Journal Comment et quoi répondre aux invitations Zoom et Microsoft Team → vs Jitsi Meet

38
25
oct.
2020

Sommaire

Bonjour amis journaleux,

Nous sommes "tous" de plus en plus en visioconférences…

Lorsque je suis dans l’équipe à l’initiative d’une visioconférence, je propose une solution basée sur nos logiciels libres, notamment et surtout Jitsi Meet. Ça se passe bien, tout le monde est content.

Je ne sais pas vous, mais moi, en tant que libriste, je ne souhaite pas devoir utiliser de systèmes privateurs tels que Zoom ou Microsoft Team. Or je vois des "invitations" pour une visio’ sur Zoom ou avec Microfot Team et ça me rend "nerveux"… Ça peut s’adresser à mes collègues, mon épouse dans le cadre de ses études ou moi-même. Autour de moi, je ne suis pas le seul que ça dérange. Je suis donc appelé à proposer des textes en réponses de tels invitations.

Mais que dire au juste ?
Comment l’écrire ?
Comment se "justifier" ? Avec quels arguments au final ?
Comment proposer autre chose, des solutions pratiques et concrètes basées sur notre Jitsi Meet ?

Voici deux exemples de textes déjà utilisés. J’aimerais avoir votre concours pour améliorer ce genre de textes. Et peut-être aussi partager des informations pertinentes sur le sujet.

exemple 1

Je suis très intéressé par les 15 outils pour développer l'estime de soi. Merci beaucoup et bravo pour cet magnifique initiative.
https://www.psychoeducation.be/products/copie-de-15-outils-pour-gerer-lanxiete-des-petits-et-des-grands-conference-en-ligne-20-avril-14h

J’espère m’adresser ici particulièrement à Valentine Anciaux et Stéphanie de Schaetzen qui animeront ce webinaire.

Je suis prêt à payer les 15 € pour recevoir les outils présentés.

Par contre, je ne suis pas végétarien et il ne s’agit pas de manger de la viande, mais je suis libriste et vous "proposez" d’utiliser deux solutions basées sur des logiciels privateurs, Dropbox et Zoom.

« Libriste » n’est pas péjoratif ! Cela signifie simplement que j’ai une forte sensibilité quant à l’éthique dans l’usage des technologies de l’informatique ; de même que l’on peut être critique vis-à-vis de la surconsommation de viande ou plutôt favorable au commerce équitable.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Libriste

J’imagine bien que vous n’êtes pas mal-intentionnés non-plus en proposant l’usage de logiciels privateurs tels que Dropbox et Zoom.

En tant que libriste, je souhaite n’utiliser que des logiciels libres. Ainsi j’utilise un système GNU/Linux, LibreOffice et les solutions proposées par Framasoft notamment :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Framasoft

Il n’est pas envisageable pour moi d’utiliser Zoom et Dropbox.

Serait-il possible de vous payer les 15 € et d’obtenir les fameux outils (quels que soient leurs formats de données) d’une autre manière que via la Dropbox ? (serveur FTP, pièce jointe à un courriel, etc.)

Un tout grand merci d’avance.

Bien à vous,

Merci pour votre message et les informations concernant le librisme ! J’ai appris quelque chose !

Malheureusement, à l’heure actuelle difficile de passer par un autre système. Je ne pense pas qu’il sera possible de comprendre notre contenu sans avoir écouté la conférence et zoom est pour nous le système le plus simple pour le transmettre.

Désolée de ne pas correspondre à vos idéaux et merci pour votre éclairage,
Belle journée,

Je suis content car j’ai reçu une réponse courtoise et j’aurais visiblement appris à cette personne l’existence des logiciels libres ou des libristes.

Il y a 20 ou 30 ans, les végétariens étaient ignorés et devaient souvent faire demis-tour ou « se contenter des feuilles de salade ». Aujourd’hui, il y a un rayons végétarien dans presque tous les magasins ; certaines boucheries proposent des préparations végétariennes à côté des viandes ; la plupart des restaurants proposent des plats végétariens ; la plupart des événements grands publique prévoient un menu végétarien ; etc. Et c’est pareil pour le sans-alcool !

Nous en sommes encore à être ignorés, voir méprisés pour notre sensibilité à l’éthique en informatique et technologies en générale.

exemple 2

Chers amis,
chers collègues,
chers camarades,

Le logiciel privateur[1] Zoom pose d’énormes problèmes de sécurité, d’ordre éthique et de souveraineté technologique[2]. Il existe des alternatives, notamment avec nos logiciels libres[3]. Le plus important est actuellement Jitsi Meet[4] utilisé par plusieurs sites web qui proposent gratuitement l’ouverture et le partage de lieux de rencontres accessibles avec un simple navigateur web (Firefox, Chromium, etc.). Ça se fait en deux ou trois cliques et l’on partage ensuite une URL à cliquer pour les participants.

Pour créer un lieu de rencontre
https://jitsi-1.belnet.be/
ou (exemples de serveurs en Belgique)
https://conf.domainepublic.net/

Pour ce qui nous concerne j’ai donc ainsi créer un lieu de rencontre sur le site de Belnet :

https://jitsi.belnet.be/nomecoleclasse

Bien à vous,

Pour plus d’informations ↓

[1] leurs logiciels privateurs (de libertés)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_propri%C3%A9taire

[2] Critiques et réponses de l'entreprise
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoom_Video_Communications#Critiques_et_r%C3%A9ponses_de_l'entreprise

[3] nos logiciels libres
https://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre

[4] Jitsi Meet
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jitsi#Jitsi_Meet

  • # Interessant

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 25/10/20 à 13:58.

    Moi qui ait l'habitude de bosser avec zoom et Teas pour des remote session, au cours desquelles, je peux prendre le contrôle, je serais interessé par jitsi meet, j'ai vu qu'il était possible de prendre le contrôle à distance: est il nécessaire d'installer une plugin, est ce que l'appli lourde jitsi n'est pas mieux ? Est il possible d'enregistrer les sessions à distances ? Sous quel format ? ( si tu me dis que cette feature n'est pas importante, c'est que tu n'a jamais bossé avec des clients de mauvaises fois qui affirme que la session à distance à fait disjoncter les compteurs electriques et fait exploser leurs prods)

    Zoom ne me branche pas trop (bon j'ai pas le choix) notamment à vause de la barre du bas qui câche très souvent la barre Microsoft windows, et son keybinding qui fait que parfois des touches sous linux ne fonctionnent pas lorsque l'autre OS est windows (mais c'est surtout la barre zoom qui m'agace). De plus, il faut installer le client lours pour donner le contrôle. Bref, toujours une plombe avec d'effectivement prendre le contrôle

    ms Teams, j'ai du utiliser 2/3 fois, rien de revolutionnaire, rien de très dérangeant non plus.

    cisco webex ? Marche pas vraiment sous linux

    • [^] # Re: Interessant

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-1). Dernière modification le 25/10/20 à 14:14.

      Merci pour ta réponse. Je suis à -1 et je comprends pas pourquoi. En même temps, oui, voilà, je ne vous parle pas uniquement avec le soucis d’utiliser le noyau Linux ou de bénéficier de la gratuité des logiciels libres, disons alors plutôt Open Source… Je me sens libriste, c’est à dire que je suis sensible aux quatres libertés, tout ça… Bref.

      La prise de contrôle ? J’avoue que jusqu’à présent je ne m’y intéresse pas du tout. Je n’ai pas été concerné par cela. Je ne pense qu’aux "simples" visioconférences où des intervenants doivent discuter entre-eux, même si des fois il y a un professeur et des élèves, pour remplacer les salles de cours en présentiel. Il est possible de partager une fenêtre ou l’écran, ça je fais…

      Il se peut donc que je passe à côté d’un tas d’autres situations où la prise de contrôle est primordiale et où Jitsi Meet peut aller se rhabiller gentiment la queue entre les jambes face à des solutions vraiment très professionnelles… Ou alors il y a un plug-in comme tu dis et j’en sais rien. Mais l’on dira alors que c’est compliqué à faire installer, etc.

      J’avoue que ça me déprime un peu du coups :) Surtout le -1 :/

      • [^] # Re: Interessant

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

        Garde le moral, c'est bizarre, ça arrive souvent au début, puis ça remonte:tu es à 4 maintenant.

      • [^] # Re: Interessant

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

        Je trouve que tes explications sont maladroites, pas forcément compréhensibles par tout le monde. Mais c'est pas facile d'expliquer un sujet si complexe à des gens qui n'ont jamais réfléchi à ça, et si on se tait par peur de déranger ou paraître bête, ça ne peut pas changer non plus. Tu cherches des solutions et tu fais l'effort d'expliquer, alors j'ai noté ce journal pertinent.

