, premier pas vers une délocalisation générale ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
28
20
juin
2020

Bonjour,

Alors que de nombreuses personnes indiquait que la crise sanitaire allait entrainer une relocalisation industrielle (fabrication de masque, et maintenant , les fabricants Française sont mécontents car il ya du surplu) , les entreprise qui restent dans l'IT (c'est à dire les grosse ESN et les éditeurs) font le forcing pour que leurs employés puissent travailler de la maison.

Idée bienveillante à pemier abord, cette décision prise pendant une crise sanitaire , pet faire croire que les entreprises se soucient réellement de la santé de leurs salariés.

Néanmoins, passé les quelques premier mois, et une fois que le bureau et la cafet nous manquent, pesons sincérement le pour ou contre du télétravail :

->Peu de déplacement : Peut être un avantages car peu de stress lié au déplacement , mais a final, il peux s'avérer dangereux de rester encore plus sédentaire. Ne me dites pas que vous prenez l'heure de déplacement pour aller au travail pour faire un footing. Et ne me dites pas que vous sortez après le travail.

-> Plus de productivité: Il est vrai que , du moins me concernant, la productivité est un peu meilleurs, apprenant à être plus autonomes. Surtout, étant fumeur, cela m'évite 3 pauses dans la journée pour fumer sans travailler (soit si on part à pusieurs, 1h / jour) . Cela permet aussi une petite seste après le dejeuner

Maintenant, le danger vient lorsqu'on se pense indispensable, mettons nous à la place d'un CFO:

Il voit que le télétravail diminue les arrêts de travail (moins d'accident de la route) et augmente la productivité. Mieux, les bureaux sont ils encore nécessaire au prix de l'immobilier ?
C'est le premier stade, où certaines entreprises se trouvent déjà .

Le second stade, on peux imaginer que la productivité du Français de chez lui n'a pas diminué, et donc on peux penser que la productivité d'un citoyen d'un pys à délocalisation ne diminuerait pas. Donc, pourquoi ne pas proposé l'emploi en télétravail de quelqu'un qui a sa maison dans un tel pays ? Tout en faisant passer la crise sanitaire comme responsable de tous les maux de l'entreprise ?

Qu'en pensez vous ? Comment ça se passera chez vous ? je pense,pour ma part, quand même aller au bureau 3 jours par semaine. Toi qui travaille chez PSA, le télétravail ne te fait il pas peur ?

  • # Télétravail

    Posté par  . Évalué à 10 (+17/-0). Dernière modification le 20/06/20 à 17:56.

    Dans mon cas, on m’a proposé de revenir au bureau, mais j’ai souhaité continuer en télétravail à 100%. Moi qui était anti télétravail avant le confinement, quel changement !
    Mais quel bonheur aussi.

    Plus de trajet : 1H de sommeil/loisir/sport de gagné. Et moins de dépenses de carburant.

    Je mange chez moi : moins cher et meilleur que la bouffe de la cantine d’entreprise.

    Je suis 100% du temps avec ma femme : parfait, si j’ai une conjointe c’est pour passer un Max de temps avec elle.

    Je ne vois plus les quelques insupportables du bureau. Par contre je vois moins souvent les bons collègues ça c’est le côté négatif.

    Pour le moment je retourne au bureau occasionnellement quand le besoin s’en fait sentir (sysadmin, donc manips hardware ou intervention sur systèmes hors réseau, etc…). Et le retour à la normale sera dur à vivre pour moi c’est certain.

    • [^] # Re: Télétravail

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

      Par contre je vois moins souvent les bons collègues ça c’est le côté négatif.

      Vous pouvez vous organiser N fois par mois de bosser un après-midi au taf avec un apéro qui suit ?

      Pourquoi l'après-midi ? déplacement en période creuse, hors heures de pointes synonymes de stress en plus.

      • [^] # Re: Télétravail

        Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

        En fait la question ne se pose pas trop car je pense que nous allons tous bientôt retourner au bureau. Dans mon service je suis un des seuls à être encore à 100% en télétravail.

        Mais dans le cas général, en effet il y a plein de façons de garder du lien social avec ses collègues en télétravail. L’apéro c’est universel :D

  • # Voleur de temps et d'espace

    Posté par  . Évalué à 10 (+12/-1).

    Pour économiser, les entreprises ont commencé à faire travailler les clients à la place de leurs employés (voir l'excellent reportage https://www.youtube.com/watch?v=tpdphvYpXmQ), maintenant, elles vont utiliser les logements de leurs salariés à la place de leurs bureaux.

  • # Re: Télétravail, premier pas vers une délocalisation générale ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

    Télétravailler ne veut pas dire ne jamais voir ses collègues en vrai. Les séminaires et autres rencontres sont d'autant plus indispensables.

    Donc, non, je ne pense pas que ça soit intéressant de délocalisé, télétravail ou non.

    Mon entreprise est en 100% TT depuis 2007, nous avons un évènement interne tout les 3 mois pour se voir. Dans notre contrat, une clause nous enjoint à passer 5j par trimestre dans les locaux.

    Bien que les frais de déplacement et d'évènements internes restent moins cher que les navigo et les locaux. Ça reste d'abord un choix de qualité de vie au travail.

    • [^] # Re: Télétravail, premier pas vers une délocalisation générale ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -9 (+10/-21).

      Mon entreprise est en 100% TT […] une clause nous enjoint à passer 5j par trimestre dans les locaux.

      Juste pour faire mon chieur :-D, ces deux morceaux de phrase sont incompatibles : soit 0 jours (100% TT), soit 91% (20 jours par an pas TT).
      Pas que 91% soit rien (j'aurai voir un tel contrat quand je n'étais pas mon propre chef avec mon propre choix…), mais c'est différent de 100% (à tort ou à raison, des gens cherchent un vrai 100% TT, donc ton contrat n'est pas compatible avec eux, il y a une différence entre ton contrat et une offre 100% TT).

      • [^] # Re: Télétravail, premier pas vers une délocalisation générale ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

        100% TT signifie que tu est à 5 jour sur 5 chez toi. C'est un critère important par rapport à TT partiel (2 ou 3 jours par semaines) qu'on voit pas mal.

        Lorsque ton travail t'emmène en clientèle, tu n'es plus dans les bureaux. Est-ce pour autant du télétravail ?

        C'est pareil pour un rassemblement trimestriel, on n'est dans un déplacement professionnel. D'ailleurs, on n'a pas de bureau attitré, c'est plutôt l'ambiance bureau partagé. Donc oui, je maintient 100% TT.

  • # Rien de nouveau

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+25/-3).

    Donc, pourquoi ne pas proposé l'emploi en télétravail de quelqu'un qui a sa maison dans un tel pays ? Tout en faisant passer la crise sanitaire comme responsable de tous les maux de l'entreprise ?

    Je ne sais pas pendant combien de temps tu as été en hibernation, mais les gens n'ont pas attendu la crise sanitaire pour délocaliser ce qui peut l'être.

    Et devine quoi? Ben en fait ce n'est pas si rentable que ça. Les entreprises indiennes (par exemple) ont un TJM 10x inférieur mais bon le taf est fait 7-8x moins vite, la rentabilité n'est pas si évidente et la "mode" est de réinternaliser.

    Maintenant, on peut juste imaginer arrêter le délire de mettre tous les informaticiens à Paris, et que ceux qui préfèrent un autre endroit moins cher puisse le faire, et que ceux qui veulent la vie parisienne payent le prix de leur plaisir sans pouvoir demander plus "car la vie est chère" car c'est leur choix d'être à cet endroit, perso ça me va.

    Perso j'ai déjà vu en informatique des taux horaires très hauts de personnes vivant dans des pays "pas chers", car ils savent que leur compétences valent. Bref, je ne m'inquiète pas du télétravail pour les gens compétents, ils peuvent juste mettre leur argent la où ils veulent (et donc pas forcément dans une ville chère), la compétence a son prix même en télétravail.

    En pratique, à compétence égale l'avantage du télétravail et qu'on découple l'économie de l'endroit où on vit, et ce n'est pas forcément plus mal. Par contre il vaut quand même mieux rester à genre 2 heures maxi d'un grand aéroport, pour les réus physiques, le télétravail va diminuer les transports quotidiens mais ne va pas diminuer les vols, au contraire, et ça va se battre au niveau des villes pour avoir un aéroport avec un max de vols et/ou des lignes rapides de train, peu de monde va être "à la campagne" complètement.

    Toi qui travaille chez PSA, le télétravail ne te fait il pas peur ?

    Pareil, déjà fait, et pas si moins cher, les usines restent en France pour une raison, sinon ça ne serait plus le cas déjà avant.

    Bref, il faut arrêter imaginer que la crise sanitaire va changer tant de choses que ça, c'est surtout juste un petit événement parmi d'autres, parfois déclencheur mais avec un toile de fond, vers un modèle différent, lentement (ça fait 20 ans que j'entends que Paris va mourir petit à petit, mais les prix immobiliers ont toujours délirants, toujours une énorme demande, et toujours les postes les plus intéressant à cet endroit et des gens qui même en télétravail veulent y vivre).

    • [^] # Re: Rien de nouveau

      Posté par  . Évalué à -10 (+3/-31).

      je vais te faire une réponse à la Jérome Martinez

      Je ne sais pas pendant combien de temps tu as été en hibernation, mais les gens n'ont pas attendu la crise sanitaire pour délocaliser ce qui peut l'être.

      Relis analphabète, on dirait qu'un séjour en Allemagne te fait oublier ta langue maternelle:

      "ce qui peut l'être" => Definit ce que c'était avant, ce que c'est après :

      Ma phrase signifie juste que le périmètre possible des délocalisation s'est aggrandi.
      Tu veux que je te le dise en quelle langue ?

    • [^] # Re: Rien de nouveau

      Posté par  . Évalué à -10 (+1/-15).

      ceux qui veulent la vie parisienne payent le prix de leur plaisir sans pouvoir demander plus "car la vie est chère" car c'est leur choix d'être à cet endroit, perso ça me va.

      Lol sérieux c'est quoi ce délire ! C'est quoi ta justification, pourquoi les parisiens ne seraient pas en droit de négocier leur salaire ?

    • [^] # Re: Rien de nouveau

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Maintenant, on peut juste imaginer arrêter le délire de mettre tous les informaticiens à Paris, et que ceux qui préfèrent un autre endroit moins cher puisse le faire

      Difficile de plusser… plus.
      Avec pour principe de refuser les offres parisiennes, même en évitant les domaines réservés (finance etc), on sentait être trop d'oiseaux à picorer dans l'assiette.
      Et puis, même nonobstant le côut de… tout en fait, Paname c'est pas si top que ça.

    • [^] # Re: Rien de nouveau

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

      Je ne sais pas pendant combien de temps tu as été en hibernation, mais les gens n'ont pas attendu la crise sanitaire pour délocaliser ce qui peut l'être.

      Et devine quoi? Ben en fait ce n'est pas si rentable que ça. Les entreprises indiennes (par exemple) ont un TJM 10x inférieur mais bon le taf est fait 7-8x moins vite, la rentabilité n'est pas si évidente et la "mode" est de réinternaliser.

      Tout a fait! Et ca ne va probablement pas devenir plus simple pour les entreprises. La competition pour l'acces aux competences va devenir plus difficile. Les entreprises qui ont un bon processus de recrutement et sont capable de faire du teletravail efficacement ont un avantage par rapport a ceux qui ne peuvent pas. Les GAFA vont enfin comprendre qu'il n'est pas necessaire d'envoyer les gens a San Francisco et vont se rendre compte qu'ils ont plus de monde pres a travailler pour eux. Enfin ils n'ont pas le choix, ils n'ont plus le droit au visa d'immigration pour le reste de l'annee et etant donnee la latence de leur systeme, ca veut probablement dire pas d'immigration avant Septembre 2021. Ca va leur donner le temps de s'organiser et de faire en sorte que ca marche, ce n'est pas comme si on tentait d'aller sur la Lune. Du coup, je pense que au contraire, cela ouvre plus de potentielle pour notre profession.

      • [^] # Re: Rien de nouveau

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Les GAFA vont enfin comprendre qu'il n'est pas necessaire d'envoyer les gens a San Francisco

        Les GAFA emploient déjà des gens dans le monde entier.

  • # Le télétravail c'est trop bien.

    Posté par  . Évalué à 10 (+14/-0).

    Ne me dites pas que vous prenez l'heure de déplacement pour aller au travail pour faire un footing. Et ne me dites pas que vous sortez après le travail.

    Ah si, clairement.
    Je le faisais déjà avant, mais maintenant, c'est moins crevant !

    Plus de productivité

    Alors en temps normal, carrément, mais en temps de confinement avec des gamins en primaire, donc à la maison, dépendants, et à qui il faut trouver le temps de faire la classe à la maison, c'est nettement moins vrai…
    Je suis pas prof en primaire, et j'ai du mal à cumuler les deux taf ^

    Franchement, les gros projets informatiques peuvent déjà être délocalisés, pour moins cher, sans payer de locaux etc.
    Mais comme dit dans d'autres commentaires, c'pas si rentable que ça, si c'est moins cher c'est aussi moins bien, et au bout du compte, on n'y gagne pas forcément ou pas beaucoup.
    Comparé au fait d'avoir en effet de vrais collègues, une vraie équipe même à distance, qu'on rencontre de temps en temps, il y a plein d'avantages au télétravail relativement local !
    Je dis relativement car avec le réseau TGV en France, si on veut réunir l'équipe quelques jours tous les quelques mois, c'est très facile à peu près où que soient les gens, et pas tellement cher…

    Bref, on a tout à gagner à faire plus de télétravail quand c'est possible.
    Par contre si on a le pas de chance d'être dans une grosse boîte à l'ancienne et d'avoir comme outils Skype ou Teams, on déprime un peu beaucoup, et on rêve d'IRC, XMPP, Jitsi, bref de logiciels qui fonctionnent mieux au quotidien…

    Yth.

    • [^] # Re: Le télétravail c'est trop bien.

      Posté par  . Évalué à 2 (+4/-3). Dernière modification le 20/06/20 à 20:21.

      je pensais également, en fait surtout, à des nouveaux jobs délocalisable :
      Commercial, Pré Sale etc…
      Le confinement a montré que les POC en remote, c'était possible, donc …

      • [^] # Re: Le télétravail c'est trop bien.

        Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

        mais c'était déjà le cas avant: les équipes presales sont réparties dans le monde entier, les commerciaux délocalisés, c'est pas nouveaux. Tout comme les fonctions supports.

    • [^] # Re: Le télétravail c'est trop bien.

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 20/06/20 à 21:54.

      Même remarque pour le télétravail très différent avec ou sans la casquette prof de primaire. Au final je reprenais le travail le soir pour compenser les interruptions de la journée. Ça fait de longues journées.

      Ouf elles sont en vacances.

  • # pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

    Posté par  . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 20/06/20 à 21:51.

    Je vis en Espagne et pour l'instant la recommendation du gouvernement est de continuer le télétravail et notre entreprise suit la recommendation. Par ailleurs ils réfléchissent à proposer le travail sous forme optionnelle à tous les employés et au taux que chacun préfère, on avait déjà un collègue qui servait de POC depuis l'été dernier et ça se passe bien.

    L'ambiance bureau avec les jeux, les gâteaux d'anniversaires, les apéros etc me manquent un peu mais on a trouvé quand même quelques occasions (deux départs) pour se retrouver boire un verre entee collègues et nos groupes de randonnée et de VTT se réactivent pour organiser les prochaines ballades, donc je ne me sens pas déconnecté non plus.

    Mon bureau est à 20km de chez moi, dans une sorte de technopôle sans âme au milieu de nul part. Faire le trajet ne me manque pas et je ne me sédentarise pas. Au lieu de faire le trajet à vélo je fais des sorties plus intéressantes après le travail. Et comme j'habite en ville à 150m de la plage, si je finis à 17h je peux encore me faire 4 à 5h de plage, du paddle, du roller, du vélo ou faire des sorties en ville. Bref presque une deuxième journée dans la journée. Du coup le télétravail je suis pour (mais avec les enfants dehors).

