Blender annonce le projet Gooseberry de campagne de dons pour film libre

68
4
avr.
2014
Culture

La Fondation Blender nous avait promis quelque chose de gros lorsqu'elle avait annoncé en 2011 son prochain projet de film libre, le projet Gooseberry. Aujourd'hui les ambitions se concrétisent et la fondation a mis en place une campagne de dons pour financer le projet.

NdM: Le projet a annoncé la prolongation de la campagne de don jusqu'au 18 mai.

gooseberry_header

Rétrospective

Depuis 2005, la Fondation Blender, organisation néerlandaise à but non lucratif développant le logiciel de modélisation 3D Blender, réalise et publie des films d'animation libres. Ces films ont pour but de faire connaître le logiciel Blender, de montrer ses possibilités, et d'aider à l'améliorer en ciblant plus précisément les attentes des infographistes.

Aujourd'hui, tous ces films partagent les caractéristiques suivantes :

  • ce sont des courts métrages, d'environ 10 à 15 minutes
  • ils sont sous licence libre CC BY
  • ils ont été réalisés avec Blender
  • ils ont été réalisés principalement avec des logiciels libres (ou uniquement avec des logiciels libres, si on exclut la partie audio)
  • les sources sont disponibles, sous licence libre si on exclut la partie audio
  • le nom de code du projet est toujours un nom de fruit, dont on voit une ou plusieurs représentations dans le film

Jusqu'à maintenant, quatre Open Movie Projects ont été réalisés :

  • Elephants Dream, ou projet Orange , annoncé en septembre 2005, publié en mars 2006 sous CC BY 2.5. Il dure 10min54 et a nécessité un budget de 120 000€.
  • Big Buck Bunny, ou projet Peach , annoncé en septembre 2007, publié en avril 2008 sous CC BY 3.0. Il dure 9min56 et a nécessité un budget de 150 000€.
  • Sintel, ou projet Durian , annoncé en mai 2009, publié en septembre 2010 sous CC BY 3.0. Il dure 14min48 et a nécessité un budget de 400 000€.
  • Tears of Steel, ou projet Mango , annoncé en octobre 2011, publié en septembre 2012 sous CC BY 3.0. Il dure 12min14 et a nécessité un budget de 300 000€.

À noter qu’un autre court-métrage libre a été publié en 2013 par la Fondation Blender, Gran dillama. Plus confidentiel, il est la suite du court-métrage LLama drama réalisé par ailleurs et qui n’est pas un Open Movie Project officiel.

Le projet Gooseberry

Le 10 janvier 2011, le cinquième Open Movie Project, le projet Gooseberry, a été annoncé. Il s'agira d'un long métrage qui devrait sortir en novembre 2015 sous licence CC BY 4.0.

La Blender Foundation place désormais la barre très haut : le film devrait durer aux alentours de 90 minutes, et sa réalisation nécessitera le travail à temps plein de 60 à 80 personnes, impliquera 12 studios de différents pays, et aura un budget minimal de 3,5 millions d'euros ! Cerise sur le gâteau, Ton Roosendaal, président de la Blender Foundation, compte pousser l'utilisation d'outils libres pour la réalisation de la partie audio du film, ce qui pourrait faire de ce film le premier Open Movie réalisé entièrement avec des logiciels libres !

blender2.70splashscreen

Un scénario est déjà prêt : le film devrait être une comédie narrant les mésaventures de Michel le mouton.

Campagne de dons

Pour mener à bout ce projet ambitieux, la Fondation Blender fait appel à l'aide financière de la communauté. Le 9 mars 2014, une campagne de dons a été lancée, avec pour objectif de récolter 500 000 € et 10 000 souscriptions de « supporters » (personnes prêtes à donner 10 € par mois pendant les 18 mois de réalisation du film).

Les dons vont de 20 € à 2500 € et chaque option donne droit à un « cadeau » différent : une réduction de 20 € sur l'achat d'une copie physique du film, une mention plus ou moins voyante au générique de fin, et un accès au « Blender Cloud », plateforme mise en place par la Blender Foundation spécialement pour l'occasion. Le supporter du projet Gooseberry y trouvera une archive de tutoriels, de cours, de vidéos, d'artworks, de modèles 3D, enrichie au fur et à mesure de l'avancement du projet. Ces ressources seront d'abord disponibles sous CC BY-NC-SA 4.0, puis libérées sous CC BY 4.0 lors de la sortie du film.

