Ceci est un lancement de chatons

Posté par . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
89
12
oct.
2016
Communauté

Logo des chatons - CC by-sa - @GDjeante

Framasoft avait annoncé en février 2016 sur le Framablog travailler depuis quelques mois à faire émerger le collectif des hébergeurs alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires… bref : les Chatons.

Le succès de la campagne Dégooglisons Internet a démontré, à l’ère post‐Snowden, un intérêt réel du public pour des services Web respectueux des données et basés sur du logiciel libre. Le problème, c’est que si les « Frama‐bidules » deviennent la réponse par défaut à cette demande, Framasoft risquait de créer ce qu’elle combattait : une centralisation des utilisateurs créant une concentration des données aussi dangereuse que douteuse.

Or, Framasoft est loin d’être la première à proposer de telles solutions, et de nombreuses associations, SCOP, initiatives, etc., sont prêtes à rejoindre un mouvement de décentralisation pour créer des services mutualisés dans un Internet de la proximité et de la confiance. De là, il n’y avait qu’un pas à faire pour créer un collectif des hébergeurs proposant de remettre des valeurs et de l’humain dans les courriels, fichiers, partages et collaborations de leurs utilisateurs.

Six nouveaux services chez Framasoft (30 au total)

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
83
6
oct.
2016
Internet

Framasoft fête le deuxième anniversaire de sa campagne https://degooglisons-internet.org/ qui vise à :

  1. sensibiliser à la problématique de la centralisation d’Internet ;
  2. démontrer au public que des alternatives (libres) existent et sont utilisables ;
  3. essaimer cette démarche pour éviter que l’association ne devienne elle‐même ce qu’elle combat (un point centralisateur).

À l’occasion, l’association vous propose de nouveaux services tout au long de la semaine.
Alternatives à Google Groups (via Sympa), Evernotes (via Turtl), Google Forms (via Drupal), Skype (via Jitsi Meet) ou Google Calendar (via ownCloud/Nextcloud).

La semaine prochaine, ce sera le tour de MyFrama (un service permettant de ne plus perdre ou oublier les adresses URL de ses Framadates, Framapads, Framacartes et autres). Puis, l’annonce officielle du collectif CHATONS (qui correspond à la phase d’essaimage citée plus haut).

La carte Dégooglisons

Détails des nouveaux services dans la suite de la dépêche.

Dégooglisons Internet, saison 2 : ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait !

75
8
oct.
2015
Internet

Framasoft lance la seconde saison de sa campagne « Dégooglisons Internet », annoncée sur le Framablog.

Partie il y a pile un an à l'assaut de la montagne GAFAM en tongs et en shorts, l'équipe de Framasoft semble avoir réussi à tenir son pari de mettre à disposition du public pas moins de 15 services libres en un an. Pas mal. Mais l'objectif de ses membres est d'aller encore au moins deux fois plus loin. Et ils n'y arriveront qu'avec votre aide.

PeerTube, une plate‐forme Web de vidéos fédérée utilisant le P2P

65
28
mar.
2018
Audiovisuel

PeerTube est sorti en version bêta le 20 mars 2018. Il s’agit d’une plate‐forme Web de diffusion vidéo (streaming) développée par Framasoft se voulant être une alternative à YouTube.

C’est dans le cadre de sa feuille de route Contributopia que Framasoft a décidé de financer et d’accompagner un tel développement. PeerTube fonctionne via NodeJS, PostgreSQL, Redis, et fait usage de technologies émergentes comme WebTorrent et ActivityPub pour résoudre des problèmes rencontrés par d’autres projets similaires. En outre, le projet se compose d’une partie serveur exposant une API et propose un client Web consommant celle‐ci ; tous deux étant distribués sous licence libre AGPL 3.0.

Journal Framasoft aurait-il tout compris?

