L’Internet libre et ouvert est en danger : vous pouvez arrêter ce désastre

47
14
juin
2018
Justice

Le 20 juin 2018 se tiendra un vote crucial au Parlement européen pour la sauvegarde d’un Internet libre et ouvert : les membres de la commission des affaires juridiques (JURI) voteront sur une version amendée, un texte dit « de compromis », de la proposition de directive sur le droit d’auteur. En effet, l’article 13 entend imposer aux plates‐formes d’hébergement la mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé sur Internet des contenus que nous mettons en ligne. Vous pouvez arrêter ce désastre en demandant aux parlementaires européens de rejeter l’article 13 et en participant à la campagne Save Your Internet. On compte sur vous !

banniere_saveyourinternet

Que pouvez‐vous faire ?

Ce vote est la première étape cruciale avant le vote qui devrait se tenir en séance plénière d’ici la fin de l’année 2018. Le Parlement européen négociera le texte final dans le cadre d’un « trilogue » avec le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne. Or, la position de ces deux dernières institutions est déjà arrêtée : imposer aux plates‐formes d’hébergement la mise en place d’outils de censure automatique. Pour plus de détails, vous pouvez vous reporter au podcast ou à la transcription de notre émission Libre à vous ! du 5 juin 2018, émission qui traite des enjeux de cette directive droit d’auteur.

Les parlementaires européens sont un des derniers leviers pour préserver un Internet libre et ouvert. Leur faire entendre nos inquiétudes et l’importance des enjeux en cause, les convaincre de notre nombre et de notre détermination, voilà comment nous pouvons les persuader de s’opposer à ce texte rétrograde.

Contacter les parlementaires européens

Pour les contacter :

Quelle que soit la méthode, l’important n’est pas d’entrer dans une démonstration technique longue et complexe. Un message personnel, simple et court, dans l’idéal suivi d’un appel, est souvent le plus efficace. N’hésitez pas non plus à relayer la campagne et à exprimer votre point de vue sur les réseaux comme Twitter ou Mastodon, en utilisant par exemple les mots clefs #FixCopyright, #CensorshipMachine ou #SaveYourInternet.

Quelques ressources utiles :

L’article 13 et les forges de logiciel libre

Sur la question des forges de logiciel libre plus spécifiquement, la commission JURI semble avoir fait un pas dans le bon sens en les excluant du champ d’application de l’article 13, qu’elles soient ou non à but lucratif. Mais rien n’est encore voté ! Pour construire un rapport de force favorable et assurer cette avancée, vous pouvez signer la lettre ouverte de la campagne Save code share : sauvons le partage de code.

Si l’on peut se réjouir de cette amélioration, obtenue suite à une intense mobilisation et au travail de parlementaires européens, on ne peut pour autant pas s’en satisfaire : l’empilement d’exceptions n’est pas une solution viable et fait de ce texte une véritable « usine à gaz » juridique. De plus, il s’agit d’une mesure disproportionnée mettant en danger la liberté d’expression. Le filtrage automatisé des contenus doit être intégralement rejeté. Et comme le dit Julia Reda, eurodéputée et membre de la commission JURI, sur son site (en anglais) : chaque voix compte !

N. D. M. : quelques autres liens sur le sujet :

  • # Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

    Posté par . Évalué à 10 (+16/-1). Dernière modification le 16/06/18 à 11:11.

    Je ne suis pas optimiste pour les décennies ou les siècles à venir.

    Je crains que toutes ces "attaques" répétées, ACTA, TIPP, article 13, etc. (peux pas les énumérer tous, il y a trop d'exemples et je ne les retiens pas) finissent par nous épuiser et nous lasser. C'est comme si le monde libre était en guerre contre l'avarice, la gourmandise, l'idiotie, l'orgueil, le crétinisme, l'envie, l'hypocrisie, tout ça en même temps — ceci n'est pas une énumération des sept péchés capitaux mais faut avouer que dans ce cas précis, l'humain les collectionne! Et tant qu'il y aura des hommes, ces travers continueront d'exister.

    Ce n'est peut-être que mon sentiment mais mener une guerre, éternelle, contre les pires défauts de l'être humain me parait complètement futile. L'éducation de nos enfants me paraissait le meilleur moyen à long terme de nous protéger de tout ça mais, rien qu'à voir comment la connerie se répand plus vite que le bon sens progresse, ça me paraît compromis. Nous avons besoin de systèmes qui rendent ces lois imbéciles totalement inutiles. Ça a commencé la décentralisation de l'information mais on voit clairement que cet article 13 va bien au-delà de ça en s'attaquant aux fondements du partage consensuel.