La communauté pourra aussi avoir un aperçu de l'avancée du travail sur les blogs des équipes du projet, qui seront publiés sous CC BY et mis à jour régulièrement (le blog officiel du projet Gooseberry est déjà très actif).

Les 500 000 € récoltés via la campagne de don s'ajouteront aux fonds de la fondation Blender et à l'argent des sponsors pour permettre la réalisation du film. 70 % de l'argent sera consacré à la partie purement artistique du projet, 10 % servira à couvrir les frais divers et 20 % iront dans le développement logiciel.

Il est possible que la communauté soit invitée à participer un peu sur la partie artistique, comme ce fut le cas pour Sintel.

Et pour ceux qui ne savent pas ce qu'est une gooseberry c'est ça :

gooseberry

  • # Gooseberry

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 05/04/14 à 08:49.

    Rien qu'en sachant le goût qu'ont ces fruits, il y a de quoi en avoir doublement l'eau à la bouche. Slurp

    Love – bépo

  • # Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

    Posté par . Évalué à 9.

    En fait je n'ai pas lu les articles associés, mais je ne résiste pas à l'envie de dire que si techniquement les films sont de mieux en mieux, c'est quand même le scénario qui pêche.
    Pour 90 minutes, il va falloir vraiment se creuser le ciboulot aussi à ce niveau là…
    Ces gars là mettent vraiment la barre très, très haut !
    ( Je précise qu'il n'y a aucune ironie dans mon propos )

    • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En fait je n'ai pas lu les articles associés, mais je ne résiste pas à l'envie de dire que si techniquement les films sont de mieux en mieux, c'est quand même le scénario qui pêche.

      Oui et non, je te dirais. Parce quand tu vois des films comme "Prometheus", tu te dis qu'une absence de scénario aurait été bénéfique pour le film.

      • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

        Posté par . Évalué à -4.

        Parce quand tu vois des films comme "Prometheus", tu te dis qu'une absence de scénario aurait été bénéfique pour le film

        Moi j'ai bien aimé ce film, je l'ai trouvé largement meilleur qu'Alien 2 par exemple.

        J'aime parfois donner des points victoire à dieu.

    • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Ici le format semble être l'omnibus, donc ça ne devrait être plutôt diversifié.

    • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Alors d'après les retours de mon entourage :

      • Elephants Dream personne n'a rien compris.
      • Big Buck Bunny c'était pas franchement poilant. (mais c'était franchement poilu /o/)
      • Tears of Steel j'aurais jamais rien compris si j'avais pas lu un commentaire sur linuxfr d'un type qui avait tout compris du premier coup O.o En fait l'histoire est compliquée surtout parce qu'elle est concentrée dans 12 minutes de film, fait qu'y faut faire attention à chaque détail sinon t'es paumé.
      • Sintel ça va.
      • Caminandes ça va aussi, les gens ont trouvé ça bien marrant.

      Là c'est un long métrage, donc il n'y aura pas le problème de la durée, le studio a l'expérience d'un film d'aventure et de deux petits films humoristiques avec des scénarios qui ont plu, donc il y a bon espoir. :)

      splash!

      • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Pour l'explication de Tears of Steel, je penses que tu parles de mon message (à noter que comme indiqué dans les messages suivants, les noms ne sont pas les bons, il s'agit de Célia et Thom) :
        http://linuxfr.org/nodes/95754/comments/1393546

      • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Je trouve que tu es dur avec Big Buck Bunny. Moi j'aime bien et un scenario, ce n'est pas juste une histoire, c'est aussi la manière dont c'est construit pour être rythmé, convainquant, la construction des personnages etc… Il y a des fois des histoires très simples avec de très bons scénarios. Dans big buck bunny, le lapin qui passe de gros neuneu un peu lent à lapin guerrier est sympa.

        Je n'ai pas vu elephant dream, mais bon c'était le premier, il faut être indulgent.

        Tears of Steel est clairement un échec. C'est confus parce que trop compliqué dans un temps trop court et c'est pas bien joué (probablement en raison d'une lacune de direction).

        Ce qui est intéressant avec ces projets, c'est qu'ils utilisent à chaque fois les nouvelles fonctions de Blender. C'est un super moyen de tester les fonctionnalités et de débugger Blender. Par contre j'ai entendu dire que ça provoque parfois des sueurs froides. C'est un final un moyen de faire un meilleur logiciel tout en produisant des œuvres libres (films et modèles).

        • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 07/04/14 à 12:08.

          Ce qui est intéressant avec ces projets, c'est qu'ils utilisent à chaque fois les nouvelles fonctions de Blender. C'est un super moyen de tester les fonctionnalités et de débugger Blender. Par contre j'ai entendu dire que ça provoque parfois des sueurs froides. C'est un final un moyen de faire un meilleur logiciel tout en produisant des œuvres libres (films et modèles).

          Pas seulement de tester, mais aussi d'en développer.
          Par exemple Big Buck Bunny a permis d'élaborer la gestion des poils pour atteindre ce résultat, c'était d'ailleurs le but du film que de permettre ça. Ils ajoutent donc des fonctions, pas uniquement du débogage. Et ça c'est intéressant.

          C'est aussi une belle vitrine, qui montre aux studios et au public la qualité des LL libres en général, et de Blender en particulier qui n'ont pas forcément de quoi rougir face à la concurrence.

          EDIT : si le scénario est important, il faut voir ces films comme une vitrine graphique et technologique. Le scénario est un métier à part et assez indépendant du choix du logiciel.

      • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

        Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 14/04/14 à 17:51.

        Tears of Steel j'aurais jamais rien compris si j'avais pas lu un commentaire sur linuxfr d'un type qui avait tout compris du premier coup O.o En fait l'histoire est compliquée surtout parce qu'elle est concentrée dans 12 minutes de film, fait qu'y faut faire attention à chaque détail sinon t'es paumé.

        J'avoue que j'ai énormément de mal à saisir comment il est possible de ne rien comprendre au scénario de Tears of Steel, et ce au premier visionnage, à moins peut-être de ne pas regarder l'histoire, mais accorder surtout de l'intérêt aux détails techniques de l'image ?

        L'intrigue est triviale, rien n'est caché, tout est exposé devant nos yeux ébahis. Et la durée – soit-disant courte – n'a rien à voir, ça m'a même paru long pour exposer si peu (mais ce n'était pas le but premier du film, donc ça se pardonne).

        Sinon, que dire de ce chef-d'œuvre de 28 minutes du cinéma Français, lorsque ce dernier existait encore ? Pas trop compliqué à appréhender ? :p

        L'avantage, c'est que vous vous contentez de peu, et que vous pouvez revoir des dizaines de fois les mêmes films en découvrant à chaque fois des éléments pourtant évidents, ça doit être agréable quelque part d'avoir autant l'impression d'en avoir pour son argent avec si peu.

        Là où ça m'ennuie un peu par contre, c'est que c'est quelque part, vous êtes plus ou moins directement responsables de la simplification à outrance au cinéma, et la raison de sa médiocrité toujours plus crasse…

        • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 14/04/14 à 19:29.

          Désolé mais là j'ai tout donné au projet Gooseberry donc il ne me reste plus rien pour financier le cinéma crasse. :/

          Edit: Ah quoique maintenant que tu le dis je paye des impôts cette année donc du coup oui fatalement je finance le cinéma kipuképalibre. :(

          splash!

      • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Apparemment la scénariste de Sintel est l'un des deux scénaristes du projet Gooseberry.

        splash!

    • [^] # Re: Et pour le scénario ? Comment ça se passe ?

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 08/04/14 à 12:02.

      Dans cette interview, le réalisateur/scénariste explique le pitch plutôt de façon détaillée.
      S'abstenir si on veut garder la surprise pour soi. On est bien conscient que le son est pourri. Une autre interview en français devrait bientôt sortir.
      http://youtu.be/C5iQb2HHdso

  • # Gooseberry, c'est aussi un Single-board computer

    Posté par . Évalué à 3.

    Gooseberry, c'est aussi un Single-board computer (SBC).

    http://gooseberry.atspace.co.uk/

    Ceci dit, ce SBC est très naze et je préfère largement les projets comme Radxa Rock (http://radxa.com/), Cubieboard (http://cubieboard.org/) et Intel NUC (http://www.intel.fr/content/www/fr/fr/nuc/overview.html).

  • # Vive la canneberge

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Souscription démarrée, plus qu'à être patient :)

    Leur site est très joli, mais un peu fouillis, j'ai failli abandonner quand, à force de cliquer, je me suis retrouvé à promettre $1000 sans savoir comment annuler… Je vais me refaire une cure de Big Bucks Bunny pour faire passer.

