Journal Une histoire de smartphones

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
37
28
sept.
2020

Ce juornal n'est pas un juornal sur le cyclimse, ni sur les tranpsorts en commun.

J'ai acheté mon premier smartphone en 2013 pour une raison toute simple : je me suis retrouvé à aller travailler à l'autre bout de la ville et je faisais le trajet en voiture, vingt à quarante minutes matin et soir selon le trafic, pas fun. À l'époque Waze était au sommet de sa popularité, ce qui m'a motivé à acheter l'appareil qui va bien pour pouvoir circuler confortablement avec l'aide de l'app.

En pratique ça n'a pas changé grand chose malgré son slogan « Outsmarting traffic, together » puisque quand des milliers de personnes veulent traverser la ville en voiture au même moment, la solution la plus rapide reste de prendre les grands axes ; même si cela signifie que l'on va rouler à dix kilomètres par heure dans des bouchons stressants. Pareil pour traverser le fleuve, quand il n'y a que deux ponts, et bien ils sont tous saturés. Enfin bon, grâce à l'app je suis passé de « c'est pas vrai j'en ai bien pour une heure à rentrer » à « allez courage, plus que quarante minutes, en plus ça se dégage un peu plus loin ». C'est déjà moins stressant.

Enfin bon, ce n'est pas le sujet.

Mon premier smartphone, donc, était un tout beau Nexus 4 que j'avais choisi principalement parce qu'étant vendu par Google j'étais sûr d'avoir un Android vanilla, sans les surcouches des concurrents, et aussi parce qu'il était fabriqué par LG, une marque qui m'inspirait vaguement confiance. Il m'avait coûté 260 euros neuf et j'en étais plutôt très content. Il faisait de belles photos, je pouvais envoyer des messages un peu plus riches à mes proches, bref je découvrais un nouveau monde ma foi assez plaisant sur certains aspects.

Un Nexus 4

Le temps passant je fis le tri dans les applications pourries, je m'attristais un peu de voir l'appareil bloqué en Android 5, me disant que je ne profiterais plus des nouveautés hormis les nouvelles failles de sécurité qui ne seront plus corrigées, et puis entre-temps je faisais bien sûr mon trou de balle de consommateur : « Quoi ? Il faut que je paye deux euros pour pouvoir poursuivre dans cet excellent jeu, parfaitement réalisé, et qui me divertit depuis plusieurs semaines ? Je désinstalle ! »

C'est pas moi mais c'est l'idée

Et puis un jour, ce fut le drame. La chute de trop. L'appareil est tombé en biais sur l'angle de la base en pierre de la cheminée et l'écran éclata. Plus moyen d'interagir avec le téléphone. Il avait à peine deux ans. La base de la cheminée, elle, n'a rien eu. C'est déjà ça.

Moi je n'aime pas trop racheter des trucs. Déjà que j'ai du mal à acheter un jeu qui me plaît, t'imagines bien que je ne vais pas changer un appareil quand une seule pièce est défectueuse… Et puis en tant qu'humain qui consomme des ressources limitées et partagées avec d'autres humains, ça me fait un peu iéch de jouer le cycle acheter-casser-jeter en boucle. C'est du behaviour-smell, pour parler à mes camarades développeurs. En général ça ne parle pas trop aux gens alors disons que c'est surtout une question de thunes. Ouais, la thune !

Du coup j'ai cherché un écran de remplacement. Pas de chance, sur le Nexus 4 on ne peut pas changer juste le verre, il y a tout un composant en monobloc avec. Je n'avais pas trouvé beaucoup de choix alors j'avais pris une sorte de composant compatible dans les 75 € à l'époque. L'affichage était un peu plus petit et plus terne que la pièce originelle mais ça faisait le taf'.

Et puis un jour, ce fut le drame. Le téléphone se vautra comme un gros crétin, l'écran se fendit et devint inutilisable.

Dilemme. Repends-je le même écran, terne, petit et apparemment fragile, pour maintenir en vie un appareil obsolète ? Ou bien sauté-je le pas pour un nouvel appareil ? Je finis par opter pour la seconde solution. À l'époque ma copine avait un Nexus 5 assez sympathique que nous n'avons malheureusement jamais pu connecter à un ordinateur. J'ai lu ici ou là que ça arrivait, que certains appareils avaient un défaut qui empêchait la connexion, etc. deal with it. Mouais, je n'ai pas pris le risque et je suis parti sur un Nexus 5X.

Un Nexus 5X

Le Nexus 5X a une lettre en plus que le Nexus 5. Une lettre hyper cool qu'on utilise par exemple pour marquer l'emplacement d'un trésor, représenter une inconnue, nommer des rappeurs, entre autres choses. En pratique le X signifie ici un peu plus grand (pour la même résolution), un peu plus lourd, légèrement mieux sur l'appareil photo et la batterie, un processeur 40% plus lent mais avec deux cœurs en plus, et d'autres bricoles. Il utilise aussi des cartes nano-SIM ce qui est bien mieux que les cartes micro-sim du 5 car, euh… c'est sûrement mieux.

