Journal Quel langage pour s'amuser ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
3
sept.
2006
Bonjour,

Pour changer, j'aimerais apprendre, découvrir un nouveau langage.

Pour le moment, je fais surtout du C#, C++ et javascript (bien plus intéressant qu'il n'y parait), et j'ai aussi touché à php, assembleur, perl (ça c'est un langage qu'il est bien).

Quels sont selon-vous les langages amusant, intéressant (même si on ne fait pas forcément grand chose avec, ou que les perfs ne sont pas au niveau du C, c'est pas trop le problème ;-) ) ?

ps: vous avez le droit de partir dans des trolls, ce qui m'intéresse c'est justement des caractéristiques subjectives concernant les langages ;-)
  • # Facile

    Posté par . Évalué à 8.

    Ruby ou Lisp, ça rend intelligent.

    Et c'est des langages de fainéants, or tout adepte de Perl sait que les trois grandes vertus du programmeur sont la paresse, l'orgueil et l'impatience.
    • [^] # Re: Facile

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Lisp + Perl = Haskell

      Sinon dans la liste des langage intéressants qu'il faudrait que j'apprenne un jour il y a Erlang, Objective-C et Smalltalk.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: Facile

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Concernant Ruby, le site de doc semble HS ! ( http://www.ruby-doc.org/docs/beginner-fr/xhtml/ )
      Existe t'il une autre source ?
      • [^] # Re: Facile

        Posté par . Évalué à 1.

        Chezmoicamarche

        Ca me rappelle que j'apprendrai bien un peu de Ruby un jour ... Encore une chose à faire, pfff ...
      • [^] # Re: Facile

        Posté par . Évalué à 2.

        Le site a un peu de mal par moments, je tombe parfois sur une erreur qui disparaît en quelques minutes.
    • [^] # Re: Facile

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ruby pourquoi pas, c'est un langage qui m'intéresse pas mal. Je crois qu'il va vraiment falloir que je le teste.

      Pour lisp, j'ai testé une fois en écrivant un mod pour emacs (mod-masd pour les très rares connaisseurs) mais les parenthèses...


      Je ne connaissais pas ces 3 valeurs mais je suis totalement d'accord avec !
    • [^] # Re: Facile

      Posté par . Évalué à 10.

      Tout adepte du C sait que le vrai Bushido du programmeur repose sur Patience, Rigueur et Humilité...

      Patience, car il vaut parfois mieux prendre son temps et retravailler son code pour un fix élégant, plutôt que claquer un hack ignoble et continuer son chemin. Ceux qui cèdent à la facilité finissent enterrés vivant sous le cruft ou étouffés avec des spaghetti trop cuits.

      Rigueur, pour tenir éviter de faire des fuites de mémoires ou des buffer overflows à tout va, et vérifier les saisies utilisateurs tant que faire se peux. L'étourdi est condamné à endurer les tourments éternels des failles de sécurité.

      Humilité, afin de ne pas blamer le code des autres (gcc, la libc, que sais-je ?...) avant son propre code. Combien de fois un brave codeur a-t-il rencontré une segfault dans un malloc() et injustement accusé la libc, alors qu'il faisait un double free() ou un overflow bien gras la procédure d'avant ? Le chemin de l'orgueil rend sourd aux recommandations de ses pairs et mène, sinon à l'ignorance, à l'incompétence.
  • # Hum

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quels sont selon-vous les langages amusants, intéressants

    Commence par le français... Il paraît qu'on peut faire pas mal de trucs avec. :)

    PS: Pour le troll, je crois que c'est fait !
    • [^] # Re: Hum

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      oups, désolé pour les fautes.
      La prochaine fois j'ouvrirai les yeux avant de me relire...
  • # Erlang, sans hésitation

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Erlang permet de changer la manière d'aborder la programmation. On s'intéresse en Erlang à des processus concurrents et des traitements paralèlle.
    C'est amusant et puissant :-)

    Mickaël

  • # Classique

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Un langage souvent cité pour ses qualités, mais malheureusement trop peu utilisé est l'objective-caml... différent, amusant, puissant :)

    En vrac, la possibilité de faire de l'itératif, du fonctionnel (surtout), de l'objet. Et des trucs modernes et pratiques comme le GC, l'afférence de type, le polymorphisme, blablabla, etc.

