Christophe Duparquet a écrit 87 commentaires

  • [^] # Re: [:digit:]

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les meilleurs contenus LinuxFr.org des années 201? et 200[89]. Évalué à 2 (+1/-0).

    Sauf 200[0-7].

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Have they been pwned ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX, notamment celui de Ken Thompson. Évalué à 2.

    Rigolo ce site !

    'incorrect' a été vu 18 255 fois. Faut dire que beaucoup de systèmes le suggèrent.

    Faut quand même être joueur pour lui soumettre un truc qu'on utilise réellement.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Roy

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Revue de presse de l’April pour la semaine 50 de l’année 2018. Évalué à 2.

    pendant une seconde je me suis demandé depuis quand la France a un couple royal 😋

    Le dernier, c'était pas Ségolène & François ?

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # DLFP

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche 20 ans de LinuxFr.org. Évalué à 10.

    20 ans ! Mon marque page s'appelle encore Da Linux French Page, faudra que je pense à le mettre à jour.

    Bon anniversaire, LinuxFr !

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # Suggestion

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Projet embarqué: interface pour commande filaire Renault vers autoradio JVC. Évalué à 1.

    C'est sympa de partager ce projet.

    Je vois qu'il y a deux fichiers sources, chacun pour une cible différente, ce qui se conçoit car les deux circuits malgré qu'ils soient du même fabriquant et qu'ils partagent des contrôleurs de périphériques similaires mappent malheureusement leurs registres différemment en mémoire.

    Pour faciliter le portage entre différents circuits, j'ai développé (et je continue de temps en temps) une couche d'abstraction pour programmer du matériel avec des instructions génériques sans impacter les ressources : le code binaire obtenu est le même qu'avec un code source qui accède directement aux registres. Des exemples sont fournis () qui montrent que les mêmes fichiers sources peuvent se compiler pour différents circuits.

    Le projet est hébergé là : https://github.com/duparq/hwa

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Disque mou ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie du noyau Linux 4.8. Évalué à 1.

    La page Wikipedia anglaise pour solid-state permet de mieux comprendre ce que ce terme sous-entend.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Ressources pour débutants ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Montrez vos bobines. Évalué à 2.

    Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un article du BUP. Merci !

    Je vois qu'il s'agit d'une reprise d'un article de 1961 paru dans la Revue générale d'électronique. Je n'ai pas connu cette revue. Était-ce une revue grand public pour aborder ce type de sujet ?

    J'aime bien le terme « ébranlement » pour désigner ce qui se propage à grande vitesse et le distinguer du mouvement des électrons. On comprend tout de suite de quoi on parle et ça fait moins peur que « onde ».

    En revanche, je ne suis pas tout à fait convaincu par la partie sur le courant alternatif qui ne serait pas un mouvement de va-et-vient des électrons.

    Pour une fréquence de 50 Hz, l'amplitude des oscillations est A = 1,66⋅10-6 m. Bien sûr, à notre échelle, c'est peanuts. Mais rapporté à l'échelle atomique, ça fait quand même du chemin.

    À 50 MHz, A = 1,66⋅10-12 m. Là, d'accord, même à l'échelle atomique on va avoir du mal à parler de mouvement. Mais alors, sans mouvement, peut-on encore parler de « courant » ?

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Ressources pour débutants ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Montrez vos bobines. Évalué à 1.

    Les électrons ne se déplacent pas à la vitesse de la lumière ? Comment peuvent-ils s’accélérer ?

    Non, les électrons ne se déplacent pas à la vitesse de la lumière (il me semble que leur vitesse est de l'ordre de quelques mm/s dans le cuivre). Le phénomène qui atteint des vitesses très élevées, c'est l'onde associée au déplacement.

    Imagine un anneau de billes liées les unes aux autres par des ressorts durs. Communique un mouvement à l'une des billes. L'ensemble va se mettre en mouvement presque instantanément (car l'onde du déplacement se propage très vite) mais pas forcément à grande vitesse.

    On peut se tutoyer.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Quelques rectifications.

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les actifs, au boulot !. Évalué à 5.

    Un conseil de vieux con pour commencer : détends-toi sinon tu ne profiteras pas de la retraite !

    Mon message n'avait rien de méprisant et je regrette que tu l'aies pris comme tel. Il avait d'abord pour ambition de répondre à ton interrogation : « Mais 4 types de transistors, je ne vois pas du tout à quoi tu fais référence, à la manière de doper ? » en te montrant quels sont les 4 principaux types de MOSFET (si on veut rentrer dans les détails technologiques, il y a de quoi se faire plaiz).

