Mercurial : version 1.7 et petit tour d'horizon

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
27
12
nov.
2010
Python
Mercurial est un système de gestion de version décentralisé, multiplateforme et écrit en python. La première version publique est sortie le 19 avril 2005.

Mercurial fait partie des VCS (Logiciel de gestion de versions) libres reconnus à côté entre autres de Subversion et de Git dont il est assez proche. Le projet est sponsorisé majoritairement par les sociétés ou organisations suivantes : Google, Fog Creek (Stack Overflow), Microsoft, Jane Street Capital, Allston Trading, Mozilla, Symbian, Python, Atlassian.

La version 1.7 de mercurial est sortie le 1er novembre 2010. La majorité des changements est détaillée dans la suite de la dépêche.

Asterisk 1.8 pour la téléphonie et VoIP

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
24
11
nov.
2010
Mobile
Le 26 octobre, après 5 bêtas et 5 RC, est sorti la version finale de Asterisk 1.8, la nouvelle version majeure de ce célèbre softswitch.
Il s'agit de la première version d'Asterisk auquel sera associé officiellement le terme de LTS (Long Term Support) bien que la version 1.4, sortie en 2006, soit toujours supportée.
Les versions ne portant pas la dénomination LTS sont annoncées avec un support de 1 an.

Asterisk a été créé à la fin des années 90 par Mark Spencer lorsque celui cherchait un central téléphonique. Il se décida d'en écrire un lui-même, ne trouvant pas de solutions correspondant à son budget.
Par la suite Mark Spencer fonda Digium qui fournit, entre autres, des cartes d'interfaçages compatibles.

Medical, un système d'information sur la santé et le milieu hospitalier

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
18
11
nov.
2010
Technologie
« Medical est un système d'information sur la santé et le milieu hospitalier, libre et gratuit - sous licence GPL - et centralisé pour OpenERP ». Ce projet est unique dans son utilisation d'OpenERP à cause du secteur d'activité et par l'utilisation d'un logiciel libre dans le cadre de l'activisme social.

Le projet Medical fait partie de GNU Solidario, une ONG qui diffuse des solutions d'éducation et de soin en utilisant le logiciel libre. Son but premier est d'améliorer « la qualité de vie des non-privilégiés » en promouvant un logiciel libre par lequel « la promotion de la santé et la prévention des maladies » est accrue.

Tryton arrive en version 1.8

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
8
11
nov.
2010
Python
Comme tous les 6 mois, tryton la plate-forme applicative visant le développement rapide d'application « business » sort une nouvelle version : la 1.8.

Écrit en python, l'architecture principale est composée de :

  • d'une base de données (PostgreSQL, MySQL ou SQLite)

  • du serveur Tryton, modulaire et qui offre un accès aux données via un ensemble de protocoles différents (XML-RPC, JSON-RPC, WebDAV, CalDAV) et sécurisés.

  • le client Tryton, écrit en pyGTK qui est la façon standard d'accéder aux données.



Mais il y a aussi :

  • Neso: Une version autonome de tryton qui empaquète ensemble le serveur et le client GTK et qui utilise SQLite comme base de données

  • Proteus: un module python qui permet d'accéder aux données selon le patron « Active Record ». Il est la brique python qui vous permettra d'interfacer vos programmes avec un serveur tryton qu'il soit distant ou local.



Tryton est sous licence GPL v3.

Sortie de Nuxeo EP 5.4 - plate-forme de gestion documentaire libre

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
11
10
nov.
2010
Commercial
Nuxeo, éditeur de logiciels libres et innovants français, vient d'annoncer la sortie de Nuxeo EP 5.4, plate-forme d'ECM libre basée sur les technologies Java EE 5 et OSGi.

