Formation « Développeur d’applications full stack » à l’INP de Toulouse, épisode 2

Posté par . Édité par Davy Defaud, palm123, Benoît Sibaud et Pierre Jarillon. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
23
25
juin
2018
Éducation

Le 28 août 2016 nous annoncions sur ce site l’ouverture de cette formation 100 % open source, qui vise à former des développeurs d’applications modernes Web et mobiles en cinq mois de cours et cinq mois de stage. À l’époque, beaucoup de commentaires sur ce forum avaient été critiques, estimant qu’un tel projet était voué à l’échec : ce court bilan après deux promotions va démontrer le contraire et faire un appel à candidature.

La suite de l’article devrait vous convaincre…

Forum général.petites-annonces [Enquête métier] développeur Full-Stack

1
10
fév.
2018

Bonjour à toutes et à tous,

Actuellement en cours de rédaction de dossier FONGECIF, dans l’objectif de financer le suivi d’une formation de développeur Full-Stack d’un an; je souhaite étayer ce dossier avec une enquête métier.
C’est pourquoi je sollicite aujourd’hui les éventuels développeuses et développeurs que compte le forum, afin de m’apporter de l’aide en répondant au questionnaire en ligne suivant.

D’autre part, n’hésitez pas à me remonter toute remarque que vous jugeriez intéressante au regard de ce (...)

Formation « Développeur d’applications Fullstack » à l’Institut National Polytechnique de Toulouse

Posté par . Édité par Yvan Munoz, Davy Defaud, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
20
4
avr.
2017
Éducation

Le 28 août 2016 nous annoncions sur LinuxFr.org l’ouverture de cette formation 100 % open source, qui vise à former des développeurs d’applications Web ou mobile hybrides modernes.

Elle a accueilli sa première promotion en octobre 2016 et les cours viennent de se terminer, les étudiants partant en stage pour cinq mois. Cette dépêche vise à faire un premier bilan et à annoncer un atelier d’information pour la promotion suivante.

Le bilan : il est possible de former en neuf mois des développeurs Fullstack débutants mais opérationnels. Il faut avoir le goût du développement, mais aussi en avoir les capacités, c’est‐à‐dire la forme particulière de logique propre au développement et la rigueur qui l’accompagne.

Après des entretiens individuels et un job dating avec cinq entreprises partenaires, nous n’avons retenu que la moitié environ des candidats. Ils ont des âges, des diplômes et des parcours très différents. Certains, débutants en informatique et peu diplômés se sont retrouvés finalement parmi les meilleurs. Et un seul étudiant ne validera pas tous les modules.