    J'envisage de proposer à mon entreprise un télétravail nomade. Comme ma copine vit au Mexique, j'aimerai pouvoir travailler 1 mois sur 2 ou 3 depuis le Mexique. Et comme dans son état ils ont 9h d'écart avec nous je compte proposer de prendre en charge toutes les astreintes nocturnes pendant ces période, tout le monde serait gagnant. Seul bémol, mon bilan carbone. À voir aussi le cadre légal, l'imposition, les visas dans ce cas. Bon attendons déjà la fin de la crise sanitaire.

    • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

      L'un de mes salariés (en télétravail) a suivi sa copine en Argentine. Il a gardé son contrat français, son salaire versé sur un compte français. Je pense qu'il a déclaré qu'il suivait sa copine (en tous cas il n'a pas eu de gros problème de visa, et c'était pas un visa "travail", puisqu'il n'a jamais travaillé "en argentine" ! Pour l'histoire : il a même eu moins de problème que sa copine, qui a dû justifier qu'elle ne prenait pas le boulot d'un argentin…)

      Je ne sais pas si c'était légal, mais de notre côté, aucun risque légal. S'il y en avait un, c'était de son côté peut-être.

      • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

        Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

        Dans la plupart des cas, tu es censé payé des impôts dans le pays où tu exerce ton métier. Dans son cas, il aurait sans doute dû payer l'Argentine. Et je ne suis pas sûr qu'il n'y a pas de risque légale pour la boîte qui aurait sans doute dû payer des cotisations sociale en Argentine.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Dans tous les cas je préfère éviter de faire le margoulin et rester dans les clous.

        • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

          Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

          A ma connaissance, les règles concernant le paiement des impôts sur le revenu ne sont pas uniquement basées sur le pays où l'on exerce son métier (car on peut avoir des revenus dans plusieurs pays). Il y a notamment des conventions entre pays qui permettent de définir la résidence fiscale d'une personne et les règles associées. Ceci permet d'éviter d'être confronté à des problématiques de droit local divergent entre le pays de résidence, et le pays dans lequel on obtient ses principales sources de revenus (c'est une possibilité parmi d'autres), et le risque de devoir payer plusieurs fois des impôts sur les mêmes revenus.

          Il y a par exemple une convention avec l'argentine (je ne l'ai pas lue): https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/10_conventions/argentine/argentine_convention-avec-l-argentine_fd_1724.pdf

          • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

            Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

            Oui, c'est pour ça que je dis "la plupart des cas". Mais, souvent, les conventions, ne sont là que pour éviter la double imposition. C'est d'ailleurs le cas pour la convention avec l'Argentine:

            Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les salaires, traitements et
            autres rémunérations similaires qu'un résident d'un Etat reçoit au titre d'un emploi salarié ne
            sont imposables que dans cet Etat, à moins que l'emploi ne soit exercé dans l'autre Etat. Si
            l'emploi y est exercé, les rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
            Etat.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

          Que signifie "exercer son métier" dans le cas d'un salarié employé d'une boite française, qui bosse pour des clients français voire européens (aucun client argentin), dont le salaire est versé en € sur un compte bancaire français. L'employeur n'a évidemment pas de succursale en Argentine.
          ( problème réglé, maintenant il est en Espagne, toujours pour suivre la même compagne :D )

          • [^] # Re: pour l'instant 100%, envisage de passer en mode nomade

            Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

            On parle de l'endroit où est physiquement la personne.

            (remarque, c'est la même chose avec l'Espagne, sauf s'il y a une convention particulière avec la France).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Vive le télétravail

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

    Salut,

    Ça fait 10 ans que je télétravaille (plus ou moins, ça dépend des périodes, de certains projets, etc. Les conditions sont aussi différentes, etc.). Pour moi personnellement, c'est la seule bonne manière de travailler. Les avantages sont multiples, et plein de personnes (dans les commentaires ici ou ailleurs) les ont déjà cités. Donc je vais pas répéter, mais en conclusion: ça revient à un meilleur cadre de travail et de vie.

    C'est marrant car d'ailleurs en effet depuis des années, quand je parlais de télétravail en France, beaucoup de gens faisaient immanquablement des barrières mentales (sans jamais avoir vraiment essayé eux-même) et disaient que c'était en gros impossible (même si moi, tout comme des personnes innombrables dans le monde en sont la preuve contraire). Mais soudainement, depuis qu'une majorité de gens ont été forcé de télétravailler 3 mois, rendre cela permanent est devenu la grosse discussion. Y a des articles qui sort, des discussions un peu partout. J'en parlais même au téléphone l'autre jour avec un ami qui me disait avant qu'il ne pourrait pas se passer des bureaux et maintenant il me dit qu'il regrette que ça s'arrête, qu'il vit mieux son travail de chez lui et est même plus efficace. Il travaille dans une grosse multinationale et maintenant les employés commencent à s'activer pour changer les règles d'entreprise et avoir plusieurs jours de télétravail permis par semaine.

    Maintenant au sujet des peurs:

    Il voit que le télétravail diminue les arrêts de travail (moins d'accident de la route) et augmente la productivité. Mieux, les bureaux sont ils encore nécessaire au prix de l'immobilier ?
    C'est le premier stade, où certaines entreprises se trouvent déjà .

    Je suis pas sûr de comprendre, mais considères-tu cela comme un problème car l'entreprise y voit un gain? Au contraire c'est gagnant-gagnant. Oui il y a un gain pour les employés (qualité de conditions de travail, temps gagné, coût de la vie) et pour l'entreprise (productivité, loyer…). En effet, clairement l'aspect loyer est loin d'être négligeable et si les entreprises peuvent lâcher un peu de leurs locaux, c'est tout bénéf. Pourquoi une entreprise devrait-elle absolument avoir des espaces énormes? Idéalement on garde juste des espaces pour des réunions d'équipe, des rendez-vous avec des clients, quelques bureaux pour des cas particuliers, mais si les gens peuvent bosser chez eux, de partout même (pas juste à quelques kms, mais même au frais, dans la campagne, sans pollution, etc. Ou bien même à l'étranger au besoin) la majeure partie du temps, pourquoi s'en priver? Pourquoi serait-ce mal? Pourquoi faut-il absolument bloquer de l'espace pour un lieu finalement redondant. D'ailleurs quand on voit l'encombrement de l'immobilier, notamment dans les grandes villes (où les gens peinent à trouver un logement décent à prix raisonnable; Paris, on pense à toi!), je pense que c'est même un changement social et écologique nécessaire.

    Quant à la diminution des arrêts de travail, c'est pour moi bénéficiaire autant aux employés (qui aime être malade/blessé?) qu'aux entreprises (coût).

    Le second stade, on peux imaginer que la productivité du Français de chez lui n'a pas diminué, et donc on peux penser que la productivité d'un citoyen d'un pys à délocalisation ne diminuerait pas. Donc, pourquoi ne pas proposé l'emploi en télétravail de quelqu'un qui a sa maison dans un tel pays ? Tout en faisant passer la crise sanitaire comme responsable de tous les maux de l'entreprise ?

    Je pense que si les entreprises le voulaient, elles le pouvaient déjà (et s'en privaient d'ailleurs pas vraiment en fait; ça fait de nombreuses années qu'on voit beaucoup d'entreprises avec une partie de salariés dans des pays moins chers). En fait je me dis que ta dernière question est peut-être inversée. Si une entreprise se mettait à faire de la délocalisation à outrance (uniquement pour des raisons de coûts sans se préoccuper de la qualité du travail, du confort de travail, ou d'autres questions sociales), mettre cela sur le dos du télétravail, n'est-ce pas faire passer le télétravail comme responsable de tous les maux des salariés? :-)

    La seule vraie critique qui est clairement réelle et qu'on voit beaucoup depuis quelques mois (notamment dans les commentaires de ce journal), c'est le travail avec les enfants à côté. Néanmoins c'est lié aux conditions particulière du confinement où les enfants aussi étaient confinés. Mais en reprenant la vie courante, les enfants seront aussi censé reprendre école et compagnie.

    En conclusion, je dirais que le télétravail, c'est génial. Je le vis déjà depuis 10 ans, l'ai toujours dit et en suis profondément persuadé. Pour moi, refuser cela est principalement donner corps à des peurs souvent infondés, majoritairement basée sur une part d'inconnue. Et le fait que les entreprises y trouvent aussi leur compte est un avantage, pas un inconvénient (perso quand c'est pas un projet perso, je travaille que sur des projets qui me bottent et si j'arrive à faire réussir le projet ou à faire faire des économies à l'employeur, je suis heureux; je suis pas là pour les faire raquer).
    Si une entreprise devait vraiment faire des saletés à ses salariés, ce serait juste une mauvaise entreprise, et à la base je voudrais juste pas travailler pour eux (télétravail ou non). D'ailleurs la raison du mauvais coup (genre virer pour employer dans un pays pas cher à la place, ce qui semble être la peur que tu as) importe peu (ce serait principalement une excuse en fait). Je pense que le travail est principalement une expérience sociale (même en télétravail; les gens qui croient qu'on a plus de relation sociale juste parce qu'on travaille de chez nous comprennent juste pas grand chose d'après moi 😛) et il faut juste choisir des gens avec qui on veut travailler avant tout. C'est vrai, télétravail ou non.

    Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Vive le télétravail

      Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1). Dernière modification le 21/06/20 à 00:06.

      Salut,

      En conclusion, je dirais que le télétravail, c'est génial.

      Je ne suis absolument pas d'accord (enfin, un peu beaucoup quand même ;) ).

      Je dirais que ça dépend de ce qui t'entoure, et te rythme. Et de ton organisation pour bien gérer/différencier le temps travail/vie perso.

      Deux exemples :

      Exemple 1 : Quand j'ai fini ma thèse. Il me fallait du temps pour la rédaction du mémoire, et à l'époque je vivais seul. Comme j'avais fini le bout "horaires de cours à faire pour cette année", j'étais super tranquille pour bosser sur la rédaction. Tout s'est bien passé, jusqu'à la fin, mais j'ai très bien compris le soucis : plus de référentiel temporel. Au début, ça va. Tu te lève à une heure normale, tu te couche à une heure normale. Et puis ça commence à se décaller. Pas volontairement, hein. Mais quand tu sais que tu as un gros truc à faire, l'heure, le jour, tu perd la notion.

      Exemple 2 : Lors des grèves de fin d'année dernière, j'ai retenté, même si je savais que mon expérience en mode « isolement » était pour moi un peu source de stress. Mais bon, j'ai retenté, parce que je n'étais plus dans la même situation : en couple, donc pas isolé tout seul. Et bin dans un 3 pièces, c'est quand même un peu pénible d'être 24h/24 sur le dos de l'autre. Et ça s'aggrave si l'autre a peur (période corona-confiné).

      Le télétravail, ça ne s'improvise pas ;) Il faut beaucoup de travail en amont pour que ça soit rentable. Mais ça vaut le coup d'essayer de temps en temps :)

      • [^] # Re: Vive le télétravail

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Je ne suis absolument pas d'accord (enfin, un peu beaucoup quand même ;) ).

        Et moi je suis totalement en désaccord avec ton désaccord ;P

        Tout s'est bien passé, jusqu'à la fin, mais j'ai très bien compris le soucis : plus de référentiel temporel.

        Pour moi ce n’est pas lié au télétravail, mais au fait de travailler seul et de ne pas avoir d’interactions sociales en-dehors du travail. Ça se "soigne" en ayant des relations avec d’autres personnes que des collègues de boulot ;)

        Au début, ça va. Tu te lève à une heure normale, tu te couche à une heure normale. Et puis ça commence à se décaller.

        Ça m’arrive de temps en temps, le plus souvent quand j’ai le nez dans un gros projet. Puis au bout d’un moment je me re-décale, et reviens à la même heure que la plupart des gens. À aucun moment je n’ai vécu ça comme un problème.

      • [^] # Re: Vive le télétravail

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+10/-8).

        Et bin dans un 3 pièces, c'est quand même un peu pénible d'être 24h/24 sur le dos de l'autre.

        Euh… il faudrait peut-être un jour arrêter de trouver des "raisons" hors sujet (surtout dans un 3 pièces) à un autre soucis, la le problème est ailleurs, peut-être des discussions à avoir, ou au moins accepter que le télétravail est un révélateur non souhaité plutôt qu'une source…

        • [^] # Re: Vive le télétravail

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 21/06/20 à 09:36.

          Salut,

          Au risque de te décevoir, choisir des collègues ou une personne avec qui tu souhaite partager un toit, c'est pas exactement le même processus.

          Donc quand tu as l'habitude de passer un bout de temps avec les uns que tu as choisi pour certaines valeurs, et l'autre pour d'autres, se retrouver "coincé" (je ne l'ai pas resenti si fortement que ça, je te rassure ;) ), ça peut être moins agréable.

          D'où ma conclusion : ça ne s'invente pas le télétravail, sauf urgence.

          Et si tu crois qu'on n'a pas discuté dès le début du confinement pour se proposer des "règles" afin de le vivre bien, tu te trompe :)

          Seulement, comme le dit le proverbe : Chassez le naturel, il revient au galop ;)

      • [^] # Re: Vive le télétravail

        Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1).

        Je suis d'accord. J'étais pour le télétravail avant le confinement. J'ai trouvé ça bien pénible d'être seul toute la journée, je préfère être au bureau et pouvoir raconter des conneries avec les collègues. J'aime bien le temps de trajet le matin et le soir pour me couper la journée (après, j'ai 20 minutes de trajet). J'en ai marre d'avor des réunions où on n'entend pas la moitié des gens et l'autre moitié tape au marteau sur son bureau.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Vive le télétravail

          Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0).

          Mais ça s'organise le télétravail hein…

          Bien fait : tu continues à raconter des conneries aux collègues, et à avoir des interactions sociales type machine à café.
          Et pour les réunions, c'est une simple question de discipline, d'habitude, et d'utiliser le bon outil.
          Par exemple un outil qui permet le push-to-talk (genre mumble) c'est pas mal du tout pour éviter les cacophonies !
          Ou alors bien couper son micro quand on ne parle pas, si on est nombreux.
          On peut choisir de demander la parole par écrit, ou aussi d'avoir quelqu'un qui fait maître de visioconférence et gère les interventions, etc.

          Dans mon équipe actuelle de 6 personnes, ce n'est jamais cacophonique et je suis le seul a avoir une vraie expérience du télétravail (7 ans à 100%, et occasionnel ou limité pendant 5 ou 6 ans).

          Yth.

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

            Bien fait : tu continues à raconter des conneries aux collègues, et à avoir des interactions sociales type machine à café.

            Si tu as des exemples, je veux bien. D'expérience, un chat d'entreprise marche beaucoup moins bien. Et des témoignages que j'ai eu, personne n'a ce genre d'expérience en télétravail (une partie des gens en sont content, parce qu'ils n'apprécient pas leurs collègue).

            Et pour les réunions, c'est une simple question de discipline, d'habitude, et d'utiliser le bon outil.

            Je fais de la consultance, j'ai des clients différents chaque semaine (ou presque). Donc, c'est très compliqué à organiser. Avec mes collègues, ça se passe mieux, mais ça ne remplace quand même pas un tableau sur lequel on dessine (et dessiner à la souris, ça ne marche pas).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Vive le télétravail

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 20:16.

              Par exemple, dans mon équipe, il y a toujours des gens connectés avant les heures de réunions, pas toujours les mêmes, et ça papote de la vie, de chose et d'autres, parfois ça déborde un peu sur le début de la réunion quand tout le monde est là, mais pas plus.
              Et puis ça arrive de se parler à deux ou trois, avec comme excuse un sujet précis, et en pratique une fois le problème résolu on reste le casque sur les oreilles à papoter de choses et d'autres, quelques minutes, pas plus qu'une pause machine-à-café.

              Pour le tableau sur lequel tu dessine, peut-être que ça demande un peu de préparation, comme de par exemple avoir préparé ces schémas (à la main, scannés ?) à l'avance, parce que tu as une idée de ce qui va être demandé ?
              Je n'ai pas cette problématique, j'ai toujours été en télétravail au sein de la boîte, jamais fait de réunions avec des clients, sauf conf-call classique comme ça a toujours existé.

              Mais sinon, je te rejoins, même avec le meilleur outil de tableau blanc, dessiner (ou écrire !!) à la souris, ça ne marche pas. Après faut être graphiste et avoir une tablette et l'habitude, c'est une compétence à acquérir…

              Yth.

