20 ans de LinuxFr.org : entretiens avec les visiteurs (6)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
15
5
août
2018
LinuxFr.org

Le 28 juin 2018, le site LinuxFr.org fêtait ses vingt ans. L’équipe du site a réalisé des entretiens par courriel avec des visiteurs (et contributeurs) réguliers du site. Les réponses sont publiées par lot de cinq répondants, et dans ce dernier lot (Adrien Dorsaz, JPEC, Christophe Chapuis, Anthony Jaguenaud et dzecniv), les répondants sont interviewés pour la première fois.

Les questions de chaque entretien sont les suivantes :

  • Quand et comment avez‐vous connu LinuxFr.org ?
  • Quelle est votre utilisation du site, en termes de fréquence, de méthode de consultation (navigateur, flux Atom/RSS, mobile, etc.) ? Quels sont les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) que vous lisez ? Ceux que vous préférez ?
  • Quel est votre meilleur souvenir sur LinuxFr.org (avec un lien, si possible) ? Pensez‐vous que c’était mieux avant ?
  • Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?
  • Contribuez‐vous à des projets libres, et si oui, lesquels ?
  • Si vous deviez mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres, lesquels citeriez‐vous ?
  • À votre avis, à quoi ressemblera LinuxFr.org dans vingt ans ? Le Libre dans vingt ans ?
  • Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?
  • Autre chose à rajouter ?

Quand et comment avez‐vous connu LinuxFr.org ?

Adrien Dorsaz (compte créé en 2010) : Je pense que j’ai connu LinuxFr.org vers 2008-2009, sous mon pseudo Trim, lorsque j’ai commencé à côtoyer l’association Swisslinux.org et, en particulier, eggman, qui m’a fait découvrir l’ambiance du site. :)

JPEC (compte créé en 2010) : Je ne me rappelle plus comment j’ai découvert ce site (sûrement Google ou un lien sur un forum) ni en quelle année j’ai créé mon compte sur DLFP, mais ma première dépêche date de 2010… Je me souviens qu’à l’époque je lisais attentivement des épisodes sur le noyau par patrick_g.

Christophe Chapuis (compte créé en 2001) : C’était il y a bien longtemps, vers 2000-2001, peut‐être via Google Altavista. Depuis, LinuxFr.org m’a permis de découvrir et d’apprendre énormément autour du logiciel libre.

Anthony Jaguenaud (compte créé en 2002) : Vers 1999, quand j’ai commencé à travailler. En cherchant de l’information sur GNU/Linux.

dzecniv (compte créé en 2013) : Ouh, je ne sais plus, probablement vers la fin de mes études, donc il y a 4/5 ans (allez, 6), car je crois avoir déjà regretté de ne pas avoir lu LinuxFr.org plus tôt. Pendant un moment je ne comprenais pas grand‐chose à ce qu’il s’y disait, puis j’ai dû programmer, puis j’y ai pris goût, et je suis devenu un régulier… et un contributeur.

Quelle est votre utilisation du site, en termes de fréquence, de méthode de consultation (navigateur, flux Atom/RSS, mobile, etc.) ? Quels sont les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) que vous lisez ? Ceux que vous préférez ?

Adrien Dorsaz : Je suis les flux RSS des liens, forums, journaux et dépêches. J’utilise mon FreshRSS, donc via mon mobile ou d’autres périphériques et je l’ai programmé pour récupérer les nouvelles trois fois par jour pour les transports et me laisser en paix le week‐end. Je lis surtout les journaux et dépêches sur un peu tous les sujets (exceptés ceux liés à la politique française, étant Suisse). Ceux qui me plaisent le plus sont ceux qui sont un peu techniques et me font découvrir de nouveaux domaines, surtout sur les sujets du développement logiciel, de Mozilla et de GNOME.

JPEC : Je consulte le site quotidiennement principalement lors des « pauses » au boulot ou sur mon mobile. Je lis principalement les dépêches et les journaux et lorsque que le titre m’interpelle les forums. Je commente rarement.

Christophe Chapuis : J’utilise un navigateur, quotidiennement, pour regarder les nouveaux contenus ou les nouveaux commentaires sur un sujet qui m’intéresse. Je lis principalement les dépêches et les journaux, et je commence à m’habituer aux liens. J’aime parcourir les commentaires, qui sont (malgré les quelques trolls) d’une qualité au‐dessus du lot sur Internet 2.0. J’utilise aussi la tribune — je n’ai jamais réussi à m’en détacher.

