jyes a écrit 597 commentaires

  • [^] # Re: re: Que se passe-t-il StackOverflow?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Que se passe-t-il StackOverflow?. Évalué à 6 (+4/-0).

    tu me traites soit de con soit de manipulateur.

    Non, le « ou exclusif » est de toi, la formulation d’origine laissait la possibilité d’un « et ».

  • [^] # Re: La fondation GNOME est considérée solvable par les attaquants

    Posté par (page perso) . En réponse au journal La fondation GNOME est attaquée aux USA sur la base d'un brevet logiciel. Évalué à 3 (+2/-1).

    des entreprises expérimentées dans la matière comme IBM […] qui millite pour la loi STRONGER patent act

    Ce qui fait bien d’IBM une entreprise patentée en la matière.

  • [^] # Re: re: Que se passe-t-il StackOverflow?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Que se passe-t-il StackOverflow?. Évalué à 10 (+11/-3).

    quand tu agis ainsi tu démontres que le “mansplaining” est du bidon

    Ce n’est pas parce-que Zenitram a une manière non-sexiste de prendre tout le monde de haut qu’il n’y a pas un biais réel dans le reste du monde qui fait que ce sont majoritairement des hommes qui reformulent des propos de femmes. Comme tu le soulignes, ça peut arriver dans d’autres situations où le *splaineur à un ascendant hiérarchique, mais c’est cohérent avec la vision féministe qui souligne un rapport de domination entre les genres, dont le mansplaining n’est qu’une conséquence.

    Autre point, plus triste à admettre pour moi aussi, ce n’est pas parce-que Zenitram prend tout le monde de haut et pratique les sophismes les plus insupportables qu’il a toujours tort.

  • [^] # Re: Chez Maitre Eolas

    Posté par (page perso) . En réponse au journal [HS] L’initiatrice du mouvement Balance ton porc condamnée pour diffamation. Évalué à -3 (+3/-8).

    Bref, le mieux est peut-être de s'en tenir aux faits quand on accuse quelqu'un, plutôt que d'agrandir les choses.

    Oui parce qu’elle a utilisé « harcèlement » au lien d’« agression », ça méritait bien 15000€ de dommages et intérêt. C’est subtil parce-qu’en langage courant on parle bien de harcèlement pour une agression car agression a une connotation plus péjorative (on l’utilise pour le viol par exemple). Donc elle ne semble pas, au contraire, avoir agrandi les choses, juste avoir le tort d’accuser quelqu’un avec le langage de ceux à qui elle écrit (sur Touiteur) et non celui de la loi. Le tribunal n’en a pas tenu compte, justement probablement à cause de son statut de journaliste.

    Je trouve du coup que ta conclusion assez mal formulée, elle l’aurait qualifié d’agresseur, le procès aurait été tout autre (peut-être pas son issue, mais j’en doute quand-même vu la subtilité sur laquelle s’appuie le jugement).

  • [^] # Re: Tant mieux

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Richard Stallman démissionne. Évalué à 4 (+2/-0).

    c'était difficile d'interpréter ce tweet d'autre façon qu'au deuxième degré

    Je cite l’article « fille du magnat minier sud-africain Desmond Sacco (qui pèse, […] 1,4 milliard de dollars) ». L’histoire de l’Afrique du Sud incite quand-même a être méfiant sur le second degré présumé d’une riche blanche en Afrique du Sud. L’élection de Mandela, c’était il y seulement 25 ans et il reste une certaine nostalgie de l’apartheid chez de nombreux Afrikaners. Donc, je ne sais pas qui est le plus ignorant entre celui qui rate le second degré et celui qui le présuppose sans contexte.

  • [^] # Re: Joli autre point de vue

    Posté par (page perso) . En réponse au journal La démission de RMS : un autre point de vue. Évalué à 4 (+4/-2).

    Pour information : ici, tu remets juste en cause toute la notion de justice moderne,

    Non, tu mélanges les choses pour le plaisir de contredire. Ça semble d’autant plus le cas, que sur le fond, tu défends un point de vue parfaitement compatible avec le commentaire auquel tu réponds.

    Ici, RMS n’est pas jugé, la justice n’est pas impliquée, et je n’ai lu personne sur LinuxFr écrire qu’il devrait aller en prison pour ses propos.

    Donc il n’est pas question de justice. Par contre il était président et porte-parole d’une association, et professeur invité dans une université prestigieuse. Du fait de son comportement néfaste pour ces deux institutions, celles-ci peuvent très bien mettre un terme à son mandat (c’est même encore plus simple puisqu’il a démissionné) et à son invitation.

