Mise en demeure, suite et fin

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
95
25
oct.
2013
LinuxFr.org

Le 31 mai dernier, pour la première fois dans l'histoire du site et de l'association LinuxFr, nous avions reçu une mise en demeure d'un cabinet d'avocats agissant pour le compte d'une entreprise s'estimant « discréditée » par un commentaire sur une entrée de forum qu'elle avait elle-même créée.

Le lendemain, le PDG de la société présentait ses excuses sur le site sous la forme d'une dépêche.

Constatant que « la forme n'y était pas », et estimant que les principes essentiels définis le Règlement Intérieur du Barreau de Paris n'avaient pas été respectés, nous avions alors effectué un signalement au Barreau. Avec le même but pédagogique que précédemment, et de transparence et de suivi de l'histoire vis-à-vis de notre lectorat, nous publions ici notre lettre et la réponse reçue (anonymisées).

NdM : nous vous demandons bien évidemment de garder un ton aussi respectueux dans vos commentaires.

Sommaire

Version image de la lettre de signalement

Lettre de signalement à l'ordre des avocats

Version texte (partiel) de la lettre de signalement

(…)
Nous pensons qu'effectivement « la forme n'y était pas », et que les deux avocats qui ont rédigé et signé cette mise en demeure ont manqué aux principes essentiels définis à l'article 1.3 du Règlement Intérieur du Barreau de Paris, ainsi qu’à l'article 8.2 relatif aux rapports avec la partie adverse. Me F H, avocat associé, auteur indiqué de la mise en demeure, et Me J C de D, avocate, signataire « pour ordre » de la lettre ont fait le choix :

  • de n'avoir préalablement cherché à entrer en contact ni avec le directeur de publication ni avec les bénévoles de l'association LinuxFr.org ou du site web, par voie électronique ou postale ;
  • d'entrer en matière par une mise en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR) ;
  • de tenter d'imposer des délais particulièrement courts de 48h à compter de la réception d'une lettre du 23 mai 2013, pour une annonce datant du 20 mars 2013 et un commentaire datant du 21 mars 2013 ;
  • de tenter une pression psychologique sur notre directeur de publication en le menaçant des peines prévues à l'article 6.III.1 alors même que nos mentions légales étaient déjà en place depuis février 2011, stipulant notre directeur de publication et notre statut de service de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l'article 6.III.2 ;
  • d'essayer d'obtenir, via des arguments d'autorité, un paiement préalable à toute décision de justice, avec le but avoué de couvrir leur propre rémunération.

Nous estimons que ces deux avocats ont manqué d’humanité, honneur, délicatesse et modération, principes essentiels définis à l'article 1.3 du Règlement Intérieur du Barreau de Paris ; en outre, en utilisant la présentation déloyale des faits et la menace, ils ont selon nous manqué à l'article 8.2 dudit Règlement.

La lettre de mise en demeure reçue par le directeur de publication de LinuxFr.org laisse à penser d'après son style alternant « mon client »/« ma cliente » qu'il s'agit d'une lettre type. Ajoutons à ceci que Me C de D, ayant prêté serment le 21 mars 2013 soit le jour du commentaire prétendu dénigrant, n'en était pas à son premier envoi de lettre de mise en demeure pour le compte du même client : au moins une autre personne morale ou physique a été mise en demeure, d'après un commentaire publié sur le site CommentCaMarche.net (cf pièce jointe n°6). Même leur client (ou leur cliente) semble le penser, comme le montre cet extrait d'un article du rédacteur en chef Marc Rees du journal en ligne PC INpact du 31 mai 2013 : « Pour la question des 1500 euros, rétropédalage complet : Richard Volodarski [responsable marketing opérationnel de la société Linkeo] "regrette cette partie". "Les process sont faits par un cabinet externe, nous ne les maîtrisons pas forcément" estime-t-il, avant de suggérer : "je pense que c’est un courrier type" du cabinet. Cabinet dont nous attendons un retour, en vain pour l'instant. » (cf pièce jointe n°7)

À ce jour, malgré la visibilité médiatique de cette affaire et les excuses publiques de leur client, nous attendons toujours nous aussi une quelconque réaction ou un retour du cabinet C V S.

Maîtres C de D et H nous indiquant agir « dans le respect de [leurs] règles déontologiques », nous avons l'honneur de vous demander de bien vouloir statuer qu'il s'agisse bien des règles déontologiques en vigueur des avocats ayant prêté serment et étant inscrits au Barreau de Paris. Nous vous remercions de bien vouloir nous tenir informés des suites que vous donnerez à notre signalement.
(…)

Version image de la réponse de l'ordre des avocats de Paris

Réponse de l'ordre des avocats de Paris

Version texte de la réponse de l'ordre des avocats de Paris

Ordre des avocats de Paris
Pôle de la déontologie et de la discipline
Service de la Déontologie

Monsieur Nicolas VERITE
Association LinuxFr
154 RUE DE PICPUS
75012 PARIS

Paris, le 8 octobre 2013

Objet : H F, C de D J / ASSOCIATTION LINUX (M Verité) (sic)
Aff : Association LinuxFr c/Sté Linkeo
Réf. : XXXXXXXX

Monsieur,

La Commission de Déontologie chargée du respect du contradictoire et des procédures a pris connaissance de votre réclamation formulée le 2 juillet dernier à l'encontre de Maître F H.

Je tiens à vous indiquer qu'il a été procédé à l'instruction de ce dossier après avoir recueilli les observations de Maître H.

La Commission lui a donné les suites qu'elle estime les plus appropriées mais ne peut pas vous faire part de l'avis rendu, tout différend déontologique devant demeurer confidentiel, conformément à nos règles.

Néanmoins, elle se tient à la disposition de votre conseil si ce dernier souhaite être informé de la teneur de l'avis.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes salutations distinguées.

