Journal Que penser du navigateur internet Brave ? (Et pourquoi je privilégie Firefox…)

44
29
déc.
2019

Préambule : cet article a été rédigé dans le cadre de notre GULL naissant (lien AdL), et s’adresse à un public nettement moins expert que ne le sont les utilisateurs de LinuxFr. Je le publie ici afin d’obtenir vos retours, précisions, complétions et critiques constructives, et pour que l’on puisse en discuter. Mon idée étant de progresser moi aussi et d’ajuster si nécessaire l’article ou d’y adjoindre une réponse complémentaire.
Il a été publié, dans une version quasi identique, à cette adresse : https://app.agorakit.org/groups/779/discussions/1967
Merci par avance pour votre bienveillance.


Bonjour,

Un ami me demandait ce que je pensais du navigateur internet Brave, qui occupera une bonne partie des ateliers du Club Informatique de Lagny-sur-Marne au mois de janvier 2020,

Pas que du bien,

Aucun outil n’est parfait, et il faudrait faire une comparaison des avantages et inconvénients des différents outils actuels : Firefox, Chrome, Chromium, Edge, Safari, Opera, Brave, etc.

Attention, j’avertis d’emblée, les technologies qui font internet sont complexes et nombreuses, c’est un sujet d’expertise à part entière, et n’étant un expert en rien, je ne le suis pas davantage sur ce sujet.
N’hésitez donc pas à suivre les liens et à vous forger la vôtre, d’expertise.

Le gros point noir concernant Brave, en ce qui me concerne, est que son modèle économique repose sur la publicité : il ne bloque les publicités que pour en afficher d’autres, supposément moins gênantes, mais surtout sur lesquelles la structure derrière Brave touche un pourcentage.
Il semble qu’on puisse demander à ne pas afficher de publicité du tout, mais leur remplacement est le comportement par défaut, et il concernerait donc la majorité des utilisateurs dans le cas où le logiciel deviendrait populaire.
Ce qui, étant donné le monopole que fait tout pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment aussi, n’arrivera pas.
Il est intéressant de consulter ce tableau des parts de marché.

Les développeurs de Brave veulent donc devenir un intermédiaire de plus dans ce système empoisonné et nocif de la publicité sur internet pour, quoiqu’en disent leurs textes d’accroche et leurs belles promesses d’éthique, toucher une part du gros gâteau.
Ça fait beaucoup penser à l’escroquerie de type mafieuse qu’est Adblock (Plus), cette extension pour navigateurs qui permettait de bloquer la publicité jusqu’à ce que ses développeurs adoptent la même démarche d’en mettre d’autres qui les arrangeaient mieux à la place.

« Adblock Plus soutient l'initiative Publicité acceptable (Acceptable Ads - AA) Les Publicités acceptables sont affichées par défaut afin de soutenir les sites Web dont le financement dépend des recettes publicitaires, mais en faisant le choix d'afficher uniquement les publicités non intrusives. » Source

À lire l’article du monde sur le sujet : Le bloqueur de publicité Adblock Plus va vendre des publicités, ça n’a rien d’une initiative au sens de collective ou partagée. Ça ressemble plutôt à un label bidon, comme tant d’équipes commerciales en font germer (lien vers un dossier Que Choisir).

Je vous invite donc à ne plus utiliser cette extension si c’est le cas, au profit de uBlockOrigin.

Autre point négatif à mes yeux : l’utilisation du moteur de rendu nommé Blink qui, quoique libre, est développé essentiellement par Google, pour Chromium/Chrome.
C’est le même qu’utilisent désormais Microsoft dans Edge, Opéra, les Russes de Yandex…
Le moteur de rendu est ce qui, dans un navigateur, permet de transformer le code (HTML, CSS, Javascript…) en page visuelle.
Or, l’interprétation du code, mais surtout l’influence sur la standardisation des langages, deviennent, dans un monde qui s’affiche désormais beaucoup voire d’abord sur internet, des éléments de pouvoir importants.

Sur ce point précis de l’affichage, on en est arrivé à la situation où il y a les gros poissons précités, qui se rangent tous derrière le requin Google, et une seule alternative crédible, qui malheureusement décline, à savoir le moteur de rendu Gecko, développé par Mozilla pour Firefox.
En réalité, il faudrait aussi faire entrer Webkit, le moteur de rendu d’Apple, dans cette équation, mais je simplifie volontairement, car Blink n’est qu’une dérivation de Webkit. Difficile de suivre, désolé, mais en gros, je les assimile (peut-être à tort).

En fait, c’est assez simple, Brave repose comme tant d’autres sur le navigateur Chromium, qui est la base de travail de Chrome, qui permet au fond surtout à Google d’asseoir son hégémonie.
L’open source (le fait de divulguer les recettes de fabrication) étant, pour les GAFAM et autres géants, une manière de répandre leurs technologies sans risquer de réelle concurrence puisque aucun adversaire ne dispose de leur force de frappe commerciale et publicitaire.

Ils n’ont donc qu’à vivoter, et grignoter le gâteau, de toute façon ils sont serviles : les choix structurels dépendent des requins, qui ne demandent guère leurs avis aux autres.

Bref, ce gros pavé pour dire que, même si Firefox n’est pas exempt de défauts lui non plus, et que la fondation Mozilla fait parfois (régulièrement depuis quelques années ?) des choix douteux, ça reste la seule alternative. Non pas la seule alternative crédible ou fonctionnelle, mais quasiment la seule alternative tout court. Et que si l’on souhaite s’éviter des situations de monopole forcément nuisibles pour le collectif, il faut soutenir cette alternative.

La situation actuelle m’évoque les rayons de supermarché, avec tous ces produits présentés comme différents, qui ne viennent en fait que de quelques grosses marques qui, en arrière-plan, dominent le jeu et imposent leurs méthodes.

Concernant les navigateurs internet, j’utilise donc Firefox avec différentes extensions très utiles, à savoir uBlockOrigin mentionné plus haut, mais aussi :

  • PrivacyBadger, qui bloque les pisteurs utilisés sur tout l’internet pour profiler les visiteurs.
  • Disable HTML5 Autoplay, qui permet de bloquer les vidéos de se lancer automatiquement et d’accaparer l’attention comme rien d’autre (mais ça ne fonctionne pas toujours, en tout cas pas sur Youtube).
  • Print Friendly et PDF, qui me permet d’archiver l’information en dégageant tout ce qui n’est pas du contenu informatif sur une page web.
  • Invidition par intermittence, voir cet autre article sur le sujet.
  • No Youtube comments, pour m’éviter les adolescents véhéments, mais surtout pour m’éviter de plonger dans ces discussions qui le plus souvent ne m’apportent en fait rien ; l’extension permet aussi de contrer différentes techniques de rétention de l’utilisateur utilisées par Google avec brio sur Youtube. (Qui n’y a pas passé une heure alors qu’il ne venait consulter qu’une vidéo de cinq minutes, et sans plus se rappeler comment il en est arrivé à regarder cette vidéo humoristique qui vient de s’achever ?)
  • Dark Reader, qui permet d’inverser les couleurs affichées par le navigateur, afin d’obtenir une page somble beaucoup plus reposante pour les yeux : c’est très appréciable la nuit notamment.

avec Lilo ou Qwant pour moteurs de recherche. Il est des extensions optionnelles, qui peuvent faciliter leur utilisation par défaut sur le navigateur : celle pour Lilo, celle pour Qwant (mais ça se fait aussi très bien depuis les paramètres de Firefox). Plus d’infos sur les moteurs de recherche dans cette autre discussion : Google n’est pas ton ami !.

J’utilise aussi quotidiennement le mode lecture de Firefox qui, d’un seul clic, permet de n’afficher plus que le texte de l’article qu’on est en train de consulter, ce qui est très agréable et reposant.

Voilà ce que je recommande quand on me demande mon avis.

Pour finir, je partage deux autres articles concernant Brave, que j’ai consultés avant de rédiger celui-ci (les ressources en français sur le sujet sont rares) :

  • Brave, un nouveau navigateur web, publié en 2016 sur LinuxFr (et lu à cette époque). La discussion qui suit l’article donne davantage de pistes de réflexion.
  • Brave, le navigateur qui remplace les pubs par d’autres pubs, piètre article (bien trop peu informatif à mon goût) de 2016 toujours, sur Numérama cette fois, qui défend son modèle économique au passage, alors que c’est justement lui qui pousse à publier le plus souvent possible ce genre d’articles sans valeur. La quantité (de pages publiées, de pages vues, et donc de publicités montrées et vues), primant sur la qualité du contenu. Tout l’inverse de la démarche du concurrent NextImpact, autrement plus dense.
  • # Disable HTML5 Autoplay

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

    À moins que tu ne sois sur Firefox LTS, tu ne devrais plus avoir besoin de cette extension

    • [^] # Re: Disable HTML5 Autoplay

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

      Ah, maintenant que tu le dis, c’est vrai que Firefox propose cette option en standard. Il me semble que j’avais constaté qu’elle ne fonctionnait pas systématiquement, et j’avais réinstallé l’extension…
      Youtube m’ayant peut-être influencé (à tort ? parce que Youtube ne passe pas par du HTML5 standard ?) dans les deux cas, il faudrait que je fasse de vrais tests…

    • [^] # Re: Disable HTML5 Autoplay

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-2). Dernière modification le 30/12/19 à 15:02.

      D'ailleurs c'est bien chiant pour les jeux!

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

  • # Multi Account Containers

    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

    https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/multi-account-containers/

    Très utile pour ne pas avoir à utiliser plusieurs profils firefox.

  • # La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink soit le seul

    Posté par . Évalué à 9 (+11/-4).

    Je sais, titre provocateur, et je ne saurais retrouver les sources de l'affirmation suivante: Mozilla ne voulais pas que l'on puisse embarquer facilement Gecko dans d'autres logiciels. Ça n'est donc pas arrivé, avec les conséquences que l'on sait.

    De mon côté, je n'ai connu que 4 moteurs de rendu (si on fusionne blink/webkit) qui soient capables de gérer un site moderne: celui d'IE, celui d'Opera <= 12, Geck et Blink/Webkit (je ne mets pas netsurf et dillo dans cette catégorie, mes expériences répétées avec eux étant à la limite de l'inexploitable selon les sites, surtout dillo, à mon grand dam… faut que je réessaie d'ailleurs). Ce qui implique donc seulement 2 open-source.

    Parmi ceux-la, l'un n'est embarqué que dans 2 logiciels distincts (et leurs forks, certes) tous deux édités par la même organisation: Mozilla.
    L'autre, Blink, Webkit, KHtml, etc… (les racines remontent à loin…) à été et est toujours utilisé dans pléthore de logiciels… Et comme de par hasard, c'est le seul (des 4, d'ailleurs) qui est proposé sous forme de bibliothèque.

    Quand on voit la complexité du HTML+CSS, il est assez évident que c'est très compliqué à implémenter seul dans son garage, c'est un peu comme si un développeur de jeu ré-implémentait OpenGL.
    Du coup, les développeurs de navigateurs qui ne sont satisfaits ni de chrome, ni de firefox n'ont aucun autre choix que d'utiliser ce qui existe: Blink.

    Bref, c'est bien d'encenser FF (encore que… perso, je ne l'utilise que parce qu'il supporte des formats proprio - pour le reste j'utilise vivaldi, ironiquement - et il arrive souvent qu'il crash quand je ferme un onglet. C'est pas la dernière version, parce que sinon, ben, le ublock origine du dépôt debian casse! Sans compter le reste des points que je n'aime vraiment pas chez FF, mais qui sont plus subjectifs.) mais il ne faudrait pas oublier que ce navigateur est responsable en bonne partie du fait d'être le seul à utiliser son moteur de rendu.

    D'ailleurs, y a-t-il un effort pour changer ça, vu qu'ils réécrivent de grandes portions en Rust? Ça serait une bonne occasion, après tout. Mais j'en doute.

    Bref, si tout le monde utilise Webkit ou blink, c'est qu'il y a une raison.

    PS: me semble que Qt embarque un moteur de rendu qui n'est pas blink, et il me semble que c'est celui que préfère le navigateur OtterBrowser. Ça fait longtemps que je l'ai pas testé aussi, celui-la.

    • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+2/-1).

      Merci pour ton retour et tes pistes de recherche… Ce serait pas mal, cela dit, d’avoir du biscuit ou plus d’explications concernant ladite réticence de Mozilla à partager Gecko, si c’est avéré.

      Personnellement, je n’ai jamais rencontré ce bug à la fermeture d’un onglet. À vrai dire, je n’ai pas souvenir d’avoir subi une fermeture inopinée de Firefox.

    • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-2). Dernière modification le 30/12/19 à 00:56.

      Mozilla ne voulais pas que l'on puisse embarquer facilement Gecko dans d'autres logiciels. Ça n'est donc pas arrivé, avec les conséquences que l'on sait.

      Cette affirmation est peut-être vraie mais me semble étonnante…

      Gecko était embarqué dans le navigateur K-Meleon à partir de la version 0.3 du navigateur (en 2001, soit 3 ans après la sortie officielle de Gecko) et de nombreux navigateur ont assez rapidement intégrés Gecko (Galeon, Epiphany, Camino…).

      Même d'autres logiciels hors navigateurs s'y sont mis assez vite. Picasa a intégré Gecko dès son lancement en 2002.

      Ca donne quand même l'impression que c'était au contraire relativement intégrable. Moyennant le temps de stabiliser le bousin évidemment. Si quelqu'un a plus d'informations sur le sujet, je suis preneur.

      PS: me semble que Qt embarque un moteur de rendu qui n'est pas blink, et il me semble que c'est celui que préfère le navigateur OtterBrowser. Ça fait longtemps que je l'ai pas testé aussi, celui-la.

      Depuis la v4.4, c'est WebKit le moteur de rendu.

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

    • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-2).

      Je sais, titre provocateur, et je ne saurais retrouver les sources de l'affirmation suivante: Mozilla ne voulais pas que l'on puisse embarquer facilement Gecko dans d'autres logiciels. Ça n'est donc pas arrivé, avec les conséquences que l'on sait.

      Mouais, la prémisse déjà semble bien fausse.

      Tout d'abord il y a au moins une autre application non liée à Mozilla qui s'en sert : Songbird. En plus de cela Mozilla a contribué à essayer de démocratiser Gecko via XULrunner pour exécuter des applications avec Gecko comme base. D'autres navigateurs comme Epiphany (de GNOME) s'en sont servis un temps aussi de ce moteur de rendu.

      Donc je ne trouve pas que Mozilla ait tout tenté pour verrouiller la plateforme. Après peut être qu'elle a réagit trop tard ou pas fait assez mais c'est une autre problématique. Mozilla a beaucoup œuvré sur XUL dont Gecko était un élément essentiel qui finalement se retrouve à être abandonné (en partie parce que certains standards ont évolué vers ce que XUL proposait depuis longtemps).

      Bref, si tout le monde utilise Webkit ou blink, c'est qu'il y a une raison.

      Bof, un monopole c'est la conjonction de plusieurs facteurs complexes. Google a beaucoup promu Chrome via son moteur de recherche (tout en proposant un produit performant) à une époque où Microsoft a changé ses centres d'intérêts économiques. Faire un moteur de rendu n'est plus le nerf de la guerre comme avant, l'important c'est la surcouche au dessus.

