Christophe HENRY a écrit 262 commentaires

  • [^] # Re: Fonction présidentielle

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Évolution de la société. Évalué à 1. Dernière modification le 14/06/21 à 11:47.

    J'ai posivoté pour compenser ;-)

  • [^] # Re: Une pétition pour les rassembler toutes

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Pétition pour consolider les pétitions sur RMS. Évalué à 4.

    Et que dire des barbus qui ne se rasent pas eux-mêmes ?

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 1.

    Chez moi j’ai posé Agate (cargo install agate) que je lance avec :

    agate --content /(…)/gmi.sbgodin.fr --cert /(…)/cert.pem --key /(…)/privkey.pem --lang fr --hostname gmi.sbgodin.fr
    

    Sinon, si tu as un hébergement qui fait du Php, tu peux utiliser ceci en attendant ;-)

  • [^] # Re: Puisqu'on parle de gemini

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 1.

    Un blog, mais sans aucune image, ni photo ni schéma.

    Sans aucune image, ni photo ni schéma intégrés dans la page. Puisque cela génère des connexions non voulues par l’utilisateur ; il n’a demandé que la page. Par contre, rien n’interdit aux clients Gemini de récupérer les images distantes. Soit :
    - en demandant explicitement quand l’utilisateur le souhaite,
    - pour toutes les images d’une page donnée,
    - pour toutes les images d’un site/capsule donné (liste blanche).

    Un publicitaire pourrait donc y glisser une image une fois. Puis elle serait filtrée par l’anti-pub intégré.

    Pour mon client Gemini, HtmHem dont il est question dans le journal, ce sera implémenté plus tard pour la v2. Par contre, pour ce qui est des vrais clients Gemini, je n’ai rien vu de concluant. Mais je n’en ai essayé que quelques uns.

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 1.

    Je suis bien d’accord. Il faudrait faire des renvois[1] sans arrêt pour afficher une page Wikipedia en Gemini. Cela fait partie des choses qui ne rendraient pas bien vu la norme actuelle.

    [1] burp !

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 0.

    Ce ne serait pas de luxe de lire la documentation de Gemini et les commentaires de cette présente page sur LinuxFr. Il y a des liens. Précisément un par ligne. Et cette ligne n’est utilisable qu’en tant que lien.

    Voir mon tutoriel via HtmGem :
    => https://gmi.sbgodin.fr/htmgem/tutogemtext.gmi ;-)

    Voir mon tutoriel via une passerelle :
    => https://proxy.vulpes.one/gemini/gmi.sbgodin.fr/htmgem/tutogemtext.gmi

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 2.

    * => #contenu-principal contenu principal

    Désolé, mais l’affichage sera juste exactement comme suit. Une puce avec le signe => puis le texte. :

    • => #contenu-principal contenu principal

    Les liens dans Gemini sont dans une seule ligne consacrée à ça. Elle doit commencer par => exactement. C’est comme ça que je récupère les liens dans GemText/lib-htmgem.php#L36.

    Les fragments (#) ne sont pas supportés, ce que j’aimerais bien avoir. Et la décoration du texte (gras, italique, etc.) aussi.

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 2. Dernière modification le 19/03/21 à 12:48.

    À côté de ça, gemini, vu que c'est du texte brut, c'est utilisable facilement par les liseuses (…)

    Une liseuse qui lit le Gemini via Internet ? En local ? Qui sait recopier tout un site pour une lecture en local ?
    Je prends direct !

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 1.

    En effet, il est possible de placer un fichier exécutable sur un serveur Gemini et de le télécharger. Mais ce n’est pas ton client Gemini qui l’exécutera, car il ne devrait interpréter que le gemtext et ne jamais lancer de téléchargement à l’insu de l’utilisateur.

    En fait, Gemini c’est quatre choses :
    - des serveurs,
    - des clients,
    - un protocole,
    - une syntaxe, le gemtext.

    L’écosystème Gemini ne peut donc pas abuser l’utilisateur comme le monde HTML.

  • [^] # Re: M'ouaif

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 1.

    J'ai du mal avec ce besoin de définir un nouveau protocole.
    Le HTTP+HTML peut être utilisé de façon abusive. Mais c'est un choix.

    Je suis entièrement d’accord. À la limite même, je me serai aussi contenté d’un sous-ensemble de HTML5. C’est d’ailleurs ce que j’ai toujours fait. Et la grande majorité des gens que je suis sur le net se comportent de cette manière. Donc, oui, on peut.