Au départ je n'étais pas hyper satisfait de l'appareil mais ça ne s'est pas amélioré par la suite. Déjà le smartphone est trop gros. Je le tiens à peine dans une de mes grandes mains et je suis bien incapable de traverser l'écran avec le pouce sans utiliser l'autre grande main. C'est un problème que le Nexus 4 n'avait pas et que malheureusement bon nombre d'appareils récents ont. Certes je peux profiter d'une version un peu plus récente d'Android, jusqu'à la version 8, mais à 320 € l'appareil je trouve que ça fait bien cher pour une mise à jour et une légère upgrade du matériel.

Par rapport au Nexus 5 la version 5X a aussi un lecteur d'empreinte digitale au dos, qui m'a rendu fou à plusieurs reprises avant que je comprenne qu'il faisait popper les notifications quand on le frôlait du doigt, ce qui m'arrive fréquemment par inadvertance.

À l'usage je le trouve hyper poussif, de plus en plus avec la mise à jour des apps Google. Inutile d'espérer prendre des photos HDR, c'est une trop grosse charge de travail pour l'application d'appareil photo qui se plante à chaque essai comme une otarie bourrée à la bière. Un panorama peut-être ? Nope, les photos sont prises mais la fusion plante et je n'ai jamais l'image finale. J'ai aussi eu des photos avec flash décalé, genre la lumière s'allume, s'éteint, puis la photo est prise.

À côté de ça la barre de recherche Google est aussi vive qu'un Steven Seagal post 2010. En pratique ça donne ça : je clique dessus, commence à saisir « météo » et cette idiote ne réagit que plusieurs secondes après en écrivant « téo ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle préfère faire une requête pour récupérer des termes de recherche populaires qu'elle m'affiche sous la barre ; des recherches telles que « marie papillon angèle couple » (je ne sais pas qui c'est) ou « explosion station service russie » (j'en ai rien à faire). Mais bon sang, à quoi sert cette feature ? Je ne tape pas sur cette barre pour faire du tourisme, je sais ce que je cherche. Tous ces efforts pour afficher des trucs qui ne m'intéressent pas et qui entravent ma recherche, c'est… c'est… c'est de la merde.

Et voilà, j'm'énerve.

Reprenons. Le Nexus 5X n'est donc pas un super appareil au final, mais bon, j'arrive à vivre avec.

Et puis un jour, ce fut le drame. Alors que je jouais tranquillement à une app de mots croisés, l'appareil s'arrêta. Plus moyen de l'allumer, pas de diode qui clignote ni de signal de charge. Ça craint. Je doutais que l'application y fut pour quelque chose puisque c'était loin d'être la première fois que je l'utilisais, et je soupçonnais un coup de chaud.

Le téléphone ayant moins de deux ans, je l'amenai au service après-vente qui me confirma après quelque temps que le problème venait d'un composant de l'appareil photo qui avait trop chauffé. Mais je n'utilisais pas l'appareil quand ça a planté ! Oui mais c'est ainsi. Ils me donnèrent un autre appareil, le même modèle, en guise de réparation.

Quelque part j'étais assez content de récupérer un appareil sans avoir à en acheter un nouveau. La vie reprit son cours, le téléphone était toujours trop gros, tout ramait toujours, etc.

Et puis un jour, ce fut le drame. Alors que je le sortais de ma poche, l'appareil ne s'alluma plus. Pas de diode qui clignote ni de signal de charge. Ça craint. Je soupçonnais un coup de chaud, d'autant plus que c'est arrivé pendant une sortie en été où je prenais beaucoup de photos, un point faible, décidément extrêmement faible, de cet appareil.

Le plus gros problème dans cette histoire est que toutes les photos de mes vacances étaient perdues. En effet, point de carte mémoire sur un Nexus 5X (ni sur le 5 ou le 4 d'ailleurs). Si tu voulais plus de mémoire il fallait raquer plus. Ouais, la thune ! Mais quoi qu'il arrive tu seras toujours limité par la taille définie à la conception et tu ne pourras pas extraire les données d'un appareil mort. Killer feature.

Cette fois il n'y a plus de SAV, la panne étant arrivée après presque trois ans suivant l'obtention de l'appareil de rechange. J'optais donc pour un remplacement de carte-mère que j'effectuerais moi-même. J'ai commandé la carte sur AliExpress et j'en ai profité pour y commander aussi un écran pour mon vieux Nexus 4 qui traîne sur une étagère. Ouais, j'ai parfois du mal à jeter. Finalement ça fera un super appareil photo pour les enfants.

Je ne connaissais pas du tout AliExpress mais je n'ai pas eu beaucoup de choix. Des copains y ont acheté des pièces type Lego sans le logo sur les tétons (des pièces, pas des copains). Je n'ai pas trop aimé, ça sentait la contrefaçon et le travail douteux. Mais bon je suis peut-être parano.

Au moment de valider l'achat j'ai bien sûr utilisé la carte de crédit de ma copine pour pouvoir recevoir le code de confirmation sur son téléphone. Lorsque la page demandant la confirmation s'afficha, j'attrapai machinalement mon téléphone et la diode rouge de « plus de batterie » s'alluma. Nom d'une pipe ! Allait-il refonctionner ? Je partis le brancher pendant que ma copine confirmait la commande.