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

                Je ne suis pas totalement d'accord. Des logiciels commme draw/inkscape ne sont pas des logiciels de tableau blanc mais sont utilisables comme tels via la fonctionnalité de partage d'écrans des logiciels de visioconférence. Avec eux pas besoin de tablette graphique pour faire des formes parfaites et des flèches droites du premier coup, une souris suffit généralement.

                Du reste pas besoin de compétence particulière pour gribouiller sur tablette graphique, juste un peu de pratique. Celui qui fait des dessins moches sur un tableau physique continuera de faire des dessins moches sur tableau blanc en ligne mais ça osef.

                L'avantage du tableau blanc numérique c'est que tu peux alterner avec du clavier pour faire des légendes lisibles et qu'il est plus facilement redistribuable et retravaillable après coup (la photo d'un tableau blanc, c'est plus compliqué, tu doit faire de la retouche d'image ou recréer dans un logiciel).

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

                Par exemple, dans mon équipe, il y a toujours des gens connectés avant les heures de réunions, pas toujours les mêmes, et ça papote de la vie, de chose et d'autres, parfois ça déborde un peu sur le début de la réunion quand tout le monde est là, mais pas plus.

                Oui, ça marche pour les gens avec qui tu bosse. Mais il y a plein de gens avec qui je ne bosse pas (ou pas régulièrement) avec qui je discutais au bureau et où il n'y a plus de discussion avec le confinement. Pareil pour les resto à midi (ou même simplement un sandwich), maintenant je mange tout seul.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  . Évalué à 3 (+3/-2).

            Tu es entrain d'expliquer que quand ça marche, ça marche ? Ça fonctionne avec beaucoup de choses comme argumentation.

            • [^] # Re: Vive le télétravail

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Non, je dis que quand ça ne marche pas, il y a moyen d'essayer des choses pour faire en sorte que ça marche moins mal au minimum, voire bien au bout d'un moment.

              Mais il faut s'habituer aux outils, en changer jusqu'à trouver ceux qui servent vraiment, et avec lesquels la majorité de l'équipe est à l'aise, etc.
              Heureusement il y en a pléthore, dont beaucoup qui vont très bien fonctionner à la fois sur PC et smartphone, ce qui peut être très pratique quand on attend son môme à son cours de (insérez ici ce que vous voulez) et qu'on a une heure à tuer, et qu'on peut répondre à des questions des collègues ou se faire une petite réunion de travail un verre à la main.

              Bref, ça s'organise, exactement comme il a fallut organiser l'open-space (la pire organisation du travail possible de mon point de vue, et pourtant la plus répandue dans l'informatique ! comme quoi on arrive même à organiser cette infamie…).

              Yth.

      • [^] # Re: Vive le télétravail

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 10:59.

        Exemple 1 : Quand j'ai fini ma thèse. […] Au début, ça va. Tu te lève à une heure normale, tu te couche à une heure normale. Et puis ça commence à se décaller.

        Pour ce qui est des horaires, tu ne peux pas comparer un projet perso (une thèse est un projet perso, tu fais ça pour toi, pour ton diplôme et ta note, pas celle du voisin) et un travail pour un tiers. Même chez toi, tu ne vas pas travailler soudainement énormément plus juste parce que tu es soudainement dans ton confort personnel (je ne dis pas que ce n'est pas possible de travailler bien trop par rapport aux heures payés, mais les gens qui font cela le font aussi dans un bureau d'entreprise; j'ai vu de cela dans ma carrière). C'est aussi la même raison pour laquelle un employeur qui travaille sur un des grands projets de sa vie (son entreprise) ne peut pas se permettre de demander à ses employés de faire des concessions et des sacrifices pour l'entreprise (enfin certains le font, j'ai aussi vu ça; ben ce sont de mauvais patrons en général). On peut faire cela pour soi, pas pour un patron (ou alors on appelle ça des heures supplémentaires, et c'est bien payé et optionnel! C'est un choix valable dans ce cas seulement). C'est juste vivre sainement; c'est normal de mettre sa qualité de vie privée en priorité des besoins d'autrui.

        Donc perso mon expérience me fait dire que tous, on sait faire la différence entre ce qui nous importe vraiment vraiment et non. Pour mes projets persos (on le sait ici, j'en ai plus d'un!), je suis quelqu'un qui a tendance à travailler vraiment trop. C'en est limite mauvais pour ma santé parfois. Mais quand je bosse pour un projet tiers, je ne fais plus dans l'exagération. Pourtant je le disais, je n'accepte de bosser que pour de bons projets que j'apprécie et que je veux vraiment voir réussir. Je compte pas mes heures particulièrement et j'en suis plus à travailler déjà un peu plus que je ne devrais (contractuellement) puisque j'apprécie aussi ces projets tiers. Mais j'exagère pas pour autant, contrairement à mes propres projets.

        Ah et comme le disait un autre commentaire, on peut de temps en temps travailler un peu hors horaires ponctuellement, genre pour achever un gros projet particulier. Mais on se recale alors vite après et on récupère ses heures les jours suivants. De toutes façons, si y a des collègues ou clients, c'est obligé. Tu vas pas les appeler ou leur envoyer un email à minuit.

        Exemple 2 : […] Et bin dans un 3 pièces, c'est quand même un peu pénible d'être 24h/24 sur le dos de l'autre. Et ça s'aggrave si l'autre a peur (période corona-confiné).

        Quand j'étais en banlieue parisienne, j'ai été 2 ans dans un studio (une pièce donc!) 31m², on était 2 à travailler et on le vivait très bien. Ça reste faisable de travailler même dans un petit chez-soi. Et c'était pas un 3 pièces, ça me paraît quand même confortable 3 pièces pour 2. Ensuite c'est sûr, tout dépend de plein de choses, et je conçois que cela soit compliqué pour certaines personnes. Perso je suis content de rester en famille. C'est genre 100 fois plus agréable pour moi. Mais c'est personnel.

        Néanmoins j'aimerais rappeler que le télé-travail donne aussi de nouvelles possibilités. On n'est plus obligé d'être juste à côté de son travail! À une époque, je vivais en Corée et travaillais pour une entreprise à Tokyo. À un autre moment, je travaillais pour un centre de recherche à Caen depuis Paris. Et là depuis quelques temps, je vis dans une petite ville du sud de la France. On paie 2 fois moins que notre précédent loyer de 26m² parisien pour presque 4 fois plus grand. Et maintenant on peut dédier une pièce à son travail. Alors je ne sais pas où tu habites, mais déménager dans un endroit peut-être moins cher et plus agréable est aussi une possibilité. Tu pourrais alors avoir plus de pièces et te faire un bureau avec un panneau "🛑 défense d'entrer pendant le travail". 😃

        Ensuite c'est sûr que c'est un choix. Je sais que certains veulent absolument rester à Paris ou dans d'autres grandes villes. Ils ne supportent pas d'être même en banlieue, et je parle même pas de la campagne (sauf pour les vacances). Moi je sais que perso je vis 10 fois mieux depuis que je suis dans ma petite ville de campagne. J'ai le marché 2 fois par semaine à 1 min de chez moi, j'achète des produits locaux, j'ai plus d'espace, beaucoup moins de monde et de bruit dehors, moins de pollution, il fait plus souvent beau, etc. Là maintenant j'échangerais pas mon nouvel habitat pour l'ancien si on me proposait de revenir sur Paris (même si soudainement le bailleur décidait de nous faire payer moins cher!).

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Re: Vive le télétravail

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          Salut,

          Oui, c'est super confortable un 3 pièces par rapport à un studio. Aucun doute là dessus.

          Sauf qu'on a pris des habitudes (qui ne sont pas imbrisables, hein), mais qui me semblent (moi) sensées :

          • dans la chambre, aucun écran ne rentre. Pas même un téléphone. C'est une pièce repos. Il y a une exception, c'est le réveil (qui ne sonne plus, mais affiche l'heure),
          • le salon, c'est l'espace détente. Télé, console, repas, etc. donc, là, on peut parler de tout, de rien, enfin détente quoi,
          • et donc il reste une pièce, celle qu'on a arrangé en bureau pour deux.

          Sauf que j'ai pas cherché la personne avec qui je souhaitais vivre pour travailler avec elle. On a pas mal de passions identiques, tant en informatique qu'en vie sociétale. Mais j'ai trouvé que par moment, c'était difficile. Moi j'aime bien être super au calme, pas de bruit sauf besoin. Elle, elle cause à ses ordinateurs. J'ai bien évidemment fait le truc le plus simple : casque et musique, mais ça marche pas toujours. Si ce que je code est facile, no problem. Si j'ai besoin de me concentrer sur une doc, là c'est moins évident. Et pour elle également, si j'ai mis mon casque, j'entend plus rien. Donc c'est un peu dialogue de sourd.

          On a tenté quelques autres solutions, hein ;) mais rien de bien concluant pour le moment.

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

            Pour rappel aussi, le télétravail n'implique pas le travail à la maison seulement. On peut louer des lieux de travail de coworking par exemple, ça se fait de plus en plus et ça peut être un compromis acceptable (plus proche que son boulot, mieux situé genre en centre ville plutôt qu'en zone industrielle mal desservie).

            Cela peut aider ceux qui n'aiment pas bosser seuls, qui veulent un contact physique social régulier ou qui veulent étendre leur réseau ou culture car tu croises des gens de domaines très variés.

            Le télétravail est un outil qui peut changer radicalement le besoin en transport et en organisation du territoire, on a peut être une raison historique à saisir pour remettre en cause les anciens dogmes à ce sujet.

            • [^] # Re: Vive le télétravail

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

              On peut louer des lieux de travail de coworking par exemple, ça se fait de plus en plus et ça peut être un compromis acceptable

              Il doit y avoir un bout de contexte qui me manque pour comprendre ta suggestion. Parce que là tu donnes l’impression de suggérer que l’employé paie pour pouvoir aller travailler, ce qui me semble complètement délirant.

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-2).

                En quoi c'est délirant ? C'est une question de choix et de préférence.

                Si ton logement n'est pas apte pour télétravailler (ou que tu ne souhaites pas bosser chez toi) mais que l'entreprise n'a pas de locaux près de chez toi (voire pas de locaux du tout), en quoi est-ce aberrant de payer pour travailler en dehors de chez soi sans pour autant aller sur le lieu de travail de l'entreprise s'il n'existe pas ou pour économiser du temps de transport (voire de carburant) ?

                Tu payes ici un service, ce n'est pas très différent de certains qui vont acheter un logement plus grand pour rendre le télétravail à domicile plus sympa. Dans les deux cas tu payes.

                Après tout est objet de négociation en fonction de ton employeur, de ta situation, etc. Si l'entreprise économise un peu en loyer car elle peut avoir un local plus petit grâce au télétravail, elle peut reverser une partie du gain aux employés pour qu'ils louent ailleurs par exemple.

                • [^] # Re: Vive le télétravail

                  Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

                  J'étais persuadé que—hors cas exceptionnel comme le confinement—c'était à l'employeur d'assumer les frais du travail à distance (eg. matériel, électricité, accès internet, bureau, etc.) de ses salariés.

                  Dans le cas de travail dans un espace de coworking, ça aurait dont été à l'employeur de payer cet espace. Je pense que dans le cas d'un travail à la maison, l'employé aurait du toucher une compensation (probablement forfaitaire) pour tout ça.

                  Mais je ne retrouve pas cela là en 5 min, du coup soit je l'ai rêvé, soit c'était le « ça devrait être comme ça » d'un pote syndicaliste, soit ça a été enlevé par les ordonnances de 2017 pour rendre le télétravail moins contraignant et plus accessible.

                  Par contre je me souviens bien avoir discuté avec un mec à qui justement son employeur parisien lui payait au jour sa place dans un espace de coworking provincial ; ça doit donc être possible à mettre en place avec son employeur. Il en était d'ailleurs très content, car il voyait des gens, qui n'étaient pas des collègues, et avait un meilleur cadre de vie qu'à Paris. Par contre, il faisait quand même de la route pour se rendre à l'espace de coworking.

                  J'aime bien travailler à distance, mais les points qui me gêneraient pour y passer à 100% sont justement ceux liés à l'espace de travail:

                  • mon bureau est petit,
                  • mon fauteuil est tout pourri, et ça commence à se faire sentir au niveau du dos,
                  • j'ai de la moquette au sol, je l'ai défoncée en trois mois bien plus que les 10 ans précédents,
                  • je n'ai pas dimensionné mon ordinateur portable pour bosser dessus,
                  • je ne tiens pas à utiliser mon téléphone personnel dans un contexte pro,
                  • etc.

                  J'ai les moyens financiers de résoudre la plupart de ces problèmes ; tous les employés éligibles au télétravail probablement pas. (pour la moquette, c'est mon proprio qui sera pas content…).

                  • [^] # Re: Vive le télétravail

                    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                    Quelle boîte en 2020 ne fournit pas laptop et smartphone à ses employés qui télétravaillent?

                    Le reste c'est adaptable à peu de coût, mon bureau de télétravail c'est une biblio Ikea Billy à 60€ pour l'écran, la docking et les accessoires, un bureau Ikea Micke à 40€ pour le clavier et la souris que j'ai réhaussé en mode bricole, une planche de bois de recup et deux équerres pour faire un support du laptop avec écran au même niveau que l'écran externe, et un tabouret de bar.

                    Pour 3x rien ça fait un bureau compact, pour 2 écrans et permettant d'alterner la position assise et debout (et j'ai toujours en plus un support de laptop maison (en fait une planche) pour poser le laptop + avoir un espace pour une souris quand je veux me poser un moment sur mon canapé ou ma rocking chair (généralement le poste dédié pour le quart d'heure emails le matin et en fin de journée)

                    Chacun son système mais au final les problèmes de comfort sont facilement résolu et ça n'a pas besoin de coûter une fortune.

                    • [^] # Re: Vive le télétravail

                      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

                      OMT, l'organisation du travail mondial, avec qui plein de pays signe des accords dont la france (WMO) a un article qui interdit de faire payer les employé pour travailler.

                      oui carrement, je comprend ton point de vu mais il va falloir pas mal de temps pour que cette article change :) sinon c'est illégal, tous simplement.

                      • [^] # Re: Vive le télétravail

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-2).

                        OMT, l'organisation du travail mondial, avec qui plein de pays signe des accords dont la france (WMO) a un article qui interdit de faire payer les employé pour travailler.

                        Tout dépend de la situation mais je ne pense pas que ce soit si simple.

                        Par exemple, sans télétravail, je suis obligé d'aller sur le site de mon entreprise. Et de manger entre midi et deux aussi.

                        Pourtant, ce sont des dépenses que l'employé doit faire. C'est parfois aidé avec l'abonnement au transport en commun payé par moitié (mais l'autre moitié est à charge), mais pour la voiture ou le vélo c'est à tes frais. De même pour la bouffe, pas tout le monde ne fourni une cantine ou des tickets restos : l'employé se débrouille.

                        Je connaissais aussi un employé qui vivait à Paris pour travailler à Marseille. En gros il faisait l'aller-retour le weekend. L'entreprise ne lui avait pas payé l'hôtel ou la location ni le déplacement car c'était son choix de rester vivre à Paris pour bosser sur site à Marseille.

                        Ici on est un peu dans ce genre de cas de figure. L'employé a plusieurs possibilité pour travailler : renoncer au télétravail (s'il n'est pas forcé), télétravailler à la maison ou en dehors avec les équipements de son choix (s'il veut une chaise haut de gamme, c'est lui que cela regarde).

                        L'employeur doit participer à payer certaines choses, c'est dans la loi depuis quelques temps maintenant. Mais il y a des choses comme pour le transport qui ne le seront probablement pas ou sous forme de négociation entre employeur et employé.

                      • [^] # Re: Vive le télétravail

                        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

                        Je pense qu'il faut distinguer le cas d'une entreprise qui te force à faire du télétravail d'une pour lequel c'est optionnel. Si c'est optionnel, tu t'organises comme tu veux et il y a quand même un gros flou entre les conditions nécessaires et les conditions optimales.