    Le cœur du problème est de savoir, quand on veut publier simple et durable, quel procédé utiliser ? Le texte brut montre ses limites. Gopher, mmh… non. Un blog : oui, j’ai tenté. Mais cela reste encore trop compliqué. Soit on prend un gros (Wordpress, par ex.) mais cela représente un boulot conséquent pour en assurer la sécurité. Un petit ? Oui, mais si l’auteur abandonne ou s’il est difficile à maintenir, que fait-on ? Et ce, en sachant que le HTML évolue.

    Résultat : impossible de publier quelque chose en HTML qui soit vraiment pérenne.

    Quant aux navigateurs, ils pourvoient trop de données personnelles. Tous doivent être longuement configurés pour le respect de la vie privée.

    Regarde, j’ai fait ceci hier :
    => Alice au pays des merveilles

    Le format est pérenne et facile à prendre en main. Voilà le premier chapitre. Tu peux télécharger le source : c’est récupérable à n’importe quel moment.

    C’est possible aussi avec un navigateur Gemini.

    En résumé, dans le cadre de cette conversation il y a deux idées principales. C’est tout d’abord la facilité d’écriture des pages. Ensuite, c’est de décourager toute exploitation malsaine.

  • [^] # Re: Héberger une page "statique" en Gemini

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 2.

    Tout à fait, c’est l’intérêt. Du texte statique est déjà du GemText valide. Comme indiqué sur mon tutoriel ajouter des liens se fait en commençant une ligne par « => ». Par contre, c’est un lien par ligne :

    => https:/​/gmi.sbgodin.fr/htmgem/tutogemtext.gmi tutoriel

    Pour les images, les vidéos et les binaires : on peut très bien les héberger sur une capsule (un site). Par contre, ni les images, ni les vidéos et ni les binaires ne se chargeront d’office. Ça paraît logique pour les binaires. Compréhensible pour les vidéos, afin qu’elles ne se lancent pas toutes seules. Mais même les images ne se chargeront pas automatiquement. C’est une des règles : pas d’action automatique sans l’accord de l’utilisateur.

    Par contre, j’ai vu au moins un client Gemini mettant une option pour afficher les images. Je pense que la pratique sera de charger les images (présentes sous forme de liens) à la demande ou bien pour toutes celles de la page. Pourquoi pas, un réglage conservé par le navigateur indiquant que pour telle capsule toutes les images seront affichées. Un genre d’adblock intégré.
    En tout cas, il ne faut jamais partir du principe que les médias seront automatiquement visibles par l’utilisateur.

    Pour les vidéos, je suppose que soit le navigateur Gemini le prend en charge, soit ce sera sous-traité à un programme externe (à la xdg-open).

  • [^] # Re: Puisqu'on parle de gemini

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal HtmGem v1.0.0, un client Gemini en Php. Évalué à 7.

    LinuxFr utilise des fonctions inexistante côté Gemini. Par exemple, pas de formulaire pour publier, pas de cookie pour gérer la session. Il y a les certificats clients, mais c’est plus rigide. Pas d’image non plus côté Gemini : seulement la page est chargée. Pas de requête supplémentaire automatique. Il faut donc demander l’affichage des images explicitement.

    Bref, Gemini ne remplacera jamais les réseaux sociaux. Par contre, on peut fort bien tenir un blog et orienter les commentaires vers Mastodon.

  • [^] # Re: Esperanto ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Abstract Wikipédia. Évalué à 0.

    Effectivement, je pensais aussi au Lojban. J'ai tenté un moment, mais C’est assez ardu comme tu le dis ^ Et cette langue a un soucis : il y a justement trop peu de locuteurs pour pouvoir apporter des correctifs ; le tout basé sur un consensus assez large.

    L'espéranto reste une langue humaine et expressive, et à mon humble avis aussi pertinente qu'une autre langue pivot.

  • # Esperanto ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Abstract Wikipédia. Évalué à 1.

    L'espéranto ne pourrait-il pas faire l’affaire ?

    Le pratiquant régulièrement, j'imagine que cette langue pourrait convenir. La langue a ce qu’il faut comme règles pour être expressive sans les complexités inutiles (pour l’usage qui est évoqué ici) des autres langues.

    À vue de nez, extraire le sens d’un texte en espéranto serait bien plus facile qu’autrement.