      Bref je trouve que tes accusations ne collent pas vraiment avec la réalité historique et les contextes de ces différentes époques. Mozilla a échoué sur certains points, mais pas vraiment par malveillance. L'échec ça arrive aussi quand tu as la meilleure volonté du monde car ce n'est pas un facteur suffisant.

      • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Mouais, la prémisse déjà semble bien fausse.

        Il semblerait que je me sois trompé. Tant mieux, honnêtement.

        Bof, un monopole c'est la conjonction de plusieurs facteurs complexes.

        Je suis d'accord. Mais je n'ai pas souvenir d'avoir vu une "libgecko". Pour webkit, si (mais honnêtement, parmi les navigateurs que j'ai compilés (firefox, otter, netsurf, peut-être d'autres dont je me souviens plus), pour aucun ce n'était vraiment simple, sauf bien sûr si on essaie juste de compiler le truc par défaut, mais dans ce cas l'intérêt me semble un peu limité d'un point de vue utilisateur).

        pas vraiment par malveillance

        Je ne pense pas non plus qu'il y ait malveillance, hein. Juste des choix, qui sont toujours défendables surtout au moment ou ils sont faits.

        Maintenant je pense que la refonte technique qui est en cours permettrait peut-être de régler le problème? À l'heure actuelle, est-il possible d'embarquer le moteur de rendu de firefox dans une autre application?

        • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

          Posté par . Évalué à 0 (+0/-0).

          Et l'écrire en rust ? https://servo.org/ ;)

          • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 31/12/19 à 15:21.

            Je suis dev. Je ne sais pas si mon cas est unique, mais je suis une feignasse. Le lien que tu pointes, après une lecture en diagonale, n'indique pas comment intégrer ça dans une application qui aura des contributeurs, donc, pas écrite en rust mais dans un des langages les plus utilisés: C, C++, Java.

            Je pense que si C++ est monté si haut en usage, c'est parce qu'il a su se mélanger au C, avec les inconvénients qui vont bien.
            Que rust parte d'un pied neuf est bien, aussi, mais risque de demander plus de temps. "Tout le monde" connaît le C, c'est un sacré pas a franchir.

            • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

              Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

              Ma réponse étant expéditive, je comprends qu'il y ait eu confusion.

              Servo est un projet sur lequel Mozilla a placé des ressources pour anticiper les évolutions de Firefox, mais aussi d'autres domaines où un navigateur serait nécessaire (la VR semble être leur dernier dada).

              Il y a déjà eu des retombés positives, avec le moteur de CSS désormais intégré à Firefox, un petit lien en anglais pour les curieux : https://hacks.mozilla.org/2017/08/inside-a-super-fast-css-engine-quantum-css-aka-stylo/

              On peut voir que dans la roadmap de servo l'idée d'une bibliothèque embarquable est évoquée. Je pense que tu n'as pas trouvé ce que tu recherchais car le projet n'a pas encore atteint cette étape (et produit la documentation associée) !

              Concernant le choix de rust, il est complètement justifié du côté de Mozilla, car ils l'ont conçu en interne pour répondre aux problématiques posées par la maintenance du code de Firefox.

              Enfin pour le débat C/C++/Java/Rust, je ne suis pas développeur, mais dans mon secteur on trouve plus de gens qui connaissent Python ou Go que C ;)

              • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

                Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

                On peut voir que dans la roadmap de servo l'idée d'une bibliothèque embarquable est évoquée. Je pense que tu n'as pas trouvé ce que tu recherchais car le projet n'a pas encore atteint cette étape (et produit la documentation associée) !

                Au vu de l'historique gecko et de l'historique du projet servo (il a d'abord était conçu comme une expérimentation), je préfère voir avant de faire des plans sur la comète et si ça arrive ça va mettre probablement pas mal de temps. D'une part le projet se tiens déjà un historique pas tout petit, les techniques ont évoluées entre la création du projet et maintenant. D'autre part ça n'est pas la priorité de Mozilla qui reste avant tout Firefox. Ce qui sert Firefox est important pour eux et le reste est secondaire. C'est ce que l'on voit avec la manière d'intégrer les travaux de servo dans Firefox.

                Il est par exemple beaucoup plus simple de documenter au fur et à mesure son API et pas tenter de faire une passe globale à la fin. L'API de WebRender ne semble tout simplement pas documentée.

                Remettre à plus tard c'est rigolo, mais c'est aujourd'hui que les navigateurs se mettent à utiliser webkit/blink et rien à part un « on fera plus tard » ne permet de dire que servo sera un jour utilisable en dehors de Firefox (la base de code ne suffit pas, il faut aussi avoir un cycle de développement géré, une documentation, etc).

              • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                Ma réponse étant expéditive, je comprends qu'il y ait eu confusion.

                J'ai maintenant tendance a prendre mon temps avant de répondre sur dlfp, que mes frustrations éventuelles liées à la combo boulot + écrit avec des inconnus + mauvaise compréhension s'évacue.
                Donc, merci pour ta réponse, et désolé pour le laps.

                Je pense que tu n'as pas trouvé ce que tu recherchais car le projet n'a pas encore atteint cette étape (et produit la documentation associée) !

                Du coup, je peux toujours dire que, a l'heure actuelle, y'a pas d'alternative. On ne peux juger que les faits, pas les espoirs.

                Concernant le choix de rust, il est complètement justifié du côté de Mozilla,

                Attention, je considère, comme pas mal de monde, que Rust a de l'avenir.
                Je me garde juste de le considérer comme une panacée, il a une sévère concurrence, et si C++ à fait des choix douteux, c'est justement pour partir sur le pied de l'évolution, contre la révolution. Améliorer l'existant, pas jeter aux orties le passé.
                À ma connaissance, c'est le seul langage qui l'ai fait, aucun autre n'étant réellement compatible avec le seul langage qui, de fait, est utilisable binairement par tous les autres: le C. Pas besoin de réécrire les headers C en C++, et c'est la sa grande force que tout le monde oublie. Oui, ça implique de supporter les cast du C, et pleins d'autres choses, mais bon…

                Enfin pour le débat C/C++/Java/Rust, je ne suis pas développeur, mais dans mon secteur on trouve plus de gens qui connaissent Python ou Go que C ;)

                Ce débat est stérile.
                Les pseudo dev C++ dirons que java est lent (mais il tournais sur de l'embarqué y'a 20 ans, rappelez-vous…), les dev C disent que C++ est bloaté, les dev pythons disent que les autres langages sont durs à utiliser… toutes ces affirmations sont à la fois vraies et fausses.
                Je suis dev de métier, issu d'une "culture" auto-didacte. Je gère aussi le déploiement et les systèmes embarqués de ma boîte, je considère les méthodes agiles comme étant plus un ramassis de buzzwords (ah, on dirait que j'ai pas assez fait abstractions des «nouveautés» du boulot…).

                Le language impacte les perfs, bien sûr. Il impacte aussi la facilité de maintenance d'un projet (trop de langages dans un seul projet => plus de complexité a maintenir).
                Dans le cas d'un projet open-source, ça impacte aussi le nombre de contributeurs potentiels: OpenMW était à l'origine écrit en D, ils sont passés au C++ notamment pour cette raison, et maintenant le moteur est proche de la V1 (bon, je pense que le type qui s'est attelé à la gestion "pure" du projet a aussi vachement aidé ce fait, il semble être un meneur d'hommes comme il y en a peu).

                Perso, la seule chose que je respecte chez les collègues, c'est quand ils prouvent ce qu'ils disent, ou font preuve d'humilité.
                Je passe probablement pour un extra-terrestre, mais malgré mon comportement d'ours un peu mal léché, les gens ont tendance à dire m'apprécier comme collègue, et soit je suis sûr de ce que je dis (et si on me démontre le contraire, je m'excuse en public) soit j'émets une hypothèse, et entre les deux, le ton diffère.
                Ce que j'aime avec ce site, c'est que c'est un peu la même mentalité: sur un contenu technique, si tu fais pas preuve d'humilité et que tu prouves pas tes dires, ben, tu te fais moinsser. Les sujets politiques, humoristiques et technico-politiques, c'est différent, mais bon, le sentimental y rentre en compte, et y'a toujours moyen d'y apprendre pleins de trucs.

        • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

          Maintenant je pense que la refonte technique qui est en cours permettrait peut-être de régler le problème? À l'heure actuelle, est-il possible d'embarquer le moteur de rendu de firefox dans une autre application?

          Le problème n'a jamais était technique, mais organisationnel. Mozilla voulait pouvoir refactorer le code de Firefox et de Gecko sans avoir à ce soucier de ce que ça va péter chez d'autres projets. Tout ça en gérant les documentation qui doit être mise à jour voir éventuellement documenter ce qu'ils ont cassé. Ça ça prend du temps et ça ne rapporte aucun dollars.

          Maintenant ils sont les premiers à se plaindre que tout le monde utilise le code d'un projet qui lui est documenté et dont l'API est stabilisée alors qu'eux t'expliquent qu'il faut surtout pas réutiliser leur bébé (et c'est compliqué chez Mozilla la documentat).

      • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

        Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

        Tout d'abord il y a au moins une autre application non liée à Mozilla qui s'en sert : Songbird.

        Plus de mise à jour depuis 6 ans à peu près au moment où Mozilla a expliqué (cf: Embarquer_Gecko) :

        Embedding of Gecko is no longer supported. If you currently embed Gecko, you should use an alternate solution, because you will not be able to pick up new security improvements.

        Donc la page technique de description de gecko dis « utilisez autre chose », il n'y en a pas des milliers dans la nature de ces bêtes là… Ils auraient mis un lien vers le getting start de blink que ça aurait était pareil (ou de webkit à l'époque).

      • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que blink

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Tout d'abord il y a au moins une autre application non liée à Mozilla qui s'en sert : Songbird

        Oui, mais non. Songbird n'était pas une application qui embarquait gecko, mais qui reposait sur gecko, ou plus exactement XulRunner. Comme la majeure partie d'application XUL de cette époque. Songbird était loin d'être la seule, il y a en a eu plein d'autres : Thunderbird, Nvu, Komodo Ide, Chatzilla et j'en passe.

        Il y a une différence entre embarquer Gecko, le moteur de rendu et utiliser XulRunner comme runtime. Le second, c'est en gros Firefox sans son interface : on a donc Gecko, mais aussi tout un framework et des composants XUL ou techniques prêt à l'emploi.

        Gecko, c'était vraiment que la partie moteur de rendu et XPCOM (système de composants binaire ou JS).
        Il fut un temps où il y avait la possibilité d'embarquer Gecko, c'est à dire d'avoir un lib avec une API, permettant d'instancier un moteur de rendu, de le manipuler (charger une page etc).

        Camino, mais aussi d'autres navigateurs de l'époque, utilisaient cette lib. (donc ce n'était pas des applis XUL).

        XulRunner, plus simple à utiliser pour développer une application, avait pris le dessus, entre autre parce que Thunderbird l'utilisait et que donc Mozilla le maintenait, et Mozilla du coup mettait moins de moyen sur la partie "embeddable" de Gecko.

        L'API embed fut donc de moins en moins maintenue. Et quand Mozilla decida d'abandonner XulRunner puis le XUL, c'était trop tard pour relancer le projet embed. Presque plus personne n'utilisait cette API (Camino était mort…).

        Ensuite, il y avait peu de contributeurs sur cette api embed.

        En clair, contrairement à ce qui s'est dit, ce n'est pas une vraie volonté de Mozilla de ne pas rendre Gecko embarquable, c'est juste que les moyens manquaient, et qu'il y avait d'autres priorités à l'époque.

        Il y a bien eu quelques workshops (il y a de cela 10 ans) pour tenter de relancer le projet de cette API, (j'avais assisté à l'un d'entre eux), mais la mayonnaise n'a pas pris.

        Depuis, ils se sont un peu rattrapés : Servo, le moteur 100% en rust de mozilla est fait depuis le début pour être embarqué. Et il y a une lib embarquant gecko pour les navigateurs pour Android, geckoView, qu'utilise Firefox pour Android (ou d'autres variantes, je n'ai pas trop suivi).

        Je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui de cette API embed de Gecko.

    • [^] # Google n'est pas tout blanc non plus

      Posté par . Évalué à 7 (+7/-2).

      Bref, si tout le monde utilise Webkit ou blink, c'est qu'il y a une raison.

      Pas une plusieurs, dont celle ou google à volontairement modifié ses page pour ralentir les chargement chez les concurrent via des frame inutiles sur youtube par exemple.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # webgl

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

      Quand on voit la complexité du HTML+CSS, il est assez évident que c'est très compliqué à implémenter seul dans son garage, c'est un peu comme si un développeur de jeu ré-implémentait OpenGL.

      Exactement: un brouteur doit implémenter WebGL  !

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: La fondation mozilla partage une lourde part de responsabilité dans le fait que...

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      D'ailleurs, y a-t-il un effort pour changer ça, vu qu'ils réécrivent de grandes portions en Rust? Ça serait une bonne occasion, après tout. Mais j'en doute.

      Oui, il y a Servo qui est prévu, écrit en Rust par Mozilla et contributeurs. Par ailleurs, Servo se veut embeddedable par design, contrairement à Gecko:

      Servo is a modern, high-performance browser engine designed for both application and embedded use.

  • # Un autre avis négatif sur Brave

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

    Cet article (en anglais) commente plus le modèle économique de Brave : https://practicaltypography.com/the-cowardice-of-brave.html

    En particulier, l’auteur explique pourquoi ce modèle basé sur la publicité est toxique pour les auteurs indépendants comme lui.

    • [^] # Re: Un autre avis négatif sur Brave

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-0).

      En voilà, un article dense et étayé. Le site et la démarche de l’auteur sont tout aussi intéressants (surtout en ce qui me concerne). Notamment ses raisons de ne pas publier de livre numérique au format epub ou pdf.

      Dans l’article que tu mentionnes initialement, l’auteur semble expliquer que Brave fait pire – ou voudrait à terme faire pire – que de remplacer les publicités, en en ajoutant par le biais d’un système de notifications (interne au navigateur, celui du système, peu importe, ça reste une purge)… Ça semble être ce point qui le fait le plus tiquer de prime abord, puisqu’il présente un contenu épuré (sans pub aucune bien sûr), promouvant les polices de caractère dont il est le créateur et qu’il vent par ailleurs.

      Ça mène aussi à son projet Pollen, qui à mes yeux est un fatras technique, mais qui vise à mettre en place un système de rémunération pour les contenus web semble être un "système de publication" pour le web, à partir d’un langage fait main…

      • [^] # Re: Un autre avis négatif sur Brave

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

        Ça mène aussi à son projet Pollen, qui à mes yeux est un fatras technique

        Qu’est-ce qui te fait dire ça ? Je demande par curiosité car je n’ai pas encore pris le temps de me pencher sérieusement dessus. De ce que j’en ai lu pour l’instant, Pollen semble sacrément bien pensé et permet de faire plein de choses intéressantes pour qui veut bien coder un peu (je n’ai pas seulement lu ce que dit son auteur, d’autres gens l’utilisent).

        • [^] # Re: Un autre avis négatif sur Brave

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

          Ça a l’air très bien, effectivement. Ce que je voulais dire, c’est que c’est déjà trop technique pour moi. J’ai eu beau parcourir la documentation, je n’ai pas cerné ce que concrètement ça faisait. Ou du moins, dans les grandes lignes, si : des pages HTML… Mais, ne réussissant pas à bien comprendre par moi-même la manière et l’objectif spécifique, j’en concluais que ce n’était pas pour moi.

