Sortie de txt2tags 2.6

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
25
6
nov.
2010
Python
Deux ans après la version 2.5, et après avoir soufflé ses 9 bougies, la version 2.6 de txt2tags vient enfin de sortir. Ce générateur de documents, intelligent et minimaliste (un seul script en python) a pour slogan : UNE seule source, des sorties MULTIPLES !

En effet, il est aisé d'exporter un document balisé grâce à la syntaxe claire de txt2tags, vers plus de 18 formats populaires tels que HTML, Mediawiki, LaTeX, DocBook, DokuWiki etc. Txt2tags permet également de modifier les exportations finales grâce à un puissant système de macros et de regex, étendant de façon illimitée les possibilités de bases.

XZ en version 5.0

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
32
4
nov.
2010
Ligne de commande
Après plusieurs années de développement, XZ est sorti en version 5.0.0. La première alpha de cette version a été publiée en septembre 2008, mais les versions bêta étaient largement utilisables depuis.

Pour rappel, XZ est un format de compression de données, dont la spécification est ouverte, et qui génère des fichiers plus petits : en moyenne 30% par rapport à gzip et 15% par rapport à bzip2, au prix d'un temps de compression plus élevé. Il utilise l'algorithme LZMA2.

Le format XZ est fourni avec :
  • Une bibliothèque de compression dont l'interface est similaire à celle de zlib (liblzma) ;
  • Un utilitaire en ligne de commande ressemblant à gzip (xz) ;
  • Un utilitaire de décompression seule (xzdec) ;
  • Un ensemble de scripts shell adaptés de gzip (xzgrep, xzdiff, etc.).

Qfacture - Release de la version 0.1

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
24
1
nov.
2010
Bureautique
J'écris aujourd'hui ma première dépêche pour annoncer la sortie de la version 0.1 de Qfacture, le logiciel libre sous licence GPL de facturation pour les auto-entrepreneurs. Avec la création du statut d’auto-entrepreneur, de nombreuses personnes se lancent dans l’aventure… Ce statut allégé impose néanmoins de fournir des devis et des factures à ses clients.

Actuellement, il n’existe pas de solution libre simple et complète spécifique pour les auto-entrepreneurs. Seul le logiciel Kinvoice dans sa version modifiée permet de générer des factures. Malgré les contributions que j'ai apportées, ce logiciel est incomplet et ne propose pas de stockage des données sécurisé (simple fichier binaire).

C’est en partant de ce constat que j’ai décidé de concevoir Qfacture ! Kévin (kphoen) m’a rejoint en proposant de réaliser la partie génération et impression des documents de Qfacture.

Qfacture est codé en C++ en utilisant la bibliothèque Qt4 et utilise une base MySQL (locale ou distante) pour stocker toutes ses données. Nous travaillons actuellement sur la version 1.0 qui est une refonte complète du code de Qfacture pour séparer le « core » du « gui » et permettre d'utiliser plusieurs bases de données (PgSQL, Sqlite3 et MySQL).

Darcs 2.5 arrive

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
21
31
oct.
2010
Ligne de commande
Darcs, le système de gestion de versions distribué (DVCS) interactif et malin vient de sortir en version 2.5.

Darcs se distingue d'autres systèmes de contrôle de versions distribués comme Git ou Mercurial par :
  • Un modèle sémantique et non chronologique des changements ;

  • Sa gestion native et intégrée du ramassage de cerises (cherry-picking) ;

  • Son interface interactive et simple.

Parmi les améliorations de la nouvelle version :
  • Record et pull sont plus rapides ;

  • Trackdown procède par bissection, comme git bisect ;

  • Pas mal d'améliorations de l'interface.

Darcs est aussi l'un des programmes écrits en haskell les plus importants (avec xmonad).

Sortie de la version 2.3 de Sonar

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
14
29
oct.
2010
Java
Sonar est une plate-forme libre (LGPL v3) permettant de gérer la qualité du code source.