    Alors, oui, je suis prof, d'électronique à l'origine. T'inquiète, je n'en fais pas un motif de fierté. J'ai terminé mes études il y a plus de vingt ans mais même si j'ai beaucoup oublié depuis (ça, c'est dur à vivre), je pense qu'il me reste quelques bases dans cette discipline. C'est vrai qu'il n'y avait pas d'épreuve de pédagogie à l'époque, c'est peut-être pour ça que j'ai été reçu (mais deux fois, dans deux spécialités différentes, c'est un sacré coup de bol quand même).

    Figure-toi que je n'avais pas l'impression de faire le con devant une classe quand j'enseignais ma spécialité et j'ai parfois rencontré d'anciens élèves qui ne semblaient pas en avoir souffert. Bizarre.

    Tu vois, j'aime tellement cette discipline que ça me fait mal quand je lis tes articles de cette série, truffés d'approximations (et de quelques erreurs monumentales, il faut le dire) qui révèlent que tu ne maîtrises pas les sujets que tu prétends traiter (parce je soupçonne de la prétention dans tes propos, d'où peut-être ton sentiment de mépris de ma part). Bon, j'avoue que je n'en ai lu que des extraits, mon endurance a des limites et mon temps libre aussi.

    Cela t'a pris des heures pour les rédiger, et alors ? Est-ce que quelqu'un t'a fixé une date butoir pour publier ? Ils ont été relus, et puis ? Cela a permis de valider le contenu de manière fiable ? Non, c'est un fait. Je le redis, l'intention est louable, mais il ne faut pas publier n'importe quoi.

    Pour revenir à ton message ci-dessus, je ne pense pas que sous prétexte de vulgarisation mélanger les concepts et les mots qui normalement désignent des choses précises soit recommandable. Je pense aussi que si tu voulais réellement vulgariser tu éviterais justement ces termes techniques. Alors si tu les emploies, emploie-les correctement ! Et par exemple, si plutôt que « mélanger les concepts base/grille » tu faisais le parallèle entre la base du transistor bipolaire qui se pilote en courant et la grille du FET qui se pilote en tension, je pense que cela apporterait une information essentielle à tes lecteurs car à l'usage, c'est pas du tout identique.

    PS : le recours à l'insulte ne te grandit pas.
    PPS aux modérateurs : il n'y a pas un code de bonne conduite sur LinuxFr.org ?

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Quelques rectifications.

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les actifs, au boulot !. Évalué à -1.

    Reprenons les bases (again). Dans la famille des transistors à effet champ (FET) on distingue principalement :

    • les FET à jonction « JFET » : Junction Field Effect Transistor ;
    • les FET à grille isolée « MOSFET » (MOS pour les intimes) : Metal Oxyde Semiconductor Field Effect Transistor.

    Il y a deux polarités :

    • canal N ;
    • canal P.

    Pour les MOSFET, il y a deux modes d'exploitation du phénomène « effet de champ » :

    • l'enrichissement : le canal devient conducteur avec la tension de grille ;
    • l'appauvrissement : le canal devient isolant avec la tension de grille.

    C'est la période des conseils de classe, alors pour Nicolas : c'est bien de produire du contenu mais je trouve très dommage les erreurs que contiennent les dépêches de cette série, qui auraient pu être évitées en prenant plus de temps pour te documenter avant de publier.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Ressources pour débutants ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Montrez vos bobines. Évalué à 10.

    En tant que professeur certifié d'électronique, mais avant tout passionné depuis le plus jeune âge par cette discipline qui exploite des phénomènes physiques ô combien mystérieux, je suis sensible à ce témoignage.

    D'abord, un constat : même si elles m'ont beaucoup apporté, la plupart des revues traitant d'électronique que j'ai pu lire gamin (j'ai commencé très tôt) ne m'ont pas fourni toutes les connaissances nécessaires pour concevoir moi-même mes propres circuits. Quelque part, il faut reconnaître que ce n'était pas leur but. Ces revues proposaient essentiellement des montages de plus ou moins haut niveau accompagnés d'explications plus ou moins détaillées et accessibles, et un peu de veille technologique mais pas de véritables cours. Pour des cours d'électronique, il y avait des livres et des professeurs d'électronique.