          Avec une initiation, par un humain, en français, ce serait sans doute différent (je comprends l’anglais, celui des séries et films, celui de la conversation non professionnelle, mais ça reste une barrière dès lors qu’il s’agit d’aborder tout sujet technique – j’ai l’impression qu’on mésestime cette barrière d’ailleurs, nous autres francophones, en faisant au mieux, en y allant pas mal à l’instinct, par essai erreur, mais c’est un autre sujet).

          Cela dit, puisque je cherche toujours un flux de travail et de publication satisfaisant, j’y reviendrai, je sais que je fouillerai à nouveau… J’aurai peut-être l’illumination une des ces fois-là… ;-)

          • [^] # Re: Un autre avis négatif sur Brave

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

            Ah d’accord, je comprends mieux. Moi aussi ce que j’ai lu sur Pollen m’a paru difficile à assimiler, il va me falloir du temps et surtout un projet comme prétexte pour apprendre à m’en servir par la pratique (je sens que lire sa documentation comme un livre ne suffira pas).

    • [^] # Re: Un autre avis négatif sur Brave

      Posté par . Évalué à 4 (+4/-1).

      Je ne suis pas un fan de Brave (je garde mon Firefox), mais voici la réponse de Brendan Eich (CEO et fondateur de Brave) à cet article. À lire avec recul et scepticisme, bien entendu, mais la rigueur exige que l'on prenne tout de même en compte sa réponse.

  • # lilo

    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

    Quelle est la cohérence entre rejeter brave par ce qu'il se place en intermédiaire publicitaire mais promovoir Lilo ? Leur business repose entièrement sur l'affiche de liens promotionnels. La mauvaise distinction des liens promotionnels des autres et le fait qu'ils remplissent entièrement la première page, chose que je n'ai jamais vue ailleurs, les placent très bas dans mon classement personnel.

    • [^] # Re: lilo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

      Oui, je m’attendais à cette remarque.

      D’abord, à la différence des navigateurs, il n’y pas vraiment de moteur de recherche sans pub (ceux n’en affichant pas s’appuyant tout de même sur les résultats des premiers, pour ce que j’en sais).
      De ce point, de vue, quitte à n’avoir pas le choix, je préfère un outil qui retourne la publicité contre elle en l’utilisant pour financer des projets vertueux, genre Emmabuntüs, au hasard, qui reçoit effectivement des dons grâce à Lilo.

      C’est comme si, à défaut de se débarrasser de la finance, nous pouvions réaffecter l’argent qui s’y évapore vers les services publics.

      Quant au fait que les liens promotionnels rempliraient toute la première page, ce n’est simplement pas le cas. Note que uBlock est désactivé, et qu’il n’y a, en l’occurrence, aucune pub ni aucun lien sponsorisé dans les deux cas. Quand il y en a, je n’en vois pour ma part pas plus qu’ailleurs.

      • [^] # Re: lilo

        Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

        Je ne comprends pas la logique. Tu préfère des pubs qui paient emmabuntüs, lilo et microsoft à des pubs qui paient microsoft ? Ça me semble être un non sens total. Si tu as un souci avec les pubs, il vaut mieux limiter leur poids économique plutôt que l'augmenter. Surtout qu'il faut les payer les microsoft et lilo (rien qu'en frais de fonctionnement) donc je présume qu'emmabuntüs reçoit relativement peu d'argent.

        Tu peux simplement payer bing et ne plus avoir de pub. Pour une trentaine de recherche par jour ça revient à 6€/mois et là tu ne fait vraiment plus travailler la pub. Pour le prix d'un abonnement VOD, tu peux donner quelques euros à emmabuntüs directement si tu le souhaite ;) (probablement plus que ta contribution en utilisant lilo).

        • [^] # Re: lilo

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

          Tu peux simplement payer bing et ne plus avoir de pub. Pour une trentaine de recherche par jour ça revient à 6€/mois

          Mais encore ? J’ai cherché, au cas où ce soit réellement faisable, mais pas trouvé. C’est pour la démonstration ? C’est une possibilité méconnue qui existe quelque part ? C’est le tarif pour les méta-moteurs ?

          Tu préfère des pubs qui paient emmabuntüs, lilo et microsoft à des pubs qui paient microsoft ?

          Et pourquoi pas ? Lilo annonce reverser 50% des revenus publicitaires. Le reste paye les coûts, et procure ou non des bénéfices. C’est mieux que DuckDuckGo et compagnie qui gardent les 100%, point.

          Qwant s’y est mis avec Qwant Causes, preuve que la demande a dû être là, ou que la comparaison du moins leur faisait ombrage. Mais bon, perso, c’est plutôt avec cette société que j’ai du mal. Malgré les millions levés, et en (bonne?) partie en subventions, ça pourrait très bien fermer demain. Et malgré le cocorico permanent, c’est hyper lié à Microsoft. Au moins Lilo ne clame pas l’indépendance et ne veut pas faire le café ni l’impossible (à savoir égaler Google).
          Mais dans les deux cas, ce sont des initiatives françaises, et donc, tant qu’il n’y a pas d’arnaque révélée (genre, en tombant sur les comptes de Lilo), j’estime que j’ai intérêt à les utiliser et à les promouvoir elles plutôt que d’autres.

          Si on considère que la pub rapporte un montant fixe (ce qui, in fine, est forcément le cas – je parle de la taille du gâteau), encore une fois, oui, je préfère que ce montant soit divisé au profit d’entités plus proches (ce que n’est pas Brave) et/ou plus éthiques (ce que ne me semble pas être Brave).

          Il faut aussi considérer l’effet de levier du méta-moteur. D’un côté, ils profitent certainement d’un tarif de gros auquel je n’aurais pas accès (dans l’hypothèse d’abonnement que tu formules), de l’autre ils fédèrent autour d’associations (on parle de plusieurs milliers d’euros déjà versés à Emma) en annonçant clairement la couleur d’entrée de jeu (et le tout sans se rémunérer avec nos impôts).

          Transformer Google et Microsoft en prestataires rendus incapables de nous profiler, ça aurait de la gueule (mais j’ai bien conscience qu’ils pourraient couper les vannes s’ils s’estimaient perdants). En attendant, c’est toujours ça de profilage en moins, dont les GAFAM ne se privent pas même quand on les paye (genre Youtube Premium).

          On pourrait aussi envisager que Lilo passe par l’indexation de Qwant à terme (pour peu que Qwant indexe véritablement), ou bien, effectivement, de payer pour un Qwant sans publicité.

          Bref, je m’arrête là concernant Lilo et les moteurs de recherche. J’ai exposé suffisamment de raisons d’agir comme je le fais : ce n’est pas faute de réflexion ou par absence de logique. D’autres privilégient des critères différents, soit.
          Et s’il existe une alternative fonctionnelle qui ne se finance pas par la pub ou à partir d’elle, dont je n’ai pas connaissance, encore une fois, je prends (liens bienvenus).

          Lilo est géré par une petite équipe de trois personnes. L'objectif du moteur de recherche est simple : chaque affichage publicitaire génère des revenus. Une partie de ces revenus sert à financer l'équipe et l'infrastructure du site (30%), la communication (20%) et le reste contribue à financer des projets sociaux (50%). Source Clubic

          • [^] # Re: lilo

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 01/01/20 à 22:41.

            Mais encore ? J’ai cherché, au cas où ce soit réellement faisable, mais pas trouvé. C’est pour la démonstration ? C’est une possibilité méconnue qui existe quelque part ? C’est le tarif pour les méta-moteurs ?

            Oui c'est le prix de l'API. Elle n'est pas particulièrement complexe à utiliser.

            Et pourquoi pas ? Lilo annonce reverser 50% des revenus publicitaires. Le reste paye les coûts, et procure ou non des bénéfices. C’est mieux que DuckDuckGo et compagnie qui gardent les 100%, point.

            Plus depuis 2017 apparemment. Vu que ce sont les documents qu'ils mettent en avant comme preuve, ne pas avoir mis à jour cette page pour 2018 et n'avoir mis aucun message expliquant pourquoi me semble dommageable.

            Qwant s’y est mis avec Qwant Causes, preuve que la demande a dû être là, ou que la comparaison du moins leur faisait ombrage.

            Ça ne prouve rien du tout. D'une part ça peut être du marketing, d'autre part bien sûr que les gens sont contents quand tu leur dis qu'ils peuvent faire la même chose qu'avant en les déculpabilisant. C'est super agréable de ne plus se culpabiliser sans rien faire.

            Si on considère que la pub rapporte un montant fixe (ce qui, in fine, est forcément le cas – je parle de la taille du gâteau), encore une fois, oui, je préfère que ce montant soit divisé au profit d’entités plus proches (ce que n’est pas Brave) et/ou plus éthiques (ce que ne me semble pas être Brave).

            Moi je te donne une autre hypothèse qui me paraît beaucoup plus solide que la tienne : Microsoft ne perd aucun argent dans l'affaire. À partir de là, pour que lilo puisse fonctionner, il faut que les annonceurs chez lilo paient plus que les annonceurs de Microsoft. Hors j'ai un énorme doute que lilo ai suffisamment pignon sur rue pour pouvoir faire ce genre de deal. Surtout qu'ils ne traitent apparemment pas avec les annonceurs (je n'ai vu nul part comment devenir annonceur pour lilo).

            Je présume qu'ils utilisent un service comme celui de Microsoft. D'autant plus qu'ils annoncent que leur liens sponsorisés sont pertinents.

            Donc leur modèle c'est d'agréger un service de moteur de recherche + un service de publicité et espérer faire suffisamment de bénéfice pour dégager assez d'argent pour payer leur infrastructure, donner à emmabuntus et avoir de quoi manger chaque jour.

            Il faut minimiser le prix du moteur de recherche et maximiser les revenus publicitaire avec encore plus de pression que n'ont a le faire google, microsoft, qwant ou baidu. Ça amplifie le problème des publicités plutôt qu'essayer de le corriger (et je met de coté l'impact écologique d'un intermédiaire).

            Il faut aussi considérer l’effet de levier du méta-moteur. D’un côté, ils profitent certainement d’un tarif de gros auquel je n’aurais pas accès (dans l’hypothèse d’abonnement que tu formules), de l’autre ils fédèrent autour d’associations (on parle de plusieurs milliers d’euros déjà versés à Emma) en annonçant clairement la couleur d’entrée de jeu (et le tout sans se rémunérer avec nos impôts).

            Il est particulièrement simple de voir leur ce qu'ils utilisent et combien ils paient la recherche, mais ils sont totalement silencieux sur d'où viennent ces liens sponsorisés, ils ont semble-t'ils arrêté de donner les preuves de leurs dons à emma.

            Je vais pas me lancer dans une analyse plus poussée pour tenter d'estimer à quel point ça fonctionne ou pas. Personnellement je m'en fou, j'ai juste un vrai problème avec les logique de « je me met au milieu d'un truc qui fonctionne mal et j'arrive à créer du bénéfice » comme les boites qui achètent pour revendre de l'énergie ou des actions. Je ne vois pas la contribution de lilo (faire proxy à bing ? bof, faire de la pub pour des projets ? en 2017 ils ont donné à 1200 projets différents tu les connais ?). J'aime pas tout ces mécanismes où des gens se font de l'argent en expliquant qu'ils vont donner une partie de ton argent à droite ou à gauche. Si tu veux donner donne, c'est le plus simple et largement le plus efficace (et ça me fait bien moins peur que de passer par un intermédiaire qui ajoute un risque à la transaction).

  • # Attention à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 30/12/19 à 11:03.

    Je suis toujours un peu méfiant de la tendance naturelle qu'ont les idéologues (dont je fais partie, je sais de quoi je parle) de rejeter violemment ce qui se rapproche des ses idées mais ne s'y conforme pas à 100%.

    Autant je regrette en effet que Brave s'appuie sur Blink, autant je trouve la démarche publicitaire apparemment réglo. Par défaut (sauf si ça a changé dernièrement) ce n'est pas activé par défaut, et ça l'est uniquement si on active Brave rewards. Par contre la pub est bloquée par défaut. Ils proposent (ou essaient de proposer) par ce système un moyen de financer les sites ou artistes que l'on souhaitent soutenir, et aussi de s'auto-financer. Pour rappel, Firefox est en grande partie financé par Google. Après il y a peut-être arnaque (c'est un «peut-être» de potentialité, pas de suspicion, comme quand une étude dit que le glyphosate est un cancérogène probable, pour dire qu'il ne l'est pas mais qu'il n'y a pas assez de preuves pour en être certain à 100%), mais je pense qu'il ne faut pas partir du postulat que par défaut il y a méchanceté derrière et que donc il faut boycotter les grands méchants de chez Brave.

    Par ailleurs, Qwant, qui semble plébiscité ici (et que j'utilise) propose un système similaire avec Qwant Qoz. Lilo aussi, d'après un commentaire ci-dessus.

    edit: je viens de lire un des lien ci-dessus, et c'est vrai que le fait de lier Brave Rewards à Uphold n'est pas super d'un point de vue données personnelles, contrairement à Lilo et Qoz, mais normalement, on peut faire sans.

    • [^] # Re: Attention à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

      Sans même remettre en doute les intentions bonnes ou mauvaises de ses créateurs on peut choisir de boycotter Brave tout simplement parce qu'on ne veut pas cautionner le principe même du capitalisme de surveillance dont la publicité en ligne est le principal ingrédient.

      • [^] # Re: Attention à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2).

        Si tu suis cette logique il faut boycotter le cinéma qui utilise des caméras, principal ingrédient de la surveillance d'état, les gâteaux faits maison qui utilisent du sucre, principal ingrédient pour générer une addiction utilisé par l'industrie agro-alimentaire et ainsi de suite.

        Faire de la publicité n'est pas forcément un mal, tu peux faire une pub sympa pour Jojo ton copain carreleur-flutiste dans ta prochaine vidéo You^WPeertube sur la fermentation du chou sans pratiquer le capitalisme de surveillance.

        Et sans boycotter Brave, tu peux juste ne pas activer la publicité.

        • [^] # Re: Attention à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain

          Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 31/12/19 à 20:09.

          Si tu suis cette logique il faut […]

          Oulah, j'ai pas dit "il faut", j'ai juste donné une justification possible pour rejeter Brave (c'est la mienne en tout cas). Mais je suis d'accord avec toi, c'est parfaitement subjectif et hautement critiquable.

          Cela dit tes analogies ne sont pas terribles non plus. En tout cas elles ne me concernent pas puisque personnellement je boycotte les films tournés avec des caméras de vidéosurveillance et je boycotte les produits alimentaires explicitement allégés en sucre, parce que moi j'aime le sucre :)

          Et sans boycotter Brave, tu peux juste ne pas activer la publicité.

          Et pourtant je persiste à croire qu'en acceptant d'utiliser Brave je risquerais de donner la fausse impression que je ne suis pas totalement opposé aux modèles économiques basés sur la publicité. Alors que si.