    Sinon, dans un autre genre, eiffel est sympa.
    • [^] # Re: Classique

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      J'oubliais, un truc très sympa avec l'ocaml, est que tu peux l'interpreter (dans un script ou dans sa console), le compiler pour une machine virtuelle ou le compiler pour ton architecture.

      Je te préviens, tu en chies pour faire un code qui compile (au début), mais une fois que ça compile, c'est tellement strict que ça roule pas mal ensuite :) Et puis le fonctionnel, c'est dépaysant.
    • [^] # Re: Classique

      Posté par . Évalué à 2.

      Le polymorphisme, t'es sûr de toi ? Il me semblait justement qu'OCaml n'a pas de polymorphisme parce qu'il risquerait de se mélanger les pinceaux pour son inférence de types.
      • [^] # Re: Classique

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le problème du mot polymorphisme, c'est qu'il est surchargé ;-).

        OCaml fait du polymorphisme au sens où tu peux avoir par exemple une fonction sort de type 'a list -> 'a list, et le 'a est défini au moment de l'appel. C'est grosso-modo l'équivalent des templates de C++.

        Il y a aussi des fonctions virtuelles dans les objets, ce qui est en général connu sous le nom de polymorphisme, ou liaison dynamique en C++.

        Mais c'est vrai qu'il y a des limitations dans l'orienté objet en OCaml. Par exemple, dynamic_cast<...>(...) n'existe pas, enfin pas sous cette forme.
    • [^] # Re: Classique

      Posté par . Évalué à 1.

      Je conseille le OCaml aussi. C'est vraiment un langage plaisant. Par exemple, j'aime bien l'absence de différence entre "expression" et "instruction" (ou statement), qui rend le tout très homogène et très élégant.

      Les filtrages de motifs sont aussi très drôles à utiliser, combinés avec les types personnels, etc..

      L'extension objet semble assez amusante (mais je ne la connaît que très peu) parce que ça reste du typage statique, ce qui est plutôt dépaysant pour de l'objet.

      Et en plus, quand t'es un total guru, tu peux même t'intéresser à camlp4, un espèce de préprocesseur tout marrant qui permet de redéfinir des pans entiers de la syntaxe du langage.
    • [^] # Re: Classique

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Allez, un petit lien sur l'article de quelqu'un qui a découvert OCaml : http://www.cabochon.com/~stevey/blog-rants/more-ocaml.html
  • # re

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    python .?
    • [^] # Re: re

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Non, python c'est un vrai langage, même qu'on fait des choses avec.

      ps: vous avez le droit de partir dans des trolls

      Je crois que c'est fait :)
      • [^] # Re: re

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui, mais le monsieur a dit "langages amusant, intéressant" en précisant "même si on ne fait pas forcément grand chose avec".
        Donc ça colle.

        Plus sérieusement, pour faire des développements amusants, en pensant à ce que l'on veut faire et non à comment il faut le faire rentrer dans les contraintes du langage, Python est vraiment sympa. Sans compter sur ses multiples bibliothèques qui évitent d'avoir à se farcir du code pour des tâches considérées maintenant comme "basiques". Voir aussi du côté de Ruby... paraitrait qu'il s'est inspiré en partie de Python (mais aussi en partie de Perl... et ça j'aime pas trop niveau lisibilité - de temps en temps une écriture moins concise mais immédiatement compréhensible est IMHO plus sympa).

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: re

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          J'aime beaucoup python et je l'utilise chaque fois que c'est possible, de python-irclib à mod_python, en passant par PyQt. C'est pour ça que je me suis permis cette remarque humoristique :)

          Quant à Ruby... j'aurais peut-être appris ce langage si je l'avais découvert avant python. Maintenant que je suis satisfait, je n'ai plus vraiment ce courage.