        C'est compliqué d'expliquer aux gens qu'on ne souhaite pas installer n'importe quelle merde sur son ordinateur.

        Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

        • [^] # Re: Interessant

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+9/-2).

          Pour ça j'ai une petite allégorie toute prête. Je vous la livre.

          Imaginez que vous ayez besoin d'un plombier (ou autre professionnel). Vous prenez un annuaire ; y faites votre recherche ; appelez quelqu'un ; lui décrivez le problème. Il vous propose un devis, et au lieu d'être dispendieux, surprise, c'est (souvent) gratuit.
          Mais il y a une petite condition. Outre de signer en cochant simplement une case un contrat écrit en caractères minuscules portant sur des objets que vous ne comprenez guère et rédigé dans le plus abscons des jargons juridiques, vous devez le laisser travailler seul chez vous, en vous abstenant absolument de regarder ce qu'il fait, et en lui laissant accès non seulement à votre réseau de canalisation, mais aussi à vos réseaux électriques, de gaz, de télécommunication, ainsi qu'à toutes vos données et documents personnels.
          Signeriez-vous un tel contrat ?

          Plus directement sur le sujet du journal j'ai le même problème et pas forcément de conseil pertinent. Exerçant dans le milieu de l'éducation, j'ai simplement ajouté à ma signature les textes de loi applicables dans mon domaine, et un lien vers l'article fumi-e implorant mes correspondants de ne pas jouer aux inquisiteurs en tentant de m'imposer d'y marcher.
          En général les gens s'en contre-fichent. Un peu à l'instar des politiques qui déclament leur amour de la production nationale et passent sans sourciller des contrats hors-marché plaçant de fait les administrations sous le joug de monopôles étrangers. De mon côté, considérant avoir expliqué ma position, sauf cas de force majeur, je me permet d'ignorer directement tout message qui m'imposerait d'être l'outil d'un éditeur de logiciel ou de format privateur.

          J'imagine que pour pouvoir expliquer vraiment clairement un tel point de vue, il faut chercher un parallèle avec ce qui peux préoccuper la personne à laquelle on s'adresse. C'est visiblement un peu l'effort de l'auteur du journal en comparant la problématique à celle des végétariens. Mais difficile d'être bref.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Interessant

            Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

            Honnêtement je me suis toujours demandé aussi quel exemple donner aux gens qui me poseraient la question et en général, c'est le trou noir, vu le nombre de personnes qui ont l'air de considérer que ça n'est en rien un problème. J'aime beaucoup ton analogie.

            • [^] # Re: Interessant

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1).

              Il existe une image un peu similaire, tu as un boulanger qui offre un croissant gratuit, si tu donnes accès à tout ton carnet d'adresse, à ton historique de navigateur web, et ton journal d'appel téléphonique.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Interessant

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                […] tu as un boulanger qui offre un croissant gratuit […]

                C'est pas faux mais je préfère l'exemple de Pierre-Matthieu, où tu fais venir le plombier chez toi, ce qui reflète exactement la situation.

      • [^] # Re: Interessant

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        C'est dommage, dès que j'aurai le temps, je te tenterai le truc, car je ne connaissais pas jitsi.
        Tu sais, je crois que de l'autre côté pour les sessions à distance, is s'en fichent bien de savoir si c'est libre ou pas, mais les reproches que j'entends souvent est que pour :
        1- Zoom , le process d'install est pas clair du tout, ni d'utilisation 2
        2- Teams; les invitations , par defaut dans la même org que toi, c'est un enfer dès lors que c pas dans la même org
        3- : webex: c'est de l'activeX si ma mémoire est bonne, et donc bien relou à configurer dès lors que les activeX sont bloqués (90% des cas)

        PEu importe que tu sois moinsé ou pas de façon générale, que ça ne plaise pas à la majorité ne veux rien dire de particulier

        • [^] # Re: Interessant

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          3- : webex: c'est de l'activeX si ma mémoire est bonne, et donc bien relou à configurer dès lors que les activeX sont bloqués (90% des cas)

          Non, ça marche en navigateur, mais c'est du H.264, vu que c'est Cisco. Donc, il ne faut pas oublier d'activer le support de H.264 dans le Firefox fourni par Debian, parce que Webex ne dira pas que c'est ça qui manque…

        • [^] # Re: Interessant

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 17:28.

          J'abonde dans le sens de Cheumole: mettre en avant la facilité de Jitsi versus les autres options a bien plus de chance de fonctionner que n'importe quel laïus sur les valeurs du libre.

          Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

          • [^] # Re: Interessant

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            C'est valable pour tous les logiciels libres soit dit en passant.

            OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Interessant

            Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0). Dernière modification le 27/10/20 à 08:56.

            Je ne suis pas trop d’accord. Du point de vue invité, Jitsi, tu as un lien, tu dois mettre ton nom et tu as accès. Google Meet, tu as un lien, tu dois mettre ton nom et tu as accès. Zoom (si on te donne le lien navigateur), tu dois mettre ton nom et tu as accès. Webex, tu dois mettre ton nom et tu as accès. Bref, beaucoup sont aussi simple. Et les autres solutions permettre de rejoindre en appelant un numéro de téléphone (pour les versions entreprises, mais c’est aussi le sujet ici), ce qui simplifie l’accès dans certaines conditions.

            Je ne dis pas que Jitsi n’est pas bien, mais essayer de convaincre les gens sur la facilité d’utilisation, s’ils ont déjà un compte dans une des autres solutions ne me paraît pas approprié.

            Le seul avantage, c’est que celui qui organise ne doit pas avoir de compte, mais comme il n’a aucune garantie de service sur les instances en libre accès, il doit au final galérer à chercher une instance pas trop chargée. Je ne suis pas sûr que ce soit mieux.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Interessant

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-2). Dernière modification le 27/10/20 à 11:56.

              Jitsi propose aussi de joindre une conf via un numéro de téléphone, je crois (je n'ai jamais essayé).

              C'est dispo sur l'instance des développeur·euse de Jitsi, pas forcément sur les autres instances, car je suppose qu'il faut mettre en place (et payer) des lignes téléphoniques pour ça.

              En tout cas, en installant Jitsi sur un serveur, j'ai vu dans le manuel la doc pour le mettre en place sur sa propre instance, mais n'ayant pas envie d'avoir des coûts de téléphonie, je ne l'ai pas mis en place.

    • [^] # Re: Interessant

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Zoom ne me branche pas trop notamment à vause de la barre du bas qui câche très souvent la barre Microsoft windows

      Je n'ai pas le souci parce que je mets la barre sur le côté gauche, à la Ubuntu ; et c'est d'autant plus une bonne idée d'Ubuntu qu'avec ces stupides proportions 16:9 (pour l'informatique), on a trop en largeur et pas assez en hauteur. Et quand en plus on utilise un truc genre Word, qui comporte diverses épaisseurs en haut (rubans et autres menus) et en bas (barre de statut et autres), la zone de rédaction finit par être pas mal réduite. Donc la barre sur le côté, c'est très utile.

  • # jitsi meet -> zoom -> team

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    Bonjour,
    quand je suis l'initiateur de la vidéoconférence je lance sur jitsi meet, surtout que j'ai ma propre instance.
    Mais jitsi ça a des limites, en fait en vidéo vous envoyez votre flux et vous recevez n flux en retour.
    Donc jusqu'à 5 il n'y aucun problème mais après ça commence à coincer pour ceux qui n'ont pas beaucoup de bande passante à disposition, et ça fait aussi ramer la machine qui doit décoder tous ces flux.

    Donc après en second choix c'est zoom, lui il vous envoi un seul flux et j'ai dejà fait des zoom ou on était une trentaine et c'est fluide.

    team c'est quand j'ai pas le choix (il faut bien manger), je déteste ce programme il est vraiment pas ergonomique ( je suis aussi un anti-microsoft primaire sans aucune raison logique).

    Après entre nous je préfère les conf téléphonique pour le boulot, c'est plus rapide et concis et on peut tirer la gueule ou faire autre chose ça ne se remarque pas

  • # Justifier?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

    Pourquoi se justifier? Fait comme tout le monde, ah tu veux qu'on utilise X, moi je préfère Y, pourquoi tu veux pas Y ? Ça marche très bien ! D'ailleurs j'ai toujours des problèmes avec X. Bon comme tu veux, mais si ça marche pas, on prends Y.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Justifier?

      Posté par  . Évalué à 8 (+9/-3).