Après quelques minutes de charge, le téléphone démarra correctement. Je m'empressai de sauvegarder mes photos et essayai de me remettre de l'achat inutile que je venais de faire.

Quelques semaines après je reçus la carte-mère, que je m'empressais de poser sur une étagère pour l'oublier. J'ai ensuite reçu l'écran du Nexus 4.

Ancien écran et nouvel écran

Ayant déjà fait la manip', je me suis lancé sans hésiter sur le changement d'écran : enlève la coque, débranche tout, dévisse les vis, enlève les caches, déboîte les circuits et la batterie, enlève les autocollants du nouvel écran, mets-y les circuits et la batterie, revisse les vis, force un peu car ça résiste, ignore le petit craquement, rebranche tout, remets la coque.

Tout démonté
Tout remonté…

Mais… mais… Ah mais quel crétin de b****l de m***e !

J'avais oublié de remettre les caches en remontant l'appareil, caches pris en compte dans le calibrage des vis. Forcément sans eux ça visse plus profond.

Vexé, je commandais alors un autre écran sur AliExpress. Dans la foulée je commandais sur Amazon une coque de protection pour l'appareil en prévision des futures chutes. Ce qui est marrant avec Amazon c'est qu'il s'obstine à mettre en adresse de livraison celle de ma toute première commande, destinée à la fille d'un copain habitant à six-cents kilomètres de chez moi. C'est dommage que je n'y ai pas prêté attention pour la coque sinon je l'aurais déjà reçue. Et je ne vous parle pas de la déception de l'enfant qui a reçu un colis à son nom contenant une bête coque d'un appareil qu'il n'a pas.

À la réception du deuxième écran (donc le quatrième dans la vie de l'appareil) je m'attaquais au démontage-remontage très méticuleusement. Cette fois je n'ai pas oublié les caches mais les vis résistent beaucoup ; certaines dépassent même de deux millimètres. Cette fois je ne pris pas de risque, j'ai directement limé les vis pour les raccourcir. Avec ça la fixation se fit sans encombre, je remontai l'appareil et, hourra, il s'alluma sans souci.

Mieux vaut limer que forcer
Téléphone réparé

Pour bien terminer la rénovation de ce téléphone il fallait bien sûr y installer LineageOS. L'appareil étant très vieux il n'y a pas d'image officielle et la procédure consiste donc à compiler le tout en suivant la documentation.

De la page d'installation pour Mako (le nom de code du Nexus 4) je suis donc allé sur la page de build pour Mako. Là plusieurs commandes sont données pour cloner les dépôts, dont repo sync. Avec ma pauvre connexion à 300 ko/s ça a pris plusieurs jours, et puis surtout il y a eu un paquet de timeouts de Curl. Forcément quand on partage 300 ko/s sur quatre processus il ne reste plus grand-chose. Je réessayais donc avec repo sync -j 1. Cette fois il n'y a plus d'erreurs mais cela restait très long. Après un peu de RTFM j'ai découvert l'option qui me manquait : repo sync -j 1 --current-branch. Voilà, avec ça la synchro ne prit que le top du dépôt, sans l'historique (un shallow clone de Git en fait) et se fit en une nuit.

Ensuite la doc indique de récupérer les blobs propriétaires à partir d'un zip de LineageOS, sans donner de lien vers le zip. Pas très pratique. Après quelques recherches sur le web j'en trouvai un qui me permit d'avancer.

Enfin, une fois que tout cela a été récupéré il ne restait plus qu'à lancer le build avec un breakfast mako. Sans surprise c'est très long, et sans surprise ça échoue.

À ce moment j'arrivais aux limites de ma patience. Après tout je ne savais même pas si ça allait fonctionner. Autant mettre directement l'image récupérée dans le zip précédent. J'hésitais à prendre une image tirée d'un forum simplement parce que je ne savais pas ce qu'il y avait dedans. Enfin bon, après-tout l'appareil n'est pas destiné à être connecté à internet, ce devrait juste être un appareil photo. Du coup j'ai récupéré l'image la plus récente que j'ai pu trouver, étonnamment récente d'ailleurs ; je ne pensais pas qu'il y aurait des gens pour maintenir l'image pour un vieil appareil.

Après quelques difficultés à faire démarrer le téléphone dans le système de récupération j'ai finalement pu y transférer l'image. En quelques minutes c'était terminé, beaucoup plus simple et efficace que de générer l'image à partir des sources. À ma grande surprise le système est un Android 8.1, beaucoup plus moderne que le 5.1 précédent.

LineageOS sur un Nexus 4

Au final je suis bien content d'avoir rénové cet appareil. Les enfants étaient très contents d'avoir un appareil photo pour eux. Quant à moi je me demande si je ne vais pas passer à LineageOS sur mon Nexus 5X…

  • # merci pour ce retour

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

    très interressant, le coup de l'écran qui foire au remontage, j'ai connu sur un samsung, c'est assez frustrant. Je branche l'écran sans le monter, et demarre le telephone -> oua sa marche !! regarde cherie j'ai presque reussi.

    remontage complet -> fissuré :'(

  • # Obsolescence programmée

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5 (+2/-8).