  • [^] # Re: où est charlie

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal 42 reste introuvable !. Évalué à 2. Dernière modification le 16/05/19 à 13:23.

    5³+7³-4³ = 395³+609³-660³ = 1690³-1495³-1141³ = 404

  • # Vérification de la sauvegarde

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Bricolage pour faire des sauvegardes. Évalué à 4.

    Il te manque un processus de vérification de la sauvegarde. Il devrait vérifier la disponibilité des données, indépendamment de la sauvegarde. Il faudrait faire des restauration périodiques.

    Chiffrer les données est un plus. En particulier avec Gnupg puisqu'on peut chiffrer sans entrer la phrase de passe.

  • [^] # Re: empreinte

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Téléphone mobile : suis-je paranoïaque ?. Évalué à 6.

    Par rapport au modèle de menace, l'empreinte peut se justifier. En utilisant l'empreinte, il n'y a pas de risque de copie du motif ou du code. Lorsque le téléphone est près de soi, avec comme seules menace la lecture passive, cela se défend.

  • # Déjà traité ici

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Alerte du 16 octobre en cours : wpa_supplicant souffre d'une faille de sécurité. Évalué à 10.

    La nouvelle a déjà été publiée ici : https://linuxfr.org/users/ckiller/journaux/wpa2-est-bronsonise

  • # Rayonnement infrarouge

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal RuggedPOD, 5 mois d'hiver et un enorme challenge devant nous .... Évalué à 3.

    Avez-vous mesuré le rayonnement infrarouge ? Même s'il n'y a plus (trop) d'air qui accumule la chaleur, il reste le rayonnement. Celui-ci reste nécessairement confiné à l'intérieur un petit temps et ne sort peut-être pas aussi vite que nécessaire.

  • [^] # Re: leed mise à jour

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Leed, en route pour la version 1.8. Évalué à 2.

    La sauvegarde de la base de données et du répertoire Leed est nécessaire avant la migration. Ensuite, il faut exporter le fichier OPML ; il comporte la liste de l'ensemble des flux. Au pire, sur une installation neuve il suffira d'importer l'OPML pour retrouver tous les flux.

    La configuration se trouve dans constant.php, les mises à jour de la base sont dans updates/update.json. Les autres données sont dans la base de données. Il reste les greffons à sauver, en copiant le répertoire plugins.

    Pour partir depuis une installation neuve, il suffit de réimporter l'OPML pour retrouver les flux. L'état des lus/non-lus n'est pas sauvé.

    Pour garder l'installation, mettre à jour Leed là où il est. Revenir sur la page de Leed devrait déclencher les scripts de mise à jour.

  • [^] # Re: Fake !

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal RemindAt : programmer un rappel pour ses courriels. Évalué à 3.

    Il faut payer quand on place l'argent à taux négatif.

    Là, il s'agit d'emprunter à taux négatif : la banque prête de l'argent. Une mensualité de 500€ par exemple serait à 495€ avec -5€ d'intérêt.

  • [^] # Re: chiffrer.info

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal un vrai coffre fort numérique. Évalué à 1.

    Pour un béotien, c'est plutôt cryptique.

  • # Image luks détectable

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal un vrai coffre fort numérique. Évalué à 3.

    Un scan complet du disque pourrait tomber sur l'image chiffrée Luks et en révéler la nature. Luks possède des en-têtes spécifiques détectables.

    Il vaudrait mieux chiffrer en omettant les en-têtes de sorte à ce que l'image chiffrée ne soit plus qu'un ensemble de bits aléatoires.

  • [^] # Re: Pas si internationale

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche État de l’espéranto sous GNU/Linux. Évalué à 3.

    « le chat mange une souris », effectivement donne « la kato manĝas muson » ou « muson la kato manĝas ».

    « le chat mange la souris qui fuyait le chien » donne : la kato manĝas la muson kiu fuĝas la hundon ».

    On ajoute un corrélatif, « kiu ».

  • [^] # Re: Pas si internationale

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche État de l’espéranto sous GNU/Linux. Évalué à 5.

    Je prends la balle au vol.

    L'ajout de -n, marque de l'accusatif, précise l'objet. Il est sous-entendu que l'autre est le sujet. Ainsi :

    • La kato la muson manĝas.
    • La kato manĝas la muson.
    • La muson manĝas la kato.
    • La muson la kato manĝas.
    • Manĝas la muson la kato.

    Et donc :
    - Manĝas la kato la muson.