    Je ne veux pas avoir l'air défaitiste mais j'ai froid dans le dos. J'hésite entre me révolter et regarder tout ce beau gros tas de merde s'écrouler dans un bruit de pet gigantesque.

    J'ai quand même signé la lettre ouverte…

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+19/-1).

      Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Jamais ? La démocratie ce n'est pas voter les lois ultimement géniales et ne plus y toucher ensuite, c'est des lois qui évoluent en permanence en bien ou mal (suivant l'avis de chacun). Les sujets de société sont encore et toujours discutés et la loi évolue (peine de mort, avortement, droit des femmes/égalité, droit des mineurs droit des animaux, immigration et nationalité, durée et nature du droit d'auteur (cf nouvelle extension envisagée aux États-Unis), etc. Des lois sont proposées (par des lobbys éventuellement) et si personne ne se lève pour signaler les problèmes (et parfois même si), elles sont votées…

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+4/-17).

      Je crains que toutes ces "attaques" répétées, ACTA, TIPP, article 13, etc. (peux pas les énumérer tous, il y a trop d'exemples et je ne les retiens pas)

      Allez, tout dans le même sac, "méchant pas bien"…
      Perso, je trouve que ces pays qui "aiment" ACTA, TIPP, article 13… Sont les pires, à l'exception de tous les autres (dans tous les pays "contre le système", bizarrement la démocratie disparaît, et on a le droit à la dictature, aux opposants enfermés et torturés quand ils ne disparaissent pas…) alors crache ta haine de ces trucs, mais retient quand même que tu ne meurs pas de ton opposition, et que pour le moment les gens qui ont voulu faire des révolutions contre ce "système" ont fini dictateurs et ne permettent pas une opposition.

      on voit clairement que cet article 13 va bien au-delà de ça en s'attaquant aux fondements du partage consensuel.

      C'est le genre de message (mais pas le seul, la dépêche est dans le même genre "L’Internet libre et ouvert est en danger" et quand on regarde ça parle de vérifier que le contenu ne matche pas avec du code copyrighté, du coup "pshit" et même pire on a l'impression que les libristes sont contre la protection du code des autres, ça les fait passer pour des contrefacteurs) qui fait que quand il y a un réel problème, on n'écoute plus les gens qui en parlent.
      Comme les grèves, trop de pétitions tuent les pétitions, ce sont ceux qui hurlent le plus "c'est horrible" pour tout et n'importe quoi qui aident à ce que le pire passe.

      ces lois imbéciles

      Et bien sûr, c'est toi qui sait ce qui est imbécile et tous les autres qui pensent le contraire sont des imbéciles méchants avec les 7 péchés capitaux, c'est ça?

      Je ne veux pas avoir l'air défaitiste mais j'ai froid dans le dos.

      Pas défaitiste, juste la critique facile sans regarder la réalité en face et sans imaginer que peut-être ce serait toi qui aimerait des "lois imbéciles". Pour rappel, des gens disent que autoriser le mariage homo (ou "inter-racial", ou le droit de vote des femmes etc) est une loi imbécile, qui a raison?

      (oui, petit coup de gueule devant ces "le monde est mauvais" dès que ce n'est pas comme les gens veulent, alors que le monde occidental n'a jamais été aussi agréable pour ses citoyens, surtout en comparaison aux autres "modèles" testés ailleurs)

      • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

        Posté par . Évalué à 10 (+10/-1).

        pour le moment les gens qui ont voulu faire des révolutions contre ce "système" ont fini dictateurs et ne permettent pas une opposition

        Qui te dis que ce n’est pas ce qu’il redoute en parlant d’écroulement? Malheureusement, il est plus facile de passer d’une démocratie à une dictature que l’inverse. Suffit d’élire un apprenti dictateur qui va détricoter les verrous démocratiques petit à petit versus déloger un dictateur qui va utiliser tout son pouvoir pour y rester sans s’embarrasser desdits verrous, ou autres scénarios plus créatifs et spéculatifs comme le scénario cyberpunk ou un groupe d’acteurs privés finit par vider l’état de son pouvoir en prenant une place de plus en plus importante.