    Ha, le Nexus 5x je l'ai gardé 4 ans car il ne vit que pendant 2 ans et heureusement c'était 1ans et 11 mois du coup, remboursé à 100% par google et racheté à 60% chez materiel.net car c'était maintenant un vieux modèle, et idem le deuxième a duré 2ans avant de planter.

    Bien pratique ce téléphone, mais vraiment on sent bien l'obsolescence programmée.

    • [^] # Re: Obsolescence programmée

      Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

      Il me semble que dans le cas du Nexus 5x, c'était pas vraiment programmé et il y avait un défaut de conception. D'ailleurs le téléphone tombait en panne vers 24 mois, ce qui a provoqué beaucoup de retours pendant la période de garantie (le mien a lâché à 1 an et 11 mois). Si ça avait été programmé, ils l'auraient fait lâcher à 2 ans ½ pour éviter d'avoir à se coltiner tous ces retours

      • [^] # Re: Obsolescence programmée

        Posté par  . Évalué à 6 (+5/-1).

        Si ça avait été programmé, ils l'auraient fait lâcher à 2 ans ½ pour éviter d'avoir à se coltiner tous ces retours

        Puis ça n'aurait pas été simplement un élément qui flanche. Tout l'ensemble aurait commencé à se désagréger ou à ralentir.

        C'est devenu la mode d'invoquer l'obsolescence programmée pour tout et n'importe quoi alors que la grande majorité du temps ce sont des défauts de conception, de qualité des pièces et des matériaux voire des problèmes de composants contrefaits.

        • [^] # Re: Obsolescence programmée

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+9/-2).

          Je ne pense pas que les fabricants (en tout cas la plupart) se disent « après deux ans, il faut que l'appareil tombe en panne ». Mais il est certain qu'ils calculent pour que ça tienne deux ans et n'ont aucun intérêt à améliorer la qualité au delà.

          Avec les appareils informatiques c'est encore pire, car il suffit qu'ils arrêtent de mettre à jour les logiciels pour que l'appareil soit obsolète. Donc même avec un matériel fonctionnel, tu te retrouves avec un système troué, et il faut constamment racheter du matériel neuf (sauf pour ceux qui s'en foutent, ou ne savent pas, bien sûr).

          Je pense donc que le terme d'obsolescence programmée peut quand même s'appliquer pour ces pratiques: même si il n'y a pas de volonté de rendre le matériel obsolète, on s'arrange pour faire le minimum, et on laisse le client se débrouiller en cas de problème.

          Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

          • [^] # Re: Obsolescence programmée

            Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

            Ils n'en ont surtout pas besoin, de manière hardware. Alors qu'un peit coup de jarnac sur le soft (ou l'absence de logiciel, mise à jour…) fait aussi bien le taff.

            Ou l'envie des utilisateurs d'être dans la hype. Le barbu et son téléphone qui dure 10 ans est quantité négligeable.

          • [^] # Re: Obsolescence programmée

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-1).

            Mais il est certain qu'ils calculent pour que ça tienne deux ans et n'ont aucun intérêt à améliorer la qualité au delà.

            Bien sûr qu'ils calculent pour s'assurer d'un taux de panne minimal en dessous des deux ans. Mais il suffit de voir la quantité d'appareils qui vivent plus longtemps que deux ans pour se convaincre que la notion de qualité et durée de vie ne se résume pas à cette seule frontière des deux ans. Beaucoup d'appareils sont conçus pour tenir au delà : voiture, électroménager, ordinateurs, etc. C'est finalement rare qu'un tel appareil ne fonctionne plus aussi rapidement.

            Car évidemment si ta qualité est trop basse, les utilisateurs vont fuir car cela a un coût de renouveler ce matériel. Cela ne donne pas bonne réputation.

            La question de la qualité est à regarder sous le prisme du rapport qualité prix. Une bonne conception, des matériaux solides ou des astuces pour prolonger la durée de vie cela a un coût en terme de développement mais aussi en production. Si ton appareil est bas de gamme, pour réduire le prix on va réduire mécaniquement sa qualité et donc sa durée de vie. En évitant d'être trop peu fiable car pour l'image de l'entreprise et le coût des réparations à sa charge cela ne serait pas tenable.

            Mais plus tu montes en gamme, plus la qualité peut monter car les marges sont plus importantes et que l'intérêt d'une gamme plus chère réside entre autre dans sa qualité et durée de vie.

            Donc oui, quand tu achètes un produit qui coût pas cher par rapport à la concurrence, il ne faut pas s'étonner qu'il tombe en panne plus vite généralement.

            L'autre problème concernant l'évaluation de la durée de vie d'un produit est le manque de recul des consommateurs. Un appareil qui tombe en panne au bout de 2 ans, ça arrive, même pour un produit haut de gamme bien conçu. Statistiquement il y en aura toujours.

            La question est de regarder au bout de combien de temps une portion significative va tomber en panne. Les 10% des ventes, 50% et 90% donnent un bon aperçu de la situation. Mais la population avec son appareil dans son coin n'a pas accès à ces statistiques. Qui devraient être publiques selon moi mais c'est un autre sujet.

