Journal « Les talibans et le putaclic biométrique »

Posté par  (site Web personnel) .
9
27
août
2021

Le sujet avait été mentionné ici : les talibans se sont emparés d'appareils biométriques militaires américains

NextInpact est revenu sur cette nouvelle dans un article intitulé Les talibans et le putaclic biométrique (payant 30 jours, à priori).

On y apprends entre autres que quasiment tous les articles sur les sujet on pour source cet unique article de The Intercept, suite à quoi l’auteur analyse, à partir de diverses sources, ce qui pourrait être réellement tiré de ces appareils biométriques et le risque encouru par les équipes sur place.

Il en résulte dans les grandes lignes que ces appareils sont obsolètes, et que pour que les talibans en fassent quoi que ce soit, il faudrait une série de négligences graves de la part de l’armée US.

Tout ceci entraîne une réflexion sur le rôle des médias dans la technophobie.


Ce journal est placé sous licence CC-0.

  • # Série de négligences graves

    Posté par  . Évalué à 10.

    il faudrait une série de négligences graves de la part de l’armée US

    D'un côté, ce qu'ont montré les derniers jours, c'est que les US sont tout à fait capables de séries de négligences graves.

    Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

    • [^] # Re: Série de négligences graves

      Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 27/08/21 à 14:00.

      Les États-Unis sont animés par cette utopie : https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Progress

      Je ne dirai pas qu'ils ont fait des négligences graves, mais plutôt que ce qui les anime est l'idée qu'ils possèdent le meilleur modèle de civilisation. Il est doit donc être possible de le diffuser partout avec succès, et l'injection de plein de billets verts.
      Pour moi, ils ne comprennent pas le monde en dehors de leur propre modèle, de leur propre idéologie, qui est bien sur la meilleure pour obtenir un monde meilleur.

      C'est comme nous avec les Lumières et le progressisme, sensés apporter un avenir radieux via l'effacement du passé, trop sombre et dépassé.

      Une fois l'utopie révélée, la réalité fait revenir les pieds sur terre. Bilan : ils ont échoués.

      • [^] # Re: Série de négligences graves

        Posté par  . Évalué à 7.

        Mouaif.
        Le ricains moyen est probablement convaincu que leur système est le meilleur du monde, et ça s’applique aussi aux politiques locales et nationales.

        Quand on parle d’envoyer de gi à travers le monde par contre, c’est pas une question de système politique ou quoi ou qu’est ce, c’est juste la machine à fric phénoménale qu’est le complexe militaro-industriel.
        La, c’est tout pour le fric, c’est une machine délirante de presque 1000 milliards de dollars par an, estimé à grosse modo 2000 milliards juste pour l’Afghanistan. Ils en ont rien à foutre de savoir s’ils aident le pays, tant que les boites du milieu se remplissent les poches sur le dos du contribuable. La démocratie, c’est juste l’excuse pour dépenser le fric.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: Série de négligences graves

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Tout à fait d’accord, et c’est sans doute le point le plus inquiétant de l’histoire.

      Sur ce sujet précis, il faudrait réussir à savoir si les militaires US ont réussi à abandonner ce genre de matériel (qui aurait du être retiré du service depuis plusieurs années) sans en supprimer les données et en laissant accessibles les clés ou les identifiants d’accès, sur des appareils qui contiendraient encore des données exploitables. Je n’ai pas de réponse à cette question, et sans doute que seuls les militaires concernés et les talibans qui ont récupéré les appareils l’ont.

      La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: Série de négligences graves

      Posté par  . Évalué à 1.

      Le fameux « responsables mais pas coupables » ?

  • # Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

    Posté par  . Évalué à 2.

    C'est possible d'éviter l'emploi de ce terme particulièrement vulgaire de « putaclic » au moindre article avec lequel on a un léger désaccord ?

    • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Je suis plutôt d'accord. Et de l'éviter aussi quand on parle d'un titre attractif qui donne envie de cliquer sur le lien et dont le contenu nous a paru intéressant (voir ce commentaire) En fait c'est l'objectif d'un titre de donner envie de lire.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Le titre du journal est celui de l’article de NextInpact (d’où les guillemets).