61
9
oct.
2014

Le truc chiant avec beaucoup d'outils libres, c'est que l'accueil est difficile : bien que les admirateurs du libre disent que tout est génial et facile et qu'on t'accompagnera, en pratique c'est démerde-toi ou barre-toi. Tout est décentralisé, trop décentralisé, faut trouver un hébergeur, installer, aucun accompagnement des gens qui cherchent à utiliser (les gens veulent utiliser, pas installer). Du coup la majorité de la population passe logiquement son chemin et va vers Google (qui a compris, lui, qu'offrir une (...)

Les inspecteurs de l’Éducation nationale convoqués chez Microsoft

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude, baud123 et Malicia. Modéré par baud123. Licence CC by-sa.
57
24
nov.
2011
Éducation

À l’occasion du salon de l’éducation Éducatec‐Éducatice 2011, les inspecteurs de l’Éducation nationale chargés de mission nouvelles technologies (IEN‐TICE), conseillers techniques des inspecteurs d’académie, tiendront leurs journées annuelles. Cette année, l’administration centrale de l’Éducation nationale les a convoqués directement au siège de la société Microsoft, à Issy‐les‐Moulineaux. L’April et Framasoft regrettent vivement que le programme de ces journées ne mentionne pas les logiciels et ressources libres.

Journal Framasoft : deux nouveaux services et un nouveau Framabook

57
7
juin
2016

Bonjour Nal,

Dans le cadre de sa campagne « Dégooglisons Internet », l'association Framasoft a sorti récemment deux nouveaux services.
Et comme en plus, nous venons de sortir un nouvel ouvrage libre : « Logiciels et objets libres. Animer une communauté autour d’un projet libre », je me disais que cela pourrait t’intéresser.

Framateam : une alternative à Slack

« Framateam est un service de tchat libre qui permet de communiquer avec son équipe en notifiant ses collègues, de conserver ses conversations (...)

Framasoft veut dégoogliser Internet !

57
20
oct.
2014
Internet

Framasoft lance une campagne d’envergure : Dégooglisons Internet. Après avoir mis en place Framapad, Framadate, Framindmap, Framanews et le petit dernier Framabag, il était temps de passer à la vitesse supérieure en annonçant la mise en place de plus de services L.E.D.S. (Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires). L’annonce s’est donc accompagnée de l’ouverture d’un nouveau pod Diaspora* pour les francophones soucieux de leur vie privée : la Framasphère.

L’objectif est d’installer, face à chaque service propriétaire, un service L.E.D.S. hébergé par les soins de Framasoft. L’association s’inscrit dans un contexte d’ouverture en encourageant les projets qui participeront à cet effort d’émancipation des « grands de l’Internet ».

N .D. R. : une autre dépêche (actuellement en rédaction) liste des alternatives aux services habituels sur Internet, permettant d’utiliser des services libres pour vos activités de tous les jours.

Framalibre est en train de renaître

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
55
27
déc.
2016
Communauté

Framalibre, c'est l'annuaire historique de Framasoft dont l'intérêt, il y a plus de 10 ans, fut de faire connaître au public nombre de logiciels libres (il contient plus de 1000 fiches). Pour des raisons que nous allons voir, le site est en cours de renaissance. La phase Bêta étant terminée, nous en sommes rendus depuis quelques jours à la phase Release Candidate : il y a encore quelques bugs, et surtout nous devons encore peaufiner des menus détails éditoriaux. Néanmoins, nous avons invité la communauté libriste à recommencer depuis zéro ce bel annuaire et obtenir un nombre significatif de contenus avant de le lancer officiellement en version « stable ».

Logo

Journal PeerTube est dispo en v1.0

Posté par . Licence CC by-sa.
54
15
oct.
2018

Framasoft l'avait annoncée lors de la campagne de levée de fonds initiée au printemps dernier. Framasoft l'a fait : PeerTube est disponible en v1.0.