          Et question lisibilité, python est loin d'être toujours évident pour les néophites (je pense en particulier aux générateurs et expressions génératrices, métaclasses, décorateurs, etc). D'ailleurs, mon cerveau refuse toujours d'appréhender le principe de fonctionnement de Twisted, mais je crois que j'ai un problème de compréhension avec l'AOP.
        • [^] # Re: re

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui, mais le monsieur a dit "langages amusant, intéressant" en précisant "même si on ne fait pas forcément grand chose avec".
          Donc ça colle.

          Exactement, c'est tout à fait dans le style de réponse que j'attendais ;-)

          mais aussi en partie de Perl... et ça j'aime pas trop niveau lisibilité - de temps en temps une écriture moins concise mais immédiatement compréhensible est IMHO plus sympa

          En fait j'aime vraiment le style perl. Le problème, à mon avis, c'est qu'il est plus expresif que pas mal de langages et qu'il faut connaitre certains "mots clé" pour pouvoir lire du perl. Mais une fois un petit apprentissage effectué la lecture est pas mal.
          Surtout qu'on peut écrire pas mal de code crade et illisible même dans des langages moins expressifs (dans mon boulot je me tappe du code en C++ à comprendre - pas de doc évidemment - et à intégrer, le problème c'est qu'il y a des fonctions de plus de 4000 lignes, avec des indentations, et donc bloc, de plus de 12 niveau, le tout dans des fichiers allant de 15000 à 45000 lignes. C'est beau tout ça...)
          • [^] # Re: re

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            dans mon boulot je me tappe du code en C++ à comprendre - pas de doc évidemment - et à intégrer, le problème c'est qu'il y a des fonctions de plus de 4000 lignes, avec des indentations, et donc bloc, de plus de 12 niveau, le tout dans des fichiers allant de 15000 à 45000 lignes.

            Tu peux me donner le nom de ta boîte, que je sois sûr de ne jamais y travailler ?
          • [^] # Re: re

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu bosses chez Sharp Telecom, ou alors il y a une autre boite qui a ces methodes de travail ?
  • # Dans le genre amusant il y a ceux là

    Posté par . Évalué à 5.

    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_esoteric_programming_la(...)
    Personnellement le Shakespeare Programming Language me semble intéressant. Ou amusant plutot.
  • # Un bon langage orienté-objet

    Posté par . Évalué à 2.

    Par exemple eiffel (voir : http://smarteiffel.loria.fr/ ).

    PS: Ocaml, déjà mentionné dans d'autres commentaires, est aussi très bien.
  • # Histoire de changer de l'impératif

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bon, pas mal des langages que tu cites sont impératifs, donc autant essayer d'aller voir un peu ce qu'il y a de vraiment différent; c'est toujours bon d'avoir du recul (ça permet de troller plus efficacement).

    * Forth : ça c'est un langage qu'il est fun. Des règles de bases extremement simples qui permettent de construire des choses évoluées. Pas mal utilisé dans l'embarqué, puisque ça permet d'avoir un interpreteur built-in sur quasi n'importe quoi (genre un micro-controlleur) tout en permettant des manips subtiles (à vue de pif, le "bios" des motherboard à base de Niagara doivent en avoir par exemple). Les bases se voient rapidement avec un tutorial.

    * Lisp : globalement, à chaque fois qu'un langage permet un nouveau moyen d'exprimer une concept ou une construction, tu auras toujours un lispeux qui te dira "ouais, on le fait déjà en lisp". Amha d'ailleurs c'est pas complètement faux, à partir du moment où tu ignores les supports syntaxique; perso "Syntax does matter", donc ... Ce qui fait à mes yeux la force de ce langage, c'est le fait de pouvoir facilement manipuler du code (représenté sous forme de liste) à partir d'un morceau de code (toi aussi résoud direct les problèmes d'introspection :) .