    Évidemment, du point de vue de la justice, il est innocent tant qu’il n’est pas jugé et heureusement, mais heureusement aussi que les institutions comme la FSF ou le MIT peuvent se désolidariser d’un type qui met manifestement une ambiance pourrie au travail, sans avoir besoin de le mettre en prison !

  • [^] # Re: Sscandales

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Richard Stallman démissionne. Évalué à 6 (+4/-0).

    https://www.newyorker.com/news/news-desk/how-an-elite-university-research-center-concealed-its-relationship-with-jeffrey-epstein

    Si l’article indique clairement ceux qui participaient à la manœuvre, ce que le MIT n’a toujours pas réglé c’est de savoir parmi ceux qui ne savaient pas combien refusaient de regarder pour ne pas interrompre l’entrée d’argent. Ce ne sont pas les commentaires de RMS qui ébranlent le MIT. Au contraire, le contexte était déjà une bonne raison pour RMS de se taire.

  • [^] # Re: Je ne connaissais pas, merci.

    Posté par (page perso) . En réponse au lien Les smartphones avec /e/ préinstallés sont à la vente!. Évalué à 3 (+1/-0).

    Cool, j’ai le même ! Comment le mets tu à jour désormais que LineageOS ne publie plus de mise-à-jour depuis le début de cette année ? C’est dommage pour un téléphone qui marche parfaitement par ailleurs.

  • [^] # Re: Je vais faire simple

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Deepfake et signatures numériques post-quantiques. Évalué à 10 (+13/-1).

    Non, mais d’ici à ce qu’on ait les ordinateurs quantiques dont parle le journal, on aura aussi des réencodeurs en javascript qui convertiront à la volée le flux 8K en 320p dans le navigateur. La consommation supplémentaire en cycles CPU et en bande passante sera de toute façon négligeable devant les gigaoctets de webassembly téléchargés depuis des CDN du dernier framework Web à la mode pour animer les titres des pages en word-art.

  • [^] # Re: Traduction

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche G’MIC 2.7.0 : Une rentrée pleine de style pour le traitement d’images !. Évalué à 6 (+8/-4).

    Enfin une représentation « commune mais genrée » de la femme qui ne comprend rien et ne veut pas apprendre, c’est presque la définition du sexisme, dons ce n’est pas extrémiste de voir du sexisme dans l'usage de cette expression.

    Après, tout le monde utilise parfois des expressions sexistes, souvent sans y penser, et c’est important de le signaler pour ceux qui souhaitent éviter ces écueils. Qu’Ysabeau le fasse remarquer de manière un peu trop virulente ne remet en pas en cause le fond de sa remarque (et est largement excusable au vu du nombre de fois où on croise cette expression sur ce site, c’est ici que je l’ai apprise).

  • [^] # Re: Breitbart

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Firefox 68 et 68 ESR par le menu. Évalué à 2.

    Pas tout à fait quand même, Fedilab n’inclue pas de mode compatibilité exprès pour fonctionner avec les bugs spécifiques de l’instance de GAB. Fedilab est capable de fonctionner avec toutes les instances Mastodon de manière indifférenciée, aux bugs près. Ce n’est pas ce que fait Mozilla dans l’exemple soulevé, où ils ajoutent explicitement un support exceptionnel pour un site donné, ce qui questionne sur les raisons de ce choix. Je n’ai pas d’avis tranché sur le fond, mais ces deux exemples sont très différents et l’un ne donne pas particulièrement matière à éclairer l’autre.

  • [^] # Re: Lua ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Bellard strikes again: QuickJs, un moteur JavaScript. Évalué à 4.

    Moi c’est une friture que j’aime bien, c’est plus naturel à interfacer avec mon code Fortran :-)

    Chacun complémente le langage qu’il veut.

  • [^] # Re: La base de l'age

    Posté par (page perso) . En réponse au sondage Suis‐je un jeune ou vieux lecteur de LinuxFr.org ?. Évalué à 7.

    Il faut changer de base tous les 2 ans

    Le monde va changer de base, nous ne sommes rien soyons tout !