                        Par exemple au bureau de ton entreprise tu n'as pas forcément la liberté du mobilier que tu choisis, de l'exposition de ton poste de travail par rapports aux fenêtres, ni de ton voisin le plus proche. Pour faire du télétravail, tout ce qui est nécessaire, c'est un ordinateur, une table et une chaise. Et ça en général tout le monde a une table et une chaise, à minima dans sa cuisine. Du coup tu peux difficilement dire que ton entreprise t'impose de payer quoique ce soit si tu décides de customiser un peu ta place de travail à la maison, chose que souvent tu ne pourrais même pas faire au bureau.

                    • [^] # Re: Vive le télétravail

                      Posté par  . Évalué à 3 (+5/-3).

                      Mouai, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, le confort pour bosser 8h par jour devant des écrans, ça coute un peu plus que quelques meubles Ikea…

                      • Une bonne chaise de bureau : 500-600€ minimum.
                      • Un écran supplémentaire : 150-250€.
                      • Des bras pour écran, un modèle de qualité coute environ 250€ (pour 2 écrans).
                      • Un bureau télescopique, entre 700 et 1000€.
                      • Une clim : quelques k€ (j'en ai aucune idée).
                      • De l'espace (une pièce supplémentaire dans l'appartement) pour pouvoir travailler confortablement : 20-50k€. Et ça ne s'improvise pas trop… Quelqu'un mentionnait une dégradation massive de sa moquette à cause de la chaise de bureau, j'ai le même problème.
                      • Une prise en charge (partielle) des frais de bouche : 100€ par mois.
                      • Des outils de travail à distance confortables et performants (pas juste de la visioconférence)… C'est pas forcément une question de prix, il faudrait plutôt adapter nos workflow/outils. Moi je suis plus ou moins obligé de faire du remote desktop (NoMachine) en dual screen sur une grosse station de travail, ben quand tu rajoute la couche VPN/F5, c'est pas super confortable (le premier mois ça a été compliqué, ça c'est beaucoup amélioré depuis).

                      Tout ça c'est des choses auxquelles j'ai accès au boulot sans le moindre problème.

                      Pour les écrans, on a été autorisé à les emmener chez nous. Mais le confinement ayant été décidé du jours au lendemain dans ma boite, tout le monde n'a pas eu l'opportunité de les emmener (sans compter ceux qui sont en transport en commun).

                      Un de mes collègues a demandé s'il pouvait acheter un fauteuil de bureau digne de nom avec sa carte pro, la réponse à été négative. On a plus tard été autorisé à venir sur site pour récupérer son fauteuil, mais quand tu es un parisien sans voiture qui a mal au dos (à cause de ton fauteuil), c'est un peu compliqué.

                      L'une des inquiétude que j'avais au début de ce confinement, c'est que les entreprises qui ne sont pas habituées au télétravail allaient découvrir qu'elle pouvait faire plein d'économies.
                      Et à cause de l'urgence, même si chez nous je ne pense pas qu'il y ait eu d'annonces concernant des renégociations de contrat à plus long terme; quand bien même on nous à demandé de rester en télétravail jusqu'à (probablement) septembre; ces économies se feraient au détriment des employés.
                      Pour l'instant, mes craintes sont avérées.

                      • [^] # Re: Vive le télétravail

                        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                        • Une bonne chaise de bureau : 500-600€ minimum.

                        Tu peux trouver pour moins, mais oui c'est très chère.

                        • Un écran supplémentaire : 150-250€.

                        Perso je travail avec 3 écrans et j'ai toujours travaillé avec un écran principal de plus grande qualité que les autres. J'ai acheté mon troisième écran à 10€ en occasion. Il me convient parfaitement (de toute manière j'ai pas la place pour 3 écrans aussi grand que mon principal sur mon bureau.

                        • Des bras pour écran, un modèle de qualité coute environ 250€ (pour 2 écrans).
                          • Un bureau télescopique, entre 700 et 1000€.

                        Je n'ai jamais eu ça en présentiel comme chez moi. 2 de mes 3 écrans sont bien aligné à mes yeux le troisième est légèrement trop haut ça ne me dérange pas le moins du monde.

                        Des outils de travail à distance confortables et performants[…]

                        J'aurais bien aimé remplacer mon casque par un micro de bureau + une enceinte hyper directive. J'ai rien trouvé d'autre que ça comme enceinte directionnelle, ça a l'air cool, mais le prix est vraiment trop prohibitif pour moi.

                      • [^] # Re: Vive le télétravail

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+16/-7).

                        […] ça coute un peu plus que quelques meubles Ikea…

                        J'ai l'impression qu'un des avantages du test du confinement est de voir aussi qui sait s'adapter et ne pas demander des trucs délirants (Des bras pour écran??? Jamais eu ça même au bureau, et je n'en vois pas l’intérêt; une bonne chaise de bureau ne coûte pas 100 € mais certainement pas 500 non plus si tu fais attention où acheter…), à défaut d'avoir commencé en télétravail et pu voir les dégâts pendant la période d'essai.

                        Quelqu'un mentionnait une dégradation massive de sa moquette à cause de la chaise de bureau,

                        Ca serait pareil chez moi (je suis en télétravail depuis plus de 10 ans) si je n'avais pas un tapis à 10 € sous la chaise, impressionnant.

                        Tout ça c'est des choses auxquelles j'ai accès au boulot sans le moindre problème.

                        Du trajet de transport est compris la dedans.
                        Et si tu as accès à ce matériel au bureau, tu l'aurais aussi chez toi, le matériel n'est pas le sujet (ou alors tu ne l'auras plus au bureau le jour où ça sera cassé si choix différent fait entre temps)

                        Une prise en charge (partielle) des frais de bouche : 100€ par mois.

                        La, c'est d'un haut niveau, ça montre tellement comment rien n'est compris… La prise en charge (partielle) du repas du midi est pour compenser la différence de prix entre le lieu de travail et la maison, que devient la différence de prix quand le lieu de travail est la maison?

                        Pour l'instant, mes craintes sont avérées.

                        Ou tes attentes sont délirantes, au choix.


                        allez-y, moinsez à défaut de pouvoir me jeter des pierres (c'est à la mode et bien vu par du monde il parait), mais ne vous étonnez pas d'un conflit, vous vous y mettez pour avec ce genre de comportement… La nature humaine ne cessera jamais de m'étonner.

                        • [^] # Re: Vive le télétravail

                          Posté par  . Évalué à 7 (+7/-1).

                          L'avantage de bosser dans des grosses boites c'est qu'elle ont un service EHS et des syndicats qui tapent sur les doigts afin d'améliorer les conditions de travail de leurs employés, et question matériel/bureautique, elles ne regardent pas trop à la dépense.

                          Oui une chaise ergonomique de qualité coûte 500€.
                          Les Hermann Miller Aeron (qui est je crois un des modèles ergo de référence), c'est 1000$.
                          Je n'arrive pas à trouver le catalogue de notre fournisseur, mais nos modèles ressemblent à des Hermann Miller Lino (580$).

                          Sinon jette un œil chez Bureau Vallée (c'est sensé être du discount), le fauteuil ergo le moins cher est à 288€ TTC.

                          Et si tu as accès à ce matériel au bureau, tu l'aurais aussi chez toi, le matériel n'est pas le sujet (ou alors tu ne l'auras plus au bureau le jour où ça sera cassé si choix différent fait entre temps)

                          Si, justement, l'essentiel de mon message tourne autour du matériel. Je pourrait en effet l'avoir chez moi, mais la question est "qui c'est qui paye ?". Aujourd'hui, c'est pas moi, et j'apprécie.

                          Quelqu'un mentionnait une dégradation massive de sa moquette à cause de la chaise de bureau,

                          Ca serait pareil chez moi (je suis en télétravail depuis plus de 10 ans) si je n'avais pas un tapis à 10 € sous la chaise, impressionnant.

                          Moi aussi, j'ai investit dans la plaque en plastique Ikea faite pour ça, sauf que les poils de ma moquette sont orientés dans une certaine direction et que la plaque se déplace sous les roulettes. Tous les jours il faut que je remette tout en place.
                          J'ai essayé un tapis, mais il faisait des plis sous les roues. Je pourrai certainement trouver un autre tapis, mais bref, encore en petit soucis à gérer.

                          Du trajet de transport est compris la dedans.

                          Non, j'ai choisi de vivre à quelques minutes de mon boulot.
                          Mais en effet, pour ceux qui avaient l'habitude de se faire financer 50% de leur pass Navigo, ça fait toujours ça de plus à dépenser.

                          La, c'est d'un haut niveau, ça montre tellement comment rien n'est compris… La prise en charge (partielle) du repas du midi est pour compenser la différence de prix entre le lieu de travail et la maison, que devient la différence de prix quand le lieu de travail est la maison?

                          En fait on a un resto d'entreprise ou j'ai un plat équilibré entrée-plat-dessert pour environ 3.50€. Et je n'ai ni cuisine ni vaisselle à faire, encore un petit truc que j'apprécie.

                          Le message que je veux faire passer, c'est que mon salaire, qui je le sais est un peu en dessous de ce qu'offrent d'autres, me convient parce que j'ai toutes ces petites choses. Parce que c'est ce que j'ai négocié.

                          Lorsque tu souhaites être principalement en télétravail, tu anticipes toutes ces choses, et tu négocie ton salaire en fonction des frais que cela incombe d’aménager un espace de travail chez toi (matériel, pièce en plus…).

                          Le problème aujourd'hui, c'est que les entreprises qui n'était pas habituées au télétravail n'ont pas vraiment conscience de ça, et c'est l'employé qui doit gérer.

                        • [^] # Re: Vive le télétravail

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+5/-2). Dernière modification le 22/06/20 à 20:31.

                          une bonne chaise de bureau ne coûte pas 100 € mais certainement pas 500 non plus si tu fais attention où acheter…

                          Honnêtement, une bonne chaise de bureau, si tu veux pas avoir le dos pété à 40 ans c’est dans ces prix là (500 à 700€). Les chaises qu’on a au bureau par exemple coûtent environ 750$ (environ 500€).

                          allez-y, moinsez à défaut de pouvoir me jeter des pierres (c'est à la mode et bien vu par du monde il parait),

                          C’est marrant, parce que je serai peut-être passé à côté de ton commentaire en temps normal, mais ce genre de phrase, ça déclenche le moinssage automatique.

                      • [^] # Re: Vive le télétravail

                        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 22/06/20 à 11:25.

                        Tu grossis largement le budget nécessaire. L'exemple.que j'ai donné montre que pour une fraction infime du budget que tu mentionnes tu peux avoir un truc personnalisé et comfortable ( des bras •_• ).

                        Honnêtement, j'ai longtemps eu des chaises de bureau et même des fauteuils de direction (les gros machins en cuir oú tu peux t'affaler et faire le méchant de l'inspecteur gadget). Ben en fait c'est pas ça qui fait le confort. Ce qui fait le confort, c'est de ne pas être tout le temps dans la même position. J'ai eu des douleurs dorsales pendant des années, maintenant j'alterne toutes les heures entre station debout, assis sur un tabouret au même endroit, assis sur une chaise (de bistrot en plastique), assis sur mon canapé. Plus rien. C'est la mobilité qui fait le confort, pas le coût ou le niveau de gamme de la chaise.

                        Soit dit en passant ça me fait rire cette mode des faux sièges baquet de bagnole, ça n'a jamais été pensé pour être confortable mais pour ne pas que ton corps se balade de tous les côtés sous les forces non gravitationnelles et que ton harnais te maintienne bien en cas de crash. Perso je n'ai jamais risqué de faire un tonneau en utilisant vim. Ça doit être un tric d'emacsien avec les contorsions nécessaires pour les raccourcis clavier.

                        Tu as le droit de t'adonner à toutes les déviances que tu veux mais il faut savoir faire la distinction entre ce qui est nécessaire pour acoir un confort adéquat et ce qui est du luxe.

                        • [^] # Re: Vive le télétravail

                          Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

                          Soit dit en passant ça me fait rire cette mode des faux sièges baquet de bagnole…

                          Il a été montré plusieurs fois que ces chaises ne sont aucunement des chaises ergo dignes de ce nom.
                          C'est du matériel de Youtubeur. Les entreprises qui se préoccupent un peu de la santé de leurs employés n'achètent pas ça.

                        • [^] # Re: Vive le télétravail

                          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                          Salut,

                          J'ai eu des douleurs dorsales pendant des années, maintenant j'alterne toutes les heures

                          Complètement d'accord. Et y'a pas que le dos qui en bénéficie.

                          En ce qui me concerne, mes jambes en bénéficient, mes yeux en bénéficient. Sur le plan physique.

                          Et pour l'employeur, comme ma pose régulière est généralement courte, il en bénéficie aussi : je prend un peu de recul, et du coup je peux me demander si j'opte pour la bonne solution ou si je suis en train de foncer tête baissée dans une mauvaise direction. ;)

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  . Évalué à 2 (+3/-3).

                Il doit y avoir un bout de contexte qui me manque pour comprendre ta suggestion. Parce que là tu donnes l’impression de suggérer que l’employé paie pour pouvoir aller travailler, ce qui me semble complètement délirant.

                Je ne vois nulle part ou il aurait dit que tu devais sortir l'argent de ta poche. Ce sont des choses qui peuvent être négociées, certaines conventions collectives de travail prévoient un dédommagement en terme de loyer.

                Et après il y a aussi les cafés, les bibliothèques/médiathèques municipales, voire les parcs. Personne t'empêche par beau temps de déplier une table et une chaise et de t'installer dans le kiosque à musique du parc proche de chez toi =]

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+2/-5).

                Le contexte manquant est sans doute que la plupart des gens dans ces espaces sont en indépendant et donc que le budget est pour eux dans tous les cas.

                Mais même en salarié il faut peut-être arrêter de voir les choses que d'un côté, pour l'employeur tu as un seul nombre utile, c'est ton coût total (comme… pour les indépendants!); si tu l'aides pas et ben normal que ton salaire net soit inférieur à celui qui demande un truc moins cher pour travailler, bref 100% normal que tu sois payé moins si tu souhaites des avantages en nature, il faut assumer ses choix… je parle bien évidemment à coût total identique, pas "méchant employeur".

                A noter que contrairement à ce que certains disent (coucou cgt ou leurs soutiens sans curiosité) il y a déjà des lois pour compenser, prime de télétravail obligatoire + remboursement accès internet PC etc, au final le télétravail est gagnant pour les 2 parties (moins cher pour employeur et plus de revenu pour employé).

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 22:39.

                Soit exactement ce que tu fais quand tu vas bosser.
                Sauf si tes trajets sont remboursés à 100%, moi pas, très loin même, donc en temps normal je paye pour aller bosser, sauf en télétravail justement…

                Yth.

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 13:39.

            kaos : Boules Quies et communication par mail :D

            • [^] # Re: Vive le télétravail

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Salut,

              Boules Quies et communication par mail :D

              Si ça dérange pas je préfère en général casque + irc :p

              Mais je dois être vieux jeu… ;)

              • [^] # Re: Vive le télétravail

                Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

                Mais je dois être vieux jeu… ;)

                Le mail a au moins 10 ans de plus qu'irc.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Vive le télétravail

                  Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 17:54.

                  Salut,

                  C'est même pire que ça :)

                  Mail : 1965
                  IRC : 1988

                  Enfin, c'est ce qu'en dit wikipédia ;)

    • [^] # Re: Vive le télétravail

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

      La seule vraie critique qui est clairement réelle et qu'on voit beaucoup depuis quelques mois (notamment dans les commentaires de ce journal), c'est le travail avec les enfants à côté. Néanmoins c'est lié aux conditions particulière du confinement où les enfants aussi étaient confinés. Mais en reprenant la vie courante, les enfants seront aussi censé reprendre école et compagnie.

      Cela peut être plus compliqué. Les nouveaux-nés sont généralement à la maison. Parfois les jeunes enfants de moins de 3 ans aussi. Les enfants handicapés peuvent aussi être à la maison dans certains cas. Ensuite les horaires de l'école ne sont pas toujours les mêmes que ceux du boulot. Enfin, les pauvres ici sont désavantagés. C'est plus facile de faire du télé-travail dans une grande maison que dans un 2 pièces avec 5 enfants.

      • [^] # Re: Vive le télétravail

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-2).

        Cela peut être plus compliqué. Les nouveaux-nés sont généralement à la maison. Parfois les jeunes enfants de moins de 3 ans aussi.

        Mais quand tu travaillais sur site, c'était globalement pareil.
        Donc soit les enfants étaient gardés à l'extérieur (crèche, famille, autre) ou alors à la maison par l'autre parent qui ne travaille pas.