      Ouhla. Tenter de promouvoir le logiciel libre avec un argument du style "on choisira ce qui marche mieux out of the box"? Faut avoir la foi, quand même… Je ne prétends pas que le proprio marche du premier coup, surtout sous Linux, mais il ne faut pas nier la réalité.

  • # Jitsi utilisable en 32 bits

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-4).

    L'un des intérêts de Jitsi Meet, c'est que c'est utilisable en 32 bits et pas les autres.

  • # Tu veux juste convaincre les convaincus et te victimiser, pas convaincre les autres

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -8 (+19/-29). Dernière modification le 25/10/20 à 15:31.

    J’aimerais avoir votre concours pour améliorer ce genre de textes.

    commence à savoir ce que tu veux, tes textes ("privateurs" alors que les logiciels apportent des choses, bon la classique rigolade devant les gens utilisant ce mot tellement c'est ridicule, attaques contre tes interlocuteurs) n'étant pas du tout en phase avec ce que tu dis vouloir faire (convaincre de changer).

    Je suis content car j’ai reçu une réponse courtoise

    Oui, bon, ça veut dire quand même que tu les emmerdes avec tes délires.


    Perso, ce que je retiens de tes 2 textes c'est que Zoom est techniquement meilleur (vu que tu as besoin de parler d'éthique de manière tellement vague que en fait on ne sait pas de quoi tu parles, voire on se demande si tu sais toi-même de quoi tu parles, vu que tu parles de FTP quand même) et que les libristes sont chieurs (le libre ne te remercie pas, mais il a pris l'habitude de vivre avec ça donc pas trop de soucis).
    A noter que le libre n'est pas opposé au non libre pou pas mal de monde, alors que ta façon de voir fait croire que c'est forcément rien libre ou tout libre, GitHub doit bien te faire hurler, tous ces traîtres qui font du code libre pour toi mais avec un intermédiaire non libre… Ha, au fait, comment ça passe dans ton "éthique" que Jitsi que tu préconises avait viré Firefox et conseillait du non libre? (journal de toi-même, faut croire que ton éthique est variable suivant tes besoins de faire chier les gens… Car si on suit ton éthique, l'offre "libriste" est vide)


    en fait, la première question est de savoir ce que tu cherches à faire, et une fois que tu auras assumé ce que tu cherches à faire le texte viendra plus facilement en phase avec ce que tu cherches à faire…

    • [^] # Re: Tu veux juste convaincre les convaincus et te victimiser, pas convaincre les autres

      Posté par  . Évalué à 10 (+20/-1).

      […] ta façon de voir fait croire que c'est forcément rien libre ou tout libre […]

      Ne serait-ce pas plutôt ta façon d'amplifier ce qu'il raconte dans son journal qui donne l'impression d'une telle polarisation?

      L'auteur du journal se confie et cherche des réponses en exposant ses points de vue et ses idées. Il n'exprime peut-être pas le fond de sa pensée comme tu le souhaiterais, soit, mais es-tu certain, toi, d'avoir compris ce qu'il raconte de la manière qu'il souhaite?

      En tout cas, je ne vois nulle part un quelconque raisonnement en absolu tel que ce que tu suggères. Bon, c'est peut-être ma propre interprétation, après tout…

  • # Anecdote

    Posté par  . Évalué à 10 (+13/-0).

    Arrivé, récemment.
    J'ai répondu à une offre de poste, entretien proposé par la RH d'un groupe de boites (petite structure). Elle me propose de le passer en visio, avec "Skype", le truc classique quoi. J'ai dit que cela m'embêtait que je devais m'inscrire sur Skype et tout, elle me dit qu'elle comprend et me demande carrément "vous avez quoi comme solution ?" en disant être "ouverte à toute proposition" (sans mauvaise allusion). Ni une, ni deux, je balance Jitsi, j'explique ceci :
    - pas d'inscription nécessaire
    - installation d'un logiciel non obligatoire (passage par le navigateur)
    - communication sécurisée
    Elle teste le truc, convaincue, propose le RDV à une date, et me remercie pour le partage.
    Résultat : entretien sous Jitsi le jour convenu. Impeccable, pas de coupure, son propre.

    Je suis certain, même si je ne doute pas qu'elle privilégiera Skype, elle proposera sans aucun doute à ses futurs interlocuteurs la solution Jitsi le cas échéant.

    • [^] # Re: Anecdote

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+18/-0).

      Résultat : entretien sous Jitsi le jour convenu. Impeccable, pas de coupure, son propre.

      C’est la vrai crainte que j’ai quand je propose des alternatives: au moindre petit problème elle risque d’être complètement discrédité.

      Des problèmes avec Skype ou Zoom ça arrive absolument tout le temps et les gens vivent très bien avec, par contre, si tu proposes une alternative, il faut absolument qu’elle soit irréprochable sinon elle jeté sans ménagement.

      • [^] # Re: Anecdote

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        C'est le souci:il y a des serveurs publics ou associatifs, mais j'ai souvent des Pbs de connectivité. J'ai essayé en autohébergé sous Yunohost; mais il n'a jamais fonctionné

      • [^] # Re: Anecdote

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

        En même temps, c'est assez logique. Si, du point de vue de ton interlocuteur, c'est "pas mieux"1 que la solution qu'il utilise tout le temps, pourquoi il prendrait la peine de changer ses habitudes ?

        ¹: Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : de mon point de vue à moi, c'est libre = c'est mieux, mais ce n'est pas le cas de tout le monde…

        • [^] # Re: Anecdote

          Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

          C'est ce que j'essaye d'avancer en général en expliquant que c'est à peu près la même chose, mais que ça m'inspire une plus grande confiance car le code est ouvert… sans grand succès malheureusement, car ça ne résiste pas à l'argument "Tout le monde utilise machin" qui semble totalement imparable dans l'esprit d'une majorité de gens… :/

          En gros, si ce que tout le monde utilise est rempli de défaut, ce n'est pas vraiment grave puisque c'est le "standard". Si ton truc que personne ne connaît a au moins UN défaut, c'est la raison pour laquelle personne ne s'en sert. Que veut tu répondre… Tant qu'aucune grosse boîte qui en a les moyens n'a décidé d'inonder le marché avec ce que tu essaye de faire valoir pour mieux le détourner à son profit une fois le client bien hameçonné, les chances sont mince d'y arriver…

    • [^] # Re: Anecdote

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-1).

      J'ai répondu à une offre de poste, entretien proposé par la RH d'un groupe de boites (petite structure).

      Faut bien doser, hein. Pour avoir fait récemment du recrutement en visio, tu te tapes l'après-midi à auditionner tes 5 candidats, si le quatrième est un petit malin qui essaye de t'expliquer la vie en imposant sa solution logicielle, ça risque de ne pas commencer sur une note très positive. Et il y a aussi intérêt à ce qu'il n'y ait absolument aucun problème technique. Ça dépend de plein de facteurs (quel poste, quel niveau technique du recruteur, quelle personnalité recherchée), mais ça peut avant tout montrer une mauvaise connaissance du contexte professionnel (y compris l'éventualité d'une limitation des solutions techniques autorisées).

      • [^] # Re: Anecdote

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        Ah mais je n'ai rien imposé du tout, et je pense que la personne est assez intelligente pour ne pas se laisser embobiner. Simplement, elle m'a laissé le choix, donc j'ai exposé les raisons de mon choix, et j'ai insisté sur 2 points :
        - la sécurité (la personne occupe un poste responsable, et si elle compromet la sécurité de son entreprise par un choix de logiciel non proposé par l'entreprise elle-même, elle risque et la sécurité de son entreprise, et son poste).
        - la non nécessité de créer un compte et/ou d'installer un logiciel ; c'est bien beau la sécurité, mais pour moi devoir créer un compte et/ou installer un appli, ça n'est déjà pas très rassurant pour moi, ça l'est encore moins pour mon interlocuteur. Car combien de logiciels de visio/tchat nécessitent un compte ou une appli, et malgré cela leur sécurité laisse à désirer.

        Cela dit, et j'avoue, ce n'est pas la première fois que j'ai proposé Jitsi, mais je n'ai jamais insisté devant un refus. C'est par petit pas qu'on avance.

  • # une demarche reflechie

    Posté par  . Évalué à 4 (+5/-1).

    Bonsoir. Une démarche intéressante. Je vais m'en inspirer.

  • # Adéquation de la protection assurée par le bouclier de protection des données UE–États-Unis

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

    Salut, je n’ai pas de compte sur LinuxFr.org mais une réponse possible est celle-ci : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-8-2018-0315_FR.html
    En gros : l’usage imposé de Zoom ou de Microsoft Team serait strictement interdit dans l’espace européen.

  • # Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1).

    Comme évoqué dans un autre commentaire, lorsque le nombre de personnes augmente, Jitsi est à la ramasse. Donc si tu prends la responsabilité d'imposer Jitsi et que tu pénalises tout ceux qui ont une petite connexion ou que ça ne marche pas, tout devient assez compliqué.

    De plus avec les stations d’accueil, il y a souvent plusieurs cartes sons sur le bureau et tu te retrouves souvent avec le mauvais micro, la mauvaise sortie son …
    Devoir sortir un pavucontrol pour changer la source son, n'est pas ce qu'il y a de plus simple …

    En bref, si tu veux faire cela, il faut t'assurer que tout est pris en charge, que c'est adapté à la bande passante de tes interlocuteurs et si tu fais ce travail, tu te rendras compte, qu'en général, c'est plus sûr avec Zoom.

    Je le regrette, mais Zoom et teams engendrent moins de blocage, ont une meilleure gestion des micros des gens qui ne parlent pas. De plus, il sont disponibles sur linux.

    En général lorsque l'on est moins de 5, je propose Jitsi, lorsque l'on dépasse, c'est zoom. J'ai fait un cours sur le libre avec 30 personnes connectées et cela a bien fonctionné avec écran partagé toujours lisible et pas de coupures de son. Donc qu final, il faut faire avec la maturité des outils. Le jour ou Jitsi fera aussi bien je sais que les gens autour de moi y passeront sans problème.

    Mais pour moi, c'est suffisamment contraignant de devoir faire toutes ces visioconf pour ne pas rajouter des contraintes supplémentaires aux gens déjà au bord de la rupture. Il faut savoir quand militer et quand s'arrêter. Pour moi, je m'arrête là. Chacun set libre de mettre la barrière où il veut, mais du coup le risque de passer pour un extrémiste est fort.

    • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 25/10/20 à 22:41.

      De plus avec les stations d’accueil, il y a souvent plusieurs cartes sons sur le bureau et tu te retrouves souvent avec le mauvais micro, la mauvaise sortie son …
      Devoir sortir un pavucontrol pour changer la source son, n'est pas ce qu'il y a de plus simple …

      J’ai jamais eu a sortir pavucontrol pour changer de périphérique de sortie ou d’entré, ni sur Jitsi, ni sur Zoom. Le paramétrage se fait directement dans l’application (en général je sélectionne « same as system » sur Zoom et je change de périphérique dans GNOME).

      Sur Windows, c’est un clic sur l’icône de volume dans la barre de tache, puis une sélection dans le menu déroulant. Sur GNOME, c’est soit dans les paramètres (paramètres → audio → changer le périphérique), soit, avec une extension, dans le menu de status.

      Je le regrette, mais Zoom et teams engendrent moins de blocage, ont une meilleure gestion des micros des gens qui ne parlent pas. De plus, il sont disponibles sur linux.

      Je n’utilise ni l’un ni l’autre en dehors du travail (où j’utilise Zoom), mais je dois admettre que Teams est disqualifier d’office pour moi à partir du moment où tu dois créé un compte chez Microsoft pour l’utiliser.

    • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      De plus avec les stations d’accueil, il y a souvent plusieurs cartes sons sur le bureau et tu te retrouves souvent avec le mauvais micro, la mauvaise sortie son …
      Devoir sortir un pavucontrol pour changer la source son, n'est pas ce qu'il y a de plus simple …

      Ça c'est indépendant de la solution choisie et pour en avoir fait l'expérience, c'est avec MS Teams que ça marche le moins bien et que c'est le moins fiable, le pire étant avec l'appli dédiée. Ça marche mieux dans chrome/chromium.

    • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 10:31.

      Question bête, t'as essayé BigBlueButton ? Ç'est censé être une plateforme de cours en ligne, j'aurais pensé que c'est plus adapté que jitsi meet et il est fait pour fonctionner avec un nombre illimité de webcams d'après leur page web.

      À un moment si on veut promouvoir le libre faut aussi savoir ne pas se tromper d'outil et promouvoir le bon…

      • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        Très pertinent !

        Il l'ont mis en place là ou j'enseigne, mais le cours que j'ai donné, je l'ai fait à titre gracieux (la flemme de faire un dossier de vactaire pour 2h de cours …) et de ce fait, je n'avais pas accès à cette plateforme. Ce n'est pas mon taf de gérer ces choses. tout le monde a zoom, du coup, tu es sûr d'avoir les étudiants et pas de pb de bande passante. Du coup j'ai abdiqué.
        Mais c'est sûr que pour être cohérent, il vaudrait mieux faire avec du libre. J'espère de ne plus avoir besoin de faire cela, mais si je dois refaire ce cours en présentiel, je rajouterais ce cas d'école dans mon cours, c'est plutôt cool à analyser en fait !

        • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Il y a clairement de la matière pour en faire un sujet. Ça montre aussi que libre != gratuit:

          Certe c'est facile de monter une instance jitsi meet qui tient la route pour discuter avec la famille et les amis. Si tu veux avoir un serveur BigBluebutton qui tient bien la charge, je crois que dans les prérequis ils parlent de faire tourner le serveur sur du bare metal uniquement (parce que freeswitch) ou tout du moins un vps ultra musclé, mini 16GB de ram, 8cpu core et pas mal de disque si on veut en plus enregistrer.

          La liberté a aussi un coût et il ne faut pas fermer les yeux la dessus non plus.

          • [^] # Re: Jitsi ne suffit malheureusement pas tout le temps

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            Tout à fait.

            Au CNRS on fait rendez-vous.renater.fr, qui nous permet de faire tourner jitsi. Même avec ça, on s'en sortait pas, même quand le serveur n'était pas chargé. Donc, ce n'est vraiment si simple, de plus la possibilité de rejoindre l'audio par téléphone n'était pas activée …

            Le problème est que l'on ne peut pas être de tout les combats, et comme je ne suis pas dans la confidence des gens des SI des écoles d'ing ou fac, c'est un peu dur de pouvoir avoir un quelconque moyen autre que des plateformes extérieures. Il y a sûrement un travail à faire.

          • [^] # Retour d'expérience BBB

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+6/-3).

            Bonjour,

            J'utilise ma propre installation de BigBlueButton pour les formations que j'anime. Pour 12 participant·e·s, je prend un container DEV-XL chez scaleway ( 4 coeurs, 12G de RAM et 500Mbps de bande passante) que je monte 2 jours avant la formation et que je détruit une fois qu'elle est terminée. Ça ne bronche pas, j'imagine qu'il est possible de prendre moins gros, mais je privilégie la sécurité.

            À la louche, je fais 90% d'écran partagé, 5% de vidéo descendante (histoire de montrer que j'ai mis une chemise pour l'occasion), je ne vois la tête des participant·e·s que pendant les présentations et à la fin (et encore …). Le reste c'est du slide ou du tableau blanc (une ressource que je n'exploite pas assez, avec les sondages).

            J'avais essayé jitsi avant, mais de mon expérience ça marche moins bien dès que le nombre de participant augmente ou que la qualité réseau d'un participant est mauvaise. Il m'arrive d'utiliser teams. Ça marche mal (notamment le partage d'écran) et l'interface est inbitable - mais bon je suis un antimicrosoft primaire.

            BBB est plus orienté cours / formation, avec son chat, son tableau blanc, son etherpad intégré, mais c'est justement ce que j'apprécie chez cet outil, qui fonctionne quel que soit le navigateur utilisé.

            Je suis régulièrement obligé de jouer avec pavucontrol pour avoir les bons réglages mais c'est également pour les autres solutions que j'utilise de temps en temps. J'utilise mes appareils auditifs comme casque audio bluetooth.

            Et compte tenu de la situation sanitaire, je suis en train de me demander si je ne vais pas monter une instance bbb permanente…

            Mes 2 ¢

            • [^] # Re: Retour d'expérience BBB

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 27/10/20 à 10:39.

              Avoir une instance permanente n'a d'intérêt que si tu veux garder les enregistrement sur le serveur. Sinon avec Ansible c'est facile de monter très vite une instance et tu peux imaginer avoir des comptes chez plusieurs providers en vps et baremetal et créer au besoin en fonction de l'attendance et des disponibilité (voir des prix ou disponibilités?).

              • [^] # Re: Retour d'expérience BBB

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

                L'idée est d'ouvrir la plateforme aux personnes / structures à la recherche d'une solution de visioconférence libre et éthique.

                • [^] # Re: Retour d'expérience BBB

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 29/10/20 à 12:02.