    Aujourd'hui, la plupart des revues que je lisais ont disparu (toutes ?). Les professeurs d'électronique ou de physique appliquée qui enseignaient au lycée, de la première au BTS, ont été reconvertis suite à la réforme STI2D. Il n'y a plus d'électricité aux programmes de sciences physiques du lycée. J'ignore qui enseigne encore l'électronique ou la physique appliquée aujourd'hui et quels sont les ouvrages qui font référence actuellement. Je ne saurais donc te recommander une piste…

    L'analogie avec l'eau ne m'a jamais aidé à comprendre un circuit car l'image de la colonne d'eau percée en différentes hauteurs montre un circuit ouvert, donc très éloigné d'un circuit électrique qui lui n'a pas de fuites (sinon, ce n'est pas un circuit).

    Je pense que plutôt que de commencer avec le concept de potentiel ou de tension, il faut commencer par établir clairement dans la tête des débutants le concept de courant électrique : mouvement d'ensemble de porteurs de charges (qu'importe leur nature dans un premier temps). Disons qu'entre deux nœuds d'un circuit, les porteurs ne peuvent se déplacer que si leurs voisins se déplacent aussi, il faut donc un mouvement d'ensemble et ils se déplacent tous à la même vitesse. On en déduit intuitivement les notions d'intensité du courant et la loi des nœuds. Du coup, on sait aussi comment brancher un ampèremètre.

    Ensuite, se poser des questions :

    • « Qu'est-ce qui met les porteurs en mouvement ? » Une force électromotrice (on peut prendre le terme au pied de la lettre : force qui met les électrons en mouvement) qui est créée par les alternateurs par exemple. C'est la tension.

    • « Pourquoi, pour une force donnée qui devrait théoriquement accélérer sans cesse les porteurs, le courant se limite-t-il à une certaine valeur ? » Parce que les porteurs rencontrent des obstacles. Si on veut qu'il en passe plus chaque seconde, il faut les pousser plus fort. C'est la résistance électrique, et la loi d'Ohm. En même temps, les passages des obstacles créent de la chaleur, c'est l'effet Joule.

    • « Pourquoi les porteurs s'accélèrent (et ralentissent) plus ou moins rapidement ? » À cause de leur inertie et aussi parce que leur mouvement est lié à autre chose qu'ils entraînent, et qui les entraîne en retour (champ magnétique, induction). C'est les bobines dont il est question dans cet article.

    • « Peut-on stocker les charges quelque part ? » Oui, dans un condensateur les charges peuvent s'accumuler à l'interface entre une paroi conductrice et un isolant. Comme les charges sont polarisées, elles se repoussent (loi de Coulomb) et au fur et à mesure qu'elles s'accumulent sur une paroi, elles repoussent de plus en plus fortement celles qui sont de l'autre côté de l'isolant. Cela crée un champ électrique capable de mettre en mouvement les charges (capable -> potentiel). La tension aux bornes d'un condensateur croît proportionnellement à sa charge.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Confusions

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les diodes ne sont pas toutes des lumières. Évalué à 10.

    Bah je suis pas moins confus qu’avant après lecture de ce message en tous cas.

    Donc au final le candela est directionnel et pas le lumen ?
    Et le lux c’est par unité de surface, donc c’est directionnel ?

    Je vais essayer d'éclairer le propos par une analogie avec la douche.

    • Le flux lumineux (lumens), c'est la quantité d'eau qui sort chaque seconde de la pomme.
    • L'intensité (candelas), c'est la force du jet. Pour un flux donné, plus le jet est étroit, plus il est fort.
    • L'éclairement (lux), c'est la quantité d'eau reçue chaque seconde par une surface.

    Alors, sauf si on sait que la tête reçoit toute l'eau, la simple connaissance de la quantité d'eau que reçoit la tête chaque seconde ne permet pas d'en déduire le flux.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # Confusions

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Les diodes ne sont pas toutes des lumières. Évalué à 9.

    Les rendements lumineux "de fou" (en candela par watt), « vu dans les magazines », concernent les LED les moins lumineuses, malheureusement. Mais cela change tous les jours.

    Lors du choix d’une LED, pour servir d’éclairage, faites attention aux différentes grandeurs physiques indiquées : les candelas (cd) ou les lumens (lm). Une candela est la vraie valeur de puissance lumineuse. Le lumen est une mesure de puissance lumineuse par unité d’angle (candela par stéradian). En gros, vous pouvez avoir une LED avec un nombre de candelas faible, mais un nombre de lumens élevé, car la LED a un faisceau lumineux très étroit (15° par exemple). Souvent les vendeurs mettent en avant le nombre le plus avantageux. Rarement celui qui vous intéresse.

