Systèmes d’exploitation pour téléphones — partie 2 : La lignée Maemo 🔒

40
19
déc.
2018
Mobile

Deuxième dépêche sur les systèmes d’exploitation (plus ou moins) libres pour téléphones. Décortiquons les projets Maemo et MeeGo chez Nokia, le rapprochement raté avec Microsoft, la reprise par la communauté avec l’éclosion du projet fédérateur Mer, la continuité Tizen, l’espoir suscité par Sailfish OS et, pour finir, le système d’exploitation libre Nemo Mobile. 🔒📱😍

Deux développeuses utilisent toujours leurs bons vieux téléphones

Les dépêches :

  1. Les premières initiatives ☎😍
  2. La lignée de Maemo à Nemo 🔒   ← Vous êtes ici
  3. Le Libre sur la planète Android 🤖💚
  4. La saga Firefox OS 🦊🚀
  5. Ubuntu sur ordi et téléphones 🖥️📲
  6. D’autres projets récents 🌍
  7. Le frein des brevets logiciels 🤓
  8. Conclusion, synthèse des commentaires 🤷

Tout est réuni dans un seul article disponible sur deux dépôts Git miroirs : Framagit et GitHub.

Tu peux nous aider pour les dépêches en cours de rédaction. 📳💟
Une fois publiées, les dépêches LinuxFr.org restent figées.
Néanmoins, les dépôts Git pourront accepter tes suggestions d’amélioration 🐔 pendant de nombreuses années. \_^-^_/

Systèmes d’exploitation pour téléphones — partie 1 : premières initiatives ☎😍

64
7
déc.
2018
Mobile

Voici la première dépêche d’une série sur les systèmes d’exploitation (plus ou moins) libres pour téléphones. Dans les années 90, nos téléphones n’étaient pas libres. Mais, au début des années 2000, des libristes s’organisent et une multitude d’initiatives apparaissent. Remémorons‐nous ces bons vieux projets des débuts. C’était aussi la mode des GIF animés 🐧

Tux parle au téléphone

Qui pourrait se passer de son téléphone ? Celui‐ci devient de plus en plus puissant, remplaçant souvent l’ordinateur. Ainsi, 17 % des Français possédaient un smartphone en 2011 et 73 % en 2017. [réf] Mais avons‐nous le contrôle sur notre téléphone ? Acheter un ordinateur avec un OS libre est plutôt facile. Et pour libérer nos téléphones ?


N. D. M. : Cette dépêche est publiée sous licence CC BY-SA 3.0