  • [^] # Re: Sans moi

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Mais pourquoi flatpak ?. Évalué à 7.

    je peux proposer mon installateur unique

    Parce-que tu supposes que Flatpak va rafler la mise et que tout le monde va l’utiliser. En attendant, on peut aussi envisager un futur où il faudra faire un Flatpak pour Gnome Logiciels, un Snap pour Ubuntu et un AppImage pour ceux qui n’ont pas les clients Flatpak et Snap d’installés (sur leur Slackware :-)). Et ça, c’est si tout marche dans ces conditions, et pour le moment les solutions Flatpak et Snap sont pleines de promesses mais encore peu matures. Par exemple, avec Flatpak, on peut utiliser la dernière version de Gimp mais elle peine à trouver ses plugins. Donc on peut sûrement ajouter à la liste que pour un fonctionnement optimal il faudra pendant longtemps encore ajouter un deb, un rpm et une recette AUR/Gentoo/etc.

    Tu as le droit d’être optimiste pour Flatpak (tant mieux si une solution prend) mais ta réponse consiste un peu à dire que le problème ne se poserait pas si tout le monde se mettait d’accord pour utiliser Debian. Debian stable serait ton runtime et stable-updates remplacerait Flathub. Dans ces conditions, c’est facile d’identifier une solution qui marche, il suffit que tout le monde l’utilise, mais ça ne dit rien sur la pertinence technique de la solution.

  • [^] # Re: Sans moi

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Mais pourquoi flatpak ?. Évalué à 7.

    Quand la critique c’est :

    • qu’il existe des solutions à chaque point particulier (empaquetage des dépendances : AppImage ; sandbox : Firejail, …),
    • que d’autres points sont critiquables (ressources partagées très théoriques avec Flatpak dès lors qu’on l’envisage pour compléter sa distribution avec seulement un ou deux logiciels en Flatpak),
    • que la solution globale Flatpak impose un tout avec ses contraintes (difficile de redistribuer un Flatpak hors des repos) et
    • que ce tout a des allures d’overengineering,

    alors, je ne suis pas sûr que

    Ce qui est intéressant dans Flatpak n'est pas ses fonctionnalités prises isolément, où effectivement il y a des solutions pour ça, nous parlons ici d'un concept global où il n'y a aucune alternative aussi complète

    soit une bonne ligne de défense pour Flatpak. Justement, un peu de KISS (ou au moins de réutilisation de l’existant) et de modularité n’aurait pas fait de mal. Dans la mesure où Nix, AppImage et Firejail résolvent soit mieux, soit de manière indépendante (donc réutilisable dans d’autres contextes) chaque problème que doit résoudre Flatpak, c’est dommage que Flatpak soit construit comme une solution from scratch plutôt que de s’appuyer sur des solutions plus légères, quitte à les améliorer pour répondre à ses besoins spécifiques.

    Donc je ne partage pas ton enthousiasme pour la solution Flatpak. Après, comme je l’ai déjà écrit, si cette solution qui émerge, je serai content de pouvoir installer plus facilement des logiciels. Mais j’aurais préféré qu’il existe:

    • un bon logiciel de sandboxing fourni avec de nombreux profils qui s’appliquent quelle que soit la manière dont a été distribué le logiciel,
    • un bon logiciel d’empaquetage avec dépendances, et
    • un bon logiciel de gestion des installations côté utilisateur qui marche aussi pour des logiciels non sandboxés (ça éviterait la compétition inutile avec Snap),

    quitte à ce que Flatpak soit une glue entre tous ces logiciels pour en simplifier un cas d’usage qu’est la distribution de logiciels sandboxés avec leurs dépendances depuis un (ou des) dépôt(s) central(isés).

  • [^] # Re: Sans moi

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Mais pourquoi flatpak ?. Évalué à 4. Dernière modification le 14/07/19 à 10:03.

    our moi ça fonctionnait déjà très bien avant et il n'y avait rien à corriger. […] Le vrai problème était la simplicité à installer des paquets

    Le vrai problème c’était surtout la simplicité à installer des logiciels qui ne sont pas dans la base de paquets de la distribution. D’ailleurs à mon avis, il n’est pas vraiment résolu avec Flatpak, car en étant bien plus compliquée qu’elle n’en avait besoin, cette solution se heurte déjà à trop de limites pour la rendre universelle (mal adaptée aux logiciels en ligne de commande, complexité de distribution dia des dépôts, etc). Il y aura toujours besoin d’autres solutions.

    Ça me ferait bien c***** de me taper ces dépendances dans chaque paquet.