        La difficulté est de gérer des enfants à la maison en travaillant en même temps. Ce qu'ont vécus beaucoup de parents dans ces circonstances. Or ici normalement tu n'as pas à t'en occuper en travaillant car ils sont gardés par quelqu'un d'autre même si c'est sous le même toit.

        J'ai un nourrisson et je télétravaille avec ma femme au foyer, cela se passe bien. Elle s'occupe de l'enfant quand je travaille et les gênes assez rares.

        C'est plus facile de faire du télé-travail dans une grande maison que dans un 2 pièces avec 5 enfants.

        Oui, tout à fait. Après on peut aussi télétravailler en dehors de chez soi, c'est une option viable aussi.

        • [^] # Re: Vive le télétravail

          Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

          J'ai un nourrisson et je télétravaille avec ma femme au foyer, cela se passe bien. Elle s'occupe de l'enfant quand je travaille et les gênes assez rares.

          Attend que ca grandisse avant de tirer des conclusions :-)

          Ma femme travaille a taux réduit, et donc 3 jours par semaine, les enfants sont à la maison. Les pleurs, les crises de colère, les objets qui volent, ma femme qui rouspète après les enfants (surtout celle de 3 ans), les enfants qui débarquent à tout moment, tout cela rythme ma journée de travail. Garder le fil quand on code est super compliqué car il faut arriver à faire une abstraction totale de son environnement. Faire une présentation ou participer à un meeting sans être sur mute 99% du temps, ca tient du miracle. Bon, il est vrai que je ne suis pas dans une pièce séparée, mais la configuration de l'appartement ne permet pas trop autrement.

          Sincèrement, c'est super chaud. Le soir, je suis juste épuisé d'avoir essayé de faire ma journée. Casque anti bruit obligatoire. J'adore le télétravail habituellement, mais vraiment avec des enfants en bas age, pendant cette période stressante pour nous comme pour eux, c'est vraiment tendu.

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-3).

            Garder le fil quand on code est super compliqué car il faut arriver à faire une abstraction totale de son environnement.

            Ça ça dépend des gens je dirais. Il m'est déjà arrivé de travailler dans un train sans problèmes, un peu de musique et c'est parti.

            Sincèrement, c'est super chaud. Le soir, je suis juste épuisé d'avoir essayé de faire ma journée. Casque anti bruit obligatoire. J'adore le télétravail habituellement, mais vraiment avec des enfants en bas age, pendant cette période stressante pour nous comme pour eux, c'est vraiment tendu.

            Tu parles de la période du confinement j'ai l'impression, qui est particulière à cause des dispositions (peu de possibilité de sortir, stress global, etc.). Je n'en ferais pas une généralité.

            Après la situation dépend évidemment de ton logement, de toi même (certains s'adaptent mieux au bruit que d'autres) et aux enfants (certains sont très calmes même en bas âge, d'autres pas du tout).

            Ce que je voulais dire c'est qu'un enfant à la maison peut ne pas être gênant pour le télétravail à domicile. Mais cela dépend du cas, peut être que dans ton cas télétravailler dans un espace de coworking ou arrêter temporairement le télétravail peut être la solution.

        • [^] # Re: Vive le télétravail

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 22/06/20 à 11:08.

          Donc soit les enfants étaient gardés à l'extérieur (crèche, famille, autre) ou alors à la maison par l'autre parent qui ne travaille pas.

          Dans le second cas où l'enfant en bas âge ou/et handicapé est gardé à la maison par le parent qui ne travaille pas, ou par une nourrice/baby sitter, l'enfant a beau être gardé, il est là quand même. Il crit, il proteste, il court, il peut entrer dans le bureau (si on a la chance d'en avoir un) à tout moment ou tambouriner sur la porte si elle est fermée. Idéalement exactement à l'heure de la visio-conférence.

          Encore une fois, si on est pas très riche (ou que le loyer est cher), qu'on a pas beaucoup de pièces, alors on doit travailler du salon ou de la cuisine et tout est encore plus compliqué. Les collègues peuvent profiter de la vie familiale dès qu'on est en réunion.

          Je ne parle même pas des familles méditerranéennes où n'importe qui de la famille proche ou éloignée peut débarquer dans n'importe quelle pièce à n'importe quel moment de la journée.

          Si les enfants sont plus grands et vont à l'école, là effectivement le problème ne se pose pas trop. En appartement il reste cependant le cas du voisin qui décide de faire de la perceuse juste au moment de la présentation pour la direction que tu prépares depuis une semaine.

          • [^] # Re: Vive le télétravail

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+3/-5).

            Dans le second cas où l'enfant en bas âge ou/et handicapé est gardé à la maison par le parent qui ne travaille pas, ou par une nourrice/baby sitter, l'enfant a beau être gardé, il est là quand même. Il crit, il proteste, il court, il peut entrer dans le bureau (si on a la chance d'en avoir un) à tout moment ou tambouriner sur la porte si elle est fermée. Idéalement exactement à l'heure de la visio-conférence.

            Pour les cas où les enfants sont difficiles (car tous ne sont pas difficiles à longueur de journée), on peut renoncer au télétravail ou télétravailler mais en dehors de son domicile. C'est possible.

            Personne n'a parlé du télétravail uniquement à la maison ou que tout le monde devait finir en télétravail.

            Je ne parle même pas des familles méditerranéennes où n'importe qui de la famille proche ou éloignée peut débarquer dans n'importe quelle pièce à n'importe quel moment de la journée.

            Oui enfin après on peut aussi expliquer aux gens pour qu'ils ne fassent pas ça, hein.

            En appartement il reste cependant le cas du voisin qui décide de faire de la perceuse juste au moment de la présentation pour la direction que tu prépares depuis une semaine.

            Car c'est bien connu qu'en entreprise il n'y a jamais de travaux bruyants. Pour info si, que ce soit dans les locaux mêmes ou en dehors. Les chantiers ce n'est pas propre à la vie en appartement.

            • [^] # Re: Vive le télétravail

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Oui enfin après on peut aussi expliquer aux gens pour qu'ils ne fassent pas ça, hein.

              D'ailleurs certaines entreprises stipulent dans leurs directives concernant le télétravail que tu dois pouvoir garantir d'avoir une pièce ou tu peux t'isoler (quite à verrouiller la porte).

              Mais effectivement, les travaux il y en a partout. À une époque où je travaillais en hôpital à chaque fois que l'hélicoptère se posait tout mon bureau vibrait (sans compter le bruit). Et en période de saison de ski, la fréquence des interventions était très élevée.

    • [^] # Re: Vive le télétravail

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

      Mais soudainement, depuis qu'une majorité de gens ont été forcé de télétravailler 3 mois, rendre cela permanent est devenu la grosse discussion.

      La question est principalement pour faire quelque jours par mois de télétravail ce qui n'a rien à voir avec du télétravail complet.

      En conclusion, je dirais que le télétravail, c'est génial. Je le vis déjà depuis 10 ans, l'ai toujours dit et en suis profondément persuadé. Pour moi, refuser cela est principalement donner corps à des peurs souvent infondés, majoritairement basée sur une part d'inconnue.

      C'est profondément lié aux méthodes de travail. Le travail en équipe en particulier avec des collaborations fortes (pair programming, mob programming, event storming,…) est compliqué là où les modèles de développement libre se sont construit autour de cette distance. Le travail pour aider à la collaboration à distance aide les projet complètement distants (on voit les programme de mentoring par exemple pour aider les nouveaux contributeurs) et les équipes en présentiel à s'autoriser le travail à distance.

      Mais même comme ça certains ont besoin de beaucoup d’interactions avec leur collègues et seront gêné par la nécessité d'utiliser un outil pour ça.

      Le truc qui me fais peur par contre c'est qu'on est déjà très mauvais pour détecter et prévenir le burnout je suis pas certain que le travail à distance arrange les choses.

  • # CGT

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

    Sur la question du télétravail, je suis de l’avis de la CGT et de Philippe Martinez (ça va pas faire plaisir à son homonyme sur le site) : le télétravail, pourquoi pas, mais ça doit être réglementé correctement, ça doit se faire dans des conditions de travail acceptables et au bénéfice de l’employé, pas uniquement celui de l’entreprise.

    Ne me dites pas que vous prenez l'heure de déplacement pour aller au travail pour faire un footing. Et ne me dites pas que vous sortez après le travail.

    Je suis assez d’accord avec ça, mais je pense que ça dépend aussi grandement du contexte.

    Avec le confinement, je suis en télétravail depuis que les entreprises ont été fermés il y a environ 2 mois (je vis au Québec), et ça fait 2 mois que je sors plus de chez moi.

    Je suis assez content de pouvoir me lever à 8h le matin et commencer à taffer tout de suite pour finir ma journée le plus tôt possible, mais j’attends de voir ce que ça donnera pour ma vie sociale quand l’épidémie sera passé et qu’on pourra boire des coups au bar ou faire des BBQ dans les parcs sans trop de risque.

    Plus de productivité: Il est vrai que , du moins me concernant, la productivité est un peu meilleurs

    Mouais, c’est probablement du à mon contexte personnelle, mais c’est pas vrai pour moi (j’ai pas d’enfant pourtant). L’avantage que je vois c’est que dans les moments de glande ou quand je prends une pause, j’ai plus besoin de faire semblant de taffer devant mes collègues. C’est plus relaxant :)

    • [^] # CGTT

      Posté par  . Évalué à 5 (+5/-1).

      La position de l'ensemble des syndicats de PSA n'est au final pas très clair. Il faut aussi compter sur la partie allemande, via Opel, où les syndicats sont plus forts que notre bonne vieille CGT.
      Pour cette industrie, le télétravail n'est pas spécialement pour "le bien être de l'employé" : l'idée première de PSA etait de réduire l'empreinte carbonne (https://www.groupe-psa.com/fr/actualites/corporate/new-era-for-agility/) en réduisant la surface des batiments. Tout en continuant de produire une gamme de véhicle electrique ou hybride (et diesel et essence aussi bien sûr).

      Dans la stratégie de PSA, ce n'est pas encore très clair si ce sera 3,5j de télétravail imposé par semaine ou si ce sera facultatif (les employés peuvent déja, s'ils le souhaitent, prendre 1 ou 2 jour de TT). En tout cas, de ce que je retiens de toutes cette mode du TT, c'est qu'il y'a bcp de flou encore, et que ce n'est qu'une succession de cas personnels :
      - qui va payer pour l'installation d'un bureau ? l'agrandissement d'une maison ? le déménagement dans un appart plus grand si pas de pièce dédiée ?
      - et pour l'abonnement internet : quelle prise en charge ? et en cas de panne, ou d'absence de connexion suite à un déménagement, l'entreprise fournit-elle des routeurs mobiles 4G ?
      - le télétravail est il compatible avec un mode de vie naturiste ?
      - si l'ensemble du foyer est en télétravail (les deux parents + l'enfant qui vient d'avoir un poste dans une startup remote-work-native par ex), qui est prioritaire dans les flux ?
      - si je pars en vacances, où dois-je laisser mon ordi pro ? mon entreprise me fournit-elle un coffre sécurisé ?
      - suis-je autorisé à manger devant mon ordi ?

      Sans compter les prb de santé (sédentarité), la perte d'implication avec l'entreprise (on fabrique quoi déja, ha oui des voitures… la derniere que j'ai vu c'etait avant le covid…).
      Et que vas t on dire aux stagiaires de 3eme, aux nouveaux arrivants, aux prestataires ?

      C'est certain que c'est une source d'économie pour l'entreprise (un des arguments du TT : on peut embaucher dans des pays où le jus de cerveau est moins cher) et même une source de profit (d'apres une étude amricaine, on est semble t il plus productif en TT). Il faut que l'employé y trouve plus que son compte, qu'il en tire un réel bénéfice, sinon aucun intérêt.

      • [^] # Re: CGTT

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+3/-5).

        • qui va payer pour l'installation d'un bureau ? l'agrandissement d'une maison ? le déménagement dans un appart plus grand si pas de pièce dédiée ?

        L'entreprise déménage, qui va payer le déménagement des employés qui habitent selon eux maintenant trop loin ? Jusqu'ici c'était "à l'employé de se démerder" et cela ne semble choquer personne.

        Ici à l'employé de trouver sa méthode privilégiée pour gérer la mise en télétravail et éventuellement négocier pour que certains frais soient pris en charge en plus.

        • si je pars en vacances, où dois-je laisser mon ordi pro ?

        Quand tu pars en vacances sans télétravail, tu pars avec ton ordinateur professionnel ? Normalement non, car tu es en vacances. En quoi le télétravail change la définition de vacances ?

        mon entreprise me fournit-elle un coffre sécurisé ?

        Pourquoi il faudrait un coffre sécurisé en particulier ?

        • suis-je autorisé à manger devant mon ordi ?

        Pourquoi tu ne le serais pas ? Dans ton entreprise c'est interdit ?

        Sans compter les prb de santé (sédentarité)

        Oui, c'est connu que les gens font beaucoup de sport en allant au boulot le cul vissé dans leur voiture…

        Au moins le temps gagné sur les transports peut servir à faire du sport si l'employé le désire.

        la perte d'implication avec l'entreprise (on fabrique quoi déja, ha oui des voitures… la derniere que j'ai vu c'etait avant le covid…).

        Oui, bien sûr…

        aux prestataires

        Ils peuvent télétravailler aussi. Je le fais depuis longtemps sans soucis.

        • [^] # Re: CGTT

          Posté par  . Évalué à 6 (+4/-1).

          L'entreprise déménage, qui va payer le déménagement des employés qui habitent selon eux maintenant trop loin ? Jusqu'ici c'était "à l'employé de se démerder" et cela ne semble choquer personne.

          Tu compare 20 minutes de voiture à avoir un appartement avec une pièce en plus ? (qui reste proche de l'entreprise vu que ce n'est pas 5 jours par semaine)

          et éventuellement négocier pour que certains frais soient pris en charge en plus.

          Ce qui ne marche que si l'employé est en position de force, ce n'est pas le cas dans tous les secteurs, encore plus dans les mois qui arrivent.

          Quand tu pars en vacances sans télétravail, tu pars avec ton ordinateur professionnel ? Normalement non, car tu es en vacances. En quoi le télétravail change la définition de vacances ?

          Je pense que c'est plutôt. "Si je me le fait voler"

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: CGTT

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-3).

            Tu compare 20 minutes de voiture

            L'impact n'est pas toujours de 20 minutes par jour en voiture. Surtout si c'est pour passer d'un endroit bien desservi en transport à un qui l'est bien moins.

            Ce qui ne marche que si l'employé est en position de force, ce n'est pas le cas dans tous les secteurs, encore plus dans les mois qui arrivent.

            Cela peut passer via un syndicat ou l'ensemble des salariés d'obtenir un avantage en nature pour compenser certains frais si l'entreprise peut réduire des coûts grâce à des locaux plus petits ou mieux situés.

            Je pense que c'est plutôt. "Si je me le fait voler"

            Normalement c'est l'assurance de l'entreprise qui doit couvrir les biens appartenant à l'entreprise donc je ne vois pas vraiment le rapport.

            • [^] # Re: CGTT

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-1).

              L'impact n'est pas toujours de 20 minutes par jour en voiture. Surtout si c'est pour passer d'un endroit bien desservi en transport à un qui l'est bien moins.

              Si l'impact est important, le code du travail considère que c'est une rupture illégitime du contrat de travail (du moins en Belgique). Donc quand tu dis "Jusqu'ici c'était "à l'employé de se démerder" et cela ne semble choquer personne." ça choque justement la jurisprudence à ce niveau.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: CGTT

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-1).

                Pas si simple, un déménagement même petit peut impacter grandement les déplacements de certains selon où ils vivaient par rapport au site d'origine.

                Ligne de trains ou de bus qui était court et direct peut devenir tortueux et long. Ou un secteur avec peu de bouchons dans le sens de circulation d'origine peut devenir particulièrement bouchonné à cause d'un changement assez réduit. C'est d'ailleurs assez vrai en Belgique. ;)

                Et quand tu as beaucoup d'employés, tu as une probabilité non négligeable que le moindre déménagement impact fortement au moins un employé. Cela peut conduire à un licenciement donc des indemnités dans certains cas, mais en attendant l'employé perd son travail s'il ne veut pas déménager dans le processus (ou accepter l'impact en temps de transport).

