Journal « Changer le monde, un octet à la fois » - Campagne de don Framasoft

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
51
17
oct.
2018

(N'étant pas certain que cela mérite une dépêche - sinon, chaque asso va venir faire sa réclame - je pose ça en journal)

Voilà, comme chaque année depuis 2011, Framasoft lance mi-octobre sa campagne de don.

Cette année, on a décidé d'y aller plus "tranquille" :

Il y a des annonces de promesses tenues (PeerTube 1.0 notamment ( annonce framablog, journal LinuxFR)

Il y a des promesses annoncées à tenir (je vous laisse lire l'article en fin de journal pour les trouver :P Mais notre feuille de route est de toutes façons publique)

Il y a le fait qu'on ait un positionnement "politique" (au sens sociétal) plus clair et affirmé. Nos choix ne conviendront pas à tout le monde. On sait qu'on va "perdre" des libristes en faisant passer certaines questions au dessus du combat "du libre pour le libre, et rien que du libre". Mais on assume.

Il y a aussi le fait qu'on fatigue sans doute un peu de "taper sur Google du soir au matin". Ca nous fait moins marrer. On constate surtout la vacuité, la fatuité, et l'inutilité de la chose vu notre taille. Je pense qu'on a contribuer à sensibiliser et à faire bouger les lignes sur certains enjeux, à d'autres de prendre le relai maintenant. On a envie d'agir autrement (et on a l'énergie pour).

Il y a le fait qu'on s'assume comme "micro-association d'éducation populaire" (le club de bridge à côté de chez moi a + d'adhérents que Framasoft, et le club de badminton/tennis a + de salariés que nous) et qu'on ne veut pas porter la responsabilité de "dégoogliser internet". On souhaite rester en mode "bande de potes" à moins de 10 salariés, ne pas rejoindre la #FrenchTech #StartupNation, et ne pas être le porte-étendard de quoi que ce soit (on veut pouvoir changer d'avis, expérimenter, se tromper, etc.)

Et il y a surtout le fait qu'on ne veut pas venir pleurer tous les ans dans les chaumières en demandant la charité.
Notre discours est clair (rationnel, presque) : si ce qu'on a fait ces 15 dernières années vous a plu ou vous a été utile, et bien… pensez à faire un don. Parce que vos dons sont, volontairement, la seule ressource financière de l'association. Sinon, et bien tant pis pour nous !

Bref, on avait déjà amorcé le virage l'an passé en annonçant Contributopia, mais on le confirme cette année avec cette deuxième année : on ne manque pas de projets (loin de là, notre calendrier est plein jusqu'à fin 2020 !), et je pense modestement qu'on peut dire qu'on a pas trop foiré ni trahi la confiance de celles et ceux qui nous ont soutenu jusqu'à présent (même si tout n'est pas parfait évidemment !).

L'article annonçant la campagne de don en cours : « Changer le monde, un octet à la fois »

Donc, si vous souhaitez nous voir poursuivre nos actions, nous vous invitons à nous soutenir :)

  • # avec un reçu de dons !! yes

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Je me demandais si vous étiez éligibles aux dons…et à la défiscalisaiton (en Franc)e…

    C'est le cas !

    Super, j'y vais de ce pas multiplier par 3 le don que je m’apprêtais à faire.

    • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 17/10/18 à 16:39.

      Merci !

      Et oui, je confirme qu'un don de 100€ à Framasoft vous permettra de déduire 66€ de vos impôts, ne laissant "que" 34€ à votre charge.
      (il faut évidemment pour cela payer des impôts, et être contribuable français)

      On explique tout ça ici : https://soutenir.framasoft.org/fr/defiscalisation/

      • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

        Posté par  . Évalué à 7.

        (il faut évidemment pour cela payer des impôts […]

        Oui et c'est bien dommage. Je connais qqu'un qui était trésorier départemental du Secours Catholique et qui me disait que plus de la moitié de leurs dons venait de gens non imposables (ce qui au passage porte à réfléchir).

        Pourquoi ne pas le transformer en crédit d'impôt ?

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

          Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 18/10/18 à 10:48.

          Pourquoi ne pas le transformer en crédit d'impôt ?

          Au delà du bête argument budgétaire, mon interprétation du système c'est plutôt que de déclarer un don revient à choisir d'orienter une partie de son impôt vers une association (c'est une manière de participer à la politique de financement des associations).

          Si tu dois payer 1000€ d'impôts et que tu as 10000€ de revenu, il te reste 9000€ pour vivre. Si tu fais un don de 300€, tu te retrouves avec 8900€ pour vivre, 800€ d'impôts qui vont à l'État , et tu "orientes" 200€ de tes impôts vers une association (c'est comme si tu payais tes 1000€ d'impôts mais que tu forçais l'État à en redonner 200 vers l'association de ton choix). De manière assez logique, il est impossible d'orienter une partie de ses impôts quand on n'en paye pas.