        Pour moi – et quelle que soit l’avis qu’on ait sur le terme lui-même – un « titre putaclic » n’est pas simplement un titre « qui donne envie de lire » : ça implique aussi une logique malhonnête dans le but d’attirer un maximum de clics et de repartages (pour afficher un maximum de publicités), et ce au détriment du contenu lui même. Ça implique généralement soit des exagérations extrêmes du contenu de l’article lui-même, soit un titre volontairement privé de toute information réelle.

        Et l’article de NextInpact parle bien de ce genre de cas, avec tous ces articles qui ont considéré (au moins dans leurs titres) que la récupération de ces appareils biométriques par les talibans était une catastrophe, alors que la réalité est beaucoup plus nuancée.

        La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

      • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

        Posté par  . Évalué à 8.

        Puisque le commentaire en exemple est le mien, je me permets de répondre sur ce point.

        On peut utiliser "aguicheur" si vraiment le mot "putaclick" dérange et si c'est pour une question d'égalité des sexes, je veux bien utiliser "gigolaclick" un jour sur deux (bien que le terme de "pute" se dit aussi des prostitués de sexe masculin).

        Le néologisme "putaclick" a une connotation particulière cela dit qu'on ne retrouve pas dans d'autres mots. En plus de la notion d'aguicheur, il y a une petite notion de duperie aussi dedans (ce qui n'est pas nécessairement le cas pour une prostituée ou un gigolo au passage).

        Si le terme est effectivement (un peu) grossier, il est entré dans l'usage courant sur Internet et exprime une idée particulière.

        C'est une évolution de la langue par l'usage et il me paraît difficile d'en inverser la tendance. On peut évidemment choisir à titre individuel de ne pas utiliser le mot mais imposer à tous de ne pas le faire paraît irréaliste.

        La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

        • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

          Posté par  . Évalué à -7. Dernière modification le 27/08/21 à 15:19.

          Je pense qu'on peut bel et bien le bannir d'un lieu comme linuxfr.

          Et Gigoloaclick serait tout aussi inapproprié.

          • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

            Posté par  . Évalué à 10.

            Mais pour quelle raison ?

            A-t-on demandé l'avis des prostitués, hommes comme femmes, de ce qu'ils pensent de ce néologisme ? Se sentent-ils offensés ?

            Si oui, alors on peut discuter de l'interdiction éventuelle du mot ici, si non pourquoi l'interdire, parce que c'est grossier ?

            Mais on ne fait pas le même traitement de tous les mots grossiers. On laisse même passer des mots vulgaires voir des insultes parfois.

            A titre purement personnel, je n'ai aucun problème à utiliser des termes différents si des communautés se sentent offensées mais m'imposer d'utiliser un autre mot avec pour seule raison "parce que" c'est un peu léger pour me convaincre.

            Si le terme "putaclick" n'offense personne et est compris du plus grand nombre, alors c'est un bon néologisme. La langue sert à communiquer avec les autres individus, si un nouveau mot désigne un nouveau concept et est compris d'un maximum d'individus, alors son objectif est atteint.

            Et au diable les académiciens, c'est l'usage qui fait la langue.

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

            • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

              Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 27/08/21 à 16:31.

              Ci joint le Journal officiel électronique authentifié n° 0125 du 23/05/2020

              piège à clics
              - Domaine: INFORMATIQUE-COMMUNICATION/Publicité.

              • Définition: Lien hypertextuel accrocheur conduisant à un contenu qui n’est qu’un leurre, mis en place à seule fin d’augmenter le trafic en incitant les internautes à cliquer; par extension, le contenu lui-même. Voir aussi: hypertextuel.

              • Équivalent étranger: clickbait.

              Monsieur Nibel, c'est la loi qui dicte l'usage qui fait la langue. Puissiez-vous être un peu moins léger avec nos institutions ! Sachez que votre remarque m'a contraint à utiliser le moteur de recherche du gouvernement pour y soumettre le terme "putaclic", ce qui fut une expérience déplaisante.

              J'ai aussi cherché bronsonisé, moinsé et nal, et ben j'ai rien trouvé. Espérons qu'un fonctionnaire daignera un jour se saisir de cette question et inscrire à notre patrimoine linguistique officiel ces termes si fréquemment usités en ce lieu d'excellence de l'internet francophone.

              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

              • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

                Posté par  . Évalué à 3.