    * Haskell : parce qu'il est bon de connaitre les langages fonctionnels. Haskell est connu pour être un peu plus "pur" (aheum) que OCaml niveau approche fonctionnelle et beaucoup d'articles de recherche sur les langages utilisent la notation Haskell pour présenter une sémantique. OCaml est aussi bon à connaitre, car il propose qqchose d'extremement réaliste pour un langage fonctionnel (d'aucun dirait "ouais, parce qu'il propose aussi de l'impératif" :) )

    * Erlang : Non pas pour son aspect fonctionnel mais pour tout ses aspects redondance, failover, remplacement à chaud, qui donnent un très bonne idée de ce qui est possible de faire (et c'est impressionant) avec un bon support du langage. Pour te faire une idée, tu peux changer du code qui est en train de tourner sans interruption et si jamais la modif est invalide, Erlang repassera sur l'ancienne version sans interruption.

    * Prolog : un peu comme pour Forth, l'approche de Prolog est vraiment différente des langages impératif et fonctionnel. C'est pas le langage le plus à la mode, mais il nécessite une manière de penser ses algos assez intéressante je trouve. Et comme toujours ça permet de voir qu'il n'y a pas qu'une seule approche pour exprimer un problème.

    Sinon, pour rester dans les impératifs :
    * Python, parce que je l'aime bien, qu'il est super clean & régulier
    * Ada 95, qui malgré une image un peu vieillotte a un pouvoir d'expression assez peu commun et te fais comprendre des concepts qui restent implicites dans d'autres langages.

    Et la lecture de http://lambda-the-ultimate.org/ t'intéressera si tu as envie de suivre un peu ce qui se fait au niveau des langages informatiques.
    • [^] # Re: Histoire de changer de l'impératif

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      (ça permet de troller plus efficacement)

      En voilà un bon argument ;-)

      Pour forth et lisp, je programmais un peu en rpl (reverse polish lisp) un mélange de lisp et de forth (sous hp49)

      Lisp est assez intéressant pour ce que j'ai pu en voir (au travers d'emacs).

      Erlang à l'air sympa mais ne me tente pas vraiment.

      Prolog, j'en ai fais un peu il y a "longtemps" (7-8 ans). Sympa mais pour jouer avec, je ne sais pas trop...

      Haskell, pourquoi pas. J'en ai entendu un peu parler au travers de darcs et pugs (une implémentation de perl 6) mais je n'ai jamais essayé.

      Par contre, je ne peux pas vraiment dire pourquoi, mais python ne me tente pas vraiment. J'ai été au début séduit par le principe de la construction basée sur l'indentation mais il y a un je ne sais quoi qui ne me plait pas plus que ça...
      • [^] # Re: Histoire de changer de l'impératif

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Lisp est assez intéressant pour ce que j'ai pu en voir (au travers d'emacs).

        Attention le Lisp que tu as vu dans GNU Emacs (donc le emacs lisp) est bien différent du ANSI Common Lisp. Enfin bien différent n'est pas exact, disons qu'il ne supporte pas beaucoup des merveilles du cousin ANSI.

        De plus Emacs Lisp est un dérivé de MacLisp qui est apparu bien avant la version ANSI.

        Difficile de se faire une opinion sur le common lisp à partir de la simple lecture de emacs lisp.

        Tiens un peu de lecture sur le pourquoi du comment :

        http://groups.google.fr/group/gnu.emacs.help/browse_thread/t(...)
      • [^] # Re: Histoire de changer de l'impératif

        Posté par . Évalué à 4.

        Par contre, je ne peux pas vraiment dire pourquoi, mais python ne me tente pas vraiment. J'ai été au début séduit par le principe de la construction basée sur l'indentation mais il y a un je ne sais quoi qui ne me plait pas plus que ça...


        J'ai fait il y'a un moment maintenant (1 an et demi je crois) des tests de plusieurs langages, et j'ai eu comme toi cette impression avec python que "quelque chose ne me plaisait pas". Un petit arrière goût dans la bouche. J'avoue que je ne sais plus précisement quoi, mais j'ai testé ruby après, et je me suis immédiatement dit que ca y'était, j'avais trouvé le bon langage, avec les plus du python, et ce je-ne-sais-plus-quoi qui le rendait plus agréable à mes yeux. Une petite sensation de "j'ai enfin trouvé le langage que je cherchais depuis si longtemps"...