          Finalement, le seul truc bizarre du système, c'est qu'on rembourse le particulier (ce qui donne l'impression d'un cadeau ou d'une défiscalisation), alors qu'il serait beaucoup plus logique que les dons soient non-déductibles mais que l'argent arrive dans les caisses de l'association. Ça reviendrait au même au niveau comptable, mais symboliquement, ça change tout.

          Il faut garder à l'esprit qu'il n'est pas obligatoire de déclarer ses dons, ce qui revient à considérer que l'argent des impôts est aussi bien dépensé par l'État.

          • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 18/10/18 à 14:37.

            C'est pas mal ça. Je ne sais pas si c'est dans cet esprit que ça a été fait, mais je préfère le comprendre ainsi.

            Merci pour l'explication

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

            • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

              Posté par  . Évalué à 5.

              Oui, mais donc tu limites le pouvoir d'orienter tes impôts là où tu veux à ceux qui paient de l'impôt direct. Cela reste inégalitaire par rapport aux bas revenus, qui ont ainsi moins de pouvoir. (Oui choisir où va l'argent est un pouvoir)

              ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

              • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

                Exactement, la défiscalisation consiste à donner un droit politique supplémentaire (décider tout seul comment allouer l'argent qui autrement serait « public ») aux particuliers les plus aisés (plus l'on paie d'impôts, plus l'on peut défiscaliser, et statistiquement, plus les personnes paient d'impôts, plus elles utilisent ce « pouvoir »).

        • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

          Posté par  . Évalué à 4.

          plus de la moitié de leurs dons venait de gens non imposables (ce qui au passage porte à réfléchir).

          J'ai fait partie des gens ne payants pas d'impôts pendant plusieurs années : je gagnais bien ma vie, ma femme également. Nous avons investi là où l'état nous le disait --> pas d'impôt pendant des années.
          Maintenant que nous gagnons moins, impôts :-)

          Le fait de ne pas payer d'impôts (sur le revenu) veut juste dire qu'on n'est pas dans la classe « moyenne ».

          • [^] # Re: avec un reçu de dons !! yes

            Posté par  . Évalué à 2.

            Le cas dont je parlais était des gens à faible revenus. Mais oui, tu as raison de préciser, il y a plusieurs manière de ne pas payer d'impôts.

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à -10.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      J'ai une vraie question : que peut-on faire de ce genre de commentaire ? Il y a 6089 mots, 41 847 signes espaces comprises, ce qui correspond à ~13 pages A4 ou une grosse nouvelle littéraire.

      J'ai l'impression qu'il s'agit d'une proposition de projet adressée à Framasoft et qui inclut des spécifications complètes. Mais comme l'auteur se perds dans ses propres phrases (plusieurs passent les 6 lignes !), je ne suis pas sûr de ce que j'avance. D'où ma question qui peut se découper en :

      • Pourquoi poser ces questions via LinuxFR et pas directement à Framasoft ?
      • Pourquoi faire ces propositions via LinuxFR et pas directement à Framasoft ?
      • Pourquoi inclure autant de détails dans le corps principal de la proposition et en premier contact, alors que tout ça aurait dû aller dans un document annexe et/ou suite à un premier intérêt de Framasoft ?
      • Pourquoi ne pas travailler un minimum la forme et avoir une proposition un minimum claire avant de la soumettre ?

      La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

      • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 19/10/18 à 10:35.

        c'est SamWang… le retour :-)

        il y a même un tag zino ce qui permet de suivre l'évolution du projet :D

        après, faut réussir à suivre /o\ et, oui, à chaque fois j'ai un peu les mêmes questions que toi, merci de l'avoir formalisé ;-)

      • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        De toutes manières, il est indéniable que ce texte ne nous concerne pas, et que les destinataires sont les gens de Framasoft. Il est possible qu'ils le trouvent ici, mais ça n'est pas la meilleure façon de procéder.

        Ça, c'est sur la forme. Sur le fond, je ne suis même pas convaincu que ce texte ait du sens. Les paragraphes que j'ai l'impression de comprendre sont une sorte de bullshitage fumeux à base de mot-clés.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par  . Évalué à -6.

        Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

        • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          T’es trop perché mec, c’est chaud, jamais personne va capter ce que tu racontes.

          Va causer aux gens de MezaLab, tu trouveras sans doute un écho à tes fantasmes.

        • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 19/10/18 à 12:11.

          En deux points :

          1. C'est pas parce qu'il y a une structure, même précise, que le contenu est clair.
          2. Ce n'est pas parce qu'il y a beaucoup de mots dans la phrase qu'elle est précise (et elle est rarement claire).

          Exemple ici dans ton dernier message, on trouve une incise dans une incise dans une sous-proposition dans un sous-point de réflexion, ça rend le tout difficilement compréhensible :

          deuxièmement, comment Framasoft perçoit-il le projet de faciliter le montage vidéo en ligne ET collaboratif (en automatisant une mise à jour croisée et contrôlée des scripts produits par Mozilla Popcorn, permettant à des utilisateurs de collaborer sur un montage commun ; en identifiant le type d'opérations — impliquées dans un montage vidéo simplifié — qui peuvent être prises en charge de façon collaborative) ?

          Phrase qui se découpe en réalité ainsi :

          • deuxièmement, comment Framasoft perçoit-il le projet de faciliter le montage vidéo en ligne ET collaboratif ← Proposition principale
            • en automatisant une mise à jour croisée et contrôlée des scripts produits par Mozilla Popcorn, ← première précision sur la proposition, incise de niveau 1
              • permettant à des utilisateurs de collaborer sur un montage commun ← subordonnée qui précise la précision
            • en identifiant le type d'opérations ← seconde précision sur la proposition, toujours dans l'incise de niveau 1
              • — impliquées dans un montage vidéo simplifié — ← précision sur la proposition, incise de niveau 2
            • qui peuvent être prises en charge de façon collaborative) ? ← fin de la seconde précision sur la proposition
          • ? ← Marque interrogative qui porte sur la proposition principale

          (Et je passe sur le fait que comme la phrase commence par « deuxièmement », c'est en réalité un simple point sur une proposition plus générale qu'il faut garder en tête pour bien comprendre ce dont il s'agit.)

          Et tout ça c'est dans une seule phrase. Est-ce que tu te rends compte que c'est probablement difficile à comprendre et certainement inutilisable pour le commun des francophones ? Et que précédemment tu nous a sorti l'équivalent de 13 pages de ce genre de texte ?

          La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par  . Évalué à -5.

            Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

              Note que le problème n'est pas le niveau en français, mais bien la charge mentale qu'imposent les constructions comme celle quel je décortique.

              Comprendre une telle argumentation, ça nécessite d'avoir en tête en permanence jusqu'à quatre niveaux d'imbrication logique, plus les éléments précédents du niveau en cours quand ce niveau est coupé par des précisions.

              Et ça, c'est un problème, même pour un lecteur qui maitrise parfaitement la langue et toutes les notions que tu utilises.

              La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 19/10/18 à 13:23.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 19/10/18 à 13:55.

            J'essaie de comprendre un truc : c'est un jeu dans lequel tu essaies de délayer l'information au maximum ?

            Parce que si je prends ce paragraphe (c'est le premier après que tu explique vouloir simplifier tes phrases) :

            A titre d'information accessoire, voici le lien direct vers le commentaire de référence : https://linuxfr.org/nodes/115500/comments/1751977 — c'est le lien hypertexte associé au libellé du titre dudit commentaire. Pour être complet dans l'exposé de ces arcanes de Linuxfr.org, précisons qu'en cliquant sur le # sur la gauche de l'en-tête d'un commentaire, on l'affiche dans son contexte, à moins qu'il soit replié pour l'utilisateur (auquel cas s'affiche la page comportant le contexte, ici ce journal, sans positionnement adéquat).

            Ceci être résumé, sans perte d'information pertinente pour le lecteur, en :

            Voici un lien vers le commentaire complet, vous pouvez le voir dans son contexte en cliquant sur le # à gauche de son titre.

            Ce qui prends 125 caractères visibles pour le lecteur au lieu de 533, soit presque un facteur 4,3.

            Analyse rapide :

            1. A titre d'information accessoire ← Outre que cette précision n'apporte rien, elle est redondante avec elle-même.
            2. voici le lien direct vers le commentaire de référence : https://linuxfr.org/nodes/115500/comments/1751977 ← Proposition principale, la formulation est bonne, le seul défaut c'est qu'elle n'utilise pas les possibilités du Markdown (et du coup tu donnes plus l'URL qu'un lien)
            3. c'est le lien hypertexte associé au libellé du titre dudit commentaire. ← Oui, un lien sur Internet c'est un lien hypertexte, ça n'apporte rien. Pas plus que le reste de la phrase, qui contient une petite cascade de compléments (associé au … du … dudit) pour ne préciser rien d'utile.
            4. _ Pour être complet dans l'exposé de ces arcanes de Linuxfr.org,_ ← Encore une cascade de compléments (dans … de … de), ici pour dire que tu vas nous apprendre à nous servir de Linuxfr.org. Ça ne sert à rien de dire que tu vas faire quelque chose : fais-le (surtout que là tu le fais juste après).
            5. _ précisons qu'en cliquant sur le # sur la gauche de l'en-tête d'un commentaire_ ← La proposition d'explication d'une fonctionnalité peu claire de Linuxfr.org. Malheureusement très lourde, on peut faire sauter « précisons que » sans rien perdre, et tout ce qu'il y a après le # peut être simplifié.
            6. à moins qu'il soit replié pour l'utilisateur (auquel cas s'affiche la page comportant le contexte, ici ce journal, sans positionnement adéquat) ← Une précision complémentaire et une incise qui précise la précision. Le tout ne concerne qu'un cas à la marge.

            En fait, et ça se voit particulièrement avec les points 5 et 6, tu donnes un niveau de détails ridiculement trop élevé. Ça contribue beaucoup à rendre ton propos incompréhensible : on est noyés dans les détails sans jamais voir où tu veux en venir.

            À la limite ce genre de précision peut être intéressant dans le cadre de spécifications détaillées, mais jamais avant.

            La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

      • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Wow, j'ai pas tout lu, mais au moins, je peux être clair sur la réponse : c'est non.

        On ne va pas faire ce que tu demande parce que :
        * on a déjà un planning blindé jusqu'à fin 2020 (si on est toujours là en 2020, mais ça c'est une autre question)
        * on est pas une boite de prestation (y en a plein dans le coin, contacte les)
        * on fait du libre, donc le besoin X ou Y, c'est pas nécéssairement à nous d'y répondre (forke PeerTube, et ajoutes-y ta fonctionnalité)

        Bisous

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à -2.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 19/10/18 à 19:21.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1. Dernière modification le 20/10/18 à 22:42.

            Ben crée ta startup ! Tu as le même vocabulaire que les business angels vous devriez bien vous entendre, à défaut de produire utile.

            Sinon tu fais quoi dans la vie ? Ça se passe comment à la machine à café avec Anette de la compta ?

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 21/10/18 à 02:46.

              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

              • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8. Dernière modification le 21/10/18 à 12:08.

                C'est magique. Ton propos est tellement confus que rien que le titre est incompréhensible au point que j'ai lu des titres de thèse plus clairs que ça :

                Projet de codage du logiciel de parcours indexé de textes disponibles à de multiples niveaux d'approfondissement

                Techniquement, c'est du français – je vois des mots français agencés selon des règles de grammaires française. Mais je suis incapable d'en tirer le moindre résultat logique.

                • Projet de codage du logiciel : jusque là tout va bien, c'est juste dit de manière super lourde.
                • de parcours indexé de textes : qu'est-ce qu'un parcours indexé de textes ? Parcourir un texte, là je vois à peu près, c'est le lire rapidement et en diagonale. Mais pourquoi indexé ? Pourquoi plusieurs textes ? Et surtout, que m'apporterait un logiciel pour ce faire ?
                • disponibles : qu'est-ce qui est disponible ? Le logiciel, le parcours, les textes ? C'est accordé au pluriel donc je suppose qu'il s'agit des textes, mais que vient faire là ce disponibles ? On ne peut pas parcourir ou indexer des textes qui ne sont pas disponibles !
                • de multiples niveaux d'approfondissement : tu adores cette expression au point qu'elle se trouve quatorze (14) fois à l'identique dans le sujet d'origine (15 avec cette copie). Pourtant y'a rien qui va dedans : qu'est-ce que tu approfondis ? Pourquoi et comment tu définis des niveaux d'approfondissements ? Pourquoi multiples ?

                Et donc, malgré un refus pourtant très clair des principaux concernés, tu continues à perdre un temps monstrueux à nous poster des pavés de logorrhée incompréhensibles dès le titre. Si c'est sérieux, essaie de te remettre en question ; si c'est un troll, putain c'est le troll le plus consommateur en temps pour celui qui trolle que j'ai jamais vu.

                La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

              • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

                Je prévois de coder […]

                Un conseil aussi gratuit que les tiens : arrête de prévoir, et fait.
                Arrête juste de proposer, personne ne s’intéresse à ce que tu écris car ça n'a ni queue ni tête, et tu ne montres rien pour motiver les gens à faire équipe avec toi.
                Tu cherches de gens pour t'aider dans le code? annonce alors la couleur et combien d'€ tu es prêt à mettre dans tes idées; si tu penses que tes idées ont une quelconque valeur, je ne doute pas que tu y mettras les moyens, sinon tu dis juste que toi-même pense que ce que tu écris est pourri.

                Tout le reste, c'est juste des conneries (mais comme je t'ai déjà lu il y a plusieurs années sur les mêmes conneries, j'imagine que tu as avancé de 0, bon OK mon commentaire ne va pas te faire tilt et est donc inutile pour t'aider, certes… On sait jamais, un espoir qu'il t'aide).

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 21/10/18 à 17:13.

                  Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                  • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

                    Voici […] que je compte utiliser

                    Tu ne fais rien, tu comptes faire.