Chocobozzz, développeur de PeerTube, qui nous l'avait présenté lors de cette dépêche, avait été embauché par Framasoft, et restera en 2019. En résumé. C'est l'heure de faire péter les coupettes de champagne, l'occasion d'applaudir et de le re-dire : « PeerTube say le bien. » La nouvelle sur Framasoft

Journal « Changer le monde, un octet à la fois » - Campagne de don Framasoft

51
17
oct.
2018

(N'étant pas certain que cela mérite une dépêche - sinon, chaque asso va venir faire sa réclame - je pose ça en journal)

Voilà, comme chaque année depuis 2011, Framasoft lance mi-octobre sa campagne de don.

Cette année, on a décidé d'y aller plus "tranquille" :

Il y a des annonces de promesses tenues (PeerTube 1.0 notamment ( annonce framablog, journal LinuxFR)

Il y a des promesses annoncées à tenir (je vous laisse lire l'article en fin de (...)

Journal Computrace, une backdoor pour votre plus grand bien

47
20
mai
2014

Bon journal ? En tout cas mauvaise nouvelle.

Il y a de ça quelques mois, la société Kaspersky découvre un logiciel malveillant installé sur au moins 2 millions d'ordinateurs.
Computrace se divise en 3 modules présents dans l'option ROM PCI qui est chargée ensuite par le BIOS de la machine.

Par la suite il est capable :

  • De sécuriser les données d'un parc de postes à distance
  • De déployer toujours à distance des mises à jour, des licences ou de lancer (...)

Sortie de Framacalc : tableur collaboratif en ligne

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa.
42
3
oct.
2012
Internet

Framacalc est un nouveau projet du réseau Framasoft. Il se veut être au tableur ce que le projet Framapad est au traitement de texte. Il offre la possibilité de travailler à plusieurs sur un même tableur toujours accessible sur Internet depuis son navigateur.

De la même manière que Framapad se base directement sur l’application libre Etherpad, Framacalc repose sur Ethercalc. Il a été francisé et adapté pour l’occasion.

Le projet est encore jeune, et même si les fonctionnalités tableur sont déjà bien avancées, il reste encore beaucoup à réaliser en ce qui concerne le volet collaboration (par exemple, on voit bien les éditions des autres apparaître en temps réel, mais sans savoir qui se cache derrière). Il n’y a pas de fenêtre de discussion (« clavardage ») et surtout l’exportation est pour le moment rudimentaire, avec seulement le HTML proposé.

Framacalc, Framapad, Framadate, etc., l’objectif de Framasoft est ici non seulement de proposer un service, mais aussi, voire surtout, de montrer qu’on peut faire de l’informatique en nuage qui soit libre et décentralisée, en invitant les utilisateurs à installer leurs propres instances sur leurs serveurs. Histoire aussi, petit à petit, de desserrer l’étau des Google, Apple, Facebook, etc.

Il y a évidemment Ethercalc sur GitHub, mais Framasoft vous invite également à vous inscrire à une liste de discussion dédiée pour faire avancer le projet ses développeurs (suivre le lien sur l’annonce du Framablog).

Journal SourceForge dans les choux

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
38
18
juil.
2015

Si vous hébergez votre code ou si vous téléchargez des logiciels libres sur SourceForge, vous avez pu constater que le site est mort depuis quelques jours. Une grosse panne, une attaque ? Mystère. En tout cas, en ayant marre des publicités pleines de virus, ayant lu récemment l'article sur les dérives de SourceForge sur https://linuxfr.org/news/sourceforge-de-pire-en-pire-usurpation-d-identite-du-projet-gimp , j'ai décidé de migrer vers une autre forge. J'avais essayé Gna! et Savannah il y a longtemps mais les bugs n'étaient pas corrigés (par exemple (...)

Journal FsPages : un publicateur de pages statiques pour Gitlab

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
37
18
juin
2016

Bonjour 'Nal,

Github propose depuis un bout de temps les pages github : on pousse les fichiers kivonbien dans la branche kivabien, et un générateur de site statique crée des pages HTML qui sont publiées dans un sous-domaine de github.io.

On trouve de plus en plus de projets dont le site est hébergé par ce biais.

Gitlab, un projet libre qui propose une alternative à Github propose la même fonctionnalité, mais uniquement dans la version entreprise (pas dans la (...)