                  Hmmm à voir si c'est pas mieux d'avoir une plateforme à la demande (via scripting des provisionnements de serveurs) plutôt qu'un serveur qui tourne tout le temps.

                  Car quand on voit les offres d'hébergements BigBlueButton pro, ça tourne autour des 40€/mois l'instance de base avec finalement pas tant d'utilisateurs que ça pour la première offre donc même s'ils font un peu de marge ça reste un truc relativement coûteux à héberger. Et c'est probablement plus agile et efficace d'avoir n serveurs provisionnés en même temps si forte demande qui sont automatiquement détruits et où éteints pendant la nuit, les week-ends et les heures sans séances qu'un truc qui tourne 24h/24.

  • # Qui paie?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+14/-0).

    J'aime beaucoup utiliser Jitsi parce que c'est pratique et ça marche partout. Mais ça m'embête quand même de le proposer à des entreprise en disant que c'est gratuit.

    Il y a des associations et des entreprises qui hébergent des instances gratuites, mais ce n'est pas fait pour que tout le monde bascule dessus. Le maintien du service coûte de l'argent, que ce soit en matériel ou en temps humain. Le seul moyen d'être rentable est de recevoir des dons (associations) ou que des personnes acceptent de payer un support professionnel.

    Bref, j'ai un peu peur d'abuser de l'hospitalité des serveurs gratuits, et de pousser des entreprises ou des professionnels à faire de même.

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Alcatel Rainbow

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

    Depuis le début de l'épidémie nous avons mis en place la solution Alcatel Rainbow (c'est produit… presque… français ma ptit dame). RGPD et tout le kit qui va bien, certes d'autonomie total n'est pas au rendez-vous mais je trouve l'équilibre entre mes attentes de libriste et les besoins des utilisateurs non informaticiens.

    Au mois de mars il manquait quelques fonctionnalités mais depuis la solution a beaucoup évoluée.

    • Être 12 dans une visio ne pose aucun problème;
    • système de bulle (groupe de travail pour échanger sur un sujet visio ou juste texte);
    • échange de fichiers;
    • Partage d'écran avec prise de contrôle possible;
    • une app pour Android, iOS, Windows ou un mode web avec le même niveau fonctionnelle;

    L'avantage par rapport à un Teams est qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un compte ou d'installer quoi que se soit pour participer à une visio. L'organisateur envoie le lien et hop ça s'ouvre dans le navigateur.

    L'autre avantage est que la solution est connectable avec un autocom Alcatel Oxo. Du coups depuis l'extérieur depuis mon smartphone avec l'app je pourrais joindre mes collègues comme un appel interne, ils pourrait me transférer des appels sans donner mon portable… Je dis pourrais car pour le moment je n'ai pas pu aller jusqu'au bout de la config (problème d'accès Internet de l'autocom lié à l'opérateur).

    Au niveau facturation, la création du 1er niveau de compte est gratuite et permet de faire tout sauf passer des appels en visio à plus de deux. Il faut une licence Enterprise qui est au coût/mois. Par exemple nous pour 10 users nous avons 3 licences Enterprise : l'admin, le siège et la troisième que j’attribue selon les besoins à l'utilisateur qui souhaite faire une conférence.

    Born to Kill EndUser !

  • # Appliquer les règles de politesse habituelles?

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 11:02.

    Honnêtement, je ne pense pas qu'il faille se prendre la tête plus que nécessaire. D'une part, une règle tacite de politesse professionnelle veut que ça soit l'organisateur de la visioconf qui choisisse la solution logicielle. S'il y a peu de participants, il peut, s'il le souhaite, ouvrir la question ("Est-ce que zoom va à tout le monde?"). S'il ne le fait pas, alors c'est qu'il ne le souhaite pas. En fonction du contexte, on peut parfois échanger sur des points techniques (typiquement, Skype pro qui n'a pas de client pour Linux : "Est-ce qu'il serait possible d'envisager une solutioon alternative?"). S'il s'agit d'une visioconf où on est "demandeur" (négociation d'un contrat, entretien d'embauche…) ou qu'on demande du temps sans contrepartie (sisi, dans le milieu académique, c'est très courant), alors on cherche à emprunter un ordinateur sous Windows.

    D'autre part, quand on organise une visioconf, on peut choisir l'outil. Avec quand même, encore, une règle de politesse : on minimise la charge de travail sur les participants, donc soit on propose un client qui s'installe facilement sur tous les systèmes sans galère de dépendances ou de mises à jour, soit on propose une alternative en client web, de préférence sur un serveur qu'on héberge soi-même, histoire de contrôler les problèmes techniques.

    Quand c'est du perso, on fait ce qu'on veut. Mais on ne peut rien exiger non plus, et on est souvent amenés à gérer le service après-vente. Quand on demande du temps aux gens (organisation d'une AG pour une association, réunion quelconque), on essaye de leur faciliter la vie. Quand on rend service, on peut attendre un peu plus d'efforts (mais là encore, il faut que la solution technique soit irréprochable, si ça merdoie on va tout se prendre dans la tronche).

    Et si on trouve que c'est une compromission que d'accepter d'installer un logiciel proprio sur sa machine, alors on se crée un cercle d'amis très restreint qui partage exactement les mêmes valeurs. D'une manière générale, imposer ses choix de vie aux autres n'est vraiment pas compatible avec le vivre ensemble : quand on est invité à diner, on ne refuse pas de toucher son assiette si ça n'est pas du bio, quand on covoiture, on n'accepte pas de monter parce que ça n'est pas une électrique… C'est un peu la base d'une vie en société, quoi.

    • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-2).

      Merci arnaudus,

      Je reconnais avoir cette tendance à vouloir influencer mes convives en favœur de l’usage de nos logiciels libres…

      En même temps, j’ai marqué le trait dans mon journal pour l’exercice de style et l’émulsion souhaitée.

      Par exemple, j’avais déjà rassuré mon épouse sur l’utilisation de Zoom avec Chromium sous GNU/Linux qui ne pose en réalité aucun problème.

      Pour Microsoft Team (autre école, autre cours), je lui conseil de créer un compte Microsoft "bidon" si nécessaire et j’ose espérer que là aussi un simple navigateur web "standard" fera l’affaire.

      Si j’ai du temps je répondrai aux autres. Je tenais à te répondre car je trouve que tu présentes vraiment bien le "problème".

      • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Pour Zoom, il me semble que l'utilisation du client web est une solution vraiment acceptable. En tout cas, le client fonctionne avec Firefox.

        Avec le temps, j'en suis venu à être de moins en moins demandeur envers les autres. L'utilisation du logiciel libre est avant tout un choix personnel; à quelques exceptions près, le logiciel libre se "paye"; soit on s'asseoit sur des fonctionnalités qu'ont les équivalents propriétaires, soit la configuration et l'installation sont plus compliquées… Difficile d'imposer ce choix aux autres, et en tant que prescripteur, on a forcément une responsabilité sur les ennuis et les dysfonctionnements.

        Évidemment, quand il faut échanger entre le monde du libre et le monde du proprio, ça peut coincer. Par exemple, quand le seul moyen d'échange est un fichier Excel, c'est gonflant. Mais c'est inutile d'attaquer directement. On ouvre le fichier avec LibreOffice, on modifie ce qu'on doit modifier, on le ré-enregistre au format .xls, et on l'envoie. L'autre va se recevoir un .xls tout corrompu, et il va gérer. S'il n'y arrive pas, là on pourra lui expliquer le problème.

        Pour revenir au but du journal, j'imagine que le plus constructif, c'est d'utiliser une solution libre quand on organise, et d'en parler brièvement. Avec un peu de chances, ça sera réutilisé.

        Il ne faut pas non plus oublier que les solutions proprio de visioconf assurent également l'infrastructure derrière, ce que ne fait pas le ll. On a client gratuit qui fonctionne très bien la plupart du temps, et on ne se pose pas de question. Bien sûr, c'est un procédé marketting pour "capturer" des clients potentiels, mais pour l'instant, la concurrence a l'air réelle, et la qualité (des clients et des services) est souvent acceptable. Parmi les logiciels proprio, je ne pense pas que Zoom soit le plus problématique (mais bon, on ne sait jamais non plus ce que ce genre de soft fait vraiment, surtout que son unique rôle est de balancer des millions de paquets sur le réseau…).

        • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Pour Zoom, il me semble que l'utilisation du client web est une solution vraiment acceptable. En tout cas, le client fonctionne avec Firefox.