Cette nouvelle version intègre plus de 400 évolutions et corrections par rapport à la version précédente, la 5.3.2. Parmi les principales nouveautés: un « Admin Center » qui permet à la fois de monitorer et de mettre à jour son instance de l'application et qui donne accès à un « Marketplace », catalogue en ligne d'applications métiers et d'extensions dédiées à la gestion documentaire ; les « Content Views », qui aident les développeurs à réaliser les vues métiers sur leurs documents ; la navigation par facettes ; un service de routage de documents, qui présente une alternative simplifiée aux moteurs traditionnels de workflow ; le support du standard CMIS 1.0 (Content Management Interoperability Service), via le projet Apache Chemistry auquel participe activement Nuxeo ; le support de JBoss 5 (en parallèle à Tomcat tout seul) et la simplification du modèle de déploiement ; enfin, un travail sur les performances, qui a permis de passer des benchmarks à 10 millions de documents.

Nuxeo EP est à présent disponible sous trois distributions différentes: Nuxeo Core Serveur, version minimaliste, destinée aux développeurs, qui fournit essentiellement un serveur CMIS prêt à être embarqué dans des applications métiers; Nuxeo CAP (« Content Application Platform »), version simplifiée, destinée à être étendue par les développeurs par des extensions; et enfin Nuxeo DM (« Document Management »), qui intègre la plupart des fonctions traditionnelles de la GED. Enfin, Nuxeo EP constitue également la base d'autres applications open source dans le domaine documentaire: Nuxeo CMF (« Case Management Framework », pour la gestion du courrier et des dossiers de cas métiers), et Nuxeo DAM (« Digital Asset Management »), pour la GED multimédia.

Nuxeo EP est un projet libre sous licence LGPL, avec un dépôt de source Mercurial, un bug tracker ouvert, et une communauté d'utilisateurs et de contributeurs active.

Weboob 0.3

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
19
7
nov.
2010
Internet
Weboob (Web Out Of Browsers) est un ensemble d'applications interagissant avec des sites web.

La version 0.3 est parue ce mois-ci, trois mois après l'annonce de la 0.1 ici même, apportant son lot d'améliorations, tant sur l'interface utilisateur que sur les fonctionnalités liées aux sites web supportés.

Nous pouvons noter également l'apparition de sept nouveaux backends : Arte, Banque Postale, GeolocIP, LCL, Newsfeed, OuiFM et Redmine, ainsi que de deux nouvelles applications qui sont radioob et WebContentEdit.

Ajouté à cela, un greffon Munin particulièrement intéressant pour les utilisateurs de boobank puisqu'il permet de grapher le solde de ses comptes bancaires à travers le temps.

Pelican, un générateur de blog statique.

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
23
7
nov.
2010
Python
Pelican est un logiciel en Python sous licence AGPL qui permet de générer un blog de manière statique, de manière à pouvoir l'héberger facilement : pas besoin de langage de script côté serveur, les pages sont générées sur votre machine.

Il est possible d'utiliser les syntaxes markdown ou restructured text pour écrire vos articles, ainsi que l'éditeur de texte de votre choix. Le système est fait de manière à pouvoir accueillir simplement de nouvelles syntaxes.

Pelican supporte actuellement les articles, catégories, tags, commentaires (via disqus), l'export des articles vers PDF, les pages et la gestion des thèmes.

Sortie de txt2tags 2.6

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
25
6
nov.
2010
Python
Deux ans après la version 2.5, et après avoir soufflé ses 9 bougies, la version 2.6 de txt2tags vient enfin de sortir. Ce générateur de documents, intelligent et minimaliste (un seul script en python) a pour slogan : UNE seule source, des sorties MULTIPLES !

En effet, il est aisé d'exporter un document balisé grâce à la syntaxe claire de txt2tags, vers plus de 18 formats populaires tels que HTML, Mediawiki, LaTeX, DocBook, DokuWiki etc. Txt2tags permet également de modifier les exportations finales grâce à un puissant système de macros et de regex, étendant de façon illimitée les possibilités de bases.

XZ en version 5.0

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
32
4
nov.
2010
Ligne de commande
Après plusieurs années de développement, XZ est sorti en version 5.0.0. La première alpha de cette version a été publiée en septembre 2008, mais les versions bêta étaient largement utilisables depuis.

Pour rappel, XZ est un format de compression de données, dont la spécification est ouverte, et qui génère des fichiers plus petits : en moyenne 30% par rapport à gzip et 15% par rapport à bzip2, au prix d'un temps de compression plus élevé. Il utilise l'algorithme LZMA2.

Le format XZ est fourni avec :
  • Une bibliothèque de compression dont l'interface est similaire à celle de zlib (liblzma) ;
  • Un utilitaire en ligne de commande ressemblant à gzip (xz) ;
  • Un utilitaire de décompression seule (xzdec) ;
  • Un ensemble de scripts shell adaptés de gzip (xzgrep, xzdiff, etc.).

Qfacture - Release de la version 0.1

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
24
1
nov.
2010
Bureautique
J'écris aujourd'hui ma première dépêche pour annoncer la sortie de la version 0.1 de Qfacture, le logiciel libre sous licence GPL de facturation pour les auto-entrepreneurs. Avec la création du statut d’auto-entrepreneur, de nombreuses personnes se lancent dans l’aventure… Ce statut allégé impose néanmoins de fournir des devis et des factures à ses clients.

Actuellement, il n’existe pas de solution libre simple et complète spécifique pour les auto-entrepreneurs. Seul le logiciel Kinvoice dans sa version modifiée permet de générer des factures. Malgré les contributions que j'ai apportées, ce logiciel est incomplet et ne propose pas de stockage des données sécurisé (simple fichier binaire).

C’est en partant de ce constat que j’ai décidé de concevoir Qfacture ! Kévin (kphoen) m’a rejoint en proposant de réaliser la partie génération et impression des documents de Qfacture.

Qfacture est codé en C++ en utilisant la bibliothèque Qt4 et utilise une base MySQL (locale ou distante) pour stocker toutes ses données. Nous travaillons actuellement sur la version 1.0 qui est une refonte complète du code de Qfacture pour séparer le « core » du « gui » et permettre d'utiliser plusieurs bases de données (PgSQL, Sqlite3 et MySQL).

Darcs 2.5 arrive

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
21
31
oct.
2010
Ligne de commande
Darcs, le système de gestion de versions distribué (DVCS) interactif et malin vient de sortir en version 2.5.

Darcs se distingue d'autres systèmes de contrôle de versions distribués comme Git ou Mercurial par :
  • Un modèle sémantique et non chronologique des changements ;

  • Sa gestion native et intégrée du ramassage de cerises (cherry-picking) ;

  • Son interface interactive et simple.

Parmi les améliorations de la nouvelle version :
  • Record et pull sont plus rapides ;

  • Trackdown procède par bissection, comme git bisect ;

  • Pas mal d'améliorations de l'interface.

Darcs est aussi l'un des programmes écrits en haskell les plus importants (avec xmonad).

Sortie de la version 2.3 de Sonar

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
14
29
oct.
2010
Java
Sonar est une plate-forme libre (LGPL v3) permettant de gérer la qualité du code source.

La version 2.3 de Sonar vient de sortir. Parmi plus de soixante-dix améliorations et corrections de bogues se trouvent également plusieurs fonctionnalités majeures qui viennent enrichir la plate-forme :
  • Il est maintenant possible d'activer plusieurs fois la même règle de codage, par exemple la règle Checkstyle "Illegal Regular Expression" avec différents paramètres et différentes sévérités. Il en est de même pour la règle PMD "XPath" avec des expressions XPath différentes. Ceci était un passage obligé pour ajouter à Sonar un moteur de règles d'architecture (ne pas accéder au package **.db.** depuis le package **.client.**, ne pas utiliser java.util.Vector...) ;

  • Sauvegarde et restauration des profils qualité ;

  • Développement d'une nouvelle API de règles plus simples et plus efficace ;

  • Possibilité d'attacher des ressources statiques aux greffons ;

  • Support des modèles qualité (par exemple le modèle ISO 9126) ;

  • Nouvelles règles Findbugs.