Anthony Jaguenaud : Mon utilisation n’a pas vraiment changé. Juste qu’aujourd’hui, je suis les flux RSS. J’ouvre tous les journaux et toutes les dépêches. Je recharge chaque article tous les jours, une à deux fois, pour voir les commentaires. Sur certains sujets polémiques, je peux prendre cent commentaires d’un coup, ce que je ne peux pas traiter. ;-) Concernant les liens, je ne les lis pas vraiment. Des fois, je vois un titre accrocheur, je l’ouvre. S’il y a des commentaires, je les lis et, en fonction, j’ouvre le lien. Sans commentaires, j’ai une chance sur deux d’ouvrir le lien.
Je ne sais pas si ça apporte quelque chose par rapport aux journaux bookmark. Peut‐être moins de commentaires.

dzecniv : Je suis abonné au flux RSS des dépêches et des journaux. Je contribue à certains wikis et forums, mais plus spécialisés ou plus tournés vers les Linuxiens débutants que ceux de LinuxFr.org. J’adore les articles qui présentent des technos (langages de programmation, logiciels, protocoles…) peu usitées et qui te font ouvrir des yeux ébahis. Et ça arrive toujours !

Quel est votre meilleur souvenir sur LinuxFr.org (avec un lien, si possible) ? Pensez‐vous que c’était mieux avant ?

Adrien Dorsaz : L’écriture de la dépêche « Protéger sa vie privée avec l’IPv6 » est un très bon souvenir : d’une nouvelle des développeurs de NetworkManager, j’ai découvert des détails sur l’IPv6 par rapport à IPv4, j’ai pu partager mes découvertes et quelques commentaires.

JPEC : Je n’ai pas d’exemple précis à donner, mais il y a régulièrement des dépêches intéressantes (sur des sujets techniques ou pas).

Christophe Chapuis : J’ai toujours apprécié les dépêches sur les noyaux Linux : c’est une mine d’or ! Et, non, ce n’était pas mieux avant : la qualité de LinuxFr.org a su rester d’une belle constance au fil des ans.

(pas de réponse d’Anthony Jaguenaud à cette question)

dzecniv : L’article « Le bitcoin va‐t‐il détruire la planète ? », contrepoint à un article ridicule, a été jubilatoire. Bravo encore à l’auteur. Je m’étais fendu d’un commentaire sur Le journal du hacker, j’ai agi quoi :p. Mais, là, chapeau. Et puis, j’ai eu une période intense où j’ai voulu parler de plusieurs projets qui n’étaient pas ou peu relayés ici (Emacs, Guix, GitLab, projets qui décentralisent Internet©, j’oublie). Donc, forcément, plus tard, je demande à untel s’il connaît telle techno, et comme il répond « Je l’ai lu sur LinuxFr.org », je suis satisfait :].

Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?

Adrien Dorsaz : Il faudrait moderniser l’infrastructure, avec un accès depuis l’Internet « moderne » IPv6 ! J’aimerais bien que les utilisateurs ne se gênent pas d’utiliser les journaux pour nous faire découvrir leurs intérêts. N’hésitez pas à faire des journaux courts, le sujet pourra intéresser quelqu’un ou ouvrir un débat :).

JPEC : Je suis d’accord avec reynum sur la pertinence de l’ajout d’une section dédiée aux tutoriels.

Christophe Chapuis : Difficile à dire, je suis assez content de l’aspect actuel du site : léger, fonctionnel, clair. L’essentiel (le contenu) est bien mis en avant. Alors, peut‐être rajouter un « +/- » en plus de « pertinent/inutile », pour voir, mais c’est un détail, je pense.

(pas de réponse de Anthony Jaguenaud à cette question)

dzecniv : J’aimerais un suivi plus facile des commentaires, pouvoir être notifié de réponses à son commentaire notamment. Je compare avec Reddit. Dans la même veine, un tableau de bord plus complet, me permettant de voir tout mon contenu, voire d’en garder en marque‐pages et de me créer une liste de liens. Une prévisualisation de ses écrits, plus pratique lorsqu’elle existe. Revoir et mettre en avant le wiki ?

Contribuez‐vous à des projets libres, et si oui, lesquels ?

Adrien Dorsaz : Actuellement, je m’amuse à faire un client XMPP PubSub, et je suis les RFC de Let’s Encrypt pour maintenir à jour mon client ACME. J’aimerais retrouver du temps pour réinstaller LinuxFr.org sur mon PC et participer aux futures transformations prévues.

JPEC : En ce moment, non, par manque de temps… En revanche, je bricole un prototype de gCoin qui pourrait être publié à terme.

Christophe Chapuis : Je contribue au projet LuneOS depuis quelques années : c’est vaste, varié, et j’apprends beaucoup en m’amusant.

Anthony Jaguenaud : Le temps me manque toujours pour contribuer vraiment. Je forme mes enfants à la problématique, les initie quand ils le souhaitent, les guide vers le Libre sans les forcer. C’est ma contribution pour le Libre du futur.

dzecniv : Oui, surtout les miens :) : GitLab, GitHub, notamment Abelujo, un logiciel libre de gestion de librairies (recherche bibliographique de livres avec code‐barres, de DVD, etc.), et plein de trucs dans Common Lisp depuis un an (car c’est génial et ça va me résoudre plein de limitations de Python et Django), notamment de la doc dans le CL Cookbook.

