Microsoft libère le cœur de .NET et cible GNU/Linux

45
18
nov.
2014
Microsoft

Soucieux d’étendre la présence de ses technologies (l’annonce officielle insistant sur sa stratégie « Un Visual Studio pour chaque développeur »), Microsoft a annoncé ce mercredi 12 novembre la libération de plusieurs parties du cœur de son Framework .NET et déclare travailler officiellement à la prise en compte des systèmes OS X et GNU/Linux. Cette libération vise principalement les développements pour environnements serveurs et mobiles.

logo .Net

Ce qui est libéré et ce qui ne l’est pas

Le code libre concerne les briques nécessaires pour exécuter une application web côté serveur. Cette libération a été progressive (lire à ce sujet par exemple ce journal de Benbben en juillet dernier) et concerne l’ensemble des nouvelles briques développées par Microsoft pour le web :

Jusqu’à cette date, il était nécessaire d’associer ces briques à l’implémentation libre de .NET Mono pour exécuter une application web sous Linux. La nouvelle brique libérée est .NET Core, qui comprend l’environnement d’exécution ainsi que les bibliothèques de classes de base. Microsoft complète ainsi sa pile de technologies web open-source et annonce au passage qu’elle sera officiellement disponible sous GNU/Linux et Mac OSX.
Cette annonce ne concerne ni les versions précédentes du framework .NET, ni les technologies nécessaires pour exécuter une application bureautique (technologies WinForms, WPF).

Les conséquences pratiques de cette libération

Avec cette dernière brique essentielle que constitue le cœur de .NET, Microsoft permet à chacun de développer avec .NET pour Windows, Mac OS ou GNU/Linux. Microsoft promet de travailler en étroite collaboration avec la communauté « Open Source » et, par l’intermédiaire de sa fondation .NET, de tenir compte à l’avenir des contributions et améliorations qui seront apportées à .NET.

L’essentiel de l’annonce de Microsoft consiste à détailler sa stratégie pour son produit Visual Studio qui sera d’ailleurs compatible avec le format des paquets Android (APK, Android Application Package) dès sa version 2015. De plus, Microsoft annonce une version gratuite de Visual Studio Professionnel 2013 sous l’appellation Visual Studio Community 2013.

L’annonce évoque aussi la collaboration étroite de Microsoft avec Xamarin, une société connue pour développer et offrir du support pour Mono, l’implémentation historique libre de .NET. La société Xamarin propose également une plate-forme de développement mobile (du même nom) fondée sur Mono.

Microsoft compte ainsi consolider sa présence dans le domaine du serveur et de la mobilité, mais on peut se demander quel est l’impact sur le projet Mono (Miguel de Icaza annonce l’intégration prochaine du code sous licence libre), ou ce que cela peut apporter à un projet comme ReactOS.

Les modalités de cette libération

Concernant l’art et la manière, gasche fait remarquer dans son journal que pour la libération de cette dernière partie, ils ont choisi la plate-forme de développement collaborative GitHub (non libre mais reposant sur des protocoles et outils libres, et très populaire) en lieu et place de leur plate-forme maison Codeplex. Ils acceptent les Pull Requests à condition de respecter un Contributor License Agreement qui autorise Microsoft à relicencier le code et qui implique le renoncement du contributeur à toute réclamation liée à des brevets sur ce code. Derrière le choix de GitHub se trouve la volonté d’aller là où les contributeurs sont, plutôt que d’essayer de les amener à soi.

Dans un billet sur son blog, Immo Landwerth (Program Manager pour le Framework .NET chez Microsoft) évoque plusieurs raisons à cette libération, notamment le fait que les sources étaient déjà publiques depuis leur initiative Rotor mais n’étaient pas couvertes par une licence libre et que l’ouverture sans la liberté n’est pas très utile.

Immo Landwerth précise que GitHub sera leur plateforme de développement, pas seulement une vitrine publique. Cela signifie par exemple que leurs modifications seront visibles immédiatement. Il est donc attendu que le développement devienne aussi ouvert que le code.