        Pour info, ça ne devait pas être quelque chose à aller chercher très loin, au fond du langage, puisque mes tests se basaient sur un petit script de manipulation de fichiers textes pour faire une interface entre deux applis (je suis parti d'une demande d'un client (qq minutes de dev en perl) pour essayer de voir ce que ça donnerait dans d'autres langages, en fait, et voir celui que j'aurais le plus de plaisir à faire).

        Bon, depuis... je n'ai plus eu l'occasion de toucher ni l'un ni l'autre, mais... dès que je trouve comment installer ruby/qt4 sous win (ben oui, mon portable pro est encore sous win pour l'instant :( ), je replonge !
        • [^] # Re: Histoire de changer de l'impératif

          Posté par . Évalué à 3.

          dès que je trouve comment installer ruby/qt4 sous win
          Va sur le forum Korundum sur rubyforge.org, il y un a post récent qui décrit comme faire. C'est pas automatique encore, mais cela se fait, je l'ai suivi, et cela fonctionne. Tous les example ne passent pas parfaitement encore (ce qui concerne opengl entre autre) mais tu peux commencer à faire des applis utilisable quand même je pense.
        • [^] # Re: Histoire de changer de l'impératif

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis "content" de ne pas être le seul à éprouver ce sentiment vis-à-vis de python.

          Je crois que je vais faire dans le même style et tester Ruby alors.

          Je ne savais pas qu'il y avait un binding ruby pour qt4, ça m'intéresse pas mal ça.
          Je vais suivre les liens dans le message en dessous et voir ça.
  • # Pour perdre du temps

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Il semble que tu ais envie de perdre du temps.

    Je te propose donc le brainfuck (et son pendant le brainfuck++) ou le whitespace, au choix :)

    http://en.wikipedia.org/wiki/Brainfuck
    http://en.wikipedia.org/wiki/Whitespace_programming_language
  • # Monty Python's programming langage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les tutoriels pour Python font référence aux Monty Pythons. Or, ceux-ci étant les plus grands comiques de tout les temps, c'est forcément Python qui est le langage le plus amusant.

    Oui, pensons par nous même !
  • # Oz

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est une démonstration de Peter Van Roy qui a attiré mon attention dessus. À voir, donc : http://www.mozart-oz.org/
    • [^] # Re: Oz

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour ceux que Oz et la théorie des languages intéresse, la lecture du livre de Peter Van Roy et Seif Haridi, Concepts, Techniques, and Models of Computer Programming [1] est un must.
      Il y a aussi moyen de retrouver le draft qui se balade sur le grand ternet.

      [1] http://www.info.ucl.ac.be/~pvr/book.html
  • # Retour aux sources

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le MS-BASIC 1.0 ? Sur MO5 ?
    • [^] # Re: Retour aux sources

      Posté par . Évalué à 3.

      et pourquoi pas visual basic ? :)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Retour aux sources

        Posté par . Évalué à 4.

        La je pense que vous depassez les bornes...!

        On peut rire de tout, mais il y a des limites...! :)
      • [^] # Re: Retour aux sources

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le MS-BASIC 1.0 est à ma connaissance le seul produit microsoft non buggué de l'histoire. Des passionnés l'ont récemment étudié, il ont trouvé un tout petit bug alors que l'ensemble du langage tenait dans 16 ko d'asm 6809 (un des premiers processeur RISC de l'histoire de la micro) avec parait-il des astuces pas possible pour y arriver.

        Maintenant, les gosses apprenent à se servir d'un ordinateur avec un ConviMouseKikoololKoin.

        Snif.

        « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • # sans conteste, GOTO++

    Posté par . Évalué à 6.

    Tiré de l'article de Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Goto_plus_plus ):
    GOTO++ est un langage de programmation exotique. Il est multi-plateforme et orienté abject.
    
    La haume page du meilleur langage du monde: http://gpp.niacland.net/ Et si ça ne suffit pas à étancher ta soif de nouveauté, clique sur le lien "anneau" (ou "ring" sur la page en anglais) pour partir à la découverte d'autres langages trop méconnus. Peut être arriveras tu sur la page de Whitespace, le langage qui réhabilite l'espace ? ( http://compsoc.dur.ac.uk/whitespace/ et http://en.wikipedia.org/wiki/Whitespace_programming_language )
  • # Ada ???