V O
Membre du Conseil de l'Ordre
Secrétaire de la Commission en charge du Respect du Contradictoire et des Procédures

Points notables

  • Le site de statistiques Alexa indique que la seconde source de visites sur le cabinet d'avocats est la dépêche sur la mise en demeure ;
  • Le site de statistiques Webstatlogr suggère que les rares occurrences sur Twitter concernant le cabinet d'avocats sont liées à notre affaire ;
  • Au 15 octobre 2013, 111 cabinets d'avocats ont signé la « Charte des bonnes pratiques de la collaboration », pas celui de la mise en demeure ;
  • Le site du barreau de Paris ne donne pas grande info sur la commission de déontologie, quasiment tout nécessitant un identifiant et un mot de passe. J'ai demandé un compte le 13 octobre, reçu des identifiants, mais depuis le « compte est en cours de validation » ;
  • La FAQ de la commission de déontologie renvoie sur divers liens, chacun comportant une redirection côté client (bref il suffit d'appuyer sur Échap pour éviter d'arriver sur une page de saisie d'identifiant/mot de passe et avoir accès à l'info désirée). Mais on n'apprend pas grand chose d'utile ;
  • À priori si on avait un conseil (un avocat donc), il ne pourrait pas nous donner les infos et on ne pourrait pas les publier sans le mettre en difficulté. Nous allons donc en rester là ;
  • Apparemment la commission de déontologie n'a pas remonté le cas à une commission disciplinaire, donc il n'y aura rien de plus de visible (pour donner des exemples voir page 8 du Bulletin n°26 du barreau où « l'autorité de poursuites a engagé des poursuites à l'encontre de 11 confrères »).
  • Sur un autre sujet que le nôtre mais malgré tout intéressant, lire cet article :

« La commission de déontologie du barreau de Paris est une structure dépourvue de légitimité
Cour d'appel de Paris, pôle 2 chambre 1, aud. sol., 8 déc. 2011, n° 11/05268.
(…)
Ne riez pas : le service de déontologie du barreau de Paris est un "service certifié ISO 9001 par Bureau Veritas Certification".
 »

  • # Lien brisé

    Posté par . Évalué à 5.

    Le lien vers la charte des bonnes pratiques est brisé.
    Au moment où je lis la dépêche, le lien correct semble être :

    http://www.lebulletin.fr/fiches-pratiques/sous-menu-test/1757-2013-29-charte-des-bonnes-pratiques-de-la-collaboration

    … mais vu la façon dont il est construit, il y a des chances pour qu'il devienne à son tour caduque sous peu.

    • [^] # Re: Lien brisé

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le Bulletin est à parution hebdomadaire sauf l'été, au format PDF. Et chacun des articles est publié sous forme d'une page web, dont l'URL n'est valide que jusqu'au prochain numéro (oui c'est un peu pénible).

  • # Commission de déontologie...

    Posté par . Évalué à 10.

    Ah ouais, je vois, cette commission de déontologie, ça a l'air d'être le même genre que l'ordre des médecins…

    Je comprends quelque part qu'avec le poids de l'histoire, les corporations créent des organismes crapuleux chargés dans une opacité totale de valider les mauvaises pratiques de la profession. Ce que je ne comprends pas, c'est comment dans le tas il n'existe pas quelques membres honnêtes desdites professions pour dénoncer cette mascarade. Est-ce que la pression est telle qu'ils se sentiraient eux-mêmes menacés par la commission?

    • [^] # Re: Commission de déontologie...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 26/10/13 à 23:00.

      On peut lire sur lextimes.fr un article consacré au Barreau de Paris :

      La commission de déontologie du barreau de Paris est une structure dépourvue de légitimité.
      Cour d'appel de Paris, pôle 2 chambre 1, aud. sol., 8 déc. 2011, n° 11/05268.

      Ce ne serait donc qu'un écran de fumée destiné à cacher des pratiques honteuses ou inavouables ?

      • [^] # Re: Commission de déontologie...

        Posté par . Évalué à -10.

        Non. Juste non.

        • [^] # Re: Commission de déontologie...

          Posté par . Évalué à 2.

          pourquoi?

          • [^] # Re: Commission de déontologie...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Ce type d'organisation ne s'occupe que de ce qui est en dehors de la loi (sinon on utiliserait la justice d’État pour traiter l'affaire) mais permet d'analyser et sanctionner ce qui serait une violation d'un code de bonne conduite de la profession.

            Chaque branche professionnelle a ses codes de fonctionnement, ses règles officielles et officieuses dont la plupart n'a aucune base légale. Cependant le respect de ces principes permet de donner une bonne image à la profession.

            C'est pour ça que ce type d'organismes centrés sur une profession et utilisant ses pairs ne défendent pas l'indéfendable. Il n'est pas dans leur intérêt que la profession ait des individus incompétents ou avec une image désastreuse.

            • [^] # Re: Commission de déontologie...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je me suis toujours demandé si ce type de conseil de l'ordre (répandu d'autres professions) n'avait pas pour but de créer un organe soit-disant déontologique et régulateur, visible de l'extérieur, afin d'éviter justement qu'un cadre juridique strict ne soit instauré pour contrôler les abus de ces professions.

              Petit jeu: ceux que j'ai trouvé: conseil de l'ordre des avocats (le plus vieux), des pharmaciens, des kinés, des médecins, des archis, des sages-femmes, des experts comptables, des vétérinaires, des dentistes et des infirmiers. Vous en connaissez d'autres?

              • [^] # Re: Commission de déontologie...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_professionnel
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Ordre_professionnel_en_France

                Apparemment tu peux ajouter pour la France un « Conseil national des activités privées de sécurité », un « Ordre des géomètres-experts », un « Ordre national des pédicures-podologues » (y a aussi Suisse, Belgique et autres sur Wikipedia, avec d'autres métiers).

              • [^] # Re: Commission de déontologie...

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Je me suis toujours demandé si ce type de conseil de l'ordre (répandu d'autres professions) n'avait pas pour but de créer un organe soit-disant déontologique et régulateur, visible de l'extérieur, afin d'éviter justement qu'un cadre juridique strict ne soit instauré pour contrôler les abus de ces professions.

                Si un professionnel abuse de sa position en dehors du cadre de la loi, tu poursuis en justice et ça fonctionnera. Un ordre professionnel ne peut soustraire à la juridiction d'État.
                Cependant, si c'est dans le cadre de la loi mais que ça parait déplacé, là l'ordre professionnel entre en jeu pour régler le conflit. Et si tu penses qu'il faudrait codifier cela dans la loi tu peux le demander au législateur de le faire.