                Il manque quand même dans ce terme l'énergie de la rogne et de la crispation de celui qui vient de cliquer sur 15 liens de ce genre pour trouver son information mais qui se retrouve toujours avec un contenu dénué d'intérêt, ou de celui qui voit passer 50 liens de ce genre et sait pertinemment bien que c'est pas derrière qu'il y trouvera du contenu avec la moindre saveur…

        • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

          Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 27/08/21 à 15:28.

          Le néologisme "putaclick" a une connotation particulière cela dit qu'on ne retrouve pas dans d'autres mots. En plus de la notion d'aguicheur, il y a une petite notion de duperie aussi dedans (ce qui n'est pas nécessairement le cas pour une prostituée ou un gigolo au passage).

          C'est justement là le problème. Et Gigoloaclick serait tout aussi inapproprié. Je crois que ce mot existe à cause de ce mythe à la con de la femme aguicheuse inatteignable par le commun des mortels, aussi vulgairement nommée pute. Mais c'est un dérivé sexiste inutile, proche de l'idéologie nauséabonde d'incel.

          Si on voulait vraiment chercher la notion de duperie dans l'imaginaire collectif, c'est plutôt du côté des assurances, garagistes et des équipes marketing agroalimentaire qu'on devrait se tourner. Perso je vote pour les nommer articles actimels.

        • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

          Posté par  . Évalué à 6.

          Le néologisme "putaclick" a une connotation particulière cela dit qu'on ne retrouve pas dans d'autres mots. En plus de la notion d'aguicheur, il y a une petite notion de duperie aussi dedans (ce qui n'est pas nécessairement le cas pour une prostituée ou un gigolo au passage).

          Genre « racoleur » ?

          C'est une évolution de la langue par l'usage et il me paraît difficile d'en inverser la tendance. On peut évidemment choisir à titre individuel de ne pas utiliser le mot mais imposer à tous de ne pas le faire paraît irréaliste.

          J'adore comme les grands pourfendeurs de néologismes se gargarisent souvent en même temps de maitriser l'étymologie.

          https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

      • [^] # Re: Lisez ce message et les plus grosses salopes de $(localisation IP) seront à vos pieds

        Posté par  . Évalué à 6.

        Veritasium a fait une vidéo à ce sujet récemment : Clickbait is Unreasonably Effective.

        Il explique que ce qu’on entend par « putaclic » ou « clickbait » (littéralement hameçon à clics), est en fait assez flou puisque ça va du titre honnête qui donne envie de cliquer au titre complètement trompeur.

        Il démontre que les bons titres sont quand même super important pour augmenter son audience et il propose de remplacer clickbait par legitbait quand le titre est honnête ou clicktrap, clicktrick, linktrap ou dupechute quand le titre est trompeur.

  • # Ce qui est dangereux c'est la base de données non ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 27/08/21 à 15:19.

    Je n'ai pas lu l'article, mais sont-ce vraiment «les appareils biométrique» le problème ?
    Ne serait-ce pas plutôt la base de données constituée par les américain à partir de ces appareils ?

    Avec les appareils, obsolète ou non, les Talibans peuvent se constituer une base de données, mais il faut qu'ils s'y mettent.

    Par contre avec la base de données ils savent chez qui aller frapper pour couper des têtes et réduire en esclavage.

    On peut espérer que les américains aient un minimum protégés/chiffrés/détruits cette base avant de partir.

    J'ai plus qu'une balle

  • # Rien de nouveau !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Tout ceci entraîne une réflexion sur le rôle des médias dans la technophobie.

    Ça n'a rien de spécifique à la technophobie : ça fait des années et des années que des faits sont repris, souvent exagérés et déformés, d'un média à l'autre et terminent par faire le tour de toute la médiatosphère. Et très souvent, c'est pour des trucs qui sont bien plus « fait divers » que l'exemple que tu donnes.

    Exemples typiques de faits divers qui deviennent nationalement voire mondialement connus : tweet stupide de politicien, fact-checking stupide d'interprétation stupide de tweet stupide, statistiques stupides issues de sondages ou preprints stupides (« selon une étude »), et plein de types de diffusions de généralités stupides diverses sur la base de faits divers variés ;-)

    • [^] # Re: Rien de nouveau !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      plein de types de diffusions de généralités stupides diverses sur la base de faits divers variés

      Au premier coup d’œil j’ai lu « faits divers avariés », ça passait bien aussi ! :D

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.