                • [^] # Re: CGTT

                  Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                  Ligne de trains ou de bus qui était court et direct peut devenir tortueux et long. Ou un secteur avec peu de bouchons dans le sens de circulation d'origine peut devenir particulièrement bouchonné à cause d'un changement assez réduit. C'est d'ailleurs assez vrai en Belgique. ;)

                  Oui, c'est bien ce qui est pris en compte.

                  Et quand tu as beaucoup d'employés, tu as une probabilité non négligeable que le moindre déménagement impact fortement au moins un employé. Cela peut conduire à un licenciement donc des indemnités dans certains cas, mais en attendant l'employé perd son travail s'il ne veut pas déménager dans le processus (ou accepter l'impact en temps de transport).

                  Oui, c'est un problème, je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème avec cette situation mais que c'est considéré comme suffisamment dérangeant pour l'employé (et comme on ne peut pas empêcher une société de déménager, on applique la solution par défaut du code du travail). Et donc, le prendre en exemple pour dire, c'est comme pour le télétravail, l'employé n'a qu'à s'adapter, ça n'émeut personne ne me semble pas approprié.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: CGTT

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-1).

                    Oui, c'est un problème, je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème avec cette situation mais que c'est considéré comme suffisamment dérangeant pour l'employé (et comme on ne peut pas empêcher une société de déménager, on applique la solution par défaut du code du travail). Et donc, le prendre en exemple pour dire, c'est comme pour le télétravail, l'employé n'a qu'à s'adapter, ça n'émeut personne ne me semble pas approprié.

                    C'est en effet exagéré, je le reconnais, mais il n'empêche qu'à la fin l'employé en subi une conséquence que l'employeur ne peut compenser totalement et que ce premier doit finir par s'adapter de la situation quand même selon ses préférences et ses moyens.

                    Le télétravail en France a déjà des dispositifs de compensation dans certains cas, et il est probable qu'avec le temps l'arsenal législatif s'armera en fonction des situations rencontrées avec le temps.

                    De même qu'il faudra du temps pour que les entreprises parviennent à trouver le moyen d'être souple dans son organisation pour rendre cela possible sans accroc. Car là encore, j'ai vu des cas de télétravail échouer car l'entreprise n'était pas prête. Son organisation et les attentes de chacun ne collaient pas avec cette méthode de travail. Cela demande forcément une adaptation et une préparation.

                    Il faut y aller par étape, et c'est pourquoi certains ont mal vécu le confinement en télétravail car les conditions étaient particulières et précipitées. Ce qui génère des problèmes côté employeur et employé. Mais je dirais qu'au moins cette situation a montré à beaucoup de monde que cela était finalement possible en supprimant certains clichés et qu'il est peut être temps de réfléchir justement à s'y mettre proprement pour la suite dans la mesure des possibilités et des souhaits de chacun.

        • [^] # Re: CGTT

          Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

          Comme je disais, la mise en place du télétravail passe par la prise en compte de pleins de cas personnels.

          L'entreprise déménage, qui va payer le déménagement des employés

          L'entreprise peut aider au déménagement, cela dépend de la convention collective ou du contrat de travail ou de la négo avec le CE

          Quand tu pars en vacances sans télétravail, tu pars avec ton ordinateur professionnel ?

          Non justement. Je le laissais à mon bureau, et dans mon cas c'etait dans une armoire sécurisée.

          suis-je autorisé à manger devant mon ordi ?
          Pourquoi tu ne le serais pas ? Dans ton entreprise c'est interdit ?

          Oui ! interdiction de manger dans les openspace (y'a une cantine pour ca monsieur). Ca évite les que les miettes ne viennent sur le clavier et le blo

          aux prestataires

          Ils peuvent télétravailler aussi. Je le fais depuis longtemps sans soucis.

          Oui, ca rejoint encore plus le sujet de l'implication personnelle.

          Sans compter les prb de santé (sédentarité)
          Oui, c'est connu que les gens font beaucoup de sport en allant au boulot le cul vissé dans leur voiture…

          Oui, plus que en ayant le cul vissé sur leur chaise de TT. On remplace "activité physique (metro ou voiture avec le cul vissé) + marcher dans les couloirs + traverser l'open space + aller faire la bise à JeanMich + bosser a son bureau" par "bosser à son bureau".

          Je n'ai pas de stat pour affirmer, ou pas, que les francais font plus d'activité physique depuis le confinement, et que ca va continuer.

          • [^] # Re: CGTT

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-2).

            Comme je disais, la mise en place du télétravail passe par la prise en compte de pleins de cas personnels.

            Oui, et ce sera aussi à l'entreprise et à l'employé de définir certaines modalités. La loi ne pourra pas tout couvrir, tout comme elle ne couvre pas tout en présentiel.

            L'entreprise peut aider au déménagement, cela dépend de la convention collective ou du contrat de travail ou de la négo avec le CE

            Oui, bah ici, c'est pareil finalement. Le CE, le syndicat ou l'ensemble des employés peuvent discuter avec l'employeur de comment mettre cela en place.

            Non justement. Je le laissais à mon bureau, et dans mon cas c'etait dans une armoire sécurisée.

            Je n'ai jamais rencontré ce cas, donc je dirais que comme d'hab ce sera à définir entre employeur et employé. Personnellement j'ai bossé dans des structures où emporter l'ordinateur pro à la maison était courant (même sans télétravail) donc la question d'un coffre ne se pose même pas.

            Si l'entreprise juge le coffre nécessaire, elle peut le payer aux employés ou rendre impossible le télétravail à cause du risque. Il y a des secteurs où la sécurité des données primera sans doute. C'est surtout à l'entreprise de décider quelle est sa priorité et les modalités d'exécution.

            Oui ! interdiction de manger dans les openspace (y'a une cantine pour ca monsieur). Ca évite les que les miettes ne viennent sur le clavier et le blo

            Je pense surtout que c'est plus simple de faire ainsi, notamment pour l'entretien des locaux si tu as une cantine.

            Et cela peut se régler facilement, l'employé devra chez lui comme au travail veiller à l'entretien et au bon usage de son matériel. S'il le casse par négligence, pas de raison que cela soit différent que si c'était le cas en présentiel.

            Oui, ca rejoint encore plus le sujet de l'implication personnelle.

            Comme je te le dis, je suis consultant, je télétravaille depuis plusieurs années et je suis impliqué dans les projets, je vois leur avancement, etc. Aller dans les locaux ne booste pas ma motivation, par contre je suis plus sensible à une bonne gestion des projets pour être impliqué.

            Comme quoi…

            Oui, plus que en ayant le cul vissé sur leur chaise de TT. On remplace "activité physique (metro ou voiture avec le cul vissé) + marcher dans les couloirs + traverser l'open space + aller faire la bise à JeanMich + bosser a son bureau" par "bosser à son bureau".

            Soyons sérieux, aller au travail en voiture et travailler dans un bureau c'est de la sédentarité. Ce ne sont pas les quelques pas que tu fais pour aller à la voiture ou rejoindre ton bureau qui changent fondamentalement la donne.

            Donc pour la majorité des Français, qui utilisent leur voiture, cela ne changerait rien.

  • # Relations sociales

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

    Ça fait 3 mois que je suis à 100% en télétravail avec le confinement (avant, c'était 0%).

    Ça m'a permis d'avancer sur certains sujets où je patinais car interrompu trop fréquemment au bureau et ces sujets demandaient de la concentration sur plusieurs jours. Pour ça, pouvoir m'isoler une semaine ou deux d'affilée en télétravail de temps en temps peut être un gain de productivité.

    Mais d'un autre côté, il y a plein de petites choses qui me manquent. Il y a beaucoup d'informations professionnelles qui sont échangées de manière informelle lors des pauses café, pause déjeuner, couloirs, etc. Des infos qui ne trouveraient pas forcément leur place dans une réunion organisée, mais qui sont importantes quand même.

    Les séances dépannage d'un collègue, à son poste, où on cherche ensemble à comprendre ce qui cloche, où on esquisse un début de conception sur le coin de table, où on fait découvrir une techno ou sa « création » au collègue en lui montrant l'écran avec les doigts (si on l'aime pas on peut même toucher l'écran avec les doigts gras).

    Les séances débugage en plateforme, quand on fait face à un problème redoutable, où tout le monde s’agglutine pour donner sa petite idée. Ce cocktail de jus de cerveau distillé en live. À plusieurs, physiquement présents, on se sent davantage tous ensemble dans le même bateau. Et la joie partagée quand on trouve enfin, collectivement, la source du désastre.

    La possibilité de parler à quelqu'un de son problème (sans organiser une réunion), d'échanger à ce sujet. Ce quelqu'un peut n'en avoir rien à cirer du problème en question, mais juste apporter une écoute, faire office de soutien moral, parfois ouvrir des idées, et parfois on résout son problème naturellement juste en l'exposant à l'oral à son interlocuteur.

    Ces mini réunions brain storming au bureau ou dans un couloir où on repart avec une roadmap de killer et une bonne dose de motivation après avoir découvert ensemble une super idée de conception.

    La possibilité de se pointer au bureau d'un collègue en tirant une sale gueule en lui disant d'entrée de jeu : « on va parler un peu de tes specs/ton code là… » Parfois en débarquant à plusieurs d'ailleurs (style « on vient pour te péter la gueule » [:trollface])

    On se sent aussi moins seul face à un évènement qui nous touche collectivement (positif comme négatif). C'est beaucoup plus facile de voir les réactions des gens ou d'entamer une discussion sur ces sujets à chaud. Dans une grosse boite, c'est important de ne pas se sentir seul face à une bureaucratie écrasante ou des process délirants.

    • [^] # Re: Relations sociales

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      Vous n'avez pas de messagerie instantanée/irc/slacklike avec possibilité d'improviser une visioconf et partage d'écran?

      Je sais pas moi, je bosse dans une entreprise avec des équipes disséminées sur plusieurs pays donc on fait ça naturellement, j'ai l'impression que les gens qui bossaient dans une boite monosite ont du mal à s'adapter mais ça me semble essentiellement psychologique.

      • [^] # Re: Relations sociales

        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

        On a ça chez nous, on l'utilisait déjà avant le confinement (tout le monde n'étant pas toujours sur site), je trouve que ça marche beaucoup moins bien qu'en physique.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Ça dépends du contexte

    Posté par  . Évalué à 1 (+2/-2).

    Entre quelqu'un de marié avec des enfants vivant dans une maison éloigné du bureau et un célibataire sans enfant dans un petit appartement proche du bureau j'ai une idée de qui va préférer le télétravail.
    Étant dans le second cas, je vous laisse imaginer ma préférence.

    Le travail dans l'informatique est quand même un des plus compatible avec le télétravail, et on donc est a l'aise avec les outils pour faire en sorte de bien les utiliser. Donc pour moi on peut très bien etre aussi productif (voir plus) chez soi. Mais dans mon cas il est clair qu'on y perd en cohésion d'équipe, surtout dans les petites boîtes où l'on peut interagir avec un peu tout le monde à la machine a café plusieurs fois par jour. En télétravail les interactions avec les collègues d'autres services disparaissent quasi complètement. Et on ne peut pas improviser de repas ou d'apero tous ensemble si tout le monde télétravail. Mais dans une grosse structure où on ne connait même pas le noms des personnes en dehors de son equipe, ne plus les voir n'est évidemment pas problématique.
    Si j'étais gérant d'une petite boîte j'exigerais d'être présent 1 ou 2 jour par semaine au bureau

    • [^] # Re: Ça dépends du contexte

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-2). Dernière modification le 21/06/20 à 11:47.

      Si j'étais gérant d'une petite boîte j'exigerais d'être présent 1 ou 2 jour par semaine au bureau

      Ça c'est enlever un avantage au télétravail, celui d'habiter loin de l'endroit. Ça se fait, je connais du monde qui se tape les aller-retour hebdomadaires, mieux que pas de télétravail mais pas le plus apprécié sans parler écologie (train ou avion).

      De ce que j'ai pu discuter avec les gens, pour ceux qui ne sont pas vraiment 100% (voir mon autre commentaire sur la différence), le plus apprécié semble être de se retrouver sur 2 jours chaque mois (pour les plus chanceux, vol du matin, bar le soir entre collègues, vol du soir le lendemain)

      • [^] # Re: Ça dépends du contexte

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        Je ne conçois pas habiter très "loin" (a voir a partir de quelle distance tu penses quand tu dis loin). Je pense qu'un jour par semaine de présence c'est confortable pour le salarié et ça permet d'habiter assez loin quand même

      • [^] # Re: Ça dépends du contexte

        Posté par  . Évalué à 8 (+7/-1).

        C'est écologique de faire 12 aller-retour en avion par an ?

        On comprend bien que tu défend pas le télétravail, mais le travail as a service. On découple tout pour supprimer autant de lien que possible (le lieu de vie et l'endroit où se trouve notre employeur, on minimise les interactions, tu indique ton coût à ton employeur et il fais son choix,…). Je n'ai mais vu ce genre de modèle même dans l'ultra libéralisme. Ça s'approche évidemment du travail journalier ou de ce qu'on appelle aujourd'hui l'uberisation, mais ça va encore plus loin avec une volonté claire de mondialisation.

        Dans ton modèle ilffaut aller vivre au Maroc et travailler pour les USA à ainsi tu minimise tes coûts et augmente tes entrées. J'imagine que ça n'a aucun effet sociétal et que es états ne sont là que pour fournir les infrastructures permettant ce mode de fonctionnement (de quoi ils se plaignent tuvva dépenser ton argent chez eux ?)

        • [^] # Re: Ça dépends du contexte

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-5).

          On comprend bien que tu défend pas le télétravail, mais le travail as a service.

          Le travail est par essence un service.

          le lieu de vie et l'endroit où se trouve notre employeur,

          Mais c'est justement une force !

          On n'arrête pas de parler des effets néfastes de l'urbanisation, des villes qui s'étendent et des loyers faramineux dans certaines villes. Tout ceci est la conséquence directe du fait que les gens vont s'installer assez près de leur travail et que globalement cela nécessite de s'approcher d'un centre urbain. Et un cercle vicieux s'installe : la plupart des entreprises sont près de ces pôles, donc pour trouver du travail les gens s'en rapprochent, les entreprises ont du mal à recruter au fin fond de la cambrousse vont donc vers les centres urbains où des potentiels employés vivent et ainsi de suite. Tu te retrouves avec des villes qui s'étendent en surface, des temps de transport qui s'allongent, des loyers qui montent et une qualité de vie qui baisse.

          Le télétravail peut mettre fin au processus. Pas grave si tu vis à 1h ou 10h du lieu de ton travail. Tu peux y postuler tout en vivant paisiblement à la campagne. Cela peut donc changer radicalement l'organisation du territoire et repeupler un peu les campagnes ce qui fera plaisir aux habitants de ces campagnes d'avoir un peu de monde (et par effet de bord, plus de services publics ou de proximité car la population atteint des seuils critiques).

          on minimise les interactions

          C'est fou quand même, on est sur linuxfr et on peut y lire les clichés tels que sur Internet on ne peut pas faire de vrais interactions. Quand même, alors que le LL même s'est bâti globalement à distance via les réseaux, avec des amitiés ou collaborations de travail fortes qui naissent dans ce processus, avec des collaborations de gens qui ne se connaissent pas physiquement. Et là tu défens un modèle où globalement la présence physique compte.

          C'est aberrant.

          • [^] # Re: Ça dépends du contexte

            Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

            Le travail est par essence un service.

            Là tu joue. Le "as a service" sous entend un certains nombre de choses.

            On n'arrête pas de parler des effets néfastes de l'urbanisation, des villes qui s'étendent et des loyers faramineux dans certaines villes.

            Ça fait des millénaires qu'on utilise ce postulat et la conséquence n'arrive que depuis un siècle. Je pense que ton raisonnement ne tiens pas.

            Le télétravail peut mettre fin au processus.

            Fait arrêter de parler du télétravail comme si c'était quelque chose d'unique. Le télétravail partiel, total (vraiment total, aucun jour de présence obligatoire par an) et tout ce qui peut exister entre l'y des choses qui peuvent ne rien avoir entre elles.