                Un ordre professionnel ne sert pas qu'à gérer les conflits avec les clients ou patients. Ça sert aussi à :
                * Mutualiser des fonds pour réparer des préjudices (chaque professionnel cotise une somme forfaitaire pour réparer financièrement les conneries de toute la profession).
                * Faire des analyses sur la profession et son évolution, comme l'influence d'une loi sur une profession donnée qui devra s'adapter ou de manière plus générale sur les recommandations à suivre pour évoluer avec la société (mœurs, droit, économique, autres).
                * Fixer les règles internes à la profession pour avoir une bonne image globale.
                * Quelques autres trucs

                L'aspect judiciaire d'un ordre professionnel n'est qu'une facette de ses compétences. toutes n'ont pas les mêmes mais leur rôle est très important et intéressant.

  • # ISO 9001

    Posté par . Évalué à 10.

    Ne riez pas : le service de déontologie du barreau de Paris est un "service certifié ISO 9001 par Bureau Veritas Certification". »

    ISO 9001 ca veut tout dire et rien dire.

    Vu que tu peux faire valider n'importe quel processus par ISO 9001, ca dit juste que si tu valides un processus de merde, tu es capable de reproduire la meme merde de maniere repetee et consistante au gramme pres. C'est donc une merde de qualite!

  • # Si je comprends bien...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est curieux, j'aurais dit aussi que demander du pognon d'entrée de jeu comme ça avec menaces à l'appui, ça devrait presque être sanctionné pénalement (ça ressemble beaucoup à une tentative de racket quelque part!).

    Vous vous avez eu un sacré sang-froid, mais je pense que beaucoup de monde aurait payé d'abord et tenté de récupérer l'argent plus tard s'il s'avère que son paiement était injustifié. Je n'ose imaginer à quelle fréquence ça arrive, et j'imagine qu'ils ont un certain arsenal pour décourager toute tentative de recouvrement.

    Il faut faire quoi pour que la Commission décide de poursuivre? Casser la gueule d'un client? L'escroquer copieusement?

    Et puis je ne comprends pas très bien non plus pourquoi ils demandent que vous leur envoyiez votre "conseil" au lieu de vous informer directement. Tant qu'il est clair que vous n'êtes pas autorisés à diffuser la réponse, qu'est-ce que ça peut faire?
    Ils préféreraient quelqu'un avec qui négocier avant de donner des infos?

    Tout ça me donne une bien piètre image de notre système…

    • [^] # Re: Si je comprends bien...

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 25/10/13 à 18:57.

      Salut,

      C'est un petit peu la "norme" dans se genre de "petit litige" où il est plus facile de montrer les dents d'entrée pour essayer d'obtenir rapidement un résultat que de rentrer vraiment dans une procédure plus sérieuse.

      J'ai l'impression que cette histoire a été traité avec pas mal de légèreté et que le cabinet d'avocat n'a simplement pas joué son rôle de conseil par une forme de méconnaissance de l’environnement Internet.

      Après je crois qu'il ne faut pas non plus s'étonner qu'il n'est pas de beaucoup plus de remous, la faute si elle existe n'est pas non plus extra-ordinaire.

      Je trouve que LinuxFR a parfaitement réagi, sans se laisser faire et est allé au bout de la démarche en prouvant simplement qu'eux aussi était capable de faire un courrier en y incluant des références juridiques. Je trouve que la réponse est proportionné et suffisante.

      Il faut voir le "bad buzz" autour de cette histoire que se soit pour Linkeo et pour le cabinet d'avocats comme une forme de réparation.

      Pour moi LinuxFR peut sortir la tête haute de cette histoire (ce qui n'est pas le cas des autres protagonistes). J'espère simplement que ça puisse d'un coté servir de leçon à certaines sociétés et certains avocats un peu trop zélés ainsi que à d'autres sites ou assoc qui pourraient se retrouver dans se genre de situation.

    • [^] # Re: Si je comprends bien...

      Posté par . Évalué à 10.

      Vu que le commission ne fera rien, pourquoi ne pas porter plainte pour escroquerie ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Si je comprends bien...

        Posté par . Évalué à 9.

        Qui finance les frais d'avocat pour la plainte ?

      • [^] # Re: Si je comprends bien...

        Posté par . Évalué à 10.

        Qui te dit qu'elle ne fera rien/n'a rien fait ?

        Le barreau a probablement convoqué l'avocate en question pour un avertissement mais ne souhaite pas en faire publicité, considérant que ça relève de la cuisine interne de leur organisation (ça consisterait à cramer une avocate qui a fait une erreur de débutant, ce serait disproportionné).

        Attention, ne pas communiquer ne veux pas dire que rien ne s'est passé. De plus, le monde des avocats est un petit monde, plus encore lorsqu'on a attiré l'attention du barreau. Ces gens là prennent très au sérieux les manques à la déontologie, tu peux être certain que ça aura des conséquences sur les personnes citées.

        En attendant, Linkeo a corrigé son problème de charset… :)

        • [^] # Re: Si je comprends bien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Le barreau a probablement convoqué l'avocate en question

          C'est plus probablement l'avocat associé, Me F H, qui a pu être convoqué par le barreau que l'avocate, Me C de D J. En tout cas, la réponse du barreau semble indiquer qu'ils n'ont retenu que nos griefs envers lui :

          La Commission de Déontologie chargée du respect du contradictoire et des procédures a pris connaissance de votre réclamation formulée le 2 juillet dernier à l'encontre de Maître F H.

    • [^] # Re: Si je comprends bien...

      Posté par . Évalué à 4.

      pourquoi ils demandent que vous leur envoyiez votre "conseil" au lieu de vous informer directement.

      De la même façon que tu as le droit de consulter ton dossier médical conservé dans un hôpital, mais seulement par l'intermédiaire de ton médecin. Je ne dis pas que c'est bien, mais ce sont les règles habituelles pour les professions règlementées.

      • [^] # Re: Si je comprends bien...

        Posté par . Évalué à 2.

        Bonjour,
        pour consulter son dossier, ou en demander une copie, il n'est absolument plus obligatoire de passer par son médecin depuis la loi du 4 mars 2002.

  • # Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

    Posté par . Évalué à 10.