    Reprenons les bases.

    • Le lumen (lm) est l'unité de flux lumineux, grandeur qui représente la quantité totale de lumière visible par l'œil humain qu'une source émet chaque seconde. Ce serait une puissance si la variation de sensibilité de l'œil humain selon la longueur d'onde n'intervenait pas.

    • La candela (cd) est l'unité d'intensité lumineuse, grandeur qui traduit la vigueur de la source que perçoit un observateur dans sa direction. 1 cd = 1 lm ÷ 1 sr.

    Donc, les grandeurs physiques qui vous intéressent quand vous achetez une LED de puissance pour vous éclairer sont le flux lumineux en lumens, l'ouverture du faisceau, et la puissance absorbée en watts (W). Il serait bien de savoir aussi comment est mesuré l'angle d'ouverture du faisceau et comment l'intensité lumineuse y est distribuée. On trouve ces informations sur les datasheets, pas sur les emballages commerciaux.

    Hors sujet, mais à votre décharge je côtoie des enseignants de technologie en collège qui utilisent (utilisaient ?) de simples luxmètres pour aborder la question de l'efficacité énergétique en comparant les lampes à incandescence, à fluorescence et les LED. Tout faux :

    • le lux (lx) est l'unité d'éclairement, grandeur qui représente le flux lumineux reçu par unité de surface. 1 lx = 1 lm ÷ 1 m².

    Le luxmètre ne mesure que l'éclairement qu'il reçoit et cette seule information ne permet pas de connaître le flux lumineux produit par la source. Pour cela, il faudrait par exemple utiliser une sphère intégrante. Le plus déplorable : la plupart de ces enseignants ne comprennent pas où est le problème ou bien considèrent cette erreur sans importance, l'essentiel étant selon eux de faire manipuler les gamins…

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: osm map via BitTorrent

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Une grosse tuile pour GNOME Maps. Évalué à 2.

    Selon moi (une référence sérieuse, donc), une carte mise à jour chaque semaine, c'est « temps réel » justement parce qu'elle n'en devient pas obsolète.

    Je pinaille peut-être mais à force de l'entendre à tort et à travers, j'ai développé une sorte d'hypersensibilité à l'expression « temps réel ».

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # Ben voilà, ça marche !

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Internet des objets l'ESP8266 et ma porte de garage. Évalué à 10.

    Il aura fallu cet article pour que je ressorte cet ESP-03 que j'avais achetée aux chinois l'an dernier et qui croupissait depuis au fond du tiroir (quelle honte !).

    Alors en un après-midi, grâce aux liens fournis dans cette dépêche, j'ai pu raccorder le bidule à un adaptateur USB-série, installer un firmware NodeMCU et j'ai maintenant un petit serveur web qui se lance automatiquement à la mise sous tension et qui commande une LED, le début de la gloire, quoi ! Tout ça pour 2,50 € et il reste de la place dans la mémoire programme… où va-t-on ma pauvre dame, je vous le demande !

    Par contre, depuis un iPad, ça marche pas : "connexion perdue". Qu'est-ce qui lui plait pas ?

    Au passage, j'ai découvert que Emacs a un mode terminal série. Alors que j'utilise depuis des années des programmes externes…

    Une bonne après-midi, donc. Merci !

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: C, parce que je suis pour les objets !

    Posté par (page perso) . En réponse au sondage Quel langage utilisez-vous le plus au quotidien ?. Évalué à 1.

    Je viens de jeter un coup d'œil à la doc, il a l'air assez proche du tinyX5. Donc on doit pouvoir se satisfaire des classes déjà existantes et le portage ne devrait pas être bien compliqué.

    Il serait intéressant que vous fassiez le portage vous-même. Cela me servirait à finaliser un document expliquant comment faire un portage (je l'ai commencé mais il faut l'éprouver). Partant ?

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # C, parce que je suis pour les objets !

    Posté par (page perso) . En réponse au sondage Quel langage utilisez-vous le plus au quotidien ?. Évalué à 8.

    ATTATION, publicité !