Publication de Ardilla 0.1 Bêta

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
17
27
oct.
2010
Internet
Je vous annonce la publication officielle du projet Ardilla 0.1 en version Bêta ! Il s’agit en fait d’un portail web permettant d’héberger ses flux RSS, marque-pages et notes.

Qu’est-ce qu'Ardilla?

Ardilla est un portail web permettant à la fois l’agrégation de flux de syndication de contenu (RSS), l’hébergement de marques-pages et la gestion de notes. Cet outil en ligne se veut léger, simple d’utilisation et multiplateforme.

« Ardilla » est la traduction espagnole de « Écureuil ». Ce nom a été choisi en référence au comportement du rongeur qui engrange sa nourriture de la même façon qu'Ardilla engrange vos flux RSS, marques-pages et notes. L’installation d'Ardilla se fait sur un serveur web, il est donc accessible directement depuis votre navigateur. Ardilla repose sur les technologies web PHP, MySQL, Javascript + Ajax, CSS, c’est un projet libre distribué selon les conditions de la licence GPL 3.0.

Les fonctionnalités d'Ardilla

Voici quelques fonctionnalités d'Ardilla v0.1 bêta :
  • Flux RSS

    Ardilla propose un affichage des flux RSS.

    L’afficheur RSS s’adapte à la taille de son navigateur et, ainsi, aux différentes résolutions. Cette notion de fenêtrage est d’autant plus intéressante qu’elle permet l’accès à son serveur Ardilla depuis son mobile. Par exemple, j’accède à mon serveur avec mon téléphone sous Android (LG GW620 – Android 1.5) que ce soit en mode portrait ou paysage.

  • Marques-pages

    Ardilla affiche les marque-pages par catégorie. Sous chaque catégorie, on retrouve les liens des marque-pages. Une fonction d'aperçu des marque-pages par survol du lien existe afin d’avoir idée de la page concernée.

  • Notes

    Via la page de notes, vous pouvez créer de courts pense-bêtes, à l’image de post-it. L’ajout est simple et se fait depuis l’encart Ajout Notes. La suppression est aussi simple et se fait en cliquant sur la croix rouge à coté de la note concernée.

  • Admin

    Les marques pages et les flux RSS sont gérés simplement depuis la page d'admin. Le tout est rapide et ergonomique pour une prise en main quasi-immédiate.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site dédié au projet, http://openardilla.org, et l’espace Sourceforge dédié au projet, http://sourceforge.net/projects/ardilla/.

Performous sort en version 0.6.0

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
20
26
oct.
2010
Jeu
Après 9 mois et plus de 650 changements, l'ensemble de l'équipe de Performous est heureuse d'enfin annoncer la sortie de cette nouvelle version estampillée 0.6.0.

Performous est un jeu de rythme de type Rock Band ou Guitar Hero mais sous licence GPL. Étant à l'origine un jeu similaire à Singstar, il possède un code de détection du chant très performous et a, l'an dernier, également intégré la gestion des tapis de danse.

La principale modification est la réécriture totale du pipeline audio pour un gain de précision, de simplicité et de maintenabilité. Pour la première fois l'équipe fournit un installateur Windows réalisé automatiquement grâce à notre nouvelle chaîne de compilation croisée.

Sozi revient : système de présentation alternatif libre

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par patrick_g.
39
25
oct.
2010
Graphisme/photo
Cette dépêche est tirée du journal de llumeao.

Après des mois de silence, voici donc des nouvelles du projet Sozi.