          Pas chez tout le monde, non…

          Sur mon Firefox, Zoom n’essaie même pas de faire quoique ce soit dans le navigateur lui-même, la seule option est de lancer le client desktop (qui doit donc préalablement avoir été installé). Je suis même surpris d’entendre parler d’un « client Web », qui de ce que je vois de chez moi ne semble même pas exister du tout…

          • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            ils le mettent clairement pas avant, mais il est dispo et marche bien. Testé moi meme sur safari.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

            Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

            Il faut que la personne qui définisse la réunion autorise les accès via navigateur.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 27/10/20 à 18:45.

              Merci pour l’info. :) Alors, pour ceux qui comme moi chercheraient, c’est dans Settings > Meeting > In Meeting (Advanced), toooooooout en bas de la longue liste d’options, il y a

              Show a "Join from your browser" link
              Allow participants to bypass the Zoom application download process, and join a meeting directly from their browser. This is a workaround for participants who are unable to download, install, or run applications. Note that the meeting experience from the browser is limited

              « Pas mis en avant », c’est le moins qu’on puisse dire en effet… Et étant donné que

              • cette option n’est pas activée par défaut,
              • personne parmi mes collègues (surtout ceux chargés de créer les meetings) semble n’avoir connaissance de cette option,
              • je ne fais que participer à des meetings sans les créer, donc le fait que je connaisse cette option me fait une belle jambe,

              … ben pour moi, non, le client web Zoom n’est pas une solution « vraiment acceptable », puisque c’est bel et bien comme s’il n’existait pas…

    • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+10/-11).

      D'une manière générale, imposer ses choix de vie aux autres n'est vraiment pas compatible avec le vivre ensemble

      Au contraire, c'est même LE principe du vivre ensemble !

      Quand on invite à diner, on fait un unique plat de viandes même s'il y a des végétariens.

      Quand on covoiture, on mets de la dubstep alors que les autres veulent dormir.

      Quand on va chez quelqu'un, on allume la télé et on mets une émission de téléréalité en montant le son.

      Quand on va au ciné, on prends un grand seau de popcorn qu'on mange bruyamment.

      Et surtout on utilise des applis privatrices et on les impose aux autres !

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Appliquer les règles de politesse habituelles?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

      Bizarrement, je ne trouve pas poli de demander aux gens d'installer n'importe quel truc sur leur ordinateur personnel ou sur leur téléphone, des trucs qui se permettent de s'activer au démarrage sans demander (Teams), de jeter un œil aux autres programmes qui tournent (Discord), de fouiller dans la liste de contacts (Whatsap), et globalement réduise la sécurité de l'appareil.

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # libre et écologie

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-2).

    Une solution libre c'est bien, dommage qu'il n'y est pas grand chose d'efficace en terme de débit/qualité/énergie consommée.
    https://greenspector.com/fr/quelle-application-mobile-de-visioconference-pour-reduire-votre-impact/

    • [^] # Re: libre et écologie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      A voir, en ajoutant l'impact des serveurs des solutions centralisées.

      Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: libre et écologie

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      il n'existe aucune solution full ecolo à la communication, si ce n'est se reunir dans un parc avec ton voisin et parler de vive voix. Le bilan carbone sera toujours assez mauvais

      • [^] # Re: libre et écologie

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

        Tout dépend si on le compare à un déplacement physique qui aura probablement un coût bien plus important :)

        Même en dehors du caractère purement écolo, ce qui interpelle c'est la conso de bande passante de JITSI et ce que cela implique forcement sur la qualité de l'expérience utilisateur.

        C'est comme si on avait une voiture essence "libre" qui faisait du 60L/100Km pour rouler à la même vitesse qu'une version "non-libre" : faut-il vraiment promouvoir une telle alternative ?

        • [^] # Re: libre et écologie

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3 (+2/-7).

          C'est comme si on avait une voiture essence "libre" qui faisait du 60L/100Km pour rouler à la même vitesse qu'une version "non-libre" : faut-il vraiment promouvoir une telle alternative ?

          Ca me rappelle des libristes qui tentaient ridiculeusement de mettre Theora, un codec video libre mais pourri, en avant, avec l'argument qu'avec le libre ils évitaient de devoir payer les brevets des concurrents (parce que bon "c'est génial car c'est libre", ça faisait fantasmer personne à part eux); ils oubliaient juste de dire qu'ils devaient alors payer 10x plus en frais de réseau, sans à l'époque déjà parler d'écologie.
          Il y en a qui confondent moyens et finalité, qui ont des soucis de priorités ("privateur"? Ouais, ça me prive de devoir payer trop de bande passante; perso je préfère de loin à une solution "privatrice" qui consomme moins, qui m'apporte donc quelque chose, qu'une solution "libre" pourrie, qui me prive de consommer moins)…

          Heureusement que le ridicule ne tue pas.

          • [^] # Re: libre et écologie

            Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0).

            qui ont des soucis de priorités

            Je ne vois pas en quoi préférer une solution libre, seulement pour le fait qu'elle soit libre, même si elle est moins aboutie techniquement est un souci de priorité.
            Pour prendre une analogie, de plus en plus de monde à des considérations écologiques de nos jours, or, l'écologie c'est exactement ça, réduire notre confort personnel parce qu'on donne plus de valeur à quelque chose d'autre, qu'on appelle écologie.
            Et personne (à part peut être trump) ne pense que c'est avoir des soucis de priorité.
            Pourtant des fois c'est plus contraignant pour les gens, voir ça leur revient plus cher (là ils râlent un peu quand même…)

            Et bien cela peut être pareil pour le libre, on peut préférer une solution libre parce que personnellement on donne plus d'importance à la valeur liberté du code, de son utilisation qu'à notre confort personnel.

            Bon si après elle est bien techniquement, c'est encore mieux, on est bien d'accord !

            • [^] # Re: libre et écologie

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+1/-5). Dernière modification le 28/10/20 à 11:17.

              Et bien cela peut être pareil pour le libre, on peut préférer une solution libre parce que personnellement on donne plus d'importance à la valeur liberté du code, de son utilisation qu'à notre confort personnel.

              Les 2 exemples fournis (conso et bande passante) sont pour toi du confort, soit. Pas chez moi.

              Bon si après elle est bien techniquement, c'est encore mieux, on est bien d'accord !

              On n'est pas d'accord : pour moi ça doit d'abord être bien en termes écologiques et coûts (conso et bande passante sont la dessus), et si c'est libre c'est encore mieux.

              Tu as tes priorités, OK, tu préfères payer plus cher et pourrir plus la planète par rapport à utiliser du non libre, on est d'accord qu'on n'a juste pas les mêmes priorités, faut par contre assumer et le dire de cette manière et pas se cacher ses priorités libristes supérieures au prix et à l'écologie, pour une honnêteté intellectuelle (envers toi-même en premier).

              Je ne vois pas en quoi préférer une solution libre, seulement pour le fait qu'elle soit libre, même si elle est moins aboutie techniquement est un souci de priorité.

              Ben tu priorises le libre sur l'écologie et le coût, c'est un choix de priorité. J'estime subjectivement que cet ordre est une peu gênant, mais chacun ses priorités sans doute.

              PS : par contre dommage pour le libre, les gens vont avoir du mal à comprendre en quoi le libre est si haut dans la liste et peut-être avoir alors une mauvaise image des gens parlant du libre, les voyant comme ayant des soucis sur leur ordre de priorités.

              • [^] # Re: libre et écologie

                Posté par  . Évalué à 3 (+3/-1). Dernière modification le 28/10/20 à 11:50.

                Vous me faites marrer avec cette discussion écologiste au sujet de l'usage d'internet le plus énergivore qu'il y ait, après le streaming (et peut-être la manie youtubienne), pour des particuliers ou des boîtes de taille normale.

                Vous voulez savoir quel est l'usage éthique de la visioconf ? De ne pas en faire. L'audioconf (avec avatar incrusté au lieu de la caméra) est largement suffisant pour la plupart des cas, la visioconf est un luxe inutile et très cher payé en BP. Il suffirait juste de rajouter à l'audioconf la main levée (je ne sais pas si ça existe déjà, de toute façon j'utilise le VOIP pour me communiquer avec mes proches et je ne travaille plus), et de pouvoir basculer temporairement en mode vidéo quand on a quelque chose de particulier à montrer. Le partage d'écran, qui peut être utile lors d'une conception, est, d'après les courbes pointées par TImaniac, pas très loin de l'audioconf en termes de BP.

                C'est un peu comme ces militants ou sympathisants écologistes (je ne parle plus de vous, là) qui cherchent à me prouver un truc ou l'autre dans ce domaine, mais qui ne se séparent pas une seconde de leur ordiphone, feignant d'ignorer que dans très peu d'années le secteur informatique passera l'aéronautique en terme de bilan carbone (l'un augmente exponentiellement alors que l'autre arithmétiquement, et encore, avec le covid, je me demande si leur courbe n'est pas plate, mais bon, je leur fait confiance pour mettre les bouchées double ensuite). Ou alors qui m'envoient des liens youtube au lien d'un document écrit pour "m'informer" de quelque chose.