          Pour moi, boycotter quelque chose (que ce soit la pub, les GAFAM, les élections nationales, les commentaires de Zenitram, les rideaux de douche avec des motifs indiens, … peu importe) c'est avant tout un moyen d'exprimer mon opinion sans pour autant l'imposer à quiconque. Je ne donne mon opinion que lorsqu'on me la demande, même si c'est indirectement, quand on me demande "Ah bon, pourquoi tu ne ……. pas ça ?". Ça me permet d'engager des discussions sur des sujets qui m'intéressent (autres que la météo du jour) et même parfois de refaire le monde autour d'un verre avec des gens que je ne connais pas :)

          Sur le sujet de la publicité et les bonnes raisons de ne pas approuver ce modèle économique, je recommande en particulier cette conférence "publicité et surveillance publicitaires en ligne" enregistrée en 2017 à Pas Sage En Seine ou encore l'argumentaire pour une diminution de la pression publicitaire rédigé par le collectif lyonnais Plein la vue.

  • # seule alternative crédible ?

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 30/12/19 à 14:07.

    Sur ce point précis de l’affichage, on en est arrivé à la situation où il y a les gros poissons précités, qui se rangent tous derrière le requin Google, et une seule alternative crédible, qui malheureusement décline, à savoir le moteur de rendu Gecko, développé par Mozilla pour Firefox.

    J'utilise Seamonkey sur un de mes ordinateurs GNU/Linux , il prends moins de ressources mémoires, j'utilise sur d'autre Falkon et parfois Otter Browser J'utilise moins Firefox même si je le garde au cas où (un peu comme Internet explorer / Edge ). J'ai aussi utilisé à une époque des navigateurs en format texte tel que Lynx . Non seulement parce que j'aime bien le concept, mais aussi parce que j'ai du dépanné des PC , parceque certains de mes connaissances sont malvoyant (accompagné du text-to-speech qui va bien ) etc…
    Dès lors , je pense que tous miser sur Firefox comme chevalier blanc, mets les utilisateurs dans une dépendance un peu monopolistique (un seul unique sauveur , s'il merde on est tous foutu ).

    Néanmoins, je te rejoins sur le fait que Google ou certains site limite leurs accès à Firefox / Safari / Edge - IE . Ce qui me semble être une discrimination injustifié (les autres navigateurs s'ils implémentent les techno nécessaires à l'usage des sites en question n'ont pas se voir refuser l'accès pour des motifs dont nous ne connaissons pas la teneur ) . C'est une barrière à l'entrée sur le par marché si nous voulons parler d'un point de vue droit de la concurrence / économique.

    C'est la raison pour laquelle il est important de promouvoir la continuité des standards ouverts et libres (le coup de Mozilla sur les DRM me fait encore mal au ventre).

    En un mot, je suis favorable à une démarche qui serait une sorte "d'écologie des navigateurs qui préservent leurs Socio-techno-diversité" (dans le terme socio-techno-diversité , j'entends par la non seulement la diversité des approches en terme de navigateurs mais aussi la diversité des communautés qui les ont créer et les soutiennent (en ce sens que j'imagine que la communauté Firefox n'est pas la même que celle derrière Webkit , Falkon , Seamonkey, Otter Browser , lynx etc … Finalement la question est d'éviter l'exclusion des autres approches sous pretexte d'une approche dominante (même dans le libre ), la liberté dans le Libre ce n'est pas seulement utiliser du logiciel libre, mais pouvoir choisir d'utiliser les logiciels libres que l'on veut (mais aussi en amont choisir d'utiliser du proprio , mais c'est un autre débat en dehors du Libre ) et pour que ce choix soit possible encore faut-il que l'utilisateur se voit proposer plusieurs choix , dès lors forcément une diversité de navigateur et non simplement une espèce de duopole (proprio ou firefox en libre sinon rien )

    • [^] # Re: seule alternative crédible ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-1).

      (le coup de Mozilla sur les DRM me fait encore mal au ventre)

      Je comprends, mais si l'utilisateur lambda ne peut pas utiliser Firefox pour aller sur Netflix, il dira simplement adieu à Firefox…

      • [^] # Re: seule alternative crédible ?

        Posté par . Évalué à 0 (+1/-3).

        Après, il faut choisir: on joue l'idéalisme, on joue le pragmatisme, ou on tranche. Perso, suis ok avec les 3, juste, j'aime pas qu'on mente. On le prend comme on veut, l'intégration de tech non-libres dans le browser, le support des DRM, le droit de marque, tout ça…

        Perso, même si j'ai prouvé que je maîtrise (très) mal le sujet, je suis aussi méfiant envers la mofo qu'envers google.

        Oui, je peux lire le code. Mais le code quand je l'ai regardé (oui, je l'ai fait) n'avais pas l'air fait pour être lu par autrui.
        En soit, c'est libre, les 4L sont respectés. Mais moi, dev de métier, certes pas un bon, je suis incapable de les exercer. Et j'ai pas l'impression que ça soit un souci.

        D'un autre côté, ils ont hérité d'un code fermé, il s'agit d'un code qui a plus de 20 ans d'âge, vive la dette technique… qui manipule un pseudo-standard qui change selon la lune, et en plus les utilisateurs finaux l'utilisent?

        • [^] # Re: seule alternative crédible ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          l'intégration de tech non-libres dans le browser,

          Tu désactives JavaScript par défaut ?

          • [^] # Re: seule alternative crédible ?

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

            Tu désactives JavaScript par défaut ?

            Opera 12 clamait le permettre site par site. Je l'utilisais, et le faisais.
            De nos jours, le seul autre navigateur le permettant, sans modules complémentaires, c'est otter. Qui ne s'intègre pas dans debian.

            Donc, actuellement non, parce que ne peux plus le faire avec un navigateur qui fonctionne sous Debian stable sans faire confiance a un plugin.
            D'autant que je suis devenu de moins en moins confiant sur le fait que de larges organisations de développeurs aient la moindre considérations envers un web respectueux de la vié privée, léger, rapide même avec moins de 200Kio/s pour le brouteur, etc etc.

            Je garde malgré tout un oeil et une pensée sur otter-browser (je peux en lire le code, mon cerveau segfault pas), ou les navigateurs proprio qui au moins filent des options utilisables (hint: pas chrome ni safari ni edge à ma connaissance).

            • [^] # Re: seule alternative crédible ?

              Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

              Tu reproche ton manque de confiance envers NoScript libre contrairement à Opéras n'est pas libre ? Je ne comprends pas très bien comment tu place ta confiance ? Je veux dire, je comprends l'idée que tu veuille comprendre le code et donc refuse NoScript dont le code n'est peut être pas simple, mais dans ce cas pourquoi faire confiance à opera dont tu n'a probablement pas pu lire le code ?

              • [^] # Re: seule alternative crédible ?

                Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                Non, je dis juste que je préfère n'accorder ma confiance qu'a un nombre retreint de tiers, nuance.

                Par l'usage intensifs de plugins, sans audit du code, on fait confiance a tous les fournisseurs de plugins en plus du logiciels qui les intègre.

    • [^] # Attaques contre Mozilla et le libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-2). Dernière modification le 31/12/19 à 18:23.

      (le coup de Mozilla sur les DRM me fait encore mal au ventre).

      Le problème de Mozilla est entre autre la polarisation des idées, et cette phrase est un bon exemple : le support des DRM ne t'a rien enlevé pour gérer d'autres technos mais permet d'avoir des utilisateurs pas emmerdés, mais on les blâme la dessus quand même.

      Il y a plein de critiques à faire sur Mozilla (ils parlent de protéger la vie privée mais filent leurs stats à Google Analytics, achat de Pocket pas libre, interdiction d'extensions non signée comme Apple plutôt que option pour désactiver le blocage comme Google etc…) mais pas l'intégration des DRM comme ils ont fait (limiter au minimum la partie non libre, et pas d'autre possibilité pour le but à atteindre qui est de lire les vidéos pour ne pas être repoussoir à utilisateurs, et surtout sans rien te changer si tu n'utilises pas de DRM).

      Rappel : au début leur outil de rapport de bugs intégré au logiciel était non libre, et pas foule râlait car juste pas mieux en libre (et ca a été remplacé quand le libre a pu proposer).

      Bref, ce pauvre Mozilla est mal barré surtout à cause des gens qui vont critiquer des choix bien légitimes et n'enlevant rien aux autres.

      la liberté dans le Libre ce n'est pas seulement utiliser du logiciel libre, mais pouvoir choisir d'utiliser les logiciels libres

      Je te défie de démontrer cette phrase, qui est bien fausse en fait.
      le libre te donne la liberté de forker, pas d'obliger des gens à faire ce que tu veux genre un concurrent qui te laisserait le choix (assume et créé ce choix si tu éprouve e besoin).
      le libre mono choix car personne n'éprouve de besoin d'autre choix est 100% libre.
      Ajouter des contraintes fantasmées sur le libre n'est qu'affaiblir le libre et tentant de faire croire qu'il serait plus restreint que ce qu'il est (il ne restreint pas à ton "obligation", les gens peuvent décider avec ou sans comme critère additionnel non lié au libre)

  • # Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-3).

    Le web est devenu bloated, pourquoi est-ce qu'on ne le réinventerait pas? Et surtout comment?

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

      https://tools.ietf.org/html/rfc1436

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

      Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+0/-5).

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accelerated_Mobile_Pages

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 31/12/19 à 10:25.

    • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Il y a aussi le WWCA mais ça semble un peu inerte (ce n'est peut-être qu'une impression)

      https://www.w3.org/community/wwca/
      http://adrastia.org/web-we-can-afford/

      • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Je me permets d'enchérir sur le sujet par un site web que j'ai découvert grâce aux live du 36C3: https://solar.lowtechmagazine.com/

        Je suis quand même surpris que, justement, gopher n'ait pas été abordé. Ça aurait été un sujet de réflexion intéressant, dans le sens ou gopher est resté a une époque ou l'on faisait attention aux ressources, contrairement au web. Je n'ai personnellement jamais réellement expérimenté gopher, parce qu'il est difficile d'y trouver quoi que ce soit sans info initiale.

        Cela dis, c'est pareil pour le web, et ça a tendance a devenir de pire en pire. Je me souviens qu'il était possible de passer d'un site a l'autre qui avaient des thèmes en commun en utilisant des «rings», ou cercles en français. De nos jours, pour se balader sur le net, force est de constater qu'il faut passer par un moteur de recherche, vu que peu de sites offrent ce type de naviagation, linuxfr inclus (ou alors, ne le mets pas en valeur).

        Enfin, c'est juste un cas général. Après tout, j'ai découvert de nombreuses BD (dont une en français) qui justement utilisent ce système. Ma page d'accueil est en fait une collection de ces sites et je vais me permettre de citer mes 5 préférés du moment:

        Bon, en général, ça fait quand même quelques mois ou années que c'est mes préférés… et j'en suis quelques autres.

        Pour en revenir au sujet, je ne crois pas que le web soit mort. Loin de la. Pour moi, y'a un web public, et un web… disons, pour les curieux, ceux qui creusent. Linuxfr fait partie du 2nd, et je crois qu'on peut avoir un web plus dédiés aux geeks, aux curieux, simplement en mettant en valeur les sites que l'on considère comme des confrèreres, plutôt que chercher a capter toute l'audience.
        Je sais, c'est pas super clair… j'essaie juste de montrer une cause possible du problème sans jamais avoir réellement contribué à l'empêcher.

        • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

          Dans :

          Je suis quand même surpris que, justement, gopher n'ait pas été abordé. Ça aurait été un sujet de réflexion intéressant, dans le sens ou gopher est resté a une époque ou l'on faisait attention aux ressources, contrairement au web. Je n'ai personnellement jamais réellement expérimenté gopher, parce qu'il est difficile d'y trouver quoi que ce soit sans info initiale.

          Concernant les informations sur les protocoles Gopher, j'ai déjà contribué à plusieurs publications sur DLFP et écrit un article publié en mars 2011 dans GNU-Linux-Magazine qui est en libre téléchargement ici. Il y a aussi les notices Wikipédia fr et en.

          Malgré tout, je suis d'accord sur le fait que l'on puisse voir le monde Gopher comme étant un monde dissimulé (d'ailleurs Gopher vient de l'animal souterrain éponyme !).

          Peut-être est-ce du à la sociologie de ses pratiquants, presque exclusivement des particuliers, distinguables en deux groupes :

          1. Les "politiques" se complaisant dans l'underground,
          2. Les "techniciens", vivant en zones rurales, affligés d'une connexion Internet bas débit.

          Le premier groupe a un niveau de culture informatique proche de zéro et se contrefiche de la technique Gopher pourvu que leurs messages puisse circonvenir les canaux GAFA.

          Le second groupe a un niveau de culture technique plus élevé (assez souvent des radio amateurs) mais encore insuffisant pour produire un navigateur Internet moderne depuis la fin du support de Gopher par Firefox sous motif de sécurité (au sens de "security" semble-t-il). Dans la pratique, il ne reste que le vieux navigateur en mode texte "Lynx".

          Toujours dans la pratique, les actuels sites Gopher ont une forte similitude aux anciens BBS et sont donc attractifs en tant que tel. Ce qui peut expliquer l'improbable coexistence des susdits groupes.

          Je ne vois pas Gopher comme étant une alternative au sites HTTP/HTML actuels mais un complément (déjà expliqué ici). Mais la vérité oblige à dire que c'est une techno qui peut vraiment faire du mal aux GAFA.

          • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            j'ai déjà contribué à plusieurs publications sur DLFP et écrit un article publié en mars 2011 dans GNU-Linux-Magazine qui est en libre téléchargement ici

            J'ai du les rater, ou peut-être qu'a l'époque je ne trainais pas encore tant mes guêtres ici… (en 8 ans, quand même, bientôt 9, il s'en passe des choses)

            la fin du support de Gopher par Firefox sous motif de sécurité

            Bon, techniquement, il faut reconnaître que réduire le nombre de protocoles supportés réduit la surface d'attaque. D'un autre côté, FF supporte bien d'autres protocoles, y compris basés sur des tech non-libres, donc on peut de nos jours se permettre de douter de la réalité de cet argument.
            D'un autre côté, en 8 ans, bien des choses ont changé en FF, qu'on aime ou non.
            Probable que ce choix de supporter moins de trucs serait de nos jours plutôt supporté par "pas assez de ressources" ou "la flemme" (bon, la, je troll, certes) qu'un argument de sécurité.

            Toujours dans la pratique, les actuels sites Gopher ont une forte similitude aux anciens BBS et sont donc attractifs en tant que tel. Ce qui peut expliquer l'improbable coexistence des susdits groupes.

            Perso, j'ai du mal a m'y mettre, parce que je ne comprend pas trop la logique derrière. Ça semble attractif, si on passe au-delà de l'aspect "mode texte brut" qui, comme tu le dis, est plutôt lié au fait que ça soit anté-diluvien (par rapport à l'histoire de l'informatique, hein).

            Si c'est "juste" implémenter un outil graphique, je me demande a quel point ça peut être complexe… il semble exister des clients récents, je sais pas s'ils sont en ncurses, mais si c'est le cas, amha le ncurses, pour naviguer, ça rencontre vitre ses limites. C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis allergique aux rogueligue tty d'ailleurs (avec des tuiles, ça deviens vite moins rebutant).

            • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 31/12/19 à 22:38.

              Probable que ce choix de supporter moins de trucs serait de nos jours plutôt supporté par "pas assez de ressources" ou "la flemme" (bon, la, je troll, certes) qu'un argument de sécurité.

