Journal HP arrête les terminaux webOS

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
22
19
août
2011

C'est officiel : HP abandonne la production et le développement des terminaux webOS, incluant la tablette et les téléphones.

La source : http://www.igeneration.fr/0-apple/hp-abandonne-les-terminaux-webos-maj-56682

webOS était un des OS mobiles semi-libres basés sur Linux, à priori plus libre et intéressant qu'Android. Que deviendra-t-il ? HP ne sait pas trop encore et pourrait s'orienter vers une licence pour des constructeurs tiers. Quand on voit le succès qu'a eu cette idée pour Palm et son PalmOS 6, pourtant très prometteur mais n'ayant jamais (…)

Journal La crème des notebooks ?

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
6
30
juil.
2011

Salut tout le monde,

Je souhaiterais en appeler à votre grande connaissance du marché du matériel informatique, marché où je n'y connais pas grand chose.

Imaginons (purement hypothétiquement) que vous travailliez avec un petit notebook 10 pouces (eeepc 1005HA) dont vous êtes très content : pas trop gros, relativement léger, une autonomie du tonnerre (il tient encore environ 7h après un an et demi, et dans des utilisations normales, càd que pendant 7h, vous avez Firefox lancé avec disons 50 (…)

le Linutop 4, nouveau PC sans ventilateur

Posté par  . Modéré par baud123.
Étiquettes :
28
7
juin
2011
Matériel

À l’occasion du salon Solutions Linux 2011, la société Linutop a dévoilé son dernier mini‐PC Linux : le Linutop 4. Il vient compléter la gamme Linutop avec une nouvelle version plus petite et plus économe (14 W), mais toujours aussi fonctionnelle : accroche aisée au dos d’un écran disposant d’un format d’attache VESA MIF-D / FDMI (100 mm × 100 mm).

Tout comme la version précédente, le Linutop 4 est disponible avec un processeur Intel Atom N270 sans ventilateur, cadencé à 1,6 GHz. La mémoire Flash interne de 2 Gio qui remplace le disque dur et l’absence de ventilateur, le rendent totalement silencieux, réduisent encombrement et consommation électrique, et augmentent sa fiabilité.

Le Linutop 4 est livré avec des logiciels prêts à l’emploi : le Linutop Kiosk (borne d’accès internet / affichage dynamique), Firefox, OpenOffice et VLC media player. D’autres logiciels peuvent être ajoutés facilement.

Le Linutop 4 tourne sous Linutop OS 4.0, une version allégée et optimisée d’Ubuntu. Celle‐ci est désormais disponible pour PC.

NdM : parmi les sociétés produisant des mini‐PC testés avec du logiciel libre, on peut citer fit-PC. Si vous connaissez d’autres noms ou avez expérimenté d’autres matériels, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

Lancement imminent de la première fusée open source

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Lucas Bonnet.
35
14
mai
2011
Matériel

L'objectif du projet danois « Copenhagen Suborbitals » est de construire une fusée capable de propulser un être humain dans l'espace via un vol « suborbital ». Le vol de type parabolique propulsera l'humain au-delà de la frontière spatiale de 100 km d'altitude.

Quel est donc l'intérêt de ce projet, si l'on sait envoyer des humains dans l'espace depuis longtemps ? La spécificité de ce projet est qu'il est réalisé par un groupe d'ingénieurs qui compte publier tous les plans de leur fusée pour que l'expérience puisse être reproduite aux quatre coins du monde. Tous les plans seront donc diffusés dans la limite des lois européennes sur l'exportation.

D'après l'historique que l'on trouve sur le site Internet, le projet a commencé il y a trois ans environ et fonctionne grâce à une campagne de dons annuelle. La première tentative de lancement avec un mannequin à bord en septembre 2010 fut annulée pour des problèmes techniques et reportée à début juin 2011.

Sputnik, la plate-forme flottante de lancement est désormais équipée de son lanceur Tycho Brahe et sera mise à l'eau le samedi 14 mai. La plate-forme va ensuite s'acheminer vers sa zone de lancement en mer dans la zone militaire ESD138/139.

La fenêtre de lancement est prévue entre le 1er et le 14 juin et le déroulement des opérations peut-être suivi sur la page de la campagne de tir 2011.

Journal Bios Opensource sur plateforme AMD

Posté par  . Licence CC By‑SA.
30
12
mai
2011

Bonjour Vous, Bonjour moi,

ce matin en lisant l'internet, je lis cette article concernant le projet coreboot (le site officiel, projet de BIOS libre). Cela concernerait les plateformes AMD dotées de leurs processeurs tout en un (partie graphique+partie cpu) Fusion qui à l'avenir auraient un bios libre.

Bonne avancée je suppose, Quelles seraient les possibilités de travail concernant ce qui démarre avec un tel bios, avec ce qu'il y a derrière, je pense notamment aux parties qui sont secrètes (…)

8 juin 2011 : Le projet OpenGPU, un an plus tard.

Posté par  . Modéré par tuiu pol.
36
11
mai
2011
Matériel

Un an après son lancement au mois de mars 2010, les partenaires du projet OpenGPU organisent un colloque national pour partager avec la communauté scientifique les premiers résultats quantitatifs et opérationnels obtenus par les différentes équipes de recherche.

Cette journée, organisée en partenariat avec l’association Aristote, sera suivie d’une journée consacrée aux nouvelles tendances du « big data », pour lesquelles les architectures hybrides GPU/CPU joueront un rôle essentiel.

L’après‐midi sera entièrement consacré à l’open source dans le domaine du calcul haute performance (HPC) et aux travaux menés par l’INRIA et le CEA LIST autour des optimisations du compilateur GCC, ainsi qu’au projet Scilab, pour l’accélération des calculs via GPU. Les outils d’aide à la parallélisation, PIPS et PAR4ALL, seront également présentés dans leurs derniers développements.

Cette journée, gratuite et ouverte à tous, se déroulera à l’École Polytechnique (à Palaiseau dans l'Essonne), le 8 juin 2011.

Éric Mahé, responsable scientifique du projet OpenGPU

Levée de fonds pour la production d'un processeur libre

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par patrick_g.
51
1
mai
2011
Matériel

La communauté OpenCores est maintenant une référence dans le domaine du hardware libre. Leur site héberge de nombreux projets de composants libres essentiellement sous forme de code HDL synthétisable sur des FPGA.

Depuis quelques années maintenant les membres de cette communauté développent une architecture générique de microprocesseur 32/64bits nommée OpenRISC1000. L'architecture est maintenant relativement mature, et est utilisable sur de nombreux types de FPGA. L'architecture est déjà gérée par GCC et Linux.

OpenCore veut maintenant passer à la vitesse supérieure en lançant une véritable production de ce processeur. L'objectif étant de proposer un processeur à très bas coût avec des performances (vitesse/consommation) bien meilleures que les versions sur FPGA.

HDT : Hardware Detection Tool (v 0.5.0)

Posté par  . Modéré par Bruno Michel. Licence CC By‑SA.
37
22
avr.
2011
Noyau

Hardware Detection Tool est un outil de bas niveau permettant l’identification du matériel cible sur le matériel cible : extraire les informations, vérifier la conformité, valider ce matériel, voire anticiper les besoins d’installations et mettre en œuvre les processus adéquats.

Cette nouvelle version, sortie aujourd’hui, ajoute la possibilité d’extraction et d’envoi du rapport par le réseau.