                • [^] # Re: libre et écologie

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+0/-4).

                  et de pouvoir basculer temporairement en mode vidéo

                  Ai-je dis de ne pas faire ça?
                  Optimiser pour quand besoin ne dit pas de faire plus, c'est orthogonal et critiquer une discussion sur un point en parlant d'un autre point ne change rien à l'histoire.

                  Je peux du coup te critiquer que sous excuse d'en faire que le minimum ça te va te consommer plus qu'utile à ce moment-la. Pas mieux.

                  feignant d'ignorer que dans très peu d'années le secteur informatique passera l'aéronautique en terme de bilan carbone

                  tout à fait, et il y a beaucoup à faire pour optimiser ça aussi, après reste la question du coût d'optimisation… Et perso je suis prêt à faire péter un câble aux amateurs de mobile en taxant les forfaits pour préférer un paiement à l'usage, bon pas de chances pour le moment la grande majorité adore les forfaits et hurle si on y touche…

                  Bref, hors sujet.

                • [^] # Re: libre et écologie

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Il suffirait juste de rajouter à l'audioconf la main levée (je ne sais pas si ça existe déjà, de toute façon j'utilise le VOIP pour me communiquer avec mes proches et je ne travaille plus), et de pouvoir basculer temporairement en mode vidéo quand on a quelque chose de particulier à montrer.

                  Ça existe, par exemple sous Microsoft Teams. En fait main levée + audioconf + partage d'écran quand nécessaire, c'est l'usage standard au niveau pro pour moi. Je ne sais pas si Jisti Meet a cette fonctionnalité, qui est très utile en effet.

              • [^] # Re: libre et écologie

                Posté par  . Évalué à 0 (+2/-4).

                Les 2 exemples fournis (conso et bande passante) sont pour toi du confort, soit. Pas chez moi.

                C'est quoi alors ?

                Tu as tes priorités, OK, tu préfères payer plus cher et pourrir plus la planète par rapport à utiliser du non libre, on est d'accord qu'on n'a juste pas les mêmes priorités, faut par contre assumer et le dire de cette manière et pas se cacher ses priorités libristes supérieures au prix et à l'écologie, pour une honnêteté intellectuelle (envers toi-même en premier).

                au prix de l'écologie… on parle bien de bande passante et de conso sur le poste utilisateur là…
                T'es allé mesurer la conso sur les serveur qui font le job pas chez toi, la récupération des flux, leur multiplexage, et qui le renvoient chez les gens ? T'as allé mesuré la consommation des systèmes de climatisation pour ces salles serveur ? Et puis ces grosses boite, on va partir du principe qu'en terme d'employé pour ce service, c'est kifkif avec un groupe de dev libriste, mais en plus, ils ont des commerciaux, des secrétaires, des manageurs, des dirigeants, qui démarchent, se déplacent, prennent l'avion pour aller faire du lobbying, t'es allé voir la conso de tous ces déplacement ?
                T'en a absolument aucune idée, comme moi de la pollution réelle de ces techno, alors avant d'insulter les gens de manque d'honnêteté intellectuelle, pense à en avoir un tout petit peu toi, de l'intellect…
                Et avant de poster une réponse inutile car à coté de la plaque, avec des arguments digne d'une rédaction de CM2, pense à la bande passante que cela va utiliser et à quel point ça va pourrir la planète, soi honnête intellectuellement, envers toi même en premier, c'est la moindre des choses à ce qu'il parait.

                • [^] # Re: libre et écologie

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

                  Si je comprend bien, nous nous dirigeons vers une discussion pour savoir si les logiciels libres, leur développement, leur utilisation, sont plus ou moins écologiques que les logiciels privateurs ?

                  Au fait, je trouve cohérent d’opposer nos (← car bien commun, à tous) logiciels libres (garantissant 4 libertés considérées par certains comme fondamentales) à leurs (← propriétaires en tout genre) logiciels privateurs (car nous privant de certaines de ces mêmes libertés). Cela me fait penser que je suis un libriste. Je pense également qu’il est souhaitable qu’une technologie comme l’informatique puisse "appartenir" à toutes les personnes concernées (en fait tout le monde), d’où la pertinence qu’il puisse s’agir d’un bien commun. Et donc je rappel que les logiciels libres peuvent être étudiés dans leur conception et fonctionnement, être modifiés, adaptés à de nouveaux besoins, corrigés, par quiconque en aura les moyens, à titre personnel seul ou par l’entraide et la coopération. Il est rare que l’on puisse apprécier la chose à son échelle individuel car « nous ne sommes par tous informaticien ». Cela peut s’apprécier (ou pas) à l’échelle d’un village, d’une entreprise, d’un pays, etc.

                  Globalement, je pense bien que nos logiciels libres en tant que bien commun, leur écosystème apportent de bonnes relations entre les hommes* et au finale des économies de toutes sortes d’énergies. C’est mon idéal.

                  *: membres de l’espèce humaine, femmes, hommes et autres.

                  Je sais par ailleurs qu’à ce jour d’un président français « apolitique » (hum…), l’argent n’a pas d’odeur, le café issue du commerce équitable doit être aussi bien emballé et avoir un arôme similaire aux belles grandes marques, l’électricité dites verte doit être au même prix voir moins cher, les tommates bio doivent être grosses, rondes et belles, etc. Tout se vaut, il n’y a qu’à se servir ! On est pas dans la merde :)

                  PS: ce message est imparfait car je manque de temps.

                  • [^] # Re: libre et écologie

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+0/-4). Dernière modification le 28/10/20 à 16:35.

                    Si je comprend bien, nous nous dirigeons vers une discussion pour savoir si les logiciels libres, leur développement, leur utilisation, sont plus ou moins écologiques que les logiciels privateurs ?

                    Pas du tout.
                    Discussion si tu priorises le libre à l'écologie dans ton ordre de priorités quand tu choisis un logiciel.
                    Ca ne dit absolument rien sur libre contre non libre.
                    Perso je priorise l'écologie au libre, donc entre un logiciel écolo non libre et un logiciel pas écolo libre, je prend le premier, et entre un logiciel écolo libre et un logiciel écolo non libre je choisi le premier aussi. Certains préfèrent le logiciel pas écolo libre au logiciel écolo non libre, c'est une priorisation différente, mais ça en dit pas mal sur leur vision de l'écologie malgré tous les affichages qu'il voudront faire (faut arrêter un peut de mettre le libre comme but et non comme moyen).

                    logiciels privateurs (car nous privant de certaines de ces mêmes libertés). […] C’est mon idéal.

                    Ta vision du libre, à prioriser le libre sur l'écologie, me prive de plus d'écologie pour le bien commun, car tes choix ne sont pas optimaux pour le bien commun qu'est la planète (un logiciel libre ou pas, qu'est-ce qu'on en a à faire comparé au bien commun qu'est la planète, sérieux). Et ton idéal, c'est un autre mot pour parler d'idéologie en sachant le but de ta réflexion et en tordant la réflexion pour y arriver.
                    Plus tu utiliseras ce mot pourri "privateur" qui ne veut rien dire sauf t'auto-persuader que tu les plus gentil du monde sans regarder la réalité, plus tu braqueras les gens (à raison) qui s’intéressent au bien commun : en réalité tu n'as pas grand chose à faire du bien commun, ton égo compte plus.

                    De l'affichage par de grands mots de grands idéaux pour masquer des idées moins reluisantes, rien de nouveau, malheureusement, passons de toutes façons aucun argument ne fera changer d'avis quelqu'un qui a un "idéal" comme base de réflexion.

                    • [^] # Re: libre et écologie

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 28/10/20 à 21:54.

                      Zenitram, tu me donnes l’impression d’être un bon gars. Mais je suis effrayé quant à ton jugement à mon égard. Je ne me reconnais pas dans cette caricature. Comment se fait-ce ?

                      Peut-on faire le discernement entre la question des logiciels libres et non-libres (alors disons) et les autres questions d’accessibilité (« Liberté 0 »), de performances, d’impact énergétique, d’ergonomie et que sais-ce encore ?

                      Comment en est-on arrivé là dans la discussion ? Et quoi, du coup je suis un gros connard de pollueur qui fait passer ceci ou cela avant toute chose, de quoi ça ! WTF ? C’est quoi ce bordel ?

                      Je ne te comprends pas Zenitram, m’as-tu pris en grippe ?