        Alors oui, la démocratie et ses verrous sont importants mais quand je lis, de la part de l’EFF

        By requiring Internet platforms to perform automatic filtering all of the content that their users upload, Article 13 takes an unprecedented step towards the transformation of the Internet, from an open platform for sharing and innovation, into a tool for the automated surveillance and control of its users.

        je lis surtout qu’ils ont peur du basculement d’un internet plate forme plutôt démocratique dans l’esprit initial à une plate-forme élément d’une société de surveillance, tout autre chose. Note par exemple que l’hypothèse « dystopie cyberpunk » de mon paragraphe précédent n’est pas particulièrement incompatible avec la censure de Youtube sur simple demande d’un ayant droit. Qui contrôle la liste de filtrage? La justice? C’est une interrogation légitime… et fondamental dans une démocratie, la place de la justice.

        Je note que tu te poses en farouche défenseur de la démocratie, ne tombe pas dans l’écueil de, sous ce prétexte, défendre des attaques de l’intérieur qui tendent à l’affaiblir.

      • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

        Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 18/06/18 à 18:58.

        Salut,

        Perso, je trouve que ces pays qui "aiment" ACTA, TIPP, article 13… Sont les pires, à l'exception de tous les autres (dans tous les pays "contre le système", bizarrement la démocratie disparaît, et on a le droit à la dictature, aux opposants enfermés et torturés quand ils ne disparaissent pas…) alors crache ta haine de ces trucs, mais retient quand même que tu ne meurs pas de ton opposition, et que pour le moment les gens qui ont voulu faire des révolutions contre ce "système" ont fini dictateurs et ne permettent pas une opposition.

        Si tu veux critiquer un argument, ce serait peut-être bien de commencer par en utiliser des bons aussi, non ? Non, parce que le coup du « c'est ce système [lequel, d'ailleurs, de quoi parles-tu ?] ou la dictature », c'est juste risible…

        (Juste pour préciser : je ne prétends pas ici que les arguments de FantastIX sont meilleurs ou que je les approuve).

        Sinon, histoire d'être constructif, il est dit dans la dépêche « un texte dit “de compromis“ », est-ce que quelque sait ce à quoi il a été renoncé de part et d'autres (s'il s'agit effectivement d'un compromis) ?

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

      Je pense que c'est tout simplement le lot dans une Démocratie: elle subit des "attaques" (enfin nous le ressentons comme tel sur ces points parce que c'est notre sensibilité) et il faut donc que des "défenseurs" fassent barrage.
      Perso, j'ai commencé mon engagement par les brevets logiciels et depuis, comme toi, je compte les batailles. Pour certaines, j'y ai pris (ma) part, pour d'autres, moins concerné ou motivé, j'ai laissé les autres faire mais oui, c'est un système dans lequel, si tu veux te faire entendre, il faut se lever. C'est comme cela. Et c'est heureux qu'il nous reste cela, pour nous qui nous sentons attaqués par ces textes.

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

      Je ne comprends pas trop le raisonnement… J'ai l'impression que tu te fais l'idée d'une société où tout le monde est d'accord avec toi, mais que des «puissants» que tu ne nommes jamais mais que tu mets dans un gros sac hétéroclite s'accordent pour prendre des décisions méchantes qui nuisent aux gentils citoyens.

      Ensuite, tu constuis un argumentaire autour de l'action contre les pires défauts de l'être humain, de l'éducation contre la connerie, du bon sens, etc. Puis, tu parles de «lois imbéciles», étymologiquement donc, «Dont l'intelligence est faible».

      Finalement, est-ce que ta réaction n'est pas excessivement caricaturale? L'impression que ça donne, c'est que c'est toi qui n'y connais rien : tu mets ensemble tout un tas de choses qui n'ont rien à voir, y compris, comme tu le dis toi-même, «des exemples que tu ne retiens pas». Ensuite, tu traites les représentants élus, les nommés par les élus, les experts, les économistes, les juristes, etc. de crétins, d'imbéciles, d'avares, et d'une liste longue comme le bras d'insultes à la Capitaine Haddock. Et ton argument, ça repose sur l'idée que toi et les gens qui sont d'accord avec toi ont plus de bon sens que ces experts dont le métier est d'élaborer des lois et des règlements sur le commerce et l'économie dans l'industrie de la culture.

      Je trouve qu'il serait plus utile d'envoyer les gens vers les avis argumentés et documentés produits par les associations et les groupes de pression citoyens, parce qu'à force de communiquer n'importe comment, on peut finir par être contre-productif. La première étape dans cette opération de communication serait peut-être d'ailleurs d'arrêter de se monter le bourrichon sur une mesurette technique qui n'a aucune raison de menacer la culture libre en général, et qui de toutes manières ne concerne même pas le logiciel libre. Et qui, de toutes manières, à mon avis, dans la tête des gens qui l'ont mise au point, ne concernait que les grosses plate-formes et pas du tout les projets hébergés sur des petits trucs.

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-1).

