GNU Groff sort en version 1.21

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
37
17
jan.
2011
GNU
C'est le 31 décembre 2010 que Werner Lemberg, le principal mainteneur de groff, a annoncé la sortie de la version 1.21, soit près de deux ans après la sortie de la précédente version.

Pour rappel, groff est l'implémentation GNU de l'ancestral logiciel roff, interpréteur du langage de formatage de texte du même nom. Groff est généralement utilisé sur nos machines pour afficher nos pages de manuel, mais, outre la sortie en ASCII, latin1 ou UTF-8, groff peut aussi créer des fichiers HTML, xhtml, dvi, PS, ainsi que des fichiers aux formats spécifiques à certaines imprimantes.

Voici quelques-unes des améliorations apportées par cette nouvelle version:
  • Correction d'une petite faute dans tmac/hyphen.fr qui rendait impossible la césure des lignes des textes français ;
  • Ajout d'une nouvelle catégorie d'alarme nommée file pour indiquer l'absence d'un fichier appelé par mso ;
  • Amélioration du support des langues asiatiques et en particulier du japonais. C'est d'ailleurs cette amélioration importante qui a motivé Werner Lemberg à publier cette nouvelle version de groff ;
  • Création d'une nouvelle catégorie de piège (trap) actionnable lorsqu'une ligne commence par un espace, sous réserve que soit définie la macro lsm. Le saut de ligne qui advient normalement dans ce cas n'a alors pas lieu.

En seconde partie de dépêche est proposée une plus large présentation de groff et de son histoire.

Audiovisuel Pour un cinéma numérique durable et open source

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
23
16
jan.
2011
Audiovisuel
L'équipement des salles de cinéma en numérique est un enjeu financier et culturel majeur pour les réseaux de salles indépendantes. Et si la solution était du côté du modèle économique open source ? Les salles Utopia ouvrent le débat.

Le cinéma est en pleine transition vers le numérique : la dématérialisation de la bobine 35 mm. Déjà se dresse une lutte entre les Majors et les salles indépendantes, un David contre Goliath. Le logiciel libre tiendra-t-il le rôle de David  ? Un article publié sur OWNI et le blog des cinémas Utopia présente les enjeux à venir pour le cinéma.

Au cours des R.M.L.L. 2010, une conférence présentait aussi cette évolution, au travers d'une présentation générale et une autre se focalisant sur la spécification du D.C.I. (proposé par 7 majors américaines) et ses nombreuses contraintes.

Les cinémas Utopias se sont déjà illustrés l'année dernière dans le domaine de l'open source par le lancement de Vidéo en poche. Une solution libre de diffusion de film via clef USB.

XMPP Sortie de Jappix "Prism" 0.3

Posté par . Modéré par baud123.
16
15
jan.
2011
XMPP
Ça y est, Jappix Prism, une version majeure de la plate-forme sociale libre, basée sur XMPP, Jappix, est sortie ! L'équipe du projet se doit donc de faire le point sur les nouveautés et les possibilités que cette plate-forme offre à ses utilisateurs.

Qu'est-ce que Jappix ?

Pour ceux qui ne connaissent pas Jappix, c'est une plate-forme sociale libre associée à de la messagerie instantanée sous forme d'application Web, entièrement basée sur le protocole XMPP. Ainsi, l'utilisation de ce protocole permet à quiconque possédant un compte XMPP, d'avoir une activité qui sort de l'utilisation basique de XMPP, qui est la messagerie instantanée. En effet, l'utilisateur peut poster sur un "canal", une sorte de mur commun à tous les amis où l'on poste ce que l'on veut, avec un fichier joint ou non.

GNU GNU ddrescue 1.14 et GNU Ocrad 0.21

Posté par . Modéré par baud123.
26
14
jan.
2011
GNU
GNU ddrescue est un logiciel permettant de copier le contenu d'un fichier ou d'un disque vers une autre destination, tout en essayant au passage de résoudre les problèmes d'intégrité de données lorsqu'il rencontre des erreurs de lecture. Il permet notamment d'essayer de récupérer des données d'un disque dur défaillant ou d'un CD-ROM abîmé. La version 1.14 est sortie ce 12 janvier, apportant notamment les améliorations suivantes sous forme d'options :
  • -R, --reverse qui inverse le sens de la copie ;
  • -E, --max-error-rate qui arrête ddrescue lorsque la taille des erreurs augmente trop rapidement.


GNU Ocrad est un projet plus jeune, du même auteur que ddrescue, de logiciel et de bibliothèque de reconnaissance optique de caractères basé sur une méthode particulière d'extraction. Il a pour objectif de permettre de récupérer du texte dans toutes les langues connues en UTF-8 depuis une image, tout en sachant repérer les blocs et colonnes typiques des textes imprimés. La version 0.21 est sortie ce 11 janvier, améliorant sensiblement la qualité et la documentation de l'outil.

Internet Yet Another Nopaste! 1.3.0 tout chaud !

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
12
13
jan.
2011
Internet
YANoPaste!, pour Yet Another NoPaste!, est un paster écrit en PHP sans base de données, sous licence libre GPLv3. Ce genre de logiciel permet de partager du contenu en ne référençant qu'une URL, avec des fonctionnalités comme la colorisation, numérotation de ligne, etc.
Cette nouvelle version 1.3.0 est le résultat de la prise en compte de la plupart des remarques remontées sur LinuxFr.org suite à l’annonce de la version 1.2.0 (c’était il y a… 2 ans déjà !) et des évolutions prévues. On a donc principalement :
  • Choix de la durée de rétention (configurable), y compris rétention définitive ;

  • Protection des bots par un captcha simple à partir d’une certaine durée de rétention (configurable) ;

  • Possibilité de faire une réponse sur un paste, pour en modifier le contenu par exemple ;

  • Possibilité de demander un diff entre deux réponses.

La version 1.3.0 est déjà disponible en démo (pas de rétention définitive, j’ai pas de NAS chez moi ;-) ), que vous pouvez utiliser à loisir. Si vous rencontrez un bogue, n’hésitez pas à me le signaler sur l'outil de suivi.

Bureautique Sortie d'une nouvelle version de Textallion

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
12
8
jan.
2011
Bureautique
Après un long moment de maturation, d'essais et de tâtonnements, le Textallion, système de traitement de texte pour semi-geeks et utilisant une syntaxe wiki, est sorti dans une nouvelle version pour bien démarrer l'année 2011.

Il n'a toujours pas d'interface utilisateur conviviale, et ne consiste en fait qu'en styles LaTeX et CSS, gérés par des directives pour txt2tags et quelques scripts. Malgré cela, j'espère que quelques-unes de ses caractéristiques arriveront à séduire certains d'entre vous :

  • Les documents créés possèdent une source unique, pour des rendus PDF (LaTeX) et HTML assez proches. Le résultat est normalement meilleur que si c'était un convertisseur LaTeX vers HTML qui s'en chargeait.
  • Pas de mots-clés spécifiques dans le code source, tout se fait avec des symboles de style { ~~ } ou {*-*-}. C'est votre correcteur orthographique qui sera content. Blague à part, on pourra critiquer le bien-fondé des symboles utilisés, mais cela fait une alternative à ceux que le système de balises par mots-clés rebute.
  • Possibilités d'édition relativement riche : mise en gras, italique, soulignage, barré, texte coloré, organisation hiérarchique (titres et sous-titres), listes à puce ou numérotées, inclusion d'images et de liens hypertextes, numérotation des pages, haut de page avec titre et ligne de séparation, support des notes de bas de page, exergues (épigraphes), table des matières, colonnes, modification de taille de polices (très basique), ornementations type lettrine ou petites feuilles aldines.
    Juste l'essentiel, et un peu de superflu. Cela le rend assez facile à utiliser.
  • Il y a maintenant un script (textallion.sh) pour initialiser un nouveau document, en indiquant le titre et l'auteur. Une fois lancé, cela crée les styles et le makefile en fonction de ces données, dans un sous-dossier dans le ~/ de l'utilisateur.
  • Code sous licence CC-BY-SA.

GNU Sortie de GNU Recutils 1.1

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
31
7
jan.
2011
GNU
GNU Recutils est une suite d'outils et de bibliothèques permettant d'accéder à des bases de données texte appelées recfiles. Les données sont stockées comme des suites d'enregistrements, chaque enregistrement contenant un nombre arbitraire de champs nommés. Certaines fonctionnalités habituellement fournies par les systèmes de gestion de bases de données sont gérées par recutils : gestion des types de données, de l'intégrité des données (clés, champs obligatoires, etc.), des relations entre les enregistrements (par un concept proche des clés étrangères).

Bien que le système soit très simple (les données sont stockées dans des fichiers totalement lisibles dans un éditeur de texte standard), il permet de gérer des bases de données moyennement importantes, et représente en cela un compromis entre le CSV qui stocke en clair mais n'offre pas de fonctionnalités et les systèmes de gestion de base de données relationnelles plus complets comme MariaDB ou PostgreSQL.

La suite GNU recutils inclut :
  • Un manuel au format texinfo décrivant le format Rec et le logiciel ;
  • Une bibliothèque CA (librec) fournissant une large collection de fonctions permettant d'accéder aux recfiles ;
  • Une collection d'utilitaires en C (recinf, recsel, recins, recdel, recset, recfix, recfmt, csv2rec and mdb2rec) qui peuvent être utilisés dans les scripts shells et en ligne de commande pour travailler avec des recfiles ;
  • Une collection d'utilitaires (mdb2rec, csv2rec) permettant de convertir les données d'autres formats en recfiles ;
  • Un mode emacs (rec-mode).

Parmi les nouveautés de cette version 1.1 on trouve:
  • Un nouvel outil, recfmt, pour formater les enregistrement selon un template.
  • Opérateurs de comparaison de dates: avant (<<), après (>>) même date (==).
  • Nouvel opérateur de comparaison selon la valeur d'une expression (?:).
  • Nouvel opérateur de concaténation de chaînes de caractères (&).
  • Amélioration de la portabilité de GNU recutils qui a été testé sur 10 OS différents.

Virtualisation Publication de la première Beta Archipel

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
27
6
jan.
2011
Virtualisation
Archipel est une solution d'orchestration open source pour le contrôle des machines virtuelles. Elle est basée sur la libvirt (NdM : la libvirt est une bibliothèque, outil de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes comme KVM ou Xen) et sur XMPP pour tout ce qui est communication. Chaque objet (hyperviseurs, machine virtuelle ou utilisateurs) dispose de son propre JID et l'utilise pour communiquer avec le reste de la plateforme en temps réel.

Archipel est constitué de deux composants :
  • un agent à installer sur les hyperviseurs permettant la création d'un pont entre la libvirt et XMPP, le tout écrit en python

  • une interface web écrite en Cappuccino permettant de contrôler l'ensemble.


Archipel est basé sur une architecture totalement modulaire (de chaque côté, serveur et client) permettant de l'adapter à ces besoins. Tout le coeur du métier tourne autour d'un petit noyau gérant XMPP (comme n'importe quel client de chat) et le chargement de modules. À cela s'ajoute une vingtaine de modules de base permettant le contrôle de la plateforme virtualisée, la gestion des packages, le chat, la migration, etc..

Après un an de développement, les sources de la première bêta sont désormais publiées sur GitHub. Le code est couvert par la licence AGPL v3.

Internet Drupal 7 est sorti

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
13
5
jan.
2011
Internet
Drupal 7 est enfin sorti ce 5 janvier après une longue attente (trois fois plus de temps entre la 6 et la 7 qu'entre la 5 et la 6). Cette version apporte l'intégration des champs personnalisés au cœur de Drupal, le support de SQLite par défaut et une refonte de l'interface d'administration afin d'améliorer l'accessibilité.

Voici une liste des principales nouveautés :
  • Un support unifié des moteurs de base de données. Contrairement à la version précédente, il existe maintenant une API commune pour accéder aux différentes bases ;
  • L'intégration du module CCK dans le cœur du logiciel afin de faciliter la personnalisation des contenus. Ces données peuvent être stockées dans la base de données SQL ou dans une base NoSQL ;
  • Le module RDF permet de s'inscrire dans le web sémantique ;
  • La gestion des images est désormais pleinement intégrée à Drupal avec la gestion des miniatures ou des prévisualisations ;
  • Les modes de téléchargements de fichiers public (géré par le serveur HTTP) et privé (géré par Drupal, ce qui permet de gérer les droits plus finement) peuvent désormais être actifs en même temps.

Merci à Gyro Gearllose pour son aide à la rédaction de cette dépêche.

Noyau Sortie de la version 2.6.37 du noyau Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
75
5
jan.
2011
Noyau
La sortie de la version stable 2.6.37 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (qui est sous licence CC BY-SA).

PS : Outre mes camarades relecteurs/modérateurs je tiens particulièrement à remercier davy78 qui a bien voulu accepter de relire longuement la dépêche pour traquer les fautes et me permettre de les corriger.

Doc Graphane en Libre : OpenGraphane

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
10
4
jan.
2011
Doc
OpenGraphane est un système éditique complet (studio de conception, serveur de production), basé sur les standards du marché (XML, Open Document Format, Java, PDF) , qui assure la conception, la génération, et la diffusion des documents d'entreprise (PDF, ODT…) sous licence CECILL V2.

D'un flux de données XML et d'une maquette du document en OpenOffice.org, on obtient un document PDF (ou autre format) : c'est la génération de document. Il reste à diffuser le document obtenu.

NdM : il s'agit du logiciel Graphane qui passe désormais en libre sous le nom d'OpenGraphane.

PHP e-venement s'expose au Wild Wide Web dans sa nouvelle version

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
17
4
jan.
2011
PHP
Le 24 décembre dernier, avant même les premiers cadeaux au pied des sapins occidentaux, e-venement, seul logiciel libre de billetterie informatisée, conforme au Code Général des Impôts, était annoncé en version 1.10. Son nom officiel est « Jurançon-Foie gras ». Même si cette fois encore le changement de numéro de version n'est pas majeur, les évolutions apportées n'en sont pas moins importantes : il s'agit de l'ouverture à la vente en ligne.

Cette ouverture s'est accompagnée de la sortie de la première version stable de e-voucher, « Pineau Distiller », petit frère d'e-venement. Il s'agit là du développement concret et complet d'une interface de vente en ligne pour le connecteur VeL d'e-venement.

Ainsi la suite de billetterie informatisée e-venement s'élargit et arrive ouvertement sur la Toile. En parallèle, les tractations avec le CNC (cinémas) ont été reprises pour un agrément. Cela semble augurer de belles perspectives techniques pour la version 2 dont la première marche semble se dessiner pour l'automne 2011.

Libre Informatique, la société « mère » de ces produits sous licence GPL, est toujours très intéressée par des contributeurs, des sociétés prêtes à commercialiser et déployer e-venement, des clients éventuels dans le monde du spectacle vivant, des musées, l'événementiel sportif... N'hésitez pas à vous mettre à l'œuvre.

Samba Sortie de Samba 4 alpha 14

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
30
31
déc.
2010
Samba
Samba 4 alpha14 est sortie il y a quelques jours (c'est la troisième alpha de l'année après alpha13 et alpha11, alpha12 n'a pas eu lieu parce que c'est bien connu ça porte malheur d'être 12 à table :-)).