                      À l’occasion, nous parlerons d’écologie si tu le souhaites, de l’emprunte carbone, de l’énergie grise, des hybrides F1, de Kokopelli, d’Eneco, des voitures CNG, l’eau, la biodiversité, la viande, la pèche, le plastique, etc. Mais je crois pas que j’ai parlé de tout ça ici…

                      • [^] # Re: libre et écologie

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3 (+1/-6).

                        Mais je suis effrayé quant à ton jugement à mon égard. Je ne me reconnais pas dans cette caricature. Comment se fait-ce ?

                        Relis ton journal, comment tu considères les autres qui n'ont pas la même envie que toi sur le libre, et ajoute l'idée que tu priorises le libre à l'écologie, et tu verras que la caricature fais sont taf : mettre en excès ce qui est pas affiché en face. Et pas besoin de beaucoup d'excès, tu te caricatures assez avec ton usage du mot "privateur" dont il a été maintes fois démontré la stupidité (pour faire court : entre rien en libre et un truc en non libre, oser sortir que rien prive moins que le logiciel qui marche, faut avoir une bonne dose de mauvaise foi : le truc non libre n'apporte certes pas toutes les libertés, mais toujours plus que le rien libre qui en pratique prive encore plus).

                        Ne t'es-tu jamais posé la question de savoir si les gens utilisent Zoom ou Dropbox juste parce que tu es incapable de leur fournir un meilleur outil (libre en option)? Ne t'es-tu jamais posé la question de savoir pourquoi tu veux les faire changer par la contrainte plutôt que l'incitation (hop un petit tir copyleft contre copyfree au passage)?
                        Note: "meilleur", on parle de leur point de vue, pas du tiens dont on se fout complet. Je suis toujours impressionné par la quantité de libristes qui croient que leur point de vue est important sur le choix par d'autres d'un logiciel, ou le "oui c'est plus compliqué mais bon ça se mérite d'être à mon niveau" (bye, les gens prennent le logiciel pas libre mais qui marche sans barrière d'apprentissage, lui, les priorités des libristes les privent, oui comme privateur, de comprendre).

                        Maintenant, tu pourrais répondre plus directement, pour voir où va ton librisme, par exemple le sujet dans lequel tu es intervenu est la priorisation d'un libre qui compresse 2x moins que du pas libre (donc pb de transmission et stockage), préfères-tu le libre ou le plus écologique.
                        Note qu'en 2020 c'est moins la question (AV1 est passé par la, on a libre et écologique, à peu près), mais la question reste quand tu n'as pas ce choix.

                        Je ne te comprends pas Zenitram, m’as-tu pris en grippe ?

                        Ai-je attaqué ta personne? Montre-moi ça. Car je pense avoir attaqué tes idées que tu mets ici. J'en ai rien à faire de ta personne, désolé.

                        Et quoi, du coup je suis un gros connard de pollueur qui fait passer ceci ou cela avant toute chose, de quoi ça 

                        Le "connard", c'est toi qui le dit, moi je ne fais que nommer tes priorités. Si tu lis ma prose assez souvent, tu peux remarquer que je ne dis que très rarement du négatif, je ne fais que nommer en analysant (par exemple en faisant remarquer que NC est incompatible avec le libre, j'adore voir les énervements des gens qui n'ont pas envie d'accepter l'idée qu'ils sont en réalité contre le libre mais veulent se montrer dans la mode, leur "anti-capitalisme" se retrouvant mis en échec par le libre qui interdit d'interdire le commercial), en enlevant les dorures, ce sont les gens visés qui ne veulent pas utiliser les bons mots qui imaginent les attaques.

                        Ici, j'ai juste dis que tes dires montrent que l'écologie est un petit soucis pour toi, vu que tes priorités semblent mettre le libre (dont l'écologie se fout complet, notre bien commun est la Terre qui est unique, pas une licence logicielle de logiciel qu'on peut faire en libre quand on veut) en priorité.

                        À l’occasion, nous parlerons d’écologie si tu le souhaites,

                        Je veux bien, mais vu que des gens indiquent que mes commentaires sont inutile, je vais m'arrêter la dans leur fournir une surface de plaisir à cliquer sur "inutile" quand ils pensent juste qu'ils ne sont pas d'accord mais ne savent pas assez pourquoi pour contredire. Bon, pour pas les attaquer trop, il faut noter qu'ils ne font que moinsser les commentaires qui ne leur plaisent pas quand d'autres vont à l'insulte.

                        des hybrides F1, de Kokopelli, d’Eneco, des voitures CNG, l’eau, la biodiversité, la viande, la pèche, le plastique, etc. Mais je crois pas que j’ai parlé de tout ça ici…

                        Peu de choses libres, si tu priorises le libre à l'écologie ça va être compliqué pour toi de parler de tout ça, tu ne peux pas conseiller tout ça.

                        • [^] # Re: libre et écologie

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

                          Désolé Zenitram, j’ai beau te relire, je suis d’accord avec toi pour considérer plus que le simple fait qu’un logiciel soit libre ou non-libre. Et je suis très sensible à l’écologie, et plus que ça, à l’occasion je m’engage également dans ce domaine, et tant d’autres, car ont est pas dans une seule merde mais un beau gros tas…

                          Sur LinuxFr.org je pensais surtout être à l’origine d’une échange autour des solutions libres de visioconférence. Je n’abordais moi-même nullement l’impacte écologique.

                          Cela aura été l’une des nombreuses choses que j’aurai apprises en lisant tous les commentaires. Merci à tous d’ailleurs.

                          Autour de moi, dans la vrai vie, de vives voix, lors d’échanges sereins, j’arrive à expliquer les logiciels libres et les enjeux de société, la fameuse éthique, comme les enjeux écologique, le commerce équitable et les semences non-hybrid-f1, l’agriculture biologique, etc. Mais alors certains de mes convives sont pris d’ardeur. Je doit leur préciser mon point de vue de la manière suivante. Je ne voudrais pas, par exemple, de par le discourt en faveur des logiciels libres, désarmer la personne déjà engagée dans d’autres luttes et qui chercherait trop prestement à remplacer ses usages de logiciels non-libres par l’usage de logiciels libres. Lorsqu’un photographe m’annonce qu’il est convaincu et qu’il va demain supprimer le logiciel non-libre et payant pour n’utiliser que GIMP, je l’arrête et je lui conseil de garder les deux durant au moins une année pour voir. À d’autres je conseil de rester sous Windows. Etc.

                          Je pense être anarchiste également. Et à cet égards mon idéal, ce qui m’anime, n’est pas l’idée que quoi que ce soit devrait être imposé à qui que ce soit, mais que tous ensemble nous évoluions vers des états d’esprit meilleurs pour nous et notre environnement. Je suis convaincu que l’approche des logiciels libres est la bonne.

                          PS : Le copyleft, j’aime bien, c’est vrai :) Mais je comprends également certains arguments opposés, et donc, « pas toujours », pas forcément…

                          Je ne pensais pas me "dévoiler" à ce point et il se peut encore que cela ne te suffise pas ou que pire encore mon cas s’aggrave à tes yeux :/ Je dis que tu me caricatures car je ne me reconnais pas lorsque tu écris que « l’écologie est un petit soucis pour moi » et une bonne partie du reste me concernant. Tu extrapoles de trop, tu mélanges ce que j’écris avec les commentaires d’autres intervenants et tes propres idées. C’est peut-être pour ça que l’on pourrait considérer tes commentaires pas "utiles".

                          Il n’est pas utile de me prêter de tels considérations ou intentions qui vont au delà de ce que l’on peux réellement trouver dans le seul texte que j’ai ici écris. Àla limite, tu me poserais la question…

            • [^] # Re: libre et écologie

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Je ne vois pas en quoi préférer une solution libre, seulement pour le fait qu'elle soit libre, même si elle est moins aboutie techniquement est un souci de priorité.

              Parce qu'on sait depuis les trolls MSN vs les autres clients/technos (notamment icitte) que le fait qu'une techno/produit soit libre n'est pas un critère suffisant pour le grand public s'en saisisse. Il faut aussi qu'elle apporte quelque chose de plus tangible. MSN avait des utilisateurs, tout intégré - appli+service -, des jeux et des wizz. Plus récemment, on a eu la même avec Skype vs les autres clients VoIP (utilisatateurs, tout intégré - appli+service - , capacité déconcertante à se connecter même dans des réseaux hostiles).

              (Vache, ça ne me rajeunit pas, ça).

    • [^] # Re: libre et écologie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

      Il n'y a pas que le libre qui n'est pas écolo en informatique.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.