Microsoft a choisi la licence MIT pour le cœur de .NET.

  • # Une bonne nouvelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 18/11/14 à 16:17.

    Et bien moi je trouve ça cool.
    .NET on aime ou on aime pas mais il y a plein de bonnes choses dedans.
    Pour avoir eu l'opportunité de coder une grosse application serveur en .NET, je trouve que C# est un bon langage, le framework est efficace, et le résultat obtenu est très satisfaisant.

    Ensuite pour avoir connu le Microsoft des années 90, je trouve qu'ils ont fait des progrès en allant de plus en plus vers le l'open source, et en ouvrant leurs solutions aux autres technologies.

    Apres on se souviendra de l'annonce d'Adobe sur le passage de Flex chez Apache. ( http://www.techworld.com.au/article/407714/adobe_donates_flex_apache/ )
    J’espère que pour Microsoft, ce n'est pas non plus une façon déguisée d'abandonner ses technos.

    • [^] # Re: Une bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à 10.

      Ensuite pour avoir connu le Microsoft des années 90, je trouve qu'ils ont fait des progrès en allant de plus en plus vers le l'open source

      Je crois surtout qu'ils n'ont plus le choix de rester seul dans leur coin, leurs technos ne guident plus du tout le monde IT : il y'a 15 ans, la moindre annonce de leur part faisait les titres, maintenant tout le monde s'en fout un peu. Pire, ils sont inexistant dans les technos Web et mobile : Silverlight / Windows Phone.

      J’espère que pour Microsoft, ce n'est pas non plus une façon déguisée d'abandonner ses technos.

      J'ai entendu ici et la (et j'aimerais bien une {con|in}firmation) que les équipes .Net sont en diminution.

      • [^] # Re: Une bonne nouvelle

        Posté par . Évalué à 3.

        vu que toute la stratégie de ms est basé sur .net, l'abandon de la plateforme n'est pas pour demain, ni pour après demain.

        après, que l'équipe soit en diminution, c'est logique,clairement, le dernier framework est archi complet,

    • [^] # Re: Une bonne nouvelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      J’espère que pour Microsoft, ce n'est pas non plus une façon déguisée d'abandonner ses technos.

      Bof, il y a une grosse différence : Adobe a "donné" à un tiers le code d'une plateforme existante. Là Microsoft met à disposition des technos nouvelles en cours de développement.

  • # À voir ...

    Posté par . Évalué à 2.

    Pas mal d'éléments sont plutôt bien supporté avec Mono, d'ici qu'on ait vraiment une version Gnu/Linux, il peut s'en passer du temps. Surtout que la plateforme .NET était réservé aux produits MS.
    La MIT est une bonne chose, ça va faire plaisir à la communauté, même si dernière il y a sûrement un coup de pub de la part de la firme de Redmond.

    • [^] # Re: À voir ...

      Posté par . Évalué à 10.

      un coup de pub ? non, une vraie stratégie industrielle post-balmer, oui

  • # RotFL

    Posté par . Évalué à -9.

    Pour ma part, ce genre de news me fait bien sourire !

    1. C'est effectivement plus parce qu'ils sont au pied du mur avec une techno qui prend pas qu'ils libèrent, pas par altruisme… Ils appliquent juste la technique du "je libère mon soft qui intéresse personne, en espérant qu'une communauté reprendra et que ce sera pas complètement perdu, mais que j'en tirerais bien finalement quelques $"…

    2. La techno en elle-même c'est juste du Java où tout a changé de nom… C'est aussi lourd, aussi pourri. Les rares différences, c'est pour le eye-candy et c'est généralement de la grosse merde, par exemple le typage dynamique qui se traduit par des codes complets avec "var/dynamic" au lieu du vrai type, ce qui rend le code illisible et qui permet souvent pas mal de contournement des règles de bonne programmation, un peu comme le def en Groovy.
      Ah non!!! J'oubliais : y'a une grosse différences, en .Net, on peut faire directement des appels systèmes (forcément proprios à M$) et donc faire des code non-multiplate-forme, contrairement à Java ou Groovy !