    Avec HWA, je programme mes microcontrôleurs en pur C (C11) avec des instructions orientées objet qui acceptent un nombre variable d'arguments et le code produit ne souffre d'aucune pénalité.

    Parce que, par exemple, pour configurer un compteur sur un AVR, je préfère largement écrire (et lire) ça que chercher quelles valeurs je dois mettre dans quels registres :

    #define COUNTER    hw_counter0
    #define CLKDIV     8
    
    ...
    
    hwa_begin_from_reset();
    hwa_config( COUNTER,
                clock,     prescaler_output(CLKDIV),
                countmode, loop_up,
                bottom,    0,
                top,       compare0
                );
    hwa_write( hw_rel(COUNTER, compare0), 0.001 * hw_syshz / CLKDIV );
    hwa_turn_irq( COUNTER, overflow, on );
    hwa_commit();

    Avec ça je peux changer de compteur (voire de microcontrôleur) facilement, sans avoir à rechercher dans la doc les bits à modifier.

    Je devrais commiter sous peu une version qui supporte les Atmel AVR ATtinyX4, ATtinyX5 et ATmegaX8. Ensuite je m'attaque au STM32F103.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Quelques audiophiles apprécient les produits low cost

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche NwAvGuy O2 : l’amplificateur casque sous licence Creative Common. Évalué à 1.

    Oui, low cost ne signifie pas nécessairement mauvais. De même, coûteux n'est pas une garantie de qualité (même si on a tendance à le croire).

    Un lien qui pourra intéresser certains amateurs de bricolage audio :

    http://audiolalies.blogspot.fr/2013/05/amplificateur-quad-405-alimentation.html

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # Dans la logique des choses

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Au secours du BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l'industrie et les Services). Évalué à 3.

    Depuis que l'Éducation nationale a réussi à remplacer 42 baccalauréats de STI par 4 spécialités de SII, je suis convaincu que :

    • l'ÉN est capable de tout (« c'est même à ça… ») ;
    • elle n'a rien à faire de l'enseignement et préfère l'ignorance dès qu'elle coûte moins cher (à court terme).

    Après tout, selon certains imposinspecteurs, on attend juste d'un TS de « savoir lire et extraire des informations d'un document technique ». Dans ces conditions, plus besoin de formations spécifiques, si ?

    Ce qui me désole le plus, en tant que citoyen, ce n'est pas la liquidation des enseignements spécifiques mais l'abandon progressif de l'enseignement des sciences sans lesquelles je ne vois pas bien comment on peut enseigner les techniques. Voir cette conférence de F. ELIE : https://www.youtube.com/watch?v=u_vT0abtP6Q.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Problème de capacité des gens

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Haro sur le financement participatif. Évalué à 0.

    Tu vois absolument tout en négatif, sans te poser la question si l'idée n'est justement pas de protéger les gens sans trop de connaissance de faire des bêtises.

    C'est pas bon pour les affaires d'empêcher les andouilles de lâcher du flouze !

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche QElectroTech 0.3. Évalué à 3.

    Merci d'avoir parlé de Fritzing, palm123.

    Je ne le connaissais pas et je sens que mes collégiens vont devoir l'utiliser pour leur projet de robot suiveur de ligne.

    Entre ça et Löve dont j'ai entendu parler pour la première fois aussi ici récemment et qui m'a permis de leur écrire un simulateur vite fait, l'année commence fort !

    Merci Linuxfr, merci le web, à vous Cognac…

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # La surconsommation de matières premières entraîne le gaspillage ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Emmabuntüs 2 (12.04). Évalué à 3.

    prolonger la durée de vie du matériel pour limiter le gaspillage entraîné par la surconsommation de matières premières

    S'il y a un lien entre les deux, j'aurais plutôt tendance à croire que c'est le gaspillage qui entraîne une surconsommation de matières premières.

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Bob Marlex

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Blagues d'informaticiens. Évalué à 2.

    Moi aussi. Elle me rappelle celle-là :

    C'est quoi un chalumeau avec une bosse ?
    Un dromaludaire !

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • [^] # Re: Petite correction

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Blagues d'informaticiens. Évalué à 2.

    Je recommande « Petites leçons de typographie » (pdf) par Jacques André :

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # Bon anniversaire

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Joyeux anniversaire Richard Stallman. Évalué à 1.

    Bon anniversaire Mr Stallman.

    On ne s'entendrait probablement pas autour d'une table mais je vous considère depuis toujours comme une personne de grande valeur (efficace).

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »