Le règne du feu

Posté par (page perso) . Modéré par Manuel Menal.
Tags :
0
26
août
2002
Cinema
Le règne du Feu est le dernier film de Rob Bowman, sorti mercredi dernier sur vos écrans.
On y retrouve Matthew McConaughey et Christian Bale, le premier dans le rôle d'un militaire américain, et l'autre dans le rôle d'un chef de communauté anglais.

L'histoire en quelques mots :
De nos jours, à Londres, des travaux d'aménagements du métro ouvrent une cavité qui se trouve être l'antre d'un dragon (ayant plusieurs milliards d'années). Celui ci s'échappe, tue les ouvriers ne laissant qu'un orphelin, Quinn.
On le retrouve 10 ans après, à la tête d'une communauté qui tente de survivre face aux dragons qui ont totalement colonisé la surface du globe.
Et voila, un jour, qu'arrive Van Zane, un américain à la tête d'une petite armée, qui prétend que l'on peut erradiquer les dragons ...

Effectivement, dans ce film, il y a beaucoup de feu, et de cendres.
On y apprend que les dragons sont la cause de l'extermination des dinosaures et qu'ils sont capable de dormir très très très longtemps (puisque ils sont encore vivant en l'an 2000).
Ce film fait vaguement penser à Mad-Max, et nous montre (une fois encore), que même si s'occuper d'une communauté dans des conditions précaires c'est bien, il faut parfois prendre les armes et s'en aller à la guerre comme un bon ptit soldat !

Personnellement, je n'ai pas trouvé les effets speciaux transcendants (c'est pourtant l'interet unique du film) : on voit beaucoup de feu, beaucoup de flammes, mais a part dans 2 ou trois plans, les dragons ne sont que des silhouettes. Le scénario est, comme il se doit, aussi creux et tiré par les cheveux que dans tout bon nanar de SF bon marché repris par Hollywood.

Bref, allez le voir pour vous faire votre propre opinion, après cette critique, vous ne pouvez craindre qu'une seule chose, c'est de l'apprécier.

La sirène rouge

Posté par (page perso) . Modéré par DAGAN Alexandre.
Tags :
0
21
août
2002
Cinema
Vous avez de l'argent à perdre ?
Vous êtes adepte du second degré et voulez voir un film navrant ?
Vous n'avez pas de cerveau ?

Allez voir 'La sirène rouge' !!!
Un film terrible, avec Jean Marc Barr.
Un film européen, malheureusement, où tout est tellement nul qu'on en rit. Les acteurs européens qui parlent anglais comme des pieds (en VO). Des personnages stéréotypés. Des dialogues laborieux.

Une histoire inintéressante ... Mais je vais tout de meme vous présenter l'intrigue :
Une petite fille s'enfuit de chez elle et va à la police pour dénoncer sa mère, femme riche et puissante, en tant que meurtrière sadique. Par malchance, la police ne peut rien pour elle et elle s'enfuit encore (pourchassée par les tueurs de sa moman). Et là, miracle, elle tombe sur un mercenaire faisant partie d'une organisation para-militaire, ayant des remors pour avoir tué un enfant. Le reste est une course poursuite entre les différents protagonistes de l'histoire.

Ah oui, en générique d'ouverture, y a du Rammstein (Die Sonne).
Le reste en est a pleurer (de rire?) tellement c'est nul.

A la folie, Pas du tout

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
22
mar.
2002
Cinema
Ce soir a été diffusé en avant première le film de Laeticia Colombani : A la folie, Pas du tout. Les personnages principaux sont interprétés par : Audrey Tautou et Samuel Le Bihan.

Alors, voila l'histoire :
Angélique a tout pour être heureuse (la brave fille). Elle est étudiante aux beaux-arts à Bordeaux, vient de gagner un concours de jeunes créateurs et ... est amoureuse de Loïc, cardiologue bien établi.
Enfin presque tout : Loïc est marié et sa femme, une avocate, attend un enfant.

Mais somme toute, elle va tout faire pour le garder ! A tout prix !! Meme si ca doit être douloureux pour Loïc ...

Je ne vous en dirait pas plus ...

Audrey joue encore le role d'une amoureuse transie. Completement transie d'ailleurs. Mais très loin du role d'Amélie poulain.

Allez le voir ! Il est extremement bien réalisé, les acteurs jouent bien, même si l'on pourrait croire qu'Audrey Tautou nous refait son Amelie.

La mise en scéne est remarquable. Audrey oscille entre la naive étudiante et la jeune femme dure et résolue. Samuel le Bihan lui, entre amant réconfortant et mari paumé ...

Un film tout en apparences ....

NB : si vous habitez sur Paris, toute une série d'avant-premières est prévue (lundi et mardi). Regardez aux UGC Les halles et Bercy.
Je crois également avoir vu une scéance prévue lundi au Forum Des Images mais leur site n'en parle pas ... Lors des ces avant premières, les acteurs sont présents ...
Le film étant distribué par UGC, ca passe en avant première chez eux ...

La famille Tenenbaum

Posté par (page perso) . Modéré par Brice Favre.
Tags :
0
19
mar.
2002
Cinema
Cette news a pour objet le film de Wes Anderson, sorti mercredi dernier, intitulé : La Famille Tenenbaum.

L'histoire en quelque mots : Dans la famille tenenbaum vous avez le père, la mère, deux fils et une fille adoptive, ainsi qu'un ami de l'autre coté de la rue.

Les trois enfants sont des génies, l'un de la finance, l'autre littéraire, et le dernier champion de tennis ... Malheureusement, le départ du père de famille va avoir un impact négatif sur tout ce beau monde.

Vingt ans après, tout ce beau monde se retrouve sous le même toit, leur père leur annonçant qu'il est à l'article de la mort, et qu'il veut se réconcilier avec sa famille qu'il a délaissée ... En fait, il cherche plutot a remettre la main sur l'argent familial.

Ma critique : Au vu de la bande annonce, on aurait pu croire a une comédie grosse et grasse servie par un beau casting. Et bien pas du tout. L'humour est ici plutôt grinçant, comme dans Un Air de Famille, mais en moins acide.
Par moments, le film est même dramatique, mais on passe très rapidement des larmes au rire.

Même si les personnages ont l'air caricaturaux, je trouve qu'ils sont extrêmement travaillés. Tout pour mettre en valeur les rapports des personnages les uns envers les autres, et notamment les rapports parents enfants.

De plus la forme du récit et la mise en scène sont originales (déroutantes diront certains), je recommande donc chaudement La Famille Tenenbaum.

Donnie Darko

Posté par (page perso) . Modéré par orebokech.
Tags :
0
1
fév.
2002
Cinema
Donnie Darco est un adolescent américain, élevé dans une famille très upper-middle- class … Mais voilà, Donnie a des problèmes psychologiques. Par exemple, il voit un type prénommé Franck et qui ressemble à un vague lapin carnivore humanoïde … Et Franck lui annonce la fin du monde …

Le film oscille entre critique convenue de la société américaine (profit a tout prix, argent, starlettisation, xénophobie envers les 'minorités culturelles'), et le fantastique. Rajoutez en plus une légère référence aux films pour adolescent (American Pie oui oui …).

Personnellement j'ai trouvé ce film complètement décousu. De plus, le film approche le problème de la théorie de la gravitation et du voyage dans le temps (mais il ne répond pas a la question du chat quantique dans le tgv …), et se prend légèrement les pieds dedans … Ou alors il y a un trente millième degré que je n’ai pas capté.

À ne conseiller qu'aux fans inconditionnels de Drew Barrymore ou Noah Wyle … (et encore …)

Blanche

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
17
sept.
2002
Cinema
Blanche est le dernier film de Bernie Bonvoisin, qui sort ce mercredi sur vos écrans.

L'histoire en quelques mots: La famille de Blanche, dont le père est riche armateur et cousin de la reine de France, se fait massacrer sous ses yeux, par le cardinal Mazarin et ses sbires ...
Adoptée par Doryphore, un 'nettoyeur' de Mazarin, elle décide de prendre sa revanche ...
L'intérêt de Mazarin pour une certaine 'Poudre du Diable' et des bénéfices de la revente de cette substance va lui fournir le moyen de faire triompher la justice.

Ce film est magnifiquement servi par une distribution hors norme -c'est son principal atout- : Mazarin est interprété par Jean Rochefort, le roi Louis XIV par José Garcia, la Reine mère par Carole Bouquet, Antoine de Caunes interprète un lieutenantde Mazarin. Le rôle titre est tenu par Lou Doillon et le premier role masculin (celui d'un agent secret), par Roschdy Zem.