                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                    • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                      Posté par  . Évalué à 6.

                      Depuis le temps que dure cette histoire de Zino, je m'attends à un gros retournement de situation :

                      SamWang fini par coder un truc qui fonctionne. Il se fait repérer par quelques capital-risqueurs qui souhaitent financer son développement. Malheureusement il continuera ses diatribes sur les juifs donc il perdra ses soutiens mais aura attiré l'attention de Steve Bannon qui verra en Zino un outil essentiel pour simplifier un peu plus les visions simpliste exposées sur breitbart.com
                      Ça va très bien fonctionner il sera promu "Résumeur en chef" pour les discours encore trop complexes du président. Malheureusement son logiciel parviendra à traduire exactement la pensée de Trump ( Exemple : "I will build a great great wall on our southern border and I’ll have Mexico pay for that wall." deviendra "Fuck off bean eaters" ) l'amenant à l'impeachment et provoquant l'arrivée au pouvoir de Mike Pence. Mais celui-ci, farouchement pro-Israel, déportera SamWang a Guantanamo pour sa rhétorique antisémite. Avant d'embarquer, ce dernier aura tout juste le temps de nous poster un journal bookmark Lien "Je vous l'avait bien dit" vers sa page sur whitehouse.gov qui sera supprimée quelques heures plus tard ainsi que toute trace de son existence.

                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 23/10/18 à 13:53.

                        Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 23/10/18 à 14:11.

                          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                          • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                            Je crois que tu as beaucoup de temps libre, et si tu réalisais un peu quelque chose de concret, au lieu de nous noyer sous des incompéhensibilités ?

                            La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

                            • [^] # Commentaire supprimé

                              Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 23/10/18 à 17:12.

                              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                            • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                              Posté par  . Évalué à 10.

                              Je trouve ça génial moi. On peut lui donner n'importe quoi en entrée, et il arrive à te sortir des pavés de texte avec un vague rapport et plus ou moins interconnectés. C'est comme un pipotron bien plus évolué, d'habitude ils ne sortent qu'une ou deux phrases. SamWang est un bot !

                              • [^] # Commentaire supprimé

                                Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 23/10/18 à 17:37.

                                Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                                • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

                                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                                  C'est dommage, c'était presque crédible jusqu'à :

                                  à partir de vos commentaires dont on peut extraire presque parfaitement le sens de façon automatisée (avec une probabilité élevée de pertinence, sur base de réseaux de neurones intégrant une analyse statistique tenant compte du contexte, mais sans garantie totale, car c'est du langage naturel pétri d'ambiguïtés, pas du langage naturel contrôlé (largement désambiguïsé), quand même…)

                                  Où tu réussis tranquillement à caler une parenthèse dans une parenthèse, la parenthèse de niveau 1 étant sensiblement plus longue que le contenu qu'elle précise.

                                  La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par  . Évalué à -7.

                          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

                          • [^] # Commentaire supprimé

                            Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 23/10/18 à 20:37.

                            Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Vraie question : que faire de ce genre de commentaire ?

        Posté par  . Évalué à 10.

        J'ai une vraie question : que peut-on faire de ce genre de commentaire ? Il y a 6089 mots, 41 847 signes espaces comprises, ce qui correspond à ~13 pages A4 ou une grosse nouvelle littéraire.

        J'ai l'impression qu'il s'agit d'une proposition de projet adressée à Framasoft et qui inclut des spécifications complètes.

        Tatata. On appelle ça un cahier-décharge™. Ça permet à l'auteur de vider son sac de temps en temps, une fois qu'il a bien gonflé :)

        *splash!*

    • [^] # Re: Questions et propositions

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9. Dernière modification le 19/10/18 à 17:44.

      sans nécessité d'un lourd développement logiciel

      Ok…

      la proposition d'un système expert qui sache produire des réponses multimédia adaptatives aux requêtes des internautes (formulées en langage naturel contrôlé), permettant de naviguer intelligemment dans un corpus de connaissances.

      associer, en complément à un système expert, des réseaux de neurones pour suppléer à la lourdeur des calculs impliqués par un système expert

      …ok

      pensée parasite de plug anal vert gonflable…

      Ha oui quand même

      j'envisage de fermer ce compte aussitôt le présent message posté (et de bouder à nouveau pour quelques mois)

      Ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de zino et zind, mais juste une question : pourquoi ne pas avoir envisagé de fermer le compte avant de poster le message ?

  • # Ecriture inclusive

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 19/10/18 à 09:43.

    Il y a le fait qu'on ait un positionnement "politique" (au sens sociétal) plus clair et affirmé. Nos choix ne conviendront pas à tout le monde. On sait qu'on va "perdre" des libristes en faisant passer certaines questions au dessus du combat "du libre pour le libre, et rien que du libre". Mais on assume.