Souvenez-vous : en décembre 2009, le journal intitulé Sozi : vers un système de présentation alternatif libre. À l'époque, Sozi n'était qu'un bricolage vite fait, juste pour montrer ce que pourrait être un outil de présentation à la Prezi, mais libre et utilisant des standards ouverts (SVG et Javascript). Malgré les nombreux encouragements reçus, les retours d'expérience, les propositions d'améliorations et les patches, l'auteur n'avait pas eu la possibilité de revenir sur ce projet pendant plus de six mois.

Réflexions préliminaires

Dans la première incarnation de Sozi, de simples rectangles permettaient de délimiter les vues à parcourir dans le document SVG. L'ordre des vues dépendait de l'ordre de création des rectangles. Pour modifier cet ordre ou insérer une nouvelle vue, il fallait manipuler directement le code XML du document.

D'autre part, des besoins ont été exprimés, comme par exemple le paramétrage de la durée des transitions, le passage automatique d'une vue à la suivante après une durée de notre choix, etc.

Ces deux constats ont amené à réfléchir sur le format des données spécifiques à Sozi et sur l'interface utilisateur nécessaire à la création des présentations. Parmi les candidats pour les formats de données, l'utilisation de JSON a été envisagée, directement manipulable en Javascript, ou alors plus directement l'ajout d'attributs dans le document SVG lui-même.

Concernant l'interface utilisateur, deux solutions ont été explorées : la première a consisté à développer une extension pour Firefox, mais a été abandonnée. La seconde a consisté à développer une extension pour Inkscape.

Une extension pour Inkscape

Le mécanisme d'extension d'Inkscape est assez pauvre : pour simplifier, une extension est un simple programme externe (en Python) qui prend en entrée le document courant, le modifie, et le renvoie à Inkscape. Ce fonctionnement me paraissait tout à fait inadapté dans le cas de Sozi, jusqu'à ce que je (re)découvre l'outil de présentation JessyInk, qui parvient très bien à s'en accommoder.

Pour offrir une interface d'édition adaptée à Sozi, les choix suivants ont été faits :
  • Les informations des différentes vues sont matérialisées par des attributs, spécifiques à Sozi, dans le document SVG ;

  • Comme dans JessyInk, le script d'animation est incorporé au document. Une présentation se compose ainsi d'un unique fichier facile à distribuer ;

  • Pour contourner les limitations des extensions Inkscape, l'outil d'édition ouvre une fenêtre GTK où les propriétés de la vue courante peuvent être saisies.

Une première version officielle

Aujourd'hui, Sozi revient donc avec une première version officielle.
Ce n'est pas encore parfait, mais je l'utilise déjà avec beaucoup de satisfaction dans mon métier d'enseignant.

Comparée à la version de décembre dernier, la gestion des événements a été améliorée :
  • Un meilleur respect de la durée des animations : sur un ordinateur un peu lent ou très occupé par d'autres tâches, l'animation pourra être saccadée, mais la durée spécifiée devrait être à peu près respectée ;

  • Une meilleure réactivité aux actions de l'utilisateur : les actions de l'utilisateur (aller à la vue suivante, à la vue précédente, au début, à la fin) prennent effet immédiatement sans attendre la fin de l'animation en cours.

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées :
  • Zoomer/dézoomer avec la molette de la souris ;

  • Déplacer la page en faisant glisser avec le bouton gauche ;

  • Afficher la liste des vues ;

  • Passer automatique à la vue suivante au bout d'une durée spécifiée ;

  • Choisir parmi différents profils d'accélération/décélération pour passer d'une vue à l'autre.

Je vous invite donc à essayer cette nouvelle version et à me faire part de votre expérience. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site officiel de Sozi, dont la partie francophone rassemble la plupart des informations utiles pour débuter.
Pour ceux qui sont intéressés par des astuces techniques avec SVG et Javascript, quelques billets récents sur mon blog présentent certaines recettes utilisées dans Sozi.