              Le blocage du port 70 par Firefox est assez récent (j'ai la flemme de retrouver la date mais ça doit dater de 3 ans) et ce n'est pas l'argument de la sobriété qui a été invoqué mais un risque de sécurité. Il est à noter que les gens de Firefox n'ont pas expliqué en quoi Gopher craignait ni qu'il me semble n'exister aucune littérature sur ce soupçon de sécurité. Par contre il est bon de rappeler que le premier moteur de recherche de l'histoire du Web était le Veronica du monde Gopher (il existe toujours !) et que le fait de bookmarquer les ressources au niveau de chaque site permettait de lui dispenser de lire l'intégralité des ressource pour en tirer les mots-clés. C'était donc rapide, léger et efficace. Si l'intégralité des ressources du Web d'aujourd'hui étaient décrites par chaque site au format Gopher, Google (partenaire de Firefox) aurait du souci à se faire pour son modèle économique. Nonobstant ce qui précède, loin de moi l'idée que les gens de Firefox aient pu y songer.

              Perso, j'ai du mal a m'y mettre, parce que je ne comprend pas trop la logique derrière. Ça semble attractif, si on passe au-delà de l'aspect "mode texte brut" qui, comme tu le dis, est plutôt lié au fait que ça soit anté-diluvien (par rapport à l'histoire de l'informatique, hein).

              Bon, c'est exactement la remarque que je craignais : Gopher est un protocole pas une application ! Alors, que l'on soit clair : gopher n'est pas une sorte de navigateur en mode texte. Certes il existe et il a existé des navigateurs Gopher en mode texte. Mais aussi des navigateurs Gopher en mode graphique et même en 3D dans les années 90.

              Gopher se décline en deux versions :

              1. La plus ancienne est l'équivalent des marques-pages des navigateurs Internet d'aujourd'hui. Un site Gopher première génération est juste un serveur qui crache un "site map". Ensuite avec un navigateur Gopher (graphique ou non) on clique sur la ressource qui peut être un fichier sur un disque dur quelque part ou un service (du genre telnet 3270 du monde IBM). Si le fichier est une page "text/html", la page Web s'affiche. Si c'est un fichier texte plat, il est le remplacement d'un serveur ftp.

              2. La seconde version (Gopher+) complète la première. Si on clique sur une ressource, il est possible de connaître ses variantes. Par exemple, ici sur LinuxFr, chaque ressource existe sous les formats "epub" et "markdown". Un navigateur Gopher peut être réglé par un utilisateur pour privilégier les formats PDF, par exemple. Ou bien, sur un site de vidéo en ligne, de privilégier par avance une définition en fonction de la qualité de la connexion. Et aussi, à chaque fichier est associé des métadonnées comme la licence, la taille, les mots-clés… Rien que cet aspect (les métadonnées) avec Gopher+ est hautement intéressant. Certes les en-têtes HEAD des fichiers HTML (ou EXIF pour les images) emportent certaine de ces métadonnées mais pas toutes. Avec la seconde mouture de Gopher, on peut adjoindre un nombre illimité de métadonnées à n'importe quelle ressource (à la "Dublin core").

              Si c'est "juste" implémenter un outil graphique, je me demande a quel point ça peut être complexe

              De ce qui précède, un navigateur Gopher moderne se doit d'être capable d'afficher n'importe quelle page HTML qui a été sélectionnée depuis le "site map". Ce qui serait facile à faire à partir d'un navigateur existant puisque Gopher n'est jamais que l'affichage d'une page bookmark distante. Et Gopher+ un "clic droit souris".

              Mes explications ont-elles été suffisantes ou bien dois-je développer certains points ?

              • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Bon, c'est exactement la remarque que je craignais : Gopher est un protocole pas une application !

                Je pensais avoir fait comprendre que le je comprenais… mais dans la pratique, il y a quoi qui permettre une navigation confortable, en mode graphique?

                Mes explications ont-elles été suffisantes ou bien dois-je développer certains points ?

                Citer un navigateur gopher moderne serait un excellent point :)
                Tu pourrais aussi y ajouter un serveur, parce que si quelqu'un est convaincu par le navigateur, il serait dommage qu'il ne trouve que des serveurs obsolètes.

                Honnêtement, je considère que le web actuel est flingué. Je ne sais utiliser que le web et des mailings lists que je trouve sur des sites webs, mais j'aimerais une alternative, un truc qui ne soit pas rebutant (le ncurses, je m'en sers en permanence, mais par choix, pour des applications dont je connais une alternative graphique).

                Si vraiment tu veux pousser, commence une dépêche, colles-y des liens, j'essaierais d'aider.

              • [^] # Re: Et si on jetait le bébé avec l'eau du bain?

                Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                Pour le moteur de recherche on sait que ça ne marche pas en fait. Tu peux très bien ajouter des mots-clés dans tes pages mais les moteurs de recherche ne vont pas s'en servir. Parce que c'est bien trop simple de se servir de ça pour se faire référencer n'importe où. Gopher peut encore s'en servir car son absence de popularité l'immunise de toutes les formes de fishing au quel le web doit faire face.

  • # Coquille syntaxique

    Posté par . Évalué à -3 (+4/-7).

    L'article comprend cette phrase :

    Ce qui, étant donné le monopole que fait tout pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment aussi, n’arrivera pas.

    Je vois deux problèmes :

    • le plus gros, c'est la coquille syntaxique dans l'ordre des mots de l'expression « que fait tout pour obtenir Google » (ceci est correct : « que Google fait tout pour obtenir ») ;
    • secondairement, on peut éviter la lourdeur de lecture due aux nombreux mots qui séparent « Ce qui » de « n'arrivera pas ».

    Voici deux propositions de reformulation :

    • Ce qui n’arrivera pas, étant donné le monopole sur ce segment — avec Chrome — que Google fait tout pour obtenir.
    • Ce qui n'arrivera pas, étant donné toute l'activité de Google pour obtenir le monopole sur ce segment avec Chrome.

    Je propose cette reformulation au fil de ma lecture, sans attendre d'avoir tout lu (je ne m'impose pas de rythme). Vu que c'est déjà publié (depuis un jour) sur CréGULL, le site de votre GULL, il est préférable que les corrections soient les plus précoces. Si je vois d'autre problèmes, je l'exprimerai en commentaires fils de celui-ci.

    Je précise que j'ai tout de même survolé les autres commentaires (par une recherche par mots-clés) pour tenter d'identifier des messages antérieurs traitant du même sujet.

    • [^] # Re: Coquille syntaxique

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

      Merci pour ton retour agrémenté de propositions (ça compte).

      Cela dit… même si cette tournure n’est pas parfaite (voire incorrecte… ce dont je ne suis pas convaincu), ça reste celle qui me convient le mieux.

      En tout cas, il est clair que j’ai cette tendance aux formulations laborieuses, souvent parce que je veux être exhaustif. Il me faudrait, globalement, en passer par davantage de phrases plus courtes…

      • [^] # Re: Coquille syntaxique

        Posté par . Évalué à -6 (+2/-8). Dernière modification le 31/12/19 à 17:22.

        1) Si ta formulation n'est pas syntaxiquement incorrecte, alors elle est au minimum capilo-tractée. Je l'analyse un peu plus en profondeur.

        La voici, pour référence :

        Ce qui, étant donné le monopole que fait tout pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment aussi, n’arrivera pas.

        après l'expression « étant donné le monopole que fait », on attend le sujet du verbe faire, sujet qui

        • ne peut pas être « pour obtenir » ;
        • peut être « Google », voire « Google avec Chrome », ou encore « Google avec Chrome sur ce segment » (dans chacun de ces cas, qui produisent tous une interprétation valide et identique, « Google » n'est pas à interpréter comme étant l'objet d'une quête, ce qui serait le cas en considérant l'unité syntaxique « pour obtenir Google » prise isolément, voire l'unité syntaxique « pour obtenir Google avec Chrome », ou encore « pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment ») ;
        • ne peut pas être « avec Chrome » (ni « avec Chrome sur ce segment ») ;
        • ne peut pas être « sur ce segment ».

        On voit qu'à la lecture, il y a une difficulté particulière pour isoler le sujet. Il ressort de l'analyse que le sujet est nécessairement « Google » ou bien une expression plus longue commençant par ce terme, puisque toutes les autres unités syntaxiques commençant par d'autres mots (par les mots « pour obtenir », « avec Chrome » et « sur ce segment ») ne sont pas éligibles au status de sujet d'un verbe. Une fois que l'esprit a identifié que le sujet est une expression commençant par « Google », il lui faut évaluer s'il est réduit à ce mot ou s'il peut comporter quelques-uns des mots suivants. Il n'est pas strictement trivial d'identifier que les trois expressions « Google », « Google avec Chrome » et « Google avec Chrome sur ce segment » peuvent être des sujets valides ne changeant pas le sens de la phrase…

        2) Si tu choisis, malgré cette tendance aux formulations laborieuses que tu assumes avoir (moi aussi, comme dans la présente phrase, pour te le montrer, mais détends-toi, ça se soigne), de persister à mettre une longue expression en incise (cf. déf. sur CNRTL) entre « Ce qui » et « n'arrivera pas », alors tu peux au moins corriger la position du mot « Google », comme je te le propose ci-dessous.

        Parmi mes deux propositions initiales de reformulation, il y a la première :

        Ce qui n’arrivera pas, étant donné le monopole sur ce segment — avec Chrome — que Google fait tout pour obtenir.

        Tu peux choisir de la compliquer en séparant à nouveau « Ce qui » de « n'arrivera pas », ce qui donnerait ceci :

        Ce qui, étant donné le monopole sur ce segment — avec Chrome — que Google fait tout pour obtenir, n’arrivera pas.

        Cette reformulation génère deux incises imbriquées, ce qui en complique la lecture. Tu peux choisir de déplacer « avec Chrome » de la façon suivante :

        Ce qui, étant donné le monopole sur ce segment que Google fait tout pour obtenir avec Chrome, n’arrivera pas.

        A partir d'ici, tu peux conserver cette formulation améliorée par rapport à la tienne, ou choisir de simplifier ainsi, en rassemblant à nouveau « Ce qui » et « n'arrivera pas » :

        Ce qui n’arrivera pas, étant donné le monopole sur ce segment que Google fait tout pour obtenir avec Chrome.

        De manière générale, quand tu ne sais pas, tu me demandes :) ---> [ ]

      • [^] # Re: Coquille syntaxique

        Posté par . Évalué à -8 (+1/-9).

        1) J'ai réfléchi un peu plus et je remplace mon affirmation de coquille syntaxique par une affirmation de maladresse syntaxique sur ta formulation.

        1.1) J'utilise l'expression maladresse syntaxique au titre de ce que j'ai écrit dans mon commentaire ci-dessus — au même niveau d'indentation, au cas où d'autres commentaires s'intercaleraient par la suite — à savoir la difficulté particulière pour isoler le sujet.

        1.2) Si j'abandonne mon affirmation de coquille syntaxique, c'est parce que j'ai considéré des exemples qui sont grammaticalement assez similaires et qui sont valides dans l'usage courant.

        Je rappelle ta phrase discutée ici, pour référence :

        Ce qui, étant donné le monopole que fait tout pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment aussi, n’arrivera pas.

        Voici une expression similaire grammaticalement, mais simplifiée, qui est acceptable dans l'usage courant :

        Ce qui, étant donné le monopole que vise à obtenir l'empire américain, amènera à l'effondrement de ce dernier.

        Ici, le verbe conjugué « fait » est remplacé par « vise ». Le sujet est maintenant « l'empire américain ». En rétablissant l'ordre classique sujet - verbe, on a « le monopole que l'empire américain vise à obtenir », ce qui est très proche, grammaticalement, de l'expression « le monopole que Google fait tout pour obtenir [avec Chrome sur ce segment] ». Si j'admets que l'ordre inversé (par rapport à l'usage le plus courant) fonctionne avec « vise à obtenir », il me semble légitime de l'accepter avec « fait tout pour obtenir ».

        1.3) Maintenant, j'ai une remarque complémentaire concernant une difficulté accrue d'interprétation, liée à l'hypothèse d'une coquille typographique, et concernant les différences de difficulté selon les détails syntaxiques et le champ sémantique : un lecteur pourrait envisager, en première instance, que qu'orthographe correcte, pour le mot « que », correspondant à la pensée de l'auteur, soit en fait « qui », ce qui donnerait (pour ta phrase d'une part, et pour l'expression grammaticalement similaire que j'ai formulée ci-dessus, d'autre part) :

        Ce qui, étant donné le monopole qui fait tout pour obtenir Google avec Chrome sur ce segment aussi, n’arrivera pas.

        Ce qui, étant donné le monopole qui vise à obtenir l'empire américain, amènera à l'effondrement de ce dernier.

        Dans le premier cas, si on connaît peu le sujet spécialisé traité, on peut envisager que la phrase soit censée, voire qu'il y ait d'autres coquilles typographiques qui, une fois corrigées, induiraient un autre sens (qu'on ne se figure pas, car on connait peu le sujet traité). Ce processus de recherche de sens par projection de versions légèrement alternatives, liée à l'hypothèse de coquilles typographiques, fait perdre du temps dans la lecture.

        Dans le deuxième cas, il est plus facilement admis par tout le monde, du moins à l'époque actuelle, qu'il n'y a pas de monopole qui puisse viser à obtenir l'empire américain (il y a bien un état profond qui constitue un monopole, mais il vise plutôt a faire perdurer son contrôle qu'à l'obtenir, et il est bien contrarié par la présidence de Trump, mais bref).

        2) Je précise que si j'insiste autant sur ces questions, c'est pour les raisons suivantes :

        • par rigueur intellectuelle ;
        • pour faire un plus vaste tour de la question, de manière à t'inciter à remettre en cause rationnellement ta tolérance relative à ta propre propension à user de formulations laborieuses ;
        • pour moi-même, puisque, comme j'en ai témoigné, j'ai également tendance à user de formulations laborieuses (multiplication des niveaux d'imbrication dans les incises, notamment) ;
        • pour alimenter ma réflexion sur la langue naturelle, la langue naturelle contrôlée, et le principe d'une langue strictement formelle et univoque : je réfléchis à la question de l'équivocité de la langue, notamment liée aux constructions syntaxiques, avec le projet à terme d'une traduction inter-langues naturelles passant par une langue pivot strictement formelle et univoque, via désambiguïsation d'un énoncé en langue naturelle par un dialogue homme / machine (cf. les références données dans la section « Ressources complémentaires » d'un ancien commentaire, ainsi que le point 2) de la section « Bilan d'une réflexion récente du 13 nov 2018 » du même commentaire).

        3) Ceci étant, tout en respectant ton travail sur le fond, si j'observe que tu persistes à ne pas corriger ton texte à la source, je vais cesser de te proposer des corrections. Si tu corriges un minimum à la source et que tu m'assures être intéressé par d'autres propositions de corrections, je ferai peut-être un effort complémentaire (mais je ne garantis rien, notamment parce que tout ça prend du temps). J'ai lu tout le journal et j'ai repéré beaucoup d'autres imperfections.

    • [^] # Re: Coquille syntaxique

      Posté par . Évalué à -4 (+3/-7).