            Avec les appareils informatiques c'est encore pire, car il suffit qu'ils arrêtent de mettre à jour les logiciels pour que l'appareil soit obsolète. Donc même avec un matériel fonctionnel, tu te retrouves avec un système troué, et il faut constamment racheter du matériel neuf (sauf pour ceux qui s'en foutent, ou ne savent pas, bien sûr).

            Ce qui est nouveau avec l'informatique c'est qu'un produit évolue après son achat. Ce n'est plus un objet qu'on achète et qui vivra sa vie indépendamment du reste du monde jusqu'à sa casse ou son abandon par son utilisateur.

            C'est un changement de paradigme énorme qui a ses avantages et inconvénients. L'avantage est qu'on peut résoudre des problèmes automatiquement sur tous les appareils après la vente. On peut même fournir des fonctions en plus.

            Mais le problème est qu'il faut maintenir à jour aussi, notamment pour des raisons de sécurité. Mais ce n'est pas simple. Car cela a un coût de le faire, or combien de temps une telle entreprise doit le faire ? 2 ans ? 5 ans ? 10 ans ? Le prix de vente du produit en particulier pour le bas de gamme pourrait en pâtir.

            L'autre soucis c'est que le reste du monde évolue et le constructeur ne peut rien faire. Quand tu vends un téléphone Android en 2014, il a été conçu avec le matériel de l'époque pour exécuter des logiciels de cette époque là. Or les logiciels exigent des ressources en plus, car les images ou vidéos ont augmenté en résolution, car on activé du chiffrement partout, car il y a de nouvelles fonctions qui ont besoin de plus de ressources.

            Samsung n'est pas responsable si Facebook, Firefox ou les nouvelles versions d'Android ont besoin de plus d'espace de stockage, de RAM ou de puissance de calcul. Mais pourtant on va accuser Samsung si le téléphone est devenu lent et difficilement utilisable. Mais comment Samsung pourrait éviter ce problème ? C'est difficile.

            Je pense qu'il faut se rendre à l'évidence qu'il y aura des difficultés dans ce domaine là pour avoir des logiciels à jour sur du matériel ancien. Et que la responsabilité n'incombe pas forcément à son constructeur.

            Les constructeurs après doivent faire mieux, mais il faudrait définir un cadre légal pour imposer une durée raisonnable de maintenance. Puis il faut se rendre compte qu'un tel changement d'approche ne sera pas gratuit.

    • [^] # Re: Obsolescence programmée

      Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

      J'ai eu la même mésaventure. Un Nexus 5X qui s'arrête de fonctionner du jour au lendemain au bout de 3 ans et demi. Et tout un tas de photos perdues. J'avais essayé une technique pour le faire redémarrer une fois (pour récupérer les photos), c'était de le mettre dans un congélateur. Ça n'a jamais marché. Je ne désespère pas de retrouver mes photos un jour. Depuis, j'ai pris un Pixel 3a.

    • [^] # Re: Obsolescence programmée

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Le Nexus 5X de mon épouse a lâché au bout de 2 1/2 ans. Pas de chance…

    • [^] # Re: Obsolescence programmée

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      Tous les Nexus 5 sont tombés en panne à peu près autours de 2 ans.

      D'après les articles sur internet sur le sujet, c'est à cause du capteur de température qui foire, et qui provoque l'arrêt du téléphone.

      Il y aurait deux moyens, le congélo, pour que le capteur n'envoie pas d'erreur, ou le sèche cheveux, ce qui désactive certaines fonctionnalités.

      C'est un vice de fabrication, du moins ça y ressemble, ça reste à prouver, et dans ce cas, en France, tu as 2 ans à partir du moment où tu te rends compte de la panne liée au vice de fabrication. Cela n'a rien à voir avec la garantie.

  • # iFixit

    Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

    iFixit se propose d'aider à la réparation d'objets électroniques ou non. Il y a des tutoriels, un forum d'entraide, une boutique de pièces, etc.

  • # Procédure utilisée ?

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

    Merci pour ce partage d'aventure !

    J'ai moi-même tenté d'installer LineageOS sur mon Nexus 4 il y a quelques mois.
    Mais sans succès.

    Peux-tu me donner le lien de l'image utilisée et la procédure pour l'installer ?
    Merci d'avance.

    • [^] # Re: Procédure utilisée ?

      Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

      Pour la procédure j'ai suivi cette page. En gros :

      1. activer le débogage USB sur le téléphone
      2. connecter l'appareil en USB
      3. adb reboot bootloader, pour accéder au menu de boot
      4. fastboot devices, pour vérifier que l'ordi voit bien l'appareil
      5. fastboot oem unlock, pour débloquer le bootloader
      6. redémarrer le téléphone s'il ne le fait pas tout seul
      7. récupérer un TRWP récent
      8. refaire 1 à 4 pour revenir au bootloader si nécessaire
      9. fastboot flash recovery trwp*-mako.img
      10. fastboot boot trwp*-mako.img
      11. rebooter en recovery (i.e. lancer TRWP sur le téléphone)
      12. cliquer sur Wipe puis Format data
      13. récupérer une image de LineageOS, par exemple https://androidfilehost.com/?fid=8889791610682908446
      14. dans TRWP cliquer sur Advanced puis ADB Sideload puis swiper
      15. sur l'ordi, adb sideload lineage-15-1-20200807-UNOFFICIAL-mako.zip

      Si jamais le téléphone se met à redémarrer en boucle, maintenir le bouton volume bas pour qu'il s'arrête au bootloader au redémmarrage.