Si vous deviez mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres, lesquels citeriez‐vous ?

Adrien Dorsaz : Les projets qui me motivent le plus pour l’instant sont le serveur XMPP ejabberd et le client Movim. Je trouve franchement très intéressant le standard XMPP, il est plutôt simple (oui, XML est verbeux, mais il est facile à utiliser), souple et se modernise en continu (merci aux WebSockets et à PubSub !).

(pas de réponse de JPEC à cette question)

Christophe Chapuis : Je trouve le projet Anbox très intéressant, j’espère qu’il aura un bel avenir !

(pas de réponse d’Anthony Jaguenaud à cette question)

dzecniv : Sans hésitation, le travail en cours sur Weblocks, un cadriciel Web pour écrire des applications dynamiques sans une ligne de JavaScript, dans un bon environnement, avec un langage stable et un REPL excellent. Weblocks est basé sur des widgets mis à jour côté serveur et rafraîchis côté client. Disons React, mais server‐side, pour employer un gros mot. Voyez donc le nouveau Quickstart.

À votre avis, à quoi ressemblera LinuxFr.org dans vingt ans ? Le Libre dans vingt ans ?

Adrien Dorsaz : Wow, je ne suis pas sûr que LinuxFr.org va survivre au bogue de l’an 2038, comme à l’époque où mon entourage avait peur du « bogue de l’an 2000 » :D. LinuxFr.org continuera à être un point de rencontre des utilisateurs francophones de logiciels libres. Le Libre continuera toujours d’exister : il y a aura toujours des utilisateurs heureux de pouvoir utiliser leurs logiciels comme bon leur semble et quelques‐uns qui seront eux‐mêmes développeurs, artiste, traducteur, documentaliste, etc., avec du talent :).

JPEC : Je pense que dans vingt ans LinuxFr.org aura le look d’un site des années 2020 :). Blague à part, je pense que le matériel va se complexifier et qu’il sera difficile de le faire fonctionner avec du logiciel libre (par exemple, si l’on regarde les ordiphones ou les tablettes actuelles, c’est quasi impossible à faire fonctionner avec du Libre). En revanche, il restera toujours des gens passionnés qui s’investiront afin de proposer des solutions ouvertes.

Christophe Chapuis : Peut‐être y accèdera‐t‐on via IPv6 ;-) ? Je ne sais pas… Mais LinuxFr.org répond à un besoin, et y répond de manière élégante. Pour le Libre, je pense qu’un virage à ne pas manquer est le domaine de l’embarqué : on va vers plus d’objets connectés, mais ces objets sont actuellement très fermés. Leur cycle de vie et leur interopérabilité dépendent du bon vouloir du constructeur. J’espère que le Libre saura convaincre, à la fois en entreprise et chez les particuliers.

(pas de réponse d’Anthony Jaguenaud à cette question)

dzecniv : Vu la tendance, il y aura beaucoup de Libre d’entreprise, pour des solutions complexes ou dans les nuages, qui nous feront quand même perdre en autonomie. Le discours critique sera similaire (« certes, une puce intra‐cutanée est pratique, mais… »). La monnaie libre G1 aura 300 millions d’utilisateurs, sortant des millions de personnes de la pauvreté et permettant aux plus motivé·e·s de vivre facilement sans salariat et de se consacrer à leurs projets.

Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?

Adrien Dorsaz : Retrouver une mini‐machine à la taille du Eee PC 900, toujours aussi évolutif et réparable (batterie non soudée, disque SSD remplaçable, mémoire vive accessible…), mais avec du matériel assez récent pour faire tourner un navigateur Web et un EDI correctement ! Tout ceci avec un GNOME 3 sous Debian évidemment :D.

JPEC : Un écran, un clavier BÉPO, un trackball, un dock et un ordiphone < 5" qui tourne sous Debian stable pour le socle et la dernière version de GNOME pour la couche utilisateur.

Christophe Chapuis : Le meilleur environnement, pour moi, est celui qui se fait oublier. C’est un subtil équilibre entre flexibilité, efficacité, ergonomie et stabilité. Pour l’instant XFCE me convient bien !

(pas de réponse de _Anthony Jaguenaud à cette question)

dzecniv : Un environnement modifiable à la volée et totalement scriptable. Donc il y aura du Lisp forcément, avec ou sans Emacs, mais avec GNU Guix.

Autre chose à rajouter ?

Christophe Chapuis : \_o< !

Anthony Jaguenaud : Un grand merci à l’équipe qui prend le temps de faire vivre ce site.

dzecniv : Merci aux bénévoles de LinuxFr.org !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.