    • [^] # Re: Vive la canneberge

      Posté par . Évalué à 3.

      Hum… la canneberge c'est cranberry.

      • [^] # Re: Vive la canneberge

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Rhaaa, flûteuuuu, il s'agit en effet de la groseille à maquereau, également, si l'on en croit Wikipédia, appelée croupoux, croque poux, gratte poux, ou pétasse (!). Je m'en vais réviser tous mes fruits rouges (avec travaux pratiques!).

        • [^] # Re: Vive la canneberge

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Groseille à maquereau, pétasse

          En fait ce n’est peut-être pas le scénario qui pêche, mais le scenar qui pecho !

          (je suis déjà loin)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Vive la canneberge

      Posté par . Évalué à 6.

      je me suis retrouvé à promettre $1000 sans savoir comment annuler

      Ah c'est pour ça que ça a monté aussi vite, je me disais…

      splash!

  • # Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

    Posté par . Évalué à 10.

    • Elephants Dream : 183 €/s (2006, 10min54, 120 000 €)
    • Big Buck Bunny : 251 €/s (2008, 9min56, 150 000 €)
    • Sintel : 450 €/s (2010, 14min48, 400 000 €)
    • Tears of Steel : 409 €/s (2012, 12min14, 300 000 €)
    • project gooseberry : 648 €/s (2014, 90 min, 3,5·10⁶ €)

    Le prix à la seconde a été multiplié par 3,5 entre. La dépêche ne donne aucune justification pour la tendance. Est-ce que la qualité graphique a été bien plus travaillée, est-ce qu'il y a plus de personnes payées à temps plein ?

    • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Bon alors

      • pour les deux premiers il y a eu des frais de studios qui ne sont pas comptés dans les chiffres donnés sur Wikipedia (et dans la dépêche).
      • à l'époque d'Elephants Dream, l'Institut Blender n'existait pas, donc la production s'est faite ailleurs.
      • l'Institut Blender est apparu au moment de Big Buck Bunny, et là ils ne savaient pas trop combien le film allait leur coûter et au final ils se sont rendus compte qu'ils avaient prévu un peu juste, d'autant plus qu'ils ont enchaîné sur le projet Apricot (le jeu vidéo Big Buck Bunny).
      • du coup pour Sintel et Tears of Steel ils ont revu les prévisions à la hausse. Après suivant qu'on sort un jeu vidéo ou pas, qu'on utilise de vrais acteurs/décors ou pas, ça doit jouer aussi sur le budget évidemment.

      Sur Gooseberry j'ai pas trop de détails mais déjà c'est un projet d'une toute autre envergure, il y a 12 studios impliqués, les participants sont aux 4 coins du monde, rien qu'au niveau de l'organisation c'est autre chose. Et j'imagine qu'ils ont également beaucoup plus d'ambitions sur la qualité (et pour ça c'est surtout le temps de travail par minute de film qu'il faut regarder).

      splash!

    • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Les prix d'un film d'animation 3D sont (très) élevés. Les budgets dépassent rapidement les 20 ou 30·10⁶ €.
      Par exemple:
      - ToyStory 3 -> 200M$
      - Moi, moche et méchant -> 69M$
      - Moi, moche et méchant 2 -> 76M$

      Le prix varie selon la complexité des scènes (pas tant la qualité).

      Par exemple, si dans une scène j'ai 5 personnages ou 10 personnages, la travail va du simple ou double (voir plus car il faut éviter le collisions entre perso).

      Une foule statique c'est simple à faire, une foule qui s’agite demande beaucoup de travail.

      Si le personnage sourit ou sourit ET cligne d'un oeil, le travail est le double.

      La qualité c'est principalement du calcul, on "colle" une jolie texture sur un personnage (ou décors). L'animation par contre doit être fait à la main (ou en Motion Capture) et demande du travail humain (donc salaire).

      Donc 3.5M€ pour 90min, je trouve ça très raisonnable.

    • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Il faut aussi voir la bête que Blender est devenue entre temps. Il y a presque une décennie entre Elephant Dreams et Gooseberry.

      Pour Big Buck Bunny, il y a eu une refonte des particules gérant les cheveux et les poils.
      Il y a eu la mise en place d'un système unique d'ambient occlusion approximative.
      Il y avait des décors avec pleins d'arbres et des nuages infiniment plus couteûx à gérer que dans Elephant Dreams.