    Posté par . Évalué à 2.

    Personne n'a parlé d'ada pourtant c'est un des langages les plus sécurisé et presque aussi performant que du C.

    Tout les experts en programmation Temps réel le dirons :-p
    • [^] # Re: Ada ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Plus sérieusement, cette année je vais apprendre l'ADA, quelqu'un peut me convaincre de l'utilité du machin ?
      D'après ce que j'ai compris, son principal interret c'est la fiabilité.
      Ma question est : pourquoi des langages comme le C/C++ sont majoritaires ? Est-ce de part leur relative simplicité d'usage ? (ya mieux, ya pire)
      • [^] # Re: Ada ???

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis pas expert en ada (de loin), mais j'ai eu une petite exépérience dans l'industrie pur et effectivement ada est toujours très utilisé. Visible c'est le fait que ce langage est très rigoureux et ne permet de faire n'importe quoi avec la mémoire contrairement au C/C++ avec les pointeurs. Une recherche sur le net m'a donné :
        En général les détracteurs d'Ada (enseignants ou professionnels) l'ont peu ou mal utilisé et confessent, volontiers, s'être arrêtés dans leurs tests, irrités par la rigueur du compilateur. Rigueur à laquelle ils ne sont pas habitués et qui reste (nous le montrerons), justement, la qualité essentielle pour un développement fiable. Ada est encore bien utilisé (voire incontournable) en avionique et en informatique embarquée (fusée Ariane par exemple) ainsi que pour le contrôle de trafic (aérien, ferroviaire) où la fiabilité est cruciale. Il est aussi apprécié quand le code à développer est conséquent (donc très difficile à maintenir). Mais il n'en reste pas moins qu'actuellement peu de petites ou moyennes entreprises admettent utiliser Ada. Ou alors (comme le signale J.P. Rosen) ces entreprises cachent l'utilisation d'Ada comme on garde un secret de fabrication ! En effet, même pour des applications plus modestes, les gains de productivité avec Ada sont prouvés et très significatifs.
        source : http://d.feneuille.free.fr/enseignerada.htm#Introduction Pour répondre à ta question, pour moi ça vient du fait que le C et le C++ ont été très utilisé par milieu industriel dans les années 90 pour le rapport facilité de prog / performance. La qualité du code n'était pas à l'ordre du jour de ce temps (regarde le vieux code des années 90 pour t'en convaincre).
        • [^] # Re: Ada ???

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ai eu l'ocasion d'étudier Ada, et je n'aime pas trop le langage. En fait, je crois que c'est le code généré automatiquement par glade/gate qui me rebute. Pas facilement lisible je trouve.

          Mais a part ça, c'est un très bon langage je trouve. Et très puissant même si il manque un peu une orientation objet. En fait, il doit me manquer certains points du langage que je n'ai pas appris.
  • # Put potatoes into the mixing bowl...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

  • # Inform / Tads / Hugo...

    Posté par . Évalué à 3.

    Essaye un langage de programmation de jeu d'aventure textuel !

    C'est pas toujours compliqué, parfois dépaysant, mais c'est sûr que si tu maîtrises déjà un langage de programmation classique, tu risques de trouver cela un peu ennuyeux (dans le sens où tu n'apprendras pas forcément bcp plus). Quoique... Au moins on voit ce que l'on fait rapidement. Et avec certaines langages (notamment glulx qui est une vraie machine virtuelle), il est possible de coder presque n'importe quoi. Quelqu'un a déjà programmé un jeu d'échec et un lecteur d'e-books même si ce n'est pas le but originel du système :)
    http://www.ifwiki.org/index.php/Simon_Baldwin

    Pour comparer les différents langages de ce style, ceci est la même aventure codée dans chaque système :

    http://www.firthworks.com/roger/cloak/index.html

    avec bouts de code, transcriptions, exemples complets etc

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # L'esperanto

    Posté par . Évalué à 8.

