pygmee a écrit 16 commentaires

  • [^] # Re: super logiciel

    Posté par  . En réponse à la dépêche Sortie d’Inkscape 1.0. Évalué à 10 (+8/-0).

    Tout à fait d’accord. On l’a souvent accusé d’être un peu en retard niveau ergonomie. Ça a souvent été à cause de l’utilisation d’une ancienne librairie choisie au début. Mais le virement à du GTK standard ouvre des perspectives. Pour le reste, il y aura toujours des choses à améliorer, mais il fait vraiment des trucs géniaux.

  • [^] # Re: Allez-vous enseigner le développement de jeux en ligne par navigateur dans votre atelier?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Atelier game design et création de jeu avec Godot anti‑confinement. Évalué à 4.

    ah, ça a au moins permis de faire un point rapide sur la capacité méconnue de Godot dans ce domaine de l’export web, merci :-)

  • [^] # Re: Allez-vous enseigner le développement de jeux en ligne par navigateur dans votre atelier?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Atelier game design et création de jeu avec Godot anti‑confinement. Évalué à 2.

    J’ai mis un lien vers notre site à titre d’exemple et par facilité. Mais j’aurai pu mettre :
    Sharp Ground, ou encore des recherches sur des sites de jeux comme itch.io, il y a des milliers d’exemples, je suis désolé d’en oublier.

  • [^] # Re: Allez-vous enseigner le développement de jeux en ligne par navigateur dans votre atelier?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Atelier game design et création de jeu avec Godot anti‑confinement. Évalué à 6.

    Bonjour
    les jeux présentés sur la page que vous mentionnez reposent sur des outils javascript. Dans notre cas, nous ne traiterons pas directement de ce sujet. Notre objectif est d’utiliser Godot, en particulier parce qu’il rend la création de jeu plus simple en particulier dans la mise en place des assets graphiques, dans l’organisation des différentes parties. En revanche, et c’est là que ça rejoint votre objectif, c’est que Godot peux exporter pour le web, directement en HTML5 et JS, donc jouable dans un navigateur, ce que nous avons d’ailleurs fait pour cette petite visite virtuelle.

  • [^] # Re: Restrictif

    Posté par  . En réponse à la dépêche La liberté n’a pas de prix, awards des jeux libres. Évalué à 10.

    Le but est de promouvoir en particulier certains outils pour les faire perce :
    - Nous croyons en Godot pour avoir écrit 2 livres à son sujet,
    - C’est un outil qui n’est pas réservé qu’à des purs dév et qui permet aux artistes, qui sont plus "marketing" de s’exprimer et du même coup de faire des productions qui tapent à l’oeil (on croise les doigts)
    - Il va y avoir une release dans quelques semaines pour Blender et pour Godot. Si on peut les mettre aussi en avant pour promouvoir les nouvelles features, le moment semble s’y prêter.
    - Godot a le même public que Unity, mais c’est Unity qui raffle tout, il ne faut donc pas laisser faire

    Voilà, seulement pour les aspects stratégiques qui conduisent à ce choix.

  • [^] # Re: Placement après formation ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Devenir graphiste avec du libre. Évalué à 3.

    Lorsqu’ils sont en stage, ils utilisent nécessairement les technologies utilisées par l’équipe dans le projet donné et ce n’est pas toujours du libre. Mais ils ont parfois réussi à démontrer l’intérêt des logiciels libres, par exemple Blender sur Maya ou encore Unity pour du prototypage. Il faut aussi leur laisser le temps de se faire la main. Pour qu’ils fassent du libre dans leur stage il faudrait qu’ils soient en stage dans des boites qui font du libre; pour l’instant les portes ne se sont pas ouvertes. On ne peut reprocher à ces étudiants de tenter de faire du libre et de devoir accepter ce qui leur tombe sous la main. Je crois que tout le monde a avant tout besoin de bouffer.

  • [^] # Re: Les LL c'est gratos ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Devenir graphiste avec du libre. Évalué à 6.

    Les licences ne sont pas au programme parce que ce n’est pas ce qui attire les étudiants et ce n’est pas l’objectif professionnel de la formation. Mais les ordis étant sous debian, et étant avec les étudiants pendant 840 heures par an, on a largement le temps de leur faire comprendre progressivement l’intérêt, ce qui nous semble bien mieux que les gaver avec des discours. On fait partie de plusieurs équipes de dév (Inkscape, Krita, Scribus…) on devrait donc arriver à leur montrer les avantages que cela représente.
    De notre côté, dans le domaine du graphisme et de la création culturelle, on est justement confronté à des boites et écoles qui sont totalement enfermées dans du proprio à tel point que mêmes des gros groupes du libre affichent des offres d’emploi faisant appel à des formations proprios. Nous estimons de notre côté prendre un gros risque en allant toujours plus à contre-sens, y compris des impératifs apparents de certains prestataires du libre, en espérant un jour qu’on verra plus d’annonces mentionnant les logiciels libres à côté des logiciels proprios, ce qui augmentera de fait le taux d’embauche de nos étudiants (puisque pour le moment, ils ne répondent pas aux annonces demandant autre chose que du libre, preuve qu’ils ont bien compris où ils mettaient les pieds).

  • [^] # Re: Placement après formation ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Devenir graphiste avec du libre. Évalué à 2.

    la première promo game design vient de sortir : les étudiants sont pour l’instant tous en stage dans des boites de dév. Il faudra attendre un peu pour des stats fiables.

  • # Autre lien FlossManuals

    Posté par  . En réponse au journal Formation logiciels libres - Retour d’expérience. Évalué à 3.