    3. À l'origine, M$ était sous NDA (avec Suse ?) pour le portage de .Net en Mono… C'est parce que les devs libres se plaignaient que M$ ne collaborait pas assez/pas assez bien que M$ a finit par arrêter la collaboration et M. de Icaza par continuer tout seul. Donc j'ai un gros doute sur le "oui oui on va aider les communautés"… Les codes non libres resteront toujours inaccessibles et donc le portage de .Net incomplet, donc inférieur. Sans compter que les docs M$ sont tellement bien faites (du style "La méthode enablePlop : enables plop"… quoi ??? Super, je suis vachement avancé quand je sais toujours pas ce qu'est plop…) que même les parties libres risquent de pas être utilisables.

    4. Quant à la licence, si je me souviens bien, elle est bien libre au sens de GNU, mais bon quel intérêt d'en créer encore une de plus, si ce n'est foutre la merde auprès des devs opensource, qui se galèrent quand il faut reprendre des codes sous des licences à peine différentes, mais qui finissent toujours par trouver un terrain d'incompatibilité… Ah si ça sert à faire que les devs, pour pas se faire chier, prennent la même licences, et se retrouvent donc dépossédés de leur code (qui, comme la news le rappelle, peut être breveter par M$ en son nom…)

    • [^] # Re: RotFL

      Posté par . Évalué à 0.

      Comme cela a ete dit plusieurs fois. Ils font cela car en dehors du monde windows .Net/C# est … inexistant. L'ecosysteme windows autrefois dominant est aujourd'hui en chute libre:

      • Les pc car la qualite des machines est faible et diminue a vitesse grand V en conmparaison des Mac
      • les telephones malgre les milliards investi, windows phone est encore plus rare que linux sur le desktop
      • les tablettes cf ligne du dessus.

      Et quand au framework style .Net, java ils sont en train d'etre battu en breche par des trucs venant du monde libre comme python et ne parlons meme pas des autres technos provenant de leur "amis" Google et Apple.

      Maintenant vu comment il est excessivement difficile de se passer de ce systeme (et des technos .Net) dans certains domaines, ils sont tranquilles et auront toujours un mane financiere qui tombera mais bon si Microsoft ne fait rien, les gens qui dirigent cette boite maintenant on tres bien compris que elle disparaitra a plus ou moins long terme. Ils sont en train de joueur un coup de poker. Va t'il fonctionner? Seul l'avenir le dira comme seul l'avenir verifiera qu'ils vont bien tout ouvrir de facon reellement open-source.

    • [^] # Re: RotFL

      Posté par . Évalué à 9.

      La techno en elle-même c'est juste du Java où tout a changé de nom… C'est aussi lourd, aussi pourri.

      Je ne suis pas d'accord avec cette simplification abusive d'une grosse quantité de travail de language design fournie par Microsoft. Je connais mieux F# que C# et (même si c'est globalement un import dans le monde Microsoft du langage OCaml déjà existant) il y a du bon travail et des choses intéressantes dedans.

    • [^] # Re: RotFL

      Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 18/11/14 à 18:59.

      Quant à la licence, si je me souviens bien, elle est bien libre au sens de GNU, mais bon quel intérêt d'en créer encore une de plus, si ce n'est foutre la merde auprès des devs opensource,

      Lol, ta mauvaise foi est sans limite (déjà que les 3 premiers points étaient forts, la c'est trop visible comme bétise humaine).
      Ils ont choisi la licence la plus permissive qui soit, OK donner trop de libertés aux gens ne te plait pas, mais boen c'est aussi une des plus connues.

      qui se galèrent quand il faut reprendre des codes sous des licences à peine différentes,

      Pour une des rares licences qui autorisent à relicencier, tu te fous pas mal du monde : tu critiques un problème que justement ils n'ont pas, cette licence étant l'une des plus compatibles! tu dois mélanger avec des gens qui diffusent en GPL.

      mais qui finissent toujours par trouver un terrain d'incompatibilité…

      Je te défis de trouver une incompatibilité avec cette licence.