    l'esperanto est un language vraiment très simpa.
    Si tu veux t'y mettre, je te conseil ce lien :

    http://ikurso.esperanto-jeunes.org/

    Au choix entre le cours en 10 leçons et kurso de esperanto, je te conseil plutôt le cours en 10 leçon qui est je trouve mieux rédigé.
    Après, le programme ikurso est très utile à côté, pour faire des exercices et mémoriser tout ça un peu plus vite.
  • # PureBasic

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,

    J'ai découvert il y a quelque temps maintenant le PureBasic.
    Je l'utilise pour mes petits projets ce qui me permet de gagner pas mal de temps et un nombre de ligne de code considérable (je suis un développeur occasionel) . Un des autres grand avantage c'est la taille des éxécutables ce qui est interessant lorsque l'application doit transiter par un grand nombre de machines en même temps ou sur de petites lignes.

    Voici le descriptif que l'on retrouve sur le site de PureBasic :

    PureBasic est un langage de programmation basé sur les règles du langage BASIC. Ses caractéristiques majeures sont :

    - Portabilité: PureBasic fonctionne actuellement pleinement sous Windows, AmigaOS et Linux.
    - Rapidité: PureBasic est un véritable compilateur qui produit des exécutables compacts et optimisés.
    - Simplicité: PureBasic utilise la syntaxe du langage BASIC, très répandue et simple à apprendre.

    PureBasic a été conçu aussi bien pour les débutants que pour les programmeurs expérimentés. Nous avons consacré beaucoup de temps et d’efforts pour vous proposer un langage rapide, fiable et convivial. Malgré sa syntaxe de base simple et rapidement assimilable, les possibilités de PureBasic sont infinies, grâce à de nombreuses caractéristiques évoluées comme, entre autres, les pointeurs, structures, procédures, listes dynamiques, etc. Le programmeur expérimenté n’aura aucune difficulté à accéder aux structures du système d’exploitation et aux API’s.

    Les caractéristiques principales de PureBasic:

    - Large panel de commandes internes permettant de créer tout type d'application ou de jeu
    - Support de tous les mots-clé du Basic standard
    - Compilateur très rapide qui crée des fichiers exécutables optimisés et compacts
    - Aucun fichier externe (DLL, exécuteur...) n'est nécessaire lors de la création du fichier exécutable
    - Support des procédures pour une programmation structurée avec variables locales et globales
    - Accès total aux API's du système d'exploitation pour les programmeurs avancés
    - Utilisation optimale des possibilités de chaque machine par l'utilisation de commandes spécifiques
    - Code source du programme immédiatement transposable sur Windows, AmigaOS ou Linux
    - Editeur de texte et système de développement dédiés à PureBasic
    - Debugger intégré permettant d'exécuter un programme pas à pas et de déceler facilement une erreur


    Le site : http://www.purebasic.com/
  • # D

    Posté par . Évalué à 1.

    Je me suis amusé Vendredi dernier à écrire quelques programmes en D [1], [2], c'est assez sympa, c'est un peu du java en très light, et compilé en natif, donc j'aime bien ;-)

    Qu'en pensez-vous?

    Next step, c'est trouver le moyen de faire un GUI avec Wx (wxd)[3].

    [1] http://www.digitalmars.com/d/dcompiler.html
    [2] http://en.wikipedia.org/wiki/D_language
    [3] http://wxd.sourceforge.net/
    • [^] # Re: D

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Moi aussi j'aime bien le langage D, gdc frontend pour gcc est fonctionnel, il est dommage que ce langage ne soit plus mis en avant, peut être a t il des problèmes pour l'utilisation dans le monde libre, mais je ne vois pas.

      Le langage ressemble beaucoup (selon moi) à du java mélangé avec du C++ ce qui le rend agréable, je trouve, le résultat obtenu après compilation est un bon binaire.

      Plein de projets lib sur le portail de projets libre http://www.dsource.org
      La majeure partie de ces projet concerne Windows, il est dommage que les linuxiens et autres BSDistes ne s'y intéresse pas plus, wxD marche sous Windows, mais ne compile pas sous FreeBSD par exemple, DUIT les binding gnome/gtk pour D ne sont pas encore fonctionnels non plus, le nombre de bibliothèques libre en D est très pauvre. Heureusement que l'on peut utiliser les bibliothèques C :)
  • # LOGO

    Posté par . Évalué à 3.