      Sintel s'est fait en même temps que la réécriture quasi totale de l'interface et du système d'animation.
      Un module de fumée et de rendu des volumes a été créé de toute pièce. L'objectif était de faire des rendus en 4K.
      Et ils ont fait les premières tentatives d'Illumination globale. C'est à dire ne plus se contenter de trucs et astuces mais vraiment essayer de gérer 1 ou 2 rebonds de lumière pour éclairer la scène de façon plus réaliste.
      Alors que dans Elephant dreams, il y avait 2 personnages principaux animés. Dans Big Buck Bunny, il y en avait 5. Et dans Sintel; il y en avait pas mal de personnages secondaires et pas forcément des humanoides (dragon, tigre, poulet…).

      Tears of Steel n'a qu'un seul modèle de robot mais chacune de ses reproductions nécessite une animation propre en fonction de la scène. Et des acteurs, comme des animateurs, ça se nourrit aussi. Et ça se filme en louant un studio et du matériel(caméra, éclairage, costumes…).
      Tout le module tracking et le système de masques pour le tournage sur fond vert est né à ce moment-là. Le nouveau moteur de rendu Cycles est passé du stade de gadget à celui d'outil de production.

      Après un Sintel qui se voulait dans le semi-photoréalisme, Cycles marque le passage au photoréalisme.
      Si il n'y prête pas attention, les gens ne voient pas la diférence entre une photo et un rendu Cycles.
      La tâche que l'on demande aujourd'hui aux moteurs de rendu est simplement de recréer le parcours de milliers de photons.
      Les bécanes pour ça ne sont clairement plus les mêmes qu'en 2006.
      Et les bécanes utilisées par la blender foundation sont du haut de gamme.

      Pour Gooseberry, il y a aussi des refontes de toute la physique et le passage de plus en plus d'outils aux capacités de parralèlisation.
      C'est un outil plus vaste qui nécessite plus de développeurs qu'à l'époque.

      Un développeur, c'est aussi pas le même salaire qu'un infographiste.
      Et à chaque film, ils essayent d'y impliquer plus de développeurs.

      Si on ajoute à celà, l'inflation gloable du coût de la vie. Ce n'est pas une inflation énorme.

    • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Autant je suis d'accord sur le fait que la dépêche ne montre pas entièrement l'usage de tout cet argent, autant j'ai énormément de mal à comprendre la notion de prix à la seconde. C'est à mon sens une unité bien pragmatique pour quelque chose d'artistique…

      • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est à mon tour de ne pas comprendre la critique. La Fondation Blender joue ici le rôle d'une société de production, qui engage des fonds, recrute des personnels, etc. Certains employés sont des artistes, mais d'autres sont comptables ou balayeurs, il faut bien payer tous ces gens, et les sommes sont évidemment d'autant plus grandes que le film produit est long. Ce n'est pas moi qui ai mis une étiquette artificielle de prix sur une production artistique, c'est la fondation Blender qui a décidé de faire un travail qui dure tel temps et coute telle somme (informations présentes dans la dépêche), et je me contente de présenter ces données sous une autre forme.

        • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je vais éviter de répéter les réponses qui ont déjà été apportées plus haut, mais je vais tout de même préciser mes propos. Loin de moi l'idée de vouloir occulter la notion d'argent, on parle tout de même d'une campagne de dons. Je ne nie pas l'étiquette de prix sur une production artistique, bien au contraire.

          Ce qui me chagrine c'est la représentativité d'une telle unité qu'est le prix par seconde. Là où je pense que j'ai mal été compris en plaçant le mot pragmatisme, c'est simplement la critique de l'association du prix avec quelque chose qui est intimement lié au média en lui-même. Un court-métrage et un long-métrage sont deux manières de concevoir bien différentes et je pense que vouloir les associer en divisant tout simplement par leur différence de durée, c'est partir dans la mauvaise direction. D'ailleurs, si on suit le raisonnement, une peinture aurait un prix/seconde illimité. En voulant trop simplifier la situation, on se masque pas mal de détails. Pas mal de preuves ont été à mon sens avancées par sGendrot, zeauro et eingousef.

          • [^] # Re: Qu'est-ce qui a causé une telle inflation du prix à la seconde ?

            Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 15/04/14 à 20:32.

            Un court-métrage et un long-métrage sont deux manières de concevoir bien différentes et je pense que vouloir les associer en divisant tout simplement par leur différence de durée, c'est partir dans la mauvaise direction.