    Donc si j'ai bien compris, quand on est avocat on peut pratiquer l'extorsion et le racket en bande organisée, tout ce qu'on risque c'est de recevoir une tape sur l'épaule par ses copains surveillants, sachant que de toute façon ceux-ci n'ont aucun pouvoir réel et que ce qu'ils diront (en admettant qu'ils disent quelque chose) restera secret ?

    Et si éventuellement la victime veut aller plus loin, il faudra déjà qu'elle lache quelques liasses de billets verts à un autre copain avocat, qui éventuellement pourra savoir ce qui s'est dit mais ne pourra pas le répêter ?

    C'est moi ou bien on est pas prêts d'être débarrassés de ce genre d'escroc ?

    • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

      Posté par . Évalué à 10.

      Je propose d'imaginer le parallèle avec un ordre du même genre des informaticiens …

      • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

        Posté par . Évalué à 7.

        En tant que développeur de profession passionné par l’administration système sur mon temps libre, ne me lance pas là dessus…

        Oui, la majorité des assembleurs, programmeurs, administrateurs systèmes/réseaux sont des escrocs.

        Combien de fois, j'ai vu des assembleurs facturer 150 € de main d'œuvre juste pour remplacer un disque dur.
        Combien de fois, j'ai vu des programmeurs coder avec les pieds, et dire « ah mais ça c'est l'informatique, ya des bugs. »
        Combien y a-t-il d'administrateur système qui ne font qu'installer VM-Ware et Windows Server, et ils demandent à la hiérarchie d’acheter le support VMWare et Microsoft, comme ça dès qu'ils ont un problème ils n'ont qu'à appeler le support…

        Mais bon, j'ai pas l'impression que ce ne soit que l'informatique, j'ai un ami dans la mécanique, et ça semblerai être la même chose aussi.

        Ruby est le résultat d'un gamin qui apprend le Java, puis jette un œil à Perl et se dis « je peux le réparer! »

        • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

          Posté par . Évalué à 10.

          Petite nuance: les avocats viennent te menacer sans que tu leur ait rien demander.
          Alors que les professions que tu cites, c'est toi qui va a eux, pas le contraire.

          Tu peux aussi changer ton disque dur toi meme.

          Le type qui vient te le changer, Ca va facile lui prendre une heure.
          Comme un plombier, il ne faut pas oublier que:
          1: il doit venir (c'est pas gratuit)
          2: il doit avoir le materiel en stock de preference (immobilisation d'argent)
          3: il doit te faire payer le fait que vu que t'es potentiellent dans un bled, il pourra pas caser d'autres rendez vous immediatement apres toi.

          C'est comme quand tu prends un cafe au cafe du coin. Ce que tu payes, c'est pas le cafe…

          • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

            Posté par . Évalué à -4.

            Tu peux aussi changer ton disque dur toi même.

            Rassure toi, je change mon disque dur moi même.

            Mais quand je vois une famille de la classe moyenne aller chez l'assembleur parceque le disque dur est mort et l'assembleur lui facture 150 € de main d'œuvre en plus du disque dur de mauvaise qualité aux prix de revente à Carrefour, ça me dégoute.

            Quand je vais au restaurant, je paye 12 € pour le menu du jour : Entrée + Plat + Fromage ou Dessert. Ça inclus la bouffe, le salaire du cuisinier et le salaire de la serveuse. On est loin des 150 € juste pour le salaire de la serveuse.

            Ruby est le résultat d'un gamin qui apprend le Java, puis jette un œil à Perl et se dis « je peux le réparer! »

            • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Il te reste donc à faire dépanneur info et tu vas être riche, 10x au moins le SMIC vas-y à fond!
              A moins que ce ne soit pas si évident que tu le laisses supposer…
              Genre je connais plus de monde qui va plus souvent au resto que chez l'assembleur info (oui, le nombre de clients ça compte).

            • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

              Posté par . Évalué à 3.

              Sauf que ton restaurateur, il sert de 50 à 150 couverts par midi, que le service est largement multitâche (1 serveur pour 40 clients), ce qui n'est pas le cas d'un réparateur de pc

              • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Manque de précisions:

                • changer un disque ok
                • à ce prix c'est surement sans réinstallation de l'os
                • je parle même pas d'une récupération de données

                Système - Réseau - Sécurité Open Source

                • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Ce n'est pas parce que c'est simple pour toi, que cela l'est pour tout le monde.

                  Personne n'est obligé d'aller voir quelqu'un pour remplacer un disque dur dans son ordinateur… et à priori, ils savent combien cela va leur coûter. Les prix sont libres, non?

                  Remplacer le disque dur alors que c'est uniquement la nappe IDE/sata qui s'est légèrement déplacée, cela pourrait être plus facilement considéré comme une escroquerie.

                  Et si lors de l'opération, l'ordinateur n'est plus en état de fonctionnement parce que la carte mère est ancienne, et qu'elle n'a pas supporté le déplacement, qui va avoir des ennuis? Le commerçant. Le prix comprends aussi ce genre de cas.

                  A+

                  • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Dans Ce Fil De Discussion (ITT) : Des informaticiens se plaignent que les avocats soient des escrocs. Mais quand on leur dis que les informaticiens le sont aussi, ils partent au quart de tour à coups de moinssage et plussage pour défendre les informaticiens.

                    Ruby est le résultat d'un gamin qui apprend le Java, puis jette un œil à Perl et se dis « je peux le réparer! »

                    • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      L'Ordre des Avocats, c'est entre Avocats.

                      Concernant notre affaire, c'est au représentant de LinuxFR, (Benoît Sibaud), de porter plainte pour escroquerie, au pénal, rien à voir avec l'ordre des Avocats.

                      Tant qu'un juge n'aura pas jugé, on ne peux pas dire que quelqu'un est un escroc publiquement, c'est diffamatoire. (n'est ce pas?)

                      Chacun son rôle.

                      Bonne journée
                      G

                      • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Même après qu'une personne soit condamnée pour escroquerie, on ne doit pas la qualifier d'escroc car cela lui porte atteinte. On n'a pas à « enfoncer » la personne.
                        Pareil pour un politicien qui détourne des fonds, un militaire qui viole, torture, puis tue les appelés, etc.