  • # Nextcloud pour la sauvegarde des photos

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-0).

    L'application Nextcloud pour Android permet de téléverser automatiquement ses photos vers une instance Nextcloud.
    Ça ne sauve pas les téléphones, mais ça permet de sauvegarder les souvenirs de vacances et c'est libre :)

    • [^] # Re: Nextcloud pour la sauvegarde des photos

      Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

      J'utilise syncthing à la fois pour synchroniser les photos vers mon portable quand le téléphone est sur le bon wifi mais aussi pour synchroniser les photos entre mes téléphones (je garde un vieux tout pourri pour les activités risquées).

  • # temps de trajet

    Posté par  . Évalué à 10 (+13/-5).

    20 à 40 minutes pour traverser une ville ? Tu as pris le problème à l'envers. Ce n'est pas des smartphones que tu aurais du t'acheter, c'est un vélo (et pas d'obsolescence programmée dans celui-ci).

  • # Des Legos et des hommes

    Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

    [AliExpress] Des copains y ont acheté des pièces type Lego sans le logo sur les tétons (des pièces, pas des copains). Je n'ai pas trop aimé, ça sentait la contrefaçon et le travail douteux. Mais bon je suis peut-être parano.

    Le brevet protégeant les briques Lego est tombé dans le domaine public en 2011 ; donc on peut les acheter même sans avoir le logo sur le téton, ce n’est pas illégal a priori.

  • # Et là c’est pas le drame

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+7/-1).

    Mon téléphone est très maladroit. Il chute régulièrement de plus d’un mètre sur le carrelage. Mais ça ne le gêne guère. Il part en morceaux : la batterie d’un côté, le revers de l’autre, et l’appareil on ne sait où dans cette espace a une seule dimension :-). Tout ça se remonte en quelques instants. Bon, il n’a pas de mises à jour, pas de gps, pas d’écran tactile… mais quand même près d’un mois d’autonomie. Tout ces déboires si bien contés avec les ordiphones me confortent dans l’idée que leur marché ne soit pas mûr et qu’il faille attendre pour s’équiper encore quelques années. Merci pour ce retour d’expérience passionnant.

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Et là c’est pas le drame

      Posté par  . Évalué à 1 (+5/-6).

      Je ne comprends pas vraiment comment on peut jeter son téléphone par terre comme ça que ce soit un smartphone ou autre. Je me doute que la gravité y est pour quelque chose, mais faut quand même l'aider pour en arriver à balancer tout et n'importe quoi comme ça. Commencer par faire attention aux objets que l'on possède n'est pas la première étape pour tenter de les conserver avant même de demander de la réparabilité ?

    • [^] # Re: Et là c’est pas le drame

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+5/-0).

      J'ai bien peur que ça ne s'arrange pas du côté des ordiphones. Plus le temps passe, plus ils sont grands et lourds. Leur autonomie ne change pas beaucoup et reste de l'ordre de quelques jours au mieux. Ils se cassent toujours aussi bien en tombant par terre, en revanche ils sont conçus pour être de moins en moins faciles à réparer.

      Bref, vous pouvez attendre quelques années, je pense que ce sera pire qu'aujourd'hui.

      • [^] # Re: Et là c’est pas le drame

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        j'ai un p30 lite de huawei il tiens facilement la semaine, il faut juste ne pas avoir les données mobile activé, le gps, le bluetooth, ne pas l'utiliser avec le wifi, ne pas jouer avec.

        juste telephoner et envoyer quelques sms et c'est bon, d'ailleurs c'est une surprise, je m'attendais à le recharger tout les jours.

        comme je le fait tomber de temps en temps j'ai enfin trouvé une coque durci, qui semble resister plutot bien pour le moment, en aluminium. pour la vitre je mets une hydrogel et par dessus une vitre de protection. J'ai un pare-brise feuilleté du coup :). Mais d'origine j'ai bien peur qu'effectivement cela n'existe plus.

  • # Critères d'achat

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

    Personnellement, pour éviter certaines de ces mésaventures, j'ai des critères particuliers lorsque je choisis un téléphone, en particulier : il doit avoir un emplacement pour une carte mémoire amovible. Pas question que j'achète un téléphone sans cela, parce que d'une part, ça permet de ne pas être limité par la mémoire interne si je m'y retrouve à l'étroit, et d'autre part, c'est récupérable même si la carte mère du téléphone tombe en panne. Certes, il y a moyen de bousiller à la fois la carte mère et la carte mémoire, mais c'est rare, tout de même.