            J'ai posé une question : pourquoi une telle différence. Si ta réponse est « un court-métrage et un long-métrage sont deux manières de concevoir bien différentes » c'est déjà un début de réponse. Je ne connais pas le monde du cinéma, je ne suspectais pas cela. Si tu as des exemples particuliers pour expliciter cette différence de conception entre le court et le long métrage, je veux bien savoir aussi (j'ai posé la question pour comprendre, pas pour me plaindre de l'augmentation).

            si on suit le raisonnement, une peinture aurait un prix/seconde illimité.

            Mettons alors le prix par trame, qui fonctionne pour les images fixes et animées. Après on ne peut pas comparer directement la production d'une image fixe unique (peinture) avec un fond d'écran plus animation de personnages, qui ne donne pas le même prix moyen par trame. Mais ici je comparais des films produits par la même société avec les mêmes outils logiciels et visant le même public, donc a priori des films comparables. Une réponse qui m'a été fournie sur cette question est le nombre de personnages animés présents à l'écran a augmenté dans le temps.

  • # Et pendant ce temps...

    Posté par . Évalué à -1.

    • [^] # Re: Et pendant ce temps...

      Posté par . Évalué à 6.

      Bien sûr que si qu'il est disponible. Juste plus sur Youtube, c'est tout.

      splash!

      • [^] # Re: Et pendant ce temps...

        Posté par . Évalué à 10.

        …mais cette histoire tombe à pic pour nous rappeler qu'il est important de soutenir des œuvres culturelles qu'on peut partager ailleurs que sur les serveurs de monsieur Google (il fallait le préciser /o\).

        splash!

    • [^] # Re: Et pendant ce temps...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      n'est plus disponible != n'est plus disponible sur une plate-forme donnée pour un court laps de temps (le temps de se rendre compte de l'erreur) du fait d'un algorithme stupide.
      C'est même très très différent.

      • [^] # Re: Et pendant ce temps...

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement, je m'en était pas vraiment rendu compte :) Cela dit, Youtube doit être la plateforme ou Sintel a été le plus regardé.

    • [^] # Re: Et pendant ce temps...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Visiblement ça a fait assez de bruit pour que ça soit remis en ligne.

    • [^] # Re: Et pendant ce temps...

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, et pour une prétendue raison de copyright… Font très fort chez Sony! (TorrentFreak.com)

  • # Ça a l'air compromis.

    Posté par . Évalué à 1.

    Il ne reste que 6 jours et il manque encore beaucoup. :(

    • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui c’est bizarre, et en même temps j’ai appris trèèèèès tardivement l’initiative, ce n’est pas normal, il y a du avoir un souci de communication.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai appris pour le projet voilà quelques semaines, mais pour l'initiative de financement, seulement hier.

        Quand est-ce qu'elle a été lancée ? Il y a une dizaine de jours ? J'espère pas, parce que espérer obtenir de 3,5 millions à 6 millions en 20 jours, faut être culotté…

        • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

          Posté par . Évalué à 3.

          Quand est-ce qu'elle a été lancée ?

          Le 9 mars, c'est écrit dans la dépêche.

          splash!

          • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

            Posté par . Évalué à 1.

            Effectivement. Désolé pour l'inattention.

            Je trouve la campagne très courte, personnellement, d'autant plus que c'est pour un simple "divertissement".

            • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

              Posté par . Évalué à 4.

              Tu n'as pas l'air d'être le seul à le penser :
              http://gooseberry.blender.org/campaign-extension/

              • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Bonne nouvelle ! j’espère qu’ils vont le faire…

                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                NdM ajoutée, merci.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

              • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Cool, à l’heure où j’écris ce commentaire, il ne manque plus que 73 donateurs à trouver d’ici la fin de la journée pour étendre la campagne. :)

                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il semble que je sois le 3000ième… ou le suivant !

                  _o\ \o\ \o/ /o/ /o_

                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    _o\ \o\ \o/ /o/ /o_

                    wtf O.o

                    tu fais ta gym ?

                    splash!

                    • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je danse parce que je suis excité, le projet devient un peu plus engagé là. ;)

                      À priori, si j’ai bien compris, maintenant qu’ils ont atteint les 3000 supporters, ils ont deux plans :

                      • plan A : ils atteignent l’objectif des 500 000 € dans les 18 jours qu’ils rajoutent et ils font le long-métrage.
                      • plan B : ils n’atteignent pas l’objectif des 500 000 € et ils font un très bon court métrage.