    Merci beaucoup pour ce retour. Je me permet de fournir un autre lien flossmanuals (http://fr.flossmanuals.net₎ qui pointe vers le site de lecture en ligne et d'écriture des contenus. Ça me semble plus utile pour le libre que juste la boutique.

  • [^] # Re: Tarif

    Posté par  . En réponse à la dépêche Formations Linux Professional Institute à Metz en mars 2015. Évalué à 1.

    Oui évidemment, leur cas a eux est un peu différent, ils entassent apparemment plusieurs personnes, alors que nous faisons de l'individuel ou du très petit groupe. Il me semble que ce n'est pas le tarif à la journée par personne qui est étonné mais le calcul si on part du principe que la salle va être pleine :) En plus, le système de la certification dans l'écosystème du libre me laisse un peu étonné. Mais je sais que ça existe, sans pour autant m'y résoudre. Pour ma part, je suis graphiste, qui aurait autorité à certifier d'autres graphistes utilisant par exemple Scribus ? Je ne pense pas pouvoir le faire alors que je l'utilise tous les jours et que j'y contribue. Apparemment, il y en a que ça gêne moins.
    Dans tous les cas, je pense que formateur est assez contraignant : avez-vous déjà eu un formateur qui répond à son téléphone pendant une formation ? cela est compliqué. Parfois on a à peine le temps d'aller aux toilettes :) J'ai des collègues qui ont lâché car ils se sentaient trop à la merci des gens. Après c'est leur problème. Pour ma part, montrer aux qui aiment les logiciels libres comment mieux les utiliser, moins ça me va bien.

  • [^] # Re: Tarif

    Posté par  . En réponse à la dépêche Formations Linux Professional Institute à Metz en mars 2015. Évalué à 2.

    C'est vrai que des formations ça peut faire cher, mais toutes les formations ne sont pas à ce prix là. A ActivDesign, nos tarifs entreprises sont autour de 400 euros la journée (au passage, il faut enlever les charges sociales et les frais divers comme location de lieu, …).
    Mais ces formations nous permettent d'assurer d'autres choses :
    - du temps de préparation correcte comme tu le mentionnes
    - des formations moins bien payées par exemple pour Pole Emploi (environ 10 euros/heure) ou des financements personnels (4 euros/heure) toujours charges incluses
    - de participer au développement (dans notre cas Inkscape, Scribus, Blender et flossmanuals sur lequel tous nos supports de cours sont libres). En effet formateur est un métier dans lequel la personne est disponible pour les autres et n'a pas de temps pour elle. Il faut donc ménager ces temps ailleurs.

    Evidemment cette organisation est discutable, mais chez nous, même avec des tarifs parfois aussi élevés, on n'en travaille pas moins tous les jours et je n'ai pas pris de vacances depuis 14 ans.

  • # Livre sur le BGE

    Posté par  . En réponse au journal Pandi Panda Python. Évalué à 6.

    En tant que co-auteur je me permet quelques compléments d'informations :
    Le l- ivre n'a pas été écrit avec 4 membres du Blender Clan, mais par 10 autres personnes aussi
    Il a été organisé par fmfr évidemment mais grâce à la participation financière de l'Organisation internationale de la francophonie qui a bien faciliter les choses
    Le livre est encore en relecture mais il devrait y avoir une annonce officielles dans les jours qui viennent.
    Concernant l'API du bge, je pense que Blender ne sera certainement pas fait pour des jeux qui mettent des années à développer, son moteur ne semble pas tenir la charge. On ne connait pas encore la limite de se point de vue, mais plus de gens l'utiliserons, plus la limite sera repoussée :)
    Concernant Péril en Daiza, le développement du jeu a été confronté à quelques bugs qui ont été corrigés suite au sprint (un développeurs du BGE était là) mais ne seront intégré avant la 2.72. Il faut donc attendre la version prochaine ou télécharge une dailybuild.

    Cordialement

  • [^] # Re: Licence ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Nouveau livre sur Inkscape. Évalué à 4.

    Tout le site est sous licence minimum v2. Certains auteurs ont mis une double licence, donc à vérifier selon les cas. Mais les livres sont distribuables et modifiables.

  • [^] # Re: Savoir faire

    Posté par  . En réponse à la dépêche Manuel sur les fontes libres enfin publié. Évalué à 3.

    Il est vrai qu'il serait très long de traiter du côté artistique. Surtout cet aspect est déjà traité dans de nombreux ouvrages vendus dans le commerce. Flossmanuals écrits ses ouvrages en sprint de 5 jours, ce qui contraint les auteurs à faire des choix. Ici le parti pris était d'imposer les licences et outils libres dans un domaine qui monte en flèche actuellement grâce aux nouvelles possibilités offertes en particulier sur le web. L'esthétique peut-être dépendant du gout de chacun ou d'objectifs communicationnels et par conséquent difficile à aborder en si peu de temps. Le mieux est certainement de lancer un prochain manuel ou ajouter un chapitre à l'existant :)

  • [^] # Re: où et comment rapporter les erreurs ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Manuel sur les fontes libres enfin publié. Évalué à 2.

    les manuels sont 100% libres. Il suffit de s'inscrire et de corriger. L'équipe suit les modifications importantes.

  • # Qu'ils nous rejoignent

    Posté par  . En réponse à la dépêche Open du Web : concours des métiers du web. Évalué à 0.

    En effet du graphisme libre. Les graphistes libres sont parfois difficiles à trouver. L'association francophone des graphistes libres a été créée récemment pour créer une dynamique autour des pratiques pros et constituer un annuaire. OK, j'ai compris, je fais un billet prochainement.
    Association francophone des graphistes libres