    Si tu n'as pas été au primaire dans les années 80 tu te feras une joie de découvrir LOGO (et sa fameuse tortue).

    En ligne: http://www.fragmentarisch.net/svg/drawingboard.php (SVG)
    • [^] # Re: LOGO

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'étais en primaire fin 80 mais j'ai joué pas mal à Logo quand j'étais petit.

      J'en garde toujours un bon souvenir ;-)
  • # Squeak ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Allez, j'y vais aussi de ma pierre : Squeak.
    Squeak est un environnement Smalltalk open-source dont l'approche ludique est des plus intéressantes. De plus, Smalltalk permet d'avoir une approche vraiment objet dans la conception de programme, approche qui peut par la suite être réutilisée lorsque l'on programme avec d'autres langages.
    Un petit lien qui va bien : http://www.squeak.org
  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    pour ce journal qui m'a fait découvrir le langage D qui est comme le C, permet d'utiliser le C mais est mieux que le C. Je cherchait cela depuis longtemps.

    Et pour te conseiller des langages, je dirais Lisaac [1] dont j'ai parlé plus haut. C'est un langage à objets très intéressant même si le compilateur n'est pas open source et encore buggé. Il se compile en C est très efficient apparament.

    Sinon, un petit langage de script avec lequel j'ai beaucoup appris, notament cela m'as permis de me mettre au langage C car il existe très peu de bindings vers des bibliothèques (batteries NOT included).
    mais il est léger, rapide il paraît, facilement adaptable a ce qu'on veut.
    Ce que j'aime bien :
    - les fonctions anonymes (qu'on peut passer directement en paramètres a d'autres fonctions)
    - le lexical scoping, les upvalues, c'est à dire qu'une fonction qui utilise une variable externe a elle même ira chercher dans le contexte de définition la dite variable plutôt que dans le contexte de l'appel
    - les métatables qui permettent de redéfinir plein d'opérations
    - ...

    Sinon, ce qui m'intéresse beaucoup c'est les langages fonctionnels (dont la pureté permet de se passer de mutex et autres diableries). Le lisp m'intéresse mais comme il paraît que le sommaire est plus long que la référence complète du langage scheme (un lisp allégé) cela ne me donne pas trop envie de l'apprendre.
    Et un autre problème, c'est qu'il y a trop de parenthèses, c'est pour ça que je suis en train de développer un lisp-like mais dont les fonctions et macros standard ne pousseraient pas a une orgie de parenthèses.
    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je ne connais pas encore D, mais au vu des commentaire ci dessus, je crois que je vais m'y intéresser.

      Lisaac j'avais regardé une fois la doc (ou wiki, je sais plus) mais la syntaxe ne m'avais pas botté (et je trouve que c'est un élément très important d'un langage)

      Par contre, le principe des fonctions anonymes sont vraiment pratiques, je les utilisent courrament en javascript et j'adore ça ;-)

      Pour lisp, passe par une pile ;-)
      et hop les parenthèses disparaitront comme par enchantement :-D
    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 1.

      Ravi de voir que le langage D interresse d'autre que moi :)
      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        par contre les "shared objects" avec linux, ca ne marche pas trop. Et c'est un problème, je pensait utiliser massivement la libdl ...
  • # Lambda prolog

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Étrange que personne n'ai parlé de lambda prolog:
    http://www.lambda-systems.com/prolog/lprolog.htm
    et le compilateur qui va bien développé par l'INRIA:
    http://www.cs.cmu.edu/afs/cs/project/ai-repository/ai/lang/p(...)

    J'ai suivi un cours de lambda prolog en master 2, et je m'étais bien éclaté..
    • [^] # Re: Lambda prolog

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le compilateur a 13 ans ! Il est encore compilable ?

      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • # XSLT

    Posté par . Évalué à 2.

    Cela sert à manipuler des fichiers XML. Très puissant et très déroutant car c'est un langage déclaratif mais très plaisant à utiliser, sympa à utiliser avec des CSS.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.