                      Dans tous les cas ils font un nouveau film. :)

                      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                      • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 18/04/14 à 20:41.

                        Non.

                        L'objectif principal, c'est les 10 000 supporters. Les 500 000 € c'est l'argent dont ils ont besoin au moment où ils commencent à réaliser le film.

                        C'est expliqué dans l'annonce de lancement de la campagne : Pour faire un long métrage, il faut au minimum 3,5 millions d'euros.
                        Ils peuvent obtenir 1,6 millions d'euros avec leurs sponsors (divers studios, organismes publics néerlandais, l'éditeur de jeux vidéos Valve…), ça veut dire qu'il leur faut trouver 1,9 millions d'euros auprès de leur public. Minimum.

                        Pour Ton Roosendaal, on peut juste pas se pointer sur Kickstarter et demander 1,9 millions d'euros en deux mois. Ça ne marcherait pas. D'où le Blender Cloud.

                        L'idée c'est de mettre en place un mécanisme de souscriptions : 10 000 personnes vont donner 10 euros par mois pendant 18 mois. 10 * 18 * 10 000 = 1,8 millions, en comptant les ventes et les microdons à côté, ça devrait le faire.

                        En échange, on donne aux souscripteurs un accès à une archive dont le contenu grossira tous les mois au fur et à mesure de l'avancement du projet.

                        C'est serré, mais pas forcément impossible. (surtout que depuis les annonces sur Reddit, Opensource.com, BoingBoing, ça monte de plus en plus vite !)

                        Si ils n'obtiennent pas les 10 000 supporters, il y a un plan B, un plan C et même un plan D, ce sera sûrement un court métrage mais on n'en sait pas plus.

                        splash!

                        • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Exact, je voulais plutôt dire qu’avec les 500 000 € ils se lancent dans l’aventure du long métrage, je ne voulais pas dire que ces 500 000 suffisent à produire le long-métrage.

                          C’est le fait d’écrire dans l’urgence sous le coup de l’émotion qui fait que je ne suis pas très très très rigoureux. ^^

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    NdM éditée.

                    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

              Posté par . Évalué à 4.

              un simple "divertissement"

              …ou une première dans l'histoire du cinéma, enfin je suppose que ça dépend sous quel angle on voit les choses :/

              splash!

        • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C’est ce qui m’inquiète aussi, je ne comprend pas comment je n’ai pas réussi à être au courant plus tôt.

          eingousef< cite une annonce en 2011, à l’époque où même Mango était encore en projet. Il est probable que je l’ai lu à l’époque mais je ne sais plus, par contre, quand le projet s’est concrétisé, rien n’a filtré jusqu’à moi malgré mes différents flux rss qui d’habitude sont prompts à me remonter ce type d’information.

          J’ai pris connaissance de la réalité du projet le 2 avril, mais je ne sais plus par quel moyen. Ce jour là j’ai posté l’info sur la tribune de rédaction en début d’aprèm et eingousef< s’est attribué le sujet dans la soirée et hop deux jours plus tard le temps de rédiger, soumettre, modérer, la présente dépêche est sortie. eingousef< lui-même a remarqué l’urgence du compte à rebours après avoir soumis la dépêche !

          Désormais quand je recherche dans mes flux rss je trouve deux publications qui parlent de Gooseberry :

          Dans cet article Ton Roosendaal reviens sur le projet en cours et explique en quoi pour lui ce projet est important. Si l’on ne sait pas déjà ce qu’est le projet Gooseberry et qu’on est inattentif au fait que ce soit un fruit, on peut rater l’info. Ce n’est pas une annonce, je n’ai jamais lu d’annonce. Aucune annonce ne m’est parvenue, ne m’a été relayée.

          • Libre Graphics World: Libre Graphics Meeting 2014 program is made of awesome (26 février) C’est la trace la plus ancienne dans mon agrégateur, ça parle de plein de choses, de Valentina (traité ici par toi et moi, de Magic Lanterne (traité par Fred Dewitt), de la ferme de rendu Afanasa et du logiciel de développement photographique darktable, et donc annonce une conférence sur GooseBerry au LGM 2014… Bref, une information noyée au milieu du reste, avec un titre d’article qui ne laisse rien deviner… Je n’a pas lu cet article, et si je l’avais survolé, j’aurai peut-être raté l’information.