      La phrase suivante peut être confuse pour des non initiés, en plus d'être fausse en toute rigueur :

      C’est le même qu’utilisent désormais Microsoft dans Edge, Opéra, les Russes de Yandex…

      • elle est confuse au titre que l'on peut en inférer que Microsoft est à l'origine de Edge, mais aussi d'Opera ;
      • elle est fausse aux titres que :
        • le nom du navigateur Opera (développé par la société norvégienne Opera Software) ne prend pas d'accent ;
        • que Yandex est un moteur de recherche, en plus d'être le nom de l'entreprise russe qui l'exploite, alors que le nom de leur navigateur web est Yandex Browser (basé sur Chromium).

      Je propose cette formulation en remplacement :

      C’est le même qui est utilisé dans les navigateurs Edge (de Microsoft), Opéra (de la société norvégienne Opera Software), Yandex Browser (de la société russe Yandex)…

      • [^] # Re: Coquille syntaxique

        Posté par . Évalué à -3 (+2/-5).

        [ auto-correction ]

        Dans ma formulation proposée en remplacement, j'ai laissé trainer l'accent malvenu sur Opera. Voici la reformulation corrigée :

        C’est le même qui est utilisé dans les navigateurs Edge (de Microsoft), Opera (de la société norvégienne Opera Software), Yandex Browser (de la société russe Yandex)…

      • [^] # Re: Coquille syntaxique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

        Dans ma tournure, ce sont bien les Russes de (la société) Yandex qui utilisent Chromium (sous-entendu, dans leur produit).
        J’ai volontairement laissé peser l’idée que puisque ce sont des Russes, ce serait forcément mauvais signe. Je n’ai pas cet a priori sur « les Russes », mais je sais qu’il existe et, en l’occurrence, j’en tirais parti, avec un peu de second degré.

        J’ai effectivement manqué d’enlever l’accent (inscrit par habitude, mais que j’ai bien enlevé en début de texte) à « Opéra ».

        Même si à mon avis la différence de nature des éléments de la liste (d’abord une société, ensuite un logiciel, enfin des personnes) permettent de ne pas s’y tromper, je suis d’accord sur le fait que quelqu’un qui n’y connaît rien pourrait croire qu’Opera est développé par Microsoft.
        Comme je tenais à ma tournure sur « les Russes ! », j’ai choisi d’adapter la phrase un peu différemment :

        C’est le même qu’utilisent désormais Microsoft dans Edge, les Norvégiens d’Opera Software, les Russes de Yandex…

        L’effet est moins fort (sinon annulé), mais ça évite toute méprise.

    • [^] # Re: Coquille syntaxique

      Posté par . Évalué à -7 (+1/-8). Dernière modification le 01/01/20 à 20:48.

      terhemis, à supposer que tu aies peu d'expérience de Linuxfr.org (ton compte a été créé le 15 déc. 2019), je t'incite à ne pas te laisser impressionner par les notes négatives de mes commentaires. Sens-toi libre d'interagir avec moi sans complexe relativement à ce phénomène.

      Je te le précise, ce phénomène s'explique particulièrement par le fait qu'il y a des personnes fréquentant ce site et n'appréciant pas, qui mon activisme anti-oligarchique (certains égarés voire malveillants étant allés jusqu'à me taxer d'antisémitisme au titre de ma critique du sionisme et du CRIF, par exemple), qui mon travail de recherche sur Zin[o|d] (au titre de l'absence de code disponible, entre autres, d'aucun aimant se moquer avec le mot vaporware), qui pour quelque autre raison, comme ma prose se voulant désambiguïsée mais ne l'étant éventuellement pas, ou bien étant trop verbeuse, ou bien le style de mon humour (je peux user d'humour noir mais il est spécifié comme tel)… Bref ! Beaucoup d'immaturité, beaucoup d'opposition idéologique s'appuyant très souvent sur une vaste ignorance, beaucoup de projections infondées, et, bien sûr, également de la malveillance caractérisée, accompagnée de mauvaise foi, voire plus.

      Lorsque je formule un avis, il peut être tranché et déplaire ; ça me vaut une cabale sur Linuxfr.org (réputée inexistante alors qu'elle est caractérisée de maintes façons), qui dure depuis 10 ans, avec des points hauts, et des accalmies.

      J'ai pris le temps de t'écrire ça car tu me donnes l'impression de rechigner à réagir, mais c'est peut-être juste la conséquence d'activités festives tardives, d'autant que tu n'as commenté nulle part sur Linuxfr.org depuis ta première réaction à mes propositions de reformulation. Peut-être auras-tu été effrayé par l'activisme judiciaire annoncé d'un Pierre Maziere, sous mon journal consacré à « l’affaire juridique contre WikiLeaks [qui représente] une menace directe pour notre communauté (conférence au 36C3) ».

      Si tu préfères garder tes distances comme d'autres, tu pourras le faire en connaissance de cause. J'aime bien aller au bout des questions et me libérer de tout attachement inutile, pour éviter de m'encombrer, car, comme tu le vois, j'ai tendance à faire les choses sérieusement (au moins à ma façon) lorsque je m'investis.

      • [^] # Re: Coquille syntaxique

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-1). Dernière modification le 02/01/20 à 01:23.

        Je précise pour ma part que je n’ai pas contribué à ces notes.
        Ce système de notation et le fait de cacher les messages mal notés ne me plaisent pas du tout. Je ne viens par sur un site communautaire pour attribuer des notes ou me faire noter. J’ai choisi d’essayer de m’exprimer sur linuxfr malgré ça. Je préfère qu’on dialogue, et la quantité (inattendue) de commentaires et d’échanges faisant suite à cette publication initiale me ravit.

        De nombreux échanges dépassent d’ailleurs nettement mon degré de connaissance, et parfois mon envie d’expertise (notamment autour de Gecko/Servo/Gopher). C’est très bien comme ça, ces discussions et les gens vivent leur vie.
        J’ai appris plein de trucs, découvert plusieurs logiciels, moteurs de recherche et projets, testé un nouveau navigateur (Epiphany), c’est super, et cerise sur le gâteau, les visiteurs et les lecteurs semblent avoir apprécié ce journal.

        Ceci étant dit, j’ai effectivement choisi de ne pas ajouter à ma première réponse à ton endroit, parce que j’ai estimé que la complexité de l’échange était trop grande, notamment à l’écrit.
        Je trouve positif de recevoir des retours, remarques et critiques concernant la forme et mon expression. Je trouve positif aussi que tu formules ces retours avec soin. Je les lis, et je prends note, en m’estimant libre de les exploiter directement ou non. Je pense que la remise en question personnelle que tu évoques plus haut doit venir naturellement (ou du moins, me connaissant, je sais qu’elle ne viendra que si j’ai l’impression qu’elle vient de moi). Je prendrai soin de faire attention à mes tournures dans mes prochaines publications. J’écris quotidiennement et c’est déjà quelque chose qui me préoccupe.
        D’un autre côté, ce texte était une réponse un peu plus longue que prévu à un ami (comme toi, je ne fais pas les choses à moitié, et très souvent, on ne me répond pas), pas un texte littéraire.
        Tout ça pour dire que, même si j’apprécie tes efforts concernant mon écriture, je préfère, sur ce site non littéraire, les échanges concernant le fond.
        Tant que je n’ai pas fait d’erreur grossière sur le plan technique (c’est de cela dont j’étais le moins sûr), c’est convenable.

        Je t’invite donc effectivement, sans mépris aucun, à ne pas utiliser tant d’énergie et de temps sur mes textes. Je reste preneur de retours plus succins et d’échanges avec toi, comme avec tous les autres utilisateurs de linuxfr – si tu y restes disposé malgré cette réponse.

        • [^] # Re: Coquille syntaxique

          Posté par . Évalué à -10 (+0/-14). Dernière modification le 02/01/20 à 04:08.

          J'y reste disposé (je reprends tes derniers mots), et non pas malgré cette réponse, mais parce que cette réponse. Ta dignité t'honore.

          Je précise que je vais changer de compte prochainement, car le travail de sape d'énergumènes pénibles a porté certains fruits : mon "karma" (au sens de Linuxfr.org) est descendu en négatif, ce qui a des conséquences contingentes.

          Je vais profiter de ce message pour témoigner. Cela pourrait éventuellement t'intéresser, terhemis, ou intéresser d'autres lecteurs. Par ailleurs, ça pourrait servir de référentiel pour citations ultérieures.

          Le texte que je présente ci-dessous est organisé en 4 sections :

          • Les raisons de ma sensibilité au "karma"
          • Le principe de la consolidation des points de "karma" à heure fixe
          • L'évolution de mon "karma" sur la journée du 1er janvier 2020
          • Pourquoi cette perpétuation de la cabale

          [ Les raisons de ma sensibilité au "karma" ]

          Je rédigeais dans l'après midi, sur la tribune du site, une justification à ma sensibilité aux notes sur mes contributions sur Linuxfr.org. Je la reproduis ici.

          Ce n'est pas une question d'égo. J'ai prêt de 50 ans et un parcours tel que je suis vraiment loin de ça. C'est une question combinée de stratégie de communication, d'impact de mes messages, notamment auprès des lecteurs sans compte qui voient les messages négatifs repliés et non dépliables (et qui ne savent pas nécessairement accéder au contenu d'un message dans une page dédiée, ce qui de toute façon demande un effort complémentaire au cas par cas). C'est aussi une question de restriction de liberté en matière de contribution sur la Tribune du site et en matière de publication de journaux.

          Que la question de savoir si je n'ai pas passé l'âge d'être sensible aux notes de mes commentaires puisse m'être posée, est en soit intéressant, au titre que la question révèle le niveau d'ignorance de l'utilisateur qui la pose par rapport aux contingences que j'expérimente depuis une décennie du fait de la cabale qui perdue.

          Est-il connu des utilisateurs récents, par exemple, qu'il y a environ une décennie, Benoît Sibaud a traité spécifiquement de mon cas dans une conférence aux RMLL, que les règles de fonctionnement ont été adaptées, notamment (mais pas que) pour traiter mon cas et me forcer vers la porte de sortie ? Je précise que je n'en veux pas outre mesure à Benoît Sibaud, dans l'état de mes connaissances. Il fait comme il pense bien faire, il fait beaucoup, il y a beaucoup de nuisibles. Pour lui, j'en suis un pour une part, du moins j'en ai été un, et pas qu'un peu. C'est assumé [par lui, pour le passé, et je comprends son exposition à la pression].

          Si on prend le cas [d'untel], à une époque encore récente, ça l'amusait de me moinser (faire chuter la note d'un contenu), c'était naturel, il n'avait aucun complexe à l'exprimer sur la tribune, même dans des cas parfaitement illégitimes (sans considération de son contexte personnel), parfois sans même qu'il ait pris le temps de lire ma contribution. Je ne sais ce qui le motivait. Peut-être des raisons idéologiques, peut-être de la simple immaturité. Il se peut même qu'il continue, ça ne m'empêche pas de lui souhaiter la bonne année, mais si je peux pardonner, je n'oublierai pas. Je compte les points.

          [ Le principe de la consolidation des points de "karma" à heure fixe ]

          Les comptes des points de "karma" sont consolidés vers le milieu de la nuit à heure fixe. Je ne me rappelle plus de l'heure précise, mais je suis en mesure de garantir que cette nuit la consolidation a été effectuée entre 0h07 et 1h45.

          En dehors du moment de la consolidation, les points de karma sont comptabilisés au sein du serveur mais l'évolution calculable du différentiel de points reste sans effet sur le périmètre des fonctions du site qui sont accessibles aux utilisateurs. D'autre part, au fil de la journée, le détail du décompte, pour un utilisateur, n'est pas répercuté sur la page de son propre compte, dans le bandeau de gauche.

          Ainsi, les changements ne sont perceptibles, pour un utilisateur, qu'après la consolidation (en terme de périmètre fonctionnel et en terme d'affichage du décompte courant des points de "karma").

          [ L'évolution de mon "karma" sur la journée du 1er janvier 2020 ]

          Mon "karma" est passé de +37 à -32, soit 69 points en moins dans la journée (le +37, je l'ai observé dans la journée et il est encore affiché comme le maximum atteint ; le -32, je le vois maintenant, et c'est le minimum atteint). Ces informations ne sont pas accessibles au utilisateur tiers en dehors des administrateurs (et autres modérateurs, sans doute, mais je ne connais pas le détail de la hiérarchie des équipes au sein du site)

          Je n'ai posté que 4 commentaires dans cette journée du 1er janvier 2019 (c'est visible ici pour tout le monde).

          A l'heure où j'écris ces lignes, voici ce que j'observe pour ces 4 commentaires (dans l'ordre chronologique, c'est à dire du plus ancien au plus récent) :
          - 1 à 15:55. Notes : +1/-8
          - 2 à 17:12. Notes : +1/-5
          - 3 à 17:37. Notes : +1/-5
          - 4 à 20:48. Notes : +1/-4

          Au total, sur ces 4 commentaires, il y a +4/-22 soit un différentiel de -18.

          Je soustrais ces points en moins — relatifs à ces 4 commentaires — du nombre de points perdus dans la journée, ce qui donne 69-18 = 51.

          Ainsi, il a fallu que 51 clics successifs soient effectués sur le libellé "inutile" pour mes autres commentaires ou pour le journal que j'ai publié. Au total, j'ai écrit 17 commentaires et un journal à ce stade (avant publication du présent commentaire), soit 18 contenus. Ainsi les 51 clics mentionnés concernent 18 - 4 = 14 contenus, soit une moyenne d'un peu moins de 4 clics par contenu.

          Voilà, 4 énergumènes pénibles auraient éventuellement pu suffire à faire chuter mon karma de ces 51 points. Par exemple, un emmerdeur déterminé peut avoir créer autant de multiples comptes (dits "multis") que nécessaire, au fil des années, en utilisant au moins un serveur Proxy pour éviter l'association à une même adresse IP (car les "multis" sont interdit par le règlement du site), et au besoin, il les aura utilisé pour opérer cette campagne de pourrissement du karma d'un compte. Autre possibilité : un énergumène pénible souhaitant aboutir à ce résultat aura sollicité discrètement la complicité d'autres énergumènes.

          Je relève que le modérateur tankey a déclaré ceci, à 20:24:06 sur la tribune, à mon propos :

          20:17:22 il a encore un karma de 25, mon entrée de suivi de karma supérieur à 500 pour poster sur la tribune à pas été aimé visiblement

          La partie qui m'intéresse ici est la valeur de 25. Je serais donc passé de 25 à -32 (soit 57 points en moins) en quelques 5 heures, en gros. N'a-t-il pas fallu l'organisation d'une cabale pour arriver à ce résultat ? tankey ne s'est-il pas rendu tranquillement complice en affichant le décompte actuel de mes points ? Peut-il résister à la tentation, étant donnée la pression sociale qu'il peut ressentir ? S'amuse-t-il simplement de cette situation ?

          [ Pourquoi cette perpétuation de la cabale ]

          Je ne vais pas expliquer ici en détail le réseau de relations de causes à effets que je perçois, parce que si je le faisais, le présent commentaire serait supprimé par censure, tout simplement. Je vais tout de même donner quelques indications.

          Tout d'abord, la France est dirigée par une mafia oligarchique. Linuxfr.org est un site communautaire qui fonctionne sur base associative et qui rassemble des informaticiens. L'informatique est très utilisée dans les secteurs technologiques et dans la finance. Ces milieux intellectuels sont exposés aux pressions sociales relatives au respect des "bonnes" normes morales (des canons de la pensée unique) et particulièrement le milieu de la finance, (que j'ai fréquenté en tant qu'ingénieur informaticien) bien évidemment.