                        Ça ne me semble pas illogique pour le quidam moyen. En revanche pour une personne qui dirige une ville ou une entreprise, à voir.

                    • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Dans ce fil de discussion ce sont les avocats qui viennent a toi en te menacant de t'emmerder sauf si tu payes..
                      Elles sont ou les menaces des informaticiens dans ton exemple…
                      On attend toujours…

          • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Petite nuance: les avocats viennent te menacer sans que tu leur ait rien demander.

            Une autre nuance serait que les 150E pour changer de disque dur représente une somme plus ou moins basé sur l'offre et la demande de tout un tas d'acteurs différents depuis la matière première au service final concernant la pose de l'engin. Là où les 1500E demandé par tel ou tel avocat se fait dans le flou total… Pourquoi pas 100E ? Pourquoi pas 235.000E ? Pour quoi pas 3 mois de prison ? Que représente cette somme ? Y a-t-il des justificatifs ?

        • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

          Posté par . Évalué à 5.

          Tu mélanges deux concepts :
          - être un escroc
          - être incompétent

        • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

          Posté par . Évalué à 6.

          Combien de fois, j'ai vu des assembleurs facturer 150 € de main d'œuvre juste pour remplacer un disque dur.

          Tu mélanges tout, la facturation c'est libre. Personne ne se voit mettre un flingue sur la tempe avec l'obligation d'aller chez cet assembleur.

          De l'escroquerie, c'est si l'assembleur te dit que tu dois remplacer tout ou partie de ton pc car celui-ci est lent alors qu'il s'agit d'une mauvaise configuration ou d'un dysfonctionnement de l'OS ou des applis (virus, pourritisation de l'installe à coup de bloatwares, etc…).

          • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

            Posté par . Évalué à 2.

            De l'escroquerie, c'est si l'assembleur te dit que tu dois remplacer tout ou partie de ton pc car celui-ci est lent alors qu'il s'agit d'une mauvaise configuration ou d'un dysfonctionnement de l'OS ou des applis (virus, pourritisation de l'installe à coup de bloatwares, etc…).

            Alors suffit de changer de compilateur. Problème résolu.

    • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

      Posté par . Évalué à 10.

      quand on est avocat on peut pratiquer l'extorsion et le racket en bande organisée, tout ce qu'on risque c'est de recevoir une tape sur l'épaule par ses copains surveillants,

      Si les faits relèvent du code pénal tu peux porter plainte ou dénoncer les faits au procureur, comme pour tout délit que tu constates. Une simple recherche "avocat condamné" (avec les guillemets) donne des milliers de résultats dans un moteur de recherche (et des millions sans les guillemets), ce qui montre bien que la justice réprime aussi les délits commis par des avocats.

      L'ordre n'est pas là pour juger les faits d'extorsion ou de racket, mais les choses « qui ne se font pas » d'après les règles de la profession. Un autre commentateur fait le parallèle avec l'informatique ; un éventuel Ordre des informaticiens pourrait traiter du cas d'un administrateur qui pour passer le temps lit les mails échangés entre ses collègues. Tant que ces mails peuvent être identifiés comme professionnels, c'est à peu près légal, mais c'est juste que « ça ne se fait pas » de lire les mails des gens sans demander, même les mails professionnels.

      • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est là que j'ai un peu de mal.
        Demander de l'argent sous menace en essayant de se parer du pouvoir de la justice de son côté pour faire plier l'autre partie, je pense qu'il n'est pas trop difficile d'admettre que effectivement, ça ne se fait pas. Enfin c'est ce que je pense en tant que victime potentiel de la pratique, vu que je ne m'y connais pas en droit.

        Mais vu la manière dont tu présentes les choses, on peut parfaitement se retrouver dans des situations où l'avocat a agit de façon illégale, mais l'Ordre ne trouve pas que ce soit à l'encontre de leur déontologie.
        Et ça, ça nous laisse deux options:
        -soit les lois sont stupides et un avocat de bonne foi et sans intention malveillante peut se retrouver dans l'illégalité
        -soit les lois sont censées et la déontologie de l'Ordre est très hum… je n'ai pas de mot poli…

        • [^] # Re: Corporatisme et lavage de linge sale en famille...

          Posté par . Évalué à 4.

          on peut parfaitement se retrouver dans des situations où l'avocat a agit de façon illégale, mais l'Ordre ne trouve pas que ce soit à l'encontre de leur déontologie.

          Le code de déontologie comporte des règles spécifiques, pas le double de tous les articles du Code pénal. La violation du secret professionnel est prévu par le code pénal et par le code de déontologie des avocats, mais par exemple le meurtre n'est pas dans le code de déontologie des architectes, alors qu'il l'est dans le code des médecins (puisque c'est particulièrement pertinent dans leur cas). Même quand une règle figure dans les deux codes, les deux décisions pourraient être différentes, de la même façon que des tribunaux différents rendent parfois des décisions différentes sur des cas pourtant similaires, ou que les Cours d'appel renversent parfois des condamnations.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 5.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Démarche interessante

      Posté par . Évalué à 10.

      Maintenant, qu'en conclure ?

      Je ne sais pas si linuxfr et les contribruiteurs pourront en conclure quelque chose, mais il serait bon que les prochains marioles qui se pointent avec un charset mal foutu et des menaces tirent les (bonnes) conclusions avant de se tirer une balle dans le pied.

      C'est surtout eux qui ont à y gagner  ;-)

    • [^] # Re: Démarche interessante

      Posté par . Évalué à 10.

      En tous cas, merci pour le suivis, ce genre de démarche est toujours utile. J'ai appris des choses sur le fonctionnement de notre ecosystème judiciaire, même si elles ne m'enchantent pas.

      C'est quoi cette manie d'écosystématiquement préfixer « système » par « éco » ?

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Démarche interessante

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Peut-être simplement pour affaiblir le sens du « notre » qui précède et signifier une rupture avec ce système, souligner la divergence entre le citoyen lambda et un système judiciaire hermétique et apparemment soumis à des lois internes biens différentes de celles qui gouvernent le reste de notre environnement. C'est du moins ainsi que j'interpréterai ce préfixe « maison » devant système ; comme indiquant que le système judiciaire s'est constitué en une famille à part où le linge sale ce lave à l'abri des regards profanes.