      La France a peur, et a donc des réflexes de repli. Ce n'est pas les politiques qu'il faut convaincre sur les lois, c'est Mme Michu. Les politiques suivent le sens du vent.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-1).

      J'hésite entre me révolter et regarder tout ce beau gros tas de merde s'écrouler dans un bruit de pet gigantesque.

      Pas mieux. Tu n'est pas le seul à penser comme ça.

      L'inertie de la société est telle et l'accélération donnée par la concentration des pouvoirs (politiques/financiers/…) qui est mécaniquement émergent de la nature humaine à avoir le "meilleur statut social" fait qu'on voit mal l'intérêt à réagir/s'opposer vu qu'on profite nous mêmes du phénomène (confort + se nourrir à la fin de la journée).

      La collusion de l'argent et de l'information est seulement une nouvelle forme "d'empire hydraulique" ( https://en.wikipedia.org/wiki/Hydraulic_empire ) et Georges Orwell n'avait pas totalement tord (il pensait Dictature 1.0) quand il a dit "If you want a vision of the future, imagine a boot stamping on a human face - forever."
      Avec la "Dictature 2.0 et +" c'est un peu plus subtil (le désir de paraître et le consentement à la consommation), mais si la protection contre les révoltes devient quasi-parfait, on retournera vite dans la Dictature 1.0 avec les "Dieux de l'olympe" et les "inférieurs" écrasé par un "pied mécanique".

      Les empires hydrauliques se sont effondrés à chaque fois avec seulement 2 scénarios :
      - soit une puissance extérieure supprimait le pouvoir en place en venant envahir le territoire (du coup, à l'échelle de la planète, ça voudrait dire des E.T.)
      - soit un effondrement de l'écosystème de l'emplacement géographique de cet empire (changement climatique majeur ou épuisement des ressources et là encore, à l'échelle de la planète, nulle part ou fuir).

      Et ça peut durer des centaines d'années avant un effondrement total.

      • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

        Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

        - soit un effondrement de l'écosystème de l'emplacement géographique de cet empire (changement climatique majeur ou épuisement des ressources et là encore, à l'échelle de la planète, nulle part ou fuir).
        
        Et ça peut durer des centaines d'années avant un effondrement total.
        

        Des centaines d'années, j'aimerais être aussi optimiste que toi… de moins en moins d'insectes (on parle des abeilles parce qu'il y a du business derrière), de moins en moins d'oiseaux (normal, moins d'insectes), des moins en moins de mammifères sauvages, des aléas climatiques croissants, pollution de l'eau, effet cokctail de la chimie sur les hormones (et la reproduction), inégalités, … un jour ou l'autre le pétrole finira par manquer (on s'en préoccupera le jour où ce sera cas, pas avant), … bref, des centaines d'années, ça me semble bien optimiste.

        • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

          Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+0/-2).

          Quand je parle de centaines d'années, je parle du temps pour le "haut de la pyramide" soit décatie au point ou ils se croiront tellement invincibles qu'il ne penseront même plus à assurer leur quotidien (Idiocratie pour les "riches").

          Pendant la période intérimaire, comme ils ne sont pas encore arrivé à ce point, il y aura des bulles géantes du style https://fr.wikipedia.org/wiki/Biosph%C3%A8re_II pour préserver de la "vraie nature".

          Pour le vulgus pecum, ça va être beaucoup plus rapide, le prix des ressources va augmenter exponentiellement, il faudra tout acheter pour vivre (plus de potager personnel, plus d'eau propre, d'air "pur"***,…) un esclavage par les ressources et non pas par les chaînes.

          *** en Chine, vu la pollution à la "Balde Runner", toutes les nouvelles constructions n'ont pas le même niveau de filtrage des particules, pour les "HLM", c'est 1 filtre, pour les appartements de luxe, c'est 3 systèmes de filtrage ou plus entre l'air extérieur ou intérieur.

          Après, c'est l'idéal pour le commerce, on sera tous dans des bulles artificielles qu'il faudra entretenir à grand frais, et la division sociale se fera sur la qualité de sa bulle.

          • [^] # Re: Mais quand est-ce que ça va s'arrêter!

            Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+2/-2).

            D'ailleurs, ces "bulles" existent déjà, pour l'instant encore en pleine nature.

            Nos élus (députés et sénateurs) mangent bio cuisinés par des grands chefs.
            Pour le peuple (cantines), ils hésitent.

            Dans certains grand restaurants, ils sont fournis par des paysans bio (qui devraient se faire casser les reins au vue des lois actuelles), mais comme les notables vont dans ces restaurants, ces paysans bénéficient d'une relative protection contre les ennuis administratifs.