          Ce que je peux dire ensuite, c'est que je comprends la tripotée d'énergumènes qui agissent pour les raisons suivantes :

          • certains par idéologie :
            • parce qu'il sont membres de cercles proches de l'oligarchie (ceux-là sont typiquement très peu nombreux sur Linuxfr.org, mais il suffit d'une personne malveillante pour payer les services d'un acteur qui, par le jeu de multiples comptes, pourra opérer comme je l'ai décrit) ;
            • parce qu'ils croient en être ou estiment devoir jouer le rôle de capot pour conserver leurs prérogatives (ça peut être l'acteur précité, mandaté, qu'il soit payé ou qu'il agisse par intérêt indirect) ;
            • parce qu'ils sont complètement manipulés, désinformés, comme la grande majorité des antifa qui sont en fait fascistes au sens propre pour les plus décérébrés (il en reste encore beaucoup trop de cette catégorie dans les milieux libristes, même si les consciences s'ouvrent, notamment par les saillies médiatiques récentes du manipulateur Mélenchon qui n'a pas que des défauts) ;
          • beaucoup par faiblesse, une faiblesse liée à la pression sociale, car il considèrent préférable d'éviter que leur image sociale soit salie par association avec l'image que mon attitude induit dans les faibles d'esprit (je range dans la catégorie des faibles d'esprit les membres des oligarchies, qui sont pauvres spirituellement, les personnes subissent l'influence des précités par contamination sociale, et les ignorants formatés par les médias-mensonges).

          Pour référence, je présente ici un lien vers un commentaire publié il y a à peine plus d'un an, dans lequel je m'expliquais également sur les conditions de cette cabale, sous un autre angle.

          Pour finir, je vais donne quelques clés historiques ci-dessous, en étant fidèle à l'histoire documentée et en restant strictement dans la légalité.

          « La justice à nous va passer ! » criait il y a quelques années le juif pro-sioniste Frédéric Haziza, dans les escaliers du palais de Justice, à l'intention d'un justiciable (c'était Alain Soral, mais cela ne m'importe pas ici).

          Je pose cette question : à partir de cette affirmation de Frédéric Haziza, qu'est-ce qu'est censé comprendre un juif français contemporain, descendant de juifs déportés qui n'étaient pas pro-sionistes pendant la seconde guerre mondiale, et que d'autres juifs (qui l'étaient, eux, pro-sionistes), chargés de faire descendre les pro-sionistes des trains de déportation, en accord avec le régime nazi (cf. les accord de transfert entre le régime nazi et les sionistes en 1933), ont laissé partir dans les camps de concentration ?

          Que chacun cherche pour lui-même à répondre à cette question : qu'est-ce qu'un tel juif descendant de déportés juifs non pro-sionistes, qui sont morts dans les camps nazi, doit comprendre d'une telle phrase d'Haziza ?

          La réponse attendue à cette question est la peur légitime (liée à la pression intra-communautaire d'adhérer au projet sioniste, sous peine d'ostracisation, voire pire…). A partir de là, il est possible de comprendre que moi qui ai traversé des peurs très profondes et qui en suis revenu, qui considère avec sévérité certaines dérives spirituelles et morales de la religion judéo-talmudique selon mes vues, mais qui défends avec ardeur la dignité humaine, y compris celle des juifs, je toise d'un regard sévère la prétention usurpée d'un pseudo justice warrior — qu'il s'appelle Pierre Maziere ou autrement — de m'intimider.

          • [^] # Re: Coquille syntaxique

            Posté par . Évalué à -10 (+0/-8). Dernière modification le 02/01/20 à 06:48.

            J'ai relevé quelques coquilles a posteriori dans mon texte au commentaire parent. Je présente ici les corrections (avec en gras, l'expression dans sa version corrigée, lorsque c'est utile à la bonne compréhension, cf. les point 2 et 3).

            1) Correction d'accord en nombre (c'est indifférent pour la bonne compréhension)

            Ces informations ne sont pas accessibles aux utilisateurs tiers en dehors des administrateurs […]

            2) Correction d'orthographe de "kapo" (j'avais écrit "capot") — rappel de la définition de "kapo"

            parce qu'ils croient en être ou estiment devoir jouer le rôle de kapo pour conserver leurs prérogatives […]

            Voici la définition du kapo selon le CNRTL (uniquement la partie surlignée en jaune) : [Dans les camps de concentration nazis] Détenu de droit commun qui était chargé de commander énergiquement les déportés, résistants ou raciaux, pour les services du camp ou pour les travaux extérieurs.

            3) Correction syntaxique (ajout de "qui")

            beaucoup par faiblesse, une faiblesse liée à la pression sociale, car il considèrent préférable d'éviter que leur image sociale soit salie par association avec l'image que mon attitude induit dans les faibles d'esprit (je range dans la catégorie des faibles d'esprit les membres des oligarchies, qui sont pauvres spirituellement, les personnes qui subissent l'influence des précités par contamination sociale, et les ignorants formatés par les médias-mensonges).

            4) Correction typo (c'est indifférent pour la bonne compréhension)

            Pour finir, je vais donner quelques clés historiques ci-dessous […]

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -10 (+1/-11). Dernière modification le 03/01/20 à 01:13.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Retour d'expérience sur la censure

              Posté par . Évalué à -10 (+0/-8).

              J'observe à l'instant la censure qui a eu lieu sur mon commentaire parent.

              Je viens de témoigner ici sur les conditions de cette censure, de mon point de vue.

              Je précise ici ceci : j'estime que le fait que je fusse hors sujet relativement au sujet du présent journal n'est pas un argument recevable, au titre des dérives de sujet, de commentaire en commentaire, qui sont parfaitement acceptées par ailleurs, particulièrement en commentaires sous les journaux.

              • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Mélanger théorie du complot et juifs ressemble fort à de l’antisémitisme (que ça en soit réellement ou pas, je n’ai lu que des bribes du commentaire censuré, pas assez pour me faire une idée), parce que la théorie du « complot juif mondial » (fictive) était justement un des piliers de l’antisémitisme dans la première moitié du 20ᵉ siècle, qui a débouché sur l’extermination de millions de juifs.

                Cette extermination et le fait que le gouvernement français de l’époque y a aidé, font que maintenant en France, l’expression de positions antisémites ou approchantes est particulièrement moins tolérée que d’autres expressions pouvant être considérées comme racistes ou approchantes.

                Par exemple, rien que si tu critiques les exactions (réelles) d’Israël contre les palestiniens, tu risques d’être assimilé à un antisémite et honni par toute la sphère médiatique (pour peu que tu aies assez d’écho), alors que tu prendras beaucoup moins de risques en critiquant les exactions de la Turquie contre les Kurdes (à noter accessoirement une constante : nos courageux dirigeants ne s’abaissent pas à défendre les faibles contre les forts).

                Si tu veux écrire des trucs vraiment racistes, tu peux essayer les roms, ils étaient encore il y a peu de temps les boucs émissaires préférés de nos dirigeants eux-mêmes, c’est dire si tu peux y aller. Ou encore « les migrants », c’est sûrement plus moderne. Eh oui, il faut vivre avec son époque, les boucs émissaires officiels changent.

                Sinon, tu peux essayer de t’exprimer sur un site américain, puisque là‐bas la liberté d’expression passe avant tout ou presque. Pour autant que je sache, toutes les expressions franchement racistes y compris antisémites y sont tolérées. Je me demande même s’il y a une limite pour l’appel au meurtre (mais tu risques peut-être d’être accusé de meurtre s’il aboutit).

                ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

            • [^] # Retour d'expérience sur la censure

              Posté par . Évalué à -10 (+0/-9).

              J'ai précisé ici un point important, relativement à cette censure.

              • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+6/-0).

                Pour ne pas être censuré, il te suffit juste de ne pas venir sur cet horrible site web rempli d'admins fachos.
                Tu seras plus détendu et tes cheveux auront force, brillance et vitalité.

                • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                  Posté par . Évalué à -4 (+0/-5).

                  Supprimer du contenu me gêne en soit. Je ne dis pas qu'il n'y a pas des fois où il faut le faire mais pour avoir moi même était modérateur ailleurs, c'est une sanction que je me suis toujours abstenu d'utiliser.
                  Mais le faire sans aucune forme d'explication pose amha problème dans un site qui se veux communautaire. Si le commentaire en question était si problématique qu'il a fallu en supprimer le contenu, il ne devrait pas être très compliqué de préciser la raison. À minima par amabilité pour son auteur. Si vraiment un membre paraît suffisamment détesté pour ne pas assouvir la politesse la plus élémentaire, il faut se poser encore d'autres questions…

                  Bref je sais très bien que je parle dans le vide, l'équipe reste toujours droit dans ses bottes et ne répond jamais lorsque l'on lui pose des questions (communautaire on a dit), mais je voulais tout de même faire entendre mon point de vue et ma peine face à ce genre de modération.

                  • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 04/01/20 à 02:12.

                    Si le commentaire en question était si problématique qu'il a fallu en supprimer le contenu, il ne devrait pas être très compliqué de préciser la raison. À minima par amabilité pour son auteur.

                    C’est mieux de le préciser à l’auteur (enfin, s’il s’agit de spam manifeste, pas le peine de perdre son temps).

                    Le préciser aux autres lecteurs, ce serait émettre un jugement de valeur sur ce qu’à pu écrire l’auteur. Ce serait à mon sens déloyal en l’absence du contenu original pouvant justement permettre de se faire une opinion sur la réalité ou pas de ce jugement. Je comprends donc que les modérateurs ne le fassent pas, même si c’est frustrant pour le lecteur de tomber sur des trous sans explication.

                    ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

                    • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                      Posté par . Évalué à -3 (+0/-4).

                      Le préciser aux autres lecteurs, ce serait émettre un jugement de valeur sur ce qu’à pu écrire l’auteur.

                      Parce que supprimer un contenu ce n'est pas déjà un jugement ? S'il a été supprimé c'est qu'il contrevient à une règle. Ce n'est pas une question de valeur. Juste indiquer la règle en question ne coûte rien. Ce n'est pas une frustration pour moi. C'est plus une question d'opacité de la part de l'équipe du site. Ça n'est pas juste une question de modération. J'avais aussi ressenti le même problème quand j'ai posé des questions sur le karma par exemple.

                      Après le membre en question vient d'être déclaré personna non gratta sur le site (volonté de le bloquer dès son apparition et pas lorsqu'il pose problème). Il y a même une demande de modifier le système de karma pour lui. Je crois qu'en terme de jugement, on peut difficilement faire moins.

                      J'imagine que l'équipe ne veux pas rendre de compte sur sa gestion. Ça peut se comprendre, mais c'est un signe d'une confiance très relative envers sa propre communauté.

                    • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                      Posté par . Évalué à -2 (+0/-3).

                      ce serait émettre un jugement de valeur sur ce qu’à pu écrire l’auteur

                      Et jamais, oh grand jamais ils ne feraient ça :)

                  • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

                    Cf https://linuxfr.org/users/samwang-11/journaux/l-affaire-juridique-contre-wikileaks-une-menace-directe-pour-notre-communaute-conference-au-36c3#comment-1795685
                    On parle ici d'un visiteur connu de longue date, ayant eu plus d'une dizaine de comptes différents, qui a déjà eu de multiples avertissements et sanctions, qui persévère dans ses travers, dont l'acharnement est proche du harcèlement (et du dépôt de plainte)… Et il a fallu peu de commentaires pour voir les relents antisémites poindre.

                    je sais très bien que je parle dans le vide, l'équipe reste toujours droit dans ses bottes et ne répond jamais lorsque l'on lui pose des questions (communautaire on a dit), mais je voulais tout de même faire entendre mon point de vue et ma peine face à ce genre de modération.

                    C'est tellement loin de la réalité et formulé de façon tellement déplaisante… Alors que globalement on fait l'effort de répondre à tous partout.

                    J'avais aussi ressenti le même problème quand j'ai posé des questions sur le karma par exemple.

                    Si tu lis attentivement le site, j'ai déjà répondu partiellement à tes questions, et je travaille sur une réponse plus longue (parmi de nombreuses autres tâches concernant le site), j'y ai déjà passé des heures, et je prends d'autant mal tes commentaires à l'emporte-pièce.

                    Après le membre en question vient d'être déclaré personna non gratta sur le site (volonté de le bloquer dès son apparition et pas lorsqu'il pose problème).

                    Son compte s'appelait -11 (et il n'y a pas eu que ceux-là).

                    Il y a même une demande de modifier le système de karma pour lui.

                    Ça manque de conditionnel, de bienveillance ou simplement de poser la question sans y répondre… Cf https://linuxfr.org/users/oumph/journaux/linuxfr-org-seconde-quinzaine-de-decembre-2019
                    L'entrée de suivi sur le karma n'est pas liée à ce cas.

                    Je crois (…) J'imagine (…)

                    Mon avis perso : demande, pose la question, fais preuve de bienveillance, arrête de supposer et de juger à tout bout de champ. Tu obtiendras tout autant la réponse, et tu braqueras moins les gens qu'en suggérant que ces bénévoles ne sont pas assez parfaits selon ton goût.

                    • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                      Posté par . Évalué à -1 (+1/-3).

                      Merci d'avoir pris le temps de répondre, sincèrement.

                      C'est tellement loin de la réalité et formulé de façon tellement déplaisante… Alors que globalement on fait l'effort de répondre à tous partout.

                      C'est pourtant mon sentiment. J'ai déjà par le passé écrit cette critique sur cette façon de modérer. Mais c'est encore plus global, c'est le sentiment que j'ai eu avec l'avant dernière mise en demeure ou avec mon journal sur le système de karma. À chaque fois, si j'ai une réponse, elle élude ou m'explique que c'est compliqué de répondre.

                      Si tu lis attentivement le site, j'ai déjà répondu partiellement à tes questions, et je travaille sur une réponse plus longue (parmi de nombreuses autres tâches concernant le site), j'y ai déjà passé des heures, et je prends d'autant mal tes commentaires à l'emporte-pièce.

                      Tu me reproche de ne pas prendre en compte ce que je ne peux pas voir. Les réponses ont étaient plus laconiques qu'autre chose. Ce n'est que mon avis, bien entendu. Mais des mois pour tenter d'expliquer ce qui semble être une pierre angulaire me paraît surprenant. Surtout quand on me tente de m'expliquer que c'est évident tout au long des commentaires.

                      Mon avis perso

                      Parce que je ne l'ai pas déjà fais ? Je comprends que tu puisse mal prendre mon commentaire et ta réponse est sincèrement bienvenue. J'ai bien conscience que mon commentaire emmerde. Mais justement les bribes que tu as gardées sont là pour montrer qu'il s'agit de ma subjectivité, de mon ressenti. Je fais bien attention de ne jamais citer une personne, mais bien de parler de l'équipe du site (tu n'en ai pas le seul membre) et j'explique surtout ma tristesse face à ce type d'acte de modération.

                      C'est de saison, je vais prendre une résolution : je vais tenter d'écrire mes commentaires pour qu'ils soient moins désagréables (je ne dis pas que ça va être simple, ce n'est pas mon objectif d'énerver, je ne m'en rend pas compte au moment de l'écriture ni de la relecture), et je me doute que j'obtiendrais des réponses tout aussi satisfaisante (mais je ne suis pas sûr qu'on soit du même avis sur le niveau de satisfaction en question).