  • # THIS . IS . LINUX . F . R

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Objet : H F, C de D J / ASSOCIATTION LINUX (M Verité) (sic)

    Après LinuxRf, DLFP devient tout simplement « Linux » \o/.

    Sans parler de l'associattention…

  • # Moi pas comprendre...

    Posté par . Évalué à 2.

    La Commission lui a donné les suites qu'elle estime les plus appropriées mais ne peut pas vous faire part de l'avis rendu, tout différend déontologique devant demeurer confidentiel, conformément à nos règles.
    Néanmoins, elle se tient à la disposition de votre conseil si ce dernier souhaite être informé de la teneur de l'avis.

    J'ai un peu de mal à comprendre ces deux phrases. La première dit, en gros, en a pris en compte votre requête, mais nous ne pouvons vous dire comment nous avons agis. La seconde dit justement le contraire, mais que la demande doit être explicite. Ou alors j'ai raté quelque chose ?

    • [^] # Re: Moi pas comprendre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je crois que "votre conseil" est a comprendre comme étant "votre avocat".

      • [^] # Re: Moi pas comprendre...

        Posté par . Évalué à 2.

        Ah oui, dans ce cas, cela prends son sens… Je comprenais conseil comme un regroupement de personnes représentant LinuxFR dans cette histoire. Donc forcément, j'étais à côté de la plaque :)

      • [^] # Re: Moi pas comprendre...

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pas beaucoup plus clair. Ça veut dire que l'avocat de LinuxFr peut demander la teneur de l'avis, mais peut-il en informer LinuxFr ? Et si oui, pourquoi ne pas pouvoir demander directement ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Moi pas comprendre...

          Posté par . Évalué à 4.

          (J'ai répondu un peu plus haut,) c'est la même chose que pour consulter un dossier médical : la demande doit être faite par ton médecin. Ensuite, comme mentionné dans la dépêche, même si l'association obtient les informations, elle ne pourrait pas les publier sur le site, alors que ce serait pourtant le seul intérêt de faire la demande. Tu peux faire un parallèle avec les impôts ; tu as le droit de consulter la déclaration de revenus de n'importe quel contribuable domicilié dans ta commune, mais tu as l'interdiction de publier les informations que tu obtiendrais de cette façon.

          • [^] # Re: Moi pas comprendre...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Tu peux faire un parallèle avec les impôts ; tu as le droit de consulter la déclaration de revenus de n'importe quel contribuable domicilié dans ta commune

            What? C'est vrai ça?

            • [^] # Re: Moi pas comprendre...

              Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 26/10/13 à 13:54.

              C'est un peu simplifié par "consulter la déclaration de revenus" (qui est faux), mais les élément essentiels (nom, adresse, revenu imposable, montant de l'impôt) sont bien disponibles à quiconque de la commune.
              source officielle : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F632.xhtml (qui oublie de rappeler que tu n'as pas le droit de le dire à une personne de la commune voisine, c'est un peu méchant de ne pas prévenir, mais peut-être que sur place on te le dit).

            • [^] # Re: Moi pas comprendre...

              Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 26/10/13 à 13:55.

              Tu peux faire un parallèle avec les impôts ; tu as le droit de consulter la déclaration de revenus de n'importe quel contribuable domicilié dans ta commune

              C'est pas tout à fait exacte. On peut consulter le montant imposable et les impôts payés, mais aucunement les détails. Et, comme précisé, c'est strictement limité à la commune de résidence.

              http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F632.xhtml

              [edit] grillé par Zenitram d'une minute ! lol [/edit]

          • [^] # Re: Moi pas comprendre...

            Posté par . Évalué à 2.

            tu as le droit de consulter la déclaration de revenus de n'importe quel contribuable domicilié dans ta commune, mais tu as l'interdiction de publier les informations que tu obtiendrais de cette façon.

            Ce qui est stupide : à quoi sert-il d'empêcher la transmission des informations si n'importe qui a de toute manière le droit de les obtenir ?

            On n'est pas loin de l'absurdité de H2G2, où le plan de destruction de la Terre est disponible depuis des siècles au centre d'administration de la galaxie, et que c'est la faute des terriens de ne pas s'intéresser au sort de leur planète…

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Moi pas comprendre...

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce qui est stupide : à quoi sert-il d'empêcher la transmission des informations si n'importe qui a de toute manière le droit de les obtenir ?

              Justement parce que n'importe qui ne peut pas les obtenir. Le n'importe qui est restreint aux habitants de la commune. C'est loin d'être tout le monde.

            • [^] # Re: Moi pas comprendre...

              Posté par . Évalué à 5.

              à quoi sert-il d'empêcher la transmission des informations si n'importe qui a de toute manière le droit de les obtenir ?

              Toutes ces informations sont couvertes par le secret fiscal. La possibilité de cette consultation est perçue comme une dérogation à la règle, dans l'objectif de résoudre des conflits de nature privée, par exemple les fraudeurs de voisinage mais surtout pour le versement des pensions alimentaires (sur présentation d'une décision de justice, la recherche est étendue à la France entière). L'interdiction de publication vise à empêcher l'exposition des informations qui restent privées et tout particulièrement l'exposition systématique qu'une certaine presse pourrait en faire à propos de politiciens ou de célébrités.

              N.B. La consultation concerne les contribuables d'une même direction départementale et non pas de commune contrairement à ce que j'avais écrit plus haut.

              Plus de détails dans le livre des procédures fiscale, lien figurant au bas de la page de service-public.fr dénichée par Zenitram et Francesco.

            • [^] # Re: Moi pas comprendre...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 28/10/13 à 13:28.

              si n'importe qui a de toute manière le droit de les obtenir ?

              Relit, doucement, tous les mots.