La version 2.3 de Sonar vient de sortir. Parmi plus de soixante-dix améliorations et corrections de bogues se trouvent également plusieurs fonctionnalités majeures qui viennent enrichir la plate-forme :
  • Il est maintenant possible d'activer plusieurs fois la même règle de codage, par exemple la règle Checkstyle "Illegal Regular Expression" avec différents paramètres et différentes sévérités. Il en est de même pour la règle PMD "XPath" avec des expressions XPath différentes. Ceci était un passage obligé pour ajouter à Sonar un moteur de règles d'architecture (ne pas accéder au package **.db.** depuis le package **.client.**, ne pas utiliser java.util.Vector...) ;

  • Sauvegarde et restauration des profils qualité ;

  • Développement d'une nouvelle API de règles plus simples et plus efficace ;

  • Possibilité d'attacher des ressources statiques aux greffons ;

  • Support des modèles qualité (par exemple le modèle ISO 9126) ;

  • Nouvelles règles Findbugs.

Publication de Ardilla 0.1 Bêta

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
17
27
oct.
2010
Internet
Je vous annonce la publication officielle du projet Ardilla 0.1 en version Bêta ! Il s’agit en fait d’un portail web permettant d’héberger ses flux RSS, marque-pages et notes.

Qu’est-ce qu'Ardilla?

Ardilla est un portail web permettant à la fois l’agrégation de flux de syndication de contenu (RSS), l’hébergement de marques-pages et la gestion de notes. Cet outil en ligne se veut léger, simple d’utilisation et multiplateforme.

« Ardilla » est la traduction espagnole de « Écureuil ». Ce nom a été choisi en référence au comportement du rongeur qui engrange sa nourriture de la même façon qu'Ardilla engrange vos flux RSS, marques-pages et notes. L’installation d'Ardilla se fait sur un serveur web, il est donc accessible directement depuis votre navigateur. Ardilla repose sur les technologies web PHP, MySQL, Javascript + Ajax, CSS, c’est un projet libre distribué selon les conditions de la licence GPL 3.0.

Les fonctionnalités d'Ardilla

Voici quelques fonctionnalités d'Ardilla v0.1 bêta :
  • Flux RSS

    Ardilla propose un affichage des flux RSS.

    L’afficheur RSS s’adapte à la taille de son navigateur et, ainsi, aux différentes résolutions. Cette notion de fenêtrage est d’autant plus intéressante qu’elle permet l’accès à son serveur Ardilla depuis son mobile. Par exemple, j’accède à mon serveur avec mon téléphone sous Android (LG GW620 – Android 1.5) que ce soit en mode portrait ou paysage.

  • Marques-pages

    Ardilla affiche les marque-pages par catégorie. Sous chaque catégorie, on retrouve les liens des marque-pages. Une fonction d'aperçu des marque-pages par survol du lien existe afin d’avoir idée de la page concernée.

  • Notes

    Via la page de notes, vous pouvez créer de courts pense-bêtes, à l’image de post-it. L’ajout est simple et se fait depuis l’encart Ajout Notes. La suppression est aussi simple et se fait en cliquant sur la croix rouge à coté de la note concernée.

  • Admin

    Les marques pages et les flux RSS sont gérés simplement depuis la page d'admin. Le tout est rapide et ergonomique pour une prise en main quasi-immédiate.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site dédié au projet, http://openardilla.org, et l’espace Sourceforge dédié au projet, http://sourceforge.net/projects/ardilla/.

Performous sort en version 0.6.0

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
20
26
oct.
2010
Jeu
Après 9 mois et plus de 650 changements, l'ensemble de l'équipe de Performous est heureuse d'enfin annoncer la sortie de cette nouvelle version estampillée 0.6.0.

Performous est un jeu de rythme de type Rock Band ou Guitar Hero mais sous licence GPL. Étant à l'origine un jeu similaire à Singstar, il possède un code de détection du chant très performous et a, l'an dernier, également intégré la gestion des tapis de danse.

La principale modification est la réécriture totale du pipeline audio pour un gain de précision, de simplicité et de maintenabilité. Pour la première fois l'équipe fournit un installateur Windows réalisé automatiquement grâce à notre nouvelle chaîne de compilation croisée.

Sozi revient : système de présentation alternatif libre

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par patrick_g.
39
25
oct.
2010
Graphisme/photo
Cette dépêche est tirée du journal de llumeao.

Après des mois de silence, voici donc des nouvelles du projet Sozi.