    Ce n’est pourtant pas loin de ce que propose Flatpak, et c’est à mon avis son plus gros soucis. Ses défenseurs disent que les runtimes son partagés, mais en pratique si Flatpak sert un jour à résoudre le problème des dépendances, on se retrouvera avec un runtime Gnome 3.35 à côté d’un 3.36 et d’un 3.37 et autant de versions de Qt, chacun de ces runtime tirant sur le gigaoctet. S’il était si facile de suivre l’évolution des bibliothèques, les problèmes de compatibilités entre versions et entre distributions (que F(l)atpak prétend résoudre) n’existeraient pas.

  • [^] # Re: Logique?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une violation de licence est une rupture de contrat et pas une contrefaçon (en France). Évalué à 3.

    pour le moment les 2 cohabitent, à long terme que le meilleur gagne.

    Et vu l’engouement de grosses boites pour les logiciels libres, il y a de fortes chances que le copyfree gagne. Mais c’est une compétition biaisée. Toi même tu soulignes un objectif d’efficacité, avec derrière l’idée que le succès d’un logiciel c’est son nombre d’utilisateurs. C’est vrai que tous les logiciels distribués le sont pour être utilisés. Cependant, je ne crois pas que les adeptes de la GPL le font pour maximiser la distribution de leur logiciel, mais pour s’assurer que celui-ci sera toujours distribué dans le respect 1 de ses utilisateurs. De ce fait, les licences copyleft mettent une conditions à la redistribution pour défendre un idéal politique, et les licences copyfree suppriment un maximum de conditions par idéal politique parfois, comme GCU, mais souvent pour des visées stratégiques comme ton propos le souligne.

    Bref, cette complexité en vaut-elle le prix (financier et humain)?
    On ne tranchera pas la question ce soir ;-)

    Je te rejoins là dessus, d’autant plus que je ne pense pas qu’il soit nécessaire de trancher. Si les objectifs diffèrent, il n’existe pas forcément une meilleure solution pour tout le monde.


    1. C’est l’esprit de la GLP, pas le texte. Bien sûr, les limites de ce qui constitue le respect varient selon que c’est RMS ou ESR qui parlent. 

  • [^] # Re: Pas d'accord avec la fin

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Mais pourquoi flatpak ?. Évalué à 9.

    Pour moi l'intéret de ce genre de truc n'est que de pouvoir installer facilement des softs proprios. Pour le reste on pourrait s'en sortir autrement.

    Je suis d’accord, sauf qu’on aurait pu penser qu’une solution à la Appimage + Firejail (ou un truc du genre) serait une bonne alternative à Flatpak. Quitte à ce que ce soit la communauté qui fournisse les wrappers pour les logiciels proprios dans des Flatpak, elle pu être mobilisée pour écrire leur « manifeste » pour un outil de sandboxing quelconque plutôt que de mettre la distribution en ligne, les dépendances, l’empaquetage et la sécurité dans le même outil.

    Après si la mayonnaise Flatpak prend, ce sera toujours ça de gagné mais je trouve le journal assez convainquant quant à la complexité inutile du bouzin.

  • [^] # Re: Et on est en 2019...

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une violation de licence est une rupture de contrat et pas une contrefaçon (en France). Évalué à 4.

    Celà dit, quid d'un utilisateur qui aurait copié le binaire sur sa clé USB et qu'il l'utiliserait chez lui ? La licence GPL ne l'empêche pas de le faire. Serait-il légitimement en droit de demander le code source ?

    Ce n’est pas la licence qui l’en empêche, si le logiciel ne lui a jamais été distribué, alors il n’a pas de licence du tout, ni pour l’utiliser ni pour en exiger le code source. Il n’y a distribution que si sa société l’autorise à effectuer une copie du code pour son usage propre, et dans ce cas, ce sera avec une licence GPL.

    La distribution est rarement un point bloquant à l’heure ou de nombreux logiciels libres sont en libre téléchargement sur Internet, mais la GPL n’impose pas de distribuer le logiciel à qui le demande. Elle impose juste une manière de le distribuer de telle sorte que distribuer un logiciel ne puisse pas être un levier pour piéger ses utilisateurs en les rendant dépendants du distributeur.

  • [^] # Re: Logique?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une violation de licence est une rupture de contrat et pas une contrefaçon (en France). Évalué à 10.

    Tu oublies quand-même la partie :

    Attention avec les comparaisons : Plein de femmes sont en pantalon, c'est galère à faire appliquer la loi interdisant les pantalons pour les femmes qui réclament plus de libertés. Autant supprimer le délit de de travestissement de ces "méchantes" femmes. Tiens, on vient de le faire.