    En fait, je trouve ahurissant que des fabricants conçoivent des téléphone sans emplacement pour carte mémoire. À part Apple, évidemment, parce que les cartes microSD, c'est standard donc certainement pas au goût de ce fabricant.

    Comme autre critère, sur lequel je vais malheureusement probablement devoir faire une croix, j'ai la batterie amovible. Les téléphones récents ont maintenant une batterie soudée ou collée, en tout cas pas du tout conçue pour être remplacée facilement. :-(

    • [^] # Re: Critères d'achat

      Posté par  . Évalué à 10 (+11/-0).

      Attention avec les cartes microSD, il est de plus en plus fréquent que celle-ci soit chiffrée par le téléphone, avec un secret connu de lui seul.

      Du coup, oui, tu peux récupérer la carte en cas de panne du téléphone, mais pas les données dessus, ce qui en limite l'intérêt pour la sauvegarde (mais conserve l'intérêt pour l'augmentation du stockage)

      • [^] # Re: Critères d'achat

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 02/10/20 à 10:01.

        C'est l'avantage de mon Xperia XA2 sous Sailfish OS. Ma carte µSD est chiffrée avec LUKS. Du coup je peux extraire ma carte du téléphone pour la lire sur n'importe lequel de mes ordinateurs (sous Mageia 7 et Debian 10). De surcroit das les spécifications fournies par Sony pour ce smartphone, la carte µSD pet aller jusqu'à 256 Go. Mais avec Sailfish OS, j'ai pu mettre une carte de 512 Go (Après formatage et chiffrement, il ne me reste plus que ~ 480 Go. Je n'ai pas essayé avec une carte de 1To, mais je ne serais pas surpris si elle devait passer aussi).

        A noter que la version 3.4 de Sailfish OS en "Early Access" vient d'être publiée avec une release note très impressionnante !

    • [^] # Re: Critères d'achat

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      En fait, je trouve ahurissant que des fabricants conçoivent des téléphone sans emplacement pour carte mémoire.

      En fait si tu supprime cet emplacement tu gagnes en place; ce qui dans ces trésors de miniaturisation n'est pas négligeable.

      • De même les e-SIM permettent de se passer de l'emplacement pour ces dernières; ce qui laisse de la place
      • la suppression du port minijack suit la même logique

      Comme ça tu peux

      • pour un objectif de plus, comme ça tu finis par avoir le téléphone quintipro 15 objectifs et tu ne sais plus où mettre les doigts pour prendre une photo
      • pour un peu de batterie en plus
      • passer plus facilement les tests d'étanchéité (moins d'ouverture)

      Ce qui permet ensuite de justifier 4 téléphone
      1 16Go
      1 32Go
      1 64Go
      1 128Go

      En sachant pertinemment qu'avec le système plus les 3 applis indispensable le 16go sera vite à l'étroit et poussera donc vers un modèle ayant plus de place (manque de bol tous les fabriquant n'ont pas supprimé la micro-sd)

      L'emplacement micro-SD fait parti de mes critères non négociable pour un ordiphone, l'autre étant la présence de la B-28 (700 Mhz)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Critères d'achat

      Posté par  . Évalué à 6 (+5/-1).

      il doit avoir un emplacement pour une carte mémoire amovible. Pas question que j'achète un téléphone sans cela, parce que d'une part, ça permet de ne pas être limité par la mémoire interne si je m'y retrouve à l'étroit, et d'autre part, c'est récupérable même si la carte mère du téléphone tombe en panne. Certes, il y a moyen de bousiller à la fois la carte mère et la carte mémoire, mais c'est rare, tout de même.

      Comme indiqué dans un autre commentaire, normalement les SD sont maintenant chiffrées et donc tu ne récupéras rien et tant mieux. Mais aussi le taux de panne des SD dans un téléphone est loin d'être nul. J'ai du cramer 3 sandisk en quelques années qui m'ont été reprise en SAV sandisk sans aucun soucis.

      Si tu tiens à quelque chose dans ton téléphone, une sauvegarde semble beaucoup beaucoup plus malin qu'une carte SD. Si tu te fiches d'où vont tes données tu utilises le grand cloud, sinon ton petit cloud, du partage de fichier etc. La seule approche raisonnable avec un téléphone portable est de considérer qu'il peut disparaître du jour au lendemain et que ça ne devrait te poser aucun problème de mettre un coup de marteau dessus maintenant.

    • [^] # Re: Critères d'achat

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      perso j'avais le même point de vue mais j'ai abandonné sur les 2 critères :

      • sur la carte SD, elle est trop mal supportée par Android et je me retrouve systématiquement à cours de place sur la mémoire interne faute de pouvoir y déplacer correctement les applications et leurs données de manière transparente.

      • sur la batterie amovible, en 10 ans sur divers smartphones, je n'ai jamais eu à remplacer une batterie. si ça s'avère nécessaire un jour je ferai surement faire ça à un réparateur.

      C'est un peu triste mais j'en suis là :(

      • [^] # Re: Critères d'achat

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Pour la batterie amovible, c'est très pratique.
        - Plus de batterie? je la remplace par une autre bien chargée, et j'ai un chargeur de batterie. oui, il faut juste éteindre le smartphone et le rallumer ensuite.
        - Une chute dans l'eau? C'est mieux de retirer la batterie, ça évite les court-circuits et l'effet électrolyse.

        Malheureusement, on ne trouve plus de modèle avec batterie amovible. Ça ne se fait plus.

        • [^] # Re: Critères d'achat

          Posté par  . Évalué à 3 (+3/-2).

          • Plus de batterie? je la remplace par une autre bien chargée, et j'ai un chargeur de batterie. oui, il faut juste éteindre le smartphone et le rallumer ensuite.

          Une powerbank est plus intéressant à tout point de vue. Plus d'autonomie, la même peu fonctionner sur n'importe quel appareil, tu n'a pas besoin d'éteindre ton appareil (ou de devoir gérer ton niveau de batterie), éventuellement tu as de petites fonctionnalités en kits comme une lampe intégrée.

          • Une chute dans l'eau? C'est mieux de retirer la batterie, ça évite les court-circuits et l'effet électrolyse.

          Je comprends toujours pas ce qui amène à ce genre de choses, mais si vraiment c'est sensé devenir un cas d'usage, est-ce qu'il est plus intéressant de pouvoir retirer la batterie ou que le téléphone soit certifié IP64 ?

          • [^] # Re: Critères d'achat

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 01/10/20 à 12:33.

            Appeler, dans la rue, la personne avec qui on a rendez-vous pour lui dire qu'on arrive et un téléphone qui échappe des mains et tombe dans le caniveau inondé (c'est comme ça que j'ai dû dire adieu à mon Palm Centro que j'aurais bien gardé quelques années de plus).

            OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: Critères d'achat

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

          Il y a aussi un autre cas où c'est très pratique. J'achète un nouveau téléphone, reconditionné. Le téléphone est impeccable mais la batterie est franchement fatiguée : aucune importance, j'en achète une nouvelle pour une vingtaine d'euros.

  • # nexus 4

    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

    j'ai eu aussi le nexus 4. C'était un téléphone sympa, qu'on pouvait hacker volontiers, d'autant plus que sa forte diffusion encourageait les dev à l'utiliser comme appareil de base (j'ai pu installer dessus firefox os il me semble, ubuntu).

    C'est le seul qui ne fonctionne plus, la batterie semble définitivement morte. J'avais commandé un batterie chez mon ami Ali, mais celle envoyé ne fonctionnait pas et comme le vendeur a fait traîner, je n'ai pas eu vraiment de recours. Bon, un de mes rares déboires avec ce cher Ali, la plupart du temps ça s'est bien passé.

    En plus, avec le temps, le plastique sur les côtés, en matériaux un peu "peau de pêche", s'est transformé en "peau de rêche", et est devenu collant.

    L'évolution des smartphones est quand même impressionnante. J'en change tous les 2-3 ans environ (pour le moment celui que j'ai depuis 2 ans n'est pas du tout obsolète). Les premiers, il y a 10 ans n'étaient pas très puissants quand même…

    Titre de l'image

    • [^] # Re: nexus 4

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 30/09/20 à 03:28.

      mémoire ROM o_O !?

      • [^] # Re: nexus 4

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        une vieille habitude des années 90 qui a la vie dure :)

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: nexus 4

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 30/09/20 à 09:44.

      t'as pas eu de bol pour la batterie, la mienne je l'ai changée 2x sans soucis. maintenant il est au fond d'un tiroir il a servi de premier smartphone à mon gamin qui ma pété l'écran. faudra que je change l'écran à l'occasion (et que je change la batterie pour la 3e fois au passage ???) il peut toujours faire un petit GPS de poche par exemple.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: nexus 4

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        je pourrai en recommander une mais vu que j'ai maintenant l'Asus zenfone 2 qui sert de dépannage, ça me semble moins nécessaire. À part pour bidouiller avec des rom alternatives, et encore…

  • # Convergence

    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 13/10/20 à 17:52.

    Merci pour ce nourjal qui m'a fait replonger dans les souvenirs (pas si vieux,… depuis 10 ans ?)

    Samsung Nexus S : écran réparé 2 fois, puis donné,
    HTC Desire de feu mon père : donné à mes nièces avec une ROM custom,
    Nexus 4 : Celui que j'ai aussi essayé de faire vivre le plus longtemps possible, en ayant même acheté 1 en rab' ! écran réparé 4 fois?
    Asus Zenphone 2, écran, micro, port usb réparés, et a fini par complètement lâcher,
    Asus Zenphone 2 laser, flashé en LineAgeOS puis donné,
    Maintenant Note 9 dont j'ai fait réparer l'écran (bords incurvés, je ne voulais pas prendre le risque)…

    C'est vrai que quand on a l'habitude de réparer, flasher, le matériel récent est frustrant. iFixit est très instructif !

    Il me manque un petit peu le temps de Ubuntu Touch, Firefox OS, Sailfish OS : l'espoir des alternatives.
    Ubuntu Touch était pour moi plein de promesses !

    Je ne trouve toujours pas de "convergence" satisfaisante concernant la bascule du téléphone en mode "desktop" à l'heure actuelle (Dex limité en termes d'applis compatibles).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.