                      Je te souhaite une très bonne année, pleine de bonnes choses pour toi et pour tout ceux qui comptent pour toi.

                      • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                        Les réponses ont étaient plus laconiques qu'autre chose

                        Benoit t'a expliqué qu'il travaille sur une réponse plus complète. Elle n'est pas simple, faute de documentation il faut se replonger dans le code et l'historique (tu peux d'ailleurs nous aider en le faisant toi-même, rien n'est caché, on a des archives et les codes (DaCode, Templeet et le code actuel) sont accessibles). Le karma est une évolution des précédents systèmes de notation sur linuxfr. Sa formule qui s'est donc affinée peu peu, n'a pas bougée depuis des lustres, parce qu'elle est efficace et nous permet de gérer beaucoup mieux l'énorme masse des commentaires.

                        Mais j'aimerai que tu vois la poutre de ton côté : les questions n'étaient pas visibles. En effet, pour poser une questions aux modérateurs il y a une adresse courriel, ou au pire on fait un journal au titre explicite genre « Question aux modérateurs sur le Karma ». Plutôt que d'imaginer je ne sais quelle volonté d'opacité, n'est-ce pas plus simple de conclure que les questions n'ont pas été vues ou qu'on a manqué de temps ? As-tu conscience qu'on a tous d'autres engagements ? un travail, une vie de famille, des actions militantes, des articles, du code, du bénévolat ailleurs, … et Benoît porte le site à bout de bras, avec constance. Et il trouve encore le temps de rédiger des dépêches !

                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                        • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                          Posté par . Évalué à -1 (+0/-2).

                          En effet, pour poser une questions aux modérateurs il y a une adresse courriel, ou au pire on fait un journal au titre explicite genre « Question aux modérateurs sur le Karma ».

                          Un peu comme mon premier journal ? Le titre s'il est moins direct est une référence évidente dans le monde de l'informatique (au cas où on m'explique que je "rentrait de dans" dès le titre). Tu n'y verra pas de suppositions autres que mes pérégrinations qui sont dûment expliquer. Si votre pris le temps de détailler comme je l'ai fais n'est pas suffisant alors je ne poserai jamais aucune question aillant une forme qui te conviendra.

                          Comprends bien à aucun moment je ne remet en question :

                          • la qualité personnelle des gens qui font ce site
                          • leur dévouement pour ce site
                          • leur fais qu'ils aient leur raisons de faire ce qu'ils font comme ils le font

                          Mais ça ne m'empêche pas de vouloir en discuter de temps en temps (grosso modo à quoi sert le karma ? Pourquoi tenter de cacher qui met en demeure le site ? Pourquoi supprimer si facilement du contenu en expliquant qui rarement la raison de cette suppression ?). Ça n'est pas des questions piège, elles ne demandent pas des pages et des pages de réponses (je ne vois pas en quoi le code permet de répondre par exemple).

                          Benoît prend le temps qu'il souhaite. Il est aussi évident que normal que ça ne soit pas une priorité (ni pour linuxfr, ni pour lui personnellement), mais après quelques mois sans réponse pour une question qui me semble benoîtement plutôt triviale, j'ai imaginé que c'était parti dans les oubliettes. Et remettre une couche régulièrement dessus ne m'intéresse pas (là c'est juste une partie d'une explication sur mon commentaire plus haut).

                          Je peux continuer longtemps à expliquer mon comportement si la conclusion ne te plaît pas et que tu veux continuer à me reprocher de ne pas avoir été laudatif.

                          • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                            Mais ça ne m'empêche pas de vouloir en discuter de temps en temps (grosso modo à quoi sert le karma ?

                            C'est un sujet régulièrement abordé sur le site. Le souci est plutôt que personne n'a regroupé l'information. J'en suis à 350 liens sur le sujet dans la synthèse que je produis à ta demande…

                            Pourquoi tenter de cacher qui met en demeure le site ?

                            On ne cherche pas à cacher qui met en demeure le site, d'ailleurs l'info a été donnée dans chaque cas. Par contre on ne le donne par dans la dépêche concernant une mise en demeure, et c'est expliqué pourquoi dedans (la partie À but pédagogique).

                            Pourquoi supprimer si facilement du contenu en expliquant qui rarement la raison de cette suppression ?

                            On ne supprime pas « facilement » du contenu à mon avis. À vue de nez, la très grosse partie des suppressions concerne le spam (quotidiennement) ; ensuite les demandes de suppression des auteurs eux-même (hebdomadairement ou moins) ; puis les contenus/commentaires problématiques (haine, injure, revenge porn, etc.) (mensuellement voire moins) ; et enfin assez rarement au final les mises en demeure. On n'explique pas non plus « rarement » cette suppression à mon avis (la plupart du temps c'est évident à voir les autres commentaires du contenu concerné).

                          • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                            Un peu comme mon premier journal ?

                            Justement, non. Le titre n'est pas explicite, et c'est un sujet très fréquent qui ne débouche jamais sur rien. Quand je suis arrivé dessus, ton journal était déjà mal noté avec beaucoup de commentaires. Avec l'expérience on sait que la note ne bougera plus. Le sujet ne m'intéressant pas, j'ai seulement parcouru les commentaires pour voir si ça dérapait, parce que je manquais de temps.
                            Voilà c'est ça la réalité parfois sur linuxfr. Le manque de temps, le désintéret nous font rater des choses. Si tu veux poser une question, soit explicite.

                            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                            • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                              Posté par . Évalué à -1 (+0/-2).

                              Le sujet ne m'intéressant pas, j'ai seulement parcouru les commentaires pour voir si ça dérapait, parce que je manquais de temps.

                              Donc quelque soit la forme du titre ça n'aurait pas changé grand chose pour toi. Ça ne t'aurais pas apporté plus de temps ni plus d'intérêt pour le sujet. Mon journal était un journal car il n'était pas une question à l'équipe du site, mais à l'ensemble des personnes qui participent à ce système.

                              • [^] # Re: Retour d'expérience sur la censure

                                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 05/01/20 à 20:08.

                                En ce moment je travaille sur la vie de René Descartes. Jeune homme il assiste à une réunion « chez le Nonce du Pape qui avait voulu procurer des auditeurs d'importance au sieur de Chandoux ». Il remarque alors « la force de la vraisemblance qui occupe la place de la Vérité ». Tu fais assez fort quand même à m'inventer un comportement à partir de ce que je n'ai pas écrit et sans me connaître. Au lieu de râler qu'on ne réponde pas à des questions jamais posées, si tu veux poser une question soit explicite, c'est simple, non ? elle sera lue et on y répondra.

                                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Pardon ?

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0). Dernière modification le 02/01/20 à 11:46.

    Bonjour,

    J'ai lu quelque peux ton article c'est intéréssant je suis dans un cas similaire.
    J'utilise Firefox par confiance et je n'est pas assez confiance en brave.
    Mais ton article est très trompeur car tu cite beaucoup de fausses idées / fausses informations.
    Déjà brave bloque par défaut toute les pubs soyons claire la dessus.
    En suite niveau sécurité il est très intéressant.
    Aussi il faut bien savoir qu'il est totalement open source même la partie sync des mot de passe.
    Maintenant revenons rapidement sur les BAT / Pub c'est un choix personnel, que de vouloir de l'argent ou de faire des dons à ceux que l'ont apprécie chaînes youtube, blog etc…
    Personnellement j'ai deux version une activé avec cette option et l'autre sans cette option.
    Et concrètement cela ne fonctionne pas chez moi. car j'utilise des DNS Publique qui bloque les pubs.
    Donc je reste sur la version qui bloque tout c'est vraiment pas et surtout très rapide.
    Voici un petit exemple.

    : https://forum.linuxos.ovh/d/30-firefox-vs-chrome-vs-opera-vs-vivaldi-vs-brave
    Ceci pour ceux qui veulent des DNS qui bloque les pub et tracking sur serveur zero log.
    : https://github.com/liberodark/Open-DNS-Protect

    Mais ce qui me dérange c'est que dès le début tu donne une mauvaise image du produit.
    Mais par mesure de précaution faite attention le temps de voir ou il va de ce que j'ai vu et que je peut tester tout les jours en essayant brave. Il est vraiment pas mal.
    Mais Firefox ce trouve vraiment pas loin niveau sécurité et prévention.
    Les deux sont bons. Petite préférence pour firefox car il sont bien avancé cette partie que je trouve mieux que brave. Tel que Lockwise intégré à Firefox.

    Voilà j'ai fini c'est seulement pour dire que vous ne prenez pas assez de pincette avec votre article.

    Cordialement

    • [^] # Re: Pardon ? (complétion de mon avis avec un début de test)

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

      Merci Liberodark pour ton retour d’utilisateur.

      Déjà brave bloque par défaut toute les pubs soyons claire la dessus.

      Ce n’est pas ce que j’en avais lu. J’aurais dû vérifier, mais je n’avais pas envie de l’installer. Je m’y colle donc cette fois.

      1/ Installation faite depuis Pamac dans Manjaro. Depuis la source Community (240Mo, 201Mo pour Firefox)

      2/ Au premier lancement, la première notification est un appel à s’inscrire pour regarder de la pub (mauvais points : une inscription, et pour de la pub).

      Si je me suis donc bien trompé en affirmant :

      il ne bloque les publicités que pour en afficher d’autres, supposément moins gênantes, mais surtout sur lesquelles la structure derrière Brave touche un pourcentage

      la première partie de la phrase reste valable :

      son modèle économique repose sur la publicité

      même si pour le moment le financement a surtout été assuré pas des investisseurs :

      Démarré aux US en 2015 le projet de Brendan Eich* et Brian Bondy a reçu des investissements de Danhua Capital, Digital Currency Group, Foundation Capital, Founders Fund, Huiyin Blockchain Venture, Pantera Capital, and Propel Venture Partners. Bien qu’open source, le business modele du navigateur est a nouvelle façon d’appréhender vie privée et revenus publicitaires, avec l’incentive d’un traçage moins lourd, de performances très supérieures et rémunération du surf. source

      Tout dans ce paragraphe me déplaît, et plus particulièrement ce qui est en gras.

      On peut s’interroger : passer d’un traçage imposé avec un profilage par construction (y compris de profils fantômes comme chez Facebook), à une publicité liée à un compte utilisateur est-il une bonne idée ? N’est-ce pas encore plus ciblé ? Et qu’on ne me dise pas que, parce que ce serait chiffré et/ou uniquement contextuel, ça irait.

      L’on peut lancer les paris aussi : une fois l’argent des investisseurs tari, si cela arrive, et étant donné que Brave est une société commerciale (même s’il est difficile d’en savoir plus), est-ce que le remplacement des pubs ne deviendra pas nécessairement le comportement par défaut ? C’est open source, mais pas libre, et je mise sur le fait que les décisions iront dans le sens de la rentabilité et du profit.

      Entre la mode (bulle?) des « cryptomonnaies », cette démarche basée sur la publicité (un des onglets majeurs en tête de leur site est (destiné aux) "ADVERTISERS"), la communication trompeuse (parler de récompenses pour la pub, même si l’utilisateur est censé « y gagner »), je ne peux pas m’empêcher de fuir. Ça empeste. Je peux me tromper, mais qu’importe : encore une fois, libre à chacun d’utiliser le logiciel qui lui plaît, je n’impose rien à personne.

      Cette proposition d’en passer par de la publicité de Brave est aussi affichée par défaut en encart très visible dans la page de nouvel onglet.

      J’allais continuer cette approche avec :

      3/ Je constate que le moteur de recherche par défaut est Qwant. Bon point, aussitôt compensé par la proposition, par notification, d’installer Google Trad pour traduire les pages. Et je n’arrive pas à cliquer sur « Ne plus me demander » tandis qu’Annuler l’a fait réapparaître peu après.

      Mais en fait je m’arrête là.

      J’ajoute quand même de nouveaux articles à consulter éventuellement, que je n’avais pas trouvés avant :

      Brave, un nouveau modèle économique qui fait grincer

      Même si le navigateur américain entend bloquer les publicités équipées de traceurs, cela ne signe pas la disparition définitive de la publicité sur internet. En effet, une fois le navigateur développé, Brave proposera deux types de navigation : une sans publicité, et une autre, par défaut, avec des publicités choisies (et vendues) par Brave, sans traceurs. Si l'utilisateur fait ce choix, il pourra même en tirer des bénéfices, puisque Brave promet de redistribuer ses revenus publicitaires ainsi : 55 % pour les sites hébergeant la publicité, 15 % pour l'utilisateur, et bien sûr, les 30 % restants pour l'éditeur du navigateur Brave.

      Mais ce modèle n'est pas du goût des médias américains. Plus de 1 200 journaux, parmi lesquels quelques grands groupes comme New York Times, Washington Post ou encore Tribune (Los Angeles Times et Chicago Tribune) ont signé une pétition tout en menaçant Brave de poursuites judiciaires. Ils accusent le navigateur américain de tirer les marrons du feu en leur « volant » leur contenu publicitaire, part importante de leurs revenus.

      Après, personnellement, un site d’information qui dépend de la publicité, je m’en passe au profit d’autres réellement indépendants.

      Je termine en ajoutant qu’à l’usage, je ne constate pas de gain en performance tel qu’annoncé ou chiffré : les pages se chargent par parties, avec des blancs successivement remplis, plutôt que naturellement, et se reconstituent à partir du blanc lorsqu’on retourne à un onglet déjà consulté.
      Je ferais avec si j’avais envie d’utiliser (et donc de promouvoir) cet outil.

  • # Google search link fix

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0). Dernière modification le 09/01/20 à 22:21.

    J'utilise cette extension FIREFOX pour ne pas tout dire à Google : Google search link fix
    https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/google-search-link-fix/

    Quand on cherche qch sur Google, il affiche des résutats, et nous montre l'URL de chaque résultat, mais en fait quand on click, c'est sur un lien Google que l'on click. Cette extension corrige ça.

    Alors oui, quand je click, j'arrive sur https://linuxfr.org, mais Google sait sur quel lien j'ai clické !

    Ils sont malins chez Google, c'est pas croyable une telle imagination pour tracer toute notre activité…

    Avec Ublock Origin c'est la 2eme extension que j'installe partout

    La 3ème étant Flagfox, qui n'est pas pour la protection de la vie privée : c'est juste que je vois d'un seul coup d'oeil avec le drapeau dans quel pays est hébergé le site.
    En survolant le drapeau, je vois le pays du domaine, en clickant gauche sur le drapeau, je vois où est hébergé le site, et avec un bouton droit sur le drapeau, je peux même traduire le site pour les langues que je ne maitrise pas (*).
    https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/flagfox/

    Amusez vous avec Flagfox, le bouton droit fait apparaitre un menu (personnalisable) pour, par ex, faire un lien Tiny URL, donner sa propre adresse IP etc…
    J'ai créé une entrée pour voir les entrées DNS d'un domaine sur WHO.is (http://www.who.is/dns/{domainName}). Regardez Bouton Droit, More, Options et Ajouter une nouvelle Action.

    (*) Traduction avec Google Translate, encore Google, ça en devient risible :-)
    Si qqn sait comment traduire une page Web avec Deepl, je suis preneur.

    Bonne recherche en emmerdant Google…

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.