Le film fait jouer plusieurs ressort comiques, notemment le décalage entre un parlé 'vieux' tout en salamalecs qui passe sans transition à l'argot. Le film, si le sujet en fait un film de cape et d'épées, oscille entre le western et un OVNI cinématographique mal défini.
On trouve egalement une satire féroce du pouvoir et de ses excès ...

Le reproche que j'ai à faire à ce film, c'est le choix de l'actrice principale qui est en complet décalage avec le reste des acteurs, elle se prend beaucoup trop au sérieux ... Le deuxième reproche est la réalisation qui est légèrement fatiguante, le rythme est souvent trop rapide et il faut se concentrer pour saisir tout ce qui est dit ...

Bref, il faut aimer le style, mais somme toute, il s'agit d'un bon petit film, à mon humble avis.

Minority Report

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
7
oct.
2002
Cinema
Mercredi dernier est sorti sur vos écran "Minority Report", le dernier film de Spielberg avec Tom Cruise dans le rôle principal.

Le film est basé sur une nouvelle de Philip K. Dick (en francais : Rapport Minoritaire).
L'histoire en quelques mots: Dans un futur assez proche, le crime a été presque totalement supprimé de Washington-DC par la mise en oeuvre d'une technologie appelée PRECRIME, qui permet de détecter à l'avance les meurtres et autres crimes graves, grace aux visions de trois 'mediums'.
Tout va pour le mieux pour l'inspecteur principal de PRECRIME, jusqu'au moment où c'est lui qui est désigné comme futur assassin.

S'en suit alors une course poursuite haletante qui tient le spectateur en haleine tout le long des 2 heures 25 minutes que durent le film.

Mais réduire le film a un banal film d'action ne serait pas lui faire justice. C'est tout d'abord un beau film, extrement bien réalisé par un Spielberg inspiré. Le scénario est lui aussi intelligent puisqu'au fil de l'intrigue, le scénariste aborde des sujets aussi divers et variés que la sécurité, l'éthique médicale, le rôle des scientifiques, le pouvoir, la politique, la famille (dieu merci, ce n'est pas miêvre) ... et j'en passe.

De plus, les acteurs sont tous excellents, même (et surtout) les seconds rôles.

L'intrigue est également pleine de rebondissements, ce qui ne gâche rien au plaisir d'aller voir ce film, que je vous conseille, si vous n'êtes pas déjà allé le voir.

Seul bémol, malheureusement trop courant dans les films à gros budget actuels : la présence de différentes marques qui trouvent dans le film le moyen de se faire de la publicité. Bien que le film se veuille egalement par certains cotés une critique de la société de consommation, cela reste gênant, à mon humble avis.

Kaena, la prophétie

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
10
juin
2003
Cinema
Kaena, c'est le nom de l'héroïne du film presque éponyme sorti mercredi dernier sur vos écrans de cinéma.

L'histoire en quelques mots : sur l'arbre-monde Axis, quelque part dans l'univers, un peuple humain vit sous la domination de dieux maléfiques. Alors que les dieux sont de plus en plus exigeants, Kaena, une jeune orpheline, se met à avoir des visions étranges.

Il est à noter que ce film a été entièrement réalisé en images de synthèse, qu'il est franco-canadien, et que c'est Cécile de France qui double la jeune Kaena.

Dogville

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
1
juin
2003
Cinema
A l'occasion du festival de Cannes, et maintenant dans vos cinéma (depuis une semaine déjà), est sorti Dogville, le dernier film de Lars Von Trier.

A l'affiche, dans le role titre Nicole Kidman, Lauren Bacall et Jean Marc Barr (que je n'ai pas vu ...).
L'histoire en quelques mots : dans un hameau microscopique perdu dans les Rocheuses, apparait un jour Grace, jeune fille poursuivie par des gangsters cherchant à la tuer.

Elle sera cachée par les habitants contre du travail. Mais bientôt, alors que les recherches s'intensifient, l'attitude des habitants envers la pauvre Grace se modifie ...