      Ah si ça sert à faire que les devs, pour pas se faire chier, prennent la même licences, et se retrouvent donc dépossédés de leur code

      FUD d'un mec qui déteste le non copyleft sans vraiment y avoir réfléchi.

      y'a une grosse différences, en .Net, on peut faire directement des appels systèmes (forcément proprios à M$) et donc faire des code non-multiplate-forme, contrairement à Java ou Groovy !

      Ton incompétence est énorme.
      Java Native Interface


      Bref, de l'anti-Microsoft primaire, digne des plus grands négationistes.

      • [^] # Re: RotFL

        Posté par . Évalué à 6.

        La plateforme .NET est tres utilise en Amérique du nord. A Montréal il est plus facile de trouver du boulot sur la plateforme .NET que java. Donc l'argument de dire que .NET est en perte de vitesse est peut être vrai en Europe mais faux aux US et au Canada, surtout cote Est.

        • [^] # Re: RotFL

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          totalement, que tu regardes sur monster, jobboom, cvit et cie il y a beaucoup plus d'offre que .net
          encore pire si tu vas voir des sociétés de services tel que cgi, procom et cie…

          www.solutions-norenda.com

          • [^] # Re: RotFL

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            il y a beaucoup plus d'offre que .net

            tu voulais dire il y a beaucoup plus d'offre en .net ?

            encore pire si tu vas voir des sociétés de services tel que cgi,

            oui, ceux qui ont racheté Logica qui avait racheté Unilog (j'en connais des très compétents des deux côtés, certains incompétents dans le lot, SSII oblige, CGI je ne connaissais pas, je laisse ce plaisir aux acheteurs :p)

            Je ne tire pas à vue sur les SSII, j'en reconnais les limites plutôt, Sopra j'aime bien (très bon ne technicité, nul ou à peine mieux en fonctionnel, suffit de le savoir, ça a le mérite d'être clair, mais ils sont là si ya des soucis de perf' ce qui compte aussi pour passer en prod').

            procom et cie…

            inconnu au bataillon (sur Paris, France)

    • [^] # Re: RotFL

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est effectivement plus parce qu'ils sont au pied du mur avec une techno qui prend pas qu'ils libèrent, pas par altruisme… Ils appliquent juste la technique du "je libère mon soft qui intéresse personne, en espérant qu'une communauté reprendra et que ce sera pas complètement perdu, mais que j'en tirerais bien finalement quelques $"…

      Microsoft est loin d'être au pied du mur. Leurs technos prennent très bien et n'ont plus leurs preuves à faire, mais ne sont utilisées que majoritairement sur les plateformes Windows. Leurs soft sont très très loin de n'intéresser personne. Ils s'adaptent simplement à la concurrence pour ne pas perdre des part de marché (et au contraire, d'en gagner). Dernière exemple en date ? Visual Studio Community (un equivalent de Visual Studio Professional) mis à disposition gratuitement pour le quidam lambda.

      Pour avoir tester beaucoup d'IDE (Eclise, KDevelop, Qtcreator, DevCpp, Vim, Emacs), Visual Studio est celui qui me fourni la meilleure expérience utilisateur (mais là, chacun ses goûts).

      La techno en elle-même c'est juste du Java où tout a changé de nom… C'est aussi lourd, aussi pourri. Les rares différences, c'est pour le eye-candy et c'est généralement de la grosse merde, par exemple le typage dynamique qui se traduit par des codes complets avec "var/dynamic" au lieu du vrai type, ce qui rend le code illisible et qui permet souvent pas mal de contournement des règles de bonne programmation, un peu comme le def en Groovy.
      Ah non!!! J'oubliais : y'a une grosse différences, en .Net, on peut faire directement des appels systèmes (forcément proprios à M$) et donc faire des code non-multiplate-forme, contrairement à Java ou Groovy !