              On n'est pas loin de l'absurdité de H2G2, où le plan de destruction de la Terre est disponible depuis des siècles au centre d'administration de la galaxie, et que c'est la faute des terriens de ne pas s'intéresser au sort de leur planète…

              Ou alors tu ne cherches pas à comprendre l'interêt, et tape dessus avant de réfléchir (genre sans analyser la phrase que tu cites et voir la limitation à la commune).
              Idée "au pif" : permettre un contrôle citoyen sans pour autant permettre le voyeurisme à outrance, un juste milieu entre contrôle et protection de la vie privée (tiens, personne pour hurler à la violation de vie privée parce qu'on peut savoir ton revenu si tu es célibataire? si pas célibataire on a que le résultat de l'addition mais ça aide déjà)

            • [^] # Spoil

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              On n'est pas loin de l'absurdité de H2G2, où le plan de destruction de la Terre est disponible depuis des siècles au centre d'administration de la galaxie, et que c'est la faute des terriens de ne pas s'intéresser au sort de leur planète…

              On peut plus mouler tranquillement sans se faire spoiler, bordel!

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Moi pas comprendre...

            Posté par . Évalué à 0.

            Bis repetita placent

      • [^] # Re: Moi pas comprendre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 26/10/13 à 22:36.

        Je crois que "votre conseil" est à comprendre comme étant "votre avocat".

        Un cabinet d'avocats tente une extorsion de fonds : « Donnez-moi des sous sinon… », c'est bien cela que l'on appelle une tentative de racket, non ? Ses collègues de l'Ordre ont peut-être sévi, mais rien ne le prouve car les avocats se serrent les coudes et cerise sur le gâteau, nous demandent de payer un avocat pour être informé de façon confidentielle.

        Comment qualifier ces comportements de voyous ? Racket en bande organisée ? Mafia ? Extorsion de fonds ? Ces avocats censés nous protéger sont devenus des prédateurs. Il est très difficile d'attaquer les avocats et les notaires, j'ai connu une personne à Melle qui a été ruinée par ces gens suite à des fautes commises par le notaire.

        • [^] # Re: Moi pas comprendre...

          Posté par . Évalué à 10.

          Ces avocats censés nous protéger

          heu,non…

          protéger != défendre
          

          le naïf que je suis pense plutôt que c'est à la justice de nous protéger. Les avocats n'y sont pour rien, ton avocat est là pour te défendre

  • # petite question

    Posté par . Évalué à 2.

    Pourquoi avoir censuré le nom du cabinet d'avocat voir de l'avocat dans la lettre? C'est dommage de ne pas pouvoir faire tourner sur twitter,facebook et compagnie les noms des incriminés histoire de s'attaquer directement a leur notoriété (eux ne se gênent pas de bafouer la liberté d'expression).

    • [^] # Re: petite question

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est très bien ainsi (libre à toi de prendre le risque de procès que tu gagnera peut-être mais c'est chiant à gérer), et les noms se retrouvent facilement (cf la dépèche initiale…)

  • # Stupide

    Posté par . Évalué à -10.

    Les avocats pour moi on fait leur job, pas de soucis de ce coté la.
    La forme est, je dirais, attendu de la part d'un avocat.*
    (je ne suis pas avocat ;) mais ingé. informatique pour info)

    L'avocat agit par rapport à une demande cliente, il faut donc plus voir de coté la.*

    Non seulement comme beaucoup je trouve la demande cliente de 'sortir les muscles'
    face à un commentaire de site web Stupide (désolé, je ne trouve pas d'autre mot).

    • premièrement car il suffit simplement de contacter le site, le webmaster en question et poser son probleme avant de 'taper'
    • secondo, si a chaque commentaire posté sur le net était engagé une procédure judiciaire…
    • Le fait de réclamer de l'argent est non seulement déplacé et TRES stupide.

    Je ne sais dans quel monde vie la personne à l'initiative de cette demande (avocat ou client)
    mais demandé de l'argent pour un commentaire… faut arrêter là, ça ne passe pas sur TF1 ou en prime.
    Stupide car non seulement ça n'a aucune chance d'aboutir (on est pas tous des petits jeunes sans expérience facilement influençable).
    De plus il était plus que probable qu'une telle demande n'aboutisse pas et surtout soit, excusez du terme, broadcasté sur les divers réseaux et donnant ainsi une très mauvaise publicité non pas au
    site web incriminé mais à la société cliente de la cette demande.

    Je pense en effet comme le responsable de la société en question, qu'il faut qu'il revoie
    d'urgence leur procédure interne concernant de tel problème.

    Je suis pas matcho mais je suppute que la demande de passer par un avocat provienne d'une femme équipe DRH

    Bref, au final une grosse mauvaise pub pour cette société qui sur ce coup n'a pas été très intelligente.

    Il serait intéressant pour eux d'avoir des chiffres de 'perte de confiance' occasionné par une personne.

    • [^] # Re: Stupide

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'avocat agit par rapport à une demande cliente, il faut donc plus voir de coté la.*

      Si je te demande d'aller tuer le voisin, tu répondras à la "demande cliente" sans te poser la question si c'est légal ou correspondant aux principes de l'ordre de ton métier? Le sujet n'est pas la demande cliente.

      La forme est, je dirais, attendu de la part d'un avocat.*

      Non. tous les avocats ne sont pas de ce style tu sais…

      Je suis pas matcho mais je suppute que la demande de passer par un avocat provienne d'une femme équipe DRH

      Pas macho, juste un grand sexiste et bourré de préjugés sur les femmes (ça va ensemble souvent, certes…)

    • [^] # Re: Stupide

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis pas matcho mais je suppute que la demande de passer par un avocat provienne d'une femme équipe DRH

      Nan, mais je suis pas raciste, j'ai un ami qui est noir. Ah et j'ai rien contre les pd, j'ai un cousin qui l'est aussi.

      • [^] # Re: Stupide

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Combo : j'ai une amie noire qui est lesbienne et juive. T'es protégé, tu peux dire toutes les conneries que tu veux :D

        It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

        • [^] # Re: Stupide

          Posté par . Évalué à 4.

          mais elle n'est pas unijambiste.
          :)

    • [^] # Re: Stupide

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Compte créé le 29 octobre 2013. Ca sent le trolleur :)

  • # Le ton fait la musique

    Posté par . Évalué à 1.