Interstella 5555

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
31
mai
2003
Cinema
Ce mercredi est sorti sur grand-écran Interstella 5555 (the 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem en toutes lettres )
Ce film est la rencontre des Daft Punk (le groupe de musique) et de L. Matsumoto (le dessinateur de Albator).
L'histoire en peu de mots (ca tombe bien c'est un film court) : des artistes extraterrestres sont enlevés par un vil producteur terrien pour qu'il puisse s'enrichir sur leur dos.
Ne cherchez pas de paroles, il n'y en a pas.
Par contre vous aurez le droit au contenu du dernier album des Daft Punk.
Notez également que certains clips diffusés sur (petit) écran sont des extraits du film.
Personnelement, je le reserverai aux fans des Daft Punk ou de Matsumoto. En effet, même s'il est agréable de voir ce film sur grand écran, je pense qu'il aurait mieux été à sa place sur un DVD musical...

Chicago (version 2003)

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
25
fév.
2003
Cinema
Demain sort sur vos écran Chicago, de Rob Marshall avec Renée Zellweger, Catherine Zeta-Jones et Richard Gere.

Ce film, pour ceux qui ne le sauraient pas, est un remake d'un film (qui a d'ailleurs fait l'objet d'un autre remake et d'une adaptation en comédie musicale (jouée sur scène avec une troupe de chanteurs/danseurs)).

Bref, il s'agit donc d'une comédie musciale dans laquelle, Roxy Hart, petite Mme Bovary rêvant de monter sur scène, tue un soir son amant.
Elle se retrouve alors en prison ou elle retrouve Velma Kelly (qui elle a tué sa soeur et son mari).
Toutes deux se détestent mais font appel au même avocat pour les défendre.

Pour les gens qui aiment ce style de films (comédie musicale style Moulin Rouge), et les films qui ne suivent pas forcément la morale (car finalement, on suit les péripéties d'une tueuse), allez voir Chicago, c'est un bon divertissement.

CQ - Sex Fans des Sixties

Posté par (page perso) . Modéré par Jean-Yves B..
Tags :
0
4
fév.
2003
Cinema
Mercredi dernier sont sortis sur vos écrans les deux films suivants : CQ, de Roman Coppola (oui, le fils), et Sex Fans des Sixties avec Susan Sarandon et Goldie Hawn.

Dans le premier, un jeune monteur de film doit, dans les années 70, reprendre la réalisation d'un film de série B Dragonfly. En même temps, il se livre à un exercice d'introspection par la réalisation d'un film personnel, dont le sujet principal est, bien evidemment, lui ...

Dans le second, ce sont deux vieilles amies qui se retrouvent 30 ans après, l'une n'ayant pas changé, et l'autre s'étant rangée des frasques de leurs jeunesse... On a donc le droit à toute la comédie des retrouvailles, avec le clash entre les différents styles, l'amitié qui prime sur tout, et tout le reste.

Le Chateau dans le Ciel

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
16
jan.
2003
Cinema
Hier, mercredi, est (re)sorti sur les écrans français Laputa, Le Chateau dans le Ciel, un film d'animation signé Hayao Miyazaki.

Ce film, réalisé en 1986, raconte l'histoire de la jeune Shiita, petite fermière détentrice d'un médaillon qui permettrait de retrouver le chemin de Laputa, ile-cité merveilleuse perchée dans le ciel.

Enlevée par les services secrets du gouvernement, elle va rencontrer Pazu, un jeune mineur qui va l'aider dans sa fuite.

A ne manquer sous aucun prétexte.

Spider

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
19
nov.
2002
Cinema
Spider, c'est le nouveau film de David Cronenberg sorti mercredi dernier sur vos écrans.
Spider, alias Ralph Fiennes, est un homme tout droit sorti d'un asile psychiatrique. Il est alors placé dans un (minable) institut de réinsertion.

Mais voici qu'il se retrouve à quelques pas de l'endroit où il a vécu, étant enfant, le drame qui l'a traumatisé à vie.

Petit à petit, le cinéaste nous dévoile, au travers du miroir des souvenirs de Spider, l'histoire dramatique que ce dernier a vécu.

Enquête sur le Monde Invisible ...

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
12
nov.
2002
Cinema
Enquête sur le monde invisible est un film-documentaire de Jean Michel Roux. Pour ceux qui apprécient ce cinéaste, aucune suprise, il reste ancré dans son domaine en traitant de nouveau un thème fantastique.

En quelques mots, qui sont à peu près tirés de l'incipit du film : L'islande se situe à la frontière entre deux plaques tectoniques (européenne et nord-américaine). Or, le peuple de cette île semble aussi croire qu'il se trouve à la frontière entre deux mondes: le réel et l'imaginaire ...

Bref, à réserver à ceux qui croient que la vérité est ailleurs.