      Bon, je précise, je ne connais pas Groovy. Donc ce qui suit n'en parle absolument pas. Ce que tu écris montre une profonde méconnaissance de .Net, ou de Java, ou des deux. J'aurais même tendance à dire les deux vu l'énorme ineptie de la dernière phrase du paragraphe.

      Mais pour le plaisir. L'instruction using qui permet d'éclaircir le code dès lors qu'il y a une gestion de ressources. La gestion des tâches apparu avec .Net4.5 . Linq. Et j'arrête là, il y aurait tellement à dire sur les choses qu'ils ont mis en place et qui permet de faire du "beau" code.

      Sans compter que les docs M$ sont tellement bien faites (du style "La méthode enablePlop : enables plop"… quoi ??? Super, je suis vachement avancé quand je sais toujours pas ce qu'est plop…) que même les parties libres risquent de pas être utilisables.

      La MSDN est à ce jour la source de documentation la plus complète que j'ai pu voir, que ce soit dans le libre ou non. Aussi, je te lance un défis : donne moi un seul exemple de documentation aussi complète. Ils décrivent très bien leurs API, donne des exemples de codes, précisent s'ils y a une évolution de comportement entre différentes versions de Windows et/ou de version de .Net, etc… En comparaison, Java, qui est aussi réputée pour sa documentation, n'est pas aussi fournie.

      Ah si ça sert à faire que les devs, pour pas se faire chier, prennent la même licences, et se retrouvent donc dépossédés de leur code (qui, comme la news le rappelle, peut être breveter par M$ en son nom…)

      N'importe quoi. Ce que tu dis ne concerne déjà que les contributions directs. Mais ça, on le retrouve aussi dans le libre. Un exemple archi connu c'est VLC. Maintenant, quand tu veux contribuer, et bien c'est exactement ce qu'ils font ! L'équipe de VLC s'approprie ton code. C'est pas pour jouer les méchants. C'est juste pour garder un pouvoir décisionnel et ne pas être obligé de contacter tous les contributeurs.

      • [^] # Re: RotFL

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Jute pour info (le reste étant du courage à répondre aussi sérieusement ;-) )

        L'équipe de VLC s'approprie ton code.

        L'équipe de VLC ne demande pas de CLA, donc vraiment aucune "appropriation" (d'où les problèmes lorsqu'ils veulent changer de licence). Mauvais exemple alors qu'il y en a tant d'autres (Ubuntu, Qt, Mozilla…)
        Déjà que le mot "appropriation" est pas vraiment juste (tu as toujours 100% des libertés sur ton code puisque personne ne t'enlève ton droit d'auteur).

        • [^] # Re: RotFL

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Hmmm, après vérification, il semblerait que tu aies raison. J'ai relus le travail titanesque (part 1, 2 et 3) fait par l'équipe de VLC pour le passage de la GPL à la LGPL, et je ne sais pour quelle raison, j'ai cru que maintenant ils demandaient un CLA pour éviter que ce genre de mésaventure ne se reproduise…

          Il faut que j'arrête d'inventer des choses qui n'existent pas :p Mais cet exemple n'en reste pas moins pertinent puisque représentatif du travail que peut demander un changement de licence sans CLA.

    • [^] # Re: RotFL

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 18/11/14 à 23:20.

      Beaucoup de mauvaise foi

      C'est effectivement plus parce qu'ils sont au pied du mur avec une techno qui prend pas

      Tu vis dans une grotte ?

      je libère mon soft qui intéresse personne, en espérant qu'une communauté reprendra et que ce sera pas complètement perdu, mais que j'en tirerais bien finalement quelques $

      Vu le nombre de softs pro qui s'appuient dessus, il risque de se passer un moment avant que MS laisse tomber le dév au profit d'une communauté. Au contraire, cette ouverture (avec acceptation de pull-requests) offre la possibilité de remonter des nouvelles fonctionnalités directement en upstream.