Souvenez-vous : en décembre 2009, le journal intitulé Sozi : vers un système de présentation alternatif libre. À l'époque, Sozi n'était qu'un bricolage vite fait, juste pour montrer ce que pourrait être un outil de présentation à la Prezi, mais libre et utilisant des standards ouverts (SVG et Javascript). Malgré les nombreux encouragements reçus, les retours d'expérience, les propositions d'améliorations et les patches, l'auteur n'avait pas eu la possibilité de revenir sur ce projet pendant plus de six mois.

Réflexions préliminaires

Dans la première incarnation de Sozi, de simples rectangles permettaient de délimiter les vues à parcourir dans le document SVG. L'ordre des vues dépendait de l'ordre de création des rectangles. Pour modifier cet ordre ou insérer une nouvelle vue, il fallait manipuler directement le code XML du document.

D'autre part, des besoins ont été exprimés, comme par exemple le paramétrage de la durée des transitions, le passage automatique d'une vue à la suivante après une durée de notre choix, etc.

Ces deux constats ont amené à réfléchir sur le format des données spécifiques à Sozi et sur l'interface utilisateur nécessaire à la création des présentations. Parmi les candidats pour les formats de données, l'utilisation de JSON a été envisagée, directement manipulable en Javascript, ou alors plus directement l'ajout d'attributs dans le document SVG lui-même.

Concernant l'interface utilisateur, deux solutions ont été explorées : la première a consisté à développer une extension pour Firefox, mais a été abandonnée. La seconde a consisté à développer une extension pour Inkscape.

Une extension pour Inkscape

Le mécanisme d'extension d'Inkscape est assez pauvre : pour simplifier, une extension est un simple programme externe (en Python) qui prend en entrée le document courant, le modifie, et le renvoie à Inkscape. Ce fonctionnement me paraissait tout à fait inadapté dans le cas de Sozi, jusqu'à ce que je (re)découvre l'outil de présentation JessyInk, qui parvient très bien à s'en accommoder.

Pour offrir une interface d'édition adaptée à Sozi, les choix suivants ont été faits :
  • Les informations des différentes vues sont matérialisées par des attributs, spécifiques à Sozi, dans le document SVG ;

  • Comme dans JessyInk, le script d'animation est incorporé au document. Une présentation se compose ainsi d'un unique fichier facile à distribuer ;

  • Pour contourner les limitations des extensions Inkscape, l'outil d'édition ouvre une fenêtre GTK où les propriétés de la vue courante peuvent être saisies.

Une première version officielle

Aujourd'hui, Sozi revient donc avec une première version officielle.
Ce n'est pas encore parfait, mais je l'utilise déjà avec beaucoup de satisfaction dans mon métier d'enseignant.

Comparée à la version de décembre dernier, la gestion des événements a été améliorée :
  • Un meilleur respect de la durée des animations : sur un ordinateur un peu lent ou très occupé par d'autres tâches, l'animation pourra être saccadée, mais la durée spécifiée devrait être à peu près respectée ;

  • Une meilleure réactivité aux actions de l'utilisateur : les actions de l'utilisateur (aller à la vue suivante, à la vue précédente, au début, à la fin) prennent effet immédiatement sans attendre la fin de l'animation en cours.

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées :
  • Zoomer/dézoomer avec la molette de la souris ;

  • Déplacer la page en faisant glisser avec le bouton gauche ;

  • Afficher la liste des vues ;

  • Passer automatique à la vue suivante au bout d'une durée spécifiée ;

  • Choisir parmi différents profils d'accélération/décélération pour passer d'une vue à l'autre.

Je vous invite donc à essayer cette nouvelle version et à me faire part de votre expérience. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site officiel de Sozi, dont la partie francophone rassemble la plupart des informations utiles pour débuter.
Pour ceux qui sont intéressés par des astuces techniques avec SVG et Javascript, quelques billets récents sur mon blog présentent certaines recettes utilisées dans Sozi.

Le noyau Linux 2.6.36 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
104
21
oct.
2010
Noyau
La sortie de la version stable 2.6.36 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (qui est sous licence CC BY-SA).