            Là ou paysan qui aurait la mauvaise idée de vendre sur les marchés ou sur le bord de la route se prendra amende sur amende pour non conformité à la législation.

            Pareil en Chine, il y a des régions entières polluées, mais les hauts membres du parti sont fourni par des fermes bien isolées et "bio".

            Et c'est pareil et historique pour toutes les élites sur la planète (interdiction de chasser, sauf pour le seigneur dans l'ancien régime).

            Après, quand on regarde les oisillons, le plus faible ayant de moins en moins ou pas de nourriture finit par être mécaniquement éliminé.

            La pollution sert aussi à l'élimination de la concurrence (des gènes).

  • # Mises à jour de la dépêche

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

  • # Oui mais bon

    Posté par . Évalué à 1 (+4/-5).

    Je ne suis pas forcement contre la censure. Cela peut paraitre bizarre mais bon etant francais j'ai vecu dans un pays ou la censure existe. Il n'est pas autorise en France de faire l'apologie du nazisme (par exemple) et je suis en contradiction totale avec Noam Chomsky sur le sujet: on ne peut pas laisser tout dire sur le pretexte de la liberte. Aujourd'hui, les limites de cette theorie sont plus que touches au USA ou, sur le pretexte de la liberte d'expression, tu peux tout dire et surtout n'importe quoi, tu peux aller dans les universites faire des discours encourageant la haine de l'autre (Spencer), tu peux avoir des talks show (Jones) qui font de meme, idem pour les emissions tele (Fox news). Mentir a tour de bras et tout cela sans aucune repercussion si ce n'est contre les victimes.

    La censure peut avoir un vrai sens dans certains cas!

    Apres quand la censure est decide par des gens tel que ceux aux pouvoir aux USA actuellement ben cela pose clairement un probleme mais comme c'est la liberte d'expression qui les a amene au pouvoir cela montre les limites de cette liberte.

    • [^] # Ne jamais abandonner

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1). Dernière modification le 19/06/18 à 12:20.

      Dans ce cas ce n'est certainement pas la censure qui doit être utilisée mais l'éducation et surtout l'éducation à la culture et à l'esprit critique et scientifique qui permet d'identifier les propos de "merde" que certains tiennent (je vise seulement tous ceux qui tiennent "des propos de merde** je n'en fait pas la liste elle est trop longue").

      Savoir Démonter un argument fallacieux est une compétence qui doit être enseignée. Utiliser la censure par une autorité quelle qu'elle soit c'est remettre son droit de choisir à un tiers et donc de devenir un mineur à vie.

      Et dans ce cas point besoin de censure.
      Les citoyens ne sont pas des mineures à vie.

      **Définition : Un propos de merde est un propos non argumenté qui ne repose sur aucun fait réel etc.
      ```

      • [^] # Re: Ne jamais abandonner

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

        Je pense que tu n'as pas bien suivit les actualites depuis 2 ans pour dire que l'education est la reponse a cela. L'education est UNE des solutions mais malheureusement c'est tres loin d'etre le cas quand les citoyens ne veulent pas etre eduques (et il y en a beaucoup).

        Comme dit un des membres du gouvernement anglais:

        "On a trop d'expert"

        et c'est malheureusement le cas pour pas mal de monde.

        Ajoute a cela la tendance a la fausse equivalence des medias:

        un climatodenial face a un scientifique qui parlent du rechauffement climatique mets dans la tete des gens que les deux points sont equivalents alors que 99% des scientifiques bossant sur le sujet ne sont que d'un cote c'est pas du tout du 50/50.

        • [^] # Re: Ne jamais abandonner

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-2).

          L'education est UNE des solutions mais malheureusement c'est tres loin d'etre le cas quand les citoyens ne veulent pas etre eduques (et il y en a beaucoup).

          Pour abonder dans ton sens, il ne faut pas oublier que :

          • Les techniques de manipulation des menteurs via des arguments fallacieux ou autres sont vraiment efficaces. Même si tu les connais, les identifier et les contre carrer demande des efforts quand tu les perçois.
          • Certains de nos concitoyens malgré une bonne éducation scolaire n'auront pas forcément les résultats escomptés : environnement familial / amical, défaillances intellectuelles, etc. Ça pèse beaucoup.
          • Certains malgré une éducation et des aptitude intellectuelle suffisante sont vulnérables à ces discours : ceux en marge de la société (comme les prisonniers), ayant une idéologie sous-jacente importante, etc.