    Je suis gérant d'une petite boîte informatique (http://www.microlinux.fr), et je lis LinuxFr de temps en temps. En 2009 Eyrolles avait eu la gentillesse de relayer un article sur un livre que j'ai publié chez eux, et à la suite de cet article, je m'étais fait descendre comme une merde dans ce forum, principalement parce que j'ai oublié de mettre "GNU" devant "Linux". Depuis ce jour, je fonctionne majoritairement en lecture seule sur ce forum, et c'est rare que j'y poste un message (perso je m'en tiens à LinuxQuestions.org). Votre mise en demeure me fait penser à un proverbe de mon pays natal : comme tu gueules dans la forêt, la forêt te répond.

    • [^] # Re: Le ton fait la musique

      Posté par . Évalué à -2.

      Belle mentalité.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Le ton fait la musique

        Posté par . Évalué à 3.

        D'un autre cote, c'est dur de denier qu'il y a forte mentalite de meute par ici, avec pas mal de ptis cons qui viennent t'expliquer la vie du haut de leur manque d'experience, et savent tout mieux que tout le monde evidemment.
        Et comme souvent sur internet, ils ont le sentiment que le meilleur moyen de prouver leur appartenance a la "communaute" et leur purete, c'est de chier dans les bottes du premier venu en etant plus royaliste que le roi.

        Le genre de libriste qui n'a au final aucune contribution, a part peu etre une ou deux traductions, 3 corrctions de typo sur un wiki, et dont le bagage technique se resume a click click click dans l'installeur ubuntu et recopie de 3 lignes de commandes depuis un wiki.

        Alors, effectivement, quand quelqu'un a reellement fait qq chose et se fait expliquer que c'est blaireau qui a rien compris a la vie par un gugusse qui n'a jamais rien produit, ca enerve un poil.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Le ton fait la musique

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Le commentaire est un peu violent dans sa forme, mais sur le fond, je suis plutôt d'accord…

          D'ailleurs, à propos de violence, ta signature est pas mal non plus…

    • [^] # Re: Le ton fait la musique

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 31/10/13 à 10:47.

      Je trouve ça étonnant, la dépêche «GTK3 disponible officiellement pour win32» emploie «Linux» pour désigner «GNU/Linux» et pourtant personne n'a relevé.

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: Le ton fait la musique

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 31/10/13 à 16:30.

      je m'étais fait descendre comme une merde dans ce forum, principalement parce que j'ai oublié de mettre "GNU" devant "Linux"

      C'est le problème de publier des choses à des endroits où la liberté d'expression est respectée et où chacun peut s'exprimer. On se confronte à tous les tons, tous les avis, et quand la majorité n'est pas d'accord (à tord ou à raison), il faut savoir encaisser.

      Moi je vois ça comme un bon test de publication, si tu passes linuxfr en survivant aux trolls, tu es blindé !

      • [^] # Re: Le ton fait la musique

        Posté par . Évalué à 1.

        Pourtant, je ne pense pas être particulièrement chochotte. J'ai été coursier motard dans le sud de la France, avec des collègues ex-légionnaires et/ou ex-taulards. J'ai été prof dans des bahuts qui récoltaient les élèves qui s'étaient fait virer de partout ailleurs. J'ai même fréquenté news:alt.os.linux.slackware dans le bon vieux temps. Alors peut-être que la mentalité anglo-saxonne (ou simplement les trolls qui parlent anglais) ça passe mieux. Sur LinuxQuestions.org, je suis classé "senior member", et je m'y sens à l'aise comme un cochon dans la merde. C'est peut-être juste une question de chimie qui n'est pas bonne. Who knows ?

        • [^] # Re: Le ton fait la musique

          Posté par . Évalué à 5.

          Motard? Ces gens qui aiment porter du cuir et avoir de gros engins entre les jambes?

        • [^] # Re: Le ton fait la musique

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ce n'est pas une question de « chochotte », c'est une question d'ego ! C'est très différent. Ce n'est pas évident d'accepter la critique, surtout quand la forme n'y est pas, mais c'est pourtant souvent enrichissant.

    • [^] # Re: Le ton fait la musique

      Posté par . Évalué à 10.

      En 2009 Eyrolles avait eu la gentillesse de relayer un article sur un livre que j'ai publié chez eux, et à la suite de cet article, je m'étais fait descendre comme une merde dans ce forum

      Tu parles de cette dépêche ? [https://linuxfr.org/news/linux-aux-petits-oignons-texte-int%C3%A9gral-gratuit-en-ligne]
      Il y a également celle-ci : [https://linuxfr.org/news/linux-aux-petits-oignons]

      Il y a UNE remarque à propos du fait que tu mélanges le nom d'un noyau et le nom d'un OS (alors que tu écris un bouquin, y'a un truc qui cloche). Il y a UNE remarque à propos du choix de la licence.
      Tu étais inscrit sur linuxfr depuis environ 5 ans avant cette horrible mésaventure qui t'es arrivé, donc pas la peine de jouer le petit sensible qui n'est pas au courant que ce sont des thèmes récurrents ici.
      Et ensuite tu te la joues mec bien lourdingue :
      - ayatollahs du Libre
      - petits talibans de sous-sol parental
      - petits cons
      - petits branleurs qui se cachent derrière leur clavier dans le sous-sol de leurs parents
      - qui ouvrent le plus grand leur gueule pour répandre leur crétinisme affectif
      - commentaires débiles
      - ça me donne effectivement une envie irrépressible de les broyer dans un pilon pour en repeindre les murs de mes latrines
      Je stoppe ma lecture :-)

  • # Dommage qu'il n'y ait pas de fin

    Posté par . Évalué à -2.

    Sérieusement, pour la première fois dans l'histoire du site et de votre association ?…

    C'est certes la première fois que quelqu'un qui a des moyens vous attaque. Quid des autres qui ne peuvent pas aller en justice faute de moyens financiers ?

    • [^] # Re: Dommage qu'il n'y ait pas de fin

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Jusqu'ici, aucun autre n'a fait envoyer une lettre par son avocat, envoyé un recommandé formel lui-même ou déposé une plainte quelconque (les deux derniers ne nécessitant pas de moyens financiers a priori). Après des gens qui nous menacent ou s'agitent par courriel, ça arrive et ça repart comme c'est venu. Un seule et unique fois, l'un d'eux m'a appelé sur mon mobile (il était colère et on comprenait à peine ce qu'il disait tellement il était énervé).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.