OpenChange et SOGo : la vraie alternative à Exchange

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
23
21
oct.
2010
Technologie
Depuis plus de deux mois, les équipes de développement des projets OpenChange et SOGo ont procédé à l'élaboration d'un prototype permettant aux utilisateurs Microsoft Outlook d'utiliser directement toutes les fonctionnalités offertes par SOGo. Le prototype est un connecteur pour la partie serveur d'OpenChange. Ce connecteur réutilise les bibliothèques SOGo pour récupérer toutes les données relatives au collecticiel (agendas, courriels et carnets d'adresses).

OpenChange Server est la seule solution de remplacement Open Source (licence type BSD) compatible avec les protocoles de Microsoft Exchange et compatible avec Microsoft Outlook (versions 2003 à 2010 incluses). Fortement liée à Samba 4 (jouant le rôle de contrôleur de domaine et d'Active Directory), cette solution offre une abstraction de stockage permettant la convergence des clients Microsoft Outlook vers le serveur SOGo.

Quant à lui, SOGo (sous licence GPL) est un collecticiel axé sur l'extensibilité et le respect des standards ouverts. Il permet aux utilisateurs Mozilla Thunderbird/Lightning, Apple iCal/iPhone et maintenant Outlook de collaborer dans un environnement moderne et cohérent. Une vidéo est disponible montrant l'accès par Outlook aux courriels, carnets d'adresses et agendas.

Cette approche est une première dans le domaine du libre. Elle évite l'utilisation de connecteurs MAPI très coûteux qui parfois n'offrent même pas le niveau fonctionnel recherché. Le prototype du connecteur OpenChange-SOGo est la pierre angulaire d'une synergie sur le long terme entre deux acteurs montants des solutions de serveur de travail collaboratif. Le code source est disponible sur le site de SOGo. Une version packagée ainsi qu'une « appliance » ZEG clef en main seront disponibles au téléchargement dans les semaines à venir.

MPD_sima

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
10
19
oct.
2010
Son
MPD_sima est un client console, non interactif, pour MPD (Music Player Daemon).

Écrit en Python et publié sous licence GPLv3, il permet l'ajout automatique de titres dans la liste de lecture. Les titres sont choisis parmi les recommandations de last.fm qui sont présentes dans la médiathèque gérée par MPD.

NdM : déjà publiée le 30 juin 2010, dépubliée involontairement, republiée le 19 octobre 2010

VirtualBox disponible en version 3.2.10

Posté par . Modéré par j.
Tags :
27
16
oct.
2010
Virtualisation
VirtualBox, la fameuse, et non moins appréciée, solution de virtualisation, faisant office d’alternative concrète aux solutions moins ou pas libres telles que VMware, Virtual PC, est sortie dans sa version 3.2.10 le 8 octobre dernier.

Dans l’attente d’une décision moins officieuse de la part d’Oracle, le nouveau parrain, VirtualBox reste une puissante solution GPL de virtualisation pour les entreprises, et les particuliers, prenant en charge les plateformes x86 et AMD64/Intel64.

Au niveau les particularités qui ont permis son acceptation chez bon nombres d’utilisateurs, citons :
  • Modularité :
    via son interface ergonomique orientée client/serveur, VirtualBox fait place à une certaine simplicité dans la gestion de la virtualisation, via la ligne de commande, ou à distance, mais également par le biais de son SDK, ouvrant la porte à un besoin spécifique de l’utilisateur.
  • Intégration XML :
    la configuration des machines virtuelles est enregistrée entièrement dans un fichier au format XML, et donc indépendamment de l’hôte, d’où un export aisé vers d’autres plateformes.
  • Add-ons :
    offrant la possibilité d’installer des supports améliorant la performance (Direct3d, accélération matérielle) , ou l’intégration (résolution graphique, et pointeur de souris), et ce pour un panel de plateformes comme Windows, Linux, Solaris, et OS/2 (avec quelques différences).
  • Partage de fichiers :
    comme d‘autres solutions de virtualisation, et dans le cadre d’un échange facilité entre l’hôte, et le client, VirtualBox permet de déclarer des répertoires à considérer comme « commun » entre le client et l’hôte.
  • USB virtuel :
    virtualisation d’un port USB, sans nécessiter de pilotes particuliers, et compatible avec le protocole standard RDP (Remote Desktop Protocol).
NdM : Il existe deux versions de VirtualBox et certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles dans l'Open Source Edition.