          Tout ça me fait dire qu’il y a eu un vrai dysfonctionnement dans l’annonce de l’événement. Par exemple l’annonce officielle semble être celle du projet Blender Cloud, ce site est nouveau, je n’y suis pas encore abonné. Je ne peux donc pas recevoir l’annonce…

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

            Posté par . Évalué à 4.

            eingousef< lui-même a remarqué l’urgence du compte à rebours après avoir soumis la dépêche !

            Ah non j'ai remarqué bien avant. En fait j'ai appris le truc début mars, totalement par hasard, en allant sur la page d'accueil de blender.org. Déjà à ce moment-là 45 jours ça me paraissait court.

            J'ai commencé par pas trop y croire, mais Ton Roosendaal avait l'air plutôt confiant alors je me suis dit "je vais voir comment ça évolue". Puis comme ça montait très lentement je me suis dit "laisse tomber ça sert à rien de donner ils vont se planter". Puis au bout de quelques jours le projet a commencé à accepter les paiements par carte bleue et de nouvelles options de paiement/cadeaux sont apparues, et là ça a commencé à décoller. Je me suis dit "ils ont une chance", alors j'ai j'ai donné tout ce que je pouvais (il ne me reste plus rien pour ReactOS /o). J'ai pris des notes au cas où je devais en parler, je croyais que tout le monde était déjà au courant et j'avais pas vraiment l'intention de faire une dépêche au début (ma première dépêche, toussa, en plus dans l'urgence…).
            Puis je t'ai vu mettre le lien sur la tribune de rédac' et là ça a fait splash tilt : "Merde personne n'est au courant en fait O_o - - - > zou, dépêche". Enfin grosso-merdo j'ai fait un copier-coller de mes notes.

            Si j'avais sû je me serais décidé à faire une dépêche plus tôt.

            splash!

            • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ah non j'ai remarqué bien avant. En fait j'ai appris le truc début mars, totalement par hasard, en allant sur la page d'accueil de blender.org. Déjà à ce moment-là 45 jours ça me paraissait court.

              Ah OK, j’avais cru que ta découverte était plus récente, notamment quand tu remarquais après soumission que tu aurais du soumettre la dépêche en urgent parce qu’il ne restait plus que 15 jours. ^^

              J'ai pris des notes au cas où je devais en parler, je croyais que tout le monde était déjà au courant […] Puis je t'ai vu mettre le lien sur la tribune de rédac' et là ça a fait splash tilt : "Merde personne n'est au courant en fait O_o - - - > zou, dépêche". Enfin grosso-merdo j'ai fait un copier-coller de mes notes.

              Ah ok. En effet quand j’ai posté le lien je découvrais complètement le projet, je n’avais même pas vu qu’il ne restait que 15 jours. D’habitude je découvre les projets Blender Open Movie bien à l’avance, lorsque tout le monde buzz, ce qui fait qu’il reste toujours beaucoup de temps puisque je découvre toujours à temps… et là naïvement j’ai cru que ça commençait à peine puisque je découvrais seulement le projet. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’un tel projet puisse se lancer sans que ça ne remonte dans mon agrégateur (et je ne le comprends toujours pas).

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Ça a l'air compromis.

                Posté par . Évalué à 3.

                Ah OK, j’avais cru que ta découverte était plus récente, notamment quand tu remarquais après soumission que tu aurais du soumettre la dépêche en urgent parce qu’il ne restait plus que 15 jours. ^

                Ben j'avais vu le bouton "urgent" mais je savais pas ce que ça impliquait, quand est-ce qu'on pouvait/devait l'utiliser, quel était le temps de réponse habituel des modérateurs, est-ce que j'ai le droit de tirer sur la sonnette d'alarme, tout ça. Je découvrais l'espace de rédaction, alors j'ai pas osé.

                D’habitude je découvre les projets Blender Open Movie bien à l’avance, lorsque tout le monde buzz, ce qui fait qu’il reste toujours beaucoup de temps puisque je découvre toujours à temps…

                J'ai l'impression que Ton Roosendaal a surtout prévenu les sites de fans de Blender, comme cgcookie, blendernation, blenderartists… J'ai pas vu beaucoup de com dans la communauté du logiciel libre, à part LWN qui en a parlé le 14 mars, les autres sites n'ont relayé l'info que très tard. Même dans Wikinews je n'ai rien vu passer (pourtant Jimmy Wales est un grand supporter de ce projet !).

                splash!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.