    Je crois que tu veux parler de l'écriture inclusive, mais que tu as du mal à le dire :
    https://framablog.org/2018/08/13/ecriture-du-blog-nous-ne-transigerons-pas-sur-les-libertes/

    La liberté c'est aussi de pouvoir communiquer et échanger. Imagine un monde où chacun y rajoute ses règles (souvent obscures et mal définies) orthographiques, syntaxique ou grammaticales, ca va devenir illisible, incompréhensible. Vous cassez l'interopérabilité.

    Vos textes ne peuvent plus passer dans un logiciel vocal (text to speech), de braille, de vérification d'orthographe, etc… Vous cassez aussi la saisie utilisateur en utilisant des caractères non visibles sur les claviers, … Vous cassez la lecture utilisateur, … vous cassez le pouvoir de bien indexer…

    On a un format ouvert d'échange de données, mais vous y rajoutez votre sauce et les autres doivent faire avec. Cela me fait penser au "embrace and extend" de Microsoft, que le libre a beaucoup combattu.

    Souvenez-vous de vos articles :
    https://framablog.org/2009/04/25/microsoft-office-2007-sp2-et-open-document-format/
    https://framablog.org/2009/06/25/odf-ooxml-support-microsoft-office-guerre-des-formats/

    On pourrait d'ailleurs s'inspirer du titre de ce dernier : "Difficile de supporter Frama… quand il supporte ainsi le français"

    PS : Je pertinente quand même le journal, car à part cela, vous avez fait du bon boulot. Merci.

    • [^] # Re: Ecriture inclusive

      Posté par  . Évalué à 10.

      Bah, surtout, je trouve que ça casse l'idée de séparer les combats. On est tous différents, on a tous nos petites marottes, les choses qu'on pense importantes, les choses qu'on déteste, et les choses sur lesquelles on n'a pas d'option, voire dont on se fout totalement.

      Si on veut faire avancer le logiciel libre, il est cohérent d'être intransigeant sur le logiciel libre. On a le droit d'être strict, voire sectaire (par exemple, ne pas publier de binaire pour Windows). Évidemment, un débat peut s'ouvrir : est-ce qu'on fait réellement progresser le LL si on ne fournit pas de LL pour les systèmes proprio. Disons que l'intransigeance se défend dans ce cas, même si elle n'est peut-être pas la plus efficace.

      Par contre, si on commence à mélanger les combats, on va aboutir à une situation qu'on ne peut plus faire avancer. On a le droit d'être à la fois libriste, féministe, écolo, et antifasciste. Mais il serait débile de mettre sur une page de téléchargement d'un logiciel "Électeur du FN: passe ton chemin", ou bien "Les contributions par les conducteurs de SUV ne sont pas acceptées". C'est juste qu'on devient sectaire, on essaye d'imposer tous ses combats à la fois, et à chaque nouvelle exigence, on perd une partie du public. Clairement, ce qu'on souhaite, c'est finir en "bande de potes" version ado, des gens qui ont (ou qui prétendent avoir) les mêmes idées sur tout. Ça n'a, à mon avis, aucun intérêt, et ça montre surtout qu'en fait, on n'a pas vraiment envie de faire progresser individuellement chaqun des thèmes qui nous tiennent à cœur.

      Une annonce en écriture inclusive, ça n'a aucun intérêt, ça prend juste le risque d'éloigner des contributeurs ou des utilisateurs parce qu'on n'a pas compris l'intérêt de séparer les combats. Personnellement, je ne supporte pas l'écriture inclusive, et je pense qu'elle nuit à l'égalité homme-femme de la même manière qu'un mauvais commercial nuit à une négociation en commençant par des prétentions excessives ou ridicules. Et ça entache complètement le fond de l'annonce.

      • [^] # Re: Ecriture inclusive

        Posté par  . Évalué à 5.

        Même si j'ai bien compris que ça leur tenait à cœur, je suis plutôt en phase avec le commentaire ci-dessus et je trouve dommage que Framasoft perde des contributeurs à cause de l'écriture inclusive (à en lire les réactions un peu partout).

        Cela dit est-ce que ça leur fait perdre plus de contributeurs à cause de l'écriture inclusive que cela leur en fait gagner ?
        Peut être est ce que je me trompe, mon avis étant biaisé par le fait que je suis assez contre l'utilisation massive et non officialisé de l'écriture inclusive.

        Je pense que d'autres façons d'écrire sont possibles tout en permettant de respecter une certaine neutralité de genre.

        Par exemple, ma phrase ci-dessous au début j'avais écrit: "Est-ce qu'ils perdent plus de contributeurs…" changée en "Est ce que ça leur fait perdre…", c'est plus neutre.