Webradio : des nouvelles de Liquidsoap et un chouette festival en perspective !

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
9
12
oct.
2010
Audiovisuel
Liquidsoap est un langage de création de flux audio et vidéo développé au sein du projet Savonet depuis maintenant quelques années. Ces derniers mois ont été plutôt productifs, avec la sortie de la version 0.9.3, qui corrige quelques bugs de la précédente version stable, 0.9.2 et, surtout, une première bêta de la future version 1.0, toutes les deux présentées par Spack dans son journal.

En outre, toute l'équipe de développement sera présente au festival ON2 : Test Signals, qui se tiendra à Berlin les 22 et 23 Octobre prochains. Nous y animerons un atelier expliquant comment installer, configurer et utiliser Liquidsoap le vendredi, puis une présentation générale le samedi.

Shinken : nouvelle(s) version(s)

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags :
17
8
oct.
2010
Communauté
Cette dépêche est tirée du journal de naparuba.

Voici quelques informations sur l'avancement de Shinken, outil de supervision compatible avec Nagios et ses nombreux add-ons.

Deux versions se sont succédées depuis la première annonce dans un journal. Tout d'abord, la 0.2 début septembre, qui était orientée "industrialisation". Elle a vu disparaître tout ce qui était lié à un projet en pur développement (src comme répertoire de base, pas de processus d'installation, daemons à côtés des libs, etc).

Elle a vu également arriver une fonctionnalité intéressante qui pallie un manque de son grand frère Nagios : ce dernier est très doué pour ne prévenir que sur la véritable cause d'un problème (un routeur tombe, on ne reçoit que cette alerte, et non celles des 50 serveurs qui sont derrières, de même entre une application web et sa base par exemple). Mais il manquait à ce dernier la mise à jour immédiate de la console de supervision avec ces informations. C'est désormais chose faite. Les administrateurs ne verront sur leur console s'ils le désirent que ce qui est réellement à réparer.

La version 0.2 a aussi été l'occasion de faire un peu le point sur le projet, ses objectifs et comment il devait s'organiser.

La version 0.3, sortie au début de ce mois-ci est quand à elle bien plus fournie en terme de fonctionnalités :
  • Import des hôtes depuis GLPI (encore en expérimental mais très prometteur) ;
  • Expressions complexes pour l'assignation des services (exemple hostgroup_name=(linux|windows)&!qualification,routers) qui permet de réduire le nombre de groupes d'hôtes;
  • les modulations de résultats à la volée (un serveur de qualification peut être "limité" à du Warning par exemple) et qui peut dépendre d'une période de temps ;
  • Période de maintenance pour par exemple ne pas alerter pendant le passage de patch ou la sauvegarde du serveur supervisé ;
  • Syntaxe additionnelle pour les contacts afin d'avoir par exemple les emails 24h/24, mais les SMS que la nuit par exemple avec le même contact ;
  • Plein de tests automatiques :)


Cette nouvelle version est fournie sous forme de sources ou bien sous celle d'une machine virtuelle avec deux interfaces de visualisations au choix : Ninja et Thruk.

La prochaine version est orientée vers les dernières fonctionnalités proposées par Nagios qui ne sont pas encore prises en comptes. En fait, tous les paramètres ne seront pas repris. Certains sont inutiles dans la nouvelle architecture ou les nouveaux algorithmes d'ordonnancement mis en places par exemple.

Il se murmure également que la prochaine version serait prête pour la production ;)

FOSSology 1.2.1 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
10
6
oct.
2010
Communauté
Le projet GPL FOSSology d'analyse de licences dans les logiciels, soutenu par HP, vient de publier une nouvelle version mineure 1.2.1 qui corrige quelques bugs gênants de la dernière version majeure non annoncée ici.

L'outil est maintenant encore plus performant dans son analyse de code, ainsi qu'une meilleure détection des licences trouvées grâce au moteur Nomos rendu libre dans cette version. La gestion des rapports a également été améliorée et ses performances augmentées.

Outre HP, de nombreux grands comptes utilisent FOSSology comme outillage pour leur gouvernance Open Source (Alcatel-Lucent, INRIA, NSN, comme évoquée lors de la récente conférence de l'Open World Forum à Paris).