      La techno en elle-même c'est juste du Java où tout a changé de nom… C'est aussi lourd, aussi pourri

      Associer les 2 en terme de "lourdeur", ça fait rire.

      typage dynamique qui se traduit par des codes complets avec "var/dynamic" au lieu du vrai type

      "var" et "dynamic" sont à l'opposé. Le 1er est purement du sucre syntaxique alors que le 2ème est à proscire. Tu vulgarises tellement que tu en viens à dire des choses fausses.

      Sans compter que les docs M$ sont tellement bien faites

      Les docs MS sont de bonnes qualités avec de nombreux articles et bouts de code, pas mal de références croisées et souvent les bonnes/mauvaises pratiques.

      Sur le fond, je reste réservé quant à se passage OpenSource. Microsoft aura réellement libéré .NET quand je verrai un paquet sous ArchLinux qui me permettra de faire tourner mon appli asp.net "out of the box".

  • # faux!

    Posté par . Évalué à 0.

    mais c'est faux, archi faux! S'il vous plait, soyez factuel!

    Microsoft libere une partie de dotnet: le parseur xml et 3 structures de donnée.

    Mais ne titrez pas "MS libere le coeur de .net", car c'est faux, ce n'est pas encore fait.

    • [^] # Re: faux!

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Si tout le code était là, il aurait fallu utiliser le passé composé : "Microsoft a libéré". S'ils avaient l'intention de le faire mais que rien n'était là, il aurait fallu utiliser le futur : "Microsoft libérera". Là on parle bien d'une libération "en cours", d'une action qui se déroule en ce moment, ce qui correspond parfaitement à l'utilisation du présent, ce qui explique ton constat : ce n'est que le début, quelques bibliothèques pour le moment.

      • [^] # Re: faux!

        Posté par . Évalué à 5.

        je me fais moinser, mais tant pis => J'invite les linuxfr à ouvrir github et parcourir le code. Oui il est là, oui il vit (il y a des commit tous les jours). Mais c'est une partie superficielle de dotnet.

        Très bien microsoft est dans un bon état d'esprit, et a choisi une plateforme prisée de la communauté pour libérer son code. C'est très bien. Mais ils n'ont rien libéré de fantastique pour l'instant. Donc on arrête de s'emballer, on reste sur les faits, et on les relate avec précisions:

        Microsoft libère une partie de la bibliotheque de .NET et prévoit une libération progressive de l'intégralité de son coeur .net

        Avec cette dernière brique essentielle que constitue le cœur de .NET, Microsoft permet à chacun de développer avec .NET pour Windows, Mac OS ou GNU/Linux. Microsoft promet de travailler en étroite collaboration avec la communauté « Open Source » et, par l’intermédiaire de sa fondation .NET, de tenir compte à l’avenir des contributions et améliorations qui seront apportées à .NET.

        Tout ça tombe à l'eau, ce n'est pas une brique essentielle. Non ça n'aide en rien les développeurs sous linux. Le jour où oui le code de dotnet sera intégrer à Mono et qu'on aura un runtime unifié, oui on pourra parler d'avanée majeur. Mais pour l'instant, il n'y a que des mots.

        • [^] # Re: faux!

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          C' est vrai pour ce qui concerne la nouvelle brique qui s'appelle .NET Core, mais j'ai essayé de montrer dans la dépêche que cette libération s'inscrit dans une démarche plus large qui regroupe d'autre parties essentielles de la stack web : le nouveau compilateur Roselyn et le framework ASP.NET, libérés récemment, qui ne se limite pas à 2 ou 3 classes.
          Bref c'est pas uniquement des mots, juste une étape logique supplémentaire pour proposer une stack complète.

    • [^] # Re: faux!