        Et puis ça serait bien d'être un peu plus cohérent car cela ne semble pas déranger la personne qui a écrit ce journal de quasi commencer tous ses paragraphes par "Il y a…", "il" étant quand même bien marqué "troisième personne de sexe masculin". Pourquoi ne pas commencer par "Il·Elle y a…" tant qu'à faire ?

        • [^] # Re: Ecriture inclusive

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

          au début j'avais écrit: "[…] de contributeurs…" changée en […], c'est plus neutre.

          En quoi l’une de ces deux formulations est moins neutre que l’autre :

          Est-ce qu'ils perdent plus de contributeurs à cause…
          Est-ce que ça leur fait perdre plus de contributeurs à cause…

          Quelqu’un peut m’expliquer, sérieusement ? On a du mal avec le discours de SamWang et c’est normal, mais il faut avoir l’esprit vachement torturé pour penser que passer d’un indicatif présent à un infinitif a une quelconque incidence sur la neutralité ! J’aimerai pas être dans la tête de quelqu’un qui doit passer par tant de labyrinthes mentaux avant d’exprimer quoi que ce soit !

          On a donc :

          1. une proposition qui met en sujet la cause de la perte : « ça leur fait perdre » → « l’écriture inclusive leur fait perdre »
          2. une proposition qui met en sujet celui qui subit la perte « ils perdent » →  « framasoft pert »

          Il n’y a rien de « plus neutre » dans aucune des propositions, on a simplement une formulation qui appuie sur la cause et la conséquence, ça se voit très bien formulé comme ça :

          l’écriture inclusive fait perdre à framasoft des contributeurs donc framasoft perd des contributeurs

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Ecriture inclusive

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

      Je crois que tu veux parler de l'écriture inclusive, mais que tu as du mal à le dire

      Non, Pyg ne parle pas de cela :)

      C'est notre orientation plus affirmée vers les structures d'éducation populaire. Vous en aurez un aperçu très complet bientôt. Mais par exemple on s'est beaucoup rapproché des CEMEA. D'ailleurs Framasoft est agréé "jeunesse et éducation populaire".

      C'est surtout cet aspect, bien plus important, et qui fonde en partie le méta-projet Contributopia. C'est pour nous une manière de porter l'émancipation libriste vers un public très large, divers et réceptif.

      Pour ce qui me concerne, l'écriture inclusive, c'est vraiment un détail.

    • [^] # Re: Ecriture inclusive

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7. Dernière modification le 19/10/18 à 17:02.

      Je crois que tu veux parler de l'écriture inclusive, mais que tu as du mal à le dire

      Non :)

      Je parlais du fait que Framasoft aujourd'hui ne se définit plus comme
      "une association de promotion du logiciel libre",
      mais comme
      "une association qui outille celles et ceux œuvrant à la transition (écologique, politique, sociale, etc.) vers un monde plus juste et plus durable".

      Et qui, pour cela, utilise son """expertise""" du libre (triple guillemets, hein, y en a de bien plus experts que nous ici) et la met à disposition de ces acteurs de la transition.

      "Outiller", c'est au sens large, hein : c'est pas juste fournir des services. C'est travailler les enjeux, faire de la veille, des synthèses/analyses, produire des contenus pédagogiques, créer des alliances pour maximiser les impacts, réfléchir sur nos imaginaires, etc.

      Si tu n'y vois que l'écriture inclusive (je t'ai répondu sur le Framablog), tant pis pour toi.

      • [^] # Re: Ecriture inclusive

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        En 2004, l'objet de l'asso Framasoft au JO était « assurer la promotion d’une informatique pluraliste et ouverte ; fixer ainsi pour mission de soutenir toute action visant à faire connaître et rendre accessibles les logiciels libres au plus large public ; son outils privilégié de communication est le site francophone (framasoft.net, http://www.framasoft.net) ».

        En 2007, « diffusion et promotion de la culture en général et du logiciel libre en particulier »

        Vous envisagez une nouvelle modification ? (« changer le monde en mieux, juste et durable »)

        (pour comparaison et toute proportion gardée, LinuxFr a aussi fait ce genre de changements, cf status originaux et statuts, en particulier le changement de logiciels gratuits à logiciels libres )

        • [^] # Re: Ecriture inclusive

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 19/10/18 à 18:25.