            Vous balancer tous soit des exemples soit des éléments comme si il s'agissait de fait objectifs. Parce qu'il faudrait que le télétravail soit bon ou pas. La question n'est pas là et elle ne le sera jamais. Le télétravail est une composante des méthodes de travail et comme toute méthode de travail elle marche bien pour certains et moins bien pour d'autres. Prêcher son idée comme si c'était la vérité est une aberration sur linuxfr ou pas, chercher à savoir quand ça marche et comment répondre à certains enjeux est plus intéressants mais par pitié gardez en tête que les méthodes de travail sont des éléments humains avant d'être techniques et donc que ce que vous appelez blocages psychologiques, c'est pas un point de détail mais le principe du truc. Chercher à changer les gens pour les faire travailler c'est aliénant et remet en question toute la liberté dont vous vous faites l'écho.

            C'est fou quand même, on est sur linuxfr et on peut y lire les clichés tels que sur Internet on ne peut pas faire de vrais interactions.

            C'est un homme de paille, je t'ai sincèrement connu plus intéressant. Je n'ai pas dis que c'était faux. Mais plus haut il est question d'arrêter les communications synchrones. C'est un mode de communication qui a des inconvénients, qui est trop utilisé mais qui a aussi des avantages. On s'empêche aussi de voir les signaux faibles (un soupir par exemple). Objectivement on réduit la quantité et la diversité des échanges. Ça ne les rends pas fausses. Probablement que ça les rends plus cadrées (c'est une bonne choses).

            • [^] # Re: Ça dépends du contexte

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+1/-4).

              Ça fait des millénaires qu'on utilise ce postulat et la conséquence n'arrive que depuis un siècle. Je pense que ton raisonnement ne tiens pas.

              Pardon ?

              Aux alentours de la 2e GM, la moitié de la population française vivait dans la campagne. Aujourd'hui on est à 80% de la population qui vit en ville. C'est un phénomène très récent, qui a été rendu possible par l'industrialisation qui a permis l'exode rural en permettant de vivre avec moins de paysans.

              Fait arrêter de parler du télétravail comme si c'était quelque chose d'unique. Le télétravail partiel, total (vraiment total, aucun jour de présence obligatoire par an) et tout ce qui peut exister entre l'y des choses qui peuvent ne rien avoir entre elles.

              Il y a plusieurs formes de télétravail possible, oui et ? Personne n'a dit le contraire.

              De même qu'il y a des métiers où le télétravail, partiel comme total, sera impossible. Personne ne nie cette réalité non plus.

              Mon propos est indépendant de cela en fait. Le télétravail peut changer l'organisation du territoire. Les télétravailleurs totaux peuvent vivre loin du bassin d'emploi usuel (certains le font déjà depuis longtemps), ceux qui sont en télétravail partiels peuvent se permettre de vivre plus loin de leur entreprise que d'habitude aussi car le temps de trajet est un critère plus faible qu'en présentiel à plein temps.

              C'est un homme de paille, je t'ai sincèrement connu plus intéressant. Je n'ai pas dis que c'était faux.

              Tu dis littéralement que cela supprime les interactions : c'est faux. C'est une autre manière de communiquer mais tu peux faire autant de conversation, du synchrone, de l'asynchrone si tu veux, etc. C'est une question de culture plus que de médium.

              Mais plus haut il est question d'arrêter les communications synchrones.

              Et c'est qui qui fait de l'homme de paille ? Aucun commentaire dans ce fil ne parle d'arrêter les communications synchrones. Avec les chats ou vidéo conf tu as des conversations synchrones. Mais tu as aussi de l'asynchrone en fonction du besoin.

              On s'empêche aussi de voir les signaux faibles (un soupir par exemple).

              Mouais, quand on voit que nombre de signaux faibles sont mal interprétés par la personne en face je ne sais pas si la perte est si réelle. Note que l'asynchronisme a aussi du bon, tu peux réagir à froid plutôt que sous le coup d'une émotion.

              Objectivement on réduit la quantité et la diversité des échanges.

              Tu as fait du télétravail avant, dans une structure qui avait l'habitude de cela ? Car c'est mon cas, et je ne suis pas d'accord avec ce constat donc ton objectivement me paraît bien exagéré.

              • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                Aux alentours de la 2e GM, la moitié de la population française vivait dans la campagne. Aujourd'hui on est à 80% de la population qui vit en ville.

                C'est lié au fait qu'on ai tous décidé de faire des métiers industriels puis tertiaires pas au fait qu'on se soit dis depuis 70 ans qu'on allait se mettre à travailler proche de notre emploi. Et je ne suis pas sûr du tout que le télétravail résolve le problème. D'une part les gens vont en ville aussi pour être dans des lieux d'activité (voir des spectacles et concerts, avoir plus de commerces,…), d'autre part le télétravail demande un certain nombre d'infrastructures (une ligne internet de qualité, si tu as besoin de prendre l'avion une fois par mois comme le décrit zenitram, tu va sans doute vouloir un aéroport desservi pas trop loin). Ça peut aider les parisiens à s'extraire de Paris, mais ça ne repeuplera pas les campagnes. Si c'est pour aller dans des villes moyennes elles ont déjà de l'activité et de l'emploi il serait plus intéressant d'un point de vu géographique de bosser pour une entreprise locale. Tu participe à la création d'activités et de richesses du lieu où tu habite.

                Il y a plusieurs formes de télétravail possible, oui et ? Personne n'a dit le contraire.

                Et si tu relis les commentaires, tu verra qu'il y a pleins de quiproquos à cause de ça. Que des commentaires mélangent allègrement tout. Les gens aujourd'hui s'interrogent sur des jours de télétravail par semaine ou par mois ce qui n'a rien à voir avec ce dont la plupart parlent ici (tu ne change pas la culture d'entreprise).

                Tu dis littéralement que cela supprime les interactions : c'est faux.

                Tu supprime les signaux faibles et la majeure partie de la communication non verbal. C'est souhaitable d'après toi, c'est une partie de communication qui n'existe plus. Tout ce qui est comportemental aussi. Ça fait partie de la diversité des échanges humain.

                Et heureusement que tu limite le synchrone en télétravail, sinon ça n'a plus d'intérêt.

                Je ne dis pas que ça marche pas ou que c'est forcément bloquant, je dis qu'on fais une croix dessus pour faire du découplage. C'est le principe.

                • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-1).

                  C'est lié au fait qu'on ai tous décidé de faire des métiers industriels puis tertiaires pas au fait qu'on se soit dis depuis 70 ans qu'on allait se mettre à travailler proche de notre emploi.

                  Mais les deux phénomènes sont liés évidemment. Travailler en campagne c'est essentiellement pour les métiers agricoles ou liés à la matière première de la zone. Donc si tu recherches un emploi en usine ou dans une entreprise, il faut se rapprocher des villes car comme elles ont besoin de monde elles s'installent rarement en pleine campagne.

                  Et le cercle vicieux s'installe, moins de gens en campagne, moins de services rentables en campagne, donc certains commerces ou services finissent par fermer et aller en ville pour trouver du travail.

                  D'une part les gens vont en ville aussi pour être dans des lieux d'activité (voir des spectacles et concerts, avoir plus de commerces,…

                  Bien sûr, mais tout le monde n'aime pas la vie urbaine non plus. Je n'ai pas dit que nos campagnes seraient comme en 1900, mais qu'on pourrait sans doute observer une amélioration de leur situation.

                  Tu participe à la création d'activités et de richesses du lieu où tu habite.

                  Avec tes impôts et ta consommation tu participes forcément à la richesse du lieu où tu vies sans pour autant avoir le siège de ton entreprise là…

                  • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                    Avec tes impôts et ta consommation tu participes forcément à la richesse du lieu où tu vies sans pour autant avoir le siège de ton entreprise là…

                    C'est pas ce que l'on voit dans les villes dortoirs. C'est un truc dont on a déjà parlé, mais il n'y a aucun besoin d'aller dans des mégapoles pour travailler dans nos domaines. Paris/Lyon/Marseille ne sont pas les 3 seules villes de France à embaucher des gens dans l'informatique. Et je peux même dire que si le télétravaille fonctionne, le travaille à distance peux aussi très bien fonctionner entre entreprise. Dis-autrement les entreprises n'ont pas obligation à être à Paris pour trouver des clients.

                    • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Dis-autrement les entreprises n'ont pas obligation à être à Paris pour trouver des clients.

                      Je dirais plutôt : les entreprises n'ont pas obligation à être intégralement à Paris. Elles peuvent y avoir des bureaux pour démarcher les clients parisiens/franciliens (notamment tant que beaucoup de sièges sociaux de grosses boites y sont encore), mais ça n'interdit pas d'avoir le reste des équipes (développement, …) ailleurs.

                  • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                    Donc si tu recherches un emploi en usine ou dans une entreprise, il faut se rapprocher des villes car comme elles ont besoin de monde elles s'installent rarement en pleine campagne.

                    Euh… Pas du tout ! Les usines sont bien plus souvent en campagne qu'en ville. Pour une question de place, de nuisances (sonores, olfactives, …), de coût du terrain, etc.
                    Les usines encore assez proches des villes sont celles qui n'ont pas bougé depuis des décennies, et qui se trouvaient (à l'époque où elles ont été construites) à la campagne. C'est donc généralement la ville voisine qui s'est étendue, pour atteindre ladite usine. C'est le cas notamment à Rouen, où on en est à vouloir construire un "éco-quartier" (sic) en bordure de la zone industrielle où se trouve notamment l'usine Lubrizol qui a cramé, l'an dernier. Mais il ne faut pas inverser les rôles, c'est bien la ville qui se rapproche.

                    Le problème avec les usines, c'est qu'elles sont parfois le seul (gros) employeur possible dans le coin. Si l'usine ferme/délocalise, tous ceux qui y travaillaient sont condamnés à déménager. Quand tu es cadre, c'est pas trop compliqué, quand tu es ouvrier, par contre…

                    • [^] # Re: Ça dépends du contexte

                      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Beaucoup d'usines étaient près des villes car pour de nombreuses raisons, refroidissement, transport et aussi pour pouvoir rejeter de la merde elles se trouvaient près des grands cours d'eau…mais avaient aussi besoin d'un accès routier développé. Mais où mènent en général les grands axes routiers et où sont posées les plus grandes villes ? Au bord d'un fleuve. Du coup, intersection.

                      Du reste, souvent ce sont les villes qui se sont développées parce que l'industrie était là et pas le contraire.

      • [^] # Re: Ça dépends du contexte

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        moi je ne teletravaille pas mais la boite exige que je monte au siège 3 jours tous les 2 mois. du coup je n'ai aucun avantage du teletravail et je me tape les aller retour en avion, il y a en a qui ont de la chance :)

        • [^] # Re: Ça dépends du contexte

          Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

          moi je ne teletravaille pas mais la boite exige que je monte au siège 3 jours tous les 2 mois. du coup je n'ai aucun avantage du teletravail et je me tape les aller retour en avion, il y a en a qui ont de la chance :)

          Ce n'est peut-être pas ton cas mais j'ai toujours une image un peu mauvaise des directions qui font venir les cadres au sièges de façon régulière plutôt que de faire la démarche eux-même d'aller visiter les sites, observer par eux-même et garder un lien avec l'ensemble des employés. Hashtag Tour d'Ivoire quoi.

      • [^] # Re: Ça dépends du contexte

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

        moi je ne teletravaille pas mais la boite exige que je monte au siège 3 jours tous les 2 mois. du coup je n'ai aucun avantage du teletravail et je me tape les aller retour en avion, il y a en a qui ont de la chance :)

  • # Plein emploi

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Le problème pour beaucoup de boites, surtout celles qui mangent beaucoup de main d’œuvre, c'est la situation de quasi plein emploi actuelle qui crée des tensions très forte sur le recrutement et les salaires.

    Certaines espèrent que la crise post confinement fera bouger les lignes. IMHO si c'est le cas, ce sera temporaire. Pour les autres, vu que l'embauche d'étrangers est impossible en France, la seule solution est de généraliser le télétravail et d'étendre ses recrutements à l’international en particulier pour la France en Afrique vu que la Francophonie reste encore un préalable pour beaucoup de marchés.

    • [^] # Re: Plein emploi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

      Le problème pour beaucoup de boites, surtout celles qui mangent beaucoup de main d’œuvre, c'est la situation de quasi plein emploi actuelle qui crée des tensions très forte sur le recrutement et les salaires.

      Dans quel secteur ? Parce que là on toute de même en France un taux de chômage important et ça ne va pas s'améliorer dans les mois à venir.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Plein emploi

        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

        En informatique (et ce n'est pas valable qu'en France) (bien sûr, il faut un peu nuancer en fonction des secteurs).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Plein emploi

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Dans quel secteur ?

        L'informatique, le bâtiment, la restauration, la santé à ce que j'en sais.
        je parlais de l'informatique.

        • [^] # Re: Plein emploi

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+4/-3).

          Faudrait un peu plus vivre dans la société actuelle parce que, s’il y a du mal à recruter des gens dans le bâtiment, la restauration (lesquels secteurs sont en difficulté actuellement) et la santé (secteur qui va encore supprimer des emplois si on continue imperturbablement sur les politiques passées), il est impossible de négocier les salaires, sauf à la baisse, voire… pour le bâtiment certaines entreprises préfèrent recruter des personnes étrangères et les sous-payer.

          Mais je comprends que ça passe au-dessus de la tête de quelqu’un qui, peut-être, passe par les Deliveroo par ses repas.

          À partir du moment où des entreprises françaises ont confié leur compta à des entreprises étrangères (en Pologne par exemple), on peut tout à fait imaginer qu’elles confient aussi leur informatique à l’étranger pour payer moins cher puisqu’on vit dans un monde gouverné par les chiffres où tout le reste n’a que peu d’importance. Et ça ne sera pas forcément plus mal fait quand on voit ce que pondent certaines entreprises du secteur informatique français et à grands frais.

          Je comprends tout à fait les inquiétudes de Cheumole.

          OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Plein emploi

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+6/-8). Dernière modification le 22/06/20 à 13:23.

            Mais je comprends que ça passe au-dessus de la tête de quelqu’un qui, peut-être, passe par les Deliveroo par ses repas.

            C'est sûr qu'attaquer comme ça, gratuitement, les personnes qui n'ont (peut-être, en fait tu ne sais pas) pas les mêmes idées que toi, ça va aider à les convaincre que toi tu es trop super génial altruiste et attentionnée et que tu as la solution à tous les maux de la terre.

            Des fois, j'ai vraiment l'impression que vous faites exprès de braquer les gens pour qu'ils votent le contraire de ce que vous dites aimer, car à ce niveau…

            Pendant que certains se la joue victime du système (pour ne rien changer, pas le but sinon on essayerait d'amener les gens vers soit plutôt que de les repousser), le peuple (celui dont certains se réclament mais qu'ils détestent en pratique) passe par Deliveroo (et autres).

            • [^] # Re: Plein emploi

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+5/-6). Dernière modification le 22/06/20 à 14:17.

              C'est sûr qu'attaquer comme ça, gratuitement

              Vous êtes mon maître sur ce plan.

              ça va aider à les convaincre que toi tu es trop super génial altruiste et attentionnée et que tu as la solution à tous les maux de la terre.

              Rappelez-vous, vous l'avez dit et répété a satiété, je n'aime pas le libre, je ne suis qu'une profiteuse. De ce fait, pourquoi voudrais-je convaincre quiconque de quoi que ce soit ?

              Des fois, j'ai vraiment l'impression que vous faites exprès de braquer les gens

              Merci, celle-là je me la garde pour la prochaine fois, voulez-vous.

              De cette façon, si vous vous la

              joue[z] victime

              j'aurais matière à réponse en citant un grand maître (à qui je dois le respect).

              OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Plein emploi

            Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

            Je comprends tout à fait les inquiétudes de Cheumole

            Mais il y a t-il lieu d'être inquiet? Si tout le monde est employable dans le monde entier à compétence égale, ça voudrait dire que les salaires, niveaux et coûts de la vide devrait s'harmoniser sur le long terme. Et en théorie moins de différence et d'inégalité déjà au sein de l'europe, et pourquoi pas un jour au niveau mondial ( je parle d'inégalité entre personnes exerçant des métiers identiques bien sûr, le reste est illusoire ).