          L'éducation ne suffit pas pour résoudre ce problème bien qu'il soit un facteur de résolution.

          La liberté d'expression ne doit pas être absolue à cause de cela (et à dire vrai, quel peut être l'intérêt de pouvoir insulter un individu, appeler à la haine ou au meurtre, etc. ?). Il faut que les limites soient claires, raisonnables (on a le droit de pouvoir critiquer le pouvoir en place) et qu'une sanction ne puisse être prononcée que par un juge avec un procès équitable pour limiter l'arbitraire de la décision.

          Dans ces cas là, je ne vois pas de soucis à une limitation de la liberté d'expression raisonnable.

          Notons que l'argument de l'éducation pourrait être utilisé pour abolir les lois contre les escroqueries, les contrats abusifs (suffisait de réfléchir avant de signer), contre les violations du code de la route (suffit d'apprendre à bien conduire !), etc. On voit bien qu'utiliser l'éducation comme rempart contre la bêtise ou la malhonnêteté a ses limites.

          • [^] # Re: Ne jamais abandonner

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            Notons que l'argument de l'éducation pourrait être utilisé pour abolir les lois contre les escroqueries, les contrats abusifs (suffisait de réfléchir avant de signer), contre les violations du code de la route (suffit d'apprendre à bien conduire !), etc. On voit bien qu'utiliser l'éducation comme rempart contre la bêtise ou la malhonnêteté a ses limites.

            Mon propos n'était pas absolu. mais l'éducation est la première pierre de ce rempart.

            Le reste du rempart se construit par des lois.
            Il peut y avoir des forme d’éducation plus ferme.
            mais sans aller jusqu'à l'endoctrinement.

            Un personne non éduquée ou mal éduquée sera plus vulnérable à la manipulation.
            Et la je parle d'une personne lambda ni d'un mineure ou d'un majeur protégé.

          • [^] # Re: Ne jamais abandonner

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

            La liberté d'expression ne doit pas être absolue à cause de cela (et à dire vrai, quel peut être l'intérêt de pouvoir insulter un individu, appeler à la haine ou au meurtre, etc. ?). Il faut que les limites soient claires, raisonnables (on a le droit de pouvoir critiquer le pouvoir en place) et qu'une sanction ne puisse être prononcée que par un juge avec un procès équitable pour limiter l'arbitraire de la décision.

            l'expression d'invectives et d'insultes n'est pas une réel expression c'est au mieux un bruit nauséabond :P

            vous en conviendrez ?

        • [^] # Re: Ne jamais abandonner

          Posté par . Évalué à -10 (+2/-12).

          c'est tres loin d'etre le cas quand les citoyens ne veulent pas etre eduques (et il y en a beaucoup).

          Au hasard… quand on donne un exemple de répression politique mais que le bon petit bourge de linuxfr préfère se procurer des sensations fortes en se la jouant défenseur de la libertédexpressionetdeladémocratie sans même réaliser qu'il se rend irrémédiablement ridicule ?

          Oui je te confirme qu'il y a du boulot. Mais je garde espoir.

          Le problème n'est pas tant l'accès à l'éducation. Mais la volonté viscérale de faire l'autruche. Tête dans le sable. Le mécanisme psychique du déni s'accompagne, dans certains cas, d'un travail de construction d'ersatz, afin de permettre à l'individu de conserver ses illusions malgré l'évidence manifeste du décalage qu'il entretient entre sa représentation de la réalité et la réalité elle même.

          Pour les malcomprenant : vous vous êtes inventés un danger là où y'a rien du tout. Pour maintenir l'idée que vous faites de vous même et que vous voulez donner pour vous astiquer le manche ("voyez comme je suis grand démocrate, voyez comme je suis instruit") alors que vous n'avez de toute évidence rien à carrer de la liberté d'expression et que vous n'avez pas ouvert un livre sérieux depuis des lustres (non le dernier Asterix ça compte pas). (Ouah ! Y'a pas à dire proposer de spammer les députés européens, mais qu'elle idée de génie ! Très respectueux ! On va qu'on a affaire à des champions… 1 règle automatique => direct dans la corbeille)

          Allez les narcisses… on va voir un peu ce que vous avez à répondre à ça ! (Ouin il fait que nous troller 😭 vais le moinser rageusement tiens…)

          On est en plein dans le paradigme de la gauche bien pensante moderne qui se construit sur la haine de l'électeur FN sans bien réaliser qu'elle se conforme en cela au fonctionnement de ceux qu'elle abhorre, le rejet de l'autre.

        • [^] # Re: Ne jamais abandonner

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          c'est tres loin d'etre le cas quand les citoyens ne veulent pas etre eduques (et il y en a beaucoup).