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Après vérification il y a beaucoup plus qu'un parseur XML, il y a toutes les libs de base du Framework .NET existant, mais c'est pas sur le même repo, d'où la confusion :
      https://github.com/Microsoft/referencesource
      Même si ce repo n'évoluera pas, il est destiné à alimenter le repo .NET Core.

  • # Et le client?

    Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 18/11/14 à 18:44.

    Si je comprend bien, Microsoft libère uniquement la partie serveur et mobile. Qu'est ce que ça veut dire pour les postes clients? Est-ce qu'on peut espérer, un jour, un MS Office pour Linux?

    • [^] # Re: Et le client?

      Posté par . Évalué à 5.

      MS Office est écrit en C++, donc c'est quoi le rapport ?

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Et le client?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ouhla… On en est très très loin…
      Si tu veux Office sous Linux, ce sera Office 365 via ton navigateur préféré. Ou Wine. Ou une machine virtuelle. Ou un accès distant à une machine sous Windows. Ca risque donc d'être surtout LibreOffice ou OpenOffice :)

      Néanmoins, je salue ce petit geste de Microsoft et surtout je pense que le Visual Studio "gratuit sous conditions" va faire un tabac dans les entreprises (même s'il existait déjà une version Express).

      • [^] # Re: Et le client?

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci pour la précision. Ce n'est donc pas pour demain.

      • [^] # Re: Et le client?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Si tu veux Office sous Linux, ce sera Office 365 via ton navigateur préféré. Ou Wine. Ou une machine virtuelle. Ou un accès distant à une machine sous Windows. Ca risque donc d'être surtout LibreOffice ou OpenOffice :)

        Il existe une version pour Mac. Le portage pour linux serait peut être possible à partir de là.

        Néanmoins, je salue ce petit geste de Microsoft et surtout je pense que le Visual Studio "gratuit sous conditions" va faire un tabac dans les entreprises (même s'il existait déjà une version Express).

        Même chez les particuliers. Et les indépendants ;)

        • [^] # Re: Et le client?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il existe une version pour Mac. Le portage pour linux serait peut être possible à partir de là

          Ça serait plutôt surprenant, à mon avis la version Mac utilise plutôt les libs graphiques Mac.

    • [^] # Re: Et le client?

      Posté par . Évalué à 2.

      Aucune chance, mais absolument aucune. Ils sont pas cons niveau commercial.

      • [^] # Re: Et le client?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        On disait aussi ça de l'Open-Source chez Microsoft, avant.
        tu as un train de retard.

        • [^] # Re: Et le client?

          Posté par . Évalué à -2.

          Ah tu as un lien vers un Microsoft Office nativement pour Linux? Montre moi donc mon train de retard. Et Microsoft et l'open source si tu dis que .Net sur github c'est le premier projet open source de Microsoft c'est toi qui a un train (voir plusieurs) de retard.

          • [^] # Re: Et le client?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ben déjà t'as Office sous Android, pas encore aussi complet que sous Windows mais il avance. De là faire un lien entre Android et Linux il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas.

            • [^] # Re: Et le client?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 19/11/14 à 14:06.

              Il est vrai que je n’y crois pas vraiment, à Office sous GNU/linux, en tout cas aujourd’hui ce serait se tirer une balle dans le pied.

              Mais il est tout aussi vrai qu’avec l’apparition de ces nouvelles plateformes (comme Android) qui ont poussé comme des champignons sur des marchés où Microsoft est minoritaire, Microsoft se laisse convaincre d’y porter sa suite Office. Avec le temps, GNU/Linux sera peut-être bientôt le dernier endroit où la suite Office sera absente, et avec ce changement de perspective, GNU/Linux ne sera peut-être plus le rival à détruire mais le dernier royaume à conquérir, ou à séduire. Et là ça peut changer, c’est typiquement ce qu’il semble se passer avec .NET.

