Journal Devoir de vacances non obligatoire - Traduire ensemble Effective Free Software advocacy

17
20
août
2011

Vous êtes cordialement invités à participer, en plein week-end d'août, à (courte) la traduction collective d'un article de la FSFE qui énonce ce qu'il faut et ne faut pas faire si l'on veut sensibiliser des non initiés au logiciel libre.

Sur le pad suivant :

http://framapad.org/free-software-advocacy

Vous allez me dire que le gars enfonce des portes ouvertes ? Pour certains, ça peut aller de soi oui mais pas forcément pour tous.

Enfin, bref personnellement je trouve que malgré tout ça (...)

Journal [Annonce] Nouveau Framabook : Un monde sans copyright... et sans monopole

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
9
16
mai
2011

[Cet ouvrage concerne indirectement les logiciels libres, bien que le lien soit évident. La sortie de ce nouveau Framabook (n°10) ne fera donc pas l'objet d'une dépêche]

Fruit du Traducthon organisé lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre de Bordeeaux en 2010, l'association Framasoft, le projet Framalang et le projet Framabook sont heureux de vous annoncer la sortie du livre suivant :

Un monde sans copyright... et sans monopole | Par : Joost Smiers et Marieke van Schijndel

Parution de Geektionnerd T.1 : Rencontre du troisième type

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
24
3
mai
2011
Humour

Framasoft et le projet Framabook sont heureux de vous annoncer la sortie de la Framabédé (un album BD sous licence libre Creative Commons by-sa) intitulée Geektionnerd tome 1 : Rencontre du troisième type, par Simon Giraudot. Simon Giraudot est l'auteur du blog Geektionnerd.net et sévit aussi sur le Framablog, où son univers et son style ne manquent jamais d'apporter un brin d'humour geek sans toutefois se réserver aux seuls initiés.

DADVSI : les associations du libre réagissent aux amendements du Sénat

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
0
18
avr.
2006
Justice
Les associations du libre (ASS2L / APRIL / FFII France / FRAMASOFT / FSF France / SCIDERALLE [0] et ADULLACT/AFUL [1]) ont publié aujourd'hui deux communiqués de presse après la publication des amendements au projet de loi DADVSI adoptés par la commission des affaires culturelles du Sénat le 13 avril 2006.

Ces associations constatent que le rapporteur sur le projet de loi et ses collègues ont dénaturé le travail des députés qui avaient su s'unir, par delà les clivages habituels, pour encourager l'innovation, la libre entreprise et la recherche française. Ils étaient en effet parvenus à un accord sur la rédaction de l'article 7 (adopté le 16 mars en seconde délibération à l'unanimité).

Cet article 7 faisait de la France le premier pays d'Europe à véritablement défendre activement l'interopérabilité. Il garantissait la libre concurrence sur des marchés stratégiques et la sécurité de développement du logiciel libre dans notre pays. Cette première mondiale avait d'ailleurs été saluée Outre-Atlantique [2].

Or la commission des affaires culturelles a décidé de revenir sur les avancées du texte en soumettant la fourniture des informations essentielles à l'interopérabilité à des licences dites « équitables et non-discriminatoires », qui ne sont pas sans rappeler les licences RAND ("raisonnables et non-discriminatoires") pour les brevets. Lors du débat concernant la directive européenne sur les brevets logiciels, des milliers de PME ont pourtant témoigné que ce type de licence est hors de leur portée financière et n'était avantageux que pour les grandes entreprises en situation de quasi-monopole.