          L'éducation implique l'enseignement du goût de l'effort :D
          Et quand on prend le temps d'expliquer les tenants les aboutissant de quelque chose à quelqu'un en général il prend conscience et participe naturellement.

          un climatodenial face a un scientifique qui parlent du rechauffement climatique mets dans la tete des gens que les deux points sont equivalents alors que 99% des scientifiques bossant sur le sujet ne sont que d'un cote c'est pas du tout du 50/50.

          vous vous tromper ici cela s'appelle le traitement médiatique.

          Il ne faut pas confondre éducation et traitement médiatique voire propagande idéologique.

          A partir du moment ou le débat deviennent des simple pour ou contre j'y crois j'y crois pas c'est pas de l’enduction.

          L’éducation scientifique ne se fait pas en regardant la télévision mais en comparant les chiffres plutôt que d'absorber le arguments d'autorité dispensés par les média.

          La science est assez maltraitée par les média manque de rigueur documentaires douteuse.

          trois exemples sur le service publique français:

          https://www.youtube.com/watch?v=iCyS9mgXJpg

          France 5 les Géant ont-ils existé?

          Plus récemment on a retrouvé la mémoire de l'eau (j'ai pas de lien )

          pour les plus caricaturaux

          Donc la pensée binaire est dangereuse surtout quand on manque de bits pour étalonner le signal :P

    • [^] # Re: Oui mais bon

      Posté par . Évalué à -10 (+0/-10). Dernière modification le 19/06/18 à 13:21.

      Chomsky est un petit soldat de l'impérialisme américain. Il participe au soft power en "exportant" une vision caricaturale et grostesquement puérile de la démocratie. Tant est si bien qu'il finit par défendre ce qui ne peut que dégénérer en dictature (la diffamation et l'expression de la haine de l'autre n'est PAS de la démocratie). Comme tous les ricains il ferait mieux de se torcher le cul plutôt que de donner des leçons au reste du monde.

      • [^] # Re: Oui mais bon

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

        Comme tous les ricains il ferait mieux de se torcher le cul plutôt que de donner des leçons au reste du monde.

        Et si on étendait ça à tous ceux qui prétendent donner des leçons au reste du monde?

  • # Pendant ce temps là...

    Posté par . Évalué à -10 (+1/-20).

    Pendant que le blaireau de linuxfr se lamente de ce qu'on veut lui interdire de s'exprimertélécharger le dernier block buster de propagande militariste sur MegaUpload ou ses héritiers.

    Il y a ça.

    https://www.legrandsoir.info/ramenez-julian-assange-a-la-maison.html

    On a les combats de ses ambitions…

    Belle bande de bouffons…

    • [^] # Re: Pendant ce temps là...

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

      Compte créé le 09/06/2018

      Gros troll en vue

      • [^] # Re: Pendant ce temps là...

        Posté par . Évalué à -10 (+1/-12). Dernière modification le 19/06/18 à 13:23.

        Ça c'est de l'argument. :) T'as songé à faire politicien ?

        • [^] # Re: Pendant ce temps là...

          Posté par . Évalué à 3 (+3/-2). Dernière modification le 19/06/18 à 15:03.

          Tu es venu pour insulter donc tu es un gros troll bien velus et je refuse de perdre mon temps avec des personnes tel que toi.

          PS: un moderateur pourrait fermer ce compte tout recent que cela ne nous ferait pas de mal (et oui j'appelle a la censure, merdi de montrer un bel exemple de pourquoi c'est utile)

          • [^] # Re: Pendant ce temps là...

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 19/06/18 à 20:02.

            Éduquons les trolls :P

            Un troll polit et bien présentable c'est plus agréable :P

    • [^] # Re: Pendant ce temps là...

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 19/06/18 à 16:54.

      Tu as raison il y a d'autre sujet important mais celui-ci l'est également car au final on se retrouvera dans la même situation si on laisse nos gouvernements jouer à la censure sous les impulsions de lobby et autre puissance étrangère. De plus on peut rester courtois sans traiter tout le monde de, je te site, "Blaireau" et "Belle bande de bouffons…".
      Donc merci de ton opinion mais pour nous le sujet est tout aussi important.

      • [^] # Re: Pendant ce temps là...

        Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

        Donc merci de ton opinion mais pour nous le sujet est tout aussi important.