            • [^] # Re: Plein emploi

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-1).

              Je pense qu'il y a lieu d'être inquiet, d'une part parce qu'il n'est pas tout à fait sur qu'il y ait suffisamment d'emploi pour tout le monde, d'autre part, parce que le tendance est de faire en sorte de payer le moins possible les gens qui travaillent. Donc tout cela risque plus, si rien ne change et ça n'a pas l'air de changer, d'aboutir à une plus grande paupérisation qu'autre chose.

              Il ne faut pas compter que l'harmonisation se fasse à la hausse. On le voit déjà dans les secteurs en partie délocalisés.

              OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Plein emploi

                Posté par  . Évalué à 0 (+0/-2). Dernière modification le 22/06/20 à 15:57.

                Plus grande paupérisation, si ça touche le monde entier, les prix sont aussi forcés de baisser, sinon personne n'achète rien, donc au final ça doit s'indexer d'une manière ou d'une autre.

                Ce qui peut éventuellement se dégrader c'est le niveau des contributions sociales, chômage, système de santé, etc. Mais là du coup ça devrait être du ressort du gouvernement de chaque pays de négocier et dire, ok on veut bien embaucher des employés de ton pays, mais ils cotisent chez nous à notre régime.

                • [^] # Re: Plein emploi

                  Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 22/06/20 à 16:02.

                  Plus grande paupérisation, si ça touche le monde entier, les prix sont aussi forcés de baisser, sinon personne n'achète rien, donc au final ça doit s'indexer d'une manière ou d'une autre.

                  Il faudrait que ce soit synchrone et homogène.

                • [^] # Re: Plein emploi

                  Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

                  Plus grande paupérisation, si ça touche le monde entier, les prix sont aussi forcés de baisser, sinon personne n'achète rien, donc au final ça doit s'indexer d'une manière ou d'une autre.

                  Félicitation, tu viens de comprendre ce vers quoi on tends :)

                  Pour prendre un exemple simple, une entreprise qui qui décide de mieux rémunérer ses salariés (salaire, couverture sociale, congé payé…), va se retrouver en concurrence avec celle qui ne font pas cet effort. Au final elle n'arrive pas à vendre ses produits, cas 'Connard Inc', s'en fout un peu de tout ça, en plus il s'est installé dans un pays peu regardant sur les normes écologique ou de sécurité au travail.

                  Au final l'entreprise périclite face à Connard Inc qui va pouvoir continuer de longue années avant que la lente agonie de la société ne devienne critique; les lois imposant les minimums sociaux ralentissent légèrement la fuite en avant, mais au final rendent le pays mois attractif qu'un pays ayant recours à l'esclavage (ou assimilé); ajoute à cela les normes environnementale, et tu comprends que fabriquer en Europe, ou même aux USA est moins profitable que le Bangladesh. L'une des raisons pour laquelle Trump vire tout ce qu'il peut pour faire revenir la production sur place… et tant pis pour les générations futures.

                  l'écart entre riche et pauvre ne cesse de s'accroitre, et penser que ça va se réguler tout seul car si les pauvre peuvent plus acheter, alors on coule, c'est très mal connaitre l'humanité, chaque année le jour du dépassement (jour dans l'année où l'on a consommé plus que ce que la planète renouvelle en 1 an) avance (sauf catastrophe économique exceptionnelle), on le sait. Et on ne fait rien. Qu'est ce qui te fais croire qu'en économie on est plus sage?

                  Alors oui on peut avoir des patrons responsables, je dirai même que l'immense majorité le sont. Mais pour jouer dans la cour des grands, pour se maintenir au niveau rentabilité, le patron responsable devient le patron réaliste.

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Plein emploi

              Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

              Si tout le monde est employable dans le monde entier à compétence égale[…]

              C'est très loin d'être le cas.

              Partir d'une hypothèse erronée n'aide pas ta théorie, mais du coup ça peut surtout augmenter les inégalités. Des travailleurs très bien payé peuvent avoir intérêt à vivre dans des pays à niveau de vie bien plus faible (pour vivre dans un plus grand confort). Ça se voit dans des pays comme le Maroc par exemple.

              Pour le reste c'est de la théorie du ruissellement, est-ce qu'il faut vraiment en parler ?

        • [^] # Re: Plein emploi

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-1).

          L'informatique propose trop de postes pour moutons à cinq pattes.

          Le bâtiment et la restauration proposent surtout des postes pénibles, risqués et mal payés.

          Dans la santé, il faut être un mouton à cinq pattes pour avoir un poste pénible, risqué et mal payé.

          Ces secteurs ne sont pas en plein emploi, mais en mal emploi.

          Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Plein emploi

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 21/06/20 à 17:02.

      Depuis quand l'embauche d'étrangers est impossible en France? Source vers l'article de loi?

      Permet moi d'avoir un petit d'août, déjà ça serait incompatible avec les lois européennes.

      • [^] # Re: Plein emploi

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        s/un petit d'août/un petit doute/

        comment ais-je pu faire une erreur pareille ? ;-)

        • [^] # Re: Plein emploi

          Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

          Dans le doute, il faut accuser le correcteur automatique.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Plein emploi

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Depuis quand l'embauche d'étrangers est impossible en France? Source vers l'article de loi?

        Depuis que nos chers politiques ont décidé que l’immigration était Le problème. Source : moi même pour avoir essayer d'embaucher 2 fois des ingénieurs africains (diplomés en France) et mettre mangé 2 fois dans les dents un refus d'accorder un permis de travail.

        https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3100

        L’expérience me montre même que les dérogation pour les jeunes diplômés ne sont pas respectés par l'administration.

        Je reformule : sans mettre l'adminsitration devant le tribunal administratif, il n'est pas possible d'embaucher un étranger extra-communautaire dans le secteur de l'informatique

        • [^] # Re: Plein emploi

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          C'est un peu merdique car ça leur imposerait de faire tout le merdier administratif pour monter leur société et ça fait un peu uberisation mais pas moyen de contourner en signant un contrat de service avec eux plutôt que de les embaucher comme salarié?

          J'ai quelques collègues qui voulaient garder une certaine indépendance et qui fonctionnent comme ça avec nous. Si ça leur chante ils peuvent faire des heures en plus pour une autre entreprise ou monter un projet indépendant à côté sans devoir nous demander l'authorisation.

  • # Espace de coworking

    Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

    Bonjour,

    je voudrais partager mon expérience et mettre un petit bémol au télé travail.

    C'est clair que c'est vraiment super. J'ai commencé à télétravailler en 2009. J'étais célibataire, au bord de la mer et dans ma ville natale. J'y ai retrouvé mes potes. J'ai vraiment passé des années super.

    Puis j'ai déménagé dans un nouvel endroit que je n'aime pas trop, j'ai maintenant une famille. Pendant deux ans j'ai bossé seul de la maison. Et bien ça a été la grosse déprime.

    Aujourd'hui je me suis trouvé un bureau dans un espace de coworking et c'est vraiment le bon compromis. Je fréquente des gens mais ne bosse pas avec. Donc pas de tension et uniquement les bon cotés. J'ai les 15min de changement ce contexte le matin et le soir. Et j'organise ma journée comme je l'entend.

    https://www.relais-entreprises.fr

    • [^] # Re: Espace de coworking

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      https://www.relais-entreprises.fr

      ça sonne comme du publi-redactionnel :)
      une histoire, un lien

      PS : j'ai rien contre hein surtout que ça a l'air interessant

      • [^] # Re: Espace de coworking

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 22/06/20 à 18:02.

        C’est plutôt maladroit, le lien mieux présenté eut été préférable. Mais oau est, comme on dit, « honorablement connu » sur ce site et il hante les lieux depuis un certain temps.

        OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: Espace de coworking

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

          oui désolé il était un petit peu tôt il eut été préférable de donner un peu plus d'explication et de spécifier que je n'ai rien à voir avec cette entreprise si ce n'est que j'en suis un client satisfait et que le repeuplement des campagnes est un peu mon dada :) (et que mes phrases sont bien trop longues).

          Repeuplement qui me semble possible via la création d'espace de travail commun. Là ou je suis j'ai des comptables, une paysagiste, des éleveurs d'abeilles, un spécialiste de la sdram en embarqué, une formatrice en sécurité agricole, des infirmières, une spécialiste de la prévision météo dans une entreprise qui fabrique des éoliennes, un vendeur de poutre en béton et c'est très enrichissant.

  • # Ca va durer.

    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

    Je n'ai pas vu grand monde pointer du doigts le fait que le télétravail va durer. Je n'habite pas en France et je remarque clairement une différence de niveau d'information. Le télétravail sur la côte ouest des états unis à ralentit l'arrivée de la première vague et limiter son amplitude. Les entreprises ne sont pas pressé de renvoyer leurs employés aux bureaux, car ils n'ont pas envie d'avoir tout leurs employés en arrêt.

    Ainsi les bureaux c'est pour ceux qui ne peuvent pas travailler chez eux, avec un taux d'occupation des locaux de 25% du taux d'avant et avec des groupes d'employés qui ne se croisent pas. Les usines tournent avec des shifts qui sont regroupés par famille et aussi ne se croise pas. Et on évite que les gens qui n'ont pas besoin d'être la croise les gens qui doivent être la (Je bosse actuellement pour une boîte taïwanaise, ce sont leurs règles et ca marche chez eux). Ceux qui sont sur site doivent porter un masque quand il y a quelqu'un d'autre dans la même pièce. On se lave les mains à chaque entrée dans le bâtiment. Et c'est prévu pour durer jusqu'à l'été prochain. Du coup, certaines entreprises clarifie que cela va être du télétravail pour 24 mois. Comme ca tout le monde planifie en conséquence.

    Et le risque est grand. Même en Corée du Sud avec une population qui fait nettement plus attention qu'en Europe, il y a une deuxième vague. Les entreprises qui s'organisent pour fonctionner en protégeant leurs équipes et en leur permettant d'être productive seront celle qui passeront cette crise au mieux. Et les pays qui arrivent à organiser leurs entreprises pour minimiser les risques seront ceux si s'en sortent le mieux.

    Du coup, on en rediscute à l'été prochain de savoir si le télétravail ca peu marcher à l'échelle de la planète. Mais vaudrait mieux que pour ceux pour qui ca ne se passe pas bien, voir avec vos manager comment faire pour améliorer les choses, car ca va durer et pour résoudre le problème, c'est une question culturelle. Il faut s'adapter et les sociétés aussi doivent s'adapter.

    • [^] # Pourvu que ça dure

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

      J'arrive ce matin à mon bureau:

      • mon PC ne démarre pas et ma prise réseau est morte ;
      • je retrouve avec joie le proxy nazi ;
      • pour lutter contre le covid, la machine à café n'est plus en marche, les salles de réunion sont fermées et il faut porter un masque.

      Bref je repars chez moi et je n'en sors plus jamais.

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: Pourvu que ça dure

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

        De mon côté, on est en télétravail jusqu'à fin août, sauf personnes autorisées à retourner sur site (ce qui est mon cas, si je le souhaite, sous réserve de prévenir suffisamment au préalable).

        Je suis allé une fois sur site, j'étais le seul sur tout l'espace du projet, j'avais trois écrans et une grande télé de supervision, la machine à café marchait, j'avais autant de salles de réunion que je voulais et il fallait porter un masque (en dehors de sa position de travail). Plus du marquage au sol partout, des consignes, des masques et du gel distribués, etc., etc.

        C'était sympa pour la balade (je vais au taf à pied), c'est mieux équipé qu'à la maison, l'intérêt est un peu limité si je n'ai pas de collègues à voir sur place. Et l'info essentielle : il y avait une nouvelle couvée de poules d'eau sur le site.

        • [^] # Re: Pourvu que ça dure

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je n'y suis passé que deux fois pour aller chercher du matériel.

          Chez nous tout a été laissé en l'état depuis notre départ début mars et comme la plupart d'entre nous ont vampirisé la place de travail pour prendre clavier/souris/écrans ça ressemble plus à une scène de film de zombie qu'à un bureau. Le puzzle de 2000 pièce n'a plus avancé. Seules indices qui montre que quelqu'un passe tous les jours : les plantes sont arrosées et il n'y a pas d'accumulation de poussière.

          • [^] # Re: Pourvu que ça dure

            Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

            En même temps, si personne ne passe, il y a moins de poussière qui s'accumule.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Pourvu que ça dure

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

              Une autre différence possible : nos locaux sont climatisés, mon logement non. Je dis ça dès fois qu'il ferait chaud l'été…

              • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 24/06/20 à 12:15.

                Une autre différence possible : nos locaux sont climatisés, mon logement non. Je dis ça dès fois qu'il ferait chaud l'été…

                Ça n'a réellement d'importance que dans un bureau avec une concentration d'êtres humains et de sources de chaleurs très élevées. Je vis en Andalousie, ça fait bien 2 mois et demi que nous sommes dans des critères de température communéments admis à Paris comme caniculaire et pourtant je n'utilise pas de clim à la maison bien que mon appartement en soit équipé. En plus en télétravaillant tu peux travailler dans la tenue que tu veux, même en slip si ça te chante.

                Au bureau ce serait invivable effectivement. Plus de monde, pas assez de fenêtres à ouvrir ou de consensus facile à faire sur le fait d'avoir des stores ouverts ou fermés, etc.

                • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                  Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                  Je pense qu’en Andalousie, les bâtiments sont un peu mieux prévus pour la chaleur que plus au nord. J’ai vécu dans un appartement où je transpirais en slip en été (j’étais content d’aller bosser au bureau avec la clim). Là où je vis en ce moment, c’est beaucoup plus supportable (pourtant le climat n’a pas changé).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                Et la clim, tout comme les systèmes de chaleurs à air forcé, est responsable de beaucoup de cas de transmission de covid19. On va le voir rapidement dans les états comme le Texas. Vaux mieux avoir chaud seul cet été que frais à plusieurs.

                • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                  Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

                  Tu entends quoi par air forcé ? Moi je me suis équipé d'un « rafraichisseur d'air ». Un gros ventilateur avec un baque d'eau. J'ai pas encore eu l'occasion d'en tester l'efficacité.

                  • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                    Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                    C'est tres frequent comme technologie en amerique du nord. En gros, tu as une chaudiere centrale qui chauffe de l'air qui est ensuite injecte partout dans le batiment. C'est assez mauvais comme technique en terme d'efficacite energetique, mais en coup de deploiment, c'est pas chere. Par contre, ca cree des courants d'air qui peuvent porter le virus…

                • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                  Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                  Il me semblait que c’était surtout parce qu’ils font tourner l’air dans le bâtiment (pour éviter d’amener de l’air extérieur qu’il faut chauffer/refroidir) et donc dès que quelqu’un tousse dans le bâtiment, tout le monde est contaminé. Mais il y a moyen d’amener plus d’air extérieur (en fonction des bâtiments). Au bureau, le gestionnaire du bâtiment a annoncé qu’ils avaient configuré 100 % d’air extérieur poussée pour éviter ce problème (suite à l’épidémie).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                    D'apres les etudes que j'ai vu venir d'Asie, il suffit de rester suffisament longtemps dans un courant d'air entre le point ou l'air est injecte, une personne malade meme asymptomatique et toi (la personne contaminante etant juste en amont du vent pour toi). Et le temps semble etre une fonction de la charge virale de la personne contaminante. Mais bon, il y a des exemples ou les convives d'un restaurant sous le vent d'une personne contaminante ou tous etaient contamine en un repas (Par contre pas le staff qui lui n'etait pas expose a la circulation de l'air dans la configuration de ce restaurant). Du coup, etre au bureau avec la clim, ce n'est pas une bonne chose si il y a quelqu'un de malade entre toi et la clim…

                    Du coup, 100% d'air exterieur, ca aide, mais pas tant que ca.

                    • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                      Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

                      Toutes les installations que j'ai vu dans les bureau avaient l'air qui venait du plafond, donc c'est assez compliqué d'être entre la clim et quelqu'un.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                        L'air ne stagne pas, il va bien circuler quelque part et être évacué.

                        • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                          Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

                          Oui, il y a des bouches au sol pour ça.

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

                      Donc il faut aussi interdire d'ouvrir les fenêtres et avoir des précautions particulières les jours de vent ?

                    • [^] # Re: Pourvu que ça dure

                      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                      pour une fois qu'être juste sous la clim est un avantage :)

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.