              Qui plus est, Microsoft semble se diriger vers une gratuité de Windows, qui est déjà effective pour les téléphones et les tablettes il me semble. Ce n’est pas près de changer sur le poste bureautique, mais si cela venait à changer pour une raison encore inconnue et à venir, alors Office ne serait plus le produit qui fait vendre du Windows (il ne l’est déjà pas pour le mobile et les tablettes), il deviendrait donc possible pour Microsoft de distribuer Office pour GNU/Linux.

              Une des raisons encore inconnue et à venir, ça peut être par exemple la minorité d’Office sur des postes de travail sous Windows, que ce soit parce que le poste de travail deviendrait minoritaire, ou que le poste de travail sous Windows deviendrait minoritaire.

              Mais bon, pour le moment il semble que la disponibilité d’Office sur iOS/Android ne soit là que pour permettre de garder (et continuer d’acheter) Office sur le poste de travail. Office sur le poste de travail GNU/Linux, ce n’est donc pas près d’arriver.

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Et le client?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                un des freins de la licence windows est la création à la volée de VM pour les environnement "non production" (dév, recette, préprod)
                C'est beaucoup plus facile avec du CentOS et du Red Hat (le support ne se déclenche que pour de la prod', pas pour du dév' qui est proposé en best-effort). Red Hat reste lié au nombre d'instances (et non lie au CPU comme Sun^WOracle ont basé leur modèle de facturation inique là-dessus, ce qui motive à prendre en compte PostgreSQL comme une vraie base de données, à raison àmha).

            • [^] # Re: Et le client?

              Posté par . Évalué à 1.

              Ouhais bon ok ca existe sous Android quoique je me demande si c'est pas plutot un derive de Office365 que de la version desktop et je me demande si il y a une personne un peu serieuse (qui troll pas quoi ou qui ne soit pas dans une secte quelconque :) ) qui trouve que c'est conviviale, agreable, efficace et que les logiciels tel que Office soit utilisable sur une tablette ou un telephone pour editer des documents pro pas uniquement ecrire une lettre…

              • [^] # Re: Et le client?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                si tu y attends LibreOffice, ne retiens pas ta respiration ;-) (même si Michael Meeks avait fait une présentation inénarrable à ce sujet il y a deux ans au Fosdem…).

                Entre deux plantages lors de la prez, ça semblait prometteur pour autant (un jour ça fonctionnera pour de vrai pour des vrais gens).

                • [^] # Re: Et le client?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  LibreOffice je n'en attend plus rien. J'ai utilise staroffice et bien ce logiciel etait 1000 mieux que ce qu'est LibreOffice. C'est delirant mais c'est vrai. Aujourd'hui si je dois travailller sur un document style word je prefere le faire sur google document… Je me doute bien que les moyens ne sont pas les memes mais LibreOffice devient de plus en plus inutilisable au quotidien (ou c'est la version de ubuntu qui est merdique).

  • # Pas vraiment libre avec leur « promesse » de ne pas poursuivre en justice

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça aurait été bien de le mentionner dans la dépêche : le code est assorti d'une « promesse » de ne pas vous poursuivre en justice pour violation de brevet logiciel si vous respectez quelques « petites » conditions, comme par exemple ne pas faire autre chose que du .NET… Bref, on a toujours cette épée de Damoclès sur notre tête si on touche à ce code (comme les autres choses qu'ils ont « libéré » avant sous les termes de leur Microsoft Open Specification Promise). Perso, ça ne sera pas pour moi.

    https://github.com/dotnet/corefx/blob/master/PATENTS.TXT

  • # Excellente nouvelle

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 21/11/14 à 12:33.

    Moi je trouves que c'est une très bonne nouvelle.

    Car le Framework .NET est tout simplement une merveille (même si c'est du Microsoft).

    Et puis la création de site web ASP.NET en MVC est de loin ultra puissant et permet la création de puissante application web.

    Car après avoir faire du JEE je trouves que l'ASP.NET donne un air de fraicheur au développement web.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.