          Oui et non :)

          On changera probablement nos statuts (ce qui prendra sans doute plus d'un an), mais surement pas pour
          « changer le monde en mieux, juste et durable »
          ou même pour
          « une association qui outille celles et ceux œuvrant à la transition (écologique, politique, sociale, etc.) vers un monde plus juste et plus durable »

          Je parlais là de comment, nous, nous présentions Framasoft (genre, quand on nous pose la question en soirée chez des potes, qui n'ont jamais entendu parler du logiciel libre)

          Comme le notait Christophe plus haut, nous restons dans le champs de l'éducation et de l'émancipation (ça a toujours été le cas) MAIS on se revendique aujourd'hui ouvertement du mouvement de l'éducation populaire (ça n'était pas le cas avant, aujourd'hui c'est la première phrase que tu trouve sur notre nouvelle page d'accueil : https://framasoft.org
          « Framasoft, c’est une association d’éducation populaire, un groupe d’ami·es convaincu·es qu’un monde numérique émancipateur est possible, persuadé·es qu’il adviendra grâce à des actions concrètes sur le terrain et en ligne avec vous et pour vous ! »

          Note que pour nous, éducation populaire et éducation politique sont deux concepts proches.
          Note aussi que cette phrase ne contient volontairement pas le mot "logiciel", ni le mot "libre".

          Là où, moi, je rajoute la question de la transition, c'est qu'il y a la prise de conscience relativement récente (quelques années seulement) chez la majorité des membres de Framasoft que "faire du libre pour faire du libre" dans une société qui se cassait la gueule (du point de vue des libertés, de l'écologie, du social, etc), et bien ça ne servait pas à grand chose (je parle bien de fatuité dans mon journal).

          Et donc, la prise de conscience, c'est que le libre est un moyen, et pas une fin. Et donc qu'il doit être "au service de" et non "l'aboutissement de".

          « Oui mais au service de quoi ? »
          Compliqué de répondre ici sans pondre un bouquin.

          Je répond en mon nom propre, donc.

          Je pourrai te dire que c'est assez proche de ce que Bernard Stiegler appelle la "société de contribution", sans le recouper vraiment à 100%. Ou de ce que Castoriadis appelle une société d'individus "autonomes". (et sur les outils on pourrait parler des "outils conviviviaux" d'Illich, et sur la gouvernance de l'éco-anarchisme de Bookchin).

          Bref, pour la faire courte, d'une société éclairée et émancipée.

          Mais à cela s'ajoute une urgence, que percevaient Illich, Bookchin ou André Gorz, et c'est l'urgence écologique (qui n'est absolument pas de notre domaine de compétences). Perso, si mes gamins me demandent en 2048 ans dans un monde éffondré, où l'eau potable est hors de prix, où nous serions, nous, migrants climatiques, où l'État serait soit fasciste, soit totalement disparu, où l'instruction et la santé seraient limités à quelques uns :
          « Mais au fait, toi, papa, tu faisais quoi il y a 30 ans ? »
          ben j'ai vraiment pas envie de lui répondre
          « je patchais un truc qui s'appelait Framaforms pour qu'un bidule qui s'appellait la #FrenchTech puisse se faire encore plus de pognon, et quand je bossais pas, j'allais troller sur un site qui s'appelle Linuxfr et où les gens se mettaient sur la gueule pour savoir qui de Vim ou Emacs était le meilleur éditeur. »
          Mais alors, vraiment pas :-/

          Du coup, pour nous, se mettre au service de cette "transition" (un mot qui ne veut pas dire grand chose, je te l'accorde) nous parait être la chose la plus utile qu'on puisse faire.
          Savoir que les outils Framasoft sont utilisés par Médecins du Monde, Tous Migrants, Résistance à l'Agression Publicitaire, Enercoop, Droit Au Logement et quelques centaines (milliers ?) d'autres assos de ce type, ça me fait évidemment plaisir.

          Mais en dehors de nous caresser l'égo, on souhaite surtout que le libre soient pour ces structures une évidence (dans les outils comme dans les processus de création/publication/partage), et pour cela nous faisons le choix de travailler avec elles afin de faire en sorte que le libre ne soit pas réservé qu'à une élite privilégiée (dont je suis bien conscient de faire parti).

          Voilà, tu l'auras compris : d'ici à ce qu'on synthétise tout ça et qu'on change nos statuts, ça prendra quand même un peu de temps :P

          • [^] # Re: Ecriture inclusive

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10.

            Dommage de politiser ce mouvement que je trouvais assez agnostique jusqu'à maintenant… Tu acceptes mal ton passage de la quarantaine ou frustré de voir tes copains startup qui lèvent des millions ?

            • [^] # Re: Ecriture inclusive

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

              Dommage de politiser ce mouvement que je trouvais assez agnostique jusqu'à maintenant…

              Nous prenons bonne note de ton "Dommage", mais cela ne nous fera pas changer d'avis (étonnant, hein !)

              Tu acceptes mal ton passage de la quarantaine

              Ca va plutôt bien, j'attends les 42 avec impatience.

              ou frustré de voir tes copains startup qui lèvent des millions ?

              Pas trop frustré, justement :)
              (ha et j'ai pas de copains dans des startups, mais bon, je pense que c'était gratuit, alors je ne le prends pas pour moi)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.