    Exemple non pertinent Bisaloo. Si le reste du commentaire a une forme plus modérée que ce qu’on peut lire du même auteur parfois, ses exemples hors sujet destinés à souligner le ridicule de la position de son interlocuteur (en inventant des jugements moraux, pourquoi « méchantes » ?) et qui font régulièrement dévier la conversation vers des arguties stériles sont exactement ce qui me fait considérer certaines de ses interventions comme inutiles.

    Là je suis d’accord que le reste du commentaire est pertinent, mais cette manière de d’illustrer son propos est fatigante et contre-productive.

  • [^] # Re: format Office Open XML

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche La nouvelle plate‐forme de dépôt de brevet de l’INPI en contradiction avec le RGI. Évalué à 5.

    OnlyOffice dépanne bien sur des documents qui passent mal dans LibreOffice, mais la compatibilité n’est pas du tout à 99% (même la compatibilité entre suites Microsoft ne va pas aussi haut) et pour des raisons bien plus variées que des problèmes de police.

    Depuis quelques mois, j’ai décidé ne plus avoir de Microsoft Office (qui m’imposait d’utiliser une machine virtuelle et tout le bordel) et je jongle entre OnlyOffice et LibreOffice pour faire au mieux avec ce que m’envoient les collègues. Les fonctions compliquées dans les tableurs, les listes imbriquées, les animations et les vidéos dans les présentation1 passent systématiquement mieux (voire seulement) dans LibreOffice. Les promesses de compatibilité d’OnlyOffice sont très survendues. À mes yeux, ça n’enlève rien à la qualité de ce logiciel, mais ça donne une illustration de plus de la complexité des formats OOXML qui ne marchent correctement nulle part.

    En plus, je trouve ton exemple assez étrange, car j’ai plutôt un bonne expérience de l’importation des tables de matières et des renvois et références avec LibreOffice.


    1. ce point n’est même pas supporté du tout dans OnlyOffice, sauf à héberger les vidéos sur YouTube. 

  • [^] # Re: La justice, c'est compliqué…

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une violation de licence est une rupture de contrat et pas une contrefaçon (en France). Évalué à 9. Dernière modification le 12/07/19 à 14:26.

    Actuellement, c'est plutôt : si tu as des sous et tu as du temps à perdre, tu peux payer des avocats pour te plaindre de tout et n'importe quoi et la justice publique devra y consacrer du temps et des ressources. […] En comparaison, si tu as pas trop d'argent et d'autres chats à fouetter, tu vas uniquement aller voir la justice pour des choses vraiment graves. [Ndmoi: Et en plus elle te donne tort car ton avocat est moins bon.]

    Heureusement, grâce à la rationalisation des services publics prônée par nos dirigeants, notre système de santé devrait enfin bientôt être aligné avec le système judiciaire sur ce point là ! On avance !

  • [^] # Re: Honte

    Posté par (page perso) . En réponse au journal OUI-Léger : une extension Firefox pour rendre le site oui.sncf plus léger. Évalué à 6.

    historique par le fait que l'ensemble des liaisons ferroviaires ont été conçues avec la liaison vers Paris en tête

    Ça c’est un recul historique qui s’arrête à il y a quelque(s) dizaine(s) d’années. Les lignes « historiques » ne passaient pas toutes par Paris du tout. Beaucoup de plus petites lignes sont d’ailleurs devenues des routes de campagne. Celles qui sont un peu plus grosses ont mis plus de temps à être jugées moins rentables, on en a quand même un nombre non-négligeable qui sont devenues des « cars Macron » assez récemment.

  • [^] # Re: Honte

    Posté par (page perso) . En réponse au journal OUI-Léger : une extension Firefox pour rendre le site oui.sncf plus léger. Évalué à 7. Dernière modification le 10/07/19 à 09:23.

    Je me rappelle qu'il y a quelques années, avec le site de la SNCF (avant qu'ils renomment tout en Oui) il m'était difficile de trouver un billet sur un trajet simple

    Effectivement, je constate aussi une très nette amélioration. Depuis que tous les trajets simples de province à province ont été supprimés, l’algorithme du site web n’a aucun mal à proposer des TGV qui passent tous par Paris. C’était frustrant il y a quelques années, et j’utilisais même le site de la Deutsche Bahn qui proposait de bien meilleures solutions, mais les évolutions de la SNCF font que, maintenant, les trajets qui passent tous par Paris proposés par leur site sont effectivement les meilleurs trajets disponibles.

  • [^] # Re: Frustrant

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Bienvenue Mageia 7. Évalué à 4.

    LFS aussi, si tu suis correctement le manuel, ça s’installe et se met à jour sans risque.