Il s'est passé trois mois depuis la dernière alpha officielle et bien que le rythme des publications se soit ralenti, le nombre de mises à jour est assez important. Samba 4 reste un projet dynamique.

GNU Sortie de la version 20101222 de GNU Parallel

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
27
29
déc.
2010
GNU
La commande xargs, bien connue des administrateurs système, permet de construire des lignes de commandes à partir de l'entrée standard. Elle est notamment souvent utilisée afin de faire des traitements sur des listes de fichiers issues de recherches avec find ou locate :

# afficher le nombre de lignes de chaque fichier de logs
$ locate -r '\.log$' |xargs wc -l


Le projet GNU Parallel a pour objectif de fournir un outil successeur à xargs qui exploiterait les possibilités des architectures matérielles modernes, notamment en permettant l'utilisation de tous les cœurs d'une machine et même d'exécuter certaines commandes sur plusieurs machines à la fois. La compatibilité avec xargs est totalement garantie, c'est-à-dire que non seulement le programme parallel sait interpréter les options de xargs, mais en plus il garantit que le résultat en sortie sera le même que celui d'un xargs : bien que les commandes soient exécutées en parallèle la sortie sera la même que si le traitement avait été séquentiel.

La principale nouveauté de la version 20101222 est l'intégration de GNU niceload au projet. Niceload est une commande qui permet de suspendre l'exécution d'un programme lorsque la charge de la machine dépasse un certain niveau :

# lancer updatedb en le suspendant lorsque la charge est supérieure à 2.00
niceload -l=2 updatedb


L'intégration de niceload se traduit par l'ajout d'une option --load reprenant la même fonctionnalité :

# afficher le nombre de lignes de chaque fichier de logs
# lancer le calcul sur 4 coeurs en parallèle
# suspendre l'exécution si la charge dépasse 5.00
$ locate -r '\.log$' |parallel -j4 --load 5 wc -l


L'utilisation de GNU parallel fait l'objet de deux vidéos de démonstration dont les liens sont indiqués ci-dessous.

Virtualisation (Oracle VM) VirtualBox 4.0

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
21
28
déc.
2010
Virtualisation
VirtualBox, la plateforme de virtualisation créée par la société InnoTek (rachetée par Sun, elle-même rachetée par Oracle), est sortie en version 4.0.

VirtualBox 4.0 est désormais découpé en :
  • un paquet de base sous licence GPL ;
  • et un Extension Packs sous licence PUEL (utilisation autorisé pour l'usage privé et l'éducation).

VirtualBox Manager est une revue en profondeur de l'interface utilisateur : la fenêtre principale possède une prévisualisation de l'invité, mode d'affichage « mise à l'échelle », raccourcis bureau pour démarrer des invités en un double-clic, et quelques autres améliorations dont le tri de la liste des invités.

Autre nouveauté très intéressante, VirtualBox possède un système d'extension, comme mentionné au-dessus.
Parmi les extensions, on trouve aujourd'hui un pack ajoutant le support pour l'USB 2.0, VirtualBox RDP et le boot PXE pour les cartes Intels pour les machines virtuelles.

Au chapitre de la compatibilité et de l'interopérabilité, la version 4.0 prend en charge le format standard ouvert « Open Virtualisation Format (OVF) ainsi que le format Open Virtualization Format Archive (OVA, une archive TAR contenant un OVF) » , du nouveau matériel virtuel a été ajouté (Intel ICH9 et Intel HD Audio), et les I/O asynchrones sur les images tierces (VDMK, VHD et Parallels).

Enfin, les performances ont été améliorées et des limites ont été repoussées (tailles de machines 32 bits, notamment). Bien entendu, les habituelles corrections de bogues sont détaillées à la pelle dans le changelog.

NdM : l'installation des guest additions pour une machine virtuelle windows, demande maintenant à ce que la machine soit en mode sans échec (ce qui n'était pas le cas avec les versions précédentes de VirtualBox) pour l'installation du mode « direct3D ».