        A voir se que cela changera vraiment.
        Les politiciens et les lobbys occidentaux ont perdu la guerre contre le P2P (qui a vu émerger le F2F), perdu la guerre contre le Torrent (toujours actif). Quelle chance ont-ils de remporter la guerre contre le direct download et le streaming ? (si c'est bien le vecteur dont il s'agit ici)
        Quelle probabilité qu'ils arrivent à nous empêcher de matter les prochains game of throne ?

        Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

        • [^] # Re: Pendant ce temps là...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-0).

          Ils s'en foutent du vol des données (autrement on serait pratiquement tous en prison pour violation de copyright et même les sites "pirates" payent l'hébergement).

          Ce qui les intéressent les personnes au pouvoir (politique, économique, intellectuel,..) , c'est de rester au pouvoir, et donc de contrôler l'opinion par l'information (cf. 1984).
          C'est plus simple de gagner à un jeux en trichant que par ses qualités propre (et même en étant très bon, la chance joue aussi, et la triche baisse drastiquement ce facteur chance de l'équation).

          • [^] # Re: Pendant ce temps là...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-1).

            Quand on voit l'extension du copyright aux US (poussé par Disney entre autre), on se rapproche de la nouvelle "le droit de lire" https://www.gnu.org/philosophy/right-to-read.fr.html, on parle encore de contrôle de l'information, même si c'est de la fiction.

            • [^] # Re: Pendant ce temps là...

              Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

              Ils s'en foutent du vol des données (autrement on serait pratiquement tous en prison pour violation de copyright et même les sites "pirates" payent l'hébergement).

              Il n'y a pas place dans les prisons (elles relâchent déjà des gens dangereux). Entre arrêter un ou deux jeunes par ans et arrêter des dizaines de milliers de personnes de touts âges et de toutes classes sociales, les effets ne seront pas les mêmes. En plus si demain tu arrêtes des dizaines de milliers de gens, les gens vont obligatoirement se poser la question de la légitimité d'une lois désapprouvée par une majorité.

              Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

              • [^] # Re: Pendant ce temps là...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-1).

                Raison supplémentaire qu'in fine, c'est le "thought crime" (toujours 1984) qui est visé pour contrôler ses opposants (qui ne seront jamais aussi nombreux), et non pas la violation du copyright.

  • # internet ou web?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 20/06/18 à 21:09.

    J'ai l'impression que ce texte de loi est plus orienté Web qu'Internet

    Mon point de vue en 2 phrases
    Le « filtrage généralisé et automatisé » c'est pour les sites Web, visant principales les géants de la Silicon Valley (au bénéfices des gérants de droits d'auteur et de groupe journalistiques…), avec de gros et dangereux effets de bord. Ironiquement les cibles principales ont les services juridiques et les finances pour gérer ce genre de soucis. Pas les acteurs indépendants: le web peut s'en trouver changer avec encore plus de concentration, et encore plus de contenu non-publique sujet à inscription/péage

    Mais Internet est plus que le Web! Du temps d'Hadopi, j'avais une approche un peu nihiliste: tous sur le dark web full P2P avec les trafiquants de drogues, d'humain et les pédonazis; sans toutefois aller plus loin – flemme… de toute évidence je n'ai pas été le seul, et depuis on a documenté l'effet réseau qui fait que les plateformes en place avec le + d'utilisateurs déjà en relation sont des forteresses inexpugnables (à moins de créer d'autres pots de miel Facebook vs MSN)

    Cette loi va en partie être votée (avec des amendements). Dans le pire des scénarii, si j'ai juste, on pourra toujours se réconforter qu'on nous laisse « Internet moins le Web et les systèmes à plateformes centralisées ». Alors on pourra voir l'effet sur les usages du Web, et d'autres aspects d'internet

    • [^] # Re: internet ou web?

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      En tout cas si cette directive est votée, en particulier l'article 13, ça risque d'être du gros n'importe quoi au moment de son applications.

      Imaginons qu'une personne sur Facebook (juste pour l'exemple un) ou une autre plateforme de partage voudra poster une vidéo ou malencontreusement une musique sous droit d'auteur est joué en fond. Il sera impossible pour cette personne de poster cette vidéo.
      Le robot aura vue qu'il y a un extrait d'une œuvre sous droit d'auteur dans cette vidéo alors qu'elle aura été pris par la personne au pif.

      De même pour une image prise par une personne ou en arrière plan il y a une œuvre artistique sous droit d'auteur. Il sera impossible pour cette personne de là poster.

      Le robot grâce à la reconnaissance d'image aura détecter que cette œuvre est soumis au droit d'auteur.

      Et tout ça à cause de cette article 13 et il y a pas que lui il y a aussi son collège l'article 11 plus centrée sur la rémunération des article de presse.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.